Détermination des symptômes de l'appendicite à la maison


En raison du diagnostic rapide d'appendicite aiguë, il est possible de détecter la maladie à temps et de commencer son traitement. Cette pathologie est dangereuse en raison de l’apparition de complications graves, car il est très important que l’intervention chirurgicale soit réalisée le plus tôt possible. Afin de détecter la maladie en temps opportun, vous devez savoir comment déterminer l'appendicite à la maison.

Les symptômes

Pour diagnostiquer la pathologie à un stade précoce de développement et la distinguer des autres problèmes liés au travail du système digestif, vous devez faire attention aux symptômes de l'appendicite:

  1. Douleur dans l'abdomen Avec le développement de l'appendicite, la douleur est d'abord ressentie dans le nombril, puis se déplace progressivement vers le bas-ventre droit. Le malaise apparaît soudainement et a une nature vague. Habituellement, il existe des douleurs sourdes qui ne permettent pas de prendre une respiration profonde. De plus, ils augmentent considérablement quand on tousse ou rit.
  2. Posture forcée. Avec le développement de l'appendicite, une personne ne peut pas se redresser ou bouger normalement - la cause en est une douleur à l'abdomen. La posture forcée d'un adulte ou d'un enfant est un autre signe d'inflammation: le patient est allongé sur le côté et lève les jambes.
  3. Nausées et vomissements. Avec le développement de l'appendicite, les douleurs abdominales sont presque toujours accompagnées de nausées. Des vomissements violents et débilitants peuvent également se produire. Parfois, cela se produit une fois, mais dans la plupart des cas, cet état dure assez longtemps. Il convient de garder à l’esprit que les vomissements chez l’enfant ou l’adolescent sont fréquents, alors que chez l’adulte ce symptôme peut se produire littéralement 1 à 2 fois. Dans la vieillesse, il n'y a pas de tels symptômes.
  4. Augmentation de la température corporelle. En règle générale, ce chiffre se situe entre 37,5 et 38 degrés, mais il peut augmenter jusqu'à 40 degrés chez un enfant. Si la température augmente de manière significative chez un adulte, cela indique une progression de l'inflammation.
  5. Tabouret cassant Dans la plupart des cas, ce symptôme n'est pas. Mais si l'appendice est anormal chez l'adulte ou l'enfant, une constipation peut survenir. Dans de rares cas, une diarrhée est également possible. Il faut garder à l’esprit que, en cas d’empoisonnement, les selles liquides apportent un soulagement temporaire à une personne, tandis qu’en cas d’appendicite, l’affection reste la même - la douleur abdominale ne disparaît pas après une selle.
  6. Sécheresse dans la bouche. Si la douleur abdominale est accompagnée de ce symptôme, on peut parler du développement de l'appendicite.

Parfois, une inflammation de l'appendice provoque des mictions fréquentes et douloureuses. Des symptômes tels que des douleurs aux organes génitaux et au bas du dos peuvent également apparaître. Un enfant peut développer un nez qui coule et tousser, ce qui rend difficile le diagnostic d'appendicite à temps.

Méthodes d'autodétermination de l'appendicite

Comment reconnaître une appendicite? Pour vérifier indépendamment si vous avez une inflammation dans l'annexe, vous pouvez procéder comme suit:

  1. Allongez-vous sur une surface plane - lit ou le sol. Les bras doivent être placés le long du corps, les jambes légèrement espacées, puis pliées au niveau des genoux. Dans ce cas, la deuxième personne doit appuyer légèrement avec les doigts de la main droite sur la zone située dans le coin inférieur droit de l'abdomen, puis retirer brutalement la main. Si à ce stade il y a de la douleur, vous devez consulter un médecin. Dans l'appendicite, l'aine, le nombril ou le côté gauche font également souvent mal.
  2. Pour vous allonger sur le sol, placez vos mains le long du corps et redressez vos jambes. Tout d'abord, soulevez la jambe droite de 50 à 60 degrés. À ce stade, la deuxième personne devrait tout à fait enlever le bord de la main sur le talon. Des actions similaires doivent être effectuées avec le pied gauche. Douleur dans l'abdomen droit - les symptômes caractéristiques de l'appendicite.
  3. Pour comprendre si un enfant a mal au ventre, vous devez rechercher des symptômes spécifiques. Si le bébé s'accroupit brusquement et pleure beaucoup, cela indique l'apparition d'une inflammation.
  4. Pour diagnostiquer indépendamment l'appendicite, vous pouvez essayer de tousser. Des échos de douleur se produiront dans le coin droit de l'abdomen.
  5. Si vous soupçonnez une appendicite, vous devez demander à la personne de marcher. Avec une inflammation de l'appendice, l'estomac fait mal en marchant. Si chaque étape est accompagnée d'un inconfort, nous pouvons parler du développement de l'appendicite.
  6. Il est nécessaire de sentir doucement l'estomac. La tension de la paroi abdominale aidera à identifier une appendicite.

Ces symptômes chez un adulte ou un enfant doivent constituer un signal de consultation d'un médecin, car il existe un risque de rupture de l'appendice ou d'inflammation chronique.

Quoi ne pas faire si vous soupçonnez une appendicite?

Dans de telles situations, il est strictement interdit:

  1. Prenez des laxatifs ou des analgésiques. De telles actions empêcheront le médecin de diagnostiquer l'inflammation de l'appendice en temps voulu.
  2. Prenez des médicaments pour les intestins ou l'estomac. Ils peuvent provoquer une réaction chimique intense qui rompra l’appendice.
  3. Mangez de la nourriture avant de consulter un médecin. En cas d'inflammation de l'appendice, une intervention chirurgicale d'urgence peut être nécessaire. Avant de pouvoir le faire, vous devez refuser de manger. En outre, les aliments peuvent provoquer une irritation des intestins, ce qui entraînera une augmentation multiple de la douleur.
  4. Appliquez un coussin chauffant ou une compresse chauffante sur l'estomac. L'exposition à la chaleur provoquera une accélération du processus inflammatoire.

Si vous avez mal au ventre et à la fièvre, ne tardez jamais. Dans une telle situation devrait appeler une ambulance.

Maladies avec des symptômes similaires

Pour découvrir l'inflammation de l'annexe nécessite souvent des examens supplémentaires. Cela est dû au fait que les principaux symptômes de la maladie ressemblent aux signes d'autres pathologies. Ceux-ci comprennent:

  • pyélonéphrite;
  • La maladie de Crohn;
  • inflammation de l'utérus, des tubes ou des ovaires;
  • coliques rénales;
  • ulcère peptique;
  • colite et entérocolite;
  • inflammation testiculaire;
  • inflammation de l'intestin grêle;
  • rupture ou étirement des muscles abdominaux antérieurs.

Diagnostics

Pour identifier l'inflammation de l'annexe, il est nécessaire d'analyser les symptômes et de mener des études supplémentaires:

  1. Tests d'urine et de sang. Quand une inflammation de l'annexe analyse d'urine reste normale, et cela élimine la pathologie des reins. Grâce à l'analyse du sang, il sera possible d'identifier le processus inflammatoire, mais il ne sera pas possible de déterminer la localisation exacte.
  2. Echographie de la cavité abdominale. C'est la méthode la plus rapide et la plus fiable pour le diagnostic de l'appendicite.
  3. Tomographie par ordinateur. Cette étude est prescrite pour les doutes sur l'exactitude du diagnostic.

Vous savez maintenant comment déterminer l'appendicite à la maison chez un adulte et un enfant. C'est très important pour une intervention chirurgicale rapide. Par conséquent, les premiers symptômes de la maladie devraient obliger une personne à appeler une ambulance - le moindre retard peut provoquer des complications dangereuses.

Où est et comment déterminer l'appendicite à la maison

L'appendicite est et reste une maladie chirurgicale courante du tube digestif. C'est dangereux et transitoire, il se produit avec une fréquence de 5-10%. Survient plus souvent entre 5 et 40 ans. Parmi les malades plus de femmes. Avec un traitement rapide, la maladie est oubliée et, dans les cas avancés, elle entraîne la mort. Considérez où se trouve l'appendicite, les causes, le traitement, les complications possibles et les mesures préventives.

Quelle est l'appendicite

Dans le tractus gastro-intestinal humain, il y a un appendice en forme de ver (appendice) ou un appendice du caecum. C'est un petit tubule (5–15 cm) graduellement conique, sans trou traversant de 0,7–1 cm de diamètre, longtemps considéré comme un organe ou un organe sous-développé ayant perdu sa valeur initiale.

Les points de vue sur les organes inutiles ont tellement changé qu’un tel concept a tout simplement été aboli. Après une étude approfondie, il est apparu que l’appendice remplissait les fonctions les plus importantes. On lui attribue un rôle dans la promotion des processus immunitaires et endocriniens. Ses parois contiennent du tissu lymphoïde dont les éléments structurels combattent les infections. Pour cette annexe a été appelé "amygdales intestinales". Ceux qui ont eu une appendicectomie, c'est-à-dire qui ont retiré un processus et qui ont privé l'appareil lymphatique le plus puissant, ont des problèmes de résistance aux agents pathogènes.

En outre, l’appendice s’est révélé être un lieu de stockage pour les microbes pathogènes sous condition: les lactobacilles, les bifidobactéries, Escherichia coli, qui, provoquant une diminution de l’immunité, provoquent des maladies. Normalement, il existe un équilibre entre microorganismes bénéfiques et nuisibles. L'entrée de l'appendice a un diamètre de 1-2 mm. Il s'agit d'une protection fiable de la ferme contre les bactéries bénéfiques de la pénétration d'agents étrangers.

Le processus vermiforme et aujourd'hui sujet de recherche scientifique. À l'avenir, de nouvelles fonctionnalités du petit processus pourraient être découvertes. Il est impossible de supprimer un appendice. Mais si une appendicite aiguë s'est produite, alors il n'y a qu'une seule issue: l'appendicectomie, bien que des tentatives soient en cours pour résoudre le problème à l'aide d'antibiotiques. Le cours de la maladie comprend 4 étapes:

  1. Catarrhale (12 premières heures) avec infiltration de leucocytes dans la muqueuse appendiculaire.
  2. Flegmoneux (fin de journée) avec la pénétration de globules blancs dans les couches profondes du processus.
  3. Gangrenous (2-3 jours) avec nécrose de l'appendice.
  4. Perforé avec une rupture des parois de l'organe enflammé.

Une telle division est conditionnelle, la maladie peut être fulminante ou avoir un caractère caché.

Causes de l'inflammation

L'étiologie de l'appendicite n'est pas encore claire. Une chose est sûre, il s’agit d’une maladie polyfactorielle:

  • Le plus souvent, elle est causée par un blocage du processus par des corps étrangers ou des calculs fécaux.
  • La partie supérieure de l'appendice peut être comprimée en raison d'entérites ou de cholécystites, suivies d'adhésions.
  • La stagnation dans le processus affaiblit son immunité. Ceci est utilisé par les bactéries pathogènes et pénètre rapidement dans la membrane muqueuse.
  • Selon une autre théorie, l'appendicite se développe en raison du spasme des vaisseaux (vasculite), qui fournit la respiration et la nourriture de l'appendice.
  • Parmi les causes possibles, on considère également les lésions de l'abdomen, entraînant le déplacement ou l'endommagement de l'appendice du caecum.
  • Les infections jouent un rôle similaire dans le développement de l'inflammation, bien qu'une combinaison de plusieurs causes soit possible.

Les facteurs qui contribuent à cela incluent les états suivants:

  • Constipation
  • Péristaltisme faible du tube digestif.
  • Carence en fibres dans le régime alimentaire.
  • Trop manger
  • Processus tumoraux de nature bénigne ou maligne.
  • Infections du tractus gastro-intestinal: fièvre typhoïde, tuberculose, yersiniose.

Les parasitoses ne sont pas moins dangereuses, notamment l’infection à Giardia, l’opistorch, les oxyures, les ascaris, qui deviennent des provocateurs en raison de lésions mécaniques de l’appendice et de la fixation d’agents bactériens.

La maladie peut se développer pendant la grossesse. La raison - le déplacement de l'appendice en raison de l'utérus envahi. Transfert possible de l'infection au processus dans les pathologies des organes de l'appareil reproducteur chez la femme.

Il est peu probable que le bourreau du processus inflammatoire soit constitué par les enveloppes de graines de tournesol ou de citrouille. Bien que ce soit précisément cela qui effraie les enfants afin qu'ils puissent éviter une intervention chirurgicale à l'avenir.

Les premiers symptômes et signes de l'appendicite

Le diagnostic précoce repose sur les manifestations inflammatoires suivantes:

  • Douleur abdominale aiguë.
  • Augmentation de la température
  • Pression artérielle instable.
  • Vomissements.

Selon les premiers signes pour identifier l'attaque de l'appendicite n'est pas facile. Il peut facilement être confondu avec la manifestation d'une gastrite ou d'une colique rénale. Le principal symptôme de l'inflammation est une douleur constante à l'abdomen, souvent inquiétante la nuit et le matin. Au début, il y a une douleur qui se propage ou se concentre dans l'épigastre avec une transition vers l'abdomen inférieur droit. Ce mouvement de sensations désagréables (symptôme de Kocher) est le principal symptôme de l'appendicite, qui se manifeste pendant les premières heures du développement de la pathologie. Au fil du temps, la douleur s’intensifie lorsque la toux disparaît dans la position couchée sur le côté droit. Il peut être irradié à la cuisse droite. La paroi abdominale reste en même temps tendue.

La disparition temporaire de l’inconfort n’est pas un signe de reprise. Au contraire, un tel état est dangereux et peut indiquer la disparition d'une partie du processus et, par conséquent, l'absence de réponse à l'irritation. Le résultat de cette sédation imaginaire est souvent une péritonite, dans laquelle la douleur augmente plusieurs fois.

Les symptômes de l'appendicite sont des douleurs et des troubles dyspeptiques: nausées, vomissements, retard des selles, bouche sèche. Chez l'adulte, la diarrhée est moins fréquente que chez l'enfant. Dans le cas d'une position atypique (non standard) de l'appendice, des problèmes de miction apparaissent. L'image globale complète l'augmentation de la fréquence cardiaque à 100 battements par minute.

L'hyperthermie n'est pas la même aux différents stades du processus inflammatoire. Au début de sa valeur ne dépasse pas 38 ° C, alors il peut tomber à la normale. La phase finale précédant la libération du contenu purulent se caractérise par des vitesses élevées pouvant aller jusqu'à 40 ° C.

Les signes d'appendicite chez les patients âgés se distinguent par l'érosion du tableau clinique, ce qui permet à la pathologie d'entrer dans la phase destructive. La température peut être normale et la nausée et la douleur sourde passent souvent inaperçues. Et l’affaire n’est pas du tout dans l’évolution modérée de la maladie, au contraire, elle est plus souvent accompagnée chez les personnes matures de complications.

Chez les enfants de moins de 5 ans, le diagnostic de la maladie pose certaines difficultés. Les enfants ne peuvent ni montrer ni expliquer où se situe la douleur. Les parents prennent souvent ces symptômes pour des troubles intestinaux. Dans de tels cas, les points de référence peuvent être:

  • Selles molles.
  • Langue superposée.
  • La température a augmenté à 38 ° C

Ces symptômes ne sont pas spécifiques. Si vous soupçonnez une appendicite, votre bébé devra immédiatement le montrer à votre médecin.

Premiers secours

Une douleur abdominale constante pendant 6 heures est une raison pour appeler le médecin. Avant son arrivée, exclure l'utilisation d'antalgiques, de laxatifs, d'antibiotiques, sinon le tableau clinique sera flou, ce qui compliquera le diagnostic. Afin d'éviter d'accélérer le développement d'une pathologie, il est interdit de poser un coussin chauffant sur la zone douloureuse. À ce moment-là, le patient reçoit la paix, l'abstention de nourriture.

Diagnostic précis

Les activités qui aident à découvrir que vous avez une appendicite incluent un examen médical. Avec son aide sont déterminés:

  • Syndrome de Kocher sous forme de douleur débordante de la partie supérieure de l'abdomen sur le côté droit.
  • Plaintes d'inconfort lors de tapotements monotones sur la paroi frontale de la cavité abdominale (symptôme de Mendel).
  • Coupures fortes lors de l'insertion d'une main dans la région iliaque droite et lors de son retrait (symptôme de Shchyotkin-Blumberg).
  • Douleur extrêmement intense en se tournant vers la gauche (symptôme de Sitkovsky).

Des méthodes de diagnostic de laboratoire sont effectuées:

  • Analyse générale et biochimie sanguine.
  • Test d'urine
  • Coprogramme pour identifier les fragments d'aliments non digérés.
  • Échographie pour évaluer l'emplacement de l'annexe.
  • Électrocardiogramme en tant qu'étude supplémentaire pour éliminer la possibilité d'un infarctus du myocarde en tant que source de douleur.
  • Vérifiez la présence de sang occulte dans les selles et les œufs de vers.
  • La laparoscopie.

Toutes les méthodes permettent de différencier l'appendicite des ulcères perforés, des coliques rénales et intestinales, de la pancréatite, de la gastro-entérite, d'une inflammation de l'utérus, d'une rupture ou d'un étirement des muscles abdominaux.

Types d'appendicite

Le code de la CIM-10 pour les maladies de l’appendice K35 - K37. Leur classification correcte dépend de diverses raisons, par exemple de l'origine, qui peut être vasculaire, infectieuse et mécanique.

L'inflammation de l'appendice est souvent aiguë. L'étroitesse de l'appendice empêche le pus accumulé de sortir. L'appendicite peut éclater, puis les parois de la formation tubulaire sont brisées. Le contenu entre dans la cavité abdominale, ce qui conduit à une péritonite - une condition dangereuse qui entraîne la mort du patient. Une mortalité élevée est caractérisée par une inflammation de la veine porte du foie ou une pyléphlébite. En appendicite aiguë flux rapide. Tout se développe en 2-4 jours, rarement une semaine. Il en existe les types suivants:

  • Simple
  • Destructif, procédant avec des complications.

Sans assistance médicale, la version superficielle devient toujours compliquée. La récupération spontanée est impossible. La formation d'un infiltrat protecteur autour de l'appendice affecté se termine toujours par un abcès. Par conséquent, une telle condition est une indication pour la chirurgie. L'appendicite chronique se caractérise par l'apparition et le retrait des symptômes caractéristiques de la forme aiguë et ne nécessite pas de traitement chirurgical.

Contrairement à la variante classique, l'appendicite peut être de forme non standard, on l'appelle alors atypique. Il se produit dans chaque cinquième patient. En même temps, le sommet de l'annexe peut être relié à différents organes, ce qui sous-tend la classification suivante:

  • Pelvien. Plus commun chez les femmes. Elle se caractérise par une légère augmentation de la température, une dysurie (trouble urinaire), une douleur, irradiant au niveau du nombril.
  • Côté gauche avec une image classique, avec la localisation des sensations désagréables du côté correspondant.
  • Retrocecal, lorsque le processus est adjacent au rein droit. Symptômes typiques: selles molles, légère inflammation du péritoine. Inconfort dans le dos, donnant à la région de la hanche.
  • Empyema, qui se caractérise par un développement lent avec douleur, se manifestant dans la région iliaque.

Dans les cas atypiques, la maladie est reconnue par un examen approfondi supplémentaire.

Traitement

Vous pouvez arrêter une crise d'appendicite aiguë uniquement par chirurgie. La préparation comprend les activités suivantes:

  • Prendre une douche ou assainir un patient.
  • Avec le diagnostic de varices, le patient est bandé avec ses pieds. Afin d'éviter la thromboembolie, on a injecté des médicaments contenant de l'héparine.
  • Avec un fond émotionnel labile, les sédatifs sont présentés.
  • Des vomissements artificiels pour nettoyer l'estomac sont effectués si le patient mange 6 heures avant le début de la maladie.
  • Vider la vessie.
  • Le lavement est effectué en l’absence de perforation présumée.

Les activités préparatoires sont terminées 2 heures avant la chirurgie. Le processus de retrait de l'appendice (appendicectomie) est réalisé par deux méthodes:

  • Incision traditionnellement ouverte (laparotomie).
  • La laparoscopie est une méthode plus bénigne d'exécution de l'opération par des ponctions dans la paroi abdominale. Avantages: pas de cicatrices sur le corps, récupération rapide.

L'anesthésie générale est réalisée à l'aide de méthodes d'anesthésie modernes, telles que le propofol. Avec des symptômes légers, des contre-indications à une intervention chirurgicale, une intoxication du corps, un traitement médical est effectué. La progression de l'inflammation se termine par une appendicectomie.

Qu'est-ce que vous pouvez manger après la chirurgie

Le chirurgien introduit les normes de nutrition appropriée au patient. Pour une récupération réussie, le régime n ° 5 est indiqué, ce qui implique de consommer les produits figurant dans la liste suivante:

  • Boeuf maigre bouilli.
  • Soupes à base de bouillon de légumes.
  • Doux fruit sucré.
  • Fromage cottage faible en gras.
  • Pain de blé
  • Haricots et porridge.
  • Lait entier
  • Au chocolat
  • Café
  • Glace
  • Poisson gras et viande.
  • Muffin.
  • Salo.
  • Sauces et épices épicées.

Dans les deux premiers jours après l'opération, sont autorisés:

  • Bouillon de poulet.
  • Eau au citron sans gaz.
  • Pauvre thé

Le troisième jour, le patient mange des produits déjà approuvés. Une nutrition normale n'est possible que 10 jours après l'appendice. Le traitement d'entretien consiste à prendre des suppléments de fer et des complexes minéraux-vitamines.

Complications possibles

La péritonite est la conséquence la plus grave de l’inflammation de l’appendice. Si l’assistance médicale était fournie à temps, sa version délimitée ne constitue pas une menace pour la vie du patient. Une inflammation instantanée du péritoine est caractéristique de la forme renversée. Ensuite, des soins médicaux rapides sont nécessaires pour éviter la mort. D'autres complications sont possibles:

  • Saignement interne.
  • Suppuration de la surface de la plaie.
  • Le processus d'adhésion connectant le péritoine aux organes situés à côté.
  • Thromboembolie due au blocage de la lumière d'un vaisseau sanguin.
  • Sepsis (intoxication par le sang) à la suite d'une péritonite ou d'une erreur du chirurgien.
  • Pylephlebitis ou inflammation qui capture la veine porte du foie.

En cas de traitement incomplet, le passage de l'appendicite aiguë à chronique est possible.

Prévention

Les mesures spéciales empêchant le développement de l'inflammation de l'épididyme du caecum, n'a pas été développé. Vous pouvez réduire les risques en suivant ces simples directives:

  • Identifier et traiter rapidement les helminthiases.
  • Faites attention à toute inflammation. La pathologie de l'annexe peut être déclenchée par une bactérie pathogène, provocatrice d'une amygdalite décompensée.

Il est très important de corriger les aliments, c’est-à-dire de limiter la consommation de plats gras, de viandes fumées, de graines, de légumes et de fruits à structure dense, de légumes verts.

Foire Aux Questions

Essayons de clarifier les situations les plus problématiques pour les patients.

De quel côté est l'appendicite

Dans la version classique, le processus vermiforme est dans le côté droit. Peut-être sa position pelvienne, souvent observée chez les femmes, alors l'inconfort se produit au-dessus du pubis. Pour la douleur dans la région lombaire, typique de la forme rétrocécale atypique de l'appendicite, un examen approfondi avec l'utilisation des méthodes d'IRM et de rayons X sera nécessaire. Il existe parfois une position sous-hépatique de l’appendice, c’est-à-dire quand elle est dirigée vers le haut, pas vers le bas. Le diagnostic correct ne peut être posé que par un médecin connaissant les différentes options pour la position de l'annexe.

Combien de temps dure l'opération pour supprimer l'appendicite

La durée de la chirurgie est de 30 minutes à 2 heures. Cela dépend de la complexité du cas, du stade de la maladie, de l'âge du patient, de la méthode utilisée. Ainsi que la présence d'autres pathologies dans les organes abdominaux.

Combien sont à l'hôpital après le retrait de l'appendicite

Cela dépend de la technique de l'appendicectomie. La laparoscopie permet au patient de rentrer chez lui dans quelques jours. La forme ouverte de l'opération est lourde de complications supplémentaires, vous devez donc rester sous la surveillance d'un chirurgien pendant une semaine, et parfois même plus longtemps.

De la constipation temporaire, possible dans la période postopératoire, aider les produits dans lesquels beaucoup de fibres. Après quelques semaines, le patient reprend sa vie normale. Sports, haltérophilie, il vaut mieux éviter dans les 6-8 semaines.

Avis médical

L'appendicite est une maladie dangereuse mais les complications sont rares (5% des cas), à condition que l'assistance médicale arrive à temps. Prévenir la pathologie signifie ne pas rater le début du processus inflammatoire. Si votre estomac vous fait mal, vous devriez immédiatement consulter un médecin.

Comment déterminer l'appendicite à la maison?

Souvent, les premiers signes d'inflammation de l'appendicite sont confondus avec une grande variété d'attaques dans à peu près la même région: intoxication alimentaire, coliques néphrétiques, indigestion, etc. Le médecin peut retirer l'appendice très rapidement et avec précision, bien qu'avec un traitement rapide, mais cela nécessite la confirmation du diagnostic. Pour reconnaître à temps tous les signes d’une inflammation de l’appendice commencée et se rendre dans un établissement médical à temps pour l’examen nécessaire, il est nécessaire de connaître certaines caractéristiques de l’appendice.

Il est très important de ne pas confondre la douleur associée à l'appendicite avec les mêmes maladies mensuelles, les intoxications, les coliques ou d'autres maladies qui présentent des symptômes similaires.

Symptômes principaux

Tout d’abord, penser à une appendicite peut être causé par une douleur abdominale. Le plus souvent, s’il s’agit d’une inflammation de l’appendice, la douleur est localisée principalement du côté droit ou près du nombril. La douleur peut éventuellement se déplacer du centre de l'abdomen à droite et descendre sans atteindre le bord des os du bassin. Rappelez-vous que chez les femmes enceintes, l'appendicite peut changer d'emplacement en fonction de la durée de la grossesse, de sorte que la douleur peut être légèrement supérieure.

Essayez de vous coucher à plat sur une surface dure et appuyez légèrement sur le ventre dans la région douloureuse. Si, même avec une pression légère suffisante, vous ressentez une douleur vive au côté droit, appelez immédiatement une ambulance.

Habituellement, lorsque vous appuyez sur le ventre, vous devriez sentir que celui-ci est doux, que vos doigts enfoncent légèrement le tissu et le plongent dedans. L'un des symptômes de l'appendicite sera un estomac dur, dans une certaine mesure même dur. Au-delà, faites attention s'il y a gonflement. Obtenez de l'aide médicale tout de suite.

Essayez de vous lever et de marcher debout. Aux premiers signes d'inflammation de l'appendicite, il est impossible de le faire sans ressentir une douleur intense. Et si vous essayez de vous "lover" avec vos jambes repliées sur votre poitrine, la douleur peut être beaucoup moins grande.

Principales caractéristiques

Vous devez également faire attention aux autres signes d'appendicite, il n'est pas du tout nécessaire qu'ils manifestent tout en même temps, quelques-uns suffisent pour savoir avec certitude que le moment est venu de demander l'aide des médecins:

Vous ne devriez pas reporter la visite chez le médecin si vous avez une température très élevée (38 ° - 39 °). Au cas où il serait beaucoup plus élevé, appelez une ambulance;

Les frissons et la transpiration excessive indiquent la présence d'une inflammation dans le corps;

La constipation, surtout si on y ajoute des vomissements, vous fait clairement prendre conscience d'une inflammation de l'annexe;

La diarrhée, surtout si elle contient des particules de sang, dit la même chose;

Douleur dans le dos, semblable à la colique rénale;

Faux besoin de déféquer.

Qu'est-ce qui ne vaut pas la peine d'être fait si la question concerne l'inflammation possible de l'annexe:

Si, en plus des douleurs abdominales, vous avez une température élevée, vous ne devez pas attendre, il est préférable d'appeler un médecin ou une ambulance.

En aucun cas, ne prenez pas d'analgésiques ni de laxatifs, cela ne fera qu'aggraver la situation lorsque vous posez un diagnostic auprès de spécialistes.

Ne prenez aucun médicament pour l'estomac ou les intestins, ils ne peuvent que provoquer une forte réaction chimique pouvant déclencher une rupture de l'appendice.

Essayez de refuser de manger avant les soins médicaux, vous pourriez avoir besoin d'une intervention chirurgicale. En outre, cela devrait être fait afin de ne pas causer d'irritation de la muqueuse intestinale, ce qui peut augmenter considérablement la douleur.

Quand devrais-je appeler une ambulance?

Si vous observez plusieurs signes d'appendicite, surtout s'ils sont accompagnés de vomissements et de douleurs aiguës, appelez immédiatement une ambulance!

Une fois que les médecins se sont adressés à vous, il est très important de décrire avec précision tous vos symptômes et signes. Ne négligez aucune violation des 2 ou 3 derniers jours (vomissements ou diarrhée). Assurez-vous d'informer le médecin de la première douleur, ce qui n'a pas pu attirer votre attention.

Considérez que, pour que le diagnostic soit précis, le médecin doit vous examiner complètement, y compris en palpant l'abdomen, afin d'exclure la péritonite de la liste des diagnostics possibles. Si nécessaire, le médecin peut effectuer un examen rectal pour confirmer ou infirmer un diagnostic possible. Avec la péritonite, les muscles abdominaux seront très tendus.

Lorsqu'un diagnostic implicite ou flou est souvent prescrit des examens supplémentaires: analyse d'urine et de sang, échographie des organes pelviens, la sonde (outil sous la forme d'une tige mince, conçue pour des procédures diagnostiques ou thérapeutiques dans différentes cavités et canaux du corps humain), etc.

Quelques bons conseils

La complication la plus dangereuse de l'appendicite est sa rupture. Lors de la stratification tissulaire, tout son contenu se trouve dans la cavité abdominale, qui est stérile, et l’infection s’y achemine. Cela peut provoquer le développement d'une péritonite.

Il convient de rappeler que chez l’enfant, les premiers signes de l’appendicite peuvent apparaître différemment, en raison de l’immaturité de certains systèmes corporels. En outre, tous les enfants ne peuvent pas expliquer clairement et clairement où, comment et quoi ils ont mal. Le plus souvent, l'enfant souffre de douleur, croyant que cela ne fait que mal aux intestins, alors qu'il peut refuser de manger et avoir envie de dormir. Par conséquent, si le bébé abandonne son plat préféré, vous devez vous méfier et découvrir la raison qui le gêne. Toutes les personnes ne présentent pas les symptômes et les signes décrits ci-dessus.

Les symptômes classiques n'apparaissent pas chez les personnes appartenant aux catégories suivantes:

les femmes enceintes au 3ème trimestre;

les personnes obèses;

patients transplantés d'organes;

Maladies avec des symptômes similaires

Il n'est pas toujours possible de reconnaître une appendicite lors du premier examen sans analyses et examens supplémentaires. Cela se produit uniquement parce que les principaux symptômes de l’appendice ressemblent beaucoup aux signes d’autres maladies qui "se contractent" douloureusement dans la même région.

Alors, voici une petite liste de ces maladies:

La maladie de Crohn (également appelée iléite terminale);

ulcère et perforation;

inflammation de l'intestin grêle;

rupture, parfois étirement, muscles abdominaux antérieurs et plus.

Loin de toujours faire un diagnostic précis facilite l'échographie des organes pelviens et de la cavité abdominale. Cela est dû au fait que sur l'échographe, vous pouvez voir quelque chose ou tout simplement ne pas le voir en raison de l'imperfection de l'équipement ou des compétences d'un spécialiste. Seule la laparoscopie peut donner un résultat de 100% lors du diagnostic.

Causes d'inflammation de l'appendice

Malgré le développement rapide de la médecine dans tous ses domaines, il n'a pas encore été possible d'explorer toutes les causes d'inflammation de l'annexe. On appelle appendicite des maladies inflammatoires qui passent souvent inaperçues et se manifestent soudainement. Prédire sa manifestation est impossible.

Une inflammation causée par divers micro-organismes (anaérobies, staphylocoques, E. coli, streptocoques, etc.) se produit dans l'annexe du cæcum.

Le résultat de l'inflammation de l'appendice est souvent une surcharge excessive du corps en protéines: excès alimentaire et obésité sur la base de l'alimentation. Les gens modernes passent beaucoup de temps assis au travail, puis à la maison près d'un ordinateur, un mode de vie aussi sédentaire peut également provoquer une inflammation de l'appendicite.

Comment éviter l'appendicite?

Afin de minimiser le risque d'appendicite, il est très important de maintenir une nutrition adéquate. Dans le même temps, essayez d'utiliser uniquement des protéines facilement digestibles dans votre alimentation. Ils sont contenus principalement dans une variété de produits laitiers.

Aussi besoin quotidien de manger des fruits et légumes frais. Les plus utiles seront cultivés dans leur jardin ou achetés à des résidents d'été. Essayez de ne pas trop manger, surveillez toujours les calories consommées.

Faites périodiquement des jours de jeûne et surveillez la santé du tube digestif, ne permettent pas l'apparition de constipation.

C'est important!

Une rupture d'appendicite est un risque de mourir, alors n'essayez pas de la guérir vous-même, mais passez les tests de votre médecin ou appelez une ambulance.

Rappelez-vous qu'une diminution de la douleur ou, au contraire, une augmentation excessive, peut indiquer l'apparition de complications graves.

Il est très important de connaître les premiers signes et symptômes de l’appendicite afin de pouvoir faire appel à des spécialistes à temps.

Au moindre soupçon d'appendicite, en particulier chez les jeunes enfants, appelez immédiatement une ambulance, il est préférable de s'assurer une nouvelle fois qu'il ne s'agit pas d'une inflammation de l'appendice.

Quelques cas intéressants de la pratique médicale

1 cas de pratique médicale

Un jeune garçon de 28 ans souffrant d'une douleur au côté droit s'est présenté au rendez-vous du médecin. Lorsqu'on leur a demandé depuis combien de temps la douleur a commencé, la réponse a été qu'il y a environ 8 heures. Bock a commencé à se faire mal à l'improviste, sans raison apparente, alors que sa température a légèrement augmenté à 37,8 ° C.

Au cours de l'examen, le médecin a déterminé que la douleur se propageait du côté gauche dans la zone située juste en dessous du nombril. À première vue, les symptômes évoquaient une péritonite.

Le patient a été diagnostiqué avec une appendicite aiguë. Le jeune homme a immédiatement été emmené au service de chirurgie dans la salle d'opération pour y subir une laparotomie.
Au cours de l'opération, il semble que le processus du cæcum ne soit pas modifié malgré la présence d'un épanchement séreux dans le péritoine. Il a été décidé d'examiner de plus près le petit et le gros intestin. En conséquence, un diverticule enflammé (canal biliaire embryonnaire) a été trouvé à leur jonction. Il a été retiré parce que c'est lui qui a provoqué des symptômes similaires à ceux de l'appendicite. Le plus souvent, l'inflammation du diverticule survient sans aucun symptôme et n'est décelée chez 5% des personnes que pendant la laparoscopie ou lors d'une autre opération.

2 cas de la pratique médicale

Un homme de 65 ans soupçonné d'appendicite aiguë a été emmené en ambulance à la salle d'urgence de l'hôpital. Ont été pris les tests nécessaires et effectué des enquêtes supplémentaires. Il a été décidé d’opérer, car il n’était pas possible d’éliminer la douleur d’une autre manière. Le patient a accepté l'opération.

Au cours de l'opération, le chirurgien a découvert un appendice appendiculaire enflammé, de texture dense. Sa longueur était de 3,5 à 4 cm, une plaque de fibrine et des signes clairs d'inflammation étaient présents. L'annexe a été supprimée. Après l'opération, les plaies ont commencé à s'infecter un peu, mais le patient a été renvoyé chez lui.

Après 21 jours, la conclusion a été reçue après l'examen du processus. Résultat: cancer de l'appendicite. Les données nécessaires ont été transférées à la clinique sur le lieu d'observation du patient. Il a été convoqué à une consultation avec un oncologue. L'homme a choisi de refuser un traitement supplémentaire. Après 6 mois, il est mort.

3 cas de la pratique médicale

Une femme de 82 ans a été amenée à l'hôpital en ambulance avec des plaintes de douleurs abdominales basses. Selon les résultats de l'examen, l'historique de la maladie et l'interview du patient, il a été conclu qu'une opération urgente était nécessaire pour retirer une appendicite aiguë.

La patiente était préparée pour la chirurgie et amenée au bloc opératoire du service de chirurgie. À la suite d'une laparoscopie, le chirurgien n'a pas noté d'anomalie de l'annexe. Cependant, lors de l'examen de la jonction du petit et du gros intestin, un petit trou a été trouvé à travers lequel le contenu de l'intestin est entré dans la cavité abdominale. La cause de ce trou est un corps étranger (os de poisson) qui a été retiré en toute sécurité. Perforation intestinale cousue. Le traitement postopératoire et l'observation nécessaires ont été effectués. La patiente est rentrée chez elle dans un état satisfaisant.

Ce ne sont là que quelques cas réels de la pratique des chirurgiens. Les cas décrits ne font que confirmer l'affirmation selon laquelle vous ne devriez pas espérer un cas et attendez que tout se passe tout seul. Il est préférable d'appeler immédiatement une ambulance et de rester calme tout en aidant des médecins qualifiés.

Les signes de l'appendicite ne parlent pas toujours de l'inflammation de l'appendice du caecum, souvent avec des symptômes similaires, des pathologies complètement inattendues pour le patient, dont dépend son état de santé.

L'auteur de l'article: Candidat en sciences médicales Dmitry Sergeevich Volkov, chirurgien

Gut

On estime que dans notre pays, une appendicite aiguë dépasse chaque année environ un million de personnes.

La mortalité qui lui est due semble être faible: seulement 0,2 à 0,3%, mais derrière des chiffres aussi insignifiants se trouvent environ 3 000 vies humaines que les médecins ne peuvent pas sauver. Et en période estivale, lorsque de nombreuses personnes sont chez des dachas et loin des médecins, il est particulièrement important de pouvoir distinguer l'appendicite des douleurs abdominales ordinaires afin de pouvoir consulter un médecin à temps.

Aveugle mais dangereux

L’appendice est un petit et mince processus en forme de ver aveugle de 7 à 10 cm de long, situé à la fin du caecum (la section initiale du gros intestin). Comme toute partie de l'intestin, l'appendice produit du suc intestinal, mais si peu qu'il ne joue pas un rôle particulier dans la digestion. Par conséquent, pendant longtemps, il a été considéré comme une "erreur de la nature" et a été retiré le plus rapidement possible. Mais récemment, des scientifiques ont découvert des cellules lymphoïdes dans le processus à l’aveugle, comme dans les amygdales. Et comme ces cellules ont des propriétés qui protègent le corps contre les infections, on a supposé que l’appendice faisait partie du système immunitaire.

Cependant, le nombre de cellules protectrices qu'il contient est très petit et ne peut avoir un effet important sur l'immunité. La plupart des experts sont donc toujours convaincus que l’appendice ne présente aucun avantage, mais le préjudice en cas d’inflammation peut être considérable: une appendicite aiguë non diagnostiquée peut coûter cher, mais aussi la vie.

Les experts ne s'entendent pas sur les causes exactes de l'appendicite. Cependant, les groupes à risque sont identifiés.

Par exemple, les personnes souffrant de maladies telles que l'angine chronique, la pneumonie, les rhumes prolongés, les maladies du tractus gastro-intestinal, les caries. À la suite de ces maladies, des infections sanguines pénètrent dans l’annexe et y provoquent un processus inflammatoire. Des dents saines sont donc un gage de santé pour l’appendicite.

Il y a aussi une théorie du stress. Il est basé sur le fait que, à la suite d'une excitation chez une personne, il se produit un rétrécissement important des vaisseaux sanguins, ce qui entraîne un saignement soudain du processus vermiforme et le développement de son inflammation.

Mais le plus souvent l'appendicite est expliquée par le colmatage de la connexion du côlon et le processus vermiforme, ce qui arrive souvent avec la constipation et la colite chronique.

Comment l'identifier?

Pour la plupart des gens, l’appendice est situé à peu près à mi-chemin entre le nombril et l’os iliaque droit. Dans cet endroit avec une appendicite, la douleur maximale est ressentie. Mais si le processus vermiforme est élevé à l'hypochondre droit, plus près du foie, la douleur se manifestera dans cette zone. Et si l'appendice est abaissé dans la partie inférieure du bassin, l'appendicite est facilement confondue chez la femme avec l'inflammation des appendices, chez l'homme - la vessie.

Lorsque l'appendice est situé derrière le caecum, lorsqu'il est enveloppé dans les reins et l'uretère, il y a une douleur dans le bas du dos, il donne à l'aine, à la jambe, au bassin. Si le processus est dirigé à l'intérieur de l'abdomen, les douleurs apparaissent plus près du nombril, dans la partie médiane de l'abdomen et même sous la cuillère.

Les douleurs apparaissent soudainement, sans raison apparente. Au début, ils ne sont pas trop forts - ils peuvent encore être tolérés. Et parfois déjà dès les premières minutes d'une crise d'appendicite aiguë, elles deviennent insupportables et se poursuivent en fonction du type de colique.

La douleur va tourmenter une personne tant que les terminaisons nerveuses du processus sont vivantes. Lorsque sa mort survient, les cellules nerveuses vont mourir et la douleur s'atténue. Mais ce n'est pas une raison pour se calmer. L'appendicite ne résout pas. Au contraire, le recul de la douleur est une raison pour une hospitalisation immédiate. L'appendicite aiguë est accompagnée d'autres symptômes. Au début de la maladie, le malaise général, la faiblesse, l'appétit s'aggravent. Bientôt, des nausées peuvent survenir, parfois des vomissements, mais une seule fois. Température caractéristique comprise entre 37,2 et 37,7 degrés, parfois accompagnée de frissons. Une patine blanche ou jaunâtre apparaît sur la langue.

Reconnaître l'appendicite aidera des techniques simples. Toutefois, veuillez noter qu’il est nécessaire de procéder à des autodiagnostics très soigneusement.

1 Tapotez légèrement avec le coussinet de votre index plié dans la région de l’iléon droit - cela fait toujours mal lorsque vous avez une appendicite.

2 À titre de comparaison, frappez également sur la région iliaque gauche qui, en cas d’inflammation de l’appendice, ne provoquera pas de douleur. Attention: vous ne pouvez pas réaliser vous-même la palpation (palpation de l'abdomen avec les mains), il existe un risque de rupture de l'appendice, ce qui entraîne généralement une péritonite.

3 Essayez de tousser fort: une douleur accrue dans la région iliaque droite vous indiquera que vous avez une appendicite.

4 Appuyez légèrement sur la paume de la main à l'endroit de l'abdomen où vous avez le plus mal. Tenez votre main ici pendant 5 à 10 secondes. La douleur en même temps affaiblit un peu. Maintenant, enlève ta main. Si la douleur apparaît à ce stade, c'est un signe d'appendicite aiguë.

5 Prenez la position de l’embryon, c’est-à-dire, allongez-vous du côté droit et rapprochez les jambes du corps. Avec l'appendicite, la douleur abdominale va s'atténuer. Si vous vous tournez du côté gauche et redressez les jambes, cela augmentera. C'est aussi un signe d'appendicite aiguë.

Mais cet autodiagnostic devrait être limité. N'hésitez pas à contacter votre médecin car l'appendicite elle-même et toutes les maladies qu'elle peut masquer (coliques néphrétiques, exacerbation de pancréatite ou de cholécystite, ulcères de l'estomac et du duodénum, ​​inflammation aiguë de la vessie, des reins, des organes féminins), nécessite une hospitalisation!

Si une appendicite aiguë est diagnostiquée, un traitement immédiat est une chirurgie d'urgence. Actuellement, il existe une méthode laparoscopique douce dans laquelle l'appendice peut être retiré sans incision importante. Malheureusement, dans notre pays, ce type d’opération, dû au mauvais équipement technique des hôpitaux, n’est toujours pas généralisé.

La tâche principale de la période postopératoire consiste à éviter les complications, par exemple les suppurations d’une plaie postopératoire. Dans leur cas, le plus souvent, il n'y a pas de faute du chirurgien. Et pour être cette complication ou non, dépend de l'état de l'appendice au moment de l'opération - plus le degré d'inflammation est important, plus le risque de suppuration est élevé.

Si l'opération réussit, les jeunes patients sont déjà sortis de l'hôpital pendant 6-7 jours. Mais pour les personnes âgées, ainsi que pour les maladies chroniques (diabète, hypertension, ischémie du cœur, etc.), les points de suture sont retirés 2 à 3 jours plus tard. Après cela, il est souhaitable de fixer la plaie avec du ruban adhésif.

Environ un mois, ne prenez pas de bain et n’allez pas au bain: les charges d’eau et de température sur le tissu cicatriciel immature rendent la couture plus grossière, large et laide. Pas moins de trois mois, et les personnes âgées un an et demi ne peuvent pas soulever des poids. Évitez les activités sportives qui provoquent des tensions dans les muscles abdominaux. Essayez de ne pas attraper froid: il est dangereux pour vous de tousser.

Si vous essayez de "supporter" l'appendicite, une péritonite peut survenir - une inflammation de la cavité abdominale. Ses symptômes sont:

augmentation de la douleur dans tout l'abdomen, nausées, vomissements, dans les cas graves - somnolence, léthargie, teinte bleutée du visage;

pulser jusqu'à 120-140 battements par minute, température jusqu'à 39-40 С;

la langue est recouverte de fleurs blanches, puis elle devient sèche, comme une peau, les lèvres sèches et gercées;

gonflement de l'estomac, douloureux dans tous ses domaines, mais surtout à droite.

La péritonite n'est traitée que par chirurgie. De plus, l'opération est très compliquée et longue. Malheureusement, il n'est pas toujours possible de sauver le patient. C’est pourquoi, en cas de douleur abdominale, il ne faut en aucun cas retarder la visite chez le médecin. Comme ils le disent, nous ne voulons effrayer personne, mais tout le monde devrait se rappeler à quel point l’appendicite est dangereuse.

Comment puis-je déterminer l'appendicite à la maison

Il est important que chaque personne sache comment identifier une appendicite, comment la distinguer du rhume, de l'intoxication ou des spasmes musculaires, qui sont plus sûrs et ne nécessitent pas de mesures d'urgence.

1 causes

L'appendicite est un processus inflammatoire qui affecte l'appendice du caecum, ou l'appendice. La chirurgie est la seule façon de traiter une appendicite. Une intervention chirurgicale est recommandée même dans le cas où le patient ne soupçonne qu'une appendicite. Une personne en bonne santé peut facilement se passer d'un appendice, mais un appendice éclaté dans 90% des cas entraîne une septicémie et la mort du patient, il n'est pas utile de retarder l'accès à un médecin et d'espérer éliminer l'inflammation à l'aide d'antibiotiques. Les médicaments servent uniquement à ralentir la propagation de l'inflammation, mais pas à s'en débarrasser. Le traitement médicamenteux est effectué après le retrait de l'annexe, mais pas avant l'opération.

L'appendicite peut être à l'origine de microbes, de virus et de divers types d'irritants allergiques. Il existe des variétés d'appendicite aiguë et chronique. La plus courante est la forme aiguë de l'appendicite, alors qu'il est rarement possible de diagnostiquer une appendicite chronique.

2 Premiers signes de manifestation aiguë.

Le diagnostic d'appendicite dans l'enceinte d'un établissement médical n'est pas difficile, mais il n'est pas du tout facile de comprendre qu'un patient présente une annexe enflammée. Comment révéler que votre douleur est localisée dans la zone annexe? Parmi les principaux signes d'appendicite, il convient de souligner les suivants:

  1. Douleur au côté droit de l'abdomen, au dos, sur toute la cavité abdominale. Au premier stade de développement de l'appendicite, la douleur se consolide autour du nombril, le patient a le sentiment qu'il souffre de douleur péritonéale, la gastrite s'est aggravée ou la colique intestinale a commencé. Au bout de quelques heures, la douleur se déplace vers la droite, le syndrome dit de Kocher se manifeste, caractérisé par une douleur flottante, dont le patient ne peut pas appeler avec une précision de 100%. Lorsque vous appelez une ambulance, ce signe est fondamental pour une hospitalisation d'urgence.
  2. La douleur dans l'appendicite est constante, il peut y avoir des cas de sa diminution ou augmentation. La douleur augmente lorsque vous marchez, tournez, courez, inspirez, expirez, toussez. La réduction de la douleur indique le passage de l'inflammation à un nouveau stade mortel. Vous ne devez pas vous réjouir du soulagement de la douleur, vous devez consulter un médecin le plus rapidement possible, car la réduction du syndrome de la douleur est un indicateur clair d’une possible rupture de l’appendice et d’une infection sanguine purulente.
  3. La douleur augmente pendant 4-5 heures, en fonction des caractéristiques individuelles du corps humain. Une inflammation aiguë de l'appendice conduit très rapidement au fait qu'il devient difficile pour une personne de se déplacer, le seul moyen de sortir dans cette situation est de se trouver sur le côté droit douloureux. En fait, le soulagement de la douleur en tournant à droite et son activation en tournant à gauche sont un autre signe significatif d'appendicite.
  4. Chez les patients, la température subfébrile augmente fortement, le thermomètre commence à indiquer environ 37-38 ° C, ce qui entraîne somnolence, perte d'appétit et faiblesse générale. Une telle température n’est pas considérée comme anormale, mais c’est la plus dangereuse, car elle indique la présence d’un processus inflammatoire dans le corps.
  5. Parfois, la douleur peut être accompagnée d'une envie émétique, le vomissement est dans ce cas réflexe. Si elle est apparue avant l'apparition de la douleur, vous ne devriez pas vous inquiéter de la présence d'une appendicite, car de tels signes ne sont probablement pas associés. Le plus souvent, des vomissements avec une appendicite surviennent chez les enfants et les personnes âgées.
  6. Chez certains patients, la douleur est accompagnée de selles molles, d'une envie fréquente d'uriner et de troubles du rythme cardiaque.
  7. Il existe des signes atypiques, dont la manifestation est due à la présence dans le corps d'autres maladies concomitantes.

L'appendicite chronique est le plus souvent diagnostiquée à l'âge adulte, présente les mêmes signes que l'aigu, mais elle est extrêmement rare, car elle ne se manifeste pas avant sa transformation en une forme aiguë. L'appendicite chronique est considérée comme moins dangereuse que aiguë, mais ses symptômes ne doivent pas être ignorés: à première vue, une inflammation sans danger peut se transformer en une forme aiguë à tout moment. Dans l'appendicite chronique, la douleur est variable, apparaissant et disparaissant, et ne pose aucun danger.

3 La nature de la douleur

Comment comprendre ce qui fait mal? Douleur dans le côté droit - le principal symptôme de l'appendicite. La nature de la douleur détermine le danger d’une forme particulière. Sans savoir exactement ce que fait l'appendicite, vous devriez lire la littérature médicale et ne pas paniquer avant un certain temps. Dans les 1-2 premières heures, il est presque impossible d'identifier une appendicite. La douleur peut survenir pour n'importe quelle raison et sans elle. Toutefois, si la douleur ne disparaît pas dans les 3-4 heures et se déplace constamment, le diagnostic d'appendicite à domicile ne devrait pas prendre trop de temps.

Alors, comment vérifier et comprendre ce qui fait mal, comment diagnostiquer une maladie et quoi faire si elle est toujours:

  1. Pour confirmer le diagnostic d'appendicite, le patient doit être couché à droite et invité à prendre la position de l'embryon. Dans cette position, la personne devrait prendre environ 2-3 minutes, après quoi vous devriez vous retourner sur le côté gauche et étirer vos jambes. S'il y a une inflammation de l'appendice, la douleur disparaîtra du côté droit et s'intensifiera avec un virage à gauche. En position fœtale, la douleur ne sera pratiquement pas ressentie, alors que les jambes étendues le long des coutures, l'intensité de la douleur sera très élevée.
  2. Le diagnostic d'appendicite à domicile peut être réalisé à l'aide de la pression de la paume sur le point sensible, puis en le rétractant brusquement. Si la douleur augmente après le retrait de la main, vous souffrez d'appendicite. Habituellement, cette méthode de vérification est considérée comme la seule correcte.
  3. Si les méthodes décrites ci-dessus ne permettent pas de diagnostiquer la maladie, il est nécessaire de plier l'index et de le frapper doucement du côté droit. Si, après une telle manipulation, vous ressentez de la douleur, appelez immédiatement une ambulance.
  4. Ne sachant pas reconnaître l'appendicite, vous devez faire attention à la toux. Si la douleur au côté survient exactement après la toux, alors, très probablement, elle indique le début de l'inflammation de l'appendice. Dans le même temps, la force de la toux n'a pas d'importance, la douleur survient même lorsque la toux est très petite et courte.

Considérez à quel point l'appendicite fait mal. La douleur est forte, aiguë, capable de changer d'intensité, de bouger, de faire mal au côté droit ou à une partie de l'estomac.

4 ultrasons

L'erreur la plus commune de tous les patients est d'essayer de diagnostiquer une inflammation annexe avec une échographie. Une échographie seulement dans 50% des cas montre la présence d'un problème, il est plus opportun de passer une radiographie ou de subir une échographie abdominale prescrite aux femmes afin de les exclure des facteurs gynécologiques ayant provoqué la douleur.

Est-il possible de déterminer l'appendicite par un test sanguin? Après être entrés à l'hôpital, tous les patients passent divers tests, parmi lesquels un test sanguin. Malheureusement, il est impossible de déterminer la présence d'une inflammation de l'annexe avec un test sanguin conventionnel. Ce dernier ne peut que montrer la présence d'une inflammation qui se manifestera par une augmentation du nombre de leucocytes, mais pas plus. Avec l'aide d'un test sanguin, on ne peut que confirmer s'il y a une appendicite ou non.

5 grossesse

L'appendicite chez les jeunes enfants est le plus grand danger. Étant donné que la maladie n'a pas d'âge limite, même un bébé peut tomber malade. Il est très difficile de déterminer l'appendicite chez un enfant qui ne peut pas parler. La première chose à laquelle vous devriez faire attention est les pleurs de l'enfant lorsque vous appuyez sur le ventre, la manifestation des signes du rhume, des nausées, des vomissements, de la fièvre déraisonnable. Ces symptômes peuvent indiquer que l'enfant a une appendicite et doivent être immédiatement conduits à l'hôpital. Les parents ne doivent pas avoir peur de paraître alarmistes aux yeux des médecins, même si les signes susmentionnés ne concernent pas une appendicite, une visite chez le médecin n’est jamais superflue. Les pleurs d'un enfant qui dure depuis longtemps doivent informer les parents que tout ne va pas pour lui, ce qui signifie qu'il pense à une possible inflammation de l'appendice.

Il est très difficile de déterminer la présence d'une appendicite chez les femmes enceintes. Le diagnostic rend difficile non seulement le fait de porter un enfant, mais également le fait que les nausées, les vomissements, une faible fièvre et même des douleurs pendant la grossesse ne sont pas très rares. Afin d'éviter le développement d'appendicite ou d'autres maladies dangereuses, une femme enceinte devrait être examinée régulièrement par des spécialistes de différents profils, ce qui permettrait de réduire le risque de complications éventuelles liées à la grossesse. L'appendicite est déterminée pendant la grossesse ainsi que dans les cas ordinaires, à l'exception peut-être de la pression exercée sur un point sensible.

6 examen médical

Lors de son admission à l'hôpital avec un diagnostic d'appendicite, le médecin est obligé d'interroger le patient pour détecter la présence de maladies supplémentaires, en éliminant des maladies tout aussi dangereuses que la colique rénale, la pyélonéphrite du côté droit, l'apoplexie ovarienne, la grossesse extra-utérine, l'endométrite aiguë ou l'intoxication.

En s'assurant qu'aucune des maladies ci-dessus ne provoque de douleur au côté droit de l'abdomen et après avoir reçu les résultats des tests, le médecin doit commencer à préparer le patient à l'opération. Elle est effectuée par un chirurgien, aucun autre médecin ne peut retirer une annexe. Une enquête de routine visant à détecter la présence d'autres maladies peut être différée dans les cas où le patient a besoin d'une intervention chirurgicale immédiate.

7 complications

L'incapacité de déterminer l'inflammation de l'appendice peut avoir des conséquences très graves, notamment une rupture de l'appendice, divers abcès, une péritonite et une sepsie.

Grâce aux dernières avancées de la médecine, il est possible dans la plupart des cas de sauver un patient qui a eu une rupture d'appendice, mais l'appendicite reste la maladie la plus dangereuse pouvant entraîner la mort du patient.

Il est important de comprendre que la préservation de la vie et le rétablissement ultérieur du patient souffrant d'appendicite dépendent de la rapidité avec laquelle il se rend au service médical et donc de la rapidité avec laquelle le diagnostic correspondant a été posé. De l'inflammation de l'appendice, personne n'est à l'abri, alors tout le monde devrait savoir comment déterminer l'appendicite à la maison.