Laparoscopie (retrait) de l'appendicite

Une méthode chirurgicale progressive de diagnostic et de chirurgie - la laparoscopie, utilisée avec succès pour traiter le tractus gastro-intestinal, les maladies gynécologiques, en chirurgie thoracique (thorax).

Le domaine d'application de telles opérations sur les organes du système digestif comprend:

  • retrait d'une partie de l'estomac (gastroectomie);
  • excision d'une partie du côlon (colectomie);
  • chirurgie antireflux (fundoplicature);
  • rétrécissement de la partie supérieure de l'estomac (gastroplastie);
  • laparoscopie de l'appendicite (appendicectomie).

Ce dernier est utilisé le plus souvent en raison de la prévalence de la maladie. L'intervention chirurgicale est réalisée à l'aide d'un laparoscope, un appareil équipé d'une caméra vidéo et d'un composant d'éclairage, ainsi que d'instruments chirurgicaux spéciaux. Le retrait de l'appendicite se produit sans ouvrir la cavité abdominale. La laparoscopie fait donc référence à des méthodes chirurgicales peu invasives.

Nominations et contre-indications pour une appendicectomie laparoscopique

Les indications principales pour la laparoscopie de l'appendicite ne diffèrent pas des rendez-vous d'une opération de bande conventionnelle. Il s’agit d’une appendicite aiguë et chronique, un grossissement kystique de l’appendice (mucocèle). Les indications supplémentaires incluent: diabète sucré, surcharge pondérale, désir du patient de minimiser le défaut esthétique de la cicatrice.

Sont inutilisables selon cette méthode, les patients présentant des lésions rénales et hépatiques graves, une hémophilie et une insuffisance cardiaque, les femmes dont la période de gestation est supérieure à 22 semaines. La chirurgie pour éliminer le processus n’est pas réalisée avec des adhérences présentes dans l’intestin, une inflammation purulente du tissu adipeux.

Préparation et progression du processus d'appendicectomie

L'appendicite est diagnostiquée par les manifestations de symptômes douloureux localisés dans le côté droit de l'abdomen, d'un nombre accru de leucocytes dans le sang, par échographie. La phase préparatoire ne prend pas beaucoup de temps. Après deux heures, une fois le diagnostic établi, le chirurgien peut commencer l'opération. Pour des raisons d'urgence (appendicite aiguë), la période de préparation est annulée.

Les activités préopératoires comprennent:

  • vider la vessie en insérant un cathéter;
  • climatisation;
  • glucose goutte à goutte intraveineux;
  • pour les femmes - examen gynécologique, pour éliminer les processus inflammatoires dans cette zone;
  • prise de sang pour le VIH et Wasserman (syphilis);
  • dans les maladies cardiaques chroniques - ECG;
  • traitement de la région de la cavité abdominale avec un antiseptique.

Le type d'anesthésie (générale ou locale) est déterminé par un médecin spécialiste. Il dépend de l'état de santé du patient et des contre-indications à l'anesthésie générale. Sous anesthésie locale, l'opération est compliquée par l'impossibilité de relâcher les muscles de la paroi abdominale.

Après l’anesthésie, l’appendicectomie commence directement:

  • la cavité abdominale est fortement perforée pour l'insufflation (introduction d'air ou de dioxyde de carbone). Un laparoscope est inséré dans le trou. Le gaz sert à améliorer la visibilité de l'intérieur.
  • sur l'intervalle de l'utérus - le nombril est une mini-incision pour l'installation d'un instrument chirurgical (trocart);
  • le chirurgien examine non seulement l'appendice enflammé, mais également les organes adjacents à l'aide d'une vidéo qui capture le laparoscope;
  • le troisième trocart est introduit directement dans la zone du processus enflammé;
  • sous contrôle vidéo, l'appendice est pincé et retiré;
  • le processus enflammé est enlevé, les sutures internes sont superposées;
  • si un drainage est nécessaire, un tube spécial est installé;
  • sur les incisions faites coutures.

Les complications les plus courantes qui apparaissent au cours de la procédure sont: une rupture d'appendice (péritonite diffuse), une perforation (perforation) des parois, une détection d'infiltrat appendiculaire (une tumeur inflammatoire entourant l'appendice chez les adultes et les enfants plus âgés). Dans une situation compliquée, le chirurgien prend le plus souvent la décision d'arrêter la laparoscopie d'appendicite et de passer à une opération en couloir classique.

Période postopératoire

Contrairement à la méthode de résection classique, la laparoscopie pour appendicite suggère une période de rééducation plus courte et plus libre. Dans les conditions d'hospitalisation, le patient reste de trois à cinq jours. Au cours de cette période, une thérapie avec des médicaments antibactériens est effectuée, des gouttes glucidiques de soutien sont prescrites. Des analgésiques sont prescrits en cas de douleur au site de ponction.

L'activité physique rationnelle est montrée à partir du deuxième jour après la chirurgie. En fonction du matériel utilisé pour la suture (fils ordinaires ou auto-résorbables), la personne opérée se rend le septième jour dans une clinique du lieu de résidence où les coutures sont retirées et une liste de soins est délivrée.

Pendant le mois, les exercices lourds et l'entraînement sportif sont interdits. Le soulagement de l'alimentation est une condition préalable à la période postopératoire. Les deux premiers jours, après la chirurgie, il faut préférer les bouillons, les soupes crémeuses aux légumes. Un bon choix serait le pudding à l'avoine, qui a un effet enveloppant.

Après la sortie de l'hôpital, la nutrition doit être ajustée en fonction des recommandations médicales. Les produits qui n'interfèrent pas avec la motilité libre de l'IG sont montrés. Cette liste comprend les céréales, la purée de pommes de terre et les produits laitiers. Plats à base de viande et de poisson à partir de variétés allégées, cuits à la vapeur Une alimentation douce est observée pendant environ un mois.

Du régime devrait être exclu:

  • sauces et ketchup à base de mayonnaise;
  • épices chaudes;
  • viande fumée;
  • pâtisserie;
  • plats de pois et de haricots.

Conséquences inattendues

Avec un équipement techniquement défectueux ou des qualifications inappropriées du personnel médical, dans de rares cas, les conséquences négatives suivantes sont possibles après une laparoscopie:

  • brûlure de caecum;
  • une erreur de ponction de la cavité abdominale peut entraîner des lésions d'organes sains;
  • essoufflement;
  • concentration de bulles de gaz sous la peau (emphysème);
  • saignement interne;
  • infections purulentes de sutures postopératoires;
  • dommages accidentels aux organes adjacents.

Aspects de prérogative et lacunes de l'opération

La méthode de suppression de l'appendicite laparoscopique présente un certain nombre d'avantages absolus:

  • peu invasif. Les tissus du corps ne subissent pas de lésion semblable à celle de la résection habituelle de l'appendicite;
  • intervalle de temps de récupération plus court. Il faut moins de temps pour guérir les sutures maigres et la capacité de travail est rétablie plus rapidement.
  • probabilité minimale d'adhérences. La taille de la couture, ainsi que la charge physique autorisée après l'opération, ne permettent pas la formation d'adhérences;
  • aspect esthétique. Les coupures dans l'abdomen se resserrent rapidement et les cicatrices sont presque imperceptibles.

Les inconvénients comprennent les éventuelles contre-indications et le coût élevé de la laparotomie. Avec une laparotomie appropriée, le pronostic est toujours favorable.

Laparoscopie dans l'appendicite aiguë: qui effectuer, technique, complications et récupération

L'appendicite aiguë est une maladie courante dans toute période d'âge associée au développement d'une inflammation de l'annexe et nécessitant une intervention chirurgicale pour l'enlever. Dans le même temps, la laparoscopie dans l'appendicite est la norme «d'or» pour le diagnostic et le retrait d'un appendice. Elle associe une sécurité élevée au patient, un caractère invasif faible et un haut niveau d'efficacité sans risque de développement de complications postopératoires graves. Un bon fonctionnement vous permet d'identifier rapidement la nature de la maladie et par la laparoscopie de supprimer une appendicite.

Appendicite aiguë

L'appendicite aiguë est une maladie inflammatoire touchant l'annexe (appendice) qui peut se développer à tout âge. En règle générale, la maladie commence une attaque extrêmement douloureuse dans le bas-ventre droit. Dans ce cas, le processus inflammatoire se produit d'abord dans la membrane muqueuse de l'annexe, puis dans toutes les autres couches, ce qui entraîne l'apparition de tous les symptômes cliniques. En soi, l'inflammation n'est pas dangereuse, cependant, le retrait de l'appendicite est une mesure importante pour prévenir une complication terrible - la péritonite, caractérisée par la propagation de l'inflammation sur la paroi abdominale. Plus le retrait de l'appendice a été modifié rapidement du fait du processus inflammatoire, meilleur est le pronostic de récupération après traitement.

De plus, si une personne a au moins une fois retiré l'appendice, la maladie ne se reproduira plus jamais, en raison de son absence. Si vous ressentez une douleur aiguë au bas de l'abdomen droit, contactez immédiatement votre médecin ou appelez l'équipe de l'ambulance. L'appendicite aiguë peut se présenter sous la forme d'un éclair, qui se caractérise par le développement rapide de la péritonite.

Types de chirurgie

La laparoscopie pour l'appendicite est utilisée pour diagnostiquer sa forme aiguë et chronique. En règle générale, la confirmation d'un tel diagnostic est une indication directe d'une intervention chirurgicale. Le but principal de tous les types de chirurgie pour une appendicite aiguë est le retrait de l’annexe enflammée. Dans ce cas, il existe deux approches principales du traitement:

  • en utilisant un accès large et une incision de la paroi abdominale antérieure;
  • en utilisant la laparoscopie endoscopique, qui permet d'examiner et de retirer l'appendice à travers de petites perforations sur la paroi abdominale.

La laparotomie, utilisée pour le retrait des appendices classiques, est une intervention chirurgicale importante avec une incision de la paroi abdominale antérieure de 8 à 15 cm de long, tout en permettant au chirurgien d’avoir un large accès à l’organe touché et de réaliser facilement une appendicectomie, c.-à-d. retirez l'annexe. De telles interventions chirurgicales nécessitent une période de récupération plus longue pour le patient et rallongent le temps passé par le patient à l'hôpital.

Au cours de la laparoscopie, des instruments laparoscopiques sont insérés dans la cavité abdominale au moyen de petites ponctions et le laparoscope lui-même permet un contrôle visuel du déroulement de l'opération. Une telle opération réduit le temps d'hospitalisation du patient et facilite la période postopératoire en réduisant les défauts cosmétiques, car elle ne laisse pas de grandes cicatrices sur la peau.

La laparoscopie dans l'appendicite est la norme "d'or" pour le diagnostic et le traitement chirurgical de l'appendicite aiguë.

Les principaux avantages de l'appendicite laparoscopique sont les suivants:

  • Réduire l'intensité et la durée de la douleur.
  • Restauration plus rapide des fonctions des organes internes (péristaltisme du petit et du gros intestin, etc.).
  • Réduire la durée du séjour à l'hôpital.
  • Courte période d'invalidité du patient.
  • Aucune cicatrice après la chirurgie.

Il est important de noter que, finalement, seul le médecin traitant fait le choix entre la laparotomie et la laparoscopie, qui prend une décision en fonction du tableau clinique de la maladie et des caractéristiques du corps du patient.

Indications et contre-indications à la procédure

Les principales indications de laparoscopie et du retrait de l'appendicite avec laparoscopie sont les symptômes d'appendicite aiguë et chronique. Ces conditions sont mises en évidence par un tableau clinique saisissant et des modifications détectées par les méthodes d’examen en laboratoire et par les instruments.

La liste des contre-indications est assez large et comprend à la fois des contre-indications absolues et relatives. Les absolus sont:

  • Grossesse tardive.
  • La présence de contre-indications à l'utilisation de l'anesthésie.
  • Troubles de la coagulation sanguine (hémophilie et autres conditions de coagulation sanguine basse).
  • Aucun signe d'inflammation de l'appendice.
  • Inflammation purulente renversée dans la région rétropéritonéale.
  • L'infiltrat appendiculaire est un appendice étroitement soudé avec des anses intestinales.

Les contre-indications relatives incluent les situations suivantes:

  • Augmentation du poids corporel, rendant difficile l'accès à la cavité abdominale par laparoscopie.
  • Maladies de la cavité abdominale déjà transférées en raison du risque d’adhérences.
  • La péritonite, en tant que meilleure méthode de traitement, consiste en une laparotomie large.

Préparation nécessaire à la chirurgie

Effectuer un diagnostic laparoscopique et un traitement chirurgical de l'appendicite aiguë est toujours une procédure d'urgence, car le pronostic du rétablissement dépend de la durée pendant laquelle le patient présente des manifestations cliniques de la maladie.

La durée moyenne de préparation à la chirurgie prend 2 heures. À ce stade, le patient reçoit un traitement par perfusion et une prémédication avant de procéder à une anesthésie. En règle générale, la laparoscopie pour l'appendicite ne nécessite pas l'utilisation de mesures spéciales pour préparer une personne à la chirurgie.

Effectuer une opération

Le principal moyen d'anesthésier le patient consiste à lui donner une anesthésie générale ou une anesthésie de la colonne vertébrale, dans laquelle le patient reste conscient. Initialement, une aiguille Veress spéciale est insérée dans la cavité abdominale du patient, à travers laquelle du dioxyde de carbone est injecté afin d'augmenter le volume de la cavité abdominale et de fournir un meilleur contrôle visuel de l'opération.

Dans l'étude de la cavité abdominale en utilisant la laparoscopie est très important de suivre la technique de la procédure.

L'instrumentation est insérée à travers les trous de la paroi abdominale antérieure réalisés à l'aide d'un trocart spécial. La localisation des points de ponction est clairement réglementée par les normes permettant de mener une telle opération. Un laparoscope est inséré à travers la première ponction, qui est une sonde flexible avec une caméra vidéo et une source de lumière à la fin. Avec son aide, le médecin traitant examine l’annexe et détermine s’il est nécessaire de poursuivre l’opération et le nombre d’outils dont il aura besoin pour retirer l’annexe enflammée.

Après l’introduction des instruments laparoscopiques les plus chirurgicaux, l’appendice est ligaturé à sa base et retiré. À la fin de l'opération, la paroi abdominale est doucement suturée en couches et un drainage est installé dans la cavité abdominale pour permettre à tout fluide inflammatoire de s'échapper.

Pendant combien de temps la laparoscopie continue-t-elle avec une appendicite avec retrait de l'annexe? La durée moyenne d’une telle procédure est de 1,5 à 2 heures, ce qui est associé au volume requis de chirurgie et au risque de complications.

Complications possibles

Comme pour toute procédure invasive, avec laparoscopie et appendicectomie laparoscopique, il est possible que des conséquences négatives pour la santé du patient se développent. Il existe des complications peropératoires et postopératoires.

Le premier comprend:

  • Dommages causés aux organes internes, en premier lieu aux anses intestinales par un trocart et un instrument laparoscopique.
  • Saignement des vaisseaux de la paroi abdominale antérieure.
  • Violation de l'intégrité de l'annexe.

Les complications postopératoires incluent les situations suivantes:

  • Hémorragies dans la cavité abdominale.
  • L'échec de la souche du processus vermiforme.
  • Le développement de processus purulents-inflammatoires dans les trous suturés de la paroi abdominale et de la cavité abdominale.
  • Hématome dans le tissu sous-cutané de la paroi abdominale antérieure.
  • La possibilité de la formation de hernies dans le domaine de l'introduction d'outils.

La prévention de ces complications passe par la mise en œuvre d’une préparation adéquate du patient, le respect des procédures et des recommandations pour la période postopératoire.

Période postopératoire

La récupération après laparoscopie et le retrait de l’annexe est une période extrêmement importante. On pense que plus le patient commence à faire de l'exercice tôt, meilleur sera le pronostic pour la période postopératoire. Quelques heures après la libération de l'anesthésie, le patient doit commencer à marcher en ajustant l'intensité des charges et en évitant de trop s'entraîner. Progressivement, la distance et la durée de la marche augmentent.

Beaucoup de patients sont intéressés par la question, combien de temps dure la période d'hospitalisation pour la laparoscopie? La durée requise du séjour à l'hôpital est d'une journée, si seulement une étude laparoscopique a été réalisée sans intervention chirurgicale.

Il est très important de continuer l’assistance médicale du patient, pour cela, le plus souvent, sont utilisés:

  • thérapie par perfusion;
  • des analgésiques;
  • médicaments antibactériens.

En l'absence de décharge de la cavité abdominale, le drainage peut être éliminé dès le deuxième ou le troisième jour. Le premier jour après la laparoscopie, le patient doit refuser de manger. Toutefois, dans les jours suivants, il est possible de manger des produits spécialement préparés, ils ne doivent pas être durs, pointus ou excessivement chauds.

En moyenne, le patient est à l'hôpital après une laparoscopie pendant un jour et après le retrait de l'annexe par la méthode laparoscopique - deux à trois jours. Dans de tels cas, de nombreux patients ont le temps de récupérer pendant cette période sans craindre de complications postopératoires tardives.

La laparoscopie dans l'appendicite est une excellente méthode de diagnostic avec la capacité de passer rapidement à l'ablation laparoscopique de l'appendice lorsque le diagnostic d'appendicite aiguë est confirmé. Cependant, afin d'accroître la sécurité et l'efficacité de la procédure, il est recommandé de respecter scrupuleusement les indications disponibles et les contre-indications disponibles, ainsi que de respecter la norme lors de la conduite de telles procédures invasives.

Laparoscopie avec appendicite

L'inflammation de l'appendice annexe est l'une des maladies les plus courantes. Cela s'appelle une appendicite.

Le seul traitement est l'enlèvement. La chirurgie traditionnelle peut être réalisée, ainsi que la laparoscopie appendicite. En cas de contraction chirurgicale, la personne peut alors commencer à subir une péritonite, une perforation des parois intestinales, ce qui peut entraîner une pénétration de pus dans la cavité abdominale.

L'utilisation de la laparoscopie pour diagnostiquer et supprimer une appendicite

La laparoscopie diffère de l'opération classique en ce que toutes les manipulations sont effectuées à travers de petits trous - jusqu'à 1,5 cm.L'opération de manière traditionnelle nécessite de grandes incisions de quelques centimètres de long avec une dissection en couches de tissus.

La laparoscopie est utilisée à la fois pour le diagnostic et le retrait de l'annexe. Avec cette méthode, le médecin a la possibilité d’examiner en profondeur l’état des organes internes afin de déterminer avec précision l’emplacement de l’inflammation.

La laparoscopie vous permet souvent de combiner le diagnostic et la chirurgie, ce qui réduit le temps nécessaire pour supprimer une appendicite.

Avantages et inconvénients de cette méthode

La laparoscopie présente plusieurs avantages par rapport à la chirurgie traditionnelle:

  • la réhabilitation prend beaucoup moins de temps;
  • moins de lésions tissulaires que la chirurgie abdominale;
  • cicatrices esthétiques (petites, discrètes);
  • récupération plus rapide;
  • le patient ressent moins de douleur, cela passe plus vite après la chirurgie;
  • l'intestin est plutôt restauré;
  • réduire le risque de complications, l'apparition d'adhésions;
  • séjour hospitalier plus court.

La méthode a des côtés négatifs. Ce sont principalement des difficultés dans le travail d'un médecin:

  • perception déformée de la profondeur;
  • il y a peu d'espace pour gérer les outils;
  • les sensations tactiles sont atténuées;
  • plus difficile à contrôler les outils et leurs mouvements;
  • Il existe un certain nombre de contre-indications absolues et relatives.

Pourquoi est-il prescrit la laparoscopie

Cette méthode est très populaire avec les opérations gynécologiques. Il est également utilisé lorsque d'autres manipulations abdominales sont nécessaires.

La laparoscopie est réalisée dans les cas suivants:

  • appendicite aiguë;
  • forme chronique de la maladie avec des symptômes prononcés et une douleur intense.

Si l'inflammation a réussi à provoquer une péritonite ou un abcès, une chirurgie abdominale est indiquée.

Qui est montré la laparoscopie

Il existe plusieurs groupes de patients qui préfèrent retirer l'annexe avec la méthode laparoscopique:

  • quand cela n'est pas clair lors du diagnostic, l'appendicite est ceci ou une autre maladie; dans le même temps, la laparoscopie diagnostique devient thérapeutique;
  • si une femme va à l’avenir tomber enceinte et avoir des enfants;
  • avec certaines maladies concomitantes qui augmentent le risque de complications (suppuration, formation d'adhérences, etc.), par exemple le diabète ou l'obésité;
  • les enfants, car le risque d'adhérences est réduit;
  • désir du patient d'éviter les cicatrices grossières et grossières (uniquement en l'absence de contre-indications).

Comment se préparer à la chirurgie

Habituellement, l'appendice du caecum est retiré de toute urgence. Le patient et les médecins ont un minimum de temps. La préparation à la chirurgie prend 2-3 heures.

Avant une appendicectomie, vous devrez passer des examens: une échographie abdominale, des analyses d'urine et des analyses de sang, une réaction au VIH, au sida et à l'hépatite. Si nécessaire, un ECG est effectué.

Des tests de laboratoire supplémentaires peuvent être ajoutés en fonction des preuves.

Lorsque les résultats du test sont obtenus, le diagnostic est clarifié et l'intervention chirurgicale est effectuée, le patient commence à être préparé pour la chirurgie. Cela prend environ 2 heures. Pendant ce temps, préparer la salle d'opération, des antibiotiques, des sédatifs et une anesthésie générale sont administrés au patient.

Ensuite, au niveau du nombril, une petite incision est faite et l'aiguille est remplie de dioxyde de carbone à travers une aiguille. Cela est nécessaire pour que le médecin puisse examiner les organes internes et ne touche pas les parois de la cavité abdominale pendant les manipulations.

Le chirurgien examine et prend la décision finale quant à la possibilité de réaliser une laparoscopie.

Comment se déroule l'opération?

Le retrait de l'appendicite par la méthode laparoscopique prend de 30 minutes à plusieurs heures. Tout dépend de l’état du patient et de l’évolution de la maladie.

Lors de la réalisation d'une laparoscopie, une anesthésie générale est utilisée car elle permet d'introduire des substances assouplissant les muscles. L'anesthésie locale n'est utilisée que s'il existe des contre-indications au général.

Pendant l'opération, le patient est allongé sur le dos, la table légèrement déviée à gauche. De ce fait, les boucles intestinales et les omentums sont naturellement supprimés, ce qui facilite l'accès à l'appendice.

La peau est traitée avec un antiseptique.

Une petite incision est faite près du nombril, le dioxyde de carbone est injecté dans la région abdominale à travers elle. Ensuite, 1 trocart est introduit à travers le même trou - un instrument chirurgical spécial qui perce la cavité abdominale tout en préservant son intégrité.

À l'aide d'un trocart, diverses manipulations sont effectuées à l'intérieur de la cavité sans compromettre l'étanchéité.

Ensuite, une autre incision est faite dans la région iliaque gauche ou en dessous du nombril au milieu. À travers ce trou, 2 trocarts sont insérés sous le laparoscope. Grâce à ces 2 trous, vous pouvez examiner en détail l’emplacement et la condition de l’appendice.

Après cela, 3 incisions sont effectuées et 3 trocarts sont injectés. Si l'emplacement de l'appendice est atypique ou en présence d'obstacles (par exemple, des adhérences), 4 trocarts peuvent être nécessaires. Aucune grosse coupe approximative n'est faite. Les trous pour les trocarts ressemblent davantage à des piqûres.

Si vous ne trouvez aucune contre-indication à la laparoscopie, continuez l'opération. Tout d'abord, une annexe est fixée. Ensuite, faites une petite incision à travers laquelle une ligature est appliquée. Après 1,5 cm, imposer 2 ligatures. Entre eux, le chirurgien interrompt le processus et le retire en douceur, sans affecter les autres organes internes.

Fermeture produite du caecum. La chirurgie laparoscopique se termine par un examen de contrôle de la cavité abdominale et un assainissement. Tous les vaisseaux saignants sont suturés. S'il y a du pus, il y a des signes de complication, alors le drainage est effectué.

Quelles peuvent être les complications et les conséquences

Au cours de l'opération, il est possible que des pointes se soient formées à la suite d'interventions chirurgicales antérieures. Cela augmente les risques de dommages aux autres organes lors de la laparoscopie.

Si l'appendicectomie est réalisée correctement, le risque de complications est minime. Ils sont dus à l'évolution sévère de l'appendicite, au mauvais état général du patient, à la présence de maladies concomitantes et aux erreurs du chirurgien.

En général, le risque de développer des complications après une laparotomie est plusieurs fois inférieur à celui d'une appendicectomie traditionnelle. Un pansement peut être utilisé pour réduire leur probabilité.

Dans de rares cas, les problèmes suivants se produisent:

  • saignements dans l'abdomen;
  • développement de la péritonite;
  • l'apparition d'adhésions;
  • développement des abcès;
  • typhlite aiguë;
  • l'hypotension;
  • l'apparition d'une hernie sur la paroi frontale de la cavité abdominale;
  • développement d'infection secondaire.

Qui est contre-indiqué pour la laparoscopie

Il devient de plus en plus populaire et, dans certains cas, il est même considéré comme la méthode privilégiée de suppression des annexes. Cependant, il existe un certain nombre de cas où une telle intervention est impossible ou indésirable.

  • 3 trimestre de grossesse;
  • phlegmon rétropéritonéal;
  • intolérance à l'anesthésie;
  • mauvaise coagulation du sang;
  • infiltration;
  • l'appendice n'est pas enflammé, le tableau clinique donne une autre maladie.
  • surpoids;
  • péritonite commune;
  • opérations déjà effectuées;
  • la présence d'adhérences dans les intestins.

Récupération après chirurgie

La période de récupération après la laparoscopie prend peu de temps. La période de limitation complète de l'activité physique est limitée à quelques heures. Le lendemain, le patient est déjà autorisé à se lever du lit et à se déplacer, par exemple, à pied, de manière autonome, à la pièce où le pansement est fait.

Mais ne vous laissez pas trop emporter: il ne sera possible de donner une charge complète au corps que dans 2 mois lorsque l’intestin coupé guérira. Restrictions particulièrement sévères sur le transfert de poids.

Après combien est libéré après le retrait de l'annexe? Les patients sont renvoyés chez eux 3-7 jours après la chirurgie. Le drainage est enlevé le lendemain. Pendant le séjour à l'hôpital, le traitement par perfusion est poursuivi et une série d'antibiotiques est administrée.

Au cours des premiers jours, des douleurs sont possibles après une laparoscopie dans la zone des ponctions et des sutures. Par conséquent, le patient recevra des anesthésiques.

Le retrait de la suture est effectué dans 7-10 jours. Faites-le à la clinique ou dans le service où l'opération a été effectuée. Beaucoup s'inquiètent de savoir si ça fait mal d'enlever les coutures. En raison de leur petite taille, la procédure passe presque inaperçue.

L'utilisation de sutures auto-absorbables est possible. Ensuite, supprimez les coutures ne doivent pas.

Que puis-je manger après la chirurgie? Le premier jour après la laparoscopie, le patient recevra principalement des boissons et de la nourriture liquide. Dans les prochains jours, montré de la nourriture économe. Cependant, littéralement dans une semaine, il sera possible de passer au menu régulier.

Mais cela ne s'applique pas à l'alcool! Boire de l'alcool peut être pas plus tôt que 1,5-2 mois après l'appendicectomie. Il est préférable de commencer avec des boissons légères en petites quantités. Par exemple, 100 ml de vin rouge suffiront pour la première fois. L'alcool doit être de grande qualité.

Comment accélérer le processus de récupération

L'exercice modéré stimule la récupération. Ils sont la prévention du développement de complications dans la période postopératoire.

Il est conseillé au patient de faire les premiers pas quelques heures après la laparoscopie. Le lendemain, l'activité physique se développe, vous pouvez faire de courtes promenades. Progressivement, le volume de la charge doit être augmenté.

Complètement, le corps ne récupérera que dans 2 mois. Le corps aura besoin de cette période pour guérir le reste après le retrait de l'annexe.

Pour qu'ils ne se dispersent pas, vous devez vous abstenir de soulever des poids et d'effectuer des exercices qui augmentent la pression intra-abdominale. De telles actions ne peuvent être retournées qu'après avoir terminé un cours complet de rééducation.

Si le travail ne nécessite pas beaucoup d'effort physique, le patient peut commencer dans 1-2 semaines.

Couper une appendicite est une opération ordinaire. Elle est l'une des plus massive et en aucun cas n'est une phrase. Après cela, la capacité de travail d'une personne est entièrement restaurée.

Caractéristiques de la suppression de l'appendicite par laparoscopie

Une des maladies les plus courantes est l'appendicite, inflammation du processus final du caecum, appelée appendice, qui s'accompagne de douleur aiguë, de fièvre et de modifications de la composition sanguine. Une intervention chirurgicale d’urgence est nécessaire pour le traitement, car le retard prédit une péritonite, une perforation des parois de l’appendice et une infiltration de pus dans la cavité abdominale.

En plus de l’intervention chirurgicale traditionnelle, il peut être proposé au patient de retirer l’annexe par une méthode laparoscopique. Comment cette annexe supprime-t-elle l'annexe et quelle est la période postopératoire?

Avantages de la méthode de suppression des appendices laparoscopiques

Ce type d’opération permet au médecin de diagnostiquer avec précision la maladie et de prendre rapidement les mesures nécessaires pour retirer l’annexe. Au cours de l'opération, la cavité abdominale, le bassin et le processus vermiforme lui-même sont examinés. Cela permet de détecter une appendicite même si le lieu de sa localisation est non standard.

Parmi les avantages de la méthode peuvent également être identifiés tels que:

  • la douleur cesse beaucoup plus vite;
  • capacité plus rapide de travailler;
  • diminue la durée du séjour à l'hôpital;
  • la motilité intestinale est reprise plus rapidement;
  • bon effet esthétique.

Inconvénients de la méthode

Cependant, l'opération laparoscopique n'est pas dépourvue d'un certain nombre d'inconvénients importants, tels que:

  • distorsion de la perception de la profondeur;
  • atténuer les sensations tactiles, ce qui complique le diagnostic et le fonctionnement;
  • il est plus difficile de contrôler le degré d'application de la force sur des instruments manipulant des organes;
  • espace limité pour la gestion des outils;
  • le processus de coupe des tissus lors de la manipulation d'outils se déplaçant dans le sens opposé par rapport au sens du mouvement des mains est entravé.

Indications pour la laparoscopie

La chirurgie laparoscopique est réalisée pour les appendicites aiguës et chroniques.

Ce type de chirurgie peut également être pratiqué lorsque des symptômes de péritonite apparaissent. Dans les cas avancés, lorsque les symptômes d'abcès appendiculaire ou de péritonite apparaissent, une chirurgie ouverte est réalisée.

Une chirurgie laparoscopique de l'appendicite sous forme chronique n'est indiquée que si la douleur est persistante et fortement prononcée.

Une histoire typique avec une douleur systématique caractéristique dans l'abdomen est également une indication pour la laparoscopie.

Quand la laparoscopie appendicite est-elle contre-indiquée?

Bien que la laparoscopie soit considérée comme un type d’intervention chirurgicale à faible impact, cette méthode présente également des contre-indications pouvant être absolues et relatives.

  • fin de grossesse;
  • intolérance individuelle à l'anesthésie;
  • troubles de la coagulation;
  • l'apparition d'une infiltration dense;
  • développement de phlegmon rétropéritonéal;
  • L'annexe ne contient aucun symptôme d'inflammation.
  • interventions chirurgicales antérieures;
  • surpoids;
  • adhérences dans les intestins;
  • péritonite commune.

Se préparer à la laparoscopie

La période préparatoire à la chirurgie laparmatique de l'appendice dure environ deux heures. Pendant ce temps, traitement par perfusion, préparation du site opéré et introduction d’antibiotiques et de sédatifs. Si le diagnostic «appendicite sous forme aiguë» est correctement déterminé, la préparation de l'opération prend un minimum de temps.

Cours d'appendicectomie laparoscopique

La laparoscopie est réalisée sous anesthésie générale. Une petite incision est faite dans la région du nombril où l'aiguille de Veress est insérée. À travers elle, la cavité abdominale est remplie de dioxyde de carbone. Cette manipulation permet au chirurgien d’examiner les organes internes.

À l'étape suivante de l'opération, un trocart est introduit, un instrument chirurgical conçu pour pénétrer dans les cavités du corps humain à travers les tissus tégumentaires tout en maintenant leur intégrité lors des manipulations avec le laparoscope. Ce dispositif offre l’occasion d’examiner en détail la cavité abdominale et de déterminer l’atteinte du péritoine, les modifications de l’intestin, ainsi que la forme et la localisation du processus vermiforme. Après avoir effectué un tel diagnostic, le chirurgien prend une décision quant à la possibilité d’une laparoscopie. En présence d'au moins une des contre-indications et difficultés techniques de l'opération en raison du risque possible de lésions d'un organe en bonne santé ou de saignements, seule la chirurgie ouverte est indiquée.

S'il n'y a pas de contre-indication au retrait de l'annexe par cette méthode, des coupes supplémentaires sont effectuées au-dessus du pubis et à droite sous les côtes. L'annexe est fixée et inspectée. À l'endroit où l'appendice est relié au caecum, un trou est fait avec des ciseaux spéciaux à travers lesquels une ligature est maintenue afin de panser les plis et les vaisseaux du péritoine. Plusieurs ligatures se chevauchent à proximité, et après 1-1,5 centimètres, une autre. Ensuite, le chirurgien coupe l'appendice entre les ligatures et l'extrait à l'extérieur.

La dernière étape du retrait de l'appendice est l'assainissement et le drainage de la cavité abdominale. À l'aide d'un laparoscope, le chirurgien examine la cavité abdominale. S'il y a des ulcères, ils sont vidés par l'aspirateur électrique.

Que peuvent être des complications?

Si lors du diagnostic de la cavité abdominale, réalisée au stade initial de l'opération, il a été constaté qu'il n'y avait pas de contre-indication au retrait de l'appendice laparoscopique, mais qu'il existait des difficultés techniques peropératoires liées au risque de saignement ou de perforation de l'intestin sain, dans ce cas, une transition vers opération ouverte. Cela peut être une inflammation sévère ou la présence d'adhésions dans la région de l'annexe.

Période postopératoire

La période de récupération après la laparoscopie étant plus rapide, l’activité physique du patient est pratiquement illimitée. Quelques heures après la fin de la chirurgie, vous pouvez vous lever et même marcher. Mais cela ne signifie pas que le patient peut immédiatement alourdir son corps et supporter son poids.

La réception d'antibiotiques et le traitement par perfusion dans la période postopératoire doivent être poursuivis. Des procédures de ligature et de réhabilitation sont également effectuées. Si nécessaire, le médecin peut prescrire des analgésiques.

Le lendemain de l'opération, le patient peut manger. Une nutrition spéciale dans la période postopératoire n'est pas fournie.

En l'absence de complications, le drainage peut être éliminé le deuxième jour après la laparoscopie. Après 2-3 jours, le patient est transféré à un traitement ambulatoire.

Dans les deux mois, le patient doit s'abstenir de tout effort physique intense.

Ablation de l'appendicite par laparoscopie: conduction, rééducation

L'annexe est une partie du cecum qui ressemble à un ver. Cet organe n'est que chez les mammifères. Chez l'homme, il se situe dans la partie inférieure droite de la cavité abdominale, le foie est légèrement plus haut. L'orgue est abaissé dans l'entrée du petit bassin. Se produit parfois derrière le caecum et peut se situer au sommet, près du foie. Épaisseur - 0,5 à 1 cm, longueur - de 0,5 à 23 cm (habituellement de 7 à 9 cm). Avec sa cavité étroite, il continue le caecum.

Il a pour fonction de protéger le tissu lymphoréticulaire et fait partie intégrante de la partie périphérique du système immunitaire humain. L’opinion générale est que l’annexe est un organe inutile, mais ce n’est pas le cas. Lorsqu'un appendice est retiré d'une personne, il est difficile pour son corps de restaurer la microflore intestinale s'il est affecté par une infection.

Selon les statistiques, environ 7% des personnes sur la planète vivent le phénomène de l'appendicite - le développement de processus inflammatoires en annexe. Il se trouve que chaque dixième résident de la planète se sent une fois dans sa vie subir une opération pour retirer un appendice. Jusqu'à récemment, les chirurgiens étaient capables d'éliminer l'inflammation avec une simple intervention chirurgicale. Le retrait de l'appendice laparoscopique a modifié qualitativement la situation dans ce domaine de la chirurgie.

Diagnostics

Le diagnostic de l'appendicite est souvent basé sur des informations provenant d'un examen objectif. Tout d'abord, le médecin examine le patient et identifie certains complexes symptomatiques. Parallèlement à cet examen diagnostique est effectué dans le laboratoire, consistant en une analyse de sang et analyse d'urine. Si nécessaire, les diagnostics sont réalisés à l'aide de dispositifs médicaux modernes, tels que le diagnostic par ultrasons (USI) et la laparoscopie diagnostique.

Inspection visuelle

Le patient, avec une appendicite, est situé sur le côté droit, les deux jambes pliées aux genoux et aux hanches. Dans cette position et examine son médecin. De ce fait, les oscillations de la cavité abdominale sont limitées et la sensation de douleur est réduite. Lorsque le patient se lève, il tient le bas-ventre droit avec sa main. Visuellement, le patient a une pâleur pâle, le pouls s'accélère et atteint environ quatre-vingts battements en une minute. L'apparence du patient est déterminée par le stade de l'appendicite. Quand il prend des formes sévères, la peau commence à blanchir, le pouls monte à 100-110 battements par minute, le patient devient graduellement lent, somnolent et inhibé.

La langue peut être grise et sèche. L'observé est plus ou moins actif et indépendant dans les mouvements au stade de l'appendicite catarrhale. À la fin de l'inspection visuelle, le médecin procède à une sonde de la cavité abdominale. L'appendicite provoque des ballonnements. Lors du sondage dans la cavité abdominale, une réaction douloureuse locale à la palpation est observée. À titre de comparaison, le médecin effectue la palpation du côté gauche de l'abdomen pour déterminer la différence de réponse de la douleur à la palpation.

Diagnostic par laparoscopie

La laparoscopie diagnostique est utilisée en cas d'insuffisance de données devant fournir un diagnostic par ultrasons. En outre, une laparoscopie est effectuée pour supprimer l'annexe. Mais dans le cas de la détermination de la nature de la douleur, une laparoscopie est réalisée à des fins de diagnostic.

La laparoscopie - est une opération chirurgicale sans blessure significative pour une personne lorsque l'opération est effectuée à l'aide de dispositifs endoscopiques spéciaux. À l'aide du système optique flexible du laparoscope, le médecin voit une annexe sur l'écran de l'ordinateur. La laparoscopie agrandit l'image des organes sur le moniteur trente fois plus grande que leur taille réelle. Pour voir l’appendice sur l’écran de l’ordinateur, une grande aiguille perce l’abdomen près du nombril. À travers le trou est faite, la fourniture de dioxyde de carbone. Il vous permet simplement de redresser les plis de l'intestin et d'observer l'image de l'appendice sur le moniteur.

Caractéristiques de la suppression de l'annexe avec la méthode laparoscopique

La section transversale de l'appendice peut être partiellement ou complètement serrée lorsqu'une personne atteint un certain âge. Si cet organe est enflammé chez une personne, il doit être hospitalisé d'urgence et subir une opération chirurgicale.

Appendicectomie laparoscopique est une procédure qui vous permet de retirer l'appendice le plus facilement possible. En comparaison avec les colocataires ayant subi une opération classique, le patient se sentira beaucoup mieux et sortira plus rapidement de l'hôpital si une chirurgie laparoscopique est pratiquée. Après le retrait de cet organe, un examen complet du patient est effectué. Selon les résultats de l'examen, le médecin prescrit un traitement de suivi, y compris des médicaments et un régime alimentaire, et la période de rééducation est également surveillée. Le coût de l'opération dépend de la région dans laquelle se trouve la clinique et de son statut.

La chirurgie de la bande pour enlever un appendice enflammé de la cavité abdominale est un phénomène assez courant dans la pratique chirurgicale moderne. Depuis les contre-indications existantes interdisent la mise en œuvre de la laparoscopie. Cependant, un degré accru de lésion des tissus de la cavité abdominale, l’apparition de complications après une opération - incitent à préférer une opération telle que l’appendicectomie laparoscopique.

Cette opération présente des inconvénients, mais ils sont moins volumineux qu’en mode à voie ouverte. À cet égard, en présence de la possibilité de sa mise en œuvre, les médecins la choisissent généralement. Toutefois, l'indicateur de son caractère de masse en Russie et dans les pays voisins montre qu'il peut encore être utilisé pour des pratiques d'application plus avancées.

L’absence de prévalence d’une telle opération est due à de nombreuses raisons, notamment

  • Manque de formation théorique et pratique nécessaire du personnel.
  • L'équipement pour l'opération n'est pas disponible dans certaines cliniques.

Avantages de la méthode

  1. Manque de cicatrices.
  2. Faible probabilité d'occurrence de complications, telles que, par exemple, une maladie de l'adhésif.
  3. Terme rapide après la réhabilitation opérationnelle.
  4. Plus informatif lors de la collecte de données sur d'autres organes de la cavité abdominale.
  5. La méthode de récupération la plus économique, car elle ne nécessite pas une longue période d'hospitalisation ni l'achat d'un grand nombre de médicaments.

Inconvénients de la méthode

  1. Dans les hôpitaux devrait être un équipement coûteux.
  2. Le personnel doit avoir l'expérience et la formation nécessaires.
  3. Appendicectomie laparoscopique devient impossible si le patient a des maladies concomitantes.

Contre-indications

  1. En présence de maladies des reins, du foie et du coeur.
  2. Le troisième trimestre de la grossesse.
  3. Une condition douloureuse du corps, due à une mauvaise coagulation du sang.
  4. Réaction pathologique du corps à l'anesthésie.

Processus d'opération

Le retrait de l'appendicite laparoscopique est similaire au processus de diagnostic par laparoscopie. La préparation à la chirurgie prend environ deux heures. Préparez la partie du corps où l'opération aura lieu. Entrez les sédatifs et les antibiotiques. En cas d'appendicite, la laparoscopie devrait prendre le moins de temps possible.

Le trocart pénètre dans la cavité abdominale et permet d'évaluer l'étendue du processus inflammatoire dans la cavité abdominale et dans les intestins, aide à déterminer la position et l'état de l'appendice. Après avoir effectué un tel diagnostic, le chirurgien prend une décision quant à la possibilité d’une laparoscopie. Une opération classique est effectuée s'il y a des contre-indications et qu'une impossibilité technique de réaliser l'opération a été révélée. Et aussi, en relation avec l'augmentation de la probabilité de dommages aux organes sains et la présence de saignements.

Au-dessus du pubis et au-dessous des côtes, pratiquez des incisions, en l'absence de contre-indications. L'annexe est traitée dans un état fixe. Dans la connexion du caecum et de l’annexe, le médecin fait un trou en utilisant des ciseaux spéciaux. À travers elle passe la ligature afin de panser les plis et les vaisseaux du péritoine. Les ligatures sont appliquées proches les unes des autres, et après 1-1,5 centimètres, une ligature supplémentaire est appliquée. Ensuite, le chirurgien coupe l’annexe entre les ligatures et l’extrait.

Après extraction, l'appendice est placé dans un conteneur spécial et envoyé pour examen. À la fin de cette étape, le chirurgien examine en outre la région abdominale pour s'assurer qu'il ne saigne pas, rince la surface péritonéale avec de la chlorhexidine ou de la furaciline, élimine toutes les impuretés pathologiques (sang, pus, protéine de fibrine), aspire le contenu liquide.

Dans le cas d'indications existantes pour la présence de péritonite, d'abcès après laparoscopie, un drainage est effectué autour du processus. Drainage mis en place dans le petit bassin, la zone iléale et à l'emplacement du processus vermiforme extrait.

Période de récupération

Si le patient a une péritonite, la période de rééducation peut être prolongée. Si le contenu de l'annexe ne s'est pas répandu et si l'organe a été retiré complètement, la période de réadaptation devrait alors s'écouler sans conséquences graves.

Après l'opération, le patient se voit prescrire un régime. Cela implique le rejet des aliments gras, sucrés, trop salés et épicés. Au début, il est préférable de boire de l'eau plate et du kéfir avec zéro pour cent de graisse. Un régime alimentaire spécial est généralement prescrit pendant au moins deux semaines.

L'administration intraveineuse de médicaments et le traitement antibiotique ne sont pas arrêtés après la chirurgie. Tous les médicaments doivent être pris strictement à la demande du médecin. Pendant la période de rééducation, il est nécessaire de subir un pansement et des procédures médicales. En l'absence de complications, le drainage peut être retiré deux jours après la chirurgie. Un effort physique intense ne doit pas être commencé dans les deux mois suivant la chirurgie.

Caractéristiques de la laparoscopie appendicite

Est-il possible de supprimer une appendicite par laparoscopie? L'appendice est retiré à la fois de manière traditionnelle et par laparoscopie. La procédure est réalisée à travers un petit trou dans l'abdomen à l'aide d'un mince tube en fibre optique. L'appendicectomie laparoscopique permet d'identifier l'appendicite et de retirer rapidement l'appendice, y compris son emplacement non standard. En cas d'inflammation de l'appendice, ils observent, réalisent une laparoscopie diagnostique, appelée laparoscopie appendicite.

Utilisation de la méthode laparoscopique dans le diagnostic et l'élimination de l'appendicite

L'appendicectomie laparoscopique diffère de l'opération classique en ce que pour toutes les manipulations au cours d'une intervention chirurgicale et diagnostique, un petit trou dans la paroi abdominale, d'environ 1,5 cm, nécessite une incision plus grande, qui dissèque le tissu abdominal en couches.

La laparoscopie est utilisée comme méthode de diagnostic, ainsi que comme moyen de retirer l'appendice. La laparoscopie diagnostique permet au médecin de déterminer avec précision l'emplacement de l'inflammation.

Cela réduit considérablement le temps nécessaire à la recherche de diagnostic et à l'opération consistant à supprimer l'appendicite elle-même, si des symptômes d'appendicite chronique étaient observés. Mais quand la laparoscopie est-elle utilisée conformément à la clinique?

Indications de la laparoscopie pour une appendicite

Une appendicectomie laparoscopique est indiquée dans les cas suivants:

  • mucocèle;
  • une appendicite;
  • tumeurs carcinoïdes;
  • tumeurs de nature bénigne;
  • lésions parasitaires;
  • kystes.

Si possible, le retrait de l'appendicite avec une méthode laparoscopique est effectué dans les groupes de patients suivants:

  1. Patients dont l'observation est difficile à exclure la présence d'une inflammation à écoulement aigu dans l'annexe.
  2. Les femmes pour qui il est important d'obtenir un meilleur effet cosmétique.
  3. Jeunes femmes planifiant une grossesse future pour lesquelles il est difficile de faire la différence entre une maladie gynécologique et une appendicite aiguë.
  4. Les enfants La laparoscopie est la plus préférable, car elle s'accompagne d'une faible probabilité d'adhérences.
  5. Patients présentant des comorbidités associées à un risque élevé de processus purulents.

Contre-indications à l'utilisation de la laparoscopie pour une appendicite

Appendicectomie laparoscopique a des contre-indications absolues, ceux-ci comprennent les conditions suivantes:

  • coagulopathie sévère;
  • adhérences dans les intestins;
  • processus pathologiques graves survenant dans le cœur, le foie et les reins;
  • chirurgie abdominale dans l'histoire;
  • abcès du processus péri-appendiculaire;
  • la péritonite ou l'apparition de signes de son développement;
  • l'incapacité à appliquer l'anesthésie générale;
  • détection d'infiltrat dense dans la zone de l'annexe
  • processus impliquant la formation de pus dans la cavité abdominale.
  • la vieillesse;
  • obésité sévère;
  • emplacement atypique de l'appendice;
  • troisième trimestre de la grossesse;
  • perturbations du système de coagulation du sang;
  • il n'y a pas de représentation de l'image réelle dans la zone enflammée (si vous ne pouvez pas diagnostiquer longtemps, une laparoscopie est réalisée).

Il n’est pas prouvé que le pneumopéritoine ait un effet négatif sur le fœtus, mais il est préférable d’éviter tout envahissement durant la grossesse, car cela vous permet de ne pas nuire au bébé et de récupérer plus rapidement.

Si la coagulation sanguine est altérée, de graves saignements peuvent survenir, mais après tout, si une appendicite survient, un traitement est nécessaire dans tous les cas et il est souhaitable qu’il soit moins traumatisant. Un traitement de remplacement est prescrit au patient, car la perte de sang est généralement insignifiante.

En cas d'excès de poids, le médecin peut décider de procéder à une laparoscopie, mais uniquement dans les cas où il n'y a pas de circonstances aggravantes. Pour les patients obèses, cette technique est souvent choisie car la chirurgie abdominale est associée à des risques plus élevés.

Avantages et inconvénients de la méthode

Le retrait de l'appendicite par laparoscopie présente les avantages suivants:

  • fin effet cosmétique;
  • traumatisme minimal;
  • réhabilitation rapide;
  • diminution de l'incidence des complications;
  • avantages économiques associés à une courte hospitalisation
  • la capacité de faire une inspection complète des organes internes et d'effectuer des opérations supplémentaires sans élargir l'incision.
  • un équipement coûteux est nécessaire;
  • besoin de former du personnel;
  • l'incapacité à mettre en œuvre la technique dans certaines pathologies associées.

Préparation à la chirurgie

En règle générale, l'appendicectomie laparoscopique nécessite une préparation. Lorsqu'il est nécessaire d'agir en urgence, la méthode abdominale est presque toujours choisie, car le temps manque pour un examen approfondi, qui montre comment l'intestin se dégage de l'inflammation. La liste des études requises est la suivante:

  • coagulogramme;
  • échographie de la cavité abdominale;
  • analyses d'urine et de sang;
  • recherche de la présence d'hépatite et de syphilis;
  • Réponse au VIH;
  • Rayon X (réalisé dans la forme aiguë de la maladie);
  • ECG (réalisé dans certains cas).

L'inspection avant l'opération est effectuée dans la salle d'urgence, c'est un processus court. Ensuite, le patient est envoyé au service de chirurgie où il discute avec l’anesthésiste et le chirurgien. Bien entendu, dans les cas difficiles, l'opération est effectuée le plus rapidement possible. En cas de doute sur le diagnostic et la faisabilité de la chirurgie, le médecin peut décider de reporter l'opération. Le patient est sous surveillance et peut subir une laparoscopie diagnostique.

Pour une opération planifiée, le patient est soigneusement préparé. Faites un lavement pour éliminer les matières fécales accumulées et les gaz pouvant gêner le travail du chirurgien. Deux heures avant le retrait de l'annexe, des antibiotiques et des sédatifs sont injectés dans le corps du patient. Avec la détérioration rapide de la condition du patient est envoyé à la salle d'opération immédiatement après l'introduction de médicaments.

La phase préparatoire dure au maximum 2 heures. Effectuer une thérapie par perfusion et un traitement du champ chirurgical.

Le déroulement de l'opération ou comment supprimer une appendicite par laparoscopie


L'anesthésie générale est utilisée pour le retrait de l'appendicite laparoscopique. Pendant la chirurgie, le patient est en position horizontale sur la table, légèrement inclinée vers la gauche. Toutes les actions sont effectuées à travers trois ponctions après le traitement antiseptique, effectué dans la région iliaque droite, où se situe le processus vermiforme. La première incision est située au-dessus de l'anneau ombilical, un laparoscope avec équipement vidéo et éclairage est introduit à cet endroit, la seconde est située dans la zone située entre le genou et le nombril, la troisième incision est réalisée en tenant compte de la localisation de l'appendice, au cours de laquelle l'inflammation est décalée sur le côté.

Le déroulement de l'opération est le suivant:

  1. Examen de la cavité abdominale.
  2. Traitement de la composition antiseptique abdominale.
  3. Une aiguille est insérée dans la zone enflammée de l'abdomen.
  4. Introduire de l'air pour fournir une meilleure visualisation.
  5. Effectuer des incisions de la paroi abdominale.
  6. Entrez dans un tube spécial équipé d'une caméra.
  7. Examen interne de la cavité abdominale.
  8. L'utilisation de pinces spéciales afin de mettre à nu et légèrement apporter le processus aux incisions.
  9. Excision de la partie mésentérique de l'intestin.
  10. Capturez le processus avec une pince, retirez et désinfectez la tranche.
  11. Extrayez l'annexe.
  12. Inspection d'autres organes afin d'éliminer les complications.
  13. Désinfection complète du péritoine (en cas de péritonite, un drainage est mis en place).
  14. Inspection de la plaie.
  15. Couture.
  16. Traitement de composition antiseptique coupures à l'intérieur.

L'opération pour supprimer l'appendicite est d'environ 30 minutes. Dans un établissement médical, le patient passe le plus souvent 2-3 jours (parfois 3-7), ce temps est suffisant pour normaliser la maladie. L'extrait est effectué le troisième jour, la douleur disparaît au bout de 7 jours environ. Le tube de drainage dans la zone de piqûres enlevé un jour après le retrait de l'annexe.

Le repas est possible le lendemain, mais la nourriture doit être diététique. Afin d'éviter un stress excessif sur les intestins, il est recommandé d'utiliser les aliments sous forme de purée de pommes de terre. Certains aliments sont exclus du régime alimentaire, ce sont les raisins, les haricots et les choux, ainsi que d'autres aliments qui augmentent la formation de gaz. Le mode de vie habituel peut être repris 3 à 4 semaines après la chirurgie.

Période de récupération: après combien de temps pour se lever et comment se comporter dans les premiers mois


Après le retrait de l'appendice méthode laparoscopique n'a pas beaucoup de temps pour récupérer. Le rétablissement de l'appendicite est assez rapide et ne nécessite pas de rééducation particulière après laparoscopie. L'activité physique complète n'est exclue que pendant quelques heures. Le lendemain de l'opération, vous pouvez vous lever et même marcher, mais pas beaucoup. L'entraînement, l'exercice et le transfert de poids ne sont autorisés qu'après 2 mois, lorsque l'intestin guérit dans la région où la coupure a été faite.

Lorsque le patient est à l'hôpital, un traitement par perfusion est effectué, des antibiotiques sont administrés. Le premier jour après le retrait de l'appendice du caecum, une douleur peut être présente dans les zones où l'intégrité des tissus est altérée et où des sutures sont appliquées, ainsi des anesthésiques sont utilisés.

Les points de suture sont retirés dans une polyclinique ou dans un hôpital une à quinze semaines après la chirurgie. Comme la taille des coutures est petite, la procédure est presque indolore. Le chirurgien peut appliquer des sutures auto-résorbables qui, lorsqu'elles sont utilisées, ne nécessitent pas une procédure d'extraction de suture.

Le lendemain de la laparoscopie, il est recommandé de ne prendre que des boissons et des aliments liquides. Ce qui suit est montré épargnant la nourriture, il nécessite une récupération rapide Une semaine après l'opération, il est possible de passer à un régime alimentaire normal. Mais cela ne s'applique pas aux boissons alcoolisées. L'alcool peut être consommé 45 à 60 jours après une appendicectomie. Cette période étant minime, il est conseillé de ne pas consommer d'alcool le plus longtemps possible. Si vous souhaitez recommencer à boire, commencez avec de petites quantités de boissons légères. Par exemple, vous pouvez prendre 100 ml de vin rouge de haute qualité. Pour la première réception d'un tel montant est suffisant.

Une activité physique modérée contribue à la récupération rapide. De plus, des charges légères peuvent réduire le risque de complications postopératoires.

Afin de ne pas laisser de cicatrices, ne soulevez pas de poids et n'effectuez pas d'exercices qui contribuent à augmenter la pression intra-abdominale. Ces exercices ne peuvent être inscrits qu’après la fin du cours de rééducation. Le travail associé à la nécessité de faire un effort physique important, vous pouvez également commencer qu'après une récupération complète.

Complications possibles

La laparoscopie pour une appendicite chez un patient peut développer de telles complications:

  • hernie de la paroi abdominale antérieure;
  • cicatrices et adhérences dans la zone d'intervention;
  • violation de l'intégrité des vaisseaux sanguins avec perte de sang dans la cavité abdominale;
  • l'accession au processus d'infection secondaire, y compris dans les zones où le chirurgien a pratiqué des incisions;
  • abcès intra-abdominal, péritonite (ces complications sont beaucoup moins fréquentes qu'avec une appendicectomie classique);
  • fuite aiguë de tiflit (observée dans les cas où, en raison d'une manipulation négligente du coagulateur, des brûlures du cecum, du sang et du pus sont apparues; la complication est augmentée par une augmentation de la température corporelle et une douleur dans la zone touchée)
  • hypotension associée à l’injection de gaz dans la cavité abdominale, à l’introduction de certains composés médicinaux, à la perturbation du cœur et à d’autres organes internes.

Chez les patients opérés d'autres pathologies chirurgicales, au cours de la laparoscopie, le risque de lésions des organes adjacents à la suite d'adhésions augmente, le chirurgien doit donc agir avec la plus grande prudence.

La laparoscopie de l'appendicite est une méthode efficace et sans danger pour traiter une appendice enflammée, mais uniquement si l'opération est effectuée par un médecin hautement qualifié, possédant l'expérience nécessaire pour effectuer de telles opérations.