Laparoscopie avec appendicite

L'inflammation de l'appendice annexe est l'une des maladies les plus courantes. Cela s'appelle une appendicite.

Le seul traitement est l'enlèvement. La chirurgie traditionnelle peut être réalisée, ainsi que la laparoscopie appendicite. En cas de contraction chirurgicale, la personne peut alors commencer à subir une péritonite, une perforation des parois intestinales, ce qui peut entraîner une pénétration de pus dans la cavité abdominale.

L'utilisation de la laparoscopie pour diagnostiquer et supprimer une appendicite

La laparoscopie diffère de l'opération classique en ce que toutes les manipulations sont effectuées à travers de petits trous - jusqu'à 1,5 cm.L'opération de manière traditionnelle nécessite de grandes incisions de quelques centimètres de long avec une dissection en couches de tissus.

La laparoscopie est utilisée à la fois pour le diagnostic et le retrait de l'annexe. Avec cette méthode, le médecin a la possibilité d’examiner en profondeur l’état des organes internes afin de déterminer avec précision l’emplacement de l’inflammation.

La laparoscopie vous permet souvent de combiner le diagnostic et la chirurgie, ce qui réduit le temps nécessaire pour supprimer une appendicite.

Avantages et inconvénients de cette méthode

La laparoscopie présente plusieurs avantages par rapport à la chirurgie traditionnelle:

  • la réhabilitation prend beaucoup moins de temps;
  • moins de lésions tissulaires que la chirurgie abdominale;
  • cicatrices esthétiques (petites, discrètes);
  • récupération plus rapide;
  • le patient ressent moins de douleur, cela passe plus vite après la chirurgie;
  • l'intestin est plutôt restauré;
  • réduire le risque de complications, l'apparition d'adhésions;
  • séjour hospitalier plus court.

La méthode a des côtés négatifs. Ce sont principalement des difficultés dans le travail d'un médecin:

  • perception déformée de la profondeur;
  • il y a peu d'espace pour gérer les outils;
  • les sensations tactiles sont atténuées;
  • plus difficile à contrôler les outils et leurs mouvements;
  • Il existe un certain nombre de contre-indications absolues et relatives.

Pourquoi est-il prescrit la laparoscopie

Cette méthode est très populaire avec les opérations gynécologiques. Il est également utilisé lorsque d'autres manipulations abdominales sont nécessaires.

La laparoscopie est réalisée dans les cas suivants:

  • appendicite aiguë;
  • forme chronique de la maladie avec des symptômes prononcés et une douleur intense.

Si l'inflammation a réussi à provoquer une péritonite ou un abcès, une chirurgie abdominale est indiquée.

Qui est montré la laparoscopie

Il existe plusieurs groupes de patients qui préfèrent retirer l'annexe avec la méthode laparoscopique:

  • quand cela n'est pas clair lors du diagnostic, l'appendicite est ceci ou une autre maladie; dans le même temps, la laparoscopie diagnostique devient thérapeutique;
  • si une femme va à l’avenir tomber enceinte et avoir des enfants;
  • avec certaines maladies concomitantes qui augmentent le risque de complications (suppuration, formation d'adhérences, etc.), par exemple le diabète ou l'obésité;
  • les enfants, car le risque d'adhérences est réduit;
  • désir du patient d'éviter les cicatrices grossières et grossières (uniquement en l'absence de contre-indications).

Comment se préparer à la chirurgie

Habituellement, l'appendice du caecum est retiré de toute urgence. Le patient et les médecins ont un minimum de temps. La préparation à la chirurgie prend 2-3 heures.

Avant une appendicectomie, vous devrez passer des examens: une échographie abdominale, des analyses d'urine et des analyses de sang, une réaction au VIH, au sida et à l'hépatite. Si nécessaire, un ECG est effectué.

Des tests de laboratoire supplémentaires peuvent être ajoutés en fonction des preuves.

Lorsque les résultats du test sont obtenus, le diagnostic est clarifié et l'intervention chirurgicale est effectuée, le patient commence à être préparé pour la chirurgie. Cela prend environ 2 heures. Pendant ce temps, préparer la salle d'opération, des antibiotiques, des sédatifs et une anesthésie générale sont administrés au patient.

Ensuite, au niveau du nombril, une petite incision est faite et l'aiguille est remplie de dioxyde de carbone à travers une aiguille. Cela est nécessaire pour que le médecin puisse examiner les organes internes et ne touche pas les parois de la cavité abdominale pendant les manipulations.

Le chirurgien examine et prend la décision finale quant à la possibilité de réaliser une laparoscopie.

Comment se déroule l'opération?

Le retrait de l'appendicite par la méthode laparoscopique prend de 30 minutes à plusieurs heures. Tout dépend de l’état du patient et de l’évolution de la maladie.

Lors de la réalisation d'une laparoscopie, une anesthésie générale est utilisée car elle permet d'introduire des substances assouplissant les muscles. L'anesthésie locale n'est utilisée que s'il existe des contre-indications au général.

Pendant l'opération, le patient est allongé sur le dos, la table légèrement déviée à gauche. De ce fait, les boucles intestinales et les omentums sont naturellement supprimés, ce qui facilite l'accès à l'appendice.

La peau est traitée avec un antiseptique.

Une petite incision est faite près du nombril, le dioxyde de carbone est injecté dans la région abdominale à travers elle. Ensuite, 1 trocart est introduit à travers le même trou - un instrument chirurgical spécial qui perce la cavité abdominale tout en préservant son intégrité.

À l'aide d'un trocart, diverses manipulations sont effectuées à l'intérieur de la cavité sans compromettre l'étanchéité.

Ensuite, une autre incision est faite dans la région iliaque gauche ou en dessous du nombril au milieu. À travers ce trou, 2 trocarts sont insérés sous le laparoscope. Grâce à ces 2 trous, vous pouvez examiner en détail l’emplacement et la condition de l’appendice.

Après cela, 3 incisions sont effectuées et 3 trocarts sont injectés. Si l'emplacement de l'appendice est atypique ou en présence d'obstacles (par exemple, des adhérences), 4 trocarts peuvent être nécessaires. Aucune grosse coupe approximative n'est faite. Les trous pour les trocarts ressemblent davantage à des piqûres.

Si vous ne trouvez aucune contre-indication à la laparoscopie, continuez l'opération. Tout d'abord, une annexe est fixée. Ensuite, faites une petite incision à travers laquelle une ligature est appliquée. Après 1,5 cm, imposer 2 ligatures. Entre eux, le chirurgien interrompt le processus et le retire en douceur, sans affecter les autres organes internes.

Fermeture produite du caecum. La chirurgie laparoscopique se termine par un examen de contrôle de la cavité abdominale et un assainissement. Tous les vaisseaux saignants sont suturés. S'il y a du pus, il y a des signes de complication, alors le drainage est effectué.

Quelles peuvent être les complications et les conséquences

Au cours de l'opération, il est possible que des pointes se soient formées à la suite d'interventions chirurgicales antérieures. Cela augmente les risques de dommages aux autres organes lors de la laparoscopie.

Si l'appendicectomie est réalisée correctement, le risque de complications est minime. Ils sont dus à l'évolution sévère de l'appendicite, au mauvais état général du patient, à la présence de maladies concomitantes et aux erreurs du chirurgien.

En général, le risque de développer des complications après une laparotomie est plusieurs fois inférieur à celui d'une appendicectomie traditionnelle. Un pansement peut être utilisé pour réduire leur probabilité.

Dans de rares cas, les problèmes suivants se produisent:

  • saignements dans l'abdomen;
  • développement de la péritonite;
  • l'apparition d'adhésions;
  • développement des abcès;
  • typhlite aiguë;
  • l'hypotension;
  • l'apparition d'une hernie sur la paroi frontale de la cavité abdominale;
  • développement d'infection secondaire.

Qui est contre-indiqué pour la laparoscopie

Il devient de plus en plus populaire et, dans certains cas, il est même considéré comme la méthode privilégiée de suppression des annexes. Cependant, il existe un certain nombre de cas où une telle intervention est impossible ou indésirable.

  • 3 trimestre de grossesse;
  • phlegmon rétropéritonéal;
  • intolérance à l'anesthésie;
  • mauvaise coagulation du sang;
  • infiltration;
  • l'appendice n'est pas enflammé, le tableau clinique donne une autre maladie.
  • surpoids;
  • péritonite commune;
  • opérations déjà effectuées;
  • la présence d'adhérences dans les intestins.

Récupération après chirurgie

La période de récupération après la laparoscopie prend peu de temps. La période de limitation complète de l'activité physique est limitée à quelques heures. Le lendemain, le patient est déjà autorisé à se lever du lit et à se déplacer, par exemple, à pied, de manière autonome, à la pièce où le pansement est fait.

Mais ne vous laissez pas trop emporter: il ne sera possible de donner une charge complète au corps que dans 2 mois lorsque l’intestin coupé guérira. Restrictions particulièrement sévères sur le transfert de poids.

Après combien est libéré après le retrait de l'annexe? Les patients sont renvoyés chez eux 3-7 jours après la chirurgie. Le drainage est enlevé le lendemain. Pendant le séjour à l'hôpital, le traitement par perfusion est poursuivi et une série d'antibiotiques est administrée.

Au cours des premiers jours, des douleurs sont possibles après une laparoscopie dans la zone des ponctions et des sutures. Par conséquent, le patient recevra des anesthésiques.

Le retrait de la suture est effectué dans 7-10 jours. Faites-le à la clinique ou dans le service où l'opération a été effectuée. Beaucoup s'inquiètent de savoir si ça fait mal d'enlever les coutures. En raison de leur petite taille, la procédure passe presque inaperçue.

L'utilisation de sutures auto-absorbables est possible. Ensuite, supprimez les coutures ne doivent pas.

Que puis-je manger après la chirurgie? Le premier jour après la laparoscopie, le patient recevra principalement des boissons et de la nourriture liquide. Dans les prochains jours, montré de la nourriture économe. Cependant, littéralement dans une semaine, il sera possible de passer au menu régulier.

Mais cela ne s'applique pas à l'alcool! Boire de l'alcool peut être pas plus tôt que 1,5-2 mois après l'appendicectomie. Il est préférable de commencer avec des boissons légères en petites quantités. Par exemple, 100 ml de vin rouge suffiront pour la première fois. L'alcool doit être de grande qualité.

Comment accélérer le processus de récupération

L'exercice modéré stimule la récupération. Ils sont la prévention du développement de complications dans la période postopératoire.

Il est conseillé au patient de faire les premiers pas quelques heures après la laparoscopie. Le lendemain, l'activité physique se développe, vous pouvez faire de courtes promenades. Progressivement, le volume de la charge doit être augmenté.

Complètement, le corps ne récupérera que dans 2 mois. Le corps aura besoin de cette période pour guérir le reste après le retrait de l'annexe.

Pour qu'ils ne se dispersent pas, vous devez vous abstenir de soulever des poids et d'effectuer des exercices qui augmentent la pression intra-abdominale. De telles actions ne peuvent être retournées qu'après avoir terminé un cours complet de rééducation.

Si le travail ne nécessite pas beaucoup d'effort physique, le patient peut commencer dans 1-2 semaines.

Couper une appendicite est une opération ordinaire. Elle est l'une des plus massive et en aucun cas n'est une phrase. Après cela, la capacité de travail d'une personne est entièrement restaurée.

Rééducation après une appendicite

Tout le monde sait que le rétablissement après une appendicite, ainsi qu'après d'autres maladies nécessitant une intervention chirurgicale, prend un certain temps. La période de récupération après une appendicite nécessite une attention particulière des médecins et des efforts du patient, car lors de la réadaptation, de nombreuses limitations et recommandations sont indispensables à la mise en œuvre du traitement.

Après une intervention chirurgicale due à une appendicite, il est nécessaire de suivre une période de rééducation pour un prompt rétablissement et la prévention des complications.

La période postopératoire et son importance

L'appendicite aiguë (code CIM-10, K-35) est une maladie courante. Chez certaines personnes, cela n’enflame pas toute la vie. L'inflammation de l'annexe est traitée avec des médicaments ou chirurgicalement. Après une intervention chirurgicale pour enlever l'appendicite, il faut un rétablissement à long terme, dont la négligence est lourde de conséquences dangereuses.

Pendant leur séjour à l'hôpital, des soins médicaux sont prodigués au patient après une appendicite. La restauration à domicile nécessite beaucoup d’efforts, car elle est réalisée de manière autonome. Si vous suivez les recommandations d'un spécialiste, le corps reviendra à la normale plus rapidement et les plaies guériront. Le non-respect des règles après la suppression de l'annexe peut entraîner une divergence des coutures externes et internes et entraîner des complications. C'est une raison pour un traitement immédiat à l'hôpital. Il est important d'essayer de ne pas bouger. Il est donc préférable d'appeler une ambulance.

Combien de temps dure la récupération après le retrait de l'appendicite?

Le temps de récupération dépend de la qualité de l'opération, de la méthode utilisée, de la façon dont le corps a réagi à l'intervention et de la gravité de la situation. Après le retrait d'une appendicite purulente ou gangréneuse, en particulier d'une péritonite, la période de réadaptation est plus longue, car il est nécessaire de lutter contre l'infection qui s'est développée, ce qui inclut l'utilisation à long terme de médicaments antibactériens.

L'appendicectomie est aujourd'hui réalisée par laparoscopie ou par chirurgie abdominale. Une intervention laparoscopique est possible si l'organe est enflammé mais que le tissu ne s'est pas encore rompu. Cette option légère de traitement chirurgical permet une récupération après le retrait de l'appendicite dans les deux semaines, moins souvent - 4. La chirurgie abdominale est plus traumatisante; par conséquent, le rétablissement complet peut prendre jusqu'à six mois. Plus précisément, combien est nécessaire pour un rétablissement complet, seul un médecin peut le faire. La récupération des enfants en bas âge et des adultes ayant un poids corporel excessif est plus difficile et longue.

Les premiers jours postopératoires

La rééducation après une appendicite commence avec la fin de la chirurgie. La période jusqu'au jour de la sortie du patient est appelée postopératoire. Les soins aux patients après une appendicectomie pendant les premiers jours sont assurés par le personnel médical. Après le retrait de l'anesthésie, le patient doit respecter les prescriptions médicales. L'anesthésie peut affecter une personne de différentes manières, ce qui peut entraîner des vomissements, des frissons et d'autres symptômes.

Soins médicaux

Le premier jour de manger est interdit. Les premières heures ne sont pas recommandés pour boire de l'eau. Comme cela fait mal au côté droit, vous devez d’abord vous coucher que du côté gauche. Après une journée, le patient est autorisé à se lever, mais si l'opération a été réalisée par laparoscopie, elle aide à se lever au bout de 5 à 6 heures et il est recommandé de marcher un peu. L'incision quotidienne est traitée avec des agents antiseptiques. En outre, il est nécessaire de prendre des médicaments antibactériens et d’autres médicaments prescrits par le médecin. Si le patient s'inquiète de la constipation, il lui est administré un lavement.

Les premiers jours, le patient a une température corporelle élevée. C'est normal Mais si la température dure plus de 7 jours, vous devriez consulter votre médecin. Il est nécessaire de surveiller combien de temps dure le côté droit de l'abdomen et l'endroit de l'incision. L'estomac autour de la plaie ne devrait pas faire mal du tout. Après sa sortie, il est recommandé au patient de porter un bandage. Le patient sort de l'hôpital pendant 7 à 10 jours après le retrait de l'annexe, avant de retirer les sutures externes. À cette période postopératoire après le retrait de l'appendicite se termine.

Pendant tout le séjour du patient à l'hôpital, les médecins surveillent les procédures suivantes:

  • contrôle des paramètres de récupération physiologique;
  • désintoxication (par exemple, s'il y avait une appendicite purulente);
  • suivi de l’état du patient et des symptômes de complications;
  • surveiller l'état de la couture (pas de saignement).
Les caractéristiques du rétablissement après une appendicite incluent un certain nombre de restrictions sur le mode de vie habituel ou de mauvaises habitudes. Retour à la table des matières

Quelques questions

La rééducation après le retrait de l’appendicite dure de un à plusieurs mois. C'est beaucoup de travail de la part du patient. Le patient doit savoir comment se comporter pendant cette période, s’il existe des contre-indications, quelles recommandations rendent le rétablissement plus facile et plus rapide. Il est important de connaître les règles d'hygiène, de nutrition, d'activité physique et les autres procédures auxquelles le patient est confronté quotidiennement.

Baignade, piscine, sauna

Avant que la suture ne soit retirée, les médecins interdisent de prendre une douche et de se laver. L'hygiène peut être maintenue en lavant des zones individuelles. Il est préférable d’essuyer l’abdomen avec une éponge humide pour empêcher l’eau de pénétrer dans la plaie. Lavez-vous dans le bain ou nagez ne devrait pas être deux semaines après la chirurgie. Après avoir retiré les coutures sont autorisés à prendre une douche. La piscine après une appendicite n'est autorisée qu'après la guérison complète des plaies, car il faut nager. Une telle activité prématurée peut provoquer un écart de plaie. Bath est recommandé de visiter pas plus tôt qu'un mois.

Lits de bronzage et de bronzage

La première fois après l'appendicectomie n'est pas recommandée pour exposer la plaie à la lumière du soleil et aux rayons ultraviolets, il est donc interdit de se rendre au solarium ou dans des endroits où le soleil tombera sur la cicatrice (par exemple, la plage). Plus tard, il est permis de bronzer, mais gardez à l'esprit que le bronzage ne sera pas uniforme, car la coupe doit être fermée.

La thérapie par l'exercice après l'opération de l'appendice a un effet bénéfique sur la récupération globale et la récupération postopératoire. Retour à la table des matières

Activité physique

La prévention de la plupart des complications comprend des exercices de respiration. La thérapie par l'exercice comprend des exercices simples qui sont d'abord effectués en supination. Il est recommandé de faire des exercices à l'hôpital et de continuer à la maison. Le port d'un pansement n'est obligatoire que pour les enfants et les personnes à part entière. Cela aidera à prévenir les anomalies de plaies. Après quelques semaines après le congé, si les conditions le permettent, vous devez commencer à marcher. La randonnée se fait à un rythme lent. Des sports doivent être abandonnés pour compléter la guérison de la cicatrice (sceau sur le site de l'incision). Cela nécessite plus d'une semaine. Habituellement, les sports sont autorisés après une décennie, mais la presse peut être balancée et soulever des poids au plus tôt six mois.

Fumer après la chirurgie

Les amateurs de cigarettes presque immédiatement après l'opération sont intéressés par la question de savoir s'il est possible de fumer après une appendicite. Fumer est extrêmement mauvais pour le corps humain, en particulier pour le système respiratoire. Après une appendicectomie, une cigarette fumée peut déclencher un laryngospasme. Sur cette base, il est strictement interdit de fumer pendant 3 jours après la chirurgie. Si le patient a eu une péritonite, il est déconseillé de fumer 7 jours après la chirurgie.

Vie intime

Si l'opération se passe bien avec une appendicite simple, il est recommandé d'observer le repos sexuel pendant 7 jours. Parfois, il est permis d’avoir des relations sexuelles auparavant, mais sous condition d’une position passive de la part du patient, en évitant la tension de la pression abdominale. Le retour à une vie intime normale est autorisé sept jours après le retrait des fils.

Nourriture diététique

Le régime alimentaire après la sortie de l'hôpital est extrêmement important. Les symptômes qui accompagnent la reprise dépendent de quel type de nourriture. La perturbation de l'alimentation peut avoir des conséquences négatives. Parfois, les erreurs sont la cause de la mort. Il est permis de manger du bouillon faible en gras de poulet ou de bœuf, du riz, de boire des jus de fruits frais, dilués avec de l'eau. Bouillon de hanches ou de thé à base d'herbes sans sucre. Plus tard, des bouillies, des soupes de mucus, du lait aigre, de la viande maigre sont introduits dans l'alimentation. Tout produit nocif est complètement interdit. Les parents doivent veiller à ce que les enfants ne donnent pas de sucreries, car cela irrite les intestins.

Que peuvent être des complications?

Toute intervention chirurgicale est associée à des risques et à des complications. L'appendicectomie peut être accompagnée d'une perte de sang importante, qui dépend des qualifications du médecin. Il peut y avoir des problèmes respiratoires, surtout si le côté droit ou la plaie est très douloureuse. Cela est dû à l’incapacité de respirer au maximum, ce qui est source d’hypoxie. L'enflure et la rétention urinaire dues à l'utilisation de relaxants musculaires peuvent provoquer une parésie de l'urine ou des intestins. Il existe un risque de thromboembolie, d'inflammation et de fistule. Parfois, il y a des complications purulentes septiques dans la plaie (avec un mauvais traitement). Le traitement postopératoire peut provoquer une diarrhée après une appendicite, qui peut durer jusqu'à un mois.

Caractéristiques de la suppression de l'appendicite par laparoscopie

Une des maladies les plus courantes est l'appendicite, inflammation du processus final du caecum, appelée appendice, qui s'accompagne de douleur aiguë, de fièvre et de modifications de la composition sanguine. Une intervention chirurgicale d’urgence est nécessaire pour le traitement, car le retard prédit une péritonite, une perforation des parois de l’appendice et une infiltration de pus dans la cavité abdominale.

En plus de l’intervention chirurgicale traditionnelle, il peut être proposé au patient de retirer l’annexe par une méthode laparoscopique. Comment cette annexe supprime-t-elle l'annexe et quelle est la période postopératoire?

Avantages de la méthode de suppression des appendices laparoscopiques

Ce type d’opération permet au médecin de diagnostiquer avec précision la maladie et de prendre rapidement les mesures nécessaires pour retirer l’annexe. Au cours de l'opération, la cavité abdominale, le bassin et le processus vermiforme lui-même sont examinés. Cela permet de détecter une appendicite même si le lieu de sa localisation est non standard.

Parmi les avantages de la méthode peuvent également être identifiés tels que:

  • la douleur cesse beaucoup plus vite;
  • capacité plus rapide de travailler;
  • diminue la durée du séjour à l'hôpital;
  • la motilité intestinale est reprise plus rapidement;
  • bon effet esthétique.

Inconvénients de la méthode

Cependant, l'opération laparoscopique n'est pas dépourvue d'un certain nombre d'inconvénients importants, tels que:

  • distorsion de la perception de la profondeur;
  • atténuer les sensations tactiles, ce qui complique le diagnostic et le fonctionnement;
  • il est plus difficile de contrôler le degré d'application de la force sur des instruments manipulant des organes;
  • espace limité pour la gestion des outils;
  • le processus de coupe des tissus lors de la manipulation d'outils se déplaçant dans le sens opposé par rapport au sens du mouvement des mains est entravé.

Indications pour la laparoscopie

La chirurgie laparoscopique est réalisée pour les appendicites aiguës et chroniques.

Ce type de chirurgie peut également être pratiqué lorsque des symptômes de péritonite apparaissent. Dans les cas avancés, lorsque les symptômes d'abcès appendiculaire ou de péritonite apparaissent, une chirurgie ouverte est réalisée.

Une chirurgie laparoscopique de l'appendicite sous forme chronique n'est indiquée que si la douleur est persistante et fortement prononcée.

Une histoire typique avec une douleur systématique caractéristique dans l'abdomen est également une indication pour la laparoscopie.

Quand la laparoscopie appendicite est-elle contre-indiquée?

Bien que la laparoscopie soit considérée comme un type d’intervention chirurgicale à faible impact, cette méthode présente également des contre-indications pouvant être absolues et relatives.

  • fin de grossesse;
  • intolérance individuelle à l'anesthésie;
  • troubles de la coagulation;
  • l'apparition d'une infiltration dense;
  • développement de phlegmon rétropéritonéal;
  • L'annexe ne contient aucun symptôme d'inflammation.
  • interventions chirurgicales antérieures;
  • surpoids;
  • adhérences dans les intestins;
  • péritonite commune.

Se préparer à la laparoscopie

La période préparatoire à la chirurgie laparmatique de l'appendice dure environ deux heures. Pendant ce temps, traitement par perfusion, préparation du site opéré et introduction d’antibiotiques et de sédatifs. Si le diagnostic «appendicite sous forme aiguë» est correctement déterminé, la préparation de l'opération prend un minimum de temps.

Cours d'appendicectomie laparoscopique

La laparoscopie est réalisée sous anesthésie générale. Une petite incision est faite dans la région du nombril où l'aiguille de Veress est insérée. À travers elle, la cavité abdominale est remplie de dioxyde de carbone. Cette manipulation permet au chirurgien d’examiner les organes internes.

À l'étape suivante de l'opération, un trocart est introduit, un instrument chirurgical conçu pour pénétrer dans les cavités du corps humain à travers les tissus tégumentaires tout en maintenant leur intégrité lors des manipulations avec le laparoscope. Ce dispositif offre l’occasion d’examiner en détail la cavité abdominale et de déterminer l’atteinte du péritoine, les modifications de l’intestin, ainsi que la forme et la localisation du processus vermiforme. Après avoir effectué un tel diagnostic, le chirurgien prend une décision quant à la possibilité d’une laparoscopie. En présence d'au moins une des contre-indications et difficultés techniques de l'opération en raison du risque possible de lésions d'un organe en bonne santé ou de saignements, seule la chirurgie ouverte est indiquée.

S'il n'y a pas de contre-indication au retrait de l'annexe par cette méthode, des coupes supplémentaires sont effectuées au-dessus du pubis et à droite sous les côtes. L'annexe est fixée et inspectée. À l'endroit où l'appendice est relié au caecum, un trou est fait avec des ciseaux spéciaux à travers lesquels une ligature est maintenue afin de panser les plis et les vaisseaux du péritoine. Plusieurs ligatures se chevauchent à proximité, et après 1-1,5 centimètres, une autre. Ensuite, le chirurgien coupe l'appendice entre les ligatures et l'extrait à l'extérieur.

La dernière étape du retrait de l'appendice est l'assainissement et le drainage de la cavité abdominale. À l'aide d'un laparoscope, le chirurgien examine la cavité abdominale. S'il y a des ulcères, ils sont vidés par l'aspirateur électrique.

Que peuvent être des complications?

Si lors du diagnostic de la cavité abdominale, réalisée au stade initial de l'opération, il a été constaté qu'il n'y avait pas de contre-indication au retrait de l'appendice laparoscopique, mais qu'il existait des difficultés techniques peropératoires liées au risque de saignement ou de perforation de l'intestin sain, dans ce cas, une transition vers opération ouverte. Cela peut être une inflammation sévère ou la présence d'adhésions dans la région de l'annexe.

Période postopératoire

La période de récupération après la laparoscopie étant plus rapide, l’activité physique du patient est pratiquement illimitée. Quelques heures après la fin de la chirurgie, vous pouvez vous lever et même marcher. Mais cela ne signifie pas que le patient peut immédiatement alourdir son corps et supporter son poids.

La réception d'antibiotiques et le traitement par perfusion dans la période postopératoire doivent être poursuivis. Des procédures de ligature et de réhabilitation sont également effectuées. Si nécessaire, le médecin peut prescrire des analgésiques.

Le lendemain de l'opération, le patient peut manger. Une nutrition spéciale dans la période postopératoire n'est pas fournie.

En l'absence de complications, le drainage peut être éliminé le deuxième jour après la laparoscopie. Après 2-3 jours, le patient est transféré à un traitement ambulatoire.

Dans les deux mois, le patient doit s'abstenir de tout effort physique intense.

Appendicectomie laparoscopique: indications, avantages, conduction, rééducation

La technique laparoscopique des interventions abdominales est devenue une pratique incontournable chez les chirurgiens du monde entier. En raison de ses nombreux avantages, la méthode est activement utilisée en chirurgie générale, en gynécologie et même en oncologie. La laparoscopie de l'appendicite (appendicectomie laparoscopique) a été réalisée pour la première fois il y a un peu plus de 30 ans et l'expérience acquise à ce jour montre les avantages indéniables du processus d'élimination du processus de cette manière.

L'appendicite aiguë est l'une des pathologies les plus courantes rencontrées par les chirurgiens généraux. La majorité des jeunes médecins commencent leur pratique par une appendicectomie classique, puis maîtrisent des techniques plus complexes, notamment la laparoscopie.

Le retrait classique de l'appendice est également assez courant, car tous les patients ne peuvent pas subir de laparoscopie en raison de la présence de contre-indications, mais cette méthode présente de nombreux inconvénients: un traumatisme élevé avec une approche médiane dans le cas de formes compliquées qui ne sont pas inhabituelles, des difficultés avec l'examen avec une coupe standard iléale zones, la fréquence des complications atteignant 8%, une longue période de récupération, ce qui est particulièrement important pour les personnes engagées dans un travail physique.

La laparoscopie de l'appendicite présente également des inconvénients, mais ils sont beaucoup plus petits que dans le cas d'une intervention à ciel ouvert. Par conséquent, dans les cas où cela est techniquement possible, les médecins le préfèrent. Il convient de noter qu’en Russie et dans de nombreux pays voisins, cette technique n’est toujours pas répandue.

Le scepticisme concernant l'appendicectomie laparoscopique est plus susceptible d'avoir des raisons subjectives. De nombreux chirurgiens considèrent l'opération comme trop compliquée sur le plan technique, certains médecins sont insuffisamment préparés sur le plan pratique et théorique et le matériel nécessaire n'est pas disponible dans les hôpitaux. La plupart des complications et des transitions vers la technologie ouverte au cours de la chirurgie laparoscopique sont associées à une expérience insuffisante du médecin et à des erreurs techniques. Il serait donc erroné d’attribuer de tels cas aux faiblesses de la méthode elle-même.

Avec un niveau suffisant de connaissances et de compétences, le chirurgien peut même opérer une appendicite compliquée par laparoscopie. Le patient lui sera très reconnaissant d’avoir quitté l’hôpital plus tôt que les «collègues du service» qui ont subi une appendicectomie standard.

Avantages et inconvénients de l'appendicectomie laparoscopique

Les avantages importants de la laparoscopie par rapport à une appendicectomie classique sont les suivants:

  • Excellent résultat cosmétique;
  • Une incidence plus faible de complications, en particulier - les maladies de l'adhésif;
  • Faible invasivité;
  • Période de récupération courte et récupération rapide;
  • La possibilité d'un examen complet des organes abdominaux et, si nécessaire, d'autres opérations chirurgicales sans expansion de l'incision;
  • L'avantage économique dû à la réduction du nombre d'hospitalisations, à la réduction de la consommation de médicaments et au retour au travail rapide.

Les inconvénients de la méthode incluent le besoin d’un équipement coûteux, la formation du personnel, l’incapacité de réaliser une laparoscopie chez des patients atteints de certaines maladies concomitantes.

Indications pour laparoscopie appendicite:

  1. L'appendicite;
  2. Mukotsele;
  3. Processus tumoraux bénins, kystes, dommages parasitaires;
  4. Tumeurs carcinoïdes.

Comme on peut le constater, les raisons de la laparoscopie sont similaires à celles de la chirurgie ouverte, et la forme de l'appendicite et la présence de complications ne font pas toujours obstacle à une intervention mini-invasive.

Les chirurgiens russes ont identifié des groupes de patients présentant des comorbidités et devant subir si possible une laparoscopie:

  • Cas de diagnostic incertains dans lesquels l'observation n'élimine pas complètement le processus inflammatoire aigu (la laparoscopie diagnostique est traitée);
  • Les jeunes femmes qui n'excluent pas la possibilité de tomber enceinte et d'avoir un enfant, chez lesquelles il est difficile de faire la distinction entre une appendicite aiguë et une pathologie gynécologique. Chez certaines femmes, l'appendicectomie non fondée atteint, selon certaines données, 47%, puis elle se transforme en infertilité adhésive et secondaire;
  • Les femmes de tout âge cherchent un meilleur effet cosmétique;
  • Les patients avec certaines comorbidités qui augmentent le risque de complications purulentes - diabète, obésité;
  • Enfants pour lesquels la laparoscopie est préférable en raison de la faible probabilité d'adhérence par la suite.

Une raison importante pour le retrait laparoscopique de l'appendicite est considéré comme le désir du patient lui-même de subir un tel traitement. Bien entendu, dans ce cas, ce dernier devrait peser le pour et le contre, et s’il n’ya pas assez de confiance en le chirurgien ou en l’absence d’un spécialiste hautement qualifié, il devra tout de même renoncer à son désir.

Les contre-indications de l'annexe par laparoscopie sont similaires à celles d'autres maladies du profil chirurgical:

  1. Maladies concomitantes sévères des reins, du foie, du coeur;
  2. Longues périodes de grossesse;
  3. Coagulopathie sévère et troubles de la coagulation.

De nombreux chirurgiens considèrent la grossesse comme une contre-indication relative, car l’effet négatif du pneumopéritoine sur le fœtus n’a pas été prouvé, et une technique chirurgicale impeccable et une invasion minimale permettent de sauver la grossesse et d’accélérer le rétablissement de la future mère.

Les troubles de la coagulation sanguine ont également une double signification. D'un côté, ils peuvent entraîner des saignements massifs, de l'autre - de tels patients doivent être traités de toute façon en cas d'appendicite, il est donc préférable de procéder à une opération moins traumatisante et, si un traitement de remplacement prescrit, une laparoscopie avec coagulopathie n'entraîne pas plus de perte de sang que la coagulabilité normale.

Les contre-indications relatives peuvent être la vieillesse, une obésité sévère, une localisation atypique de l’appendice, une péritonite, mais dans ces cas, la question de l’accès chirurgical est résolue individuellement.

Outre la pathologie générale, les contre-indications locales sont mises en évidence. Ceux-ci comprennent:

  • Infiltration inflammatoire dense dans et autour de l'annexe;
  • Adhérences prononcées;
  • Abcès du processus péri-appendiculaire - lorsqu'un gaz est injecté dans la cavité abdominale, il peut se rompre et provoquer une péritonite. Les manipulations sur un tel abcès sont parsemées de lésions des gros vaisseaux et de la paroi intestinale;
  • Péritonite lancée avec la formation d'un grand conglomérat de boucles intestinales, d'incroyables recouvrements fibrineux, de nombreux foyers d'inflammation purulente (abcès) nécessitant une chirurgie ouverte, une révision complète et un lavage de la cavité abdominale.

Préparation à la chirurgie

Comme la laparoscopie de l'appendicite est généralement effectuée de manière urgente, le patient et le médecin n'ont pas assez de temps pour subir un examen approfondi. Cependant, un minimum d'examens sera toujours effectué: tests sanguins et urinaires, un coagulogramme, une échographie de la cavité abdominale, une réaction au VIH, la syphilis, l'hépatite, un électrocardiogramme, si indiqué.

L'examen préopératoire est effectué à l'urgence et prend un minimum de temps, après quoi le patient est envoyé au service de chirurgie avec un anesthésiste et le chirurgien traitant. Il est clair qu'avec des formulaires compliqués, l'opération sera effectuée le plus rapidement possible. Dans les cas où il existe certains doutes quant au diagnostic et à l'opportunité de l'opération, celle-ci peut être reportée sur rendez-vous d'une observation ou d'une laparoscopie diagnostique.

Caractéristiques techniques de l'appendicectomie laparoscopique

  1. Laparoscope, permettant d'inspecter la cavité de l'intérieur;
  2. Caméra vidéo et moniteur;
  3. Source de lumière;
  4. L'inflateur avec lequel le dioxyde de carbone est injecté;
  5. Équipement électrochirurgical ou laser pour la dissection de tissus et la coagulation vasculaire;
  6. Irrigator-aspirateur, retirant les épanchements, le sang, le pus, etc. de la cavité abdominale

En plus de l'équipement principal, le chirurgien utilise divers instruments chirurgicaux - l'aiguille de Veress pour l'introduction sécurisée de gaz dans la cavité corporelle, des ciseaux, une pince, des pinces, quatre trocarts de différents diamètres, des dispositifs pour coudre ou des pinces.


L'anesthésie générale avec intubation trachéale et ventilation artificielle des poumons est considérée comme la meilleure méthode d'anesthésie, car elle permet l'introduction de myorelaxants, détend les muscles et facilite l'introduction de gaz dans la cavité abdominale. S'il existe des contre-indications à une telle anesthésie, une anesthésie épidurale et intraveineuse est possible, mais dans ce cas l'opération sera techniquement plus difficile en raison de l'impossibilité de relâcher les muscles de la paroi abdominale.

Avec une appendicectomie laparoscopique, le patient est placé sur le dos et la table d'opération se penche légèrement vers la gauche, ce qui facilite l'accès à la région iliaque droite en raison de l'écoulement latéral de l'omentum et des anses intestinales.

Après avoir traité la peau avec un antiseptique, dans la région paraumbilicale, la première petite incision est pratiquée, à travers laquelle l’aiguille de Veress est insérée et l’acide carbonique injecté. Ensuite, le premier trocart pour le laparoscope est placé dans la même ouverture. Le deuxième trocart, introduit dans la région iliaque gauche ou sur la ligne médiane sous le nombril, facilite l’inspection de la zone d’intérêt.

Après un examen approfondi de l’emplacement de l’appendice et la décision de poursuivre l’opération par laparoscopie, le chirurgien introduit un autre trocart près du nombril ou sous l’arcade costale droite, avec appendice atypique, adhérences et inflammation du péritoine. Un quatrième trocart peut être nécessaire. est déterminé individuellement pour chaque patient.

Lorsque tous les outils sont installés, le chirurgien examine en détail les organes internes - le foie avec la vésicule biliaire, les anses intestinales, le omentum, la surface du péritoine, l'ovaire et la trompe de Fallope avec l'utérus chez la femme. Il est très important d'évaluer l'état de l'appendice: si, même dans un fragment, il existe des signes inflammatoires évidents, le diagnostic peut être considéré comme confirmé et l'organe doit être retiré, mais l'absence d'inflammation visible ne permet pas de rejeter l'appendicite aiguë, dont les formes catarrhale et superficielle nécessitent également un traitement chirurgical..

L'appendicectomie laparoscopique comprend plusieurs étapes:

  • La traction de l'appendice, qui est fixée au mésentère ou extrémité et monte à la paroi de l'abdomen;
  • L'intersection du mésentère avec un coagulateur, l'imposition de ligatures, de clips ou de sutures de matériel;
  • Traitement du moignon de l'appendice - suture, immersion du moignon cousu dans le caecum avec fixation des sutures, imposition d'agrafes métalliques (pinces) et retrait du processus à l'extérieur;
  • Examen de contrôle de la cavité abdominale, ligature ou coagulation des vaisseaux saignants, en cas d'épanchement, de péritonite, de formes compliquées, un drainage à la fin de l'opération;
  • Suture des incisions cutanées et achèvement de l'intervention.

Après avoir traversé le processus, son mésentère, sa coagulation ou l'éclatement de vaisseaux sanguins, le chirurgien supprime le processus enflammé à l'extérieur par l'un des trocarts disponibles, empêchant ainsi le contact de l'appendice avec d'autres organes et du péritoine. L'annexe, lorsqu'elle est retirée de la cavité abdominale, est placée dans un conteneur spécial, puis soumise à un examen histopathologique.

Une fois la phase principale de l’opération terminée, le médecin examine à nouveau la saignée de la cavité abdominale, rince la surface du péritoine avec de la chlorhexidine ou de la furaciline, élimine toutes les impuretés pathologiques (sang, pus, protéine de fibrine) et aspire le contenu liquide.

Le drainage après une laparoscopie de l'appendicite n'est pas toujours effectué, mais seulement s'il existe des preuves - une péritonite, un abcès autour du processus, tandis que les drains sont placés dans le bassin, la région iléale, la région de l'annexe.

En moyenne, la laparoscopie de l'appendicite avec des formes simples de pathologie prend une demi-heure, mais peut être plus longue en cas de complications et les stades peuvent changer de séquence. Par exemple, en cas de péritonite, le chirurgien tentera d’abord d’éliminer le liquide de refoulement, puis procédera aux manipulations sur l’appendice lui-même.

Vidéo: laparoscopie pour appendicite aiguë

Période postopératoire et complications possibles

La période postopératoire avec laparoscopie de l'appendicite est beaucoup plus facile et plus rapide que dans le cas d'une intervention abdominale ouverte. Après quelques jours, les opérés peuvent rentrer chez eux. La durée maximale de séjour à l'hôpital est d'une semaine.

Traditionnellement, les sutures cutanées sont retirées pendant 7 à 10 jours. Cela peut être fait à la clinique ou en revenant à l'hôpital. Lorsque vous appliquez des sutures auto-absorbantes, les sutures se dissolvent toutes seules.

Le premier jour, des douleurs sont possibles au niveau des ponctions. Le patient ne sera pas refusé lors de la nomination d'analgésiques. Un traitement antibactérien est spécialement indiqué à tous les patients ayant retiré l'appendice. Ce traitement est particulièrement indiqué en cas de risque de complications infectieuses ou en cas de processus purulent, de péritonite, au cours de l'opération.

Une activation précoce est un gage de récupération rapide et de prévention de nombreuses complications. Ainsi, à la fin du premier jour suivant la chirurgie, le patient sera invité à se lever et à marcher, en élargissant progressivement le régime moteur dès le deuxième jour.

Les aliments après toute opération aux intestins doivent être aussi doux que possible. Le premier jour, le patient ne se verra proposer que des aliments et des boissons liquides, mais ce sera plus tard une transition sûre vers des aliments normaux.

La récupération complète après une intervention chirurgicale prend au moins deux mois. Ce temps est nécessaire à la cicatrisation des cicatrices laissées après l'excision de l'appendice. Il est donc déconseillé de soulever des poids et de faire des efforts physiques accompagnés d'une augmentation de la pression intra-abdominale pouvant provoquer une divergence des points de suture. Dans le même temps, il est possible de revenir à la vie et au travail habituels (s’ils ne sont pas liés à l’effort physique, au poids, etc.) en une semaine ou deux.

La laparoscopie techniquement correcte de l'appendicite est accompagnée d'un minimum de complications. En particulier, le risque d'adhérences est bien moindre que celui après une opération ouverte, mais des effets indésirables peuvent néanmoins être liés à l'état général du patient, à l'évolution grave de la maladie ou à l'expérience insuffisante du chirurgien.

Parmi les complications les plus probables:

  1. Saignement dans la cavité abdominale;
  2. L’apparition d’une infection secondaire, y compris dans le domaine des plaies cutanées;
  3. Les péritonites et les abcès intra-abdominaux sont rares, leur risque est plusieurs fois inférieur à celui d'une appendicectomie classique;
  4. Hernie de la paroi frontale de l'abdomen;
  5. La typhlite aiguë est une sorte de complication de la chirurgie laparoscopique, quand une manipulation négligente du coagulateur provoque une brûlure de la surface du caecum, manifestée cliniquement par une douleur, une fièvre du corps le cinquième jour après l'opération.

Une des complications fréquentes lors de l'opération est l'hypotonie associée à un écoulement de gaz dans l'estomac, à l'introduction de certains médicaments, à une pathologie du cœur et à d'autres organes internes.

Chez les patients ayant déjà subi une laparotomie pour d'autres maladies du profil chirurgical, des lésions d'autres organes sont probables au cours de la laparoscopie en raison d'adhérences, ce qui nécessite des soins particuliers de la part du chirurgien.

Les examens des patients sont généralement positifs, car le risque de complications est minime et la période de récupération est courte. Il n’ya pas de cicatrices défigurantes sur l’abdomen et la capacité de travail revient assez rapidement.

Compte tenu de la spécificité de la pathologie, les appendicectomies laparoscopiques, si elles sont réalisées, sont gratuites, la procrastination étant dangereuse pour la vie du patient. L'appendicite est le cas lorsque l'attente d'une amélioration n'a pas de sens et que la présence même d'une pathologie chirurgicale aiguë implique une opération urgente, quels que soient l'âge, le lieu de résidence et la richesse du malade.

D'autre part, il est possible et payant un traitement dont le prix dépend du coût des outils, des fournitures, des qualifications du médecin opérant, des médicaments utilisés. En moyenne, la laparoscopie d'appendicite coûtera 20 000 roubles ou plus. Les modifications inflammatoires chroniques de l'annexe peuvent être des raisons pour sa mise en œuvre, le chirurgien peut alors recommander de subir un traitement planifié.

De nombreux patients souhaitent passer la période postopératoire dans un service séparé et confortable, et non seulement les cliniques privées, mais également les hôpitaux publics ordinaires peuvent fournir ce service contre rémunération. De plus, vous pouvez payer une partie des consommables - patchs, bandages élastiques, analgésiques, etc. Bien sûr, avec un traitement gratuit, le patient ne saigne pas et ne souffre pas de douleur, mais vous pouvez acheter à ses frais de meilleurs médicaments que fournis par le budget de l'hôpital.

En général, la laparoscopie appendicite est un moyen efficace et relativement fiable de traiter l'inflammation du processus du caecum, mais uniquement si l'opération est effectuée par un spécialiste hautement qualifié possédant une expérience suffisante de ces interventions. De tels équipements sont progressivement introduits dans une large pratique et, espérons-le, seront «en service» avec d'autres opérations peu invasives.

Appendicite laparoscopie

L'appendicite est une maladie assez commune qui se produit dans la région abdominale. Elle s'accompagne de douleur, de température et de transformations dans le sang. Luttant avec lui, généralement par des moyens opérationnels. Indications pour la chirurgie - douleurs abdominales récurrentes, remplissant l'annexe avec un agent de contraste. Si une intervention traditionnelle n'est pas possible, une laparoscopie de l'appendicite est proposée aux patients. Cette procédure est effectuée à l'aide d'un mince tube de fibre optique qui pénètre dans la cavité abdominale par un petit trou dans l'abdomen. La laparoscopie vous permet de diagnostiquer avec précision la maladie et d'effectuer un retrait rapide de l'annexe. En outre, il présente d'autres avantages:

  • réduction de la durée du syndrome douloureux;
  • reprise rapide de la motilité intestinale;
  • séjour hospitalier plus court;
  • réhabilitation accélérée;
  • bon effet cosmétique.

Des opportunités

La laparoscopie est peut-être la seule procédure permettant de détecter une appendicite.

Il est utile d'étudier l'appendice, la cavité abdominale et le pelvis et de rechercher une appendicite en cas de localisation non standard. Si une inflammation de l'appendice est possible, celle-ci doit être surveillée, puis une laparoscopie diagnostique doit être réalisée et une opération doit être effectuée.

Contre-indications

De telles interventions chirurgicales, cependant, ne sont pas possibles pour tout le monde - dans certains cas, il y a des contre-indications.

Parmi les contre-indications générales distinguent absolue:

  • fin de grossesse;
  • intolérance à l'anesthésie;
  • violation de la coagulation du sang.

Parmi les contre-indications relatives peuvent être notées:

  • surpoids;
  • opérations précédemment déplacées.

Les contre-indications absolues locales sont indésirables:

  • absence de signes inflammatoires dans l'annexe;
  • forte infiltration appendiculaire;
  • phlegmon rétropéritonéal.

Parmi les contre-indications relatives locales ne doivent pas être:

  • pointes inter-intestinales;
  • inflammation du péritoine.

Préparation préopératoire

Cela prend habituellement environ 2 heures. Pendant cette période, la thérapie par perfusion, la préparation du site en vue de l'opération et l'injection du patient sont effectuées par l'administration de sédatifs et d'antibiotiques. S'il n'y a aucun doute sur le diagnostic, la préparation doit être effectuée exactement au bon moment.

Cours d'opération

Au cours de l'opération, recourir à l'anesthésie générale. Une petite incision est faite près du nombril du patient, dans laquelle une aiguille de Veress est insérée. À travers elle, une quantité suffisante de dioxyde de carbone est introduite dans la cavité abdominale, ce qui aide à mieux discerner les organes internes. La prochaine étape est l’introduction d’un trocart avec un laparoscope. Il est utile d’effectuer un examen détaillé de la cavité abdominale et d’identifier le degré de lésion péritonéale, la forme et la localisation de l’appendice, les modifications de l’intestin. À la suite d’enquêtes, une décision est prise sur la possibilité d’une chirurgie laparoscopique. Si l’une des contre-indications est trouvée, il existe des difficultés techniques en raison du risque de saignement ou de lésion d’un organe interne en bonne santé - le chirurgien effectue une opération à ciel ouvert.

En l'absence de contre-indications, des coupures supplémentaires sont effectuées dans la région sus-pubienne et sous les côtes à droite. L'appendice trouvé est corrigé et inspecté. Ensuite, un trou est fait à la jonction de l'annexe avec le caecum avec des ciseaux spéciaux. À travers lui, passez une ligature pour panser le mésentère (plis du péritoine) et ses vaisseaux. Une autre paire de ligatures est appliquée côte à côte et la troisième en 1-1,5 cm, puis l’appendice est coupé entre les ligatures et retiré.

Au stade final de l'opération, une réorganisation et un drainage de la cavité abdominale sont effectués. À l'aide d'un laparoscope, il est examiné pour les ulcères possibles. Ils sont ensuite dévastés par un ventouse électrique.

Période postopératoire

La laparoscopie est moins douloureuse, contrairement à la chirurgie traditionnelle: moins de dommages aux muscles et aux tissus. La récupération après la laparoscopie est plus rapide, ce qui réduit l'activité physique du patient. Après la fin de l'opération (après quelques heures), vous pouvez et devriez commencer à marcher. Au début, il peut s'agir de petites promenades, vous pouvez ensuite les augmenter de distance et augmenter dans le temps.

Après la chirurgie, continuez à utiliser un traitement par perfusion et des antibiotiques. Les analgésiques ne doivent être reçus que sur prescription d'un médecin. Affichage des pansements, procédures de rééducation. Si les complications ne se produisent pas, le drainage peut être retiré le deuxième jour après la chirurgie. Le lendemain peut manger. Certains régimes spéciaux après l'opération ne sont pas fournis - le pouvoir est le même qu'après le retrait standard de l'appendicite. Après 2-3 jours, vous pouvez continuer le traitement ambulatoire. Après la sortie devrait être pendant 2 mois pour s'abstenir de tout effort physique intense.

Recommandations pour le rétablissement après le retrait de l'appendicite

L'appendicectomie est une opération courante. Le rétablissement de l'appendicite est la dernière étape, affectant la santé future du patient. La chirurgie pour enlever l'appendice n'appartient pas à la catégorie de complexe, mais une mise en œuvre incorrecte et une rééducation entraînent des complications.

Après la chirurgie

Après l'opération pour retirer l'appendicite, le patient est placé sur un lit avec une tête de lit basse et est étroitement surveillé. La sortie de l'action de l'anesthésie se produit individuellement. Par exemple, le patient commence à bouger soudainement, ce qui entraîne une violation de l'intégrité des coutures. Après l'opération de l'appendicite, des nausées peuvent survenir. Par conséquent, le premier jour du vomissement, vous devez tourner doucement la personne de son côté (à gauche).

La période postopératoire est lourde dans les 24 premières heures, puis les symptômes disparaissent progressivement. Si la réadaptation après une appendicite se passe sans complications, cela prend beaucoup moins de temps. Ainsi, après 8 heures, le patient peut se lever dans son lit, faire des mouvements prudents, mais il ne faut pas oublier que vous ne pouvez pas vous lever complètement dans tous les cas. La soif, qui survient inévitablement après l’utilisation de l’anesthésie, n’est pas immédiatement apaisée - il suffit d’humidifier légèrement les lèvres.

Après une appendicite chez les enfants et les personnes âgées, ainsi que chez les patients en surpoids, le rétablissement est plus lent.

La récupération après une intervention chirurgicale comporte plusieurs étapes, dont la première dure environ cinq jours. Jour après l'appendicectomie, le personnel médical surveille attentivement l'état du patient.

Dès que la salle d'opération est laissée pour compte, la période de rééducation commence. À ce stade, le patient présente souvent des signes tels que:

  • Nausée, vomissements.
  • Température subfébrile.
  • Inconfort dans les coutures.
  • Courses de chevaux
  • Difficulté à vider l'intestin et la vessie.

Les soins aux malades sont assurés par le personnel médical et la première semaine est particulièrement importante. Contrôle des fonctions physiologiques du corps, de la température, du soin des coutures. Le médecin corrige les symptômes pour éviter une évolution compliquée.

Dans la période postopératoire suivant le retrait de l'appendicite, il faut se comporter calmement, suivre les recommandations du médecin, faire attention aux symptômes caractéristiques. Il est nécessaire que le corps donne le temps de récupérer. Le traitement après le retrait de l'appendicite dans les 2 premiers jours est effectué selon le schéma suivant: des anesthésiques (injections) sont prescrits et des médicaments antibactériens sont prescrits afin d'éviter les processus inflammatoires.

Chez les adultes, le rétablissement après une chirurgie est plus rapide que chez les personnes âgées et les enfants.

La récupération après le retrait d'une appendicite simple implique des actions autorisées et strictement interdites. Le patient peut:

Vous pouvez vous retourner et vous asseoir en une journée et vous lever après 3 jours. Avec une appendicite d'une forme compliquée, il est possible de ne bouger qu'après 2 à 3 jours et de se lever - même plus tard. L'activité physique douce reste pertinente pendant un mois - c'est pour cette période que les congés de maladie après une appendicite se prolongent souvent. Quatre-vingt-dix jours - il faut beaucoup pour rétablir un régime physique intense. Deux semaines après la résolution des problèmes d'appendicite, vous pouvez effectuer les exercices recommandés par votre médecin. Un mois plus tard, la rééducation après le retrait de l'appendicite (sans complication) est considérée comme terminée et le patient reprend ses tâches ménagères normales.

L'appétit apparaîtra après 12 heures, mais vous ne pouvez pas satisfaire la faim avec tous les produits. La nutrition après le retrait de l’appendice le premier jour consiste en bouillons, gelée, bouillon de riz, purée de pommes de terre (viande, pommes de terre), bouillies aqueuses, eau non gazeuse. En outre, le régime alimentaire devient plus diversifié: vous pouvez manger des fruits secs, des pommes cuites au four, de la viande, du porridge ordinaire, du poisson frais, du pain au son. Les aliments doivent être des aliments fractionnés non gras qui ne provoquent pas de ballonnements.

Le processus se produit localement, il est nécessaire d’éviter la pénétration d’humidité dans la plaie. L'enfant devrait être baigné par un adulte. En général, le traitement de différentes parties du corps est recommandé.

  • Utiliser un pansement après la chirurgie.

Il est recommandé aux personnes obèses.

Une victime d'appendicite (ou plutôt d'inflammation de l'annexe) ne peut pas:

  1. Faire du sport professionnel. Mais l'hypodynamie n'est pas non plus une issue. Il contribue à la formation de plaies de pression, d'atrophie musculaire et d'adhérences. Par conséquent, la thérapie par l'exercice est une composante nécessaire de la période postopératoire après une appendicite.
  2. Soulever des objets lourds, surcharger les abdominaux.
  3. Mangez trop ou mangez des aliments gras, fumés et salés. Exclure les légumineuses, le chou, les raisins, la cuisson au four, l'assaisonnement, le soda.
  4. Il est interdit de boire de l'alcool.
  5. Avoir une vie sexuelle (dans la première semaine après la chirurgie pour l'excision de l'appendicite).
  6. Nagez complètement dans la douche ou prenez un bain avant de retirer les points de suture.
  7. Les saunas, les bains et les piscines sont contre-indiqués dans les deux prochains mois.

Il faut faire en sorte que le mode physique soit calme, la nutrition est utile, et il vaut mieux abandonner les mauvaises habitudes. Le respect des recommandations du médecin dépend de la rapidité avec laquelle le patient récupère.

Caractéristiques de la cicatrisation

La couture après l'appendicite est un moment postopératoire important. Après quelle heure les points de suture sont enlevés et combien de jours la plaie guérit sont également des sujets d'actualité. Une couture est une combinaison de tissu après une intervention chirurgicale. Ils sont internes et la peau. Le premier relie les muscles abdominaux et le second - la peau coupée.

Une suture de 10 cm est située au-dessus de la partie pubienne.

Vue de la suture après l'appendicite montre la photo. Il est situé au-dessus du pubis à droite et a une longueur maximale de 10 cm. Les surfaces de suture de la peau sont solides. Lors de la couture, les fils sont utilisés résorbables après l'opération (pour les sutures internes) et ceux qui doivent être retirés.

La suppression des points de suture se produit dans le délai spécifié par le médecin. Habituellement, les points de suture après l'appendicite sont retirés après une décennie, mais le jour spécifique pour lequel la procédure sera programmée est décidé individuellement en fonction de la formation d'une croûte (granulation). La patiente souffre-t-elle lorsque des sutures externes sont retirées? Il y a un certain inconfort, mais pas plus.

Si la couture fait mal, il y a des phoques, écoulement, démangeaisons, cela suggère que les coutures sont séparées. Si la suture externe est dispersée, il se produit une hyperhémie, des démangeaisons et une desquamation, et lorsque les sutures internes se dispersent, la situation est plus grave: douleur intense, vomissements, infiltration ou autre néoplasme.

Avec des soins inappropriés et une mauvaise rééducation, les coutures peuvent se briser. Les raisons pour lesquelles les coutures sont différentes résident dans le non-respect des recommandations du médecin traitant, ainsi que dans le traitement des plaies de mauvaise qualité. En conséquence, le temps alloué à la guérison des points de suture est directement proportionnel à l'observance du régime hospitalier et aux postulats de stérilité.

Si un enfant est opéré, les parents ou les infirmières suivent les règles. Les enfants sont sous surveillance médicale constante, car la négligence entraîne une divergence des coutures, la survenue d'une inflammation. Par conséquent, l'hôpital après une appendicite devient plus long.

La durée de la récupération dépend du type d'opération sur l'appendicite (plus précisément, l'appendice). La laparoscopie d'appendicite, par exemple, vous permet de minimiser les symptômes négatifs et de réduire considérablement la période postopératoire. En conséquence, cela affectera la durée de l'hôpital. Lors de la réalisation d'une laparoscopie, les médecins dispensent du travail d'une période d'une semaine environ. L'appendicectomie, réalisée par laparoscopie, est préférable de choisir, bien sûr, en l'absence de contre-indications. L'aspect esthétique de la suture est plus esthétique car il est moins visible si une chirurgie laparoscopique est effectuée.

Après la chirurgie, ils accordent un congé de maladie en moyenne pendant un mois. Le nombre de patients incarcérés dans l'unité d'hospitalisation est une question individuelle, dépendant de l'absence de complications. Le plus souvent, après 10 à 12 jours, en retirant les points de suture, les médecins laissent le patient rentrer chez lui avec la condition de l'observance d'un régime doux. L’hôpital des personnes âgées et des enfants dure plus longtemps - ils devraient être surveillés. Chez l'adulte, il est délivré pour une période de 15 à 30 jours. Dans tous les cas, la durée de la liste de maladie est décidée par le médecin traitant et dépend également du type d’opération.

Après la sortie

Après sa sortie de l'hôpital, le patient doit continuer à respecter les règles de base:

  1. Pas grand chose à manger.
  2. Marche quotidienne à un rythme lent sur de courtes distances.
  3. Ne soulevez pas d'objets lourds pendant environ trois mois.
  4. Après le bain, recouvrir la zone de couture avec de la peinture verte.
  5. Les athlètes et les personnes souffrant d'obésité, il est préférable d'utiliser un bandage.
  6. La natation, la danse et le saut sont autorisés après 3 mois.

Il est nécessaire de rétablir progressivement le cours habituel de la vie, en recherchant la réhabilitation complète du corps.

Des complications

Si la suture est malade, que la fièvre a augmenté et que des sécrétions purulentes sont apparues, vous ne devez pas essayer de vous débarrasser des symptômes, de frottis dans la zone enflammée ou de prendre l'antipyrétique vous-même. Au contraire, vous devez immédiatement en informer le médecin. Les complications peuvent être déclenchées par une immunité réduite, des problèmes d'assainissement, le manque de professionnalisme du médecin, le non-respect du régime. Les symptômes se manifestent au jour 4 après l'appendice.

  • Infiltrer.
  • Perte de sang
  • Retard des selles et miction.
  • Hernie après une appendicite. À cela conduisent le refus de porter un pansement, une infection de la plaie, un excès physique. charge.
  • Fistule
  • Dysfonctionnements de la fonction respiratoire.

La présence de ces complications est un prétexte à l'extension de la liste des malades, car le patient reste incapable plus longtemps et a besoin d'une assistance médicale. La durée maximale d'un hôpital avec un parcours compliqué est d'un an.

En conclusion, il convient de noter que la mise en œuvre des règles de récupération après une intervention chirurgicale assure une récupération rapide et un retour au mode de vie habituel. L'appendicite n'impliquant pas la survenue de rechutes, une rééducation compétente joue donc un rôle essentiel dans le rétablissement de la santé et la guérison de qualité d'une plaie postopératoire.