De quel côté se trouve l'appendicite?

Quand une personne a mal au dos, elle commence à deviner quelle pathologie elle a développée et quoi faire en premier. Dans tous les cas, vous ne devez pas ignorer les soins médicaux professionnels, en particulier s’il s’agit d’une appendicite aiguë. Après tout, l’auto-traitement analphabète (par exemple, l’application d’un coussin chauffant sur le côté du patient, l’utilisation de laxatifs) ou une visite tardive chez le médecin est particulièrement propice au développement d’une péritonite - une inflammation du péritoine pouvant être fatale. Pour éviter tous les effets extrêmement désagréables et dangereux de l'appendicite, le malade doit savoir de quoi il s'agit, dans quelle partie de l'abdomen, et apprendre à reconnaître ses symptômes et ses signes.

Qu'est-ce que et où est l'appendicite?

Ceci est un processus inflammatoire qui se produit dans le processus oculaire fermé du cæcum - appendice. Cet appendice, dont la taille dépasse rarement 9 cm, a une fonctionnalité faible et son effet sur l'état de l'organisme dans son ensemble est insignifiant. En cas de retrait du processus, la personne reprend rapidement son mode de vie habituel.

En raison de la structure anatomique, une inflammation critique chez les enfants d'âge préscolaire n'est pratiquement pas observée. Il est également peu probable qu'il apparaisse chez les personnes âgées, car leur tissu lymphoïde connaît actuellement un développement inverse. En ce qui concerne le sexe, le pourcentage d'occurrence de pathologie chez les hommes et les femmes est à peu près le même.

L'annexe de la personne est située dans le bas de l'abdomen, à droite de la ligne tracée le long du nombril. Dans le lexique médical, cet endroit est appelé le point Mac-Burney. En raison des caractéristiques individuelles du corps humain et principalement du fait de la longueur du mésentère (petit film capable de fixer l’appendice aux structures de la cavité abdominale), l’appendicite peut être située à une distance de l’emplacement normal. De plus, les médecins sont au courant des cas où la localisation de l’appendice n’est pas le côté droit, mais le côté gauche, mais il s’agit de personnes nées avec un phénomène tel que la transposition - la position des organes internes avec une topographie en miroir.

Le symptôme principal de l'appendice est la douleur. Et indépendamment du fait qu’il se situe dans la zone iliaque droite, une personne peut non seulement faire mal à ce côté, mais également à la région épigastrique et autour du nombril. Cette irradiation complique sérieusement le diagnostic et les spécialistes doivent différencier la maladie de nombreuses pathologies, notamment la perforation de l'ulcère et la rupture d'un kyste ovarien (chez la femme).

Une douleur dans l'appendicite, légèrement déplacée plus haut que dans la version classique, peut être ressentie dans le dos, sous les côtes, tandis que l'estomac, au contraire, reste souvent indolore. Si l'appendice du caecum a une localisation pelvienne, la douleur survient généralement au-dessus du pubis et / ou dans l'aine. En cas de localisation en arrière de la section intestinale initiale, les talons peuvent apparaître dans le bas du dos et, lorsqu'ils sont déplacés vers la vessie, le «retour» de la douleur va jusqu'aux jambes.

Dans la pratique chirurgicale et gastro-entérologique, il existe deux types de processus inflammatoires - aigu et chronique (phase lente qui s'est développée dans le contexte d'une attaque précédente), il convient de noter les caractéristiques des symptômes, en particulier la douleur, séparément.

Signes de forme aiguë:

1. une douleur aiguë qui est diffuse dans les 2-3 premières heures et qui est localisée au bout de 4 heures à l'emplacement de l'appendice, ce qui permet au malade de déterminer exactement où il a mal;

2. augmentation de l'inconfort avec une inflammation croissante dans l'annexe;

3. une augmentation de l'intensité de la douleur lors d'étapes telles que suffoquer, tousser, sauter, courir, se lever rapidement d'une position assise / couchée;

4. Troubles des selles: constipation principalement marquée - difficulté à la défécation; La diarrhée dans l'appendicite aiguë est moins fréquente, principalement dans la région pelvienne de l'appendice du caecum;

Où est l'appendicite chez une personne et comment ça fait mal

L'appendicite est une inflammation de l'appendice, qui est un appendice du caecum. En règle générale, la taille de cet appendice est d'environ 9 centimètres, il participe au développement du suc intestinal et sécrète des cellules lymphoïdes qui augmentent l'immunité, restaure la microflore intestinale après les infections. Cependant, ces fonctions de l'appendice affectent légèrement l'état général du corps. L'inflammation de l'appendice se produit pour un certain nombre de raisons et constitue un grave danger pour l'homme. Il est donc extrêmement important de diagnostiquer correctement l'appendicite et de procéder à une opération pour la retirer.

Comment le mal d'estomac avec l'appendicite?

L'appendicite peut se manifester de différentes manières chez toutes les personnes: elle dépend en grande partie de l'âge, du sexe et du lieu où se trouve l'appendice. Pour la plupart, il se situe du côté droit, entre l'os iliaque et le nombril - les sensations les plus douloureuses se manifestent à cet endroit. Parfois, l'appendice est situé dans l'hypochondre droit ou dans la partie inférieure du bassin. Il existe des cas où l'appendice est localisé à gauche, mais ils sont extrêmement rares et concernent des personnes nées avec un arrangement d'organes en miroir.

Une petite douleur sourde apparaît d'abord dans ou près du nombril, n'a pas de place exacte et est permanente. La douleur de ce type dure de 6 à 12 heures, après quoi le syndrome douloureux se déplace vers l'emplacement immédiat de l'appendice. Dans certains cas, l'appendice peut être douloureux au niveau de l'hypochondre, de l'aine, de la jambe - tout dépend de l'emplacement de l'organe. Ensuite, des nausées, des vomissements peuvent commencer, une petite température (jusqu'à 38 ° C) peut monter.

Un autre signe d'appendicite est une langue humide à patine blanche. En toussant ou en éternuant, la douleur augmente considérablement et, lorsque la position du corps change, elle s'atténue. Souvent, les gens confondent l’appendice avec une autre maladie, en particulier si le patient a des problèmes de reins, du foie, d’hommes - avec la vessie. Les femmes confondent souvent le syndrome douloureux avec l’inflammation des appendices. L'appendicite est extrêmement dangereuse pour les personnes atteintes de diabète, d'obésité, de cancer et également si la femme est enceinte. Il est donc important de procéder à un examen rapide et d'obtenir de l'aide médicale.

Autres symptômes et signes de la maladie

Chez certains patients, l'appendicite est déterminée par d'autres signes. Beaucoup de gens commencent à ressentir une appendicite en commençant par des maux d'estomac accompagnés de diarrhée, de frissons, de fièvre. Votre appétit peut fortement diminuer, un sentiment de faiblesse et de fatigue apparaît. Dans les cas plus rares d'appendicite, les symptômes suivants se développent:

  • Températures supérieures à 38 degrés;
  • Sensation de froid constant;
  • Vomissements sévères;
  • La constipation;
  • Faux besoin de selles, accompagné d'une douleur intense;
  • Augmentation de la miction d'uriner.

Si ces symptômes apparaissent, consultez immédiatement un médecin ou appelez une ambulance. Avant l'arrivée des médecins, il ne faut pas utiliser d'analgésiques - cela pourrait compliquer le diagnostic. Il n'est pas recommandé de boire ou de manger. En aucun cas il ne devrait y avoir d'exposition à la chaleur à l'endroit de l'appendicite (coussins chauffants, bouteilles avec de l'eau chaude) - cela peut aggraver la situation et conduire à une plus grande inflammation de l'appendice. Vous ne devez pas annuler le rendez-vous chez le médecin. Si la douleur a considérablement diminué ou cessé, cela signifie probablement que la situation s'est aggravée.

De quel côté est l'appendicite: à gauche ou à droite?

Si vous ne savez pas exactement où une personne a une appendicite, rappelez-vous: chez presque toutes les personnes, sauf dans les cas les plus rares, l’appendice est à droite - il existe des sensations douloureuses localisées. Pour déterminer l’inflammation, vous pouvez effectuer un auto-test, mais cela doit être fait avec précaution, afin de ne pas aggraver la situation ou ne pas conduire à une rupture de l’appendice. Comment diagnostiquer une appendicite:

  • Doucement du bout des doigts, appuyez sur le côté droit de l'Ilium. Observez si la douleur augmente avec la palpation. Si oui, alors la probabilité d'appendicite est élevée. A titre de comparaison, essayez de palper la zone du miroir sur le côté gauche. Si l'appendice est enflammé, il y aura à gauche un syndrome douloureux minime ou son absence complète.
  • Essayez de tousser légèrement. Lors de la toux, la douleur pendant l'appendicite devrait augmenter.
  • Pour diagnostiquer une appendicite aiguë, appuyez légèrement sur la région de l’os iliaque avec votre paume. Maintenez la position pendant dix secondes. Si la douleur commence à s’apaiser et qu’une main est enlevée, il s’agit très probablement d’une inflammation de l’appendice.
  • Essayez de retourner sur le côté gauche. La douleur devrait être moins. Si, en se retournant du côté droit et en redressant les jambes, la douleur devient plus forte, c'est un signe d'appendicite.
  • N'oubliez pas que même si le diagnostic n'indique pas une appendicite aiguë, vous devez être en sécurité et consulter un médecin. Cela ne fait pas mal, mais permettra d'éviter des conséquences graves en cas de processus inflammatoire de l'annexe sans intervention chirurgicale.

Photo: Où se trouve l'appendicite chez l'homme

La photo montre clairement où se trouve l'appendice chez un homme et une femme, mais n'oublions pas que son emplacement peut être individuel. Son emplacement principal est à droite, dans le cas d'un reflet miroir d'organes (ce qui est extrêmement rare), à ​​gauche. Si une inflammation aiguë se produit (douleur intense), elle sera localisée à ces endroits, voir la photo ci-dessous:

Vidéo: comment distinguer l'appendicite d'autres douleurs abdominales

Parfois, quand une personne a mal au côté à droite, tout le monde pense immédiatement que l'appendice est devenu enflammé, et ce n'est pas toujours vrai. Par conséquent, il est extrêmement important de distinguer l’appendicite des autres douleurs abdominales. Comment l'estomac fait-il mal, quels symptômes indiquent que la personne a un appendice douloureux - les chirurgiens qui ont participé au programme d'Elena Malysheva parleront de tout:

Les informations présentées dans l'article sont à titre informatif seulement. Les matériaux de l'article n'appellent pas d'auto-traitement. Seul un médecin qualifié peut diagnostiquer et conseiller un traitement en fonction des caractéristiques individuelles d'un patient particulier.

Peut-il y avoir une appendicite à gauche? Maux gauche - est une appendicite?

Peut-il y avoir une appendicite à gauche? Maux gauche - est une appendicite?

En général, l'appendicite est découpée dans le côté droit, du moins j'ai une cicatrice de l'appendicite ici. La vérité est que, quand il est enflammé en moi, je ne dirais pas que cela me fait mal au côté droit, mais plutôt que j'ai juste mal au ventre, c’est-à-dire quelque part au milieu. Il existe également des organes tels que le rein gauche et la rate, qui se trouvent juste à gauche.

Vous devez aller chez le médecin. Si la douleur est intense, appelez la maison. Le médecin sait mieux.

La douleur peut irradier n’importe où, mais sur le côté gauche, il peut y avoir une douleur et seulement intestinale.

Vous pouvez vérifier de cette façon: allongez-vous, détendez-vous et soulevez votre jambe droite. Lorsque l'appendicite apparaît douleur.

Et la deuxième façon, la palpation: appuyez doucement sur le côté droit - puis relâchez-le brusquement. Il devrait également y avoir un moment douloureux.

Mais ce sont toutes des méthodes domestiques, ne comptez surtout pas sur elles. Il est préférable d’être en sécurité et de consulter un chirurgien.

Extrêmement improbable. En règle générale, cela ne se produit pas. Oui, il y a des cas, mais ce sont des unités pour des dizaines de milliers (en règle générale, tous les organes sont en miroir, le cœur à droite, le foie à gauche et le pancréas à droite).

Très probablement, la douleur dans la région gauche podvzhodyskoy causée par la pierre de l'uretère, ou le sable (sel)

J'ai eu de graves douleurs à l'estomac avec une appendicite. Le côté droit n'était pas malade du tout. Elles ont été torturées pendant longtemps, ont visité plus d’un hôpital, ont même découvert une grossesse tout de suite et l’appendicite n’a été confirmée qu’après 12 heures. Donc, la douleur peut aller n'importe où. S'il vomit gravement mais qu'il n'y a rien à déchirer, il s'agit bien d'une appendicite.

Une annexe est un processus intestinal. Auparavant, il était considéré comme rudimentaire et inutile, mais ils ont ensuite trouvé des amas de tissu lymphoïde en nm et il est devenu évident que l’appendice avait les mêmes fonctions que les amygdales de la gorge. De plus, lorsque la microflore intestinale est détruite par des antibiotiques ou pour d’autres raisons, elle devient un terrain fertile pour la microflore, déjà familière à la personne à laquelle elle est adaptée. L'annexe peut être localisée de manière atypique, bien qu'elle descende généralement du caecum dans le bassin. Il peut être situé à gauche et se cacher derrière le ventre, et le plus rare peut être plié derrière le foie du côté droit. Et quand l'appendice est enflammé, on l'appelle appendicite, la douleur est localisée dans la zone où elle se trouve. Peut faire mal à gauche, peut blesser l'estomac ou le foie.

Par conséquent, ne vous engagez pas dans l'autodiagnostic - seulement à l'hôpital, chez un médecin.

De quel côté est l'appendicite

L'appendicite est un processus d'inflammation d'un petit appendice du caecum (7-10 cm de long) - le processus vermiforme. La maladie survient le plus souvent chez les hommes et les femmes de 20 à 40 ans. Chez les enfants, en raison de la structure anatomique, rarement diagnostiqué. L’apparition d’une pathologie chez les personnes âgées est également peu fréquente, car le tissu lymphoïde subit un développement inverse au cours de cette période. Peu importe le côté de l’appendicite, elle nécessite toujours une attention médicale immédiate. Environ 3% des patients traités meurent du processus inflammatoire.

Pour éviter les conséquences de la maladie, il est nécessaire de connaître le côté de l'appendicite chez une personne et d'apprendre à comprendre ses manifestations.

Types de pathologie

Processus pathologique peut procéder dans une forme aiguë et chronique. La deuxième variante survient si l’attaque de l’appendicite a été arrêtée sans intervention chirurgicale. L'estomac fait mal périodiquement, à tout moment, la pathologie peut se transformer en une forme aiguë. Ce dernier a 3 étapes de développement:

  • catarrhal - dure 6-12 heures, caractérisé par un inconfort modéré;
  • phlegmoneux - commence l'accumulation de pus dans l'appendice, la destruction de sa structure. Durée de la période 12-24 heures;
  • gangrène - dans les 1-2 jours qui suivent la nécrose du processus du processus de caecum.

Sans chirurgie d'urgence, la maladie est mortelle.

Options pour la localisation de la douleur dans l'appendicite

De quel côté est l'appendicite? Les experts appellent cet endroit le point Mac-Burney: pratiquement tout le monde a un processus en forme de ver provoquant une appendicite, situé à droite. C'est là que la douleur est généralement ressentie. Mais la longueur d'un petit film, avec lequel le processus est attaché dans la cavité abdominale (mésentère), est différente. L'emplacement de l'annexe peut avoir différentes variations. Selon le côté de l'appendicite, il s'agit d'une localisation pelvienne, sous-hépatique ou rétrocécale.

Si l'appendice est plus proche de l'hypochondre droit (localisation sous-hépatique), la douleur se manifeste dans le dos ou sur le côté et l'estomac reste indolore. Parfois, cela semble déranger le cœur.

Au niveau de l'appendice derrière l'estomac (placement rétrocécal), une gêne apparaît dans la région épigastrique, souvent accompagnée de nausées et de vomissements.

Chez les personnes âgées atteintes d'une appendicite aiguë, la température corporelle est généralement normale, mais les nausées et l'inconfort sont préoccupants.

Chez les enfants atteints d'appendicite, la douleur au côté droit de l'abdomen est accompagnée de fièvre, de somnolence, de refus de manger et parfois de toux et d'écoulement nasal. Il y a souvent des nausées et des vomissements.

Autres signes de la maladie

Les signes d'appendicite chez les hommes et les femmes atteints de maladies chroniques peuvent être bénins. Les manifestations du processus pathologique varieront en fonction du côté de l'appendice situé, du seuil de douleur d'une personne, de son âge, de son sexe et de son état de santé. Mais les principaux symptômes sont:

  • douleur abdominale;
  • faiblesse générale;
  • essoufflement;
  • la diarrhée;
  • perte d'appétit;
  • mictions fréquentes;
  • des nausées et des vomissements;
  • fièvre basse;
  • des frissons;
  • fausse envie de déféquer;
  • langue enduite blanche.

La reconnaissance de l'inflammation facilite l'utilisation de certaines méthodes de détection de l'appendicite. Les plus célèbres sont:

  • douleur en se retournant de gauche à droite (symptôme de Taranenko);
  • inconfort à droite en appuyant sur la côte gauche (symptôme de Brendo);
  • augmentation de l'inconfort dans la position couchée sur le côté droit (symptôme de Michelson).

Il est interdit de chauffer l'abdomen sans prendre de nourriture ni de liquide, ainsi que des analgésiques.

Diagnostic et traitement

La principale méthode de diagnostic est la palpation par le médecin de la zone douloureuse. En cas de réaction attendue (douleur dans la partie droite de l'abdomen), en outre, pour confirmer l'appendicite:

  • test sanguin;
  • analyse d'urine;
  • Diagnostics par rayons X;
  • Échographie;
  • CT

Il est nécessaire de différencier le processus pathologique des autres affections: inflammations des organes génitaux féminins et masculins, problèmes rénaux, maladies gastro-intestinales, dégradation des muscles abdominaux.

Lors de la confirmation de l'inflammation de l'appendice du caecum, une assistance médicale est nécessaire. L'appendicectomie est la seule option de traitement de l'appendicite. Laparoscopie effectuée ou une chirurgie abdominale. Le soulagement de la douleur peut être général et local. Le traitement par laparoscopie est considéré comme la meilleure alternative car il présente une période de récupération postopératoire plus courte, des complications probables et ne laisse pas de cicatrice sur le corps.

Une annexe est une inflammation qui progresse rapidement et qui, si elle n'est pas traitée, peut entraîner la mort. De quel côté fait-il une appendicite? La localisation classique de l'inconfort est généralement observée à droite. Cependant, en raison des caractéristiques individuelles de l'organisme chez différentes personnes, l'appendicite peut être ressentie comme une gêne à gauche ou à droite - à l'arrière, à l'aine, sous les côtes. De quel côté l'appendice se fera-t-il sentir chez les personnes disposant d'un arrangement d'organes en miroir? Avec la transposition, c'est le côté gauche du corps. Un complexe de symptômes supplémentaires variera également. Cependant, à l'aide d'études instrumentales et de laboratoire, il est possible de poser le bon diagnostic.

Appendicite: causes, symptômes chez l'adulte, où l'appendice est chez une personne (photo) et comment ça fait mal avec l'appendicite

L'annexe est un processus du caecum, d'environ 9 centimètres de taille, ayant la forme d'un ver. Ses responsabilités sont la production de suc intestinal, le maintien d'une microflore intestinale optimale et le renforcement du système immunitaire. On croit que la fonction de cet organe n’est pas particulièrement vitale pour l’organisme. Nous nous souvenons donc de la position de l’appendice en chacun de nous, uniquement lorsque ce processus de l’appendice devient enflammé (appendicite). L'appendicite est une inflammation aiguë du tissu de l'appendice qui nécessite une intervention chirurgicale urgente.

Causes et facteurs provoquant une appendicite

L'appendicite ne choisit pas les gens, tout le monde est susceptible de le devenir - quels que soient leur sexe et leur âge. Les raisons exactes de sa comparution n'ont pas encore été établies - pour chaque personne, il est impossible d'identifier la seule raison pour tous les patients. Les principaux facteurs pouvant déclencher cette maladie sont:

  • obstruction de l'appendice à l'entrée du rectum, ce qui entraîne une inflammation des parois de l'appendice. Elle peut être causée par divers corps étrangers, aliments mal digérés, matières fécales pétrifiées et présence d’adhésions;
  • la présence de bactéries pathogènes (streptocoques, staphylocoques et Escherichia coli) qui, lorsque l'immunité de l'appendice se détériore, pénètrent avec succès dans la membrane muqueuse de l'organe;
  • la présence dans le processus de fusobactéries, capable dans un très court laps de temps, implique de graves processus inflammatoires purulentes;
  • maladies intestinales causées par des infections et des parasites (tuberculose, fièvre typhoïde).
  • prédisposition du corps à la constipation fréquente (intestins contaminés - le meilleur endroit pour activer les bactéries);
  • mauvaise alimentation riche en protéines et carences en aliments végétaux, trop manger;
  • blessures abdominales, hérédité.

Symptômes de l'appendicite

La localisation d’une douleur intense dans une inflammation aiguë de l’annexe dépend du lieu où l’appendicite se trouve chez l’homme. Presque tout le monde sait de quel côté se trouve l'appendice: chez la plupart des patients, il se situe du côté droit, entre le nombril et l'os iliaque. Il y a une localisation peu fréquente de l'appendice dans la partie inférieure du pelvis ou de l'hypochondre droit. Eh bien, de très rares cas - la disposition du corps du côté gauche du "peuple miroir".

L'attaque commence par une douleur sourde (le symptôme principal) dans le nombril, avec la difficulté fréquente de déterminer sa localisation. La douleur aiguë errante dure jusqu'à 10-12 heures, puis le syndrome douloureux se déplace directement à l'emplacement de l'annexe. La douleur peut également être ressentie dans l'hypochondre, le bas du dos, l'aine et la jambe.

Autres symptômes communs:

  • fièvre jusqu'à 38 degrés, des frissons;
  • la présence d'une langue humide avec un toucher léger;
  • diarrhée ou constipation, nausée, besoin fréquent de vomir;
  • fatigue, faiblesse, perte d'appétit, rythme cardiaque rapide;
  • une diminution de l'intensité de la douleur en fonction de la position du corps; augmentation de la douleur lors des éternuements et de la toux.

Bien que la plupart des signes d'appendicite chez les hommes et les femmes aient beaucoup en commun, il existe encore certaines caractéristiques des symptômes dans chaque catégorie. C'est une aide précieuse pour la réalisation de diagnostics précis et de haute qualité.

Il est assez difficile de diagnostiquer l'inflammation appendiculaire chez la population féminine, car les symptômes de l'appendicite chez la femme adulte sont très similaires à ceux d'origine gynécologique. Au début d'une attaque, les douleurs sont douloureuses et tiraillantes, s'étendant vers la gauche ou la droite, dans la région des côtes. Pour exclure la gynécologie, il faut prêter attention aux symptômes supplémentaires, qui ne sont presque jamais présents dans les maladies «féminines».

Les signes de l'appendicite chez les femmes adultes:

  • augmentation des symptômes de douleur lors de la toux et du rire, difficulté à marcher (en raison de la propagation de la douleur);
  • vomissements, nausées et diarrhées atroces;
  • ventre dur (tension des parois due au processus inflammatoire);
  • perte d'appétit, faiblesse générale, température corporelle élevée à 38 degrés;
  • dans la plupart des cas, le début d'une attaque est plus proche du soir ou de la nuit (se produit spontanément, sans aucun précurseur).

Très souvent, les cas d'appendicite pendant la grossesse, parce que l'utérus élargi, exerce une pression sur tous les organes à proximité (sans exclure l'annexe), perturbant leur approvisionnement en sang normal. La plupart des symptômes d'inflammation de l'appendice chez la femme enceinte (lourdeur dans le bas de l'abdomen, "ventre de pierre", nausée constante, essoufflement) sont perçus comme la norme des processus physiologiques chez la femme enceinte, ce qui conduit très souvent à un diagnostic tardif d'appendicite.

Les symptômes chez les hommes adultes présentent également des signes spécifiques:

  • localisation de la douleur dans tout l'abdomen;
  • inconfort fréquent dans l'anus;
  • augmentation de la douleur lors de la levée de la jambe ou du bras droit;
  • exacerbation de la douleur en essayant de sauter sur une jambe droite;
  • coller au côté droit de l'abdomen à cause de la douleur causée par la toux, les éternuements, le changement de position du corps.

Stades cliniques de l'appendicite

En raison des caractéristiques anatomiques individuelles de l'emplacement de l'annexe, il existe plusieurs formes cliniques de cette inflammation:

  • Appendicite aiguë:
    • catarrhale (lésion de la couche muqueuse du processus)
    • phlegmoneux (défaite de la couche sous-muqueuse, accumulation de pus)
    • gangréneux (nécrose des parois de l'appendice)
    • perforé (destruction des parois de l'appendice, écoulement de pus dans la cavité abdominale)
  • Chronique (primaire ou récurrente);
  • Compliqué:
    • inflammation de la cavité abdominale (péritonite);
    • concentration de pus dans le péritoine (abcès);
    • inflammation de la veine porte hépatique;
    • infiltration appendiculaire (organes confondus, adjacents au processus).

Diagnostics

Au début du diagnostic d'inflammation de l'appendice utilisé sentiment et inspection visuelle. En même temps, des sensations douloureuses apparaissent lorsque vous appuyez sur le bas-ventre droit, que celui-ci se tend, que les douleurs du côté droit augmentent et que la patiente se retourne vers la gauche. Mais cela ne permet pas toujours de diagnostiquer avec précision la maladie.

De plus, le patient est envoyé pour une analyse détaillée du sang et de l'urine (détection de taux élevés de leucocytes et d'ESR). En cas de doute, les méthodes d'échographie, de tomographie par ordinateur et d'IRM sont utilisées. La laparoscopie diagnostique peut également être réalisée - un examen à travers un trou dans la paroi abdominale de l'abdomen à l'aide d'une sonde équipée d'une caméra.

Il existe d'autres études qui aident à poser un diagnostic correct chez les femmes:

  • examen du vagin avec rétention du col de l'utérus (le diagnostic d'appendicite est confirmé en l'absence d'augmentation de la douleur);
  • pression sur la région située sous le nombril en décubitus dorsal (avec inflammation de l’appendice, douleur accrue en se levant).

Il est possible de diagnostiquer les signes d'appendicite chez l'homme en tirant spontanément sur le testicule droit (symptôme de Larok) et en trouvant un inconfort sévère dans cette zone lorsque le scrotum est retardé (symptôme de Horn).

Les difficultés de détection de l'appendicite chez les enfants de moins de cinq ans sont dues au fait que les symptômes de cette maladie ne sont pas aussi prononcés chez eux que chez l'adulte. Souvent, l'inflammation de l'appendice peut être masquée par des maux d'estomac. Souvent, l'enfant ne peut pas expliquer exactement où et comment l'estomac lui fait mal. Les principaux points de référence de la définition de la maladie dans ce cas devraient être la diarrhée, la fièvre et la langue à fourrure.

L’appendicite chez les personnes âgées est caractérisée par l’absence de douleur, qui est la cause de l’inaction des patients et de leur recours tardif à l’assistance médicale. Par conséquent, dans ce groupe de patients, toutes sortes de complications de cette pathologie sont très courantes.

Traitement appendicite

En raison de la probabilité élevée de complications, le traitement (retrait) de l'appendicite est exclusivement effectué par voie chirurgicale. Sa conduite est faite immédiatement après confirmation du diagnostic. L'intervention est réalisée sous anesthésie générale, à l'aide d'incisions (laparotomie) ou de ponctions (à l'aide d'instruments endoscopiques). Dans certains types d'appendicite, la laparoscopie est possible. En cas de complications, toutes les couches de la paroi abdominale sont ouvertes.

Les douze premières heures après la chirurgie, on prescrit au patient un repos au lit et on lui prescrit un traitement antibiotique. Les bandages et les drains pour la sortie de fluide du péritoine sont systématiquement changés. La durée de la période de récupération est de 7 à 14 jours, elle dépend du stade de la maladie opérée et de la présence de pathologies associées. Plus tôt la chirurgie aura lieu, plus tôt le patient pourra reprendre une vie normale.

Prévention

Pour prévenir l'appendicite, il existe de nombreuses méthodes simples et accessibles. Comme l'appendicite est une composante du système digestif, la principale prévention de cette maladie est l'établissement d'un régime alimentaire approprié.

Afin d'éviter l'inflammation de l'annexe, la fibre doit être présente dans le régime alimentaire de chaque personne. En raison de ses fibres, il sert de nettoyant pour les parois intestinales et garantit donc que l’annexe restera non contaminée. Votre nourriture devrait contenir toutes sortes de fruits et légumes frais, champignons, haricots et légumes verts. Ne négligez pas non plus les produits à base de lait fermenté qui, grâce à leurs bactéries bénéfiques, contribueront rapidement à renforcer le système immunitaire. Mais les graines et les baies avec des pierres - composants indésirables de votre régime alimentaire.

En outre, vous devez minimiser la présence de constipation, l'une des principales causes d'intoxication. Pour ce faire, vingt minutes avant de manger, vous devriez boire un verre d'eau tiède. À cela, il faut ajouter un mode de vie actif, qui contribuera au bon fonctionnement des organes internes.

Pour la prévention de l'appendicite, il ne sera pas superflu de changer votre régime d'alcool. Il est nécessaire d'utiliser davantage d'eau pure, de décoctions et d'infusions à base de plantes. L'eau rajeunit parfaitement le corps et constitue un excellent moyen de nettoyer les intestins.

Prévisions

En général, le pronostic pour traiter l'appendicite est favorable. Avec le traitement rapide du patient pour des soins médicaux, les complications après la chirurgie sont peu probables. Dans le traitement de la pathologie à une date ultérieure, l'inflammation de l'annexe peut se déplacer vers d'autres organes internes ou provoquer une péritonite. Dans ce cas, le corps est exposé à un danger mortel et la nature des prévisions dépend de l'état du corps et de l'habileté des chirurgiens. Par conséquent, il est extrêmement important de subir un examen et d'obtenir une assistance médicale qualifiée.

De quel côté se trouve l'appendicite: localisation et symptômes

Lorsque la douleur à l'abdomen survient, la plupart d'entre nous commençons immédiatement à soupçonner qu'une appendice est devenue enflammée. Quelle est la maladie et de quel côté se manifeste l'appendicite? La présence de telles connaissances élimine le faux diagnostic, car des douleurs abdominales peuvent survenir non seulement à cause d'une appendicite, mais également en réponse à un trouble des processus digestifs ou au développement d'une maladie infectieuse.

Causes de la maladie

L'annexe est un processus vermiforme du caecum, qui fait partie du système immunitaire car il contient des cellules immunitaires. Chaque personne doit savoir de quel côté est l'appendicite afin de ne pas passer à côté du stade aigu de la maladie.

Alors, quel côté de l'appendice est situé dans l'estomac? Le processus vermiforme est situé plus près du côté droit du bas-ventre, dans la région iliaque, en descendant en douceur jusqu'au bassin. Dans certains cas, il peut être situé derrière le caecum et atteindre le foie avec sa partie supérieure. La longueur de l'appendice varie de 0,5 à 23 cm, la valeur standard est de 7 à 8 cm et la largeur, en règle générale, ne dépasse pas 1 cm.

L'inflammation dans cette zone se développe en raison d'un certain nombre de facteurs:

  • maladies du tractus gastro-intestinal;
  • processus infectieux dans la région du système digestif;
  • blocage avec des particules d'aliments non digérés ou des matières fécales;
  • forte mobilité du processus (observée le plus souvent chez les enfants).

Les symptômes

Dans l'inflammation, le syndrome douloureux se développe du côté où se trouve l'appendice. Lorsque le tableau clinique suivant apparaît, vous devez immédiatement appeler une ambulance.

  1. Les principaux symptômes sont la douleur du côté du développement de l’appendicite, c’est-à-dire vers la droite, sous le péritoine. On ressent clairement un inconfort lorsqu'on appuie sur l'estomac, surtout du côté où il y a une inflammation. L'estomac devient ferme au toucher et enflé. Il devient difficile pour le patient de marcher et de se tenir debout. Il se sent soulagé seulement lorsqu'il est allongé et tire ses jambes contre son ventre.
  2. Signes supplémentaires. Des symptômes tels qu'une augmentation de la température corporelle pouvant atteindre 38 degrés, des vomissements et une constipation intermittents, des nausées et des maux de dos peuvent également accompagner les douleurs abdominales. Il peut y avoir une diarrhée et une envie douloureuse de vider l'intestin, souvent fausses.

Il ne suffit pas de savoir de quel côté de la personne a l'appendicite. Il est important de vous souvenir des symptômes supplémentaires qui vous permettent de consulter un médecin à temps, éliminant ainsi le risque de complications.

Il convient de noter que l’appendicite est caractérisée par une douleur aiguë accompagnée d’un affaiblissement de la pression sur l’abdomen. Dans la langue du patient, il y a une floraison blanche.

Chez les adultes

Les hommes confondent souvent l’inflammation appendiculaire avec une inflammation de la vessie ou des problèmes rénaux. Les femmes acceptent les symptômes d'inflammation des appendices.

L'appendicite est un grave danger pour les personnes atteintes de maladies telles que le diabète, l'obésité et le cancer. Des conséquences graves peuvent survenir chez les femmes enceintes. Afin d'éviter les complications, il est recommandé de consulter un médecin dès que possible.

Chez les enfants

Chez l'enfant, les symptômes de l'appendicite diffèrent des manifestations du processus inflammatoire chez l'adulte. Cela est dû au fait que dans le corps de l'enfant, le tissu lymphoïde de l'annexe est peu développé.

Chez les jeunes enfants, la zone de localisation de l’appendice est rétrocercale (derrière le rectum) ou sous-hépatique. C'est aussi la raison pour laquelle les symptômes diffèrent des manifestations de la maladie chez l'adulte.

De quel côté de l'appendice mal chez un enfant? Aussi sur le côté droit de l'abdomen. Un certain nombre de caractéristiques du corps de l'enfant sont associées à cette caractéristique:

  • augmentation de la température sous-fébrile;
  • violation de la miction et des vomissements;
  • ballonnements, diarrhée ou constipation;
  • tachycardie (augmentation du rythme cardiaque);
  • signes de grande anxiété (troubles du sommeil, refus de manger, pleurs).

Dans l'enfance, le développement du processus inflammatoire dans la région de l'annexe se produit rapidement. Premièrement, il y a une douleur dans l'épigastre. La gêne descend progressivement vers le lieu de localisation caractéristique.

Si l'appendice est dans une zone atypique, la douleur sera localisée dans le foie, le bas de l'abdomen au-dessus du pubis ou dans la région lombaire, irradiant vers l'aine. Dans certains cas, le malaise peut être dans le dos, le périnée ou l'aine. Dans ce cas, le processus de diagnostic peut être difficile, seul un médecin expérimenté doit reconnaître la maladie.

Différenciation de l'appendicite d'autres conditions

Tout le monde devrait savoir de quel côté l’appendicite fait mal, car il existe un certain nombre de maladies dont les symptômes sont similaires au processus inflammatoire de la région de l’appendice.

Gastrite aiguë

Accompagné de nausées et de vomissements, ainsi que d'inconfort dans la région de la région iliaque. La différence réside dans le fait que, lors de l'appendicite, il existe une tension réflexe des structures musculaires dans la région péritonéale.

Dans l'inflammation, la douleur dans la région épigastrique n'est présente qu'au début (symptôme de Kocher).

Les symptômes de la gastrite aiguë surviennent généralement en réponse à une violation du régime alimentaire.

Toxico-infections gastro-intestinales (causées par le staphylocoque)

Développez-vous principalement en mangeant des aliments de mauvaise qualité. Accompagné d'une exacerbation d'entérite ou de gastrite. Les patients développent des vomissements, des douleurs dans le pancréas ou d'autres parties de l'abdomen. Particularités - la défaite de tous les membres de la famille en même temps. En l'absence d'appendicite, vomissements récurrents et douloureux, et signes d'irritation du péritoine.

Ulcère gastrique et duodénal

À l’état pré-reproductif, des symptômes similaires à l’appendicite apparaissent. Dans la partie supérieure du péritoine, il se produit une douleur persistante, suivie de nausées et de vomissements.

La partie supérieure de l'abdomen devient douloureuse et une irritation du péritoine est possible. Le syndrome douloureux a un caractère lancinant dans les deux cas, ce qui rend le diagnostic difficile.

Particularités - douleur ulcéreuse localisée dans le haut de l’abdomen, avec appendicite - dans la région iliaque.

Cholécystite

Les deux maladies ont un début soudain - la douleur apparaît. La température corporelle augmente, il y a des signes d'irritation péritonéale. Le diagnostic différentiel repose sur la différence de nature du syndrome douloureux. Lorsque la cholécystite est localisée dans l’hypochondre droit, l’inconfort se transmet à l’épaule ou à l’omoplate droite. Lorsque l'appendicite est concentrée, la douleur ne concerne que le bas de l'abdomen droit.

Pancréatite

Le tableau clinique est confus et les experts font souvent des erreurs de reconnaissance. Les signes sont similaires à ceux de diverses maladies des organes internes situés dans le péritoine.

Cela commence par des douleurs soudaines dans l'abdomen et peut s'accompagner de vomissements persistants. L'image de sang dans ce cas est également variable.

En règle générale, l'abdomen est douloureux dans la partie supérieure et dans l'appendicite ci-dessous.

Méthodes de diagnostic et de traitement

Avec l'apparition de douleurs abdominales, une personne peut essayer de vérifier la présence d'une appendicite. Pour ce faire, appliquez l'une des méthodes suivantes.

  1. Symptôme Obraztsova - le patient s’allonge horizontalement et redresse ses jambes. Ensuite, vous devez lever la jambe droite non pliée. Lorsque le syndrome de la douleur appendicite est en augmentation. Dans les cas avancés, le patient ne pourra pas effectuer cette action.
  2. Test de déplacement - lors de la palpation de l'abdomen, vous devez cliquer sur la zone sur laquelle se trouve l'appendice. Les mouvements doivent être saccadés. Lorsqu'il est pressé, le patient ne ressent pas d'inconfort. La douleur apparaît au moment de la libération de la main.
  3. Test Sitkovsky - le patient est couché du côté droit, puis du côté gauche. Sur le côté droit, la douleur disparaît ou cesse complètement. En tournant à gauche, l'inconfort augmente et se concentre dans la localisation de l'appendice.

Ne traite l'appendicite que par voie chirurgicale. Plus tôt les mesures de traitement sont prises, moins les complications risquent de se développer.

Complications possibles

Si vous n'appelez pas une ambulance pour une symptomatologie primaire de l'appendicite, des conséquences telles que l'abcès, la péritonite, la formation d'ulcères et la pyléphite sont possibles.

Le diagnostic des complications ne peut être fait par le chirurgien qu'après la palpation et l'examen du péritoine. Habituellement, au cours de l'opération, toutes les conséquences négatives sont éliminées. Toutefois, certaines complications au cours de la période de rééducation ne peuvent être exclues.

Conclusion

Chaque personne doit savoir de quel côté est l'appendicite afin de reconnaître les principaux symptômes à temps et d'agir. Cette maladie peut avoir des conséquences graves. En aucun cas, ne peut pas hésiter à contacter un médecin. Une opération chirurgicale opportune réduit le risque de complications.

L'appendicite n'est malade qu'une fois dans sa vie, mais malgré cela, vous ne devez pas traiter sans précaution une telle affection. Selon les experts, vous pouvez éviter le développement du processus inflammatoire en observant les mesures préventives.

De quel côté est l'appendicite

✓ Article vérifié par un médecin

L'appendicite est une inflammation (principalement aiguë) de l'appendice, qui est un appendice du caecum - le début du gros intestin, situé dans la fosse iléale et entouré par les parois du péritoine. Ce processus s'appelle une annexe. En longueur, il ne dépasse généralement pas 7 à 9 cm.

Une fonction importante de l'appendice est la synthèse de cellules lymphoïdes qui assurent l'activité du système immunitaire et augmentent la résistance de l'organisme aux maladies infectieuses. Si l'appendice est enflammé, la production de lymphocytes est arrêtée et le patient devient gravement intoxiqué, se manifestant par des maux de tête, de la fièvre, des frissons et des nausées.

Lors de l'appendicite, ces symptômes sont accompagnés de douleurs abdominales et d'autres symptômes caractéristiques. Afin de ne pas manquer le temps et de chercher de l'aide médicale à temps, il est nécessaire de savoir de quel côté se trouve l'appendice et où il fait mal quand il s'enflamme.

Douleur appendicite

Où et comment l'appendicite fait-elle mal?

Douleur - le symptôme le plus important de l'inflammation de l'annexe. C'est précisément par la nature, l'intensité et la localisation des sensations douloureuses que le médecin peut poser un diagnostic préalable et suspecter une appendicite.

Le médecin examine un patient avec suspicion d'appendicite aiguë

La localisation de la douleur dépend de l'emplacement anatomique de l'appendice (ascendant, médial, pelvien, rétrocécal ou rétropéritonéal, du côté gauche). Chez la plupart des gens, l'appendice est situé dans la région iliaque du côté droit et loin du foie, mais si l'emplacement est atypique, il peut être situé près de cet organe.

Avec une localisation ascendante, la douleur est ressentie dans l'hypochondre droit et peut ressembler à une colique biliaire ou à des symptômes d'ulcère peptique. Dans ce cas, la maladie est plus souvent que sous sa forme typique accompagnée de vomissements dus à une irritation du duodénum. La localisation de l'appendice près des voies biliaires extrahépatiques peut provoquer une jaunisse transitoire.

Anatomie du côlon

Au niveau de l'emplacement médian, l'appendice est déplacé vers la ligne médiane et situé près de la racine ou sur la racine du mésentère de l'intestin grêle, ce qui détermine le tableau clinique de l'appendicite médiale. L'apparition de douleurs dès le début s'accompagne de vomissements répétés, associés à une irritation réflexe de la racine du mésentère. La douleur était localisée près du nombril. En position pelvienne, le processus enflammé peut entrer en contact avec la paroi de la vessie, ce qui se manifeste par une dysurie et une localisation plus faible de la douleur.

Emplacement de l'annexe, options

Avec la position rétrocécale ou rétropéritonéale, les symptômes augmentent plus lentement, ce qui conduit souvent à une hospitalisation tardive. Plus souvent, il y a une irradiation à la cuisse droite et même à l'articulation de la hanche droite.

En outre, ses caractéristiques sur la localisation de la douleur dans l'appendicite imposent une grossesse, en particulier dans sa seconde moitié, lorsque l'utérus croissant déplace vers le haut et latéralement l'angle iléo-colique. Dans ce cas, la douleur sera localisée dans la zone droite ou dans l'hypochondre droit.

L'annexe peut-elle être sur le côté gauche?

Cette situation n’est possible que dans un cas - si le patient est né avec un arrangement inversé (inversé) des organes internes. Avec cette pathologie, tous les organes humains sont du côté opposé par rapport aux normes de l'anatomie du corps humain. Cette condition est généralement détectée dans l'enfance au cours de toute étude de diagnostic, par exemple une radiographie, une échographie ou d'autres méthodes, mais dans de très rares cas, une personne peut ne pas être consciente de ses caractéristiques pendant longtemps.

Une échographie abdominale est attribuée pour une évaluation détaillée d'un organe spécifique.

Une localisation douloureuse du côté gauche avec appendicite peut également se produire avec une mobilité excessive de la moitié droite du gros intestin, lorsque l'appendice apparaît libre ou fixe dans la moitié gauche de la cavité abdominale. Les manifestations cliniques de la maladie ne diffèrent que par la localisation du processus, tous les signes locaux de celle-ci se retrouvant dans la région iliaque gauche.

Manifestations cliniques de l'appendicite

Dans la plupart des cas, l'attaque commence par une légère douleur sourde au niveau de l'abdomen paraumbilical et épigastrique, sans tache claire pouvant durer de 4 à 10-12 heures. Après cette sensation, la douleur en quelques heures devient plus intense et se déplace du côté droit au quadrant inférieur droit de l'abdomen lorsque le péritoine pariétal est impliqué dans le processus inflammatoire. La nature de la douleur à ce stade change généralement et devient aiguë, lancinante. Une personne ne peut pas bouger, la plupart du temps en position couchée. Selon l'emplacement de l'appendice, la douleur peut irradier différentes parties du corps.

L'appendicite présente un signe distinctif de douleur, à savoir qu'elle disparaît ou disparaît complètement si la patiente prend la «position fœtale»: couchée sur le côté droit, les jambes pliées au niveau des articulations du genou tirées vers l'estomac.

Des vomissements peuvent également survenir: ils surviennent généralement dans les premières heures de la maladie et, en règle générale, une fois.

Douleur légère pendant l'inflammation de l'appendice

En règle générale, l'appendicite est toujours accompagnée de douleurs aiguës ou coupantes sévères, mais au stade initial, lorsque la lésion ne touche que les muqueuses de l'annexe, la douleur peut être faible et mal définie. Ce stade de la maladie est appelé appendicite catarrhale. Cela peut durer de quelques heures à 1-2 jours, pendant que le patient maintient ses performances et peut effectuer les actions habituelles presque intégralement.

Classification de l'appendicite aiguë

Au fur et à mesure que la pathologie progresse et que le processus inflammatoire s'étend à la couche sous-muqueuse et aux parois de l'organe, la douleur augmente, devient très intense et oblige une personne à consulter un médecin.

Diagnostic de la maladie

Pour diagnostiquer l'appendicite, un médecin ambulancier ou un spécialiste ambulatoire examine un patient, collecte ses antécédents médicaux et palpation de l'abdomen selon différentes projections. Afin de différencier le syndrome douloureux de l'appendicite par d'autres pathologies (par exemple, la perforation de l'ulcère), des tests symptomatiques spéciaux proposés par des spécialistes sont utilisés.

En outre, le patient subit une échographie de la cavité abdominale et des organes du petit pelvis. Dans certains cas, une résonance magnétique ou une tomodensitométrie peuvent être nécessaires. Dans les cas très graves, une intervention chirurgicale d'urgence peut être nécessaire sans examen préalable.

Vidéo - Syndrome du psoas

Vidéo - Symptôme Sitkovsky

Comment reconnaître une attaque chez les enfants?

Les enfants, contrairement aux patients adultes, ne peuvent pas décrire avec précision le type de douleur qu’ils ont eu et indiquer l’endroit où elle se trouve. Il est donc important que les parents connaissent d’autres symptômes de la pathologie. La température de l'appendicite chez les enfants dépasse rarement 38 ° C, parfois elle peut être complètement absente. L'enfant devient léthargique, refuse de manger, dort beaucoup. Les problèmes avec une chaise chez les enfants sont également généralement absents. La constipation peut être observée très rarement, mais, en règle générale, elles ne sont pas accompagnées de sensations douloureuses prononcées.

Au début de l'attaque, l'enfant peut se plaindre d'une douleur à l'abdomen dans la région de l'anneau ombilical et dans la région ombilicale. Après 4-8 heures, la douleur prend un caractère cramponnant et descend en dessous, elle est localisée principalement du côté droit. Lorsque vous changez la position du corps peut diminuer ou augmenter.

Appendicite chez les enfants

Que faire

Si un adulte ou un enfant présente des symptômes d'appendicite, il est nécessaire d'appeler immédiatement une ambulance.

Appelez immédiatement une ambulance.

La péritonite est une complication très grave en cas de rupture de l'annexe, qui a un taux de mortalité plutôt élevé, si le patient ne reçoit pas d'assistance médicale en temps voulu. Une autre maladie mortelle qui peut survenir si vous n’appelez pas un médecin à temps est l’infection sanguine (sepsie purulente). C'est particulièrement dangereux pour les jeunes enfants, il ne faut donc pas perdre de temps.

Avant l'arrivée de la brigade du patient doit être couché sur le côté droit. En aucun cas de coma, les actions suivantes ne peuvent être effectuées, car elles peuvent entraîner une détérioration de l'état de santé et une progression de la pathologie:

  • offrir de la nourriture et des boissons aux malades;
  • donner des analgésiques et des antispasmodiques;
  • appliquez une bouteille d'eau chaude, une couche et d'autres sources de chaleur sur le point sensible;
  • appuyez et appuyez sur le ventre;
  • essayez d'éliminer la douleur vous-même.

Parents du patient, il est souhaitable de préparer à l’avance tous les documents, ainsi que d’écrire sur une feuille (afin de ne pas oublier rapidement) le moment de l’apparition de la douleur, les facteurs affectant son intensité, la nature de la douleur. Il ne sera pas déplacé de savoir ce qu'une personne a mangé au cours des dernières 24 heures et avec quels médicaments elle a des allergies.

En attente d'un docteur

L'appendicite est une maladie dangereuse aux conséquences graves. Demander l'aide des médecins devrait immédiatement après les premiers signes et symptômes de l'inflammation. Si vous savez où se trouve l’appendice et en quoi l’appendicite est douloureuse, vous pouvez réduire les risques éventuels et reconnaître l’attaque initiale à temps. Le traitement de la maladie étant toujours chirurgical, les personnes souffrant d'appendicite ne tombent malades qu'une seule fois dans leur vie, mais il est préférable de ne pas autoriser le processus inflammatoire et de suivre autant que possible les mesures préventives.

Chirurgie d'appendicite complète

Observez le mode de récupération après la chirurgie.

De quel côté est l'appendicite, droite ou gauche?

L'inflammation de l'appendice du caecum ou de l'appendice dans 97% des cas est accompagnée d'une douleur aiguë. L'annexe est généralement située sur le côté droit de l'abdomen, sous le nombril. Mais les symptômes de l'appendicite sont souvent mélangés: une personne peut ressentir de la douleur dans différentes parties de l'abdomen. Que faire si on a mal au ventre? De quel côté est l'appendicite? Répondez à ces questions.

Symptômes et appendicite

Signes d'appendicite

La manifestation du processus inflammatoire est une douleur abdominale aiguë. Où est l'appendicite? Il est situé à droite, mais il existe des cas de déplacement de la douleur. Ensuite, le diagnostic est difficile. Manifestations de l'appendicite:

  • Douleur lors du déplacement. Toute tension dans les muscles du bas du dos et de l'abdomen est accompagnée d'une exacerbation de la douleur. Après un certain temps, la douleur s'intensifie et ne disparaît presque pas, elle devient chronique.
  • Symptôme Sitkovsky. Les médecins savent à son sujet. Mais une personne ordinaire peut aussi le définir: si vous vous allongez sur le côté gauche, vos sentiments vont augmenter. La racine de la langue est recouverte d'un toucher caractéristique. Parfois, il y a des ballonnements.
  • Augmentation de la température corporelle.
  • Envie fréquente d'excréments de l'intestin et de la vessie.
  • Tension involontaire des muscles du péritoine. Détecté par la palpation.
  • Douleur dans la région épigastrique et autour du nombril.
  • Symptôme Mendel. Manifesté par un tapotement monotone de la paroi frontale de la cavité abdominale. Il se caractérise par une douleur accrue.
  • Appendicite aiguë. Manifesté par une douleur intense, palpable dans tout le péritoine. Dans le cas classique, il est facile de diagnostiquer à la maison. Mais, étant donné que chez la femme des symptômes similaires sont caractéristiques des maladies gynécologiques et chez l’homme, une inflammation des organes du système urogénital, il est préférable que vous soyez examiné par un professionnel.
  • Appendicite chronique. Le tableau clinique incertain et les symptômes mixtes rendent difficile la confirmation de l'autodiagnostic. Il se produit après la forme aiguë, lorsque l'appendice n'est pas supprimé. Le processus conserve son intégrité et les symptômes de son inflammation sont lissés.

Comment déterminer l'appendicite quand la douleur a déjà commencé? Même si vous savez exactement où se trouve l'appendicite, ne faites pas le diagnostic vous-même. Appelez un médecin et ne vous soignez pas. Pour poser un diagnostic correct, un matériel et des examens de laboratoire vous seront attribués: sang, urine et matières fécales, échographie. L’appendicite pendant la grossesse nécessite un traitement spécial: les médecins utilisent des médicaments sans danger pour soutenir la grossesse. Pour la chirurgie, la laparoscopie est applicable - une procédure très efficace et moins dangereuse.

Appendicite et sa manifestation

Si un médecin ne se tourne pas vers le médecin à temps, un processus en forme de ver peut éclater, des masses purulentes se précipitent vers le péritoine, une condition complexe et dangereuse pour le corps, une rupture de l'appendice et une inflammation de la cavité abdominale - une péritonite.

Appendicite chez les enfants: symptômes et traitement

Chez les enfants, l'inflammation de l'appendice du caecum est causée par l'ingestion de graines et d'autres objets étrangers dans le tractus gastro-intestinal. Les raisons résident dans un système immunitaire faible. Les symptômes de l'appendicite chez les enfants ont la même apparence que chez les adultes. L'enfant devient apathique, refuse de manger et passe beaucoup de temps au lit. Au début, la douleur se manifeste sporadiquement, le patient s’accroche au côté droit.

Traitement de l'appendicite chez les enfants

Si ces symptômes apparaissent, il est recommandé de consulter immédiatement un médecin - emmenez l'enfant à l'hôpital ou appelez une ambulance. N'appuyez pas sur le ventre et ne laissez pas le bébé faire des mouvements brusques: des actions actives peuvent provoquer une rupture des tissus. L'opération est réalisée sous anesthésie générale et consiste en de simples interventions chirurgicales. Déjà une semaine après le retrait de l'annexe, l'enfant pourra reprendre une nutrition normale, avec le temps et son mode de vie.

Il est important de ne pas manquer le stade initial de l'inflammation. Il y avait des symptômes suspects sous la forme d'une douleur dans le bas-ventre à droite - demander immédiatement une assistance médicale qualifiée. Vous bénisse!

Vous Aimez Sur Les Ulcères D'Estomac