Appendicite: ablation, complications possibles et conséquences

Le risque de perforations manquantes de l'appendicite étant supérieur à celui d'une intervention chirurgicale inutile, les chirurgiens retirent l'appendice même en cas de doute sur son inflammation. Cependant, on peut prescrire au patient un repos au lit pour une observation ultérieure. S'il ne va pas mieux, les médecins vont exciser l'annexe, c'est-à-dire enlever l'appendice.

Le retrait de l'appendice est une opération très simple, elle ne prend pas plus d'une demi-heure et est réalisée sous anesthésie générale. Les médicaments et les antibiotiques modernes ont considérablement réduit le risque de complications.

Après avoir retiré l'appendice, le patient se sent beaucoup mieux et est prêt à quitter l'hôpital après quelques jours. Une semaine plus tard, il sera retiré des sutures postopératoires. Après avoir retiré les points de suture, les personnes opérées peuvent déjà mener une vie normale en éliminant les sports actifs tels que la boxe ou le football pendant au moins quelques semaines. C'est le soi-disant. période de rééducation après une appendicite.

Appendicite chronique

L'appendicite chronique primaire peut être très dangereuse. La formation de gangrène à la pointe de l'appendice entraîne une perforation. L'ingestion de pus dans la cavité abdominale en quelques heures à peine peut entraîner une inflammation aiguë, appelée péritonite, qui se développe souvent en péritonite diffuse. Dans cette maladie, après le retrait de l'annexe, un drain en plastique spécial est inséré dans la cavité abdominale, à travers lequel tous les produits de l'inflammation sortent. L'administration intraveineuse de solutions thérapeutiques et d'antibiotiques aidera à vaincre l'infection.

Les conséquences de la chirurgie pour enlever l'appendicite (annexe)

Après le retrait de l'appendice, des douleurs périodiques peuvent être ressenties au stade de la guérison, qui s'arrête dans un mois ou deux. Cependant, peu de temps après la chirurgie, beaucoup ont accumulé du gaz dans leurs intestins.

En outre, après toute chirurgie abdominale, l'intestin cesse de fonctionner pendant un certain temps. Une distension abdominale temporaire est donc un bon signe, ce qui indique que le système digestif reprend son fonctionnement normal et qu'il sera bientôt possible de manger et de boire normalement. Il faut expliquer au patient que les gaz d'échappement ne pourraient pas constituer une meilleure preuve d'une récupération rapide et complète.

Conséquences de l'appendicectomie (retrait de l'appendice)

Au stade de la guérison, le patient ressent parfois une douleur liée à l'appendicite, mais dans un mois, il passera. Cependant, peu après l'opération, d'autres effets peuvent apparaître, notamment une forte accumulation de gaz. Cela peut être dû au fait que, pendant l'opération, l'estomac était ouvert et que l'air pouvait y parvenir. Un autre type d’effet commun est l’arrêt temporaire de la fonction intestinale. Cet effet est observé après toute chirurgie abdominale. L'accumulation de gaz indique que le système digestif reprend son fonctionnement normal, ce qui signifie que le patient est sur la voie du rétablissement complet et qu'il sera bientôt en mesure de prendre de la nourriture régulièrement.

Dans nos autres revues, découvrez comment déterminer la présence d’une appendicite, ainsi que la signification de l’appendice dans le corps humain.

Appendicite: types, symptômes et diagnostic

L'appendicite est une inflammation de l'appendice du caecum. Peut se développer chez les femmes et les hommes, quel que soit leur âge. Les nourrissons (âgés de moins de 1 an) sont la seule catégorie de patients chez lesquels l'inflammation n'a jamais été diagnostiquée.

Appendicite: causes et facteurs à l'origine du développement

Les causes absolument exactes de l'apparition et du développement du processus inflammatoire dans l'annexe n'ont pas encore été établies. On pense que la maladie peut être provoquée en mangeant des graines de tournesol et de la pastèque avec la peau, en mangeant des raisins avec des os, en ne mâchant pas bien la nourriture.

En fait, cette version n’est confirmée par personne, mais certains facteurs pouvant encore déclencher le processus inflammatoire de l’annexe du cæcum sont mis en évidence par les médecins et les scientifiques:

  1. Modifications du système immunitaire sans raison apparente. Dans cet état, les parois de l'appendice deviennent plus susceptibles aux irritations et aux infections.
  2. Fermeture de la lumière de l'appendice du caecum. La cause du blocage peut être:
    • formation de calculs fécaux;
    • invasions helminthiques;
    • maladies tumorales (bénignes et malignes).
  3. Processus inflammatoires dans les parois des vaisseaux sanguins - vascularite.
  4. Maladies infectieuses générales - par exemple, tuberculose, fièvre typhoïde.

Fais attention: personne ne sera jamais capable de prédire à l'avance le développement du processus inflammatoire dans l'annexe du caecum. Même si une personne doit subir des examens réguliers, il est impossible d'empêcher le développement d'une inflammation aiguë.

Classification de l'appendicite

Les formes produisent une appendicite aiguë et une appendicite chronique. Dans le premier cas, les symptômes seront prononcés, l'état du patient est très grave, des soins médicaux d'urgence sont nécessaires. L'appendicite chronique est une condition après avoir souffert d'un processus inflammatoire aigu sans aucun symptôme.

Les médecins distinguent trois types de la maladie considérée:

  • appendicite catarrhale - se produit une pénétration des leucocytes dans la muqueuse appendiculaire;
  • phlegmonous - les leucocytes se trouvent non seulement dans la membrane muqueuse, mais aussi dans les couches profondes des tissus du processus vermiforme;
  • gangrène - la paroi de l'appendice affectée par les leucocytes devient morte, une inflammation du péritoine se développe (péritonite);
  • perforé - les parois de l'appendice enflammé sont brisées.

Le tableau clinique et les symptômes de l'appendicite

Les symptômes de cette pathologie sont assez prononcés, les médecins peuvent diagnostiquer rapidement et avec précision, ce qui réduit le risque de complications. Les principaux symptômes de l'appendicite comprennent:

  1. Syndrome de douleur Localisation de la douleur dans l'appendicite - le haut de l'abdomen, plus proche du nombril, mais dans certains cas, le patient ne peut pas indiquer la concentration exacte de la douleur. Après une crise aiguë de douleur, le syndrome «se déplace» vers le côté droit de l'abdomen. Ceci est considéré comme un signe très caractéristique d'inflammation de l'appendice du cæcum. Description de la douleur: terne, constante, n'augmente que lorsque vous tournez le torse.

Fais attention: après une forte attaque de douleur, ce syndrome peut disparaître complètement - les patients acceptent cette condition pour récupérer. En fait, ce signe est très dangereux et signifie qu’un certain fragment de l’appendice a été mesuré et que les terminaisons nerveuses ne répondent tout simplement pas aux irritations. Une telle sédation imaginaire conduit toujours à une péritonite.

  1. Troubles dyspeptiques. Cela signifie que le patient a des problèmes de digestion - il y a une sensation constante de nausée, de vomissements (une fois), il y a une forte sécheresse dans la bouche, des selles molles de nature intermittente.
  2. L'hyperthermie. La température corporelle atteint des niveaux élevés.
  3. Pression artérielle instable. Il peut diminuer et augmenter - de telles différences d’indicateurs peuvent se produire plusieurs fois par jour.
  4. Perturbation du rythme cardiaque. Il accélère à 100 battements par minute, le patient peut se sentir essoufflé et le rythme de la respiration est perturbé sur fond de battement de coeur rapide.

Fais attention: pour l'appendicite chronique, de tous les symptômes ci-dessus, seule la douleur sera présente. Et il ne sera jamais aigu et constant - le syndrome peut plutôt être décrit comme se manifestant périodiquement. Le médecin parle des symptômes de l'appendicite:

Mesures de diagnostic

Pour diagnostiquer l'appendicite, vous devrez effectuer une série d'examens:

  1. Inspection générale avec la définition des syndromes:
    • Kocher - douleur intermittente du haut de l'abdomen au côté droit;
    • Mendel - en tapotant sur la paroi frontale de l'abdomen, la patiente se plaint de douleurs dans la région iliaque droite;
    • Shchetkina-Blumberg - la main droite est insérée dans la région iliaque droite puis extraite brutalement - le patient ressent une douleur intense;
    • Sitkovsky - lorsque le patient tente de se tourner du côté gauche, le syndrome douloureux devient le plus intense possible.
  2. Tests de laboratoire:
    • test sanguin clinique;
    • test sanguin biochimique;
    • coprogramme;
    • test de sang occulte dans les selles;
    • analyse générale de l'urine;
    • examen des selles pour la présence de ver d'œuf;
    • Échographie (échographie) des organes abdominaux;
    • électrocardiogramme (ECG).

S'il vous plaît noter: Le patient est interrogé, les antécédents de vie et la maladie ne sont recueillis qu'au stade initial du développement de l'inflammation dans l'annexe du cæcum.

Lors d'une crise aiguë, une intervention chirurgicale d'urgence est indiquée lorsque le diagnostic est confirmé à l'aide des syndromes décrits ci-dessus. Informations détaillées sur les causes, les signes d'une appendicite aiguë, ainsi que sur les méthodes de traitement - dans la vidéo:

Chirurgie de l'apendicite

Le traitement d'une atteinte aiguë du processus inflammatoire de l'appendice du caecum ne peut être effectué que par voie chirurgicale - aucune mesure thérapeutique ne doit être prise. Le patient est préparé pour la chirurgie pour enlever une annexe douloureuse comme suit:

  1. Une désinfection partielle du patient est effectuée, mais il est souhaitable de prendre une douche complète.
  2. Si les varices diffuses ont été diagnostiquées plus tôt, le patient devrait panser les membres inférieurs avec un pansement élastique. Remarque: s'il existe un risque de thromboembolie, les médicaments à base d'héparine doivent être administrés avant la chirurgie.
  3. Si les antécédents émotionnels du patient sont labiles (il est très agité, agacé, paniqué), les médecins prescrivent des sédatifs (sédatifs).
  4. Dans le cas de manger 6 heures avant une crise d'appendicite aiguë, il sera nécessaire de nettoyer l'estomac - des vomissements sont provoqués artificiellement.
  5. Avant la chirurgie, la vessie est complètement vidée.
  6. Le patient reçoit un lavement de nettoyage, mais en cas de suspicion de perforation du mur de l'appendice, le nettoyage intestinal par la force est strictement interdit.

Les activités ci-dessus doivent se terminer deux heures avant l'opération. Le travail du chirurgien peut être effectué directement de plusieurs manières:

  1. Le mode opératoire classique - la paroi abdominale (avant) est coupée, l’annexe enflammée est coupée.
  2. La méthode laparoscopique est une méthode opératoire plus douce: toutes les manipulations sont effectuées à travers un petit trou dans la paroi abdominale. La popularité de la méthode laparoscopique est due à la courte période de récupération et à l'absence pratique de cicatrices sur le corps.

S'il vous plaît noter: Si vous développez des symptômes d'inflammation de l'appendice du caecum (ou des signes similaires de sappenicitis), vous devez immédiatement consulter un médecin. Il est strictement interdit de prendre des analgésiques, d'appliquer un coussin chauffant sur le site de la douleur, de faire un lavement et d'utiliser des médicaments à effet laxatif. Cela apportera probablement un soulagement à court terme, mais par la suite, de telles mesures masqueront au spécialiste un tableau clinique réel.

Période postopératoire et régime alimentaire après une appendicite

Après la chirurgie pour enlever l'appendicite, la période de récupération implique l'observance du régime n ° 5. Il comprend:

  • soupes de bouillon de légumes;
  • compotes;
  • boeuf bouilli faible en gras;
  • fruits (non acides et mous);
  • les légumineuses;
  • porridge friable.

Sont exclus du régime alimentaire du saindoux, des produits à base de beurre, des viandes et poissons gras, du café noir, du chocolat, des épices et sauces chaudes, du lait et des produits laitiers.

Fais attention: Au cours des 2 premiers jours après la chirurgie, seul le bouillon de poulet, de l'eau non gazéifiée au citron et du thé faible peut être inclus dans le régime alimentaire. A partir de 3 jours, vous pouvez entrer progressivement les produits autorisés. Vous ne pouvez revenir au menu normal que 10 jours après le retrait de l'annexe enflammée du caecum. Pour maintenir l'immunité dans la période postopératoire, il est nécessaire d'utiliser des complexes de vitamines, ainsi que des préparations contenant du fer et de l'acide folique.

Un chirurgien parle de la nutrition appropriée après le retrait de l'appendicite:

Complications possibles et conséquences de l'appendicite

La péritonite est la complication la plus grave de l'appendicite. Il peut être limité et illimité (déversé). Dans le premier cas, la vie du patient n'est pas en danger si l'assistance est fournie à un niveau professionnel.

Avec la péritonite diffuse, une inflammation rapide du péritoine se développe - dans ce cas, le retard entraîne la mort. Les médecins distinguent les autres complications / conséquences du processus inflammatoire considéré:

  • suppuration de la plaie laissée après la chirurgie;
  • saignements intra-abdominaux;
  • la formation d'adhérences entre le péritoine, les organes abdominaux;
  • septicémie - ne se développe qu'avec une péritonite ou une opération infructueuse. Lorsque le chirurgien est sous la main, il y a une rupture de l'appendice et son contenu est versé sur le péritoine;
  • pyléphlébite de type purulent - se développe une inflammation d'un gros vaisseau du foie (veine porte).

Mesures préventives

La prévention spécifique de l'appendicite n'est pas, mais pour réduire le risque d'inflammation dans l'annexe du caecum, vous pouvez suivre les recommandations suivantes:

  1. Correction du régime. Ce concept inclut la limitation de l'utilisation de légumes verts, de fruits et légumes solides, de graines, d'aliments fumés et trop gras.
  2. Traitement opportun des maladies inflammatoires chroniques - il y a eu des cas où l'inflammation de l'appendice du caecum a commencé en raison de l'entrée de microorganismes pathogènes d'amygdales malades (avec amygdalite décompensée).
  3. Identification et traitement des invasions helminthiques.

L'appendicite n'est pas considérée comme une maladie dangereuse - même le risque de complications après une chirurgie ne dépasse pas 5% du nombre total d'interventions. Mais une telle déclaration n'est appropriée que si l'assistance médicale a été fournie au patient de manière rapide et professionnelle.

Yana Alexandrovna Tsygankova, critique médicale, médecin généraliste de la catégorie de qualification la plus élevée.

8,032 vues totales, 6 vues aujourd'hui

Complications courantes de l'appendicite: avant et après la chirurgie

Le processus inflammatoire dans le processus annexe conduit à une maladie commune de la cavité abdominale - appendicite. Ses symptômes sont les suivants: douleur dans la région abdominale, fièvre et troubles de la fonction digestive.

Le seul traitement correct en cas d'attaque d'appendicite aiguë est l'appendicectomie - élimination du processus chirurgical. Si ce n'est pas fait, des complications graves peuvent survenir, entraînant la mort. Ce qui menace l'appendicite non traitée - notre article est à ce sujet.

Effets préopératoires

Le processus inflammatoire dans l'annexe se développe avec différentes vitesses et symptômes.

Dans certains cas, il entre dans la phase chronique et peut ne pas se manifester de quelque manière que ce soit pendant longtemps.

Parfois, entre les premiers signes de la maladie et le début d'un état critique, cela prend entre 6 et 8 heures. Il est donc impossible de différer dans tous les cas.

Complications courantes de l'appendicite:

  • Perforation des murs de l'annexe. La complication la plus commune de l'appendicite. En même temps, il y a des trous dans les parois de l'appendice et son contenu tombe dans la cavité abdominale et conduit au développement d'une septicémie des organes internes. En fonction de la durée du traitement et du type de pathologie, une infection grave peut survenir, pouvant aller jusqu'au décès. Ces affections représentent environ 8 à 10% du nombre total de patients avec une appendicite. Lorsque la péritonite purulente augmente le risque de décès, ainsi que l'exacerbation des symptômes associés. Selon les statistiques, une péritonite purulente survient chez environ 1% des patients.
  • Infiltration appendiculaire. Se produit lors de la soudure des murs d'organes à proximité. L'incidence est d'environ 3 à 5% des cas de pratique clinique. Se développe approximativement le troisième jour - le cinquième jour après le début de la maladie. Le début de la période aiguë est caractérisé par un syndrome de douleur de localisation floue. Au fil du temps, l'intensité de la douleur diminue et les contours de la zone enflammée se font sentir dans la cavité abdominale. L'infiltration enflammée acquiert des limites plus prononcées et une structure dense, le tonus des muscles situés à proximité augmente légèrement. Après environ 1,5 à 2 semaines, la tumeur disparaît, les douleurs abdominales disparaissent et les symptômes inflammatoires diminuent (fièvre et numération globulaire biochimique redeviennent normales). Dans certains cas, la région inflammatoire peut provoquer le développement d'un abcès.
  • Abcès Il se développe dans le contexte de la suppuration de l'infiltrat appendiculaire ou après une intervention chirurgicale avec une péritonite préalablement diagnostiquée. Habituellement, la maladie se développe entre le 8ème et le 12ème jour. Tous les abcès doivent être ouverts et désinfectés. Pour améliorer la sortie de pus du drainage de la plaie est effectuée. Le traitement antibactérien est largement utilisé dans le traitement des abcès.

La présence de telles complications est une indication pour une intervention chirurgicale urgente. La période de rééducation prend également beaucoup de temps et nécessite un traitement médicamenteux supplémentaire.

Complications après le retrait de l'appendicite

Une opération, même avant l'apparition de symptômes graves, peut également entraîner des complications. La plupart d’entre eux étant la cause de décès de patients, tous les symptômes alarmants doivent être alertés.

Complications fréquentes après la chirurgie:

  • Pointes. Très souvent se produisent après le retrait de l'annexe. Caractérisé par l'apparition de douleurs tiraillantes et d'inconfort perceptible. Les adhésions sont très difficiles à diagnostiquer, car les appareils à ultrasons et à rayons X modernes ne les voient pas. Le traitement consiste généralement à utiliser des médicaments résorbables et à la méthode d'élimination par laparoscopie.
  • Hernie. Apparaît assez souvent après l'opération de retrait d'appendicite. Se manifeste par la perte d'un fragment de l'intestin dans la lumière entre les fibres musculaires. Apparaît généralement lorsque les recommandations du médecin traitant ne sont pas suivies ou après un effort physique. Elle se manifeste visuellement par un gonflement dans la zone de la suture chirurgicale, qui peut augmenter de manière significative avec le temps. Le traitement est généralement chirurgical et consiste en un ourlage, une troncature ou une ablation complète de la section intestinale et de l’épiploon.

Photo d'une hernie après une appendicite

  • Abcès postopératoire. Le plus souvent manifesté après une péritonite, peut entraîner une infection de tout l'organisme. Les antibiotiques sont utilisés dans le traitement, ainsi que la physiothérapie.
  • Pylephlebitis Heureusement, ce sont des conséquences assez rares du retrait de l'appendicite. Le processus inflammatoire s'étend à la veine porte, au processus mésentérique et à la veine mésentérique. Accompagné d'une forte fièvre, de douleurs abdominales aiguës et de graves lésions du foie. Après la phase aiguë, on observe un abcès du foie, une septicémie et, par conséquent, la mort. Le traitement de cette maladie est très difficile et implique généralement l'introduction d'agents antibactériens directement dans le système de la veine porte.
  • Fistule intestinale. Dans de rares cas (environ 0,2 à 0,8% des patients), le retrait de l'appendice provoque des fistules intestinales. Ils forment une sorte de "tunnel" entre la cavité intestinale et la surface de la peau, dans d'autres cas, les parois des organes internes. Les raisons de l'apparition de la fistule sont un mauvais assainissement de l'appendicite purulente, des erreurs grossières du médecin pendant l'opération, ainsi qu'une inflammation des tissus environnants lors du drainage des plaies internes et des foyers d'abcès. Les fistules intestinales sont très difficiles à traiter, une résection de la zone touchée ou un retrait de la couche supérieure de l'épithélium est parfois nécessaire.

De plus, au cours de la période postopératoire, d'autres conditions peuvent nécessiter un avis médical. Ils peuvent être la preuve de divers maux, ainsi que pas du tout liés à la chirurgie, mais comme le signe d’une maladie complètement différente.

La température

Une augmentation de la température corporelle après une intervention chirurgicale peut être un indicateur de diverses complications. Le processus inflammatoire, dont la source se trouvait dans l'annexe, peut facilement se propager à d'autres organes, ce qui entraîne des problèmes supplémentaires.

Chez la femme, on observe le plus souvent une inflammation des appendices, ce qui peut compliquer le diagnostic et déterminer la cause exacte. Souvent, les symptômes de l'appendicite aiguë peuvent être confondus avec de tels maux. Ainsi, avant l'opération (si elle n'est pas urgente), un examen du gynécologue et une échographie des organes du bassin sont nécessaires.

Une fièvre peut également être le symptôme d'un abcès ou d'autres maladies des organes internes. Si la température augmente après une appendicectomie, un examen supplémentaire et des tests de laboratoire sont nécessaires.

Diarrhée et constipation

Les troubles digestifs peuvent être considérés comme les principaux symptômes et les conséquences de l'appendicite. La fonction du tractus gastro-intestinal est souvent perturbée après la chirurgie.

Pendant cette période, la constipation est pire, car il est interdit au patient de se fatiguer. Cela peut entraîner une divergence des coutures, une protrusion de la hernie et d'autres conséquences. Pour la prévention des troubles digestifs, il est nécessaire de suivre un régime strict et de ne pas permettre la consolidation de la chaise.

Douleur abdominale

Ce symptôme peut aussi avoir une origine différente. Des sensations habituellement douloureuses apparaissent quelque temps après l'opération, mais disparaissent complètement au bout de trois à quatre semaines. Habituellement, les tissus sont nécessaires à la régénération.

Dans certains cas, des douleurs abdominales peuvent indiquer la formation d'adhérences, une hernie et d'autres conséquences de l'appendicite. Dans tous les cas, la solution la plus efficace serait de consulter un médecin et non d’essayer de vous débarrasser de la gêne provoquée par des analgésiques.

Pour éviter cela, il est important de demander rapidement l'aide de l'hôpital et de ne pas ignorer les signaux d'alarme qui peuvent indiquer le développement de la maladie. Une appendicite dangereuse et les complications qu’elle peut entraîner sont décrites dans cet article.

Complications de l'appendicite

Les complications de l'appendicite se forment en fonction de l'évolution du processus inflammatoire. En règle générale, les premiers jours du processus pathologique sont caractérisés par l’absence de complications, car le processus ne s’étend pas au-delà des limites de l’appendice. Cependant, dans le cas d'un traitement intempestif ou incorrect, après plusieurs jours, des complications telles qu'une perforation de l'annexe, une péritonite ou une thrombophlébite des veines mésentériques peuvent se former.

Pour prévenir le développement de complications de l'appendicite aiguë, il est nécessaire de contacter un centre médical rapidement. La pathologie diagnostiquée en temps opportun et l'opération réalisée pour enlever l'appendice enflammée permettent d'éviter la formation de conditions mettant la vie en danger.

Classification

Les complications de l'appendicite se forment sous l'influence de divers facteurs. Bon nombre des conséquences énumérées ci-dessous peuvent se développer dans le corps humain à la fois pendant la période préopératoire et après l'intervention chirurgicale.

Les complications préopératoires résultent d'une évolution prolongée de la maladie sans traitement. Parfois, des modifications pathologiques de l'annexe peuvent se produire en raison de tactiques de traitement mal choisies. Sur la base de l'appendicite, de telles pathologies dangereuses peuvent se former dans le corps du patient - infiltration appendiculaire, abcès, cellulite rétropéritonéale, pillebitis et péritonite.

Et les complications postopératoires sont caractérisées par une base clinique-anatomique. Ils peuvent survenir plusieurs semaines après le traitement chirurgical. Ce groupe comprend les conséquences associées aux lésions et aux pathologies postopératoires d'organes voisins.

Les conséquences après le retrait de l'appendicite peuvent se développer pour diverses raisons. Le plus souvent, les cliniciens diagnostiquent les complications dans de tels cas:

  • demande tardive de soins médicaux;
  • diagnostic intempestif;
  • des erreurs dans l'opération;
  • non-respect des recommandations du médecin dans la période postopératoire;
  • le développement de maladies chroniques ou aiguës des organes voisins.

Les complications postopératoires peuvent être multiples selon la localisation:

  • à la place de la plaie;
  • dans la cavité abdominale;
  • dans les organes et systèmes adjacents.

Beaucoup de patients s'intéressent à la question de savoir quelles peuvent être les conséquences après l'intervention chirurgicale. Les cliniciens ont déterminé que les complications après la chirurgie sont divisées en:

  • précoce - peut être formé dans les deux semaines après la chirurgie. Ceux-ci incluent la divergence des bords de la plaie, la péritonite, les saignements et les modifications pathologiques des organes les plus proches;
  • plus tard - deux semaines après le traitement chirurgical, des plaies de fistule, une suppuration, des abcès, des infiltrats, des cicatrices chéloïdes, une obstruction intestinale, des adhérences dans la cavité abdominale peuvent se former.

La perforation

La perforation fait référence aux complications précoces. Il se forme quelques jours après l’inflammation de l’organe, en particulier sous sa forme destructive. Avec cette pathologie, une fusion purulente des parois de l’appendice se produit et du pus est versé dans la cavité abdominale. La perforation est toujours accompagnée d'une péritonite.

Cliniquement, l’état pathologique est caractérisé par de telles manifestations:

  • la progression de la douleur dans l'abdomen;
  • forte fièvre;
  • des nausées et des vomissements;
  • intoxication;
  • symptômes positifs de la péritonite.

Dans l'appendicite aiguë, la perforation d'organe se manifeste chez 2,7% des patients chez qui le traitement a débuté aux premiers stades de la formation de la maladie et aux derniers stades de la formation de la maladie, une perforation se développe chez 6,3% des patients.

Infiltrat appendiculaire

Cette complication est caractéristique de l'appendicite aiguë chez 1 à 3% des patients. Il se développe en raison du traitement tardif du patient pour des soins médicaux. Le tableau clinique d'infiltration apparaît 3 à 5 jours après le développement de la maladie et est déclenché par la propagation du processus inflammatoire de l'appendice aux organes et tissus proximaux.

Dans les premiers jours de la pathologie, se manifeste le tableau clinique de l'appendicite destructive: douleurs abdominales intenses, signes de péritonite, fièvre, intoxication. Au stade tardif de cet effet, le syndrome douloureux s'atténue, le bien-être général du patient s'améliore, mais la température reste au-dessus de la norme. À la palpation de l’appendice, le médecin ne détermine pas la tension musculaire de l’abdomen. Cependant, une masse dense, légèrement douloureuse et sédentaire peut être détectée dans la région iliaque droite.

Dans le cas du diagnostic d'infiltrat appendiculaire, la chirurgie pour retirer (appendicectomie) de l'appendice enflammée est différée et on lui prescrit un traitement conservateur à base d'antibiotiques.

À la suite du traitement, l'infiltrat peut être résolu ou abcès. S'il n'y a pas de suppuration dans la zone enflammée, la formation peut disparaître dans les 3 à 5 semaines suivant le développement de la pathologie. En cas d'évolution défavorable, l'infiltrat commence à suppurer et conduit à la formation de péritonite.

Abcès appendic

Les formes compliquées d'appendicite aiguë se forment à différents stades de la progression de la pathologie et ne sont diagnostiquées que chez 0,1 à 2% des patients.

Les abcès appendiques peuvent être formés dans les sections anatomiques suivantes:

  • dans la région iliaque droite;
  • dans la cavité entre la vessie et le rectum (poche de Douglas) - chez l'homme et entre le rectum et l'utérus - chez la femme;
  • sous le diaphragme;
  • entre les boucles intestinales;
  • espace rétropéritonéal.

Les principaux signes qui aideront à établir la complication du patient sont les manifestations suivantes:

  • intoxication;
  • l'hyperthermie;
  • augmentation du nombre de globules blancs et niveau élevé de RSE dans la numération globulaire totale;
  • syndrome douloureux prononcé.

L'espace abcès de Douglas, en plus des symptômes courants, est caractérisé par des manifestations dysuriques, une envie fréquente de déféquer, une sensation de douleur au rectum et au périnée. La formation palpable de pus de cette localisation peut se faire par le rectum ou par le vagin - chez les femmes.

L'abcès sous-phrénique se manifeste dans l'approfondissement sous-phrénique droit. Dans le cas du développement de l'éducation purulente, il existe des signes prononcés d'intoxication, de difficultés respiratoires, une toux non productive et des douleurs thoraciques. Dans l’étude de la zone enflammée, le médecin diagnostique un estomac mou, un volume important du foie et une sensibilité à la palpation, une respiration légère et à peine perceptible dans la partie inférieure du poumon droit.

La formation purulente inter-intestinale est caractérisée par une clinique légère aux premiers stades du processus pathologique. Lorsque l'abcès augmente, la tension dans les muscles de la paroi abdominale, des accès de douleur apparaissent, un infiltrat est palpé, une température corporelle élevée est notée.

Il est possible de diagnostiquer l'abcès appendiculaire par échographie abdominale et d'éliminer la maladie en ouvrant une formation purulente. Après le lavage de la cavité, un drainage est installé dans celle-ci et la plaie est suturée au tube. Les jours suivants, un lavage des drains est effectué pour éliminer le pus résiduel et introduire des médicaments dans la cavité.

Pylephlebitis

Une telle complication d'une appendicite aiguë telle que la pyléphlébite est caractérisée par une grave inflammation septique purulente de la veine porte du foie avec formation d'ulcères multiples. Elle se caractérise par le développement rapide d'une intoxication, d'une fièvre, d'une augmentation du volume du foie et de la rate, d'une peau pâle, d'une tachycardie et d'une hypotension.

La mort de cette pathologie atteint 97% des cas. Le traitement repose sur l'utilisation d'antibiotiques et d'anticoagulants. Si des abcès se sont formés dans le corps du patient, ils doivent être ouverts et rincés.

Péritonite

La péritonite est une inflammation du péritoine, conséquence d'une appendicite aiguë. Le processus inflammatoire local délimité du péritoine est caractérisé par le tableau clinique suivant:

  • syndrome douloureux prononcé;
  • l'hyperthermie;
  • blanchiment de la peau;
  • tachycardie.

Le médecin peut identifier cette complication en définissant le symptôme de Shchetkin-Blumberg. Lorsque vous appuyez sur la région douloureuse, la douleur n'augmente pas et, avec une omission soudaine, une douleur plus prononcée est notée.

Le traitement consiste à utiliser des méthodes conservatrices - antibactérien, désintoxication, symptomatique; et drainage chirurgical des foyers purulents.

Fistule intestinale

Une des complications tardives apparues après le retrait de l'appendicite est la fistule intestinale. Ils apparaissent avec la défaite des parois des anses intestinales les plus proches, suivie de la destruction. Les raisons de la formation de fistules incluent également les facteurs suivants:

  • technologie de traitement altérée du processus;
  • serrant les tissus de la cavité abdominale des serviettes de gaze trop serrés.

Si le chirurgien ne coud pas complètement la plaie, le contenu intestinal commencera à s'écouler à travers la plaie, ce qui entraînera la formation d'une fistule. Lorsqu'une blessure est cousue, les symptômes de la maladie s'aggravent.

Dans le cas de la formation de fistule, 4 à 6 jours après l'opération consistant à prélever un organe, le patient ressent les premières attaques douloureuses dans la région iliaque droite, où une infiltration profonde est également détectée. Dans les cas extrêmes, les médecins diagnostiquent les symptômes d'intestin altéré et de péritonite.

La thérapie est prescrite par le médecin sur une base individuelle. Le traitement médicamenteux est basé sur l'utilisation d'antibactériens et d'anti-inflammatoires. En plus du traitement médicamenteux, l'ablation chirurgicale des fistules.

L'ouverture arbitraire de la fistule commence 10 à 25 jours après la chirurgie. Dans 10% des cas, cette complication entraîne la mort des patients.

Sur la base de ce qui précède, on peut conclure qu’il est possible de prévenir la formation de complications de l’appendicite de manière rapide en faisant appel à un médecin, car une appendicectomie rapide et appropriée contribue au rétablissement rapide du patient.

Rééducation après une appendicite

Le contenu

  • Qu'est-ce qui cause l'appendicite?
  • Comment prévenir les complications après une appendicite?
  • Traitement appendicite
    • Points de suture après une appendicite
    • Qu'est-ce qui dépend du professionnalisme du médecin?
  • Quelles sont les mesures recommandées après une appendicite?
    • Régime après une appendicite
    • Activité physique après une appendicite
    • Les effets de l'enlèvement d'appendice sur le corps

L'appendicite est une maladie assez commune. Identifié à temps, il est rapidement guéri, mais éliminé exclusivement par chirurgie. Cependant, les chirurgiens estiment que la chirurgie visant à retirer l'appendicite est la plus grande facilité. Le développement de l'appendicite est justifié par certains facteurs, de façon inattendue ne se produit pas.

Qu'est-ce qui cause l'appendicite?

L'appendicite est une inflammation de l'appendice du caecum, appendice. La fonction de l'appendice dans le corps n'est pas complètement établie. C'est plutôt un corps rudimentaire. On suppose que lors de l'évolution de l'homme, il a perdu sa fonction digestive principale et joue aujourd'hui un rôle secondaire:

  • contient un grand nombre de formations lymphoïdes et fournit donc en partie une immunité;
  • produit de l'amylase et de la lipase et remplit donc une fonction de sécrétion;
  • produit des hormones qui fournissent le péristaltisme, ce qui signifie qu'il est semblable aux glandes hormonales.

Les causes de l'appendicite décrivent plusieurs théories:

  • revendications mécaniques que la cause de l'appendicite est l'obturation de la lumière du processus avec des calculs fécaux ou des follicules lymphoïdes dans le contexte d'activation de la flore intestinale; en conséquence, le mucus s'accumule dans la lumière, les micro-organismes se multiplient, l'enflure de la muqueuse appendiculaire, puis une thrombose vasculaire et une nécrose des parois de l'appendice;
  • La théorie infectieuse est repoussée par le fait qu'une inflammation de l'appendice entraîne un effet agressif sur le processus d'agents infectieux localisés ici. il s’agit généralement de fièvre typhoïde, de yersiniose, de tuberculose, d’infections parasitaires, d’amibiase, mais aucune flore spécifique n’a été identifiée à ce jour;
  • la théorie vasculaire explique le développement de l'appendicite par le trouble de l'irrigation sanguine de cette partie du tube digestif, ce qui est possible, par exemple, dans le contexte d'une vascularite systémique;
  • L'appendicite endocrine est basée sur les effets de la sérotonine, une hormone produite par plusieurs cellules du système endocrinien diffus situé dans l'annexe et jouant le rôle de médiateur de l'inflammation.

L'appendicite se développe souvent dans le contexte d'autres troubles du tractus gastro-intestinal. Le risque d'appendicite est élevé chez les personnes diagnostiquées avec:

  • formes chroniques:
    • colite
    • cholécystite,
    • entérite,
    • annexite
  • perififlit;
  • maladie adhésive de la cavité abdominale;
  • constipation et syndrome de l'estomac paresseux;
  • les helminthiases.

L'appendicite se développe le plus souvent entre 20 et 40 ans; plus souvent les femmes sont malades que les hommes. L'appendicite occupe la première place parmi les maladies chirurgicales des organes abdominaux.

La prévention de l'appendicite consiste à éliminer les facteurs négatifs, à traiter les maladies chroniques des organes abdominaux, à éliminer la constipation et à respecter un mode de vie sain. Le régime alimentaire doit comprendre une quantité suffisante de fibres végétales, car elle stimule le péristaltisme intestinal, a un effet laxatif et réduit le temps de passage du contenu intestinal.

Comment prévenir les complications après une appendicite?

L'inflammation de l'appendice à temps non diagnostiquée et non éliminée peut se transformer en pathologies graves. Ces derniers comprennent:

  • infiltrat appendiculaire - un conglomérat qui se développe 2 à 4 jours après une appendicite aiguë est une articulation de tissus enflammés de l'appendice et des organes adjacents (omentum, intestin grêle, caecum) soudés l'un à l'autre;
  • abcès de la cavité abdominale et abcès périapendiculaire - ils peuvent se développer autour de l'appendice et à d'autres endroits de la cavité abdominale en raison du tassement d'un épanchement infecté, d'hématomes intra-abdominaux ou de points de suture de mauvaise qualité du moignon appendiculaire;
  • péritonite (inflammation du péritoine);
  • phlegmon rétropéritonéal - processus aigu de nature purulente-inflammatoire, qui se développe dans le tissu rétropéritonéal, non délimité du tissu sain;
  • thrombophlébite des veines pelviennes et pyléphlébite (thrombophlébite septique de la veine porte et de ses branches, se développant habituellement après une appendicectomie);
  • septicémie (empoisonnement du sang).

La cause de complications après une appendicite réside dans le traitement effectué de manière non professionnelle ou dans un traitement trop tardif chez le médecin. Les symptômes de l'appendicite aiguë ne peuvent en aucun cas être ignorés et reposent sur le fait que tout s'en va tout seul. Une gêne tangible dans le côté inférieur droit, associée à une altération des selles, des vomissements et de la température, devrait constituer un motif de traitement immédiat chez un médecin professionnel.

Lorsque l'appendicite se développe, il est strictement interdit de prendre des laxatifs et des analgésiques, d'appliquer de la chaleur sur la zone douloureuse. Pendant la période préhospitalière, le patient a besoin de repos et de repos au lit, vous pouvez au contraire appliquer froid sur le côté. Confirmer la suspicion d'appendicite est une indication pour la chirurgie, les méthodes de traitement conservateur ne démontrent pas le succès.

L'intervention chirurgicale effectuée le premier jour de l'appendicite est facile à réaliser, les complications sont peu probables. La prévision est estimée favorablement. Habituellement, le patient déjà le deuxième jour après l'opération peut se retourner sur un lit, s'asseoir et se lever et marcher pendant 3-4 jours.

Au cours des prochaines semaines, le patient doit adhérer à un régime économe, à une activité physique réduite, sinon le risque de prolifération anormale de la suture après une appendicite, au développement d'une maladie de l'adhésif, d'une hernie inguinale augmente. Cela est probablement dû à l’adhérence inégale du tissu musculaire, lorsque le mésentère ou les boucles intestinales peuvent dépasser à travers les zones non conglomérées, ce qui entravera la fusion finale des muscles. Cela se produit généralement en arrière-plan:

  • mauvaise nutrition du patient dans la période postopératoire;
  • ignorer le port nécessaire d'un bandage;
  • faiblesse du cadre musculaire de la paroi abdominale antérieure;
  • effort physique inacceptable et haltérophilie;
  • processus internes inflammatoires.

Traitement appendicite

Aujourd'hui, la médecine n'offre aucun autre traitement pour l'appendicite, sauf en tant que chirurgie d'urgence. Bien que le fait de l'opération même puisse être très préoccupant chez de nombreux patients, cette stratégie de traitement comporte un minimum de danger. Si l'opération est effectuée qualitativement et immédiatement, le patient commence à se rétablir progressivement le deuxième jour.

L'accès à l'annexe est effectué selon la méthode de Mac-Burney (ou, comme on l'appelle dans la littérature nationale, Volkovich-Dyakonov), la suppression de l'annexe peut être typique ou rétrograde:

  • un type est utilisé lorsqu'il est possible d'apporter une annexe à une dissection opératoire, - le mésentère est ligoté puis coupé, la souche est placée dans le dôme du caecum;
  • rétrograde est approprié lorsqu'il est impossible de maintenir le processus dans la plaie chirurgicale, par exemple, s'il y a des adhérences ou un appendice atypique, le processus est coupé du dôme du caecum, puis la souche est placée dans le dôme et seulement après que le processus du processus du mésentère est supprimé.

En raison du travail d’accès à l’annexe utilisant la méthode Mac-Burney, il reste une petite cicatrice uniforme, ce qui n’est pas souhaitable pour de nombreux patients. Les progrès de la médecine moderne offrent des interventions chirurgicales peu invasives pour éliminer l’appendicite. Tout d’abord, il s’agit de la méthode laparoscopique - par le biais de petites perforations de la paroi abdominale (généralement trois) avec des instruments spéciaux. Une autre méthode progressive peu invasive pour retirer l'appendice est le transluminal - instruments souples insérés dans la lumière du pénis et à travers une incision dans la paroi de l'organe interne (dans la paroi de l'estomac ou du vagin). L'intervention transluminale est caractérisée par l'absence totale de défauts visibles et par le raccourcissement de la rééducation postopératoire.

Points de suture après une appendicite

Dans la version classique de l'intervention chirurgicale dans la partie inférieure de l'abdomen, une petite suture (en moyenne trois centimètres) reste. L'imposition et la résorption de sutures après une appendicite nécessitent du professionnalisme du médecin et de la responsabilité dans la mise en œuvre de ses recommandations du patient.

En l'absence de complications après l'appendicite, les sutures externes sont retirées pendant 10 à 12 jours et les sutures internes résolues en deux mois (à l'aide de fils de catgut). Ce sont les périodes nécessaires pour la restauration d'un cadre musculaire fort, la peau se régénère encore plus rapidement. En moyenne, environ 6 semaines (au moins), on recommandera à la patiente un régime particulier en douceur.

Qu'est-ce qui dépend du professionnalisme du médecin?

La collaboration avec un médecin qualifié est pertinente même au stade du diagnostic d'appendicite. Dans ce cas, il est important d'examiner minutieusement l'historique de la maladie, d'évaluer les symptômes existants et de ne pas ignorer, de ne pas ignorer les signes indiquant l'urgence du processus.

Une intervention chirurgicale avec un diagnostic confirmé est réalisée presque le même jour. L'appendicite ne donne pas de récidive, elle ne peut pas être répétée, mais son insiduité réside dans la probabilité d'une maladie adhésive. Il se développe avec une infection de la cavité abdominale, un effort physique disparate et une mobilité excessive dans la période postopératoire, dans le contexte des processus de fermentation dus au non-respect du régime alimentaire.

Probablement suppuration des coutures. Cela est dû à la négligence du personnel médical et à la désinfection insuffisante des outils. Une autre raison de la suppuration des coutures est le traitement incorrect de la surface de la plaie et l'infection nosocomiale. Le risque de sollicitation excessive de la paroi abdominale dépend de la négligence de la patiente, qui est souvent aggravée par une faible défense immunitaire.

La prévalence des complications postopératoires de l'appendicite a récemment eu tendance à diminuer en raison du fait que les patients consultent un médecin à un stade précoce de l'appendicite et que les progrès de la médecine moderne rendent possibles les interventions peu invasives.

Quelles sont les mesures recommandées après une appendicite?

Après l'appendicite

Régime après une appendicite

Après l'appendicite

  • les repas fractionnés et fréquents, l'utilisation simultanée de grandes portions d'aliments est contre-indiquée;
  • les aliments ne doivent pas être chauds ou froids, mais seulement légèrement réchauffés;
  • la nutrition, qui fournit au corps toute la gamme de nutriments, vitamines et minéraux, car pendant la période de récupération, il faut stimuler et renforcer le système immunitaire;
  • l'exclusion des produits qui favorisent la fermentation et la formation de gaz dans le tube digestif; le régime ne devrait pas contenir de légumineuses, de graisses animales lourdes, de variétés de chou, de viandes fumées, de cornichons et de cornichons; les boissons alcoolisées et non alcoolisées sont déconseillées

Malgré le fait que la nutrition doit être complète, avec une teneur en protéines suffisante et l'exclusion des graisses lourdes uniquement, après une appendicite, il est vivement conseillé au patient de surveiller son poids. Étant donné que l'activité physique au cours de la période postopératoire est considérablement minimisée, il est facile de prendre du poids en excès, ce qui est hautement indésirable.

Pour restaurer la microflore normale du corps, du lait et des produits laitiers utiles, un régime de consommation abondante. La viande et le poisson dans les premières semaines après l'appendicite ne doivent pas être consommés; toutefois, les bouillons et la purée de viande hachée / hachée de poisson sont autorisés. Si l'utilisation de la fibre est une excellente prévention de l'appendicite, elle est au contraire indésirable au cours de la première semaine après l'opération. Il vaut mieux abandonner le pain et les produits de boulangerie, les pains, où il y a un minimum de fibres et de glucides, peuvent être une excellente alternative. Les légumes (carottes, betteraves), les bananes sont perçues favorablement par l'organisme, il est préférable de refuser les agrumes. En même temps, pour la vaccination, le corps a besoin de vitamine C, qui peut être extraite d’autres aliments ou consommée sous forme de comprimé, ainsi que d’autres vitamines et complexes de vitamines et de minéraux.

La fin du régime après une appendicite ne doit pas être abrupte. Il est recommandé d’élargir progressivement le régime. En aucun cas, ne doit pas brusquement pénétrer dans les produits précédemment exclus des produits de régime. En général, le régime postopératoire n'est pas strict et il sera donc utile de suivre les règles déjà connues depuis plusieurs mois. Cela ne profitera qu'au corps.

Activité physique après une appendicite

Une mobilité physique minimale est autorisée pour le patient le lendemain de l'opération, mais il est recommandé de ne pas se lever le troisième jour.

Au cours des 6 prochaines semaines, il se produit une contraction musculaire, dans laquelle le risque d'adhérences et même de hernies subsiste. Le levage et les exercices physiques actifs sont strictement interdits. Dans le même temps, il est à noter que la marche quotidienne avec une marche lente de 2 à 3 kilomètres l'après-midi aide à prévenir les adhérences. La gymnastique thérapeutique est prescrite. Il convient de noter que la meilleure récupération des tissus musculaires se produit chez les individus qui, avant le développement de l'appendicite, menaient une vie active et maintenaient leur corps en bonne forme.

Comme pour le régime alimentaire, l'augmentation de l'activité physique après une appendicite ne devrait pas être vive. Après quelques mois, vous pouvez reprendre un effort modéré, en complétant progressivement les exercices de physiothérapie par des exercices généraux.

Les effets de l'enlèvement d'appendice sur le corps

Comme déjà noté, l'annexe est considérée comme un atavisme. Pour la personne moderne, il s'agit d'un organe vestigial dont l'absence n'affecte pas de manière significative le fonctionnement de l'organisme et du système digestif en particulier. Dans le même temps, l'annexe produit des secrets et des hormones, il existe des formations lymphoïdes.

La suppression de l'appendice entraîne un affaiblissement temporaire du système immunitaire et, du fait de l'élimination des cellules lymphoïdes et du fait d'une intervention externe, le risque d'infection pour pénétrer dans l'organisme. Ce risque peut être surmonté en stimulant artificiellement le système immunitaire, la nutrition, en minimisant le stress et l'effort physique actif, créant ainsi un environnement globalement favorable pour la réadaptation.

Appendicite - comment est-il enlevé?

L'appendicite est une condition pathologique du corps, qui s'accompagne du développement du processus inflammatoire dans l'annexe (appendice rectal). Il s'agit d'un phénomène très dangereux. Dès l'apparition des premiers symptômes, vous devez immédiatement consulter un médecin. Les conséquences graves peuvent être évitées en consultant rapidement un médecin. Qu'est-ce qu'une appendicite, comment supprimer et comment récupérer? Tout cela sera présenté dans cet article.

Appendicite - comment supprimer

Où est l'appendice

L'appendice du rectum, l'apophyse vermiforme ou l'appendice est une formation tubulaire dont la longueur est de 4 à 8 cm.La cavité interne de l'appendice est remplie de liquide lymphatique et l'appendice est responsable de l'exercice des fonctions protectrices du corps. Des micro-organismes utiles contribuent à la normalisation de la flore intestinale. Malheureusement, beaucoup ne savent pas exactement où se trouve l'annexe. Il est situé dans la partie inférieure droite de l'abdomen. Si une personne souffre d'une maladie miroir, l'appendice, respectivement, se trouve du côté gauche de la cavité abdominale.

Annexe douloureuse et son emplacement

Note! Parmi tous les pays, il est de coutume aux États-Unis de supprimer une annexe immédiatement après l'accouchement. Les médecins disent que ce processus stocke beaucoup de déchets alimentaires, ce qui affecte négativement l'état de l'organisme. Mais selon diverses études, de telles opérations ont un effet négatif sur le système immunitaire de l’enfant.

Les principales fonctions du processus du caecum

Causes de l'inflammation

Malgré le développement rapide de la médecine moderne, les médecins ne peuvent pas encore déterminer la cause exacte de l’appendicite. On ne connaît que deux facteurs causaux contribuant au développement de la maladie:

  • infection intestinale par des microorganismes pathogènes;
  • obturation de la lumière de l'appendice ou blocage. Dans ce cas, le message disparaît entre la lumière intestinale et l'annexe.

Les facteurs suivants peuvent entraîner un blocage de la lumière:

  • accumulation de matières fécales dans la lumière de l'annexe. Dans ce cas, les matières fécales se solidifient, ce qui peut entraîner une infection;
  • utilisation excessive de diverses graines de fruits ou de graines. Lorsqu'un grand nombre d'os ou de graines pénètrent dans la cavité intestinale, ils peuvent provoquer un blocage.
  • la présence de corps étrangers (le plus souvent - de petites parties de jouets). En règle générale, la présence d’objets étrangers est une cause d’appendicite chez les jeunes enfants, qui gardent constamment tout dans la bouche.

Progression de l'appendicite en l'absence de traitement

Le danger de la maladie est que, sans la fourniture de soins médicaux en temps voulu, le patient peut mourir. Par conséquent, il est extrêmement important de pouvoir reconnaître les premiers signes d’appendicite afin d’éviter des complications graves.

Symptômes caractéristiques

L'appendicite diffère des autres maladies par son développement graduel: pendant les premières heures l'appendice gonfle et se remplit progressivement d'une masse purulente. Sans assistance du chirurgien, l'appendice peut se rompre, mais cela se produit généralement après 2-3 jours. Après une rupture, du pus est versé dans la cavité abdominale du patient, ce qui entraîne l'apparition d'une péritonite. Dans ce cas, l'état du patient est extrêmement grave.

Les principaux symptômes de l'appendicite

Le symptôme le plus courant d'inflammation de l'appendice est une douleur du côté droit de l'abdomen, qui peut changer progressivement de lieu, en montant ou en descendant. Dans de rares cas, la douleur peut être administrée à l'anus ou au dos.

Douleur appendicite

Symptômes associés à prêter attention à:

  • fièvre
  • problèmes avec le travail de l'intestin (diarrhée, constipation);
  • accès de nausée et de vomissements;
  • tension constante des muscles abdominaux du patient;
  • même un contact mineur à l'estomac provoque une douleur intense. Lorsque les jambes sont pressées contre le ventre, elles peuvent se desserrer légèrement.

Les patients âgés et les enfants nécessitent une attention particulière, car aucun ne peut clairement décrire la nature des symptômes. La perte d'appétit chez un enfant, l'inactivité et les pleurs constants peuvent indiquer le développement d'une appendicite. Les personnes âgées risquent un diagnostic tardif de la maladie en raison du fait que leur douleur n'est pas trop prononcée (plus atténuée).

Tableau clinique de la maladie

Fonctions de diagnostic

Aux premiers symptômes suspects, vous devez immédiatement consulter un médecin pour un examen diagnostique, qui ne dure pas très longtemps. Le médecin doit rechercher la cause de l'apparition de sensations douloureuses dans l'abdomen, car les signes d'appendicite peuvent coïncider avec les signes d'autres anomalies de la cavité abdominale. Le diagnostic est nécessairement réalisé en clinique. Pour commencer, le médecin demande au patient son état de santé, écoute les plaintes. À ce stade du diagnostic, vous devez en savoir plus sur les symptômes.

Diagnostic de laboratoire de l'appendicite aiguë

Lors d'une inspection visuelle, il est nécessaire de prendre en compte la posture dans laquelle le patient est couché ou assis, ainsi que la démarche. Le fait est que la douleur qui survient souvent dans cette pathologie peut corriger la posture du patient. Néanmoins, la température corporelle peut être élevée. L'état de la paroi abdominale doit également être évalué et pris en compte. Lors de la palpation de l'abdomen, le médecin doit accorder une attention particulière aux zones au cours desquelles le patient ressent une douleur. Comme indiqué précédemment, l'inflammation de l'appendice est accompagnée de l'apparition d'une douleur aiguë au côté droit de l'abdomen. En tapotant cette partie du corps du patient, le médecin sera en mesure d'identifier l'intensité et la nature de la douleur.

Qu'est ce qui détermine l'exactitude du diagnostic

En plus de l'inspection visuelle, le médecin peut prescrire une analyse en laboratoire de l'urine et du sang, qui est déterminée par le nombre de leucocytes. Si une femme est examinée, le médecin prescrit souvent un test de grossesse. Des analyses similaires permettent de détecter une éventuelle inflammation ou la présence d'adhérences.

Note! Pour obtenir une image plus précise, d'autres types de diagnostics sont nécessaires, tels que la tomodensitométrie, les ultrasons, les rayons X, etc. Grâce à leur aide, les modifications pathologiques des organes internes du patient, y compris l'annexe, peuvent être identifiées.

Échographie sur appendicite

Dans de rares cas, lorsque les symptômes de l'appendicite ne sont pas clairement exprimés, le médecin vous prescrit une procédure de diagnostic supplémentaire: la laparoscopie. Mais avant cela, le patient doit être examiné par un anesthésiste. Sur la base des résultats des tests, le médecin sera en mesure de poser un diagnostic précis. S'il s'agit encore d'une appendicite, une intervention chirurgicale immédiate est nécessaire.

Types d'opérations

Il est à noter que dans certains pays européens, une forme d'appendicite aiguë est traitée avec des médicaments antibactériens. Mais presque partout, une intervention chirurgicale est nécessaire. Cette opération, au cours de laquelle le chirurgien retire l'appendice, s'appelle une appendicectomie en médecine. Il existe deux méthodes pour éliminer un appendice enflammé: la méthode classique et la laparoscopie. Maintenant plus sur chacune des méthodes.

Méthode classique

Il s'agit d'une chirurgie abdominale réalisée sous anesthésie générale. Le médecin fait une petite incision à la surface du péritoine du patient avec un scalpel. Ensuite, le processus est soigneusement retiré et l'incision faite est suturée. La méthode est simple et peu coûteuse, mais après cela, il y a des traces de points de suture sur le corps du patient. Ainsi, pendant la période de récupération, le patient est obligé de prendre des médicaments spéciaux qui absorbent les points de suture.

Traitement chirurgical classique

Laparoscopie

Une autre méthode d'ablation chirurgicale de l'appendice, qui diffère des précédentes blessures légères. La durée de la période de récupération après la laparoscopie est assez courte, mais malgré ces avantages, ce type d’opération présente de nombreuses contre-indications. Par conséquent, lors du choix d'une méthode d'intervention chirurgicale, le médecin doit informer pleinement le patient de tous les risques possibles.

C'est important! Si vous soupçonnez une appendicite, vous ne pouvez pas vous soigner pour soulager les symptômes. Beaucoup de gens appliquent des compresses chaudes ou froides sur le point sensible, prennent des analgésiques. Mais tout cela ne peut qu'aggraver une situation déjà difficile.

Récupération après chirurgie

À la fin de l'opération, le patient se voit attribuer un repos au lit qui doit être surveillé pendant 24 heures. Il est permis de marcher un peu le deuxième jour, mais seulement s'il n'y a pas de complications. Des charges régulières mais modérées peuvent accélérer le processus de récupération et éviter l’apparition d’adhésions. En règle générale, le retrait des sutures postopératoires a lieu 6 à 7 jours après le retrait de l'annexe. Mais pour la formation complète de la cicatrice après l'opération classique prend beaucoup plus de temps (environ 6 mois). Ceci est à condition que le patient se conforme correctement à toutes les exigences des médecins.

Cicatrice après appendicectomie

La période de récupération ne comprend pas seulement l’évitement des efforts physiques intenses. Le patient doit également suivre un régime alimentaire spécial et prendre des médicaments qui accélèrent la guérison des cicatrices. Considérez chacune des étapes de la récupération séparément.

Les médicaments

Différents médicaments sont utilisés pour resserrer les cicatrices postopératoires, chacun se distinguant par sa composition, ses propriétés ou son coût. Mais tous ne pourront pas vous aider dans votre cas, vous devez donc utiliser uniquement les moyens que votre médecin traitant vous a prescrits. Vous trouverez ci-dessous les médicaments les plus couramment utilisés au cours de la période de récupération.

Tableau Préparations pharmaceutiques pour le traitement des cicatrices.

Note! Après la laparoscopie, le patient reçoit son congé dans environ 3-4 jours, après la méthode classique - pas plus tôt que dans une semaine. Tout au long de la période de récupération, qui dure 6 mois, les médecins recommandent de s'abstenir de tout effort physique intense.

Pouvoir

Immédiatement après que l'anesthésie cesse d'agir après la fin de l'opération, le patient commence à souffrir d'une grande soif. Mais boire de l'eau pendant cette période est impossible, vous ne pouvez qu'humidifier les lèvres. Dans de rares cas, en l'absence de force suffisante pour supporter la soif, le médecin peut vous autoriser à boire une petite quantité d'eau bouillie. Si la période de récupération ne s'accompagne pas de complications graves, le patient peut alors manger à partir du deuxième jour. Bien sûr, tout devrait être strictement conforme au plan.

Nutrition après la chirurgie

Le régime après le retrait de l'appendice ressemble à ceci:

  • 1-2 jours après la chirurgie. Dans le régime alimentaire devrait être présent bouillie, soupe faible en gras, eau. Il est nécessaire de manger le deuxième jour après la procédure pour pouvoir commencer le travail du système digestif. Si le patient est incapable de manger seul (il ne lui reste plus aucune force), alors il faut l'aider;
  • au jour 3, il est permis de manger du beurre et du pain de blé dur. Ceci est en plus des produits énumérés ci-dessus;
  • À partir du 4e jour, le patient peut élargir progressivement son menu en ajoutant divers produits. Bien entendu, toutes les actions doivent être coordonnées avec votre médecin.

Comment manger après la chirurgie

Au cours de la période de récupération qui suit l’élimination de l’annexe, il est extrêmement important de suivre toutes les recommandations du médecin et de l’informer de tout symptôme suspect pouvant survenir. L'utilisation d'aliments nocifs, de tabac et d'alcool devrait être abandonnée, car cela ne ferait que ralentir le processus de guérison. Un traitement approprié accélérera non seulement le processus de récupération, mais préviendra également les complications graves.

Ces produits devront être abandonnés.

Complications de l'appendicite

Malgré le développement de la médecine moderne, il n’est pas toujours possible d’éviter des conséquences graves. Ne pas suivre les recommandations du médecin ou faire des erreurs pendant la chirurgie peut entraîner diverses complications, notamment:

  • saignements internes, ce qui affectera négativement le travail du système cardiovasculaire. Une suture ou une inattention incorrecte du chirurgien qui a effectué l'opération peut provoquer une perte de sang;

Classification des complications postopératoires

Le développement de processus adhésifs dans l'abdomen conduit souvent à des fistules. Cela nécessite un traitement supplémentaire. Il convient de noter que la plupart des complications peuvent être évitées en suivant toutes les prescriptions du médecin pendant la période de récupération.