Qu'est-ce que l'appendicite et la péritonite et quelles sont leurs conséquences?

Pour comprendre l'essence de la maladie, il est nécessaire de bien comprendre les caractéristiques de la physiologie et de l'anatomie d'un organe.

Une annexe (également appelée appendice) est une petite formation qui s’étend de la paroi du gros intestin, plus précisément de sa partie aveugle.

Ce ne serait pas surprenant, mais ce «ver» remplit, étant en bonne santé, des fonctions importantes dans le corps humain. Tout d’abord, c’est une fonction protectrice. Dans la paroi de cette partie de l'intestin se trouvent de nombreuses formations lymphoïdes, ce qui représente un nombre considérable de cellules immunitaires.

Principal sur la maladie

À l'aide d'un processus dans lequel une grande quantité de «bonne» flore habite, une certaine partie de la digestion de la nourriture végétale est effectuée. On peut dire que l'annexe est une «ferme» pour les bactéries bénéfiques comme le lacto, le bifidus et d'autres micro-organismes. Tout cela est dû au fait que sa cavité est pratiquement isolée du contenu du reste de l'intestin.

C'est pourquoi les personnes avec un organe distant sont beaucoup plus difficiles à récupérer après tout empoisonnement, infection par une infection intestinale, et aussi beaucoup plus faciles à attraper.

L'inflammation de cet organe s'appelle une appendicite.

L'appendicite, tout d'abord, est un diagnostic complètement mauvais, comme beaucoup d'entre nous le considéraient. C'est une maladie chirurgicale grave de la cavité abdominale, qui nécessite l'intervention immédiate d'un chirurgien. La prévalence de cette pathologie varie de 85 à 95% chez tous les patients admis avec les symptômes d '"abdomen aigu" à l'hôpital chirurgical, occupant ainsi une place de choix dans la liste de toutes les pathologies chirurgicales aiguës.

Le diagnostic d'appendicite n'est rien d'autre qu'une inflammation de l'appendice du côlon. Le plus souvent, les personnes jeunes sont malades, parmi les femmes malades, les femmes âgées de 20 à 40 ans l’emportent.

Il existe deux formes de cette maladie: chronique et aiguë. L'importance clinique est la dernière. Étant donné que, souvent, le fait de ne pas recevoir les soins médicaux en temps voulu entraîne des conséquences graves, telles que: une péritonite, un abcès dans la cavité abdominale et une infiltration péri-appendiculaire.

L'appendicite aiguë est une maladie caractérisée par des modifications inflammatoires, voire nécrotiques, des parois de l'appendice, à laquelle conduit le soi-disant «blocage» de sa lumière, généralement des masses fécales ou du laitier, alors que les bactéries sont essentielles à la survenue du processus pathologique.

L'appendicite chronique est une forme rare de la maladie, qui se développe après une forme aiguë évoluant lentement ou contre d'autres maladies des organes abdominaux. Pour cette forme, contrairement aux modifications aiguës, ce ne sont pas les modifications inflammatoires-nécrotiques qui sont caractéristiques, mais les modifications atrophiques-sclérotiques, c-à-d. Cicatricielles de la paroi. Malgré la mention de la forme chronique de la maladie dans la plupart des publications médicales en langue russe, de nombreux médecins nient complètement son existence.

Symptômes de l'appendicite

Tout le monde se souvient des symptômes et des principes du diagnostic élémentaire de la forme aiguë, de l'avis de la plupart des chirurgiens praticiens, car il n'existe aucune assurance contre ce mal.

Les principaux symptômes de l'appendicite sont tous les symptômes de "l'abdomen aigu":

  • La douleur résultant de l’inflammation du péritoine, qui s’étend le long des côtes et à travers celle-ci, est une terminaison nerveuse et des vaisseaux très sensibles. En conséquence, dans les premières heures de la maladie, il est difficile pour un patient de déterminer la projection exacte de sensations désagréables. Initialement, la douleur apparaît dans l'estomac, puis "migre" dans tout l'abdomen, puis "s'arrête" au-dessus de la projection estimée du processus. Dans la littérature médicale, cette caractéristique de la douleur de l'appendicite est appelée le "symptôme de Kocher".
  • Diminution ou manque complet d'appétit, le symptôme suivant le plus fréquent de la maladie
  • Fièvre légère (37-38 ° C)
  • Nausée, vomissements. La particularité des vomissements dans l'appendicite est son unique. Vomissements de nature réflexe, n'apporte aucun soulagement au patient.
  • La diarrhée, la polyurie (mictions fréquentes) sont également des symptômes réflexes apparaissant en réponse à une inflammation sévère et à une douleur dans le corps.
  • Tachycardie (augmentation du nombre de contractions cardiaques), tachypique (respiration rapide) et même augmentation de la pression artérielle.
  • La littérature médicale identifie également un large éventail de symptômes associés à la localisation du processus chez chaque patient, par exemple, en position rétropéritonéale, une personne présente des symptômes identiques à l'apparition d'une colique rénale.

Il est très important de savoir que l’estomac ne fait pas toujours très mal, car la maladie est souvent accompagnée de douleurs sourdes, voire de sensations désagréables... dans le bas du dos!

Caractéristiques de l'appendicite chez les enfants

La douleur abdominale est un symptôme assez commun chez les enfants. C'est pourquoi les parents, en se plaignant de leur progéniture de douleurs abdominales, ne tiennent pas compte de la possibilité de développer une inflammation du processus vermiforme chez l'enfant.

Les parents doivent toujours garder à l'esprit que les douleurs abdominales doivent toujours être alarmantes. La première chose à faire est de faire examiner l'enfant par un pédiatre afin qu'il exclue la possibilité d'une pathologie chirurgicale.

Le petit âge du patient est particulièrement dangereux et difficile à diagnostiquer. L'enfant n'est pas toujours capable de décrire correctement et correctement les symptômes présents. Dans certains cas, les enfants peuvent cacher le niveau de douleur pour éviter de consulter leur médecin.

Mais heureusement, l'appendicite n'est pas une maladie typique chez les enfants du groupe d'âge plus jeune.

Le plus souvent, ils tombent malades et sont adolescents. Les nourrissons sont moins susceptibles de souffrir de la maladie, probablement en raison de la nature du régime alimentaire et du développement insuffisant du processus.

Les signes significatifs du développement de la maladie chez les enfants seront:

  • Douleur abdominale - la douleur se concentre le plus souvent dans la région ombilicale.
  • Détérioration de l’état du bébé - arrête de jouer, devient lent, l’appétit diminue, jusqu’à un refus total de manger, des vomissements accompagnés de nausées, qui ne soulagent pas, sont possibles.
  • En touchant légèrement la paroi abdominale, l’enfant peut pleurer, crier et commencer à tourner.
  • La fièvre n'est pas un syndrome spécifique de cette maladie.

Diagnostic de la maladie

Pour établir le diagnostic "d'appendicite aiguë", on utilise des méthodes de recherche physiques, de laboratoire et instrumentales.

Les méthodes physiques comprennent:

  • Détection de la douleur dans la zone de la projection de l'appendice, en appuyant dans la zone de la projection de la zone pathologique et du retrait brusque du bras. Cette technique dans la littérature s'appelle le symptôme de Shchetkin-Blumberg.
  • Tension et résistance des muscles de la paroi abdominale antérieure.
  • Dans les cas difficiles à diagnostiquer, ainsi que dans la pratique pédiatrique, un examen numérique du rectum est obligatoire, dans lequel le chirurgien identifie la douleur de la paroi antérieure de l'ampoule rectale.

Sans surprise, les méthodes de laboratoire viennent au premier plan dans le diagnostic de cette pathologie.

  • Examen histologique postopératoire de l'organe prélevé.
  • Analyses de sang générales et biochimiques, l'analyse d'urine ne peut indiquer que la présence d'une inflammation dans le corps sans preuve fiable de maladie intestinale.
  • Récemment, des scientifiques ont prouvé qu’avec la destruction de la paroi intestinale lors d’une analyse biochimique du sang, il était possible d’identifier un taux élevé de bilirubine.
  • Échographie, peut révéler la présence de liquide libre dans la cavité abdominale, infiltration, abcès.
  • Examen radiographique
  • La recherche Irrigoskopichesky, à la suspicion sur la chronisation du processus.
  • Laparoscopie diagnostique, dans les cas difficiles
  • Tomographie par ordinateur.

Souvent, le taux de leucocytes augmente dans le sang, les érythrocytes ne peuvent apparaître dans l'urine qu'en cas de transition de l'inflammation vers les organes du tractus urogénital, ce qui peut indiquer indirectement une lésion destructive du processus.

Les examens instrumentaux, ainsi que les tests de laboratoire, n'ont qu'une importance mineure dans le diagnostic, mais peuvent être utilisés en cas de suspicion de complications.

Le traitement le plus couramment utilisé

Avant l'hospitalisation, il est strictement interdit d'utiliser la chaleur locale (bouillottes, compresses) sur le site de la projection appendiculaire, d'injecter des drogues, ainsi que d'autres analgésiques, d'utiliser des laxatifs et des lavements.

Le traitement commence par une perfusion de solution de NaCl, complétant par voie parentérale des agents antibactériens à large spectre.

L'algorithme subséquent des actions du médecin dépend de la présence ou non d'une perforation de l'annexe. Si le patient indique que ses symptômes le dérangent moins d'une journée, on peut supposer que le risque de perforation n'est pas élevé. Pour ces patients, une antibiothérapie rationnelle est optimale. Ce groupe de patients est encore une autre chirurgie.

Dans ce cas, lorsque le patient indique le début des symptômes exprimés il y a plus d'un jour. Cette catégorie présente un risque très élevé de perforation de l’appendice et donc un risque énorme de développer la complication la plus terrible de l’appendicite - la péritonite.

Une hospitalisation tardive et, par conséquent, le retard d'une intervention chirurgicale compliquent le déroulement de l'opération, augmentent son volume, compliquent la future rééducation. Le risque de complications postopératoires est multiplié par plusieurs.

En outre, le retard dans la fourniture d'une assistance qualifiée en cas de maladie rend difficile le traitement conservateur. Le traitement conservateur ou non chirurgical est l’utilisation de médicaments antimicrobiens par voie parentérale, le drainage de la cavité abdominale en présence de péritonite, la détoxication et les analgésiques.

Cependant, les médecins sont en désaccord sur le traitement non chirurgical. La plupart des médecins préconisent l'excision urgente d'un appendice enflammé sans application préalable d'autres méthodes de traitement.

Les patients sans perforation de l'annexe doivent être traités avec des médicaments antibactériens pendant un jour ou moins.

Un seul médicament antibactérien est administré avant la chirurgie afin de réduire le risque de complications purulentes postopératoires.

En cas d'appendicite perforée, le traitement antibactérien prend en fait deux semaines, ce qui entraîne d'importantes améliorations cliniques et de laboratoire, notamment la normalisation de la température, l'amélioration du fonctionnement des organes digestifs, la diminution de la RSE et la diminution du nombre de leucocytes dans le sang.

Si nous observons une amélioration significative de l'état du patient entre 5 et 7 jours de maladie, il est recommandé de passer aux préparations à usage interne sous forme de comprimés, de gélules ou de suspensions. Sous cette forme, et termine le cours de l'application.

Il convient de rappeler que le diagnostic d '«appendicite aiguë» implique le transfert urgent d'un patient en vue de son hospitalisation dans un hôpital chirurgical avec une intervention chirurgicale d'urgence supplémentaire. L'opération d'enlèvement de l'appendice enflammé s'appelle "appendicectomie".

Complications de la maladie

Dans de nombreux cas, l'appendicite est compliquée d'une péritonite diffuse.

La péritonite est dans son essence une complication très redoutable. Conséquences, qui peuvent même parfois être fatales, car sans infection, le sang peut être contaminé, entraînant une septicémie. Cette pathologie nécessite un transfert urgent du patient vers l'unité de soins intensifs et la fourniture de soins chirurgicaux et thérapeutiques d'urgence.

L'infiltrat appendiculaire peut aussi être une complication assez grave. C'est moins compliqué que la péritonite, mais une attitude négligente peut entraîner une défaite non moins grave.

Parfois, cette maladie est compliquée par l'apparition d'ulcères dans divers organes du corps, en particulier leur apparition dans le foie et le pancréas est caractéristique.

Les abcès sont particulièrement les abcès de l’espace de Douglas (espace utérin rectal) t, c’est-à-dire situés dans le bassin. Ces formations pathologiques sont très dangereuses, elles peuvent conduire à de graves maladies purulentes-inflammatoires du rectum, des organes génitaux, du système urinaire. La conséquence lointaine de ce qui peut même être l'infertilité!

Le péliflebitis peut être une complication terrible. L'apparition de ce qui est extrêmement défavorable pronostique.

Les effets à distance sont les fistules intestinales, les adhérences, les sténoses.

En outre, il existe encore des complications après la chirurgie de l'excision de l'annexe:

  • Hématomes
  • Éducation purulente
  • Fistule
  • Saignement
  • Dommages causés aux organes et tissus adjacents

Mais heureusement, le traitement de cette maladie dans la plupart des cas se termine très bien. Avec des soins médicaux opportuns, le risque de décès ne dépasse pas 1% pour la variante non perforée et pas plus de 3% à 4% en cas de perforation.

Malheureusement, ce diagnostic est assez dangereux pour les personnes âgées. Forces de compensation du corps, qui sont considérablement affaiblies.

Péritonite avec appendicite

La péritonite dans l'appendicite - une complication dangereuse qui se produit dans la forme avancée de l'appendicite, nécessite une intervention médicale urgente. Sinon, le début de la mort n'est pas exclu. Une complication similaire peut également survenir chez les femmes pendant la grossesse, en raison d'un système immunitaire affaibli.

Étiologie

Les cliniciens identifient les facteurs prédisposants les plus courants de cette maladie:

  • ignorer le traitement d'apparence d'appendicite;
  • appendicite phlegmoneuse aiguë;
  • rupture de l'appendice;
  • complications après l'accouchement ou l'avortement;
  • une pancréatite;
  • obstruction intestinale aiguë;
  • maladie inflammatoire pelvienne.

Une péritonite peut souvent survenir après une intervention chirurgicale dans la cavité abdominale. Des blessures ou des blessures graves peuvent également affecter cette complication.

Une appendicite avec péritonite peut souvent provoquer une perforation des parois de l'estomac ou des intestins.

Classification

Une complication telle qu'une appendicite aiguë tend à progresser très rapidement. Les étapes suivantes du développement du processus pathologique sont les suivantes:

  • stade catarrhal (dans ce cas, les processus inflammatoires ne s'étendent pas au-delà de l'annexe);
  • stade destructeur.

Au stade destructeur, l'inflammation s'étend au-delà de l'annexe, ce qui conduit souvent à une péritonite.

Cette complication a deux formes:

  • local (lorsque l'inflammation est localisée dans une zone spécifique);
  • déversement (lorsque l'inflammation s'étend à toute la cavité abdominale).

Symptomatologie

La péritonite appendiculaire a des symptômes très similaires avec une appendicite aiguë. Le symptôme le plus courant de la péritonite est une très forte douleur à l'abdomen.

De plus, les signes suivants doivent être soulignés:

  • essoufflement fréquent;
  • perte d'appétit;
  • troubles intestinaux;
  • problèmes de miction;
  • gonflement;
  • fièvre et fièvre;
  • palpitations cardiaques;
  • évanouissement.

Le tableau clinique est souvent complété par des nausées et des vomissements. Le vomi peut avoir une teinte verdâtre. Au fil du temps, la couleur des vomissements peut devenir jaunâtre et présenter des impuretés dans le sang.

Les symptômes de péritonite dans l'appendicite peuvent survenir aux premiers stades de la grossesse. Chez la femme, la manifestation d'un tel tableau clinique peut être moins prononcée, les sensations douloureuses sont périodiques.

Diagnostics

Pour diagnostiquer une péritonite avec appendicite, vous devez consulter un gastro-entérologue. Au cours d'une telle maladie, un diagnostic opportun est très important, car il peut prévenir les complications ultérieures.

Pour le diagnostic de péritonite dans l'appendicite, utilisez de telles études de laboratoire et de diagnostic:

  • analyse générale du sang et de l'urine;
  • radiographie et échographie;
  • ponction de la cavité abdominale (collecte de liquide pour détecter les maladies infectieuses);
  • tomographie par ordinateur.

Le diagnostic de cette maladie chez la femme enceinte est compliqué, car avec la croissance de l'utérus, les organes internes se déplacent et la localisation des modifications de la douleur.

Les études de diagnostic de cette maladie chez la femme enceinte sont presque les mêmes que les méthodes de diagnostic standard.

Traitement

Une appendicectomie est nécessaire - une opération pour enlever une appendicite.

Après l'opération, des antibiotiques doivent être prescrits pour prévenir le développement de complications. En cas d'accumulation de pus dans la cavité abdominale, des tubes de drainage sont insérés.

Le régime est important après le retrait de l'appendicite. Le respect du régime alimentaire est nécessaire, sinon des complications graves peuvent se développer. Les régimes alimentaires sont généralement prescrits par les médecins traitants ou les nutritionnistes, cette nutrition étant individuelle.

Le premier jour postopératoire, il est autorisé à prendre:

  • thé faible avec du sucre;
  • pas de gelée aigre.

Les deuxième et troisième jours postopératoires, il est permis de diversifier son alimentation avec de tels produits:

  • purée de pommes de terre à base d'eau;
  • riz bouilli;
  • divers bouillons à base de viande maigre;
  • yaourts faibles en gras sans additifs.

Dans les jours suivants, les aliments suivants peuvent être inclus dans le régime:

  • viande maigre (généralement du poulet);
  • produits laitiers faibles en gras;
  • divers fruits secs;
  • pommes cuites au four;
  • bouillie (gruau, sarrasin, riz).

Ces fruits et légumes sont autorisés:

  • les carottes;
  • courgette;
  • citrouille;
  • betterave
  • la pêche;
  • fraise et framboise;
  • oranges et mandarines.

Il est fortement recommandé d'utiliser beaucoup de liquide pour rétablir l'équilibre hydrique du corps et guérir les sutures internes.

Après une péritonite dans l'appendicite, il convient de refuser de tels produits:

  • aliments frits, fortement salés, fumés, épicés et gras;
  • ketchup, mayonnaise et diverses épices;
  • haricots et pois;
  • tomates et poivrons;
  • viandes et poissons gras;
  • diverses pâtisseries et pâtisseries;
  • boissons gazeuses;
  • l'alcool

Complications possibles

Si le traitement n'est pas instauré à temps, des conséquences graves peuvent en résulter:

  • gangrène intestinale;
  • la septicémie;
  • adhérences intra-abdominales;
  • encéphalopathie hépatique.

Prévention

La péritonite dans l'appendicite étant une complication, il n'y a pas de mesures préventives spécifiquement ciblées. Il est nécessaire de respecter les recommandations générales concernant les règles d'un mode de vie sain et de rechercher une aide médicale en temps utile.

Si le traitement n'est pas instauré à temps, il est non seulement possible de développer des comorbidités, mais également une issue fatale.

Appendicite. Causes, symptômes et types

Qu'est-ce que l'appendicite?

Causes de l'appendicite

Anatomie de l'appendice

Causes de l'appendicite aiguë

Nom du groupe et habitat

Flore intestinale pathogène, normalement présente dans la lumière de l'annexe, mais ne causant pas de préjudice. Sous l’influence des facteurs de départ, les représentants de cette flore s’activent et deviennent pathogènes.

  • E. coli;
  • entérocoque;
  • Escherichia;
  • pseudomonades;
  • Klebsiella.

Flore pyogénique qui, sous l'action de facteurs déclencheurs, provoque une inflammation purulente.

La flore spécifique impliquée dans le développement de l'appendicite aiguë est extrêmement rare. Pour l'activer, aucun déclencheur n'est nécessaire, car cette flore est initialement pathogène.

  • Shigella - microbes responsables de la dysenterie;
  • salmonella typhi - provoque la fièvre typhoïde;
  • Mycobacterium tuberculosis - provoque une tuberculose (dans ce cas, l'intestin).

Signes d'une appendicite aiguë

Douleur appendicite

De quel côté se trouve l'appendicite?

Nom du poste atypique

L'emplacement de l'annexe

L'annexe est située derrière le caecum.

La douleur est également localisée à droite, mais elle a un caractère sourd et terne.

Position ascendante (ou sous-hépatique)

Le processus vermiforme est dirigé non pas vers le bas, mais vers le haut.

Le syndrome douloureux est ressenti par le patient à droite, mais pas dans le bas de l'abdomen, dans sa partie supérieure. Parfois, la douleur est localisée sous l'arc costal, directement sous le foie.

L'annexe est située dans le bassin.

Les douleurs sont cousues ou douloureuses, peuvent être localisées dans le bas de l'abdomen à droite ou au-dessus du pubis. Imitent souvent une inflammation des organes génitaux internes.

On l'observe extrêmement rarement dans la position gauche du caecum.

La douleur est localisée dans la fosse iliaque gauche, c'est-à-dire dans le bas de l'abdomen, à gauche.

Le processus vermiforme est décalé vers la ligne médiane.

Les douleurs se distinguent par leur intensité prononcée et leur début orageux. Au début, ils sont diffus, puis ils se concentrent autour du nombril. Les symptômes appendiques sont maximaux.

Causes et symptômes de la péritonite avant ou après le retrait de l'appendicite

L'appendicite est une maladie accompagnée d'une inflammation de l'annexe. La maladie entraîne la formation de complications et l’une d’elles est la péritonite. L'appendicite à elle seule ne présente pas un grand danger. Cependant, en cas d'opération intempestive ou de comportement incorrect, un certain nombre de complications se forment. Péritonite - inflammation du péritoine. La complication est une conséquence de la rupture de l'annexe. Le contenu de l'appendice pénètre dans la cavité abdominale et provoque un processus inflammatoire. La péritonite avec appendicite nécessite l’aide immédiate d’un médecin. Les substances nocives emprisonnées dans la cavité abdominale ont un effet négatif sur le travail de tout l'organisme. L'état de péritonite du patient se détériore rapidement.

Si le temps ne supprime pas l'appendicite, du pus peut pénétrer dans la cavité abdominale.

Causes profondes des complications

Les causes et les facteurs prédisposants de la péritonite sont énumérés dans le tableau.

Dans la plupart des cas, la conséquence est formée dans le contexte de l’absence de traitement rapide. L’hôpital doit communiquer immédiatement avec l’apparition des premiers signes d’appendicite. La maladie est accompagnée de:

  • sensation douloureuse dans le côté droit de l'abdomen;
  • nausée et réflexe nauséeux prononcé;
  • fièvre

Dès que vous ressentez une douleur à l'abdomen et que vous soupçonnez une appendicite, consultez immédiatement un médecin.

  • augmentation de la température corporelle jusqu'à 39 degrés;
  • mauvais tractus intestinal;
  • contraction de la cavité abdominale lors de la palpation de la zone touchée.

En présence de ces symptômes devrait consulter immédiatement un médecin. Sinon, l'appendice éclatera et le contenu tombera dans la cavité abdominale. Cela provoque l'apparition du processus inflammatoire - péritonite.

Classification de la péritonite

La maladie est classée en fonction du stade du cours. Les médecins allouent:

  • stade catarrhal de la péritonite;
  • stade destructeur.

Les symptômes de la péritonite peuvent être très différents

Les complications sont extrêmement dangereuses pour le patient. La pathologie peut aussi être:

Avec la forme renversée, la complication n’a pas de localisation claire. Le contenu de l'annexe est réparti dans toute la cavité abdominale.

Ce type de déviation représente un danger mortel pour le patient, car tous les organes internes sont impliqués dans le processus inflammatoire.

La péritonite renversée dans l'appendicite provoque une augmentation rapide des signes d'intoxication. L'état du patient se détériore. L'assistance devrait être fournie rapidement.

La péritonite locale dans l'appendicite est caractérisée par une localisation claire de l'infiltrat. La maladie survient généralement sous une forme aiguë. Pendant un certain temps, la condition peut rester satisfaisante.

La péritonite est très dangereuse, car l’infection peut toucher toute la cavité abdominale.

Clinique de violation

Les symptômes de complications ressemblent beaucoup aux signes d'appendicite. Cependant, les manifestations sont plus prononcées. La douleur dans la péritonite provoque une gêne grave. La condition devient insupportable. Symptôme localisé dans le bas de l'abdomen.

Le syndrome douloureux actuel augmente avec la marche et la pression sur la zone touchée. Périodiquement, une légère amélioration du bien-être. Cependant, cela ne signifie pas que vous n’avez pas besoin d’aller chez le médecin. La péritonite est également accompagnée de:

  • flatulences;
  • tension de la paroi abdominale antérieure;
  • augmentation de la température corporelle;
  • fièvre
  • faiblesse grave;
  • rythme cardiaque rapide;
  • difficulté à respirer;
  • diminution de l'appétit;

Les vomissements sévères avec péritonite sont assez fréquents

  • difficulté avec la défécation;
  • nausées et vomissements.

En présence de péritonite accumule une grande quantité de liquide dans la cavité abdominale. Les pulsions émétiques au cours des complications aux premiers stades sont rares. Peu à peu, le patient est malade plus souvent.

Le contenu de l'estomac est présent dans le vomi. Le fluide a une teinte verdâtre spécifique. Au fil du temps, la couleur devient jaunâtre. Il y a un mélange de sang. Le symptôme ne donne pas de soulagement au patient.

Les vomissements sont abondants avec la péritonite. La température monte à 39 degrés. Le patient a constamment de la fièvre et se met à chauffer. Faiblesse grave accompagnée d'une pré-perte de conscience. L'appétit des malades est absent.

Des palpitations cardiaques peuvent également se produire

En cas de complication, le patient présente une tachycardie sévère. Avec une forme locale de pathologie, le patient reste dans une capacité de travail normale pendant une longue période. Les symptômes vont augmenter progressivement.

Des complications telles que la péritonite dans l'appendicite provoquent une gêne considérable pour le patient. Il est nécessaire d'appeler le médecin avant une détérioration significative de la santé.

Méthodes de diagnostic

Seul un médecin peut diagnostiquer une péritonite. Il est impossible de le faire seul. Il est important que le diagnostic soit établi rapidement. Sinon, le risque de septicémie ou de choc septique est élevé.

En cas de diagnostic tardif et de début de traitement, tous les organes internes peuvent être affectés. En outre, la pression artérielle du patient est fortement réduite.

Pour un diagnostic précis, il est important de faire passer du sang et de l'urine à des fins d'analyse.

Tout d'abord, le médecin examine le patient. Sur la base de la collecte du tableau clinique, un diagnostic préliminaire est établi. Pour confirmer le patient reçoit une référence à:

  • analyses de sang et d'urine;
  • Échographie des organes abdominaux;
  • Radiographie des organes abdominaux;
  • Scanner;
  • ponction de la cavité abdominale.

Un test sanguin de péritonite permet de confirmer la présence d'un processus inflammatoire dans le corps. La méthode de diagnostic la plus efficace est l’échographie. L'étude aide à examiner l'état des organes internes.

La ponction avec une péritonite est due à l'introduction d'une aiguille mince. La méthode vous permet de prendre le fluide d'étude et de l'étudier pour détecter la présence d'infections.

La laparoscopie avec péritonite est recommandée extrêmement rarement. Habituellement, la violation est confirmée lors de l'échographie. Cette méthode permet également un diagnostic différentiel.

Avec la péritonite, la ponction abdominale est souvent réalisée pour le diagnostic.

Traitement des complications

Il est strictement interdit d'établir le diagnostic final et l'hospitalisation:

  • appliquer un coussin chauffant sur l'estomac;
  • appliquer des compresses à l'estomac;
  • prendre des médicaments pour soulager la douleur;
  • utiliser des médicaments pour soulager les selles.

Le traitement commence par la prise de médicaments antibactériens. Le traitement le plus efficace consiste en une visite précoce chez le médecin.

Quel que soit le stade de la péritonite, le traitement comprend plusieurs étapes:

  • intervention chirurgicale;
  • laver la cavité abdominale;
  • drainage de la cavité abdominale.

Le traitement est possible seulement opératoire.

En présence d'une annexe enflammée, le patient est prescrit uniquement une intervention chirurgicale. Prendre des médicaments, malheureusement, n’est pas efficace. Après le retrait de l'annexe, il est nécessaire de laver la cavité abdominale. Cela aide à prévenir le développement de l'infection.

Le médecin au cours de l'opération définit le tube de drainage. Cela est nécessaire pour que le liquide sorte de la cavité abdominale.

Avec la péritonite, de nombreux médecins préfèrent la laparotomie médiane. On pense que cette méthode de traitement est la plus sûre. C'est pour cette raison qu'il est souvent attribué aux enfants.

Période de rééducation

Après l'opération, tout le succès dépend de la période de réadaptation. Pour réduire les risques de complications et de récidives, il est nécessaire de respecter scrupuleusement toutes les recommandations du médecin. Pour cela, il est recommandé:

  • suivre un régime;
  • rester au lit;
  • renoncez à l'effort physique et à la musculation.

Il est très important de supprimer tous les aliments frits et salés de l’alimentation.

Le patient devrait reconsidérer son mode de vie. Il est strictement interdit de manger des aliments nocifs et gras. Nourriture pré-bouillie. Exclus du régime:

  • la conservation;
  • frit
  • nourriture salée;
  • aliments à assaisonnement élevé;
  • les sauces;
  • marinades.

Manger devrait avoir lieu souvent, mais en petites portions. Il est strictement interdit de boire des boissons alcoolisées. Toute la période de rééducation, le patient doit se conformer au repos au lit. Vous ne pouvez pas soulever des poids et exercer. Si les prescriptions du médecin ne sont pas suivies, le risque de complications augmentera.

Vous découvrirez les caractéristiques de la manifestation et du traitement de la péritonite dans cette vidéo:

Mesures préventives et pronostic

Il n’existe pas de règles préventives spéciales. La péritonite est une complication fréquente de l'appendicite. La seule condition pour réduire le risque de déviation est de maintenir un mode de vie sain et de consulter un médecin en temps voulu.

Le patient doit consulter régulièrement le médecin pour la prévention. En cas de symptômes désagréables, appelez le médecin immédiatement.

Le pronostic de l'appendicite avec péritonite n'est favorable qu'avec un accès rapide à un médecin. Cela peut réduire le risque de développer des complications supplémentaires. Il est impossible d'ignorer catégoriquement les signes désagréables.

Un pronostic moins favorable pour un traitement tardif chez le médecin. Dans ce cas, le processus inflammatoire commencera à se propager à d'autres organes internes. Risque élevé de complications.

Quel est dangereux appendicite purulente

Si vous ignorez tous les symptômes de la maladie et que, à terme, vous ne remarquez pas une appendicite purulente, il s’ensuit de graves complications pouvant entraîner une détérioration générale de la santé humaine et même sa mort. La suppuration de l'organe ne se dissout pas d'elle-même, après quoi l'appendice se rompt. Après cela, le patient peut développer une péritonite, ce qui se produit le plus souvent, ainsi qu'une bactériémie, une pyléphlébite et d'autres conséquences irréversibles.

Il est à noter qu'une personne doit faire attention aux moindres changements dans le corps, à la douleur dans la région iliaque et à une élévation abrupte de la température. Si cela n'est pas fait, les modifications nécrotiques ne se manifesteront d'aucune façon, car la mort des terminaisons nerveuses dans les tissus se produit.

Symptômes de rupture de l'appendice

Tôt ou tard, l'appendicite purulente se rompt nécessairement, après quoi le pus est versé dans la cavité abdominale. Cette condition ne peut pas être manquée, car elle s'accompagne d'une douleur vive et aiguë.

Une rupture annexe est accompagnée de:

  • coupant tout l'abdomen, qui sont ensuite localisés dans le droit et ses parties;
  • augmentation rapide de la température corporelle;
  • le patient présente des symptômes courants d’intoxication (nausées, vomissements, faiblesse, perte de sommeil et appétit);
  • le patient peut être dérangé par la tachycardie, les vertiges, la chair jusqu'à perdre conscience.

Après la mise en œuvre rapide de toutes les procédures de diagnostic, la victime est envoyée pour une intervention chirurgicale. En tout cas, une telle complication de l'appendicite, comme sa rupture, ne passe pas sans laisser de trace pour l'organisme. Cependant, la qualité des soins médicaux peut minimiser tous les problèmes ultérieurs.

Péritonite

La péritonite purulente après une rupture appendiculaire est la complication la plus courante. L'intoxication du corps due à la libération de pus dans la cavité abdominale se produit rapidement, il y a plusieurs stades de la maladie.

  1. Immédiatement après la rupture du processus vermiforme et la libération de pus, tous les tissus adjacents sont irrités. La douleur devient permanente et s'étend à toutes les parties de l'abdomen. Une personne est préoccupée par les ballonnements, les nausées, des vomissements incontrôlables qui peuvent se rejoindre.
  2. Dans un deuxième temps, l’état du patient commence apparemment à s’améliorer. Cela est dû à l’atrophie des terminaisons nerveuses affectées par le pus. La victime peut se sentir pratiquement en bonne santé, la douleur a complètement disparu, elle ne craint plus les ballonnements. La seule chose sur la peau peut apparaître de la sueur collante, il y a une augmentation du pouls et de l'obstruction intestinale.
  3. La troisième étape est caractérisée par le pic rapide des symptômes d'intoxication. Il y a tous les signes de péritonite purulente, divers troubles dyspeptiques. La température corporelle monte à haute altitude, la douleur n'est pas vive, mais constante. Une personne s'inquiète de la formation de gaz, d'un gonflement important.
  4. Le quatrième stade, également appelé terminal, conduit souvent à la mort. Il se caractérise par des vomissements indomptables, une obstruction intestinale complète et de forts signes d'intoxication. Les organes vitaux commencent à souffrir (tels que le foie, le cœur, les reins et le système pulmonaire). Souvent, à ce stade, le patient n’est plus aidé.

Dans tous les cas, il est plus facile de prévenir la péritonite que de la traiter par la suite. C'est pourquoi il est si important de demander l'aide de médecins. Cependant, pour l'organisme, pas un seul stade de cette maladie ne passe sans laisser de trace.

Complications dues à la péritonite

En plus de la mort, qui est assez rare en présence de la médecine moderne, la péritonite peut être un catalyseur pour le développement d'autres maladies désagréables qui constituent également une mortalité dangereuse.

Les patients atteints de cette maladie sont diagnostiqués avec:

  • lésions septiques purulentes des organes voisins;
  • divers abcès;
  • la gangrène;
  • insuffisance rénale et hépatique.

Pour prévenir de tels troubles, il est nécessaire de rappeler que vous devez être attentif au corps, surtout si les antécédents sont aggravés. Seul un traitement de qualité de l'appendicite empêchera la nécrose du processus.

Bactériémie

La bactériémie est une autre complication de l'appendicite purulente. Elle se caractérise par la présence de bactéries dans le sang et par une infection qui y pénètre par les vaisseaux de l'organe touché. La présence d'un problème aidera à identifier un test sanguin indiquant si l'agent pathogène y est présent ou non. Avec un traitement opportun, le pronostic est favorable, la maladie est éliminée à l'aide d'antibiotiques et d'anti-inflammatoires.

Pylephlebitis

La pyléphlébite est une inflammation aiguë suivie de la suppuration de la veine porte, qui conduit à la plus forte intoxication du corps. Le pronostic du traitement laisse à désirer, car dans 9 cas sur 10, le décès est dû à une septicémie de tous les organes et tissus. La maladie est la foudre, dans ce cas, la mort survient en quelques heures et peut être prolongée, auquel cas la personne en souffre dans un délai d'un mois.

Prévention

Pour faire éclater une appendicite, vous devez quand même essayer. Si vous ignorez tous les signaux du corps, ne faites pas attention à la douleur et aux fluctuations de température inattendues, les complications ne vous feront pas attendre. Pour que cela ne se produise pas, il est nécessaire de procéder à des examens médicaux réguliers et, en cas de détérioration et de bien-être, de consulter un médecin.

En cas de problème congénital, il est recommandé d'examiner régulièrement l'enfant afin de passer les tests nécessaires.

Bien sûr, toutes les maladies ne peuvent être évitées. Mais porter une attention particulière à votre corps et en prendre soin réduira considérablement tous les risques liés à de nombreux problèmes. Une prévention de haute qualité aidera à prévenir de nombreuses maladies.

La péritonite, l'une des complications les plus dangereuses de l'appendicite

Quelle est l'appendicite et quels sont ses symptômes

Appendicite - une maladie qui est exprimée dans l'inflammation de l'annexe. Une annexe est une partie atrophiée du côlon. L'annexe est similaire à un tube creux en forme de ver. Il est formé entre le côlon et l'intestin grêle.

Les causes de l'appendicite peuvent être différentes. Pour le moment, ils sont encore mal compris. L'une des causes présumées est l'infection par des vers et d'autres parasites. Les experts estiment qu’il est très difficile de prévoir l’évolution de l’inflammation et de la prévenir.

On sait que cette maladie est beaucoup plus répandue chez les enfants et les adolescents. Il peut être directement lié au système immunitaire et à sa forte activité.

Lorsque l'appendicite survient chez l'homme, les symptômes suivants apparaissent:

La douleur est le plus souvent localisée dans la moitié droite de l'abdomen, au-dessus du pli inguinal. L'annexe est le plus souvent dans ce domaine.

La température à l'appendicite s'élève souvent à 38 degrés.

Il n'est pas recommandé de boire des analgésiques pour l'appendicite. Leur prise peut affecter certains symptômes. Dans ce cas, le médecin aura plus de difficultés à poser le bon diagnostic préliminaire.

Seul un médecin peut diagnostiquer une appendicite une fois que les résultats de l'échographie sont pleinement connus. Par eux, vous pouvez voir que l'appendice est gonflé et bouché. L'appendicite ne peut être enlevée que chirurgicalement.

Péritonite - une des complications de l'appendicite

En soi, l'appendicite n'est pas dangereuse et l'opération n'est pas très difficile. Mais avec les formes avancées de la maladie, une complication dangereuse peut se développer - la péritonite. Dans ce cas, il y a même une possibilité de mort. La péritonite n'est pas simplement une appendicite compliquée, mais une inflammation du péritoine. Le plus souvent, il survient précisément après une inflammation de l'annexe.

Le péritoine est la membrane axillaire tapissant la cavité abdominale. L'inflammation de l'appendice est accompagnée d'une péritonite dans seulement 10-15% des cas. Les médecins craignent très vivement un tel développement de la maladie, car dans ce cas, une opération plus compliquée sera nécessaire. Après cela, le patient aura plus de mal à se rétablir. Si une personne est en mauvaise santé, les conséquences de la péritonite peuvent être très déplorables pour elle.

L'inflammation de la cavité abdominale se développe déjà 12 à 24 heures après l'apparition des premiers symptômes d'appendicite. Si la cause de son développement était une blessure, des dommages, ce temps est réduit à 6-8 heures. Un jour après le début de la maladie, les chances de sauver une personne sont assez grandes. De plus, ils diminuent d’heure en heure.

Une maladie telle que la péritonite peut se développer non seulement dans le contexte d'une appendicite aiguë. Les principales causes d'inflammation de la membrane interne du péritoine incluent:

  • rupture de l'appendice
  • perforation de la paroi de l'estomac, des intestins
  • maladie inflammatoire pelvienne
  • pancréatite
  • chirurgie abdominale
  • blessures, coups de feu et blessures au couteau
  • maladies gynécologiques aiguës
  • complications après l'accouchement, avortement
  • rupture intestinale, obstruction aiguë

Si une personne a reçu un diagnostic de péritonite au moins une fois, le risque de sa récurrence à l'avenir augmente, et de manière très significative.

Symptômes de péritonite

Les symptômes de la péritonite ressemblent un peu aux symptômes de l'appendicite, mais ils apparaissent beaucoup plus prononcés. Lorsque l'appendicite est compliquée par une péritonite, la personne ressent habituellement:

  • douleur abdominale sévère

La douleur dans le bas de l'abdomen augmente même avec une marche sans hâte et une pression sur le point sensible. Il peut aussi y avoir un symptôme de "bien-être imaginaire". Au fil du temps, les récepteurs abdominaux s’adaptent à la douleur et la personne ressent un soulagement. Mais ce sentiment est trompeur, dès que la douleur se manifestera à nouveau.

  • distension abdominale
  • tension musculaire de la paroi abdominale antérieure
  • frissons, fièvre, forte fièvre
  • fatigue excessive
  • miction rare
  • palpitations cardiaques
  • essoufflement
  • perte d'appétit
  • mouvements intestinaux sévères
  • vomissements

Aussi, lorsque la péritonite est observée, l'accumulation de liquide dans la cavité abdominale.

Les vomissements avec péritonite sont assez caractéristiques. Au tout début, il peut s'agir d'une seule envie, puis les vomissements ne font qu'augmenter. Au début de la maladie, une personne vomit le contenu de son estomac. Dans ce cas, le vomi a une teinte verdâtre. Un peu plus tard, ils acquièrent une teinte jaunâtre mêlée de sang. C'est la libération du contenu intestinal. Avec la péritonite, les vomissements sont abondants et n'apportent pas le soulagement souhaité au patient.

Diagnostic de péritonite

Pour diagnostiquer une péritonite, développée sur le fond d'une appendicite aiguë ou pour une autre raison, ne peut que le médecin. Avec le développement de cette maladie, le diagnostic opportun est très important, car la péritonite est dangereuse en raison de ses complications. Les plus difficiles sont la septicémie, le choc septique. Cela conduit à une forte diminution de la pression artérielle, des dommages aux organes. Dans certains cas, la péritonite peut même entraîner la mort.

Pour poser un diagnostic, le médecin doit procéder à une inspection, puis il peut prescrire les études suivantes:

  • test sanguin
  • test d'urine
  • Échographie abdominale
  • radiographie abdominale
  • tomodensitométrie de la cavité abdominale
  • ponction abdominale

Quand une ponction est prescrite, une aiguille la plus fine est insérée dans la cavité abdominale à travers la paroi antérieure et le liquide est prélevé, puis examiné pour la présence de diverses infections.

Pour le diagnostic préliminaire de la maladie, les médecins utilisent une méthode de palpation spéciale. Le médecin commence par sonder profondément l'abdomen, puis retire brutalement les doigts. En cas de péritonite, le patient ressent une vive douleur après que le médecin lui ait retiré la main de l'abdomen. La palpation dans ce cas est moins douloureuse.

Les médecins distinguent deux formes de péritonite:

  • brouillon ou diffus
  • local

Dans la péritonite diffuse, l'inflammation engloutit complètement la cavité abdominale. Dans le cas d'une maladie qui se développe en fonction du type local, l'inflammation est localisée dans une zone donnée. En effectuant des ultrasons et d’autres types de recherche, le médecin voit exactement comment se développe la péritonite.

Traitement de la péritonite

Le traitement de la péritonite doit obligatoirement être effectué dans un hôpital sous la surveillance des spécialistes les plus expérimentés et les plus compétents. Ce doit être une urgence.

En cas de péritonite aiguë et d'appendicite, une intervention chirurgicale d'urgence est nécessaire. Les méthodes thérapeutiques de traitement dans ce cas ne sont pas efficaces, car un appendice enflammé doit être retiré de toute urgence et la cavité abdominale nettoyée et assainie. Cette opération est beaucoup plus difficile que la suppression d'appendice classique. Au cours de cette opération, le chirurgien élimine non seulement la partie enflammée de l'intestin, mais traite également la cavité abdominale. S'il y a des lacunes, elles sont nécessairement cousues.

Le plus souvent, les personnes qui développent une péritonite font appel à une équipe d’ambulances. Indépendamment pour atteindre l'hôpital, ils ne peuvent tout simplement pas. Certains patients sont amenés à l'hôpital par des proches. Mais les médecins recommandent toujours de faire appel à une équipe médicale qualifiée, car sur la route, une personne souffrant de péritonite aiguë peut avoir besoin d'une aide urgente en réanimation.

Après avoir effectué l'opération décrite, du pus peut s'accumuler dans la cavité abdominale. Dans ce cas, vous devez retirer le tube de drainage. Ils ne sont éliminés qu’après une congestion de pus nouvellement formé.

Après la chirurgie, les médecins prescrivent un traitement antibiotique aux patients ou suggèrent au patient de continuer à prendre le médicament. Les antibiotiques sont nécessaires pour réduire au minimum le risque de complications.

Après la chirurgie, la diète est très importante. Le médecin peut ne recommander que certains produits au patient. Quelques jours après le retrait de l'annexe et la réhabilitation de la cavité abdominale, il est recommandé de ne boire que des bouillons.

Outre le traitement antibactérien, les médecins prescrivent généralement des suppléments de vitamines aux patients. Il est nécessaire de maintenir le tonus et la vitalité du corps.

Complications de péritonite

La péritonite est une maladie assez grave. Son résultat dépend de nombreux facteurs. Le stade auquel l'assistance médicale a été fournie est particulièrement important. La nature de la péritonite et l'état de santé du patient sont également importants.

Le pronostic des médecins pour la récupération peut dans ce cas varier. Avec de bonnes circonstances et la fourniture d'une assistance compétente et rapide au patient, on peut s'attendre à un rétablissement complet. Si l'aide est rendue hors du temps et non qualifiée, elle est même fatale.

Les complications de la péritonite comprennent:

  • la septicémie
  • abcès
  • encéphalopathie hépatique
  • gangrène intestinale
  • adhérences intra-abdominales
  • choc septique

Malgré l’atteinte des très hautes altitudes par la médecine moderne, le traitement de la péritonite aiguë pose aujourd’hui un gros problème. La mortalité dans le cas de cette maladie est d'environ 20%.

Prévention de la péritonite

Personne n'est à l'abri de la péritonite. La meilleure prévention consiste à consulter rapidement un médecin dès l'apparition des premiers symptômes douloureux pouvant apparaître dans la région abdominale. La péritonite est toujours secondaire. La cause de l'inflammation de la cavité abdominale peut être une appendicite ou un certain nombre d'autres conditions pathologiques.

Les personnes qui ont déjà souffert de cette maladie et qui ont été opérées doivent se regarder de plus près. Le risque de ré-inflammation dans certaines circonstances est assez élevé.

Péritonite purulente - symptômes et signes

La péritonite purulente est une maladie grave caractérisée par une évolution complexe et des conséquences possibles. Les causes et les facteurs de la maladie sont nombreux. Par conséquent, les patients doivent avoir les connaissances nécessaires sur la maladie.

Quelle est la péritonite purulente

Selon la terminologie médicale, péritonite purulente signifie une infection du péritoine, de nature infectieuse.

La maladie est caractérisée par un degré de danger élevé, car tout retard peut coûter la vie à une personne. Cela est dû au fait que la maladie est capable de provoquer la survenue d'une hémorragie, d'infecter la cavité interne du péritoine et de former une stase de liquide biologique.

Les causes profondes de la maladie:

  • ascite associée à des maladies du foie et au développement d'une microflore défavorable à l'organisme;
  • maladie rénale nécessitant une dialyse.

En plus de ces raisons, certaines circonstances contribuent à l'apparition d'une péritonite purulente.

  • appendice éclaté;
  • diverticulose perforée;
  • maladies du pancréas;
  • chirurgie dans le péritoine;
  • les maladies du tube digestif, en particulier la perforation de l'ulcère;
  • inflammation dans le système urogénital;
  • complications associées à la période post-partum;
  • infection de la cavité abdominale d'une autre manière.

Il est à noter que l’infection du corps par un type de microorganisme nuisible est presque impossible. Dans la plupart des cas, cela est facilité par la propagation simultanée d’un grand nombre de bactéries, de virus et de champignons.

Si nous considérons les causes d'infection non infectieuses, elles peuvent être la bile, les cellules sanguines et d'autres facteurs.

Regardez des vidéos sur ce sujet.

Aspect aigu, ses symptômes et ses signes

En règle générale, le patient se plaint d'une douleur aiguë à l'abdomen, qui augmente avec tout mouvement.

A ce moment, une adaptation des récepteurs a lieu, qui sera bientôt révélée par une douleur plus aiguë.

Autres symptômes de péritonite aiguë purulente:

  • état de froid et de fièvre;
  • la formation d'accumulations de fluide dans le péritoine;
  • l'apparition du symptôme Shchetkina-Blumberra;
  • sensation de sensation de remplissage et d'abdomen gonflé;
  • surmenage des muscles de la paroi abdominale antérieure;
  • la constipation;
  • l'incapacité de la décharge de gaz;
  • se sentir fatigué;
  • problèmes de miction;
  • nausée accompagnée de réflexes de vomissement;
  • la tachycardie;
  • aucune envie de manger;
  • la diarrhée;
  • sensation de bouche sèche.

La survenue d'une péritonite purulente peut être déterminée pendant la dialyse, comme en témoignent:

  • présence de liquide trouble;
  • l'apparition de fils et de caillots dans le liquide;
  • la présence d'une odeur désagréable;
  • inflammation et douleur autour du cathéter.

Les principaux signes de survenue d'une péritonite aiguë incluent:

  1. Le changement de la température corporelle à la hausse. Il est nécessaire de mesurer la température dans les aisselles et dans le rectum. La détection de chutes de température de plus de 1 degré indique le développement du processus inflammatoire.
  2. Palpitations cardiaques pouvant atteindre 120 à 150 battements par minute.
  3. La progression de la maladie est mise en évidence par un changement d'apparence du patient: cyanose des lèvres, aiguisement du nez, ternissement et jaunissement de la sclérotique, chute des globes oculaires, acquisition d'une teinte anormalement bleu-jaune. De tels changements sont des preuves directes de la douleur tolérée par le patient.
  4. Augmentation de la gravité de la douleur. La patiente commence à présenter des signes de paralysie intestinale, caractérisée par la présence de vomissements fécaux et l’apparition de flatulences. L'activité cardiaque est difficile.
  5. En frappant sur le ventre, il y a un battement de tambour

À l'avenir, il y a une intoxication complète de l'organisme, l'activité vitale de tous les organes est perturbée. En cas de diagnostic erroné ou de consultation tardive d'un spécialiste, la péritonite aiguë se termine par le décès du patient en une semaine.

Identifier le type de maladie répandu, en particulier la pathologie purulente fibrineuse

Par péritonite purulente diffuse, on entend l'infection de la cavité péritonéale par l'exsudat. Dans le même temps, l'inflammation n'a pas de frontières et peut se développer dans n'importe quelle zone de la cavité abdominale.

Les caractéristiques distinctives de cette forme de péritonite sont les suivantes:

  • l'apparition dans la zone de l'exsudat inflammatoire du péritoine avec la présence de leucocytes et de fibrine;
  • la cavité abdominale devient fanée et rugueuse;
  • le contenu liquide devient trouble.

Les conditions préalables à la survenue d'une péritonite fibro-purulente diffuse sont un affaiblissement général du système immunitaire résultant de son infection par des micro-organismes nuisibles.

Complication de l'appendicite purulente avec péritonite

C'est une conséquence de la complication de l'appendicite aiguë. Le retard de l'opération peut entraîner une rupture de l'appendice et de son contenu dans le péritoine, ce qui entraînera une intoxication du corps. Le résultat sera de remplir la cavité abdominale avec du pus.

Les symptômes caractéristiques de cette pathologie

Pendant cette période, le patient ressent les symptômes suivants:

  • douleur intolérable grave de nature intense;
  • acquisition de la couverture de peau de marbre ou de couleur pâle;
  • la présence de nausée avec de multiples réflexes nauséeux;
  • augmentation de la température corporelle au maximum;
  • la tachycardie;
  • pression réduite.

Le seul salut du patient est la position immobilisée en position fœtale.

Le tableau clinique global dépend du degré de négligence de la maladie. La pratique montre que l'appendicite purulente avec péritonite affecte plusieurs parties vitales du corps.

Les options de traitement les plus efficaces

Si une forme totale de péritonite se produit, il est impossible de sauver la vie du patient sans chirurgie.

Pendant l'opération, la source principale de péritonite est localisée et est éliminée.

La cavité abdominale est traitée avec des matériaux antiseptiques, un drainage est inséré pour un lavage ultérieur de la région péritonéale. En principe, avec la mise en œuvre de toutes ces mesures, le pronostic de récupération du patient est favorable, mais long. Cela est dû à un affaiblissement du système immunitaire à la suite de son infection.

Appendicite gangréneuse est ajouté à la maladie.

Le danger de la maladie est que les parois de l’appendice sont brisées et que le contenu purulent remplit la cavité abdominale, ce qui contribue à la survenue d’une péritonite.

Les causes de ce phénomène

Causes fondamentales de l'appendicite purulente avec péritonite:

  1. Ignorer la référence au médecin à l'apparition des signes d'appendicite.
  2. Diagnostic tardif de la maladie et adoption de mesures appropriées pour traiter la maladie.

Dans la pratique médicale, des cas de gangrène sont survenus dans les 7 à 12 heures.

Autres causes d'appendicite gangreneuse avec péritonite:

  • violation de l'intégrité des vaisseaux sanguins chez les personnes âgées;
  • la formation de plaques de cholestérol multiples sur les parois artérielles intestinales;
  • présence de thrombus dans l'annexe.

Les facteurs qui augmentent le risque d'appendice gangreneux avec péritonite sont les suivants:

  • défaite du corps par diverses infections;
  • surestimation de l'activité des cellules immunitaires;
  • violation de la sortie dans le processus de l'annexe.

Diagnostic urgent et signes caractéristiques

Le diagnostic de la maladie implique une inspection visuelle du patient et une analyse des plaintes du patient, des tests de laboratoire et l'utilisation d'autres méthodes de diagnostic modernes.

Symptômes d'appendicite gangréneuse avec péritonite purulente:

  1. La condition du patient est très compliquée. Tachycardie L'augmentation de la température corporelle n'est pas observée.
  2. La langue est blanche ou jaunâtre.
  3. La région du péritoine est soumise à une contrainte maximale. Le moindre contact provoque l'apparition d'une douleur aiguë.
  4. L'état d'intoxication augmente.

L'hospitalisation et le professionnalisme des chirurgiens permettent de sauver le patient.

Fecal sous-espèce d'affection

La cause réside dans une infection bactérienne située dans le tractus gastro-intestinal. La maladie se développe inaperçue par le patient.

Marqué par un plus haut degré de vitesse. Il est généralement traité par chirurgie.

  1. Douleur dans l'abdomen sans raison apparente.
  2. Changements dans la peau d'une personne. L'épiderme acquiert une teinte pâle.
  3. Haut degré de transpiration.
  4. Hypotension artérielle
  5. Le soulagement vient en position couchée.
  6. Il y a une forte perte de liquide, jusqu'à 5 kg par jour.
  7. Le sang est affecté par les toxines.
  8. Peut-être une crise cardiaque.

Les symptômes ci-dessus doivent alerter le patient et le médecin, toutes les manifestations indiquant la possibilité d’une appendicite.

Le diagnostic de la péritonite fécale est effectué à travers un examen approfondi. Le patient est obligé de donner du sang pour la biochimie, ce qui permet de confirmer la présence de péritonite fécale. Une image plus détaillée peut être vue par échographie ou radiographie.

Le traitement de la péritonite fécale est long et le patient a donc besoin de patience et d’endurance. Ce n'est qu'ainsi que l'on pourra obtenir un pronostic favorable et accélérer le processus de guérison.

En cas de maladie de péritonite fécale, le patient doit savoir qu’il est un symptôme secondaire de la maladie sous-jacente. Les premiers sont l'appendicite, la cholécystite, les ulcères et les maladies du pancréas.

Tactiques de traitement chirurgical

La péritonite purulente nécessite l'intervention d'une chirurgie d'urgence. Le traitement est complexe et prend du temps.

L'intervention d'urgence des chirurgiens comporte les étapes suivantes:

  • soulagement de la douleur du patient;
  • laparotomie pour éliminer l'accumulation de liquide purulent et la source de péritonite;
  • examen et rééducation du péritoine;
  • décompression du tube digestif;
  • analyse du choix des méthodes pour achever la chirurgie.

À ce jour, la chirurgie destinée à traiter une péritonite purulente ne fait aucun doute. La durée de l'opération dépend de la gravité du péritoine et du stade de la maladie. La préparation préopératoire du patient peut prendre de 2 à 6 heures.

Des médicaments antibactériens, des médicaments pour l'anémie, la correction cardiaque, un traitement médicamenteux antifermental et préparatoire à la chirurgie sont prescrits. À ce jour, les opérations laparoscopiques sont devenues particulièrement populaires.

Pendant l'opération, le contenu purulent est débarrassé de la cavité péritonéale à l'aide d'un aspirateur électrique et de cotons-tiges.

Ensuite, le chirurgien traite le péritoine avec des agents antiseptiques et l'examine pour identifier la source principale de la maladie.

Après son retrait, le péritoine est ré-assaini avec des antiseptiques, des antibiotiques ou une solution de novocaïne, en fonction de la forme de la maladie.

Le médecin traitant décide de la méthode à utiliser pour effectuer la chirurgie en fonction des résultats du diagnostic. Malgré les mesures prises en temps voulu pour traiter la péritonite, le statisticien semble déprimant, car le taux de mortalité lié à l'évolution de la maladie reste élevé.

Récupération après chirurgie

Après l'opération, il faut du temps pour restaurer les fonctions vitales du corps. N'essayez pas de vous soigner avec des herbes ou des méthodes de grand-mère.

Seul respect strict des recommandations du médecin et de l'alimentation. À la moindre réaction négative du corps, informez-en immédiatement votre médecin. Après la chirurgie, il est interdit au patient de manger de la nourriture dans les premiers jours.

À l'avenir, un régime comprenant la liste de plats suivante est fourni:

  • l'utilisation de fruits rouges aux propriétés antioxydantes: tomates, cerises douces;
  • vitaminer le corps et le saturer de calcium en mangeant des céréales, des légumes verts et des algues;
  • refus des produits raffinés et du pain blanc;
  • rejet du café fort, du thé, de l'alcool et du tabac;
  • inclusion dans l'alimentation générale d'un complexe multivitaminique supplémentaire;
  • consommation quotidienne de liquides dans la quantité de 1,5-2 litres;
  • ajout de compléments alimentaires probiotiques au régime.

Si approuvé par un médecin, il est possible d'utiliser le thé vert, l'extrait de griffe de chat, l'extrait de feuille d'olivier ou le chardon-Marie comme antioxydant.

Tous ces médicaments ont une excellente action antioxydante et antibactérienne, peuvent accélérer le processus de guérison.

Conséquences possibles et pronostic à vie

Les principales conséquences de la péritonite purulente transférée sont les suivantes:

  • gangrène intestinale;
  • la formation d'adhérences intrapéritonéales;
  • l'apparition d'un choc septique;
  • un abcès;
  • encéphalopathie hépatique;
  • empoisonnement du sang;
  • infection des poumons.

Le pronostic de la péritonite purulente dépend du traitement fourni et du stade de la maladie.

Ceci s'applique également aux patients souffrant d'une maladie du foie. Cependant, il convient de noter que le pronostic du traitement du stade primaire de la péritonite purulente chez les enfants est favorable.

En conclusion, on peut noter que la forme purulente de la péritonite est une maladie infectieuse, qui est un symptôme secondaire de la maladie sous-jacente. Il est traité strictement par chirurgie.

Le pronostic de récupération dépend de la rapidité du traitement chez le médecin, de la prestation des soins médicaux et des caractéristiques individuelles du patient. Ignorer les premiers signes de la maladie est source de mort pour le patient.