Gastrite atrophique - symptômes, causes et traitement

La gastrite atrophique est une forme de gastrite chronique qui entraîne la disparition des cellules pariétales de l'estomac et, par conséquent, une diminution de la sécrétion d'acide chlorhydrique, une carence en vitamine B12 et une anémie mégaloblastique.

Ce type de gastrite conduit à un amincissement dramatique de la muqueuse gastrique et à une atrophie des glandes. L'apparition de la maladie se caractérise par des lésions au bas de l'estomac, puis la production d'acide chlorhydrique et de pepsinogène, les enzymes responsables de la digestion, est perturbée. Une fois ce processus aggravé, l’estomac est traumatisé par l’entrée de nourriture. La zone d'atrophie dépend du degré de traumatisme.

La gastrite atrophique est l’une des formes les plus dangereuses de gastrite chronique. Si le temps ne commence pas à mener à bien un traitement complet de la gastrite atrophique, il peut rapidement se transformer en cancer de l'estomac.

Gastrite atrophique focale

Ce type se manifeste par la formation de foyers inflammatoires pathologiques dans la paroi de l'estomac avec une amélioration compensatoire de la fonction des parties du corps qui n'ont pas souffert.

Les formes bénignes de gastrite focale s'accompagnent d'une légère gêne dans la région épigastrique, d'une sensation de brûlure et d'une douleur après avoir mangé immédiatement. Des nausées et une sensation de lourdeur peuvent apparaître non seulement après un repas copieux, mais même après un petit-déjeuner léger.

Si vous ignorez ces symptômes, la maladie progresse:

  • le patient perd l'appétit
  • les brûlures d'estomac sont ajoutées aux symptômes initiaux,
  • syndrome de la douleur augmente
  • l'homme perd du poids
  • la faiblesse et la température subfebrile apparaissent.

Le cours de la gastrite focale s'accompagne souvent d'une augmentation de la sécrétion d'acide chlorhydrique dans la lumière de l'estomac et d'une augmentation de l'acidité totale, comme dans la gastrite avec une acidité accrue.

Gastrite atrophique antrale

Caractérisé par le développement de l'atrophie dans l'antre - le lieu où l'estomac passe dans le duodénum. Dans la plupart des cas, la défaite des muqueuses survient en premier dans cette section, puis commence à se propager au reste de l'estomac. Dans cette zone, les cellules responsables de la production de mucus sont localisées.

Les principaux symptômes de gastrite de l'antre de l'estomac, dans lequel cette section est déformée et rétrécie, sont les suivants:

  • diminution de l'appétit;
  • des éructations au goût désagréable;
  • des nausées;
  • brûlures d'estomac après avoir mangé;
  • sensation de surpeuplement, de lourdeur, de ballonnement dans l'estomac;
  • diarrhée (parfois constipation);
  • grondant dans l'estomac;
  • crampes intenses dans l'estomac, une demi-heure plus tard - une heure après avoir mangé;
  • faiblesse générale;
  • irritabilité

Les changements atrophiques dans ce département entraînent l'arrêt de la production de mucus, ce qui peut provoquer une augmentation de l'acidité gastrique, qui à son tour entraînera éventuellement le développement d'un ulcère peptique. La cicatrisation des ulcères provoque un rétrécissement du service pylorique.

Les causes

Pourquoi la gastrite atrophique survient-elle et de quoi s'agit-il? À l'heure actuelle, les causes de la gastrite atrophique ne sont pas entièrement comprises, mais malgré cela, les spécialistes du domaine de la gastro-entérologie se réfèrent à la liste suivante des facteurs suspectés à l'origine du processus pathologique:

  1. Lorsque les aliments sont trop épicés, trop épicés, trop froids, mal mâchés et chaud.
  2. Produits chimiques - lorsqu'ils sont libérés dans la cavité de l'estomac ou par l'inhalation de vapeurs alcalines et d'acide, une réaction chimique violente se produit qui endommage l'état de la muqueuse gastrique.
  3. La présence de mauvaises habitudes - alcool, tabac, consommation fréquente de boissons gazeuses et de café contribue également au développement de la maladie.
  4. Médicaments - L’utilisation à long terme de médicaments peut avoir des effets néfastes sur la membrane muqueuse.
  5. Reflux - processus consistant à jeter le contenu de l'intestin dans l'estomac. En raison de ce processus, la membrane muqueuse est endommagée, ce qui entraîne l'apparition d'une gastrite atrophique.
  6. En outre, la survenue d'une gastrite peut être le résultat d'une infection bactérienne ou de processus auto-immuns dans le corps. Dans le premier cas, la maladie se manifeste par la prolifération de la bactérie Helicobacter pylori. Initialement, en raison de leur activité vitale, se manifeste une gastrite atrophique superficielle, puis passe à un stade plus grave. Le second cas se caractérise par un dysfonctionnement du système immunitaire, lorsque le corps «mange» ses propres cellules, perçues comme telles par le corps.

La gastrite atrophique est dangereuse car le traitement ne garantit plus un rétablissement complet. Les gastroentérologues considèrent cette forme de gastrite comme une condition précancéreuse. L'atrophie de la membrane muqueuse et des glandes de la sécrétion interne de l'estomac affaiblit considérablement le système immunitaire dans son ensemble.

Le corps commence à produire une quantité insuffisante d'immunoglobuline et les anticorps, qui doivent lutter contre les micro-organismes étrangers, commencent à "tuer" leurs cellules. Dans ce contexte, le patient développe une maladie auto-immune.

Symptômes de la gastrite atrophique

On pense que dans les premiers stades de la gastrite atrophique modérément prononcée, la clinique est effacée et ne présente aucun symptôme spécifique. Mais à des stades ultérieurs, des symptômes apparaissent qui amènent le médecin à penser à la pathologie de l'estomac et non à celle d'un autre organe.

Symptômes communs de la gastrite atrophique chez les adultes:

  • perte d'appétit;
  • lourdeur et grondement dans l'estomac après avoir mangé, ballonnements;
  • rôti (air) constant avec une odeur désagréable d'œufs pourris;
  • puis constipation, puis diarrhée;
  • parfois mal au ventre après avoir mangé;
  • Déficit en vitamine B12 et anémie ferriprive;
  • langue polie;
  • faiblesse transpiration fatigabilité rapide;
  • perte de poids dans les derniers stades de la maladie.

Parfois, il peut y avoir un syndrome de douleur lorsque la sensation de malaise apparaît sous la forme de douleurs sourdes et douloureuses, en particulier après avoir mangé. Cependant, la gastrite atrophique se caractérise par le fait qu'il ne peut en résulter aucune douleur, ou qu'elle peut se manifester faiblement, presque imperceptiblement chez une personne et, de manière générale, transitoire. Les douleurs aiguës sont absentes dans la gastrite atrophique.

Au fil du temps, en raison d'une absorption insuffisante de nutriments et de vitamines dans l'estomac et dans l'intestin, les patients peuvent présenter une sécheresse et une pâleur de la peau dues au développement d'une anémie. En raison d'un manque de vitamine A, la vision peut être altérée et un manque d'acide ascorbique peut entraîner une augmentation du saignement des gencives, ce qui aggrave encore les manifestations de l'anémie.

Diagnostics

Le diagnostic de la gastrite atrophique repose sur une analyse des manifestations cliniques de la maladie, des données endoscopiques, un examen histologique d'échantillons de biopsie de liquide de refroidissement, des données sur l'évaluation de l'activité fonctionnelle de l'estomac et sur le diagnostic de l'infection à Helicobacter pylori.

Le diagnostic fonctionnel de la gastrite atrophique comprend:

  • mesure du pH de la métrique, avec laquelle vous pouvez déterminer la capacité de sécrétion des cellules pariétales;
  • étude de l'activité des enzymes gastriques et de l'activité protéolytique totale du suc gastrique;
    diagnostic de la fonction motrice du tube digestif, basé sur les résultats de la gastrographie.

La mesure du pH journalière est le «gold standard» de l'évaluation de la fonction de sécrétion gastrique dans la gastrite atrophique. Sa conduite est nécessaire pour déterminer la tactique de traitement de la patiente, son pronostic et contrôler l'efficacité du traitement. En moyenne, le pH quotidien varie de 3 à 6.

Une étude obligatoire pour toute forme de gastrite est la détermination de la présence sur la membrane muqueuse de la bactérie Helicobacter pylori. Cette étude nous permet de déterminer la cause de la lésion de la membrane muqueuse de l'organe, étant donné que, dans la plupart des cas, le développement d'une gastrite atrophique est une infection à Helicobacter courante et à long terme.

Traitement de la gastrite atrophique

En cas de gastrite atrophique, le traitement est prescrit en tenant compte du stade du processus de destruction, de l’état de la fonction de sécrétion, de l’état général du patient et en tenant compte des maladies associées:

  1. Il est nécessaire de commencer le traitement de la gastrite atrophique chez les femmes et les hommes en cas de changement de régime et de régime. Le régime vise à prévenir les traumatismes mécaniques de la muqueuse gastrique. Les aliments doivent donc être hachés soigneusement et pris au chaud. Les viandes grasses et les poissons, les bouillons de viande, les champignons, les épices et les produits irritants pour la membrane gastrique doivent être exclus du régime alimentaire - les aliments ailés, frits, épicés, marinés, fumés, les cornichons sont également supprimés. En outre, il est déconseillé de consommer des sodas, du café, de l'alcool, des glucides facilement digestibles (chocolat, bonbons, gâteaux, pâtisseries).
  2. La destruction de Helicobacter pylori, si les bactéries résistantes aux acides ont un impact significatif sur la pathogenèse. Les méthodes d'éradication de Helicobacter pylori sont constamment améliorées.
  3. Thérapie de remplacement. En cas de violation grave de la sécrétion d'acide chlorhydrique et de pepsinogène, il est possible d'utiliser le suc gastrique naturel - Abomin, Pepsidil, Acidin-pepsin. Ainsi que des préparations d'enzymes pancréatiques - Mezim, Pankurmen, Créon, Pancréatine.
  4. Soulagement de la douleur. Pour les douleurs sévères, il est possible d'utiliser des médicaments anticholinergiques - Métacine, Platyphylline, Gastrocepin, et des médicaments antispasmodiques - Noshpa, Galidor, Buscopan, Papaverine.
  5. Stimulation des muscles de l'estomac. Des médicaments tels que Reglan, Motilium peuvent être prescrits pour améliorer la fonction motrice de l'estomac.

Tous les médicaments mentionnés ci-dessus sont prescrits pendant la phase active d'inflammation de l'estomac avec des symptômes d'atrophie. Pendant la rémission, le principe de base du traitement consiste à reconstituer les substances manquantes pour une digestion adéquate.

Est-il possible de guérir la gastrite atrophique?

Cette maladie peut être guérie, mais uniquement sous la supervision de médecins. Le traitement de la gastrite atrophique chez les femmes et les hommes est prescrit uniquement en tenant compte de l'état de santé général du patient, du stade, de l'état de la fonction de sécrétion, des problèmes qui y sont liés, etc.

Régime alimentaire

Le régime alimentaire pour la gastrite atrophique est choisi en fonction de l'âge du patient, de ses caractéristiques individuelles, du stade de la maladie et des maladies connexes. Il vise à réduire les traumatismes thermiques, chimiques et mécaniques à l'estomac.

En règle générale, quand on exacerbe la maladie, le régime n ° 1 est prescrit - ménageant mécaniquement, thermiquement et chimiquement: consommez de la nourriture 5 à 6 fois par jour, en soupes réduites en purée, en purée de pommes de terre, en bouillons maigres, en biscuits, en biscuits, en biscuits et en céréales.

Lorsque réduire les signes d'inflammation, les recommandations alimentaires deviennent moins strictes, on lui attribue un numéro de régime 2. Son objectif est de restaurer les fonctions digestives altérées et de limiter la charge sur le tractus gastro-intestinal tout en maintenant toute la valeur du régime alimentaire du patient.

Les conditions importantes de ce régime alimentaire, contribuant à la stimulation de la sécrétion gastrique, sont l’observance stricte du régime alimentaire, une mastication complète des aliments et une atmosphère calme pendant le repas.

Prévisions

Le pronostic de la maladie est pire chez les patients du groupe d'âge des plus de 50 ans - à cet âge, les processus métaplasiques se développent beaucoup plus rapidement et conduisent plus souvent à une tumeur maligne.

Le traitement précoce et le degré d'éradication de l'agent infectieux sont d'une grande importance pour le rétablissement complet. Si après un examen répété après un traitement anti-Helicobacter dans le contenu gastrique, des microorganismes sont déterminés, le traitement doit être répété.

Prévention

Les médecins considèrent que le traitement opportun de Helicobacter pylori est un facteur majeur de la prévention efficace de la gastrite atrophique. Pour ce faire, il suffit de suivre un traitement spécial, d’une durée moyenne de sept à quatorze jours. En général, je prescris trois médicaments à des patients, la plupart d'entre eux des antibiotiques.

Il est strictement interdit de choisir personnellement le bon médicament, car cela peut entraîner de nombreuses complications. Seul un médecin professionnel est compétent en la matière.

Causes, symptômes, traitement de la gastrite atrophique

La gastrite atrophique - le type de gastrite chronique le plus insidieux, est probablement la cause de la condition précancéreuse de l'estomac. Il se développe plus souvent chez les hommes d'âge moyen et âgés. Au début, l'inflammation est asymptomatique. Lorsque l'épuisement des mécanismes compensatoires n'a pas toujours un tableau clinique vivant.

Qu'est-ce qu'une gastrite atrophique?

L'absence de symptômes lumineux au premier stade de la pathogenèse n'est pas un signe favorable. Au contraire, une personne qui ne ressent pas de gêne évident n’attache pas d’importance au problème. En vain. Essayons d’expliquer de manière simple la ruse de cette maladie.

Le mot clé dans le nom de la maladie est l'atrophie. Cela signifie que les cellules des parois de l'estomac qui composent les glandes sécrétoires au cours de la maladie subissent une dégénérescence atrophique, c'est-à-dire qu'elles perdent la capacité de fonctionner normalement et ne produisent pas de composants du suc gastrique. Il est prouvé que les glandes sont transformées en formations plus simples qui produisent du mucus au lieu du suc gastrique. La gastrite généralement atrophique se produit dans le contexte d'une faible acidité de l'estomac.

Cependant, le principal danger de la gastrite atrophique n'est pas associé à une modification de l'acidité du suc gastrique, car le niveau de pH peut être corrigé. Le danger est différent. La gastrite atrophique est généralement reconnue par la communauté médicale comme agent du cancer provocateur du cancer gastrique chez l'homme.

Donc, dans l'ordre. Toutes les cellules du corps, y compris les cellules des parois de l'estomac, coopèrent à chaque seconde avec le corps. Cela signifie que la régénération - nucléation, différenciation morphologique et fonctionnelle, charge fonctionnelle, mort cellulaire naturelle et leur renouvellement ultérieur sont influencés par des facteurs régulateurs hormonaux, immunitaires, enzymatiques et autres encore inconnus de la science. Jusqu'à présent, personne n'a réussi à modifier de manière fiable et radicale les propriétés des cellules matures du corps. Normalement, toutes les cellules des organes du corps ont une spécialisation stricte - il s'agit d'un axiome de la science biologique moderne.

Pathogenèse de la gastrite atrophique

Simplifiez la tâche, décrivez la pathogenèse comme un processus en deux étapes. Nous convenons qu'au premier stade de la pathogenèse, les bactéries résistantes aux acides jouent un rôle de premier plan, et au second stade, les processus auto-immuns du corps.

Dans de nombreuses formes de gastrite, les bactéries Helicobacter pylori attaquent les cellules des glandes des parois internes de l'estomac, ce qui les endommage et modifie localement le pH des parois de l'estomac. Les bactéries sont des habitants de l'environnement acide de l'estomac. Ils créent seulement la terre, ouvrent les portes au développement de la gastrite dans l'inflammation atrophique et tout autre type.

Au deuxième stade de la gastrite atrophique, des processus complexes auto-immuns sont impliqués dans la pathogenèse, qui affecte les formes immatures des cellules des glandes et supprime leur spécialisation ultérieure. Le mécanisme de nucléation et d’apparition de réactions auto-immunes intéresse les scientifiques, mais dans le texte, leur divulgation n’importe pas.

La suppression de la spécialisation cellulaire est un mot clé dans la pathogenèse de ce type d'inflammation. Cela signifie que les cellules des glandes des parois de l’estomac s’atrophient sous l’effet de réactions auto-immunes, cessent d’effectuer le difficile travail des composants en développement du suc gastrique.

Processus physiologique perturbé de régénération des cellules glandulaires de l'estomac. La régénération signifie que, normalement, les nouvelles cellules ayant des propriétés similaires remplacent les cellules glandulaires qui ont épuisé leurs ressources vitales. Dans un corps en bonne santé, un renouvellement complet des cellules des membranes muqueuses de l'estomac a lieu tous les six jours.

Suite à une régénération altérée, les cellules glandulaires, à la place de l'acide chlorhydrique, commencent à produire un produit plus simple: le mucus. Ce mucus a des propriétés protectrices, mais faiblement impliquées dans la digestion. Par conséquent, les parois de l'estomac, richement couvertes de mucus, avec l'examen endoscopique habituel ont l'apparence d'un tissu sain. Le milieu de l'estomac est transformé d'acide en acide légèrement, jusqu'à ahilia.

Par la suite, sous l'action d'une cascade de réactions auto-immunes, les cellules endommagées commencent à produire un grand nombre de cellules immatures similaires, qui sont incapables de se développer et ont finalement perdu la capacité d'acquérir une spécialisation sécrétoire. Dans ce cas, il s’agit d’une régénération pathologique. Conventionnellement, de telles cellules immatures peuvent être appelées un terme à la mode: cellules souches.

Les cellules souches sont présentes chez toute personne en bonne santé, mais acquièrent invariablement des propriétés strictement spécifiées par la mémoire évolutive et sont transformées en cellules matures: estomac, intestins, cœur, poumons, autres organes et tissus, et remplissent des fonctions exclusivement spécifiques pour chaque type de cellule.

Si les scientifiques apprennent à gérer les cellules souches avec garantie, cela signifiera une révolution et permettra à l’humanité de prendre le chemin d’une espérance de vie réglée individuellement. Il sera possible de développer n'importe quel organe ou tissu, et ainsi de modifier les processus métaboliques, les hormones, etc. Alors que les travaux sur la gestion des cellules souches en sont au stade initial des études scientifiques, l’application pratique de cette technique est un risque garanti. Mais revenons au sujet de la gastrite atrophique.

Le corps dispose d'une protection à plusieurs niveaux contre les effets néfastes. Ainsi, même dans les cas de gastrite atrophique, le cancer ne se développe pas toujours. Il est plus juste de parler ici de la condition précancéreuse.

On pense que l’atrophie des cellules des parois gastriques ne peut être complètement guérie. Cependant, les effets médicaux corrects, l’adhésion au régime, l’exclusion de certains types d’aliments du régime réduisent considérablement le risque de processus oncologiques. Consultez votre médecin à propos du diagnostic, de la prévention de la gastrite atrophique et du risque possible de développement de processus oncologiques.

Dans le cas d’un ensemble de circonstances fatales, c’est-à-dire d’un effet externe et / ou interne puissant, une croissance explosive des jeunes cellules (cellules souches) de la paroi de l’estomac est provoquée par un explosif à croissance exponentielle.

Ces cellules ne portent pas une charge fonctionnelle, bénéfique pour le corps, au contraire, elles le détruisent. La seule fonction des cellules imparfaites n'ayant pas de lien de coopération avec le corps est la reproduction constante de leurs propres cellules pathologiques (cancéreuses) similaires non régulées par le corps et leur effet négatif sur le corps par le biais de produits métaboliques.

Il convient de rappeler que la pathogenèse décrite ci-dessus est une compréhension simplifiée de la vraie pathogenèse de la gastrite atrophique. Le texte ne fait aucune mention de graves dommages morphologiques aux glandes gastriques, de modifications du métabolisme hormonal, vitaminique ou autre, de l’effet des processus auto-immuns sur le développement de la pathogenèse et de l’influence des processus dystrophiques sur la pathogenèse. Il n’ya pas non plus mention de l’influence plus ou moins grande de certaines souches de bactéries à acid-jeûne et du reflux duodénogastrique sur la gastrite chronique. Dans une forme schématique et généralisée, une idée de la transformation de la gastrite atrophique en une condition précancéreuse est donnée.

Symptômes de la gastrite atrophique

La majorité absolue des chercheurs sérieux indiquent l'absence de tout symptôme significatif de gastrite atrophique au cours du premier stade de la pathogenèse. Beaucoup ont remarqué l'absence de syndrome de douleur intense dans la gastrite atrophique, caractéristique de la gastrite hyperacide. La douleur est absente à tous les stades de la gastrite atrophique.

Les symptômes communs à tous les types de gastrite sont souvent mentionnés comme des symptômes au stade de l'épuisement des mécanismes compensatoires du corps. Lors de l'examen clinique, les patients se plaignent d'une sensation de lourdeur dans le plexus solaire après avoir mangé, quelle que soit sa taille.

Les signes suivants de pathologie gastro-intestinale sont également rapportés:

Gastrite atrophique - symptômes et schéma thérapeutique

La gastrite atrophique est une maladie chronique de l'estomac, qui appartient aux affections précancéreuses, car selon les statistiques, le risque de cancer dans cette maladie est proche de 15%.

En plus de la menace d'une tumeur maligne, cette pathologie apporte au patient de nombreux inconvénients liés à l'indigestion et à l'absorption de vitamines et d'autres produits chimiques importants. De ce fait, l'atrophie gastrique doit nécessairement être traitée en combinant un traitement médicamenteux et un régime thérapeutique spécial.

Qu'est ce que c'est

La gastrite atrophique est une pathologie chronique caractérisée par un amincissement de la muqueuse gastrique et une insuffisance sécrétoire marquée. L'atrophie de la muqueuse peut être causée par de nombreuses raisons, mais elle est le plus souvent causée par une infection à Helicobacter pylori.

Les causes

Il n'y a pas de consensus parmi les spécialistes sur les raisons qui ont provoqué le développement de cette maladie. Parmi les facteurs contribuant à l'atrophie de la muqueuse gastrique, on appelle:

  • l'utilisation d'aliments grossiers et la mastication insuffisante des aliments;
  • boissons gazeuses, café, alcool;
  • fumer;
  • suralimentation constante;
  • manger de grandes quantités d'épices, d'épices et d'autres produits au goût agressif;
  • aliments excessivement chauds ou froids;
  • long médicament;
  • reflux (jeter le contenu intestinal dans l'estomac).

Tous ces facteurs ont un effet irritant sur la membrane muqueuse, ce qui entraîne éventuellement des processus atrophiques.

Symptômes de la gastrite atrophique

Les principales manifestations de la gastrite atrophique sont dues à une insuffisance fonctionnelle de l'estomac, qui se développe sur le fond de modifications de la membrane muqueuse. Parmi ces symptômes sont observés:

  • syndrome douloureux - douleur sourde et sourde, aggravée après le repas, due à une trop grande extension des parois de l'estomac;
  • syndrome dyspeptique (syndrome d'indigestion) - diminution ou perte totale de l'appétit, éructations d'air ou d'aliments pourris, nausée, sensation de lourdeur et débordement dans la région épigastrique, souffle putride, goût désagréable dans la bouche;
  • syndrome anémique - modifications caractéristiques de l'analyse générale du sang associées à une fatigue rapide, détérioration de la tolérance à l'effort physique habituel, somnolence, apathie;
  • syndrome de croissance bactérienne excessive - grondement dans l'abdomen, augmentation de la formation de gaz, selles instables;
  • syndrome dystrophique - le résultat d’une violation de l’absorption des vitamines et de la digestion des nutriments.

Au début, tous ces signes sont à peine perceptibles, mais au fur et à mesure que le processus pathologique progresse, l'épuisement complet du corps se développe assez rapidement.

Gastrite atrophique chronique

C'est une maladie paresseuse, au cours de laquelle la muqueuse gastrique s'amincit, réduisant la quantité de production de suc gastrique en raison d'une diminution du nombre de glandes.

Dans environ la moitié des cas, une telle maladie est nécessairement accompagnée d'une modification de la structure de la membrane, c'est-à-dire de sa métaplasie. Cela est dû à une diminution du nombre de cellules et de glandes normales et à la formation d'hybrides présentant une telle combinaison de signes, ce qui ne devrait normalement pas être le cas.

Souvent, le remplacement des cellules gastriques intestinales. En outre, la maladie diffère en ce que, au fur et à mesure de son évolution, les organes internes du tractus gastro-intestinal situés anatomiquement à proximité sont impliqués dans le processus inflammatoire, ainsi que le fonctionnement du système circulatoire et nerveux.

La forme chronique se manifeste souvent par des signes tels que:

  • douleur à l'estomac - généralement de nature émoussée et apparaissant l'estomac vide ou quelque temps après avoir mangé;
  • inconfort - déterminé par la pression, l'étirement, une sensation de lourdeur et une saturation rapide;
  • brûlures d'estomac graves;
  • éructations avec une odeur aigre et désagréable;
  • flatulences;
  • transpiration accrue;
  • sensations désagréables dans la cavité buccale, associées à l'apparition d'une plaque blanchâtre sur la langue et à un goût métallique;
  • une diminution significative du poids corporel, provoquée par l'aversion pour la nourriture;
  • pâleur de la peau;
  • augmentation de la fragilité de la plaque à ongles et de la chute des cheveux;
  • l'apparition du processus inflammatoire dans les gencives;
  • faiblesse et léthargie du corps.

En outre, il existe des signes spécifiques pour certains types de gastrite atrophique.

Diagnostics

Le diagnostic correct de la gastrite atrophique comprend des méthodes telles que la radiographie, la dermatite endoscopique de la fièvre (fibrogastroduodénoscopie), un examen histologique, une numération sanguine complète, une échographie et une évaluation de la fonctionnalité de l'estomac.

  1. En échographie, vous pouvez déterminer le lissage des plis, ainsi qu'une diminution de la taille du corps.
  2. La FEGD montre un amincissement de la membrane muqueuse, un changement de couleur en gris ou rose pâle, un plissement tout en douceur, une structure vasculaire accrue. Identification possible des zones de métaplasie dans l'épithélium intestinal.
  3. L'évaluation de l'activité fonctionnelle de l'estomac consiste à mesurer le pH du suc gastrique afin de déterminer l'acidité de la gastrite atrophique chez cette patiente et à déterminer l'activité de la pepsine.

C'est intéressant: les premières informations sur cette maladie sont apparues en 1728, mais le véritable début de l'étude de la gastrite atrophique est l'activité d'un médecin français, du nom de Broussé. Lors des autopsies, il a constaté dans presque tous les cas des modifications de la muqueuse gastrique et les avait identifiées comme une inflammation. À ce moment-là, ses pensées étaient fausses, car il ne s'agissait que de changements apportés par un organe non viable.

Plus tard, une version de Kussmaul est apparue qui explique la gastrite atrophique de l'estomac du point de vue de la régulation nerveuse altérée de l'organe, mais elle s'est révélée erronée. Entre 1900 et 1908, Faber a proposé une méthode de fixation d'une préparation de l'estomac à l'aide de formol, ce qui a épargné aux scientifiques le problème des anomalies post mortem et a clairement montré qu'il y avait des modifications du type de gastrite.

Comment traiter la gastrite atrophique

Le schéma traditionnel de traitement de la gastrite atrophique chez l’adulte implique l’éradication de Helicobacter pylori, si les bactéries résistantes aux acides ont un effet notable sur la pathogenèse. Les méthodes d'éradication de Helicobacter pylori sont constamment améliorées.

  • inhiber le développement des bactéries et empêcher la formation de leur résistance aux antibiotiques;
  • réduction de la durée du traitement;
  • utilisation d'inhibiteurs de la pompe à protons pour améliorer le bien-être;
  • réduire le nombre de médicaments, ce qui réduit considérablement le nombre d'effets secondaires du traitement;

Les systèmes d’éradication à trois et à quatre composants sont couramment utilisés:

  1. Les inhibiteurs de la pompe à protons utilisent des médicaments comme l'oméprazole, le lansoprazole, l'ésoméprazole, le rabéprazole, le pantoprazole, la ranitidine, le citrate de bismuth et d'autres.
  2. Les antibiotiques (tétracycline, pénicilline) et le métronidazole (Trichopol), un médicament antibactérien, sont utilisés comme moyen d’inhiber l’activité des bactéries. Le dosage et la fréquence indique le docteur.

Influencer le développement des processus auto-immuns dans la gastrite atrophique n’a pas encore été complètement appris. L'utilisation de médicaments hormonaux et d'autres immunomodulateurs dans la plupart des cas n'est pas justifiée.

La thérapie pathogénique de la gastrite atrophique implique l’utilisation intégrée de médicaments appartenant à divers groupes, parmi lesquels:

  • en cas de carence en vitamine B12, des préparations vitaminiques appropriées sont utilisées sous forme d'injections parentérales.
  • moyens de faciliter la digestion gastrique - préparations d'acide chlorhydrique et d'enzymes du suc gastrique.
  • médicaments anti-inflammatoires - jus de plantain ou médicament pharmacologique granulé à base de plantain (Plantaglucid).
  • agents affectant la production d'acide chlorhydrique sous forme d'eaux minérales (Essentuki 4.17 et autres). Bien qu'ils ne soient pas des médicaments, ils présentent parfois une activité thérapeutique élevée.
  • médicaments pour protéger la membrane muqueuse de bismuth ou d'aluminium (nitrate de bismuth basique, Vikaline, Vikair ou Rother, Kaolin).
  • signifie la régulation de la fonction motrice de l'estomac. La dompéridone et le cisapride sont le plus souvent utilisés parmi les préparations de ce groupe pharmacologique.
  • Au cours des dernières années, la riboxine est devenue plus couramment utilisée dans le traitement de l'inflammation gastro-intestinale. Ce médicament a des propriétés utiles dans le traitement de la gastrite atrophique.

En plus d’etiotropic, le traitement est effectué dans plusieurs autres domaines:

  • diététique conformément aux principes d'économie mécanique, thermique et chimique;
  • traitement de remplacement par des préparations d'acide chlorhydrique, des préparations enzymatiques;
  • stimulation de la sécrétion d'acide chlorhydrique (eaux minérales, collections de médicaments, acides citrique et succinique, etc.);
  • protection de la muqueuse gastrique avec des gastroprotecteurs;
  • l'utilisation de régénérants et de réparateurs pour restaurer la membrane muqueuse;
  • l'utilisation de préparations enveloppantes et astringentes;
  • augmentation de la motilité gastrique (prokinetics);
  • traitement de physiothérapie.

Tous les médicaments mentionnés ci-dessus sont prescrits pendant la phase active d'inflammation de l'estomac avec des symptômes d'atrophie. Pendant la rémission, le principe de base du traitement consiste à reconstituer les substances manquantes pour une digestion adéquate.

Traitement populaire de la gastrite atrophique

Il est possible d'augmenter la sécrétion de suc gastrique dans les gastrites atrophiques à faible acidité à l'aide des méthodes de traitement traditionnelles:

  1. Jus de betterave est consommé avant les repas pour une demi-tasse.
  2. Jus de pomme de terre - râpez les pommes de terre sur une râpe fine, filtrez-les sur une étamine. Le jus résultant à boire 1/3 verre 3 fois par jour. La durée du traitement est de 10 jours, après quoi vous devez faire une pause de 10 jours.
  3. Augmenter le niveau d’acidité aidera le millepertuis - 2 cuillères à soupe de fleurs broyées, versez un verre d’eau bouillante et laissez reposer pendant 2 heures. La perfusion qui en résulte est consommée trois fois par jour, 20 minutes avant les repas.
  4. Pickle de chou mariné - améliore la production de suc gastrique. Filtrer l'infusion de chou et boire 1/3 tasse 3 fois par jour avant les repas.
  5. Bouillon de hanches sans sucre - buvez du thé fraîchement préparé avant les repas.
  6. Jus de chou blanc - chou râpé ou haché avec un hachoir à viande, filtrez le jus à travers une étamine. Le jus obtenu doit être conservé au réfrigérateur et boire 30 minutes avant de manger 1/3 de tasse. Il doit d'abord être chauffé à la température du corps.

Suivre un régime pendant le traitement de la gastrite est très important! Au cours de la période d’atténuation de la forme aiguë du processus inflammatoire, le patient doit également se conformer aux restrictions alimentaires.

Régime alimentaire et une bonne nutrition

Suivre un régime pendant une gastrite atrophique est l’un des moments les plus importants pour l’efficacité du traitement de cette maladie. Comme pour les autres types de gastrite, la normalisation de la nutrition, le respect du régime et l'exclusion de certains produits sont nécessaires pour améliorer et faciliter le travail de l'estomac.

Les produits interdits comprennent:

  • viande fumée, produits salés et marinés;
  • aliments gras et frits;
  • l'alcool;
  • thé, café, boissons gazeuses;
  • bonbons
  • assaisonnements épicés.

Lorsque l'exacerbation de la maladie est attribué un numéro de régime 1a. Dans ce cas, les aliments ne sont autorisés que sous forme liquide, ainsi que sous forme de purée de pommes de terre ou en purée. La cuisson doit être cuite à la vapeur ou bouillie. Le menu se compose de neuf plats principaux, il s’agit principalement de soupes à la purée et les produits laitiers sont également acceptables.

Un tel régime alimentaire pour gastrite atrophique au stade d'exacerbation est de courte durée jusqu'à l'élimination des symptômes aigus. Ensuite, la nourriture est sur le menu numéro 1. Les restrictions concernent les repas chauds et réfrigérés, ainsi que les aliments riches en fibres.

Lorsqu'une rémission stable est atteinte, le patient est transféré au régime de base n ° 2. La nourriture devient plus variée, mais il faut adhérer à des méthodes de traitement à la chaleur douce et autoriser la vapeur, l'ébullition, la cuisson au four et la torréfaction légère des aliments. Autorisé à manger des fruits et légumes, viande, poisson, produits laitiers. Vous ne pouvez pas manger d'aliments froids avec une structure rugueuse.

Prévisions

Avec un traitement complexe en temps opportun, le pronostic est favorable. En 2002, des scientifiques japonais ont démontré la possibilité d’un développement inverse de modifications prétumorales de la muqueuse gastrique après l’éradication (destruction) de la bactérie Helicobacter pylori. À l’aide de la chromoscopie, il a été établi que cinq ans après le succès du traitement par anti-Helicobacter, la taille des foyers de métaplasie intestinale avait diminué de près de 2 fois par rapport au niveau initial.

La restauration complète de la structure de la muqueuse en cas d’atrophie grave nécessite une longue période de temps et, dans certains cas, le plus probablement, est impossible. Si les processus prétumoraux ne renversent pas le développement mais au contraire progressent, des méthodes de traitement radicales sont appliquées jusqu'à la résection de la muqueuse gastrique.

Gastrite atrophique

La gastrite atrophique est un type de gastrite dont le trait caractéristique est l'amincissement de la membrane muqueuse des parois de l'estomac et donc une diminution de la production de suc gastrique. Le nombre de cellules épithéliales impliquées dans la régénération de la muqueuse gastrique diminue également. Après cela, la formation d'une insuffisance de sécrétion de l'estomac.

En pratique médicale, la gastrite atrophique de l'estomac est une maladie assez commune. Jusqu'à présent, les scientifiques discutaient de l'étiologie de son apparence. Nombre d'entre eux pensent que l'apparition de ce type de gastrite commence par une inflammation chronique.

Gastrite atrophique provoque

Dans un organisme en bonne santé, les cellules de la muqueuse gastrique sont constamment mises à jour. Cela est dû à leurs dommages permanents dus au contact constant avec l'acide chlorhydrique et la pepsine, l'enzyme digestive. Mais tout ce mécanisme de protection ne fonctionne pas parfaitement.

Il y a certaines causes de cette gastrite. Lorsque le processus de renouvellement cellulaire est perturbé, une diminution irréversible du nombre de glandes gastriques commence à se produire. Les modifications dégénératives atrophiques de la membrane muqueuse peuvent également résulter d'un processus inflammatoire, à savoir des modifications liées à l'âge. Une prédisposition génétique à la survenue d'une hypotrophie ou d'une atrophie de la membrane muqueuse de l'estomac est également possible.

L’infection à Helicobacter pylori est reconnue comme le facteur le plus fiable en raison duquel se produit une gastrite atrophique de l’estomac. Il est associé à la survenue de la plupart de ces gastrites. Les bactéries, en persistant sur l'épithélium des parois de l'estomac, provoquent une gastrite chronique qui, avec une longue existence, se transforme en atrophie.

Ces bactéries bloquent les récepteurs qui régulent la production d'acide chlorhydrique. Bien que normalement, il devrait arrêter la production excessive d’acide. Ainsi, une acidité accrue conduit à une inflammation des tissus et à la mort cellulaire, et lorsque le mécanisme de régénération prend fin, une atrophie se développe.

Inflammation de la muqueuse de l'estomac (gastrite) - un phénomène assez fréquent. Et il est traité assez rapidement qu'atrophique.

Il existe également des notions de «gastrite atrophique antrale» et de «gastrite atrophique hyperplasique».

La gastrite atrophique antrale est déterminée par l'inflammation du mucus dans une certaine partie de l'estomac, qui pénètre dans l'intestin et s'appelle pylorique. Généralement, un processus atrophique provient de ce département. Progressivement, il se répandra dans tout l'estomac. Dans la région pylorique de l'estomac, on note le plus grand nombre de glandes, qui sécrètent du mucus, qui protège les parois de l'estomac. La gastrite antrale atrophique conduit à la nécrose de ces glandes et au remplacement de leur tissu conjonctif. En conséquence, la sécrétion de mucus est réduite et le service est exposé à l'acide.

La gastrite hyperplasique atrophique se définit en combinant des zones d'atrophie avec des zones d'hyperplasie provenant de cellules indifférenciées de la région affectée de l'estomac et de l'antre. Les patients atteints de ce type de gastrite présentent un risque élevé de cancer de l'estomac.

Symptômes de la gastrite atrophique

Vous devez savoir que certains patients peuvent ne pas présenter de symptômes douloureux. C'est un signe très triste. C'est la preuve de l'apparition du processus malin.

Les symptômes caractéristiques de la gastrite atrophique sont une sensation de lourdeur après avoir mangé, ainsi qu'une sensation de "plénitude" de l'estomac, qui peut être accompagnée d'une éructation avec une odeur désagréable. En général, cette odeur désagréable de la bouche distingue ce type de gastrite des autres. Il peut également être confondu avec l'odeur de "dents en décomposition".

En cas d’affaiblissement de l’immunité locale de l’estomac, des intoxications fréquentes apparaissent. Si auparavant, l'acide chlorhydrique était capable de lutter contre de nombreux agents pathogènes, ses fonctions ne sont plus suffisantes pour cela. Et pour qu'une personne en bonne santé ne provoque même pas un relâchement du fauteuil, une personne atteinte de gastrite atrophique peut alors provoquer un empoisonnement grave.

Avec une gastrite atrophique antrale, le patient peut avoir des brûlures d’estomac, car cette localisation de la gastrite produit une très grande quantité d’acide. Mais avec une forme hyperplasique atrophique, il n’ya aucun symptôme, sauf une perte d’appétit et une perte de poids.

Il convient également de noter qu'en raison de la détérioration de l'absorption des vitamines et des minéraux, l'apparence du patient se détériore et son immunité diminue. Les ongles deviennent cassants, une anémie ferriprive apparaît, on observe une chute des cheveux, des maux de tête et des vertiges.

Il y a des instabilités alimentaires, la langue recouvrant une épaisse floraison blanche, grondant dans l'estomac et la formation de gaz.

L'examen endoscopique de l'estomac peut être très utile pour le diagnostic de cette maladie, où un examen visuel est effectué à l'aide d'un endoscope avec une analyse histologique ultérieure de la muqueuse atteinte. En outre, avec l'aide de l'endoscopie, vous pouvez voir quel type de gastrite atrophique est: une gastrite antrale atrophique ou une gastrite hyperplasique atrophique s'est installée dans l'estomac; établir la présence d'un processus malin; déterminer la quantité d'acide chlorhydrique dans l'estomac.

Ils ont également recours à la méthode de la gastroscopie, à un examen scatologique des matières fécales, à une radiographie de la cavité abdominale, à un diagnostic par ultrasons, à un dosage immunologique du sang.

Gastrite atrophique chronique

La gastrite chronique atrophique semble être un grand nombre de maladies précancéreuses. Dans le contexte de cette pathologie, des changements tels que, par exemple, une métaplasie intestinale (remplacement de l'épithélium) se développent souvent. En outre, la croissance rapide de l'épithélium muqueux contribue au développement des tumeurs.

CG prend la première place parmi les maladies "gastriques". Et parce que c'est la maladie la plus courante du tube digestif, qui contribue au développement des ulcères, puis du cancer de l'estomac. Il est basé non seulement sur les processus inflammatoires, mais aussi dystrophiques et atrophiques de la membrane muqueuse, ce qui conduit à son échec. La gastrite chronique touche près de la moitié de la population humaine, même si seulement 10% d’entre elles font appel à des spécialistes. Par conséquent, une telle transformation d’une gastrite chronique en une gastrite atrophique chronique progresse.

Les patients atteints de gastrite atrophique chronique se plaignent d'une sensation de transfusion dans l'estomac après avoir mangé. La nourriture n'est pas digérée pendant très longtemps, ce qui s'accompagne de processus de putréfaction dans l'estomac, provoquant une intoxication générale du corps.

Dans l'analyse de l'urine peut être constamment en train de détecter l'acétone. L'hypoprotéinémie peut être détectée lors de tests sanguins. Avec ce type de CG, le travail de l’estomac mais aussi de l’intestin est généralement altéré. Et en général, la mauvaise performance de l'estomac ne peut pas affecter le travail de tout le système digestif. Les patients présentant une hCG atrophique peuvent souffrir d'un manque de poids corporel, en raison d'une nette diminution du poids corporel.

Le traitement de ce type de gastrite est conforme à un régime strict, à la nomination de préparations enzymatiques, de stéroïdes ayant une perte de poids prononcée, à la constitution de fonds pour la production d’acide chlorhydrique. Le médecin doit tenir compte du pH de l'acide pour ne pas aggraver l'évolution de la maladie. Pour cela, il est indispensable de prélever un échantillon d'acide chlorhydrique lors de l'étude du ph.

Mais, comme mentionné précédemment, la prévention en temps opportun de cette maladie est une visite opportune chez le médecin...

Gastrite atrophique focale

Ce type de gastrite se distingue des autres formes de gastrite par l'apparition de sections atrophiées de la membrane muqueuse. En d'autres termes, ces sites présentent une diminution du volume des glandes sécrétantes et leur remplacement partiel par le tissu épithélial.

L'atrophie des glandes est la nécrose d'une partie des cellules qui produisent l'enzyme digestive pepsine et qui participent également à la production d'une certaine quantité d'acide chlorhydrique.

L'atrophie de la muqueuse est un endroit de la membrane muqueuse qui a perdu sa fonction normale et parfois remplacé par un tissu conjonctif ou autre.

Ce type de gastrite découle d'une gastrite auto-immune, ainsi que d'Helicobacter pylori. Lorsque la gastrite auto-immune apparaît, des anticorps bloquent le travail de ses propres glandes.

La symptomatologie de la gastrite atrophique focale diffère peu des manifestations en cas de gastrite atrophique de l'estomac. On ne peut qu'observer l'aversion du patient pour les produits laitiers, ainsi que l'indigestion de ces produits.

Très souvent, ce type de gastrite est accompagné d'entérocolite, de cholécystite et de pancréatite, car le travail des autres organes digestifs ralentit également en raison d'une mauvaise fonction de l'estomac.

Une clé obligatoire et efficace pour le traitement de ce type de gastrite est une visite opportune chez le médecin, qui donnera une référence pour examen, après quoi il vous prescrira le traitement correct.

Pour le traitement, les médicaments sont généralement prescrits pour améliorer la motilité de l'estomac, pour la production et la sécrétion du suc gastrique, la thérapie enzymatique. Dans certains cas, une intervention chirurgicale peut être nécessaire. Il y a des cas où, après une intervention chirurgicale suivie d'une antibiothérapie, il était possible de parvenir à une guérison permanente. Cependant, il ne faut pas oublier que cette méthode ne doit être utilisée que dans les formes négligées de gastrite atrophique focale.

Traitement de la gastrite atrophique

Le traitement principal et radical de la gastrite atrophique est le traitement médicamenteux. La tactique du médecin doit être très sélective, ce qui peut être très difficile pour lui, car il est assez difficile d’identifier la forme correcte de la gastrite atrophique. À cet égard, le médecin doit faire un choix: par où commencer le traitement?

Il est nécessaire d'identifier la cause de la maladie. S'il s'agit d'une infection à Helicobacter pylori, il est conseillé de prescrire un traitement d'éradication (De-nol, Vilprafen, Ammoksilitsin, Metronidazole, etc.). Pour identifier la gastrite auto-immune résultant du développement de la gastrite atrophique, l'administration de glucocorticoïdes est utilisée.

Lors de la prescription d'un médicament antisécrétoire, il est nécessaire de procéder à une métrographie (évaluation de l'acidité). Lorsque le pH est inférieur à 6, des inhibiteurs de la pompe à protons sont prescrits.

Le traitement substitutif comprend la prescription d'acide chlorhydrique (le suc gastrique naturel à raison de 3 cuillerées à soupe par repas), les enzymes de pepsine Acidène-pepsine (comprimés contenant de l'acidène et de la pepsine, à partir desquels l'acide chlorhydrique est formé) sont 500 mg jusqu'à trois fois par jour avec beaucoup d'eau; Abomin - un médicament dérivé de la membrane muqueuse de veaux de l'âge du lait (prendre un comprimé jusqu'à trois fois par jour). Également effectuer un traitement par injection avec les vitamines B6, B12. Il est obligatoire de nommer des gastroprotecteurs (Solcoseryl), des agents d’enrobage (préparations à base d’aluminium et de bismuth), des agents modifiant la motilité gastrique (Tsisaprid, Domperidone, etc.).

Les régimes de diététique numéro 1A, suivis de la transition vers un régime numéro 2. Aussi prescrit l'utilisation de l'eau minérale thérapeutique Yessentuki numéros 4 et 17, Narzan 15 minutes avant les repas. Cette méthode aide à stimuler les glandes.

Une phytothérapie est également effectuée (hanches, plantain, millepertuis, absinthe, etc.) 30 minutes avant les repas.

En période de rémission de la gastrite atrophique, un traitement de substitution et un stimulant constituent un bon stimulus.

Il est également nécessaire de souligner que le traitement de cette maladie doit renoncer à de mauvaises habitudes, telles que boire un groupe de boissons alcoolisées, fumer, pour ne pas compromettre le résultat et ne pas aggraver l'état de la membrane muqueuse. Sinon, le traitement peut être retardé pendant une longue période.

Gastrite atrophique chronique: de quoi s'agit-il

La gastrite atrophique est l’un des types les plus dangereux de gastrite, ce que les gastro-entérologues considèrent comme une affection précancéreuse. L'atrophie progressive (amincissement) de la muqueuse gastrique augmente le risque de développer des tumeurs malignes: gastrinomes, adénocarcinomes et autres types de cancers glanduleux, squameux et non différenciés des parties pylorique et fondamentale de l'estomac. La situation est aggravée par l'ensemencement chronique des muqueuses par la bactérie hélicoïdale de la famille Helicobacter, observée dans près de 90% des cas de gastrite atrophique chronique.

Comment fonctionne la muqueuse dans la gastrite atrophique

L'atrophie de la muqueuse gastrique est rarement une pathologie indépendante: le plus souvent, des modifications irréversibles de la membrane épithéliale d'un organe résultent d'un traitement inapproprié ou tardif d'une gastrite superficielle aiguë, ainsi que d'une violation du schéma thérapeutique prescrit par le médecin et de l'alimentation. Un traitement complexe est nécessaire pour mettre fin à l'amincissement et à la dystrophie des muqueuses: correction médicale de la fonction de sécrétion de l'estomac, traitement de physiothérapie, prophylaxie dans un sanatorium, traitement aux eaux minérales. Les massages et autres méthodes traditionnelles de traitement de la gastrite superficielle avec une atrophie sévère sont inefficaces. Par conséquent, leur utilisation dans cette forme de processus inflammatoire est inappropriée.

Pendant le traitement de la gastrite ne peut pas se passer de médicaments spéciaux

Quelle est la gastrite atrophique

Le principal mécanisme pathogénique de développement de cette forme de gastrite est constitué par des modifications dystrophiques et dégénératives des cellules de l'épithélium, qui entraînent un amincissement de la muqueuse gastrique et son atrophie. En cas d'atrophie, la mort de cellules pariétales synthétisant l'acide chlorhydrique et les enzymes transformant la forme inactive de cyanocobalamine (vitamine B12), qui accompagne les aliments, en substance active pouvant être absorbée par le sang. Pour cette raison, dans certains cas, les patients présentent une anémie sévère par déficit en acide folique B12.

Une carence en vitamine B se développe au cours d'une gastrite atrophique 12.

La pathogenèse de la maladie est également caractérisée par une métaplasie intense de sections individuelles de la muqueuse. Avec cette pathologie, les cellules épithéliales sont remplacées par des éléments constitutifs des muqueuses intestinales. Le pronostic favorable du traitement conservateur n'est déterminé que si la zone de métaplasie est inférieure à 5-7%. Si ce chiffre est 2 à 3 fois plus élevé, le risque de développer un cancer de l'estomac et du duodénum sera de 40 à 80% (en fonction de l'âge, du style de vie du patient, de l'activité des cellules de son système immunitaire).

C'est important! Avec une zone de métaplasie supérieure à 20% (quelle que soit la localisation du processus pathologique), la probabilité de développer une pathologie maligne au cours des 5 prochaines années sera supérieure à 80%.

Causes et facteurs étiologiques

Les gastro-entérologues et les chirurgiens-oncologues identifient deux causes principales du développement de modifications atrophiques des membranes épithéliales de l'estomac. Le principal est l’infection à Helicobacter pylori. Il est prouvé que ces microorganismes de la famille des bactéries à Gram négatif en forme de spirale produisent des substances toxiques qui endommagent la muqueuse gastrique et en provoquent la dystrophie, ainsi que des lésions ulcéreuses et érosives.

Helicobacter - la principale cause de la gastrite

Des changements trophiques dans diverses parties du corps peuvent également être observés dans les maladies auto-immunes. Ces pathologies sont souvent qualifiées de systémiques, car le système immunitaire cesse de reconnaître les propres cellules de l'organisme et commence à les endommager, ce qui entraîne la formation de cellules hybrides présentant une forte propension à la malignité. Parmi ces maladies figurent le diabète sucré, la fibrose kystique, la sclérose en plaques, l’anémie hémolytique et d’autres pathologies liées à l’évolution du statut immunologique du patient.

La gastrite peut se produire sur le fond du diabète

Les autres facteurs qui augmentent le risque de dommages et de décès des cellules pariétales et le développement d'une atrophie incluent:

  • tabagisme et dépendance à l'alcool;

Fumer provoque une gastrite

Un manque d'acide ascorbique peut causer une gastrite.

Les médicaments à base d'ibuprofène ne peuvent pas être pris trop longtemps

Le stress - un coupable fréquent de la gastrite

Le régime alimentaire affecte également le risque de développer une gastrite atrophique. La consommation accrue de graisses animales (beurre, saindoux), de boissons gazeuses, de sel, de marinades, de viande fumée, de poisson en conserve favorise l’inflammation primaire de la muqueuse gastrique. Si le patient ne suit pas le régime prescrit après une crise aiguë, le risque de récurrence et d'atrophie ultérieure des cellules épithéliales sera supérieur à 60%.

La consommation fréquente d'aliments gras et frits conduit à une gastrite.

Lien entre les processus atrophiques et le cancer gastrique

La gastrite, accompagnée d'une atrophie des membranes muqueuses, est considérée comme la pathologie gastro-entérologique la plus dangereuse, dans laquelle le risque de cancer est supérieur à 13-20%. Le risque maximal de formation d'une tumeur malpighienne ou glandulaire de l'estomac et des intestins est déterminé chez les patients âgés et séniles. Cela est dû aux processus physiologiques naturels du vieillissement, à une diminution systémique du statut immunitaire, à une perte de liquide intense et à un affaiblissement des propriétés régénératrices du tissu épithélial, à partir des cellules constituant les muqueuses des organes internes.

La gastrite atrophique chronique peut entraîner un cancer de l'estomac

La croissance de l'adénocarcinome et d'autres types de cancer est précédée par un long processus précancéreux qui se déroule dans la plupart des cas selon le schéma suivant:

  • inflammation aiguë de l'estomac (des formes combinées du processus inflammatoire dans la partie pylorique de l'estomac et du duodénum sont possibles) avec dégénérescence, déformation et dystrophie des muqueuses;
  • gastrite chronique associée à une infection à Helicobacter;
  • gastrite atrophique chronique avec atrophie muqueuse multisystémique (multifocale);
  • métaplasie par les cellules muqueuses du petit et du gros intestin;
  • néoplasie maligne de l'estomac.

Stades du cancer gastrique

Les experts estiment que le mécanisme pathogénétique initial de la gastrite atrophique est une inflammation aiguë ou chronique, dans laquelle l'assistance nécessaire n'a pas été fournie au patient à temps. Avec l'éradication précoce du principal facteur infectieux - la bactérie Helicobacter -, les chances d'un pronostic favorable pour la vie plus tardive sont plutôt élevées. Par conséquent, pour tout signe indiquant un processus inflammatoire à l'estomac ou aux intestins, il est nécessaire de consulter un médecin.

Si le temps d'éliminer Helicobacter, vous pouvez éviter de nombreuses complications de la maladie

C'est important! La gastrite atrophique est considérée comme un facteur précancéreux majeur. Un processus malin est susceptible de survenir à presque 100% si l’atrophie muqueuse est accompagnée d’une anémie pernicieuse (maladie d’Addison-Birmer) ou de polypose adénomateuse associée à une probabilité élevée de cancers du tube digestif.

Tableau clinique: signes et symptômes

La gastrite atrophique chronique à un stade précoce ne présente presque aucun symptôme prononcé, ce qui rend difficile l'établissement d'un diagnostic à temps et le début du traitement avec des modifications trophiques minimales de la membrane muqueuse. Les patients avec ce diagnostic, ainsi que la gastrite superficielle, la gastroduodénite et d'autres maladies du tractus gastro-intestinal, doivent être conscients que la gastrite atrophique se manifeste non seulement par des troubles digestifs et des douleurs, mais également par un certain nombre d'autres symptômes non caractéristiques des maladies de l'estomac. Les gastro-entérologues identifient plusieurs complexes de symptômes, qui doivent être évalués ensemble.

Les principaux symptômes de la gastrite

Tableau Symptômes de la gastrite atrophique