Qu'est-ce que la colite atrophique?

L'intestin est un élément essentiel du tractus gastro-intestinal. C'est ce corps qui décompose les aliments, contribue à l'absorption des vitamines et des oligo-éléments bénéfiques qui pénètrent dans le corps.

Beaucoup de gens considèrent la violation des entrailles comme une déviation dangereuse et ne font souvent pas assez attention au traitement. Une telle attitude peut conduire à l'apparition de diverses pathologies et provoquer une colite atrophique de l'intestin - une maladie dont le principal symptôme est la survenue du processus inflammatoire des tissus mous et des muqueuses.

Caractéristique de la maladie

En médecine, un processus inflammatoire à long terme dans l'intestin est appelé colite atrophique. En l'absence de traitement en temps opportun, cette maladie entraîne le fait que les parois du corps commencent à s'amincir, ce qui a pour effet de perturber son fonctionnement. Le patient est confronté à une digestion inappropriée des aliments et à des difficultés de défécation.

La maladie a le caractère d’une vague, les périodes de rémission seront remplacées par des crises aiguës. Si le traitement ne commence pas à temps, la maladie deviendra chronique, les intestins, ses ligaments et ses muscles commenceront progressivement à s'atrophier, ce qui affectera négativement la vie du patient.

Types de colite

Cette maladie est classée selon certaines caractéristiques. Une maladie peut avoir:

  1. Forme aiguë. La maladie se développe rapidement, les symptômes de la maladie sont prononcés.
  2. Forme chronique. La pathologie progresse progressivement, les premiers symptômes sont flous, ce qui rend difficile l'établissement d'un diagnostic compétent.

Dans 40% des cas, la forme aiguë est transformée en chronique, le patient souffre de la maladie depuis plusieurs années, les rechutes sont remplacées par des rémissions.

En fonction de ce qui a provoqué la maladie et des signes qui l'accompagnent, il existe les types de pathologie suivants:

  • La colite focale - le premier stade de la maladie, dure 2-3 jours.
  • Colite ulcéreuse. Sa principale caractéristique est les modifications destructives de la membrane muqueuse. Si le tractus intestinal est affecté par cette maladie, le traitement est effectué avec des suppositoires rectaux.
  • Colite spastique. La forme la plus simple est caractérisée par un processus inflammatoire, entraînant des modifications de la structure des parois intestinales et une sécrétion excessive de mucus.
  • Colite atrophique. La pathologie entraîne des modifications de la musculature du corps, conduisant au développement de l'atonie.
  • Colite érosive. La forme initiale de la colite ulcéreuse, la principale caractéristique - modifications dégénératives de la membrane muqueuse.

Les médecins distinguent séparément la colite diffuse. Cette forme ne se développe pas de manière focalisée, l'inflammation affecte tout le corps à la fois. Ce type de maladie est le pire traitable.

Les causes

La colite chronique est traitée de différentes manières. Afin de choisir la méthode optimale de traitement, le médecin doit comprendre quelle était la principale source de pathologie. Le plus souvent, l'apparition de la maladie est associée à des raisons telles que:

  • prédisposition génétique (si le plus proche parent a des problèmes similaires, une personne doit surveiller la santé de l'organe et adhérer à un régime alimentaire sain);
  • l'utilisation de produits "nocifs", l'absence de régime alimentaire;
  • ignorer d'autres maladies du tractus intestinal;
  • stress fréquent, détresse émotionnelle;
  • médicaments à long terme (les antibiotiques modernes ont un effet particulièrement négatif sur l’état du gros intestin);
  • intoxication chimique;
  • abus d'alcool, intoxication;
  • constipation fréquente et consommation régulière de laxatifs;
  • mode de vie sédentaire;
  • auto-traitement des pathologies intestinales à l'aide de médicaments inappropriés.

Au stade initial de la maladie, le patient développe une colite catarrhale, la muqueuse intestinale devient rouge et s'épaissit et des saignements mineurs sont également possibles. Si la maladie se transforme, elle se transformera en une forme atrophique, entraînant des complications plus graves.

En tout état de cause, quelle que soit la cause de l'affection, il est nécessaire de consulter d'urgence un spécialiste dès le premier signe de la maladie.

Symptomatologie

Les formes aiguës et chroniques de la maladie se manifestent de différentes manières, les symptômes des pathologies étant légèrement différents.

Signes de colite aiguë:

  • La douleur et l'inconfort dans le bas de l'abdomen seront considérablement augmentés lors des repas et des mouvements actifs
  • Tabouret cassant Le patient sera souvent confronté à la constipation (vous devez prendre un laxatif avec une extrême prudence) et à la diarrhée. Dans les matières fécales apparaîtra le mucus verdâtre.
  • Besoin fréquent de selles avec un manque d'excréments.
  • Distension abdominale constante et la lourdeur.

Comme le montre la pratique, dans la colite aiguë, la température corporelle n'augmente presque jamais, mais peut être inférieure à la normale.

Symptômes de la colite chronique:

  • des ballonnements;
  • constipation spastique;
  • l'apparition de douleurs dans le bas-ventre pendant l'exercice;
  • maux de tête fréquents et des nausées.

Pendant la période d'exacerbation, les symptômes apparaissent plus intenses et, en rémission, ils disparaissent presque complètement.

Afin de ne pas confondre la colite avec d'autres pathologies, il est nécessaire de savoir de quel type de douleur il se produit. Les patients peuvent ressentir une douleur sourde et aiguë, le malaise se manifestant généralement par des contractions s'étendant le long de la cavité abdominale. Dans certains cas, la douleur peut être transmise à la région sacrale, à la poitrine ou au côté gauche du dos.

Après selles et décharge de gaz, l’état de la patiente est soulagé. Les médicaments modernes aident également à réduire la douleur.

Les principales méthodes de traitement

Comment traiter la colite atrophique chez les femmes et les hommes? Dans la plupart des cas, un traitement médicamenteux est prescrit aux patients pour lutter contre le processus inflammatoire et les symptômes de l'infection.

Dans les cas avancés, le traitement par perfusion peut être prescrit aux patients: à l'aide d'injections intraveineuses, des substances spéciales seront administrées au sang afin de prévenir les pertes pathologiques dans le corps.

Le traitement consiste à prendre les médicaments suivants:

  1. Antibiotiques d'une large gamme. Empêcher la reproduction d'organismes pathogènes qui infectent les intestins. Pour sélectionner le médicament idéal, il est recommandé de procéder à un examen bactériologique.
  2. Anti-inflammatoires. Si la maladie ne s'accompagne pas de complications, il suffit de prendre des médicaments non stéroïdiens de ce groupe pharmacologique. Les suppositoires rectaux, qui agissent directement sur le foyer inflammatoire, ont fait leurs preuves.
  3. Glucocorticoïdes. Rejeté seulement dans les cas extrêmes. Ces médicaments hormonaux ont un effet puissant et peuvent provoquer des effets secondaires. Les médicaments les plus courants dans ce groupe sont la dexaméthasone et le prednisol.

Afin d'accélérer le processus de guérison et de faciliter l'évolution de la maladie, un régime alimentaire modéré est également prescrit aux patients. Une nutrition adéquate aidera à réduire la charge sur le circuit alimentaire et contribuera à la bonne absorption des médicaments.

Si le traitement médicamenteux n'aboutit pas et que la maladie progresse, le seul traitement consiste à enlever la partie affectée de l'intestin.

Régime alimentaire avec colite

Une aide importante pour les intestins souffrant de colite aura un régime bien choisi. Les règles de base d'une bonne nutrition:

  • Le patient doit se protéger des aliments riches en fibres. Sa plus grande quantité est contenue dans les graines, les légumes frais, les marinades et les aliments acides.
  • Il peut y avoir des produits bouillis, cuits et cuits à la vapeur. Frit est strictement interdit.
  • Vous aurez besoin de manger 5 fois par jour, les portions devraient être petites.
  • Exclure des produits diététiques qui améliorent le péristaltisme: lait fermenté, pruneaux, betteraves.
  • Buvez au moins 1,5 litre d'eau filtrée par jour.
  • Vous ne pouvez pas boire de café ni de produits contenant de la caféine.

Méthodes traditionnelles de traitement

Beaucoup préfèrent être traités avec des remèdes populaires. Les experts disent que cette thérapie ne devrait être utilisée que comme auxiliaire. Si vous refusez un médicament, cela n’aura aucun sens.

Le meilleur dans la lutte contre la colite ont recommandé les produits suivants:

  • Propolis. À partir de cela, une teinture est préparée et doit être prise quotidiennement par 30 gouttes. La durée du traitement est généralement de 2 à 3 semaines.
  • Teinture de camomille. Il est pris trois fois par jour pendant 30 jours, préparé selon une recette standard.
  • Mumie. Le produit doit être dilué avec de l’eau conformément aux instructions, prendre 10 ml par jour. Ce produit réduit la douleur et combat l'inflammation.

Les symptômes et le traitement de la colite atrophique peuvent être différents. Cette pathologie est très dangereuse, vous ne pouvez pas la démarrer. En l'absence de traitement, le patient peut faire face à de graves complications, notamment des saignements internes.

Colite intestinale atrophique: causes, symptômes et traitement

La colite atrophique est une pathologie du gros intestin caractérisée par un amincissement de la membrane muqueuse d'un organe creux sous l'influence de facteurs négatifs. Au cours du processus, qui est de nature inflammatoire, la membrane muqueuse est détruite jusqu'au système musculo-squelettique de cette section du tractus gastro-intestinal. À la suite d'un long processus inflammatoire, il se produit ici un rétrécissement de la lumière de l'organe creux, une violation puis une perte complète de ses fonctions.

La maladie se manifeste par un certain nombre de symptômes désagréables qui nuisent considérablement à la qualité de vie des patients. De plus, en l’absence de traitement rapide des patients atteints de colite atrophique, on s’attend à un certain nombre de complications qui menacent directement la vie. Ce diagnostic n’est pas aussi facile à établir, car les manifestations de la colite atrophique ressemblent à d’autres maladies du gros intestin et la pathologie elle-même n’est pas si souvent rencontrée dans la pratique des gastro-entérologues. Cependant, un spécialiste qualifié sera en mesure d'établir la cause correcte de la souffrance de son patient après que toutes les procédures de diagnostic nécessaires ont été effectuées, puis de prescrire le traitement approprié.

Raisons

De nombreux facteurs peuvent entraîner un amincissement de la délicate membrane muqueuse du gros intestin. La colite atrophique peut être le résultat d'une évolution maligne d'un certain nombre d'autres pathologies du gros intestin, mais elle peut également apparaître sous l'influence d'autres facteurs.

Les maladies pouvant causer le développement de la colite atrophique comprennent:

  1. La maladie de Crohn.
  2. UC (colite ulcéreuse).
  3. Colite allergique (conséquence d'allergies alimentaires).
  4. Colite ischémique (se produit lorsque l'apport sanguin aux intestins est insuffisant).
  5. Colite infectieuse.
  6. Infestation par le ver.
  7. Autres pathologies infectieuses intestinales.

Facteurs pouvant provoquer une atrophie de la membrane muqueuse du gros intestin:

  • consommation incontrôlée de laxatifs;
  • hypodynamie (manque d'activité physique suffisante);
  • dysbactériose;
  • abus d'alcool;
  • violation de l'alimentation appropriée avec une prédominance dans le régime des aliments tranchants et gras, ainsi que des produits avec une teneur excessive en glucides;
  • pathologie héréditaire associée aux tissus intestinaux;
  • traitement irrationnel à long terme avec des agents antibactériens;
  • tabagisme;
  • effets toxiques des métaux lourds et des substances toxiques (phosphore, mercure, arsenic, plomb);
  • stress chronique, dépression, stress émotionnel.

Tous ces facteurs entraînent une inflammation de la membrane muqueuse du gros intestin. Le corps n'a pas le temps de restaurer les tissus endommagés, ce qui entraîne son amincissement (atrophie). Une telle membrane muqueuse ne peut pas remplir ses fonctions, ce qui entraîne une indigestion dans cette partie du tractus gastro-intestinal.

Formes de colite atrophique

La médecine moderne connaît plusieurs formes de cette maladie, qui se différencient par des symptômes, à savoir:

  • colite atrophique aiguë. Un tel diagnostic est établi avec une apparition soudaine de la maladie, un tableau clinique brillant et une durée de pathologie allant jusqu'à 3 mois.
  • colite atrophique chronique. Cette forme de la maladie dure plus de 3 mois, caractérisée par l'alternance d'attaques aiguës et de rémission. La guérison complète n'est pas possible.

Au cours de l'évolution de la maladie, plusieurs stades successifs sont distingués, qui diffèrent par la sévérité des manifestations cliniques ainsi que par des modifications pathologiques de l'organe:

  1. stade (colite subatrophe). Le stade initial de la maladie est caractérisé par l'apparition de foyers d'atrophie muqueuse. Les symptômes cliniques sont légers.
  2. étape. Le processus s'étend à toute la membrane muqueuse du gros intestin, tandis que l'état du patient se détériore considérablement.
  3. stade (colite atrophique diffuse). Implique l'appareil du ligament musculaire du côlon. Le processus devient irréversible. La thérapie conservatrice ne permet pas d'éliminer les symptômes douloureux, vous devez donc recourir à l'aide de chirurgiens.

Les symptômes

Cette maladie se caractérise par le fait qu'elle ne présente aucun symptôme spécifique. Ces manifestations accompagnent de nombreuses maladies du tractus gastro-intestinal, de sorte que son diagnostic peut poser problème.

Les symptômes de la colite atrophique sont dus au fait que la digestion dans le gros intestin ne se produit pas, le patient perd beaucoup de nutriments. En outre, l'inflammation de la membrane muqueuse s'accompagne de la production de substances toxiques affectant négativement l'état du corps. Cela provoque les symptômes suivants:

  • perte de poids Dans la première étape, les patients perdent 5-6 kg. Au fur et à mesure que la pathologie progresse, le patient "fond devant ses yeux". En cas d'évolution maligne de la pathologie ou en l'absence de traitement adéquat, une cachexie peut se développer;
  • syndrome de douleur. La douleur est localisée dans le bas de l'abdomen. Leur intensité et leur durée dépendent de la forme et du stade de la maladie. Coupent habituellement;
  • troubles des selles. Cette pathologie peut survenir avec une prédominance de constipation (défécation moins de 3 fois par semaine) ou de diarrhée (nombre d'actes de défécation plus de 3 fois par jour);
  • flatulences (ballonnements dus à la formation excessive de gaz dans l'intestin);
  • ténesme (douloureux, faux désir de déféquer);
  • l'apparition dans les masses fécales d'impuretés de mucus et de sang;
  • sensation de lourdeur dans l'estomac;
  • amertume dans la bouche;
  • brûlures d'estomac;
  • des nausées et des vomissements;
  • incontinence de gaz et de matières fécales;
  • augmentation de la température corporelle jusqu'à un nombre subfébrile (37,1 ° C à 38,0 ° C);
  • panne permanente, perte d'aptitude au travail.

La gravité des symptômes, ainsi que la gravité de l'évolution de la maladie, dépendent du fait que le patient soit atteint de colite atrophique aiguë ou chronique.

Diagnostics

Pour établir un tel diagnostic, il est nécessaire de subir un examen approfondi, car sans cela, il ne sera pas possible de prescrire le traitement correct afin d'éviter le développement d'un certain nombre de complications graves.

Le diagnostic de la colite atrophique commence par une enquête sur le patient. Ils révèlent des plaintes, la durée de la pathologie, collectent des données sur la santé des proches du patient, la présence de facteurs néfastes pouvant déclencher le développement de cette forme de colite. Puis passez l'inspection. Il faut faire attention à la présence d'une forte perte de poids, procéder à une palpation de l'abdomen, à un examen digital du rectum. Ce dernier aidera à détecter le sang et le mucus dans la lumière intestinale, ainsi qu’éliminer un certain nombre d’autres pathologies de cette partie du tractus gastro-intestinal.

Bien entendu, après un examen physique, ils découvrent des méthodes de diagnostic en laboratoire et par instruments:

  1. Analyse clinique des crocs. L'augmentation du nombre de leucocytes et l'ESR accélérée suggèrent un processus inflammatoire, et une diminution du nombre de globules rouges et d'hémoglobine indiquant la présence d'un saignement, permet d'évaluer la gravité de l'état du patient.
  2. Analyse clinique de l'urine. Aide à identifier les processus inflammatoires, la présence de maladies associées.
  3. Analyse biochimique du sang. Une augmentation de la protéine C-réactive indique un processus inflammatoire actif, tandis que la quantité d'albumine, de magnésium et de calcium diminue.
  4. Analyse des matières fécales. Permet de détecter les impuretés pathologiques (mucus, sang), d'identifier les microorganismes pathologiques.
  5. Radiographie des organes abdominaux avec contraste. Cette méthode simple permet de juger de l'état de la membrane muqueuse du gros intestin, de la présence de gaz dans sa lumière, du rétrécissement de l'organe creux, de la violation de l'évacuation de son contenu.
  6. Échographie des organes abdominaux. Cela permet de juger indirectement l'atrophie de la membrane muqueuse.
  7. Rectoromanoscopie et coloscopie. Ces techniques d'imagerie endoscopique sont le «gold standard» pour le diagnostic de la colite atrophique. Ils aident à identifier les zones d'atrophie de la membrane muqueuse, à identifier la profondeur et la zone de la lésion, à faire des prédictions sur le développement ultérieur de la maladie.
  8. Biopsie. Lors de l'exécution de la méthode précédente, il est possible de prendre du matériel pour confirmer le diagnostic. La recherche d'un morceau de tissu provenant d'une zone pathologique permet de voir en détail tous les processus qui s'y trouvent, ainsi que de juger de la présence d'un processus oncologique.
  9. IRM Il est seulement nécessaire d'exclure les complications de la maladie.

Comment traiter la colite intestinale atrophique

La clé du succès du traitement de la colite atrophique est le renvoi rapide à un spécialiste. Ce n’est qu’à un stade précoce que l’on peut prévenir d’autres processus dégénératifs dans la membrane muqueuse du gros intestin.

Le deuxième élément important de la thérapie est l'attitude responsable du patient à l'égard de sa santé et son désir de guérison. Le médecin ne peut que prescrire un traitement et expliquer les caractéristiques de la pathologie. Débarrassez-vous du problème pour obtenir uniquement une mise en œuvre claire de ces recommandations, un changement de mode de vie et l'abandon des mauvaises habitudes.

Pouvoir

Le traitement de la colite intestinale atrophique commence par un changement de nutrition. Une bonne alimentation aidera à compenser pour le patient à tous les stades de la maladie. Les règles de base de la thérapie par le régime comprennent:

  1. Repas fréquents et fractionnés en petites portions (au moins 6 fois par jour).
  2. Les aliments doivent être bouillis ou cuits.
  3. Les produits doivent être bien écrasés tout en mâchant soigneusement. Les légumes sont mieux servis sous forme de purée de pommes de terre.
  4. Respect strict de la température. Le patient doit abandonner les plats chauds et froids. Les aliments doivent être à la température ambiante.
  5. Refus de plats frits, gras, salés, fumés et épicés.
  6. Refus de produits entraînant une formation excessive de gaz (légumineuses, choux, etc.).
  7. Utilisation suffisante d'eau propre (au moins 2 litres par jour).

Pour comprendre quels produits seront utiles pour un patient souffrant de colite atrophique, vous devez vous reporter au tableau de régime numéro 4.

Médicamenteux

La pharmacothérapie vise à éliminer les causes de l’atrophie muqueuse et à soulager les symptômes. Le traitement spécifique de la colite atrophique est:

  • la nomination d'un traitement antibiotique pour les infections intestinales;
  • prescription d'un traitement antiparasitaire pour l'invasion helminthique;
  • l'utilisation d'antidotes spécifiques contre les effets toxiques des substances toxiques;
  • pour les dysbactérioses causées par l’adoption d’antibiotiques, il est nécessaire de les annuler, tout en les remplaçant par d’autres médicaments, appartenant peut-être à l’arsenal de la médecine traditionnelle. Attribuer des probiotiques ("Lakteale", "Linex");
  • en cas de stress chronique, de dépression, de consultation d'un psychiatre, la prise de médicaments appropriés est indiquée.

Le traitement symptomatique comprend:

  • les médicaments analgésiques ("No-shpa", "Baralgin");
  • médicaments carminatifs ("Espumizan");
  • les médicaments antidiarrhéiques (lopéramide, Immodium);
  • sorbants (charbon actif, "Smekta");
  • complexes de vitamines et de minéraux.

Le médecin choisit cette thérapie en fonction des causes de la pathologie, du tableau clinique, de la gravité de l'état du patient. Dans la forme aiguë de la pathologie, une hospitalisation urgente est requise. Vous devez également comprendre que la prise de médicaments prend toute la vie dans la colite atrophique chronique. Il doit être effectué régulièrement, tel que prescrit par un médecin.

Si les techniques conservatrices n’ont pas produit l’effet recherché et que l’état du patient continue à se détériorer, elles ont recours à une intervention chirurgicale, qui consiste à retirer la section pathologique de l’intestin.

Manières folkloriques

La médecine traditionnelle peut être une aide précieuse et un complément aux principales méthodes de traitement de la colite atrophique. Les herbes et les infusions aux herbes sont souvent utilisées ici:

  • feuilles de framboise;
  • marguerites;
  • millefeuille;
  • absinthe;
  • Hypericum
  • la sauge;
  • calendula, etc.

Ils peuvent également être utilisés comme lavement.

Des complications

En l’absence de traitement approprié, des complications terribles peuvent naturellement se développer, menaçant la vie d’une personne:

  1. Maladies oncologiques du gros intestin.
  2. Perforation intestinale.
  3. Obstruction intestinale complète ou partielle.
  4. La cachexie.
  5. Sepsis
  6. Saignements massifs.

Prévention

Les mesures préventives devraient viser à abandonner les mauvaises habitudes, à normaliser la nutrition et à traiter rapidement les maladies infectieuses du tractus gastro-intestinal.

Lorsque les premiers symptômes de colite atrophique et de malaise apparaissent, consultez immédiatement un médecin. L'automédication peut avoir des conséquences désastreuses et la négligence de vous-même peut constituer une menace pour votre santé et même votre vie.

Vous pouvez partager l'article avec vos amis sur le réseau social:

Colite intestinale atrophique que pour traiter

Comment traiter la colite intestinale atrophique?

L'intestin est une partie importante du tractus gastro-intestinal. C'est là que se produit la décomposition finale des aliments en éléments nutritifs, leur absorption et l'élimination des «déchets» de la digestion. Les violations de son travail sont souvent considérées comme un problème peu sérieux, de sorte que la plupart des gens se soignent eux-mêmes. Une telle attitude diabolique peut provoquer le développement d'une colite atrophique.

Les processus inflammatoires dans l'intestin peuvent amincir ses parois.

Qu'est-ce que la colite atrophique?

La colite atrophique est un processus inflammatoire qui se produit dans le gros intestin et qui entraîne l’épuisement des parois intestinales. Cela conduit à une violation de la fonction d'absorption et d'autres fonctions du gros intestin.

La maladie peut survenir en 2 étapes: la période de rémission et l’attaque aiguë. Si la maladie dure longtemps, elle devient chronique. Dans ce cas, l'organe est atrophié, ainsi que les muscles et les ligaments. La maladie peut être déclenchée par divers facteurs et se manifester assez divers

Raisons

Les facteurs suivants peuvent influer sur l'apparition d'une colite atrophique chez une personne:

  • prédisposition génétique, donc si un membre de la famille a un tel problème, vous devez surveiller l'état de vos intestins et votre nutrition;
  • ignorer le régime alimentaire;
  • mauvaise alimentation, dans laquelle il y a beaucoup de malbouffe;
  • dérogation au régime alimentaire prescrit pour traiter une autre maladie du système gastro-intestinal;
  • stress constant ou dépression nerveuse;
  • intoxication par des produits chimiques dangereux tels que l'arsenic;
  • prendre des antibiotiques pendant une longue période;
  • intoxication du corps due à une intoxication alcoolique;
  • manque d'activité physique;
  • utilisation prolongée de laxatifs;
  • traitement inapproprié des infections intestinales ou en ignorant les recommandations médicales.

Les symptômes

Dans la colite atrophique, les symptômes de la maladie apparaissent en fonction du stade auquel la maladie passe. Au stade I (colite subatrophe), les symptômes suivants apparaissent:

  • le patient perd un peu de poids (jusqu'à 7 kg);
  • troubles intestinaux manifestes;
  • une atrophie des muscles intestinaux se produit.

Au stade II avec colite atrophique:

  • la perte de poids est plus importante;
  • l'anémie;
  • manque de vitamines dans le corps en raison de la malabsorption.

Le stade III, appelé colite atrophique diffuse, est caractérisé par:

  • violations du travail d'autres organes du système digestif;
  • troubles intestinaux sous forme sévère.

La colite chronique peut provoquer des crises aiguës. Dans ce cas, les symptômes sont les suivants:

  • fausse envie douloureuse de déféquer;
  • ballonnement grave;
  • douleur aiguë dans différentes zones de la cavité abdominale;
  • brûlures d'estomac;
  • diarrhée, particulièrement fréquente avec la localisation du processus pathogène à droite;
  • la constipation peut survenir;
  • les matières fécales peuvent avoir des particules de sang;
  • éructations;
  • problèmes d'appétit;
  • panne;
  • fatigue rapide;
  • des nausées;
  • sensation d'amertume dans la bouche.

Traitement

Le traitement de la colite atrophique dépend du stade de la maladie. La maladie peut être dangereuse pour une personne. Par conséquent, si vous en détectez les symptômes, en particulier si des membres de votre famille souffrent de colite, vous devez immédiatement demander un diagnostic.

Le médecin effectue un certain nombre de procédures de diagnostic qui déterminent la gravité du processus inflammatoire, après quoi il peut prescrire un traitement adéquat. Le traitement des modifications atrophiques de l'intestin est complexe. Étant donné que la maladie peut être déclenchée par divers facteurs, il est important de déterminer au moment de la nomination l'origine de la réaction. Cela dépend des produits pharmaceutiques à prescrire.

Si la colite est le résultat d'une situation stressante, commencez à traiter la maladie en consultant un thérapeute. En cas d'atrophie due à des médicaments antibactériens, ceux-ci doivent d'abord être annulés ou remplacés par d'autres moyens.

Si le patient vient chez le médecin avec une crise aiguë, vous devez d'abord arrêter la douleur et supprimer les symptômes. Pour le traitement du processus inflammatoire, des médicaments à base de sulfanilafamide sont prescrits. Des médicaments antispasmodiques (par exemple No-shpa) ou des analgésiques sont prescrits pour la suppression de la douleur.

Pour soulager la constipation, utilisez des laxatifs. Des médicaments antidiarrhéiques sont utilisés pour la diarrhée. Les antibiotiques sont largement utilisés (traitement pendant au moins 7 jours).

Après l’élimination des symptômes ou parallèlement à ce processus, une thérapie est effectuée qui vise à restaurer les capacités fonctionnelles de l’organe et l’intégrité de ses membranes. Il est recommandé au patient de se rendre dans la salle de physiothérapie et de subir un traitement approprié qui aidera à se débarrasser des symptômes.

Parfois, il est recommandé de faire un lavage intestinal avec un lavement.

Le patient est recommandé des produits pharmaceutiques qui restaurent la microflore. Comme on peut le constater, l’auto-traitement au moment où des changements atrophiques se produisent dans l’intestin peut non seulement être inefficace, mais peut aggraver le problème.

Pouvoir

L'intestin est caractérisé par des problèmes qui ne peuvent être guéris qu'en adhérant à un régime alimentaire spécial. Mais avec la colite atrophique, l’importance du régime alimentaire est indéniable. Si vous ne modifiez pas votre alimentation, les efforts pour vous débarrasser de la colite peuvent être vains.

Le régime alimentaire de chaque patient est sélectionné individuellement. Sa composition dépend des signes de la maladie. Si un patient souffre de constipation, il lui est recommandé de manger des produits laitiers, des repas et des boissons, notamment des prunes et autres fruits séchés.

Les patients dont les intestins sont atrophiés devraient recevoir des carottes, du son, des épinards, du céleri et de la citrouille. Il est important que le menu contienne beaucoup de fibres alimentaires.

Il est nécessaire de faire attention non seulement aux produits qui sont inclus dans le système alimentaire, mais aussi aux portions de nourriture. Vous ne pouvez pas manger une grande quantité de nourriture à la fois, mais la sensation de faim n’est pas liée à la colite. La nourriture doit donc être divisée en 5 à 6 repas. Les portions devraient être minimes.

Lorsque des violations de l'intestin devraient être exclues du régime des aliments épicés, gras, fumés, salés, des sucreries et des desserts. Il est nécessaire de limiter l'utilisation d'épices, de crudités, de lait. Le poisson gras et la viande doivent être remplacés par des aliments.

Les muffins et le pain frais ne profiteront pas à l'intestin malade. Il vaut mieux manger du pain d'hier. Il est interdit d'utiliser des produits qui augmentent la flatulence, la constipation ou peuvent irriter la membrane muqueuse des organes digestifs.

En cas de colite atrophique, en particulier après une attaque, les aliments doivent être broyés (par exemple, au mélangeur) jusqu'à obtenir une consistance semblable à celle d'une purée.

La cuisine est préférable pour un couple, mais vous pouvez cuisiner ou cuire. Lors du choix des aliments pour les plats doivent faire attention à leur qualité.

Prévisions

La restauration complète de l'intégrité et de la fonctionnalité de l'intestin est un processus long qui nécessite beaucoup d'efforts. En dépit du fait que les muqueuses du corps ont de grandes propriétés régénératrices, elles ont besoin d'aide pour s'atrophier.

Le rétablissement complet n'est possible que si le patient suit clairement le régime, prend les médicaments prescrits à temps et subit les procédures nécessaires.

Si la maladie est ignorée ou traitée au hasard, la colite peut entraîner de graves complications pouvant entraîner une violation des capacités fonctionnelles de l'intestin, des saignements, une violation de l'intégrité de la paroi intestinale, etc.

Colite intestinale atrophique chronique

Dans le monde moderne, la plupart des gens souffrent dans une certaine mesure de divers troubles du fonctionnement normal du tractus gastro-intestinal. Dans le contexte de malnutrition, de stress fréquents, de mauvaises habitudes et de la propagation généralisée d'agents pathogènes d'infections intestinales dans l'intestin développent souvent des processus inflammatoires. En raison d'une visite tardive chez le médecin ou d'une interruption prématurée du traitement, l'inflammation aiguë peut devenir chronique.

Si le processus pathologique est localisé dans le côlon, le développement d'une colite atrophique chronique de l'intestin est possible. Si vous craignez un inconfort prolongé après un repas, une modification de la fréquence des selles ou des douleurs abdominales, consultez un gastro-entérologue dans un proche avenir pour connaître les raisons d'un tel trouble et définir le traitement nécessaire.

  • 1 étiologie
  • 2 manifestations cliniques
  • 3 diagnostics
  • 4 traitements

Étiologie

Les manifestations cliniques de la maladie sont dues à l’atrophie progressive de la membrane muqueuse du gros intestin qui, à la suite de ce processus, ne peut plus remplir pleinement ses fonctions. Il affecte également la couche musculaire et l'appareil ligamentaire, ce qui conduit finalement à une altération du péristaltisme et à une mauvaise digestion.

Une inflammation prolongée du côlon entraîne des processus atrophiques. La maladie survient plus souvent chez les personnes qui n’ont pas accordé suffisamment d’attention au traitement de la colite aiguë ou qui n’ont pas été appliquées à temps aux spécialistes.

Les principales raisons contribuant à la survenue d'une colite atrophique sont les suivantes:

  1. Évolution chronique des infections intestinales touchant principalement le gros intestin: le risque de modifications atrophiques augmente avec les formes graves d’infection, un traitement inapproprié, le refus du patient de prendre des médicaments sur ordonnance, le non-respect des recommandations préventives;
  2. Erreurs dans le régime alimentaire: manger des aliments de mauvaise qualité ou rassis, des quantités excessives de graisses et divers additifs chimiques dans le régime lui-même peuvent entraîner une colite atrophique. Vous devez particulièrement surveiller votre régime alimentaire pour les personnes qui ont souffert de maladies inflammatoires aiguës du petit ou du gros intestin;
  3. Utilisation à long terme de certains médicaments: dans certains cas, l’atrophie se développe avec l’utilisation prolongée de médicaments antibactériens qui inhibent sérieusement la microflore intestinale. La survenue de la maladie est possible en raison de la consommation fréquente de laxatifs, y compris ceux d'origine végétale;
  4. Intoxication par des substances toxiques: si du mercure, de l’arsenic, du plomb et d’autres substances toxiques pénètrent dans le tractus gastro-intestinal, les parois du gros et du petit intestin sont sérieusement endommagées, entraînant des modifications atrophiques;

On pense également qu'une prédisposition héréditaire et un mode de vie sédentaire jouent un certain rôle dans l'apparition et la progression de cette maladie.

Manifestations cliniques

La gravité des symptômes de la colite atrophique dépend principalement de sa gravité. Il y a 3 étapes de progression de cette pathologie:

  • Au premier stade, les principales manifestations sont exprimées à un degré modéré, il n’ya aucun dommage pour le système musculaire et les ligaments. La perte de poids à ce stade est insignifiante (jusqu'à 5 à 6 kg), si le patient rend visite au médecin à temps, la correction de la maladie est effectuée en utilisant le régime correct;
  • La deuxième étape est caractérisée par une détérioration de l’état du patient, une perte de poids progressive. Une hypovitaminose et une anémie se développent en raison d'une absorption réduite.
  • Dans la troisième étape, les changements pathologiques dans les parois du côlon sont dans la plupart des cas irréversibles. Les patients sont épuisés, souffrent de troubles dyspeptiques graves, l'inflammation peut également toucher les organes voisins. A ce stade, recourir à un traitement chirurgical;

Les patients atteints de colite atrophique se plaignent de:

  1. Douleur dans l'abdomen, lors d'exacerbations de la maladie, la douleur devient aiguë, caractère coupant;
  2. Violation du nombre normal de selles: une colite atrophique peut survenir avec une diarrhée sévère (selles plus de 3 fois par jour) ou une constipation (selles moins souvent 3 fois par semaine);
  3. Flatulences excessives dans les intestins: le patient se plaint d'une sensation de lourdeur dans l'estomac, d'apparition de coliques, de décharges fréquentes de gaz. La flatulence affecte également négativement la psyché du patient, qui a généralement honte de son état;
  4. L'apparition d'impuretés pathologiques dans les masses fécales: la détection de mucus avec des traînées de sang dans les fèces indique la localisation du processus pathologique dans le gros intestin;
  5. Symptômes d'intoxication générale du corps: faiblesse, détérioration du sommeil et de l'appétit, nausées, irritabilité, lors d'exacerbations - température corporelle sous-fébrile;
  6. Perte de poids: la perte de poids est l’un des critères importants pour le stade de la maladie. Cela est dû à des troubles digestifs importants et à l'absorption de substances bénéfiques pour le corps;

Les symptômes de la colite atrophique sont caractéristiques de nombreuses maladies du tractus gastro-intestinal.

Par conséquent, pour clarifier le diagnostic et déterminer exactement comment traiter une colite atrophique, vous devez contacter votre gastro-entérologue ou votre coloproctologue et vous soumettre à un examen complet.

Diagnostics

L’examen du patient commence nécessairement par une collecte minutieuse de données anamnestiques. Avant votre visite chez le médecin, essayez de vous rappeler depuis combien de temps vous avez des plaintes, ce que vous associez à leur survenue, si vous avez déjà eu une maladie du système digestif.

En toute honnêteté, vous devez informer le médecin de vos habitudes alimentaires et de vos mauvaises habitudes. Également effectué la palpation de la paroi abdominale antérieure pour déterminer l'emplacement et la nature de la douleur. Après l’enquête, une liste spécifique de mesures de diagnostic vous sera attribuée, sans laquelle le diagnostic de «colite atrophique» est impossible.

Les études requises comprennent:

  • Numération sanguine complète et analyse d'urine: sur la base des indicateurs de ces études, ont confirmé la présence du processus inflammatoire dans le corps. Il est également important d'éliminer l'anémie, qui survient souvent dans les formes graves de la maladie;
  • Coprogramme: l'un des éléments les plus importants du diagnostic de la colite atrophique. Étudier la composition et la consistance des matières fécales, la présence de mucus, de globules sanguins, de résidus d'aliments non digérés;
  • Méthodes radiologiques: recours à l'irrigographie ou à l'irrigoscopie. Ces études permettent d’évaluer l’état du rectum et du côlon, de préciser la localisation du processus pathologique et la capacité du corps à remplir ses fonctions. Avec cette méthode, il est nécessaire d’introduire un contraste dans l’intestin;
  • Rectoromanoscopie, coloscopie: permet au médecin d'évaluer visuellement l'état du rectum (rectoromanoscopie) et d'autres parties du gros intestin (coloscopie). Ces méthodes sont endoscopiques et nécessitent des dispositifs spéciaux à l'hôpital. Au cours de l’étude, l’état des muqueuses du gros intestin est soigneusement étudié, diverses anomalies pathologiques sont identifiées. Dans certains cas, une coloscopie est réalisée avec une biopsie du matériau de la paroi intestinale pour un examen histologique ultérieur;

Certaines procédures de diagnostic sont un peu désagréables pour le patient. Cependant, sans mener les études susmentionnées, il est impossible de diagnostiquer la colite atrophique en toute confiance et de prescrire le traitement approprié.

Traitement

Tout d'abord, vous devez éliminer le plus possible la cause de la maladie. Si une colite atrophique est apparue à la suite du traitement, il est nécessaire d'annuler ou de modifier la posologie et le schéma thérapeutique. Vous devez également complètement guérir la pathologie infectieuse à l'origine des modifications atrophiques du gros intestin. Certaines infections intestinales ont un courant long et lent. Cependant, malgré cela, il est nécessaire de débarrasser le corps des effets nocifs d'un agent infectieux.

Le régime alimentaire dans la colite atrophique de l'intestin joue un rôle très important dans la récupération. Une bonne nutrition atténuera non seulement les symptômes désagréables de la maladie, mais arrêtera également les changements atrophiques dans le côlon. Le régime devrait être basé sur les principes suivants:

  1. Repas fréquents: 5 à 6 fois par jour, à intervalles réguliers.
  2. Petites portions: il est très important de ne pas surcharger les intestins, le volume des aliments consommés à la fois doit donc être faible;
  3. Bonne cuisson: les aliments ne doivent pas contenir de fibres alimentaires grossières. Les légumes et la viande doivent être servis au patient, râpés ou en purée;
  4. Évitez les aliments qui causent des flatulences: haricots, chou, raisins;
  5. La consommation d'aliments gras, frits, épicés ou acides est contre-indiquée. Il est nécessaire de minimiser l'effet irritant sur les intestins.
  6. Respectez la température optimale des produits: vous ne pouvez pas manger de plats trop chauds ou froids;

Au cours de l'exacerbation de la maladie, un traitement symptomatique est prescrit, qui vise à soulager le syndrome douloureux à l'aide de préparations du groupe antispasmodique, à la normalisation des selles et à l'état général du patient.

Toute détérioration due à une thérapie par le régime est un signal pour une attention médicale immédiate. Formes lancées de la maladie sont traités à l'hôpital, dans certains cas, recours à des interventions chirurgicales.

Qu'est-ce que la colite intestinale atrophique et comment y remédier?

L'intestin est l'organe le plus important du système digestif humain. C'est dans l'intestin que la nourriture à l'intérieur de l'estomac est divisée en nutriments. Les nutriments sont ensuite libérés des aliments dans le sang humain. L'intestin possède une microflore unique qui contribue au bon processus de digestion. Toute anomalie due à la microflore intestinale ou à des processus inflammatoires affectant cet organe entraîne une nette détérioration de la santé.

L'une des pathologies intestinales graves est la colite atrophique intestinale. Cette maladie est le résultat d'une inflammation des parois du corps. Dans le même temps, les parois intestinales commencent pratiquement à perdre leur capacité d'absorption des micronutriments, ce qui entraîne diverses conséquences négatives pour l'état général du corps.

Cette maladie devient particulièrement dangereuse lorsque des processus atrophiques apparaissent dans les intestins d'un malade. La colite de l'intestin est très difficile à déterminer par des symptômes externes, la maladie est souvent confondue avec certaines autres maladies du tractus gastro-intestinal. Dans tous les cas, face aux problèmes de l’intestin, il n’est pas nécessaire de s’auto-traiter. Sans avis médical et sans soins médicaux efficaces pour vaincre la maladie, il est peu probable que la maladie réussisse.

Qu'est-ce qui cause les réactions atrophiques dans les intestins?

La colite de l'intestin est due à l'influence de nombreux facteurs. Afin de choisir le bon processus d'amélioration des méthodes, il est nécessaire d'identifier la cause de la maladie qui a provoqué cette maladie. Certaines des causes les plus courantes qui contribuent à l'épuisement de la muqueuse intestinale sont examinées plus en détail ci-dessous:

  • Facteur héréditaire - malheureusement, certaines maladies sont souvent transmises génétiquement. La colite de l'intestin n'est pas exclue de cette liste. Si, dans la famille d'un malade, il y avait des parents présentant des pathologies similaires, le risque d'apparition de la maladie est nettement accru.
  • Nutrition irrationnelle - manger des aliments malsains, un régime alimentaire inapproprié et des visites fréquentes dans des établissements tels que McDonald's contribuent, dans la mesure du possible, à l'épuisement des parois et de la muqueuse intestinale. Et le corps lui-même peut progressivement cesser d’accomplir ses tâches principales. De plus, il est très important de manger sous un régime strict, c'est-à-dire tous les jours à la même heure.
  • Une autre cause courante de colite intestinale peut être toute pathologie associée au tractus gastro-intestinal.
  • Antibiothérapie à long terme - l’utilisation prolongée de médicaments contribue à l’atrophie de la membrane muqueuse du corps. Impact particulièrement négatif sur la santé humaine lors de l'administration à long terme de nouveaux antibiotiques (modernes).
  • Consommation excessive de boissons contenant de l'alcool - la consommation fréquente d'alcool peut entraîner une intoxication du corps, qui nuit au travail de tous les organes humains. L'intestin ne sort pas non plus de cette série, et est également susceptible à la toxémie, causée après une autre consommation d'alcool.
  • Les états dépressifs - des situations de stress fréquentes et une dépression émotionnelle mettent la santé d'une personne en danger. Tout cela se reflète dans le travail des organes internes.
  • Intoxication chimique - l'empoisonnement du corps causé par des produits chimiques nocifs contribue souvent au développement de la maladie
  • Un mode de vie sédentaire et inactif est un autre facteur qui provoque l'apparition de processus inflammatoires dans l'intestin.
  • L'utilisation de médicaments laxatifs, ainsi que la constipation persistante peuvent parfois provoquer une colite intestinale et une atrophie des parois de l'organe.

Une maladie telle que la colite atrophique de l'intestin humain n'apparaît pas immédiatement. Premièrement, le patient peut détecter une colite catarrhale de l'intestin. Dans cette maladie, la maladie des muqueuses, en général, s'épaissit nettement, prend une couleur rouge. En outre, le patient peut avoir des saignements mineurs. Si la maladie n'est pas traitée à temps, elle prend alors une forme atrophique, qui cause beaucoup de désagréments et plus de dommages à la santé d'un malade.

Les principaux symptômes de la maladie

La colite de l'intestin, associée à une atrophie de la membrane muqueuse de l'organe, a plusieurs stades de développement. En outre, la maladie peut survenir sous forme aiguë ou chronique. Afin de déterminer la symptomatologie de cette pathologie, il est nécessaire de prendre en compte toutes ces circonstances, les symptômes de la maladie en dépendent.

Les médecins modernes distinguent trois grandes étapes du développement de la colite atrophique intestinale. Considérez chacun d’eux séparément:

1 Le premier stade de colite atrophique de l'intestin ne perturbe pas le patient de manière particulière. Les symptômes de la maladie semblent léthargiques. La seule chose que je voudrais noter, c’est que c’est une situation triste dans laquelle le patient commence à perdre du poids. Aux premiers stades de la colite atrophique, le poids du patient peut être réduit de cinq à six kilogrammes. Souvent, les gens ne font pas attention à un tel phénomène, associant la perte de poids à quoi que ce soit, mais pas à la pathologie. Un diagnostic opportun, dans tous les cas, permettra d'identifier la maladie, même au premier stade de son développement.

2 Le deuxième stade de la colite intestinale atrophique - à ce stade, la maladie commence à progresser. Le patient peut présenter une hypovitaminose en raison d'un apport insuffisant en toutes les vitamines nécessaires. En outre, à ce stade, de nombreux patients souffrent d'une maladie telle que l'anémie. Dans le même temps, le poids d'une personne malade est fortement réduit et son état de santé se dégrade considérablement.

La troisième phase de la colite atrophique intestinale est une phase très difficile de la maladie, qui ne se prête à aucun traitement médicamenteux ni à aucun autre traitement. La chirurgie est la seule façon de se remettre de la maladie avec succès à ce stade. Dans la troisième étape, presque tous les patients sont trop épuisés, le processus inflammatoire se déplace souvent vers d'autres organes, entraînant de nombreuses complications.

Symptômes des formes aiguës et chroniques de colite atrophique intestinale

Il existe certaines différences de symptômes entre les formes aiguës et chroniques de la maladie. Il est nécessaire d'examiner ces caractéristiques distinctives en détail. Les symptômes de la forme aiguë de la maladie incluent les symptômes suivants:

  • Une douleur et une gêne se feront sentir dans la partie inférieure de la cavité abdominale. Un tel inconfort, surtout inquiet en mangeant et en faisant du sport.
  • Les excréments humains peuvent contenir du mucus verdâtre. En outre, le patient est tourmenté par la diarrhée fréquente, la diarrhée et la constipation.
  • Faux besoin d'aller à la selle.
  • Lourdeur et ballonnements dans l'estomac.

La température corporelle du patient, dans la forme aiguë de la pathologie, n'augmente pas du tout, mais peut être légèrement inférieure à la normale. Les symptômes de la colite intestinale chronique diffèrent légèrement des signes d’une forme aiguë de pathologie:

  • Dans la colite intestinale chronique, une constipation spastique apparaît souvent.
  • Maux de tête, vomissements et nausées.
  • Douleur dans le bas-ventre avec effort physique actif.
  • La formation accrue de gaz, qui s'accompagne de ballonnements.
  • Insomnie, réticence à manger.

Certains symptômes de la colite intestinale atrophique peuvent facilement être confondus avec d'autres pathologies du tractus gastro-intestinal. Par conséquent, si vous soupçonnez une maladie, vous devriez rendre visite à un médecin et procéder à un examen diagnostique du corps.

Colite intestinale atrophique et comment la traiter?

Pour le traitement de la maladie en question, le médecin doit procéder à une anamnèse du patient. Il est nécessaire d'informer le médecin en détail sur les problèmes qui vous dérangent et de clarifier toute maladie antérieure du tractus gastro-intestinal. Il est très important d'identifier les préférences du patient en matière d'alimentation et d'habitudes.

Après un diagnostic anamnestique détaillé, les médecins orientent le patient vers des recherches médicales instrumentales et de laboratoire. Il sera possible de juger l’image de la pathologie à partir des résultats des analyses et études de diagnostic suivantes:

  • Divers tests - ceux-ci incluent l'urine, les selles et la numération globulaire complète.
  • Examen aux rayons X du patient.
  • La coloscopie et la rectoromanoscopie permettent d'identifier efficacement diverses pathologies intestinales.

Après un examen complet du patient et une familiarisation avec les résultats des tests de diagnostic et des tests, les médecins prescrivent en règle générale un traitement médicamenteux. Habituellement, pour une récupération rapide, recommandez l'utilisation des médicaments suivants:

  • Antibiotique - l’utilisation d’antibiotiques à large spectre empêche la reproduction de substances nocives dans le corps.
  • Divers médicaments anti-inflammatoires sont souvent prescrits pour le traitement de la colite atrophique intestinale. Par exemple, l'utilisation de suppositoires rectaux contribue à la guérison efficace de la maladie. Mais ces fonds ont un effet positif sur le corps, aux stades précoces et non négligés de la maladie. L'utilisation de médicaments anti-inflammatoires pour la colite intestinale est recommandée sur recommandation médicale.
  • En outre, divers médicaments hormonaux (gluco-corticostéroïdes) combattent très efficacement l'inflammation. Mais ces médicaments ont de nombreux effets secondaires différents, et ils doivent être utilisés strictement après consultation d'un spécialiste expérimenté.
  • En outre, les médecins recommandent l’utilisation de laxatifs et de médicaments antibactériens.

En plus des méthodes de traitement médicamenteuses, il est important de conserver un régime alimentaire équilibré. Manger est jusqu'à six fois par jour. Les aliments doivent être nutritifs, sains et faciles à digérer. Il est strictement interdit de consommer divers aliments riches en fibres.

Colite atrophique de l'intestin - comment traiter?

La colite atrophique est une maladie secondaire qui apparaît sur le fond de l'inflammation des tissus et des muqueuses de l'intestin.

Si vous souhaitez en savoir plus sur les symptômes et le diagnostic de cette pathologie, ainsi que sur la façon de traiter la colite atrophique, alors lisez cet article.

Les informations qu'il contient aideront à ajuster le régime alimentaire et à réduire le risque de maladie intestinale.

Plus sur la colite atrophique

Processus inflammatoires localisés dans l'intestin et dans le rectum, amincissant les tissus et les muqueuses de ces organes.

Les changements dystrophiques provoqués par des processus pathologiques affectent négativement le fonctionnement normal du système intestinal.

En règle générale, la colite atrophique est d'abord précédée d'une colite chronique, se manifestant par des douleurs abdominales spécifiques et régulières.

Si le traitement en temps voulu n'est pas reçu, certaines zones des membranes muqueuses de l'intestin et du côlon s'atrophient et sont remplacées par du tissu fibreux.

Symptômes de la colite atrophique:

  • douleur abdominale aiguë, ne pas avoir une localisation claire;
  • selles instables, accompagnées de selles douloureuses;
  • ballonnements et flatulences;
  • les matières fécales contenant de grandes quantités de mucus ainsi que des caillots de sang;
  • des nausées;
  • perte de poids (avec colite atrophique prolongée);
  • rarement des frissons et de la fièvre.

Avant de commencer à traiter une maladie, vous devez vous assurer que le diagnostic est correct.

Le diagnostic d'une pathologie telle que la colite atrophique consiste en un examen visuel de l'abdomen et en une palpation du péritoine.

En outre, un patient qui se plaint de douleurs dans l’intestin et énumère les symptômes de la colite et passe une numération globulaire complète, ainsi que de l’urine et des selles.

Si les résultats des analyses biochimiques alertent le médecin, il dirigera alors le patient vers l'irrigologie, la sigmoïdoscopie ou la coloscopie - procédures permettant d'étudier le système intestinal.

Les patients souffrant de colite atrophique aiguë affectant la muqueuse intestinale sont hospitalisés.

Le premier jour après la découverte d'une attaque, les patients doivent être sous la stricte surveillance de médecins.

En moyenne, le traitement hospitalier de la colite atrophique dure cinq à huit jours, mais il peut être différé. La forme chronique de colite atrophique implique un traitement ambulatoire.

En savoir plus sur le traitement de la maladie

La colite atrophique est une maladie grave nécessitant un traitement systémique et à long terme. Avant de commencer le traitement, vous devez examiner attentivement les symptômes de la pathologie et identifier la cause exacte de son apparition.

Si la cause de la colite atrophique est un régime inadéquat et déséquilibré, il vaut la peine de changer de régime. Si vous devez en tenir à l'alcool ou à l'usage à long terme de drogues, vous devriez les abandonner.

Ces conditions sont obligatoires - leur non-respect peut entraîner une rechute de la maladie peu de temps après les manifestations initiales.

Pour soulager l'inflammation des tissus du système intestinal, des antibiotiques ou des anti-inflammatoires doivent être pris, par exemple, "Furazolidone" ou "Ftalazol".

Il est possible de vaincre la douleur à l'aide d'analgésiques ou d'antispasmodiques, par exemple «Pentalgina Plus», «No-Shpy», «Brala», «Baralgina», etc.

Lorsque des selles excessivement molles doivent être prises, des médicaments anti-inflammatoires antidiarrhéiques, par exemple le "lopéramide".

En cas de constipation, vous pouvez utiliser des laxatifs tels que Dufalac ou Bisacodil.

Si un traitement prolongé avec ces médicaments ou d'autres médicaments prescrits par un médecin provoque une dysbactériose, provoquant ainsi l'apparition de troubles d'estomac dyspeptiques, il est alors possible de combler le déficit en microflore bénéfique de l'organisme à l'aide de moyens pharmaceutiques saturés en probiotiques.

Beaucoup de fans de médecines douces se demandent s'il est possible de traiter la colite atrophique à l'aide de remèdes populaires.

En effet, de tels outils peuvent soulager les symptômes de la maladie, accélérer les processus de régénération des tissus des muqueuses intestinales et rendre le traitement médicamenteux plus rapide et plus efficace.

Vous trouverez ci-dessous une recette pour un remède contre la colite atrophique au stade chronique.

Mélangez une cuillerée de camomille broyée et séchée avec une cuillerée de racine de valériane et une cuillerée de menthe, mélangez le tout à un verre d’eau bouillante et versez-le dans un thermos.

Utiliser la teinture à base de plantes devrait être comme suit: filtrer après refroidissement complet et utiliser trois ou quatre fois par jour pendant un quart de tasse vingt à trente minutes avant de manger.

Régime alimentaire pour colite atrophique

Le traitement de la colite atrophique est un long processus. Augmenter l'efficacité des médicaments et réduire la charge sur le système intestinal pendant sa période de récupération aidera des aliments spéciaux.

La teneur en calories de tous les repas pris au cours de la journée dans le cadre de ce régime devrait varier entre 1 500 et 1 700 Kcal (pour les femmes et les hommes).

Pour revenir à votre calorie habituelle, les plats devraient être après l'apparition de la rémission persistante de la colite atrophique.

Tous les aliments consommés dans le cadre du régime alimentaire pour la colite doivent être à la température ambiante et en aucun cas être trop chaud ou trop froid.

Pour soulager les symptômes de la forme aiguë de cette maladie intestinale et normaliser le travail du système digestif, vous devez ramollir les aliments avant de servir.

La nutrition sous forme de liquide et de bouillie dans les premiers jours suivant la découverte de la maladie est la clé du succès du traitement de l'intestin.

Liste des plats et produits autorisés pour la colite atrophique:

  • pouding vapeur à base de porc, de poulet et de poisson maigre;
  • bouillons de légumes;
  • purée de pommes de terre, carottes, moelle et chou;
  • fromage cottage calciné moulu;
  • tisanes, gelées, compotes.

La nutrition pour la colite atrophique implique le rejet complet des groupes de produits suivants:

  • viandes grasses, poisson et volaille;
  • fruits et légumes frais (particulièrement riches en fibres);
  • pâtisseries et du pain;
  • aliments fumés et salés;
  • produits laitiers fermentés;
  • légumineuses, champignons, caviar;
  • café, thé noir, alcool.

Le pouvoir devrait être fractionnaire. La quantité moyenne de liquide consommée est réduite au mieux à un litre et demi par jour.

De plus, les aliments qui devraient être consommés par les patients atteints de cette pathologie intestinale ne doivent pas contenir de sucre, de sel ou d’épices.

Après avoir lu cet article, vous avez pu en apprendre davantage sur la maladie, telle que la colite atrophique, sur ses symptômes et sur la manière de la traiter correctement.

Rappelez-vous: le traitement de cette pathologie est un processus complexe et long. Plus tôt vous consultez un médecin et commencez à vous procurer les médicaments nécessaires, moins votre colite atrophique subira de dommages.