Gastrite auto-immune: symptômes, causes, régime alimentaire et traitement

La gastrite auto-immune est un type de maladie plutôt rare. Ce type de maladie est un processus inflammatoire à long terme qui affecte les structures muqueuses de l'estomac.

Tout d'abord, la gastrite auto-immune survient en raison du désordre des propriétés protectrices du corps, dans lequel il est accepté de former des anticorps contre les cellules personnelles de l'estomac.

Les principales causes des processus auto-immuns dans le corps

Selon de nombreuses études, la gastrite auto-immune ne dépasse pas 1% de tous les patients. La base exacte de ce type de maladie n’est pas complètement établie. Mais la plupart des experts s'accordent pour dire que la cause première immédiate de la formation de la gastrite est une prédisposition génétique.

Provoquer le développement de la maladie peut entraîner des troubles des processus auto-immuns dans le corps. À la suite de tels troubles, l'immunité personnelle est prise pour lutter contre les tissus de l'estomac, en les traitant comme des composants étrangers. À la suite de telles actions, un processus inflammatoire persistant se produit, ce qui entraîne le fait que l'estomac perd sa capacité de fonctionner normalement.

La formation de tels processus dans le corps peut contribuer à une lésion mécanique de la muqueuse gastrique. De tels dommages peuvent causer de la nourriture dure, la bactérie Helicobacter. En raison de la production insuffisante d'immunoglobuline de type A, des anticorps se forment. Au lieu de guérir la muqueuse vaincue, le système de défense de l'organisme commence à prendre d'assaut les cellules qui le recouvrent.

À ce stade, il se produit une formation d'anticorps dirigés contre le facteur casle, ce qui entraîne une rupture de l'absorption de la vitamine B12. En règle générale, les anticorps formés ont un effet néfaste sur les parois muqueuses de l'organe, ce qui contribue au déficit en enzyme. Depuis les glandes, dont la tâche principale est la production d’enzymes, sont supprimées et s’atrophient. Dans la plupart des cas, les processus auto-immuns se produisent directement dans le corps et le bas du corps.

Symptômes de la gastrite auto-immune

Presque toutes les formes de gastrite se manifestent directement dans le champ du repas, et le type de maladie auto-immune n'est pas un arrêt. Par conséquent, la gastrite auto-immune présente les symptômes suivants:

  • L'émergence de sentiments d'éclatement.
  • La sensation de gravité est le domaine de manger.
  • Brûlures d'estomac.
  • Éclaircir l'air avec une odeur désagréable pourrie.
  • Nausée
  • Formation de gaz.
  • Arrière-goût désagréable.
  • Tabouret bouleversé

La plupart des patients ont une odeur particulière de la bouche. Ces manifestations de la maladie sont principalement associées à une digestion altérée. Selon les experts, en violation des processus digestifs, le gros morceau de nourriture reste longtemps dans l'estomac, ce qui contribue à sa pourriture. Dans la gastrite auto-immune, en plus des symptômes associés aux processus digestifs, il peut y avoir des signes d’un changement général de l’état du patient. Ces fonctionnalités incluent:

  • Perte d'appétit, ce qui provoque une perte de poids importante.
  • Léthargie
  • Nausée
  • Transpiration excessive. En particulier, un tel symptôme peut survenir après un repas.
  • Irritabilité.
  • Diminution de la pression artérielle.
  • La survenue de pigmentation.
  • On peut observer une pâleur de l'épiderme.
  • L'apparition de maux de tête.
  • L'insomnie.
  • Manque de vitamines. Avec une carence en vitamine peut tomber les cheveux, les ongles deviennent cassants, fatigue rapidement.

La gastrite auto-immune, dont les symptômes et le traitement peuvent être variés, conduit souvent à la formation de complications. Par conséquent, avec la manifestation des symptômes ne tardez pas avec une randonnée chez un spécialiste.

Types de gastrite auto-immune

En règle générale, les affections sont divisées en types de signes et en flux direct. Les experts identifient 2 types de maladies:

  1. Gastrite atrophique auto-immune.
  2. Gastrite auto-immune chronique.

La gastrite chronique auto-immune se caractérise par le fait que la blessure à l'estomac se forme à un endroit sans causer de dommages à d'autres parties du corps. Les signes principaux indiquant que la maladie a acquis une forme prolongée sont une reprise fréquente. En cas de gastrite prolongée, un net changement des périodes d'aggravation et de calme est visible.

Avec une direction prolongée et la maladie, les vitamines et les oligo-éléments consommés sont mal absorbés dans le sang. En règle générale, cela entraîne des modifications évidentes de l'apparence du patient. Des changements explicites peuvent être observés dans l'état des cheveux et des ongles: ils deviennent fragiles, les gencives s'enflamment et la vue se détériore. Les principaux symptômes de la gastrite auto-immune prolongée sont les suivants:

  • L'apparition de sensations douloureuses dans la région épigastrique après la consommation d'aliments.
  • Grondement dans l'abdomen.
  • Perte d'appétit.
  • Brûlures d'estomac.
  • Mordre dans le coin de la bouche.
  • Enduit blanc sur la langue.
  • Tabouret bouleversé
  • Perte significative de poids corporel. Comme il y a une diminution de l'appétit et un gain de poids, c'est assez problématique.

Il est nécessaire de traiter la forme chronique dans la période d'aggravation. Pendant la rémission, des mesures prophylactiques sont généralement appliquées, notamment:

  1. Régime alimentaire.
  2. Activité physique.
  3. Méthodes folkloriques.

La maladie atrophique auto-immune est la forme la plus dangereuse de gastrite. Des processus inflammatoires sévères entraînent la dégradation de la fonction de sécrétion des cellules glandulaires et leur mort. En conséquence, il y a une atrophie progressive de la couche interne de l'estomac. Une telle formation de gastrite coïncide surtout avec la reproduction rapide et les effets destructeurs de la bactérie Helicobacter. Lorsque le patient reçoit un diagnostic de gastrite atrophique auto-immune, dans ce cas, vous ne pouvez pas vous soigner vous-même. Puisque dans ce cas, le traitement est sélectionné par un expert individuellement, sur la base du tableau clinique.

Diagnostic de la gastrite auto-immune

Déterminer la présence d'une gastrite auto-immune n'est possible que pendant l'examen. Si vous soupçonnez le développement d'une gastrite auto-immune, la gastroscopie est une procédure obligatoire.

En outre, les patients effectuent une série d’enquêtes:

  1. Analyses immunologiques.
  2. Une variété de méthodes sont utilisées pour déterminer directement une diminution de la fonction de sécrétion.
  3. Radioscopie du duodénum.
  4. Sonnant.
  5. Échographie.
  6. Test sanguin général.

Les résultats de l'examen sont assez importants, car il est impossible de diagnostiquer la maladie uniquement par le tableau clinique.

Traitement et régime alimentaire pour la gastrite auto-immune

Le traitement de la gastrite auto-immune est produit par un traitement symptomatique. Pourquoi exactement ce type de traitement est-il prescrit? Cela s'explique par le fait que la cause de la formation de cette maladie n'a pas encore été identifiée. Il est donc impossible de lutter efficacement contre la maladie. À cet égard, le traitement direct de la maladie repose sur:

  1. Élimination des violations constatées.
  2. Maintenir la fonctionnalité de l'estomac.
  3. Élimination de l'aggravation.
  4. Soulagement des symptômes.

Si la maladie a provoqué un arrêt complet de la synthèse d'acide chlorhydrique et de pipsinogène, un traitement de substitution est appliqué. Si la maladie a provoqué l'apparition d'une anémie, on prescrit au patient un traitement vitaminique. En présence de la bactérie Helicobacter dans le corps, une antibiothérapie est appliquée. Parfois, la prise d'antibiotiques n'est pas recommandée. Par conséquent, le médecin doit déterminer si la bactérie Helicobarkter cause des dommages supplémentaires ou non.

Le traitement médicamenteux doit être complété par un régime alimentaire. Règles de régime:

  • La granularité du pouvoir.
  • Respect du mode de manger.
  • Les aliments irritants pour les organes enflammés doivent être exclus du menu du jour.
  • Ne bois pas d'alcool.
  • Arrêtez de fumer.
  • Les aliments doivent être bouillis ou cuits à la vapeur.
  • Il est recommandé de consommer des aliments sous forme de sol ou de terre.
  • Exclure les boissons contenant de la caféine.
  • Exclure les bonbons.

Malgré la rigueur du régime alimentaire, la discipline en matière de nutrition contribuera au retour des kilogrammes perdus. La prise de poids avec différents types de gastrite est assez aiguë pour la plupart des patients, dont le corps est épuisé en raison d'une perte d'appétit.

Symptômes et traitement de la gastrite auto-immune

La pathologie auto-immune est assez difficile à diagnostiquer et à traiter. Le fait est qu'ils sont provoqués par des anticorps. Ils sont produits par le corps lui-même et attaquent ses organes. La gastrite auto-immune se développe lorsque des anticorps attaquent les couches profondes de l'épithélium de l'estomac. Dans ce cas, la nourriture dans la plupart des cas n'a pas d'importance. Le plus souvent, cette maladie survient à un âge avancé.

La gastrite auto-immune - qu'est-ce que c'est?

Dans cette maladie, le système immunitaire reconnaît à tort les cellules épithéliales gastriques pour les micro-organismes pathogènes. La plus grande épaisseur de cette couche se situe au bas de l'organe et dans son corps. En raison du processus inflammatoire, une production accrue d'acide chlorhydrique commence, ce qui entraînera des dommages à l'estomac et des troubles digestifs.

Vous pouvez diviser la pathologie auto-immune en deux types:

  1. Gastrite atrophique. Il se caractérise par le fait que sa propre immunité détruit également les glandes, ce qui perturbe la digestion et empêche la reconstitution des couches épithéliales. Le pronostic de cette forme est décevant - dans la plupart des cas, un cancer de l'estomac peut se développer.
  2. Chronique. Se distingue par le fait que, lors de son exacerbation, les processus d’absorption de substances utiles sont perturbés. L’avitaminose, le scorbut et l’anémie se développent. En outre, le manque de vitamines et d'acides aminés affecte considérablement l'apparence d'une personne. La forme chronique est plus facile car elle est localisée dans une seule partie de l'estomac. Si le temps ne guérit pas cette maladie, des complications peuvent alors se produire. Cette forme de gastrite auto-immune est plus courante.

L'inflammation de la membrane muqueuse causée par des aliments trop chauds, Helicobacter pylori ou des morceaux rugueux et non mâchés peut déclencher une pathologie génétique.

En l'absence d'immunoglobuline de type «A» dans le corps, au lieu de guérir les plaies, commence le processus de destruction des cellules recouvrant l'estomac.

Les symptômes

Au stade initial, la gastrite auto-immune présente les symptômes suivants:

  • douleur épigastrique après avoir mangé;
  • brûlures d'estomac;
  • l'apparition de goût désagréable dans la bouche;
  • éructations avec une forte odeur;
  • des nausées;
  • flatulences;
  • bâillonnement fréquent;
  • intestin bruyant;
  • douleur et maux d'estomac;
  • manque de selles normales (diarrhée remplacée par la constipation).

À un stade précoce, une gastrite diffuse peut être diagnostiquée par erreur, mais après une série d'études, elle est modifiée. Si vous n'intervenez pas pendant une longue période, la pathologie auto-immune peut se connaître de la manière suivante:

  • manque d'appétit;
  • perte de poids;
  • l'apparition d'une plaque dense sur la langue;
  • difficulté à dormir;
  • faiblesse persistante pendant la journée;
  • maux de tête;
  • transpiration excessive en mangeant;
  • un changement d'humeur sans raison;
  • l'apparition de pigmentation;
  • pression réduite;
  • des vertiges;
  • problèmes de cœur et de vaisseaux sanguins;
  • l'avitaminose et ses signes extérieurs: perte de cheveux, ongles et dents cassants;
  • pâleur et cernes sous les yeux.

Si vous remarquez ces signes en vous-même, vous devez consulter un médecin de toute urgence. Il pourra confirmer le diagnostic ou vous trouver une autre pathologie.

Méthodes de diagnostic

Le problème d'une maladie auto-immune crée en raison du fait qu'il est assez difficile à détecter. L'échec de l'immunité n'est pas si facile à détecter. Par conséquent, il est nécessaire de procéder à un examen détaillé de l'estomac, qui comprend les méthodes modernes:

  • fibrogastroduodénoscopie (FGDS);
  • biopsie, avec une analyse histologique du biopathe;
  • sondage (détecte l'activité des hélicobactéries et détermine le niveau d'acide dans l'estomac);
  • détermination du niveau de gastrine dans le sang;
  • Échographie du système digestif;
  • numération globulaire complète;
  • étude immunologique.

Les données les plus précises donnent une biopsie. C'est au cours de l'étude que les cellules de l'estomac pourront détecter des agents immunitaires. Le traitement ne peut être précis qu'après avoir passé le diagnostic complet.

Comment traiter cette variété

Le traitement de cette pathologie a les objectifs suivants:

  • surmonter le stade aigu;
  • élimination des symptômes;
  • cessation des processus inflammatoires;
  • normalisation de la digestion.

Pour les atteindre, les méthodes suivantes sont utilisées:

  • balnéothérapie;
  • suivre un régime;
  • réflexologie;
  • méthodes traditionnelles.

Pour que la thérapie réussisse, il est nécessaire de commencer le traitement avant que l'organe digestif principal ne soit sérieusement endommagé. Avec la destruction complète de la personne doit prendre des médicaments qui remplacent complètement les fonctions digestives. Il peut s'agir de médicaments comme Pepcidin, Abomin.

Si des bactéries du groupe Helicobacter sont découvertes, des antibiotiques sont prescrits. Ils ne sont pas inclus dans le traitement si l’on constate que les bactéries ne causent pas de dommages supplémentaires aux fonctions de l’estomac.

En cas de destruction incomplète de la muqueuse gastrique, le patient se voit prescrire:

  • médicaments pour éliminer les crampes et les douleurs (No-spa, Papaverine ou Drotaverine);
  • activateurs de la motilité (Metacin ou Zeercal);
  • médicaments pour aider à restaurer les muqueuses (médicament à base de bismuth);
  • cours de vitamines et de minéraux (injections de vitamine B12, complexes équilibrés, acide folique).

Le traitement d'entretien doit être pris tout au long de la vie. Elle est sélectionnée individuellement. L’ensemble des médicaments à prendre dépend du degré de lésions muqueuses, des comorbidités et de la localisation de l’atrophie.

Pour réduire la charge sur le tube digestif, le régime Pevzner est utilisé. Ses principes sont les suivants:

  • petites portions (environ 200 grammes);
  • respect du régime alimentaire (vous devez manger jusqu'à 6 fois);
  • tous les plats doivent être servis chauds;
  • doit être exclu du régime frit, grossier, épicé, gras, fumé;
  • refuser complètement l'alcool, le thé, le café, le chocolat et les sucreries;
  • les plats doivent être cuits à la vapeur, bouillis et cuits sans graisse;
  • Il est préférable de manger des aliments transformés en purée.

Le régime est observé tout au long de la vie, il n'est pas nécessaire de le rompre. Il est impossible de récupérer complètement de la gastrite auto-immune. Cette maladie n'a pas été complètement étudiée, en particulier avec une atrophie complète de la muqueuse gastrique.

Qu'est-ce que la gastrite auto-immune?

La gastrite auto-immune est une maladie chronique à long terme. La pathologie est caractérisée par un processus inflammatoire qui englobe la muqueuse gastrique. Dans ce cas, l'étiologie de la maladie réside dans l'impact agressif de ses propres cellules immunitaires, qui détruisent les cellules de l'estomac.

Cette pathologie est moins commune que tous les autres types de gastrite. À ce jour, ce n'est pas entièrement compris. Il existe une version selon laquelle la gastrite auto-immune est héritée. Il peut avoir plusieurs formes. Un type de maladie atrophique peut conduire à la renaissance d'une pathologie en une formation maligne. La maladie entraîne une détérioration de la motilité et une digestion médiocre des aliments.

Souvent, cette forme de gastrite est accompagnée de troubles du système endocrinien. La thyroïdite auto-immune est l’une des maladies associées les plus courantes. Les mauvaises habitudes, le régime alimentaire malsain et l'abondance dans le régime de plats tranchants et acides peuvent servir de facteurs provocants de la pathologie. Une consommation excessive de boissons froides ou, au contraire, chaudes peut provoquer l'apparition de la maladie.

Symptômes de la maladie

Les symptômes de la gastrite auto-immune sont différents. Ils dépendent du stade où se situe la maladie. Les principaux signes de pathologie:

  • brûlures d'estomac - peuvent survenir plusieurs heures après un repas et la nuit;
  • sensation de brûlure dans l'estomac - souvent ressenti sur un estomac vide ou lors de longues pauses entre le petit-déjeuner et le déjeuner;
  • douleur épigastrique - peut ressembler à un spasme, passe après un repas;
  • nausée - survient immédiatement après avoir mangé et peut durer un certain temps;
  • un sentiment de plénitude - manifesté après avoir mangé, accompagné d'éructations;
  • turbulence dans l'abdomen - peut être associé à une diarrhée et à une augmentation de la formation de gaz;
  • pâleur de la peau et affaiblissement des défenses de l'organisme - découle de la détérioration de l'absorption des oligo-éléments bénéfiques;
  • vomissements - survient après avoir mangé, apparaît avec des erreurs dans le régime alimentaire;
  • mauvaise haleine et le goût, qui est plus souvent présent sur un estomac vide.

Dans la gastrite auto-immune, les aliments risquent d'être plus longs dans l'estomac que d'habitude. En conséquence, la fermentation commence, accompagnée de la libération de gaz spécifique, qui dégage une odeur désagréable de la bouche.

Symptômes supplémentaires et diagnostic

En plus de ces symptômes, il existe les signes suivants de la maladie:

  • perte d'appétit;
  • perte de poids;
  • pauvre bien-être;
  • des vertiges;
  • transpiration accrue;
  • une diminution de la pression artérielle;
  • irritabilité;
  • pâleur
  • la formation de taches de vieillesse;
  • mauvais sommeil;
  • perte de cheveux et ongles cassants.

Le diagnostic repose sur plusieurs études. Le principal est les groupes de discussion. Cette méthode de recherche permet d’étudier en détail la muqueuse gastrique et de voir l’érosion, les ulcères et d’autres défauts à la surface. Dans certains cas, une biopsie supplémentaire est effectuée pour prévenir la dégénérescence des cellules malignes.

La gastrite auto-immune, dont le diagnostic joue un rôle crucial, doit être étudiée de manière globale. En outre, faites un test sanguin pour détecter la présence d’anticorps dirigés contre Helicobacter pylori. Il peut également être sondé, ce qui permet de prélever des échantillons de suc gastrique. Au cours de l'examen endoscopique, il est possible de détecter une membrane muqueuse enflammée et enflée, indiquant le stade initial de la maladie. Si le processus est lancé, la surface de l'estomac est pâle, ce qui indique le début d'un processus atrophique.

Méthodes de thérapie

Le traitement de la gastrite auto-immune comprend une gamme d’activités. Tout d’abord, c’est la pharmacothérapie, qui améliore l’état de la membrane muqueuse. Il est recommandé d'utiliser des immunosuppresseurs dans les cas les plus extrêmes.

Les médicaments suivants sont utilisés pour traiter cette forme de gastrite, en fonction des symptômes associés:

  1. Pour soulager les symptômes de la douleur, utilisez No-shpu, Papaverin et Buscopan. Ces médicaments n'ont pas d'effet thérapeutique, mais soulagent l'inconfort causé par les crampes.
  2. Avec le péristaltisme réduit, Motilium ou Zeercal est utilisé. Les préparations de cette ligne non seulement accélèrent la progression de la masse de nourriture, mais soulagent également les nausées et les vomissements.
  3. Pour compenser la carence en acide chlorhydrique, Limontar, Panzinorm, Abomin sont prescrits. De tels médicaments contribuent à une meilleure digestion.
  4. En violation de l'intégrité de la membrane muqueuse, des médicaments accélèrent la régénération et créent un film protecteur à la surface de l'estomac. Ceux-ci incluent De-Nol et Venter.

En outre utilisé des médicaments liés aux prébiotiques. Ils sont capables de normaliser la microflore intestinale et d’améliorer la digestion. Un bon effet a un apport supplémentaire de complexes multivitaminés. Les méthodes populaires donnent également un bon résultat. Un effet positif sur l'état de l'estomac de l'huile d'argousier. Un bon effet a une infusion de fenouil, plantain, thym. Dushitsu et menthe peuvent être utilisés sous forme de thé pour stimuler la digestion.

Nourriture diététique

Le régime alimentaire pour la gastrite auto-immune implique une diète douce visant à la régénération de la membrane muqueuse. À ces fins, il est nécessaire d’exclure de l’alimentation tout ce qui peut altérer l’état de l’estomac, comme les fruits et les boissons acides. Il est nécessaire de refuser l'utilisation d'épices. La température des aliments doit être confortable pour la réception. Les repas froids et chauds doivent être exclus, car ils peuvent aggraver les symptômes.

Il est recommandé d’abandonner la restauration rapide et la nourriture sèche. Les repas devraient être 5 fois par jour, toutes les quelques heures. Les portions devraient être petites. Pendant la période d'exacerbation, il est recommandé de moudre tous les produits au mélangeur et de ne consommer les légumes que sous forme bouillie. Il est nécessaire d'abandonner la viande, qui nécessite trop de temps pour la digestion.

Il est conseillé de manger de la bouillie, des produits laitiers, des fruits sucrés. Cuire, c'est mieux refuser. Le lait aidera au traitement. Il soulagera rapidement et efficacement la sensation de brûlure dans l'estomac et les brûlures d'estomac, car il peut neutraliser l'acide chlorhydrique.

Dans la forme atrophique de la gastrite auto-immune, les variétés de fruits acides sont autorisées. Ils aideront à stimuler la sécrétion du suc gastrique. En cas de douleur intense, il faut consommer de la purée de pommes de terre, du poisson cuit à la vapeur et des légumes. Il n'est pas recommandé de boire de l'eau ou du thé immédiatement après avoir mangé, en particulier avec une forme atrophique, sinon des vomissements peuvent être provoqués, car le liquide dilue le suc gastrique et empêche une digestion correcte.

Vous pouvez manger des produits laitiers. Il vaut mieux s'abstenir de cuire. Cependant, les biscuits maigres et les craquelins sont autorisés. La crème glacée et le café sont interdits. La même chose peut être dite à propos des boissons gazeuses qui irritent l'estomac.

S'il y a une diarrhée supplémentaire, vous pouvez activer les pâtes dans le menu. Cependant, ils ne peuvent être combinés qu'avec des côtelettes de poisson ou des légumes cuits à la vapeur. N'utilisez pas de sauces. Le pétrole peut être consommé, mais en quantité limitée. Les œufs peuvent être cuits et cuire une omelette à la vapeur, mais ne les faites pas frire. Les radis, les choux, les aubergines et les champignons doivent être exclus du régime alimentaire.

Qu'est-ce que la gastrite auto-immune et son diagnostic?

La gastrite auto-immune est une forme rare d'inflammation des muqueuses de l'estomac. Avec cette maladie, il y a nécrose des tissus étendus dans toutes les parties du corps. Le diagnostic correct est établi dans des cas isolés, mais malgré cela, la gastrite nécessite un traitement attentif à long terme.

Quelle est la cause de la maladie

Les causes du développement de la gastrite auto-immune, dont les symptômes et le traitement sont bien connus, restent encore inexplorées. Cependant, les experts ont compris depuis longtemps que le mécanisme de la pathologie réside dans la violation des fonctions du système immunitaire, assurant la protection du corps. Lorsque divers échecs commencent à produire des anticorps visant à la destruction des cellules saines des muqueuses de l’estomac. Ainsi, le corps commence à réagir négativement aux gastromucoprotéines. C'est une substance importante responsable de l'absorption de la vitamine B12 par les aliments.

La protection des tissus musculaires est considérée comme une fonction tout aussi grave de la gastromucoprotéine.

Avec la destruction de la substance commence l'inflammation des membranes muqueuses. L'immunité peut commencer à produire des anticorps dirigés contre les cellules pariétales de l'estomac, responsables de la synthèse de l'acide chlorhydrique. Étant donné que l'immunité entraîne une lutte constante avec eux, l'acidité du suc gastrique diminue avec le temps. Modifie la vitesse de division et de digestion des aliments. La gastrite auto-immune chronique la plus fréquemment diagnostiquée, qui se développe dans le contexte de troubles endocriniens, tels que la thyroïdite auto-immune.

Les scientifiques modernes poursuivent leurs recherches pour identifier les causes de la maladie. Il a été suggéré que les troubles immunitaires sont d'origine génétique. Ceci est confirmé par le fait que la gastrite se rencontre le plus souvent chez les personnes dont les proches parents avaient une maladie similaire. Les facteurs provocants incluent:

  • manger des plats chauds, épicés et trop froids;
  • trop manger;
  • la présence de mauvaises habitudes.

Dans le cours chronique de la gastrite auto-immune, une seule partie de l'estomac est impliquée dans le processus pathologique, les autres zones des muqueuses ne s'enflamment pas. Avec ce type de maladie, on trouve presque toujours une anémie par carence en vitamine B12, associée à une violation de l'absorption de vitamines. Les effets les plus courants de la gastrite chronique sont la polyhypovitaminose et l'adénocarcinome de l'estomac.

La gastrite atrophique est un processus inflammatoire associé à une insuffisance de sécrétion. La quantité de glandes productrices d'acide chlorhydrique diminue et la motilité gastrique est altérée. Avec la défaite d'un grand nombre de cellules pour restaurer la fonction du corps est impossible. Les complications les plus dangereuses sont considérées comme des tumeurs malignes.

Le tableau clinique de la maladie

Chaque repas pour une personne souffrant de gastrite auto-immune se transforme en un véritable supplice. Après un certain temps, après le déjeuner ou le dîner, des douleurs à l'estomac, une sensation de lourdeur dans la région épigastrique, des éructations avec une odeur pourrie, des brûlures d'estomac. La nausée se termine souvent par une crise de vomissements. La fonction intestinale est altérée: ballonnements, grondements, constipation, diarrhée alternée. La plupart des patients ont mauvaise haleine. Une production insuffisante d'acide chlorhydrique nuit à la digestion normale des aliments. Il s'attarde dans l'estomac et commence à se décomposer.

Lorsque la gastrite auto-immune se détériore et l'état général du corps. Une altération de la fonction du système digestif affecte négativement l'état de la peau: desquamation, peau sèche, acné, taches pigmentaires au niveau du cou, du thorax, des paumes et des organes génitaux. En raison d'une diminution de l'appétit et d'une violation de l'absorption des nutriments, une personne perd rapidement du poids. Les premiers signes de gastrite peuvent être une perte de cheveux sans cause, la formation de plaque sur la langue ou l'apparition de maux de tête. Il y a souvent des ongles cassants, une hypotension, une hyperhidrose.

Le patient devient irritable, son sommeil est perturbé et sa performance diminue.

Étant donné que les vitamines ne pénètrent pas dans le sang en quantité suffisante, un tableau clinique de l'hypovitaminose se développe. La carence en vitamine PP contribue aux problèmes cutanés et intestinaux. La carence en vitamine A conduit à une déficience visuelle. En cas d'ingestion insuffisante de substances du groupe B, une anémie se développe, des coins collent aux lèvres. La carence en vitamine C est accompagnée d'un saignement des gencives. Ces symptômes n'apparaissent pas toujours en même temps, mais la raison de l'examen devrait être la détection d'au moins l'un d'entre eux. Sinon, la gastrite se développera davantage et entraînera des saignements, l'épuisement du corps et la formation de tumeurs malignes.

Comment identifier la maladie

Dans la gastrite auto-immune, le diagnostic commence par une FGDS, des tests sanguins généraux et biochimiques. Cette dernière reflète une hyperbilirubinémie, une augmentation du taux de γ-globuline. L’analyse générale permet d’identifier une diminution du nombre de globules rouges, de plaquettes et de leucocytes, une baisse de la concentration en hémoglobine, caractéristique de l’anémie déficiente en vitamine B12. Des études immunologiques ont révélé une diminution de l'AgA et une augmentation de plus de cinq fois des lymphocytes B.

Pour le diagnostic final, des tests sont effectués pour identifier les anticorps anti-gastromucoprotéine et les cellules pariétales. Lors de la conduite de FDG, on détecte une atrophie des membranes muqueuses de l'estomac, le repliement de la forme auto-immune de gastrite n'est pas prononcé. Les résultats de l'examen histologique reflètent le remplacement des tissus glandulaires par l'épithélium intestinal.

Activités thérapeutiques

Le traitement de la gastrite auto-immune est quelque peu différent de celui des autres formes de la maladie. Avant de commencer le traitement, l’origine du processus inflammatoire doit être confirmée. Lors de la sélection des médicaments, le médecin s’appuie sur les résultats de l’étude, car il est impossible de déterminer la nature de la gastrite sur la seule base des symptômes. Le traitement de la forme auto-immune de la maladie est symptomatique. Cela est dû au fait que les causes de son apparition restent indéterminées.

Par conséquent, il est impossible d'éliminer complètement la pathologie.

Commencer le traitement en prenant des médicaments qui réduisent l’intensité et facilitent le déroulement du processus inflammatoire. Ceux-ci incluent: les enzymes, les procinétiques, les bloqueurs des récepteurs d'histamine. En outre nommés agents qui stimulent la production d'acide chlorhydrique, préparations de bismuth, suppléments de vitamines. Si la gastrite auto-immune a entraîné une cessation complète de la production de suc gastrique et de pepsinogène, il est montré au patient un traitement substitutif comprenant la prise de suc gastrique naturel et d’acidine-pepsine.

La médecine traditionnelle pour le traitement de la gastrite recommande l'utilisation de jus de plantain et d'huile d'argousier. Si possible, vous devez suivre un traitement de spa. Une partie importante du traitement est considérée comme un régime spécial. Il est similaire aux principes de la nutrition appropriée pendant la gastrite hypoacide. Cependant, la liste des produits autorisés et interdits est approuvée par le médecin traitant. Il est recommandé d’exclure de l’alimentation les aliments gras et frits, l’alcool, le café et les confiseries. Viande maigre utile, légumes et fruits frais, produits laitiers.

Une fois la gastrite auto-immune développée, elle est périodiquement exacerbée tout au long de la vie du patient. Cependant, cela ne signifie pas que vous devriez refuser un traitement. Une thérapie adéquate et le respect des recommandations du médecin peuvent améliorer l'état de l'estomac et arrêter le développement du processus pathologique.

Gastrite auto-immune: symptômes, traitement et diagnostic

La gastrite auto-immune est un processus inflammatoire de type chronique qui affecte les structures muqueuses de l'estomac. Cette affection est due à des défaillances du système immunitaire au cours desquelles des anticorps dirigés contre les cellules de l'estomac de l'organisme commencent à être produits. Une telle pathologie est extrêmement rare: selon les statistiques, 10% seulement des personnes atteintes de diverses formes de gastrite en souffrent.

Raisons

Les causes exactes de cette maladie n’ont pas encore été établies, mais la plupart des experts ont tendance à croire que le facteur principal de la formation de la gastrite auto-immune est la prédisposition génétique.

Pour la prévention et le traitement de la gastrite et de l'ulcère peptique, nos lecteurs recommandent une collection gastrique éprouvée de maladies gastro-intestinales. Lire l'avis des médecins. >>

Il existe deux types de gastrite auto-immune:

  1. Gastrite atrophique auto-immune. Caractérisé par le fait que l'immunité humaine commence à détruire ses propres cellules dans les parois de l'estomac, ce qui entraîne une diminution de l'acidité du suc gastrique, un dysfonctionnement glandulaire, une motilité altérée et une détérioration du processus de digestion des aliments. Ce type de gastrite peut provoquer la formation d'une tumeur maligne.
  2. Gastrite chronique auto-immune. Cette maladie se caractérise par la production d'anticorps spécifiques à la gastro-glucoprotéine, une protéine qui absorbe la vitamine B12 des aliments et crée une protection pour l'estomac. Lorsque les anticorps commencent à détruire cette protéine, les muqueuses de l’estomac s’atrophient progressivement. Les complications de cette forme de gastrite peuvent être l’anémie, la polyhypovitaminose, l’adénocarcénome.

L'impulsion pour le développement de la gastrite auto-immune peut être:

  • mauvaises habitudes
  • suralimentation fréquente;
  • ingestion d'aliments froids, chauds, rugueux ou épicés.

La gastrite auto-immune a généralement une forme chronique et est souvent accompagnée de troubles du système endocrinien, généralement une thyroïdite auto-immune.

Les symptômes

Presque tous les types de gastrites se font sentir après avoir mangé. La gastrite auto-immune ne fait pas exception. Chaque repas pour les personnes atteintes de cette maladie se transforme en une variété de problèmes, y compris:

  • sensation de plénitude, lourdeur dans l'estomac;
  • douleurs d'estomac;
  • brûlures d'estomac;
  • éructations d'air avec une odeur pourrie;
  • nausée, provoquant souvent des vomissements;
  • augmentation de la formation de gaz;
  • grondant, gargouillant dans l'estomac;
  • goût dégoûtant dans la bouche;
  • constipation ou diarrhée.

La plupart des patients ont mauvaise haleine. Cela est dû à la détérioration des processus de digestion, à la suite de quoi le gros morceau de nourriture reste longtemps dans l'estomac et commence à pourrir progressivement.

En plus des symptômes associés à l'alimentation, la gastrite auto-immune peut également se manifester par une détérioration générale de l'état du corps. Il existe souvent des phénomènes tels que:

  • appétit paresseux, perte de poids;
  • vertige, faiblesse;
  • transpiration excessive, surtout après avoir mangé;
  • irritabilité;
  • hypotension artérielle;
  • l'apparition de taches de vieillesse sur la peau ou de pâleur de la peau;
  • maux de tête;
  • troubles du sommeil;
  • plaque de la langue;
  • carence en vitamines, se manifestant par la peau sèche, la fatigue, les ongles cassants, la perte de cheveux.

Un manque de vitamines pour cette gastrite peut également se manifester avec un certain nombre de symptômes spécifiques. Par exemple, la vision peut se détériorer avec une carence en vitamine A; une diarrhée et une dermatite fréquentes se produisent sur fond de manque de vitamine PP; les gencives saignent quand il y a peu de vitamine C; si le corps n'a pas assez de vitamine B2, des plaies et "coincés" peuvent apparaître dans les coins de la bouche.

Les symptômes de la gastrite auto-immune, qui peuvent être très variés, entraînent souvent le développement de complications graves. Il est donc impossible de retarder le traitement. Si vous avez le moindre signe de maladie, vous devriez consulter un médecin et réussir les examens appropriés.

Diagnostics

Un spécialiste qualifié ne sera pas difficile à identifier pour la gastrite et les symptômes cliniques, mais pour clarifier le diagnostic et confirmer le caractère auto-immun de l'origine de la gastrite, il est nécessaire d'effectuer une série d'examens:

  • Fibrogastroduodénoscopie avec biopsie. Vous permet d'évaluer l'état de la muqueuse gastrique. Si la gastrite est à un stade précoce, la muqueuse sera gonflée, gonflée, des ulcères et des processus érosifs peuvent se produire. Si la gastrite est débutée, la muqueuse sera pâle, atrophique, avec des structures épithéliales déformées. Une biopsie révèle souvent des cellules cancéreuses malignes.
  • Détection gastrique. Il est nécessaire de déterminer l’acidité du suc gastrique, ainsi que la teneur en Helicobacter.
  • Analyse du sérum. Le but de cette procédure est de déterminer le niveau de gastrine. Si elle est élevée, cela peut indiquer des tumeurs malignes naissantes de l'estomac.
  • Test sanguin immunologique. Nécessaire pour détecter les maladies auto-immunes telles que la polyarthrite rhumatoïde, la thyroïdite auto-immune et autres. En outre, le virus Epstein-Barr, l’infection par le virus de l’herpès, l’anémie ferriprive peuvent souvent être détectés chez les patients atteints de gastrite auto-immune. Le virus d'Epstein-Barr est dangereux car il peut entraîner la formation de tumeurs au nasopharynx, à l'estomac, au duodénum et à d'autres organes.
  • PCR. Dans le processus d'étude de la réaction en chaîne de la polymérase, les composants des virus à ADN, ainsi que d'autres microorganismes présents dans les tissus du patient, sont étudiés.
  • Échographie des organes situés dans la cavité abdominale. La plupart des patients présentent une augmentation et une déformation du foie. Dans certains cas, la rate et les ganglions lymphatiques peuvent s’agrandir.

Toutes ces opérations de diagnostic vous permettent de déterminer avec précision la forme de la maladie, la susceptibilité du patient à l'apparition de complications et de déterminer l'approche thérapeutique souhaitée.

Méthodes de traitement des maladies

Le traitement de la gastrite auto-immune doit être complet. Le traitement vise généralement à réduire l'inflammation, à soulager les symptômes aigus, à normaliser le fonctionnement des organes internes, à corriger les troubles et à restaurer la fonction de sécrétion de l'estomac.

Les médicaments les plus couramment prescrits sont:

  1. Pour les douleurs gastriques sévères, on utilise des analgésiques et des hononitiques: No-shpa, Mezim, Gastrotsepin, Platyfillin, Metatsin.
  2. Pour soulager les spasmes: Papaverin, Halidor, Buscopan, Drotaverin.
  3. Préparations pour augmenter la motilité gastrique: Motilium, Metatsin, Famotidin, Zerukal.
  4. Préparations pour compenser la carence en acide chlorhydrique: Limontar, Pentagastrine, Abomin, Pepsidil, Pankurmen, Panzinorm, suc gastrique naturel.
  5. Préparations pour la restauration de la muqueuse gastrique: Venter, préparations au bismuth, Plntaglyutsid.
  6. Pour améliorer l'état de l'estomac utilisé multivitamines, l'acide folique, des moyens pour la normalisation de la microflore.
  7. Si l’acidité est réduite, la phytothérapie utilisant l’huile d’argousier, les infusions de plantain, le fenouil, le persil, la menthe, l’origan et le thym peut avoir un effet positif.

Un régime alimentaire particulier est un élément essentiel du traitement de la gastrite auto-immune. Le régime alimentaire est choisi de manière à soulager le fardeau supplémentaire qui pèse sur le tube digestif. De la diète devra exclure les aliments grossiers, trop froid et chaud. Les aliments épicés, alcoolisés et salés devront être limités au minimum. Il est nécessaire de privilégier les aliments mous et en purée - soupes, céréales, bouillons. En outre, un traitement efficace implique le rejet complet des mauvaises habitudes et la réduction des situations stressantes.

Diagnostic et traitement de la gastrite atrophique auto-immune

Parmi les problèmes du tractus gastro-intestinal, les variétés de gastrite occupent une niche particulière. Une maladie gastrique rare est considérée comme une gastrite atrophique auto-immune associée à la destruction de tissus dans le contexte du processus inflammatoire. Les méthodes de traitement de la maladie dépendent des résultats de diagnostics complexes, car un certain nombre de symptômes de ce type de pathologie s'apparentent aux manifestations d'autres types de gastrites.

Caractéristiques du processus pathologique

Le développement d'une forme atrophique de gastrite de nature auto-immune est associé à une inflammation des couches profondes de la membrane muqueuse du tractus gastrique. Le résultat est une atrophie de progrès due à diverses perturbations du système immunitaire. Dans la forme la plus rare de gastrite, la membrane muqueuse est attaquée par des anticorps produits par le système immunitaire. Les auto-anticorps perçoivent l'épithélium de revêtement du fond gastrique comme une structure hostile, ce qui entraîne la mort des cellules normales de la membrane gastrique.

Signes d'atrophie

En raison du processus auto-immunitaire, l’acidité du suc gastrique diminue, ce qui empêche la digestion complète des aliments, l’absorption de substances bénéfiques. Le résultat du début du processus de décomposition devient une atrophie des tissus gastriques, le risque de leur transformation dangereuse augmente. En réponse aux dommages causés à la membrane, le système immunitaire réagit en déformant le mécanisme de régulation naturel:

  • augmentation de la sécrétion d'acide chlorhydrique;
  • manque d'immunoglobuline A (protéine);
  • carence en vitamine B12 impliquée dans la formation du sang.

La maladie est considérée comme héréditaire, mais les conditions principales de son apparition ne sont pas établies par la science. Le groupe à risque comprend les personnes âgées et la malnutrition est considérée comme un facteur provoquant.

Causes de la gastrite de type atrophique

En plus du facteur héréditaire, parmi les causes de la maladie auto-immune, les médecins appellent une infection du corps. Les virus de l'herpès digestif, Epstein-Bar, le cytomégalovirus sont capables de déclencher la dégénérescence des tissus gastriques. L'introduction d'agents hostiles dans les tissus et les structures des organes internes reprogramme le système immunitaire pour détruire le tractus gastro-intestinal.

Symptômes de l'échec immunitaire

Au cours du processus de développement de la gastrite auto-immune, le corps s'oppose à son propre système digestif, ce qui entraîne la mort massive des cellules glandulaires. Le tableau clinique du stade initial est caractérisé par des troubles mineurs du tractus gastro-intestinal. Quels sont les principaux symptômes de la maladie devrait prêter attention:

  • malaise dans la zone épigastrique après la pénétration d'aliments dans l'estomac;
  • une augmentation significative du processus de formation de gaz;
  • l'apparition de brûlures d'estomac et d'éructations avec une mauvaise odeur;
  • péristaltisme perturbé lorsque la constipation alterne avec la diarrhée;
  • grogne dans l'estomac, des nausées, parfois des vomissements.

Avec les progrès du processus atrophique dans la gastrite auto-immune, les troubles se propagent à d'autres organes et systèmes. Par conséquent, la pathologie est déjà signalée par des symptômes plus prononcés:

  • vertiges avec maux de tête, faiblesse générale;
  • appétit paresseux, perte de poids importante;
  • irritabilité accrue, troubles du sommeil;
  • transpiration excessive, surtout après avoir mangé;
  • baisse de la pression artérielle, diminution des performances cardiaques.

La carence en vitamines se manifeste par des symptômes spécifiques sur la peau. Les manifestations de la gastrite auto-immune incluent les taches de vieillesse et l'apparition de pâleur de la peau. Avec une pathologie de type atrophique, la peau devient sèche et les ongles sont cassants, les cheveux tombent.

Méthodes de diagnostic de la gastrite auto-immune

Pour confirmer la cause auto-immune de l'apparition d'un type de gastrite atrophique, le médecin traitant établit un programme de diagnostic.

  • L'évaluation de l'état de la paroi interne d'un organe est réalisée à l'aide d'une fibrogastroduodénoscopie avec prélèvement simultané de matériel à des fins de biopsie. Pour le stade précoce du processus atrophique sur la muqueuse se caractérise par son gonflement avec l'apparition d'ulcères. Au stade chronique de la gastrite, l'épithélium gastrique sera déformé et pâle. L'analyse de la biopsie révélera la formation de cellules cancéreuses.
  • Les ultrasons et les rayons X des organes rétropéritonéaux aideront à évaluer la taille des organes et le degré de leur déformation. Les changements peuvent affecter le foie et la rate, avec une hypertrophie des ganglions lymphatiques auto-immuns atrophiques.
  • Les résultats de l'analyse du sérum sanguin détermineront le niveau de gastrine, ainsi que plusieurs types de pepsinogène, qui joue le rôle de marqueur du processus atrophique. Les indicateurs en excès de la limite autorisée peuvent être considérés comme la naissance d’une tumeur maligne dans l’estomac.
  • La détection gastrique est prescrite pour évaluer l'état du patient. Au cours de l'examen de la cavité gastrique, le médecin est en mesure de déterminer l'acidité du suc gastrique et d'identifier l'activité de la bactérie Helicobacter pylori.
  • Des échantillons de sang immunologiques aideront à identifier les troubles auto-immuns affectant d'autres organes. Un tiers des patients atteints de gastrite atrophique souffrent de symptômes de thyroïdite auto-immune, de polyarthrite rhumatoïde, d'infection par des virus dangereux.
  • Pour identifier les composants des virus à ADN dans des échantillons de tissus et de fluides, le patient devra effectuer un test PCR (réaction en chaîne de la polymérase). Selon les résultats de l'analyse jugée sur la présence dans le corps du virus d'Epstein-Barr, provoquant l'apparition de la mononucléose.

Un programme complet pour le diagnostic de la gastrite auto-immune avec des manifestations atrophiques sur la membrane muqueuse est nécessaire pour que le médecin traitant puisse établir un diagnostic. L'efficacité du traitement prescrit dépend de sa précision, compte tenu de la susceptibilité du patient à des complications.

Directives de traitement complètes

Après avoir posé un diagnostic précis, le spécialiste détermine le stade de développement de la pathologie atrophique afin d'arrêter les signes aigus de la maladie et de réduire le degré du processus inflammatoire. Le manque de connaissances sur le mécanisme des processus immunitaires ne permet pas d'achever le traitement d'une maladie auto-immune par un rétablissement complet du fait de son incapacité à éliminer les causes qui l'ont provoquée.

La tâche principale de la thérapie est de restaurer la fonction du tube digestif en éliminant les troubles causés par un facteur auto-immun. Il est également important de normaliser le travail des organes internes, l’état de la membrane gastrique.

Fondements de la pharmacothérapie

Choisir la bonne tactique médicale permet d’obtenir des résultats encourageants, d’éliminer les symptômes désagréables et d’empêcher la destruction complète des muqueuses. En cas de défaite complète de la membrane gastrique par le processus atrophique, une thérapie de remplacement constante par des analogues d'enzymes gastriques est recommandée.

Types de médicaments pour le traitement de la pathologie auto-immune:

  • pour soulager les douleurs d'estomac sévères, des analgésiques sont utilisés, ainsi que la chonolitique (No-shpa, Gastrotsepin, Mezim, Platyfillin);
  • se débarrasser des spasmes à l'aide d'antispasmodiques (Drotaverine, Halidor, Papaverine);
  • le péristaltisme sera rétabli par les préparations de Zerukal, Motilium, Famotidine;
  • en cas de manque d'acide chlorhydrique, on prend du Pepcidil, de l'Abomin, du Panzinorm;
  • la muqueuse organique est soutenue par des préparations de bismuth, Plantaglucid;

La réception de complexes de vitamines et de minéraux aidera à restaurer la muqueuse de l'estomac affectée par une gastrite atrophique. Pendant le traitement médicamenteux, l'estomac devra également être protégé contre le développement de la dysbiose, obtenue grâce à la connexion de probiotiques (Bifidumbacterin, Lactobacterin, Beefy-formes).

Un rôle important dans le processus de traitement est donné à l’élimination du stress et à un régime spécial, qui ne devrait pas alourdir le tube digestif. Il est nécessaire de refuser les aliments bruts, trop chauds, ainsi que les plats froids. Il est important d'enrichir le régime en protéines, fibres et vitamines naturelles. Les assaisonnements épicés, les cornichons et les spiritueux sont interdits. Même avec les premiers signes d’une maladie chronique, il est nécessaire de consulter un spécialiste pour un examen.

Qu'est-ce que la gastrite auto-immune et quelle est sa gravité?

La gastrite auto-immune est une maladie inflammatoire rare dans laquelle le corps agit de manière destructive sur les muqueuses de l'estomac. Cette condition est associée à un dysfonctionnement du système immunitaire. Il n'y a pas de maladie auto-immune en fonction du sexe ou de l'âge du patient. Cette forme de gastrite est diagnostiquée dans environ 1 cas sur 10.

Causes et conditions de la maladie

L'étiologie exacte de cette maladie auto-immune n'a pas été déterminée. La médecine officielle estime que la gastrite auto-immune chronique a une prédisposition génétique. La maladie peut être accompagnée d'autres troubles du tractus gastro-intestinal et du système endocrinien.

Les facteurs provocants peuvent être:

  • affaiblissement de l'immunité;
  • une histoire de maladies inflammatoires et infectieuses;
  • le stress;
  • régime alimentaire malsain;
  • incontinence à prendre de l'alcool;
  • fumer

Pour votre information! En l'absence de prédispositions individuelles en elles-mêmes, ces circonstances ne peuvent pas être la cause de la maladie.

Formes de maladie auto-immune

Il existe deux formes de la maladie. Les deux peuvent entraîner de graves complications.

Forme atrophique

Cette maladie se caractérise par une gastrite atrophique auto-immune: le corps lui-même endommage les cellules de l'estomac.

Cette réaction d'auto-immunité entraîne des conséquences négatives:

  • Le tube digestif ne fait pas son travail;
  • la motilité gastrique est altérée;
  • l'acidité diminue;
  • le processus de digestion des aliments est considérablement détérioré.

Pour votre information! Ce type de gastrite auto-immune mène probablement au cancer.

Forme chronique

Une atrophie gastrique se produit lorsque le corps produit des anticorps contre la protéine gastro-glucoprotéique. Cette protéine est impliquée dans l'absorption réussie par la nourriture et le traitement de la vitamine B12.

À la suite de la maladie, des complications graves peuvent se développer:

  • manque pathologique de vitamines;
  • l'anémie;
  • maladie oncologique.

Pour votre information! Les symptômes du stade initial et de la période d'exacerbation sont différents.

Symptomatologie

Presque tous les types de gastrite se manifestent après avoir mangé. Après avoir mangé le patient au stade initial, de tels symptômes de la part des organes de l'appareil digestif peuvent être gênants:

  • diarrhée ou constipation;
  • goût pourri dans la bouche;
  • formation de gaz;
  • des nausées;
  • éructations;
  • brûlures d'estomac fréquentes;
  • inconfort et douleur à l'estomac.

Ces manifestations sont associées à la stagnation des aliments dans le tube digestif en raison d'une mauvaise digestion des aliments. En plus de ces symptômes, au stade de l’exacerbation d’un patient atteint de gastrite auto-immune, des affections générales peuvent en outre perturber:

  • difficulté à dormir;
  • mal de tête;
  • réduction de la pression;
  • irritabilité inexpliquée;
  • la faiblesse;
  • des vertiges;
  • perte de poids nette;
  • manque d'appétit;
  • transpiration, qui augmente après avoir mangé;
  • peau sèche, leur pâleur;
  • l'apparition de taches pigmentées;
  • raid sur la langue.

Une quantité insuffisante de vitamines absorbées au cours de la gastrite auto-immune donne une impulsion à la détérioration des différents systèmes du corps, entraînant par exemple une dermatite, une perte de vision.

Mesures de diagnostic

Si vous soupçonnez une maladie du tractus gastro-intestinal, le patient doit consulter un médecin. Le diagnostic de la gastrite auto-immune est déterminé par les plaintes du patient et la manifestation des symptômes. Pour confirmer le diagnostic, le patient doit subir un examen.

Cette méthode d’examen permet de déterminer divers types de déformations et même une légère augmentation de certains organes. Le spécialiste examinera sans aucun doute l'état des ganglions lymphatiques, du foie et de la rate.

Réaction en chaîne de la polymérase (PCR)

Une méthode d’examen supplémentaire peut être affectée au passage de la PCR. Cette étude offre la possibilité d'étudier les tissus du patient pour détecter la présence de micro-organismes, composants constitutifs des virus à ADN.

Analyse immunologique

La détection de l'échec auto-immun est réalisée à l'aide de la méthode d'analyse immunologique du sang. Il vous permet d'identifier de nombreux troubles et de confirmer le diagnostic chez les patients atteints de gastrite auto-immune.

Détermination du niveau de gastrine

Cet indicateur est déterminé par l'analyse du sérum. Une augmentation de l'indice indique que la dégénérescence maligne des tissus de l'estomac est possible.

Sonnant

Afin d'exclure la présence d'Helicobacter et de déterminer le niveau d'acidité, le patient effectue une détection gastrique. C'est une procédure nécessaire, bien que désagréable.

Fibrogastroduodénoscopie avec biopsie

L'événement est organisé pour déterminer l'état de la muqueuse gastrique. En fonction du stade de la maladie, le médecin constate la présence d’un œdème, d’une érosion, de la couleur de la membrane muqueuse, de la présence de malformations. La biopsie vous permet de reconnaître un cancer.

Le passage des mesures de diagnostic vous permet de spécifier le diagnostic, d’identifier toutes les caractéristiques de la maladie et d’esquisser une stratégie de traitement de la maladie.

Méthodes de traitement

Le traitement de la gastrite auto-immune doit obligatoirement être exhaustif et viser à réduire l'inflammation, à restaurer la sécrétion, à normaliser le fonctionnement du tube digestif, à prévenir les exacerbations.

Les méthodes modernes de traitement de la gastrite atrophique comprennent les médicaments et le régime alimentaire. Suivre le régime vous permet de garder l'état de l'estomac sous contrôle et d'éviter le stade d'exacerbation. Les méthodes modernes de traitement peuvent éliminer la manifestation des symptômes en une semaine. Une amélioration stable du bien-être intervient dans 15 à 20 jours.

Analgésiques

Ces fonds sont prescrits pour les douleurs d'estomac importantes. Le plus souvent ce sont ces médicaments:

Antispasmodiques

Les médicaments de ce groupe soulagent la douleur causée par les spasmes. Ceux-ci comprennent:

Des médicaments qui améliorent l'état de l'estomac

Pour le traitement de l'estomac, utilisez des outils spéciaux:

  • la restauration de la muqueuse contribue à l'adoption, par exemple, Venter;
  • le niveau d'acide chlorhydrique est influencé par Abomin, Limontar, Panzinorm;
  • améliorer les péryliques de l'estomac - Reglan, Metacin et Mocilium.

Traitement supplémentaire

Les patients atteints de gastrite auto-immune se voient également prescrire un apport complexe de préparations multivitaminées, moyen de restaurer la microflore intestinale, acide folique. Peut être utilisé la médecine traditionnelle à base d'ingrédients à base de plantes.

Avec une faible acidité, la gastrite peut être traitée par perfusion dans le traitement de:

Astuce! Bon effet donne l'utilisation de l'huile d'argousier.

Nourriture diététique

La diète est l’un des éléments du traitement à ne pas négliger. L'approche principale pour le choix des plats: ils ne devraient pas créer une charge accrue sur le tractus gastro-intestinal.

Pour ce faire, supprimez le patient du menu:

  • aliments froids, chauds et rugueux;
  • aliments épicés et gras;
  • pâtisseries fraîches, sucreries;
  • aliments difficiles à digérer et grossiers, y compris les viandes fumées.

Astuce! Il est conseillé d'abandonner les mauvaises habitudes.

La préférence doit être donnée aux aliments à consistance molle et à la température chaude. Il est préférable de digérer les plats, cuits à la vapeur, bouillis et cuits au four.

Toutes ces exigences sont remplies:

Pour stabiliser l'état, il est important d'observer le mode d'alimentation. Il y a de petites portions de 5 à 6 fois par jour.

Une guérison complète de la gastrite auto-immune est impossible en raison de la nature spécifique de la maladie et de l'origine non clarifiée, en particulier de l'atrophie de la muqueuse gastrique. À cet égard, il est extrêmement important pour un pronostic favorable de se conformer à la prescription du médecin traitant, de suivre le schéma de traitement spécifié, de suivre un régime et de surveiller régulièrement son état.