Bactérie Helicobacter: symptômes et traitement

Helicobacter pylori est une protéobactérie à Gram négatif hélicoïdal, découverte pour la première fois dans la muqueuse épithéliale de l'estomac à la fin du XIXe siècle par des scientifiques allemands. Les microorganismes détectés ne se développaient pas dans les milieux nutritifs habituels. Ils ont donc oublié la découverte pendant de nombreuses années. La deuxième étude sur les bactéries de la famille Helicobacter n'a commencé qu'en 1979, lorsque des scientifiques australiens ont réussi à obtenir une forme isolée de la bactérie à partir d'échantillons de la membrane muqueuse du pylore gastrique. À ce jour, Helicobacter pylori est considéré comme le principal agent responsable des processus inflammatoires infectieux de l'épithélium de l'estomac, du duodénum et de la partie moyenne de l'intestin grêle.

Bactérie Helicobacter: symptômes et traitement

Il existe également des preuves qu'un ensemencement massif des membranes muqueuses du tube digestif avec la bactérie Helicobacter augmente le risque d'ulcère peptique et de cancers de l'intestin et de l'estomac. Afin de réduire le risque d'effets agressifs sur les organes digestifs, l'éradication de ces micro-organismes doit être effectuée après la détection des premiers symptômes (dans 70% des cas, il s'agit d'un symptôme de la gastrite). Le traitement symptomatique des processus inflammatoires de l'estomac et du duodénum sans l'utilisation d'un traitement médicamenteux radical pour le traitement d'une maladie récemment diagnostiquée augmente de 2 à 3 fois la probabilité que la pathologie passe sous une forme chronique.

Quel est le danger de Helicobacter pylori

Qu'est-ce qui se passe dans le corps: la pathogénie

Tous les organes internes, y compris l'estomac et l'intestin grêle, sont bordés de l'intérieur par des membranes épithéliales dont les cellules produisent le mucus, qui exerce une fonction protectrice. Les bactéries Helicobacter pylori, une fois entrées dans l'estomac, commencent à déplacer rapidement les flagelles, ce qui les fait pénétrer dans les couches profondes des muqueuses et à former des colonies pathogènes. Les symptômes pathologiques des processus inflammatoires provoqués par Helicobacter pylori sont principalement associés à une intoxication qui augmente rapidement.

Épithélium des organes internes

Quelques heures après le début de la phase active de colonisation par les micro-organismes, une grande quantité d'endotoxines, substances toxiques détruisant les cellules épithéliales et provoquant une brûlure chimique et une inflammation des tissus "nus", pénètrent dans la cavité gastrique et dans la lumière du duodénum. Un mécanisme plus détaillé de la bactérie Helicobacter est présenté dans le tableau ci-dessous.

Tableau Comment sont les microorganismes Helicobacter pylori dans l'estomac.

Comment Helicobacter pylori se développe-t-il dans le corps?

Qu'est-ce qui cause la maladie?

La maladie la plus commune associée à Helicobacter pylori est la gastrite. La pathologie est caractérisée par une inflammation de la muqueuse gastrique et est sujette à un cours récurrent. Dans certains cas, la couche sous-muqueuse peut être impliquée dans le processus pathologique - avec un tel cours clinique, le risque de formation de défauts érosifs et ulcératifs de la paroi gastrique augmente.

En cas d'ensemencement étendu des membranes muqueuses du tube digestif avec les protéobactéries Helicobacter pylori, une infection descendante de la partie initiale de l'intestin grêle - le duodénum est possible. Son inflammation s'appelle la duodénite et est l'un des types d'entérite. Le traitement de la maladie inclut non seulement un traitement médical complet, mais également des aliments diététiques (tableau de régime numéro 4). La duodénite en l'absence d'un traitement adéquat et opportun peut se transformer en une forme plus agressive - l'ulcère duodénal. Cette maladie se caractérise par la formation de défauts locaux uniques ou multiples de la membrane muqueuse et peut nécessiter dans certains cas un traitement chirurgical.

Exemple de menu numéro 4

Un ulcère de l'estomac et de l'œsophage est également une pathologie dans laquelle des colonies de bactéries Helicobacter pylori ont été découvertes dans 75% des cas chez des patients. Bien que la nutrition joue un rôle important dans la formation de ces maladies, l’infection à Helicobacter pylori est aujourd’hui considérée comme le principal facteur responsable de la formation d’ulcères et d’érosions du tube digestif.

C'est important! Si le patient ne se conforme pas à la prescription du médecin traitant et ne prend pas les médicaments prescrits, ces maladies peuvent prendre un cours récurrent. Les pathologies chroniques du tractus gastro-intestinal augmentent plusieurs fois le risque de cancer de l'estomac et des intestins. Il existe également des preuves de l'effet des endotoxines produites par Helicobacter pylori sur les mécanismes de croissance du lymphome gastrique.

Symptômes et signes

Afin de pouvoir subir à temps le traitement nécessaire visant à éradiquer à 100% Helicobacter pylori, il est nécessaire de connaître les signes et les symptômes pouvant apparaître chez une personne infectée. Dans la plupart des cas, les symptômes manifestent une douleur modérée, une dyspepsie, une altération des selles. Des signes plus précis dépendent non seulement de l'emplacement des colonies bactériennes, mais également de leur nombre. Les symptômes comparatifs des maladies associées à Helicobacter pylori sont présentés dans le tableau ci-dessous.

Tableau Symptômes de l'infection à Helicobacter dans diverses maladies.

Ulcère duodénal

Faites attention! Dans les tumeurs malignes du duodénum et de l'estomac, tous les symptômes susmentionnés peuvent se manifester, mais le plus souvent, la pathologie se déroule sans aucun signe clinique. Les symptômes peuvent être complétés par des symptômes typiques de tous les types de cancer: élévation périodique de la température dans la condition sous-fébrile, perte de poids, pâleur et syndrome asthénique (syndrome de fatigue chronique).

Fièvre

Traitement médicamenteux

Le traitement antibactérien repose sur le traitement antibactérien. Seul un médecin devrait sélectionner les médicaments qui conviennent à un patient donné, car des cas d'inefficacité des antibiotiques ont été documentés dans le traitement des pathologies associées à Helicobacter pylori. Le schéma thérapeutique standard comprend 4 composants: des préparations à base de bismuth, des inhibiteurs de la pompe à protons et deux médicaments antibactériens. La thérapie à quatre composants est aujourd'hui reconnue comme la méthode de traitement la plus efficace, permettant d'obtenir un résultat positif dans 90% des cas.

Les principaux antibiotiques pour le traitement de Helicobacter pylori sont les médicaments de la série des pénicillines (pénicillines semi-synthétiques - amoxicilline) et les médicaments du groupe des macrolides (principalement la "clarithromycine"). "L'amoxicilline" a de nombreux analogues, dont certains peuvent contenir de l'acide clavulanique: ils renforcent l'effet des pénicillines et augmentent l'efficacité du traitement, mais ce groupe de médicaments ne peut pas être utilisé chez les personnes suspectes d'ulcère peptique, d'estomac ou d'œsophage.

Les analogues de "l'amoxicilline" sont:

Il est nécessaire de prendre ces médicaments à une dose quotidienne de 1000-1500 mg dans les deux semaines. La même durée de traitement avec Clarithromycin (dose quotidienne de 1000 mg) dure.

Les inhibiteurs de la pompe à protons réduisent la sécrétion d’acide chlorhydrique et enveloppent les parois du tractus gastro-intestinal, leur permettant de récupérer plus rapidement. Ces médicaments ont un effet anti-ulcéreux et peuvent être utilisés pour traiter toutes les pathologies causées par la bactérie Helicobacter. Les préparations à base d'oméprazole (Omez, Oméprazole) sont considérées comme les médicaments les plus populaires du groupe PIP, mais dans certains cas, les médicaments contenant du rabéprazole seront plus efficaces.

Effets secondaires de l'IPP

Les préparations à base de bismuth («De-nol», «Ulkavis», «Escape») ont des effets anti-inflammatoires, bactéricides et cicatrisants. Ils peuvent être utilisés non seulement pour le traitement complexe de l'infection à Helicobacter, mais également dans le cadre du traitement d'association du syndrome du côlon irritable, accompagné de diarrhée fonctionnelle et de dyspepsie. Les préparations à base de bismuth ont également un effet gastroprotecteur et augmentent les fonctions protectrices des muqueuses, empêchant ainsi les processus inflammatoires répétés.

Ils doivent être pris à raison de 1200-1300 mg par jour.

Thérapie de première et deuxième intention

Prévenir l'infection à Helicobacter: Conseils utiles

Le traitement de Helicobacter pylori est une tâche complexe et à long terme, qui ne se termine pas toujours par un résultat positif. Il est donc préférable de prévoir les mesures de prévention nécessaires à l'avance. Pour ce faire, suivez les conseils ci-dessous.

  1. La règle principale pour la prévention de toute maladie infectieuse est l'hygiène des mains. Ils doivent être lavés avec du savon antibactérien après avoir visité la rue, les toilettes et le contact avec des animaux. Hygiène des mains obligatoire avant les repas.
  2. Les produits épicés, frits, marinés et fumés réduisent l'immunité locale et augmentent le risque de colonies bactériennes. Il convient donc de minimiser la quantité dans le régime alimentaire.
  3. Les bactéries Helicobacter étant résistantes aux acides, même la viande séchée marinée est dangereuse pour la santé.
  4. S'il y a des personnes atteintes de gastrite ou d'entérite infectieuses dans la famille ou dans l'environnement proche, vous ne devez pas utiliser leur serviette, leur vaisselle ou d'autres objets personnels.

Voies d'infection Helicobacter pylori

En suivant ces conseils simples, vous pouvez réduire le risque d'infection par la bactérie Helicobacter pylori et préserver la santé du tube digestif. Par conséquent, les personnes de tout âge ne doivent pas les négliger.

Helicobacter pylori: causes, symptômes et traitement

Helicobacter pylori - la plus petite bactérie sous la forme d'une spirale, capable de coloniser la membrane muqueuse de l'estomac et du duodénum, ​​provoquant une gastrite chronique et un ulcère peptique. L’infection par ce micro-organisme devient un véritable problème pour la médecine moderne, car presque tous les adultes sur deux sont porteurs de bactéries et présentent donc tous les risques de survenue d’une inflammation chronique dans le tractus gastro-intestinal.

Si les statistiques sont présentées sous forme de chiffres, alors l’infection bactérienne chez les enfants d’âge préscolaire est de 10% et chez les personnes âgées - plus de 60%.

Les causes

Helicobacter pylori peut être infecté par l'adulte et l'enfant. Le principal mode de transmission est fécale-orale, ainsi la maladie est classée comme une infection intestinale, avec la fièvre typhoïde ou la dysenterie. Les aliments et l'eau contaminés par les matières fécales du patient peuvent devenir des sources d'infection.

Une autre voie d'infection importante est la voie orale-orale, c'est-à-dire la salive. Auparavant, la gastrite causée par une bactérie était appelée «maladie du baiser», ce qui souligne l’importance de respecter les règles d’hygiène personnelle et d’éviter l’utilisation de brosses à dents ou de rouges à lèvres par d'autres personnes.

Un mode rare de transmission est iatrogène (littéralement «provoqué par le médecin») ou contact. Une stérilisation insuffisante des fibrogastroscopes, destinés à la procédure FGDS, peut entraîner la colonisation de Helicobacter pylori dans le corps d'une personne précédemment en bonne santé.

Une fois dans le corps à travers la cavité buccale, la bactérie est fermement attachée à la membrane muqueuse de l'antre de l'intestin. Les forces protectrices du suc gastrique acide et des facteurs macrophages locaux ne peuvent pas résister à Helicobacter pylori, car il produit des enzymes neutralisantes spécifiques. La libération de grandes quantités d'ions de la gastrine et de l'hydrogène augmente l'acidité de l'environnement de l'estomac, qui est un puissant agresseur pour la délicate membrane muqueuse. De plus, certaines cytotoxines ont un effet néfaste direct sur les cellules muqueuses, provoquant des érosions et des ulcères. De plus, la bactérie Helicobacter peut être caractérisée comme un agent étranger, auquel l'organisme réagit sous la forme d'une réaction inflammatoire chronique.

Facteurs provocateurs pour le développement de la maladie

À quoi ressemble la bactérie Helicobacter pylori?

Malgré la forte virulence (c’est-à-dire la capacité à s’infecter) de Helicobacter pylori, il existe un certain nombre de facteurs de risque qui augmentent considérablement le risque de développer de nouvelles maladies chroniques:

  • stress chronique;
  • mauvaise nutrition et manque de sommeil;
  • fumer;
  • consommation excessive d'alcool, de café;
  • la présence de maladies chroniques (diabète, anémie, goutte);
  • traitement à long terme avec des médicaments anticancéreux dans l'histoire;
  • tendance à l'hypersécrétion gastrique (attaques fréquentes de brûlures d'estomac);
  • la nécessité d’utiliser fréquemment des anti-inflammatoires non stéroïdiens (aspirine, diclofénac, indométhacine).

On peut également distinguer d'autres maladies chroniques de l'estomac susceptibles d'aggraver l'évolution clinique de l'infection à Helicobacter pylori:

  • gastrite auto-immune;
  • gastrite granulomateuse non infectieuse;
  • gastrite à éosinophiles allergique;
  • gastrite fongique ou virale infectieuse.

Les symptômes

Les symptômes de Helicobacter pylori peuvent être combinés avec le concept de "dyspepsie gastrique", c’est-à-dire une violation de la digestion dans l’estomac:

  • les brûlures d'estomac sont une sensation de brûlure désagréable derrière le sternum, aggravée lorsque le corps est incliné ou en position couchée;
  • éructations acides;
  • douleur épigastrique (dans la partie supérieure de l'abdomen) qui survient 2 heures après avoir mangé;
  • ballonnements, tendance à la flatulence et à la constipation ;;
  • lourdeur dans l'estomac;
  • des nausées;
  • vomissements de contenus gastriques acides;
  • perte de poids;
  • diminution de l'appétit due à la peur de manger à cause de la douleur.

Si un helicobacter chez un enfant ou un adulte provoque également des lésions du duodénum, ​​les symptômes suivants de la maladie peuvent être observés:

  • éructations amères;
  • l'apparition d'une douleur sourde dans l'hypochondre droit;
  • la constipation spastique peut être remplacée par la diarrhée.

Chez les enfants, les symptômes de la maladie ne peuvent être observés que sur la base d'une violation de la chaise, car ils ne peuvent pas présenter d'autres problèmes.

Dans certains cas, notamment chez les enfants, les symptômes de Helicobacter pylori peuvent apparaître sur la peau du visage et sur tout le corps. Les symptômes sur le visage (voir photo ci-dessus) surviennent lors du développement de la dermatite atopique - une réaction allergique chronique à la présence d'un agent infectieux dans le corps:

  • petites bulles ressemblant à une piqûre de feuilles d'ortie;
  • taches rouges ou roses s'élevant au-dessus de la peau;
  • démangeaisons de la peau, entraînant l'apparition d'éraflures et de coupures, qui sont les portes de l'infection secondaire.

La tendance à l'atopie (augmentation de la production d'immunoglobulines, responsables du développement d'une réaction allergique de l'organisme) est souvent un facteur héréditaire. À cet égard, vous devez faire attention à la nature familiale des symptômes. Les symptômes de la maladie peuvent se manifester précisément par des manifestations cutanées pouvant précéder l'apparition de la gastroduodénite chronique.

Chez les femmes adultes âgées de plus de 40 ans, une infection à Helicobacter pylori peut être accompagnée de l'apparition d'une rosacée sur le visage (ou de la rosacée). L'acné est principalement localisée au nez, aux joues, au menton et au front. Certains scientifiques tentent de remettre en question les relations entre l'acné et l'infection à Helicobacter. Cependant, les données modernes indiquent qu'un traitement antibiotique approprié de la maladie sous-jacente aide à éliminer définitivement la rosacée.

Stades de développement de la maladie

  • Le stade initial.

Les premiers symptômes de la maladie peuvent ne pas être ressentis avant longtemps. De légères brûlures d'estomac et un inconfort dans l'épigastre ne font pas craindre à la plupart des gens leur santé.

Le moment auquel cette étape se produit est individuel pour chaque patient et dépend de la réactivité de l'organisme. Une perte de poids sans raison apparente, un changement pathologique de l'appétit (augmentation ou diminution) et une augmentation des phénomènes de dyspepsie peuvent indiquer un développement rapide de la maladie. Le traitement opportun de Helicobacter pylori aidera à éliminer les symptômes désagréables.

Dans un certain nombre de cas négligés, l’existence prolongée d’une gastrite atrophique chronique associée à Helicobacter pylori peut entraîner le développement d’un cancer gastrique.

Diagnostics

Identifier la présence de Helicobacter pylori chez les enfants et les adultes est une tâche facile. Des analyses de sang et l’étude de la sécrétion gastrique aideront à diagnostiquer les premières étapes du diagnostic:

  • méthodes de recherche en laboratoire;
  • test de l'uréase respiratoire - une méthode de recherche moderne, très informative. Basé sur une dose unique de la suspension avec des molécules de carbone marquées qui sont décomposées par des enzymes spécifiques Helicobacter pylori. Après un certain temps, le carbone marqué dans la composition du dioxyde de carbone est déterminé dans l'air exhalé au moyen d'un appareil spécial.

L'avantage du test à l'uréase réside dans son caractère non invasif, c'est-à-dire que le patient ne doit pas subir de prélèvement sanguin ni de FGDS.

  • recherche sérologique (recherche d’anticorps anti-Helicobacter dans le sang du patient). Norm dans le sang - l'absence totale d'anticorps contre les bactéries. La méthode est remarquable en ce qu'elle aide à poser un diagnostic dès les premiers stades;
  • analyse des matières fécales. À l'aide d'une réaction en chaîne de la polymérase, les spécialistes de laboratoire peuvent trouver des traces d'antigènes bactériens dans les matières fécales;
  • numération globulaire complète. L'infection chronique peut être indirectement indiquée par des signes tels que l'anémie, l'augmentation de la RSE et les leucocytes;
  • méthodes de recherche instrumentale;
  • FGDS - méthode endoscopique d'étude de l'estomac et du duodénum. Il sera utile de voir les signes de la gastroduodénite chronique. Lors des DGC, le médecin effectue une biopsie de la muqueuse gastrique. Le plus petit morceau de tissu est envoyé au laboratoire, où il est étudié par des experts.

Le matériel de biopsie est coloré avec des substances spéciales et examiné au microscope pour détecter la présence de bactéries.

  • étude de la sécrétion gastrique en détectant l'estomac. Cela aidera à établir le fait de l'acidité accrue du suc gastrique;
  • Radiographie de l'estomac. Méthode de recherche de contraste, qui est rarement utilisée dans le diagnostic. Cela aidera à établir un diagnostic différentiel du cancer et des polypes de l’estomac, ainsi qu’à établir la localisation des plus petits ulcères et érosions.

Traitement

Les symptômes et le traitement de cette maladie sont bien connus de beaucoup, car la maladie touche un grand nombre de personnes dans le monde:

  • traitement de la toxicomanie;
  • antibiotiques.

Le traitement repose sur l’antibiothérapie, qui conduit à l’éradication (élimination complète) des bactéries du corps. Le médecin décide comment traiter Helicobacter pylori.

Les schémas suivants sont les plus couramment utilisés:

  • Clarithromycine + amoxicilline;
  • Métronidazole + tétracycline;
  • Lévofloxacine + amoxicilline.

Les médicaments sont utilisés pendant deux semaines.

  • Prépare qui réduit l'acidité du suc gastrique.

En association avec des antibiotiques, le patient applique de l'oméprazole (Omez), qui aide à ajuster l'équilibre acide de l'estomac.

Le médicament qui crée un film protecteur sur la membrane muqueuse de l'estomac - De-Nol.

L'utilisation prolongée d'antibiotiques peut entraîner une dysbiose. Par conséquent, le patient prend Acipol, Linex et d’autres médicaments normalisant la microflore du tractus gastro-intestinal.

Éliminez à jamais Helicobacter pylori, probablement grâce à un schéma thérapeutique clair.

Méthodes traditionnelles de traitement

La question de savoir comment se débarrasser des remèdes populaires à Helicobacter pylori inquiète beaucoup de gens.

La réduction de l'acidité du suc gastrique réduira considérablement les symptômes de brûlures d'estomac, de nausées, de vomissements et d'éructations.

  • En tant que traitement traditionnel, il est recommandé d’utiliser une cuillerée à thé de décoction d’huile de lin avant les repas, ce qui protège également la muqueuse gastrique. Pour préparer le bouillon, chauffez l'huile de lin puis filtrez. La masse épaisse résultante est prête à l'emploi.
  • Une autre méthode est la décoction d’hypericum et de camomille, à appliquer 30 minutes avant les repas. Pour un bouillon de cuisson suffisant, prenez 2 cuillères à soupe d'herbes et versez-les avec de l'eau chaude. Une fois la solution poursuivie, vous devez la conserver dans un récipient sombre au réfrigérateur pendant au plus 7 jours. Sinon, il perdra ses propriétés utiles.
  • Une infusion de fraises ou de feuilles d’airelles aidera à faire face à un syndrome douloureux prononcé et aura un léger effet antispasmodique. L'airelle est le plus pratique à utiliser sous forme de sacs filtrants individuels. Pour une meilleure conservation des substances bénéfiques, il n'est pas recommandé d'utiliser de l'eau bouillante.

Cependant, l'élimination complète des bactéries du corps n'est possible que par un traitement antibiotique rationnel.

Régime alimentaire

Une alimentation équilibrée lorsqu'elle est infectée par une bactérie possède ses propres caractéristiques:

  • la température des aliments devrait être observée - il devrait être chaud;
  • mâcher les aliments à fond ;;
  • éviter les aliments à base de fibres grossières, préférant les soupes et la purée »
  • boire au moins deux litres d’eau propre non gazeuse »
  • manger en petites portions 5-6 fois par jour.

Produits à éviter:

  • viande grasse, poisson;
  • viande fumée;
  • épicé
  • aliments frits dans de grandes quantités d'huile et frits;
  • agrumes, chocolat et café, irritant la paroi de l'estomac;
  • l'alcool;
  • restauration rapide;
  • cuisson au four;
  • les champignons;
  • boissons gazeuses;
  • aliments marinés et salés.

Ce régime strict est recommandé de suivre pendant 1-2 mois à compter du début du traitement. Mais il n'est pas recommandé d'abuser des produits nocifs à l'avenir.

Prévention

Il est assez difficile d'éviter l'infection par des bactéries. Selon les dernières données, le risque d'infection par Helicobacter pylori pour les membres de la famille d'une personne infectée est de 95%.

Il est nécessaire d'influencer les facteurs de risque (arrêter de fumer et de consommer de l'alcool, d'éviter le stress, d'éviter le gain de poids) et de respecter les règles d'hygiène personnelle (ne pas utiliser de brosse à dents ni de rouge à lèvres).

Si l'infection ne peut pas être évitée, le temps passé au traitement d'éradication aidera à oublier la bactérie.

Prévisions

Le pronostic de la maladie est considéré comme favorable. Le port asymptomatique et les formes bénignes de la maladie ne peuvent que nuire le moins à la santé du patient.

Les symptômes désagréables de la dyspepsie gastrique, la douleur après le repas et la peur de manger qui en découle peuvent réduire considérablement la qualité de vie du patient et sa capacité à travailler.

Les stades avancés de la maladie qui surviennent rarement peuvent avoir des conséquences graves - l'apparition d'ulcères de l'estomac profond et de leurs perforations. Dans ce cas, il existe un risque élevé de péritonite (inflammation du péritoine) et un état de choc potentiellement fatal.

L'adénocarcinome (cancer de l'estomac) qui survient à la suite d'une gastrite atrophique peut entraîner une invalidité du patient.

Helicobacter pylori, de quoi s'agit-il et comment le traiter?

Helicobacter pylori est un agent pathogène unique qui est l'agent causal d'une maladie aussi dangereuse que l'hélicobactériose. Cette pathologie affecte souvent l'estomac mais peut également se développer dans le duodénum.

Le nom de la bactérie était dû à l'environnement dans lequel elle vit - l'estomac pylorique. Une caractéristique du micro-organisme est qu’il est capable de résister même à l’acide gastrique. La bactérie a des flagelles par lesquelles elle se déplace librement le long des parois de l’estomac ou s’y fixe solidement.

Helicobacter pylori peut entraîner le développement de nombreuses maladies du tractus gastro-intestinal, car, en se multipliant, il provoque une irritation des muqueuses et, par conséquent, des processus inflammatoires. Dans ce cas, il ne s'agit pas uniquement de gastrite ou d'ulcère gastroduodénal, mais également du développement d'un processus oncologique. Si vous commencez le traitement à temps, vous éviterez les conséquences dangereuses de l'activité vitale de cette bactérie.

Histoire de la découverte

Des microorganismes pathogènes en spirale vivant dans l'estomac humain ont été décrits il y a 100 ans par le professeur polonais V. Yavorsky. Après un certain temps, le scientifique G. Bizodzero a découvert la même bactérie sur les muqueuses de l'estomac chez les animaux. Pendant de nombreuses années, cette infection a fermé les yeux, ignorant le danger, mais à la fin des années 70, le scientifique Robert Warren a noté que cette bactérie vivait dans la muqueuse gastrique enflammée.

Il s'est avéré que l'activité vitale de ces micro-organismes a été étudiée, mais pas complètement, et décrite par des scientifiques allemands. Cependant, à cette époque, il n'attachait pas beaucoup d'importance. Warren, après avoir uni ses forces à Barry Marshall, a commencé à mener des recherches pour étudier en détail les caractéristiques de ces bactéries. Pendant longtemps, il n'a pas été possible d'isoler la culture de micro-organismes, mais les scientifiques ont néanmoins eu de la chance. Pendant les vacances de Pâques, le personnel du laboratoire a accidentellement laissé des pots contenant des cultures bactériennes non pas pour 2, mais pour 5 jours. Grâce à ce cas, les scientifiques ont observé la croissance de colonies de microorganismes inconnus.

Les bactéries s'appelaient à l'origine Campylobacter pyloridis, car de par leurs caractéristiques, elles ressemblaient à des microorganismes appartenant au genre Campylobacter. En 1983, les scientifiques ont d'abord publié les résultats de leurs recherches. Cependant, un peu plus tard, les chercheurs ont dû réfuter leurs précédentes découvertes, car il est rapidement devenu évident que les représentants de la microflore pathogène n’étaient pas liés au genre Campylobacter. Sur cette base, les microorganismes détectés ont été renommés Helicobacter pylori.

Pour prouver la capacité d'un micro-organisme à causer le GAB, B. Marshall a avalé sa culture en 1985. Cependant, il n’ya pas eu de développement d’ulcère, mais de gastrite, qui avait disparu. Grâce à cette expérience, le scientifique a pu prouver que la bactérie Helicobacter Pylori était à l'origine de la gastrite. En 2005, Warren et Marshall ont reçu le prix Nobel de médecine et de physiologie pour leur découverte sensationnelle.

Caractéristiques des bactéries

La première caractéristique de ce microorganisme est sa capacité à résister à un environnement gastrique très acide, alors que la plupart des bactéries et des virus meurent tout simplement. Helicobacter pylori peut également s'adapter au niveau d'acidité gastrique selon 2 mécanismes:

  1. Lorsqu'elle pénètre dans l'estomac, la bactérie commence à se déplacer le long des muqueuses. Elle le fait avec l'aide de son flagelle. Caché dans les membranes muqueuses de l’estomac, le microorganisme protège leurs cellules contre des quantités excessives d’acides. En termes simples, la bactérie "choisit" l'habitat le plus optimal pour elle-même.
  2. H. pylori provoque la production d'ammoniac, ce qui réduit l'acidité de l'estomac. De ce fait, le microorganisme peut être facilement placé sur les parois du corps et rester à sa place pendant de nombreuses années.

La deuxième caractéristique de la bactérie est sa capacité à provoquer des processus inflammatoires dans le tractus gastro-intestinal. En se multipliant, il provoque la destruction lente des cellules gastriques et les substances qu'il sécrète provoquent des processus inflammatoires chroniques et une gastrite. Avec l'affaiblissement du duodénum muqueux et de l'estomac, des ulcères et une érosion commencent à se former, ce qui augmente le risque de cancer. Pour cette raison, de nombreux gastro-entérologues considèrent à juste titre Helicobacter pylori comme un provocateur des processus oncologiques dans l'estomac.

Se débarrasser de la pathologie n’est possible qu’après l’avènement d’un traitement antibiotique. Avec l'aide de médicaments antimicrobiens, régule le niveau d'acidité de l'estomac. Des médicaments spécifiques ne peuvent être prescrits que par un gastro-entérologue, après avoir effectué les examens nécessaires et dirigé le patient vers des procédures de diagnostic instrumentales supplémentaires.

Comment H. pylori est-il transmis?

L'infection par cette bactérie peut être principalement de deux manières: orale-fécale et orale-orale. Cependant, certains pensent que le micro-organisme peut être transmis du chat au propriétaire ou lors du transfert de l'infection par les mouches. Les petits enfants sont les plus susceptibles aux infections.

Le transfert d'une personne à une autre s'effectue de 3 manières:

  1. Iatrogène lorsque l'infection est due à des procédures de diagnostic en cours. Ainsi, l'infection peut être réalisée au cours d'une endoscopie ou de tout autre instrument médical mal stérilisé en contact direct avec la muqueuse gastrique du patient.
  2. Fécal-oral. La bactérie est sécrétée avec les selles. Vous pouvez être infecté par des bactéries par contact avec de l'eau ou des aliments contaminés.
  3. Oral-oral. Les gastro-entérologues pensent que H. pylori vit dans la cavité buccale. Par conséquent, l'infection peut être transmise en s'embrassant, en utilisant la brosse à dents de quelqu'un d'autre ou des couverts mal lavés.

Bien que Helicobacter Pylori soit capable de provoquer une gastrite histologique chez toutes les personnes infectées, des signes de pathologie apparaissent rarement. Moins souvent que la gastrite développe un ulcère gastrique, et extrêmement rarement - cancer de l'estomac.

Symptômes d'infection

Une fois dans l'estomac, la bactérie commence à sécréter activement ses produits métaboliques. Ils irritent la membrane muqueuse, à la suite de laquelle une inflammation se développe. Les symptômes cliniques de Helicobacter pylori dépendent de sa forme.

Il y en a cinq, examinez chacun d'eux plus en détail:

  1. Forme latente ou asymptomatique, lorsqu'une personne alarmante ne présente aucun symptôme alarmant, surtout si son immunité est suffisamment forte pour résister à Helicobacter. Mais même si le tableau clinique n'apparaît pas, la personne est toujours porteuse et peut infecter d'autres personnes. Avec le maintien à long terme de la bactérie dans l'estomac, des complications graves, dont le cancer de l'estomac, sont possibles.
  2. La gastrite aiguë est une maladie qui se manifeste par une douleur dans l'épigastre, des nausées et une perte d'appétit. La maladie peut se transformer en une forme chronique avec des rechutes périodiques.
  3. Gastrite chronique. Cette pathologie est l'une des principales manifestations de l'hélicobactériose. Au cours de l’exacerbation, le patient se plaint de douleurs à l’estomac, de nausées, parfois de vomissements, de maux de tête, de perte d’appétit. Le patient ne laisse pas de brûlures d'estomac, ballonnements, éructations, flatulences. En outre, il existe des symptômes non spécifiques sous la forme de saignements des gencives et de la mauvaise haleine.
  4. Gastroduodénite chronique, lorsque le processus pathologique affecte le duodénum. Le tableau clinique ressemble aux symptômes de la gastrite, mais avec la gastroduodénite, des troubles des selles sont possibles, en particulier la constipation. Le patient perd l'appétit, se plaint de nausées, son sommeil est perturbé. Les modifications des muqueuses ne sont détectées que lors de l'endoscopie. Les lésions peuvent être légères, modérées ou graves.
  5. YABZH, qui peut survenir pour d'autres raisons (alcoolisme, tabagisme, stress fréquent, travail nuisible, etc.). L'érosion et les ulcères sont formés avec des lésions plus profondes des muqueuses de l'estomac. La pathologie se manifeste par un grand nombre de symptômes: douleur à l'estomac, nausée, blanc sur la langue, nausée, flatulence, vomissements, indigestion, lourdeur dans la région épigastrique, brûlures d'estomac, etc.

Si nous parlons de symptômes hors de l'estomac, un patient atteint d'Helicobacter pylori développe des éruptions cutanées sous-cutanées ou cutanées sous la forme de petits boutons blancs ou roses. En règle générale, ils sont localisés sur le visage. Cette maladie provoque souvent le développement de dermatite atopique, psoriasis, eczéma, lichen plan, érythème.

La photo montre les symptômes de Helicobacter pylori: acné sur le visage.

Test Helicobacter pylori

Les diagnostics peuvent être invasifs (endoscopie avec biopsie gastrique ultérieure) et non invasifs (tests de laboratoire). Bien sûr, la technique la plus précise et la plus fiable est une technique invasive, car, en raison de l’échantillonnage des tissus de la muqueuse gastrique, un médecin spécialiste effectue une étude approfondie du biomatériau pour la détection des foyers d’inflammation et des bactéries elles-mêmes. En plus de l'examen microscopique, un échantillon de tissu gastrique peut être soumis à divers tests de laboratoire.

Tous les tests de laboratoire visent à identifier Helicobacter pylori et à évaluer son activité vitale. Tout au long de son cycle de vie, le microorganisme décompose l’urée gastrique en ammoniac, créant ainsi des conditions de vie favorables pour lui-même. Si vous placez un morceau de muqueuse gastrique infecté par Helicobacter pylori dans l'urée, de l'ammoniac sera libéré. De ce fait, le niveau d'alcalinité de la solution va augmenter, mais ces changements ne peuvent être détectés qu'à l'aide de bandelettes réactives spéciales. Les indicateurs fonctionnent sur le principe du papier de tournesol.

Mais pour identifier la maladie ne mène pas nécessairement une fibrogastroduodénoscopie ou une étude de biopsie - vous pouvez utiliser une autre méthode. Le test avec 13 urées permet de détecter la présence de l'infection sans douleur et de commencer immédiatement le traitement.

Complications possibles

Avec le début opportun du traitement, les conséquences dangereuses peuvent être évitées. De plus, le risque d'infection d'autres personnes sera complètement exclu.

Si nous parlons de complications, ils peuvent faire leurs preuves grâce au développement:

  • gastrite chronique ou atrophie;
  • YABZH et KDP;
  • oncologie de l'estomac;
  • pathologies endocriniennes causées par une atrophie de la muqueuse épithéliale de l'estomac.

Pour éviter de telles conséquences, l'auto-traitement est strictement déconseillé. Il est préférable de confier cette question à un gastro-entérologue qualifié.

Traitement de helicobacter pylori

Avant de commencer le traitement par Helicobacter Pylori, le degré de lésion gastrique et la contamination de ses parois sont évalués. Le fait est que chez certaines personnes, avec le temps, ces micro-organismes deviennent l'une des variétés de la microflore pathogène conditionnelle, ils peuvent donc ne pas se manifester.

Si la bactérie ne nuit pas à la santé de son porteur, la manipulation de son élimination n’est pas effectuée. Mais pour guérir l'infection, il faudra utiliser de puissants médicaments antibactériens. À leur tour, ils peuvent affaiblir considérablement le système immunitaire et provoquer le développement d'une dysbiose intestinale.

Note Vous ne pouvez pas recourir à des remèdes populaires pour le traitement de Helicobacter. L'utilisation de décoctions et de perfusions ne peut que «calmer» les symptômes de la maladie pendant un certain temps, forçant le patient à reporter sa visite chez le médecin. Entre-temps, la maladie ne fera que progresser, ce qui pourrait entraîner de graves complications à l'avenir.

Schémas thérapeutiques

Le schéma thérapeutique de Helicobacter pylori nécessite une approche médicale globale. Le patient se voit généralement prescrire 2 médicaments, qui sont choisis individuellement. De plus, un agent du groupe des inhibiteurs de la pompe à protons est nécessairement prescrit.

La durée du traitement est déterminée par le gastro-entérologue après un examen approfondi du patient et une évaluation de la gravité de la maladie. La durée du traitement est de 14 à 21 jours. Après avoir obtenu son diplôme, le médecin effectue des tests de laboratoire répétés pour confirmer le rétablissement complet du patient.

Antibiotiques

Malgré le fait que Helicobacter Pylori appartient au groupe des bactéries pathogènes, tous les médicaments antimicrobiens ne peuvent pas le détruire.

Le microorganisme développe rapidement une résistance aux substances antibactériennes, ce qui complique grandement le processus de guérison. Parfois, un médecin doit combiner plusieurs médicaments à la fois afin de créer une dynamique positive, et l’environnement acide de l’estomac peut interférer avec l’activation des composants des médicaments et ralentir le processus de traitement.

Le traitement antibiotique de l’hélicobactériose implique l’utilisation des médicaments suivants:

  • Clarithromycine
  • les médicaments à base de céphalosporines;
  • L'azithromycine;
  • Lévofloxacine.

L'effet le plus important dans le traitement de l'inflammation des membranes muqueuses de l'estomac et des ulcères qui s'y forment est le médicament Amoxicilline et son analogue, Flemoxin Solutab. Il est possible d'utiliser d'autres médicaments antibactériens - Augmentin et Amoxiclav. Ils comprennent l'acide clavulanique, qui empêche la production d'enzymes spécifiques par les micro-organismes. Ceci, à son tour, empêche le développement de la résistance par le microorganisme H. pylori.

Bismuth trikaliya dicitrate préparations

Le plus souvent pour le traitement des maladies causées par l'hélicobactériose, le médicament De-Nol est utilisé, qui comprend l'ingrédient actif dicalate de tricalium. De ce fait, il y a une réduction significative de la production de composés biologiques qui contribuent à la croissance et à la reproduction de la microflore pathogène.

L'action de De-Nol vise à:

  • perméabilité altérée des membranes cellulaires;
  • changer la structure de la membrane cellulaire.

L'interaction chimique du dicitrate de tricalium avec des composés protéiques de la muqueuse gastrique entraîne la formation de complexes de haut poids moléculaire. De ce fait, un puissant film protecteur se forme à la surface des ulcères et des érosions, ce qui empêche l’entrée du suc gastrique dans les zones endommagées de la muqueuse gastrique.

Après la fin du traitement par De-Nol, il se produit une augmentation de la résistance de la membrane muqueuse des organes du tractus gastro-intestinal à la pepsine et à l'acide chlorhydrique.

Bloqueurs de pompe à protons

Pour une élimination efficace et plus rapide de Helicobacter Pylori, des inhibiteurs de la pompe à protons sont inclus dans le schéma de traitement. En raison des composants entrant dans leur composition, des processus biologiques complexes sont déclenchés, ce qui entraîne une diminution de la production d'acide chlorhydrique gastrique.

Les médicaments suivants font partie des inhibiteurs les plus efficaces de la pompe à protons:

Avec une diminution de l'acidité gastrique, le processus de réparation des tissus endommagés commence. Il crée des conditions défavorables à la reproduction de micro-organismes pathogènes, et en particulier de H. pylori.

De plus, les inhibiteurs de la pompe à protons augmentent considérablement l'efficacité des antibiotiques utilisés pour traiter les maladies causées par cette bactérie. Dans cet esprit, les gastro-entérologues réduisent souvent la dose d'antimicrobiens. Ceci affecte favorablement l'état de la microflore intestinale et l'immunité générale du patient.

Régime thérapeutique

Pour normaliser le travail du tractus gastro-intestinal pendant toute la durée du traitement et après son arrêt, le patient doit suivre un régime thérapeutique spécial. Cela implique les règles suivantes:

  1. La nourriture doit être fractionnée, c'est-à-dire que vous devez manger un peu, mais souvent.
  2. Excluez les aliments frits, gras, épicés, épicés, les pâtisseries et les confiseries.
  3. Suivez le régime d'alcool.
  4. Refuser de l'alcool et des boissons peu alcoolisées.
  5. À exclure de la diète des marinades, des cornichons, des sodas, des fast foods et autres aliments vides.

Au début, il ne sera pas facile de suivre un régime aussi strict, mais le patient doit prendre soin de sa santé. Au fil du temps, il s'habituera à ce régime et ne remarquera pas les restrictions alimentaires.

Voici un exemple de menu pour les patients traités par Helicobacter Pylori:

  1. Le petit-déjeuner se compose de bouillie d'avoine, de fromage en grains à base de fromage cottage frais et de compote de fruits.
  2. Au déjeuner, il est permis de manger du soufflé au fromage cottage et de boire une tasse de thé à la camomille.
  3. Pour le déjeuner, vous pouvez manger une soupe à base de bouillon de poulet avec de la viande maigre, des galettes de poisson à la vapeur et des légumes à la vapeur ou frais.
  4. Le deuxième après-midi, collation - gelée de fruits ou de lait avec pommes au four.
  5. Pour le dîner, vous pouvez manger de la dinde à la vapeur et des pommes de terre bouillies.
  6. À la fin du dîner, il est permis de manger du kéfir ou de la décoction d'églantier.

Les repas sont choisis individuellement, en fonction du stade de la maladie. Le risque d'exacerbation est également pris en compte, ainsi que d'autres facteurs.

Prévention

Pour éviter l'infection, vous devez suivre les règles les plus simples:

  • se laver les mains à fond avant de manger et après les toilettes;
  • n'utilisez que leurs propres outils et articles d'hygiène (serviettes, brosses à dents, savon, etc.);
  • guérir complètement la pathologie du tube digestif;
  • abandonner les mauvaises habitudes;
  • Assurez-vous de subir des examens médicaux préventifs de routine.

Pour consolider les résultats du traitement et renforcer le système immunitaire, le médecin vous prescrira des complexes de vitamines, ainsi que des médicaments contenant des oligo-éléments nécessaires à la personne. Mais le patient lui-même doit aider son corps à devenir plus fort après la maladie, à renoncer à l'alcool, au tabac et à revoir son mode de vie.

Comment traiter Helicobacter pylori: un programme éducatif pour les patients

Un ulcère est douloureux, dégoûtant et dangereux. Dans un passé récent, les médecins n'ont pas pu trouver la cause première de cette pathologie. Radié sur le stress, le régime alimentaire malsain et traité presque aveuglément par expérience.

À la fin du XIXe siècle, des scientifiques allemands ont découvert une bactérie hélicoïdale qui habitait l’estomac et le duodénum. On lui a donné le nom d'Helicobacter Pylori. En 1981, la relation entre ce micro-organisme et l'apparition d'ulcères dans l'estomac et les intestins était scientifiquement prouvée. En 2005, les découvreurs de la signification médicale de la bactérie Robin Warren et Barry Marshall reçurent le prix Nobel de médecine.

Quelle est cette bactérie? Comment détruire l'agent pathogène et remédier à l'érosion de la muqueuse gastrique une fois pour toutes?

Helicobacter pylori: informations générales sur le microorganisme et la voie d'infection

Helicobacter colonise la membrane muqueuse.

Helicobacter est un microorganisme hélicoïdal à Gram négatif. Sa taille est seulement 3 microns. C'est le seul microorganisme capable de survivre et de se multiplier dans l'environnement acide du suc gastrique.

Helicobacter colonise la membrane muqueuse dans des conditions favorables. L'effet négatif sur l'estomac est dû aux propriétés complexes de ce microorganisme:

  1. La présence de flagelles vous permet de vous déplacer rapidement dans la membrane muqueuse du tractus gastro-intestinal.
  2. Adhésion aux cellules de l'estomac. Cela provoque une inflammation et la réponse immunitaire du corps.
  3. Fournit des enzymes qui décomposent l'urée en ammoniac. Cela neutralise l'acide chlorhydrique dans le suc gastrique et la bactérie reçoit un environnement favorable au développement. L'ammoniac brûle en outre les muqueuses. Cela provoque un processus inflammatoire.
  4. Le microorganisme produit et libère des exotoxines, qui détruisent les cellules de la membrane muqueuse.

Les scientifiques ont montré que les souches d'Helicobacter chez les patients présentant un ulcère sont plus agressives que chez les patients souffrant de gastrite et d'autres processus inflammatoires de l'estomac ou des intestins.

L'infection par ce microorganisme se produit de manière asymptomatique dans 70% des cas. Les médecins appellent les voies possibles d’infection orale-fécale ou orale-orale - lorsqu’ils s’embrassent, utilisent les mêmes plats, dans les cantines et les cafés, lors des procédures médicales.

Helicobacter: mesures de diagnostic

Pour diagnostiquer Helicobacter, il faut passer des tests.

Les procédures de diagnostic commencent par une enquête et un examen du patient. Des études spéciales sont ensuite effectuées pour confirmer ou infirmer le diagnostic préliminaire. Tests pour Helicobacter pylori:

  • Procédures non invasives - sang pour anticorps spécifiques, test respiratoire, analyse des selles et de la salive
  • Techniques invasives - endoscopie avec matériel pour examen histologique
  • Pour déterminer le microorganisme dans un milieu biologique, une analyse PCR est effectuée.
  • Pour les tests respiratoires, le patient prend une solution d'urée avec des atomes de carbone marqués. Le micro-organisme décompose l'urée et les atomes étiquetés se retrouvent dans l'air exhalé par l'homme. De plus, une analyse de la concentration en ammoniac dans l'air exhalé est effectuée.

Les résultats les plus précis ne sont donnés que par des techniques d'examen invasives.

Comment détruire une bactérie? Recommandations de l'OMS

Le gastro-entérologue est impliqué dans le traitement de Helicobacter pylori.

Le gastro-entérologue s’occupe du traitement des maladies associées à Helicobacter pylori.

En l'absence de processus inflammatoires dans la muqueuse gastrique et si des tests confirment la présence d'un microorganisme, le traitement n'est pas effectué.

Le traitement antibiotique doit être effectué en présence ou en exacerbation des maladies suivantes:

  1. Ulcère
  2. Intervention chirurgicale sur le fond de l'oncologie du tractus gastro-intestinal
  3. Gastrite, atrophie ou nécrose de la muqueuse gastrique
  4. Condition précancéreuse
  5. Onkopalotogii dans le tractus gastro-intestinal avec le plus proche parent
  6. Lymphome de Hodgkin
  7. Dyspepsie
  8. Brûlures d'estomac pathologiques - reflux

Comment traiter Helicobacter pylori, raconte une vidéo thématique:

Cures de longue durée avec des médicaments AINS

Il existe 2 méthodes de traitement de l’infection à Helicobacter pylori.

Le traitement est effectué de manière exhaustive. Selon la méthodologie de l'OMS, tout schéma thérapeutique doit répondre aux critères suivants:

  • Efficacité et rapidité
  • La sécurité des patients
  • Commodité - utiliser des médicaments à action prolongée, un traitement de courte durée
  • Échangeabilité - tout médicament doit être interchangeable avec un analogue complet ou générique

Actuellement, 2 techniques de traitement de l'infection à Helicobacter pylori sont utilisées. Ils ne sont pas recommandés pour utiliser en même temps. Si 1 programme n'a pas donné de résultat positif, le second est utilisé et inversement. Cela ne permet pas à Helicobacter de développer une immunité aux médicaments. Schémas thérapeutiques:

  1. Méthode à trois composants - 2 médicaments antibactériens et 1 agent pour réduire l’acidité du suc gastrique
  2. Méthode à quatre composants - 2 médicaments antibactériens, 1 - pour réduire la sécrétion d’acide chlorhydrique, 1 - les composés du bismuth

Il existe un 3ème schéma thérapeutique pour lutter contre un microorganisme. Il est utilisé lorsque les 2 premiers n’ont pas eu l’effet souhaité. Dans ce cas, on parle d’une souche résistante d’Helicobacter.

Dans ce cas, l'examen pré-endoscopique est réalisé avec un échantillon de matériel de biopsie. Au laboratoire, des médicaments choisis individuellement pour le traitement de Helicobacter pylori. Et seulement après que le médecin développe un cours individuel.

Antibiotiques pour Helicobacter pylori

Klacid est un antibiotique utilisé pour lutter contre les bactéries.

Il semblerait qu'une bactérie puisse être détruite par les antibiotiques. En laboratoire, tout s'est parfaitement déroulé, mais lors des tests sur des volontaires, les médicaments n'ont absolument pas fonctionné.

La raison en était le changement des propriétés des antibiotiques dans l'environnement acide de l'estomac. Le choix des antibiotiques pour lutter contre Helicobacter est limité:

  • Amoxicilline et médicaments à base de celle-ci - Flemoksil, Amoxiclav
  • Clarithromycine ou Klacid
  • Azithromycine
  • Préparations de tétracycline
  • Lévofloxacine

La durée du cours est calculée par le médecin et dépend de la durée de la maladie, de l'âge et du diagnostic du patient. La durée recommandée de traitement est d'au moins 7 jours.

Médicaments antibactériens

McMiror détruit le matériel génétique du parasite.

Le choix de médicaments antibactériens pouvant faire face à Helicobacter est limité. Ce "Trichopol" ou "Metronidazole", ou "McMiror".

Le trichopolum et le métronidazole sont des analogues complets. Le principal ingrédient actif du médicament, le métronidazole, pénètre dans le micro-organisme et se désintègre en libérant des substances toxiques.

Ils détruisent le matériel génétique du parasite. Le nifuratel est l'ingrédient actif principal "McMiror". Il inhibe simultanément la croissance des bactéries et empêche la croissance des microorganismes.

La particularité de ce médicament est que le nifuratel ne réduit pas l'immunité globale du patient, mais améliore au contraire les défenses de l'organisme. McMiror est un médicament de deuxième intention. Il est prescrit si le traitement au métronidazole n’a pas donné les résultats attendus. Ce médicament est utilisé dans le traitement de l'ulcère peptique chez les enfants.

Préparations à base de bismuth et inhibiteurs de la pompe à protons dans le traitement de Helicobacter

De-nol est un médicament à base de bismuth.

Le médicament à base de bismuth, De-nol, a été utilisé avant la découverte du pathogène. Il a un effet enveloppant, formant un film sur la membrane muqueuse de l'estomac.

Il protège les murs des effets agressifs de l'acide chlorhydrique. Après la découverte d'Helicobacter, il s'est avéré que le sous-citrate de bismuth avait un effet inhibiteur sur la bactérie. Il est capable de pénétrer dans les couches plus profondes de la membrane muqueuse, où l'agent pathogène aime s'installer.

Les inhibiteurs de la pompe à protons - Omez, Omeprazole, Pariet - bloquent les muqueuses responsables de la production d’acide chlorhydrique. Il favorise la cicatrisation de l'érosion, réduit l'acidité du suc gastrique et permet de conserver les molécules d'antibiotiques dans un environnement acide.

Helicobacter pylori. Comment se passer d'antibiotiques?

Il n’existe pas de schéma thérapeutique efficace contre les maladies associées à Helicobacter sans utilisation d’antibiotiques. Il n’est possible d’éliminer Helicobacter pylori du corps que dans certains cas, sans symptômes du processus inflammatoire dans le tractus gastro-intestinal et avec une petite contamination par des bactéries.

Tous les schémas thérapeutiques exercent une lourde charge sur le corps. Si le portage est détecté sans signes d'inflammation, il est recommandé d'utiliser des techniques plus bénignes.

Médecine traditionnelle et Helicobacter

Les recettes de la médecine traditionnelle ne doivent pas être utilisées sans consulter un médecin.

Que propose la médecine traditionnelle pour le traitement de Helicobacter? Les recettes sont souvent contradictoires:

  1. Œufs de poule crus Il est recommandé de boire 1 œuf cru avant le petit-déjeuner. Cela devrait normaliser la microflore normale de l'estomac.
  2. Hypericum, calendula et millefeuille se mélangent dans des proportions égales. Faire une décoction - 5 g d'un mélange de 250 ml d'eau. Prenez une infusion de 0,5 tasse 3 fois par jour pendant un mois.
  3. Le sirop d'églantier est recommandé d'utiliser 1 cuillère à café par mois.
  4. Bouillon graines de lin. À 1 cuillère à soupe de graine aura besoin de 1 tasse d'eau. Laisser mijoter pendant 20 minutes. Filtrer le bouillon et prendre 1 cuillère à soupe avant chaque repas.

Les recettes de médecine traditionnelle ne doivent être utilisées qu'après consultation d'un gastroentérologue. Sinon, pendant un mois de traitement, vous risquez d'avoir un ulcère perforé avec toutes les conséquences qui en découlent.

Régime alimentaire pour le traitement de l'infection à Helicobacter pylori

Les techniques modernes peuvent être guéries en quelques semaines.

Il n’existe pas de nutrition spécialisée pour lutter contre Helicobacter. Pendant le traitement, vous devez suivre le régime recommandé pour les patients souffrant de gastrite, d'ulcères et d'autres maladies de l'estomac et des intestins.

Les aliments doivent être légers, nettoyés et ne pas irriter les muqueuses. Interdit les aliments lourds, épicés, frits et gras.

Un ulcère est une maladie dangereuse. Actuellement identifié la cause de cette pathologie. Traiter Helicobacter pylori sous la supervision d'un gastro-entérologue. Les techniques modernes vous permettent de vous débarrasser de ce microorganisme en quelques semaines.