Le pancréas fait mal. Que faire Traitement des maladies du pancréas

Une douleur intense dans la région épigastrique ou dans l'hypochondre gauche peut indiquer un processus pathologique dans le pancréas. Dans ce cas, savoir quoi faire si le pancréas fait mal aidera à se débarrasser de la douleur et à rétablir la santé.

Pancréas - structure et fonctions principales

La douleur dans le pancréas est très douloureuse

Le pancréas est un organe du système digestif situé derrière l'estomac, à l'arrière de l'abdomen. Caractérisé par une forme particulière, a une tête, un corps et une queue. La longueur du pancréas est de 16 à 22 cm et pèse environ 80 g.

Le pancréas a une structure tubulaire alvéolaire. Il est divisé en lobules rose grisâtre, chacun constitué de tissu glandulaire et doté de son propre système de canaux excréteurs. Ces petits canaux excréteurs sont reliés à des canaux plus grands qui, à leur tour, sont combinés en un canal excréteur commun. Le canal excréteur total s'étend sur toute la longueur de l'organe et débouche dans le duodénum.

Les lobules de la glande sont formés à partir de cellules produisant du suc pancréatique, riche en enzymes digestives. Des lobules, un secret passe par le canal commun parcourant toute la glande jusqu'au duodénum. Un groupe de cellules glandulaires, appelées îlots de Langerhans, est entouré entre les lobules de la glande. Ces groupes de cellules ne possèdent pas de canaux excréteurs, ils produisent de l'insuline et du glucagon directement dans le sang. Le pancréas est une glande composée d'un type de sécrétion mixte, c'est-à-dire qu'il exerce une action endocrine et exocrine:

  1. La fonction exocrine est de participer à la digestion. Le fer produit du suc pancréatique et l’affiche dans le duodénum à travers les canaux. Chaque jour, environ 500 à 700 ml de jus sont produits, contenant dans leur composition les enzymes nécessaires à la digestion des aliments - l’amylase, qui contribue à la transformation de l’amidon en sucre; la trypsine et la chymotrypsine sont des enzymes responsables de la dégradation des protéines; lipase, responsable de la dégradation des graisses, etc., le suc pancréatique est donc un suc digestif important, nécessaire à la digestion des composants organiques des aliments.
  2. La fonction endocrine de la glande est de libérer du glucagon et des hormones insuline impliquées dans la régulation du métabolisme des glucides.

Le pancréas est en relation étroite avec d'autres organes du tube digestif. Tout processus pathologique l’affectant a un effet négatif sur la digestion. Sans les enzymes qu'il produit, la division normale des aliments est impossible et, sans les hormones glucagon et insuline, la régulation des processus métaboliques dans le corps est impossible.

Maladies du pancréas - causes, symptômes, diagnostic

La liste des maladies pouvant affecter le pancréas est assez longue. La maladie la plus courante est la pancréatite aiguë qui, si elle n'est pas traitée de manière adéquate, peut devenir chronique. Le cancer du pancréas est beaucoup moins répandu.

Pancréatite aiguë

La pancréatite aiguë repose sur le processus d’autodigestion de son propre tissu glandulaire. Normalement, les enzymes sécrétées par la glande sont inactives. Pour activer les enzymes inactives, vous devez disposer d’une quantité suffisante de bile, présente dans la lumière du duodénum. Dans la pancréatite aiguë, pour diverses raisons, l’activation prématurée des enzymes se produit dans la glande elle-même et non dans l’intestin, ce qui endommage ses tissus.

Des processus pathologiques tels qu'une augmentation de la production de suc pancréatique, une violation de son écoulement et une modification de sa composition chimique conduisent à une pancréatite. Le plus souvent, le développement de cette maladie contribue à l’abus de boissons alcoolisées, d’aliments gras et frits, de lésions traumatiques du pancréas, de maladies des organes digestifs (foie, voies biliaires, duodénum), de maladies du système vasculaire.

Indépendamment du facteur provoquant, le développement de la pancréatite aiguë se produit dans le même type. Sous l'influence agressive des enzymes sur les tissus de la glande se forme l'œdème. Si la maladie a été diagnostiquée à temps et qu'un traitement adéquat a été instauré, l'œdème se transmet sans complications. Des pathologies plus graves conduisent à la progression de l'œdème, à la compression des vaisseaux alimentant la glande et à la formation de foyers de nécrose. Les foyers de nécrose peuvent être à la fois petits et totaux, lorsque tout ou presque tout le pancréas est mort. En règle générale, les attaques de pancréatite aiguë se développent soudainement après avoir mangé ou bu de l'alcool. Ses principaux symptômes d'une attaque incluent:

  1. Douleurs abdominales sévères dans la partie supérieure de l'abdomen. Les 1 à 3 premiers jours de douleur sont forts, puis diminuent et deviennent sourds, douloureux
  2. Nausée, vomissements
  3. La fièvre Avec une pancréatite compliquée accompagnée de suppuration, la température corporelle peut atteindre 38-39 ° C
  4. Distension abdominale, plénitude, selles molles
  5. Diminution de la pression artérielle, du rythme cardiaque, des vertiges

Le diagnostic de la pancréatite aiguë n'est pas facile, surtout à un stade précoce. Un diagnostic différentiel est requis, qui comprend des analyses de sang, des analyses d'urine, une échographie des organes abdominaux, une gastroscopie et une radiographie abdominale.

Pancréatite chronique

Le pancréas ne fait mal qu'en violation du travail

La pancréatite chronique est une inflammation chronique du pancréas. Il peut être primaire, secondaire et concomitant, se développant dans le contexte d'autres maladies du tractus gastro-intestinal. La pancréatite aiguë non traitée (dans 50 à 70% des cas) peut se transformer en forme chronique lorsque les zones de nécrose se transforment progressivement en tissu cicatriciel, remplaçant les tissus sains, mais que souvent une pancréatite chronique se développe progressivement sur fond de cholécystite chronique, de cholélithiase, sous l'influence de aliments gras, alcoolisme chronique, troubles du système immunitaire, etc.

Au fur et à mesure que la maladie progresse, il se produit un retard dans la libération des enzymes pancréatiques, une déformation globale des conduits, la formation de calcification dans les tissus des glandes, l'accumulation de suc pancréatique. Cela conduit inévitablement à un dysfonctionnement du pancréas. En conséquence, la digestion est perturbée, les mécanismes de production et d'entrée d'insuline dans le sang sont violés. Il y a une menace de diabète.

La pancréatite chronique se manifeste par des douleurs dans l'épigastre, irradiant vers la gauche, moins souvent vers l'hypochondre droit, vers la région lombaire. La douleur est atroce, aggravée quelques heures après le repas et la nuit. La douleur a un caractère permanent, cède souvent sous l'omoplate gauche, dans la clavicule gauche. La douleur peut être perturbée pendant plusieurs semaines, voire plusieurs mois, lors de périodes d'apaisement et d'aggravation. Dans la période d'exacerbations de la douleur acquièrent le caractère de la douleur dans la pancréatite aiguë. Ils deviennent zona, accompagnés de vomissements, distension abdominale.

En règle générale, l'appétit pour la pancréatite chronique ne souffre pas ou ne diminue légèrement, mais à cause de la peur de causer une nouvelle attaque de douleur, de nombreux patients refusent de manger. Par conséquent, très souvent, avec cette maladie, il y a une forte perte de poids.

La violation de la fonction exocrine de la glande entraîne des troubles digestifs, qui se manifestent par une constipation, des ballonnements. Tout cela est observé au début de la maladie, au fur et à mesure que la pancréatite progresse, que les selles deviennent plus liquides, que la formation de gaz augmente, que se produisent des coliques intestinales.
Si elle n'est pas traitée, la pancréatite chronique peut être compliquée par le développement du diabète sucré, de la jaunisse, etc.

Cancer du pancréas

Le cancer du pancréas est une tumeur maligne qui se développe à partir des cellules du parenchyme de la glande elle-même. C'est une pathologie plutôt rare, chez laquelle les hommes sont plus souvent malades. Dans la plupart des cas, le cancer est diagnostiqué aux derniers stades, de sorte que le pronostic de la maladie est extrêmement défavorable.
Les causes du développement de la maladie ne sont pas entièrement comprises, mais il a été prouvé que son développement était provoqué par:

  • maladies (diabète, kystes, pancréatite chronique)
  • tabagisme et abus d'alcool
  • facteurs alimentaires (excès de graisse, nourriture épicée dans le régime)

Le tableau clinique du cancer du pancréas dépend de la forme de la pathologie et de sa localisation. Un symptôme caractéristique est la douleur résultant de la croissance d'une tumeur, de sa germination dans les tissus environnants et de la compression de ses terminaisons nerveuses. La douleur peut être différente: la douleur peut être pulsée, sourde ou forte, coupante, paroxystique. Pour les patients chez qui on a diagnostiqué une forme de cancer négligée, la posture «en crochet» est caractéristique: une douleur aiguë oblige le patient à s'asseoir, penché en avant, plaçant l'oreiller contre son ventre.

En raison de la croissance de la tumeur, le canal biliaire principal, le canal pancréatique, la lumière duodénale et la veine splénique sont bloqués. Cela conduit à une évacuation intempestive et inadéquate de la bile, à une augmentation de la pression dans le canal, au développement d'une jaunisse de nature mécanique. La peau acquiert une teinte verdâtre, desquamation, démangeaisons. Le travail du cœur, du foie, des reins est altéré, le système nerveux en souffre, l'état du patient s'aggrave.

En relation avec une intoxication progressive du corps, apparaissent des symptômes tels que faiblesse, léthargie, apathie et fièvre. En raison de troubles digestifs et d'absorption, ainsi que d'une perte d'appétit, il se produit une perte de poids importante.

Il est assez difficile de diagnostiquer le cancer du pancréas à ses débuts, malgré la disponibilité de méthodes de diagnostic non invasives. Le traitement dans la plupart des cas est effectué par la méthode chirurgicale. L'absence de métastases est une condition préalable à l'opération.

Premiers soins pour la douleur dans le pancréas

Si l’on soupçonne que la douleur abdominale est la cause d’une inflammation du pancréas, vous devez immédiatement faire appel à une personne qualifiée. Avant de consulter un médecin, vous pouvez soulager l’état du patient en procédant comme suit:

  • Exclure complètement toute consommation de nourriture pendant au moins une journée. Cela réduira la charge sur la glande, réduira la production d'enzymes et soulagera le corps.
  • Fixer au point sensible froid (glace, bouteille d'eau chaude avec de l'eau froide). Cela ralentira le développement de l'œdème dans les tissus pancréatiques.
  • Fournir beaucoup de boisson (au moins 2 litres de liquide par jour). Il est conseillé de boire de l'eau minérale alcaline non gazeuse. Cela aidera à améliorer la circulation de la bile et du suc pancréatique.
  • Autorisé à prendre des médicaments à action antispasmodique, de préférence par voie intramusculaire. Cela est nécessaire pour soulager les spasmes sphinctériens du canal biliaire principal et rétablir le flux de suc produit par la glande dans la lumière intestinale. En raison de telles actions, la probabilité du processus d’auto-digestion du tissu pancréatique est considérablement réduite.
  • Tous les autres médicaments et traitements ne doivent être prescrits que par un spécialiste.

Traitement des maladies du pancréas

Les attaques de pancréatite doivent être traitées en mode stationnaire.

Le traitement de la pancréatite aiguë est effectué strictement dans le service de chirurgie. Les patients présentant une forme sévère de la maladie et des complications sont placés dans l'unité de soins intensifs. Le traitement est effectué à la fois des méthodes conservatrices et chirurgicales. Dans la pancréatite chronique, la décision d'hospitalisation dépend de la gravité des symptômes. L'objectif principal de la thérapie est de soulager la douleur, de restaurer la fonction des glandes et d'empêcher le développement de complications.

Pour éliminer la douleur, appliquez des anesthésiques narcotiques et non narcotiques. La dose du médicament est choisie par le médecin traitant, en fonction de l'état du patient. Dans le même but, il est conseillé d’utiliser des enzymes pancréatiques avec un contenu suffisant en lipase (CREON, Panzinorm) avec l’utilisation simultanée d’inhibiteurs de la pompe à protons (Oméprazole, Pantoprazole). Cela vous permet de protéger les enzymes de la destruction sous l'influence du suc gastrique et de fournir un repos physiologique du pancréas.

Le traitement antimicrobien est utilisé dans la pancréatite aiguë, ainsi que dans l’exacerbation de la forme chronique de la pathologie. Antibiotiques à large spectre couramment utilisés (Ampicilline, Kefzol, Claforan, etc.).

La physiothérapie est largement utilisée. Il a un effet apaisant et anti-inflammatoire. En règle générale, il est prescrit dans la période de régression de l'exacerbation. L'électrophorèse la plus couramment prescrite de la solution de novocaïne, des courants diadynamiques, des jus modulés de manière sinusoïdale. Un régime alimentaire particulier joue un rôle important dans le traitement des maladies du pancréas. Sans nutrition thérapeutique, il est presque impossible de guérir un patient.

Dans ce cas, le principe de base de la thérapie par le régime consiste à utiliser des aliments en ménageant les organes du tube digestif. Les 2-3 premiers jours, le patient montre qu'il a faim, seule la consommation est autorisée et le volume quotidien de fluide est d'au moins 1,5 litre. Il est recommandé de boire de l'eau minérale alcaline non gazeuse, des hanches et du thé faible, du thé faible. Dès que l'état du patient commence à s'améliorer, il est transféré d'abord dans un état limité, puis dans un état nutritionnel satisfaisant. Vous devez manger en petites portions au moins 5 à 6 fois par jour.

Il est recommandé d’exclure du régime les aliments qui augmentent la charge sur le pancréas. Il s’agit de pain frais, de muffins, de crêpes frites, de pizzas, de viandes grasses, de sous-produits, de saucisses, de viandes fumées, de bouillons et de soupes gras, de beurre, de margarine, de thé fort, de café et de boissons gazeuses. L'alcool devrait être complètement exclu et le tabagisme devrait être limité. En l'absence d'effet du traitement conservateur, une correction chirurgicale de la maladie est réalisée. Des méthodes de traitement chirurgical sont également utilisées dans le développement de complications, par exemple si une pancréatonécrose péritonite (nécrose des tissus des glandes) s'est développée, etc.

Dans ce cas, on effectue un lavage abdominal (lavage péritonéal), un prélèvement du tissu glandulaire détruit, un prélèvement de la vésicule biliaire, etc. La chirurgie pancréatique est considérée comme très complexe et s'accompagne malheureusement d'une mortalité élevée. En règle générale, aucun médecin ne peut prédire avec précision le résultat de l'opération. Par conséquent, la chirurgie n'est utilisée qu'en dernier recours. Après la récupération, le patient est sous la supervision d'un thérapeute. Plusieurs fois par an, il doit se soumettre à un examen médical. Le médecin détermine le nombre de recherches nécessaires en fonction de la gravité de la maladie.

Il est conseillé aux patients qui suivent la maladie d’adhérer au régime de travail et de repos, de s’abstenir de prendre de l’alcool et de fumer. Avec une rémission stable, le traitement de spa est indiqué.

Le pancréas, pourquoi il dysfonctionnements dira la vidéo thématique:

Que peut-on faire à la maison si le pancréas fait mal?

Le pancréas joue un rôle important dans le corps humain. Grâce à cela, des enzymes qui aident à décomposer les protéines et les graisses sont libérées. Également dans le corps produit de l'insuline, sans laquelle le diabète se développe. La glande est étroitement liée aux organes du tractus, et quand elle fait mal dans la zone sous-costale gauche, cela indique des maladies. Connaissant les règles de base des premiers secours, vous pouvez non seulement soigner le corps, mais aussi sauver la vie du patient.

Pourquoi le pancréas fait mal

Les causes du syndrome de la douleur sont nombreuses. Lorsqu'un organe a mal, les principaux facteurs sont les suivants:

  • Mauvaise alimentation, trop manger, utilisation excessive d'aliments malsains. Dans le suc digestif, des enzymes commencent à être produites, commençant à détruire les cellules de la glande. Manger la nuit est une violation de la régulation humorale et nerveuse. Ces mécanismes affectent l'orientation correcte de l'organisme.
  • Abus d'alcool et tabagisme. La réception de substances est un provocateur de sécrétion excessive de suc pancréatique. Ainsi, les enzymes sécrétées commencent à détruire le tissu de la glande. L'alcool avec le tabac affecte l'apport sanguin à l'organe et, lorsque la privation d'oxygène commence, le processus inflammatoire progresse plus rapidement.
  • Métabolisme perturbé. Souvent, le tableau clinique est exprimé par l'obésité.
  • Maladies concomitantes du tube digestif. Cela s'applique souvent aux maladies des voies biliaires et de la vésicule biliaire.
  • Troubles circulatoires.
  • Médicaments à long terme.

Élimination de la douleur douloureuse

Si le côté ne me fait pas tellement mal que je veux ramper contre le mur, il n'y a pas de vomissements fréquents, la miction est fréquente (de rares envies indiquent une déshydratation) et il n'y a aucune envie de rester à l'hôpital, procédez comme suit:

  • Le premier jour où vous devez refuser de manger, buvez souvent de l'eau purifiée sans gaz. Cela soulagera le pancréas de la charge et arrêtera la production d'enzymes. En tant que boisson, thé approprié ou une boisson des hanches, vous ne pouvez pas boire de jus de fruits et de boissons aux fruits Vous devez boire un liquide à raison de 1,5 à 2 litres par jour. Ensuite, vous pouvez allumer la nourriture dans le menu, il y en a souvent de petites portions. Pour le régime quotidien, une purée de légumes appropriée, des boulettes de viande à la vapeur de viande maigre et de poisson, une omelette de blancs d’œufs, une purée de légumes. Lorsque vous vous sentez mieux, vous pouvez manger du fromage cottage avec un faible pourcentage de matière grasse, des produits laitiers, des poires et des pommes au four, boire de la compote de fruits et de la gelée. Vous pouvez oublier les aliments frits, gras, fumés, épicés, salés, le chocolat et les pâtisseries. Les fruits et les légumes ne sont autorisés que sous forme bouillie.
  • En cas de vomissement ou de nausée, vous êtes autorisé à prendre le médicament approprié. Avant de prendre le médicament devrait consulter votre médecin.

Si une personne s'autorisait à consommer un produit interdit, provoquant des douleurs pancréatiques, il lui faudrait:

  • Médicaments enzymatiques. Ils réduisent la production d'enzymes pancréatiques.
  • Analgésiques Si les pilules ne vous aident pas, ne vous laissez pas emporter par elles, il est préférable de consulter votre médecin.
  • Les médicaments qui réduisent la sécrétion d'acide dans l'estomac, par exemple l'oméprazole.
  • Si un patient a des spasmes des voies biliaires, en particulier lorsque survient une pancréatite avec cholélithiase ou cholécystite chronique, les antispasmodiques soulagent les symptômes. Pour cet ajustement No-spa ou Duspatalin.

Médecine populaire

À la maison, traitement possible des remèdes populaires. La méthode non traditionnelle est efficace dans le cas où la maladie n'est pas négligée. Si la forme grave de la maladie progresse, les médicaments ne peuvent pas faire.

  • Bouillon de grains d'avoine. Verser dans une casserole un verre d'avoine avec un litre d'eau bouillante, allumer un petit feu. Amener le mélange à ébullition. Après 15 minutes, verser le liquide dans un thermos, de préférence pendant la nuit. Le matin, vous pouvez commencer le cours mensuel, il vous suffit de filtrer le bouillon et de le boire 2 fois par jour.
  • Racine de chicorée, bardane, pissenlit et elecampane. Tous les ingrédients prennent des proportions égales et se mélangent. À 1 cuillère à soupe. Cuillère besoin de 200 ml d'eau. Le bouillon est cuit 5 minutes (après ébullition) à feu doux. Attendez que les infusions liquides, il devrait être égoutté, puis boire 1 cuillère à soupe. cuillère avant de manger.
  • Une utilisation répandue a permis de gagner un légume appelé pommes de terre. Il aide contre de nombreux maux, y compris les maladies du pancréas. Moudre les pommes de terre râpées, puis les presser. Le jus de légumes doit être bu 2 heures avant un repas à 100 g. Après avoir bu le jus, au bout de 5 minutes, vous devez boire 200 ml de kéfir. La durée du traitement dure 14 jours, après quoi vous devez prendre une pause de 10 jours, puis répéter le traitement.
  • La compresse de yaourt est une méthode apparemment inhabituelle pour traiter un organe interne, mais c'est une méthode éprouvée. Il est nécessaire de faire tremper le chiffon doux avec du yaourt, de fixer un peu à gauche de l’estomac, de recouvrir de polyéthylène et d’envelopper avec un foulard en laine. Le traitement dure 6 semaines.

Médecine orientale

Lorsque le fer fait mal, certaines personnes utilisent la médecine orientale. Il est nécessaire de collecter de l'eau tiède dans le bassin pour y mettre les pieds, puis de jeter une cuillère à soupe de sel et de mettre les pieds dans un récipient. La personne à ce moment-là devrait s'asseoir, mettre une bougie en cire devant elle à une distance de 15 à 20 cm, la flamme devant être située au niveau du milieu des sourcils. La colonne vertébrale doit être redressée, vous devez alors poser vos paumes sur le haut des jambes et regarder le feu, tout en observant comment la maladie quitte le corps malade et va dans l'eau. La procédure dure 15 minutes. Ensuite, vous devez verser de l'eau dans les toilettes, puis vous rincer les pieds à l'eau claire. Vous ne pouvez pas utiliser le bassin pour le traitement de maladies à d'autres fins.

Élimination de la douleur aiguë

Si vous avez une douleur aiguë, sans l'aide d'un médecin ne peut pas faire. La douleur peut être si intense que le patient peut être admis à l'hôpital et recevoir des antibiotiques puissants. Avant l'arrivée de l'ambulance, le patient doit tenir le coup. Pour ce faire, procédez comme suit:

  • Il est supposé prendre une position genou-coude. La douleur ne disparaîtra pas, mais cela soulagera l'état du patient. Avec cette posture, la pression de l'organe sur le plexus nerveux est réduite.
  • Le patient doit être au repos et bouger le moins possible.
  • Vous devez attacher de la glace à l'estomac. Cette procédure est effectuée pour raccourcir le processus actif du pancréas.
  • Il est nécessaire d'utiliser des médicaments antidouleur. Si le pancréas fait souvent mal, il doit y avoir des réserves de médicaments contenant des enzymes glandulaires.

Prévention

Lorsque le pancréas fait mal, il faut tout d'abord exclure tous les facteurs affectant la santé du patient:

  • Arrêtez de fumer et de boire de l'alcool.
  • Suivez un régime et consommez suffisamment de vitamines. Les aliments contenant des glucides doivent être éliminés de l'alimentation.
  • Il est nécessaire de déterminer la cause de la douleur et de consulter des experts. Peut avoir à faire la chirurgie.
  • Ne pas abuser de drogues.

Comment le pancréas fait-il mal chez une personne - symptômes et premiers signes

Le pancréas est une partie importante du corps, le seul organe qui produit de l'insuline. En outre, il est responsable de la production de suc gastrique. Un certain nombre de facteurs différents peuvent causer des problèmes avec cette partie du corps. Comment le pancréas fait-il mal à une personne et quels symptômes peuvent indiquer des problèmes avec cet organe? Est-il possible de soulager les symptômes douloureux à la maison avant l'arrivée du médecin? Considérez ces questions plus loin.

Où est le pancréas humain?

Il semblerait que si la glande s'appelle pancréas, il est logique qu'elle se trouve sous l'estomac. Cependant, cette affirmation n’est vraie que dans les cas où une personne ment. Dans les positions restantes, l'organe est «derrière» l'estomac, étroitement adjacent à lui et au duodénum.

  • Si vous regardez la structure d'une personne du côté de l'épine dorsale, cette glande se situe au niveau du début de la région lombaire.
  • En ce qui concerne la vue du côté du péritoine, le pancréas sera situé à environ 4-5 cm au-dessus du nombril.

Cet organe interne est composé de 3 parties: la tête, le corps et la queue. La tête de la glande est située dans l'ulcère duodénal 12 (ce dernier recouvre le pancréas, comme s'il s'agissait d'un fer à cheval). Le corps du corps "se cache" derrière l'estomac et la queue est adjacente à la rate.

C'est intéressant! La formation du pancréas commence à la 5e semaine du développement du fœtus.

Chez un nouveau-né, cet organe atteint une longueur de 5 cm et chez un enfant d'un an, il fait déjà 7 cm.Le fer acquiert des dimensions définitives (15 cm) à l'âge de 16 ans. La taille normale du corps est comprise entre 15 et 22 cm. Tous les autres indicateurs sont pathologiques.

Quelles maladies indiquent la douleur?

Le problème principal est que les symptômes caractéristiques des maladies du pancréas sont également caractéristiques des maladies alternatives. Cela peut conduire à un diagnostic erroné et le rendez-vous n'est pas adapté au cas de traitement. En conséquence, un temps précieux est perdu pour la thérapie des glandes.

Les troubles les plus courants du pancréas sont:

  • une pancréatite;
  • diabète sucré;
  • le cancer;
  • kyste;
  • nécrose pancréatique;
  • la fibrose kystique.

Les 3 dernières variantes de la maladie sont assez rares.

Comment le pancréas fait-il mal?

Il est difficile pour une personne n'ayant jamais expérimentée les difficultés de fonctionnement du pancréas de reconnaître que le problème réside précisément dans celui-ci. Où est-ce que le pancréas fait mal? La forme allongée de l'organe peut provoquer des douleurs à différents endroits. Ainsi, la tête enflammée provoque le centre de la douleur à droite et beaucoup l'attribuent au foie. La douleur dans le reste des départements crée une gêne dans l'hypochondre. Les cas de pancréatite aiguë modifient la nature de la douleur environnante.

Les principaux symptômes des problèmes pancréatiques sont les suivants:

  • Température élevée (à partir de 38 degrés).
  • Attaques de nausée, se transformant en vomissements avec un goût acide.
  • Diminution ou manque d'appétit (provoque souvent une perte de poids drastique).
  • Zona (soit dans l'hypochondre gauche). La gêne est si forte qu’un changement de position (couché, assis ou debout) ne peut pas soulager la souffrance de manière significative.
  • Dans l'hypochondre gauche, il y a une sensation de distension. Ce symptôme augmente après avoir mangé ou bu, ainsi que le matin.
  • Grande soif.
  • Peau et yeux jaunâtres.
  • Transpiration accrue.
  • Une sensation d'amertume dans la bouche.
  • Parfois, il y a un choc.

Souvent, les douleurs sont activées après avoir mangé et si vous ne mangez pas, elles ne se font pas sentir.

En outre, le patient peut présenter des symptômes de toxicose, c’est-à-dire une aversion persistante pour un certain nombre d’aliments.

Symptômes et principaux signes de pathologies d'organes

Le plus souvent, les problèmes pancréatiques développent un diabète ou une pancréatite.

Le diabète sucré est une pathologie pancréatique déclenchée par un déficit en insuline.

Ses principaux symptômes sont:

  • perte de poids forte et dramatique sans raison apparente;
  • sensation de picotement dans les membres;
  • déficience visuelle et auditive;
  • sentiment constant de soif inextinguible;
  • longue période de guérison;
  • sensation de fatigue intense constante.

La pancréatite est un processus d'inflammation de la glande, déclenché par le chevauchement de son canal. La maladie peut être aiguë ou chronique.

Symptômes de pancréatite aiguë:

  • forte hausse de la température;
  • vomissements;
  • la diarrhée;
  • la tachycardie;
  • douleur au nombril.

La forme chronique est caractérisée par les caractéristiques suivantes:

  • perte de poids;
  • douleur dans l'hypochondre (aggravée par l'effort physique);
  • troubles du sommeil;
  • rejet d'aliments gras.

Mesures de diagnostic

Le diagnostic de problèmes pancréatiques comprend un certain nombre d'activités:

  1. Examen visuel du patient par le médecin. Le spécialiste interroge le patient, observe la couleur des muqueuses et de la peau.
  2. Palpation des zones douloureuses. Pour un tel examen, le patient prend d’abord la position allongée sur le dos puis sur le côté gauche. Lorsque le pancréas est touché, la douleur latérale est généralement moins aiguë.

En outre, le médecin prescrit généralement une liste des tests nécessaires, notamment:

  • Test sanguin général. Les troubles de la glande entraînent généralement une augmentation du nombre de leucocytes.
  • Détection des taux de trypase, d'amylase et de lipase dans le sérum sanguin.
  • De plus, l'étude des enzymes hépatiques est recommandée: phosphatase alcaline, bilirubine et ATL. Des taux élevés peuvent indiquer une attaque de pancréatite provoquée par le mouvement des calculs biliaires.
  • Analyse d'urine pour déterminer le niveau d'amylase.
  • Analyse des matières fécales pour l'excès de graisse, la trypsine et la chymotrypsine.

De plus, des méthodes de diagnostic instrumentales sont utilisées:

  • Rayons X. Avec son aide, il s'avère, fer augmenté ou non.
  • Échographie. Il aide à étudier les caractéristiques des contours du corps, détermine la présence de calculs biliaires, l'état du canal excréteur.
  • IRM Utilisé pour clarifier le diagnostic, détermine la présence de nécrose pancréatique ou de liquide dans le péritoine.

Et si le pancréas fait mal?

Bien sûr, la première chose à faire est de consulter un spécialiste pour déterminer si le pancréas fait mal.

C'est important! L'autodiagnostic, ainsi que l'autotraitement, peuvent être dangereux pour la santé.

Mais vous pouvez éliminer la douleur et soulager la maladie vous-même à la maison.

La douleur sourde et douloureuse est éliminée progressivement. Souvent, l’inconfort est causé par la surcharge glandulaire.

Afin de réduire la charge sur le corps, il est nécessaire de suivre un certain nombre de recommandations:

  • Supprimer (ou minimiser) les aliments gras de l'alimentation.
  • S'en tenir à la nutrition fractionnée.
  • Exclure la consommation d'alcool.
  • Arrêtez de fumer.
  • Si vous faites de l'embonpoint, perdez du poids.
  • Pendant le repas, prenez également de la pancréatine.

Conseil Drotavérine, No-spa, Paracétamol, etc. sont utilisés en tant que médicaments contre les manifestations de douleurs abdominales (abdominales) générales.

La réception de préparations similaires doit faire l’objet d’une discussion préalable avec le médecin traitant.

Lors d’attaques de douleur aiguë dans l’hypochondre, vous devez immédiatement appeler un médecin. La douleur est si intense que le patient peut être envoyé à l'hôpital, où il sera traité avec des analgésiques narcotiques.

Mais avant l'arrivée des médecins, il faut tenir le coup, car la douleur risque de devenir insupportable à un moment donné. Sans perdre de temps, il vaut la peine de commencer la lutte contre la douleur.

La meilleure solution consiste à utiliser des moyens non médicamenteux pour soulager les douleurs abdominales.

  • Prenez une position genou-coude. Cela réduit la pression du pancréas sur la zone du plexus solaire.
  • Appliquez de la glace sur l'estomac. Aide à réduire l'activité des organes.
  • Essayez de limiter l'activité physique, il est préférable de rester immobile.

Les douleurs dans le pancréas signalent souvent divers problèmes dans le travail de l'organe et, dans certains cas, des maladies graves. Douleur dans l'hypochondre, portant, zona, douleur aiguë ou aiguë - une raison pour le traitement immédiat chez le médecin. Sur la base du diagnostic, le spécialiste déterminera la pathologie et identifiera les tactiques de traitement optimales. Si la maladie glandulaire est chronique, le patient doit clairement connaître la liste des médicaments appropriés pour soulager les symptômes de la pathologie. Tous les médicaments doivent être strictement prescrits par le médecin traitant.

Que faut-il faire si le pancréas fait mal

Lorsque le pancréas fait mal, la douleur est localisée dans l'abdomen (elle affecte parfois l'estomac) et est souvent causée par un abus d'alcool, un processus inflammatoire de cet organe (également appelé pancréatite), un cancer ou une maladie des voies biliaires.

Si le pancréas fait mal, il s'agit du premier indicateur d'un problème grave dans cet organe, ainsi que d'une plainte majeure pour ceux qui ont besoin de soins médicaux.

C'est pourquoi, lorsque le pancréas fait mal, vous ne devez pas ignorer l'inconfort, la douleur et l'inconfort de cet organe. Il est important de contacter rapidement un technicien qualifié.

Facteurs causaux et symptômes

Le pancréas est souvent appelé «organe caché» en raison du fait qu'il est situé très profondément dans la cavité abdominale derrière l'estomac.

Chez l'adulte, le pancréas mesure environ 15 à 20 centimètres de long et contient des tubes qui vont ensemble comme des veines.

Ces tubes se croisent pour former un trou dans l'intestin, derrière l'estomac.

Le pancréas crée des enzymes et des sucs qui passent par ces tubes dans les intestins, où les enzymes sont mélangés à la nourriture.

Ils digèrent les protéines, les glucides et les graisses pour être facilement absorbés par les intestins.

De ce fait, le pancréas joue un rôle majeur dans le fonctionnement normal du corps. Le pancréas crée également de l'insuline, qui est utilisée par le sang qui circule dans cet organe.

L'insuline joue un rôle important dans la régulation de la glycémie.

La pancréatite est la maladie du pancréas la plus connue, responsable de l'apparition de la douleur. La pancréatite n'est qu'un processus inflammatoire dans le pancréas.

Il peut être aigu ou chronique, selon la nature de la douleur.

De nombreux facteurs peuvent contribuer à l'apparition de la maladie, par exemple maladie de la vésicule biliaire, abus d'alcool, blessures entraînant une oppression du corps, utilisation excessive de stéroïdes, taux de graisse corporelle élevé, certaines infections, interventions chirurgicales et procédures médicales.

Dans certaines situations, la maladie est héréditaire, alors que dans d'autres, les facteurs de causalité peuvent être complètement incompréhensibles.

La plupart des douleurs de la région du pancréas se situent dans le milieu de l'abdomen supérieur au-dessus du nombril, ainsi que dans le bas de l'abdomen adjacent et derrière celui-ci.

Cependant, en raison de la forme et de l'emplacement spécifiques, la douleur du pancréas peut également se trouver du côté gauche ou partiellement droit de l'abdomen.

Les symptômes de problèmes pancréatiques peuvent aller de douleurs abdominales légères aussi bien que tolérables à des douleurs persistantes, aiguës et débilitantes, associées également à des éructations et des vomissements.

La forme aiguë de la maladie commence souvent par une douleur soudaine ou progressive dans la partie supérieure de l'abdomen, qui passe souvent par le dos.

Cette douleur peut être insignifiante à première vue, mais le patient se sent plus mal après avoir mangé la nourriture.

Cependant, la douleur reste intense et peut devenir permanente, c'est-à-dire persister pendant plusieurs jours.

Un patient atteint de cette forme de pancréatite se sent généralement trop douloureux et fatigué et a également besoin de soins médicaux urgents.

Les symptômes et les signes de cette forme de la maladie incluent:

  1. Ventre gonflé.
  2. Vomissements et nausées.
  3. État fébrile.
  4. Des impulsions dans la région de la glande (alors que le corps fait périodiquement mal).

Une forme aiguë de pancréatite peut entraîner une maladie grave, une chute de la tension artérielle et une déshydratation.

Cela peut affecter la région des poumons, les reins, le cœur, ces organes peuvent cesser de fonctionner.

En cas de saignement dans le pancréas, un choc peut survenir dans certaines situations, voire la mort.

La forme chronique de la maladie apparaît lorsque l'organe s'enflamme, que son état ne s'améliore pas et qu'il fait mal longtemps.

Au fil du temps, la maladie empire, ce qui finit par endommager les parois du corps.

La forme chronique de la pancréatite, ainsi que la maladie aiguë, survient si les enzymes nécessaires à la digestion détruisent le pancréas et les tissus environnants, provoquant ainsi des sensations douloureuses périodiques.

Ce type de maladie se développe le plus souvent chez les personnes âgées de trente à quarante ans.

Les personnes atteintes de pancréatite chronique souffrent également de douleurs dans la partie supérieure de l'abdomen, alors que certaines personnes ne développent aucune douleur.

Cette douleur peut migrer vers le dos, aggravée en buvant ou en mangeant.

Dans certaines situations, la douleur ne disparaît pas, le problème s'aggrave, probablement du fait que le pancréas arrête la production d'enzymes digestives.

Les symptômes supplémentaires comprennent:

  • état nauséeux et vomissements;
  • perte de poids progressive;
  • selles grasses;
  • la diarrhée.

La consommation d'alcool est une cause très fréquente de pancréatite sévère. Type de pancréatite chronique peut provoquer une attaque aiguë qui endommage les canaux pancréatiques.

Les canaux endommagés conduisent à un processus inflammatoire dans le pancréas. Pour cette raison, le tissu cicatriciel se développera et la glande se décomposera lentement.

Parmi les autres facteurs causatifs de la forme chronique de la maladie, citons:

  1. Maladies génétiques du pancréas.
  2. La fibrose kystique est une maladie héréditaire qui est plus commune et conduit à la forme chronique de la maladie.
  3. Hypercalcémie - Augmentation de la quantité de calcium dans le sang.
  4. Hyperlipidémie - niveau élevé de graisse dans le sang.
  5. Prendre certains médicaments.
  6. Certaines conditions auto-immunes.

Le cancer du pancréas est un autre facteur de douleur dans l'organisme bien connu.

Il s'agit d'une tumeur maligne du pancréas dont la probabilité augmente avec l'âge.

La cause exacte de cette affection est inconnue, bien que l'âge, le tabagisme, l'obésité, ainsi qu'une tendance au diabète puissent contribuer à son apparence.

Comme le pancréas est situé derrière l'estomac, profondément à l'intérieur du corps, l'oncologie de cet organe est difficile à détecter à un stade précoce.

La tumeur peut ne montrer aucun signe, la glande ne fait presque pas mal. Les symptômes peuvent varier d'une personne à l'autre.

La perte de poids chez les patients survient souvent parce que le corps ne libère pas la quantité d'enzymes nécessaire pour digérer les aliments. Par conséquent, les substances ne sont pas absorbées comme d'habitude.

Une digestion incomplète conduit à l'épuisement dû à l'élimination de la graisse dans les selles.

Méthodes de thérapie

Le traitement d'une maladie dépend de la cause sous-jacente de son apparition.

Premièrement, le diagnostic d'une maladie associée à des sensations douloureuses dans la région du pancréas doit être précis, car il existe un grand nombre d'autres organes dans la région abdominale, de sorte qu'une douleur abdominale peut être associée à l'un d'entre eux.

Cependant, le plus souvent, une augmentation du taux d'amylase et de lipase indique une maladie du pancréas.

Si une personne a une pancréatite et que le pancréas fait mal, le traitement consistera à éliminer les calculs biliaires ou à éliminer les autres facteurs responsables de la pancréatite.

En outre, le soulagement de la douleur dans le pancréas entraînera l’administration de certains analgésiques. Le médecin recommandera également l’adhésion à un régime alimentaire spécial.

D'autre part, si une personne a découvert le cancer du pancréas, les options de traitement incluront une chirurgie ou une chimiothérapie.

Le pronostic du cancer du pancréas est relativement faible.

La douleur pancréatique est un symptôme grave qui indique généralement l’apparition d’une maladie. La pancréatite sévère peut endommager le cœur, les poumons et les reins.

Le diagnostic de cette maladie doit être fait dès que possible.

En outre, aucun symptôme ne peut être ignoré, car le pronostic d’une maladie du pancréas s’aggrave lorsque le traitement est reporté.

Les procédures suivantes seront utilisées par de nombreuses personnes ayant subi une crise de pancréatite aiguë et hospitalisées:

  1. Injecter de l'oxygène dans le corps en cas de problèmes respiratoires.
  2. Mettez un compte-gouttes avec des médicaments spéciaux pour remplacer le liquide perdu des vomissements.
  3. Prescrire des médicaments contre les nausées et la douleur.
  4. Introduire des antibiotiques dans le traitement en cas d'infections présumées.

Si une attaque dure plus de quelques jours, des compléments nutritionnels seront administrés par voie intraveineuse.

Au cours de la forme chronique de la maladie, le traitement consiste à soulager la douleur et à éviter les exacerbations possibles dans la région du pancréas.

Une autre direction importante du traitement consiste à maximiser la capacité du patient à manger et à digérer normalement tout aliment.

L'option de traitement médicamenteux est généralement utilisée en cas de douleur intense.

Les médecins recommandent de manger des aliments à faible teneur en matières grasses, à haute teneur en glucides.

Il est également conseillé de manger de petites portions de nourriture, mais en même temps de prendre des repas fréquents, cela peut aider à arrêter l’exacerbation de l’inflammation du pancréas.

Si une personne a des problèmes de régime, des enzymes pancréatiques sous forme de comprimés peuvent être prises pour aider à normaliser le processus de digestion.

Les personnes chez qui on a diagnostiqué une pancréatite chronique doivent cesser complètement de boire de l'alcool, faire de l'exercice modéré et adopter un mode de vie sain.

Lorsque certaines complications graves sont observées, par exemple un traumatisme grave de la glande ou des abcès et des saignements, une intervention chirurgicale urgente peut être nécessaire pour réparer ou enlever le tissu touché.

Le médecin traitant mettra tout en œuvre pour sauver le patient et éviter le décès.

Pancréas fait mal, que faire?

La présence de sensations douloureuses dans le haut de l'abdomen ou de douleurs dans l'hypochondre gauche - il existe des signes de diverses maladies du pancréas, qui jouent à leur tour l'un des rôles les plus importants dans notre corps. C'est le pancréas qui est responsable de la digestion des aliments et contribue également à la dégradation des graisses, des protéines et des glucides. Sur cette base, on peut supposer que les tristes conséquences de diverses maladies de cet organe peuvent avoir des conséquences si elles ne sont pas déclenchées à temps pour leur traitement. Dans cet article, nous vous expliquerons les causes possibles de ces syndromes douloureux, ainsi que les mesures à prendre en cas de douleur au pancréas.

Immédiatement, il est nécessaire de faire une réserve sur les points suivants: si vous avez régulièrement des sensations douloureuses dans la région du pancréas, il est impératif que vous contactiez un spécialiste approprié pour tester et identifier une maladie spécifique. Ne laissez pas la maladie se développer à un stade avancé, rappelez-vous que dans certains cas, cela contribuera à vous sauver la vie! Vous ne devez pas vous attendre à ce que vous soyez guéri en utilisant la médecine traditionnelle: sans les recommandations et l'autorisation du médecin, vous ne ferez qu'aggraver votre santé.

Comment déterminer la source de la douleur

Les personnes chez qui on a déjà diagnostiqué une pancréatite sont bien conscientes de la douleur dans le pancréas et, encore une fois, éprouvent une telle douleur, elles se réfèrent toujours à cette maladie. Cependant, parfois, la concentration de la douleur dans le pancréas peut parler de maladies complètement différentes. Alors, que peut-on confondre avec une pancréatite? Plus loin - à ce sujet.

Toute maladie de la vésicule biliaire: dyskinésie biliaire, maladie des calculs biliaires, inflammation de la vésicule biliaire - toutes ces maladies provoquent le plus souvent une douleur régulière du pancréas, qui conduit finalement à une pancréatite chronique. Des problèmes avec la vésicule biliaire peuvent être indiqués par une douleur qui survient après avoir mangé des aliments épicés, frits et gras.

Ulcère duodénal ou ulcère gastrique. Comme le duodénum se trouve à proximité du pancréas, il est souvent difficile, même pour un spécialiste qualifié, de déterminer ce qui vous fait vraiment mal.

La présence d'une infection intestinale. En plus de la douleur dans le pancréas, les symptômes accompagnant ce cas sont la flatulence, la diarrhée et la fièvre.

Maladies du pancréas

Le pancréas est associé à de nombreuses maladies. Cependant, la plus fréquente d'entre elles est la pancréatite aiguë, qui se développe à un stade avancé en pancréatite chronique.

Pancréatite aiguë. De nombreux facteurs peuvent entraîner cette maladie. Par exemple, la consommation excessive de boissons alcoolisées, ainsi que la consommation fréquente d'aliments frits et gras, conduisent toujours à ce diagnostic. Les maladies des organes digestifs (duodénum, ​​foie, vésicule biliaire) peuvent également entraîner des maladies telles que la pancréatite aiguë.

Les symptômes de cette maladie sont les suivants:

détérioration de l'état général, vertiges, palpitations;

abaisser la pression artérielle;

distension abdominale, diarrhée;

des nausées et des vomissements;

fièvre. Avec une pancréatite compliquée, la température corporelle peut atteindre 39 degrés.

2. pancréatite chronique. Cette forme de la maladie peut être le résultat d'une pancréatite aiguë, d'une cholécystite chronique et d'une maladie de calculs biliaires qui n'ont pas été détectées à temps. Les déficiences du système immunitaire, ainsi que la consommation excessive d'alcool et d'aliments gras conduisent également à une pancréatite chronique. Si aucune mesure n'est prise concernant le traitement de cette maladie, des maladies telles que la jaunisse, le diabète, etc. peuvent en résulter. Les symptômes de la pancréatite chronique sont les suivants:

constipation et diarrhée en constante évolution;

apparition de coliques intestinales;

ballonnements réguliers;

des nausées et des vomissements;

douleurs s'étendant aux hypochondres gauche et droit.

3. cancer du pancréas. Cette maladie est beaucoup moins fréquente, cependant, il est impossible de l'éliminer complètement en tant que cause possible de douleur dans la région pancréatique. Étonnamment, mais un fait: selon les statistiques, la maladie est plus inhérente à la moitié de la population masculine. En règle générale, cette oncologie est diagnostiquée à un stade ultérieur.

À ce jour, les raisons pour lesquelles une personne contracte le cancer du pancréas ne sont pas entièrement comprises. Cependant, un certain nombre de facteurs peuvent être à l'origine de cette maladie:

maladies chroniques - kystes, diabète, pancréatite;

abus d'alcool et de tabac;

consommation excessive d'aliments gras, frits et épicés.

Symptômes du cancer du pancréas:

détérioration de l'état général: faiblesse, apathie;

perte de poids, perte de poids drastique. Manque d'appétit;

la jaunisse peut survenir;

la peau devient verdâtre, démangeaisons et squameuse.

Causes de la douleur dans le pancréas

Un certain nombre de facteurs conduisent à l'apparition de sensations douloureuses dans la région du pancréas. Et plus ces facteurs se manifestent souvent dans votre vie, plus le risque de contracter une maladie devient élevé. Vous trouverez ensuite une liste de ce qui peut être irritant pour votre pancréas.

Consommation abondante d'aliments gras, épicés et frits. Manger de tels aliments le soir et la nuit a un effet particulièrement négatif sur le pancréas.

Consommation fréquente de boissons alcoolisées, tabagisme.

En surpoids.

Troubles métaboliques dans le corps.

Utilisation à long terme de médicaments: antibiotiques (tétracycline) et hormones (œstrogènes et corticostéroïdes).

La présence de maladies auto-immunes.

Toute maladie du tube digestif.

Et si le pancréas fait mal

Comme nous l'avons dit, avec des douleurs régulières dans le pancréas, il est impératif de contacter les spécialistes concernés - un gastro-entérologue ou un chirurgien, car il est impossible de résoudre le problème seul. Cependant, pour soulager temporairement le supplice, vous pouvez avoir recours aux médicaments suivants:

Espumizan, meteospasmil, simethicone - ces médicaments aideront à éliminer le métorisme;

Mais-shpa, drotavérine - ces antispasmodiques aideront à se débarrasser de la douleur et contribueront également à la relaxation des muscles des canaux pancréatiques, ce qui normalisera l'écoulement du suc pancréatique;

Paracétamol. Prendre du paracétamol aide à éliminer la douleur et facilite également le processus inflammatoire dans le corps.

Cependant, que faire si la douleur est soudaine et trop aiguë? Dans cette situation, vous devez immédiatement appeler une ambulance. À propos, il n'est pas recommandé de prendre des analgésiques, car cela empêcherait le spécialiste de déterminer le lieu de la douleur. Pour soulager la douleur avant l’arrivée du médecin, il est recommandé de s’allonger et d’appliquer de la glace sur un point sensible - cela aidera à réduire l’activité du pancréas. Aussi, avant l'arrivée de l'ambulance, il est recommandé de refuser complètement de manger de la nourriture; La meilleure option est de ne boire que de l'eau minérale.

Une bonne nutrition - la garantie de la santé

Ceux qui sont constamment préoccupés par la douleur du pancréas, il est nécessaire non seulement de respecter toutes les recommandations du médecin traitant, mais également de respecter un certain régime alimentaire - cela contribuera grandement à votre prompt rétablissement. Suivant sera une liste de produits interdits:

les aliments frits, gras et épicés sont strictement interdits;

L'alcool est également strictement interdit. Le maximum autorisé est un verre de vin rouge;

les aliments qui contiennent de grandes quantités de glucides: farine et bonbon;

cacao, café, chocolat;

beurre et huile végétale;

toutes les boissons gazeuses, à l'exception de l'eau minérale gazeuse;

saucisses et divers aliments en conserve;

restauration rapide et restauration rapide: nouilles, purée de pommes de terre.

Comment le pancréas blesse-t-il une personne et que faire avec la douleur

Les gens s'intéressent souvent à ce qui fait mal au pancréas, quelles sont les causes de la douleur, quel peut être le pronostic du traitement. La douleur dans le pancréas est l’une des causes courantes du recours à un gastroentérologue. Parfois, le patient lui-même ne peut pas affirmer avec certitude qu'il souffre: de l'estomac ou du pancréas, car le syndrome douloureux a un caractère environnant. Parfois, les symptômes peuvent ne pas être associés à une maladie pancréatique. La cause de la douleur à l'abdomen et à l'hypochondre gauche peut être une gastrite, des maladies de la rate ou des intestins ou une pathologie du rein. Comment comprendre ce qui a causé la douleur? Seul un médecin expérimenté peut déterminer exactement ce qui dérange le patient et prescrire un traitement compétent.

La structure du pancréas

Avant de déterminer les principales causes de la douleur pancréatique, examinez sa structure et ses fonctions principales.

Le pancréas est un organe très important du système digestif, de structure complexe. La glande se compose de 3 parties principales: la tête, la queue et le corps lui-même. Extérieurement, cet organe ressemble à un triangle allongé et est situé derrière l'estomac. La tête de l'organe repose sur le duodénum et sa queue se déplace vers l'organe lymphoïde - la rate.

Anatomiquement, la glande est divisée en parties inférieure, postérieure et antérieure. Tous sont considérés comme indépendants les uns des autres.

Bien entendu, une telle division du corps est très conditionnelle.

Selon les fonctions remplies par le corps, il est divisé en parties endocrines et exocrines. La zone exocrine de la glande constitue la majeure partie (environ 98%) et constitue la source de la production de jus pancréatique - une substance indispensable au système digestif humain. La partie sécrétoire produit des enzymes importantes, telles que la lipase, la trypsine, l’alpha-amylase et d’autres qui décomposent et transforment les graisses, les protéines et les glucides.

La quantité et la composition du suc pancréatique dépendent directement de la composition des aliments entrants. Pour les produits de boulangerie, une plus grande quantité de jus contenant de l'alpha-amylase est produite, tandis que les produits laitiers nécessitent moins de jus, mais avec une quantité accrue de trypsine et de lipase.

La partie endocrine (endocrine) de la glande est responsable de la production d'hormones, principalement l'insuline et le glucagon. Ces hormones polypeptidiques sont responsables du métabolisme des glucides dans l'organisme.

Fonctions du corps

Le fer dans le corps remplit les fonctions suivantes:

  1. La production d'enzymes, ou fonction humorale, est importante. La quantité et la qualité des enzymes dans le suc pancréatique sont déterminées par le travail humoral du corps. La même fonction est responsable du transfert des nutriments vers d'autres organes.
  2. La fonction digestive d'un organe est réduite à la production des enzymes nécessaires qui décomposent les nutriments qui accompagnent les aliments en petits composants, qui sont ensuite distribués par le sang aux tissus et aux organes.
  3. Le travail du suc pancréatique est déterminé par la fonction sécrétoire. Cela dépend du contenu de certaines substances et enzymes dans le suc pancréatique.
  4. L'activité humaine normale est réalisée à l'aide de la fonction endocrinienne du corps.

La maladie du pancréas entraîne un dysfonctionnement de tout le travail du corps, dont les conséquences peuvent être très déplorables.

Signes de déséquilibre du corps

Les changements pathologiques dans le pancréas affectent tous les organes humains. Cela est dû à leur relation étroite dans le travail coordonné du corps humain. Le dysfonctionnement d'une partie de celui-ci affecte immédiatement le travail de l'autre.

Le mécanisme de violation déclenché conduit à un déséquilibre dans tout le corps humain.

Les signes de maladie pancréatique chez les femmes sont les mêmes que chez les hommes. Par la nature de leurs manifestations sont divisés en plusieurs groupes:

  • symptômes de douleur;
  • symptômes de troubles digestifs;
  • manifestations cutanées;
  • symptômes spécifiques.

Les symptômes de douleur pancréatique sont associés à une altération de la fonction des organes. Ces manifestations sont décisives et les plus courantes dans le diagnostic d'une maladie organique. Les réactions inflammatoires dans la glande provoquent l'apparition du syndrome de la douleur.

Comment déterminer ce qui fait mal au pancréas? Bien sûr, cela n’est décidé que par le médecin, bien qu’il existe des symptômes selon lesquels la maladie peut être détectée indépendamment. Lorsque le pancréas fait mal, le patient souffre de troubles dyspeptiques dans le corps. Pathologie manifeste accompagnée d'anorexie chez l'adulte et l'enfant. Après avoir mangé, il y a une sensation de lourdeur, même si une petite quantité de nourriture a été consommée. À l'avenir, les hommes et les femmes souffrant de dysfonctionnements organiques, de nausées et de vomissements réflexes. Souvent, les vomissements n'apportent pas un soulagement adéquat. La bile qui sort avec les vomissements devient jaune et donne un goût amer.

Des vomissements prolongés peuvent entraîner une déshydratation qui provoque une sensation de soif. Les symptômes de déséquilibre du système digestif qui en résultent sont aggravés par une altération des selles (diarrhée alternant avec la constipation) et des flatulences.

Avec une forme chronique de déséquilibre, des affections cutanées apparaissent. Cela se produit en raison d'une violation de la sécrétion de suc pancréatique dans le duodénum. En conséquence, l'environnement acide dans l'intestin n'est pas neutralisé, il y a violation des enzymes. Dans le contexte de ces processus, les bactéries commencent à se multiplier activement et détruisent la barrière protectrice de l'intestin. Les patients présentent des symptômes d'allergie alimentaire ou bactérienne sous forme d'éruptions cutanées ou de dermatite atopique.

Si, à la suite d'un processus inflammatoire ou autre, il se produit une augmentation du volume du pancréas qui commence à pincer les voies biliaires, la peau du patient peut alors devenir jaunâtre. Il existe un prétendu ictère mécanique.

En outre, un organe élargi peut appuyer sur les intestins, perturbant ainsi le flux sanguin dans la région abdominale.

Parfois, le pancréas fait mal avec la manifestation de symptômes spécifiques que seul un médecin peut déterminer. Ceux-ci comprennent:

  • douleur à la palpation de l'angle costal gauche (symptôme Mayo-Robson);
  • douleur lorsque vous appuyez sur la zone située sous le nombril de 2 cm (symptôme de Dudkevich);
  • Une pression saccadée sur l'abdomen épigastrique provoque une douleur intense (symptôme de Tchoukhrienko);
  • Le symptôme de Blumberg-Shchetkin se manifeste par des douleurs aiguës lors de la palpation de différentes zones de la cavité abdominale.

Les analyses de sang et d'urine effectuées en laboratoire peuvent révéler la présence de pathologies graves dans la glande. En cas de suspicion d'inflammation ou de destruction du pancréas, effectuer des tests sanguins cliniques et biochimiques. Également évaluer la densité de l'urine, la présence de protéines et de leucocytes, les corps cétoniques et le sucre.

Causes de la maladie pancréatique

Selon les symptômes de déséquilibre du pancréas, plusieurs facteurs peuvent expliquer son apparition. Parfois, le patient lui-même est responsable de la maladie, dans d'autres cas, les problèmes corporels sont héréditaires ou congénitaux.

La douleur dans l'hypochondre gauche peut être déclenchée par une inflammation du pancréas - pancréatite. Symptômes dyspeptiques de la maladie: nausée le matin, vomissements après avoir mangé, violation du fauteuil. Le patient se plaint de fortes douleurs dans l'estomac de nature coupante et perforante. La douleur persiste longtemps et son intensité ne dépend pas du repas.

La cause fondamentale de cette maladie chez l'homme, les médecins ont noté l'abus d'alcool. La question logique se pose alors: le pancréas peut-il être blessé chez l'enfant? Les médecins notent que l'évolution de cette maladie chez un enfant n'est pas aussi prononcée que chez un adulte. La forme chronique de pancréatite chez les enfants est souvent asymptomatique. Il est à noter que le pancréas peut également faire mal chez les nouveau-nés. Cependant, une telle maladie chez les bébés est extrêmement rare. Un enfant en âge préscolaire ne sait pas où il se trouve, comment le pancréas lui fait mal. Il peut ne pas toujours décrire avec précision les symptômes de malaise, où il a une colite ou une douleur, décrire le sentiment de nausée, etc. Par conséquent, les adultes doivent surveiller de manière indépendante la santé des bébés: soyez attentif à la structure, à la couleur et au nombre de selles, écoutez les plaintes de l'enfant concernant la douleur ou une sensation de brûlure à l'estomac, examinez l'état de la peau, etc.

D'autres pathologies du tractus gastro-intestinal peuvent également provoquer le développement d'une pancréatite: cholécystite, cirrhose du foie, hépatite, etc. Les lésions organiques, qui entraînent par la suite le développement de réactions inflammatoires, ne sont pas exclues.

La douleur dans le pancréas peut être causée par une nutrition inadéquate et la prise de certains médicaments. Non contrôlés par les médecins, nous prenons des antibiotiques qui causent souvent des processus inflammatoires dans le corps.

Et pourquoi le pancréas fait-il mal à une personne? La cause ici peut être l'insulinome - une tumeur bénigne ou maligne qui se produit sur la partie endocrine d'un organe. La croissance pathologique des cellules bêta de la zone endocrine conduit à la croissance d'une tumeur, qui appuie sur les terminaisons nerveuses des tissus et provoque des syndromes douloureux. Une douleur sourde et sourde au niveau du nombril et du côté droit, accompagnée de vertiges, de maux de tête, de vomissements et d'une faiblesse générale devrait alerter le patient et son médecin traitant. Dans ce cas, vous ne pouvez pas tirer avec un diagnostic supplémentaire de la maladie et un traitement approprié. Dans certaines formes d'insulinome, une intervention chirurgicale ou une chimiothérapie est nécessaire.

Une maladie dangereuse du pancréas est une lésion cancéreuse d'un organe. Outre les symptômes dyspeptiques, une douleur intense se produit dans l'abdomen et l'hypochondre. Le patient a mal au dos, les veines gonflent et font mal périodiquement. Les coups de couteau dans le pancréas commencent particulièrement la nuit. Il a été observé que le cancer du pancréas survient plus souvent chez les hommes que chez les femmes.

Très rarement, des pierres se forment dans le pancréas. La raison de l'apparition de sédiments pierreux n'a pas encore été identifiée. Les médecins suggèrent que la stagnation du suc pancréatique peut servir à la formation de calculs. La violation du métabolisme phosphorique-calcique peut également conduire à une telle maladie. La présence de pierres dans la glande ne se révèle souvent pas. La maladie peut être asymptomatique. Le plus souvent, la douleur s'inquiète quelques heures après un repas et présente un caractère paroxystique. Avec un traitement tardif, la maladie progresse. Les pierres tombent dans le canal biliaire, ce qui provoque son blocage.

Traitement des maladies du pancréas

A la question: que faire si le pancréas fait mal, la réponse est évidente - guérir. Et au plus vite. Si la douleur est causée par une tumeur, un retard supplémentaire dans le traitement peut entraîner le développement d'une hypoglycémie. Cette maladie dangereuse entraîne à son tour des dommages au système nerveux central, une réduction de l’ouïe, de la vision, de la mémoire et des capacités mentales. Chez les hommes, sur le fond de l'insulinome, l'impuissance peut se développer.

Si le pancréas fait mal, l'intervention d'un gastro-entérologue compétent vous le demandera. Le traitement de la maladie dépendra de la maladie diagnostiquée. Si la pancréatite est devenue la cause de la douleur, un traitement médicamenteux est prescrit avec le respect obligatoire d'un régime alimentaire particulier. Des médicaments pour le traitement de la pancréatite sont prescrits des antibiotiques, s'il y a un processus inflammatoire. Améliorer la digestion à l'aide de médicaments enzymatiques et métaboliques. Pour les douleurs aiguës, le médecin peut vous prescrire des analgésiques, tels qu'Analgin ou Tramadol. L'oméprazole ou le pantoprazole est généralement recommandé pour réduire la sécrétion de suc pancréatique.

Dans l'insuline, les tactiques de traitement dépendront de la forme du néoplasme. Si la tumeur est bénigne, on a généralement recours à une intervention chirurgicale: on prélève une partie de l'organe ou les cellules de la formation. Dans le cas de la forme maligne d'insulinome, une chimiothérapie est réalisée avec la prévention ultérieure de l'hypoglycémie.

La méthode pour se débarrasser des calculs dans le pancréas est choisie en fonction de l'état du patient. Au stade initial de la maladie prescrit une nutrition clinique et un traitement symptomatique. Dans les cas plus graves, une intervention chirurgicale est possible.

Le traitement du cancer du pancréas est déterminé par le stade de la maladie. Habituellement, en pratique, on utilise un traitement chirurgical, une chimiothérapie, une radiothérapie ciblée et une radiothérapie. Des préparations immunostimulantes sont administrées au patient.

Le régime alimentaire dans le traitement de toute maladie de la glande joue un rôle important. Une alimentation équilibrée, à l'exception des plats épicés, salés et frits, base du traitement d'entretien. Extrêmement négatif sur le pancréas affecte l'utilisation d'alcool et de nicotine. Le patient doit refuser la confiserie et les aliments gras. Le régime n ° 5 est généralement prescrit aux personnes atteintes d'une maladie du pancréas. Le régime alimentaire repose sur de la viande et du poisson faibles en gras, des produits laitiers, des soupes de légumes et des céréales.

Premiers soins pour la douleur dans le pancréas

Premiers secours en cas de douleur dans le pancréas est de créer du repos pour le patient. Il est nécessaire de placer le patient dans une position confortable pour lui et de lui demander de se détendre le plus possible.

Lorsqu'un organe devient enflammé, une douleur aiguë peut survenir soudainement. Dans ce cas, les médecins recommandent de ne pas manger. Utilisation possible de l'eau en petites quantités. Il est souhaitable qu'une eau minérale alcaline non gazeuse soit offerte au patient sous forme liquide. Dans les cas graves, il vaut la peine de s'abstenir de tout liquide.

Un tel jeûne thérapeutique peut durer environ 2-3 jours.

Ne prenez pas de médicaments avant l'arrivée du médecin. Pour soulager les spasmes, le seul médicament autorisé sans ordonnance est la Drotaverine (No-Spa).

Pour soulager la douleur du côté gauche et de l'hypochondre, imposer une compresse froide.

Dans tous les cas, en cas de douleur abdominale aiguë, il est nécessaire d'appeler une ambulance. Les médecins ne recommandent pas l'auto-soulagement des accès de douleur. Souvent, après un soulagement temporaire, une rechute de la maladie survient, menaçant de conséquences dangereuses. Toutes les mesures thérapeutiques doivent être effectuées uniquement par un médecin.

Prévention des maladies

Afin d'éviter la récurrence de la maladie et de prévenir les maladies du pancréas, les médecins recommandent:

  • arrêter de boire de l'alcool;
  • observer la nutrition rationnelle fractionnaire;
  • arrêter de fumer;
  • mener une vie saine avec une activité physique modérée.

En tant que prophylaxie de la maladie de la glande, l'utilisation de tisane à base de cynorrhodon, de menthe poivrée, d'aubépine, de calendula et de camomille. Les médecins recommandent fortement de boire suffisamment d'eau, au moins 2 litres par jour.

Il est nécessaire d'observer la modération dans les aliments. Il est souhaitable de manger des aliments à la même heure (4 à 5 fois par jour) et par petites portions sans trop manger. À propos des fast-foods, les collations "en fuite" doivent être abandonnées au profit de la santé de tous les organes du tractus gastro-intestinal. Si possible, vous devez vous efforcer d’éviter le stress et les efforts physiques excessifs.

S'il y a des anomalies des organes de l'appareil digestif, faites-le régulièrement examiner par un gastro-entérologue et un médecin généraliste.

Méthodes de médecine traditionnelle dans le traitement du pancréas

Le traitement à domicile du dysfonctionnement du pancréas n’est possible qu’après coordination des méthodes choisies avec le médecin traitant. Après avoir déterminé pourquoi le pancréas fait mal, le médecin lui-même peut conseiller le patient sur certaines méthodes populaires.

Vous pouvez faire à la maison les moyens qui aideront à soutenir le corps pendant la rémission de la maladie:

  1. À partir d'une quantité égale d'herbes, l'achillée millefeuille, le calendula et la chélidoine composent le mélange. Puis 1 cuillère à soupe. collection verser 1 tasse d'eau bouillante. Insister une demi-heure. Prendre 100 ml 30 minutes avant les repas.
  2. Pour soigner le pancréas, les guérisseurs traditionnels recommandent de faire du lait d'avoine. Pour ce faire, 200 g d'avoine ont versé 1,5 litre d'eau. La composition résultante est bouillie pendant 40 à 50 minutes, puis filtrer le bouillon et presser le grain. Le "lait" résultant est pris 3 fois par jour pendant un demi-verre avant les repas.
  3. Les fleurs de pomme de terre aideront à soulager la douleur intense. 3 cuillères à soupe Les fleurs ont versé 1,5 tasse d'eau bouillante. Prenez ce médicament populaire pendant une demi-heure avant les repas 3-4 fois par jour.
  4. Collection de 1 c. Hypericum et 1 c. À thé La menthe poivrée, remplie de 400 ml d’eau bouillante et infusée pendant une demi-heure, apaise les convulsions du pancréas. Prenez ce thé est meilleur 2 fois par jour - le matin et le soir - avant les repas.
  5. La teinture alcoolique d’herbes de henbane et de pruche a un bon effet analgésique. Pris en proportions égales et des herbes soigneusement mélangées (2 cuillères à soupe) versez 5 cuillères à soupe. l'alcool Insister 2 semaines dans un endroit chaud et sombre. Vous devez prendre 3 gouttes de teinture, diluées dans 10 ml d’eau 3 fois par jour. En raison de la teneur en alcool et en plantes dangereuses dans la composition de la teinture, cette méthode doit être coordonnée avec le médecin.
  6. Lorsque la pancréatite remplace le premier petit-déjeuner, vous pouvez utiliser un mélange de sarrasin moulu et de kéfir. Pour ce faire, 30 grammes de sarrasin doivent être moulus en farine et bien mélanger avec un verre de yogourt.

Assurez-vous qu’à la maison, les médecins spécialisés en pharmacothérapie recommandent d’ajouter de l’air frais, des exercices modérés, un régime alimentaire et une routine quotidienne.

Si le pancréas fait mal et que le patient lui-même découvre des signes d'inflammation de cet organe, l'auto-traitement est strictement interdit. Les médecins recommandent fortement que, quelle que soit la douleur ressentie, où qu'elle se produise, et en cas de dyspepsie, consultez immédiatement un médecin, car il est très difficile de déterminer pourquoi cela fait mal au pancréas. Seul le médecin traitant peut déterminer les causes de la douleur dans le pancréas, leur nature et les conséquences possibles. Le même spécialiste, en fonction des résultats de l'historique, décidera du traitement à adopter afin d'éviter une éventuelle récidive et des complications.