La langue à droite sous le bord: les raisons de ce qu'il faut faire à la maison

Quand il pique le côté droit sous la côte, on pense généralement que c'est ainsi que le foie vous permet de vous connaître. En fait, les maladies d'autres organes apparaissent plus souvent avec ce symptôme et le foie fait rarement mal, même en cas de destruction grave des tissus. Par conséquent, il est utile de déterminer ce qui peut être causé par des fourmillements dans l'hypochondre droit, ce qu'il faut faire à la maison et le médecin à contacter en cas de blessure au côté.

Que peut piquer dans l'hypochondre droit

Dans l'hypochondre droit se trouvent de nombreux organes du système digestif:

  • Du foie
  • Voies biliaires et vésicule biliaire.
  • Pancréas (chef d'orgue).
  • Une partie du duodénum.
  • Deux points (angle du foie).

En outre, le processus appendiculaire du caecum peut être porté à l'hypochondre droit (un tel placement de l'appendice est considéré comme anormal), ainsi que le pôle supérieur du rein droit. Dans les maladies de l’un de ces organes, il peut se produire des picotements intenses ou peu marqués du côté droit.

Si une personne a enflammé le poumon droit et la plèvre, des sensations douloureuses peuvent apparaître dans l'hypochondre droit, même si le poumon lui-même est situé plus haut. De même, il ne faut pas oublier les nombreuses formations nerveuses qui partent de la colonne vertébrale et vont jusqu'aux côtes. Lorsque l'inflammation ou le pincement de ces nerfs peuvent piquer dans le côté droit du haut et le long des arcs costaux.

Maladies du foie dans lesquelles la côtelette est juste sous les côtes

Le foie est un organe qui n'a pas de terminaison nerveuse dans son épaisseur. Si des modifications pathologiques se produisent dans le parenchyme hépatique, le patient ne le sait même pas - rien ne fait mal. En raison de cette caractéristique, des maladies dangereuses telles que l'hépatite B ou C chronique peuvent être complètement asymptomatiques jusqu'à la survenue d'une cirrhose. Les terminaisons nerveuses ne sont présentes que dans la capsule qui recouvre l'organe. Quand il est étiré, ce qui se produit dans le contexte d'une augmentation de la taille du foie et de l'apparition de sensations désagréables est possible. Dans quelles situations le foie peut-il se développer et picoter?

La cause la plus courante est la course à pied, la marche rapide. Avec un tel effort physique, le foie est excessivement rempli de sang, c’est-à-dire qu’il se gonfle, d’où des picotements désagréables. Une tendance similaire est caractéristique de l'insuffisance cardiaque, dans laquelle le coeur ne peut pas pomper le sang et il stagne dans les jambes, le foie et d'autres organes. Cependant, contrairement au premier exemple, l'insuffisance cardiaque entraîne le fait que le foie est constamment rempli de sang, de sorte que l'inconfort de l'hypochondre droit est presque toujours présent. La tension des gélules hépatiques est également possible avec d'autres maladies - hépatite aiguë, intoxication alcoolique, tumeurs du parenchyme de l'organe, ainsi que des dommages causés par des parasites (par exemple, l'échinococcose).

Maladies de la vésicule biliaire, accompagnées de douleurs au côté droit

La vésicule biliaire est le stockage de la bile synthétisée par le foie. La bile est directement impliquée dans le processus digestif. Quand une personne mange, la vésicule biliaire se contracte et se répand dans les voies biliaires, qui transportent la bile dans les intestins. Des pierres se forment souvent dans la vésicule biliaire. Cette maladie s'appelle la maladie de calculs biliaires. Les pierres peuvent presque complètement remplir le corps, donc quand il est réduit, il y a une douleur vive ou coupante dans l'hypochondre droit. Mais si les calculs sont petits et petits, c'est encore pire, car ils peuvent bloquer la sortie de la vésicule biliaire ou bloquer le canal biliaire. En même temps, une colique biliaire se développe - la plus forte attaque douloureuse.

En cas d'inflammation de la vésicule biliaire (cholécystite), qu'elle soit aiguë ou chronique, il y a aussi douleur au côté droit. Dans le cours aigu de la pathologie, il est intense et en croissance. Dans la variante chronique de la pathologie - intensité modérée, passante. Le principal facteur provoquant une douleur lancinante avec une cholécystite est la consommation d'aliments gras.

Autres causes de picotements dans le côté droit sous la côte

Dans l'hypochondre droit peut piquer avec diverses maladies:

  • Pancréatite chronique, en particulier lorsque le processus inflammatoire est localisé dans la région de la tête pancréatique (il se forme souvent des kystes).
  • Nouveaux excroissances de la tête pancréatique (avec cette maladie, des picotements se produisent pour deux raisons: premièrement, la capsule de l'organe est étirée, deuxièmement, le canal biliaire est comprimé et une congestion de la bile se produit).
  • Inflammation ou ulcère duodénal.
  • Rétrécissement, déformation, inflammation de la principale papille duodénale, par laquelle la sécrétion pancréatique et la bile pénètrent dans l'intestin.
  • Inflammation du côlon, accumulation de gaz dans celui-ci.
  • Appendicite, si l'appendice est situé atypiquement.
  • Inflammation du poumon droit.
  • Hernie diaphragmatique.
  • Inflammation des nerfs intercostaux.
  • Blessures aux côtes, au foie.
  • Racine nerveuse pincée dans l'ostéochondrose et la hernie vertébrale.
  • Inflammation ou gonflement du rein droit.

Comment déterminer la cause des picotements dans l'hypochondre droit

Afin de comprendre en quelque sorte pourquoi le côté droit poignarde, il est nécessaire:

  • Demandez-vous s'il existe un lien entre l'apparition d'un inconfort latéral et l'utilisation de nourriture, d'alcool. Si un tel lien existe, alors, très probablement, il fait mal à cause de maladies des organes digestifs.
  • Inspectez la peau et les yeux, rappelez-vous quels étaient les excréments et l'urine du matin. S'il y a un jaunissement de la peau et des yeux, si les matières fécales sont décolorées et si l'urine est trop sombre, il peut y avoir des problèmes de vésicule biliaire.
  • Évaluez votre bien-être général - nausée, constipation, diarrhée, fièvre. Ces symptômes parlent en faveur de processus inflammatoires dans l'intestin, le foie et le pancréas.
  • Rappelez-vous s'il y avait des picotements dans l'hypochondre droit pendant l'effort physique, après un basculement infructueux, des virages, des chutes ou des frappes, si l'intensité de la douleur change lorsque vous modifiez la position de votre corps. Si le lien entre les picotements et l’activité motrice peut être tracé, vous devez rechercher la cause de l’inconfort des maladies de la colonne vertébrale et des nerfs.

Si la douleur lancinante est apparue après une chute ou un coup dans la région droite de l'hypochondre, une lésion du foie, des fissures et des fractures des côtes inférieures sont possibles.

Quel médecin contacter

Les maladies susceptibles de nuire à l'hypochondre droit sont traitées par des médecins de diverses spécialités: gastro-entérologues, chirurgiens, neuropathologistes, cardiologues et hépatologues. Par conséquent, afin de ne pas deviner à qui s'adresser, il est préférable de se tourner immédiatement vers un médecin généraliste - un médecin généraliste qui comprend de nombreuses affections et peut poser un diagnostic préliminaire en fonction du résultat d'une enquête et d'un examen du patient.

Pour établir un diagnostic plus précis, un examen au moyen d'instruments et de laboratoires peut être nécessaire, notamment:

Si le picotement sous le bord inférieur survient soudainement et que la douleur ne disparaît pas pendant longtemps, a un caractère croissant, vous devez vous rendre à l'hôpital vous-même ou appeler une ambulance. Ainsi peuvent se manifester des maladies chirurgicales nécessitant une intervention chirurgicale d'urgence - appendicite, pancréatite aiguë et cholécystite.

Que faire à la maison

Si des picotements se produisent périodiquement après avoir mangé, il est conseillé de surveiller votre alimentation et de déterminer avec précision les produits auxquels votre corps réagit. Peut-être devriez-vous vous assoir pendant un moment au régime et tout ira bien. En outre, il est impératif de trouver le temps de consulter un gastro-entérologue.

Pour les douleurs abdominales aiguës, il n'est pas possible de prendre des analgésiques avant un examen médical. L'automédication peut "lubrifier" les manifestations de la maladie et le médecin ne sera pas en mesure de la diagnostiquer correctement et en temps voulu.

De plus, les bouillottes et les compresses chaudes ne peuvent pas être utilisées pour soulager la douleur. Dans le processus inflammatoire de la vésicule biliaire ou du pancréas, la chaleur n'aide pas, mais accélère au contraire la progression des modifications pathologiques dans ces organes.

Les préparations enzymatiques, les antispasmodiques, les analgésiques ne peuvent être bus que pour les patients qui connaissent précisément leur diagnostic et, par conséquent, la cause des picotements dans l'hypochondre droit. Par exemple, dans la pancréatite aiguë, les enzymes ne sont pas utilisées et dans l'inflammation chronique du pancréas, elles sont indiquées. Mais une personne éloignée de la médecine, ces subtilités sont à peine connues, donc, l'auto-guérison, il peut nuire grandement à leur santé.

Si le côté droit a commencé à piquer au cours de l'effort physique, il vaut la peine de s'arrêter pour se pencher légèrement en avant, comme s'il soutenait le foie et se reposer un moment dans cette position. La douleur doit passer. Si vous ne réussissez pas, assurez-vous de consulter un médecin.

La douleur dans l'hypochondre droit, associée à une inflammation ou à des nerfs pincés, peut être traitée à domicile - avec l'aide d'anti-inflammatoires (utilisés en externe et par voie orale), de vitamines et d'une thérapie physique. Cependant, pour cela, encore une fois, un diagnostic doit être posé et prescrit par un neuropathologiste.

Olga Zubkova, critique médicale, épidémiologiste

2,110 vues totales, 1 vues aujourd'hui

Une douleur aiguë dans le côté droit - provoque

La douleur est l'un des symptômes les plus désagréables, ce qui indique qu'il existe des troubles dans le corps. Il est improbable que quelqu'un ne remarque pas un tel symptôme, en particulier si la douleur est très intense et survient soudainement dans un contexte de bien-être complet. La douleur abdominale n’est pas rare car il existe un grand nombre d’organes différents, de plexus nerveux et de vaisseaux sanguins.

Si vous ressentez une douleur du côté droit, vous devez en identifier les causes, car cela dépend des mesures à prendre pour remédier à la situation. Habituellement, l'apparition de douleur dans le côté droit indique la pathologie des organes situés dans cette zone. Mais il arrive souvent que la douleur du côté droit soit le symptôme d'une maladie d'organes situés dans une autre partie de la cavité abdominale. Dans cette situation, sans l'aide d'un spécialiste ne peut pas faire.

Habituellement, l'apparition soudaine de la douleur rend nécessaire la consultation d'un médecin. Parfois, le syndrome douloureux est si intense que le patient doit faire appel à une ambulance. En ce qui concerne le médecin, il est nécessaire non seulement de nommer la localisation de la douleur, mais également de déterminer sa nature (crampes, traction, éclatement) et de se souvenir des événements qui ont précédé son apparition. Cela aidera le médecin à établir un diagnostic préliminaire et à orienter le patient vers les procédures de diagnostic nécessaires.

Les causes de la douleur aiguë du côté droit peuvent être diverses, mais le plus souvent, ce symptôme est associé à la pathologie du foie, de la vésicule biliaire et de ses canaux. Moins fréquemment, les patients souffrant de maladies duodénales et génito-urinaires sont traités avec une telle plainte.

Parfois, dans des conditions aiguës telles qu'une appendicite aiguë ou une rupture de la trompe de Fallope au cours de la grossesse extra-utérine, une douleur intense peut être localisée du côté droit ou combinée à une douleur dans d'autres zones.

Douleur dans l'hypochondre droit

C'est dans cette zone que la douleur survient lors de maladies du foie, du système biliaire et du duodénum. Des douleurs persistantes apparaissant périodiquement dans cette zone peuvent indiquer la présence de maladies chroniques de ces organes. Mais une forte augmentation ou une douleur soudaine peut être un symptôme de la colique biliaire. Plusieurs raisons peuvent expliquer cette pathologie: blocage d'une pierre ou d'une tumeur dans la bouche du canal biliaire, ou spasme des voies biliaires, ce qui entraîne une stagnation de la bile dans la vésicule biliaire et une forte surextension de ses parois. Cette condition nécessite des soins médicaux immédiats et, dans certains cas, une intervention chirurgicale d'urgence est nécessaire.

Des affections aiguës associées à des maladies du foie et du système biliaire, pouvant provoquer une douleur aiguë dans l'hypochondre droit, surviennent rarement sans raison apparente dans le contexte de la santé totale du patient. Le plus souvent, les patients peuvent être longtemps perturbés par des douleurs récurrentes du côté droit sous les côtes, sévérité associée à la consommation de nourriture ou à l’alcool. Par conséquent, quand de tels «petits» symptômes apparaissent, il est préférable de consulter un médecin, cela aidera à éviter l'exacerbation des maladies.

Douleur abdominale basse du côté droit

Appendicite aiguë

L'apparition soudaine de douleur dans la région iléale droite peut indiquer des maladies des organes situés dans cette zone (iléon, appendice, partie ascendante du côlon). Le plus souvent, une douleur aiguë au bas de l'abdomen droit survient lors d'une appendicite aiguë. L'intensité de la douleur augmente rapidement et d'autres symptômes, tels que nausées, vomissements, fièvre, diarrhée, sont souvent associés. Lorsque les symptômes décrits ci-dessus, il est nécessaire de consulter un médecin, car dans la plupart des cas, les patients nécessitent une intervention chirurgicale urgente.

Grossesse extra-utérine

Chez les femmes en âge de procréer, l'apparition d'une douleur aiguë au bas de l'abdomen sur le côté droit peut indiquer une violation de la grossesse extra-utérine (trompe), dans laquelle l'ovule fécondé a été fixé non dans l'utérus, mais dans la trompe de Fallope droite. Il existe deux options pour l'interruption spontanée de la grossesse tubaire: la rupture du tube et l'avortement dit, dans lequel l'œuf fœtal va dans la cavité abdominale. Dans le premier cas, le syndrome de la douleur est difficile à distinguer de celui de l'appendicite aiguë, alors que dans le second cas, la douleur est généralement crampes.

Une des caractéristiques distinctives de la douleur lors de l'interruption de la grossesse tubaire est l'irradiation de la douleur dans le rectum et le périnée. Cette pathologie menace la vie d'une femme et nécessite un traitement chirurgical urgent.

Jambes de torsion kystes ovariens

Chez les femmes de tout âge, des douleurs dans la région iliaque droite peuvent survenir lorsque les jambes d’un kyste de l’ovaire droit sont tordues. Dans ce cas, la douleur apparaît soudainement et son intensité est si grande qu'une femme peut perdre connaissance. La douleur augmente avec le moindre mouvement, peut-être une légère augmentation de la température corporelle, des troubles des selles et de la miction, il y a souvent des écoulements sanglants au niveau des voies génitales. Avec cette pathologie, une opération urgente est également requise.

Apoplexie de l'ovaire

L'apoplexie (rupture, crise cardiaque) de l'ovaire est une autre maladie gynécologique pouvant entraîner une douleur vive au bas de l'abdomen droit. Selon les statistiques, cette pathologie se produit dans la plupart des cas précisément du côté droit et, selon le tableau clinique, ressemble à une violation de la grossesse extra-utérine. Lorsque survient l'apoplexie ovarienne, il se produit des saignements qui peuvent être assez abondants et conduire rapidement au développement de l'anémie. La tactique médicale est déterminée par l'intensité du saignement. Une perte de sang mineure, un traitement assez conservateur et une anémie sévère peuvent nécessiter une intervention chirurgicale.

Colique rénale

La colique rénale peut survenir lorsqu'un patient présente une lithiase urinaire. Lorsqu'une pierre pénètre dans la bouche de l'uretère droit, il se produit une douleur vive et aiguë qui irradie dans la région iliaque droite. La nature du syndrome douloureux rappelle très souvent celle de l'appendicite aiguë, de sorte que même les médecins les plus expérimentés peuvent rencontrer des difficultés pour diagnostiquer différemment ces maladies.

Cependant, certains signes aident le médecin à établir un diagnostic préliminaire. Avec des coliques néphrétiques, la douleur se fait sentir dans le bas du dos et dans l'aine, le patient est très agité, il ne peut pas trouver une position dans laquelle l'intensité du syndrome douloureux diminuerait. En outre, les patients souffrent souvent de troubles urinaires et d’apparition d’impuretés sanguines dans les urines. Si vous soupçonnez le développement d'une colique rénale, vous devez immédiatement consulter un médecin, car le patient doit être hospitalisé si le patient confirme le diagnostic. En fonction des résultats de l'examen, le médecin choisit la tactique du traitement. Dans la plupart des cas, il est possible de s'en sortir avec un traitement conservateur.

Avec l’apparition soudaine de douleur aiguë au côté droit, vous ne devez pas vous lancer dans un autodiagnostic ou un traitement personnel, car l’apparition de ce symptôme peut indiquer l’apparition de pathologies graves nécessitant des soins médicaux d’urgence.

Quel médecin contacter

En cas d’apparition de douleur aiguë dans l’hypochondre droit, il faut appeler une ambulance, qui conduira le patient à l’hôpital chirurgical. Il y aura une enquête, y compris une échographie, une radiographie des organes abdominaux et autres (selon les indications). En fonction de la cause de la douleur, le chirurgien, le gastro-entérologue, le gynécologue et l'urologue peuvent participer au traitement.

À propos des douleurs dans l'hypochondre droit dans le programme «Vivre en bonne santé!»:

Qu'est-ce qui a provoqué des coliques au côté droit

De nombreuses personnes dans leur vie ont connu des coliques du côté droit. Cela n’est pas surprenant, car dans la cavité abdominale, il existe un grand nombre d’organes et des dysfonctionnements dans au moins un d’eux peuvent provoquer une douleur intense. Pourquoi les coliques surviennent-elles et comment s'en débarrasser?

Causes et localisation de la douleur

Dans la partie droite de la cavité abdominale se trouvent le foie, les appendices, les organes digestif, urinaire et génital. Le plus souvent, la douleur lancinante dans le côté droit résulte de l'inflammation ou de la maladie de ces organes. Cependant, d'autres processus peuvent causer de l'inconfort. Considérez chaque type de colique plus en détail.

  1. Intestinal. Se sent en bas à droite de l'abdomen et indique une maladie du tube digestif. Dans la plupart des cas, la cause de la douleur est:
    • Inflammation de l'appendice
    • Abus d'aliments trop gras
    • L'intoxication
    • Empoisonnement
    • Cicatrices et adhérences dans la cavité abdominale, leur inflammation
  2. Rénal. Si la douleur redonne, cela signifie que le problème réside dans les reins ou les uretères. La raison peut être une violation de l'écoulement de l'urine, une omission du rein, un blocage de l'uretère, une inflammation des reins ou une tumeur.
  3. Hépatique. Si le côté droit est piqué sous les côtes, cela indique la présence d'une maladie hépatique aiguë ou chronique et de problèmes biliaires. Cela peut constituer une violation des voies biliaires, une cholécystite, une hépatite et d'autres pathologies.
  4. Coliques associées aux maladies féminines. Ceux-ci incluent l'inflammation, la rupture et le gonflement de l'ovaire. Un inconfort survient dans le bas de l'abdomen et entre souvent dans la phase aiguë.

Ce sont les principales causes de coliques. La douleur au côté droit peut également être due à un saignement interne, à une inflammation de la plèvre, à une atteinte de la hernie inguinale et à d'autres pathologies rares. Une douleur assez souvent observée est observée chez les femmes avant la menstruation.

Symptômes de la colique

Colique intestinale

Il se caractérise par des attaques violentes, qui se produisent avec une pression sur le péritoine. En règle générale, il fait mal dans le bas de l'abdomen droit et parfois dans toute sa partie inférieure.

Dans ce cas, la maladie est accompagnée de tels symptômes:

  • Vomissements
  • Nausée
  • Formation excessive de gaz
  • Distension abdominale et ballonnements.

Colique rénale

Il est considéré comme le plus puissant et le plus désagréable. La douleur est localisée dans le bas du dos et est administrée au bas de l'abdomen, aux organes génitaux, au nombril, à l'aine, à l'hypochondre.

Les symptômes les plus caractéristiques sont:

  • Constipation
  • Vomissements avec douleur aiguë
  • Des ballonnements
  • Miction douloureuse et fréquente

Colique hépatique

Elle se distingue par le fait qu’elle est piquée à droite sous les côtes, irradiant vers la région de l’omoplate droite et de l’épaule, recouvrant ensuite tout l’abdomen.

Les attaques se produisent souvent dans l'après-midi et sont accompagnées de:

  • Augmentation de la température
  • Des ballonnements
  • Vomir
  • Bouche sèche
  • Transpiration

Syndrome prémenstruel et maladies féminines

La survenue de douleurs avant la menstruation est un problème connu de nombreuses femmes. Dans le même temps, ils peuvent indiquer la présence de la maladie. Par exemple, une douleur douloureuse dans le bas de l'abdomen est souvent la cause d'une inflammation, de kystes ou d'une rupture de l'ovaire. Dans ce cas, ces symptômes sont typiques:

  • Nausée
  • Perte de conscience
  • Augmentation de la température

Traitement des coliques

En fonction du type de colique et de la raison qui l’a provoquée, un traitement approprié est prescrit.

  1. Rénal. Lors d'une crise aiguë, le patient est hospitalisé et, si nécessaire, opéré. Ce développement est possible si un patient est retrouvé avec de grosses pierres recouvrant l'uretère. Les petits cailloux peuvent s'éloigner d'eux-mêmes si la personne adopte une position horizontale. Pour soulager les douleurs de piqûre dans le bas ventre à droite, il est conseillé au patient de tenir un coussin chauffant dans le bas du dos et de prendre un bain chaud.
  2. Hépatique. Le plus souvent, des attaques aiguës dans la partie supérieure de l'abdomen indiquent la présence de calculs dans la vésicule biliaire. Dans ce cas, la décision est prise à propos d'une intervention chirurgicale, qui peut aujourd'hui être réalisée sans incision. On prescrit au patient un régime strict excluant complètement les sucreries, les aliments épicés et les aliments gras.
  3. Intestinal. Le traitement dépend du type de maladie et de son évolution. Le patient reçoit un lavement (infusion chaude de menthe et de mélisse) et un régime strict, à l'exception des aliments gras, épicés et durs. De médicaments il est recommandé:
    • La nitroglycérine
    • No-shpa
    • Extrait sec de belladone (1-2 comprimés)
    • Valériane
    • Agripaume
    • Thé au cumin et achillée millefeuille

Souvent, le côté droit du bas-ventre est tellement secoué que seul un puissant analgésique peut supporter la douleur. Dans ce cas, le patient devrait être hospitalisé d'urgence. De plus, n'oubliez pas que les coliques peuvent avoir des conséquences graves, alors ne connaissez pas le diagnostic exact, n'utilisez pas les méthodes de traitement traditionnelles.

Les coliques du côté droit sont assez courantes. S'ils ne sont pas associés à l'alimentation, la raison en est une inflammation ou une maladie des organes internes. Une appendicite est généralement diagnostiquée lors de la réduction de la douleur dans le côté inférieur droit. Une douleur aiguë à droite sous les côtes peut provoquer une maladie du foie. Dans tous les cas, les coliques sur le côté ne promettent rien de bon, alors si elles se produisent, vous devriez consulter un médecin. Plus tôt vous visiterez l'hôpital, plus le traitement sera efficace.

Endommagé côté droit: causes

Chacun de nous éprouve périodiquement des sensations douloureuses dans l'abdomen, ce qui est tout à fait naturel, car il n'y a pas de personnes en parfaite santé. Il est important de ne pas les ignorer, mais de pouvoir déterminer la cause de l'événement. Par exemple, à partir de quoi se développe une douleur du côté droit? Lisez à propos des sources possibles de son origine.

Ce qui peut faire mal au côté droit

Dans ce côté, il y a quelques organes internes, avec des dysfonctionnements dont l'inconfort est directement lié. Ce qui peut faire mal à droite:

  • le foie;
  • les reins;
  • le pancréas;
  • l'intestin;
  • les ovaires;
  • appendicite.

La partie droite de la cavité abdominale est divisée en parties sous-costale (supérieure) et pelvienne (inférieure). Dans le premier sont la vésicule biliaire, la glande surrénale avec le rein, le foie, le diaphragme, l'iléon. Dans le second cas, il y a un ovaire (chez la femme) avec une annexe (au total). Rarement, mais parfois à droite, on ressent la douleur errante des organes de gauche. Cela peut être l'estomac, le pancréas. Pour établir la cause exacte de l'apparition de sensations désagréables, vous devez définir clairement leur emplacement.

Juste sous les côtes devant

Cela arrive constant ou périodique. Des douleurs constantes à droite sous les côtes à l'avant sont causées par ces affections:

  1. Vésicule biliaire: cholécystite, maladie des calculs biliaires, parasites.
  2. Pancréas: pancréatite aiguë, oncologie (stades avancés).
  3. Hépatique: hépatite, cirrhose, parasites.
  4. Diaphragmes: hernie, tumeurs, diaphragmatite.

La douleur du côté droit de l'abdomen à l'avant peut ne pas être liée à des pathologies. Périodiquement, de tels sentiments sont vécus par tout le monde avec:

  1. Grossesse Le fœtus en croissance est dans l'utérus et crée une pression sur les organes de la femme, ce qui provoque une douleur.
  2. Effort physique intense. Si une personne peu habituée à travailler dur ou à faire des exercices sportifs, elle a beaucoup d’adrénaline. Par conséquent, le flux sanguin augmente et la veine cave se dilate et contracte le foie.
  3. Syndrome prémenstruel. Avec l'augmentation de la production d'oestrogène, qui se produit avant la menstruation, il y a un spasme des voies biliaires, qui sont affectées par cette hormone.

Côté droit de l'arrière

Ce phénomène est caractéristique de nombreuses pathologies rénales. Votre côté droit vous fait-il mal au dos? Avertit ceci à propos de:

  1. Pyélonéphrite aiguë. Sensation de douleur intense, mais terne. Si vous tapez sur les bords inférieurs, cela devient plus fort.
  2. Pyélonéphrite chronique. Une faible sensation de douleur douloureuse qui devient obsessionnelle si elle est humide et fraîche en dehors de la fenêtre.
  3. Hématome rétropéritonéal. Si une personne est tombée sur le dos ou s’est gravement blessée, un vaisseau se déchire derrière le péritoine et un hématome (congestion sanguine) en résulte, poussant sur les organes.
  4. Pancréatite aiguë. Zona douleur, de plus en plus si une personne est couchée. Symptômes supplémentaires - nausée, diarrhée, vomissements.
  5. Urolithiase. Sensation de douleur sourde. Augmente si une personne bouge beaucoup ou boit des quantités excessives de liquide.
  6. Pincer le nerf. Douleur renversée en haut, sous l'omoplate à droite.

Derrière la région lombaire

Les circonstances de l'apparition de ce symptôme sont nombreuses. Votre côté droit vous fait-il mal au bas du dos? Besoin d'être examiné pour des maux:

  1. Système musculo-squelettique: spondylolisthésis, ostéochondrose, ostéomyélite, ostéoporose.
  2. Muscles: inflammation, traumatisme, étirement.
  3. Neurologique: plexite ou névrite.
  4. Organes internes: reins (pyélonéphrite, calculs, hydronéphrose, coliques), intestins, vésicule biliaire, foie, ovaires chez les jeunes filles.

Au niveau de la taille

Les raisons probables de ce phénomène sont nombreuses. Cela fait mal au côté droit au niveau de la taille chez les personnes avec:

  1. Inversion des intestins.
  2. Maladies du foie.
  3. Dysfonctionnements pancréatiques.
  4. Appendicite. Douleur aiguë, plus forte lors de l'inhalation ou du déplacement.
  5. Inflammation de l'utérus.
  6. Présence dans la vésicule biliaire de petites pierres. Douleur chaude.
  7. Hernie inguinale.
  8. Maladies rénales: prolapsus, hydronéphrose, glomérulonéphrite, calculs.

Douleur dans le foie

La liste des raisons de ce phénomène est très longue. La douleur dans le foie, dans laquelle l'amertume se produit dans la bouche, survient dans les cas suivants:

  1. Mononucléose et hépatite (virale, bactérienne, toxique, radiologique, auto-immune).
  2. Invasions parasites.
  3. Anomalies congénitales (kyste ou polykystique).
  4. Cholécystite.
  5. Intoxication chronique avec des toxines, alcool, drogues.
  6. Cirrhose
  7. Certaines maladies virales.
  8. Lésions oncologiques.

Douleur au côté droit

Pour effectuer le diagnostic correctement, il est nécessaire d'identifier non seulement la localisation des sensations désagréables, mais également leur nature et leur intensité. Ceci est très important, car ce n'est qu'après avoir compris pourquoi le côté droit fait mal que le médecin pourra prescrire le schéma thérapeutique actuel, ce qui aidera vraiment le patient et soulagera son état. La douleur est sourde ou aiguë, entourant, coups de couteau, crampes. Les raisons de l'apparition de chaque individu.

Pénible

Allouer une constante ou périodique. Le premier concerne l'oncologie, les kystes et les fractures osseuses. Une douleur douloureuse variable dans l'hypochondre droit est typique pour:

  1. Hépatite (aiguë, chronique).
  2. Pyélonéphrite, hydronéphrose, tumeurs du rein, néphrite apostématique.
  3. Cirrhose
  4. Tumeurs des glandes surrénales.
  5. Cancer du foie.
  6. Cholécystite chronique, cholangite.
  7. Colite pulmonaire, diverticulose intestinale.
  8. Les parasites.

Tirant

Il existe plusieurs groupes de maladies pour lesquelles un tel symptôme est caractéristique. Pathologies gynécologiques dans lesquelles le côté droit tire:

  1. Annexes aigus ou chroniques du côté droit. Le symptôme est accompagné de frissons, d'une forte fièvre.
  2. Apoplexie de l'ovaire. Douleur d'attaque dans l'abdomen sur la droite, dans d'autres domaines ne peuvent pas donner.
  3. Grossesse extra-utérine avec un tube rompu.
  4. Jambe de l'éducation sur l'ovaire tordue.

Est-ce que le côté droit de l'estomac vous fait mal? Il peut parler des maladies urologiques suivantes:

  • pyélonéphrite chronique;
  • tumeurs du rein.

Tirer est un symptôme de plusieurs maladies chirurgicales:

Colet sous le bord à droite

La colique est un symptôme très désagréable. Il y a plusieurs raisons à leur présence. La douleur lancinante dans le côté droit est causée par:

  1. Pas assez de voies biliaires passables. Les attaques atteignent soudainement le patient, la nuit, et le matin, elles deviennent un peu plus calmes. Colique désagréable, mais passe vite.
  2. La duodénite ulcéreuse (ulcères duodénaux). Fortes coliques à droite et près du nombril, accompagnées de fièvre, ballonnements, nausées.
  3. La présence de calculs rénaux. Ils provoquent des picotements, se déplacent le long des conduits et les griffent.
  4. Pyélonéphrite. Les coliques persistantes ne sont pas caractéristiques de cette maladie, mais il y a des périodes périodiques d'activité physique excessive.

Terne

Notifie un symptôme sur la période d'exacerbation des maladies chroniques. Une douleur sourde dans l'hypochondre droit est indiquée par:

  1. Hépatite chronique. Il se disperse lorsque vous appuyez sur le foie.
  2. Cholécystite chronique. La paroi interne de la vésicule biliaire est "grattée" avec des pierres. Cela provoque une douleur aggravée par la consommation d'aliments gras.
  3. Pancréatite chronique. Blesser le côté droit après avoir mangé, des nausées, de la lourdeur.
  4. La duodénite chronique. Si la paroi du duodénum est enflammée, la personne a mal au ventre et a mal, il y a des brûlures d'estomac, des nausées. Le vomissement se produit dans lequel il y a des traces de bile.

Lourdeur dans l'hypochondre droit

Tout d'abord, ce symptôme est caractéristique des maladies intestinales. La gravité dans le côté droit de l'abdomen est observée avec des lésions infectieuses de cet organe, une dysbactériose, une colite, des ulcères et la présence de tumeurs. En cas de dysfonctionnement intestinal, des symptômes supplémentaires apparaissent: selles anormales, faiblesse après avoir mangé, parfois des vomissements. Les maladies de la glande surrénale ou du rein peuvent être une autre cause de gravité.

Pointu

Accompagner les pathologies de certains organes. Une douleur aiguë au côté droit se produit souvent lors de maladies du foie, de la vésicule biliaire, de l'intestin duodénal. Sa soudaineté est un signe que le travail des organes a eu un grave échec. Les causes les plus courantes de rezi:

  • voies biliaires obstruées par des calculs;
  • kyste ovarien;
  • appendicite enflammée;
  • grossesse extra-utérine;
  • apoplexie ovarienne;
  • pincer une hernie inguinale.

Sensation de brûlure

Ce sentiment extrêmement déplaisant parle de pathologies des organes internes. La brûlure dans l'hypochondre droit se développe en raison de:

  1. Dysfonctionnement de la vésicule biliaire. La douleur brûlante commence en raison du retard de la bile, l'inflammation de l'organe.
  2. Maladies du foie, du pancréas, des intestins. Des brûlures apparaissent périodiquement avec hépatite, cirrhose, pancréatite chronique, ulcère duodénal.
  3. Hernie diaphragmatique.
  4. Maladies des organes urinaires et des reins. La brûlure se produit entre les épisodes de coliques.
  5. Ostéochondrose de la colonne lombaire.
  6. Maladies neurologiques.

Pointu

Le phénomène du bas-ventre provient de:

  • une appendicite;
  • une pancréatite;
  • diverticule intestinal;
  • maladie du foie;
  • blocage intestinal (fortement dans l'aine);
  • hernie inguinale;
  • la duodénite.

Une douleur aiguë dans l'hypochondre droit signale:

  • dyskinésie biliaire;
  • cholécystite;
  • l'hépatite;
  • zona.

Si ça fait plus mal à l'arrière, alors vous devez vérifier:

  • dysfonctionnement rénal;
  • présence de calculs dans l'uretère.

Malaise

Une telle sensation désagréable se produit parfois même chez les personnes en bonne santé en raison de la consommation d'aliments lourds pour le corps ou d'alcool. Un inconfort dans l'hypochondre droit est associé à une cholélithiase, une cholécystite. L'hépatite et les abcès du foie peuvent en être la cause. Cependant, le stress, le surmenage physique ou mental, qui n'ont rien de commun avec les pathologies d'organes, peuvent être à l'origine de cette affection.

Palpitant

Il existe de nombreuses causes à ce symptôme. Une douleur lancinante dans le côté droit informe sur:

  1. Troubles digestifs ou anomalies intestinales. Pousses d'estomac dues à une dysbiose, des ballonnements, une intoxication.
  2. PMS. La pulsation de l'abdomen commence souvent avant la menstruation. Si elle est tolérante, ne vous inquiétez pas.
  3. Maladies des organes génitaux féminins. Cela est particulièrement dangereux si la douleur est accompagnée de saignements abondants.

Coupe

Un certain nombre de maladies provoquent ce symptôme. Douleur coupante dans le côté droit se produit lorsque:

  1. Inflammation du duodénum. Il a un caractère périodique.
  2. Blocage du canal biliaire avec pierre.
  3. Pincement de la hernie inguinale. Une condition dangereuse qui nécessite un retrait chirurgical ou urgent par laparoscopie.
  4. Abcès éclatant sur la trompe de Fallope enflammée.
  5. Appendicite aiguë.

Pression sous les côtes à droite

De temps en temps, un symptôme survient après avoir bu de la nourriture lourde, de l'alcool. Le foie tente de surmonter la charge accrue, raison pour laquelle une personne ressent une gêne. Il existe également des raisons dangereuses pour lesquelles appuie sur le côté droit sous les côtes:

  1. Maladies gynécologiques. La sensation de pression est possible avec la salpingite, les tumeurs ovariennes, la rupture du kyste ou la torsion des jambes, l'oophorite, la vulvodyne, l'endométrite, la diverticulite, les annexis.
  2. Maladies urologiques. La sensation de pression est causée par une cystite, une pyélonéphrite, des inflammations ou des infections du système urinaire.
  3. Tumeurs des organes reproducteurs mâles.
  4. Hernie inguinale.
  5. Maladie de l'intestin.

Éclatement

Le symptôme est très commun et cause beaucoup de problèmes. La douleur éclatante dans l'hypochondre droit s'ouvre par:

  • la colite;
  • dyskinésie biliaire;
  • maladies du foie: hépatite, échinococcose, cirrhose, pancréatite;
  • les maladies de l'intestin grêle;
  • pyélonéphrite;
  • exacerbation de la cholécystite chronique;
  • une appendicite;
  • la duodénite.

Douleur dans le côté droit de l'abdomen chez les femmes

Je voudrais m'arrêter aux maladies gynécologiques, qui ne peuvent pas être chez les représentants du sexe opposé. La douleur abdominale inférieure droite chez la femme survient avec:

  1. Endométrite. La sensation douloureuse lors de l'inflammation de la muqueuse utérine peut être à la fois insupportablement aiguë et douloureuse, cela donne au sacrum. Accompagné d'une maladie de brûlure, décharge.
  2. Myome de l'utérus. Dans la forme subserous, la sensation de douleur est aiguë et dans la forme sous-muqueuse, elle fait mal. La maladie peut être accompagnée de difficultés à uriner, constipation chronique.
  3. Ooforite. Inflammation des ovaires, dans laquelle il y a une douleur douloureuse à droite. Le cycle menstruel est perturbé.
  4. Salping. Inflammation infectieuse des trompes de Fallope. Forte coupe. L'état de santé général se dégrade, il y a décharge d'un lieu intime.

Chez les hommes

Il est plus intéressant de parler des affections du système urogénital, qui provoquent un symptôme désagréable caractéristique de ceux qui représentent le sexe fort. La douleur du côté droit des hommes est causée par:

  1. Balanoposthite. Inflammation de la tête du pénis, accompagnée de douleurs tiraillantes dans l'abdomen.
  2. Cavernite Inflammation des corps caverneux du pénis. Avec une forme aiguë, le côté de l'homme de droite fait mal et coupe très mal, avec douleur chronique.
  3. La colliculite Inflammation du monticule séminale. Accompagné d'un sentiment lancinant à droite.
  4. Présence dans les calculs de la prostate. Avec cette pathologie, le côté droit fait mal. Donnez peut sur le bas du dos.
  5. Prostatite L'estomac au niveau des reins est très douloureux.
  6. Adénomes de la prostate. Sensation de pression.

Pendant la grossesse

Un inconfort abdominal mineur pour une femme dans cette position est normal. Si une fille a mal au côté droit pendant la grossesse, elle est causée par la croissance active du fœtus. Il regorge d'organes internes, ce qui le rend malade. Dans les dernières périodes, l'enfant donne des coups de pied très actifs. Il faut se méfier, si la gêne est soudaine et ne lâche pas plus d'une demi-heure, les attaques sont trop aiguës, accompagnées de symptômes d'intoxication. Si l'état s'est fortement détérioré au cours des premières semaines, il peut malheureusement s'agir d'une manifestation de grossesse extra-utérine.

Quand tousse

Le phénomène est extrêmement fréquent. Si une personne qui tousse a mal au côté droit sous les côtes, il convient de vérifier si elle présente de telles maladies:

  1. Pneumonie droite. Des sensations douloureuses prouvent que la maladie est au stade aigu.
  2. Pleurésie unilatérale sèche.
  3. Dysfonctionnements pancréatiques.
  4. Blessures espace intercostal à droite. Jusqu'à ce qu'elle récupère complètement, la toux fera mal.
  5. Tumeur pulmonaire à droite.
  6. Névralgie intercostale.

Après le repas

La source de ce phénomène est des problèmes avec les organes du système digestif. Douleur ouverte dans l'hypochondre droit après avoir mangé de telles maladies:

  1. Pancréatite chronique. Les sensations lors des exacerbations sont aggravées, accompagnées de nausées, d'éructations.
  2. Duodénite. Les combats douloureux, donne sous la poitrine, l'omoplate. Vient une heure après avoir mangé.
  3. Cholécystite chronique. Sensation de cambrure terne, peut donner sur l'omoplate, l'omoplate.
  4. Dyskinésie des voies biliaires. Une sensation de douleur sourde qui devient aiguë dans les moments d'exacerbation survient lors d'attaques.
  5. Cholangite Ça fait mal mais désagréablement.
  6. Bulbit Un sentiment lancinant, parfois des crampes.
  7. Gastrite. Douleurs d'intensité variable. Ils attaquent après une heure ou deux.

En inspirant

Pour un certain nombre de maladies, ce symptôme est caractéristique. Avec un soupir, le côté droit sous les côtes me fait mal:

  1. Péricardite. Net rezi, il devient encore plus intense si vous respirez.
  2. Cholécystite aiguë. Redonne le bas de l'abdomen.
  3. Myosite. Avec cette maladie, la douleur ne survient que lors d'une respiration profonde, puis (avec une longue absence de traitement), elle devient permanente.
  4. Colique rénale.
  5. Thromboembolie d'une grande branche de l'artère pulmonaire. Coupes qui deviennent plus fortes avec l'admission d'air.
  6. Abcès sous-phrénique.

En savoir plus sur ce qu'il faut faire si votre côté droit est sous les côtes.

En marchant

Chacun de nous connaît ce phénomène au moins une fois. Si courir blesse le côté droit, il ne doit pas être associé à des maladies. En raison de la libération soudaine d'adrénaline, la circulation sanguine dans le corps devient plus intense. Cela conduit à l'expansion de la veine cave, ce qui exerce une pression sur le foie, provoquant ainsi une gêne. Autres causes de douleur sur le côté lors de la marche:

Vidéo

Les informations présentées dans l'article sont à titre informatif seulement. Les matériaux de l'article n'appellent pas d'auto-traitement. Seul un médecin qualifié peut diagnostiquer et conseiller un traitement en fonction des caractéristiques individuelles d'un patient particulier.

Quelles sont les raisons pour lesquelles le côté droit de l'abdomen peut faire mal et piquer

Si la colite du côté droit du bas-ventre, vous pouvez alors suspecter un dysfonctionnement des systèmes internes et des organes ou même une maladie grave du corps. Douleur aiguë particulièrement dangereuse, avec la manifestation répétée qui ne tarde plus à faire appel aux médecins: thérapeute, gynécologue, chirurgien, néphrologue, urologue.

Types de douleur

En cas de colique dans l'abdomen en bas à droite, il convient de prêter attention au caractère que les médecins prennent en compte lors du premier examen et établissent un diagnostic précis. Si douleur:

  • terne et ne s'affaisse pas pendant longtemps, la raison du développement de maladies chroniques des reins, du foie, de la vésicule biliaire;
  • aiguë, avec nausées et vomissements, développement d'une infection dans les intestins est possible, appendicite, obstruction intestinale, coliques hépatiques au sommet de l'abdomen;
  • crampes périodiques, c’est-à-dire suspicion de spasmes ou de pathologie de l’intestin;
  • douloureux, peu prononcé, avec libération de selles et de caillots sanguins, il ressemble à une colite, une cholécystite, une inflammation de la membrane muqueuse de la vésicule biliaire ou des parois du gros intestin.

Il est nécessaire d’écouter attentivement la douleur, car sa nature et sa durée indiquent souvent le développement d’une maladie dans le corps.

Les maladies des femmes

Les femmes s'inquiètent souvent de l'apparition de coliques du côté droit, et plusieurs raisons peuvent expliquer cette apparition:

Les médecins ont déterminé quel est le remède le plus efficace contre les vers! Selon les statistiques, tous les 5 Russes ont des vers. Lisez plus une recette qui aidera à nettoyer le corps des vers en seulement 7 jours.

  1. Grossesse extra-utérine et manifestation de la première douleur à la poignardée puis à la douleur lancinante d’une durée pouvant aller jusqu’à plusieurs semaines. Avec l'avènement de saignements abondants, il est possible de supposer une rupture de la trompe de Fallope, une augmentation de la taille de l'ovule en dehors de l'utérus. Si une pipe tombe en panne, la colique est vive et perçante quand elle se casse. Une femme a un besoin urgent d'hospitalisation, car la mort peut survenir en quelques heures. Les recours auprès du gynécologue ou du chirurgien doivent être rapides.
  2. La fausse couche, lorsque la douleur est lancinante et de courte durée, ne dure pas plus de 2 secondes, donne généralement à l'ovaire à droite et s'accompagne de saignements. La pathologie nécessite un traitement urgent chez des spécialistes.
  3. La menstruation, qui peut aussi être considérée comme une pathologie, en cas d'accumulation de caillots sanguins dans l'utérus, l'apparition de coliques aiguës dans l'aine à droite. La maladie survient généralement dans les 2-3 premiers jours suivant le début des règles. Si la sensation de malaise ne s'arrête pas pendant tous les jours menstruels, nauséeux et étourdi, alors la raison peut en être une infection, une inflammation de l'utérus.
  4. Kyste ovarien, lorsque la douleur lancinante devient insupportable avec l’arrivée de l’ovulation ou de la menstruation. Visuellement, l'ovaire droit dépasse légèrement et, en cas d'apoplexie ou de rupture d'un kyste, il se réduit jusqu'aux reins. C'est au moment de l'ovulation, dans le cas d'étirement des parois de l'ovaire, une rupture peut survenir et la levée de poids ne fera qu'aggraver la situation. Lors de la torsion des kystes ovariens, il se produit un syndrome douloureux puissant dans le bas de l'abdomen droit, pouvant aller jusqu'à une perte de conscience. Chez les femmes, la pression chute brutalement, des frissons, des vomissements. Nécessite une chirurgie d'urgence.
  5. Annexes lorsque les ovaires ou la trompe de Fallope sont recouverts par le processus inflammatoire à droite. En cas d'évolution prolongée et de modification importante des tissus, le processus devient chronique et les coliques couvrent toute la partie de l'abdomen. Généralement amplifié immédiatement après la menstruation et progressivement déplacé vers la source, c’est-à-dire vers l’appendice droit ou gauche. En outre, le contenu muqueux ou purulent quitte le vagin, la température est augmentée à 39 g.
  6. Endométriose, lorsque le tissu endométrial est situé dans une prolifération située près des parois utérines. Lorsque la propagation à l'intestin commence à piquer dans le côté droit avec le retour à la partie pelvienne. Les femmes ont des pertes séreuses et de la fièvre.

Note! Il est important que les femmes comprennent que le kyste ne se résout pas toujours tout seul. Vous ne devez pas tolérer une douleur permanente, en donnant l'anus et la cuisse à droite.

La douleur chez les femmes du bas-ventre à droite peut être le symptôme de nombreuses maladies du système reproducteur. Avec une sensation de tiraillement ou de douleur avec recul au niveau du périnée, on peut supposer le développement d'annexites, de fibromes utérins. Avec l'apparition de coliques à la hausse - une tumeur dans la trompe de Fallope, quand vous ne pouvez pas vous passer d'une opération d'urgence.

C'est une douleur gynécologique, fréquente chez les femmes. Bien que cela n'indique pas toujours la pathologie, par exemple avec l'avènement de la menstruation, cela arrive souvent chez les jeunes filles à naître ou pendant la grossesse au cours de la seconde moitié, lorsque l'utérus grossit rapidement, commence à bouger et à pincer le foie, le gros intestin avec l'appendice. Cependant, dans les douleurs aiguës dans l'hypochondre droit, une menace potentielle de foyer inflammatoire dans les parois du côlon en raison d'un appendice allongé est suspendue. Il est préférable de ne pas attendre les conséquences désagréables et de contacter immédiatement les médecins pour une échographie.

Toute douleur pendant la grossesse peut être une cloche désagréable. Il est bon qu’il apparaisse une fois avec des mouvements brusques ou un changement soudain de la position du corps. Au début, il peut y avoir une attaque collatérale avec une fausse couche qui a commencé plus tard - pendant le travail prématuré. L'apparition de saignements abondants est une menace pour la santé et la vie de la mère et du bébé.

Maladies des hommes

L'inflammation du ganglion droite, l'apparition de coliques dans le scrotum et l'aine ne sont pas rares chez l'homme. Ils peuvent affecter négativement le système reproducteur. Des attaques dans le bas ventre à droite sont observées en cours d'inflammation dans les vésicules séminales, les corps caverneux ou caverneux du pénis, la glande de la prostate, le follicule spermatique.

Dans ce contexte, développez des maladies telles que:

  • Epididymite avec apparition de coliques avec recul sur le côté droit.
  • Urétrite avec sensation de brûlure, douleur au moment de la miction. L'inflammation commence dans l'urètre, puis se propage au ganglion inguinal à droite. Une douleur aigue aux coutures peut survenir pendant la marche et au repos. Les coliques apparaissent soudainement, avec un blocage des cailloux de l'uretère, c'est pourquoi le développement de l'inflammation commence. En l'absence d'effets thérapeutiques, le processus peut s'étendre aux testicules, entraînant des complications du type d'orchite - une maladie complexe qui nécessite un traitement par des antibiotiques et des antiviraux. Sinon, l'inflammation mènera à l'infertilité masculine.
  • Appendicite, quand les coliques apparaissent à la hausse. Souvent, la douleur est une douleur vagabonde, aiguë, mais principalement localisée dans la partie inférieure droite de l'abdomen. Il est impossible d’ignorer des signes tels que l’apparition de coliques au niveau du nombril avec un mouvement progressif vers le coin droit, une douleur accrue lorsqu’on essaie de s’allonger sur le côté gauche, lorsque les coliques commencent à s’abîmer avec le recul dans le rectum lorsqu’on marche, que la température augmente, que des vomissements apparaissent.
  • Hernie inguinale dans la cavité du canal inguinal avec une saillie des parois péritonéales. C'est un phénomène fréquent chez les hommes lorsqu'un symptôme aigu apparaît dans l'aine droite et qu'il n'est pas difficile, visuellement, de remarquer une butte sur le corps. La maladie nécessite une opération.

Autres raisons

Si la colite dans le côté droit de l'abdomen, le facteur provoquant peut être le développement de maladies telles que:

  1. Pancréatite aiguë sur le fond du développement de l'inflammation dans le tube digestif.

Des signes supplémentaires sont observés:

  • blanchiment de la peau;
  • lèvres bleues;
  • douleur abdominale diffuse à droite;
  • l'apparition de délires, de frissons, d'une forte fièvre;
  • attaques de vomissements qui ne passent pas même avec l'estomac vide;
  • tension musculaire excessive lors de la palpation de l'abdomen;
  • durcissement et douleur dans la bonne région;
  • coliques aiguës, ne passant pas même après avoir pris des analgésiques (condition dangereuse, une intervention chirurgicale est nécessaire).
  1. La péritonite, en tant que complication de l'appendicite, lorsque le contenu pathologique sous la forme de substances putréfactives dans les processus de l'intestin commence à aller plus loin, se répand dans la cavité péritonéale et les organes internes. Une intervention urgente du chirurgien est requise.
  2. L'insuffisance rénale, lorsqu'elle commence à faire mal dans le carré droit de l'abdomen, accumule des particules de sang avec beaucoup de bactéries qui ne peuvent pas sortir seules avec l'urine, le pelvis rénal et le parenchyme deviennent enflammés, la miction devient douloureuse et peut cesser complètement. Nécessite de nettoyer le flux sanguin de l'urine accumulée, éventuellement en effectuant une intervention chirurgicale.
  3. Inversion des intestins, lorsque les boucles du cæcum prennent une position anormale anormale et sont enveloppées, ce qui provoque une douleur vive dans la partie inférieure droite du type de contraction. La condition est dangereuse pour la vie humaine.
  4. Diverticulite intestinale avec saillie du diverticule ou des parois intestinales du côlon. La colique apparaît, l'inflammation se développe dans le côté droit. La maladie se caractérise par de graves saignements, une obstruction intestinale, le développement d'une inflammation dans la cavité péritonéale et même en oncologie. Seules la détection au stade initial et la réalisation de l'effet thérapeutique garantissent la guérison réussie de la maladie.
  5. Duodénite dans l'inflammation du duodénum. En plus de la douleur, des vomissements, des nausées, des flatulences, de la fièvre peuvent survenir.
  6. La maladie de Crohn, lorsque les intestins sont engloutis dans l'inflammation. Les symptômes ressemblent à une appendicite et la douleur épuise simplement la personne. Un diagnostic approfondi est requis.
  7. En oncologie, lorsque le syndrome douloureux devient diffus, les tissus pathologiques se propagent aux zones adjacentes au fur et à mesure de leur croissance. Oncoprocess dans le corps est juste le cas lorsque les sensations douloureuses peuvent devenir insupportables.
  8. Hépatite B avec inflammation et hypertrophie du foie et étirement de la capsule. Il y a une douleur à droite dans le bas-ventre, aggravée par des mouvements. Le développement du processus inflammatoire conduit à des spasmes intestinaux, des douleurs au niveau du nombril du type de contractions.
  9. Colite, avec apparition de douleur tirante, en cas de processus inflammatoire dans le côlon ascendant ou près des parois du gros intestin.
  10. Maladie biliaire dans l'accumulation de calculs dans les voies biliaires. La douleur, comme si elle était roulée, se manifeste intensément et avec des attaques dans les moments de mouvement des pierres.

Par nature, le syndrome de poignardage le plus souvent se manifeste dans le carré inférieur droit, ce qui peut s'expliquer par:

  • infection génitale avec lésion du pénis chez l'homme et de la muqueuse vaginale chez la femme;
  • la séparation des parois internes de l'aorte;
  • inflammation de la lymphe dans les ganglions lymphatiques ou les vaisseaux sanguins;
  • thrombose veineuse;
  • inflammation dans le rectum.

L’essentiel est d’identifier rapidement les facteurs de provocation et de contribuer à l’élimination rapide de la douleur.

Les douleurs abdominales sur le côté droit de l'estomac conduisent à des maladies graves et un diagnostic exact ne peut pas toujours être posé à partir de sensations douloureuses. Seuls les conseils et les recommandations du médecin, le passage d'un diagnostic complet, aideront à identifier les véritables causes, et le traitement sera complet et correct.

La douleur est un symptôme, mais les causes peuvent être complètement différentes. Si les coliques ont commencé à apparaître plus d'une fois, il est impossible de les ignorer. En particulier, il convient de prêter attention à l'apparition de symptômes tels que:

  • crampes abdominales;
  • pas d'écoulement d'urine ni écoulement avec pus, mucus, sang, odeur désagréable;
  • fièvre aiguë; fièvre
  • réduction de pression.

La cause la plus fréquente de coliques douloureuses est une évolution inflammatoire dans un organe particulier du péritoine. Une douleur débilitante est observée lors d’une cirrhose du foie. La maladie peut entraîner des modifications irréversibles dans les tissus de l'organe. Processus inflammatoire asymptomatique avec varices dans le pelvis. C'est un problème fréquent chez les femmes quand il appelle, ça fait mal au bas-ventre à droite. En l'absence de traitement, une artère peut se rompre et une hémorragie grave dans la cavité péritonéale peut survenir.

La douleur ne peut être ignorée ou éliminée par des anesthésiques inconnus sans examen médical et diagnostic. Seul l'énoncé du diagnostic correct et du traitement prescrit par un professionnel permettra d'identifier rapidement les facteurs provoquants afin d'éviter d'éventuelles complications.

Vous ne pouvez pas compter sur l’aide de remèdes populaires et de méthodes de traitement à domicile en appliquant, par exemple, un coussin chauffant au point sensible. Il n'est pas toujours efficace de le réchauffer. Plus souvent, au contraire, il est nécessaire de refroidir ou de confiner la glace.

Si la colite est insupportable dans le côté droit du bas-ventre, la douleur devient aiguë, inattendue, intense et sans relâche pendant 0,5 heure, provoque une gêne, une hémorragie vaginale ou un contenu purulent dans l'urine, des vomissements incontrôlables ou précédant l'évanouissement, une baisse de pression, alors vous devez appeler d’urgence les médecins. Les conséquences peuvent être graves et irréversibles.

Les médecins ont expliqué quel était le principal ennemi des parasites et des vers dans le corps! Ecrivez vite pour que tous les parasites disparaissent, buvez-en un ordinaire pendant la semaine.