Douleur abdominale après les selles

La douleur abdominale après une selle n’est pas un symptôme spécifique, c’est-à-dire qu’il est tout simplement impossible de diagnostiquer sur la base d’une telle plainte. Les difficultés de diagnostic peuvent également être associées au fait que l'épidémie douloureuse peut être transmise à différents endroits, à cause de laquelle le patient commence à décrire de manière incorrecte ses plaintes.

Une sensation douloureuse peut provoquer des maladies de l'intestin, de la vessie, du système reproducteur ou de la colonne vertébrale. Pour établir un diagnostic précis, il est extrêmement important de déterminer la nature de la douleur et les symptômes associés.

Les douleurs abdominales lors des selles peuvent être de différentes sortes: traction, coupure, aiguë, continue, paroxystique, prolongée. La douleur survient au centre ou au bas de l'abdomen, sur les côtés ou même dans la région ano-rectale.

Causes de la douleur

La douleur peut être le symptôme de diverses maladies: diverticulose, colite ulcéreuse, maladie de Crohn et cancer. Les spasmes, les tensions nerveuses, l'inflammation, les dommages mécaniques - tout cela et bien plus encore provoque un inconfort. Mais certaines intestins ne peuvent pas toujours faire mal après avoir été vidés.

Pour identifier la cause fondamentale, le médecin attire l’attention sur les facteurs suivants qui ont précédé la douleur:

  • Existe-t-il une tendance à un inconfort sur certains produits? Si les intestins sont irrités par des aliments épicés, salés ou gras, le médecin peut suspecter la présence de maladies de l’estomac, du pancréas ou de la vésicule biliaire;
  • si le spasme est accompagné de nausée, vomissements, brûlures d'estomac, éructations, flatulences, diarrhée ou diarrhée;
  • s'il y a des difficultés avec les selles;
  • si le mucus ou le sang apparaît dans les selles. La présence de ce symptôme peut indiquer des hémorroïdes, des processus tumoraux, une hypertrophie de la prostate chez l'homme;
  • y a-t-il une grande quantité de picotements, d'irritations, de brûlures pendant ou après les toilettes dans le rectum;
  • exactement où se situe la douleur: dans l'anus ou au niveau des os du bassin.

Identifier la véritable cause de la douleur aidera un médecin qualifié. Si l'inconfort est associé à des problèmes intestinaux ou ano-rectaux, les patients se plaindront des symptômes suivants:

  • les matières fécales changent de couleur, d'odeur et de texture;
  • sensation de corps étranger dans les intestins;
  • des ballonnements;
  • écoulement de mucus, de pus et de sang;
  • perte de poids déraisonnable;
  • démangeaisons près de l'anus;
  • augmentation de la température;
  • faiblesse et fatigue.

Les hémorroïdes

Les hémorroïdes sont des varices hémorroïdaires. L'un des principaux symptômes des hémorroïdes est la douleur. Dans la plupart des cas, les bouffées de douleur sont longues et intenses, en particulier elles augmentent après la vidange.

Dans la région anorectale se trouve un grand nombre de récepteurs de la douleur, à cause desquels la douleur est prononcée. En raison de la douleur intense ressentie par les patients, on craint de vider les intestins, ce qui engendre le développement d'une constipation chronique, qui aggrave encore la situation.

Souvent, la douleur devient palpitante. L'intensification des éclairs de douleur peut provoquer un transit intestinal, de la toux et des éternuements. Parfois, il est même malade pour les patients de s’asseoir sur une chaise et de se déplacer. Cela affecte grandement la qualité de vie et l'état psychologique.

Les hémorroïdes peuvent être causées par la malnutrition, la constipation chronique, un mode de vie sédentaire, des efforts physiques intenses, la musculation, le travail en position debout, etc. Combattre la maladie devrait être une approche intégrée. Cela inclut non seulement la pharmacothérapie, mais également un changement de régime alimentaire et de mode de vie.

Fissure du rectum

Les larmes anales peuvent provoquer diverses maladies, notamment les hémorroïdes. La membrane muqueuse peut être endommagée après une constipation prolongée, lorsque les masses de selles ont une densité de calculs. Les fissures provoquent une douleur intense, des démangeaisons, des brûlures, perturbant le rythme de vie habituel.

L'épidémie de douleur survient après la vidange de l'intestin et persiste pendant un certain temps. Le patient est formé peur psychologique de l'acte de défécation. Les patients décrivent souvent la douleur dans les fissures rectales comme passant à travers un verre brisé. Dans certains cas, les larmes anales provoquent le développement de saignements rectaux.

Le processus aigu est éliminé par des méthodes complexes de contrôle: régime alimentaire, pharmacothérapie, physiothérapie et méthodes de médecine traditionnelle. Si nous parlons de l'évolution chronique de la maladie, alors le traitement conservateur sera impuissant, dans ce cas des méthodes chirurgicales sont utilisées.

Helminthiase

La maladie parasitaire se caractérise par l'apparition des symptômes suivants:

  • démangeaisons de l'anus;
  • douleur dans les intestins;
  • peeling de la peau;
  • des nausées;
  • baver;
  • faiblesse et somnolence;
  • la diarrhée;
  • flatulences;
  • augmentation de l'appétit sur le fond de la perte de poids.

Colite ulcéreuse

La colite ulcéreuse est une maladie inflammatoire du rectum et du côlon dans laquelle se développent des modifications ulcéreuses et destructrices de la membrane muqueuse. La maladie est caractérisée par un cours chronique.

Les spécialistes ont présenté diverses théories concernant les raisons du développement de la colite ulcéreuse: neurogène, enzymatique, allergique, infectieuse, immunitaire, génétique. La maladie se manifeste par des douleurs abdominales, une décharge de sang lors des selles et une violation des intestins.

Une explosion douloureuse acquiert un caractère collatéral constant, le plus souvent avec une localisation dans le bas-ventre gauche. La douleur s'intensifie avant l'acte de défécation et disparaît après les selles.

Le traitement implique principalement la fourniture de repos physique et mental. La conformité alimentaire est extrêmement importante. La lutte contre la colite ulcéreuse implique également l'utilisation de médicaments, la détoxification du corps et, dans les cas graves, ainsi que l'intervention chirurgicale.

La maladie de Crohn

La maladie de Crohn est une maladie inflammatoire chronique du tube digestif, dans laquelle presque toutes les parties du tractus gastro-intestinal peuvent être touchées. Les experts identifient le rôle du facteur héréditaire dans la survenue de la maladie.

La théorie infectieuse et immunologique est également avancée. Contrairement à la colite ulcéreuse, la maladie de Crohn affecte les couches profondes de la membrane muqueuse. Dans certains cas, la douleur est de nature modérée et, dans certains cas, elle provoque des crampes aiguës.

Souvent, une poussée douloureuse s'accompagne de ballonnements et d'une sensation de lourdeur dans le côté droit. Pour cette raison, les patients confondent souvent la maladie de Crohn avec une appendicite aiguë. La nausée, les vomissements et la diarrhée peuvent aggraver la situation.

En raison de l’intoxication du corps et de la réduction des forces de protection, les symptômes généraux de la maladie apparaissent:

  • la faiblesse;
  • malaise général;
  • des frissons et de la fièvre;
  • sentiment constant de fatigue;
  • hyperthermie ondulante;
  • l'anémie;
  • problèmes avec le système de coagulation du sang.

Pour soulager une réaction inflammatoire, les experts prescrivent des corticostéroïdes. Dans le processus aigu ne peut pas faire sans traitement antibiotique. En règle générale, la préférence est donnée aux antibiotiques à large spectre.

Douleur chez les femmes enceintes

Le bas-ventre pendant la grossesse peut être malade pour des raisons physiologiques et pathologiques. Pourquoi une douleur au bas-ventre après une selle? Parlons d’abord des facteurs provocants liés à la physiologie:

  • changements hormonaux. La progestérone - une hormone responsable du déroulement normal de la grossesse, entraîne une augmentation de la circulation sanguine dans les organes génitaux et la prolifération des vaisseaux sanguins. Cela peut provoquer l'apparition de douleur d'une nature pleurante ou pulsante. De tels éclats de douleur peuvent survenir par intermittence;
  • la croissance intensive de l'utérus entraîne la tension des ligaments utérins. En règle générale, les femmes sont gênées par des douleurs dues à la traction et à la couture qui sont aggravées par un effort physique ou un changement brusque de position;
  • le mouvement de l'enfant peut provoquer des douleurs fulgurantes, qui s'accompagnent de l'apparition de l'envie d'aller aux toilettes pour petits et grands;
  • contractions d’entraînement avant l’accouchement, qui commencent après la trentième semaine de grossesse. Dans ce cas, la douleur passe, puis réapparaît.

Cependant, dans certains cas, la douleur dans les intestins peut être un symptôme dangereux nécessitant une assistance immédiate. Considérez les causes de la douleur pathologique:

  • grossesse extra-utérine;
  • la menace d'interruption de grossesse;
  • décollement prématuré du placenta;
  • intoxication;
  • appendicite aiguë;
  • gastrite aiguë - inflammation de l'estomac;
  • syndrome du côlon irritable;
  • cholécystite;
  • pancréatite aiguë;
  • maladies du système urinaire, en particulier la cystite.

Comment réagir au syndrome?

Parlons des caractéristiques du secourisme. Ceci s'applique aux cas où une poussée douloureuse est apparue pour la première fois et a un caractère subtil et court. Si vous êtes sûr à cent pour cent que la douleur est localisée dans l'intestin, prenez une position confortable et allongez-vous pendant une demi-heure.

Vous pouvez également prendre un antispasmodique. Si la douleur est accompagnée d'une distension abdominale, prenez un agent adsorbant et effectuez un auto-massage de l'abdomen une heure après le décès. La première chose que vous devez analyser ce que vous mangez Préparez vous-même un tableau de produits utiles et nocifs.

Pour normaliser la motilité intestinale, il est nécessaire de normaliser la nutrition. Votre régime devrait être assez de fibres. Utilisez 1,5 à 2 litres d'eau naturelle par jour. L'exercice modéré aidera à restaurer le péristaltisme, en particulier lors des exercices abdominaux.

Si les symptômes suivants apparaissent, il est impératif de consulter un médecin:

  • il n'y avait pas de problèmes d'intestin auparavant, mais récemment, il y a eu des douleurs sévères et une rétention des selles;
  • alternance de diarrhée et de diarrhée;
  • fréquente fausse envie de déféquer;
  • la douleur est localisée à droite et à gauche;
  • des spasmes et des éclats de douleur apparaissent quel que soit le repas;
  • la présence de sang dans les matières fécales;
  • perte de poids.

La douleur dans les intestins après une selle est un signal au corps à propos d'une violation qui s'y produit. Le plus souvent, le symptôme indique une maladie de la région ano-rectale ou de l'intestin lui-même. Parfois, l’inconfort est une conséquence de l’ajustement hormonal chez la femme enceinte, de maladies du système urinaire ou même de processus néoplasiques.

Quoi qu'il en soit, il est extrêmement important de consulter un spécialiste en cas d’apparition d’une douleur. Un médecin expérimenté vous aidera à déterminer la cause exacte de votre maladie et vous prescrira le schéma de traitement approprié à l'aide du diagnostic.

La nutrition est un rôle important dans le processus de traitement. Une alimentation équilibrée ainsi qu'un apport hydrique suffisant aideront à éviter bon nombre des problèmes qui entraînent des douleurs intestinales. Prenez soin de votre santé aujourd'hui, et il vous en remerciera demain!

Découvrez pourquoi après avoir vidé l'intestin fait mal au bas-ventre?

L'étape finale de la digestion et de l'absorption des nutriments a lieu dans l'intestin. Cet organe est constamment en mouvement, ce qui vous permet de déplacer la masse de déchets vers l'anus.

La défécation est un processus naturel d'élimination de tout excès du corps. Il ne devrait pas être accompagné de douleur ou d'autres symptômes désagréables.

Raisons

Au moment du transit intestinal, un spasme des muscles lisses se produit, ce qui permet d'expulser les matières fécales. En cas de processus congestif ou d'inflammation, ce processus peut être douloureux. Les causes les plus courantes d'inconfort et de douleur après avoir été aux toilettes sont les suivantes:

  • assise prolongée sur une surface dure, ce qui provoque une perturbation des processus métaboliques dans la partie inférieure de l'intestin;
  • inflammation du système génito-urinaire;
  • les fissures anales, qui servent de porte ouverte à divers virus et bactéries pouvant provoquer un processus inflammatoire;
  • mode de vie sédentaire et obésité;
  • régime alimentaire malsain, composé d'aliments grossiers;
  • manque d'eau dans le corps, ce qui complique le processus de digestion et d'assimilation des aliments;
  • manque d'activité physique, avec pour résultat que les muscles lisses perdent leur tonus.

Certaines maladies sous forme chronique peuvent également contribuer à l'apparition de douleurs après un acte de défécation du segment inférieur de l'abdomen. Arrêtons-nous sur ces raisons plus en détail.

Les maladies les plus courantes

Cette catégorie comprend les processus inflammatoires, ainsi que les néoplasmes, qui, lorsqu'un spasme intestinal provoque des sensations douloureuses.

Appendicite

Cette maladie est marquée par la présence d'une inflammation dans l'annexe du caecum. L'appendicite est plus fréquente chez les personnes souffrant de constipation persistante en violation de la motilité intestinale. Cette maladie est très insidieuse, car elle peut pendant longtemps être déguisée en autres pathologies sans se poser. Mais à un moment précis, lorsque le processus inflammatoire atteint son apogée, l'appendice au moindre mouvement d'une personne peut se rompre et tout son contenu se propage le long des organes de la cavité abdominale. Cette condition est extrêmement dangereuse car elle provoque un processus inflammatoire important dont le traitement sera compliqué.

Les phases initiales de l'appendicite peuvent être accompagnées de douleurs aiguës et spastiques apparaissant après les selles. Le mécanisme d'augmentation de la douleur est simple: l'intestin est réduit et l'impulsion est transmise par les cellules nerveuses, atteignant ainsi le processus.

La douleur est localisée dans la zone située sous le nombril, du côté droit. Peut être accompagné de symptômes supplémentaires, notamment:

  • des nausées;
  • diarrhée sévère;
  • spasme de tout l'abdomen, mouvement glaçant;
  • impuretés du sang dans les matières fécales;
  • fièvre et frissons.

Si ces symptômes apparaissent, vous devriez demander l'aide d'un spécialiste, même si la douleur s'est dissipée après un certain temps. En guise de diagnostic, le sang, l'urine et les matières fécales sont examinés afin de détecter la présence d'un processus inflammatoire, d'une zone douloureuse palpable et d'examiner également les organes internes à l'aide d'une échographie.

Le traitement de l'appendicite (même s'il ne s'agit pas d'une forme aiguë) est chirurgical.

Inflammation de la muqueuse intestinale

Cette maladie est de nature collective, car elle inclut plusieurs raisons qui ont provoqué le processus inflammatoire:

  1. La défaite des vers - des parasites qui pénètrent dans le corps de l'extérieur se déposent sur la muqueuse intestinale, ce qui porte atteinte à son intégrité et libère un grand nombre de toxines.
  2. Infections causées par E. coli, virus, salmonelles.
  3. Dysbactériose causée par un déséquilibre entre les "bonnes" et les "mauvaises" bactéries.
  4. Absence d'un régime alimentaire normal, dans lequel prédominent les aliments gras et frits sans légumes, fruits et produits laitiers.
  5. Athérosclérose des vaisseaux intestinaux, dans laquelle son péristaltisme normal est perturbé.
  6. Maladie de Crohn et autres maladies auto-immunes dans lesquelles l'organisme produit activement des anticorps dirigés contre ses propres cellules de la muqueuse intestinale, en les percevant comme étrangères.

La douleur peut être sourde, aiguë et spasmodique, en fonction de la cause. Il apparaît à la fois après la toilette et pendant le processus lui-même. Accompagné de symptômes tels que:

  • constipation fréquente, qui sont remplacées par une diarrhée prolongée;
  • l'apparition dans les selles de caillots sanglants;
  • des nausées et des vomissements;
  • manque d'appétit;
  • perte de poids soudaine;
  • fièvre

Le diagnostic repose sur l'évaluation des signes externes, ainsi que sur l'examen initial de l'urine, du sang et des selles. L'accent est mis sur les résultats des ultrasons, qui montrent où se situe exactement le processus inflammatoire. La recherche la plus efficace est une coloscopie, lorsqu'une sonde est insérée dans l'intestin, reflétant le véritable état de la membrane muqueuse.

Le traitement est choisi individuellement, en tenant compte de la cause de la maladie. Un aspect clé est l’antibiothérapie, qui détruira les agents pathogènes. De plus, il est important de combler l'équilibre en bactéries bénéfiques, pour lesquelles des probiotiques et des lactobacilles sont utilisés.

Cancer de l'intestin

Cette maladie dangereuse, déterminée par la présence d'une tumeur maligne, se développe en raison de la dégénérescence des cellules glandulaires. Il est difficile de déterminer pourquoi ce processus est en train de se produire, mais un mode de vie sédentaire, un régime alimentaire malsain et un manque d'activité physique sont distingués des facteurs d'élimination. Le caractère insidieux de la maladie réside dans le fait que ses premiers signes ressemblent beaucoup à ceux de la dysbiose, qui ne met pas la vie en danger. La forme latente de la maladie peut persister pendant des années, provoquant une douleur intense uniquement avec la progression de la croissance tumorale.

La douleur est sourde, douloureuse, compressive, parfois spastique. Manifesté comme une réponse au stimulus, qui est dans ce cas une tumeur. Lorsque le spasme de l'intestin marqué une difficulté marquée à passer les masses, ce qui a augmenté la pression et irrite les parois de la tumeur.

Les douleurs abdominales pendant et après les selles peuvent être accompagnées de symptômes tels que:

  • constipation fréquente et absence de selles pendant plus de 4-5 jours;
  • augmentation de la température;
  • perte de poids nette;
  • sensation de corps étranger dans l'abdomen au-dessous du nombril, qui se fait le plus sentir à la palpation;
  • perte de force et manque d'appétit.

Le patient nécessite un examen complet, qui comprend des analyses d'urine, de sang et de selles. Également recourir à l'échographie et à la coloscopie, ce qui aidera à déterminer la présence de tumeurs, sa structure, son degré de progression. Si nécessaire, la visualisation de petites tumeurs peut recourir à la radiographie.

Maladies chez les hommes

Étant donné que les hommes ont plus d'endurance et qu'ils tolèrent la douleur et évitent de consulter un médecin, les facteurs suivants ont une incidence directe sur la santé des hommes.

Inflammation de la prostate

Étant donné que la prostate est située à proximité immédiate de la paroi arrière de l'intestin, toute modification pathologique de sa structure provoque une douleur dans l'intestin même. La maladie la plus courante est la prostatite, qui est déterminée par la présence d’un processus inflammatoire déclenché par la présence d’une microflore pathogène: ureaplasma, gonocoque, E. coli, chlamydia.

La douleur est aiguë, spastique, aggravée par la vidange de la vessie et des intestins. Peut être accompagné de symptômes supplémentaires:

  • mictions fréquentes;
  • diminution du désir sexuel;
  • changement dans la nature de la douleur pendant l'érection;
  • manque d'orgasme;
  • fièvre.

La douleur est localisée dans le bas de l'abdomen, mais peut irradier vers le périnée et le sacrum, ainsi que pour donner à la cuisse. En cas d'évolution chronique, la douleur est moins intense, mais se manifeste beaucoup plus souvent. Une forme aiguë est plus facile à soigner, mais ses symptômes sont beaucoup plus lumineux.

Le traitement consiste à soulager la douleur et à réduire le processus inflammatoire dans la prostate. Pour cette vasodilatateurs et antispasmodiques largement utilisés, qui sont combinés avec des agents antibactériens.

Les hémorroïdes

Ce problème délicat est le plus souvent visité par la population masculine, en particulier par les personnes assises de manière prolongée: camionneurs, programmeurs, employés de bureau et employés de banque, machinistes. Avec une position assise prolongée sur une surface plane, le plancher pelvien est soumis à une pression accrue. Des processus stagnants se forment dans l'intestin, du fait que le flux sanguin naturel ralentit, ce qui réduit le taux des processus métaboliques. Si vous ajoutez à cela le manque de nutrition, l'obésité et le problème des vaisseaux, le tableau clinique des hémorroïdes ne sera pas long à attendre.

C'est externe et interne. Dans le premier cas, les nœuds sont situés à l'anus, dans le second, directement dans l'intestin.

La douleur est vive et serrante. Remplacé par une douleur douloureuse qui survient immédiatement après le processus de défécation. Peut être complété par des symptômes tels que:

  • brûlure dans la région anale;
  • saignements après les selles;
  • mucus dans les matières fécales;
  • ça fait mal de s'asseoir et de faire des mouvements brusques.

Pour le diagnostic par coloscopie, placer la sonde dans le rectum et examiner la présence d'hémorroïdes. La procédure est extrêmement douloureuse, elle est donc réalisée sous anesthésie locale. En présence de sites compactés et hémorragiques, ils sont réséqués. Dans le cas où la résection n'est pas nécessaire, un traitement est prescrit au patient:

  • suppositoires rectaux qui ont un effet anti-inflammatoire, résorbable et analgésique;
  • médicaments qui améliorent la circulation sanguine;
  • veinotonique, renforçant les parois des vaisseaux sanguins.

Maladies chez les femmes

Les processus inflammatoires du système de reproduction chez la femme peuvent également être essentiels lorsque des douleurs abdominales spontanées apparaissent après la défécation. Ce facteur peut servir de symptôme et de raison pour demander l'aide d'un spécialiste.

Inflammation des ovaires et de l'utérus

En présence de microflore pathogène, un processus inflammatoire se forme dans les ovaires, dans lequel les trompes de Fallope et l'utérus peuvent être impliqués. Les raisons de cette masse:

  • les rapports sexuels non protégés, dans lesquels la microflore pathogène pénètre dans le vagin;
  • manque d'hygiène appropriée des organes génitaux;
  • réduction de l'immunité locale pendant l'hypothermie;
  • interventions chirurgicales fréquentes sous forme d'avortements;
  • changement fréquent de partenaires sexuels.

La douleur peut être sourde, aiguë, spasmodique et douloureuse. Dépend du degré de progression de l'inflammation, ainsi que du lieu de sa localisation. Renforce au moment de la tension des muscles de la cavité abdominale, y compris après la défécation. Accompagné de symptômes supplémentaires:

  • pertes vaginales désagréables;
  • douleur pendant les rapports sexuels;
  • manque de désir sexuel pour un partenaire;
  • échec du cycle menstruel.

Le diagnostic consiste à identifier les causes profondes pour lesquelles utiliser des méthodes telles que:

  • examen sur la chaire gynécologique;
  • recherche de frottis sur la flore;
  • Échographie des organes génitaux;
  • colposcopie;
  • un test sanguin pour les infections sexuellement transmissibles.

Le traitement utilise une thérapie antivirale, antifongique et antibactérienne, en tenant compte des caractéristiques de l'agent pathogène.

Processus d'adhésion

Les adhérences sont les tissus qui se développent activement à la suite de la réponse défensive du corps, nécessaire pour protéger les cellules et les tissus sains. Une plaque de fibrine se forme sur le péritoine, qui fusionne progressivement les tissus. Ce processus de protection empêche la propagation du processus inflammatoire vers d'autres cellules saines, mais il est dangereux car il est capable d'épisser les organes abdominaux entre eux, en modifiant leur position anatomique correcte. De plus, les composés de fibrine recouvrent progressivement le collagène, ce qui rend l'épi plus durable et non moins dangereux.

Les adhérences sont localisées principalement là où le processus inflammatoire prend beaucoup de temps. Mais le plus souvent, ils apparaissent dans l'utérus.

Accompagné de symptômes tels que:

  • violation du cycle menstruel;
  • écoulement vaginal brun;
  • gain de poids.

L'imagerie par ultrasons est utilisée pour le diagnostic, mais l'IRM peut être nécessaire pour un examen plus précis.

Endométriose

La couche interne de l'utérus est tapissée d'endomètre, dont les cellules peuvent se développer en dehors de l'organe reproducteur, provoquant le développement de l'endométriose. Ce processus pathologique aux stades initiaux est asymptomatique, mais conduit également à des conséquences irréversibles, notamment la stérilité.

L'endométriose peut provoquer des douleurs spasmodiques similaires aux douleurs menstruelles, localisées dans le bas de l'abdomen. La douleur augmente avec la musculation, la course à pied et les selles. Peut être accompagné de symptômes tels que:

  • l'aménorrhée;
  • infertilité;
  • décoloration de la grossesse dans les premiers stades.

La pathologie est diagnostiquée par échographie intravaginale.

Tumeurs malignes des organes génitaux

Étant donné que l'utérus se trouve à proximité de l'intestin, les néoplasmes situés à l'extérieur peuvent exercer une pression accrue sur les parois intestinales, affectant ainsi son péristaltisme. La capacité des tumeurs malignes à la croissance rapide et au développement de métastases provoque une douleur intense dans le bas de l'abdomen, pouvant survenir après la défécation.

La tumeur est visualisée sur des ultrasons et des radiographies. Le traitement vise à la résection des tissus affectés et à empêcher le développement de métastases.

Dans quel cas immédiatement chez le médecin?

Certains patients sont capables de supporter la douleur pendant longtemps ou de l'étouffer avec des analgésiques puissants. Le diagnostic différé est strictement interdit dans les cas où:

  1. Le sang est présent dans les masses fécales, du riche bordeaux à l'écarlate.
  2. La douleur spasmodique dans l'abdomen devient permanente.
  3. Démangeaisons et brûlures dans la région de l'anus.
  4. Il y a un sentiment de surpeuplement dans les intestins.
  5. Signes d'intoxication et de déshydratation.

Premiers secours

Si vous ressentez une douleur intense, appelez une ambulance ou demandez l'aide d'un spécialiste. Il est strictement interdit de prendre des médicaments sans que le médecin sache qui pourrait brouiller le tableau clinique de la maladie.

Prévention

Le traitement de la douleur, lorsque les selles deviennent un problème réel, est une tâche plutôt compliquée et coûteuse. Par conséquent, il est plus facile de prévenir le développement de la douleur avant et après les selles, grâce à des mesures préventives:

  1. Mener une vie active, réduire le temps nécessaire pour s'asseoir au même endroit.
  2. Ajustez la nutrition en éliminant les aliments nocifs et l'alcool.
  3. Évitez les surtensions physiques.

Les observer peut réduire le risque de situations dans lesquelles l’abdomen souffre et gémit après avoir vidé dix fois l’intestin.

Ainsi, le malaise à l'estomac causé par l'acte de défécation peut avoir de nombreuses raisons. Le plus souvent, les femmes sont confrontées au problème, mais chez les hommes, les symptômes sont plus aigus. Si vous avez mal au bas-ventre chaque fois que vous allez à la selle, il n'est pas recommandé de retarder le diagnostic et le traitement. Ces symptômes peuvent indiquer la présence de maladies dangereuses, notamment en oncologie.

Ajouter un commentaire Annuler la réponse

Ce site utilise Akismet pour lutter contre le spam. Découvrez comment vos données de commentaire sont traitées.

Douleur dans l'intestin après la vidange, causes, traitement

Les sensations douloureuses dans l'intestin n'indiquent pas toujours une maladie spécifique. Parfois, une sensation de malaise dans l'intestin est une conséquence de la prise de certains médicaments, d'un régime alimentaire long et d'un régime alimentaire malsain. Il est important de faire attention à la nature de la douleur. Couper, tirer, émoussé, tranchant et continu sont particulièrement dangereux. Vous devez immédiatement alerter la douleur qui survient après une selle. Qu'est-ce qu'elle provoque? Comment s'en débarrasser? A quel point la douleur est-elle dangereuse?

Raisons

Le syndrome de la douleur est observé dans le cas de la compression des nerfs, des spasmes, il peut être déclenché par des raisons mécaniques, végétatives. Souvent, la douleur après la vidange est une conséquence du processus inflammatoire dans l'intestin. Parfois, une gêne survient en cas de défaite de la muqueuse intestinale. Dans ce cas, le médecin pose le diagnostic suivant: colite ulcéreuse, helminthiases, tumeur, polypes.

Pour faciliter le diagnostic de la cause de la douleur, vous devez faire attention à l'endroit où il y a une gêne après la défécation:

  • Spasme autour du nombril - indique des helminthiases.
  • Un spasme à droite, qui donne à l'aine, la jambe est le premier signe d'appendicite aiguë.
  • Douleurs renversées sur tout l'abdomen peuvent indiquer une intoxication alimentaire, une entérite.
  • Douleurs tirantes dans le bas de l'abdomen, l'anus, les fentes dans le rectum, les hémorroïdes.

Attention! Il est important de distinguer la douleur dans les intestins de l'inconfort des organes du système reproducteur et urinaire.

Chez la femme, la douleur à gauche est le premier signe d'inflammation des ovaires, d'endométriose, d'adhérences.

Si vous avez récemment accouché, la douleur pendant la vidange peut être une conséquence des dommages aux ligaments pendant le travail. Chez la femme également, ce symptôme déplaisant apparaît pendant les règles. La douleur dans les intestins indique parfois une endométriose. En règle générale, la pathologie est caractéristique de l'âge de procréer.

Comment bien réagir aux spasmes intestinaux?

Si vous êtes sûr à 100% que la douleur est localisée dans l'intestin et que l'inconfort n'est pas intense, vous devez:

  • Buvez antispasmodique - Baralgin, Papaverine, No-shpu.
  • Prenez une position confortable, allongez-vous dessus pendant environ 30 minutes.

De plus, pour se débarrasser de la gêne intestinale après la vidange, il est nécessaire de prendre les mesures urgentes suivantes:

  • Rappelez-vous le dernier acte de défécation.
  • Avez-vous vidé vos entrailles pendant une semaine maintenant? Prendre de manière urgente un laxatif.
  • Faire un massage de la taille, de l'abdomen. Attention! Exécutez cela doit être dans le sens des aiguilles d'une montre. Avec cette procédure, vous vous débarrasserez du gaz et de la stagnation.
  • Enflure gênante? Vous devez prendre du charbon actif, Smektu ou Enterosgel.
  • Souvent préoccupé par la douleur dans les intestins? Au cours de la journée, buvez au moins un verre d'eau. De cette façon, vous normalisez la motilité, éliminez la constipation.

Ne buvez que de l'eau, pas de compote, café, thé. Nettoyer rapidement les intestins peut être de l'eau bouillie froide. Essayez de boire le remède l'estomac vide, sinon des crampes peuvent apparaître dans le bas de l'abdomen. Pour les prévenir, vous devez suivre ces recommandations:

  • Mangez bien.
  • Exercice, il est particulièrement important d’exercer des exercices sur la presse afin de pouvoir rétablir rapidement le péristaltisme.

Le spasme et la douleur ont diminué? Répondez à l'enquête:

  • Prenez une analyse des selles pour les vers.
  • Faire un coprogramme afin de détecter en temps voulu les défauts de digestion.
  • Ne refusez pas l'analyse bactériologique, qui pourrait indiquer une dysbiose.

Une fois que vous avez tous les résultats du test entre vos mains, il est nécessaire de procéder à une échographie supplémentaire.

Quand ai-je besoin de voir un médecin en urgence?

  • Auparavant, il n'y avait aucun problème à vider le côlon, mais récemment, on commençait à s'inquiéter de constipation fréquente et de douleurs intestinales.
  • La diarrhée a commencé à alterner avec la constipation.
  • L'intestin fait mal à gauche, à droite.
  • Des sensations douloureuses, des spasmes apparaissent, que vous mangiez ou non.
  • Du sang est observé dans les selles.
  • Fortement commencé à perdre du poids.

Tous ces symptômes peuvent indiquer une maladie mortelle, il est donc important de suivre un traitement rapidement.

Cours de thérapie

Souvent, la douleur après une selle est une conséquence du syndrome du côlon irritable. Dans ce cas, un spasme apparaît dans la partie inférieure de l'abdomen et à gauche, des sueurs froides peuvent apparaître sur la peau.

Il est à noter que lorsque le syndrome est très fort, il commence à donner à la région lombaire, tout se termine par une diarrhée sévère. Seul un médecin peut traiter le syndrome du côlon irritable. Les troubles digestifs chroniques peuvent être provoqués par diverses causes, notamment le stress, une mauvaise écologie et la malnutrition.

Pour vous débarrasser du syndrome, vous avez besoin d'une thérapie complexe:

  • Prendre des médicaments.
  • Inclure des compléments alimentaires dans votre menu.
  • Nécessite une relaxation psychologique.
  • Restez au régime avec de la cellulose, une quantité accrue de pectine.

Avec l'aide d'une thérapie complexe, vous vous débarrasserez complètement de la douleur abdominale après la vidange, car il existe très peu d'un régime, prenant des analgésiques ou se nettoyant. Ici, vous devez aborder sérieusement ce problème.

Prévention

Voulez-vous avoir des problèmes intestinaux? Tout d’abord, analysez soigneusement ce que vous mangez. Faites une table de produits nocifs et utiles. Donner la préférence, seulement utile, des produits nocifs devrait être jetée.

Afin de prévenir l'apparition soudaine de douleur, n'oubliez pas de passer parfois tous les tests, de passer une échographie. Souvent, l'inconfort dans les intestins est une conséquence des vers. Particulièrement dangereux quand ils commencent à proliférer activement. Dans ce cas, tous les six mois, vous devez prendre le médicament Dekaris, avec son aide, vous pouvez rapidement détruire les parasites.

Rappelez-vous, la douleur dans les intestins après un acte de défécation apparaît pour une raison. Il n'est pas nécessaire de noyer ses analgésiques, il vaut mieux être traité une fois et efficacement que de boire constamment beaucoup de drogues. Surveillez attentivement votre santé!

Douleur dans le rectum après les selles

Maladies impliquant une violation de l'acte de vider l'intestin - un sujet très délicat pour les hommes et les femmes. Habituellement, ces maladies sont causées par des processus pathologiques localisés dans le rectum, la prostate, la vessie ou les organes du système reproducteur féminin. La présence de douleur après une défécation peut être due à diverses causes.

La vidange douloureuse est un signe que vous devez écouter votre corps et commencer un examen afin d’exclure les pathologies organiques. La détection rapide du facteur étiologique permettra un traitement adéquat. Si, après une selle, vous avez mal au bas-ventre, vous ne devez pas attendre, soyez effrayé et timide et prenez immédiatement rendez-vous avec un chirurgien ou un coloproctologue.

La physiologie du processus et les causes de la douleur

La défécation est le processus final de digestion des aliments chez l'homme. La nourriture consommée, mélangée au suc digestif dans la lumière de l'estomac, va plus loin dans l'intestin et se divise en particules composites plus simples. Ils sont absorbés par le bord villeux des entérocytes - les cellules de l'intestin grêle.

Les résidus non absorbés en transit peuvent atteindre la muqueuse du colon. Ici, des masses fécales se forment. Le fluide est réabsorbé. La microflore intestinale résiduelle agit sur les restes. En raison de la stercobiline, des selles colorées sont obtenues.

L'acte de défécation lui-même est réalisé avec la participation de l'action du cortex cérébral. C'est-à-dire qu'il s'agit d'une action réflexe complexe qu'une personne peut contrôler. Dans le rectum distal, il y a un sphincter et des fibres musculaires qui réalisent ensemble l'acte de défécation ou la rétention de matières fécales.

Facteurs de douleur

Dans la dernière étape, des conditions pathologiques peuvent survenir, conduisant à des selles douloureuses. Ceux-ci incluent la colite - les maladies inflammatoires du côlon. Les plus redoutables d'entre eux sont la maladie de Crohn et la colite ulcéreuse.

Le chyme intestinal passe dans le tractus gastro-intestinal par le péristaltisme - des contractions en forme de vague du tube digestif. Et à ce stade, il peut y avoir des violations. Il y a généralement une constipation atonique.

Après une selle, une hémorroïde enflammée ou thrombosée ou une fissure anale peut être douloureuse après une selle. Cela viole l'intégrité de la membrane muqueuse du rectum.

En raison de l'utilisation fréquente de suppositoires rectaux avec un composant analgésique non stéroïdien, l'incidence de l'érosion de l'organe décrit augmente.

Le rectum est situé près de la vessie, de l'urètre et de la prostate chez l'homme, tandis que chez la femme, cet organe est situé près de l'utérus. Par conséquent, la maladie (y compris la tumeur) des organes et systèmes énumérés peut devenir la cause du syndrome douloureux survenant après la défécation.

Maladies du rectum

La cause de l’inconfort et de la douleur après la vidange de l’intestin peut être une inflammation ou une thrombose des hémorroïdes. Les veines hémorroïdaires sont situées dans la sous-muqueuse rectale. En présence d'une tendance à la constipation, à la faiblesse des structures du tissu conjonctif et à d'autres facteurs prédisposants, ils se dilatent et se déforment. Les murs deviennent tendus. À l'intérieur de la circulation sanguine est perturbée, des conditions préalables à la survenue d'une stase et d'une thrombose sont formées.

Les hémorroïdes tombent souvent et pendent lorsque vous avez une selle du canal anal. Les hémorroïdes aiguës ou l'exacerbation d'un processus chronique s'accompagnent de douleurs aiguës pendant ou après les selles. Quelle est la raison?

La surface du tissu du sphincter anal est très sensible. Ce n'est pas surprenant, car la muqueuse et les fibres musculaires de cette région possèdent une innervation et un apport sanguin très riches. Par conséquent, l'inflammation en elle-même provoque des douleurs. Et le traumatisme de la surface ulcérée des nœuds avec des masses fécales donne une impulsion supplémentaire. Spasmes réflexes du sphincter anal augmentant encore la douleur.

Les mêmes liens pathogéniques ont une fissure anale. La couverture épithéliale de la membrane muqueuse du rectum est très sensible. Avec une constipation prolongée, une augmentation de la pression intra-abdominale et des relations anales techniquement incorrectes, des anomalies apparaissent. Ils ont des bords tranchants, exposant la muqueuse de la membrane muqueuse.

Ces défauts guérissent durement, car le contact avec les matières fécales se produit constamment. Il provoque un traumatisme et une macération des fissures et des tissus voisins. Cela conduit au fait que dans le bas-ventre, plus près du périnée, il y a une sensation douloureuse après la défécation. Elle peut être accompagnée de brûlures, ainsi que de gouttelettes de sang à la surface des selles, du papier hygiénique et des sous-vêtements.

Les néoplasmes de la région décrite peuvent également être douloureux, en particulier s'ils sont situés près du sphincter, où l'innervation est particulièrement développée. La douleur peut être accompagnée par l'apparition de sang ou de mucus lors des selles.

La douleur après un acte de défécation accompagne souvent une maladie telle qu'un abcès du rectum. Ceci est un foyer limité d'inflammation purulente. En plus de la douleur insupportable, qui est sévèrement soulagée par les analgésiques, une hyperthermie sévère apparaît - une augmentation de la température corporelle en nombre fébrile. Les symptômes d'intoxication augmentent. L'examen rectal est déterminé par l'infiltration, la douleur à la palpation.

Environ la même situation est typique pour le développement de la paraproctite. Alors seulement, la douleur sera plus diffuse. Dans les dernières étapes, elle sera dérangée quel que soit l'acte de défécation, parfois seul.

Qui demander de l'aide

Pour déterminer la cause du symptôme, il est nécessaire de prendre rendez-vous avec le chirurgien. Pour les femmes, la première instance peut être un gynécologue. Après tout, la douleur après une selle peut être causée non seulement par la pathologie de l'intestin, mais également par des maladies telles que:

  • l'endométriose;
  • fibromes utérins;
  • tumeurs et gros kystes ovariens;
  • exacerbation de la salpingoophorite;
  • grossesse extra-utérine.

Le chirurgien en phase de consultation externe collecte les plaintes, l’histoire. Ensuite, un examen de l'anus est nécessaire. L'examen rectal numérique permettra de différencier de nombreuses pathologies possibles. La présence de douleur intense et de signes d'inflammation - une raison d'hospitalisation.

Vous pouvez également effectuer une anoscopie, une rectoromanoscopie, en utilisant les outils et l'optique nécessaires.

L'échographie et la tomographie sont largement utilisées. Les femmes subissent une échographie des organes pelviens pour exclure les tumeurs, l'endométriose, les myomes et d'autres maladies pouvant être une cause potentielle de douleur après un transit intestinal.

La plupart des maladies anales sont traitées avec des pommades (Proktoglivinol, Proktosedil), des suppositoires rectaux ou des suppositoires (Relief, Anuzol, suppositoires de l'anesthésine). Lors de la détection d'hémorroïdes, il est courant d'utiliser des médicaments phlébotoniques (Phlebodia, Detralex, Flebaven) pendant la période d'exacerbation décroissante. Le traitement est engagé proctologue ou coloproctologue.

Causes de la douleur dans les selles et les méthodes de traitement

La douleur lors de la défécation est le plus souvent un symptôme de pathologie, qui indique des problèmes d'intestins ou d'autres organes à proximité. Quand il est douloureux de se vider pendant la vidange, le sphincter se blesse avant ou après une selle, des brûlures à l'anus et des troubles des selles, cela suggère que vous devez immédiatement rechercher la cause de ces phénomènes et commencer à guérir les maladies.

Quelle est la douleur?

La douleur peut apparaître immédiatement avant le passage des selles, au cours de celui-ci (surtout si des tentatives sérieuses sont nécessaires pour vider l'intestin), immédiatement après l'acte de vider l'intestin.

La défécation douloureuse chez les femmes et les hommes peut être:

  • aigu - le plus souvent observé au cours du processus même;
  • terne, douloureux - se manifeste généralement après une selle et peut être administré aux organes voisins;
  • piercing - est souvent ressenti dans l'intestin avant les selles, et à mesure qu'il approche, il devient aigu;
  • pointu - apparaît spontanément et disparaît rapidement;
  • couper - se produit très rarement et accompagne le plus souvent l'acte de défécation;
  • forte - il est presque impossible de supporter une telle douleur; il est donc difficile pour une personne de marcher même parfois, car la douleur est ressentie lorsque vous marchez, êtes assis ou couché et ne s'affaisse pas longtemps, si souvent que le rectum est douloureux;
  • faible - une telle douleur poursuit habituellement une personne à tout moment de la journée, peut s’intensifier un peu après avoir été vidée.

Raisons

Les causes de la douleur lors des selles sont assez larges.

Fissures anus

La douleur apparaît brusquement lors d'une tentative de vider les intestins. Souvent, les selles sortent avec beaucoup de difficulté et contiennent du mucus et du sang. En raison d'une douleur intense aux intestins, les patients provoquent souvent une constipation inconsciemment.

Tumeur du rectum

La douleur se manifestera immédiatement avant la vidange, lorsque l'enflure atteindra les matières fécales. Des sensations sont ressenties dans les intestins; si la tumeur est endommagée, les selles en sortent avec du sang.

Mensuel

Pendant la menstruation, les femmes peuvent ressentir de la douleur lorsqu'elles essaient de se vider les intestins. Il peut y avoir une sensation de brûlure dans la région de l'anus, les selles ressortent normalement sans sang.

Il y a aussi une lourdeur dans l'abdomen et une faiblesse, mais tous ces symptômes disparaissent rapidement et n'affectent pas l'état de santé, car ils ne sont pas causés par une pathologie, mais par l'état normal de la femme.

Proctite aiguë

L'inflammation du rectum s'accompagne souvent d'une douleur qui augmente avec l'acte de défécation et ne diminue que légèrement après.

Lorsqu'une maladie est négligée, il semble au patient que quelque chose se coupe à l'intérieur.

Infection intestinale

Les infections intestinales sont souvent accompagnées de diarrhée ou de constipation. Chacune de ces affections provoque une inflammation temporaire des muqueuses de l'intestin et du rectum, ce qui provoque une douleur lors de la défécation.

Dans de tels cas, les crampes abdominales, le ténesme (faux désir de déféquer) sont caractéristiques, des impuretés de sang, du mucus et même du pus sont notés dans les selles.

Inflammation de l'utérus

Les hémorroïdes

C’est la cause la plus fréquente de douleur lorsque vous essayez de vider les intestins. Les hémorroïdes se trouvent dans le rectum ou dans l’anus et, lorsque les matières fécales passent à proximité, elles provoquent une douleur intense et aiguë.

Une complication fréquente des hémorroïdes est la constipation, qui ne fait qu’aggraver la situation, car les matières fécales s’accumulent dans le rectum, elles deviennent plus sèches et plus dures, puis quittent les intestins, provoquant une douleur très intense chez une personne.

Chez les enfants

Chez un enfant, une nutrition inadéquate peut provoquer des douleurs lors des selles. Lorsque le régime alimentaire d'un bébé est formé de telle sorte que la nourriture dans l'intestin se transforme en selles serrées, sèches et denses, il lui est difficile de passer à travers l'anus sans irriter les muqueuses.

Vidéo

Prostatite

La prostatite aiguë n'est pas rarement douloureuse chez l'homme. Au début, la douleur est faible, rare, mais au fur et à mesure que la maladie progresse, elle s'intensifiera.

Les hommes craignent souvent leurs problèmes et consultent tardivement un médecin. Ils doivent alors prendre des mesures d’urgence, non seulement pour réduire la douleur, mais également pour soigner un patient.

Fistule rectum

Les fistules causent toujours de grandes difficultés pour vider les intestins. En plus de la douleur, une personne développe des nausées, une faiblesse, une indisposition, une constipation et une péritonite.

Polypose

De multiples polypes (néoplasmes bénins) apparaissent souvent dans l'intestin, provoquant inconfort et douleur pour une personne. Au début de l'évolution de la maladie, il n'y a pratiquement aucun symptôme et la douleur est le symptôme qui permet de diagnostiquer une maladie avant qu'elle ait le temps de causer des dommages importants à l'organisme.

Conseil E. Malysheva

Pour se débarrasser du mucus, du pus et du sang dans les matières fécales - pas besoin de pilules! Ecrivez une recette simple mais efficace qui vous aidera à vous débarrasser une fois pour toutes d'un diagnostic aussi déplaisant. Vous avez juste besoin de brasser dans la matinée normale.

Et si ça fait mal d'aller aux toilettes?

Il est impossible de s'auto-traiter sans établir un diagnostic. Dans un premier temps, il est nécessaire de consulter un gastro-entérologue ou un proctologue (une consultation avec un oncologue ou un gynécologue peut être nécessaire).

Le médecin vous prescrira:

  • endoscopie intestinale;
  • analyse fécale générale;
  • analyse du sang occulte fécal;
  • sigmoïdoscopie;
  • numération globulaire complète;
  • effectuera un diagnostic intestinal numérique;
  • va inspecter le vagin.

Après avoir reçu les résultats, un diagnostic sera établi.

Si vous commencez à ne traiter qu'un symptôme (faites le bain, buvez des analgésiques), vous pouvez rater le moment du diagnostic et, lorsque la maladie sera révélée, il sera alors trop tard pour le traiter. Par conséquent, vous devez toujours contacter votre médecin pour obtenir des conseils, même si le cas s'avère trivial, il est préférable de s'en assurer.

Douleur abdominale lors des selles

Douleur dans l'intestin après la vidange, causes, traitement

Les sensations douloureuses dans l'intestin n'indiquent pas toujours une maladie spécifique. Parfois, une sensation de gêne dans la région intestinale # 8212; Ceci est une conséquence de la prise de certains médicaments, d’un régime alimentaire long et d’un régime alimentaire malsain. Il est important de faire attention à la nature de la douleur. Couper, tirer, émoussé, tranchant et continu sont particulièrement dangereux. Vous devez immédiatement alerter la douleur qui survient après une selle. Qu'est-ce qu'elle provoque? Comment s'en débarrasser? A quel point la douleur est-elle dangereuse?

Raisons

Le syndrome de la douleur est observé dans le cas de la compression des nerfs, des spasmes, il peut être déclenché par des raisons mécaniques, végétatives. Souvent, la douleur après la vidange est une conséquence du processus inflammatoire dans l'intestin. Parfois, une gêne survient en cas de défaite de la muqueuse intestinale. Dans ce cas, le médecin pose le diagnostic suivant: colite ulcéreuse, helminthiases, tumeur, polypes.

Pour faciliter le diagnostic de la cause de la douleur, vous devez faire attention à l'endroit où il y a une gêne après la défécation:

Spasme autour du nombril - indique des helminthiases. Un spasme à droite, qui donne à l'aine, la jambe est le premier signe d'appendicite aiguë. Douleurs renversées sur tout l'abdomen peuvent indiquer une intoxication alimentaire, une entérite. Douleurs tirantes dans le bas de l'abdomen, l'anus, les fentes dans le rectum, les hémorroïdes.

Attention! Il est important de distinguer la douleur dans les intestins de l'inconfort des organes du système reproducteur et urinaire.

Chez la femme, la douleur à gauche est le premier signe d'inflammation des ovaires, d'endométriose, d'adhérences.

Si vous avez récemment accouché, la douleur pendant la vidange peut être une conséquence des dommages aux ligaments pendant le travail. Chez la femme également, ce symptôme déplaisant apparaît pendant les règles. La douleur dans les intestins indique parfois une endométriose. En règle générale, la pathologie est caractéristique de l'âge de procréer.

Comment bien réagir aux spasmes intestinaux?

Si vous êtes sûr à 100% que la douleur est localisée dans l'intestin et que l'inconfort n'est pas intense, vous devez:

Buvez antispasmodique - Baralgin, Papaverine, No-shpu. Prenez une position confortable, allongez-vous dessus pendant environ 30 minutes.

De plus, pour se débarrasser de la gêne intestinale après la vidange, il est nécessaire de prendre les mesures urgentes suivantes:

Rappelez-vous le dernier acte de défécation. Avez-vous vidé vos entrailles pendant une semaine maintenant? Prendre de manière urgente un laxatif. Faire un massage de la taille, de l'abdomen. Attention! Exécutez cela doit être dans le sens des aiguilles d'une montre. Avec cette procédure, vous vous débarrasserez du gaz et de la stagnation. Enflure gênante? Vous devez prendre du charbon actif, Smektu ou Enterosgel. Souvent préoccupé par la douleur dans les intestins? Au cours de la journée, buvez au moins un verre d'eau. De cette façon, vous normalisez la motilité, éliminez la constipation.

Ne buvez que de l'eau, pas de compote, café, thé. Nettoyer rapidement les intestins peut être de l'eau bouillie froide. Essayez de boire le remède l'estomac vide, sinon des crampes peuvent apparaître dans le bas de l'abdomen. Pour les prévenir, vous devez suivre ces recommandations:

Mangez bien. Exercice, il est particulièrement important d’exercer des exercices sur la presse afin de pouvoir rétablir rapidement le péristaltisme.

Le spasme et la douleur ont diminué? Répondez à l'enquête:

Prenez une analyse des selles pour les vers. Faire un coprogramme afin de détecter en temps voulu les défauts de digestion. Ne refusez pas l'analyse bactériologique, qui pourrait indiquer une dysbiose.

Une fois que vous avez tous les résultats du test entre vos mains, il est nécessaire de procéder à une échographie supplémentaire.

Quand ai-je besoin de voir un médecin en urgence?

Auparavant, il n'y avait aucun problème à vider le côlon, mais récemment, on commençait à s'inquiéter de constipation fréquente et de douleurs intestinales. La diarrhée a commencé à alterner avec la constipation. L'intestin fait mal à gauche, à droite. Des sensations douloureuses, des spasmes apparaissent, que vous mangiez ou non. Du sang est observé dans les selles. Fortement commencé à perdre du poids.

Tous ces symptômes peuvent indiquer une maladie mortelle, il est donc important de suivre un traitement rapidement.

Cours de thérapie

Souvent, la douleur après une selle est une conséquence du syndrome du côlon irritable. Dans ce cas, un spasme apparaît dans la partie inférieure de l'abdomen et à gauche, des sueurs froides peuvent apparaître sur la peau.

Il est à noter que lorsque le syndrome est très fort, il commence à donner à la région lombaire, tout se termine par une diarrhée sévère. Seul un médecin peut traiter le syndrome du côlon irritable. Les troubles digestifs chroniques peuvent être provoqués par diverses causes, notamment le stress, une mauvaise écologie et la malnutrition.

Pour vous débarrasser du syndrome, vous avez besoin d'une thérapie complexe:

Prendre des médicaments. Inclure des compléments alimentaires dans votre menu. Nécessite une relaxation psychologique. Restez au régime avec de la cellulose, une quantité accrue de pectine.

Avec l'aide d'une thérapie complexe, vous vous débarrasserez complètement de la douleur abdominale après la vidange, car il existe très peu d'un régime, prenant des analgésiques ou se nettoyant. Ici, vous devez aborder sérieusement ce problème.

Prévention

Voulez-vous avoir des problèmes intestinaux? Tout d’abord, analysez soigneusement ce que vous mangez. Faites une table de produits nocifs et utiles. Donner la préférence, seulement utile, des produits nocifs devrait être jetée.

Afin de prévenir l'apparition soudaine de douleur, n'oubliez pas de passer parfois tous les tests, de passer une échographie. Souvent, l'inconfort dans les intestins est une conséquence des vers. Particulièrement dangereux quand ils commencent à proliférer activement. Dans ce cas, tous les six mois, vous devez prendre le médicament Dekaris, avec son aide, vous pouvez rapidement détruire les parasites.

Rappelez-vous, la douleur dans les intestins après un acte de défécation apparaît pour une raison. Il n'est pas nécessaire de noyer ses analgésiques, il vaut mieux être traité une fois et efficacement que de boire constamment beaucoup de drogues. Surveillez attentivement votre santé!

Articles intéressants:

Douleur intestinale

Maladies provoquant des douleurs intestinales

Tous les problèmes d'intestins sont dus à la violation de sa motilité, c'est-à-dire de son mouvement. À l'état normal, les parois intestinales sont constamment en mouvement, de sorte que la masse de nourriture bouge, se mélange et est excrétée par le corps. Dans les cas où le mouvement est perturbé, la masse de nourriture s’arrête en un seul endroit, ce qui entraîne la formation d’une obstruction. L'intestin n'est pas vidé, la digestion ne passe pas, la douleur intestinale se produit avec le développement ultérieur du processus inflammatoire. Outre l’obstruction intestinale, les maladies suivantes peuvent entraîner des douleurs dans la région intestinale:

maladie inflammatoire de l'intestin. Avec certaines maladies, douleur lancinante, à court terme et paroxystique. D'autres s'accompagnent de douleurs persistantes et douloureuses qui tendent à s'intensifier lors de mouvements brusques ou de toux. Les douleurs de ce genre sont assez stables, ont un effet épuisant sur la personne; L’obstruction intestinale et l’inflammation du côlon sigmoïde provoquent une douleur aiguë du côté gauche avec localisation au bas de l’abdomen; l'appendicite, les tumeurs cancéreuses et l'inflammation de l'intestin (typhlite) provoquent une douleur du côté droit - la nature de la douleur varie de légère et douloureuse à aiguë et paroxystique; l'entérite (inflammation de l'intestin grêle), la colite et le cancer du côlon sont accompagnés de douleur, avec la localisation principale dans le nombril; cancer et inflammation du rectum - douleurs intestinales au périnée. La douleur augmente au moment ou immédiatement après la vidange de l'intestin (un acte de défécation); l'inflammation du rectum et du côlon sigmoïde provoque une douleur intense avant l'acte de défécation; de graves douleurs aiguës au cours des selles surviennent lors d'exacerbations hémorroïdaires, de cancer et d'inflammation du rectum.

Des douleurs constantes et paroxystiques dans l'intestin alternent souvent avec des douleurs de nature irradiante:

dans la dysenterie, la douleur donne au sacrum; coliques intestinales irradiant dans la poitrine (dans la région du cœur), provoquant une angine de poitrine suspectée; appendicite - douleur, donnant dans la jambe droite.

Diagnostic des douleurs intestinales

Pour tout symptôme douloureux dans l'abdomen, quelle que soit la localisation, il est tout d'abord nécessaire de consulter un médecin. Le fait est que l'inflammation des organes abdominaux est dangereuse pour ses complications et même une douleur intestinale mineure peut être le premier signe d'appendicite. Si le temps ne lui est pas consacré, vous pouvez provoquer une rupture de l’appendice, l’épanchement de son contenu dans la cavité abdominale avec son inflammation ultérieure - la péritonite. Le résultat peut être fatal. Par conséquent, des douleurs paroxystiques aiguës, constantes et douloureuses, des spasmes dans l’un des côtés sont un indicateur de troubles de l’intestin. Pour détecter les zones problématiques, une radiographie des organes abdominaux avec un agent de contraste et une numération globulaire complète doivent être prises. En outre, une échographie des organes abdominaux.

Il existe un certain nombre d'indicateurs qui, lorsqu'ils sont examinés par le patient, indiquent le développement de problèmes intestinaux:

langue sèche et blanche; l'examen de l'abdomen révèle sa distension inégale; la palpation de l'abdomen augmente la douleur intestinale; dans certains cas, péristaltisme intestinal (mouvement des intestins) à l'œil nu, un grondement fort et fréquent est visible; dans des conditions avancées, aucune manifestation sonore et motrice de l'intestin n'est observée; Symptôme prononcé de "péritoine irrité" - avec une légère pression sur la paroi abdominale antérieure, une douleur apparaît, qui "s'étend" sur toute la région de l'abdomen.

Les problèmes intestinaux doivent être adressés à un gastro-entérologue, un proctologue ou un oncologue, en fonction des résultats des études de diagnostic.

Traitement de la douleur intestinale

Les problèmes intestinaux peuvent survenir pour diverses raisons. Dans les cas où la pathologie ou l'inflammation ont un léger degré de développement, il est montré:

alimentation correcte et équilibrée, adaptée aux caractéristiques individuelles; médicaments, y compris la prise d’enzymes, de médicaments anti-inflammatoires et antispasmodiques; rejet de toutes les mauvaises habitudes et du bon mode de la journée.

Dans les cas graves, il est impossible de se passer de la chirurgie. En outre, il existe des maladies pour lesquelles la chirurgie est le seul moyen de résoudre un problème. De telles maladies incluent, par exemple, l'appendicite.

Comment prévient-on la douleur intestinale?

Un mode de vie sain, une alimentation adéquate et équilibrée, et l’évitement de conditions de stress fréquentes vous permettront d’éviter de nombreux problèmes de santé. Afin que les problèmes corporels ne deviennent pas des surprises, une fois par an et après 40 ans et deux fois par an, un examen complet de tous les organes et de tous les systèmes doit être effectué. La douleur intestinale, dans certains cas, peut être le résultat d'invasions d'helminthes. Dans les cas où les helminthes se multiplient à grande vitesse, se nouent et créent un blocage dans l'intestin. Pour éviter de telles situations, vous devez boire des médicaments anthelminthiques, par exemple, Dekaris, tous les six mois.

Douleur abdominale, intestins: symptômes et traitement des maladies

Il peut s'agir du soi-disant syndrome du côlon irritable (SCI), symptôme de la douleur abdominale. Les principes de cette maladie ont été formulés à Rome en 1990 par de grands gastro-entérologues. Selon les critères dits de Rome pour la présence du SCI, il est possible de juger si, pendant 12 semaines par an, même irrégulier, il existe une gêne abdominale ou des douleurs abdominales, une distension abdominale atténuée après la vidange des intestins, ainsi que des changements dans la fréquence. tabouret ou sa consistance.

Symptômes de douleur dans le bas-ventre dans l'intestin

Les manifestations de la maladie du côlon irritable sont:

Douleur abdominale. La douleur peut se transformer d’un léger inconfort en une douleur intense et intolérable qui n’a pas d’emplacement spécifique. Il peut se propager dans l'abdomen et apparaître à différents moments dans différentes zones de l'abdomen. La nature de la douleur peut être: brûlante, aiguë, la douleur peut être sourde, douloureuse, cambrée, coupante, compressive, etc. La douleur est généralement pire après avoir mangé, et ne dérange pas, ne se réveille pas la nuit. Mais quand une personne se réveille, la douleur apparaît immédiatement.

Flatulences ou ballonnements qui augmentent pendant la journée et ont un développement maximal le soir. Augmente après avoir mangé, surtout après le déjeuner.

La chaise est contrariée et peut être une diarrhée ou une constipation.

Si la chaise a la forme d'une diarrhée, elle se produit le matin, après le petit-déjeuner. L'intestin est vidé 2 à 5 fois, à intervalles rapprochés. En outre, l'envie de déféquer peut survenir presque après chaque repas. Mais jamais la nuit. Il peut y avoir du mucus dans les selles et de la nourriture non digérée, du sang ou du pus n’est pas présent.

Si la constipation est présente, elle a une apparence de «mouton», du mucus peut également être présent et moins souvent, si des hémorroïdes sont disponibles, du sang.

Peut-être une sensation constante en avalant une boule dans la gorge, ainsi qu'une douleur dans la région épigastrique. La saturation arrive vite. Nausées et douleurs diverses: dans l'hypochondre droit, dans la moitié gauche de la poitrine, dans les articulations, dans les muscles, dans le dos, le rythme cardiaque, des interruptions du travail du cœur, des acouphènes, des maux de tête, une sensation d'inhalation incomplète, des problèmes de sommeil du côté gauche, tremblements, mictions fréquentes, perte de poids, faiblesse, bouffées de chaleur et bouche sèche.

Caractéristiques du traitement de la douleur abdominale basse dans l'intestin

Avec un traitement adéquat et complet du SCI, vous pouvez vous en débarrasser complètement. Lors du traitement des intestins est nécessaire d'adhérer aux règles suivantes:

Respect du régime alimentaire approprié;

Achever un traitement complet avec des médicaments spécialisés visant à rétablir la flore intestinale normale et sa capacité contractile normale;

Avec l'aide des méthodes modernes de psychothérapie pour restaurer la régulation nerveuse normale des intestins.

Traitement populaire contre les douleurs abdominales et l'intestin irritable

Potiron et haricots grillés pour soulager les douleurs abdominales basses et pour traiter le syndrome du côlon irritable

Tout le monde sait à quel point la citrouille et ses plats sont utiles. La recette du syndrome du côlon irritable: prélevez un quart de la citrouille, épluchez-la et coupez-la en gros cubes. Couper l'oignon, laisser mijoter avec la citrouille dans la casserole, en ajoutant de l'huile de tournesol. En parallèle, faites bouillir les haricots (une tasse). Une fois la citrouille ramollie, ajoutez les haricots, mélangez et laissez reposer cinq minutes. Du sel, du poivre et divers assaisonnements peuvent être ajoutés au goût.

Ce plat est non seulement savoureux, mais également sain. Il saturera votre corps de substances utiles et d’énergie. L'essentiel est qu'il soit rapidement digéré par les intestins.

La semoule soulagera les problèmes de syndrome du côlon irritable et de douleurs abdominales

Cette bouillie a beaucoup de propriétés utiles. Méthode de cuisson: assurez-vous de cuire à l'eau et sans ajouter de sel ou de sucre. Et si vous ajoutez du miel, ses propriétés curatives augmenteront plusieurs fois. La semoule restaurera votre digestion et guérira vos intestins.

Zeste de pastèque avec une douleur intense dans les intestins

En cas de douleur intense, lorsque l'intestin refuse de travailler, utilisez un remède traditionnel en croûte de melon d'eau. Sous forme de poudre ou en insistant sur l'eau. Pour faire une poudre, lavez la pastèque, retirez la couche verte et séchez-la (au soleil ou au four). Après quoi il doit être amené à l'état de la poudre. Nous faisons une infusion: un demi-litre d'eau bouillante, 3 cuillères à soupe de poudre. Buvez une cuillère à café à chaque fois avant les repas.

© Olga Vasilyeva pour astromeridian.ru

Autres articles connexes:

Sources: http://medportal.su/boli-v-kishechnike-posle-oporozhneniya-prichiny-lechenie/, http://ilive.com.ua/health/kishechnaya-bol_106023i15962.html, http: //www.astromeridian.ru / medicina / boli_vnizu_zhivota_kishechnik.html

Pas encore de commentaires!

La douleur dans les intestins est toujours une condition anormale qui signale les très graves problèmes survenus dans le corps. Tous ceux qui ont mal à l’estomac ont probablement essayé de comprendre ce qui se cache derrière ce symptôme. Comment se débarrasser de la douleur, est-il nécessaire de consulter immédiatement un médecin et que pouvez-vous manger dans de tels cas?

Aujourd'hui, nous allons essayer de répondre à toutes ces questions.

Petite anatomie

La douleur aux intestins dans le bas de l'abdomen, que nous aborderons dans cet article, est le plus souvent causée par des problèmes liés au fonctionnement du gros intestin.

Dans l'anatomie, il s'agit du nom de la partie inférieure du tube digestif, commençant par la valve bauhinia (qui sépare l'intestin grêle et le gros intestin) et se terminant par l'anus. La longueur de cette partie de l’intestin est d’environ deux mètres et c’est là que l’absorption d’eau et le nettoyage des excréments d’aliments crus.

Les violations du fonctionnement de cette partie de l'intestin et l'apparition de douleurs dans le bas de l'abdomen peuvent être causées par un grand nombre de maladies diverses. Nous ne parlerons que de quelques-uns d'entre eux.

Symptômes d'ischémie intestinale aiguë

Chez les patients atteints d'athérosclérose, de diabète sucré, de lésions veineuses, etc., la perméabilité des vaisseaux sanguins pénétrant dans les parois du gros intestin peut être difficile. En conséquence, un processus inflammatoire, appelé colite ischémique, se développe.

Dans sa forme aiguë, le patient ressent de fortes crampes dans le bas de l’intestin ou dans ses zones latérales. Au fil du temps, ils deviennent déversés et moins prononcés. En outre, la pathologie se manifeste par une perte d'appétit, des nausées, des grondements et une distension abdominale, des selles altérées (constipation, diarrhée), des douleurs abdominales au toucher. Avec le développement de l'infarctus de la membrane muqueuse des parois intestinales dans les selles peuvent apparaître du sang.

Comment se manifeste l'appendicite aiguë

Si vous avez un intestin dans le bas de l'abdomen à droite, cela peut être un symptôme de l'appendicite.

Elle commence généralement par l'apparition d'une douleur diffuse à l'estomac et, au bout d'un moment, la douleur s'atténue en dessous, se concentrant du côté droit, donnant parfois (irradiant) à la jambe droite.

Il faut se rappeler que ce symptôme dans l'appendicite peut parfois disparaître. Ceci est causé par la mort des cellules nerveuses de l'annexe.

Habituellement, la douleur augmente lorsque vous marchez, toussez et essayez de vous retourner dans votre lit. Dans l'abdomen, la tension augmente. Et ceci est un signal pour un traitement immédiat chez le médecin!

En plus de ce symptôme, l'appendicite peut être accompagnée de nausée, de vomissements (généralement pas plus de 2 fois), d'anorexie, d'une température élevée (jusqu'à 38 ° C), de selles molles, de mictions fréquentes et d'hypertension.

Quoi d'autre peut causer une douleur dans le gros intestin?

Si l'intestin fait mal dans le bas-ventre gauche, c'est un signe de problèmes avec la partie inférieure du côlon. Le plus souvent, ces phénomènes se produisent dans les maladies inflammatoires existantes, telles que par exemple la diverticulite.

Cette maladie survient au cours du processus inflammatoire dans le domaine des protrusions pathologiques du côlon (le diverticule). Habituellement, ces protrusions ne se manifestent pas, mais lorsque la nourriture et les matières fécales stagnent ou sont dysbactérioses, une inflammation commence à se développer. Elle s'accompagne de douleurs intestinales aiguës, de fièvre, de diarrhée et de la présence de sang dans les selles.

La diverticulite non traitée peut acquérir un cours chronique, qui sera accompagné des symptômes énumérés ci-dessus tout le temps. En outre, la maladie peut être le moteur du développement de l’obstruction du côlon.

Quel est l'obstruction du côlon

Cette maladie est causée par une violation du contenu par l'intestin. Les symptômes sont des douleurs ressemblant à des coliques dans les intestins dans le bas de l'abdomen, des ballonnements (asymétrie apparemment extérieure), des vomissements répétés, une perte d'appétit et des selles retardées ou absentes.

Mais c'est la douleur qui est dans ce cas le symptôme principal. Elle peut survenir à tout moment, soudainement, sans être liée à la consommation de nourriture et sans aucun précurseur. En règle générale, les crises douloureuses se reproduisent toutes les 15 minutes. Le deuxième ou le troisième jour du développement de la maladie, la douleur peut cesser. Mais il faut être alerté, car il s'agit le plus souvent d'une preuve de la cessation de la motilité intestinale et du risque d'intoxication. Consultez de toute urgence un médecin!

Qu'est-ce que la colite ulcéreuse?

Avec une prédisposition génétique, des réactions allergiques, une intolérance individuelle à certains produits et la présence de stress chronique chez une personne peuvent développer une colite ulcéreuse. Elle s'accompagne d'une douleur sourde et douloureuse, localisée dans le bas de l'abdomen ou à gauche.

Outre les douleurs aux intestins dans le bas de l'abdomen, la pathologie s'accompagne d'addition de sang et de pus dans les selles, de diarrhée, de fausse envie de déféquer, de perte d'appétit, de fièvre (parfois jusqu'à 39 ° C), de faiblesse générale et, dans les cas graves, de perte de poids.

En raison du risque de développement de néoplasmes bénins et malins dans l'intestin au cours de la maladie, cette maladie nécessite une intervention médicale obligatoire.

Douleur dans les intestins - symptômes des processus tumoraux

Parmi les néoplasmes tumoraux apparaissant dans l'intestin, les polypes (tumeurs bénignes) ou le cancer du côlon sont les plus fréquents.

En cas de développement de telles pathologies, la douleur dans l'abdomen n'est pas prononcée. Au début du développement de la maladie, une douleur peu apparente peu localisée peut parfois apparaître. Mais au cours du processus de croissance, la tumeur peut bloquer la lumière de l’intestin, entraînant son obstruction et, par conséquent, provoquant les symptômes de cette maladie.

Si un patient présente une constipation persistante qui n’est pas liée à la prise de nourriture et qui est difficile à corriger avec un régime ou un médicament, il peut alors être suspecté de développer une tumeur cancéreuse. En outre, le sang peut apparaître comme un signe d'alerte supplémentaire, apparaissant dans les selles.

Sur le développement des tumeurs malignes témoignent, en outre, de la faiblesse, de la perte d'appétit, de la fatigue et de la perte de poids chez un patient. Tout cela nécessite un examen et une observation immédiats par des spécialistes.

Syndrome du côlon irritable

Les douleurs chroniques dans les intestins du bas-ventre, qui sont transformées des poumons en intolérables, se manifestent à tout moment et augmentent après avoir mangé, sont les symptômes d'une maladie assez commune. C'est ce qu'on appelle le syndrome du côlon irritable (SCI). Il est intéressant de noter qu'avec cette maladie, aucun trouble organique n'est détecté.

La particularité de la douleur dans le SII est qu’elles disparaissent la nuit, pendant le sommeil, mais peuvent survenir au réveil. Ils s'accompagnent généralement de ballonnements, de flatulences et de troubles des selles (constipation ou diarrhée, et parfois l'un ou l'autre). Fréquents: sensation de vidange incomplète, «coma dans la gorge» lors de la déglutition, détection d'impuretés de mucus dans les matières fécales, ainsi que de douleurs musculaires et de nausées.

Si vous suivez le bon traitement, vous pourrez alors vous débarrasser complètement de cette maladie. Vous serez prescrit par un médecin. Mais n'oubliez pas une nutrition adéquate, qui restaurera la flore intestinale et sa capacité contractile.

Régime alimentaire pour la douleur dans les intestins

Si la douleur est accompagnée de constipation, il faut tout d’abord réduire la consommation de laxatifs afin de ne pas «sevrer» les intestins pour travailler de manière autonome. En passant, il en va de même pour les médicaments contre la diarrhée. Tout d’abord, vous devriez essayer d’utiliser des remèdes naturels et de ne prendre des médicaments que s’il n’ya aucun résultat.

Dans ce cas, la cellulose est universelle. En augmentant le volume du contenu de l’intestin, elle l’adoucit simultanément et permet à la constipation d’augmenter le nombre de vidages et au traitement normalisé de la diarrhée par le péristaltisme.

Le régime alimentaire pour soulager les douleurs intestinales et les dysfonctionnements de son fonctionnement doit contenir des aliments riches en fibres (bien qu'ils puissent provoquer des effets indésirables tels que flatulences et ballonnements) ou des compléments nutritionnels à base de ces aliments (par exemple, la méthylcellulose et les enveloppes et l'isfaguly)..

L'intestin malade a également besoin de pectine, qui contient des fibres alimentaires. En règle générale, nous parlons des fruits de la papaye, du pamplemousse et des oranges.

Il faut également faire attention à une consommation d'eau adéquate. Si vous vous inquiétez de douleurs régulières dans les intestins ci-dessous, vous devrez alors prendre jusqu'à huit verres d'eau à la température ambiante pendant la journée. Cela contribuera à augmenter la quantité de matières fécales et leur permettra de se déplacer plus intensément.

Exclure de l'utilisation des produits laitiers et de la farine de blé et des céréales, car ils sont souvent la cause de la douleur.

Comment traiter les douleurs intestinales

Naturellement, avec des symptômes douloureux fréquents, un examen obligatoire par un spécialiste est nécessaire. Lui seul est capable de déterminer leur véritable cause et de choisir le traitement approprié pour le patient.

En règle générale, pour le traitement des douleurs intestinales, le traitement vise principalement à les réduire. À cette fin, des antispasmodiques, des analgésiques et des anti-inflammatoires sont utilisés.

En cas de diarrhée, il est impossible de se passer de médicaments antidiarrhéiques, à la fois médicinaux et phytosanitaires, tels que le bouillon de myrtilles et de fruits cerisier, les rhizomes de jeunes plants de Potentilla ou d'aulne.

Les médicaments à effet laxatif aident à la constipation. Il est conseillé d'utiliser des moyens qui peuvent non seulement normaliser la motilité intestinale, mais également améliorer sa microflore.

Conclusion

En cas de douleur dans les intestins, dans tous les cas, ne vous engagez pas dans un autodiagnostic ni dans un traitement personnel. Vous pouvez nuire à votre santé et rater le moment, vous permettant ainsi de vous débarrasser en toute sécurité du symptôme douloureux et de la maladie qui le sous-tend. Seul un spécialiste vous aidera avec cela. Vous bénisse!

La douleur pendant la défécation peut être causée par diverses raisons. Souvent, ils se caractérisent par une sensation perçante accompagnée d'une sensation de brûlure, provoquée par une irritation ou un traumatisme des nerfs étroits, sensibles et tendus, ainsi que de l'irrigation sanguine de la muqueuse anale.

La définition

La douleur lors de la défécation est un symptôme de la définition clinique de la «proctalgie», maladies de la région anale ou anale, qui non seulement aggrave considérablement la défécation, mais affecte également de manière significative le rythme de vie quotidien de la personne souffrant de cette maladie.

douleur anale, douleur anale, proctalgie

Termes en anglais: Douleur douloureuse, proctalgie

Description

La catalyse (défécation) est le processus final de la digestion humaine. Une fois que l'aliment accepté a traversé l'estomac, ainsi que les régions du petit et du gros intestin, dans lequel il a été divisé en composants en raison de son mélange avec les sécrétions digestives et de l'absorption de certains nutriments par les cellules intestinales, il atteint le gros intestin. En extrayant l'eau du côlon, les selles deviennent épaisses et acquièrent leur dureté. Les matières fécales (excréments) sont transférées dans le rectum en raison des mouvements de l'intestin (péristaltisme). Dans le rectum, les matières fécales seront stockées pendant un certain temps. Ainsi, il est étiré et une précipitation à la défécation sera déclenchée par la présence d'un certain volume de matières fécales.

Grâce aux arcs réflexes neuronaux différenciés, le muscle annulaire externe de l'anus (M. sphincter ani externus) s'affaiblit au cours des selles, les muscles abdominaux se contractent et créent ainsi une pression qui favorise l'excrétion des matières fécales. Avec une fonction intestinale saine, il est principalement constitué de composants alimentaires non digérés (cellulose), de bactéries appartenant à la flore intestinale saine, de déchets autologues et de cellules épithéliales intestinales rejetées.

Puisque les régions intestinale, colorectale ou anale sont souvent la base, les symptômes suivants peuvent également apparaître:

selles fétides consistance atypique et couleur de l'accumulation d'air dans l'intestin (flatulence) avec ballonnements sans émission de gaz (souvent méthane, dioxyde de carbone, sulfure d'hydrogène) augmentation de la température) perte de poids sensation de défécation incomplète après une visite aux toilettes, formation de croûtes ou de bulles, avec possibilité de libération de liquide dans la région prianale, de sécrétions muqueuses ou purulentes, ainsi que Lenia sang dans les selles démangeaisons

La douleur lors de la défécation survient souvent chez les personnes âgées. En tant que symptôme non spécifique, il peut concerner toutes les classes d'âge. Jusqu'à 70% des femmes souffrent temporairement de ces symptômes douloureux après l'accouchement. Ces douleurs ne sont pas révélatrices de la maladie, mais résultent d'une pression exercée sur les régions vaginales et interstitielles pendant le travail.

Il est nécessaire de séparer la maladie, Proctalgia fugax, une douleur soudaine et souvent nocturne à l’anus qui ne résulte pas d’une selle. La cause en est un spasme du sphincter et / ou des muscles du plancher pelvien. La douleur peut durer de quelques minutes à une heure.

Raisons

Les facteurs et maladies suivants peuvent causer de la douleur lors des selles:

constipation diarrhée fissure de la muqueuse anale (fissure anale) inflammation de l'anus (fistule anale, abcès) eczéma anal manifestation de symptômes hémorroïdaires ("veines enflammées" dans le rectum) thrombose des veines anales (thrombus dans les veines du canal droit) syndrome côlon irritable maladie chronique inflammatoire de l'intestin (maladie de Crohn, colite ulcéreuse), maladies vénériennes accompagnées d'une inflammation du rectum (proctite), condylomes génitaux (Condylomata acuminata) Cancer radiologique de la région anale (cancer de la région anale) cancer du rectum incontinence selles hygiène insuffisante de la région intime plats épicés

Que pouvez vous faire

Contactez votre fournisseur de soins de santé si vous souffrez des symptômes décrits ci-dessus. La plupart des maladies sous-jacentes répondent bien au traitement et ne constituent qu'une limitation temporaire. En cas d'accumulation nette de sang dans les selles, un examen médical doit être effectué dans les meilleurs délais pour en déterminer la cause, afin d'éviter de nouvelles pertes de sang et d'éliminer les maladies malignes (cancer).

L'aide de spécialistes

En fonction de la spécificité des symptômes, en plus de consulter votre médecin, des diagnostics plus détaillés peuvent être effectués avec différents spécialistes médicaux. Un spécialiste dans le domaine de ce complexe de maladies est un proctologue; toutefois, d'autres médecins peuvent également être impliqués dans les examens en fonction du diagnostic. Ceux-ci comprennent:

spécialistes en médecine interne, gastro-entérologues, chirurgiens, urologues, gynécologues, oncologues

Qu'est-ce qui vous attend au rendez-vous chez votre médecin?

Avant que votre médecin commence les examens, il commencera par une conversation (historique) concernant vos plaintes actuelles. En outre, il vous posera également des questions sur des plaintes antérieures, ainsi que sur la présence d'éventuelles maladies.

Les questions suivantes peuvent vous attendre:

Quand les symptômes sont-ils apparus? Cela a-t-il précédé l'événement déclencheur? Les symptômes ont-ils changé avec le temps? Pourriez-vous décrire la douleur plus en détail? Souffrez-vous de symptômes supplémentaires comme une constipation ou une diarrhée, un anus mouillé, une accumulation de sang, des accumulations muqueuses ou purulentes dans les selles? Vous sentez-vous malade et avez-vous un malaise général? Avez-vous déjà vécu la même chose et ces symptômes sont-ils apparus dans la famille? Existe-t-il déjà des maladies (manifestation de symptômes d'hémorroïde, maladie de Crohn, colite ulcéreuse) et êtes-vous en relation avec cela pour un traitement? Prenez-vous actuellement des médicaments?

Examen (diagnostic)

Sur la base des caractéristiques des symptômes et de votre état actuel identifié à partir de l'anamnèse, le médecin commencera par un examen médical. Dans le même temps, il examinera d'abord l'apparence de la région anale et révélera la présence possible de causes visibles de votre douleur, telles que des hémorroïdes, des fissures de la membrane muqueuse de la région anale ou des signes d'inflammation. À l'aide d'un examen rectal numérique, un médecin peut détecter les changements de palpation, tels que des nœuds ou des plaies dans la région anale. Pour un examen approfondi du rectum, le médecin peut utiliser un proctoscope.

Selon la suspicion de la présence de la maladie, des examens complémentaires peuvent être nécessaires pour déterminer la cause de la douleur lors de la défécation et pour établir le diagnostic. Ceux-ci comprennent:

rectoscopie (endoscopie du rectum) coloscopie prélève des frottis sur la membrane muqueuse de l'anus, prélève des échantillons de tissu (biopsie) en vue d'un examen histologique de la morphologie cellulaire, analyse sanguine de paramètres généraux du fonctionnement de l'organe, données systématiques d'inflammation et confirmation de cultures pathogènes

Traitement (thérapie)

La douleur n'étant que le symptôme d'une maladie, l'objectif principal du traitement est de brosser un tableau complet de la maladie et de réduire la douleur.

Si la douleur est la principale cause de constipation lors de la défécation, votre médecin discutera avec vous du traitement approprié, si possible sans médicament, car les premiers signes d'amélioration sont souvent une activité physique accrue, ainsi qu'un repas riche en fibres et en quantité suffisante. fluide.

De nombreux maux de la région anale répondent bien à l'utilisation de pommades, de suppositoires et de lavements, qui contiennent non seulement des laxatifs légers, mais aussi des composants souvent efficaces qui réduisent la douleur, l'irritation et l'inflammation (préparations à base de cortisone, relaxants musculaires, substances médicales, antibiotiques, etc.). ainsi que de la membrane muqueuse végétale apaisante de l’hamamélis ou de la camomille) Les techniques de baignade en position assise dans de l'eau tiède avec de l'extrait de camomille ou de l'huile d'arbre à thé sont un ajout intéressant.

Si le médecin découvre des hémorroïdes, le traitement aux onguents et aux suppositoires ne suffira pas. Dans de tels cas, les nœuds peuvent être bloqués sur une base ambulatoire (durcissement), resserrés (ligature) ou rapidement retirés (par exemple, ligature sous-muqueuse, adhérence).

Les tumeurs malignes dans les régions anale et inférieure de l'intestin nécessitent un traitement oncologique différencié sous forme d'ablation chirurgicale (résection), ainsi que, si nécessaire, d'une chimiothérapie ou d'une radiothérapie.

Mesures préventives

La douleur lors de la défécation peut être prévenue par plusieurs mesures:

Gardez un œil sur les selles ordinaires à consistance molle. Pour ce faire, vous pouvez favoriser la digestion par le mouvement, une alimentation équilibrée, riche en fibres, ainsi que le débit quotidien de 2 litres de liquide. La cellulose est un composé végétal non digestible de notre alimentation (cellulose). On la trouve en grande quantité dans la farine entière, les fruits, les fruits et légumes séchés, comme dans les graines de lin et les graines de banane plantain.

Ils contribuent à la consistance molle des selles, stimulent la motilité intestinale et évitent ainsi la sensation de lourdeur, de ballonnements et de constipation. Évitez la consommation excessive d'aliments végétaux crus, qui aggravent encore les intestins. Les pâtes ou les légumes bouillis al dente contiennent toutes les vitamines importantes et peuvent être mieux digérés par le corps.

En outre, utilisez du papier toilette doux sans additifs de parfum et respectez les règles d'hygiène intime appropriées. Les lingettes humides hypoallergéniques peuvent améliorer l'hygiène de l'anus et sont indispensables contre les démangeaisons dans les plis de la peau anale, car elles peuvent éliminer les restes de selles sèches.

14 décembre 2015

Maladie de l'intestinDiagnosticMaladies de la colonne vertébrale et articulaireIngénierie de la sécurité

Si, après une selle, le bas-ventre a mal, quelle maladie ce symptôme peut-il indiquer? La douleur n'est pas un symptôme spécifique, c'est-à-dire qu'il est impossible de diagnostiquer uniquement sur la base de ces données.

Une difficulté supplémentaire est créée par le fait que la douleur peut être transmise à un autre endroit, alors que le patient détermine de manière incorrecte la source de la douleur. Au cours des selles, le sphincter, les muscles du bassin et les abdominaux sont tendus. Cette pression peut causer de la douleur s'il y a une maladie des organes internes. Les organes suivants sont situés dans le bas de l'abdomen:

l'intestin; la vessie; organes reproducteurs; colonne vertébrale lombaire.

Afin de déterminer la cause exacte de l'inconfort, il convient de faire attention à la nature de la douleur et des symptômes qui l'accompagnent. Selon eux, vous devez contacter un médecin spécialiste. Si le patient ne peut pas comprendre exactement ce qui lui fait mal, vous devez consulter un thérapeute.

Maladie de l'intestin

L'inconfort causé par les maladies du gros intestin localisées dans l'anus, dans le bas de l'abdomen, peut se manifester dans le bas du dos. Afin de spécifier la cause de la maladie, vous devez faire attention aux facteurs qui précèdent la douleur:

Y a-t-il une réaction à certains types d'aliments? si des nausées, des vomissements, des brûlures d'estomac, des éructations; si une accumulation excessive de gaz se forme dans l'intestin; s'il y a violation de la chaise, constipation, diarrhée; s'il y a difficulté à la défécation; s'il y a du sang ou du mucus dans les selles; si des brûlures, des crampes et des irritations se produisent dans la partie distale du rectum pendant et après la défécation; où la douleur est spécifiquement localisée: dans le périnée, au niveau des os du bassin.

Si les aliments gras, salés et épicés irritent le rectum, on peut supposer la présence de maladies de l’estomac, du pancréas et de la vésicule biliaire.

Dans ce cas, la douleur et l’inconfort seront perturbés non seulement après une selle, mais également immédiatement après un repas.

Le sang dans les matières fécales peut être visible et visuellement visible, et peut être présent sous une forme latente, auquel cas les matières fécales auront une couleur noire foncée et une consistance visqueuse. Les maladies suivantes entraînent une élimination difficile des matières fécales et une douleur après la défécation:

les hémorroïdes; hypertrophie de la prostate chez l'homme; tumeurs intestinales; constipation causée par des perturbations du péristaltisme et de la sécrétion intestinale; tumeurs de l'utérus, entraînant une compression du rectum.

Pour savoir quel est le problème, vous devez contacter le proctologue.

Les mesures de diagnostic aideront à diagnostiquer avec précision. Si la douleur est chaude, lancinante, aiguë, il est urgent de se rendre dans un établissement médical pour un examen. Certaines maladies intestinales peuvent être fatales, telles que l'appendicite et une obstruction intestinale. Une rupture du contenu intestinal entre dans la cavité abdominale provoque une péritonite. Si vous présentez les symptômes suivants, contactez immédiatement une ambulance:

augmentation de la température de 37,5 à 40 degrés; mal de tête, nausée, faiblesse musculaire; inconfort et douleur abdominale intense; augmentation de l'intensité de la douleur.

Chez les femmes, ces symptômes peuvent signaler une grossesse extra-utérine et certains types de néoplasmes utérins. Par exemple, dans le cas du myome situé à la partie externe du système musculaire de l'utérus, la torsion et la mort de la tumeur entraînent une péritonite. Lorsque vous tirez, ressentez une douleur sourde et sourde, visitez le centre médical dans l’ordre prévu pour la file d’attente.

Les premiers secours sont une mesure d'urgence à laquelle vous devez recourir en cas de danger de mort. Les hémorroïdes et la prostatite ne constituent pas une menace directe pour le patient, bien qu'ils puissent nuire gravement à la santé.

Retour à la table des matières

Diagnostics

La tension musculaire lors des selles serre les organes internes, et les maladies existantes peuvent provoquer des douleurs. Un patient qui souffre de douleurs abdominales se voit prescrire les mesures de diagnostic suivantes:

Vue d'ensemble radiographique des organes abdominaux dans trois positions: couchée sur le côté, couchée sur le dos, debout. Cela vous permet d'identifier une obstruction intestinale, des foyers de calcification dans les maladies de la vésicule biliaire et des reins, des saignements internes à la rupture ou le décès d'un kyste ou d'un myome. Numération sanguine complète, qui donnera des informations sur la présence du processus inflammatoire. Culture d'urine, examen microscopique. Affiche l'état du système urinaire. Les agents pathogènes détectés sont soumis à des tests de sensibilité aux antibiotiques. Échographie des organes pelviens. Vous permet d'identifier les tumeurs du rectum, de la prostate, de l'utérus, des ovaires, des appendices. Bandelette de test de grossesse ou test sanguin pour hCG chez les femmes. Examen urologique de la prostate pour exclure la prostatite chez les hommes. Examen du rectum pour exclure les tumeurs et les hémorroïdes.

Pour les maladies de l’estomac, du pancréas et des intestins, vous devez contacter un gastro-entérologue. Pour les maladies de l'appareil reproducteur, les femmes doivent consulter un gynécologue et les hommes - un urologue. Si des tumeurs sont trouvées dans l'utérus, la prostate, le rectum, un examen histologique est effectué afin de déterminer le potentiel nocif de la tumeur.

Pour les tumeurs malignes, le patient aura besoin de l'aide d'un oncologue. Chez la femme enceinte, les selles peuvent provoquer des saignements et un avortement spontané. Dans ce cas, la douleur sera à l’étroit. L’apparition de pertes sanguines sanglantes au niveau des voies génitales est une raison suffisante pour rendre visite au gynécologue et, pendant une grossesse prolongée, il est nécessaire de faire appel à une ambulance. De nombreuses maladies infectieuses du système génito-urinaire peuvent provoquer des douleurs au périnée, aggravées par la défécation.

En outre, il existe des problèmes de miction, de brûlures et de picotements dans l'urètre. Une simple apparition de douleur dans l'abdomen après une selle ne peut que parler d'une perturbation temporaire de la motilité intestinale. L’apparition répétée et régulière de douleur indique un processus pathologique qui se produit soit dans les organes pelviens, soit dans la colonne lombaire. Faites attention à ce processus devrait être nécessaire.

Retour à la table des matières

Maladies de la colonne vertébrale et des articulations

La douleur dans le bas de l'abdomen après une selle peut parler non seulement de problèmes d'organes internes, mais également de troubles du fonctionnement du système musculo-squelettique. Les maladies de la colonne vertébrale sacro-lombaire, telles que la sténose du canal rachidien, peuvent causer des douleurs au bas de l'abdomen et au bas du dos.

Presser les terminaisons nerveuses entraîne des sensations douloureuses après toute tension musculaire, y compris après avoir vidé les intestins. Le patient doit faire attention aux points suivants:

la douleur provoque le transit intestinal ou toute autre tension; combien de temps la douleur persiste après les selles; si il y a douleur au repos, en se pliant, quand la tension des abdominaux; Si la douleur est exprimée uniquement dans l'abdomen ou s'étend à la région lombaire.

L'examen de la colonne vertébrale et des articulations est effectué après exclusion des pathologies potentiellement mortelles telles que l'obstruction intestinale, l'appendicite et les tumeurs des organes pelviens. Les maladies de la colonne vertébrale sont traitées par un ostéopathe et un chirurgien. Pour établir la cause de la douleur, sont effectuées:

Radiographie tomographie par ordinateur; imagerie par résonance magnétique.

Les lésions du nerf pelvien peuvent entraîner non seulement des douleurs, mais également un certain nombre de pathologies du travail des organes pelviens.

Retour à la table des matières

La sécurité

Tant que les causes de la douleur sont inconnues, vous devez vous abstenir de tout travail physique actif, de soulever des poids et de faire des efforts excessifs. Avant de consulter un médecin, il est préférable de prendre un aliment semi-liquide, facile à digérer. Il est préférable de consulter d'abord le thérapeute, qui le fera si nécessaire. Pour soulager la douleur, vous pouvez prendre du No-shpu, de la papaverine ou un autre antispasmodique.