Quelle est la raison pour mourir de faim dans l'estomac?

Un ancien sage a dit que la douleur était un chien de garde de la santé. Ainsi, il voulait dire que le corps signalait ainsi les problèmes qu’il fallait régler.

Certaines douleurs aiguës nécessitent un appel immédiat à un chirurgien ou à un autre spécialiste, d'autres peuvent être traitées à domicile. Quelles sont les causes de la faim dans l'estomac, que faire quand elles apparaissent?

Pourquoi la faim provoque la gastralgie

L'expression «douleurs de la faim» désigne le syndrome de la douleur, qui remplit trois conditions principales:

  1. se développe dans 6-7 heures après avoir mangé;
  2. apparaît après que la personne a l'impression d'avoir faim, ou en même temps;
  3. éliminé par l'ingestion de nourriture ou même d'eau, même en quantité minime.

Les analogues de la gastralgie lors d'un jeûne prolongé sont ceux qui se produisent la nuit.

Comment déterminer ce qui fait mal

Attention! La cause principale de gastralgie avec une longue absence de nourriture dans l'estomac est un défaut de la paroi des parties supérieures du tube digestif, et le plus souvent du duodénum ou des extrémités de l'estomac, sous forme d'érosion ou d'ulcère. L'ulcère peptique du bas de l'estomac et la douleur corporelle sont plus caractéristiques et se développent peu de temps après le repas.

Le syndrome de la douleur dans l’ulcère peptique présente les caractéristiques suivantes:

  • situé dans la zone "sous la cuillère" - entre les deux arcs côtiers;
  • survient la nuit ou le matin, avec une longue période après avoir mangé;
  • intense;
  • oblige une personne à prendre une certaine position;
  • peut être décrit comme une sensation de brûlure, de douleur, de tir à travers, de tir, de douleur
  • passe après avoir pris du lait, de la nourriture, parfois - et de l'eau. Moins la nourriture est acceptée, plus la période d'arrêt des gastralgies est courte.

Les mécanismes à l'origine de l'apparition de douleurs dans l'estomac sont:

  1. colonisation de la muqueuse par la bactérie Helicobacter;
  2. une augmentation de 2 à 3 fois de la production d'acide chlorhydrique par les cellules pariétales (la production nocturne de cet acide augmente également);
  3. irritation des récepteurs nerveux conduisant aux cellules des parois du tractus gastro-intestinal supérieur, avec une quantité accrue d'acide chlorhydrique;
  4. spasmes musculaires autour d'un défaut érosif ou ulcératif;
  5. violation de l'activité motrice normale du tube digestif.

Tout cela se produit en l'absence d'aliments ou de boissons faiblement alcalines, ces dernières constituant une sorte de système tampon qui transforme l'acide chlorhydrique agressif en composés moins agressifs. Les résultats d’une telle réaction biochimique existent pendant une courte période, puis l’acide nouvellement libéré conduit à la situation initiale.

Douleur de la faim localisation atypique

La gastralgie, qui survient après une longue période après avoir mangé, n'est pas nécessairement localisée "sous la cuillère". Il peut également être décrit dans la zone de l'une des sous-nervures.

Douleur sous les côtes à gauche

Dans l'hypochondre gauche se trouvent l'estomac, la division du côlon, le pancréas. Cela provoque également des douleurs cardiaques.

  1. Lorsque des douleurs affamées apparaissent dans l'hypochondre gauche, cela signifie généralement qu'une personne développe un défaut érosif ou ulcératif dans la paroi de l'antre de l'estomac gastrique ou duodénal 12, mais en raison de l'innervation spéciale, la douleur est ressentie à gauche.
  2. Si un ulcère se forme dans le corps gastrique, une gastralgie peut également se produire dans l'hypochondre gauche, mais elle se développe entre 1,5 et 2,5 heures après avoir mangé, c'est-à-dire qu'elle n'a pas faim.
  3. Les tumeurs malignes de l'estomac ou du pancréas ne manifestent pas de douleur.
  4. Les maladies (en particulier inflammatoires) qui affectent le pancréas se manifestent par la douleur. Ce dernier se développe presque immédiatement après un repas, surtout si la nourriture était grasse, épicée, bue avec de l'alcool.
  5. La cardialgie, qui s'étend vers l'hypochondre gauche, n'est pas associée à de la nourriture, mais à une charge.
  6. Dans l'hypochondre gauche, des douleurs dans les maladies de la colonne vertébrale, des côtes et des muscles intercostaux peuvent être localisées. Un tel syndrome douloureux ne sera pas associé à la faim, mais à certains mouvements.

Douleur sous les côtes à droite

Attention! Les douleurs de la faim dans l'hypochondre droit sont très rares. Une telle localisation de la gêne est caractéristique des voies biliaires et elles n'apparaissent jamais comme des douleurs affamées.

Les douleurs qui se développent après une interruption de l'alimentation sont caractéristiques du couple estomac-duodénum et peuvent se loger dans l'hypochondre droit si le côlon transversal est si gros qu'il fait tourner l'estomac avec l'intestin à droite ou si la rate est fortement élargie. ou antre gastrique élargi. En même temps, dans l'estomac ou l'intestin, il y a un défaut érosif et ulcératif. La personne qui se plaint de gastralgie affamée à droite a besoin d'un examen médical.

Que faire avec des douleurs affamées

Le traitement des douleurs à l'estomac affamé est prescrit par un médecin en fonction des résultats de l'examen. Étant donné que ce symptôme se développe principalement dans l’ulcère gastroduodénal, le traitement médicamenteux comprend les médicaments suivants:

  1. ceux qui sont des inhibiteurs de la production d'acide chlorhydrique;
  2. lors de la détection de Helicobacter pylori - agents antibactériens;
  3. ceux qui neutralisent l'excès d'acide dans l'estomac;
  4. des moyens qui bloquent la production de suc gastrique;
  5. antispasmodiques.

Ainsi, la douleur affamée est un signe d'érosion ou d'ulcération de l'estomac ou du duodénum. Cette condition doit être diagnostiquée à temps, après quoi des mesures appropriées ont été prises, car la pathologie est dangereuse en raison de ses complications.

Mais peut-être est-il plus correct de traiter non pas l'effet, mais la cause?

Nous vous recommandons de lire l'histoire d'Olga Kirovtseva, comment elle a guéri son estomac. Lire l'article >>

Douleur dans l'estomac

Les douleurs de la faim dans l'estomac occupent la place principale dans les symptômes des ulcères gastriques et duodénaux. Cette caractéristique est caractéristique d'un ulcère peptique, car elle ne se manifeste sous aucun autre processus pathologique dans le tractus gastro-intestinal. Par conséquent, lorsqu'il ressent une douleur liée à la faim, le patient doit consulter son médecin. Très probablement, ce symptôme indique la formation de défauts ulcéreux des parois de l'estomac ou du duodénum.

En médecine, la douleur gastrique à jeun est représentée par le terme gastralgie. Le médecin peut diagnostiquer la maladie et prescrire un traitement.

Étiologie

Les douleurs de la faim dans l'estomac sont un symptôme qui a certaines causes d'apparition. Les cliniciens distinguent les facteurs suivants:

  • violation de la motilité du système digestif;
  • stimulation des récepteurs sensibles dans la zone d'ulcération;
  • augmentation de la libération d'acide chlorhydrique;
  • contraction spastique qui se produit sur le site de l'ulcère.

Classification

Un symptôme tel qu'une douleur abdominale affamée est très spécifique. Ce symptôme peut se manifester avec plus ou moins de force et d'intensité. Les cliniciens ont identifié les douleurs comme suit:

  • pulsé - indique une contraction du muscle lisse;
  • tirer - apparaissent quelques heures après avoir mangé;
  • brûlure - se manifeste à des niveaux élevés d'acide chlorhydrique;
  • sucer - formé par le changement érosif.

Symptomatologie

En médecine, les douleurs de la faim dans l'estomac sont considérées comme un état de pré-ulcère. Puisque le symptôme indique une pathologie, le symptôme ne peut pas se manifester.

Cet indicateur est accompagné des symptômes de maladies gastro-intestinales:

Douleurs affamées matin et soir

Le symptôme lui-même peut survenir à différents moments, ce qui indique différentes pathologies qui se sont formées dans l'estomac.

Si le patient ressent un symptôme désagréable 5 à 7 heures après avoir mangé la nourriture, il est tout à fait normal. La douleur gastrique pendant la faim peut être satisfaite avec de la nourriture, mais si le symptôme ne disparaît pas avec la saturation, cela indique la progression des processus pathologiques.

Les douleurs de la faim dans l'estomac peuvent être perturbées la nuit. Un tel symptôme fait qu'une personne se lève et mange quelque chose. Cependant, les douleurs nocturnes sont caractéristiques des ulcères antraux. Pour établir un diagnostic précis, le patient doit être examiné par fibrogastroduodénoscopie. Avec cette méthode, le médecin peut examiner avec précision l'état de l'estomac et reconnaître les ulcères.

Des douleurs gastriques pendant la faim peuvent également indiquer l’apparition de tumeurs malignes. À cet égard, lors de la réalisation de la fibrogastroduodénoscopie, le médecin doit procéder à une biopsie pour exclure le processus oncologique.

Les troubles hormonaux sont également associés à l’apparition d’un symptôme douloureux. La mélatonine et la leptine, deux hormones, sont responsables du processus de saturation du corps et de l'apparition de la faim. Lorsque des troubles du système hormonal, l'une des hormones commence à se distinguer en plus grandes quantités, ce qui provoque des accès douloureux à l'estomac, des nausées et de l'anorexie.

Si un patient a un symptôme le matin, cela indique une lésion érosive du duodénum. En règle générale, un tel symptôme se manifeste en 3-6 heures du matin. Pour le neutraliser, les médecins recommandent de boire de l'eau purifiée ou du lait. Il est également possible de réduire les crises de douleur à l'aide d'un réflexe émétique. De cette façon, l'acide chlorhydrique est neutralisé dans l'organe, ce qui irrite les terminaisons nerveuses vulnérables.

Traitement

Le traitement des attaques désagréables sur un estomac vide est effectué par différentes méthodes. L’objectif principal poursuivi par ces méthodes est de prévenir l’apparition de causes qui contribuent au développement de pathologies du tractus gastro-intestinal.

Un traitement approprié du symptôme est basé sur les règles suivantes:

  • l'utilisation d'analgésiques;
  • médicaments antisécrétoires;
  • antispasmodiques.

Les douleurs d'estomac tardives sont également souhaitables à traiter avec des agents antibactériens. La bactérie Helicobacter pylori, qui est l'agent responsable de la progression des malformations ulcéreuses, est sensible à ces médicaments.

Pour soulager la douleur de l'estomac vide, il est déconseillé de prendre des collations légères, car une utilisation rapide de la nourriture peut aggraver la situation. Les collations peuvent lubrifier d'autres symptômes qui informeront une personne des changements pathologiques dans le corps.

Lorsque le ventre fait mal, il est recommandé au patient de suivre un régime alimentaire léger. Ce traitement vise à éliminer tous les produits irritants de la membrane muqueuse. Le menu ne doit pas contenir des ingrédients contenant beaucoup de graisse. Il est souhaitable que le patient refuse les produits frits, les aliments épicés et les assaisonnements. Boissons alcoolisées fortement recommandées.

Le traitement consiste à utiliser:

  • nourriture chaude modérée;
  • céréales aqueuses;
  • produits à base de viande et de poisson qu'il vaut mieux cuire dans un bain de vapeur.

Il est souhaitable de manger de la nourriture en petites portions 5 fois par jour.

Pas besoin de grignoter sur la route différents bars, craquelins, frites et autres aliments vides. En guise d'alternative à ces produits, il est préférable que le patient choisisse: graines de citrouille, noix rôties, fruits séchés, légumes et fruits frais, biscottes faites maison.

Lorsque l'estomac commence à se faire mal, il est nécessaire de manger selon le régime indiqué pour les maladies du tractus gastro-intestinal. Il est interdit de suivre un régime pour perdre du poids, car il contribue à l’irritation du tractus gastro-intestinal.

Prévention

Dans le cadre des mesures préventives contre les symptômes douloureux, les médecins recommandent de traiter toutes les maladies à temps, surveillent les manifestations corporelles, s’en tiennent à un régime et consultent régulièrement un médecin pour un examen.

Douleur de la faim dans l'estomac: causes, symptômes et traitement

Des douleurs de la faim dans l'estomac apparaissent chez les personnes en raison de l'augmentation de l'acidité à l'intérieur de l'estomac. L'acide alloué agit comme un irritant pour la membrane muqueuse, entraînant des brûlures, des douleurs et d'autres symptômes.

Pour commencer le traitement approprié, vous devez connaître toutes les causes possibles de douleur abdominale. Ensuite, nous décrivons la nature de l'apparition de la douleur et donnons également des moyens de s'en débarrasser.

Causes de douleurs abdominales affamées

Les douleurs de la faim dans l'abdomen surviennent dans 3 conditions principales:

  1. Après un repas, cela prend environ 6 heures.
  2. Quand il y a une sensation de faim, la douleur commence.
  3. Vous pouvez vous débarrasser des sensations désagréables simplement en mangeant ou en buvant de l'eau.

Le syndrome douloureux peut apparaître à différents moments, souvent le matin ou le soir. La principale raison de la douleur à l'estomac affamée est le jeûne prolongé lorsqu'il n'y a pas de nourriture dans l'estomac. Dans ce cas, les parois du tube digestif commencent à se déformer et à souffrir. Le duodénum et certaines parties de l'estomac sont souvent touchés. En relation avec ces problèmes, les personnes développent une gastrite ou un ulcère. Une douleur sous la forme de crampes de faim dans l'abdomen apparaît souvent lors du développement d'un ulcère. Le problème survient quelque temps après avoir mangé. La douleur sera caractérisée par les symptômes suivants:

  1. La douleur est "sous la cuillère".
  2. Apparaît dans la nuit ou le matin, lorsque cela prend beaucoup de temps après avoir mangé.
  3. Le syndrome douloureux étant intense, les gens commencent souvent à se plier pour que les douleurs de la faim ne soient pas aussi fortes.
  4. Décrit la douleur dans l'abdomen, comme une brûlure ou une sensation de tir.
  5. Le syndrome passe si vous buvez du lait, de l'eau ou si vous mangez quelque chose.
Pourquoi ai-je mal à l'estomac?

Moins la nourriture est consommée, plus la douleur sera courte. La base de la douleur sur un estomac vide réside dans de tels principes:

  1. Il existe des douleurs de famine en présence de l'agent pathogène Helicobacter pylori.
  2. L'augmentation de la quantité d'acide chlorhydrique de 2-3 fois. L'augmentation ne se produit pas seulement le jour mais aussi la nuit.
  3. Les terminaisons nerveuses qui se trouvent dans l'estomac, avec une grande quantité d'acide, sont irritées.
  4. Les douleurs de la faim se manifestent par la perturbation de l'activité motrice du tractus gastro-intestinal

Toutes les causes de douleurs liées à la faim seront dues au jeûne ou à des boissons dans lesquelles il y a peu d'alcali.

Localisation des douleurs de la faim

Les douleurs de la faim dans l'abdomen, qui apparaissent longtemps après le repas, peuvent ne pas être "sous la cuillère". Les patients ressentent souvent un inconfort dans l'hypochondre droit ou gauche. La douleur dans l'hypochondre gauche parle du développement de l'érosion ou des ulcères et d'autres pathologies énumérées:

  1. Les tumeurs malignes peuvent ne pas être accompagnées de douleur, mais lorsque l’inflammation du pancréas débute par un syndrome douloureux. Le développement de la douleur survient immédiatement après le repas, surtout si les plats étaient coupants ou gras et que des boissons alcoolisées étaient utilisées.
  2. Avec une maladie cardiaque, la douleur sous la côte gauche ne sera pas après ou avant un repas, mais après un effort.
  3. La cause de la douleur sur le côté gauche sous la côte est la colonne vertébrale ou les côtes malades, ainsi que les muscles.

L’apparition de douleur sous le bord droit parle de maladies des voies biliaires. Il est possible que la rate ou d'autres organes soient enflammés chez l'homme. Il est recommandé d'appeler immédiatement un médecin pour la douleur à droite, car une telle manifestation d'inconfort est rare.

Principaux symptômes de la faim

Toute douleur à l’estomac peut être divisée en différents types de manifestations:

  • Par la force
  • Par caractère.
  • Pour la durée.

Les gens doivent faire la distinction entre la simple faim et la douleur liée à la faim. En règle générale, le syndrome apparaît immédiatement lorsque vous voulez manger et passe immédiatement après avoir pris un repas, même en quantité minime. Des symptômes similaires apparaîtront dans le cas des ulcères peptiques. Les douleurs abdominales seront intenses, tandis que le patient ne pourra pas travailler normalement. Le syndrome disparaît lorsque vous changez la position du corps pour le rendre plus confortable, mais le soulagement ne dure que pendant une courte période.

La douleur peut apparaître sur un estomac vide le matin ou au milieu de la nuit et elle est également constante, sans interruption ni battement. Une simple caractéristique d'inconfort ne permettra pas un diagnostic correct, car un examen approfondi est nécessaire. En règle générale, les douleurs à l'estomac ne parlent pas d'un problème, mais de plusieurs pathologies à la fois, qui sont complétées par un certain nombre de symptômes. Ceux-ci incluent des vomissements, des nausées, une modification des selles, des brûlures d'estomac persistantes, une mauvaise haleine et un goût désagréable dans la bouche.

Comment se débarrasser des douleurs abdominales

Il est nécessaire de se débarrasser des douleurs affamées dès l'apparition des symptômes. En pratique thérapeutique, les techniques suivantes sont utilisées:

  1. Metoclopramide comprimés pour douleurs à l'estomac

Initialement, le fonctionnement normal de l'estomac, en utilisant à cette fin des médicaments, tels que le métoclopramide.

  • Ensuite, des fonds sont prescrits au patient pour éliminer la douleur, peut-être «Analgin».
  • Pour réduire la quantité de sécrétion d'acide gastrique, des préparations spéciales sont utilisées. Les plus efficaces et les plus populaires sont "Oméprazole" ou "Pantoprazole".
  • Les spasmes peuvent éliminer les médicaments spasmolytiques.
  • Outre le traitement médicamenteux, le patient devra suivre un régime alimentaire spécial, qui ne permettra pas à la maladie de s'aggraver, d'éliminer la douleur et de récupérer rapidement. Les principales règles à suivre:

    • Manger devrait être fractionné, souvent en petites portions.
    • Éliminez du régime les aliments gras, épicés et autres aliments nocifs qui irritent les muqueuses.
    • En cas de douleurs nocturnes, modifiez complètement le régime alimentaire et ne mangez pas avant le coucher, la dernière prise doit avoir lieu 3 heures avant le coucher.
    • Si la maladie est grave, la nourriture doit être molle.
    • La quantité de sel doit être réduite au minimum.

    Des douleurs de la faim peuvent apparaître pour diverses raisons, mais le principal est un ulcère. Par conséquent, il n'est pas nécessaire de reporter le diagnostic et un examen complet par un médecin. Plus le problème est identifié rapidement, plus le traitement sera rapide et facile.

    Remèdes populaires pour les douleurs d'estomac à jeun

    La médecine traditionnelle est riche en différentes recettes, y compris les soulager de la faim. Pour les utiliser, vous pouvez choisir un outil approprié et l’utiliser toujours. La liste des recettes est donnée dans le tableau:

    Douleurs à l'estomac faim: les principales causes

    Si vous vous inquiétez des douleurs faim dans l'estomac, les raisons sont différentes. Si un tel symptôme se produit régulièrement, il n'est pas nécessaire de l'ignorer. Cela peut indiquer le développement d'une pathologie. La douleur liée à la faim est appelée syndrome douloureux, qui se manifeste par une sensation de faim. Immédiatement après avoir mangé, la douleur diminue, même si la faim n'était pas complètement satisfaite. Manger des aliments ne guérit pas la cause de la douleur. La nourriture n'améliore temporairement que l'état de la personne. Si vous ne trouvez pas la cause de la maladie et ne commencez pas le traitement, il y aura au fil du temps des signes plus terribles de maladie.

    Cause faim faim

    La douleur dans l'estomac (gastralgie) peut être un symptôme de gastrite avec une acidité élevée. Ils apparaissent dans le plexus solaire quelques heures après avoir mangé. Le site de localisation de la douleur est situé à la jonction des côtes inférieures au-dessus de la partie supérieure de l'estomac.

    La gastrite est une maladie qui s'accompagne de modifications inflammatoires ou dystrophiques inflammatoires de la muqueuse gastrique. La bactérie Helicobacter pylori est la cause la plus fréquente de la maladie. La gastrite se développe chez les personnes qui consomment beaucoup d'aliments gras d'origine animale, tout en abusant des fast food et des plats préparés. Une douleur dans la partie supérieure de l'abdomen ou dans l'hypochondre droit apparaît après un traitement médical (anti-inflammatoires non stéroïdiens).

    Le processus pathologique peut être déclenché par une grande quantité de fruits riches en vitamine C. Un excès d'acide dans les aliments provoque une augmentation de l'acidité de l'estomac. Une acidité élevée affecte négativement l'état de la muqueuse gastrique.

    Les facteurs provocants sont:

    • nourriture très froide ou chaude;
    • aliments trop épicés ou salés;
    • fumer;
    • boissons alcoolisées;
    • conditions stressantes.

    Lorsque la gastrite est au stade initial de développement, les douleurs de faim dans l'estomac sont à peine distinguables. Le patient ne peut pas les remarquer immédiatement. Si vous consultez un médecin immédiatement après l’apparition du premier signal d’alarme, vous pouvez arrêter le développement d’une pathologie et empêcher l’apparition de complications dangereuses.

    À mesure que la maladie progresse, les douleurs lancinantes s'intensifient et se manifestent plus souvent. Avec une gastrite chronique, l'estomac fait assez mal. Au cours de son exacerbation, la gastralgie devient angoissante.

    Un patient souffrant de gastrite souffre de diarrhée fréquente, de nausées, de flatulences, d'éructations de goût acidulé et de brûlures d'estomac. Des brûlures d'estomac sévères surviennent après la consommation d'aliments acides. Si vous appuyez légèrement sur la région épigastrique (haut de l'abdomen au milieu sous les côtes), vous ressentez un inconfort.

    La gastrite est dangereuse avec des conséquences possibles. Si elle n'est pas traitée, l'ulcère gastroduodénal, la pancréatite, des saignements internes et une tumeur maligne peuvent apparaître au fil du temps.

    En raison d'ulcères d'estomac

    La douleur à l'estomac vide est observée chez les personnes souffrant d'ulcère peptique. Un ulcère se développe dans la membrane muqueuse de l'estomac et du duodénum en raison d'un déséquilibre entre des facteurs agressifs (augmentation de l'acidité, aliments chauds, médicaments, Helicobacter pylori) et protecteur (mucus de l'estomac, capacité de récupération de la membrane muqueuse). Lorsque les mécanismes de défense s'affaiblissent, un ulcère survient. Une circulation sanguine insuffisante ou une hypoxie de la membrane muqueuse peuvent provoquer la maladie.

    La nature de la douleur dépend des caractéristiques individuelles de l'organisme. Les patients se plaignent de douleurs dans l'estomac causées par des vomissements lors de la cuisson, de la traction, des secousses ou de la sensation de faim. Le syndrome douloureux est si fort chez un patient sur trois qu'il est contraint d'adopter une position non naturelle (torse plié, jambes tirées au ventre) afin de réduire ses souffrances.

    Lorsque des ulcères se forment dans la partie inférieure de l'estomac ou dans le duodénum, ​​des douleurs nocturnes apparaissent. Ils obligent le patient à se lever du lit pour manger. Si l’estomac commence à faire mal tôt le matin de 3 à 6 heures, c’est un signe de la présence d’une pathologie du duodénum.

    Quand une douleur de l'ulcère duodénal est localisée dans l'hypochondre droit. Parfois, une maladie peut être accompagnée d'une douleur à la poitrine ou dans la région du cœur.

    Les brûlures d'estomac sont un signe caractéristique de l'ulcère peptique. Il peut survenir simultanément ou précéder la douleur. Les autres compagnons de pathologie sont les nausées et les vomissements. Les vomissements peuvent survenir même avec l'estomac vide. Parfois après cela, la gastralgie affamée disparaît. La moitié des patients atteints d'un ulcère peptique souffrent de constipation persistante.

    Si l'ulcère peptique n'est pas traité, il peut entraîner une perforation (trou traversant) de l'estomac ou du duodénum. Un trou dans l'organe de digestion peut déboucher dans un organe voisin (pénétration). Les ulcères sont des causes de saignement et d'obstruction de la partie inférieure de l'estomac.

    Douleurs nocturnes affamées avec duodénite

    Les douleurs de la faim dans l'hypochondre droit indiquent souvent une duodénite. La duodénite est appelée inflammation de la membrane muqueuse du duodénum. La maladie se développe rapidement en cas d'intoxication ou de consommation d'aliments épicés. Le processus inflammatoire est accompagné de l'apparition d'ulcères et d'érosions. Parfois, avec la duodénite, on trouve du phlegmon (cavités remplies de pus).

    Le plus souvent, les patients atteints de duodénite chronique se plaignent de douleurs sourdes et douloureuses au plexus solaire. La gastralgie aiguë survient si le patient présente des comorbidités (pancréatite ou cholécystite) au stade aigu. En cas de duodénite aiguë, une douleur se propage d'abord, couvrant tout le haut de l'abdomen. Plus tard, le syndrome douloureux est localisé à un endroit. Parfois, il y a une douleur du côté gauche, mais le plus souvent, les patients se plaignent de la douleur du côté droit. Par conséquent, les symptômes de la duodénite sont pris pour des signes de maladie du foie ou de la vésicule biliaire.

    Les patients atteints de duodénite souffrent de brûlures d'estomac, de nausées, de vomissements et de constipation. Pendant la nausée, une faiblesse, des vertiges et des maux de tête apparaissent. La maladie peut entraîner l'apparition d'une érosion profonde et d'un amincissement (atrophie) de la couche supérieure du duodénum.

    Invasions helminthiques

    Les douleurs affamées dans le plexus solaire tourmentent souvent les personnes infectées par des vers. Les symptômes d'invasion helminthique sont souvent masqués par des maladies du foie, du tractus gastro-intestinal ou de la vésicule biliaire.

    Si les vers s'installent dans les intestins, le malade souffre de diarrhée persistante, de constipation chronique, de flatulences (distension abdominale) et de nausées. Il développe périodiquement des vomissements et des gastralgies. Il est localisé dans le nombril et dans l'hypochondre droit.

    Les symptômes peuvent survenir rarement et se manifester faiblement. Dans d'autres cas, ils tourmentent le patient pendant longtemps. Une douleur intense indique une infection massive. Une accumulation importante de gros vers peut bloquer les intestins et causer la constipation. Au cours de leur activité vitale, les parasites libèrent des substances toxiques qui provoquent des maux de tête et des douleurs articulaires, de la fièvre, de la faiblesse et de la fatigue. Le sommeil d'une personne est perturbé.

    Autres causes de douleurs de la faim

    La douleur dans le plexus solaire avec l'estomac vide survient parfois chez les femmes au cours du premier trimestre de la grossesse. Sa cause est la toxicose.

    Les douleurs nocturnes dans le nombril peuvent être un signe de salmonellose. Les agents responsables de la maladie de Salmonella pénètrent dans le corps avec les produits. Les infections intestinales se rencontrent dans la viande mal préparée, les produits laitiers, les saucisses et les œufs. Après l'apparition de la douleur dans l'abdomen commence à vomir et à la diarrhée. La température corporelle augmente, une faiblesse, des vertiges et des maux de tête apparaissent.

    Des douleurs affamées dans l'estomac sont observées chez des patients présentant un infarctus du myocarde, compliqué d'une péricardite et d'une fibrillation auriculaire. Lors du diagnostic, la combinaison de la gastralgie et de la douleur dans la région du cœur prend toute son importance. En cas de crise cardiaque, douleur intense en compression-compression derrière le sternum. Elle peut donner dans le bras, dans le dos ou dans le cou. Le patient pâlit et se couvre de sueur froide. Cependant, il ressent parfois une légère douleur à la poitrine ou des interruptions dans le travail du cœur. Par conséquent, une crise cardiaque est confondue avec une manifestation d'une maladie du tractus gastro-intestinal.

    La gastralgie avec l'estomac vide survient lors d'une crise d'appendicite. Il commence généralement tard le soir ou tôt le matin. Premièrement, la douleur survient sous les côtes au centre ou est ressentie sur tout l’estomac. Plus tard, il est localisé dans l'hypochondre droit, puis dans la région iliaque droite. La douleur augmente avec la marche et la position couchée du côté gauche.

    La gastralgie peut être déclenchée par une situation stressante. Pendant la peur et l'anxiété grave, des douleurs peuvent apparaître dans la partie supérieure de l'abdomen.

    Les douleurs abdominales, aggravées la nuit, sont un signe de déséquilibre hormonal. Avec cette pathologie change le ratio des hormones mélatonine et leptine. Le patient n'a pas d'appétit pendant la journée. La nuit, surgit une gastralgie affamée à caractère pleurnichant. En règle générale, la maladie est accompagnée d'insomnie. Même si le patient parvient à s'endormir le soir, il se réveille la nuit d'une sensation désagréable dans l'estomac.

    Une affection douloureuse peut être une conséquence directe d'une faim prolongée. En se préparant à manger, le corps commence à sécréter des enzymes pour sa digestion. Si une personne ne satisfait pas la faim pendant longtemps, le système digestif envoie une impulsion douloureuse au sujet du jeûne.

    Régime alimentaire pour les douleurs faim dans l'estomac

    Description au 10 août 2017

    • Efficacité: effet thérapeutique après 21 jours
    • Durée: 3 mois
    • Coût des produits: 1400-1600 roubles par semaine

    Règles générales

    Une douleur à l'estomac (gastralgie) peut indiquer à la fois la présence de diverses maladies gastro-intestinales et être une manifestation concomitante de problèmes neurologiques, de stress et de dépression prolongée.

    Un type de syndrome douloureux est la douleur «affamée», dont l’apparition régulière indique la présence d’un processus pathologique dans l’estomac (généralement l’antre et le pylore) ou le duodénum. Considérez directement quelles sont les douleurs de la faim dans l'estomac - causes, symptômes, traitement.

    En règle générale, la douleur à l'estomac vide est une manifestation d'un défaut de la membrane muqueuse des organes digestifs et peut être le symptôme d'une gastrite simple / érosive, d'une gastroduodénite / duodénite, d'un ulcère peptique et de la présence de polypes dans l'estomac.

    La douleur affamée est une douleur dans la région épigastrique avec sensation de faim, apparaissant après une pause dans une nourriture de durée variable et arrêtée par une petite collation. Ils peuvent apparaître à tout moment de la journée, mais dans la plupart des cas, ils apparaissent la nuit de 22h à 5h du matin, quand le patient se réveille de la sensation que l'estomac lui fait mal et qu'il a envie de marmonner quelque chose à manger. Les principales causes de douleurs à l'estomac affamées sont les suivantes:

    • augmenter l'acidité du suc gastrique;
    • violation de la motilité gastrique;
    • irritation des prescriptions et spasmes locaux dans la zone érosive-ulcéreuse de la muqueuse.

    Les douleurs affamées diffèrent par leur caractère, leur durée et leur intensité. Cependant, leur présence en elle-même ne permet pas d'établir un diagnostic précis, car elles ne constituent qu'une partie du complexe de symptômes cliniques caractéristique d'une maladie particulière. À cet égard, toutes les manifestations douloureuses de l'estomac doivent être associées aux autres symptômes (moment où l'estomac vide fait mal, à la présence d'inconfort, d'éructations, de brûlures d'estomac, de nausées, de vomissements, de selles anormales, de ballonnements), ainsi qu'aux données d'un examen objectif. acidité du suc gastrique). Et seulement après que tous les symptômes ont été identifiés et que la cause du syndrome douloureux a été établie, un traitement peut être prescrit, y compris un régime pour la douleur à jeun dans l'estomac.

    Il convient de noter qu’avec la douleur à l’estomac et au pancréas et la sensation de faim périodique ou constante, ces manifestations ne peuvent être ignorées, car le processus accompagné de douleurs «affamées» progresse et le défaut muqueux se transforme en une légère érosion en un ulcère, qui peut se compliquer de saignement, de perforation renaissance dans une tumeur maligne. Et seul un traitement opportun peut permettre d’obtenir un bon résultat et d’éviter la chronisation du processus.

    Le régime alimentaire pour les douleurs à l'estomac est déterminé par la maladie spécifique, sa forme (aiguë / chronique), le stade de la maladie (exacerbation / rémission persistante) et l'état du patient. Ainsi, lorsque l’estomac fait mal pendant la gastrite, la gastroduodénite, l’ulcère gastroduodénal, si l’acidité est normale / augmentée, le tableau alimentaire n ° 1 ou ses variétés sont prescrits en fonction de la forme de la maladie.

    Le principe de base consiste à préserver la muqueuse gastrique des facteurs indésirables. Pour réduire les substances extractives dans le corps, la viande doit être bouillie autant que possible. Les aliments sont servis à la consistance semi-liquide à la température ambiante, cuits à la vapeur ou bouillis, évitant ainsi la stimulation de la sécrétion enzymatique de l'estomac.

    Au début de la période aiguë, le tableau de traitement 1A est prescrit, ce qui limite strictement le régime, et après quelques jours, le régime relativement bénin 1B. La diète est limitée au sel (jusqu'à 5 à 7 g / jour) et il n'y a que des soupes de légumes muqueuses, de la viande hachée et du poisson dans des variétés allégées, des céréales bien bouillies (à l'exception du maïs, du blé, de l'orge), des légumes bouillis, du pain blanc séché / craquelins, œuf à la coque, lait, fromage cottage, matières grasses sous forme d'huiles végétales et de beurre non salé, qui s'ajoutent aux plats préparés. Une fois le processus apaisé, la table n ° 1 est affectée à un régime plus étendu.

    En fait, c'est un régime physiologiquement complet qui fournit les besoins énergétiques du corps sans aucune force mécanique. Les plats sont préparés non emballés avec différents degrés de broyage et de traitement thermique avec une légère limitation en sel. Nutrition fractionnée, portions de volume réduit. À mesure que les symptômes s'atténuent, le régime alimentaire se développe. Le pain blanc d'hier, les salades à base de légumes bouillis, les saucisses diététiques, les fromages à forte teneur en fromage sont autorisés. La viande est utilisée uniquement dans les variétés diététiques. Œufs de poulet - sous la forme d'une omelette à la vapeur. Le sarrasin (côtelette), le gruau et le riz blanc font partie des céréales du régime.

    Les graisses sont principalement d'origine végétale et sont des huiles mieux raffinées. Autorisé une petite quantité de fromage cottage frais, le lait entier et la crème n'est pas recommandé. Il est nécessaire d'éviter les pâtes, les fruits crus et les baies. Les jus de légumes peuvent être présents dans l'alimentation. Les produits contenant des glucides faciles à digérer (miel, bonbons, sucre, confiture), ainsi que difficiles à digérer / persistants dans l'estomac sont soumis à des limitations.

    Au bout de 2-3 mois, le régime alimentaire continue de s’élargir progressivement, les portions augmentent et, en l’absence de plainte, le patient est transféré au tableau général n ° 15. À l’avenir, afin de prévenir l’apparition de douleurs de la faim durant les périodes automne-printemps, un traitement anti-rechute est mis en place. Il consiste à faire passer le patient 2 à 4 semaines à un régime alimentaire équilibré (tableaux No. 1B, No. 1).

    Si une sensation constante de faim et de douleur chez un patient se manifeste dans un contexte de faible acidité, le régime principal en dehors de la période d'exacerbation est le tableau médical de Pevsner n ° 2. Contrairement au régime précédent, son objectif est une stimulation modérée de la fonction de sécrétion des glandes gastriques et la normalisation de la motilité gastro-intestinale. Régime physiologiquement complet, la valeur énergétique du régime quotidien - 2800-3000 Kcal.

    Il prévoit l'inclusion obligatoire des bouillons de viande / poisson, de la viande diététique de différents degrés de broyage et de traitement thermique. Toutes les personnes riches en fibres / tissu conjonctif doivent être frottées. Les huiles animales et de cuisine, le pain frais, les conserves, la viande fumée, la viande rouge grasse, le poisson fumé, gras et salé, le canard, l'oie, les légumineuses, l'orge, l'orge, les œufs à la coque, les légumes crus durs sont exclus du régime. Assurez-vous d'inclure dans le régime alimentaire des préparations de vitamines et de minéraux.

    Des indications

    • 1A et 1B - douleurs de famine avec acidité normale / accrue dans les cas de gastrite aiguë / chronique, de gastroduodénite, d'ulcère gastrique au stade aigu;
    • Tableau n ° 1 - douleurs de la faim dans les cas de gastrite aiguë / chronique, de gastroduodénite, d’ulcère gastrique sur fond d’acidité normale / élevée en rémission;
    • Tableau 2 - douleurs de famine dans la gastrite aiguë / chronique, la gastroduodénite, l'ulcère gastrique en rémission avec une faible acidité.

    Produits autorisés

    Les aliments diététiques avec douleurs de famine permettent l'inclusion dans le régime:

    • biscuits blancs, pain blanc hier / séché, galetny cookies;
    • variétés diététiques de viande (poulet, bœuf maigre, dinde, lapin), jambon non salé, poisson maigre (brochet, carpe, sandre);
    • œufs à la coque, omelette cuite à la vapeur;
    • croup (sarrasin, semoule), vermicelle, riz blanc;
    • légumes bouillis (pommes de terre, chou-fleur, potiron, betteraves, courgettes, carottes);
    • huile végétale / beurre non salé (ajouté aux plats sur la table);
    • baies et fruits sucrés (gelée, gelée, compotes, guimauves) et boissons - gelée de fruits, jus de fruits, eau minérale, thé au lait.

    Douleur dans l'estomac

    Faim dans l'abdomen - apparition de douleur lorsque vous avez faim ou après une longue pause dans un repas (plus de 5 à 6 heures). Très souvent, ce symptôme peut indiquer le développement d’une pathologie du tractus gastro-intestinal. Une telle manifestation du tableau clinique nécessite une consultation immédiate avec un gastro-entérologue.

    Causes de douleur à jeun

    La douleur causée par la faim est causée par des dommages à la paroi de l'estomac. C'est l'irritation du défaut de la plaie ou du mucus enflammé et donne de la douleur. Les causes de la douleur pendant la faim sont peu nombreuses. Ceux-ci comprennent:

    • ulcère peptique avec hypersensibilité des récepteurs de la douleur dans la région de l'ulcère;
    • contractions spastiques de la paroi de l'estomac, qui se produisent par réflexe autour du défaut ulcératif formé;
    • une augmentation de la proportion d'acide chlorhydrique dans le suc gastrique, ce qui entraîne une augmentation de son acidité;
    • la soi-disant dyskinésie hypermotor de l'estomac (les mouvements péristaltiques de l'organe augmentent et s'accélèrent);
    • gastrite chronique ou aiguë;
    • rarement, une maladie mentale peut précéder l'apparition d'une douleur à l'estomac à jeun. Pour cette raison, en règle générale, les causes organiques de la douleur ne sont pas identifiées et considérées comme de nature purement psychologique;
    • fréquentes situations stressantes;
    • changements dans les niveaux hormonaux pendant la grossesse, est une cause relativement rare de douleur;
    • en tant que diagnostic d'exclusion (cela signifie que les causes de la maladie, en tant que substrat de la douleur, n'ont pas été identifiées), il peut sembler "syndrome du côlon irritable, variante de type ulcératif". Dans ce cas, la douleur imitera celles d'un ulcère, mais leur apparence sur un estomac vide, en particulier avec un parcours persistant et long, n'est pas typique.

    Il convient de souligner que la douleur apparaissant sur un estomac vide pour l'une quelconque de ces raisons est un signe, ce qui signifie qu'il existe des erreurs dans le régime quotidien ou nutritionnel, ou qu'il existe une pathologie de l'estomac et du duodénum.

    Les symptômes

    En règle générale, il est possible d'identifier les symptômes associés, en plus du fait que le patient s'inquiète des douleurs de faim dans l'estomac. Le plus souvent, ces personnes vont se plaindre de:

    • manque d'appétit ou réduction de l'appétit (en cas de troubles mentaux, au contraire, une boulimie peut survenir);
    • diarrhée ou constipation fréquente;
    • nausées et vomissements (nausées constantes et peu prononcées; les vomissements auront un goût «acide»);
    • l'apparition de brûlures d'estomac ou d'éructations;
    • flatulences

    De plus, les patients peuvent noter qu’il ya tout d’abord une sensation de malaise dans la région épigastrique, souvent à gauche, puis seulement une douleur à l’estomac.

    La nature même, le moment d'occurrence et la durée de la douleur peuvent amener le médecin à se faire une idée de la probabilité d'une maladie donnée.

    • si la douleur dans l'estomac n'est pas constante (c'est-à-dire une douleur liée à la faim paroxystique), cela suggère alors une probable dyskinésie hypermotrice de l'estomac;
    • des douleurs tiraillantes 1,5 à 2,5 heures après avoir mangé indiquent une sténose pylorique (déformation cicatricielle du sphincter pylorique, complication chronique de l'ulcère duodénal);
    • si la douleur est brûlante, une gastrite, un ulcère peptique est probable (pH élevé du suc gastrique). Parfois, la douleur est sucer dans la nature. Les patients le décrivent souvent comme «une succion dans l'estomac»;
    • Les douleurs de fin de soirée sont caractéristiques des ulcères d'estomac et les patients peuvent souvent les arrêter en mangeant quelque chose ou en buvant un verre de lait;
    • Le cancer de l'estomac peut également causer des douleurs de faim nocturnes.

    Diagnostics

    Si votre estomac fait mal, ne retardez pas la visite chez le médecin. Les tests suivants seront assignés pour identifier la cause:

    • test sanguin clinique;
    • analyse d'urine;
    • tests hépatiques (pour le diagnostic différentiel avec une pathologie du foie);
    • élastase fécale (pour éliminer la pancréatite chronique).

    Les études instrumentales comprennent:

    • Échographie des organes abdominaux;
    • Étude de contraste aux rayons X de l’estomac avec une suspension de baryum (en cas d’ulcère - contours irréguliers de l’organe présentant un «symptôme de niche»). Cette étude ne présente aucun avantage par rapport à la fibrogastroduodénoscopie (FGDS) et est réalisée lorsqu'il est impossible de réaliser cette dernière;
    • EGD avec biopsie de la membrane muqueuse dans la zone de l'ulcère.

    Lorsqu'un ulcère est détecté, il convient de rappeler qu'il s'agit d'une lésion de ce type, qui survient le plus souvent en présence d'une infection à Helicobacter pylori. Par conséquent, effectuez et testez pour sa détection:

    • test d'uréase respiratoire;
    • PCR feces pour détecter ses antigènes;
    • examen sérologique du sang pour détecter les anticorps anti-Helicobacter.

    Le traitement ne peut être prescrit qu'après un complexe d'études et une clarification de l'étiologie de ce symptôme.

    Traitement

    Le traitement de la douleur est un processus en deux étapes: au premier stade, le patient doit être traité avec des médicaments, au second stade - il établit un plan de traitement individuel ultérieur.

    Parmi les médicaments prescrits:

    • antispasmodiques pour la dyskinésie hypermotor;
    • médicaments antisécrétoires avec augmentation de l'acidité du suc gastrique: IPP, antagonistes de l'histamine H2, cholinolytiques;
    • traitement antibiotique avec une présence prouvée d'Helicobacter;
    • en cas d'ulcère à l'estomac, des antiacides sont prescrits;
    • des médicaments de sédation peuvent être prescrits si les douleurs ont une genèse de stress;
    • Prokinetics (Motilium, Domperidone).

    Simultanément avec le médicament est produit et traitement non médicamenteux. Il comprend:

    • normalisation du régime de jour: sommeil complet et suffisant, repas réguliers, restez au grand air pendant le temps requis;
    • rejet de mauvaises habitudes;
    • régime alimentaire spécial.

    L'alimentation est nécessaire même lorsque l'estomac cesse de faire mal, afin de maintenir une rémission à long terme. Il fournit:

    • fractions fréquentes de repas;
    • les longues pauses (plus de 3 heures) entre les repas ne sont pas autorisées;
    • la température des aliments doit être optimale: il faut des plats chauds, pas trop chauds ou froids;
    • refus de prendre des collations en déplacement, car même si une telle collation supprime la douleur, elle conduira en outre au développement ou à l'aggravation de la gastrite et entraînera de nouvelles sensations douloureuses;
    • l'exclusion des aliments gras, salés, fumés et épicés;
    • les boissons gazeuses, l'alcool et le café sont interdits;
    • les sucreries ne sont pas recommandées;
    • Il est nécessaire d'utiliser des produits laitiers contenant un faible pourcentage de matière grasse.

    En règle générale, avec la mise en œuvre de toutes les recommandations médicales, le traitement a un effet positif et vous permet de vous débarrasser des accès de faim.

    Douleur de la faim dans l'estomac: causes

    Les douleurs de la faim sont des palpitations, des sueurs, des coupures ou des lancinements douloureux, apparaissant l'estomac vide (en l'absence de nourriture dans les 2-3 heures). Ce type de douleur peut être la conséquence de troubles de l'alimentation lorsqu'une personne laisse des intervalles trop longs, mais dans certains cas, les douleurs de la faim sont le signe de maladies dangereuses du tractus gastro-intestinal, telles que les ulcères gastriques ou duodénaux. Pour déterminer la cause exacte de l'inconfort et prévenir d'éventuelles complications, vous devez contacter un gastro-entérologue et lui poser un diagnostic complet, pouvant inclure des méthodes de laboratoire, du matériel informatique et des méthodes instrumentales (en fonction du tableau clinique général).

    Douleur de la faim dans l'estomac: causes

    Pourquoi un estomac vide peut faire mal?

    Pour comprendre exactement ce qui peut causer des douleurs de famine dans l'estomac, il est important de se faire une idée du processus digestif, de ses étapes et de ce qui se passe dans l'estomac après l'ingestion d'aliments. La phase initiale de la digestion commence dans la cavité buccale. La nourriture y est broyée, effilochée, mâchée et transformée par des enzymes qui produisent des glandes salivaires exocrines. En bouche, le clivage primaire des polysaccharides est également dû à l'action de l'amylase, une enzyme digestive de la classe des hydrolases. Après la formation d'un bol alimentaire (bol alimentaire), les aliments sont transportés dans l'estomac par le tube œsophagien. Le morceau de nourriture pénètre dans l'estomac par la valve cardiaque (sphincter inférieur de l'œsophage).

    Dans l'estomac, les aliments sont traités par le suc digestif, qui présente une composition chimique complexe et contient des substances nécessaires à la digestion des aliments.

    Tableau La composition du suc gastrique.

    Au cours de la journée, environ 1,9 litre de suc gastrique est produit dans diverses glandes et cellules de l'estomac, dont la fonction principale est la digestion en bolus. Si les aliments ne pénètrent pas dans l'estomac, les enzymes protéolytiques, le chlorure d'hydrogène et les autres substances contenues dans le liquide digestif (chlorures, sulfates, phosphates, etc.) irritent les récepteurs des muqueuses, ce qui provoque une douleur aiguë. La douleur peut aussi résulter d'un effet agressif du chlorure d'hydrogène sur les parois de l'estomac, car la longue absence d'aliments dans l'estomac réduit la sécrétion de mucus, ce qui protège les parois internes du corps contre l'action corrosive de l'acide chlorhydrique et des enzymes digestives.

    C'est important! Pour que l'estomac fonctionne correctement, les aliments doivent y entrer toutes les 3 à 4 heures. Quel que soit leur âge, les gastro-entérologues considèrent la meilleure option pour les repas fractionnés, y compris 5 à 6 repas. Les personnes atteintes de maladies chroniques et aiguës du système digestif peuvent manger de la nourriture 7 à 10 fois par jour (à condition que le volume d’une portion ne dépasse pas 160 ml).

    Fonction motrice altérée en tant que cause de douleur à l'estomac due à la famine

    Pour que la nourriture puisse passer de la région pylorique de l'estomac à l'intestin, les parois du corps se contractent et poussent périodiquement le bolus, qui pénètre dans l'intestin grêle proximal par la valve musculaire. Les contractions ondulantes des parois gastriques d'une certaine force, assurant la promotion de la grosseur de nourriture dans l'intestin, sont appelées péristaltisme. Contrairement à la sonde œsophagienne, la fonction motrice de l’estomac consiste non seulement à favoriser l’alimentation, mais également à la conserver, à la moudre et à la mélanger avec le suc gastrique.

    Digestion dans l'estomac

    Lorsqu'il n'y a pas de nourriture dans l'estomac, l'estomac se contracte avec une force ne dépassant pas 1 cm par seconde. Après un repas, la pression dans l'estomac augmente et ses contractions deviennent plus rapides. Si la fonction motrice est altérée, le taux de contraction pendant cette période ne correspond pas à la norme physiologique, ce qui peut provoquer des douleurs de famine. Il existe deux types de douleurs similaires (selon le type de motilité).

    Tableau Douleur de la faim dans l'estomac en violation de la fonction motrice.

    Faites attention! Pour évaluer les fonctions motrices et d'évacuation de l'estomac, il est nécessaire de subir une électrogastroentérographie. Il s'agit d'une méthode de diagnostic consistant à fixer simultanément les potentiels biologiques de différentes parties d'un organe.

    Quelles maladies peuvent causer une douleur à l'estomac affamée?

    Il existe plusieurs pathologies de l'estomac pouvant provoquer des douleurs de faim. Certains d'entre eux ont des symptômes communs, de sorte que l'autodiagnostic en cas de symptômes pathologiques est inacceptable. Même un spécialiste expérimenté ne sera pas en mesure de diagnostiquer sans un test matériel et en laboratoire. Il est donc nécessaire de commencer le diagnostic en consultant un gastro-entérologue.

    Ulcère duodénal

    C’est la cause la plus fréquente de douleurs liées à la faim, qui se manifestent principalement le matin et disparaissent soudainement après la prise de toute quantité de nourriture. Lorsqu'un ulcère intestinal sur la membrane muqueuse forme un défaut ulcératif local avec des modifications trophiques visibles dans les cellules épithéliales (dans les cas graves, l'ulcère peut affecter les couches sous-muqueuse et musculaire). La pathogenèse de la formation de telles ulcérations est représentée par l'effet nocif de l'acide chlorhydrique, des composants de la bile et de la pepsine, tandis que l'acidité du tractus gastro-intestinal reste dans la plupart des cas dans les limites de la normale.

    Ulcère duodénal

    Les traits distinctifs et les symptômes d'un ulcère peuvent être pris en compte:

    • la saisonnalité (les récidives de la maladie surviennent principalement au printemps ou à l'automne);
    • perte de poids;
    • Des éructations au goût et à l'odeur acides immédiatement après avoir mangé;
    • manifestations de dyspepsie fonctionnelle (nausée, vomissement).

    Le traitement de la maladie comprend la prise d'antiacides ("Rennie", "Almagel"), de médicaments antisécrétoires (inhibiteurs de la pompe à protons, m-cholinolytiques, bloqueurs des récepteurs de la gastrine, bloqueurs H2-récepteurs), l'acide pantothénique et le chlorure de méthylméthionine sulfonium (vitamine U). Lors de l’identification de la bactérie Helicobacter pylori dans la lumière du tractus gastro-intestinal, un traitement d’éradication avec l’utilisation de préparations à base de bismuth (De-Nol, Bismofalk) utilise des antibiotiques (tétracycline, amoxicilline, clarithromycine).

    C'est important! La nature de la douleur dans l'ulcère peptique permet de déterminer l'emplacement approximatif de l'ulcère. Les douleurs de la faim indiquent dans la plupart des cas une lésion du duodénum. Si une douleur intense survient après un repas, le processus ulcératif se produit généralement dans l'estomac.

    Conseils pour l'ulcère gastrique

    Gastrite à haute acidité

    La gastrite est la maladie de l'estomac la plus répandue, caractérisée par une inflammation de la membrane épithéliale qui recouvre les parois internes de l'organe. Le principal facteur à l'origine du développement du processus inflammatoire est l'endommagement de la membrane muqueuse de l'acide chlorhydrique et des enzymes protéolytiques. Par conséquent, une gastrite à acidité élevée (lorsque le taux de chlorure d'hydrogène dépasse 0,6%) peut également être considérée comme l'une des causes possibles des douleurs liées à la faim.

    Quelle est la gastrite

    L’acide chlorhydrique, produit en grande quantité, irrite non seulement les terminaisons nerveuses, provoquant une attaque de douleur aiguë ou lancinante entre les repas, mais érode également la membrane muqueuse, provoquant une douleur à l’estomac brûlante, coupante ou semblable au poignard. Ces douleurs peuvent apparaître à tout moment, mais le syndrome douloureux atteint son intensité maximale lorsque les aliments gastriques sont absents et que tout le volume de chlorure d'hydrogène dans sa cavité interagit avec les parois gastriques.

    La formation d'acide chlorhydrique

    Les autres symptômes de cette maladie peuvent être:

    • mauvaise haleine;
    • éructations acides après avoir mangé;
    • brûlures d'estomac douloureuses (sensation de brûlure douloureuse dans la poitrine);
    • ballonnements et flatulences;
    • la libération de grandes quantités de gaz intestinaux;
    • selles agitées (dilution des matières fécales, constipation, modification de la consistance des matières fécales).

    Le traitement de la gastrite aiguë commence par le lavage de l'estomac avec une sonde gastrique, après quoi il est nécessaire de s'abstenir de manger pendant 24 heures. Dans la forme chronique de l’inflammation, les inhibiteurs de la pompe à protons sont prescrits (Omez, Rabeprazol, Pantoprazole), les antiacides (Maalox, Gaviscon), les prokinetics (Tzirukal), Motilium et les antagonistes H2-récepteurs à l'histamine (Famotidine, Roxatidine). Les antibiotiques sont indiqués pour le traitement des infections associées à Helicobacter pylori.

    Syndrome de Zollinger-Ellison

    Ce syndrome est une formation de tumeur localisée dans le pancréas ou le duodénum. Plus de 50% de ces tumeurs (gastrine) sont malignes. Par conséquent, un diagnostic opportun est d'une grande importance pour la formation d'un pronostic favorable. Bien que la tumeur ait généralement une petite taille (moins de 1 cm) et soit caractérisée par une croissance lente, le traitement doit être instauré le plus tôt possible car la complication principale de la pathologie est la formation d'ulcères peptiques prédisposant à la perforation et au saignement.

    Le tableau clinique du syndrome de Zollinger-Ellison est assez flou. La tumeur produit activement de la gastrine, une hormone qui stimule l'activité des cellules G situées dans la partie pylorique de l'estomac et est responsable de la synthèse de l'acide chlorhydrique. Par conséquent, les principaux symptômes de la pathologie sont directement liés à l'augmentation de la production d'acide. Les caractéristiques comprennent:

    • douleur sourde ou semblable à celle d'une dague après avoir mangé;
    • douleurs de coupe sévères avec jeûne prolongé (douleurs de la faim);
    • diarrhée (est le premier symptôme clinique chez environ 40% des patients);
    • mauvaise haleine;
    • brûlures d'estomac et éructations acides.

    Dans certains cas, les gastrinomes peuvent provoquer des inclusions de sang dans les masses fécales, signe de la présence d'ulcères hémorragiques.

    Le traitement comprend la prise d'inhibiteurs de la pompe à protons, ainsi que le traitement palliatif d'antisécréteurs à action prolongée (par exemple, l'octréotide, qui doit être administré au muscle à raison de 20 à 30 mg 1 fois par mois). Avec l'inefficacité du traitement conservateur appliqué résection locale avec chimiothérapie ultérieure.

    C'est important! Une survie de plus de 10 ans avec le traitement opportun du gastrinome est observée dans 80% des cas.

    Douleur la nuit

    Si une personne est régulièrement tourmentée par des douleurs affamées la nuit mais que les maladies de l'estomac et du duodénum sont exclues, consultez un endocrinologue. Certains troubles hormonaux (par exemple, une sécrétion insuffisante de mélatonine) peuvent se traduire par des douleurs à l'estomac la nuit. La mélatonine appartient aux régulateurs du rythme quotidien; par conséquent, une concentration accrue la nuit entraîne l’apparition d’une faim sévère et de douleurs aiguës à l’estomac, tandis que le jour, son appétit peut être complètement absent.

    Douleur nocturne à l'estomac

    Les signes de troubles hormonaux peuvent aussi être:

    • transpiration excessive;
    • changement de poids corporel;
    • sautes d'humeur (labilité émotionnelle);
    • éruptions cutanées;
    • pointes de tension artérielle, etc.

    La pression artérielle saute

    La douleur causée par une perturbation hormonale est caractérisée par le fait qu’elles ne disparaissent pas complètement après un repas et peuvent réapparaître après une heure et demie.

    Conseils utiles

    Pour éviter l'apparition de douleurs affamées, il est important de suivre les règles d'une alimentation saine et d'un comportement alimentaire.

    1. Manger est nécessaire toutes les 3-4 heures.
    2. L'intervalle entre l'ingestion d'aliments solides et de boissons devrait être d'au moins 20 minutes.
    3. Il est recommandé d'exclure des aliments qui peuvent irriter l'estomac et perturber sa motilité (épices, viandes fumées, aliments gras, sodas).
    4. Vous ne pouvez pas vous coucher l'estomac vide: le dernier repas doit avoir lieu 2 à 3 heures avant l'heure du coucher. Le meilleur choix pour une collation en soirée est le kéfir avec son, le fromage cottage sans sucre ou un morceau de poisson bouilli avec des légumes.
    5. Manger devrait être 5 à 6 fois par jour et le volume d'une portion ne devrait pas dépasser 180-220 g.
    6. Vous ne devriez pas manger deux repas à la fois (soupe et deuxième) - il est préférable de les diviser en deux repas afin de ne pas créer de charge supplémentaire sur le tube digestif et de ne pas étirer l'estomac.

    Règles de "saine alimentation"

    Les douleurs de la faim sont un problème assez commun, qui peut être le résultat d'habitudes alimentaires mal formées ou d'un symptôme de maladies graves. Si, malgré la correction du régime alimentaire, de telles douleurs persistent, il est nécessaire de consulter un médecin pour écarter les risques de pathologies du tube digestif.