Ça fait mal à l'estomac et la diarrhée et la nausée qu'il peut être

Un certain nombre de facteurs peuvent provoquer des douleurs gastriques et des diarrhées se produisant en même temps. Ceux-ci peuvent inclure une dyspepsie, une infection virale telle que la grippe gastrique ou une maladie intestinale.

Il est important de déterminer la cause des symptômes existants. Cela permettra de déterminer quels médicaments, remèdes à la maison et recommandations peuvent aider à guérir et à prévenir les douleurs abdominales et la diarrhée.

La douleur abdominale est souvent une douleur aiguë ou coupante qui apparaît dans la zone située entre la poitrine et le bassin. La douleur dans l'abdomen, qui s'étend dans l'estomac, peut être sous la forme de crampes, constantes et aiguës. L'estomac a souvent mal et des vomissements peuvent également se produire.

La diarrhée est caractérisée par des selles molles, sanglantes ou grasses. Une personne atteinte de cette maladie doit souvent aller aux toilettes.

Dans certains cas, des douleurs abdominales accompagnent simultanément des diarrhées, des vomissements, des nausées ou de la fièvre.

Raisons

Les douleurs abdominales et la diarrhée sont un problème commun auquel doivent faire face un grand nombre de personnes. Lorsque l’estomac fait mal et que la diarrhée apparaît en même temps que la douleur, l’état dure habituellement un ou deux jours.

La douleur dans l'estomac est une très mauvaise chose, et quand elle est également accompagnée de diarrhée, elle peut causer beaucoup de désagréments à toute personne.

Bien qu'il s'agisse de deux troubles distincts, ils surviennent parfois simultanément.

La maladie cœliaque est l’une des causes les plus fréquemment observées de diarrhée et de douleurs à l’estomac. Cette maladie est associée à l'intestin grêle et est auto-immune. Il peut survenir chez des personnes de tout groupe d’âge.

Lorsque cela se produit, la douleur abdominale et la diarrhée sont observées ensemble. Cependant, certaines personnes peuvent souffrir d’un de ces problèmes.

Il existe de nombreux autres symptômes de la maladie coeliaque et ils varient d’une personne à l’autre.

Le syndrome du côlon irritable, également appelé côlon spastique, est considéré comme un trouble de l'intestin fonctionnel.

Les personnes souffrant du syndrome du côlon irritable éprouvent souvent de graves maux d'estomac. Les patients peuvent aussi avoir de la fièvre.

Cependant, il ne s'agit pas d'un trouble trop grave, car il n'endommage pas le côlon de manière permanente.

La maladie elle-même est caractérisée par des diarrhées et des douleurs à l'estomac, ainsi que par d'autres symptômes courants, tels que ballonnements, constipation, nausées, vomissements, fièvre, etc. Les symptômes diffèrent également d'une personne à l'autre.

La maladie de Crohn est une maladie qui provoque également une inflammation du tube digestif. En termes simples, c'est une maladie qui favorise l'œdème de l'intestin.

La cause exacte de la maladie de Crohn n'est pas encore connue. Cependant, les experts estiment que le système immunitaire humain agit contre son propre organisme et interprète de manière erronée les aliments sains comme nocifs.

Il combat les bactéries bénéfiques, ce qui entraîne l’accumulation de globules blancs dans l’intestin, ce qui entraîne une inflammation.

Les symptômes les plus courants de la maladie de Crohn sont des douleurs coupantes sévères à l'abdomen après avoir mangé.

La diarrhée, les vomissements, les nausées, la perte de poids, des troubles cutanés, des saignements rectaux, de la fièvre, etc. sont d'autres symptômes possibles de cette affection.

La colite ulcéreuse est également une maladie caractérisée par une inflammation du côlon. Il existe différents types de colites ulcéreuses.

Mais la proctosigmoïdite, qui à son tour est caractérisée par une inflammation du côlon sigmoïde et du rectum, est la cause de douleurs abdominales et de diarrhée.

Les autres causes possibles de diarrhée et de douleurs à l'estomac incluent les réactions allergiques à certains médicaments, l'intoxication alimentaire, les allergies (gluten, etc.).

Dans certains cas, les infections parasitaires peuvent également causer des douleurs abdominales accompagnées de diarrhée.

Méthodes de diagnostic et de traitement

Les personnes souffrant de crampes abdominales et de diarrhée persistante pendant trois jours, ainsi que si la douleur s'aggrave au cours des 24 heures ou s’accompagne de l’un de ces symptômes, consultent un médecin.

  1. Nausées ou vomissements fréquents.
  2. Fièvre persistante (température à laquelle élevée).
  3. Une chaise qui contient du sang ou du sang sec (qui ressemble à du marc de café mouillé).
  4. Incapacité de manger normalement.
  5. Soif intense ou bouche sèche.
  6. Incapacité de parler ou de voir normalement.
  7. Confusion mentale ou perte de conscience.
  8. Jaunissement de la peau ou des yeux.
  9. Tumeur génitale
  10. Saignement externe.

La diarrhée, les vomissements et les nausées peuvent être plus dangereux pour les nourrissons, les personnes âgées et les personnes dont le système immunitaire est affaibli.

Dans ces cas (en particulier lorsque la température est élevée et que d'autres symptômes sont observés), il est nécessaire de discuter des symptômes avec un médecin spécialiste.

Pour déterminer la cause de la douleur abdominale et de la diarrhée, le médecin traitant procédera d'abord à un examen physique. Il posera également au patient quelques questions sur ses antécédents médicaux et son mode de vie.

Voyager dans certains pays peut augmenter le risque de maladies du système digestif.

N'oubliez pas de mentionner les récents voyages à l'étranger. Le médecin posera également des questions sur les modifications récentes du régime alimentaire disponible.

Un spécialiste peut faire une analyse des selles, il enverra un échantillon d’excréments au laboratoire pour y rechercher des bactéries, des virus et des parasites.

Si l'analyse est négative, il peut effectuer une analyse plus complète des matières fécales afin d'identifier d'éventuels troubles digestifs.

Les autres tests de diagnostic courants incluent:

  1. Endoscopie Au cours de cet examen, le médecin envoie l'appareil photo dans la gorge et dans l'estomac pour rechercher des problèmes tels que des ulcères et des signes de maladie cœliaque.
  2. Coloscopie. Le test consiste à envoyer la caméra au rectum et aux intestins pour vérifier les signes de dommages et de maladies, tels que les ulcères et les polypes. L'examen permettra de déterminer pourquoi l'estomac fait mal et si l'on observe une diarrhée, des vomissements ou des nausées.
  3. Radiographie inférieure du tractus gastro-intestinal. Pour la radiographie du tractus gastro-intestinal inférieur, l'expert effectuera cette procédure en temps réel. Votre médecin injectera dans le rectum un produit de contraste à base de baryum pour vérifier l'absence d'obstruction intestinale et d'autres conditions pouvant causer de la diarrhée et de la douleur.

Que faire si l'estomac et la diarrhée font mal, de même que les vomissements ou les nausées se produisent simultanément avec des sensations douloureuses et que cela ne dure pas longtemps?

Le traitement des douleurs à l'estomac avec diarrhée dépend de la cause sous-jacente et de la gravité du problème.

Par exemple, si le problème est la maladie coeliaque, vous devriez alors suivre un régime sans gluten et administrer des immunosuppresseurs.

Si le problème est causé par le SCI, le médecin vous prescrira des laxatifs et il sera conseillé au patient de consommer des suppléments de fibres. Bien qu'il soit préférable d'utiliser des aliments riches en fibres.

Lors de la détection de la maladie de Crohn, en plus des anti-inflammatoires, des inhibiteurs du système immunitaire, des stéroïdes et des antibiotiques, une alimentation pauvre en fibres est recommandée.

De plus, des complexes multivitaminés et minéraux seront recommandés.

Si la colite ulcéreuse provoque régulièrement des maux d'estomac, une alimentation équilibrée est indispensable au rétablissement.

Le repos et une bonne hydratation seront probablement recommandés.

Dans tous les cas, il est recommandé de consulter un médecin capable d’établir le diagnostic correct et de prescrire le traitement approprié.

Cependant, outre un régime alimentaire sain et équilibré et le fait d'éviter les aliments qui causent des allergies, certaines mesures préventives peuvent être prises pour prévenir les problèmes de diarrhée et les maux d'estomac.

Le type de traitement médical qui peut être prescrit en cas de douleur abdominale et de diarrhée dépendra de la maladie sous-jacente à l'origine des symptômes chez le patient.

Le traitement de certaines des causes les plus courantes de ces symptômes comprend:

  1. Antibiotiques pour le traitement des infections bactériennes, y compris les intoxications alimentaires.
  2. Médicaments contre les allergies sur ordonnance.
  3. Les antidépresseurs pour traiter le stress et l'anxiété.
  4. Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) sur ordonnance pour le traitement du syndrome prémenstruel.
  5. Antiparasitaires pour la destruction des parasites.

Pour les personnes souffrant de douleurs à l'estomac et de diarrhée, il est important de ne pas rester déshydraté. Vous devez boire beaucoup d’eau propre, des jus de fruits naturels et des bouillons faibles en gras tout en évitant la caféine et l’alcool.

À mesure que les matières fécales deviennent plus régulières, vous pouvez manger une petite quantité d’aliments mous et hypocaloriques pour vous débarrasser de la diarrhée.

Ces types d'aliments comprennent les croûtons, le riz et les œufs. Après la consommation, la diarrhée, les vomissements et les nausées peuvent disparaître pendant longtemps.

Vous devez également éviter les aliments épicés, les repas riches en matières grasses et les aliments riches en fibres. Ils peuvent augmenter l'inflammation dans le système digestif.

Les probiotiques peuvent aider le système digestif à récupérer. Les probiotiques naturels se trouvent dans des aliments tels que le yogourt. Des suppléments probiotiques sont également disponibles dans les pharmacies.

De nombreux suppléments à base de plantes et en vente libre peuvent soulager les douleurs à l'estomac et les diarrhées causées par des infections et une indigestion.

Les suppléments à base de plantes que certaines personnes trouvent utiles incluent:

Il est conseillé de consulter un pharmacien ou un médecin responsable de leur utilisation. Vous devez toujours suivre les instructions sur l'emballage pour prendre des médicaments en vente libre.

Il est recommandé de le faire afin d'éviter d'éventuelles complications et effets secondaires après la prise de médicaments.

Pour faire face au stress et à l'anxiété, provoquant également des crampes dans la douleur abdominale et la diarrhée, vous pouvez pratiquer la méditation.

Le yoga, la respiration profonde et d'autres techniques de relaxation peuvent aider dans ce sens. Il est également possible de parler de ce problème avec le thérapeute.

Toutes les maladies et affections qui causent des douleurs abdominales et la diarrhée ne peuvent pas être prévenues.

Dans le même temps, certaines directives peuvent être suivies pour aider à prévenir la dyspepsie et l'indigestion:

  • manger un aliment équilibré et nutritif;
  • consommez modérément des boissons alcoolisées;
  • limiter la consommation d'aliments épicés et gras, prendre des pauses entre les repas, ne pas trop manger;
  • boire beaucoup d'eau;
  • faire de l'exercice physique.

En vous lavant les mains régulièrement, vous éviterez certaines infections virales responsables de douleurs à l'estomac et de diarrhée.

Lorsque vous cuisinez, vous devez observer une hygiène appropriée. La désinfection des surfaces de la cuisine et le stockage approprié des aliments sont également très importants.

Lorsque vous voyagez dans des régions du monde où les normes d'hygiène sont moins strictes, vous devez faire attention aux produits utilisés.

Il est recommandé d'éviter de consommer de l'eau du robinet et des aliments crus (y compris les fruits et légumes pelés).

En tout état de cause, il est toujours conseillé de consulter un médecin expérimenté, capable de poser un diagnostic précis et de suggérer comment résoudre le problème d’estomac et de diarrhée.

Maux d'estomac, nausées et diarrhées: les maladies et leur traitement

De plus en plus de patients se plaignent de douleurs abdominales aiguës, accompagnées de diarrhée et de nausées. Ce problème est particulièrement important en été, c’est à cette période de l’année que l’intoxication alimentaire se produit le plus souvent. En plus de l'intoxication, ces symptômes peuvent signaler quelques maladies supplémentaires. Dans notre article, nous examinerons ce qu'il faut faire en cas de maux d'estomac, de nausées et de diarrhée.

Les causes de la maladie

  • Diarrhée, nausée, douleur abdominale, faiblesse - ces symptômes sont assez courants chez les adultes et les enfants. Les causes de leur apparition peuvent être complètement différentes. Après avoir consulté le médecin, le spécialiste découvre d’abord ce que le patient a mangé la veille afin d’éviter une éventuelle intoxication alimentaire.
  • Ces symptômes peuvent indiquer une seule maladie, ainsi que quelques-uns. Par exemple, des sensations désagréables dans l'estomac peuvent survenir en raison de l'adoption d'aliments trop gras. Les selles molles se rejoignent en raison d’une possible infection intestinale et les nausées peuvent à leur tour signaler des maladies des voies respiratoires inférieures.
  • Les vomissements, la diarrhée et les douleurs abdominales se retrouvent souvent dans la perte de poids, qui s'épuise régulièrement avec divers régimes. Après avoir jeûné et mangé des aliments trop pauvres en calories, ces symptômes apparaissent.
  • Si le patient a régulièrement (plus d'une semaine) des maux d'estomac, des nausées et des diarrhées graves, il s'agit très probablement d'une pathologie grave dans laquelle il est nécessaire de commencer le traitement dès que possible. Ces signes sont particulièrement dangereux pour les jeunes enfants. Si vous êtes inquiet à propos de ces symptômes pendant plus de trois jours, assurez-vous de contacter un établissement médical.

Outre les principales raisons, ce phénomène peut être observé en raison du changement climatique ou après un stress prolongé.

Maladies possibles

Les douleurs à l'estomac, la faiblesse, les nausées et la diarrhée sont les premiers signes des maladies suivantes:

  • Des symptômes tels que la nausée, la faiblesse, la diarrhée et les vomissements sont principalement causés par une intoxication alimentaire. Souvent, les principaux symptômes sont accompagnés d’une augmentation de la température corporelle. En cas d'intoxication alimentaire, il est nécessaire de laver l'estomac avec une solution légère de manganèse, ainsi que de consommer une quantité suffisante de liquide. Cette manipulation est nécessaire pour éviter une éventuelle déshydratation.
  • Ces signes sont également caractéristiques de l'exacerbation de maladies du tractus gastro-intestinal. En plus des symptômes principaux, le patient se plaint de brûlures d'estomac et de lourdeur à l'estomac.
  • Nausées, troubles intestinaux, douleurs dans l'estomac sont des symptômes d'inflammation du pancréas ou de cholécystite. Ces symptômes ne disparaissent qu'avec le traitement complexe de la maladie sous-jacente.
  • Si la diarrhée survient plus de 7 fois par jour, la nausée ne soulage pas et s'accompagne de vomissements. Il s'agit probablement d'une infection intestinale. Si le patient s'inquiète de ces symptômes, la visite chez le médecin doit être immédiate.
  • Si, en plus des symptômes principaux, il y a des traînées de sang dans les masses fécales, le patient a une température corporelle élevée et s'inquiète d'une faiblesse générale, très probablement de la dysenterie.

Si ces symptômes sont causés par une intoxication alimentaire

Si la cause de l'inconfort est une intoxication, vous devez aider le patient et commencer un traitement complet:

  1. Tout d'abord, vous devez vider l'estomac pour éliminer les toxines du corps. A cette fin, utilisez de l'eau bouillie ordinaire à température ambiante ou une solution faible de manganèse. Le patient doit boire au moins un verre de liquide, puis provoquer artificiellement des vomissements (à deux doigts). La procédure doit être effectuée jusqu'à ce que les masses émétiques deviennent transparentes.
  2. Après avoir lavé l'estomac, vous devez commencer à prendre des médicaments qui combattent les toxines. La réception des sorbants est nécessaire pour éliminer les toxines du corps, qui a eu le temps de pénétrer dans le sang. Le plus commun est le charbon actif. Il est pris conformément aux instructions, un comprimé par 10 kg de poids du patient. En plus du charbon actif, il existe des médicaments plus modernes, tels que smecta, enterosgel, polysorb, filtrom. La posologie de chaque médicament est individuelle, il est recommandé de prendre qu'après avoir consulté un médecin.
  3. Une autre étape importante dans le traitement de l'intoxication alimentaire consiste à boire beaucoup d'eau. Les principaux signes de la maladie sont les vomissements et la diarrhée aqueuse. Ces facteurs peuvent conduire à la déshydratation. C’est pour cette raison que le patient doit boire au moins un verre d’eau propre après chaque crise de vomissements ou de défécation.
  4. Après la disparition des symptômes, le patient doit rétablir la microflore intestinale. À cette fin, les experts recommandent de prendre un traitement médicamenteux qui rétablit la microflore. Ceux-ci incluent: Khilak Forte, Bifidumbacterin, Linex. La posologie est prescrite par le médecin traitant, en fonction de la gravité de l’empoisonnement.
  5. Si nous parlons d'une infection intestinale, un traitement par des agents antibactériens (tétracycline, ciprofloxacine) est nécessaire.

Si ces symptômes sont causés par une maladie du tractus gastro-intestinal

Si les nausées, les douleurs abdominales et la diarrhée sont causées par diverses maladies du tractus gastro-intestinal, il est nécessaire de commencer le traitement de la maladie sous-jacente:

  • Des agents antispasmodiques, tels que le nas-pa ou la drotavérine, sont utilisés pour soulager la douleur gastrique.
  • Si des douleurs sont observées dans l'estomac, il est nécessaire de réduire l'acidité du suc gastrique. À ces fins, les experts recommandent de prendre de l'oméprazole ou de l'omez.
  • Si nous parlons de gastrite chronique ou d'ulcère gastrique, l'utilisation d'enveloppes est nécessaire. Ceux-ci incluent Maalox ou Almagel.
  • Se débarrasser des nausées aidera à prendre des médicaments comme le cerrucal ou le métoclopramide.
  • Le régime alimentaire est un facteur important dans le traitement des maladies du tractus gastro-intestinal. Évitez les aliments trop gras, fumés et épicés. Les aliments excessivement froids ou chauds doivent également être évités.

Cette information n'est pas une instruction pour l'auto-traitement. Les noms de médicaments sont fournis à titre informatif seulement. Au premier des symptômes ci-dessus, assurez-vous de consulter un médecin.

Si les symptômes sont causés par la dysenterie

Cette maladie est détectée après avoir réussi les tests de selles. Si un médecin découvre la dysenterie chez un patient, il est très important de commencer le traitement le plus tôt possible, afin d'éviter d'éventuelles complications. La gravité de la maladie étant variable, le traitement de la dysenterie est strictement individuel. Le traitement est effectué exclusivement dans des conditions stationnaires, car la maladie est infectieuse. Après la fin du traitement, un nouvel examen des selles est prescrit. À titre préventif, il est recommandé aux patients de respecter les règles d'hygiène personnelle et de bien laver les légumes et les fruits avant de les utiliser.

Remèdes populaires

Pour vous débarrasser des symptômes désagréables à la maison, vous pouvez utiliser des remèdes populaires. Ces recettes aideront le patient souffrant d’inconfort abdominal et normaliseront les selles molles:

Les experts conseillent en cas de maladie grave d’appliquer ce traitement en même temps que le traitement principal.

  1. Nous prenons une grenade et nettoyons les peaux des baies. Ensuite, vous devez placer la peau de grenade dans un endroit chaud et sombre jusqu'à ce qu'elle soit complètement sèche. Lorsque la croûte devient fragile, réduisez-la en poudre. Mettez une cuillerée à thé de poudre de grenade dans un verre, versez de l’eau bouillante dessus et fermez-la avec un couvercle. Dès que la boisson atteint la température ambiante, il est nécessaire de boire un demi-verre de teinture de grenade aux premiers symptômes.
  2. Pelez la racine de gingembre. Broyer à l'aide d'une râpe fine et placer la texture obtenue dans un récipient en verre. Remplissez le gingembre avec de l'eau bouillante et fermez le couvercle. Buvez il est nécessaire de laisser infuser pendant au moins 3 heures, puis utilisez après chaque acte de défécation ou envie de vomir 1/3 tasse.
  3. Pour la préparation de la recette suivante, nous avons besoin de jeunes feuilles de myrtilles. 8-10 folioles doivent verser de l'eau bouillante, il est souhaitable d'utiliser un thermos. La boisson doit être infusée pendant au moins une journée, après quoi il est nécessaire de prendre un demi-verre avant chaque repas. Un traitement avec de la teinture de myrtille est souhaitable pour une cure d'au moins 7 jours.

Mesures préventives

Afin de ne pas devenir propriétaire de maladies désagréables, telles que la dysenterie ou les infections intestinales, ainsi que d'éviter les intoxications alimentaires, il est nécessaire de respecter certaines mesures préventives:

  • Évitez les piscines publiques ou les saunas.
  • Après la promenade, assurez-vous de vous laver les mains à l'eau tiède et au savon antibactérien.
  • Lavez les légumes et les fruits avec de l'eau chaude.
  • Nous ne mangeons de la viande et du poisson qu'après le traitement thermique.
  • Vérifiez les dates d'expiration avant d'acheter un produit.

Le porc, le bœuf ou l'agneau doivent être exposés à la chaleur pendant au moins 2 heures.

Suivez les mesures préventives pour vous protéger et protéger vos proches. Lorsque les premiers symptômes d’une maladie grave apparaissent, consultez immédiatement un médecin.

Pourquoi peut-il y avoir des douleurs à l'estomac et de la diarrhée?

Il existe de nombreuses maladies du système digestif, telles que la diarrhée accompagnée d'eau et les maux d'estomac. Ces symptômes peuvent survenir après un repas, un stress ou un effort physique. Parfois, la douleur, la diarrhée et les nausées apparaissent soudainement et disparaissent rapidement, sans nécessiter de traitement. Dans certains cas, une intervention médicale est nécessaire.

Causes possibles de la douleur abdominale

Des malaises à l’estomac peuvent accompagner de nombreuses pathologies du système digestif. Les douleurs sont lancinantes, coupantes, douloureuses, tirantes. Ils sont à court terme ou permanents. Peut être fort ou doux.

Parfois, le syndrome douloureux est accompagné de nausées, vomissements, flatulences (gaz), diarrhée ou constipation. Les matières fécales sont liquides et mousseuses avec la présence de pus, de sang et de morceaux d'aliments non digérés. Dans certains cas, il y a une augmentation de la température.

Causes de la diarrhée et des douleurs à l'estomac:

  • inflammations (gastrite, entérite, colite, duodénite, ulcère gastrique et duodénal);
  • infections virales (adénovirus, entérovirus, rotavirus);
  • infections bactériennes (salmonellose, dysenterie, choléra, escherichios, toxicité alimentaire);
  • dysbactériose (troubles de la microflore intestinale);
  • intoxication (intoxication aux nitrates, produits chimiques ménagers, métaux lourds, produits chimiques toxiques);
  • maladies invasives;
  • La maladie de Crohn, Whipple;
  • intolérance congénitale à certains aliments, allergies;
  • tumeurs dans les organes digestifs.

La diarrhée et les douleurs abdominales sont parfois associées à une carence en enzymes digestives. Cette pathologie peut être congénitale ou acquise en raison de certaines maladies (violation de l'écoulement de la bile, pancréatite, fermentopathie).

1. Déficit en lactase le plus courant. C'est la raison pour laquelle le corps de certaines personnes n'absorbe pas le lait. Après son utilisation chez une personne atteinte de cette pathologie, il se produit un trouble de courte durée (diarrhée, ballonnements et douleurs abdominales).

2. Souvent, après le festin des fêtes, des symptômes désagréables apparaissent (nausées, maux d'estomac et diarrhée). Cela est dû à l'utilisation de grandes quantités d'aliments gras, salés, frits et épicés.

3. Les douleurs dites de faim sont caractéristiques d'un ulcère peptique. Ils apparaissent dans les intervalles entre les repas, souvent la nuit, et passent 20 à 30 minutes après avoir mangé. La localisation de la douleur dépend de la localisation de l'ulcère (estomac, œsophage, duodénum).

4. La diarrhée est due à une indigestion. Un ulcère est une maladie grave qui nécessite un traitement obligatoire. En cas de douleur aiguë au poignard, une hospitalisation urgente est nécessaire. Cela peut être un signe de perforation de l'ulcère et peut provoquer une péritonite.

5. Des infections virales ou bactériennes provoquent des diarrhées et des douleurs à la couleur dans l'estomac. Leurs symptômes s'apparentent à un empoisonnement. La température peut monter rapidement à des niveaux élevés. La diarrhée est intense, aqueuse fécale, dans les cas graves de sang, de mucus et de pus.

L'empoisonnement alimentaire est accompagné de nausées, de vomissements, de diarrhée et de douleurs spasmodiques dans différentes parties de l'abdomen (estomac, intestins). L'intoxication générale de l'organisme, la faiblesse se développe, la température augmente. Si des symptômes apparaissent, un traitement est nécessaire dès que possible. Une diarrhée sévère, des vomissements et de la fièvre entraînent rapidement une déshydratation. La déshydratation est très dangereuse pour les enfants et les personnes âgées.

L'utilisation prolongée de certains médicaments, en particulier les antibiotiques, provoque souvent une indigestion. Ces médicaments provoquent des maladies inflammatoires du système digestif et une dysbiose intestinale.

Ces pathologies sont accompagnées d'une formation accrue de gaz, de brûlures, de douleurs abdominales douloureuses et de diarrhée. La présence de résidus alimentaires non digérés est observée dans les matières fécales.

Les spasmes de l'estomac et la diarrhée à court terme peuvent déclencher un choc nerveux ou une surcharge physique. Dans certains cas, l'appendicite se manifeste de cette manière. Parfois, des douleurs dans l'estomac indiquent le développement d'une crise cardiaque. Cette forme de la maladie est accompagnée de vomissements et ressemble beaucoup à une intoxication. Pour soigner la diarrhée et soulager la douleur, vous devez utiliser des médicaments et un régime alimentaire recommandés par le médecin après avoir déterminé la cause de cette affection, comme décrit plus en détail dans cet article.

Thérapie et prévention des troubles

1. Il n'est pas recommandé de se soigner soi-même pour la diarrhée à long terme, surtout si l'on observe des troubles digestifs chez un enfant. En cas de douleur intense à l'abdomen, il est urgent d'appeler un médecin. Parfois, ignorer les symptômes entraîne des conséquences désastreuses. Il n'est pas conseillé de prendre des antidouleurs puissants avant l'arrivée du médecin. Ils brouilleront l'image de la maladie, la rendant difficile à diagnostiquer. Pour le soulagement de la douleur, il est permis de prendre quelques comprimés No-shpy. Il détend les muscles lisses et soulage les spasmes.

2. Si la cause de l'indigestion est connue, les médicaments suivants peuvent soulager la douleur:

  • Lorsque vous mangez trop, le manque d’enzymes, en particulier lorsque l’acidité de l’estomac est faible, aidera à: Festal, Mezim forte, Créon, Panzinorm, Plantex, Triferment.
  • Douleur à l'estomac causée par une gastrite ou un ulcère, soulage les médicaments enveloppants. Ceux-ci incluent: Maalox, Almagel A, Gaviscon, Flacarbin.
  • Avec augmentation de l'acidité du suc gastrique prescrit Omez, Omeprazole, Gastal, Gastrofarm, Rutacid.
  • Les spasmes sont enlevés avec l'aide de No-shpy, Buscopan, Besalola.

3. La diarrhée est traitée de manière globale. Utilisez des médicaments qui améliorent la digestion, normalisant la microflore. Pour éliminer les infections intestinales, les antibiotiques sont utilisés en mode directionnel. Effectuer la réhydratation du corps, en remplaçant le liquide perdu dans le processus de diarrhée et d’oligo-éléments.

4. Vous pouvez rapidement guérir la diarrhée en prenant un comprimé d'Imodium ou de Lopéramide. Ce n'est nécessaire que dans des cas extrêmes. Ils inhibent le péristaltisme, entraînant une rétention prolongée des selles, dangereuse en cas d'intoxication et d'infections intestinales. La pribiologie et les probiotiques aident à rétablir l'équilibre des bactéries bénéfiques (Duphalac, Lactusan, Normase, Acipol, Bifinorm). Ils contiennent un ensemble de micro-organismes qui vivent dans l'intestin humain, leurs produits métaboliques et des substances qui contribuent à leur croissance.

5. En cas de maux d'estomac, il est préférable d'utiliser des probiotiques à action combinée (Maksilak, Laktofiltrum, Laktofiltrum-Eco). Ils sont fabriqués à base de substances absorbantes qui absorbent et excrètent les toxines du corps. Les antiseptiques intestinaux aident à guérir les infections bactériennes (Enterofuril, Ersefuril, Stopdiar, Alpha Normiks, Intrix). Ils sont actifs contre certains agents pathogènes et ne perturbent pas la microflore normale.

6. Si la diarrhée est due à une infection virale, elle est traitée avec des antibiotiques (rifaximine, céfixime, azithromycine, ciprofloxacine, norfloxacine). L’opportunité de l’application doit être déterminée par le médecin. Vous ne pouvez pas le faire vous-même. Les antibiotiques tuent la microflore intestinale bénéfique, ce qui conduit à la dysbiose.

7. L'activité de la bactérie Helicobacter pylori peut causer des douleurs à l'estomac. Ce microorganisme est capable de vivre dans un environnement acide. La bactérie détruit la membrane muqueuse et provoque des maladies inflammatoires de l'estomac et l'apparition d'ulcères. Si Helicobacter pylori est présent dans le corps, des préparations à base de bismuth (De-Nol) sont incluses.

Une diarrhée prolongée provoque une déshydratation. Cette condition est traitée avec des solutions spéciales (Regidron, Gastrolit). Ils contiennent du glucose et des micro-éléments nécessaires au corps. Ils peuvent être fabriqués indépendamment, en ajoutant du sucre, du sel et des boissons gazeuses à l’eau.

8. Si vous êtes gravement malade, prenez Anestezin, Aeron, Zerukal. Ils soulagent les nausées et préviennent les vomissements, ce qui augmente le risque de déshydratation.

9. Le traitement et la prévention des troubles impliquent nécessairement le respect strict d'un régime particulier. Il est choisi en tenant compte de l'acidité du suc gastrique et des symptômes de la maladie.

Comment traiter la diarrhée et la douleur à l'estomac, le médecin doit décider. Faire un choix indépendant de certains médicaments est impossible. Au mieux, ils n'auront pas l'effet voulu et au pire, ils auront des conséquences indésirables.

À quel point les douleurs abdominales, accompagnées de nausées et de diarrhées sont-elles dangereuses?

Les causes des douleurs abdominales, des vomissements et de la diarrhée sont variées. La combinaison des trois symptômes peut résulter d'une intoxication aiguë, de régimes alimentaires fréquents, d'une alimentation excessive, d'une maladie intestinale et d'autres organes. Les nausées, les indigestions et les sensations douloureuses ne sont pas des maladies en elles-mêmes, elles indiquent simplement que des substances nocives ont été ingérées, qu'une inflammation se produit dans la cavité abdominale ou qu'une maladie se développe. Dans chaque cas, vous devez pouvoir évaluer le danger pour la vie et la santé.

Un appel d'urgence n'est pas nécessaire dans les cas suivants:

  • La douleur n'est pas aiguë (forte, coupante, lancinante, très forte).
  • La douleur n'augmente pas en quelques heures mais disparaît au contraire.
  • Avec douleur abdominale, il n'y a pas eu de perte de conscience, d'évanouissement, de crise convulsive.
  • Lorsque les attaques douloureuses ne font pas monter la pression artérielle.
  • La douleur abdominale n'est pas accompagnée de saignements vaginaux abondants.
  • Une femme malade n'a pas de grossesse.
  • Pas de transpiration et haute température.
  • La personne malade ne mangeait pas de champignons ni de conserves.
  • Si l'intérieur du corps ne contient pas de produits chimiques ménagers.

Intoxication alimentaire

Un stockage ou une préparation inadéquate des aliments provoque leur détérioration. La vente de fruits et légumes, dont la culture utilise une grande quantité de nitrates et d’engrais. La viande animale peut également contenir des substances provoquant une intoxication si une alimentation chimique est administrée à des animaux.

Empoisonnement alimentaire insalubre

La défaite des organes digestifs survient dans presque toutes les intoxications alimentaires. Le patient commence à avoir des douleurs abdominales, des nausées, de la diarrhée. Les vomissures ont une odeur et une couleur spécifiques. Si la personne empoisonnée a des saignements à l'œsophage et à l'estomac, le vomi devient rose ou noir.

Botulisme toxique

Dans les aliments en conserve avariés, les bactéries du botulisme peuvent se multiplier et leurs déchets sont toxiques. Les toxines du botulisme se forment dans les poissons, les légumineuses et la viande en conserve. Il y a eu des cas de botulisme dans l'utilisation du miel. Les produits dans lesquels vivent les bactéries ne présentent aucun signe extérieur de dommages.

Le vomissement est un signe d'empoisonnement. La victime a des coliques, des douleurs à l'estomac et de la diarrhée. Le patient ressent une léthargie, une faiblesse, une faiblesse. Au cours de la première journée, la température peut atteindre 40 degrés, mais diminue ensuite. Ensuite, les fonctions de vision, de déglutition, d'élocution et de respiration du patient sont perturbées, les fonctions motrices sont perturbées et la mort peut survenir à la suite d'un empoisonnement.

Intoxication aux champignons

L'empoisonnement par les champignons est très difficile, car les poisons des champignons sont lentement excrétés par le corps. Ainsi, en cas d’empoisonnement par un crapaud, au bout de quelques heures, commence une douleur colique à l’estomac, une diarrhée profuse avec une odeur de pourriture et des vomissements indomptables. Dans les masses fécales, il y a des traces de sang. Après 2 ou 3 jours, la victime se sentira mieux. Mais c’est une amélioration apparente, puisqu’après une violation du foie, le cœur et d’autres organes peuvent apparaître et le patient peut tomber dans le coma.

En mangeant un agaric de mouche, la victime développe des douleurs à l'estomac, des vomissements et une diarrhée abondante. Ces symptômes apparaissent avec la bave et la transpiration. Les élèves du patient sont rétrécis. Ce sont les premiers signes d'empoisonnement. À l'avenir, il pourrait y avoir des crampes et de la brachicarde, un choc exotoxique.

Quand une intoxication alimentaire est nécessaire:

  • laver l'estomac avec de l'eau tiède;
  • prendre n'importe quel absorbant (charbon actif, Enterosgel, Smektu);
  • boire beaucoup d'eau;
  • appelle le docteur à la maison.

Intoxication chimique

En cas d'empoisonnement avec des alcalis domestiques (soude caustique, chaux éteinte, eau ammoniacale), la victime présente des vomissements sanglants, une diarrhée avec mucus sanguin, des douleurs abdominales basses, des brûlures des muqueuses de la bouche, de l'oesophage et de l'estomac. En cas d'empoisonnement, une perforation des tissus peut survenir.

En cas d'intoxication par des acides utilisés dans la vie quotidienne (acétique, chlorhydrique, citrique concentré), le symptôme principal est une lésion des muqueuses de la bouche, de l'œsophage et de l'estomac. La diarrhée n'est pas un symptôme majeur de lésion.

Les composés organophosphorés domestiques sont des préparations insecticides (Spark, Inta-Vir, Karbofos, Micron, Métaphos, Dichlorvos et autres) utilisés pour lutter contre les insectes.

Les insecticides peuvent être empoisonnés lors de la transformation du jardin. La victime peut avoir non seulement des douleurs sévères au bas de l'abdomen, mais aussi des nausées et de la diarrhée. La personne empoisonnée éprouve des vertiges, de l'anxiété et des maux de tête. Ses pupilles sont rétrécies, la respiration est difficile et un œdème pulmonaire peut commencer.

Infections intestinales

De nombreuses maladies intestinales infectieuses sont accompagnées de nausées, d'indigestion et de douleurs. Les pertes de liquides et de sels peuvent avoir des conséquences graves.

Infection intestinale (rotovirus)

La maladie est fréquente chez les enfants des jardins d'enfants et chez les jeunes écoliers. Le patient a de la fièvre, de la diarrhée, des nausées, des douleurs dans le bas de l'abdomen ou sur toute la surface, des larmoiements aux yeux, une rougeur de la gorge et des douleurs, des ballonnements. Les selles d'une infection à rotovirus sont grisâtres, de type argileux, du sang et du mucus peuvent y apparaître, et les gaz ont une odeur putride. L’urine du patient est sombre et dégage une odeur désagréable. Les matières fécales, au contraire, sont claires. La diarrhée dure plus d'une journée. Les matières fécales du patient contiennent des aliments non digérés: graisse, fibres végétales, protéines.

Dans une infection à rotovirus, non pas un membre de la famille ou de l'équipe est infecté, mais plusieurs, l'un après l'autre. Le diagnostic est posé par le médecin traitant sur la base d'un test sanguin biochimique. Au début de la maladie, le nombre de leucocytes a augmenté, mais au milieu de la maladie, le nombre de globules rouges est tombé au-dessous de la normale. L'analyse montre une teneur élevée en azote. Méthode d'immunofluorescence peut détecter le virus qui a provoqué la maladie, et la méthode RAC - anticorps.

Le patient est prescrit un régime. Le lait et tous les produits laitiers, y compris le beurre et les aliments riches en glucides, sont exclus du régime alimentaire. Le médecin vous prescrit du regindone, de nombreuses boissons, y compris des boissons aux fruits et des boissons aux fruits, des sorbants, du Mezim et du Créon.

La dysenterie

Les causes de la maladie sont des bactéries du genre Shigella, qui se multiplient dans l’eau, les produits laitiers, les légumes, les baies et les fruits. La dysenterie est caractérisée par une douleur dans le bas de l'abdomen, des selles fréquentes et très molles avec un mélange de masse muqueuse et de sang. Le patient ressent constamment de fausses impulsions, de douleurs abdominales et une forme grave de la maladie, il peut avoir des vomissements.

La dysenterie infecte facilement les autres. Le diagnostic est posé dans le service des maladies infectieuses de l'hôpital. Pour ce faire, dans le laboratoire de bactériologie, prélevez des échantillons de fèces. Cette méthode confirme la dysenterie dans 60% des cas. Des méthodes d'analyse accélérées, capables de détecter des bactéries dans l'urine, la salive, le sang et les selles, sont également utilisées.

Le traitement de la dysenterie a lieu à l'hôpital. On montre au patient un régime alimentaire qui exclut les produits irritants pour l’estomac et les intestins. Le régime comprend des produits contenant des liants. Le médecin prescrit également l'injection d'antibiotiques et d'autres médicaments antibactériens: fluoroquinolones, aminoglycosides, céphalosporines, ofloxacine, ciprofloxacine, etc.

Salmonellose

Cette maladie est causée par une bactérie du genre Salmonella. Les bactéries proviennent des animaux et des oiseaux, de leurs matières fécales, du lait, de la viande, du poulet et d'autres œufs d'oiseaux. Une personne peut être infectée par le biais d'une personne malade ou d'une personne en bonne santé qui est porteuse de l'infection.

Il existe plusieurs formes de la maladie. La forme gastro-intestinale, la forme la plus courante, commence soudainement. Le patient monte en température, la diarrhée commence. La douleur dans l'abdomen se concentre principalement autour du nombril. Commence alors un vomissement douloureux, dans lequel se trouvent des morceaux de nourriture et de la bile.

Les matières fécales sont verdâtres, liquides, liquides et mousseuses. Le foie et la rate atteints de salmonellose sont hypertrophiés, l’estomac du patient est légèrement enflé et douloureux. La langue est recouverte de fleurs blanches.

La salmonellose peut se produire facilement et se terminer le troisième ou le quatrième jour, mais elle peut aussi être difficile. Le principal danger de la maladie est la déshydratation. Si l'état de la maladie ne disparaît pas dans les trois jours, vous devez contacter un spécialiste des maladies infectieuses.

On prescrit au patient un lavage gastrique, un entérosorbant, un foie, un smect, des solutions polyioniques, des mélanges glucose-électrolyte. Les aliments doivent être légers, gras, épicés, les aliments frits sont exclus du régime.

Maladies de l'estomac et du duodénum

Gastrite

La gastrite est une maladie dystrophique inflammatoire de l'estomac causée par une infection par la bactérie Helicobacter pylori. Les principaux symptômes sont les douleurs à l'estomac, les éructations, les brûlures d'estomac, les vomissements, la diarrhée ou la constipation, les flatulences.

Les douleurs dans la gastrite sont douloureuses, elles surviennent environ 20 minutes après avoir mangé et durent environ 2 heures. Pendant plusieurs heures, il y a une sensation de plénitude dans l'estomac. La douleur survient également lors de situations stressantes et lorsque vous fumez l'estomac vide. Douleur localisée dans le haut de l'abdomen.

La nausée peut aussi être ressentie avant de manger. Les vomissements du matin peuvent avoir un goût amer. Le tabouret avec la diarrhée a une odeur d'acide.

La gastrite est traitée avec la nomination d'un régime spécial, en prenant enterosorbents, antispasmodiques, Omez, dans le cas d'une inflammation bactérienne de la paroi intestinale, le médecin peut vous prescrire des antibiotiques.

Ulcère de l'estomac

Il s'agit d'une maladie chronique dans laquelle des défauts ulcéreux se forment sur les muqueuses de l'estomac. Le principal symptôme d'un ulcère peptique est une douleur abdominale douloureuse qui se manifeste avant ou après les repas. Douleur localisée au milieu de l'abdomen ou légèrement à gauche du centre. En période d'exacerbation, les patients vomissent constamment avec un goût amer.

Avec des ulcères avec une acidité élevée chez les patients atteints de constipation. La diarrhée avec ulcères survient périodiquement, mais ils n'appartiennent pas aux signes «classiques» de cette maladie, car ils sont dus à des erreurs nutritionnelles et à une irritabilité accrue des parois de l'estomac.

Le traitement des ulcères gastriques comprend l'adhésion à des régimes thérapeutiques, la prise d'antispasmodiques, d'analgésiques, de médicaments détruisant les bactéries Helicobacter pylori.

Ulcère duodénal

Lorsqu'une douleur associée à un ulcère duodénal est associée au repas, la douleur est localisée à une distance de 1 à 2 cm à droite de la ligne médiane de l'abdomen, apparaît dans un état de faim et disparaît après que le patient a mangé. La douleur, modérée et sévère, survient également après un travail physique et une éducation physique, après la consommation d'aliments gras, frits, épicés, salés. Le rot, les nausées, les brûlures d'estomac fréquentes et les vomissements sont caractéristiques de la maladie.

La maladie est accompagnée de diarrhée ou de constipation. Dans la forme aiguë de la maladie, du sang, du mucus, du pus et une odeur désagréable apparaissent dans les selles. La pression artérielle du patient est basse.

Dans cette maladie, l'observation d'un régime thérapeutique, des procédures physiothérapeutiques est montrée, en cas de danger de perforation ulcéreuse, une intervention chirurgicale est nécessaire.

Maladies d'autres organes

Infarctus du myocarde abdominal

En cas d'infarctus abdominal, une personne ressent une très forte douleur dans l'hypochondre droit et sur le côté droit de l'abdomen. Les analgésiques ou la nitroglycérine ne soulagent pas la douleur brûlante. Une crise cardiaque est accompagnée d'une violation de l'activité motrice intestinale (péristaltisme), d'une augmentation de la pression artérielle, de flatulences et de ballonnements, d'une tachycardie, de nausées et de vomissements, d'une diarrhée.

La colite

La colite est une maladie inflammatoire de la muqueuse intestinale. Dans les cas de colite aiguë, la douleur dans le bas de l'abdomen et dans la partie centrale est caractérisée par un caractère aigu et cramponnant, accompagné de nausées, de vomissements et de diarrhées fréquents.

Dans la colite chronique, les symptômes de la maladie se manifestent plus fortement car non seulement les muqueuses sont impliquées dans le processus inflammatoire, mais aussi le système musculo-squelettique.

Pancréatite

En cas de pancréatite, une douleur intense peut s’encercler, elle peut être localisée à droite ou à gauche sous les côtes, sous la cuillère, pour saisir le bas de l’abdomen. Si vous le tolérez, un choc douloureux peut se produire. Le hoquet, les nausées et vomissements fréquents de la bile, les éructations, la bouche sèche sont des symptômes permanents de la pancréatite. Dans le vomi, il y a des morceaux de nourriture.

Le patient peut souffrir de constipation, de ballonnements ou de diarrhée. Les matières fécales avec la diarrhée sont mousseuses et contiennent des morceaux d'aliments non cuits. Les excréments ont une odeur désagréable et fétide.

Les autres symptômes de la pancréatite sont l’essoufflement, la cyanose de la peau dans le bas du dos et autour du nombril, la couleur jaunâtre de la peau et la sclérotique. Un visage pâle au début de la maladie prendra ensuite une couleur gris-brunâtre.

Maladies inflammatoires et destructives des organes abdominaux

Appendicite

La cause de l'appendicite est un processus inflammatoire dans l'annexe du gros intestin. La péritonite est la conséquence la plus dangereuse de cette inflammation. L'appendicite aiguë commence par une douleur au niveau du nombril ou dans la région du plexus solaire. Puis il y a son mouvement rapide vers la région iliaque droite, des douleurs dans le bas de l'abdomen et d'autres zones apparaissent. Les douleurs peuvent s'atténuer lorsque le corps est immobile, mais augmentent avec tout mouvement.

Les masses émétiques dans l'appendicite aiguë contiennent de la bile amère. La température corporelle du patient peut atteindre 38 degrés. Lors d'une crise, une constipation peut survenir ou, au contraire, une diarrhée, le patient urine souvent, l'urine a généralement une couleur sombre.

Grossesse extra-utérine

Comme il ressort clairement du nom de la maladie, sa cause est le développement du fœtus en dehors de l'utérus. Avec le développement de l'embryon, le symptôme principal de la grossesse extra-utérine est une douleur dans la région pelvienne, souvent d'un côté de la cavité abdominale. Le bas-ventre fait très mal au début, puis la douleur devient forte et cramponnante. La douleur peut être administrée à l'anus, au cou, à la colonne vertébrale et à l'épaule. La douleur est présente pendant la défécation et la miction.

Lorsque la grossesse extra-utérine est souvent vomissements et la diarrhée, un caractère similaire à ceux qui se produisent en cas d'intoxication avec des aliments de mauvaise qualité. Les saignements vaginaux qui ne sont pas associés au cycle menstruel sont un autre signe de la maladie. Le sang est rouge ou noir.

Règles de conduite relatives à la douleur, aux vomissements et à la diarrhée

  • boire beaucoup de liquides;
  • manger des aliments légers.
  • manger des aliments gras et épicés;
  • prendre des pilules et des potions sans ordonnance du médecin;
  • endure une douleur intense.

Des soins médicaux opportuns aideront à diagnostiquer correctement les maux d’estomac et les douleurs. L'utilisation de remèdes populaires sans l'avis d'experts est inacceptable.

Nausée, diarrhée, faiblesse et douleur à l'abdomen

Nausées, diarrhée, douleurs abdominales peuvent être des signes de diverses maladies. Tous ces symptômes signalent des troubles du système digestif.

Causes des symptômes

Chaque maladie est caractérisée par certains symptômes et leur ordre d'apparition. Les causes de malaise peuvent être inflammatoires ou infectieuses. Dans un premier temps, il est important d'éliminer les pathologies graves par un diagnostic approfondi des organes du tube digestif.

Les nausées et le besoin de vomir peuvent être causés par des excès alimentaires et des diarrhées par l’abus de boissons alcoolisées ou par une intolérance à certains aliments. L'inflammation dans le tube digestif s'accompagne d'un trouble des selles pendant une longue période et nécessite un diagnostic et un traitement complexe.

L'apparition de tous les symptômes indique immédiatement une maladie infectieuse grave. Des symptômes supplémentaires aideront à déterminer la cause:

  • En cas d'intoxication alimentaire - légère augmentation de la température et des sons provenant des organes du tractus gastro-intestinal.
  • Les intersections de sang dans les matières fécales sont des satellites de l'infection intestinale.
  • Dans l’ulcère gastroduodénal, en plus des principaux symptômes du patient, il existe de fréquentes éructations et un goût amer dans la bouche.
  • Pendant la grossesse, à un stade précoce, les filles ont souvent des problèmes de selles, des nausées et des vomissements. Ce sont des signes de toxicose.

Pathologies avec symptômes

Les nausées, les vomissements et la diarrhée peuvent être causés par diverses pathologies du tube digestif et des troubles du système digestif, notamment:

  • Intoxication alimentaire.
  • Infections intestinales.
  • Pathologie chronique du tube digestif.
  • Maladies inflammatoires des organes.

Des symptômes similaires sont souvent observés chez les filles au cours du premier trimestre de la grossesse. Dans de rares cas, indiquer une pathologie grave.

Intoxication du corps

Consommer des aliments de qualité insuffisante et des aliments périmés, ainsi qu'une teneur élevée en nitrates, peut être empoisonné. Chez l'homme, la température peut atteindre 38 degrés. La douleur dans l'abdomen peut être accompagnée de douleur dans la région épigastrique et de vomissements. Il y a de la diarrhée. Les symptômes disparaissent généralement lorsque le corps est complètement débarrassé des toxines.

En cas d'intoxication par les champignons, l'état du patient se détériore au bout de quelques heures et s'accompagne de vomissements sévères indomptables, d'une coupure à l'estomac et d'une diarrhée sanguine. Avec cette intoxication, vous devez laver l'estomac et appeler un médecin. Les conséquences de l’intoxication peuvent être les plus graves.

Lors de l'empoisonnement avec des substances hautement toxiques, ont révélé des violations dans le travail du système nerveux central. Le patient a des hallucinations, une mauvaise coordination.

Infections intestinales

La plupart des infections intestinales s'accompagnent de troubles des selles, de vomissements, de douleurs abdominales et d'une faiblesse générale du corps.

L’infection à rotavirus est fréquente chez les jeunes enfants et les enfants en âge de fréquenter l’école primaire. Les selles liquides d'un patient présentant des impuretés de mucus et de sang, une teinte grisâtre, une douleur dans l'abdomen et une augmentation de la température. Souvent, la maladie cause un mal de tête. Le danger d'une infection à rotavirus réside dans la possibilité de passer rapidement d'un membre de l'équipe à un autre.

La dysenterie est une infection intestinale aiguë caractérisée par une douleur dans le bas de l'abdomen, une diarrhée sévère avec du sang et du mucus. Le patient se sent faible et nauséeux. Il est nécessaire de traiter l'infection à l'hôpital.

La salmonellose est une infection intestinale grave dont le porteur peut être un malade ou un malade, mais porteur de l’infection, ainsi que des oiseaux et des animaux. Les symptômes apparaissent soudainement. Tout d’abord, la température corporelle augmente, puis la diarrhée commence, l’estomac fait mal. Le patient frissonne. Après un certain temps, de graves vomissements se développent.

Toxicose précoce

La toxicose précoce est un phénomène courant chez les femmes en situation. Plus souvent en raison de troubles neuroendocriniens. Le corps d'une femme est sujet à une restructuration physiologique et ne peut normalement pas s'adapter à la grossesse. Il y a donc une toxicose. Manifesté sous forme de vomissements. Rarement, mais une diarrhée peut survenir. Il y a une faiblesse, la pression diminue.

Tous les symptômes doivent être signalés à la femme qui la supervise. Selon le degré de toxicose, un traitement est prescrit. Le premier degré ne nécessite pas de traitement médical et est traité avec un régime strict.

Maladies catarrhales

La faiblesse, les courbatures et les températures supérieures à 37 degrés sont des signes fréquents de rhume. Les formes sévères sont accompagnées de forte fièvre, de frissons et de fièvre. Un adulte et un enfant avec ARVI dans certains cas, il y a une diarrhée. La cause des selles liquides et des vomissements au cours d’infections virales respiratoires aiguës est l’intoxication du corps par des virus et une immunité affaiblie.

Maladies des organes abdominaux

La gastrite est l'un des phénomènes les plus répandus parmi la population adulte. Les raisons du développement de la pathologie sont une mauvaise nutrition, une infection, des situations stressantes, la prise de certains médicaments. Ses signes sont: une coupure à l'estomac immédiatement après le repas, des troubles intestinaux, des nausées, une sensation de brûlure dans le sternum. La douleur est ressentie dans la partie supérieure de l'abdomen.

Un ulcère gastrique est une maladie chronique dans laquelle un défaut apparaît sur la paroi d'un organe. Un symptôme d'un ulcère peptique est une douleur aiguë, lancinante, sourde ou douloureuse qui peut survenir avant ou immédiatement après les repas. Dans la période aiguë, le patient vomit.

Un ulcère duodénal est une pathologie chronique dans laquelle un défaut survient dans la muqueuse duodénale. Elle se caractérise par des douleurs lancinantes qui irradient vers l'hypochondre droit après une courte période après avoir mangé. Le patient est malade, des larmes, des ballonnements et des brûlures d'estomac. Une douleur intense réduit l'appétit. Le patient a une perte de poids. Lorsque les exacerbations développent une diarrhée.

La colite est une inflammation de la muqueuse du côlon. Douleur sourde et douloureuse au bas de l'abdomen. Trouble des selles sous forme d'alternance de constipation et de diarrhée. Le patient s'inquiète de sa faiblesse, de ses nausées et de sa forte odeur de matières fécales. Diarrhée sous forme de selles liquides avec des traînées de mucus. Après une selle, il y a un soulagement et la douleur disparaît temporairement.

En cas de pancréatite ou d'inflammation du pancréas chez un patient, douleur sévère localisée dans différents départements: dans l'hypochondre droit ou gauche, peut saisir le bas de l'abdomen. Une douleur intense provoque un choc douloureux et conduit à une perte de conscience. La pathologie est souvent accompagnée de vomissements, de brûlures d'estomac, d'une température supérieure à 39 degrés. Selles liquides contenant des particules d'aliments non digérées.

L'appendicite est une inflammation de l'appendice du caecum, nécessitant une intervention chirurgicale. L'exacerbation de la pathologie se manifeste par des sensations douloureuses dans la région du nombril et un glissement de la douleur vers la droite. Le patient casse la nourriture et la bile précédemment prises. La température monte à 38 degrés. La diarrhée commence. La douleur ne passe pas, mais au contraire augmente. Le patient a la bouche sèche. Si vous soupçonnez une appendicite, vous devez appeler une ambulance.

Méthodes de diagnostic

Si les symptômes ne disparaissent pas après quelques jours, vous devez faire appel à une aide qualifiée. Tout d'abord, le médecin essaiera de trouver la raison après avoir écouté le patient. Le patient doit parler de la durée des manifestations, de la couleur des matières fécales et de la consistance qu’il mange, ainsi que de la présence de maladies chroniques.

Le médecin donnera des directives pour l’étude du matériel et le diagnostic matériel des organes. Vous aurez besoin d'uriner, de sang et d'excréments.

Pour visualiser les processus pathologiques dans les organes du tractus gastro-intestinal, le médecin vous prescrira un examen par ultrasons de la cavité abdominale ou de l'endos. Pour un diagnostic plus approfondi peut nécessiter des organes CT ou IRM.

Thérapie et prévention

Dans la plupart des cas, le traitement doit avoir lieu sous la surveillance d'un médecin, une fois que la cause a été établie. Mais avant de consulter le médecin, le patient peut fournir les premiers soins.

En cas d'empoisonnement

Il est nécessaire de rincer l'estomac pour se débarrasser des toxines. Ne pas arrêter la diarrhée avec des pilules antidiarrhéiques. Vous pouvez prendre des absorbants. Il est recommandé d'utiliser un grand volume d'eau par petites gorgées.

Avec des maladies du tube digestif

L'automédication dans ce cas est contre-indiquée. Si la maladie est accompagnée de vomissements et de diarrhée, vous devez compenser l’équilibre eau-sel en prenant du Rehydron. À exclure du menu les aliments gras, épicés, difficiles à digérer. Il vaut la peine de consulter un médecin.

Dans les maladies infectieuses

Le patient doit consulter un médecin, passer les tests nécessaires. Si la maladie est confirmée, le médecin décide de l'hospitalisation du patient dans le service des maladies infectieuses, où le traitement se poursuivra. Les infections intestinales peuvent être contagieuses et constituer une menace pour la santé de la famille malade. C'est pourquoi le traitement a lieu à l'hôpital.

Prévention

Pour éviter les pathologies qui provoquent des symptômes désagréables, il est important de suivre certaines règles:

  • Vous devez vous laver soigneusement les mains à l'eau et au savon après avoir utilisé les toilettes.
  • Évitez les foules pendant les épidémies.
  • Choisissez soigneusement les aliments, en veillant à la date de fabrication et à la durée de conservation.
  • Mangez de la viande et du poisson seulement après le traitement thermique.
  • Les personnes atteintes de maladies chroniques doivent subir un examen complet au moins une fois par an.
  • Suivez attentivement les aliments consommés, il est préférable d’exclure les produits à forte teneur en agents de conservation et les colorants alimentaires, en privilégiant les produits naturels.

Les selles bouleversées, la faiblesse et les nausées ne peuvent pas être prises au sérieux par une personne. Parfois, en effet, les raisons qui ont provoqué de telles réactions du corps sont triviales - stress, excès de nourriture. Mais parfois, la pathologie, accompagnée de symptômes, peut être si grave qu'un traitement tardif peut avoir des conséquences irréversibles. Par conséquent, la première chose à faire pour un malade est de consulter un médecin pour déterminer les causes des processus pathologiques.