À quel point les douleurs abdominales, accompagnées de nausées et de diarrhées sont-elles dangereuses?

Les causes des douleurs abdominales, des vomissements et de la diarrhée sont variées. La combinaison des trois symptômes peut résulter d'une intoxication aiguë, de régimes alimentaires fréquents, d'une alimentation excessive, d'une maladie intestinale et d'autres organes. Les nausées, les indigestions et les sensations douloureuses ne sont pas des maladies en elles-mêmes, elles indiquent simplement que des substances nocives ont été ingérées, qu'une inflammation se produit dans la cavité abdominale ou qu'une maladie se développe. Dans chaque cas, vous devez pouvoir évaluer le danger pour la vie et la santé.

Un appel d'urgence n'est pas nécessaire dans les cas suivants:

  • La douleur n'est pas aiguë (forte, coupante, lancinante, très forte).
  • La douleur n'augmente pas en quelques heures mais disparaît au contraire.
  • Avec douleur abdominale, il n'y a pas eu de perte de conscience, d'évanouissement, de crise convulsive.
  • Lorsque les attaques douloureuses ne font pas monter la pression artérielle.
  • La douleur abdominale n'est pas accompagnée de saignements vaginaux abondants.
  • Une femme malade n'a pas de grossesse.
  • Pas de transpiration et haute température.
  • La personne malade ne mangeait pas de champignons ni de conserves.
  • Si l'intérieur du corps ne contient pas de produits chimiques ménagers.

Intoxication alimentaire

Un stockage ou une préparation inadéquate des aliments provoque leur détérioration. La vente de fruits et légumes, dont la culture utilise une grande quantité de nitrates et d’engrais. La viande animale peut également contenir des substances provoquant une intoxication si une alimentation chimique est administrée à des animaux.

Empoisonnement alimentaire insalubre

La défaite des organes digestifs survient dans presque toutes les intoxications alimentaires. Le patient commence à avoir des douleurs abdominales, des nausées, de la diarrhée. Les vomissures ont une odeur et une couleur spécifiques. Si la personne empoisonnée a des saignements à l'œsophage et à l'estomac, le vomi devient rose ou noir.

Botulisme toxique

Dans les aliments en conserve avariés, les bactéries du botulisme peuvent se multiplier et leurs déchets sont toxiques. Les toxines du botulisme se forment dans les poissons, les légumineuses et la viande en conserve. Il y a eu des cas de botulisme dans l'utilisation du miel. Les produits dans lesquels vivent les bactéries ne présentent aucun signe extérieur de dommages.

Le vomissement est un signe d'empoisonnement. La victime a des coliques, des douleurs à l'estomac et de la diarrhée. Le patient ressent une léthargie, une faiblesse, une faiblesse. Au cours de la première journée, la température peut atteindre 40 degrés, mais diminue ensuite. Ensuite, les fonctions de vision, de déglutition, d'élocution et de respiration du patient sont perturbées, les fonctions motrices sont perturbées et la mort peut survenir à la suite d'un empoisonnement.

Intoxication aux champignons

L'empoisonnement par les champignons est très difficile, car les poisons des champignons sont lentement excrétés par le corps. Ainsi, en cas d’empoisonnement par un crapaud, au bout de quelques heures, commence une douleur colique à l’estomac, une diarrhée profuse avec une odeur de pourriture et des vomissements indomptables. Dans les masses fécales, il y a des traces de sang. Après 2 ou 3 jours, la victime se sentira mieux. Mais c’est une amélioration apparente, puisqu’après une violation du foie, le cœur et d’autres organes peuvent apparaître et le patient peut tomber dans le coma.

En mangeant un agaric de mouche, la victime développe des douleurs à l'estomac, des vomissements et une diarrhée abondante. Ces symptômes apparaissent avec la bave et la transpiration. Les élèves du patient sont rétrécis. Ce sont les premiers signes d'empoisonnement. À l'avenir, il pourrait y avoir des crampes et de la brachicarde, un choc exotoxique.

Quand une intoxication alimentaire est nécessaire:

  • laver l'estomac avec de l'eau tiède;
  • prendre n'importe quel absorbant (charbon actif, Enterosgel, Smektu);
  • boire beaucoup d'eau;
  • appelle le docteur à la maison.

Intoxication chimique

En cas d'empoisonnement avec des alcalis domestiques (soude caustique, chaux éteinte, eau ammoniacale), la victime présente des vomissements sanglants, une diarrhée avec mucus sanguin, des douleurs abdominales basses, des brûlures des muqueuses de la bouche, de l'oesophage et de l'estomac. En cas d'empoisonnement, une perforation des tissus peut survenir.

En cas d'intoxication par des acides utilisés dans la vie quotidienne (acétique, chlorhydrique, citrique concentré), le symptôme principal est une lésion des muqueuses de la bouche, de l'œsophage et de l'estomac. La diarrhée n'est pas un symptôme majeur de lésion.

Les composés organophosphorés domestiques sont des préparations insecticides (Spark, Inta-Vir, Karbofos, Micron, Métaphos, Dichlorvos et autres) utilisés pour lutter contre les insectes.

Les insecticides peuvent être empoisonnés lors de la transformation du jardin. La victime peut avoir non seulement des douleurs sévères au bas de l'abdomen, mais aussi des nausées et de la diarrhée. La personne empoisonnée éprouve des vertiges, de l'anxiété et des maux de tête. Ses pupilles sont rétrécies, la respiration est difficile et un œdème pulmonaire peut commencer.

Infections intestinales

De nombreuses maladies intestinales infectieuses sont accompagnées de nausées, d'indigestion et de douleurs. Les pertes de liquides et de sels peuvent avoir des conséquences graves.

Infection intestinale (rotovirus)

La maladie est fréquente chez les enfants des jardins d'enfants et chez les jeunes écoliers. Le patient a de la fièvre, de la diarrhée, des nausées, des douleurs dans le bas de l'abdomen ou sur toute la surface, des larmoiements aux yeux, une rougeur de la gorge et des douleurs, des ballonnements. Les selles d'une infection à rotovirus sont grisâtres, de type argileux, du sang et du mucus peuvent y apparaître, et les gaz ont une odeur putride. L’urine du patient est sombre et dégage une odeur désagréable. Les matières fécales, au contraire, sont claires. La diarrhée dure plus d'une journée. Les matières fécales du patient contiennent des aliments non digérés: graisse, fibres végétales, protéines.

Dans une infection à rotovirus, non pas un membre de la famille ou de l'équipe est infecté, mais plusieurs, l'un après l'autre. Le diagnostic est posé par le médecin traitant sur la base d'un test sanguin biochimique. Au début de la maladie, le nombre de leucocytes a augmenté, mais au milieu de la maladie, le nombre de globules rouges est tombé au-dessous de la normale. L'analyse montre une teneur élevée en azote. Méthode d'immunofluorescence peut détecter le virus qui a provoqué la maladie, et la méthode RAC - anticorps.

Le patient est prescrit un régime. Le lait et tous les produits laitiers, y compris le beurre et les aliments riches en glucides, sont exclus du régime alimentaire. Le médecin vous prescrit du regindone, de nombreuses boissons, y compris des boissons aux fruits et des boissons aux fruits, des sorbants, du Mezim et du Créon.

La dysenterie

Les causes de la maladie sont des bactéries du genre Shigella, qui se multiplient dans l’eau, les produits laitiers, les légumes, les baies et les fruits. La dysenterie est caractérisée par une douleur dans le bas de l'abdomen, des selles fréquentes et très molles avec un mélange de masse muqueuse et de sang. Le patient ressent constamment de fausses impulsions, de douleurs abdominales et une forme grave de la maladie, il peut avoir des vomissements.

La dysenterie infecte facilement les autres. Le diagnostic est posé dans le service des maladies infectieuses de l'hôpital. Pour ce faire, dans le laboratoire de bactériologie, prélevez des échantillons de fèces. Cette méthode confirme la dysenterie dans 60% des cas. Des méthodes d'analyse accélérées, capables de détecter des bactéries dans l'urine, la salive, le sang et les selles, sont également utilisées.

Le traitement de la dysenterie a lieu à l'hôpital. On montre au patient un régime alimentaire qui exclut les produits irritants pour l’estomac et les intestins. Le régime comprend des produits contenant des liants. Le médecin prescrit également l'injection d'antibiotiques et d'autres médicaments antibactériens: fluoroquinolones, aminoglycosides, céphalosporines, ofloxacine, ciprofloxacine, etc.

Salmonellose

Cette maladie est causée par une bactérie du genre Salmonella. Les bactéries proviennent des animaux et des oiseaux, de leurs matières fécales, du lait, de la viande, du poulet et d'autres œufs d'oiseaux. Une personne peut être infectée par le biais d'une personne malade ou d'une personne en bonne santé qui est porteuse de l'infection.

Il existe plusieurs formes de la maladie. La forme gastro-intestinale, la forme la plus courante, commence soudainement. Le patient monte en température, la diarrhée commence. La douleur dans l'abdomen se concentre principalement autour du nombril. Commence alors un vomissement douloureux, dans lequel se trouvent des morceaux de nourriture et de la bile.

Les matières fécales sont verdâtres, liquides, liquides et mousseuses. Le foie et la rate atteints de salmonellose sont hypertrophiés, l’estomac du patient est légèrement enflé et douloureux. La langue est recouverte de fleurs blanches.

La salmonellose peut se produire facilement et se terminer le troisième ou le quatrième jour, mais elle peut aussi être difficile. Le principal danger de la maladie est la déshydratation. Si l'état de la maladie ne disparaît pas dans les trois jours, vous devez contacter un spécialiste des maladies infectieuses.

On prescrit au patient un lavage gastrique, un entérosorbant, un foie, un smect, des solutions polyioniques, des mélanges glucose-électrolyte. Les aliments doivent être légers, gras, épicés, les aliments frits sont exclus du régime.

Maladies de l'estomac et du duodénum

Gastrite

La gastrite est une maladie dystrophique inflammatoire de l'estomac causée par une infection par la bactérie Helicobacter pylori. Les principaux symptômes sont les douleurs à l'estomac, les éructations, les brûlures d'estomac, les vomissements, la diarrhée ou la constipation, les flatulences.

Les douleurs dans la gastrite sont douloureuses, elles surviennent environ 20 minutes après avoir mangé et durent environ 2 heures. Pendant plusieurs heures, il y a une sensation de plénitude dans l'estomac. La douleur survient également lors de situations stressantes et lorsque vous fumez l'estomac vide. Douleur localisée dans le haut de l'abdomen.

La nausée peut aussi être ressentie avant de manger. Les vomissements du matin peuvent avoir un goût amer. Le tabouret avec la diarrhée a une odeur d'acide.

La gastrite est traitée avec la nomination d'un régime spécial, en prenant enterosorbents, antispasmodiques, Omez, dans le cas d'une inflammation bactérienne de la paroi intestinale, le médecin peut vous prescrire des antibiotiques.

Ulcère de l'estomac

Il s'agit d'une maladie chronique dans laquelle des défauts ulcéreux se forment sur les muqueuses de l'estomac. Le principal symptôme d'un ulcère peptique est une douleur abdominale douloureuse qui se manifeste avant ou après les repas. Douleur localisée au milieu de l'abdomen ou légèrement à gauche du centre. En période d'exacerbation, les patients vomissent constamment avec un goût amer.

Avec des ulcères avec une acidité élevée chez les patients atteints de constipation. La diarrhée avec ulcères survient périodiquement, mais ils n'appartiennent pas aux signes «classiques» de cette maladie, car ils sont dus à des erreurs nutritionnelles et à une irritabilité accrue des parois de l'estomac.

Le traitement des ulcères gastriques comprend l'adhésion à des régimes thérapeutiques, la prise d'antispasmodiques, d'analgésiques, de médicaments détruisant les bactéries Helicobacter pylori.

Ulcère duodénal

Lorsqu'une douleur associée à un ulcère duodénal est associée au repas, la douleur est localisée à une distance de 1 à 2 cm à droite de la ligne médiane de l'abdomen, apparaît dans un état de faim et disparaît après que le patient a mangé. La douleur, modérée et sévère, survient également après un travail physique et une éducation physique, après la consommation d'aliments gras, frits, épicés, salés. Le rot, les nausées, les brûlures d'estomac fréquentes et les vomissements sont caractéristiques de la maladie.

La maladie est accompagnée de diarrhée ou de constipation. Dans la forme aiguë de la maladie, du sang, du mucus, du pus et une odeur désagréable apparaissent dans les selles. La pression artérielle du patient est basse.

Dans cette maladie, l'observation d'un régime thérapeutique, des procédures physiothérapeutiques est montrée, en cas de danger de perforation ulcéreuse, une intervention chirurgicale est nécessaire.

Maladies d'autres organes

Infarctus du myocarde abdominal

En cas d'infarctus abdominal, une personne ressent une très forte douleur dans l'hypochondre droit et sur le côté droit de l'abdomen. Les analgésiques ou la nitroglycérine ne soulagent pas la douleur brûlante. Une crise cardiaque est accompagnée d'une violation de l'activité motrice intestinale (péristaltisme), d'une augmentation de la pression artérielle, de flatulences et de ballonnements, d'une tachycardie, de nausées et de vomissements, d'une diarrhée.

La colite

La colite est une maladie inflammatoire de la muqueuse intestinale. Dans les cas de colite aiguë, la douleur dans le bas de l'abdomen et dans la partie centrale est caractérisée par un caractère aigu et cramponnant, accompagné de nausées, de vomissements et de diarrhées fréquents.

Dans la colite chronique, les symptômes de la maladie se manifestent plus fortement car non seulement les muqueuses sont impliquées dans le processus inflammatoire, mais aussi le système musculo-squelettique.

Pancréatite

En cas de pancréatite, une douleur intense peut s’encercler, elle peut être localisée à droite ou à gauche sous les côtes, sous la cuillère, pour saisir le bas de l’abdomen. Si vous le tolérez, un choc douloureux peut se produire. Le hoquet, les nausées et vomissements fréquents de la bile, les éructations, la bouche sèche sont des symptômes permanents de la pancréatite. Dans le vomi, il y a des morceaux de nourriture.

Le patient peut souffrir de constipation, de ballonnements ou de diarrhée. Les matières fécales avec la diarrhée sont mousseuses et contiennent des morceaux d'aliments non cuits. Les excréments ont une odeur désagréable et fétide.

Les autres symptômes de la pancréatite sont l’essoufflement, la cyanose de la peau dans le bas du dos et autour du nombril, la couleur jaunâtre de la peau et la sclérotique. Un visage pâle au début de la maladie prendra ensuite une couleur gris-brunâtre.

Maladies inflammatoires et destructives des organes abdominaux

Appendicite

La cause de l'appendicite est un processus inflammatoire dans l'annexe du gros intestin. La péritonite est la conséquence la plus dangereuse de cette inflammation. L'appendicite aiguë commence par une douleur au niveau du nombril ou dans la région du plexus solaire. Puis il y a son mouvement rapide vers la région iliaque droite, des douleurs dans le bas de l'abdomen et d'autres zones apparaissent. Les douleurs peuvent s'atténuer lorsque le corps est immobile, mais augmentent avec tout mouvement.

Les masses émétiques dans l'appendicite aiguë contiennent de la bile amère. La température corporelle du patient peut atteindre 38 degrés. Lors d'une crise, une constipation peut survenir ou, au contraire, une diarrhée, le patient urine souvent, l'urine a généralement une couleur sombre.

Grossesse extra-utérine

Comme il ressort clairement du nom de la maladie, sa cause est le développement du fœtus en dehors de l'utérus. Avec le développement de l'embryon, le symptôme principal de la grossesse extra-utérine est une douleur dans la région pelvienne, souvent d'un côté de la cavité abdominale. Le bas-ventre fait très mal au début, puis la douleur devient forte et cramponnante. La douleur peut être administrée à l'anus, au cou, à la colonne vertébrale et à l'épaule. La douleur est présente pendant la défécation et la miction.

Lorsque la grossesse extra-utérine est souvent vomissements et la diarrhée, un caractère similaire à ceux qui se produisent en cas d'intoxication avec des aliments de mauvaise qualité. Les saignements vaginaux qui ne sont pas associés au cycle menstruel sont un autre signe de la maladie. Le sang est rouge ou noir.

Règles de conduite relatives à la douleur, aux vomissements et à la diarrhée

  • boire beaucoup de liquides;
  • manger des aliments légers.
  • manger des aliments gras et épicés;
  • prendre des pilules et des potions sans ordonnance du médecin;
  • endure une douleur intense.

Des soins médicaux opportuns aideront à diagnostiquer correctement les maux d’estomac et les douleurs. L'utilisation de remèdes populaires sans l'avis d'experts est inacceptable.

Douleur abdominale et diarrhée sans fièvre

Toutes les causes de douleur abdominale et de diarrhée peuvent être divisées en trois grands groupes: intoxication, inflammation et maladies infectieuses. Un groupe séparé comprend les maladies qui ne sont pas directement liées à des problèmes gastro-intestinaux, mais présentent uniquement certains symptômes sous forme de diarrhée et de douleurs abdominales.

Douleur abdominale et diarrhée sans fièvre

Causes de la diarrhée et des douleurs abdominales

Empoisonnement

Cette raison est la plus commune. Appelé par l'utilisation d'aliments périmés ou de qualité inférieure. Les intoxications sont de gravité variable. La diarrhée, les douleurs abdominales sévères et la température de plus de 2 jours justifient un traitement immédiat à l'hôpital, car signale des processus inflammatoires ou une infection intestinale aiguë. Si la diarrhée survient sans augmentation de la température corporelle, cela indique un empoisonnement habituel qui disparaît généralement lorsque le corps s'est débarrassé de tous ses déchets et toxines inutiles. Il est important d'observer le régime alimentaire. Excluez les produits qui provoquent la diarrhée et buvez plus de liquides, car lors de selles molles, le corps perd beaucoup d'eau, ce qui entraîne une déshydratation.

Symptômes d'intoxication alimentaire

Attention! Pendant la diarrhée, il est nécessaire de boire au moins 3 litres de liquide par jour pour éviter toute déshydratation.

Processus inflammatoires

L'appendicite est l'une des maladies inflammatoires les plus dangereuses. Beaucoup de gens pensent à tort que lorsque l'appendicite est une appendicite, la température corporelle augmente nécessairement. En fait, l'appendicite survient très souvent sans une température élevée. Avec cette maladie, une douleur sourde ou aiguë dans l'abdomen, généralement concentrée autour de la région ombilicale, est caractéristique. La diarrhée ou les vomissements sont possibles. La douleur ne disparaît pas avec un changement de position du corps et ne peut qu'augmenter avec le temps. Après quelques heures, la douleur peut se déplacer vers le bas de l'abdomen ou vers le côté droit. Il y a une bouche sèche, rythme cardiaque rapide. Il est important de fournir au patient des soins médicaux en temps voulu.

Signes d'inflammation de l'annexe

Colite et entérocolite. Ces maladies sont associées à des processus inflammatoires qui se produisent dans le gros et le petit intestin. Manifesté sous forme de douleur abdominale aiguë, diarrhée, nausée, vomissement, fausse envie, flatulence. La chaise est liquide, parfois avec des traînées de sang. Après avoir vidé les entrailles, un léger soulagement est ressenti. La cause la plus fréquente de ces maladies est le travail incorrect du tube digestif, des erreurs de nutrition, l'abus d'aliments lourds et gras, l'hérédité, le changement climatique. Le traitement repose sur l'admission en temps voulu des absorbants: «Smekta», «Polysorb», «Enterosgel», «Phosphalugel» ou charbon actif ordinaire. Prenez également des médicaments pour éliminer une augmentation des gaz dans l'intestin, ce qui est l'une des causes de douleur intense lorsque des bulles de gaz sont pressées sur la paroi intestinale. Le groupe de médicaments qui éliminent les flatulences comprend: "Espumizan", "Passage". Pour soulager la douleur, vous pouvez prendre des médicaments appartenant au groupe des antispasmodiques: "Trimedat", "Duspatalin", "Neobutin", "Iberogast".

Symptômes de la colite ulcéreuse

Cholécystite, pancréatite, JVP. Ces maladies sont à la fois aiguës et chroniques. Mais dans les deux cas, accompagné de fortes douleurs abdominales, des nausées et de la diarrhée. Avec la cholécystite, la douleur est localisée à droite, avec une pancréatite au sommet de l'abdomen. Pour la cholécystite, la pancréatite et le PRP, il existe des éructations, une sensation constante de nausée, des selles bouleversées et un manque d'appétit. Lorsque l'inflammation de la vésicule biliaire, le pancréas prennent des médicaments contenant des enzymes: "Mezim", "Festal", "Pancréatine".

Symptômes de la cholécystite

Pour les femmes, des douleurs abdominales et des selles bouleversées peuvent indiquer une grossesse extra-utérine, une inflammation des ovaires et des appendices. Ces maladies nécessitent un traitement immédiat chez des spécialistes. En outre, les symptômes ci-dessus peuvent indiquer l'apparition de la menstruation. En raison de changements hormonaux dans le corps, l'utérus grossit et exerce une pression sur les parois de l'intestin, ce qui provoque douleur et diarrhée. Un tel état avant le début des jours critiques ne nécessite pas d'assistance médicale et disparaît de lui-même un à deux jours après le début de la menstruation. Si le trouble des selles et des douleurs abdominales ne disparaît pas seul ou après la prise de médicaments appartenant au groupe des sorbants et des antispasmodiques, il est utile de consulter un gynécologue et un gastro-entérologue.

Signaux corporels indiquant une grossesse extra-utérine

Maladies infectieuses

En premier lieu parmi les maladies infectieuses, accompagnées de douleurs abdominales et de diarrhée, se produit une infection intestinale ou à rotavirus, on parle également de grippe intestinale. Le plus souvent, les maladies infectieuses sont accompagnées de fièvre. Mais ils peuvent se produire à température normale. En plus des douleurs aiguës et des selles fréquentes (parfois jusqu'à 10-15 fois par jour), il y a un manque d'appétit, une intolérance à certaines odeurs et une grande faiblesse.

Traitement de l'infection à rotavirus

Dysenterie. Une maladie infectieuse très dangereuse causée par la bactérie Shigella. Les symptômes de la dysenterie sont similaires à ceux de l'infection à rotavirus. Mais il y a des traits distinctifs. Avec le rotavirus, les selles abondantes et fréquentes et la dysenterie, les selles sont moins fréquentes. Dans la dysenterie, selles avec du mucus et des traînées de sang.

Quelle est la dysenterie et ses symptômes

Comme toute maladie infectieuse, la dysenterie et les infections à rotavirus sont traitées avec des médicaments antiviraux: "Cycloferon", "Kagocel". Egalement assignés: "Enterofuril", "Smekta", "Enterol". Les antibiotiques pour les infections virales ne sont pas prescrits.

Attention! Pour les infections intestinales, il est important de commencer le traitement à temps et de faire appel à un spécialiste.

Vidéo - Causes des vomissements, de la diarrhée et de la douleur abdominale

Autres causes de diarrhée et de douleurs abdominales

  1. IBS ou syndrome du côlon irritable. Ces dernières années, cette maladie est classée dans la catégorie des troubles mentaux qui se manifestent dans le corps en réponse au stress, à l’anxiété et à l’anxiété. La clé du succès du traitement du SCI est l'observation constante d'un psychothérapeute et la prise de sédatifs. Si vous ressentez un inconfort, vous pouvez prendre des sorbants et des antispasmodiques.

Premiers symptômes d'infarctus du myocarde

Premiers secours en cas d'infarctus du myocarde

Symptômes de l'obstruction intestinale

Symptômes de la maladie de Crohn et de l'inflammation intestinale

Symptômes du cancer de l'intestin

Symptômes de début de grossesse

Attention! Ce groupe de maladies a des causes complètement différentes de diarrhée et de douleurs abdominales, il devrait donc être traité par d'autres spécialistes.

Régime de traitement

  1. Buvez beaucoup de liquides, au moins 3 litres d’eau pure par jour.
  2. Prendre à temps les médicaments nécessaires.
  3. Repos au lit
  4. Exclusion du régime des aliments nocifs et lourds.
  5. Surveillance stricte de la santé.
  6. Lorsque l'état se détériore, une consultation obligatoire avec un spécialiste pour déterminer la cause de la maladie, le diagnostic et la réalisation des tests nécessaires (hémogramme complet, montrant la présence ou l'absence d'un processus inflammatoire dans le corps, analyse des matières fécales et de l'urine, échographie abdominale) afin d'exclure diverses pathologies.

Diarrhée nausée douleur abdominale, faiblesse - ce que cela peut être

Diarrhée, nausée, douleur abdominale, faiblesse - symptômes de la maladie. Déterminez à quels diagnostics ils peuvent survenir et ce qui doit être fait dans leur manifestation, quoi et comment traiter, dans quelle mesure ils sont dangereux pour la vie et s’il est possible de les traiter de manière autonome, après avoir été traités à la maison.

Faiblesse, fièvre, frissons, vomissements et autres peuvent être ajoutés aux symptômes énumérés.

Comment le médecin collecte les antécédents de la maladie

L'histoire principale du médecin est basée sur l'histoire du patient concernant son état de santé et les principales questions du médecin traitant. À l'avenir, il tiendra compte des résultats des enquêtes:

  1. palpation de l'abdomen et des zones environnantes
  2. résultat d'analyse de sang
  3. test d'urine
  4. analyse des selles (malheureusement - rarement prescrit pour les adultes)

La première chose que le médecin découvre est s'il y a eu une intoxication alimentaire et demande toujours:

- Qu'as-tu mangé la veille? Y avait-il des soupçons que la nourriture était fade? Combien de temps après avoir commencé à manger la diarrhée? Quels étaient les symptômes associés et quand sont-ils apparus?

Lors de la collecte des antécédents, le médecin demande:

- Combien de temps dure la diarrhée? Y a-t-il du mucus ou du sang dans la vidange? Quelle est la consistance de la diarrhée (complètement liquide - comme l’eau ou dans les fèces contient des restes d’aliments - aliments non digérés)?

- Est-ce que le ventre fait mal constamment ou les règles? Avant ou après manger? Quelle douleur: aiguë ou sourde, lancinante et coupante, éclatante et douloureuse?

- En cas de maladie: immédiatement le matin ou après avoir mangé? Combien de temps est malade? Est-ce qu'il y a des vomissements? Quelle couleur vomit?

- Qu'est-ce qui a été pris pour réduire les symptômes: eau, Smektu, charbon actif, Enterosgel, No-silo? Qu'est-ce qui a changé après leur réception?

Il peut y avoir beaucoup de telles questions lors de la collecte de l'anamnèse. Peu à peu, le médecin développe une image de la maladie: certains symptômes sont balayés, d'autres clairement.

Le symptôme "maux d'estomac" est souvent accompagné d'autres signes en même temps. Voici quelques-uns des symptômes les plus courants en médecine de groupe pour la douleur abdominale:

  • nausée, diarrhée, douleur abdominale, température
  • diarrhée, nausée, douleur abdominale, faiblesse, fièvre
  • frissons, diarrhée, nausée, douleur abdominale

Pensez à une combinaison de symptômes tels que douleurs abdominales avec diarrhée et vomissements (nausées).

Diarrhée nausée douleur à l'estomac - qu'est-ce que c'est

La diarrhée, les nausées et les douleurs abdominales sont les symptômes des maladies suivantes:

  1. intoxication alimentaire ou chimique - douleurs à l'estomac, faiblesse, nausées et diarrhées, parfois - vomissements avec une odeur et une couleur spécifiques
  2. infections intestinales, infection par parasites - les symptômes de la phase aiguë ressemblent beaucoup à ceux de l’empoisonnement: douleur paroxystique au niveau du nombril et au-dessous, ballonnements, éructations, nausées, éruptions cutanées et toux du matin, diarrhée aqueuse au début de l’invasion et selles plus tardives.
  3. appendicite - douleur vive et constante autour du nombril, qui descend ensuite dans la région iliaque droite
  4. symptôme de l'intestin irritable - fortes crampes abdominales (douleurs de torsion) ou de coupure - généralement le matin, combiné à une forte envie de déféquer
  5. infarctus du myocarde - douleurs dans la partie supérieure de l'abdomen (sous la cuillère), ballonnements, nausées, parfois vomissements, faiblesse, tachycardie, hypotension artérielle
  6. maladies gynécologiques - tirant la douleur de l'abdomen au centre - ou d'un côté de l'abdomen (inflammation des ovaires, des trompes); peut être forte à l'évanouissement et avec des vertiges - grossesse extra-utérine
  7. blocage des vaisseaux sanguins alimentant les tissus intestinaux (thromboembolie) - douleur intolérable grave au bas de l'abdomen, accompagnée de nausées, de vomissements, de constipation ou de diarrhée, selles mêlées de sang, choc pouvant se développer
  8. pancréatite
    aiguë: douleur intense dans la partie supérieure de l'abdomen, parfois des vomissements, une distension abdominale, une constipation;
    chronique: douleurs abdominales au nombril ou à l'hypochondre gauche, aggravées après le repas
  9. ulcère de l'estomac et ulcère duodénal - douleur aiguë aiguë avec brûlures d'estomac et éructations nocturnes, mais peut être douloureuse et à jeun ou 2-3 heures après avoir mangé
  10. maladie de la vésicule biliaire - cholécystite avec douleur sourde du côté droit, aggravée après le repas, avec nausée, vomissements et goût amer de la bouche;
    colique hépatique - douleur aiguë sévère dans l'hypochondre droit (calculs)
  11. renflement dans les parois du côlon - diverticulite - douleur dans le bas-ventre gauche, souvent accompagnée de fièvre, de nausées, de vomissements, de frissons et de constipation

Considérez ce qu'il faut faire avec les deux premiers.

Que faire, comment traiter

Pratiquement chacun des diagnostics ci-dessus, à l'exception du deuxième paragraphe, nécessite un traitement immédiat chez le médecin ou appelez une ambulance.

Aucune action supplémentaire pour soulager la douleur avec des médicaments n'est nécessaire, car cela nuirait à l'image de la maladie et compliquerait l'établissement d'un diagnostic correct. Le seul conseil avant l’arrivée du médecin est de s’allonger, de boire plus d’eau et de ne pas maîtriser l’envie de vomir.

Intoxication alimentaire ou chimique - quelle est sa dangerosité

Douleur abdominale diarrhée nausée - c'est l'un des symptômes de l'intoxication alimentaire. Selon la gravité de la maladie, vous pouvez vous rendre à l'hôpital vous-même ou appeler un médecin à domicile.
En faveur de l'intoxication alimentaire, en plus des nausées, des vomissements possibles, de la diarrhée et de la faiblesse, du grondement dans l'abdomen, une légère augmentation de la température parle.

Dans ce cas, un lavage gastrique, l'utilisation d'absorbants pour éliminer les substances toxiques et une consommation d'alcool abondante avec restauration du niveau de vitamines et d'oligo-éléments seront nécessaires. Il est préférable de subir de telles procédures sous la supervision d'un médecin, surtout s'il s'agit d'un corps d'enfants.

En cas de vomissements de couleur rose ou noire, cela indique un saignement dans l'œsophage et l'estomac. Les frissons et la fièvre viendront compléter la description des dommages graves causés au corps. Une hospitalisation d'urgence et une assistance spécialisée sont nécessaires.

L'empoisonnement peut être associé à des conserves de viande ou de champignons - il s'agit d'un empoisonnement dangereux avec des toxines botuliques pouvant entraîner la mort.

Si des symptômes tels que la diarrhée, les nausées, les douleurs abdominales, la léthargie, la faiblesse et le premier jour des températures atteignant 40 degrés (puis retombent), la vue, la parole, la respiration et la déglutition sont perturbés, appelez immédiatement une ambulance.

Infections intestinales, invasion parasitaire - que faire

L'invasion par des parasites se vérifie facilement en prenant du sang et des excréments, en suivant les instructions de votre médecin de famille ou de votre médecin généraliste, d'un pédiatre, d'un spécialiste des maladies infectieuses et d'un parasitologue. Quel test sanguin pour les parasites doivent passer, découvrez en cliquant sur le lien. À partir de l'article sur la manière de passer un test d'œuf, découvrez les conditions pour appliquer des excréments à la présence de vers et de kystes de protozoaires.

Si vous avez de la chance et que vous avez un médecin compétent qui, lors de la collecte des antécédents et de la palpation, il s'avère que quelques jours seulement avant l'apparition de la diarrhée accompagnée de nausées, de faiblesses et de douleurs, vous étiez en dehors de la ville, où vous buviez de l'eau de source et mangiez des baies en pleine forêt eau propre).

Le médecin peut immédiatement suspecter une giardiase et donner des indications sur le diagnostic de la maladie en effectuant une analyse sanguine et la présence de kystes dans les selles.

Décrypter un test sanguin sur Giardia (déchiffré par un médecin), ainsi que le résultat d'une étude des matières fécales au microscope, donneront une réponse exacte à la question de l'infestation par Lamblia.

Les infections intestinales sont caractérisées par des symptômes tels que nausées, diarrhée, fièvre, faiblesse, en particulier si des inclusions de sang se trouvent dans les selles. Avec des matières fécales décolorées et une urine foncée, un jaunissement de la peau et des sensations de nausée et de vomissements, on peut parler d’hépatite virale - on ne peut se passer d’un spécialiste ici.

De fortes douleurs abdominales, des nausées et des diarrhées parsemées de mucus et de traces sanglantes peuvent parler de dysenterie, ce que confirme l’analyse de l’ensemencement de bactéries.

Je propose de voir la réponse du médecin aux signes de mauvaise santé, où il soupçonne une infection intestinale.

Tous les autres diagnostics du point de vue de ce qu’il faut faire et de la façon de le traiter n’ont aucun sens. Tenir compte du professionnalisme du médecin et du traitement des patients hospitalisés à la clinique décide de l’évolution de la maladie.

Vous savez maintenant quels diagnostics peuvent provoquer des symptômes tels que diarrhée, nausées, douleurs abdominales et quoi faire en cas de suspicion, à quel point ils sont dangereux pour la vie et s’il est possible de les gérer soi-même à la maison.

Douleur abdominale et nausée

Si vous avez mal au ventre et si vous avez la diarrhée, c’est une raison pour demander l’aide d’un médecin. Il est assez difficile de trouver seul les causes de l'apparition d'une pathologie.

Des douleurs abdominales, des nausées et des diarrhées se développent à la suite de circonstances diverses.

Il existe un grand nombre de maladies des organes digestifs, au cours desquelles se forment des selles liquides et font mal à l’estomac.

De tels symptômes peuvent survenir après un repas, des situations stressantes ou un effort physique.

Dans certaines situations, la douleur, la diarrhée et les nausées surviennent de manière inattendue et disparaissent rapidement, sans nécessiter de traitement. Cependant, dans certains cas, l'aide de médecins sera nécessaire.

Douleurs à l'estomac, nausée et diarrhée

Les nausées, les réflexes nauséeux, la diarrhée et les douleurs abdominales sont considérés comme les signes les plus répandus de maladies des organes digestifs.

Il convient de noter que la plupart des maladies gastro-intestinales sont associées à un tableau clinique similaire.

Même des dysfonctionnements mineurs de l'estomac entraînent la survenue de troubles dyspeptiques tels que nausées, diarrhée. Par conséquent, le diagnostic n'est pas toujours précis.

Un inconfort douloureux dans l'estomac indique un autre type de maladie ou indique les effets indésirables potentiels à l'intérieur du corps.

La nature de la douleur est différente, elle empêche directement un diagnostic précis de la maladie. Pendant la gastrite, il y a une sensation de brûlure, des douleurs coupantes, qui indique l'ajout de solarium.

La sensation de lourdeur près du processus urinaire est observée avec une sécrétion réduite de gastrite chronique. La sténose du pylore se caractérise par des sensations douloureuses comme un éclatement dans la région épigastrique.

Raisons

Il existe un grand nombre de facteurs provoquants de cette pathologie. Cela peut être une intoxication alimentaire, une grossesse, des maladies gastriques, etc.

Une fois la cause de la maladie établie, il est possible de savoir s'il faut consulter un médecin ou s'il est probable qu'un traitement à domicile sera donné.

Intoxication alimentaire

Les maux d'estomac dus à une intoxication alimentaire sont une cause très répandue de cette pathologie. Apparaît en raison de l'utilisation d'aliments de qualité insuffisante.

Habituellement, la douleur abdominale a un caractère coupant, dans certains cas, un spasme apparaît. Une personne a mal au ventre, des nausées et la diarrhée est régulière.

Parfois, il y a un réflexe émétique avec des impuretés sanguines, une perte d'appétit et des maux de tête. Lorsque la température augmente, vous devez immédiatement appeler un médecin.

Avant l'arrivée des soins, vous devez rincer l'estomac après avoir bu jusqu'à 2 litres d'eau. Le désordre dans l'estomac est viral et non viral.

Produits qui causent de la frustration:

  • produits laitiers;
  • oeufs crus;
  • les champignons;
  • poisson;
  • confiserie.

La grossesse

Des douleurs abdominales douloureuses, des nausées, des diarrhées et des réflexes nauséeux sont observés pendant la grossesse. Souvent avec son flux inapproprié.

Lorsque le fœtus est formé à l'extérieur de l'utérus, une douleur apparaît dans l'anus, irradiant jusqu'au cou et à la colonne vertébrale.

De telles sensations sont de nature crampes. Dans certains cas, la fièvre survient pendant la grossesse extra-utérine.

N'effectuez pas d'auto-traitement, vous devez connaître les recommandations du médecin.

Cycle menstruel

Dans le cas où une femme a mal au ventre, des nausées et de la diarrhée, cela indique la présence de changements à l'intérieur de son corps. Pendant la menstruation, un déséquilibre hormonal se produit.

Le corps est libéré d'une quantité excessive d'hormones, provoquant des symptômes désagréables. Il convient de noter que le cycle menstruel suivant peut être associé à la constipation.

Alimentation déséquilibrée

Un régime alimentaire inadéquat peut déclencher une diarrhée, des douleurs abdominales et des nausées.

L'intoxication apparaît en raison de l'ingestion de produits alimentaires trop gras, d'aliments préparés, de champignons et d'aliments en conserve.

Un aliment diététique mal choisi peut également provoquer une intoxication.

Infection intestinale

La maladie est souvent trouvée chez les enfants. Après que les enfants commencent à infecter le reste de leurs proches. Symptômes de l'infection à rotavirus:

  • forte fièvre;
  • des nausées;
  • ballonnements, douleur;
  • se déchirer;
  • douleur dans la gorge, sa rougeur.

D'autres signes incluent une teinte grise d'excréments avec des impuretés sanguines et du mucus.

Entérite aiguë et chronique

L'entérite est un processus inflammatoire dans l'intestin grêle. Le patient ressent les signes suivants:

  • distension abdominale;
  • nausée et réflexe nauséeux;
  • la diarrhée;
  • la faiblesse;
  • malaise;
  • la déshydratation;
  • forte fièvre

En cas de maladie grave, il y a violation de la coagulation du sang, puis choc et coma.

Entérocolite

Maladie du tube digestif, au cours de laquelle se produit une inflammation du petit et du gros intestins.

Apparaît principalement en relation avec des infections intestinales, une alimentation déséquilibrée, l'utilisation de boissons alcoolisées inadéquates, une réaction allergique aux aliments et l'utilisation prolongée d'antibiotiques.

Il est divisé en aiguë et chronique. Symptômes des aigus: nausée, réflexe nauséeux, ballonnements, diarrhée. Lorsque la température augmente, les patients ont mal à la tête, une faiblesse.

Pancréatite

Lorsque la douleur est dans l'hypochondre droit ou gauche, la douleur entoure la partie inférieure de la cavité abdominale, probablement chez le patient atteint de pancréatite.

Un autre symptôme de la maladie est le hoquet fréquent, les éructations, les nausées et le réflexe nauséeux. De plus, une sécheresse constante est observée dans la cavité buccale. Les masses fécales et émétiques comprennent les restes de produits alimentaires non transformés.

Cancer de l'estomac ou ulcère

Différencier l'ulcère peptique est possible pour les douleurs abdominales, dans le processus d'exacerbation de la maladie. Le patient vomit souvent. De plus, le vomi est caractérisé par un goût acide.

La diarrhée apparaît rarement. La maladie est traitée avec des agents antispasmodiques qui détruisent les bactéries Helicobacter Pylori et les anesthésiques.

Vous devez suivre un régime alimentaire équilibré et prendre suffisamment de liquide.

Le cancer de l'estomac apparaît à la suite d'habitudes destructrices, de prédispositions génétiques, d'une nutrition inadéquate et de la présence d'Helicobacter pylori.

Lorsque la douleur dans l'estomac, la diarrhée et les nausées, la fièvre est ajoutée, il est nécessaire de consulter un médecin sans délai.

Traitement

Après le diagnostic, on prescrit au patient un traitement approprié visant à:

  • restauration du bon fonctionnement des organes digestifs;
  • éliminer la diarrhée;
  • destruction des agents viraux;
  • la restauration de l'équilibre eau-sel à l'intérieur du corps.

Lorsque les premiers symptômes de la diarrhée, le patient doit abandonner l'utilisation de produits alimentaires allergisants ou exclure du régime les produits laitiers, les fruits, les légumes, les aliments frits et gras.

Le patient devrait consommer une grande quantité de liquide. En outre, vous devez laver le tractus gastro-intestinal, boire des absorbants.

Lorsque le mal de tête fait mal, on observe des brûlures d'estomac, on coupe l'estomac, vous devez prendre des médicaments pour éliminer les maux de tête, les brûlures d'estomac. Cela peut être à la fois des drogues et des remèdes populaires.

Traitement médicamenteux

Nausées, fièvre, faiblesse, crampes d'estomac, maux de tête, réflexes nauséeux et diarrhée peuvent se produire simultanément. Le patient peut se sentir pire.

Il faut se rappeler que ce symptôme est considéré uniquement comme le signe d'une maladie spécifique qui devrait être traitée sous la surveillance d'un spécialiste.

Mais cela ne signifie pas que vous ne pouvez prendre aucune mesure pour les éliminer.

Il est possible d'utiliser les médicaments suivants:

  • Lopéramide.
  • Regidron ou en tournée.
  • Smekta.
  • Enterosgel
  • Imodium.
  • Diarol
  • Enterol ou Eubikor, Hilak forte, Linex.

Remèdes populaires contre la diarrhée et les maux d'estomac

La diarrhée et les nausées sont des troubles des selles plus de 4 fois par jour. Le traitement de la diarrhée est également effectué au moyen de la médecine traditionnelle:

  • Le brûleur d'herbe. L'herbe est prise avec une racine et une fleur, cassée en morceaux et pliée dans un récipient en verre de 1 litre, versée avec de l'eau bouillante sur le dessus et bien fermée. Moyen infusé pendant une demi-heure, il est consommé pendant la journée.
  • Bush en serpentin. Le remède est fabriqué à partir de la racine de la plante, lavé à l'eau, nettoyé et mâché. Le patient n’est pas malade, a des maux de tête et des crampes à l’estomac.
  • Estomacs de poulet Ils sont lavés à l'eau bouillante, la pellicule jaune leur est retirée, lavée à nouveau et étalée au soleil. Une fois sèches, elles doivent être réduites en poudre. Prendre 1 c. fonds et arrosé de liquide. Cet outil est autorisé, même pour les enfants.

La douleur à l'estomac et la diarrhée sont une affection courante résultant de diverses causes. La diarrhée peut être accompagnée de fièvre, être une conséquence ou des symptômes d'une autre maladie.

Avec les premiers signes de la maladie, le patient doit consulter un médecin. Il diagnostiquera, déterminera la cause des maux d'estomac et prescrira un traitement.

Maux d'estomac, nausées et diarrhées: les maladies et leur traitement

De plus en plus de patients se plaignent de douleurs abdominales aiguës, accompagnées de diarrhée et de nausées. Ce problème est particulièrement important en été, c’est à cette période de l’année que l’intoxication alimentaire se produit le plus souvent. En plus de l'intoxication, ces symptômes peuvent signaler quelques maladies supplémentaires. Dans notre article, nous examinerons ce qu'il faut faire en cas de maux d'estomac, de nausées et de diarrhée.

Les causes de la maladie

  • Diarrhée, nausée, douleur abdominale, faiblesse - ces symptômes sont assez courants chez les adultes et les enfants. Les causes de leur apparition peuvent être complètement différentes. Après avoir consulté le médecin, le spécialiste découvre d’abord ce que le patient a mangé la veille afin d’éviter une éventuelle intoxication alimentaire.
  • Ces symptômes peuvent indiquer une seule maladie, ainsi que quelques-uns. Par exemple, des sensations désagréables dans l'estomac peuvent survenir en raison de l'adoption d'aliments trop gras. Les selles molles se rejoignent en raison d’une possible infection intestinale et les nausées peuvent à leur tour signaler des maladies des voies respiratoires inférieures.
  • Les vomissements, la diarrhée et les douleurs abdominales se retrouvent souvent dans la perte de poids, qui s'épuise régulièrement avec divers régimes. Après avoir jeûné et mangé des aliments trop pauvres en calories, ces symptômes apparaissent.
  • Si le patient a régulièrement (plus d'une semaine) des maux d'estomac, des nausées et des diarrhées graves, il s'agit très probablement d'une pathologie grave dans laquelle il est nécessaire de commencer le traitement dès que possible. Ces signes sont particulièrement dangereux pour les jeunes enfants. Si vous êtes inquiet à propos de ces symptômes pendant plus de trois jours, assurez-vous de contacter un établissement médical.

Outre les principales raisons, ce phénomène peut être observé en raison du changement climatique ou après un stress prolongé.

Maladies possibles

Les douleurs à l'estomac, la faiblesse, les nausées et la diarrhée sont les premiers signes des maladies suivantes:

  • Des symptômes tels que la nausée, la faiblesse, la diarrhée et les vomissements sont principalement causés par une intoxication alimentaire. Souvent, les principaux symptômes sont accompagnés d’une augmentation de la température corporelle. En cas d'intoxication alimentaire, il est nécessaire de laver l'estomac avec une solution légère de manganèse, ainsi que de consommer une quantité suffisante de liquide. Cette manipulation est nécessaire pour éviter une éventuelle déshydratation.
  • Ces signes sont également caractéristiques de l'exacerbation de maladies du tractus gastro-intestinal. En plus des symptômes principaux, le patient se plaint de brûlures d'estomac et de lourdeur à l'estomac.
  • Nausées, troubles intestinaux, douleurs dans l'estomac sont des symptômes d'inflammation du pancréas ou de cholécystite. Ces symptômes ne disparaissent qu'avec le traitement complexe de la maladie sous-jacente.
  • Si la diarrhée survient plus de 7 fois par jour, la nausée ne soulage pas et s'accompagne de vomissements. Il s'agit probablement d'une infection intestinale. Si le patient s'inquiète de ces symptômes, la visite chez le médecin doit être immédiate.
  • Si, en plus des symptômes principaux, il y a des traînées de sang dans les masses fécales, le patient a une température corporelle élevée et s'inquiète d'une faiblesse générale, très probablement de la dysenterie.

Si ces symptômes sont causés par une intoxication alimentaire

Si la cause de l'inconfort est une intoxication, vous devez aider le patient et commencer un traitement complet:

  1. Tout d'abord, vous devez vider l'estomac pour éliminer les toxines du corps. A cette fin, utilisez de l'eau bouillie ordinaire à température ambiante ou une solution faible de manganèse. Le patient doit boire au moins un verre de liquide, puis provoquer artificiellement des vomissements (à deux doigts). La procédure doit être effectuée jusqu'à ce que les masses émétiques deviennent transparentes.
  2. Après avoir lavé l'estomac, vous devez commencer à prendre des médicaments qui combattent les toxines. La réception des sorbants est nécessaire pour éliminer les toxines du corps, qui a eu le temps de pénétrer dans le sang. Le plus commun est le charbon actif. Il est pris conformément aux instructions, un comprimé par 10 kg de poids du patient. En plus du charbon actif, il existe des médicaments plus modernes, tels que smecta, enterosgel, polysorb, filtrom. La posologie de chaque médicament est individuelle, il est recommandé de prendre qu'après avoir consulté un médecin.
  3. Une autre étape importante dans le traitement de l'intoxication alimentaire consiste à boire beaucoup d'eau. Les principaux signes de la maladie sont les vomissements et la diarrhée aqueuse. Ces facteurs peuvent conduire à la déshydratation. C’est pour cette raison que le patient doit boire au moins un verre d’eau propre après chaque crise de vomissements ou de défécation.
  4. Après la disparition des symptômes, le patient doit rétablir la microflore intestinale. À cette fin, les experts recommandent de prendre un traitement médicamenteux qui rétablit la microflore. Ceux-ci incluent: Khilak Forte, Bifidumbacterin, Linex. La posologie est prescrite par le médecin traitant, en fonction de la gravité de l’empoisonnement.
  5. Si nous parlons d'une infection intestinale, un traitement par des agents antibactériens (tétracycline, ciprofloxacine) est nécessaire.

Si ces symptômes sont causés par une maladie du tractus gastro-intestinal

Si les nausées, les douleurs abdominales et la diarrhée sont causées par diverses maladies du tractus gastro-intestinal, il est nécessaire de commencer le traitement de la maladie sous-jacente:

  • Des agents antispasmodiques, tels que le nas-pa ou la drotavérine, sont utilisés pour soulager la douleur gastrique.
  • Si des douleurs sont observées dans l'estomac, il est nécessaire de réduire l'acidité du suc gastrique. À ces fins, les experts recommandent de prendre de l'oméprazole ou de l'omez.
  • Si nous parlons de gastrite chronique ou d'ulcère gastrique, l'utilisation d'enveloppes est nécessaire. Ceux-ci incluent Maalox ou Almagel.
  • Se débarrasser des nausées aidera à prendre des médicaments comme le cerrucal ou le métoclopramide.
  • Le régime alimentaire est un facteur important dans le traitement des maladies du tractus gastro-intestinal. Évitez les aliments trop gras, fumés et épicés. Les aliments excessivement froids ou chauds doivent également être évités.

Cette information n'est pas une instruction pour l'auto-traitement. Les noms de médicaments sont fournis à titre informatif seulement. Au premier des symptômes ci-dessus, assurez-vous de consulter un médecin.

Si les symptômes sont causés par la dysenterie

Cette maladie est détectée après avoir réussi les tests de selles. Si un médecin découvre la dysenterie chez un patient, il est très important de commencer le traitement le plus tôt possible, afin d'éviter d'éventuelles complications. La gravité de la maladie étant variable, le traitement de la dysenterie est strictement individuel. Le traitement est effectué exclusivement dans des conditions stationnaires, car la maladie est infectieuse. Après la fin du traitement, un nouvel examen des selles est prescrit. À titre préventif, il est recommandé aux patients de respecter les règles d'hygiène personnelle et de bien laver les légumes et les fruits avant de les utiliser.

Remèdes populaires

Pour vous débarrasser des symptômes désagréables à la maison, vous pouvez utiliser des remèdes populaires. Ces recettes aideront le patient souffrant d’inconfort abdominal et normaliseront les selles molles:

Les experts conseillent en cas de maladie grave d’appliquer ce traitement en même temps que le traitement principal.

  1. Nous prenons une grenade et nettoyons les peaux des baies. Ensuite, vous devez placer la peau de grenade dans un endroit chaud et sombre jusqu'à ce qu'elle soit complètement sèche. Lorsque la croûte devient fragile, réduisez-la en poudre. Mettez une cuillerée à thé de poudre de grenade dans un verre, versez de l’eau bouillante dessus et fermez-la avec un couvercle. Dès que la boisson atteint la température ambiante, il est nécessaire de boire un demi-verre de teinture de grenade aux premiers symptômes.
  2. Pelez la racine de gingembre. Broyer à l'aide d'une râpe fine et placer la texture obtenue dans un récipient en verre. Remplissez le gingembre avec de l'eau bouillante et fermez le couvercle. Buvez il est nécessaire de laisser infuser pendant au moins 3 heures, puis utilisez après chaque acte de défécation ou envie de vomir 1/3 tasse.
  3. Pour la préparation de la recette suivante, nous avons besoin de jeunes feuilles de myrtilles. 8-10 folioles doivent verser de l'eau bouillante, il est souhaitable d'utiliser un thermos. La boisson doit être infusée pendant au moins une journée, après quoi il est nécessaire de prendre un demi-verre avant chaque repas. Un traitement avec de la teinture de myrtille est souhaitable pour une cure d'au moins 7 jours.

Mesures préventives

Afin de ne pas devenir propriétaire de maladies désagréables, telles que la dysenterie ou les infections intestinales, ainsi que d'éviter les intoxications alimentaires, il est nécessaire de respecter certaines mesures préventives:

  • Évitez les piscines publiques ou les saunas.
  • Après la promenade, assurez-vous de vous laver les mains à l'eau tiède et au savon antibactérien.
  • Lavez les légumes et les fruits avec de l'eau chaude.
  • Nous ne mangeons de la viande et du poisson qu'après le traitement thermique.
  • Vérifiez les dates d'expiration avant d'acheter un produit.

Le porc, le bœuf ou l'agneau doivent être exposés à la chaleur pendant au moins 2 heures.

Suivez les mesures préventives pour vous protéger et protéger vos proches. Lorsque les premiers symptômes d’une maladie grave apparaissent, consultez immédiatement un médecin.