Comment aider un adulte et un enfant souffrant de douleurs abdominales et de vomissements

Les attaques de vomissements, les troubles des selles et la sensibilité abdominale sont des symptômes désagréables pouvant accompagner de nombreuses maladies. Si les symptômes s'aggravent avec le temps, il est nécessaire d'appeler une ambulance, car l'auto-traitement peut provoquer des complications.

Facteurs provocants

Les vomissements et les douleurs abdominales indiquent qu'un processus inflammatoire infectieux se produit dans le corps. En règle générale, de tels signes suggèrent que les composants toxiques sont excrétés par le corps. Les causes de pathologie peuvent être très diverses:

Dommages au foie

La maladie peut causer des nausées, des douleurs à l'estomac, des vomissements et de la diarrhée. La douleur commence sous les côtes, dans la vésicule biliaire et également dans le pancréas. Compte tenu du tableau clinique flou, il est extrêmement difficile de déterminer la douleur au foie.

Appendicite

Inflammation de l'appendice du caecum - appendice. Cette pathologie est très dangereuse. L'appendicite commence par une douleur sourde et sourde, un manque d'appétit et de la fièvre. Au fil du temps, la douleur augmente. Localisation de la douleur - bas de l'abdomen.

Hernie pincée

Manifesté par des douleurs abdominales et des vomissements. Le syndrome douloureux remplit toute la cavité abdominale, ce qui complique grandement le diagnostic. Symptômes secondaires: gaz, nausée et constipation.

En cas de maladie ulcéreuse, on observe des nausées sévères, des brûlures d'estomac, des éructations, une diarrhée ou une constipation, des réflexes émétiques et des douleurs abdominales sévères. La douleur peut être vive et douloureuse.

Intoxication alimentaire

Ce facteur provoquant est reconnu comme le plus commun. En cas d'empoisonnement, on observe des vomissements, des douleurs à l'estomac, de la diarrhée et une augmentation de la température corporelle.

La grossesse

Quand une femme est enceinte, elle manifeste souvent des phénomènes tels que maux de tête, nausée, réflexe nauséeux, douleur à l'abdomen.

En plus de ces facteurs provoquants, des symptômes tels que des douleurs abdominales et des vomissements surviennent dans les cas suivants:

  • la menstruation;
  • processus inflammatoires gynécologiques;
  • Trouble gastro-intestinal;
  • dysfonctionnement de l'intestin, du côlon;
  • pathologie du système génito-urinaire;
  • facteur psychologique;
  • maladies sexuellement transmissibles;
  • idiosyncrasie de certaines substances.

Si la situation s'aggrave et que les symptômes s'aggravent, vous devez consulter un médecin.

Quand avez-vous besoin de l'aide d'un médecin?

Si vous ressentez des douleurs aiguës et persistantes dans l'abdomen, accompagnées de vomissements et de nausées, pendant plusieurs heures, veillez à appeler une ambulance. De nombreuses maladies accompagnées de symptômes similaires nécessitent une hospitalisation urgente ou même une intervention chirurgicale. Une attention particulière doit être accordée à ces symptômes lorsqu'il s'agit de l'enfant. L'immunité des enfants n'étant pas aussi forte que celle des adultes, les maladies sont beaucoup plus difficiles à supporter. Pour cette raison, il est nécessaire d'appeler immédiatement une ambulance pour détecter de tels signes.

Pour les douleurs abdominales, il est strictement interdit d'utiliser des coussins chauffants, divers objets chauffants, afin de ne pas intensifier le processus inflammatoire, l'intoxication de tout l'organisme. Pas besoin de boire des analgésiques en attendant le médecin, afin de ne pas lubrifier les symptômes. Sinon, le médecin aura du mal à poser le bon diagnostic. S'il est impossible de supporter des sensations désagréables, vous pouvez prendre No-Shpu, ce médicament étant considéré comme le plus sûr.

En aucun cas, vous n'avez pas besoin de frotter un point sensible. Sinon, une rupture interne ou une libération de toxine dans toute la cavité abdominale peut se produire. Il est interdit de masser le ventre - cela peut conduire à un abcès.

Comment aider un enfant

Les douleurs gastriques chez le bébé, accompagnées de vomissements ou de diarrhée, peuvent indiquer diverses affections. La première chose que les parents doivent faire est d'appeler une ambulance. De tels symptômes nécessitent un examen supplémentaire, qui ne peut être effectué que par des médecins.

Avant que le médecin n'arrive, placez l'enfant sur le lit, laissez-le boire une petite quantité d'eau tiède. Il est recommandé de boire à petites gorgées, car les grandes gorgées provoquent un réflexe nauséeux. Il est interdit de manger de la nourriture, de boire des analgésiques et d'autres médicaments, afin de ne pas ternir l'image globale de la pathologie.

Il est très risqué d'arrêter le syndrome de l'appendicite, car vous pouvez sauter le moment où une intervention chirurgicale est nécessaire. S'il y a une augmentation de la température corporelle à 39-40 degrés, il est nécessaire de donner des médicaments antipyrétiques. Il est actuellement impossible de recouvrir l’enfant d’une couverture chaude, de le réchauffer et de le masser.

Assurez-vous que le niveau de la tête est supérieur au niveau de l'abdomen. Si le malaise devient insupportable, vous pouvez donner à l'enfant No-Shpu. Cela devrait certainement informer le médecin.

En aucun cas, ne rincez pas l'estomac et ne posez pas de lavement, car la maladie pourrait se retrouver ailleurs, et de telles activités ne font qu'aggraver la situation dangereuse.

N'oubliez pas qu'il est très important de faire attention aux détails tels que la localisation de la douleur, la nature des symptômes, la durée de l'inconfort, les facteurs provoquants. Tous ces détails doivent être communiqués au médecin afin qu’il puisse déterminer le diagnostic correct. Suivez précisément les instructions du médecin. N'arrêtez pas le traitement lorsque les symptômes disparaissent, arrêtez-le pour éliminer les facteurs provoquants.

Premier docteur

Nausée vomissements fièvre douleurs abdominales

Les nausées, les douleurs abdominales et l’addition sous forme de fièvre constituent un ensemble assez désagréable de symptômes pouvant survenir lors d’une infection, d’un empoisonnement, du parasitisme, de vers et d’une surcharge émotionnelle.
Quelles maladies pointent-ils le plus souvent et paniquer ou non dans de telles situations? Regardons plus loin.

Infections intestinales

La cause la plus fréquente de diarrhée, de douleurs abdominales, de fièvre et d’envie de vomir sont toutes sortes d’infections intestinales. Ils entrent dans le corps le plus souvent par les mains sales avec la nourriture. De nombreuses bactéries pathogènes sont généralement détectées dans les aliments gâtés ou dans les viandes mal cuites (traitement thermique faible). Premièrement, il y a une douleur dans l'estomac, il peut être complété par des brûlures d'estomac, des éructations avec une odeur désagréable et des signes ultérieurs de diarrhée apparaissent. Au stade aigu, une augmentation de la température corporelle allant jusqu'à 39-40 degrés est possible, en fonction de l'infection entrée dans le tractus gastro-intestinal.

Les bacilles les plus courants qui causent des troubles gastro-intestinaux sont:

les entérovirus; les rotavirus; salmonelle; Shigella; le choléra; E. coli.

Comment diagnostique-t-on une infection intestinale et quelles maladies indiquent des douleurs abdominales, de la fièvre et des nausées? Parmi les plus communs sont:

La dysenterie

C'est ce qu'on appelle une bactérie du genre Shigella. Avec la destruction des parois de leurs cellules, une énorme quantité d'endotoxine est libérée. La période d'incubation est de 2-3 jours. Les symptômes post-cliniques apparaissent. La température monte au niveau de 38-39 degrés et est maintenue pendant 3-4 jours, puis elle baisse. Tabouret - liquide, peut-être mélangé avec du sang. La douleur est localisée dans le bas de l'abdomen, car l'inflammation principale va au gros intestin.

Un test sanguin permet de détecter la présence d'anticorps anti-Shigella au moyen d'un test sanguin. L’analyse des matières fécales donne également un résultat positif: on y trouve une étude en laboratoire des endotoxines, caractéristiques de la dysenterie.

Il est traité avec de la nitroxoline ou de l’ofloxacine, en association avec un régime thérapeutique (augmentation des aliments protéinés dans le régime).

Botulisme

Il apparaît dans le contexte d'intoxication du corps avec une toxine botulique, qui est produite par un bâtonnet tel que Clostridium botulinum. L'infection survient généralement par la consommation d'aliments contenant de la toxine botulique. La température peut atteindre 39-39,5 degrés et être tenue pendant 3-6 jours. Sur le fond de la douleur dans la région de l'estomac (l'infection affecte la membrane muqueuse) et des nausées, le patient devient également des signes évidents de déficience neurale. Cette paralysie du nerf facial, une nette détérioration de la netteté de la vue et des plaintes de miction spontanée. À cela s’ajoute une douleur dans toute la cavité abdominale (qui se produit au bout de 3-4 jours d’infection), des vomissements avec du mucus et des quintes de toux.

Le diagnostic comprend une étude des matières fécales (présence de l'agent pathogène lors de la culture sur un milieu nutritif) et du sang (réaction à des marqueurs détectant la toxine botulique). Sur l'analyse également pris produits probables, qui sont devenus le coupable de l'infection (viande, poisson, produits en conserve).

Le traitement du botulisme commence par un lavage gastrique, puis le sérum anti-totulinique est injecté dès que possible. Tout cela est complété par une thérapie massive visant à détoxifier le corps. Pour détruire l'agent pathogène, on introduit une solution à 3% d'adénosine triphosphate. Les antibiotiques ne sont pris que pour les dommages neuronaux aux organes du système respiratoire.

Salmonellose

C'est le résultat de l'ingestion de salmonelles. On le trouve principalement dans les produits d'origine animale: viande, lait, œufs (en particulier le poulet). Moins communément transmis par les animaux de compagnie. L'infection survient 6 heures après l'ingestion de salmonelles. Tout commence par des appels fréquents aux toilettes et une diarrhée (diarrhée). La douleur est localisée dans le bas-ventre, aiguë. La température se produit 6 à 12 heures après les premiers signes d'infection. Dépasse rarement 38-38,5 degrés Celsius.

La déshydratation est la chose la plus dangereuse pour la salmonellose.

Par conséquent, des solutions salines ainsi que des antibiotiques oxacylin sont utilisés pour le traitement. Pour confirmer le diagnostic, un examen sérologique des selles, de l'urine, du sang ou des vomissements est prescrit pour détecter la présence d'anticorps.

En règle générale, les infections infectieuses sont éliminées par une thérapie complexe, qui comprend la prise d'antibiotiques (ampicilline, tétracycline, groupes oxacilline) et les médicaments qui aident à restaurer la microflore intestinale (probiotiques).

Helminthiase

Nausées, douleurs abdominales, forte fièvre - tout cela peut aussi indiquer une helminthiose. En termes simples - infection par les vers. Le plus souvent, lorsqu’on diagnostique une personne, on trouve des vers ronds, des oxyures, des trichinelles, des ankylostomes, des nématodes. Ils pénètrent dans le tube digestif principalement par voie orale, de nouveau avec les mains sales. Il est également possible d’être infecté par les animaux domestiques, par exemple lors du nettoyage des plateaux chez les chats ou les chiens qui se baignent. Mais selon les médecins eux-mêmes, l'infection est principalement due au fait que les gens ne prennent pas l'habitude de se laver les mains de façon banale avant de manger ou après avoir visité les toilettes publiques.

Les vomissements dus aux helminthiases sont rares. Indique un stade chronique d'ascariose, au cours duquel les vers se propagent dans tout le corps et pénètrent dans d'autres organes, y compris le système respiratoire. Dans une certaine situation, les vers peuvent se distinguer en crachant du mucus, par exemple une bronchite.

Et la diarrhée, trouble général du tractus gastro-intestinal, brûlures d'estomac et fièvre, qui ne sont peut-être pas très graves, sont provoqués non par les parasites eux-mêmes, mais par les toxines qu'ils libèrent au cours de leur vie. En règle générale, ils se nourrissent de chyme (un mélange de la membrane muqueuse de la base et de la masse alimentaire), en absorbant les micro-éléments nécessaires à eux-mêmes. C'est en même temps qu'ils synthétisent des substances toxiques pour l'homme. La même diarrhée, troubles intestinaux, inconfort abdominal et température sont les réactions défensives du corps face à la toxémie.

La plupart des vers s'installent dans l'intestin grêle. C'est là que la masse alimentaire contient encore toute une masse de micronutriments. Les helminthes sont bien protégés des effets du suc gastrique et peuvent donc se multiplier facilement dans de telles conditions. Ce processus se déroule très rapidement. En une journée, une femelle adulte Ascaris produit jusqu'à 240 000 œufs en une ponte! Bien que la plupart d'entre eux sortent du corps avec les matières fécales pendant la défécation, ils ne peuvent être complètement éliminés que par des préparations pharmacologiques spécialisées.

Le diagnostic traditionnel de l'helminthiase - une étude en laboratoire des matières fécales pour la présence d'oeufs en elle. Une version plus moderne - l'étude de l'hémoculture pour la présence d'anticorps dirigés contre certains groupes d'infections à helminthes. La meilleure option est une analyse conjointe des matières fécales et du sang. Ainsi, Giardia, opistorchia, trichinella, toxocara, échinocoque, ascaris sont facilement détectés.

Dans d'autres cas, peuvent être nommés:

analyse de la bile (les helminthes y sont souvent basés); biopsie (pour dommages présumés aux muscles); diagnostics d'électropuncture.

Le traitement des helminthiases consiste à prendre des antihistaminiques, une solution de glucose et des médicaments anthelminthiques à effet insecticide. Ces derniers comprennent le lévamisole (pour l'ascaridiase), le mébendazole (trichinose) et le praziquantel (spectre large). Sur décision du médecin, un traitement symptomatique est également prescrit pour éliminer les manifestations douloureuses des helminthiases.

Maladies d'organes

Très souvent, les nausées, les douleurs abdominales et une forte fièvre provoquent des maladies des organes abdominaux, ainsi que des organes qui ne sont que indirectement liés au tractus gastro-intestinal.

Cirrhose du foie

La cirrhose hépatique précoce peut provoquer ces symptômes. Dans le même temps, le processus de désintoxication s’arrête pratiquement dans le corps, ce qui s’accompagne de la défaite de divers groupes d’organes. Il y a tout d'abord une faiblesse générale: le désir de vomir, le refus de manger. La douleur est soulagée dans la région du foie et de l'estomac et la peau peut acquérir une teinte pâle ou jaunâtre. Ceci est un signe de dysfonctionnement hépatique.

Ils le diagnostiquent d'abord avec une échographie, puis, lors de la confirmation du diagnostic, une biopsie ou une laparoscopie est prescrite (elle permet d'établir le stade de la maladie, la nature du dommage).

Pour le traitement de la cirrhose, un régime alimentaire spécialisé est prescrit pour réduire la charge hépatique, ainsi que la consommation d’hépatoprotecteurs (urosan et ses dérivés).

Maladies du système urinaire

Des symptômes similaires seront associés à une inflammation des reins (pyélonéphrite chronique ou néphrite aiguë) ou de la vessie. En même temps, le sang n'est pas complètement filtré des toxines, ce qui provoque un trouble du tractus gastro-intestinal. En termes simples, les poisons et les combinaisons de minéraux qui ne peuvent pas être normalement absorbés par le corps ne sont pas éliminés. Par ailleurs, l'inflammation des reins peut être accompagnée d'une infection infectieuse ou virale. La douleur est soulagée dans l'abdomen, les reins et la vessie.

Si les calculs provoquent une inflammation, des lésions mécaniques de l'urètre se produisent, accompagnées d'une douleur intense lors de la toilette et de sang dans les urines.

Si vous soupçonnez un problème au niveau du système urinaire, une échographie et un test sanguin sont attribués. La première vous permet d'examiner visuellement la cavité de la vessie et des reins, de voir l'inflammation elle-même et qu'un test sanguin révèle une infection ou un mélange de calculs.

Le traitement dépend de la cause et peut inclure médicaments, physiothérapie, chirurgie.

Maladies d'estomac

Des symptômes similaires provoquent également des maladies de l'estomac telles que les ulcères et les hernies. Lorsque l'ulcère perturbe le processus de digestion normale des aliments, une partie du suc gastrique peut pénétrer dans l'intestin. Et avec les hernies, des restes de nourriture se forment dans le sac gastrique. Au fil du temps, ils commencent à pourrir, sécrétant une énorme quantité de toxines dans l'estomac et les intestins. La douleur dans le même temps affecte principalement la région de l'estomac, donnant dans la direction du diaphragme, l'œsophage. Complété par des éructations avec une odeur très désagréable, des brûlures d'estomac. Si les symptômes d'un ulcère sont provoqués, le patient peut ressentir un besoin impérieux de faire ses besoins.

Ils diagnostiquent les ulcères et les hernies de l'estomac à l'aide de la palpation (palpation primaire), des rayons X, de la gastroscopie avec l'introduction d'un agent de contraste. Tout cela nous permet de déterminer les déviations de la norme de la forme de l'estomac.

Le traitement implique une intervention chirurgicale. Le traitement médicamenteux est prescrit uniquement pour préparer l'opération et éliminer les symptômes douloureux (par exemple, la ranitidine réduit la concentration d'acide dans l'estomac).

Obstruction intestinale

Et une diarrhée accompagnée de douleurs abdominales et de fièvre peut déclencher une obstruction intestinale. La plupart du problème est connu sous le nom de constipation. Avec la rétention des matières fécales, les parois élastiques de l'intestin commencent à absorber les toxines, ce qui provoque les symptômes de toxicose. La même situation se produit avec les adhérences intestinales. Si une personne ne fait pas ses besoins pendant plus de 36 heures, elle peut alors avoir des vomissements. De cette manière, le corps se débarrasse de la nourriture qu'il ne peut plus physiquement accepter en raison de la plénitude de l'intestin grêle. La douleur dans ce cas n'est pas grave, mais le patient peut ressentir un état de panique.

La meilleure méthode pour éliminer la constipation est un lavage intestinal avec un lavement. La prise d'un laxatif aidera également à un stade précoce, mais la posologie doit être choisie par un médecin en fonction du poids et de la physiologie du patient.

Le diagnostic de la constipation est basé uniquement sur la palpation et les indications de symptômes par le patient lui-même.

Maladies féminines

Chez la femme, une diarrhée, associée à des douleurs abdominales, des nausées et de la fièvre, peuvent indiquer des problèmes d’appareil reproducteur. Par exemple, ces symptômes indiquent une rupture ovarienne (apoplexie), une grossesse extra-utérine ou la présence de tumeurs dans les organes pelviens. Pour établir la cause exacte ne sera possible que par échographie.

Douleur localisée au nombril. Il est principalement aigu, persistant et peut provoquer des pertes sanguines par le vagin. La température peut instantanément atteindre 40 degrés, en cas de saignement interne. Mais la pression artérielle, au contraire, est fortement réduite.

Si vous soupçonnez de telles maladies, appelez une ambulance dès que possible.

Le diagnostic comprend la palpation (pour éliminer l'inflammation de l'appendicite), ainsi que l'examen gynécologique pour détecter les accumulations de saignements et leur localisation.

Le traitement n'est qu'une intervention chirurgicale.

Empoisonnement

Eh bien, et le plus souvent des problèmes avec le travail du tractus gastro-intestinal, y compris la diarrhée avec une température élevée - ceci est une conséquence de l'intoxication habituelle. De plus, cela peut être juste un aliment gâté et mal cuit. Ou une personne peut ne pas être du lactose digestible. Il est préférable d’être intoxiqué avec du poisson frais, du lait cru, des produits à base de viande, des confiseries, des conserves, des champignons.

Les manifestations d'empoisonnement se manifestent de différentes manières, mais, en règle générale, tout commence par une éructation avec une odeur désagréable (un mélange d'acétone est ressenti). En outre, la diarrhée se développe et après cela, le besoin de vomir et une forte fièvre peuvent survenir. Le péristaltisme accéléré et le lessivage des masses fécales de liquide sont douloureux à l'estomac. Cela se produit dans le contexte de l'ingestion de bactéries pathogènes qui libèrent des toxines au cours de la vie. C'est à cause d'eux que la nourriture se détériore et commence à pourrir.

Il est recommandé de prendre d’abord des absorbants dans de telles situations. Charbon actif ou enterosgel - les meilleures options. Ils attirent les toxines et ne leur permettent pas d'être absorbés par les parois de l'estomac et des intestins.

Si, quelques heures après le début des signes de diarrhée, l’état de la victime ne s’améliore pas ou si elle vomit du sang, appelez immédiatement une ambulance.

Premiers secours

Si vous présentez des vomissements et les symptômes généraux d'un trouble gastro-intestinal, le médecin vous recommande de:

laver l'estomac avec une solution légère de permanganate de potassium (4 à 6 cristaux pour 1 litre d'eau); donner l'absorbant affecté. Ils seront le chemin et avec une infection, des intoxications et des helminthiases; prenez un comprimé de paracétamol pour éliminer la température élevée (mais seulement si elle est supérieure à 39 degrés); si possible, amener la victime à l'air frais. La température relativement basse contribue à la libération d'adrénaline, à travers laquelle les toxines sont plutôt éliminées du corps; avec perte de conscience - le plus rapidement possible pour donner un sens à la victime à l'aide d'ammoniac.

S'il n'est pas possible d'éliminer vous-même les symptômes douloureux, ainsi que d'établir la nature de leur occurrence, il est impératif d'appeler une ambulance!

Vous ne devez en aucun cas faire ce qui suit:

donner un antibiotique au patient; donnez-lui de l'alcool, apparemment pour "désinfection"; donner des analgésiques. En règle générale, ils ne soulagent en rien les douleurs abdominales, surtout s'il s'agit d'une appendicite, d'une rupture ovarienne ou d'une tumeur; en cas d’urgence, l’utilisation de médecines alternatives

Il faut comprendre que la cause exacte des douleurs abdominales accompagnées de fièvre et du besoin de vomir seule est presque impossible à établir. Dans ces cas, la seule chose à faire sans craindre des conséquences négatives est de donner au patient un absorbant lui permettant de réduire la concentration de toxines dans le tractus gastro-intestinal ou de procéder à un lavage gastrique. Toutes les autres maladies nécessitent un diagnostic plus approfondi et l'établissement de la nature du trouble. Et ceci est la tâche de médecins qualifiés.

Il vous semble toujours qu'il est difficile de guérir l'estomac et les intestins?

À en juger par le fait que vous lisez ces lignes maintenant, la victoire dans la lutte contre les maladies du tractus gastro-intestinal ne vous appartient pas...

Et avez-vous déjà pensé à la chirurgie? C'est compréhensible, car l'estomac est un organe très important et son bon fonctionnement est un gage de santé et de bien-être. Douleurs abdominales fréquentes, brûlures d'estomac, ballonnements, éructations, nausées, selles anormales... Tous ces symptômes vous sont familiers.

Mais peut-être est-il plus correct de traiter non pas l'effet, mais la cause? Voici l'histoire de Galina Savina, sur la façon dont elle s'est débarrassée de tous ces symptômes désagréables... Lisez l'article >>>

1 appendicite aiguë

Ceci est une condition dans laquelle l'annexe est enflammée. Cela peut arriver aussi bien chez les enfants que chez les adultes. Le début de la maladie est décrit par les patients comme une attaque de douleur aiguë dans le nombril, mais après 2-3 heures, la température corporelle augmente, une douleur à l'estomac apparaît, elle se transforme en un zona et est plus souvent localisée dans la région iliaque.

Si la victime est un enfant, elle adopte alors une position contraignante: la position fœtale, pleure, refuse de manger, car il est tourmenté par la douleur et la nausée. Les enfants ne peuvent pas toujours décrire l'intensité de la douleur et leur localisation. Si l'enfant est âgé de 1 an, il peut se cambrer et crier longtemps.

Après l'arrivée de l'ambulance, l'employé vérifie les symptômes de la maladie et envoie le patient à l'hôpital pour y être opéré. Dans l'appendicite aiguë, la chirurgie n'est que chirurgicale. Il est nécessaire d'éliminer le processus vermiforme enflammé. Si cela n'est pas fait, une rupture d'appendice est possible, entraînant une péritonite.

Quand une crise d'appendicite est impossible:

appliquer des coussins chauffants, des serviettes chaudes sur le ventre; reporter une visite chez le médecin; prendre des analgésiques; manger de la nourriture.

L'acceptation des analgésiques entraîne un changement du tableau clinique, celui-ci s'efface. Aussi difficile à traiter en raison de l'interaction des médicaments. Comme l'appendicite montre une intervention chirurgicale immédiate, une anesthésie est administrée au patient, son efficacité est réduite si l'anesthésique a déjà été pris.

2 signes de gastrite aiguë

Ceci est une condition dans laquelle la couche muqueuse de l'estomac est enflammée. Douleurs dans l'estomac, nausées, vomissements. Une gastrite aiguë peut survenir chez des personnes n'ayant jamais souffert de maladies du système digestif. Cela est souvent précédé par de forts facteurs de stress:

consommation de substances hautement irritantes (alcool, acides, jus de citron à jeun); médicaments (aspirine); effet de rayonnement; certaines infections virales ou bactériennes; régime alimentaire malsain prolongé combiné au stress (surtout aux étudiants à risque). IMPORTANT À SAVOIR! Gastrite? Un ulcère? Pour que l'ulcère à l'estomac ne se transforme pas en cancer, buvez un verre...

Dans les cas de gastrite aiguë, la peau du patient devient pâle, les lèvres sont rose pâle. Le patient peut prendre une position forcée, se recroqueviller, se pencher. Chaque repas se termine par des vomissements. Traitement prescrit par un médecin. Avec une telle maladie, vous pouvez prendre de la semoule liquide pendant 2 semaines pour restaurer la membrane muqueuse.

3 ulcère gastrique

Un ulcère gastrique se développe longtemps, en règle générale, il est précédé de plusieurs épisodes de gastrite. Il y a des douleurs dans l'estomac, des nausées, des vomissements. Ce dernier peut avoir une couleur brune, être mélangé avec du sang. Une complication d'un ulcère est sa perforation dans la cavité abdominale. Dans ce cas, une péritonite se développe.

Parfois, la maladie peut être asymptomatique. Mais le plus souvent la douleur dans l'estomac avec un ulcère rythmique, dépend du repas. En cas de manque prolongé de puissance (plus de 4 heures), l'inconfort augmente. L'appétit est douloureux et le patient veut manger plus souvent que le corps n'en a besoin.

4 Tableau clinique de la péritonite

La péritonite est une maladie dangereuse. Cela peut être primaire ou secondaire. Dans la péritonite primaire, l'inflammation est initialement localisée dans le péritoine (très rarement). Beaucoup plus souvent, il y a une péritonite secondaire, apparaît dans le contexte d'une autre maladie. Ceux-ci comprennent: un ulcère de l’estomac (lors de la perforation, le contenu acide de l’estomac commence à pénétrer dans la cavité abdominale, une inflammation du péritoine se développe), des lésions abdominales, une rupture de l’appendice, des complications du système de reproduction féminin, une pancréatite.

Il y a une très forte douleur dans l'estomac. Augmentation de la température corporelle à 39 ° C, des vertiges, des maux de tête, des nausées, des vomissements. La couleur de la peau du patient change, elle devient très pâle. La douleur dans l'abdomen est si intense que le patient ne peut plus bouger. Il y a une diminution de la pression artérielle, une possible perte de conscience.

Avec tous ces symptômes, il est urgent d'appeler une ambulance. Le traitement de la péritonite n’est pratiqué qu’à l’hôpital. Avec le traitement dans le premier jour d'une forte probabilité de récupération rapide. Une intervention chirurgicale est nécessaire pour cette maladie.

5 pancréatite aiguë

Ceci est une condition dans laquelle il y a une inflammation du pancréas. Cette pathologie s'accompagne d'une douleur intense à l'abdomen du côté gauche. La douleur peut être un zona, irradiant vers l'omoplate et parfois sur l'épaule. Cela se produit quelques heures après avoir mangé, mais cela peut aussi se produire indépendamment et être de nature non périodique. Lorsque se produit une pancréatite, les enzymes digestives de la glande stagnent et sous leur action, le parenchyme de l'organe commence à se décomposer.

Korotov S.V.: «Je ne peux recommander qu'un seul remède pour le traitement rapide de l'ulcère et de la gastrite, qui est maintenant recommandé par le ministère de la Santé...» Lire les commentaires >>

En réponse à un signal de destruction cellulaire, le système immunitaire est activé et dirige les cellules neutrophiles, phagocytes, lymphocytes vers le foyer de l'inflammation. Au cours de leur travail, un grand nombre de médiateurs inflammatoires sont libérés, ce qui ne fait qu'augmenter la douleur et la réponse immunitaire. Le traitement de la pancréatite aiguë n’est pratiqué qu’à l’hôpital. Les principaux assistants sont le froid, la faim et la paix.

Quoi ne pas faire dans la pancréatite aiguë:

il y a; ventre douloureux chaud; se déplacer; prendre des analgésiques; attendez que ça passe.

Dans la pancréatite aiguë, les douleurs à l'estomac se produisent rarement. Mais parfois, il est associé à une gastrite ou à un ulcère gastrique. C'est dans ce cas qu'un symptôme aussi désagréable se produit.

6 Intoxication alimentaire ou toxicité alimentaire

Que se passe-t-il en cas d'empoisonnement à l'estomac? Les aliments ne sont pas de bonne qualité et contiennent des substances toxiques ou des bactéries qui pénètrent dans l'estomac. La digestion commence, les récepteurs de l'estomac sécrètent des sécrétions muqueuses et des enzymes digestives pour la décomposer. Ensuite, tout entre dans l'intestin grêle. Là commence une absorption partielle. Après les molécules dangereuses pour la santé, pénétrez dans le cerveau, signalez leur danger. Ensuite, il y a l'évacuation du contenu de l'estomac et partiellement de l'intestin grêle.

Ce processus s'appelle vomissement. Le patient est nauséeux, peut commencer à se blesser à la tête. Étant donné que les substances dangereuses sont partiellement absorbées, elles continuent à circuler dans le corps, ce qui provoque de nouveaux accès de douleur à l'estomac et de vomissements. Si des bactéries sont entrées, elles peuvent commencer à se multiplier dans le gros intestin, moins souvent dans le petit ou l'estomac et provoquer des symptômes d'intoxication générale. Non seulement des vomissements apparaissent, la température corporelle augmente également, une faiblesse apparaît. Les infections toxiques sont particulièrement dangereuses pour les enfants car le processus de déshydratation peut se développer rapidement.

Que devrait-on faire dans de tels cas? Pour commencer à rappeler les événements précédant les symptômes de la maladie. Où manger, quoi, que ce soit les règles d'hygiène personnelle. Très souvent, la cause de l’empoisonnement est le fast-food mangé avec les mains sales. Les mains doivent être lavées à fond avec de l'eau et du savon avant de manger et chaque fois après être allée aux toilettes et en revenant à la maison.

Les symptômes d'intoxication alimentaire, tels que douleurs à l'estomac, vomissements et diarrhée, disparaissent en 8 à 12 heures. Si le tableau clinique ne change pas après cette période, si les nausées et les vomissements persistent, il est urgent de faire appel à un médecin.

7 néphrite

Il existe une autre maladie qui n'est pas associée à des lésions du tractus gastro-intestinal mais qui s'accompagne de douleurs abdominales et de fièvre. Cette néphrite est une affection caractérisée par une inflammation des reins. L'infection provient souvent des parties inférieures du système urinaire. Les personnes atteintes de cystite fréquente et de maladies des organes génitaux sont plus susceptibles que d’autres de développer une néphrite.

Lorsque les patients atteints de jade constatent une douleur intense à l'abdomen, celle-ci peut devenir un zona. Dans le même temps, des troubles urinaires se développent. Les patients se plaignent du fait que aller aux toilettes est très douloureux, que l’envie est fréquente, mais que le volume de liquide libéré est insignifiant. L'œdème apparaît dans tout le corps, y compris sur le visage, et la tête peut commencer à faire mal.

En plus d'une petite quantité, l'urine prend une couleur sombre et dégage une odeur désagréable. Dans l'étude, il peut contenir des globules rouges modifiés, des globules blancs, des cellules bactériennes, ce qui augmente la quantité de protéines. Le traitement de la maladie n’est pratiqué qu’à l’hôpital.

Après plusieurs épisodes de jade, la maladie peut devenir chronique. Le traitement comprend une antibiothérapie, ainsi que des médicaments qui rétablissent le fonctionnement des reins.

Les réalités actuelles d'une vie réussie dictent un mouvement dynamique constant. Le temps file à une vitesse incroyable. Ici, le jour, le mois et l’année suivante ont déjà passé. Depuis son enfance, un jardin d'enfants, une école, toutes sortes de cercles, de sections. Puis les universités, les études supérieures, la recherche d'emploi, le rythme rapide de la carrière. Famille, amis, enfants... Et à un moment donné, le corps tombe en panne. Il n’ya pas assez de temps pour un régime complet, le repos et le sommeil. Un énorme fardeau s'abat sur les systèmes nerveux, digestif et immunitaire. Les symptômes incluent des vomissements, de la fièvre, des maux de tête et des douleurs abdominales.

Les raisons peuvent être variées et inattendues. Cela peut être toutes sortes de maladies infectieuses (rougeole, scarlatine, méningite), maladies gastro-intestinales, intoxication par les champignons, alcool, produits rassis, sels de métaux lourds. Il est également possible cholécystite, le développement de l'hépatite A, une inflammation du foie, des organes respiratoires supérieurs - dans laquelle les maladies vomissement, fièvre, maux de tête et douleurs abdominales commencent. Une mauvaise alimentation, des collations de rue avec de la malbouffe, une violation des règles d'hygiène et de transformation des aliments, la présence d'animaux domestiques en tant que porteurs de diverses formes parasitaires, des blessures, une surcharge psychologique et physique peuvent être à l'origine de ces phénomènes.

Restaurer les ressources vitales du corps, c'est utiliser des recettes de la nature éprouvées et fiables.

1. Eau purifiée aux agrumes

Avec ces symptômes, il est recommandé de boire de grandes quantités d’eau purifiée avec du citron ou du pamplemousse. Les toxines et les agents pathogènes viraux seront libérés par le corps, ce qui conduira à la normalisation de la température corporelle. Il n'est pas nécessaire de manger pendant cette période, car cela constituera une charge supplémentaire pour un organisme affaibli. Vous pouvez limiter l'ingestion de thé vert sans sucre ni craquelins.

2. Thym et menthe

Soulager la douleur dans l'estomac infusion de thym et de menthe. Assez un couple d'art. À l'aide d'une cuillère (1 chacun) de la collection d'herbes, versez de l'eau (température 100-110◦), fermez hermétiquement et laissez reposer pendant une heure. Après avoir filtré la perfusion et prendre 2-3 fois par jour. Le cours dure 5-7 jours. La réception du soir peut inclure une cuillerée de miel.

3. thé au gingembre

Comment arrêter de vomir sait magie thé au gingembre. Râpez la moitié de la racine ou hachez-les finement avec un robot culinaire. La masse résultante verse de l'eau bouillante (600 ml). Donnez brasser pendant une demi-heure. Avant utilisation, ajoutez un peu de noix de muscade, considérée comme un excellent immunostimulant, directement dans le gobelet. Prendre 3-4 fois par jour 15 minutes avant les repas. Le gingembre aide à accélérer les processus de digestion et le développement du suc gastrique, élimine activement tous les organismes parasites, ce qui peut être l'une des causes de cette affection.

4. Bouillon de graines de fenouil et d'anis

Pour normaliser le travail des systèmes digestif et immunitaire, vous devez utiliser une décoction de graines de fenouil et d’anis. Il faut 1,5 litres. Arrosez 5 cuillères à soupe (2,5 chaque ingrédient). Cuire au bain-marie, après l'ébullition laissera encore 15 minutes sur le feu. Puis laissez refroidir un peu et ajoutez 1 cuillère à café de jus de citron pour ce volume de bouillon. Boire 200 ml. 2-3 fois par jour. Pour augmenter l'effet, les graines peuvent être consommées avec une boisson.

5. L'eau avec du vinaigre

Rapidement "mettre sur ses pieds" sorbant folklorique. 500 ml. l'eau nécessite 1 cuillère à café de vinaigre de raisin ou de cidre de pomme. Buvez d'un seul coup tout le volume de liquide lors de la prochaine crise de vomissements. Le vinaigre neutralise les toxines, tue les bactéries et rétablit le métabolisme. De nos jours, il est utile de limiter les aliments aux bouillons légers et au pain sec.

6. canneberges

Bien frappe la chaleur des baies de canneberges ou de viorne. Un type de baies soigneusement lavées, séchées. Puis broyer dans un mélangeur et égoutter de la graine et de la peau. La mousse de fruits obtenue est diluée dans de l’eau tiède et boit 200 ml. avant les repas. Prenez le remède tout au long de la semaine. La teneur élevée en vitamines contribuera au processus de récupération ultérieur.

7. camomille et mélisse

Un excellent outil serait une décoction de camomille et de mélisse. Il faudra 2 c. cuillères de chaque herbe et 1,5 litres. de l'eau Dans un bol en émail, cuire à feu doux pendant 5 à 8 minutes. Puis réservez une heure. Après avoir filtré et boire la boisson résultante pendant 8 heures. Si les symptômes réapparaissent, préparez une nouvelle décoction et prenez jusqu'au rétablissement complet. En raison de la composition alcaline, la décoction élimine facilement les toxines qui empoisonnent le corps.

8. Bains de conifères

Vous pouvez également recourir à des bains à aiguilles. La température de l'eau ne doit pas dépasser 40. Vous pouvez utiliser un extrait de pin concentré ou des huiles essentielles de genièvre (sapin, pin). Ils contribuent à la relaxation du système nerveux et de tous les muscles, y compris les organes internes.

9. eau de manganèse

L'ancienne voie de la "grand-mère" - eau de manganèse. Dans l'eau bouillie (il est possible de remplacer l'eau purifiée), ajoutez un peu de solution sèche de permanganate de potassium (permanganate de potassium) pour obtenir une couleur légèrement rose. Buvez dans une gorgée de 1 à 1,5 litre d'eau produite avant l'apparition du réflexe nauséeux. Après, il faut observer le mode d'épargne, jusqu'à un lit, et pendant la journée pour ne rien manger. Vous pouvez boire du thé ou de l'eau pure. La période suivante consiste à s'abstenir d'aliments gras, sucrés, salés et d'agrumes.

10. Infusion de fleurs de calendula

À l'avance, vous pouvez préparer la teinture de fleurs de calendula. Besoin de 30 grammes. fleurs fraîchement cueillies d'une plante médicinale. Placez dans un récipient sombre et versez 120 ml. vodka ou autre boisson alcoolisée forte. Laisser infuser pendant 10 jours en agitant parfois de façon vigoureuse. Prenez 10 minutes avant le petit déjeuner, une cuillère à café.

Symptômes: vomissements, fièvre, maux de tête, douleurs abdominales peuvent indiquer à la fois un simple empoisonnement et des maladies et blessures graves. Ne négligez pas les acquis de la médecine traditionnelle, il est parfois impossible de se passer d'une intervention d'urgence. La combinaison de remèdes populaires et de soins médicaux qualifiés sera particulièrement productive.

Maux d'estomac et des nausées

La douleur est le signal du corps. Il y avait un dysfonctionnement dans le travail, de l'aide est nécessaire, une intervention chirurgicale. Une affection courante chez les personnes de tous âges est la douleur abdominale et les nausées. Le phénomène est causé par de nombreux facteurs.

Causes communes

L'inconfort est causé par les maladies infectieuses, l'intoxication et les blessures. Parfois accompagné de fièvre, de vomissements. Vous devez immédiatement consulter un médecin.

L'intoxication

Cela se produit lors de l’utilisation d’aliments non conformes aux normes, périmés, cuits dans des conditions insalubres. Avec les aliments, des bactéries nocives qui provoquent une intoxication pénètrent dans le corps.

Problèmes dans le tube digestif

Les anomalies gastro-entérologiques sont la cause principale d'un abdomen malade. Observé: nausée, brûlures d'estomac, grondement, bouillonnement. Il existe des infections chroniques, infectieuses inflammatoires, oncologiques:

  • Pancréatite
  • Gastrite.
  • Ulcère gastrique, ulcère duodénal.
  • La défaite de la vésicule biliaire, des voies biliaires.
  • Pathologie du foie, des reins, de la rate.
  • Oncologie.

Il est important de diagnostiquer correctement, de commencer le traitement à temps, en évitant les complications. En raison de la similitude des manifestations, il est difficile de déterminer le foyer. Il arrive qu'un patient atteint de cancer soit traité pendant longtemps pour une gastrite, des ulcères et un dépistage tardif de l'oncologie. Le troisième, quatrième stade du cancer est incurable. Les maladies lancées affluent dans le chronique, livrant l'angoisse.

Appendicite

L'inflammation de l'appendice se confond facilement avec l'indigestion, l'intoxication. Caractéristiques distinctives:

  • La douleur commence dans le nombril et descend progressivement vers la droite.
  • Ventre dur, ballonnements.
  • Sharp dans la partie inférieure droite du péritoine avec une légère pression.
  • Frissons, fièvre (38 degrés et plus), transpiration abondante.
  • Symptômes d'indigestion: diarrhée, constipation, nausée, vomissement.
  • Dans le dos, comme une colique rénale.

Avec un examen minutieux, le médecin peut ne pas déterminer immédiatement l'inflammation. Des études complémentaires sont nécessaires: tests sanguins, urinaires, échographie du petit bassin, détection.

L'appendicite est plus élevée que d'habitude chez les femmes enceintes. Avec une augmentation du fœtus, des organes autres que la vessie sont déplacés vers le haut, des modifications de la circulation sanguine se produisent, une constipation fréquente se produit.

Chez l’enfant, une inflammation de l’appendice ne se manifeste pas toujours, comme chez l’adulte. Le bébé ne peut pas décrire correctement les symptômes, dire clairement où ça fait mal. Si l'enfant se plaint de se sentir malade et refuse de manger, vous devez appeler le médecin.

Infarctus du myocarde

Chez l'adulte, les douleurs à l'estomac et les vomissements sont causés par une forme histologique d'infarctus du myocarde. Il est confondu avec l'appendicite, l'exacerbation de l'ulcère, la gastrite, la cholécystite. Si elle cède dans la région du cœur, l'épaule gauche est une raison sérieuse de subir un examen urgent.

En raison de la similitude des symptômes, il est difficile pour un spécialiste expérimenté de détecter une lésion cardiaque dès la première fois. Vous pouvez distinguer en attirant l'attention sur le comportement humain. Un patient souffrant d'une crise cardiaque tente de s'asseoir. Avec une exacerbation des maladies du tube digestif, l'appendicite ment souvent, en essayant de ne pas faire de mouvements brusques.

Intolérance alimentaire

En cas d'intolérance alimentaire, le corps refuse de digérer un certain produit, provoquant:

  • Augmentation de la formation de gaz.
  • La diarrhée
  • Ballonnements, lourdeur.
  • Faiblesse

Les gens ne se rendent pas compte qu'ils souffrent d'intolérance alimentaire, sont confondus avec les allergies, se référer à un comportement alimentaire inapproprié. L'intolérance la plus courante au lactose, le gluten. Pour déterminer la maladie, effectuez un test sanguin, testez les antigènes des produits, en identifiant les dangers potentiels. Il est conseillé aux aliments interdits d’exclure du régime alimentaire pendant six mois maximum. Après une abstinence prolongée, la maladie disparaît d'elle-même, contrairement aux allergies.

Parasites intestinaux

Apparaître pour diverses raisons:

  • Mauvaise hygiène des mains.
  • Produits de qualité inférieure, eau.
  • Fruits, légumes mal lavés après contact avec le sol.
  • Pas assez de viande bouillie, poisson.

Les parasites peuvent vivre dans le corps sans se manifester pendant longtemps. La manifestation ressemble aux signes classiques d'anomalies gastro-intestinales: selles molles, vomissements, ballonnements, formation de gaz. Caractérisé par une fatigue constante, une perte de poids. Les parasites intestinaux peuvent provoquer une cirrhose du foie, une cholécystite.

Anomalies orthopédiques

Peut se produire en raison de problèmes avec la colonne vertébrale. La colonne vertébrale est reliée par des terminaisons nerveuses aux organes de la cavité abdominale, le petit bassin. Avec des problèmes du système musculo-squelettique apparaît douleur douloureuse dans l'abdomen, constipation, ballonnements, hémorroïdes.

Le stress

Les tensions nerveuses, le stress, la dépression affectent négativement l'estomac. Il en résulte une altération de la circulation sanguine dans la membrane muqueuse, détruisant l’intégrité. Si une personne mange bien, mène une vie saine, le stress peut être dû au syndrome du côlon irritable.

Douleur féminine

En raison de la physiologie particulière chez les femmes, une gêne abdominale survient plus souvent que les hommes. Considérez les raisons caractéristiques des femmes.

Menstruation

À la puberté, à partir du premier jour de menstruation, la fille commence à être perturbée:

  • des nausées;
  • gonflement;
  • violation de la chaise;
  • tire le bas-ventre;
  • étourdi.

La condition dure plusieurs jours. Pour faciliter la menstruation d'une fille, il suffit de prendre antispasmodique.

La grossesse

Si une fille tombe malade le matin, cela peut être le premier signe de toxémie. En début de grossesse, une sensation de plénitude, une douleur persistante, des vertiges et des maux de tête apparaissent souvent. La température corporelle monte à 37 degrés, gèle, bout dans l'estomac, larmes. Aux dernières étapes de la grossesse, une femme peut ressentir une gêne au nombril en raison d'une faiblesse des muscles abdominaux, de maux de dos.

Maladies de l'appareil reproducteur féminin

Parfois, après un mois de fortes douleurs, les spasmes ne cessent pas - un signal d'alarme. Exclure la grossesse. Si le test est négatif, signes de maladies des organes génitaux, urinaires. Il y a des crampes, des brûlures, des crampes douloureuses.

Chez les hommes

Chez les hommes, il est souvent causé par une altération de la fonction de reproduction. En raison de la proximité de la prostate et de la vessie, le rectum, la lésion affecte ces organes simultanément. Il y a des hémorroïdes, une prostatite.

Chez les enfants

Le problème pour toutes les mamans est un bébé colique. Tout cela à cause de la faible absorption du lactose, qui fait partie du lait maternel, dans les mélanges alimentaires. Autres causes de maux de ventre:

  • la constipation;
  • obstruction intestinale;
  • hernie;
  • infection à rotavirus.

Types de douleur

Pour comprendre les raisons, regardez la vue, l'emplacement du foyer de douleur.

Centre haut

Aiguë, coupure dans la partie supérieure de la cavité abdominale, distension, formation de gaz est une manifestation de gastrite, péritonite, infarctus du myocarde.

Dans l'hypochondre droit

Gêne aiguë en haut à droite - symptôme de maladies du foie, des voies biliaires, de l'infarctus du myocarde.

Dans l'hypochondre gauche

Le haut du péritoine gauche est généralement douloureux à cause d'une inflammation du pancréas. Avec la pancréatite, les maux d'estomac, la douleur entoure, des nausées et des ballonnements.

Au milieu

Avec une acidité accrue, des frissons constants surviennent au-dessus du nombril. Il donne à la région de l'hypochondre droit - la vésicule biliaire fait mal, éventuellement une aggravation de la cholécystite. Localisation autour du nombril - problèmes de l'intestin grêle. Le nombril se fait souvent sentir dans les cas de péritonite aiguë, hernie, dysfonctionnement de l'intestin. Twists, estomac gronde généralement pendant la diarrhée.

Dans le côté droit

L'un des signes de l'appendicite se produit quand un caecum malsain. Femmes - avec inflammation de l'ovaire droit.

Dans le côté gauche

Ce symptôme indique la présence d'une inflammation du système génito-urinaire, d'infections des intestins et de maladies de l'ovaire gauche chez la femme.

En bas

Se produit pour diverses raisons. Les plus graves sont les lésions des systèmes urinaires: cystite, prostatite, pyélonéphrite, lésion des organes génitaux. En cas de dysfonctionnement des reins, il y a une douleur dans le dos, un bruit dans la tête et des mictions fréquentes.

Lorsqu'une indisposition apparaît sans raison apparente, il est difficile de déterminer la source, de choisir une méthode de traitement. L'auto-élimination est dangereuse pour la santé. Les mêmes médicaments peuvent améliorer la santé, nuire à l'organisme. Pour la prévention, éliminer du régime de la malbouffe, bouger plus, se soumettre régulièrement à un examen.

Douleurs d'estomac et vomissements chez un adulte

Du plus jeune âge au très vieux, toute personne se méfie de la douleur - un signal du corps qui évoque tous les problèmes de santé. En particulier, si la douleur se produit dans l'estomac et si les vomissements se produisent simultanément, cela indique un trouble grave des organes digestifs. Le vomissement est une envie réflexe, dans laquelle les substances irritantes et toxiques sont éliminées du tractus gastro-intestinal. C'est une réaction protectrice du corps. Cela fait mal à l’estomac et aux vomissements - des symptômes extrêmement désagréables. Ils peuvent indiquer non seulement une intoxication alimentaire, mais aussi des maladies très graves.

Douleur abdominale, compliquée par des vomissements, chez les enfants

Chez le nourrisson au cours de sa première année de vie, des douleurs abdominales, accompagnées de vomissements, surviennent généralement en raison du fait que l’air pénètre dans l’estomac et les intestins avec de la nourriture. À cause de l'accumulation de gaz dans le bébé, les coliques commencent, le bébé pleure, se retire occasionnellement et fléchit les jambes. En règle générale, après 6 mois de vie, les coliques cessent.

La cause principale de l'apparition de douleurs abdominales, compliquées par des vomissements, chez les enfants plus âgés est la pénétration d'infections virales et bactériennes dans le corps. Il y a une inflammation de l'estomac et des intestins et l'enfant commence à ressentir de la douleur, de la diarrhée, des vomissements et de la fièvre. Les symptômes sont accompagnés d'une surexcitation nerveuse, d'une diminution ou d'un refus total de l'alimentation. Avec un traitement approprié, le corps de l’enfant fait face à une lésion infectieuse en une semaine.

Les maladies virales respiratoires saisonnières graves, en particulier la grippe, provoquent des douleurs abdominales, un écoulement nasal, de la fièvre et des vomissements durant l’enfance. Les symptômes considérés surviennent souvent chez les enfants à la suite d'une dépression nerveuse, par exemple en raison d'un conflit avec des camarades de classe ou des enseignants. Il existe même une «névrose scolaire».

Douleur abdominale, compliquée par des vomissements, chez l'adulte

Chez l'adulte, outre l'intoxication alimentaire banale, douleurs abdominales et vomissements peuvent être accompagnés de diverses maladies: obstruction intestinale, ulcère gastrique et ulcère duodénal, cholécystite, hernie inguinale, hépatite, inflammation du pancréas (pancréatite aiguë). Les médecins notent que ces symptômes apparaissent souvent en cas de maladies du système urogénital, de tuberculose, de diverticule de Meckel, de maladie de Crohn, d'invasions d'helminthes.

Les fortes douleurs accompagnées du besoin de vomir sont les signes caractéristiques d’une inflammation aiguë de l’appendice de l’appendicite du caecum. Avec cette pathologie, la procrastination de la mort est similaire. Le fait de ne pas fournir une aide opportune à une personne malade peut entraîner des dommages purulents à l'ensemble de la cavité abdominale - une péritonite.

Malheureusement, les causes des douleurs abdominales, aggravées par des vomissements, ne se limitent pas aux maladies énumérées ci-dessus. Ces symptômes peuvent provoquer une intoxication par le fer, le plomb, le mercure et les médicaments. Il est tout à fait possible qu'elles apparaissent en cas d'infections des voies respiratoires, d'une réaction allergique du corps à un aliment, par exemple le lait. Des douleurs à l'estomac, une chute brutale de la tension artérielle et des vomissements sont observés dans les cas d'infarctus gastralgique. Il s'agit d'une maladie très insidieuse dans laquelle des modifications du travail du cœur sur l'électrocardiogramme apparaissent souvent quelques heures seulement après l'attaque.

Douleur abdominale, compliquée par des vomissements, pendant la grossesse

Les douleurs à l'abdomen et dans le bas du dos, les nausées et les vomissements sont bien connues des femmes enceintes. En règle générale, douleur associée à la restructuration naturelle du corps féminin jusqu'à la naissance d'un enfant, à l'implantation d'un ovule fécondé, à la modification des niveaux hormonaux, à l'augmentation de la taille de l'utérus, etc. Et les nausées et les vomissements dans la première moitié de la grossesse sont des signes de toxicose. Il s'agit d'un complexe de modifications pathologiques dans le corps de la future mère, qui s'accompagnent également d'une diminution de la pression artérielle, d'une tachycardie, de troubles circulatoires périphériques et de troubles neurologiques. La toxicité est plus prononcée chez les femmes enceintes qui ont déjà souffert de maladies du pancréas et de la vésicule biliaire.

Cela fait mal à l’estomac et aux vomissements - deux symptômes qu’on ne peut ignorer. La chose la plus correcte est de contacter votre médecin. Une attitude frivole à l’égard de leur santé peut mal se terminer, car le corps humain est un mécanisme délicat. Prends soin de toi!

Si une personne a une douleur sous le bord gauche, un réflexe émétique et des nausées, il s’agit alors d’un avertissement aux extrémités nerveuses de la formation d’une inflammation sévère, par exemple, provoquée par un empoisonnement.
Dans le même temps, la présence de réflexe nauséeux indique que le corps humain tente d'éliminer toutes les toxines qu'il contient. Les maladies de l’estomac sont la cause la plus courante de douleur dans l’hypochondre gauche, mais elles peuvent également indiquer des problèmes de pancréas, de rate, de gros intestin, de zone urogénitale, de cœur, de vaisseaux sanguins, de nerfs et de muscles intercostaux. Les pathologies possibles et leurs manifestations ont été discutées en détail dans l'article «Douleur à l'avant dans l'hypochondre gauche». Dans cet article, nous allons nous concentrer sur les maladies qui provoquent des douleurs à l'estomac et des nausées accompagnées de vomissements.

Réactions physiologiques du corps

Il convient de noter que souvent ces conditions ne provoquent pas de maladies, mais des causes physiologiques. Les plus fréquents sont:

Empoisonnement

Cela peut être dû à l’ingestion d’aliments gâtés ou mal cuits, de monoxyde de carbone, de médicaments, de produits chimiques, entraînant une intoxication du corps causant généralement des douleurs abdominales, de la diarrhée et des vomissements.

La douleur peut avoir un caractère pressant, douloureux et contractant. Peut apparaître des règles ou ne pas s'arrêter du tout.

Les symptômes d'empoisonnement comprennent également:

Augmentation de la température jusqu'à 38 °; Des frissons; Maux de tête; Manque d'appétit; Rougeur de la peau; Déchirer

Le médecin est appelé chez les jeunes enfants et les personnes âgées

premiers signes d'intoxication

, car ils peuvent développer la maladie rapidement. Les autres catégories doivent faire appel à une ambulance en cas de crampes d'estomac, de caillots dans les vomissements et les matières fécales et si d'autres symptômes d'intoxication se sont intensifiés.

Si des symptômes d'intoxication apparaissent, vous devez refuser de manger et de boire 10 à 20 comprimés de charbon activé. Si les vomissements ont commencé, il est nécessaire de nettoyer complètement l'estomac des débris de nourriture en effectuant son lavage. Pour ce faire, utilisez une solution de 700 ml de permanganate de soude ou de potassium. Habituellement, cela suffit pour que le vomissement soit devenu propre. Mais si l'effet n'est pas atteint la première fois, la procédure est répétée. Après avoir vomi, en particulier si elle était accompagnée de diarrhée, il est nécessaire de rétablir l'équilibre hydrique du corps. Pour ce faire, buvez un peu d'eau, mais souvent - toutes les dix à quinze minutes.

En cas de vomissement, la position idéale que doit occuper le patient est assise sur les genoux. Mais si une personne ne peut pas s'asseoir, mettez-la de son côté. Il est strictement interdit de vous allonger sur le dos pendant les vomissements, car chances d'étouffer.

La grossesse

Des nausées, des vomissements parfois et de légères douleurs persistantes dans le bas de l'abdomen surviennent chez pratiquement toutes les femmes pendant la grossesse. Il s'agit généralement d'un processus physiologique associé à une altération hormonale du corps, à des modifications du système nerveux, à la préparation du corps à l'accouchement (divergence des os du bassin, ramollissement des articulations interosseuses, relaxation des ligaments). En outre, la «position intéressante» est un test décisif: si, avant la grossesse, il existait des problèmes mineurs au niveau des organes de l’appareil digestif, les symptômes de la maladie commenceraient alors à apparaître plus brillants et plus souvent, notamment: ça fera plus mal. Cela est dû au fait qu'un enfant en pleine croissance serre tous les organes internes, il devient plus difficile pour eux de fonctionner correctement, d'où les pathologies existantes deviennent plus aiguës.

Vous pouvez vous aider dans cette situation avec des promenades fréquentes au grand air, une alimentation appropriée, un auto-massage léger, vous pouvez également consulter votre obstétricien-gynécologue - peut-être qu'il vous prescrira des médicaments qui ne feront pas de mal à votre enfant et vous aidera à transférer cette tâche difficile et responsable période en bon état.

Mais, dans certains cas, vous ne pouvez pas prendre une position d’attente, mais vous devez vous rendre le plus tôt possible à l’hôpital, car Le retard peut être une menace pour la vie de la mère et du bébé.

Ces cas incluent:

douleurs aiguës et coliques qui peuvent être localisées dans le bas de l'abdomen, sous les côtes, dans la région lombaire; diarrhée sévère; vomissements irrépressibles; saignements ou caillots de sang dans le vagin; forte fièvre

Tous les symptômes ci-dessus peuvent indiquer une maladie infectieuse grave et des problèmes de grossesse - développement de formes ectopiques, décollement du placenta, menace de fausse couche.

Maladies d'estomac

Bien sûr, il n’est pas surprenant que si un mal de ventre est lié à sa maladie. Considérez les diagnostics les plus fréquents que les médecins posent en cas de lésion de cet organe.

Gastrite

Se produit avec une inflammation de la couche muqueuse de l'estomac, à la suite de médicaments à long terme, l'utilisation fréquente de boissons alcoolisées et non alcoolisées, une alimentation déséquilibrée. De nombreux médecins pensent que l'apparition de la bactérie Helicobacter pylori dans l'estomac est la principale cause de la gastrite.

La maladie se manifeste par des douleurs douloureuses et sourdes. L'estomac est particulièrement douloureux après avoir pris des aliments trop salés et trop salés, avec l'ajout d'une grande quantité d'épices.

En outre, les patients peuvent éprouver:

sensation de lourdeur, d'éclatement, de brûlures d'estomac, d'éructations, de réflexes nauséeux, de flatulence, de diarrhée ou de constipation.

Si ces symptômes commencent à apparaître régulièrement et s’amplifient en même temps, il est nécessaire de consulter un spécialiste.

Pour diagnostiquer une maladie, une fibrogastroduodénoscopie est réalisée. Le traitement comprend à la fois des médicaments qui, selon la forme et les causes de la gastrite, peuvent avoir des effets enveloppants, analgésiques, adsorbants, détoxifiants, antiseptiques, antihistaminiques et un régime alimentaire.

À la maison, pour vous soigner en cas de crise de gastrite, il est nécessaire de boire toutes les dix minutes un quart de tasse d’eau tiède, mais pas d’eau chaude.

Ulcère de l'estomac

Il apparaît souvent au cours de la progression d'une gastrite chronique, caractérisée par la formation d'ulcères sur la muqueuse gastrique.

Les patients se plaignent de:

nausées fréquentes et intenses, parfois des vomissements, perte ou manque complet d'appétit, brûlures d'estomac, éructations aigres ou amères, sensation de lourdeur après avoir mangé, augmentation de la formation de gaz, constipation.

Néanmoins, le symptôme le plus fréquent dans 75% des cas est la douleur. En fonction du site d’ulcération, la nature, la durée et l’intensité de la douleur peuvent être différentes:

si les sections sous-cardinale et cardinale sont touchées, de petites douleurs sourdes apparaissent dans l'épigastre presque immédiatement après avoir mangé, calmez-vous si vous buvez quelque chose d'enveloppant ou lorsque la nourriture passe à la section suivante. si une petite courbure est atteinte, des douleurs modérées dans la région épigastrique, plus proche du côté gauche, surviennent environ une heure après le repas et disparaissent lorsque la nourriture passe à la section suivante. si la courbure plus grande est affectée, la douleur est de faible intensité, elle n’est pas liée à la nourriture ni à l’exercice, ce qui rend difficile le diagnostic de la maladie. si l'antre est endommagé, une douleur allant de aiguë à mate ou de succion apparaît dans la région épigastrique au cours de longs intervalles entre les repas, incl. le soir et la nuit. si le canal pylorique est touché, il peut se produire des douleurs paroxystiques intenses qui peuvent ne pas disparaître au bout d'une heure, alors qu'elles peuvent apparaître sur un estomac vide et après avoir mangé et ne pas être associées à des aliments.

Le diagnostic est réalisé à l'aide d'une fibrogastroduodénoscopie, qui permet d'évaluer visuellement la présence d'ulcères. Également dans le diagnostic aidera les tests sanguins généraux, l'urine, les matières fécales, qui indiqueront la présence ou non d'une inflammation, ainsi que spécialisés, pour aider à identifier le sang dans les matières fécales et l'infection avec la bactérie Helicobacter pylori.

En guise de traitement, on prescrit un régime alimentaire et des médicaments visant à détruire la bactérie pylori et à restaurer la couche muqueuse endommagée, en cas d'échec des méthodes conservatrices - intervention chirurgicale.

Polypes de l'estomac

Sont des excroissances bénignes sur la paroi de l'estomac de l'intérieur. Se développent généralement sur le fond de la gastrite, à cause de laquelle apparaissent diverses douleurs et symptômes désagréables (diarrhée, nausée, etc.). Les formations elles-mêmes, surtout si elles sont petites et jeunes, ne se manifestent en aucune manière et se retrouvent généralement par hasard, lors de la réalisation d'une FGDS pour une autre maladie.

Le diagnostic est réalisé à l'aide d'une étude de contraste endoscopique et radiologique. Le traitement consiste à enlever chirurgicalement les polypes.

Cancer de l'estomac

Se produit à la suite de la dégénérescence des cellules épithéliales, qui forment des tumeurs malignes. Ce processus est provoqué par des maladies de l'estomac, le tabagisme, l'utilisation fréquente de boissons alcoolisées fortes, des arômes, des colorants, des exhausteurs de goût.

si la partie supérieure de l'estomac est endommagée, la douleur ressemble à celle du cœur, le processus de déglutition est également perturbé, jusqu'à l'impossibilité totale de manger de la nourriture. si elle est moyenne, il se produira des saignements, ce qui peut être à la fois caché et déterminé uniquement en laboratoire, et évident, ce qui sera compréhensible par la noirceur des matières fécales et sa consistance délicate. si le bas - alors il y a douleur d'estomac, éructations d'œufs pourris, vomissements, diarrhée ou constipation.

En outre, il existe un certain nombre de signes communs:

sensation de surpeuplement constant dans l'estomac et de lourdeur, fatigue rapide, même avec un léger effort physique, perte de poids brutale, plus de 1,5 kg par mois, aversion pour les plats de viande, pâleur des muqueuses.

Lorsqu'au moins deux de ces symptômes apparaissent, il est nécessaire de consulter d'urgence un médecin afin de dépister précocement une terrible maladie.

Cela se fait généralement à l'aide d'un ensemble de mesures:

analyse de fluides biologiques pour la présence de marqueurs tumoraux, échographie, fluoroscopie de contraste, endoscopie, ce qui permet non seulement d'inspecter la surface, mais également de prélever un morceau de tissu pour des tests cytologiques et histologiques, laparoscopie diagnostique.

Le traitement dépend du stade de la maladie, de l'âge et de l'état général du patient. La méthode la plus efficace consiste à enlever les tumeurs par voie chirurgicale et après une chimiothérapie afin d'éliminer les foyers cachés de carcinogenèse secondaire. Si l’opération est impossible, le traitement consiste à maintenir une qualité de vie acceptable pour le patient.

Maladies d'autres organes

Souvent, si l’estomac fait mal, on peut parler de maladies des organes voisins ou de l’irradiation de sensations douloureuses. Considérez certaines des maladies les plus courantes:

Pancréatite

Il s’agit d’une inflammation du pancréas qui survient dans le contexte de maladies du duodénum, ​​de l’estomac, de la vésicule biliaire et des voies biliaires, ainsi que de maladies infectieuses, de lésions des ascaris, de médicaments pouvant en être la cause.

Le symptôme principal est une douleur intense, avec un caractère coupant ou sourd et localisée dans l'hypochondre gauche. Devient souvent zona.

Également observé:

nausée, éructations, vomissements, soif constante, plaque sur la langue, faiblesse, vertiges, diarrhée de couleur grise avec odeur désagréable et consistance grasse, fièvre.

Les ultrasons, la gastroscopie et les rayons X sont prescrits pour le diagnostic. Des méthodes de laboratoire sont également utilisées pour détecter le niveau de leucocytes et d'enzymes dans le sang, les urines et les selles.

Les médicaments (antispasmodiques, analgésiques, enzymes) et le régime alimentaire constituent la base du traitement.

Premiers secours est d'appeler une ambulance. Ensuite, vous devez assurer la paix à la personne malade. Pour réduire la douleur, on lui propose soit de s’allonger sur le côté, en ramenant ses genoux jusqu’à son ventre, soit de s’asseoir et de se pencher légèrement en avant. La glace aidera également à réduire la douleur: elle est placée sur la région épigastrique. En aucun cas, vous ne pouvez donner des analgésiques, car ils peuvent «lubrifier» les symptômes. La seule chose autorisée à prendre des antispasmodiques - No-silo, Drotaverinum ou Hydrochloride. Si possible, une injection intramusculaire de papaverine peut être administrée. Assurez-vous de refuser de manger. Autorisé à boire de l'eau tiède (non gazeuse, non sucrée) et tiède, mais pas plus d'un quart de tasse à la fois.

Thrombose intestinale

Comme dans toute thrombose, la cause de la maladie est un rétrécissement des vaisseaux, entraînant la formation de plaques athérosclérotiques. En cas de blocage complet de la lumière, il se produit un infarctus intestinal.

Après la phase de bien-être imaginaire, qui dure 12 à 24 heures, survient: la pression redevient normale, la douleur est localisée à plusieurs endroits, la douleur diminue, mais tout cela est lié à la mort des récepteurs de la douleur suite à une nécrose de la paroi intestinale.

Au cours des deux premières étapes, qui durent ensemble de 18 à 36 heures, il est rarement possible de déterminer rapidement la véritable cause de la douleur intense et, bien que les médecins excluent des maladies possibles - appendicite, cholécystite, pancréatite, pathologies masculines et féminines, intoxication extensive et péritonite diffuse se produisent, ce qui signifie mort du patient.

S'il est possible de diagnostiquer rapidement la maladie, il convient d'injecter par voie intraveineuse des médicaments spéciaux qui dissolvent le caillot sanguin et rétablissent la circulation sanguine. Si les médicaments thrombolytiques sont déjà en retard, mais que la péritonite n’a pas encore commencé, vous pouvez également sauver une personne. Pour ce faire, retirez chirurgicalement un thrombus, un vaisseau ou une partie de l'intestin, si sa nécrose a déjà commencé.

Syndrome de Ménière

La cause de ce syndrome est l'augmentation du niveau d'endolymphe dans l'oreille interne, ce qui augmente la pression sur les cellules, responsables de la capacité du corps à s'orienter dans l'espace.

En conséquence, une personne éprouve:

vertiges sévères, nausée, faiblesse, transpiration, essoufflement.

En outre, des vomissements, des douleurs à l'estomac apparaissent, en particulier avec un changement brusque de la position du corps, des bourdonnements et du bruit dans l'oreille malade, la température corporelle diminue, la coordination est perturbée, une pâleur sévère apparaît, des mouvements involontaires des globes oculaires sont possibles.

Surtout souvent, ces symptômes peuvent survenir après avoir trop mangé, une intoxication alcoolique, le tabagisme, le stress, le surmenage.

Provoquer l'apparition du syndrome de Ménière peut:

lésions de l'oreille ou de la tête, troubles du travail des vaisseaux du système nerveux périphérique, troubles métaboliques, en particulier l'équilibre hydrique, le manque d'œstrogènes, la présence d'organismes pathogènes, par exemple. le virus de l'herpès ou la bactérie Treponema causant la syphilis.

Le neurologue diagnostique la maladie par des manifestations externes. Pour déterminer les causes de la maladie et l’ampleur des dégâts, appliquez les méthodes suivantes:

audiométrie, otoscopie, impédance acoustique, IRM et ultrasons, tests de laboratoire de liquides biologiques permettant de détecter le niveau d'hormones et la présence d'infections virales ou bactériologiques.

Le traitement comprend les médicaments (neuroleptiques, antihistaminiques, vasodilatateurs, diurétiques), la thérapie par l'exercice, y compris la formation de l'appareil vestibulaire, le massage et l'acupuncture. En cas d'échec du traitement conservateur, une intervention chirurgicale est utilisée, mais cela se produit très rarement.

Règles générales

Quoi ne pas faire

Avant l’arrivée de l’ambulance, il est strictement interdit de poser des bouillottes sur l’abdomen, car de telles actions peuvent provoquer un développement ultérieur du processus inflammatoire; Il n'est pas recommandé de prendre des médicaments vous-même, y compris des analgésiques. En raison des médicaments pris, le spécialiste ne pourra pas diagnostiquer correctement. Les symptômes seront atténués, la douleur abdominale disparaîtra. Même avec la palpation, cela peut ne pas être ressenti. Dans les cas extrêmes, la manifestation de symptômes très graves est autorisée à prendre No-silo; Il est strictement interdit de frotter la place de la douleur. Cette action entraîne la libération de substances toxiques qui se propagent dans la cavité abdominale. En outre, le frottement peut conduire à des ruptures d'organes internes; Vous ne pouvez pas masser, même si la douleur dans le bas-ventre est insupportable. Cela peut entraîner la propagation d'abcès internes. Il y aura une distribution pathologique des substances toxiques.

Que puis-je faire

Si la douleur est très importante, si vous ressentez des nausées et si le vomi contient des caillots de sang, il est urgent d'appeler une ambulance. Avant l'arrivée des médecins, il faut:

Le patient doit assurer la paix en le mettant au lit; Lorsque la température atteint 38-40 ° C, il est permis de prendre des antipyrétiques. Mais après l'arrivée de l'ambulance, le médecin doit être informé que la fièvre a été réduite par la drogue. Butadion, Movimed, Diklak, Naproxen ou Aspirin sont parfaits. Si les symptômes douloureux sont très aigus et insupportables, l’utilisation d’antispasmodiques est autorisée. No-spa ou papaverine supprime facilement tous les accès de douleur; Il est permis de mettre de la glace ou une bouteille en plastique avec de l’eau glacée sur le ventre. Pour ce faire, il est placé au congélateur pendant au moins 15 minutes; En cas de perte de conscience, le patient doit être couché sur le ventre. La tête doit être tournée sur le côté. Cette situation fournit à une personne une entrée libre d'oxygène et empêche la survenue d'une asphyxie ou d'une inhalation de vomi dans les poumons.

Lorsque vous avez un besoin urgent d'appeler une ambulance

Les nausées, les vomissements et les douleurs abdominales graves sont un phénomène dangereux pouvant survenir chez les patients de tous âges. Avec l'augmentation des symptômes, vous devriez consulter un médecin. Les patients peuvent s'inscrire pour un diagnostic auprès d'un chirurgien, d'un oncologue ou d'un gastro-entérologue. Mais si la cause des symptômes n'est pas connue, vous devez contacter le thérapeute, qui se référera lui-même au spécialiste nécessaire.

Les premiers secours doivent être appelés si:

Le patient a moins de trois ans ou plus de soixante-dix ans. Les enfants en bas âge et les personnes âgées sont les plus susceptibles aux effets secondaires; La patiente est une femme enceinte ou allaitante, car sa maladie peut être transmise à l'enfant; Si la douleur dans l'abdomen dure plus de deux heures; Le vomissement a une teinte jaunâtre ou verte; Des caillots sanguins sont présents dans les masses fécales ou les vomissements; Il y a une gêne dans l'estomac pendant un repas ou pendant le sommeil; Il y a une augmentation de la température corporelle de plus de 38 ° C; En raison de la douleur apparue, une personne perd conscience. La douleur survient pendant longtemps.

Mesures préventives

Vous devez suivre un régime d'épargne. Pour les douleurs d'estomac, la semoule, le riz, le sarrasin et l'avoine sont autorisés. Vous pouvez manger de la viande bouillie ou à la vapeur, du poisson maigre. Autorisé beurre, fromage cottage, fruits cuits au four, miel, thé faible. Vous devez abandonner les légumes amers, les sauces, les pâtisseries, les viandes fumées, les cornichons, les boissons gazeuses et le café; Il devrait être autant que possible de rester à l'air frais. Il est recommandé de se promener dans les parcs, où poussent des plantes de jardin; Il est nécessaire d'abandonner les produits du tabac et de l'alcool qui ont des effets néfastes sur le corps humain. Il est recommandé de subir un diagnostic corporel au moins une fois par an. Ainsi, il est possible de détecter la maladie au stade initial. Plus le traitement est commencé tôt, plus il sera efficace. Les maladies chroniques lancées sont traitées très durement, provoquant des effets secondaires.

Les nausées, les vomissements et les maux d'estomac résultent de maladies graves. Par conséquent, lorsque les premiers symptômes apparaissent, il est nécessaire de consulter un spécialiste. Le médecin doit prescrire un diagnostic et identifier la cause de l'inconfort. Un retard peut entraîner la formation de complications.

Il vous semble toujours qu'il est difficile de guérir l'estomac et les intestins?

À en juger par le fait que vous lisez ces lignes maintenant, la victoire dans la lutte contre les maladies du tractus gastro-intestinal ne vous appartient pas...

Et avez-vous déjà pensé à la chirurgie? C'est compréhensible, car l'estomac est un organe très important et son bon fonctionnement est un gage de santé et de bien-être. Douleurs abdominales fréquentes, brûlures d'estomac, ballonnements, éructations, nausées, selles anormales... Tous ces symptômes vous sont familiers.

Mais peut-être est-il plus correct de traiter non pas l'effet, mais la cause? Voici l'histoire de Galina Savina, sur la façon dont elle s'est débarrassée de tous ces symptômes désagréables... Lisez l'article >>>

Important à savoir! Le seul remède contre la gastrite et les ulcères d'estomac, recommandé par les médecins!...

Les attaques de vomissements, les troubles des selles et la sensibilité abdominale sont des symptômes désagréables pouvant accompagner de nombreuses maladies. Si les symptômes s'aggravent avec le temps, il est nécessaire d'appeler une ambulance, car l'auto-traitement peut provoquer des complications.

Facteurs provocants

Les vomissements et les douleurs abdominales indiquent qu'un processus inflammatoire infectieux se produit dans le corps. En règle générale, de tels signes suggèrent que les composants toxiques sont excrétés par le corps. Les causes de pathologie peuvent être très diverses:

Dommages au foie

La maladie peut causer des nausées, des douleurs à l'estomac, des vomissements et de la diarrhée. La douleur commence sous les côtes, dans la vésicule biliaire et également dans le pancréas. Compte tenu du tableau clinique flou, il est extrêmement difficile de déterminer la douleur au foie.

GALINA SAVINA: «Comme il est facile de soigner la gastrite à la maison en un mois. Méthode éprouvée - écrivez la recette...! »>>

Appendicite

Inflammation de l'appendice du caecum - appendice. Cette pathologie est très dangereuse. L'appendicite commence par une douleur sourde et sourde, un manque d'appétit et de la fièvre. Au fil du temps, la douleur augmente. Localisation de la douleur - bas de l'abdomen.

Hernie pincée

Manifesté par des douleurs abdominales et des vomissements. Le syndrome douloureux remplit toute la cavité abdominale, ce qui complique grandement le diagnostic. Symptômes secondaires: gaz, nausée et constipation.

En cas de maladie ulcéreuse, on observe des nausées sévères, des brûlures d'estomac, des éructations, une diarrhée ou une constipation, des réflexes émétiques et des douleurs abdominales sévères. La douleur peut être vive et douloureuse.

Intoxication alimentaire

Pour la prévention et le traitement des maladies du tractus gastro-intestinal, nos lecteurs conseillent le thé monastique. Cet outil unique composé de 9 plantes médicinales utiles à la digestion, qui non seulement complètent mais renforcent également les actions de chacun. Le thé monastique va non seulement éliminer tous les symptômes du tractus gastro-intestinal et des organes digestifs, mais également soulager de manière permanente la cause de son apparition.

Ce facteur provoquant est reconnu comme le plus commun. En cas d'empoisonnement, on observe des vomissements, des douleurs à l'estomac, de la diarrhée et une augmentation de la température corporelle.

La grossesse

Quand une femme est enceinte, elle manifeste souvent des phénomènes tels que maux de tête, nausée, réflexe nauséeux, douleur à l'abdomen.

En plus de ces facteurs provoquants, des symptômes tels que des douleurs abdominales et des vomissements surviennent dans les cas suivants:

la menstruation; processus inflammatoires gynécologiques; Trouble gastro-intestinal; dysfonctionnement de l'intestin, du côlon; pathologie du système génito-urinaire; facteur psychologique; maladies sexuellement transmissibles; idiosyncrasie de certaines substances.

Si la situation s'aggrave et que les symptômes s'aggravent, vous devez consulter un médecin.

Quand avez-vous besoin de l'aide d'un médecin?

Si vous ressentez des douleurs aiguës et persistantes dans l'abdomen, accompagnées de vomissements et de nausées, pendant plusieurs heures, veillez à appeler une ambulance. De nombreuses maladies accompagnées de symptômes similaires nécessitent une hospitalisation urgente ou même une intervention chirurgicale. Une attention particulière doit être accordée à ces symptômes lorsqu'il s'agit de l'enfant. L'immunité des enfants n'étant pas aussi forte que celle des adultes, les maladies sont beaucoup plus difficiles à supporter. Pour cette raison, il est nécessaire d'appeler immédiatement une ambulance pour détecter de tels signes.

Pour les douleurs abdominales, il est strictement interdit d'utiliser des coussins chauffants, divers objets chauffants, afin de ne pas intensifier le processus inflammatoire, l'intoxication de tout l'organisme. Pas besoin de boire des analgésiques en attendant le médecin, afin de ne pas lubrifier les symptômes. Sinon, le médecin aura du mal à poser le bon diagnostic. S'il est impossible de supporter des sensations désagréables, vous pouvez prendre No-Shpu, ce médicament étant considéré comme le plus sûr.

En aucun cas, vous n'avez pas besoin de frotter un point sensible. Sinon, une rupture interne ou une libération de toxine dans toute la cavité abdominale peut se produire. Il est interdit de masser le ventre - cela peut conduire à un abcès.

Comment aider un enfant

Les douleurs gastriques chez le bébé, accompagnées de vomissements ou de diarrhée, peuvent indiquer diverses affections. La première chose que les parents doivent faire est d'appeler une ambulance. De tels symptômes nécessitent un examen supplémentaire, qui ne peut être effectué que par des médecins.

Avant que le médecin n'arrive, placez l'enfant sur le lit, laissez-le boire une petite quantité d'eau tiède. Il est recommandé de boire à petites gorgées, car les grandes gorgées provoquent un réflexe nauséeux. Il est interdit de manger de la nourriture, de boire des analgésiques et d'autres médicaments, afin de ne pas ternir l'image globale de la pathologie.

Il est très risqué d'arrêter le syndrome de l'appendicite, car vous pouvez sauter le moment où une intervention chirurgicale est nécessaire. S'il y a une augmentation de la température corporelle à 39-40 degrés, il est nécessaire de donner des médicaments antipyrétiques. Il est actuellement impossible de recouvrir l’enfant d’une couverture chaude, de le réchauffer et de le masser.

Assurez-vous que le niveau de la tête est supérieur au niveau de l'abdomen. Si le malaise devient insupportable, vous pouvez donner à l'enfant No-Shpu. Cela devrait certainement informer le médecin.

En aucun cas, ne rincez pas l'estomac et ne posez pas de lavement, car la maladie pourrait se retrouver ailleurs, et de telles activités ne font qu'aggraver la situation dangereuse.

N'oubliez pas qu'il est très important de faire attention aux détails tels que la localisation de la douleur, la nature des symptômes, la durée de l'inconfort, les facteurs provoquants. Tous ces détails doivent être communiqués au médecin afin qu’il puisse déterminer le diagnostic correct. Suivez précisément les instructions du médecin. N'arrêtez pas le traitement lorsque les symptômes disparaissent, arrêtez-le pour éliminer les facteurs provoquants.