Noms de maladies pancréatiques

Le pancréas est un organe très important qui produit des enzymes digestives. Des troubles dans le fonctionnement de cet organe peuvent avoir des conséquences graves sur le corps humain (à condition de ne pas procéder au traitement approprié).

Les maladies associées au pancréas sont parmi les affections les plus courantes dans le corps humain. Les personnes d'âges différents souffrent souvent de divers processus inflammatoires se produisant dans ce corps. Celles-ci peuvent être des maladies aiguës ou chroniques.

Chacune d’elles nécessite l’utilisation de méthodes et de méthodes de traitement appropriées, ainsi que l’utilisation de certains médicaments. En outre, une attention particulière doit être accordée à la prévention des maladies du pancréas, ainsi qu’à une alimentation équilibrée et rationnelle, car elle détermine le risque de pancréatite ou d’une autre maladie.

Classification et types de maladies du pancréas

Un certain nombre de maladies sont connues de la médecine moderne. Parmi eux figurent la pancréatite, la nécrose pancréatique, la fibrose kystique, le kyste et le cancer. Chacune d'entre elles a un impact négatif sur le métabolisme des glucides, des lipides et de l'énergie dans le corps. Chacune de ces maladies affecte l’état du pancréas à des degrés divers, mais elles ont toutes un impact sérieux sur l’état des autres organes et systèmes du corps humain.

La plus fréquente est la pancréatite, qui touche le plus souvent les hommes et les femmes en âge de travailler (généralement âgés de 20 à 50 ans). Selon les experts, ce sont principalement les personnes en surpoids qui abusent des boissons alcoolisées, fument et prennent également des aliments gras et épicés en grande quantité.

Comment se manifeste la maladie pancréatique?

Il convient de noter que la maladie du pancréas se manifeste par une douleur aiguë à l'abdomen. Il peut également causer des nausées, des ballonnements et des coliques. De plus, des symptômes de diarrhée, de vomissements et de déshydratation peuvent survenir. Dans certains cas, la perte de poids est possible.

Pour identifier la maladie de manière fiable, il est nécessaire de demander conseil à un spécialiste du domaine qui procédera à un examen complet et prescrira le traitement nécessaire.

Une maladie du pancréas peut causer un certain nombre d'autres maladies: diabète, lipomatose et plusieurs autres. En ce qui concerne le diabète, la maladie peut même parfois entraîner la mort. L’apparition du diabète est due au fait que les hormones produites par le pancréas (insuline, lipocaïne, glucagon) ne se forment pas à la quantité requise.

Pancréatite

La pancréatite est un processus dégénératif inflammatoire qui se produit dans le pancréas. Avec cette maladie, le tissu organique subit des processus inflammatoires, ce qui conduit au fait qu'il commence à se digérer.

Comme mentionné ci-dessus, la pancréatite est aiguë et chronique. Dans le cas d'une forme aiguë d'enzymes produites par le pancréas, celles-ci commencent à le détruire et provoquent une intoxication du corps, en pénétrant dans le sang. Dans la pancréatite chronique, les modifications pathologiques persistent même après l'élimination des facteurs provoquants correspondants. Chaque forme de pancréatite a ses propres caractéristiques, d'où la nécessité d'utiliser des techniques et des médicaments appropriés pour le traitement de cette maladie.

Que faire avec la maladie du pancréas?

Il existe plusieurs types de maladies de ce corps. Pour les prévenir, vous devez adhérer à une bonne nutrition. En cas de perturbation du fonctionnement du pancréas, il convient non seulement de suivre un régime, mais également de suivre un traitement approprié. Il existe des médicaments spéciaux à cet effet, parmi lesquels on peut distinguer No-shpu, Papaverin, Atropine, Almagel et plusieurs autres médicaments.

Il ne faut pas oublier qu'un traitement efficace est presque impossible sans une procédure telle qu'une thérapie enzymatique. Il est prescrit après l'élimination de la crise aiguë, dans laquelle il y avait un fort syndrome douloureux. Pour le traitement et la restauration de l'activité des organes, des préparations médicales à base d'enzymes doivent être prises régulièrement pendant plusieurs mois, voire plusieurs années.

Médecine de la maladie pancréatique

En médecine moderne, une grande attention est accordée aux maladies du pancréas. Au fil du temps, de nouveaux médicaments apparaissent, capables de traiter plus efficacement ses maladies et de les prévenir. De plus, un nouvel équipement médical vous permet de diagnostiquer rapidement une maladie afin de fournir au patient l'assistance nécessaire et qualifiée. En outre, le niveau de qualification du personnel médical impliqué dans le traitement des processus inflammatoires augmente.

Tout ce qui précède contribue à l’efficacité croissante du traitement de maladies graves du pancréas telles que la pancréatite, le cancer, les kystes et d’autres. Et cela conduit à un risque réduit de récurrence d'une maladie particulière.

Maladies Pancréatiques

Le pancréas dans son importance fonctionnelle pour le corps est très important. Il est difficile d’imaginer que l’état de l’ensemble du métabolisme et du processus de digestion dépend du travail d’un organe pesant de 80 à 100 g. Le fer en une heure produit 20 mg d'enzymes. Ils se retrouvent avec les prédécesseurs de plus de 20 variétés.

Les symptômes de la maladie du pancréas reflètent le dysfonctionnement de l'organe et sont donc similaires dans la pathologie de la genèse différente. Les maladies diffèrent par leur évolution, les manifestations dominantes, les analyses de laboratoire et autres caractéristiques.

Des statistiques

La variété des maladies de ce petit organe, qui est en même temps une glande endocrine, inquiète les médecins de différents pays avec une prévalence multipliée par 4 au cours de la décennie, presque 2 fois chez les adolescents. Outre une issue difficile: la mortalité par nécrose pancréatique persiste dans certaines régions à hauteur de 90%.

Une analyse de la situation attire l'attention sur l'association croissante des maladies du pancréas avec l'alcoolisme chez les personnes en âge de travailler et avec la maladie des calculs biliaires chez les patients de plus de 65 ans.

La prévalence des cas de dysfonctionnement du pancréas n'est pas comptabilisée car ce type de lésion survient dans le contexte d'autres maladies majeures des systèmes digestif, nerveux et endocrinien.

Les maladies les plus fréquemment détectées sont les pancréatites aiguës (3,5 à 4 pour 1 000 personnes), qui représentent jusqu'à 9% de toutes les maladies du tractus gastro-intestinal. Dans le même temps, la mortalité par pancréatite dans tous les pays développés reste au niveau de 25 à 35%.

Le cancer est déterminé dans 10 cas sur 100 000 habitants. Elle est considérée comme une maladie rare mais dangereuse en raison des difficultés de diagnostic et du manque de fonds pour un traitement radical.

De quelles structures anatomiques du pancréas dépend le fonctionnement de l'organe?

Le pancréas se situe selon le nom dans la profondeur de la cavité abdominale et touche la zone de la tête duodénale et la rate avec sa queue. La particularité de la morphologie est une coquille mince et des cloisons faibles entre les lobules.

La glande est entourée d'organes avec lesquels elle est connectée par un apport sanguin et une innervation communs. Le contact direct avec le canal biliaire commun se produit par une sortie commune vers la papille duodénale de Vater.

Les fibres musculaires lisses forment le sphincter d’Oddi, qui régule la libération conjointe des sécrétions pancréatiques et biliaires et protège également les tissus du reflux (reflux inversé). Pendant la journée, le fer produit jusqu'à 2 litres de jus. La composition comprend: protéines, calcium, sodium, potassium, enzymes et eau. Jusqu'à 90% des composants protéiques vont aux systèmes enzymatiques.

Par la vitesse de la sécrétion, l'organe est à la deuxième place après le sein en lactation. Les acini et les canaux constituent la partie exocrine et les îlots de quatre types de cellules (Langerhans) jouent un rôle endocrinien. L'hormone la plus importante est l'insuline. Cela affecte la régulation de la glycémie.

En cas d'altération de la production, la concentration de glucose dans le sang augmente, ce dont souffre principalement le métabolisme des glucides, ce qui entraîne une maladie connue - le diabète. Les îlots de Langerhans peuvent perturber la sécrétion de l'hormone lors de pancréatites, de tumeurs, de blessures et d'autres facteurs néfastes. Par conséquent, dans de tels cas, une hyperglycémie apparaît.

Classification des maladies du pancréas

Il n’existe pas de classification unique de toutes les maladies de la glande. Pour chaque pathologie a son propre système de diagnostic clinique. Selon le principe pathogénique et en tenant compte des causes de maladies du pancréas peuvent être distingués séparément:

  • troubles fonctionnels;
  • maladies inflammatoires (pancréatite);
  • lésion vasculaire;
  • calcification (pancréatite calculeuse);
  • changements kystiques;
  • intoxication professionnelle;
  • les néoplasmes;
  • diabète sucré;
  • processus spécifiques dans la syphilis, la tuberculose;
  • infection par des parasites.

Causes des troubles pathologiques

Des problèmes avec le pancréas peuvent survenir pour diverses raisons. Un régime inadéquat avec une consommation excessive d'aliments riches en protéines et en graisses entraîne une charge constante élevée pour le pancréas afin de produire les enzymes nécessaires, ce qui entraîne un épuisement et un échec de la production, ainsi que la destruction des cellules de l'organe.

L'alcoolisme - une dose régulière d'éthanol dans le sang nécessite son élimination, conduit à un fonctionnement amélioré du foie, viole le débit de la bile. Dans ce cas, le tissu pancréatique est exposé à des effets toxiques.

Et le dysfonctionnement du sphincter provoque un débordement du conduit principal et des branches lobaires. Les enzymes commencent à fondre leurs propres cellules. De la même manière, affectent les substances narcotiques.

Le stress et l'augmentation de la charge nerveuse contribuent à la violation de la régulation de l'activité des organes internes. Les changements fonctionnels sont transformés en une inflammation aseptique (pancréatite).

Certains médicaments (antibiotiques tétracyclines, corticostéroïdes, œstrogènes) se distinguent par leur effet toxique sur le pancréas.

L'alcool, la nicotine (tabagisme) sont un composant important des lésions athérosclérotiques des artères. Ce processus affecte la nutrition du pancréas, conduit à un manque d'oxygène (hypoxie), perturbe le fonctionnement des cellules.

La grossesse est considérée comme un acte physiologique normal. Cependant, si une femme présente une insuffisance fonctionnelle du pancréas, une alimentation déficiente et une hérédité prédisposée pour le corps de la future mère, il est difficile de garantir une charge accrue. La compression des vaisseaux au dernier stade de la grossesse aggrave la situation.

Les changements liés à l'âge affectent l'apport sanguin à l'organe. L'athérosclérose prononcée perturbe la nutrition cellulaire, contribue au dysfonctionnement du pancréas et produit un secret.

Les processus infectieux chroniques de la tuberculose et de la syphilis avec un traitement prolongé sans traitement peuvent provoquer des modifications spécifiques du tissu glandulaire, suivies d'une inflammation et d'un dysfonctionnement. Une inflammation de la glande peut survenir pendant une infection aiguë (grippe, chez les enfants atteints de varicelle, de rougeole, de scarlatine). Dans l'enfance, les vers provoquent une pathologie.

Les processus auto-immuns dans le corps humain sont de plus en plus enregistrés avec une pancréatite, nécessitant une approche thérapeutique complexe.

Symptômes communs de pathologie

Les signes de maladie pancréatique sont causés par un œdème et un grossissement de l'organe, un étirement de la capsule, une stagnation, une fusion des tissus sous l'action de ses propres enzymes, l'ajout d'une infection et une inflammation ultérieure.

Leur intensité dépend des facteurs prédisposants, de l'étiologie de la maladie. Toute maladie dans les manifestations associées aux mêmes symptômes. Douleur - référez-vous au symptôme dominant. Ils sont localisés dans le haut de l'abdomen, irradiant vers la région interscapulaire, l'épaule gauche, le dos, pouvant prendre un zona.

Moins souvent, la douleur est terne et constante. En règle générale, une diminution de l'intensité après un froid est appliquée et une augmentation à partir d'un coussin chauffant chaud. Les patients se caractérisent par une posture couchée sur le côté, les genoux tirés. À la palpation de l'abdomen, on détermine une douleur prononcée dans l'épigastre, l'hypochondre gauche, et Pasternatsky est un symptôme positif (tapotement sur le dos, habituellement utilisé pour le diagnostic de pyélonéphrite).

Les désordres dyspeptiques avec douleur sourde arrivent en tête. Ils peuvent constituer les premiers signes (initiaux) de lésions du pancréas, après avoir bu une collation avec des plats à base de viande et des salades épicées chaque fois qu’il ya diarrhée, vomissements.

Les symptômes sont d'abord pris pour l'empoisonnement. Mais notez qu'aucun de ceux qui ont pris part à la fête n'a été blessé. Avec des manifestations répétées, la raison devient plus claire. Le processus chronique dans le pancréas entraîne une diarrhée persistante, une perte de poids et un manque d'appétit.

Le patient ressent du dégoût pour la nourriture, sent. Les matières fécales atteintes de diarrhée contiennent une quantité importante de graisse non transformée. Par conséquent, elles ont un aspect mousseux caractéristique avec une nuance brillante. En raison de l'indigestion, le patient s'inquiète des brûlures d'estomac et des ballonnements. La défaite de la fonction endocrinienne du pancréas est suspectée lorsque le patient se plaint d'une faim constante, d'une forte envie de boire, de démangeaisons cutanées.

Méthodes de diagnostic

Après avoir clarifié les manifestations cliniques et l'examen, le médecin conseille d'être examiné afin de déterminer la nature du processus pathologique de la glande. Cela nécessitera les résultats:

  • test sanguin total, enzymes (lipase, amylase, protéase), glucose, fractions de protéines, tests hépatiques;
  • analyse d'urine pour la bilirubine, la diastase, le sucre;
  • analyse des matières fécales, montrant l'excès de graisse et les protéines non digérées;
  • intubation duodénale avec détection d'une concentration élevée d'enzymes dans le duodénum;
  • échographie.

Pour déterminer la perméabilité du canal biliaire, dépensez la cholécystographie.

Pourquoi des troubles fonctionnels surviennent-ils?

Les signes fonctionnels sont des signes temporaires d’une violation de la sécrétion dans le pancréas, qui se produisent:

  • lors d'exacerbations de maladies chroniques de l'estomac, du foie, des intestins, des voies biliaires;
  • pathologie endocrinienne - diabète, altérations de la glande thyroïde, des glandes surrénales, de l'hypophyse.

Une production insuffisante d'enzymes pancréatiques (l'amylase - décompose l'amidon en glucose, la lipase - décompose les graisses en glycérine et les acides gras, les protéases - divisent les protéines en composés moléculaires) provoque des difficultés temporaires de digestion. Avec l'action prolongée du facteur lésionnel, la déficience fonctionnelle devient une maladie de la glande.

Principales maladies

Les maladies inflammatoires du pancréas varient en durée et en sévérité des symptômes (aigus et chroniques), ainsi que la forme morphologique du processus chronique (obstructif, calcifié, fibreux).

Il existe une division par base étiologique:

  • primaire - inclure alcoolique, alimentaire, ischémique, médicamenteux, idiopathique;
  • secondaire - parasitaire, viral, avec des maladies du foie et des voies biliaires, formes héréditaires.

En outre, les formes d'insuffisance de sécrétion identifiée, les complications. La pancréatite aiguë est causée par «l'auto-digestion» du tissu glandulaire par ses enzymes. La symptomatologie est très prononcée. Les patients, en règle générale, sont admis au service de chirurgie de l'hôpital avec le diagnostic "d'abdomen aigu" et nécessitent une surveillance constante et des soins intensifs.

L'état général du patient souffre beaucoup. Dans la nécrose pancréatique, la libération d'enzymes dans le sang est accompagnée d'un choc toxique accompagné d'une chute brutale de la pression artérielle, un pouls souvent faible. Les soins d'urgence retardés sont fatals.

L'inflammation chronique est prolongée. La pancréatite alterne exacerbations et rémissions. Progressivement, une partie du parenchyme est remplacée par du tissu cicatriciel. Les signes sont intensément exprimés lors des exacerbations: en période de rémission, douleur sourde, diarrhée, nausée sont possibles. Plus souvent accompagné de symptômes de diabète.

Troubles circulatoires

Les modifications vasculaires dues à l'athérosclérose, la thrombose causent des lésions du pancréas dans l'hypertension, l'insuffisance cardiaque, l'endocardite, l'augmentation de la pression dans le système de la veine porte associée à la cirrhose du foie.

La réduction du flux sanguin conduit à une ischémie suivie d'une nécrose des zones. La thrombophlébite favorise l'inflammation des organes. Cliniquement, les manifestations ne diffèrent pas de la pancréatite.

Pancréatite calcique

Les pierres se forment avec les phénomènes de stagnation dans les conduits du pancréas. Leurs tailles peuvent atteindre plusieurs centimètres. Le plus souvent, ils sont formés à partir de sels de phosphates et de carbonates. Les symptômes congestifs sont eux-mêmes causés par une pancréatite chronique.

La maladie est plus fréquente chez les hommes. La pathologie congénitale du métabolisme des minéraux ou, par exemple, une tumeur parathyroïdienne est importante. Le processus de calcification du parenchyme accompagne la nécrose des tissus dans la pancréatite aiguë. Douleur manifeste paroxystique. Souvent compliqué par le diabète. Le traitement est seulement opératoire.

Changements kystiques

Les kystes dans le pancréas se présentent comme une anomalie congénitale, puis ils sont déjà détectés dans l'enfance, il y a des conséquences acquises de blessures, de maladies parasitaires, d'inflammations. Peut être unique ou multiple. Ce sont des formations saccates au contenu liquide.

Les signes d’un problème du pancréas dans les kystes sont, en plus des douleurs abdominales persistantes, la suppuration et les saignements. Risque élevé de transition vers le cancer. Par conséquent, une grande importance est attachée au diagnostic opportun et au traitement chirurgical.

Maladies professionnelles

On observe une intoxication pancréatique chez les travailleurs de l’industrie du raffinage du pétrole, où il ya contact avec de fortes concentrations de styrène et de divinyle. Il y a assez rarement en même temps une cholécystite.

Le syndrome douloureux est modéré, une personne se plaint de nausées, de diarrhées fréquentes, de ballonnements. Avec un diagnostic opportun, la cessation du contact avec le risque professionnel et le traitement, le pronostic de récupération est favorable.

Tumeur

Les tumeurs bénignes de la glande incluent: adénome, fibrome, lipome, hémangiome, neurome, myome. Ils sont formés à partir de cellules matures. Les petites tailles ne provoquent pas de manifestations. Si la tumeur produit de la gastrine, le patient augmente l'acidité et développe un ulcère à l'estomac. Les grandes tailles contribuent à la compression des vaisseaux et des conduits. Pour éviter les conséquences, ils doivent être supprimés.

Les tumeurs cancéreuses sont caractérisées par un écoulement persistant, une douleur intense, une perte de poids, une compression des voies biliaires, une couleur jaune de la peau et des muqueuses, ainsi que des démangeaisons. La guérison n'est possible que dans les premiers stades. Avec une détection tardive, le pronostic est mauvais. Le cancer avec localisation dans le pancréas occupe la quatrième place en termes de mortalité par tumeurs malignes.

Inflammation spécifique dans la tuberculose et la syphilis

Les médecins soupçonnent le développement d'un processus spécifique si un patient développe des signes de pancréatite dans le contexte d'une tuberculose pulmonaire prolongée ou d'une syphilis chronique. Le patient est épuisé à cause de diarrhées fréquentes et d'une violation de l'assimilation des aliments. La probabilité de récupération est déterminée par l'intensité du processus principal.

Infection parasitaire

Les lésions parasitaires du pancréas sont rares. Les ascarides sont capables de pénétrer dans les conduits pour obstruer le parcours principal. De même, la pathogénie des dommages à la chaîne des nains et aux trématodes se développe. L'inflammation se développe dans les tissus. Echinococcus contribue au tableau de la pancréatite ou de la tumeur. Le patient a besoin de médicaments spécifiques.

Traitement du pancréas

Dans le traitement des maladies du pancréas, il est important de respecter les principales tactiques:

  • procéder à un examen approfondi pour exclure une tumeur maligne;
  • il est strictement interdit au patient de fumer et de prendre de l'alcool;
  • en cas de syndrome douloureux grave, la faim est prescrite pendant 1 à 3 jours; il est uniquement permis de boire de l'eau, le bouillon des hanches, un régime supplémentaire est convenu avec le médecin;
  • pour soulager la douleur, on utilise des antispasmodiques, pour les tumeurs - analgésiques narcotiques;
  • il est nécessaire de créer des conditions de "repos fonctionnel" du pancréas, à cette fin, des bloqueurs H sont utilisés2-récepteurs à l'histamine (ranitidine, Kvamatel), M-holinoblokatory (Gastrotsepin), bloqueur de la sécrétion d'octréotide, qui soulagent le sphincter du spasme d'Oddi;
  • des antibiotiques (aminopénicillines, macrolides, céphalosporines, aminoglycosides, métronidazole) sont prescrits pour éliminer l’inflammation;
  • Des préparations contenant des protéases sont prescrites pour ralentir la production d'enzymes en excès à l'origine d'une pression élevée dans les conduits.
  • le patient dans un état grave doit éliminer l'intoxication en injectant des solutions;
  • en cas de choc toxique, une thérapie antichoc est effectuée;
  • en cas de kyste, de tumeur, de calculs, d'invasion parasitaire, la question de l'opportunité d'un traitement chirurgical doit être rapidement résolue;
  • traitement symptomatique se connecte après l'élimination des symptômes aigus.

Les patients atteints de maladies du pancréas doivent suivre un régime alimentaire. Maintenir un état fonctionnel de prendre des préparations enzymatiques, des herbes. Les symptômes persistants ou intenses nécessitent des soins médicaux. De la rapidité du diagnostic dépend de l'élimination réussie de la maladie.

Maladies du pancréas

Informations générales

Le pancréas est situé profondément dans la cavité abdominale, au sommet. Cette glande est d’une importance primordiale dans le processus de la vie humaine. Il produit des enzymes qui participent directement au processus de digestion des protéines, des glucides et des graisses.

La structure du pancréas

D'abord, ces enzymes pénètrent dans le canal pancréatique commun, puis dans le duodénum. Il y a leur impact sur la nourriture. De plus, c'est dans le pancréas qu'il y a des cellules particulières qui produisent l'insuline, une hormone vitale. Les hormones du pancréas, entrant dans le sang, régulent le métabolisme du sucre dans l'organisme. Si le pancréas ne produit pas assez d'insuline, le résultat d'un tel échec devient une maladie du diabète sucré.

Symptômes de maladies du pancréas

Les symptômes de la maladie pancréatique associée à divers maux sont relativement similaires. Tout d'abord, dans les cas de dysfonctionnements du pancréas, des douleurs et des troubles dyspeptiques se manifestent chez l'homme. Douleur dans l'abdomen, dans la région épigastrique. En outre, la douleur peut être administrée dans l'hypochondre gauche, dans le dos ou dans l'omoplate gauche, pour prendre un zona. Parfois, la douleur est permanente, dans d’autres cas, elle se manifeste par des convulsions. Après qu'une personne transmette, consomme beaucoup d'aliments gras, épicés ou frits, de boissons alcoolisées, la douleur augmente considérablement.

La douleur diminue après l'application du froid, dans le même temps, la chaleur ne fait qu'augmenter la douleur. Vous pouvez également soulager la douleur en prenant une certaine posture: pour ce faire, vous devez vous asseoir et vous pencher en avant, vous pouvez également vous allonger sur le côté et tirer vos genoux contre votre poitrine.

Au cours de la palpation de l'abdomen, une douleur peut survenir dans l'hypochondre gauche. En tant que symptômes dyspeptiques des maladies du pancréas, les vomissements et les nausées se manifestent le plus souvent. La diarrhée est également possible.

Si les fonctions du pancréas sont altérées, la personne peut sensiblement réduire son appétit, ce qui entraîne une perte de poids. Des données plus détaillées sur les maladies donnent les résultats des ultrasons, de la tomodensitométrie et de nombreuses études par rayons X.

Inflammation du pancréas

Pancréatite aiguë

L'inflammation soudaine du pancréas chez l'homme est appelée pancréatite aiguë. L'abus d'alcool, les maladies duodénales et de la vésicule biliaire sont les principales causes de cette maladie. En liaison avec ces raisons, le processus de sécrétion dans les canaux pancréatiques est perturbé. En conséquence, la pression augmente dans les conduits. Les enzymes pancréatiques, très actives, sont absorbées par le tissu pancréatique. Ainsi, un processus particulier "d'auto-digestion" des cellules se produit. Très rapidement développer une inflammation sévère du pancréas.

Dans la pancréatite aiguë, des modifications diffuses du pancréas se produisent souvent. Des hémorragies et des œdèmes surviennent dans les tissus jusqu'à l'apparition d'une nécrose du pancréas. La maladie débute presque toujours de manière aiguë, son principal trait distinctif étant la douleur dans les deux hypochondries, sous la cuillère, parfois la douleur est annulée.

Les manifestations de la douleur sont très fortes et il est difficile de supprimer de telles attaques. En outre, les convulsions sont accompagnées de vomissements fréquents et de nausées constantes. L'état général du corps est également très mauvais: la pression artérielle est basse, le pouls est augmenté. Dans ce cas, urgence urgente. En règle générale, le patient est hospitalisé.

Pancréatite chronique

Parfois, la forme aiguë de la maladie devient une pancréatite chronique.

Dans l'inflammation chronique du pancréas, la maladie évolue lentement. Les premiers stades de la maladie peuvent être exprimés par un œdème et une hémorragie. En outre, à mesure que la maladie se développe, le tissu glandulaire diminue en volume et son tissu conjonctif le remplace. Les causes de la pancréatite chronique sont l’abus d’alcool, la présence de cholélithiase, l’ulcère peptique et d’autres affections du duodénum. Une pancréatite chronique peut également se développer chez les patients atteints d'athérosclérose en raison de troubles circulatoires dans le pancréas.

L'emplacement du pancréas dans le corps

Au début de la maladie, une personne présente de temps à autre des périodes d'exacerbation; son symptôme principal est une douleur intense, comme dans la pancréatite aiguë. Les médicaments ne soulagent pas toujours la douleur. Au cours de l'évolution de la maladie, le volume du tissu glandulaire diminue et des signes apparaissent, entraînant une diminution du nombre d'enzymes pancréatiques. La nourriture est mal digérée, le patient gronde constamment dans son estomac, son appétit diminue, la diarrhée et la constipation sont possibles. Il est également possible de réduire la production d'hormones pancréatiques, de sorte que le taux de sucre dans le sang peut augmenter de manière significative.

Le diagnostic de la pancréatite chronique est assez difficile, car la plupart des signes de la maladie ressemblent aux symptômes de nombreuses maladies gastro-intestinales. Les données les plus précises sur la maladie du pancréas peuvent être obtenues dans le processus de recherche par ultrasons, tomodensitométrie et rayons X des conduits pancréatiques.

Lors du traitement d'une pancréatite chronique, il est important de faire preuve de suffisamment de patience, de suivre un régime et de suivre toutes les recommandations des spécialistes.

Traitement de l'inflammation du pancréas

Lors du traitement du pancréas, il est nécessaire parallèlement de mener un traitement approprié pour les maladies pouvant causer une inflammation chronique du pancréas. Il est très important d'abandonner complètement la consommation d'alcool. S'il y a des calculs dans la vésicule biliaire du patient, ils doivent être retirés.

Lors de l’exacerbation de la maladie ou dans sa forme aiguë, le médecin prescrit généralement des médicaments réduisant la sécrétion de suc gastrique, ainsi que des produits de type enzymatique ne contenant pas de composants de la bile. Il est recommandé de ne pas manger du tout au cours des premiers jours de traitement du pancréas. Dans le même temps a permis l'utilisation d'eau minérale alcaline non gazeuse, thé faible.

Si la maladie est passée à un stade chronique ultérieur, l'enzyme doit être pris pendant une période plus longue. Les médicaments doivent être changés périodiquement, et si l'état du patient s'améliore, vous pouvez faire une pause pendant un certain temps lors du traitement du pancréas.

Tumeurs Pancréatiques

Une tumeur pancréatique peut être de deux types: le cancer du pancréas, qui survient aujourd'hui relativement fréquemment, et les tumeurs hormono-actives, se développant à partir de cellules spéciales. Ces tumeurs en grande quantité sécrètent des hormones du pancréas.

Le cancer du pancréas peut manifester une variété de symptômes. Les symptômes de la maladie peuvent être différents, en fonction de l'endroit exact où se trouve la tumeur, à l'endroit de la glande. Donc, s'il y a un cancer de la tête de l'organe, alors la personne développe une jaunisse en raison du fait que le canal biliaire commun est comprimé. Si le cancer se manifeste dans le corps ou la queue de la glande, le patient évolue rapidement vers un diabète.

Le plus souvent, les symptômes du cancer du pancréas sont identiques à ceux du développement progressif de la pancréatite chronique. De plus, cette maladie maligne se produit souvent à la suite d'une inflammation prolongée du pancréas. Dans le même temps, une personne ressent une très forte douleur, perd beaucoup de poids, son appétit diminue. Aujourd'hui, grâce à une étude par ultrasons, une tumeur pancréatique est détectée au tout début.

Les tumeurs hormonalement actives sont à la fois bénignes et malignes. Les symptômes initiaux de telles maladies sont des signes de troubles métaboliques, dans lesquels une trop grande quantité d'une certaine hormone apparaît dans le sang. Il s'agit d'une augmentation du contenu de l'hormone dans le sang et est l'une des méthodes de diagnostic des tumeurs de ce type. En outre, une tumeur similaire peut être reconnue dans le processus de tomodensitométrie et d'examen par ultrasons. Dans ce cas, un traitement chirurgical possible, ainsi que le recours à la chimiothérapie.

Kyste pancréatique

Un kyste pancréatique est une capsule limitée dans laquelle le liquide s'accumule sous la forme de cavités. Le kyste peut être situé directement dans la glande et dans les tissus qui l'entourent. Cette maladie avec la même fréquence se produit chez les hommes et les femmes à différents âges. Il est admis de distinguer deux types de kystes: congénital et acquis. À leur tour, les kystes acquis sécrètent les éléments suivants: rétention, dégénérescence, prolifération, parasite.

De plus, le patient est parfois diagnostiqué avec un faux kyste. Cette formation se manifeste par le développement d'une pancréatite aiguë ou d'une nécrose pancréatique, qui s'est formée à la suite de blessures. En règle générale, dans la cavité d'un faux kyste, il y a un tissu fluide et nécrotique. Le faux kyste du pancréas peut être situé dans n'importe quelle partie de celui-ci et atteindre une grande taille: il contient parfois environ 1 à 2 litres de contenu.

Si le kyste pancréatique est petit, le patient peut ne présenter aucun symptôme. Des signes évidents de la maladie apparaissent lorsque le kyste atteint une taille particulièrement grande et serre ou déplace les organes situés à proximité. S'il y a un gros kyste dans le corps, une personne peut ressentir une douleur au sommet de l'abdomen, une perte de poids, des sauts périodiques de la température corporelle, des symptômes dyspeptiques. La douleur peut être permanente et paroxystique. Dans ce cas, le traitement d'un kyste est effectué chirurgicalement et le choix de la méthode dépend de la taille et de l'emplacement de la formation dans le pancréas.

Pierres pancréatiques

Les pierres dans le pancréas se forment relativement rarement. L'apparition de calculs dans les canaux de la glande ou la déposition diffuse de sels dans le parenchyme de la glande peuvent se manifester sous la forme d'une maladie indépendante ou d'une maladie antérieure du pancréas. Si nous considérons la composition chimique des calculs dans le pancréas, ils sont le plus souvent formés de carbonates de calcium et de phosphore. Les pierres de sels de magnésium, de silicium et d'aluminium sont moins fréquentes. Ils peuvent avoir différentes tailles, être multiples et se produire un à la fois. Les pierres se trouvent le plus souvent dans la tête de la glande, moins souvent dans les autres parties.

Jusqu'à présent, les causes de l'apparition de calculs ne sont pas claires, mais il est supposé que les calculs sont dus à une violation du métabolisme calcium-phosphore dans le corps. Prédisposer à l'apparition de calculs dans le pancréas, la stagnation du suc pancréatique dans le pancréas et l'inflammation, qui sont causés par une infection secondaire.

Pas toujours exprimé les symptômes de cette maladie. Souvent, les calculs sont détectés aléatoirement par des calculs radiologiques. En cas de symptômes sévères, le patient ressent une douleur intense et constante au sommet de son abdomen, qui s’étend dans le dos. Il arrive que la douleur se transforme périodiquement en forme paroxystique. La douleur devient plus prononcée plusieurs heures après un repas.

Si la maladie progresse, le patient alterne constipation et diarrhée, perte d'appétit. En cas de migration de calculs dans le canal biliaire principal à partir du canal pancréatique principal, le patient peut présenter un ictère mécanique.

Pour le diagnostic, le médecin est guidé par les résultats d'une enquête et d'un examen du patient, ainsi que par des données d'études par rayons X. La méthode de traitement est choisie en fonction de la gravité de l'état du patient, des complications éventuelles. Si la maladie est bénigne, il suffira d'un régime thérapeutique, d'un traitement symptomatique et d'un traitement substitutif. Si la maladie est grave, des attaques fréquentes sont enregistrées, puis dans ce cas, un traitement chirurgical est prescrit.

Régime alimentaire pour les maladies du pancréas

Lors du traitement du pancréas, il est très important de respecter strictement un régime alimentaire spécial pour le pancréas. Il existe un ensemble de produits recommandés pour les personnes atteintes de maladies du pancréas. Le pain blanc et le pain noir d’hier devraient être inclus dans le menu.

Un régime pour le pancréas implique l'inclusion régulière dans le régime de premiers plats - soupes aux légumes et au lait, bortsch, soupe aux choux. Sur la seconde, si un tel régime est observé, vous pouvez utiliser un rideau maigre, du bœuf, de la viande de lapin, du poisson bouilli ou sous la forme de boulettes de viande cuites à la vapeur, boulettes de viande, ragoûts. Légumes autorisés dans toutes les formes, à l'exception des frits. Le régime alimentaire du pancréas comprend une consommation régulière de céréales, de pâtes, de produits laitiers et de plats. Il faut s'abstenir de matières grasses, le beurre en petites quantités et l'huile végétale est autorisée. Il est également permis de consommer un œuf par jour. Comme boisson, compote appropriée, gelée, thé faible.

Dans le régime, il est interdit de manger des plats trop chauds et froids, des viandes fumées, du poisson, des bouillons de viande, du poisson gras, de la viande, des épices, du chocolat, des glaces, des pommes aigres, des champignons et de l'alcool. Il est important de considérer que les plats doivent être cuits à la vapeur ou bouillis, vous ne pouvez pas leur ajouter d'épices.

Prévention des maladies du pancréas

Les méthodes de prévention des maladies du pancréas doivent tout d'abord respecter certaines règles importantes. Il faut toujours se rappeler que l’alcool, le tabagisme, les repas irréguliers et les aliments trop gras affectent le fonctionnement de la glande plus négativement. Tout cela devrait être évité autant que possible. Une bonne méthode prophylactique consiste à utiliser périodiquement des tisanes à base de myrtilles, orties, airelles, pissenlits, églantines. Au moindre problème avec le pancréas, vous devriez abandonner les aliments épicés et frits, les aliments trop gras, éviter les collations «à emporter» et l’abus d’alcool.

Il est nécessaire de diversifier le régime alimentaire et de le rendre plus sain. Idéalement, vous devriez manger des aliments en quantités fractionnées, quatre ou cinq fois par jour, et les intervalles entre les repas doivent être approximativement égaux. Pas moins important est la modération dans la nourriture.

Si une personne a d'autres maladies du tractus gastro-intestinal, vous devriez régulièrement faire des recherches et consulter un médecin.