Maladies du côlon

Le côlon est particulièrement impliqué dans le processus de digestion. Les maladies du gros intestin peuvent entraîner une perturbation de l'ensemble du processus digestif. Des maladies telles que les ulcères, la néoplasie, la hernie du côlon et d’autres maladies peuvent entraîner une déficience fonctionnelle dans tout le corps et, dans les cas graves, entraîner la mort. Même la dysbiose la plus répandue chez les enfants et les adultes provoque de nombreux troubles et symptômes désagréables. Pour chaque maladie nécessite un traitement spécial et de prévention.

Le gros intestin est un acteur important dans le processus de digestion humaine, dont les maladies entraînent des difficultés considérables.

Symptômes communs typiques

Les maladies du côlon sont divisées en plusieurs espèces, chacune ayant ses propres symptômes. Néanmoins, les médecins distinguent 3 caractéristiques principales caractéristiques de divers degrés de pathologie du gros intestin. Si vous portez attention aux principaux signes de la maladie du côlon, vous éviterez les complications graves. Les principaux symptômes de la maladie sont présentés dans le tableau:

Maladies possibles du gros intestin

La maladie de Crohn

La maladie est assez rare et se caractérise par une inflammation qui provoque une défaite totale du tube digestif. Dans la maladie de Crohn, elle affecte non seulement le côlon mais également l'intestin grêle et d'autres organes du tube digestif. Il existe de tels symptômes de la maladie:

  1. Le problème de la perméabilité intestinale, il y a parfois une absence complète d'excrétion de fèces.
  2. L'état de fièvre provoqué par un processus purulent dans le côlon.
  3. Absorption altérée des parois intestinales des nutriments, ce qui conduit à l'épuisement du corps. Le patient est perturbé par le processus métabolique, il y a des problèmes de cœur et de vaisseaux sanguins, dans lesquels se trouve une dystonie de type hypotonique.
  4. La vue est altérée, des ulcères apparaissent sur la peau et la bouche, les grosses articulations sont touchées.

L'inflammation

La maladie, qui entraîne une inflammation de la membrane muqueuse de l'organe, s'appelle la colite ulcéreuse. La maladie est chronique. Si vous ne détectez pas la colite à temps, une complication dangereuse survient: dilatation du côlon. Aucune cause significative du processus pathologique n'a été identifiée. Les médecins pensent que la colite ulcéreuse est associée à des facteurs génétiques. La maladie se manifeste par de tels signes:

  • diarrhée fréquente;
  • douleur abdominale gauche;
  • violation de la motilité intestinale;
  • saignement de l'anus;
  • perte de poids;
  • fatigue

Tumeurs au colon

Souvent, une augmentation du côlon est associée à une tumeur dans l'organe interne. Étant donné la nature, les tumeurs sont divisées en malignes et bénignes. Récemment, une tumeur du côlon est souvent diagnostiquée. La maladie est l'un des premiers endroits sur la liste des anomalies oncologiques. Pendant longtemps, un trouble du gros intestin peut ne pas se manifester chez une personne. Par conséquent, la maladie est détectée tardivement lorsqu'il est extrêmement difficile d'aider le patient. La candidose du côlon et d'autres anomalies secondaires de l'organe interne s'ajoutent souvent à la maladie oncologique.

Une tumeur maligne peut survenir du côté droit ou gauche du gros intestin. Étant donné l'emplacement de la tumeur, une personne présente différents symptômes:

  • La manifestation rapide de la maladie et la progression active;
  • des voyages douloureux aux toilettes;
  • douleur abdominale;
  • développement de l'obstruction intestinale;
  • hyperémie accrue;
  • atrophie progressive de l'organe.
  • L'évolution latente de l'oncologie pendant longtemps;
  • augmentation de la diarrhée, qui élimine tous les liquides du corps;
  • faiblesse générale;
  • perte de poids;
  • fièvre.

Peu de ces symptômes sont caractéristiques d'autres maladies du gros intestin et ne parlent pas toujours d'oncologie. Vous devez donc contacter une institution médicale dès que possible et vous soumettre à une série d'examens.

Anomalies de la structure

Les principales anomalies de la structure de l'organe interne sont:

Megacolon est diagnostiqué dans les cas où le gros intestin est élargi. L'organe interne peut être élargi sur toute la longueur ou seulement une petite partie de celle-ci. Lorsqu'une personne s'écarte, l'abdomen est souvent enflé et la douleur survient. Innervation du gros intestin d'une forme congénitale ou acquise, due à de tels facteurs:

  • anomalies fœtales;
  • effets toxiques;
  • blessure;
  • les néoplasmes.
Les pathologies de la structure du côlon sont congénitales ou se développent en raison de facteurs externes.

Lorsqu'un rétrécissement du segment du côlon se produit en raison d'une obstruction mécanique, une expansion se forme par le dessus. Dans les parois endommagées de l'organe, le tissu musculaire est remplacé par du tissu conjonctif, auquel cas le péristaltisme s'arrête. L’épaississement est détecté par examen aux rayons X. Dans le traitement du mégacôlon, la chirurgie est utilisée.

Dolikhosigmu interposition du côlon, qui se caractérise par l'allongement de sa partie (côlon sigmoïde). Certains patients ne ressentent aucun signe d'anomalie, alors que d'autres s'inquiètent constamment des flatulences et des violations chroniques du fauteuil. En raison du fait que l'intestin est plus long qu'il ne devrait l'être, les matières fécales sont plus difficiles à déplacer. Par conséquent, des processus stagnants se forment et des gaz s'accumulent. Se renseigner sur les anomalies de l'organe interne n'est possible qu'avec l'aide des rayons X. La chirurgie est utilisée pour le traitement des anomalies du côlon.

Diverticula

Un diverticule est diagnostiqué chez une personne lorsque la paroi du gros intestin est étirée et se gonfle dans l'espace abdominal. Pour que des déviations se produisent, il est nécessaire d’avoir une activité affaiblie des parois intestinales. Si le diverticule se présente sous une forme non compliquée, il est possible que la personne ne présente pas de symptômes caractéristiques. Dans la phase aiguë, les symptômes suivants apparaissent:

  • douleur dans la cavité abdominale;
  • la diarrhée, qui produit du mucus et du sang;
  • augmentation significative de la température.
Retour à la table des matières

Autres maladies chez les enfants et les adultes

Un enfant et un adulte ont souvent une dyskinésie ou une hypokinésie, qui est un trouble des fonctions du côlon. Cela se produit lors de situations stressantes ou de surmenage psychologique. Parfois, la déviation peut se produire avec une activité faible ou après avoir trop mangé. Les conséquences se présentent sous deux formes:

Chez les femmes après la grossesse, une atonie ou une hypotension du côlon peuvent se développer. Lorsque l'anomalie diminue la motilité des organes en raison d'une diminution de la pression. Dans ce cas, il y a un prolapsus des organes pelviens. La déviation n’est particulière que chez les femmes qui ont eu plusieurs grossesses ou qui ont eu beaucoup de travail.

Traitement: principes généraux

Avant de prescrire un traitement du gros intestin, le médecin doit connaître le tableau clinique de la maladie existante. S'il y a des anomalies dans le côlon, le patient devrait consulter un gastroentérologue ou un proctologue. Pour clarifier le diagnostic est attribué un diagnostic complet, y compris les procédures suivantes:

  • histologie du côlon;
  • l'irrigoscopie;
  • rectoromanoscopie;
  • coloscopie.

Souvent, vous aurez peut-être besoin d'examens supplémentaires, étant donné la nature et le stade d'une maladie donnée.

Le traitement de certaines maladies peut être effectué à la maison. Parfois, éliminer les symptômes désagréables possibles remèdes populaires. Si le rejet de selles est souvent difficile, il est recommandé de prendre un laxatif, que le médecin vous prescrira après l'examen. La colite ulcéreuse fournit un traitement hormonal et fondamental. Lorsque la maladie est réalisée l'amélioration du gros intestin avec un régime alimentaire spécial. Si la déviation est dans une phase sévère, alors le traitement inclut les médicaments stéroïdes surrénaliens. Dans la maladie de Crohn, un traitement médicamenteux principalement actif est utilisé, qui comprend la prise des hormones Prednisolone et Sulfasalazine. Si la maladie est dans la phase aiguë, il est nécessaire de traiter le patient avec des antibiotiques. Dans les formations tumorales, les méthodes de traitement chirurgicales et le recours à la chimiothérapie sont indiqués.

Proctologie: signes, symptômes, types de maladies, traitement

La dernière partie de l'intestin, qui est responsable de l'absorption d'eau et de la formation de matières fécales, s'appelle le côlon. Ce corps n'a pas beaucoup d'activité physiologique, mais malgré cela, il est sujet à un grand nombre de maladies. Les maladies du côlon peuvent être associées à l'apparition de tumeurs, à une altération de la capacité d'absorption, à des problèmes digestifs, à la survenue d'une inflammation, ainsi qu'à une violation de la motilité.

Signes de troubles du côlon

Pour presque toutes les pathologies du côlon, les groupes de signes suivants sont pertinents:

  • des problèmes avec la chaise;
  • sensation douloureuse;
  • ballonnements, grondements dans l'estomac.

Pratiquement tout problème du gros intestin se manifeste par des selles anormales. La constipation est le plus commun dans les symptômes. La diarrhée est généralement caractérisée par une exacerbation de la maladie du gros intestin. Il peut également y avoir une instabilité des selles lorsque la constipation et la diarrhée se succèdent. Avec les exacerbations de maladies, les selles peuvent devenir nettement plus fréquentes, caractérisées par une faible quantité de matières fécales. Il peut avoir du mucus et parfois du sang.

En règle générale, les douleurs sont localisées sur le côté, près de l'anus. Apparaissent rarement au-dessus du nombril et dans la région épigastrique. Les douleurs sont principalement douloureuses, cambrées et mates. Rarement, la douleur peut être à l'étroit. Le soulagement de la douleur aide les ravages de l’intestin et les gaz résiduels qui s’y accumulent.

L'enflure des intestins et le grondement se manifestent principalement après le dîner, augmentent en fin de journée et diminuent de nuit.

Les symptômes de la maladie du côlon peuvent également inclure une hémorragie de l'anus, du pus ou du mucus dans les selles, la visualisation de sang dans les selles, un besoin impérieux systématique de déféquer, une incontinence fécale et une libération de gaz.

Les maladies inflammatoires du côlon peuvent provoquer l'épuisement, la faiblesse et un dysfonctionnement sexuel. Cela est dû au fait que les processus inflammatoires peuvent perturber le métabolisme dans le corps. Chez les enfants, cette manifestation de la maladie peut même retarder la croissance et le développement.

Les signes de maladie du côlon ne se manifestent pas par une perte de poids, une hypovitaminose. Les troubles psychologiques et l'intoxication résultant d'une constipation prolongée peuvent entraîner une augmentation de l'irritabilité, une détérioration du sommeil, une anxiété accrue et un état de dépression.

Types de maladies du côlon

Les principales pathologies du côlon s'appellent:

La colite

La colite est une inflammation de la muqueuse du côlon. Cette maladie est caractéristique principalement chez les hommes de 40 à 60 ans et chez les femmes de 20 à 60 ans. Les médecins estiment que la colite chronique est un problème pour la moitié des patients atteints de troubles du système digestif.

Les causes d'occurrence sont la dysbactériose, les infections ascendantes (développées à partir de l'anus), une diminution de l'immunité, ainsi qu'un manque de fibres, ingérées avec les aliments.

L'étiologie de la colite est différente. Il existe de tels types de colites dues à:

  • ischémique Ces maladies du rectum et du côlon d'une personne sont associées à des lésions du système d'approvisionnement en sang de l'organe. Ils se développent en raison de la défaite des branches de l'aorte abdominale;
  • infectieuse - une maladie causée par une variété de microflore nocive;
  • toxique. Les principales causes de la maladie du côlon humain sont les intoxications par des poisons, les préparations médicales;
  • radiation - une pathologie qui se développe sur le fond de la maladie de radiation.

La colite se caractérise par des signes généraux de maladie du côlon: envie systématique d'aller à la selle, grondements, ballonnements, diarrhée (éventuellement avec du mucus), douleur aiguë à l'abdomen.

La colite nécessite un traitement complexe, qui élimine la cause et les conséquences de la maladie. Tout type de colite indique la nécessité d'un régime alimentaire spécial, de médicaments absorbants, de médicaments, de la normalisation des selles ou de l'élimination de la diarrhée. Des médicaments qui augmentent la capacité du corps à restaurer les tissus et la microflore sont également prescrits. Si nécessaire, peuvent être utilisés des médicaments qui éliminent les toxines, les vitamines, les immunomodulateurs.

Tumeurs du côlon

Le cancer du côlon (cancer du calorectal) est le principal parmi toutes les tumeurs malignes du corps humain en termes de fréquence. Groupe à risque - personnes âgées de 40 à 50 ans. On pense que la cause principale des tumeurs est la nourriture, dans laquelle il y a beaucoup de produits raffinés, de graisses animales et une petite quantité de substances de ballast. La difficulté de diagnostic due à la faible manifestation des symptômes conduit à l'identification des tumeurs aux derniers stades, et donc à un pourcentage élevé de décès.

La maladie de Crohn

L'inflammation granulomateuse chronique de l'intestin affecte toutes les couches du tube digestif, caractérisée par une inflammation, la formation d'ulcères et de cicatrices sur la paroi intestinale. Les causes de la maladie de Crohn sont des facteurs héréditaires, infectieux et immunologiques.

Le traitement peut être un médicament ou une chirurgie. Parmi les médicaments émettent des hormones, salicylates, glucocorticoïdes, immunosuppresseurs, antagonistes du facteur de nécrose tumorale. En outre, des médicaments antibactériens, des probiotiques, des vitamines du groupe D, de l’oxygénothérapie peuvent être utilisés.

Sur les maladies du rectum - ouvertement et sans fausse honte - lisez ici. Sur les manifestations et les méthodes de traitement de la gastrite aiguë, lisez ici.

Diverticulose

Cette maladie se caractérise par l'apparition de petites protubérances sur la paroi du côlon. Le groupe à risque pour la maladie s'appelle les personnes âgées. Comme dans la plupart des maladies intestinales, la cause principale est une petite quantité de nourriture végétale dans le régime alimentaire humain, ce qui conduit à la constipation. Parmi les autres causes signalées: surpoids, augmentation de la flatulence, infections et prise indiscriminée de médicaments laxatifs.

Le plus souvent, la maladie ne se manifeste pas et se déroule sans aucun symptôme. Cependant, des symptômes peuvent apparaître qui coïncident avec les symptômes généraux de la maladie du côlon.

Le traitement de la maladie vise à normaliser les selles, ce qui permettra d'éliminer l'apparition de nouvelles protrusions dans l'intestin. La nourriture est enrichie de composants végétaux et de fibres. Les antispasmodiques réduisent la douleur abdominale. Si nécessaire, des antibiotiques sont prescrits.

Dolichosigmoïde et mégacôlon

Dolichosigma et Megacolon représentent l'élongation ou l'expansion de sections individuelles ou de l'intestin entier.

Megacolon se manifeste par une constipation, une accumulation de gaz et des douleurs dans la cavité abdominale. Reconnu aussi par rayons X.

Il est très important aux premières manifestations caractéristiques des maladies du côlon de consulter un spécialiste. Le médecin peut rapidement établir les symptômes et le traitement des maladies du côlon, ce qui exclura la possibilité de complications potentielles, la transformation de la maladie en une forme chronique.

Le cancer du colon est particulièrement dangereux en raison de la faible probabilité de diagnostic. Cela peut entraîner des symptômes mal reconnus et le traitement de la maladie du côlon, ainsi que d'autres facteurs. Une tumeur diagnostiquée à temps peut être un gage de préservation de la vie et de la santé du patient.

Maladies du côlon: des symptômes qui attirent votre attention

Les maladies du côlon peuvent être identifiées par trois signes: distension abdominale, selles anormales, sensations douloureuses. Les patients atteints de maladies du gros intestin se plaignent de ballonnements, ce qui ne leur procure pas la paix l'après-midi.

Ils notent que la douleur ne disparaît qu'au début de la nuit. Si nous parlons de violations de la chaise, c'est un symptôme indispensable de la pathologie du côlon.

Certains souffrent de constipation, d'autres de diarrhée. La constipation est plus courante, mais si la diarrhée commence, elle se caractérise par une fréquence élevée de selles, une petite quantité de matières fécales contenant du mucus et du sang.

La nature de la douleur dans les pathologies du côlon

Réduction - signe de poids de la pathologie du côlon.

La douleur dans la pathologie du côlon a une sorte de localisation. Ils se font souvent sentir sur le côté de l'abdomen et près de l'anus.

Inconfort moins fréquemment observé dans le creux de l'estomac, ainsi qu'au-dessus du nombril.

Même en l'absence de douleur, la palpation de la zone dans la région iliaque à droite et à gauche sera douloureuse.

Ils deviennent plus intenses si une personne boit du lait, mange beaucoup de légumes ou de céréales grossières. Le personnage principal de la douleur est douloureux, accompagné d'un sentiment de distension.

Si l'intestin est libéré du gaz, les excréments et la douleur disparaissent. Cependant, immédiatement avant l'acte de défécation, la douleur peut devenir plus forte. Parfois, ils sont à l'étroit dans la nature.

Pour soulager la condition, il est recommandé d'utiliser un coussin chauffant, pour prendre des enzymes. La distinction entre la pathologie du côlon et les maladies de l’intestin grêle peut être due à l’absence de tels signes:

  1. réduction de poids;
  2. troubles métaboliques;
  3. hypovitaminose.

Cependant, des signes de malaise général sont également présents. Les patients se fatiguent rapidement, ressentent une faiblesse, de l'irritabilité, des larmoiements, leur sommeil est perturbé. En général, il existe des signes d'intoxication provoqués par une constipation fréquente.

Colite ulcéreuse

La colite ulcéreuse commence dans le rectum.

Parmi les maladies du côlon, la colite ulcéreuse est peut-être la seule pathologie conduisant à une perte de poids drastique.

Dans la colite ulcéreuse, une inflammation de la membrane muqueuse se développe. Le plus souvent, le rectum est touché, ici la maladie est à l'origine.

Et alors seulement, en l'absence d'un traitement adéquat, il se propage rapidement dans le gros intestin. La maladie est chronique, avec des exacerbations se produisent assez souvent.

Analysant les causes de la colite ulcéreuse, les chercheurs ont conclu que le facteur héréditaire était impliqué. Après tout, la maladie commence dans le cas d’un défaut génétique présent dans le système immunitaire.

La maladie se manifeste par l'apparition d'ulcérations, de surfaces d'érosion, de foyers d'hémorragies directement dans l'intestin. Peut être accompagné de la formation de polypes, d'autres néoplasmes.

Les signes locaux de colite comprennent des saignements. Dans ce cas, les patients détectent le sang dans les selles presque constamment. Même sans aggravation, du sang peut être présent. Un autre signe local important, déjà évoqué ci-dessus, est une violation de la présidence.

La constipation, comme la diarrhée, se fait nécessairement sentir. Et il n'y a pas de système. Certains souffrent de constipation, d'autres de diarrhée et d'autres de leur alternance.

Un autre signe local bien connu - douleur abdominale à gauche. Dans tout l'estomac, la douleur est rarement ressentie. Après une selle, la douleur disparaît pendant un moment. Parfois, la douleur augmente après avoir vidé les entrailles.

Dans la colite ulcéreuse, pas seulement les signes locaux. Les signes communs incluent la faiblesse, la fatigue, la perte de poids. Une attention particulière doit être accordée au sang dans les selles. C'est un symptôme dangereux. Pour s'assurer que la cause de l'apparition du sang est la colite ulcéreuse, il est nécessaire de détecter des modifications de la muqueuse.

Faites cela avec une coloscopie ou une radiographie. Après avoir clarifié le diagnostic, commencez le traitement. Il faut beaucoup de temps pour vaincre complètement la maladie, ce n’est qu’en suivant les conseils d’un médecin que l’on pourra se débarrasser d’une maladie aussi désagréable.

Sous la surveillance constante d'un médecin, prenez sulfasalazine / mésalazine. L'ordre de traitement, le régime est un spécialiste.

Si l'état n'est pas trop grave, alors, pendant une longue période, un seul des médicaments ci-dessus est pris. Cette thérapie donne un effet durable, vous permet de maintenir le corps du patient dans un état normal.

Habituellement, dans les cas difficiles, l'hormone du cortex surrénalien est introduite dans le traitement dès le début. Lorsque le patient cesse d’être critique, le patient peut être transféré à la sulfasalazine ou à la mésalazine. Étant donné que ces agents sont pris pendant une très longue période, le médecin doit s’appuyer sur la posologie appropriée en tenant compte de l’état du patient.

Ne pas oublier que le rôle le plus important dans le traitement est donné à l'alimentation. Dans cette situation, c'est assez spécifique: vous devriez abandonner les produits laitiers. La raison de cette recommandation est l’incapacité de nombreux patients de percevoir les protéines du lait.

Regardez une vidéo sur les maladies du côlon:

La maladie de Crohn

Maladie de Crohn - se développe rapidement dans le corps.

La différence entre la maladie de Crohn et la colite ulcéreuse réside dans la propagation du processus inflammatoire à la fois dans l'intestin et dans les organes voisins (œsophage, estomac).

Toute la surface n'est pas affectée, mais des sections séparées. Les zones enflammées se relaient avec des zones saines.

Le processus inflammatoire peut ne pas affecter le rectum du tout. Si elle commence à cet endroit, l'intestin subira un rétrécissement pathologique, car non seulement la muqueuse elle-même, mais également les couches sous-muqueuses sont touchées.

C'est là que les cellules de granulome sont collectées. À mesure que la maladie progresse, les vaisseaux lymphatiques sont affectés.

Les symptômes dépendent des caractéristiques de la maladie. Si le processus inflammatoire a touché la partie droite du côlon, un gonflement sera visible, une diarrhée, une douleur apparaîtra. Si la maladie est accompagnée d'un rétrécissement de la lumière, une obstruction intestinale est possible.

Il peut être complet ou partiel. Dans tous les cas, le patient ressentira une douleur aiguë, des nausées, qui peuvent rapidement se transformer en vomissements. Si la maladie n'a touché que l'intestin grêle, il y aura des signes caractéristiques de toutes les maladies de cet organe: perte de poids, hypovitaminose, troubles métaboliques.

La situation est aggravée par l'apparition de fistules purulentes dans l'anus. Avec la défaite du duodénum, ​​des symptômes de l'œsophage similaires à des signes d'ulcère peptique.

La maladie de Crohn est une maladie très grave. Cela ne mène pas seulement à des manifestations négatives locales. Les symptômes généraux tristes se développent assez rapidement. Ceci est un état fébrile, des changements dans les articulations, les yeux, le foie. Apparaissent souvent des éruptions cutanées.

Le diagnostic de la maladie de Crohn est difficile. Il est préférable d’examiner à l’état stationnaire, car plusieurs essais importants peuvent y être effectués dès que possible. Lorsqu'ils établissent un tel diagnostic, ils commencent par exclure les produits laitiers et compensent l'apport en protéines par d'autres aliments.

Le traitement médicamenteux est effectué par les mêmes moyens que dans la colite ulcéreuse. Il s'agit d'un groupe de sulfasalazine, d'hormones du cortex surrénalien, par exemple la prednisone.

En règle générale, un tel traitement est suffisant. Cependant, le processus est long et les médicaments ont de nombreux effets secondaires. Par conséquent, afin d'éviter des conséquences négatives, le traitement doit être mené sous la surveillance d'un médecin.

Colite ischémique

L'athérosclérose est la cause de la colite ischémique.

Cette maladie est causée par un rétrécissement pathologique des vaisseaux responsables de l'apport sanguin au côlon.

La maladie commence par l'apparition d'une inflammation dans les zones dépourvues de substances bénéfiques. Ensuite, l'ulcération commence dans ces endroits.

À la fin de la lumière de l'intestin se rétrécit, conduisant à une obstruction. Les principales causes de la colite ischémique sont des maladies graves entraînant une diminution de l'apport sanguin:

Ces pathologies conduisent à une colite ischémique après une longue période. Par conséquent, le groupe d'âge principal des patients - les personnes âgées, les personnes âgées.

Il est nécessaire de réfléchir à la possibilité de développer une colite ischémique, si après avoir mangé (après 15 minutes), il y a une douleur dans l'abdomen à gauche, il y a des impuretés de sang dans les selles. À mesure que la maladie progresse, ces deux symptômes deviennent plus vifs.

Les douleurs s'intensifieront et le saignement deviendra régulier. Même des caillots apparaîtront dans les selles.

Colite après traitement atibiotique

Lincomycine provoque une colite spécifique.

Le traitement antibiotique à long terme est la cause du développement d'une colite spécifique. Le plus souvent, la maladie débute après la prise de lincomycine, la tétracycline.

Il est à noter que la probabilité de la maladie augmente avec ceux qui ont pris le médicament par voie orale, tout en les combinant avec d'autres médicaments.

Par exemple, avec des médicaments laxatifs. En raison de l'ingestion de substances dangereuses pour les micro-organismes dans l'intestin, la microflore est détruite de manière bénéfique et celle-ci est emportée par le lavage (comme c'est le cas avec les laxatifs).

Clostridium commence alors à se multiplier activement. C'est un microbe dangereux, dont la décharge affecte négativement l'état de la paroi intestinale. Ses sécrétions toxiques entraînent la destruction de la muqueuse de la paroi intestinale et peuvent même provoquer une perforation.

Une caractéristique de cette maladie est la plaque, qui peut être trouvée sur le mucus partout. Ils s'appellent différemment les membranes et la colite s'appelle pseudomembraneuse.

En fonction de la gravité de l'état du patient, on distingue 3 stades de la maladie: léger, modéré, grave.

  1. La forme bénigne ne se manifeste que par la diarrhée. Il continue jusqu'à ce que les antibiotiques soient ingérés. Une fois le traitement antibiotique terminé, les symptômes disparaissent.
  2. La gravité moyenne est caractérisée par la persistance des symptômes même après l’annulation des antibiotiques. Les douleurs sont ajoutées à la diarrhée aqueuse fréquente avant les selles. Les signes d'intoxication augmentent progressivement. Il y a une faiblesse, des nausées, qui peuvent se transformer en vomissements.
  3. Forme lourde. Les signes caractéristiques d'un état de gravité modérée sont exacerbés. Il y a des problèmes cardiaques: le pouls s'accélère et la pression peut chuter de manière significative.

Afin de ne pas amener l'état à un état critique, il est préférable de suspendre leur accueil en cas de diarrhée lors d'un traitement aux antibiotiques, consultez un médecin. Cela évitera le développement de la maladie.

S'il est nécessaire de poursuivre le traitement, prescrire des médicaments clostridiens. Par exemple, le métronidazole, la vancomycine. Si la situation ne peut pas être normalisée, le patient est hospitalisé.

Tumeurs intestinales

Dans le côlon développer 2 types de tumeurs.

Dans le côlon, des néoplasmes bénins et malins se développent très souvent. Dans le même temps, le championnat - pour ce dernier.

Le cancer du côlon, et particulièrement le rectum, est touché par beaucoup.

De plus, c'est principalement la partie gauche qui est touchée (3/4 de tous les cas). Le plus grand nombre de cas concerne des personnes de plus de 50 ans.

Plus la personne est âgée, plus le risque de développer une telle pathologie est élevé. Les groupes de personnes suivants sont considérés comme étant à risque:

  • dans le régime alimentaire desquels prédominent les produits riches en graisses animales;
  • polypes du colon affectés;
  • avoir la colite ulcéreuse;
  • avec hérédité chargée;
  • avec le cancer du côlon dans l'histoire.

Détecter le cancer à un stade précoce est presque impossible. En règle générale, les gens ne font tout simplement pas attention à la constipation et aux petites douleurs abdominales. Seul le sang dans les selles est alarmant et, même dans ce cas, il peut être attribué aux manifestations d'hémorroïdes.

Si la tumeur se trouve à droite, la température augmente, le poids s'en va, les diarrhées deviennent trop fréquentes. Si la tumeur est à gauche, alors la constipation tourmentera, la douleur sera crampes dans la nature.

Colon irrité

Les ballonnements sont un signe de colon irritable.

Par syndrome du côlon irritable, ils comprennent l'ensemble des pathologies associées au fonctionnement de cet organe.

Les lésions organiques ne sont pas observées, mais la fonctionnalité est altérée.

Allouer la forme primaire et la forme secondaire. Dans le premier cas, il s'agit d'une maladie distincte. Dans le deuxième état se développe sous l'influence d'autres lésions du système digestif.

Des études récentes prouvent que les intestins irrités en tant qu'état sont accompagnés par des défaillances de la régulation nerveuse, une violation de la libération d'hormones à l'intérieur de l'organe lui-même. La pathologie peut être déterminée par les caractéristiques suivantes:

  1. douleurs de localisation incertaine, les patients se plaignent de douleurs dans tout l'abdomen;
  2. les douleurs peuvent être différentes: douloureuse ou forte, sourde ou forte;
  3. ventre gonflé, ronronnant;
  4. constipation, parfois remplacée par la diarrhée.

Pour le diagnostic effectué un examen aux multiples facettes. En déterminant la méthode de traitement basée sur les raisons qui ont provoqué des entrailles irritables. Les points principaux de la thérapie sont l'alimentation, la physiothérapie, l'activité physique, les traitements thermaux avec de l'eau, la boue.

Remarqué une erreur? Sélectionnez-le et appuyez sur Ctrl + Entrée pour nous le dire.

Troubles du côlon

La proctologie est une section spéciale de la gastro-entérologie qui traite des problèmes diagnostiques préventifs et thérapeutiques des maladies du gros intestin, de l'anus et de l'espace adrectal. Le plus souvent, dans la pratique proctologique, on retrouve des maladies inflammatoires du gros intestin et des troubles de sa fonction motrice. Les tumeurs bénignes, ainsi que les maladies oncologiques malignes du gros intestin ne sont pas rares. L'évolution de nombreuses maladies proctologiques se caractérise par la présence d'une période symptomatique faible et latente assez longue.

Troubles du côlon

La proctologie est une section spéciale de la gastro-entérologie qui traite des problèmes diagnostiques préventifs et thérapeutiques des maladies du gros intestin, de l'anus et de l'espace adrectal. Le plus souvent, dans la pratique proctologique, on retrouve des maladies inflammatoires du gros intestin et des troubles de sa fonction motrice. Les tumeurs bénignes, ainsi que les maladies oncologiques malignes du gros intestin ne sont pas rares. L'évolution de nombreuses maladies proctologiques se caractérise par la présence d'une période symptomatique faible et latente assez longue.

La longueur totale du côlon est de 1,5 à 2 mètres. Il accumule les débris alimentaires, le mucus, les microbes, les cellules mortes de la membrane muqueuse et la formation de masses fécales. Le gros intestin comprend l'aveugle, le côlon (ascendant, transversal et descendant), le sigmoïde et le rectum. La dernière partie du rectum est complétée par l'orifice anal, entouré de fibres pararectales. Diverses lésions de cette vaste région du tube digestif constituent un groupe important de maladies traitées par des proctologues.

Les causes les plus courantes de problèmes proctologiques sont la constipation, le style de vie sédentaire, les habitudes alimentaires (abus d'épices, farine, aliments gras, alcool), la grossesse et l'accouchement, le stress, les anomalies du développement congénitales et les blessures. Ils conduisent à une inflammation intestinale, à une altération de la motricité et de la microflore, à un traumatisme de la membrane muqueuse, à une dilatation de l'intestin distal. Ainsi, il existe des maladies du côlon et du rectum, de l'anus: colites, cryptites, papillites, paraproctites, fissures anales, hémorroïdes, dysbactériose, polypes et condylomes du rectum et du canal anal, passage épithélial du coccyx, etc.

Les manifestations communes des maladies proctologiques sont les douleurs abdominales, la gêne et les démangeaisons de l'anus, la diarrhée ou la constipation, la proctalgie, la présence de sang dans les matières fécales, les sécrétions mucopuruleuses de l'anus.

La délicatesse du problème et le sentiment de timidité font que de nombreux patients préfèrent endurer longtemps et ne demandent pas d’assistance médicale. Pendant ce temps, les maladies proctologiques provoquent un inconfort physique et psychologique et peuvent causer de graves dommages à l'ensemble du corps. Les conséquences les plus dangereuses des maladies du côlon, du rectum et de l'anus sont l'implication du système urogénital et du tube digestif supérieur dans le processus pathologique (complications purulentes-septiques). De nombreuses maladies proctologiques servent de base au développement de tumeurs malignes. Par conséquent, une visite chez le proctologue doit être effectuée dès l'apparition des premiers symptômes suspects.

La proctologie moderne utilise des méthodes de diagnostic très précises et sûres qui permettent au médecin de poser le diagnostic correct: examen rectal numérique, méthodes endoscopiques instrumentales (coloscopie, sigmoïdoscopie, anoscopie), rayons X (irrigation), méthodes de laboratoire cliniques et bactériologiques (tests sanguins, coprogramme, biopsie des tumeurs et tissus), imagerie par résonance magnétique et par ordinateur. De nombreuses méthodes de diagnostic nécessitent une préparation spéciale du gros intestin, sa libération des selles par la mise en place d'un lavement nettoyant ou la prise d'un laxatif.

Le traitement des maladies proctologiques repose sur une base globale. Il comprend la nutrition médicale, la physiothérapie, les procédures psychothérapeutiques, la thérapie antibactérienne, selon les indications - intervention chirurgicale.

Les informations utiles contenues dans la section Proctologie du Répertoire médical des maladies vous aideront à vous protéger des problèmes proctologiques. Si la maladie est déjà présente, vous pouvez choisir la bonne clinique et un proctologue spécialiste sur notre site "Beauté et médecine".

Symptômes et traitement des maladies du gros intestin

Les maladies du gros intestin sont dangereuses car elles se manifestent souvent sans symptômes et se font connaître lorsque leur traitement devient beaucoup plus difficile. Il est important de connaître les signes possibles de la maladie pour pouvoir commencer le traitement au moment le plus approprié.

C’est dans le gros intestin que l’eau, les vitamines et d’autres éléments bénéfiques sont absorbés. Par conséquent, les maladies de cet organe entraînent de graves troubles de la digestion et du métabolisme.

Les maladies du côlon et leurs symptômes

Il existe plusieurs signes majeurs de maladie du gros intestin. Ils peuvent être présents ou absents en fonction de la maladie elle-même et de la nature de l'évolution.

  1. Troubles de la chaise. Ce sont la diarrhée, la constipation, l'instabilité en général. Le plus souvent, il y a des constipations, alternant la diarrhée lors d'exacerbations de la maladie. En outre, dans les selles peuvent être du mucus, du sang.
  2. Douleur abdominale. Le plus souvent, ça fait mal sur les côtés, dans l'anus, dans le bas de l'abdomen. La nature de la douleur peut être différente, rappelant généralement des contractions ou une douleur sourde et douloureuse. L'apparition de sensations douloureuses ne dépend pas de la prise de nourriture, elles peuvent apparaître spontanément. Habituellement affaibli après la défécation.
  3. Ballonnements, grondements, accumulation de gaz. Ces sensations apparaissent le soir, plus près de la nuit peuvent s'affaiblir.

Il existe des différences dans les symptômes de la défaite du petit et du gros intestin. Si la maladie est dans le côlon, il n'y aura pas de gain de poids et d'hypovitaminose inhérente à d'autres maladies du système digestif.

Différentes maladies ont différentes causes et méthodes de traitement. Les symptômes restants peuvent également varier.

C'est important! Si vous rencontrez ces symptômes, vous devez consulter un médecin.

La maladie de Crohn

La maladie de Crohn est une maladie inflammatoire du côlon. Contrairement à la colite ulcéreuse, cette maladie touche l'intestin, l'estomac et l'œsophage. Il existe plusieurs foyers d'inflammation dans l'intestin.

Il n'y a pas de raisons évidentes pour le développement de la maladie de Crohn. Les antibiotiques ayant un effet positif sur cette maladie, il est donc possible qu’elle soit provoquée par un virus. Cependant, aucune trace du virus n'a été détectée dans cette maladie. La forme chronique ne se développe que lorsque le système intestinal est déprimé.

La maladie de Crohn peut provoquer divers symptômes. Avec la défaite de l'intestin grêle et de l'estomac, ils peuvent faire penser à un empoisonnement ou à un ulcère gastroduodénal. Il existe plusieurs symptômes caractéristiques de cette maladie:

  • l'apparition de fistules autour de l'anus;
  • fièvre
  • éruptions cutanées;
  • maladie commune.

La douleur de la maladie de Crohn ressemble à la douleur de l'appendicite qui, dans le contexte de vomissements et de malaise général, fait parfois douter du diagnostic. Le diagnostic de cette maladie est généralement assez difficile en raison de l'abondance des symptômes possibles.

Comment traiter?

Les patients doivent suivre un régime avec une teneur élevée en protéines, il est nécessaire d’exclure les produits laitiers. Les médicaments sont les mêmes que pour la colite ulcéreuse:

  • Sulfasalazine, mésazaline;
  • Prednisone

C'est important! Le traitement de la maladie de Crohn doit être effectué sous la supervision d'un spécialiste.

Maladie diverticulaire

Diverticulose - l'apparition d'un diverticule, les protrusions aveugles, sacciformes dans le côlon. Ils sont formés en raison d'une pression excessive dans l'intestin et de la faiblesse des parois.

Cette maladie est associée à la constipation. À l’heure actuelle, la majorité des cas résident dans des mégapoles de pays assez prospères, qui ne consomment pas assez de fibres.

La maladie elle-même ne se manifeste presque pas, l’estomac peut être légèrement blessé et une constipation se produit. Les gens commencent à sonner l'alarme lorsque des complications plus désagréables commencent à se développer.

La complication la plus fréquente est l'inflammation du diverticule, car le contenu de celui-ci est difficile à extraire. L'inflammation se manifeste par une élévation de la température, un malaise général et des caillots sanguins apparaissent dans les selles.

Comment traiter?

Si la maladie diverticulaire a été détectée au stade sans complications, le traitement consiste à empêcher l'apparition de nouveaux diverticules et l'inflammation des diverticules existants. La thérapie principale est le régime alimentaire. Dans le régime alimentaire devrait être plus de fibres, vous avez besoin d'un apport supplémentaire de son de blé.

Si une diverticulite est apparue, si une inflammation s'est produite, les antibiotiques doivent être pris pendant 1-2 semaines. Vient ensuite un traitement auxiliaire de préparations bactériennes: Colibacterin, Ribolac, Bifocol et autres.

En cas de récidive de la diverticulite, des préparations de mésazaline et de multienzymes, telles que Creon ou Pancréatine, peuvent être prescrites.

C'est important! Ne commencez pas une maladie diverticulaire, certaines complications graves ne peuvent être traitées que chirurgicalement.

Les hémorroïdes

Hémorroïdes - modifications pathologiques des hémorroïdes, leur augmentation et leur inflammation. À la fin, ils risquent même de tomber de l'anus. Les patients se plaignent généralement des symptômes suivants:

  • saignements, la présence de sang dans les matières fécales;
  • démangeaisons, brûlures;
  • douleur pendant les selles, la marche, assis sur place;
  • sensation de corps étranger, lourdeur.

Les hémorroïdes sont une maladie très commune. Elle est causée par un mode de vie sédentaire, une constipation fréquente, de mauvaises habitudes, un régime alimentaire malsain.

Les hémorroïdes chroniques les plus courantes avec des périodes d'exacerbation. Les hémorroïdes aiguës sont caractérisées par une inflammation sévère, une thrombose des hémorroïdes. L'anus présente de graves douleurs, la température corporelle augmente, des démangeaisons et un gonflement apparaissent. La phase la plus dangereuse des hémorroïdes aiguës - la thrombose est accompagnée d'une inflammation du tissu sous-cutané.

Si vous ne consultez pas immédiatement un médecin, cela peut entraîner une nécrose des hémorroïdes et une infection sanguine.

C'est important! Dans la forme aiguë, vous ne pouvez pas essayer de corriger vous-même les nœuds, ce qui risque de provoquer une inflammation encore plus étendue.

Comment traiter?

Il est absolument impossible de traiter les hémorroïdes par vous-même, vous devez contacter immédiatement un spécialiste. Au stade initial du traitement peut être local, appliquez une pommade, des suppositoires pour soulager l’inflammation. Assurez-vous de suivre un régime alimentaire, excluant les plats épicés, les boissons épicées, les boissons alcoolisées.

À des stades plus avancés, d'autres traitements sont utilisés. Ceux-ci comprennent:

  • la sclérothérapie;
  • laser infrarouge;
  • faire glisser les hémorroïdes à l'aide d'anneaux en latex.

Dans le cas où les hémorroïdes sont mal commencées, d'autres moyens ne fonctionneront pas, il existe un certain nombre de complications, des méthodes opérationnelles de traitement sont utilisées, y compris l'élimination des ganglions.

C'est important! Courir les hémorroïdes est extrêmement dangereux.

Colite ulcéreuse

La colite ulcéreuse est une maladie inflammatoire du côlon. C'est chronique, ça revient. Les causes évidentes de cette maladie ne sont pas claires. Le plus souvent, elles surviennent chez les personnes âgées de 20 à 40 ans ou après 50 ans. Le tabagisme ne provoque pas de colite, de plus, la nicotine est utilisée pour le traitement. La colite ulcéreuse est souvent attribuée à des maladies auto-immunes.

Il existe plusieurs formes de colite ulcéreuse en fonction de la gravité des manifestations:

  • aigu, si généralement appelé la première manifestation de la colite;
  • chronique, lorsque les exacerbations se produisent de façon sporadique;
  • forme continue dans laquelle la rémission ne se produit pas dans les six mois.

Les principaux symptômes de la colite sont similaires aux symptômes d'autres maladies du gros intestin, avec une lésion totale peut être ajouté des signes plus graves:

  • diarrhée mêlée de sang, son écoulement en caillots;
  • symptômes d'empoisonnement - fièvre, malaise;
  • saignements intestinaux massifs, menaçant le pronostic vital;
  • perforation du gros intestin.

Une forme potentiellement mortelle survient le plus souvent avec la forme semblable à la foudre, mais des complications peuvent survenir à tout moment. Certains nécessitent une intervention chirurgicale immédiate.

Pour le diagnostic, plusieurs études sont réalisées, notamment la sigmoïdoscopie, l’endoscopie et les rayons X. Lors du diagnostic, il est important d'exclure la colite ischémique et la maladie de Crohn, elles ressemblent beaucoup à la colite ulcéreuse.

Comment traiter?

Le traitement de la colite dépend de la gravité et de la forme de la maladie. Les patients présentant une lésion totale doivent être traités à l'hôpital.

Les patients atteints de colite devraient être suivis d'un régime. Il faut limiter la consommation de produits d'origine animale, il doit y avoir plus de calories et de protéines végétales. Poisson maigre approprié, pommes de terre, pain séché, légumes, cuits à la vapeur. Les fruits et légumes crus doivent être exclus. Les produits laitiers sont introduits dans l'alimentation, en fonction de l'état du patient.

Les médicaments suivants sont utilisés pour le traitement:

  • 5-ASA, Mesazalin;
  • les corticostéroïdes (prednisolone);
  • immunosuppresseurs (cyclosporine).

Le programme de traitement est prescrit exclusivement par un médecin.

C'est important! Le traitement de la colite ulcéreuse doit être effectué sous la surveillance d'un spécialiste.

Maladies oncologiques du gros intestin

Le cancer est un concept général pour un certain nombre de tumeurs malignes et de maladies qui surviennent dans le gros intestin. Les principales raisons: un mode de vie sédentaire, une constipation fréquente, une prédisposition génétique.

Le cancer peut être difficile à diagnostiquer car ses symptômes ne sont pas prononcés longtemps. La principale chose à surveiller est l'apparition de sang dans les selles. Les patients ont souvent une aversion pour la nourriture, des nausées constantes, des douleurs abdominales.

Le traitement principal est l'ablation chirurgicale de la tumeur et de tous les tissus affectés par les métastases. Lors des dernières phases de la maladie, lorsque le traitement vise à soulager l’état du patient, une colostomie est pratiquée car l’intestin ne peut plus fonctionner pleinement.

Lorsque la chimiothérapie est utilisée, le 5-fluorouracile, l'irinotécan, le fluorafur. La chimiothérapie pour le cancer du côlon donne de bons résultats. En général, le pronostic du cancer est favorable si le traitement a été instauré rapidement.

C'est important! La prévention et des examens réguliers aideront à éviter l’oncologie et d’autres maladies désagréables.

Maladies infectieuses

Maladie infectieuse du colon - colite. Se produit souvent après d'autres maladies du système digestif, le plus souvent - après la dysenterie. La colite aiguë face à l'infection est facilement traitable, mais peut devenir chronique si elle n'est pas traitée à temps.

Dans la forme aiguë, les symptômes suivants se produisent:

  • ballonnements, douleurs abdominales;
  • fausse envie de déféquer:
  • la présence de mucus dans les fèces;
  • la diarrhée.

Des antibiotiques sont prescrits dans le cas de la forme aiguë résultant d’affections antérieures ou d’infections intestinales. Il est nécessaire de suivre un régime jusqu'à la récupération complète, sinon il peut y avoir une forme chronique qui peut conduire à d'autres maladies encore plus graves.

C'est important! Dans le traitement de la colite et des maladies infectieuses, l’essentiel est de suivre scrupuleusement les instructions du médecin, sinon elles deviendront chroniques.

Maladies du gros intestin chez les enfants

Les enfants ne souffrent pas moins de maladies intestinales que les adultes. En même temps, l'enfant ne peut souvent pas clairement expliquer ce qui l'inquiète. Il est important que les parents connaissent les éventuels problèmes pour pouvoir commencer le traitement dans une telle situation à temps.

Retard aigu des selles

Cette condition survient souvent chez le nouveau-né, elle évoque d'éventuelles anomalies du développement, par exemple la maladie de Hirschsprung. Cet état est caractérisé par le retard du méconium, il peut parfois être libéré en petites quantités. Symptômes de l'obstruction intestinale - vomissements, gonflement grave.

Cette affection est traitée chirurgicalement, le problème est éliminé, formé à nouveau. Avant la chirurgie, essayez si possible une thérapie conservatrice - un régime spécial visant à soulager et à nettoyer les lavement.

Dysbactériose

Dysbactériose - une violation de la microflore intestinale se produit souvent chez les nourrissons. Il peut y avoir de nombreuses raisons, souvent avec un sevrage trop précoce, une faiblesse générale, une immunité réduite du nouveau-né.

La dysbactériose a de nombreuses manifestations, les principaux symptômes sont:

  • diarrhée, les selles peuvent changer de couleur;
  • mauvaise haleine;
  • faible appétit, l'enfant ne prend pas de poids;
  • une dermatite;
  • gonflement.

Le diagnostic est posé après la collecte des tests: coprogrammes, ensemencement des selles pour dysbactériose. Ensuite, vous devriez commencer immédiatement le traitement.

Pendant le traitement, la microflore négative, qui provoque la maladie, est d'abord retirée. À cette fin, un certain nombre de médicaments sont utilisés, par exemple Enterol ou Baktisubtil. Pour combattre les effets de l’intoxication, appliquez Smektu, Enterosgel.

Ensuite, vous devez restituer la microflore normale, à l’aide d’Acipol, de Lactobacterin ou de Colibacterin. Pour soutenir la nouvelle condition, Bifiform peut être dispensé Lactofiltrum à la fin du traitement.

C'est important! L'essentiel est de faire attention à la maladie de votre enfant.

Maladies du colon chez les femmes

Les femmes sont confrontées à un certain nombre de maladies du côlon dues exclusivement à leurs caractéristiques anatomiques.

Endométriose du côlon

L'endométriose est la prolifération des cellules de l'endomètre. Elle peut atteindre le gros intestin à un stade avancé lorsque le péritoine et les ovaires sont déjà atteints.

L'endométriose a de nombreuses raisons, les principales étant le déséquilibre hormonal dans l'organisme dues au stress, au diabète et à d'autres maladies gynécologiques.

Les principaux symptômes de l'endométriose du côlon:

  • menstruations douloureuses;
  • selles douloureuses;
  • augmentation de la fréquence des selles pendant et avant la menstruation;
  • l'apparition de sang dans les selles;
  • faiblesse générale.

Pour le diagnostic, un examen par un gynécologue, une échographie des organes pelviens, une radiographie et, dans certains cas, une biopsie du côlon sont nécessaires.

Le traitement conservateur vise à rétablir l'équilibre hormonal. Nous avons besoin de médicaments contenant de l'œstrogène et de la progestérone, des anti-œstrogènes qui inhibent la croissance de l'endomètre. Une intervention chirurgicale est nécessaire si le résultat d'un traitement conservateur n'est pas observé dans les six mois. Ensuite, faites l'excision du rectum affecté par l'endométriose.

C'est important! Les examens prophylactiques effectués par un médecin peuvent révéler une endométriose à un stade précoce, lorsqu'il est plus facile à traiter, il n'a pas encore atteint d'autres organes.

Caractéristiques des maladies du gros intestin chez les hommes

Fondamentalement, il n'y a pas de différence de sexe entre la plupart des maladies du côlon. Cependant, les hommes sont plus susceptibles de souffrir de proctalgie. Il s'agit d'un spasme musculaire aigu, provoquant des douleurs et d'autres malaises, bien qu'aucune cause organique ne soit décelée lors de l'examen. On pense que cela est une conséquence du stress et de la malnutrition. Il s'agit parfois d'une affection concomitante d'autres maladies des organes du bassin qui ne sont pas directement liées aux intestins.

La douleur apparaît surtout la nuit, l'intensité et la durée de l'attaque varient. Lors du diagnostic, il est important d'exclure toutes les autres conditions dans lesquelles un tel symptôme est possible. Si rien n'est trouvé, le traitement consiste à:

  • physiothérapie;
  • visites chez le psychothérapeute;
  • normalisation de la nutrition;
  • prendre des sédatifs;
  • prendre des vitamines;
  • traitement d'autres maladies.

Sous réserve de toutes les recommandations, le malaise devrait partir. Parfois, la proctalgie passe d'elle-même, mais n'espérez pas de miracle, il arrive rarement que quelque chose se passe dans le corps par hasard.

Prévention

La prévention ne résoudra pas tous les problèmes du gros intestin mais elle aidera à éviter la plupart des maladies et des complications.

Il est nécessaire d'observer l'hygiène personnelle, vous devez vous laver au moins 1-2 fois par jour. Vous devez utiliser de l'eau ordinaire ou des gels spéciaux pour une hygiène intime. Vous ne devez pas prendre que du savon. Vous ne devriez pas économiser sur le papier toilette, il devrait être confortable pour la peau, pas le blesser.

Il est nécessaire d'éviter la constipation. Doit être au moins un acte de défécation par jour. S'il n'y a pas de désir de constipation, c'est une raison pour se protéger, parfois c'est le signe d'une maladie grave. Pour la constipation n'était pas, vous avez besoin d'un régime varié, dans le régime devrait être assez de fibres, légumes et fruits frais, céréales, son. Les aliments épicés, l'abondance d'épices, l'abus d'alcool devraient être abandonnés.

Vous devez être plus prudent lorsque vous prenez des antibiotiques qui peuvent perturber la microflore intestinale habituelle et provoquer une dysbiose ou une colite aiguë. Par conséquent, il n'est pas nécessaire de vous prescrire vous-même des médicaments puissants sans l'avis d'un spécialiste.

Il est nécessaire de normaliser le mode de la journée. Le stress et la fatigue entraînent également des problèmes d'intestins et du système digestif dans son ensemble. Un sommeil et une nutrition sains permettront d'éviter de nombreux troubles.

Il devrait abandonner le style de vie entièrement sédentaire, ce qui entraîne des hémorroïdes et d'autres problèmes. Au moins une fois par semaine, vous devez organiser une marche active tout en travaillant, prenez de courtes pauses pour vous entraîner facilement.

Les examens préventifs avec les médecins sont également importants. Il est recommandé de consulter le proctologue au moins une fois par an. La plupart des maladies du gros intestin pendant une longue période ne se manifestent pas, leur développement peut être remarqué que par le médecin au cours de l'examen. Dans le même temps, les étapes «invisibles» peuvent être supprimées sans traitement, médicament ou opération chirurgicale grave, il suffit simplement d'adapter le régime alimentaire et le mode de vie en fonction des recommandations d'un spécialiste.

Le respect des règles préventives vous évitera de nombreux problèmes liés au travail du gros intestin et au système digestif dans son ensemble.