Que faire avec les crampes abdominales

Les spasmes dans le tractus gastro-intestinal sont généralement considérés comme un symptôme d'un dysfonctionnement du système digestif. Avec un phénomène similaire, l'apparition d'une attaque, il y a également une violation de la motilité saine et de la sécrétion gastro-intestinale, ce qui a un effet néfaste sur la digestion.

Facteurs provocants

Étant donné le code de la CIM-10, le spasme gastrique peut être attribué à des processus pathologiques:

  • R 10,0. - ventre pointu.
  • R 10.1. - douleur à l'estomac, notamment dans la région épigastrique.
  • R 10.4. - douleurs abdominales (coliques, attaques de l'enfance).

Les causes de crampes abdominales peuvent être très diverses. Le plus souvent, une douleur abdominale spastique se manifeste par un trouble digestif et neurologique.

Les crampes et les douleurs à l'estomac surviennent pour les raisons suivantes:

  • situations stressantes régulières et prolongées;
  • hypothermie, tabagisme;
  • intoxication, allergies aux aliments;
  • Manger des aliments épicés, grossiers et gras;
  • l'alcool;
  • des médicaments;
  • café
  • régime alimentaire inapproprié et irrégulier;
  • effets chimiques, intoxication.

Ces raisons peuvent provoquer de graves crampes abdominales, accompagnées de diarrhée, de vomissements et de crampes. Le plus souvent, des douleurs et des crampes dans l'estomac surviennent chez les personnes émotionnellement instables qui ont un système nerveux faible et une tendance à la dépression. Les crampes abdominales peuvent être dues à la dystonie végétative-vasculaire, à la névrose et à des situations de stress fréquentes.

En plus de tout ce qui précède, un syndrome spasmodique peut survenir en raison de maladies du tractus gastro-intestinal. Une réaction convulsive de l'estomac se produit avec un ulcère, une duodénite et une gastrite. Il est important de savoir quoi faire avec les crampes abdominales pour éviter les complications.

Pathogenèse des contractions spastiques

Le spasme dans l'estomac ou gastrospasme est une forme particulière de trouble du mouvement de la paroi de l'estomac, qui se manifeste par un syndrome de douleur intense. La raison de ce phénomène est une diminution du point d'excitabilité situé dans le système nerveux viscéral. À ce stade, le tonus du nerf vague est observé.

La douleur fonctionnelle et les crampes abdominales sont le plus souvent observées chez les personnes âgées de 20 à 35 ans, en raison d'un régime alimentaire inadéquat et du stress. Chez les personnes âgées, on enregistre généralement les pathologies chroniques du tractus gastro-intestinal. Le gastrospasme se présente sous trois formes principales:

  • réduction totale;
  • réduction limitée;
  • réduction partielle.

La réduction totale est un développement secondaire du gastrospasme dû à une maladie existante du tractus gastro-intestinal, le système nerveux central.

L'activité contractile partielle est un phénomène réflexe impliquant une grande partie de l'estomac. Par exemple, des coupes partielles peuvent être mentionnées forme gastrique bicastrique.

Quant à la réduction limitée de l’estomac, ce phénomène est plus fréquent chez les fumeurs, avec une intoxication professionnelle, un mauvais mode de vie. Une telle activité est observée s'il existe une régulation nerveuse supérieure de la fonction digestive, ainsi que des ulcères et de la tuberculose.

Tableau clinique

Le symptôme principal du spasme gastrique est une douleur aiguë et croissante dans la région épigastrique, apparaissant dans le contexte de faiblesse, de mauvaise santé et de gêne. Les spasmes sont accompagnés de diarrhée, fièvre, vomissements, apathie, faiblesse. Un spasme intense provoque la contraction des muscles abdominaux, ce qui force la personne à prendre la position de «germe». Cette condition est accompagnée d'une saillie de l'abdomen, d'une tension musculaire, de frissons.

Il convient de noter que le gastrospasme procède de différentes manières. Les symptômes, le cours de la maladie sont causés par la cause qui a provoqué la maladie. Dans la plupart des cas, le développement de spasmes se produit sur un estomac vide.

En cas de crampes abdominales, pensez à la pancréatite, à l’ulcère gastroduodénal, au spasme pylorique. Un ulcère s'accompagne de sensations douloureuses après avoir mangé, d'une durée comprise entre trente et soixante minutes. Sur un estomac vide, de telles sensations ne se font pas sentir lors d'un ulcère.

Quant au pylorospasme - contraction du pylore gastrique, il se manifeste le plus souvent chez les personnes prédisposées à la névrose, au stress. Ce phénomène prend la forme d'une attaque qui s'accompagne de vomissements et de douleurs à l'estomac pendant trente minutes après avoir mangé. L'image s'améliore après avoir vidé la cavité gastrique.

Avec la pancréatite - inflammation du pancréas - la gêne survient après avoir mangé, donnez au foie, au bas du dos. On observe une diarrhée avec des spasmes après avoir mangé un aliment inhabituel, rassis, aux intestins irritables. La douleur progresse dans le contexte d'un météorisme, d'un gonflement, d'une défécation accélérée.

Si les spasmes sont accompagnés de fièvre, il s'agit probablement d'une maladie infectieuse, un empoisonnement. Une intoxication alimentaire peut survenir à la suite de la consommation d'aliments détériorés ou de fruits non lavés. Dans les lésions infectieuses peut être manifeste saignement intestinal, présent dans les selles. Dans une telle situation nécessite l'aide d'un médecin.

Les spasmes et les nausées indiquent une cholécystite, une dyskinésie de la vésicule biliaire. La douleur principale est localisée sous le bord droit. Observé après avoir mangé des sucreries, des aliments gras, salés et fumés. Pour obtenir un diagnostic fiable, vous devez subir un examen.

Lorsque des sensations douloureuses spasmodiques s'accompagnent de éructations acides, on peut parler de la présence d'une gastroduodénite. Cette maladie est une inflammation du duodénum et des parois gastriques. La maladie peut évoluer dans plusieurs mois. Le syndrome douloureux est concentré dans le creux de l'estomac, la région ombilicale. Signes de douleur et une sensation de lourdeur.

Thérapie Thérapeutique

Le traitement doit être choisi par le médecin individuellement pour chaque cas, en tenant compte de la cause de la pathologie. Certains médicaments, prescrits par un médecin, aident à soulager les crampes d'estomac. De plus, il est important de suivre un régime. Les aliments suivants doivent être exclus du régime alimentaire: pâtisseries fraîches, épicées, salées, fumées, grasses, frites, café, cacao, alcool, sodas, épices et épices.

Pour éliminer les crampes d'estomac, vous pouvez prendre des antispasmodiques tels que No-Shpa (deux comprimés trois fois par jour), Baralgin ou Spasmalgon, Akabel (2 comprimés trois fois par jour), Papaverine (40 à 80 milligrammes quatre fois par jour).

L'érythromycine, la lévofloxacine, la clarithromycine et l'amoxicilline sont des agents antimicrobiens appropriés. Recommandé pour boire des probiotiques: Acilact, Lactobacterin, Linex, Florin, Bifidumbacterin, Sporobacterin, Kolibatkerin et Atsipol. L'homéopathie, la phytothérapie et la réflexothérapie sont présentées. Quant à l’intervention chirurgicale, elle est utilisée lorsque les formes de l’ulcère sont en cours d’exécution ou lors d’une érosion gastrique.

Le gastrospasme peut être le résultat de nombreux maux. Pour éviter les complications, vous devez être attentif à votre corps et contacter votre gastro-entérologue si des symptômes apparaissent.

Causes des crampes abdominales chez les hommes, les femmes et les femmes enceintes. Comment traiter et diagnostiquer les crampes abdominales

Parmi toutes les plaintes adressées aux médecins, les plus fréquentes sont la présence de crampes abdominales.

Un spasme est une contraction convulsive des muscles, des organes génitaux, de l'œsophage ou d'autres organes.

Au moment du spasme, un rétrécissement temporaire de la lumière se produit.

Les douleurs spasmodiques peuvent non seulement provoquer de terribles douleurs, mais également vous signaler la présence de nombreuses maladies.

Crampes abdominales - causes

Un spasme dans l'abdomen peut gêner n'importe qui, peu importe l'âge et le sexe du patient. La principale raison de son apparition est la contraction des muscles de la région abdominale. La douleur peut causer une crampe douloureuse. Cependant, ils peuvent se produire pour d'autres raisons.

Pour diagnostiquer un spasme abdominal, un spécialiste qualifié peut, après un examen médical complet. Par conséquent, vous n'avez pas besoin de vous auto-diagnostiquer. Dès l'apparition des premiers symptômes, contactez votre médecin. Après tout, de nombreuses causes de douleur peuvent constituer une menace directe pour la vie humaine:

1. La survenue d'une douleur spastique due à un dysfonctionnement du système digestif. Ceci est affecté par une mauvaise alimentation, l'abus de mauvaises habitudes, le stress fréquent et le surmenage.

2. Maladies des organes internes.

3. Cidre douloureux de spasme peut provoquer une colique rénale.

Les spasmes souffrent souvent de vaisseaux sanguins situés dans la cavité abdominale. La plupart des gens ont ressenti des douleurs spasmodiques au moment de l'appendicite.

De nombreuses femmes en âge de procréer ont des crampes abdominales tous les mois, au début du cycle menstruel. Mais ce phénomène s’explique facilement, car il ya un changement temporaire du fond hormonal qui contribue à la contraction musculaire de l’utérus. De plus, même les muscles des autres organes à proximité se contractent.

Actuellement caractérisé par le syndrome du côlon irritable. La maladie affecte avec des crampes dans l'estomac, les personnes à un jeune âge. Cela est dû au fait que la jeune génération est soumise à des situations de stress fréquentes. En plus des crampes abdominales, ils sentent la transpiration, une tachycardie, de graves maux de tête.

Puisque chaque personne est individuelle, les causes des crampes abdominales sont différentes. Comme nous l’avons mentionné ci-dessus, il ne peut être identifié que par un médecin expérimenté.

Crampes abdominales - diagnostic des maladies possibles

Les crampes abdominales peuvent être la conséquence de maladies graves nécessitant l'intervention immédiate de spécialistes.

De nombreux facteurs peuvent provoquer l'apparition de spasmes:

• inflammation sévère de l'appendice;

• obstruction dans l'intestin;

• coliques dans les reins;

Chacune de ces maladies nécessite une intervention obligatoire.

Les crampes abdominales pendant la grossesse doivent être considérées séparément. Jusqu'au troisième trimestre, les spasmes sont un signe qu'il peut cesser à tout moment.

Le danger est que le sang commence à couler du vagin, ou du liquide - cela signifie que le liquide amniotique fuit. Toutes les femmes présentant de tels symptômes devraient être hospitalisées.

Mais parfois, les crampes abdominales pendant la grossesse n'indiquent pas la probabilité d'une naissance prématurée. Dans cet état, la douleur peut survenir lors de la miction, il est question de cystite, de pienolefrit.

Dans tous les cas, en cas de tels spasmes, vous devez contacter les spécialistes pour vous assurer que rien ne menace le bébé et la mère.

L'apparition de spasmes sévères peut causer des problèmes de vésicule biliaire et de foie. Il y a une violation de l'excrétion de la bile dans les voies biliaires. En conséquence, non seulement leurs muscles sont contractés, mais tous les muscles des tissus environnants.

Des symptômes similaires peuvent survenir avec une lithiase urinaire; seuls les spasmes dans ce cas provoquent des mouvements de calcul le long de l'uretère. Le patient ressent des douleurs non seulement les visas abdominaux, ils sont donnés au diaphragme, au périnée, au rectum.

Des spasmes assez forts dans le corps provoquent des coliques intestinales. Cela se produit avec un régime alimentaire inapproprié, une intoxication corporelle, le diabète.

La manifestation clinique de la colique dans l'intestin ressemble à une affection aiguë nécessitant une intervention chirurgicale immédiate. Mais il y a quelques différences:

1. La douleur survient périodiquement.

2. Il n'y a pas de protrusions sous la forme d'une tumeur.

3. Si vous appuyez sur le ventre, la douleur cessera.

4. L'abdomen est suffisamment mou, la paroi avant n'est pas tendue.

Souvent, les coliques intestinales surviennent avec la diarrhée ou la constipation.

De graves crampes abdominales surviennent chez la femme quelques jours avant le début du cycle menstruel. Beaucoup ne font pas attention à cela, considérant qu'un tel état est tout à fait naturel. Cela arrive tellement. Mais pour être testé pour une douleur sévère devrait encore l'être. Puisque cela peut parler de maladies gynécologiques chroniques, ou la survenue de néoplasmes. Encore une fois, il convient de noter que dans certains cas, la douleur est une simple réaction du corps aux règles. La réponse exacte ne peut être donnée qu’aux experts, après l’enquête.

La présence de crampes abdominales chez les hommes peut indiquer l'apparition d'une inflammation dans la prostate.

Indépendamment de l'étiologie, les spasmes sont toujours très douloureux. Parfois, un patient ne peut pas trouver sa place, le seul soulagement est un état de repos. Avec la colique rénale, tout est un peu différent - le patient ne peut pas mentir, il marche constamment.

Des crampes abdominales peuvent survenir lors de stress intense et de perturbations neurogènes. Souvent, ils peuvent être accompagnés de diarrhée. Chez les personnes atteintes de cette maladie a reçu son nom "maladie de l'ours".

Si des douleurs de nature spastique apparaissent constamment dans l'estomac, il est nécessaire de connaître la raison de leur apparition. Le traitement doit viser à éliminer la maladie sous-jacente.

Si vous soupçonnez la présence d'un processus inflammatoire aigu des organes internes, vous ne devez pas prendre de médicaments avant la fin du diagnostic.

Méthodes de traitement

Avec une douleur aiguë, le patient ne peut même pas se redresser, et sa première question est de savoir quoi faire avec un spasme au ventre. Les gens entrent leur question dans un moteur de recherche, obtiennent beaucoup de réponses, toutes sont fondamentalement liées aux méthodes de la médecine traditionnelle. Beaucoup les appliqueront dans la pratique, car ils ne souhaitent pas aller chez le médecin et faire la queue avant la réception.

Dans de nombreux cas, les méthodes sont efficaces et la personne s'en souvient quelques années plus tard, alors qu'elle se trouvait dans le bureau d'un oncologue. Dans d'autres cas, la douleur devient intolérable. Sans une visite chez le médecin ne peut pas faire. Mais de quoi s'agit-il?

En fait, le spasme n'est qu'un symptôme qui survient dans diverses maladies. Les spasmes ont toujours une nature différente de gravité et de localisation.

Il n'est pas nécessaire de chercher des moyens d'éliminer les spasmes si, parallèlement à la douleur, vous ressentez au moins l'un des symptômes suivants:

• l'apparition de couleur jaune sur la peau;

Bon conseil! Après l'apparition d'une douleur intense, appelez une ambulance. Si le spasme a été provoqué par un coup puissant, il est possible que la rate se soit rompue.

Dans quels cas vous pouvez reporter la consultation d'un spécialiste:

1. Si la douleur a commencé à apparaître après le stress transféré récemment. Cela est particulièrement vrai des enfants qui sont sujets à des expériences fréquentes, des crampes d'estomac dans ce cas, probablement suspects. Si cette condition ne s'est produite qu'une seule fois et ne se produit plus, vous pouvez reporter la visite à votre médecin.

2. Le développement de la douleur déclenchée par des erreurs dans le régime alimentaire. Par exemple, à jeun, vous buviez du café ou mangiez beaucoup de nourriture avant de vous coucher.

3. Si la douleur n'a pas duré longtemps et qu'il n'y avait aucun symptôme associé.

Actions qui ne peuvent pas être blessés

Donc, vous étiez convaincu qu'aucun symptôme dangereux n'a été observé, et vous pouvez reporter une visite au médecin pendant un moment. Mais pourquoi sur certains? Il n’est pas exclu que le cancer gastrique se manifeste par une douleur spastique. Le tissu a été détruit à une certaine profondeur, provoquant des spasmes, mais la maladie sera maintenant asymptomatique. Par conséquent, il est nécessaire d'éliminer la pathologie organique, dans laquelle la structure d'un organe est détruite.

Vos prochaines étapes

1. Comptez votre pouls, il ne devrait pas dépasser cent battements par minute au moment de la douleur. Mesurer la tension artérielle, normalement elle devrait être de 100/60. Également mesurer la température du corps, jusqu'à 37,3 est normal. Si des paramètres ne correspondent pas et sont bien au-dessus de la norme, ou inversement, ils sont sous-estimés, appelez une ambulance dès que possible.

2. Si tout est normal, vous pouvez vous allonger sur un canapé ou un lit et appliquer un coussin chauffant sur le ventre.

3. En cas d'hypertension artérielle, il est recommandé de prendre des antispasmodiques ou d'utiliser le même médicament, mais sous la forme d'une bougie.

4. Vous pouvez également prendre un comprimé que vous avez écrit à un gastro-entérologue.

Remèdes populaires

Ces recettes peuvent être utilisées pour toutes les causes de spasme:

1. Prenez 2 cuillères à café de menthe et versez une tasse d'eau bouillante. Infuser pendant 30 minutes. Puis diluez-le dans un rapport 1: 1 avec de l'eau et buvez une fois par jour au lieu de thé.

2. Prenez 2 cuillères à soupe: ortie, millepertuis, reine des prés. Mettez-les dans un bol et versez 0,5 litre. eau bouillante. Insister pendant une heure, puis boire un verre à la fois. Restant, prendre dans les 24 heures. Si le corps n'accepte pas cette infusion, jetez-la.

Actions du docteur

Lors de votre visite chez le médecin, il vous examinera, vous posera les questions appropriées et vous fera sentir doucement le ventre. Il est possible que des recherches supplémentaires soient menées - en laboratoire et instrumentales. Sur la base des résultats obtenus, un traitement individuel sera sélectionné.

Un anesthésique est la seule chose qui est autorisée à prendre seul avant la visite chez le médecin. Puisque la douleur est un personnage puissant, son transfert est tout simplement impossible.

Prévention

À titre préventif, une série d'actions séquentielles peuvent être prises. Ils aident non seulement à réduire la fréquence des spasmes, mais également à soulager la douleur.

Les crampes abdominales peuvent être éliminées en appuyant au centre de la douleur. La circulation sanguine augmentera et les muscles se relâcheront de cette manière.

Si les spasmes sont fréquents mais n'entraînent pas de douleur intense, il est recommandé de faire un massage. Et il vaut mieux le dépenser après avoir pris un bain. Comme la pression, il améliore également la circulation sanguine et détend les muscles.

Assez souvent, le spasme prend le patient au dépourvu, il n'y a pas d'hôpitaux ou de pharmacies à proximité. Dans ce cas, vous devez essayer de vous détendre et de fatiguer considérablement les muscles, faites-le 10 fois. Pour cette raison, l'acide lactique est libéré et détend les tissus musculaires. Les spasmes apparaissent souvent pendant la saison froide. C'est pourquoi il convient de frotter le massage ou l'huile de sésame.

Il est utile de boire du lait chaud. Il réduit l'acidité dans l'estomac.

Vous pouvez éliminer les spasmes de l'estomac par vous-même, mais il est préférable d'observer constamment toutes les mesures préventives: renoncez aux mauvaises habitudes, ne soyez pas nerveux, tempérez, faites des exercices physiques.

Pas besoin de reporter une visite chez le médecin. Pour que votre corps soit en bonne santé, vous devez le surveiller de près ainsi que le temps de traiter les maladies apparues.

Crampes abdominales: causes chez les femmes

Les douleurs spasmodiques sont l’un des plus débilitants et des plus désagréables. Ils peuvent être d'intensité faible, mais de longue durée, ou de crampes aiguës. Dans tous les cas, la femme ressent un inconfort grave qui rend difficile de se concentrer sur son travail ou ses activités quotidiennes. Les crampes abdominales, en particulier dans sa partie inférieure, sont à l'origine de plus d'une douzaine, dont certaines nécessitent une intervention médicale urgente. L'incertitude et la crainte des conséquences sont une raison supplémentaire de panique et d'inquiétude. Ainsi, les crampes abdominales: les causes de la femme - le sujet de l'article d'aujourd'hui.

Crampes abdominales: causes chez les femmes

Que sont les spasmes et comment surviennent-ils?

Spasmes - contractions musculaires involontaires accompagnées de douleur. Lorsque le spasme est observé augmentation du tonus musculaire, afflux de sang à eux. L'excitation des terminaisons nerveuses dans la région du muscle spastique provoque une douleur.

  • toniques, qui se caractérisent par une contraction prolongée des fibres musculaires;
  • contractions cloniques - périodiques, alternant avec une période de relaxation.

Que sont les crampes abdominales?

Beaucoup de muscles sont concentrés dans l'abdomen. Ce sont les muscles abdominaux, qui forment les parois de la cavité abdominale, retiennent les organes internes. Le tissu musculaire est tapissé d'intestins - en raison de contractions (péristaltisme), les aliments y sont déplacés. L'utérus chez la femme est également un organe musculaire. Des crampes abdominales peuvent apparaître dans n'importe lequel de ces endroits. Souvent, ils sont provoqués par le processus inflammatoire.

Types de spasmes

Il existe deux principaux types de spasmes chez les femmes.

Tableau 1. Types de spasmes

Crampes physiologiques

Ils surviennent pendant le syndrome prémenstruel ou dans les premiers jours de la menstruation. Ils sont associés à une contraction active de l'utérus, qui tente de se débarrasser de l'endomètre rétracté. Les crampes physiologiques sont généralement accompagnées d'un gonflement et d'une lourdeur dans le bas de l'abdomen.

Pendant la grossesse, les spasmes de faible intensité sont associés à un étirement des muscles et des ligaments avec une augmentation de l'utérus.

Les spasmes pendant la grossesse sont associés à un étirement des muscles et des ligaments avec une augmentation de l'utérus

Chez de nombreuses femmes, les sensations caractéristiques du premier jour de la menstruation se manifestent pendant l'ovulation - la libération d'un ovule mûr de l'ovaire et son mouvement à travers les trompes de Fallope. La douleur dure de quelques minutes à 12 heures, parfois accompagnée de petits saignements (littéralement quelques gouttes).

Les douleurs nerveuses sont causées par une tension excessive des muscles abdominaux et des intestins. Pour les neutraliser, il suffit de prendre un sédatif. Et dans de rares cas, des antispasmodiques sont également requis. Les spasmes nerveux de l'intestin s'accompagnent souvent de flatulences.

Il n’est pas nécessaire de traiter de tels spasmes, il suffit de prendre un médicament antispasmodique - No-Shpu ou un autre médicament recommandé par le gynécologue. Les crampes physiologiques provoquent un léger inconfort, mais ne limitent pas les performances. Si la douleur est trop sévère, accompagnée de fièvre, de nausées, de vomissements, de selles bouleversées, une maladie grave ne peut être exclue. Dans ce cas, il est préférable de consulter un médecin dès que possible.

Il est recommandé de ne prendre qu'un agent antispasmodique recommandé par votre médecin.

Spasmes pathologiques

Ils sont accompagnés de symptômes supplémentaires, dont la nature dépend de la cause fondamentale de cette affection. Si les spasmes sont provoqués par des maladies du tractus gastro-intestinal, le plus souvent des intestins, des troubles de l'indigestion et des selles, des troubles de l'appétit, des nausées ou des vomissements, une intolérance à certains produits sont présents.

Spasmes causés par des maladies du tractus gastro-intestinal accompagnées d'indigestion

Les maladies gynécologiques sont accompagnées de pertes abondantes, souvent de nausées et de vomissements. Les maladies liées aux hormones provoquent souvent des troubles de l'humeur et du comportement.

Les maladies des reins et du système urinaire provoquent des mictions douloureuses fréquentes ou, au contraire, rares, une décoloration de l'urine, la présence d'impuretés supplémentaires.

Pour se débarrasser des spasmes pathologiques, un No-Shpy ne suffit pas. Un traitement complet sera nécessaire, que le médecin prescrira après un examen approfondi.

Déterminer la cause la plus précise des spasmes n’est pas facile, surtout si une femme a plusieurs maladies chroniques. Par conséquent, les médecins prescrivent un grand nombre d’études de laboratoire et d’instruments afin de diagnostiquer le plus précisément possible.

Maladies et affections accompagnées de crampes abdominales

Même avec la même maladie, selon l'état et le degré d'inflammation, les spasmes peuvent être à la fois légers et prononcés. Lors du diagnostic des causes, prendre en compte:

  1. La nature et l'intensité de la douleur.
  2. Leur localisation.
  3. La fréquence des attaques.
  4. La température du corps.
  5. La nature des symptômes associés.

Sur la base de ces données, on peut suspecter la cause la plus probable et attribuer un examen supplémentaire.

Crampes abdominales dans les maladies du tractus gastro-intestinal

La nature spasmodique de la douleur accompagne fréquemment les maladies gastro-intestinales. Étant donné que l’estomac et les intestins sont formés par le tissu musculaire, les canaux biliaires sont également régulés par les muscles et se manifestent dans presque toutes les maladies. La palpation de l'abdomen révèle une forte tension des muscles de la paroi abdominale antérieure, appelée "abdomen dur".

La gastrite, ou inflammation de l'estomac, s'accompagne souvent de crampes dans la partie supérieure de l'abdomen. La douleur peut être transmise au côté gauche de la poitrine (c'est pourquoi les patients croient à tort qu'ils ont une maladie cardiaque) et dans le dos. Les contractions spastiques des muscles de l'estomac se produisent sur un estomac vide ou à la suite de trop manger. Avec exacerbation de la maladie sur le fond des spasmes souvent des nausées et des vomissements.

Diagnostiquer la gastrite avec une endoscopie

Ulcère gastrique et / ou duodénal. Les douleurs spasmodiques se manifestent à différents moments: tôt - une demi-heure après avoir mangé, tard - après une heure et demie à deux heures. Nuit fréquente et spasmes affamés. En fonction de la localisation de l'ulcère, la douleur survient dans la partie supérieure ou centrale de l'abdomen, donnant souvent en arrière ou latéralement.

Pour soulager un spasme ulcéreux, il ne suffit pas de prendre un spasmolytique. Les antiacides qui réduisent l’acidité du suc gastrique, ainsi que les médicaments utilisés pour traiter cette maladie aideront à combattre cette maladie. Pour cela, ils utilisent la ranitidine, l'oméprazole, le Venter et d'autres médicaments à action anti-ulcéreuse.

Les spasmes qui réagissent à différentes parties du corps, aggravés par une respiration profonde ou une toux, peuvent indiquer une perforation de l'ulcère, en particulier s'ils sont accompagnés de sang dans les selles ou de vomissements. Dans ce cas, le patient nécessite des soins médicaux d'urgence et une intervention chirurgicale.

Maladie de l'intestin. Inflammation intestinale (colite) - aiguë ou chronique, dysbiose intestinale, obstruction - toutes s'accompagnent de spasmes. Étant donné la longueur de l'intestin, une douleur peut survenir à n'importe quelle partie de l'abdomen - vers le bas, de côté, près du nombril. Dans le cours aigu de la maladie, la douleur est grave. Avec chronique - moins prononcé, mais peut être permanent. Souvent, cette douleur s'accompagne d'une sensation de lourdeur, d'une vidange incomplète des intestins, même après un acte de défécation, d'une production accrue de gaz.

La maladie intestinale est souvent accompagnée de crampes.

L'appendicite est une inflammation aiguë du caecum, qui s'accompagne souvent d'une suppuration. Les spasmes sont concentrés dans la partie inférieure droite de l'abdomen, avec une pression sur cette zone, la douleur s'étend sur tout l'abdomen et même dans la cuisse. L'appendicite est accompagnée d'une augmentation de la température (en fonction de l'intensité de l'inflammation - de 37,5 à 39-39,5 degrés). Dans ce cas, il est nécessaire de consulter un médecin dès que possible.

Parfois, l'inflammation de l'appendice progresse lentement - cette affection s'appelle une appendicite chronique. Il n'y a pas de suppuration, seule une légère inflammation est présente. Les spasmes dans ce cas sont modérés, surviennent après avoir mangé des aliments gras et épicés, de l'alcool et soumis à un stress intense.

Helminthes, ou vers. Les toxines qu'elles libèrent au cours de l'activité vitale n'affectent pas les terminaisons nerveuses, provoquent des contractions spasmodiques de l'intestin. Les crampes ne sont pas fortes, mais elles peuvent déranger la personne tout le temps. La douleur survient lors du déplacement de gros vers. En cas d'accumulation d'un grand nombre d'helminthes (le plus souvent d'ascaris), une obstruction intestinale peut se développer, qui s'accompagne d'une augmentation de la douleur, d'une intoxication et de vomissements.

Inflammation de la rate. Les spasmes de cette maladie sont localisés dans le côté gauche de l'abdomen. Ces douleurs se produisent souvent sur le fond de la mononucléose infectieuse, qui est accompagnée d'une rate agrandie.

Les spasmes des voies biliaires se produisent pour un certain nombre de raisons:

  • maladie inflammatoire du foie et de la vésicule biliaire;
  • la présence de vers dans les canaux biliaires;
  • augmentation de la densité et de la stagnation de la bile;
  • la présence de sédiments ou de calculs biliaires.

La douleur survient dans l'hypochondre droit, sont paroxystiques aigus avec des périodes de calme. Accompagné de vomissements, souvent avec un mélange de bile, de selles bouleversées, de jaunissement de la sclérotique et de la peau.

Intoxication alimentaire / infection aiguë. Elle est causée par des bactéries et des virus qui vivent sur des aliments rassis, soumis à un traitement thermique ou des aliments mal lavés. Vous pouvez attraper une infection alimentaire par les mains sales ou la vaisselle, en utilisant de l'eau non bouillie polluée, parfois par une personne malade.

Règles pour la prévention de l'intoxication alimentaire

Les spasmes dans ce cas couvrent tout le tube digestif - l'estomac et l'intestin. En cas d'intoxication légère, ils sont localisés dans une certaine partie de l'intestin. Accompagné par émétique et le besoin de déféquer dans les derniers stades, dans les stades précoces - vomissements et diarrhée elle-même. La température corporelle augmente, le patient présente des signes d'intoxication et de déshydratation.

Apprenez à fournir les premiers secours en cas d’empoisonnement dans un article spécial de notre portail. Signes d'intoxication alimentaire. Comment se rincer l'estomac à l'aide de vomissements artificiels et de sorbants. Prévention de l'intoxication alimentaire.

Les spasmes ne disparaissent que lorsque le corps se débarrasse complètement de la source de l'infection et que l'inflammation de la membrane muqueuse commence à s'estomper (après avoir lavé l'estomac et les intestins, après avoir pris des sorbants et suivi d'une antibiothérapie). Les spasmes d'intoxication se produisent dans la période de quelques minutes à 3-4 heures après la consommation d'un produit infecté. Dure de plusieurs heures à 2-3 jours.

Causes gynécologiques des crampes abdominales

La douleur et les crampes situées dans le bas de l'abdomen accompagnent presque toutes les maladies de l'utérus et des appendices. De plus, de telles sensations peuvent survenir dans les premières heures suivant un examen gynécologique, une colposcopie, si le médecin s’est blessé par inadvertance au col.

Le tableau ci-dessous montre les principales causes de douleur spastique dans les maladies gynécologiques.

Tableau 2. Maladies gynécologiques provoquant des douleurs spastiques

Crampes abdominales

Les crampes abdominales sont l'une des plaintes les plus courantes d'un médecin. Le spasme est une contraction aiguë convulsive des fibres musculaires, il peut entraîner un rétrécissement de la lumière des vaisseaux, de l'œsophage, des intestins ou d'autres organes creux. La douleur spastique peut être légère ou grave. Leurs causes peuvent être des maladies graves ou certaines conditions.

Cause de la douleur et des crampes abdominales

Dans la plupart des cas, les douleurs et les crampes abdominales sont dues aux troubles fonctionnels du système digestif. Ces résultats peuvent entraîner: une perturbation à long terme du système nerveux, une dépression et un stress prolongés, un mode de vie incorrect, etc. Dans certains cas, des douleurs et des crampes surviennent dans diverses maladies des systèmes digestif, urinaire ou génital.

Lors de troubles fonctionnels, en plus des crampes abdominales, il peut y avoir: insomnie, défaillance du cycle menstruel chez la femme, problèmes d'érection chez l'homme, maux de tête, sommeil médiocre, dépression aggravée, troubles de la digestion et autres symptômes.

Crampes abdominales et diarrhée

La diarrhée peut être une violation du système digestif. Une telle réaction se produit lorsqu'il est nécessaire d'éliminer les substances nocives du corps, le mucus, les poisons, les produits pourris, les scories et autres substances accumulées. Les crampes abdominales et la diarrhée sont souvent observées avec des excès alimentaires, des règles, un empoisonnement, la consommation d'aliments gras ou lourds. Les mêmes symptômes peuvent survenir pendant la grossesse.

Si la douleur devient sévère coupant, alors il est très probable qu'il parle d'un processus inflammatoire. Dans de tels cas, vous devriez absolument consulter un médecin.

Douleur dans les crampes abdominales basses

Les maladies inflammatoires des organes internes situés dans le péritoine sont l’une des causes des spasmes douloureux dans le bas-ventre. Dans le même temps, les exsudats excrétés s'accumulent dans le bas de l'abdomen et s'écoulent à travers les tissus. Ainsi, l'appendicite et d'autres pathologies apparaissent.

Une douleur intense dans le bas de l'abdomen peut être un pincement de la hernie. Chez la femme, des douleurs spastiques surviennent souvent lors d'inflammations des organes génitaux internes: trompes de Fallope et ovaires. Tirer des douleurs spasmodiques peut survenir pendant l'ovulation chez les femmes.

En cas d’obstruction intestinale, on observe également des douleurs de gravité et de nature variables. Causer des douleurs spasmodiques et des inflammations des voies urinaires ou de la vessie. Chez l'homme, les spasmes et les malaises au bas de l'abdomen peuvent indiquer des pathologies de la prostate.

Médicaments contre les crampes et les douleurs abdominales

L’avis des professionnels de la santé est tel qu’il n’est pas nécessaire d’arrêter les crampes et les douleurs abdominales jusqu’au moment où le patient est examiné par un médecin. Ceci est dû aux difficultés avec le diagnostic. Par conséquent, l'utilisation d'analgésiques et d'antispasmodiques est généralement reportée.

Les médicaments à effet antispasmodique sont les mieux adaptés pour soigner les crampes et les douleurs abdominales. De tels outils soulagent les tensions musculaires, éliminant ainsi la douleur et soulageant les spasmes. Les muscles se détendent et les organes commencent à fonctionner normalement. Ces fonds ont un effet directionnel et sélectif, qui permet de soulager rapidement l’état du patient.

Vous pouvez prévenir une deuxième crise de douleur spasmodique en ajustant votre régime alimentaire, en modifiant le mode de la journée au profit d’une marche plus correcte et sans hâte avant de vous coucher. Avec une tendance aux spasmes, par exemple, pendant la menstruation chez les femmes, vous pouvez prendre un agent antispasmodique à l'avance.

Douleur abdominale avec crampes chez un enfant

Des douleurs abdominales accompagnées de crampes peuvent survenir chez un petit enfant à la suite d'un système digestif incomplètement formé. Les intestins de ces enfants ne sont pas encore tout à fait prêts à digérer les aliments. Toute perturbation de l’alimentation de la mère, ainsi que l’attachement au sein, peuvent provoquer des crampes et des douleurs abdominales. Une autre cause de douleur et de crampes chez un enfant est l'introduction incorrecte ou intempestive d'aliments complémentaires. Pour les écoliers, une telle douleur peut survenir lors d’une surcharge physique.

Crampes abdominales

Crampes abdominales - Un symptôme assez commun qui se produit chez toutes les personnes, indépendamment du sexe et du groupe d'âge. Dans la plupart des cas, un tel signe indique un processus pathologique dans le corps, dont certains nécessitent une intervention médicale immédiate.

Un grand nombre de facteurs prédisposants, généralement divisés en facteurs physiologiques et pathologiques, peuvent devenir la cause de la douleur. Selon la source du symptôme, un tableau clinique sera créé. Le plus souvent, les patients se plaignent de douleurs abdominales et de diarrhée, de nausées et de vomissements et de fièvre.

Pour déterminer la cause, les patients doivent subir un examen physique ainsi que des examens de laboratoire et des examens instrumentaux. La tactique thérapeutique dépendra directement des causes de l’apparition.

Étiologie

Il existe un large éventail de facteurs prédisposants au développement de crampes abdominales, ils peuvent être communs à tous et seront différents pour les hommes, les femmes et les enfants.

Le groupe principal de causes de crampes abdominales:

  • le développement du processus inflammatoire en annexe;
  • l'apparition d'une obstruction intestinale;
  • coliques rénales;
  • la formation ou l'aggravation de processus adhésifs;
  • incision de la hernie;
  • obstruction des voies biliaires;
  • dommages à la vésicule biliaire ou au foie;
  • intoxication aiguë du corps;
  • une mauvaise alimentation, en particulier une mauvaise mastication des aliments;
  • syndrome du côlon irritable;
  • pancréatite chronique;
  • dysbiose intestinale;
  • la colite;
  • GERD;
  • constipation chronique;
  • violation du métabolisme des graisses;
  • diabète sucré;
  • ulcère peptique ou ulcère duodénal;
  • cholécystite aiguë ou chronique;
  • un large éventail de maladies du système urinaire.

Les crampes abdominales chez les femmes peuvent être dues à:

  • flux de menstruation;
  • syndrome prémenstruel;
  • pathologies gynécologiques;
  • adhérences dans les appendices;
  • déséquilibre hormonal.

En outre, il convient de souligner plusieurs facteurs qui influencent l'apparition d'un tel symptôme chez la femme uniquement pendant la période de gestation. Ainsi, des crampes dans le bas-ventre pendant la grossesse surviennent à l’arrière-plan:

  • étirement des muscles, des veines ou des ligaments dans la région abdominale, ainsi que dans l'utérus;
  • une augmentation de la taille de l'utérus et du fœtus, entraînant un déplacement des organes internes et l'apparition d'un symptôme similaire;

Il en résulte qu'un tel symptôme pendant la grossesse peut être déclenché à la fois par des causes totalement naturelles et par des états dangereux. Si les spasmes sont accompagnés de pertes vaginales et d’autres symptômes, vous devez vous adresser à l’obstétricien-gynécologue le plus rapidement possible pour obtenir de l’aide.

En ce qui concerne les hommes, il n'y a pas beaucoup de raisons spécifiques pour l'émergence de la manifestation clinique principale. Les crampes abdominales chez les hommes, en plus des sources susmentionnées, peuvent provoquer une inflammation de la prostate.

L'expression d'un symptôme aussi déplaisant chez l'enfant n'est pas considérée comme rare. Chez les nourrissons jusqu'à l'âge d'un an, il est dû à la formation incomplète des organes du système digestif et est considéré comme un signe tout à fait normal. Cependant, il existe plusieurs autres situations pour lesquelles il existe des crampes abdominales chez un enfant de moins d'un an:

  • production insuffisante de l'enzyme lactase nécessaire à la dégradation du lait maternel;
  • dysbactériose, formée en raison du fait que la future mère a pris une grande quantité d'agents antibactériens pendant la grossesse;
  • sténose pylorique.

Chez les enfants plus âgés, l'estomac fait mal pour les raisons suivantes:

  • colique pancréatique;
  • une appendicite;
  • infestation de vers;
  • VSD;
  • la gastrite;
  • activité physique active qui ne correspond pas à la catégorie d'âge de l'enfant;
  • réaction allergique à la nourriture;
  • selles contrariées ou diarrhée;
  • l'évolution de l'infection à rotavirus;
  • infection des voies urinaires;
  • influence prolongée de situations stressantes ou de surmenage nerveux.

Les raisons les plus rares pour lesquelles sont les crampes abdominales:

Classification

Les spasmes musculaires abdominaux peuvent être divisés en:

  • tonique - caractérisé par une tension musculaire prolongée;
  • le clonique est des spasmes saccadés. Ils diffèrent de la variété précédente en ce que les contractions musculaires alternent avec la relaxation des muscles lisses.

Symptomatologie

Chaque personne crampes abdominales sera accompagnée de la manifestation de signes cliniques individuels. Le premier symptôme contre lequel un autre symptôme va se développer est le syndrome de la douleur. Il peut être à la fois périodique et permanent. Le degré d'intensité varie de terne et terne à forte et coupante. Dans certains cas, la douleur peut être si intense qu'une personne est obligée de prendre une position inconfortable, souvent un coude au genou. Parfois, c'est l'inverse qui se produit - il est très difficile de rester au même endroit et pour réduire la douleur, il est nécessaire de bouger davantage.

En outre, les symptômes suivants peuvent compliquer les crampes abdominales sévères:

  • nausée, qui conduit souvent à des vomissements. Il y a souvent des impuretés sanguines dans les vomissures;
  • essoufflement;
  • saignements vaginaux;
  • augmentation de la température;
  • irradiation de la douleur sur toute la surface de la paroi antérieure de la cavité abdominale, dans le périnée et le scrotum, sur la poitrine, le cou et les épaules;
  • un changement dans la teinte des matières fécales - elles noirciront;
  • violation du processus de défécation - les crampes abdominales et la diarrhée sont beaucoup plus courantes que la constipation;
  • la libération de grandes quantités de sueur gluante et collante;
  • urination retardée.

Diagnostics

Si un ou plusieurs des symptômes ci-dessus se manifestent, vous devez faire appel à une aide qualifiée dès que possible. Plusieurs médecins peuvent identifier les causes du principal symptôme clinique, parmi lesquels:

L'établissement du facteur étiologique nécessite une approche intégrée et repose sur des données provenant d'examens de laboratoire et d'instruments. Mais avant leur rendez-vous, le médecin doit effectuer indépendamment plusieurs manipulations:

  • étudier l'histoire de la maladie et l'histoire de la vie du patient - cela aidera à identifier l'un ou l'autre facteur prédisposant;
  • effectuer un examen physique approfondi, qui doit inclure la palpation de l'abdomen. Pendant cette procédure, le clinicien fait attention à la réponse du patient. Les femmes ont besoin d'un examen pelvien et d'un test de grossesse;
  • Mener une enquête détaillée visant à obtenir une image complète de la survenue de crampes abdominales. Pour ce faire, vous devez signaler la présence et la première fois l'apparition de symptômes.

Parmi les études de laboratoire, les valeurs les plus diagnostiques sont:

  • analyse générale et biochimique du sang - révélera un changement dans sa composition, caractéristique de l’apparition du processus inflammatoire ou d’autres maux;
  • analyse générale de l'urine - pour contrôler le fonctionnement du système urinaire;
  • examen microscopique des matières fécales - indique la présence d'œufs de vers ou de particules d'autres agents pathogènes.

Le diagnostic repose sur des examens instrumentaux du patient, notamment:

  • FEGDS - procédure endoscopique pour évaluer la surface interne du tractus gastro-intestinal;
  • Échographie du péritoine;
  • radiographie avec ou sans agent de contraste;
  • ECG;
  • Échographie.

Ce ne sont que des mesures diagnostiques de base nécessaires pour établir les causes des crampes abdominales. Chaque patient subit individuellement des tests et des examens supplémentaires.

Traitement

La tactique pour éliminer ce symptôme dépend de la cause de l'apparition des spasmes.

Le régime général de traitement comprend:

  • prendre des analgésiques destinés à soulager la douleur;
  • en cours de massage thérapeutique;
  • perfusion intraveineuse de solutions médicamenteuses - pour restaurer le liquide perdu en raison de vomissements abondants et de diarrhées;
  • physiothérapie;
  • l'utilisation d'agents antiémétiques et antibactériens;
  • respect d'un régime alimentaire épargné;
  • l'utilisation d'ordonnances de médecine alternative - seulement après l'approbation du médecin traitant.

Si une personne s'inquiète de graves crampes à l'estomac, il est tout d'abord nécessaire d'arrêter complètement de manger de la nourriture pendant quelques jours - on parle alors de jeûne thérapeutique. Souvent, cela ne dure pas plus de trois jours, durant lesquels vous pouvez boire de l'eau sans gaz ou du thé vert sans sucre.

La diététique implique le rejet complet de:

  • plats gras et épicés;
  • produits en conserve et fumés;
  • cornichons et cornichons;
  • pain et muffins frais;
  • confiseries et sucreries;
  • les épices;
  • mayonnaise et sauces chaudes;
  • boissons gazeuses et alcool;
  • café fort, thé noir et cacao.

Une telle restriction nutritionnelle doit être respectée pendant au moins trois mois. À ce moment, il est autorisé à manger:

  • viandes et poissons maigres;
  • produits laitiers faibles en gras;
  • les légumes et les fruits après leur traitement thermique;
  • premiers plats végétariens et laitiers;
  • omelettes cuites à la vapeur et œufs à la coque;
  • compotes et gelées.

Une liste complète des produits autorisés et interdits, un menu exemplaire et des recommandations concernant la cuisson ne sont fournis que par le médecin traitant.

De bons résultats peuvent être obtenus par des méthodes traditionnelles impliquant l'utilisation de:

  • graines de cumin;
  • jus de citron;
  • menthe poivrée et gingembre;
  • cardamome et coriandre;
  • graines de fenouil;
  • racines et feuilles de pissenlit.

La mise en œuvre d’une intervention chirurgicale visant à éliminer la source d’un tel symptôme est résolue individuellement, mais n’est jamais réalisée en cas de spasmes à l’abdomen pendant la grossesse.

Prévention

Pour éviter les problèmes de crampes abdominales, vous devez suivre les règles générales suivantes:

  • respect des directives nutritionnelles;
  • la mise en place d'un bon repos;
  • éviter les situations stressantes et le surmenage physique;
  • randonnée, surtout après les repas;
  • prendre des médicaments seulement tel que prescrit par un clinicien;
  • l'utilisation de grandes quantités de liquide par jour;
  • contrôle des selles régulières;
  • porter un pansement spécial pendant la grossesse;
  • passer un examen médical complet plusieurs fois par an.

La détection opportune des crampes abdominales, ainsi que le diagnostic complet et le traitement complet augmentent la probabilité d'un pronostic favorable - l'élimination complète du facteur étiologique et des symptômes.

"Crampes abdominales" est observé dans les maladies:

La dysbiose intestinale chez les enfants est un processus pathologique dans lequel il existe une violation de la composition de la microflore intestinale. Le nombre total de micro-organismes opportunistes augmente et, simultanément, les bactéries bénéfiques meurent. Le déséquilibre provoque l’apparition de divers troubles gastro-intestinaux, une réactivité corporelle réduite, une progression de l’anémie ainsi que d’autres affections pathologiques graves. Dans la littérature médicale, cette maladie est également appelée dysbiose intestinale.

La parathrite est un processus inflammatoire du tissu circulatoire dans lequel se trouvent un grand nombre de vaisseaux veineux et lymphatiques. Dans la plupart des cas, la maladie se développe dans le contexte d'un avortement ou d'un travail compliqué, la mise en place de dispositifs intra-utérins endommageant les tissus de l'utérus. Toute intervention chirurgicale ne provoque que la propagation et le développement de l'infection.

Tenesmus - Faux désir de vider l'intestin, accompagné de sensations extrêmement désagréables. Un autre nom pour la pathologie est une vaine impulsion. Très souvent, ce syndrome est présent dans la dysbiose, cependant, les causes exactes ne peuvent être déterminées que par des méthodes de diagnostic.

L'infection à entérovirus est un groupe de maladies infectieuses aiguës qui affecte non seulement les adultes mais également les enfants. Une caractéristique de ce trouble est que les entérovirus se multiplient initialement dans le tube digestif, mais ne provoquent pas l'expression de symptômes de maladies intestinales. Le deuxième lieu de localisation de la reproduction des bactéries est les muqueuses des organes respiratoires. Souvent, les bactéries se propagent et infectent la peau, le cœur, la moelle épinière ou le cerveau. L'activité des virus peut entraîner une détérioration grave de la santé de l'enfant, ainsi qu'une indisposition mineure. La période d'incubation varie de deux à trente jours, mais ne dépasse souvent pas une semaine. Les enfants ou les jeunes sont souvent touchés.

L'érosion de l'estomac est une violation de l'intégrité de la membrane muqueuse de cet organe. Un trait caractéristique est que ses tissus les plus profonds ne subissent pas le processus de la maladie et qu’après la guérison, ils ne laissent aucune trace de l’érosion. Cette maladie, associée à des lésions érosives du duodénum, ​​est retrouvée dans quinze pour cent des cas de toutes les maladies enregistrées du tractus gastro-intestinal.

Avec l'exercice et la tempérance, la plupart des gens peuvent se passer de médicaments.

Douleur abdominale spastique

Presque tout le monde a eu des douleurs spasmodiques. Quelqu'un survient seulement après avoir pris un certain type de nourriture ou d'alcool, et quelqu'un a une nature chronique.

Les analgésiques ne suppriment pas la douleur abdominale spastique, car elle résulte de la tension musculaire et du rétrécissement de la lumière des organes creux.

Pour ce phénomène, il existe un groupe distinct de médicaments antispasmodiques.

Si un spasme musculaire lisse est une réponse naturelle du corps aux stimuli externes ou un signe de pathologie, seul un médecin peut le dire après l'examen.

Ce qui conduit à des spasmes

La cause la plus fréquente de contraction convulsive des tissus musculaires des organes internes est le mode de vie inapproprié, l’abus d’aliments gras, épicés, salés et de boissons nocives.

Mais parfois, des douleurs spastiques se font sentir sans raison apparente et peuvent durer assez longtemps.

La douleur abdominale n'est pas toujours un problème d'estomac, comme beaucoup de gens le pensent.

Par conséquent, sans consulter le médecin et ne pas découvrir la véritable cause de l'inconfort, il est impossible de procéder au traitement d'une gastrite inexistante ou d'une autre maladie.

Cela ne fera qu'aggraver l'état général du patient et entraîner des conséquences beaucoup plus graves que la douleur spasmodique.

Une intolérance au lactose et à d’autres produits peut entraîner une gêne abdominale. Par exemple, dans la dyskinésie biliaire, les aliments épicés et gras peuvent provoquer des spasmes.

En présence de calculs dans les reins et les uretères, des coliques néphrétiques peuvent se produire, lesquelles s'accompagnent toujours de douleurs spastiques sévères.

Cela signifie que, s’adressant au médecin qui se plaint de douleurs aiguës ou douloureuses à l’abdomen, une personne peut découvrir accidentellement la présence de maladies chroniques.

De plus, la douleur résultant d'un spasme du même organe peut irradier d'autres parties du corps, ce qui rend difficile la détermination des véritables causes de son origine.

La plupart des femmes éprouvent de très fortes douleurs dans le bas de l'abdomen peu de temps avant ou pendant les saignements menstruels.

Cela est dû à un changement brutal des niveaux hormonaux et à la croissance des prostaglandines, qui provoquent de fréquents spasmes utérins.

Les douleurs abdominales peuvent être grandement exacerbées par le fait que les contractions utérines convulsives affectent les organes adjacents du tractus gastro-intestinal, provoquant des spasmes en réponse.

C’est la raison pour laquelle de nombreuses femmes observent les symptômes de l’intestin irritable pendant la menstruation et souffrent de diarrhée ou, au contraire, de constipation.

Si la douleur pendant la menstruation provoque une souffrance physique intense chez la femme, le gynécologue peut lui prescrire un médicament hormonal qui réduira ou éliminera temporairement la douleur.

Lorsque la douleur abdominale est un signe de maladie grave

Heureusement, chez la plupart des gens, les crampes et les douleurs abdominales sont les conséquences de troubles fonctionnels temporaires du tractus gastro-intestinal ou de surmenage nerveux, mais il existe des situations dans lesquelles la douleur est le symptôme unique ou principal d'une maladie grave.

Ceux-ci comprennent:

  1. Pancréatite Dans cette maladie, une personne ressent une douleur abdominale intense accompagnée de maux de ventre, de nausées, de vomissements et d'une nette détérioration de l'état général. Si le patient ressent en même temps des spasmes réguliers de la paroi abdominale antérieure, il est nécessaire d'appeler immédiatement une ambulance. Pour la pancréatite ou la péritonite, seul un traitement chirurgical est appliqué.
  2. Appendicite. Si une personne ressent une douleur abdominale régulière et terne, la cause en est peut-être non pas des aliments gras ou des boissons alcoolisées, mais une inflammation de l'épididyme du rectum. Au stade initial, les crampes peuvent ressembler à un désordre intestinal normal. Une personne doit être avertie qu'elle ne passe pas longtemps.
  3. Un ulcère à l'estomac. Des douleurs abdominales accompagnées de sensation de brûlure, de lourdeur, de fièvre, de vomissements et d'un trouble de la conscience peuvent indiquer la présence de lésions ulcéreuses de l'estomac. Dans ce cas, la douleur ne peut pas être soulagée avec l'aide d'analgésiques ordinaires, leur réception ne peut que nuire au patient. Par conséquent, si un ulcère gastrique est suspecté, il est nécessaire de consulter d'urgence un gastro-entérologue.
  4. Cancer de l'estomac. Cette maladie est accompagnée de douleurs abdominales atroces régulières, qui peuvent changer constamment - de sourd à tirant et pointu.
  5. Hépatite B et C. Les lésions hépatiques infectieuses provoquent des processus inflammatoires sévères dans le corps, qui se manifestent par une détérioration marquée de la santé, une perte d'appétit, des nausées, des températures élevées et une douleur intense, localisée dans l'hypochondre droit. Lorsque l'hépatite virale souvent des spasmes d'organes situés près du foie. Parfois, il peut sembler au patient que la douleur se concentre directement dans l'estomac, car elle peut effectivement irradier vers l'estomac.
  6. Teniarinhoz. Il s'agit d'une maladie parasitaire dans laquelle une personne est infectée par un helminthique semblable à un ruban à la suite de la consommation de viande de bœuf mal transformée. Le parasite peut atteindre des tailles énormes (la longueur maximale est fixée à 10 mètres). Les symptômes de cette maladie peuvent ne pas être prononcés, raison pour laquelle une personne peut ne pas savoir qu'un parasite vit à l'intérieur du parasite pendant longtemps. En même temps, il souffre de problèmes de selles, de crampes et de douleurs abdominales, ainsi que d’une formation accrue de gaz et d’une sensation de fatigue chronique.
  7. L'ascaridiase est une invasion de nématodes qui vivent dans l'intestin grêle, provoquant de vives douleurs abdominales, des nausées, de la fièvre et diverses réactions allergiques.
  8. Polypose Cette maladie est caractérisée par la présence de néoplasmes bénins uniques ou multiples sur la muqueuse intestinale ou l'estomac. La polypose est plus fréquente chez les hommes que chez les femmes et peut être quasi asymptomatique pendant longtemps. Si les polypes adénomateux deviennent trop nombreux ou ont une tendance constante à se développer, le patient peut ressentir des douleurs abdominales régulières, ainsi que des nausées, des vertiges, une faiblesse générale et une perte d'appétit. Le principal danger de cette pathologie réside dans le fait que, en l'absence de traitement à long terme, les polypes peuvent dégénérer en une tumeur maligne.
  9. Fibromes utérins. Maladie du système de reproduction de la femme caractérisée par un ou plusieurs ganglions myomateux formés sur la muqueuse interne de l'utérus, dans la couche musculaire ou même à l'extérieur de l'organe génital.

Cette pathologie est l’une des causes les plus courantes de douleur abdominale d’étiologie inconnue. Les spasmes du myomètre provoquent une douleur intense qui peut disparaître aussi soudainement qu’elle est apparue.

Les fibromes utérins sont traités par hormonothérapie et, en l'absence de résultats, uniquement par une méthode chirurgicale, car la tumeur est également sujette à une tumeur maligne.

Le système digestif est l’un des systèmes les plus vulnérables du corps humain, car il est le premier à en souffrir, en essayant de digérer et de neutraliser les substances nocives contenues dans les aliments et les boissons.

Chez les personnes atteintes de diverses maladies chroniques du tractus gastro-intestinal, les douleurs abdominales sont permanentes.

Ils indiquent la présence de processus pathologiques dont les causes peuvent être complètement différentes.

Que faire si votre estomac fait souvent mal

Si les douleurs abdominales antérieures étaient rarement perturbées, apparaissant de temps en temps et faisant désormais partie intégrante de la vie, une personne devrait prendre cela très au sérieux, car la douleur est toujours le signe de problèmes de santé.

La première chose à faire dans cette situation est:

  • faites attention après le début du syndrome douloureux (par exemple, immédiatement après un repas ou peu de temps après);
  • essayez de déterminer dans quelle partie de l'abdomen la douleur réagit plus clairement;
  • rappelez-vous la nature de la douleur (sourde, forte, tirant, tirant);
  • notez quels symptômes sont accompagnés de douleur (nausée, brûlures d'estomac, vertiges);
  • fixer la durée moyenne de la douleur.

Toutes ces informations seront requises par le médecin pour un historique précis. Il ne sera pas superflu de faire rapport sur les mesures prises et les médicaments utilisés précédemment. Oh

Souvent, des remèdes mal choisis lubrifient le tableau clinique, déroutant les médecins lors de l’examen initial. À cet égard, en cas d'apparition de spasmes, il est recommandé de ne pas se soigner soi-même, mais de consulter immédiatement un spécialiste.

Comment est le diagnostic

Étant donné que la douleur abdominale peut être causée à la fois par une intoxication alimentaire et par le syndrome prémenstruel, divers tests de diagnostic seront nécessaires pour déterminer la cause de son apparition.

Si une personne ne sait pas à qui s'adresser, le moyen le plus simple consiste à prendre rendez-vous avec le thérapeute, qui dressera un historique et mènera un examen primaire.

En cas de suspicion d'une maladie particulière, le médecin recommandera un spécialiste.

Le patient doit être prêt à subir diverses procédures de diagnostic, notamment:

  • échographie de la cavité abdominale et du petit bassin;
  • endoscopie ou coloscopie;
  • tests de laboratoire de sang et de matières fécales.

Dans la plupart des cas, ces méthodes de diagnostic sont suffisantes pour déterminer la cause de la douleur, mais si l'étiologie de la maladie n'a pas été clarifiée, des méthodes d'examen supplémentaires peuvent être utilisées, telles que:

  1. Endoscopie capsulaire. C'est l'une des méthodes les plus récentes pour étudier l'état de toutes les parties de l'intestin, du rectum et de l'estomac. Le patient doit avaler une capsule équipée d'une mini-caméra spéciale qui, se déplaçant dans l'intestin, envoie un grand nombre de photos au serveur.
  2. Radiographie des organes abdominaux. Il aide à identifier les problèmes intestinaux tels que la formation accrue de gaz, les changements dans la taille des anses intestinales ou à identifier les calculs rénaux calcifiés.
  3. La laparoscopie. Habituellement, cette méthode est utilisée en tant que méthode chirurgicale de traitement de certaines maladies, mais la laparoscopie constitue parfois un type d’examen diagnostique de la cavité abdominale.

À l'heure actuelle, presque tous les hôpitaux sont dotés d'équipements modernes, ce qui permet, sans intervention inutile du corps, d'examiner de manière totalement indolore le patient.

Cela ne prend pas beaucoup de temps et nécessite rarement une préparation spéciale de la part du patient; il est donc plus facile et plus correct de demander de l'aide médicale que de supporter la douleur et de se lancer dans un auto-traitement dangereux, qui présente de graves complications à l'avenir.