Régime pour reflux de bile dans l'estomac

La bile est un liquide amer qui s'accumule dans la vésicule biliaire. Avec le développement de diverses maladies, il peut pénétrer dans l'estomac. Cette pathologie est accompagnée de nombreux symptômes désagréables. Les aliments qui jettent de la bile dans l'estomac doivent être choisis individuellement. Suivez les conseils des professionnels présentés dans cet article pour créer rapidement un menu de traitement spécial et vous débarrasser définitivement du problème.

Si vous souffrez de brûlures d'estomac, soif, éructations, troubles gastro-intestinaux, vous devez immédiatement consulter un médecin. Il effectuera un examen, fera tous les tests nécessaires et diagnostiquera avec précision. Lorsque la bile est jetée dans l'estomac, il est non seulement nécessaire de prendre des médicaments, mais également d'adapter votre alimentation. Seule une approche intégrée permettra d'éliminer rapidement et efficacement la maladie.

Le régime alimentaire du patient doit contenir des substances pouvant recouvrir les parois de l'estomac. La diète spéciale pour le lancer de la bile comprend nécessairement les produits suivants:

céréales à grains entiers - elles sont riches en fibres, contiennent des glucides facilement digestibles, protègent l'estomac des irritations causées par la bile;

la gelée aide à digérer les aliments, restaure la microflore;

volaille, poisson et viande maigre;

fruits et légumes frais;

Les soupes de légumes doivent être incluses dans l'alimentation quotidienne du patient. De tels plats enveloppent les parois de l'estomac, sont bien digérés, soulagent rapidement l'état du patient lors du lancement de la bile.

Les experts recommandent de cuisiner tous les plats sur un couple, de manière à préserver toutes les propriétés utiles des produits.

Pour rendre le traitement aussi efficace que possible, plusieurs types de produits devraient être exclus du régime alimentaire. Vous devrez abandonner:

Régime alimentaire pour la bile dans l'estomac

Description au 07.12.2017

  • Efficacité: effet thérapeutique après 10 jours
  • Termes: constamment
  • Coût des produits: 1400-1500 rub. par semaine

Règles générales

Le problème actuel de la médecine est une violation de la fonction motrice du tube digestif. Des symptômes tels que des éructations, des brûlures d'estomac, de l'amertume, des nausées, une perte d'appétit, des ballonnements ou une lourdeur de l'épigastre sont fréquents en raison d'une altération de la motilité. Ils peuvent être fonctionnels ou secondaires, se produisant dans le contexte de maladies organiques.

L'activité motrice de l'estomac commence à partir du moment où un morceau de nourriture traverse le sphincter inférieur de l'œsophage. Le corps et le bas de l'estomac se déposent et la nourriture est mélangée. Le portier procède à l'évacuation des portions dans le duodénum. La soi-disant systole antrale est une forte contraction de l'antre de l'estomac vers l'intestin grêle, qui joue un rôle majeur dans la promotion de la nourriture dans le duodénum.

La consommation de nourriture se produit en petites portions. Le portier s'ouvre périodiquement et la vague gastrique pousse le contenu dans le bulbe duodénal. Contribue à cette différence de pression - la pression dans l'estomac est plus élevée. La prise de portions de nourriture active à son tour le péristaltisme du duodénum et la libération de la bile par la vésicule biliaire. Dans cette partie initiale de l'intestin grêle, le chyme est mélangé à la bile et au suc pancréatique et, grâce aux contractions péristaltiques, il se déplace plus loin. C’est ainsi que la motilité du tractus gastro-intestinal supérieur semble normale.

Le reflux duodénogastrique (GHD) est un jet de retour du duodénum dans l'estomac. Cliniquement manifesté par une gêne et une douleur épigastrique, des éructations d'air, une amertume dans la bouche, une régurgitation, des brûlures d'estomac et des vomissements de la bile. Il peut y avoir une alternance de diarrhée et de constipation. Dans le développement de son rôle important a une diminution du ton de l'estomac et du pylore (violation de sa fonction de commutation) en combinaison avec une activité accrue du duodénum et une pression accrue dans celui-ci. Une cause fréquente de troubles moteurs est une violation de la régulation nerveuse dans un contexte de troubles mentaux.

En plus des symptômes désagréables pour le patient, sous l'influence des acides biliaires dans l'estomac, il se produit une restructuration de la muqueuse, des modifications du mucus gastrique et des modifications inflammatoires. Dans le contexte de la RDA, peu importe la gravité, signes de gastrite au niveau de l'antre et même modifications érosives. Dans ce cas, les principaux facteurs dommageables sont non seulement les acides biliaires rejetés dans l'estomac, mais également la lysolécithine et les enzymes pancréatiques.

Le traitement de cette affection consiste à prescrire des régulateurs de la motilité (Itomed, Trimedat), des mucocytoprotecteurs (ils protègent la muqueuse gastrique des effets indésirables de la bile: le nol et d’autres préparations à base de bismuth). De-Nol est également capable de se lier aux acides biliaires.

Le médicament de base est Ursosan - il compense le manque d’acides biliaires dans l’intestin, traduit la synthèse des acides biliaires toxiques en production de composés non toxiques. Il est prescrit à la dose de 250 mg pour la nuit de 3 mois de suite.

La diététique est considérée comme un élément important du traitement. Un régime pour jeter de la bile dans l'estomac implique:

  • Refus d'aliments lourds (viande frite, saucisses, viande fumée avec cartilage et viande trop filandreuse, peau de volaille et de poisson).
  • Limitation des graisses difficiles et longues à digérer et à ralentir le péristaltisme.
  • Exception des boissons contenant des glucides, ainsi que des boissons froides. On peut boire de l'eau sans gaz 30 minutes avant les repas ou entre les repas. Après un repas, vous ne pouvez plus boire du thé ni boire beaucoup d’eau.
  • Restrictions importantes sur les légumineuses et les ballonnements (kvas, boissons gazeuses, pâtisseries à la levure fraîche, raisins, raisins secs, pommes fraîches en grande quantité).
  • L'exclusion des aliments, des muqueuses irritantes: frites, épicées, grasses.
  • Refus d'alcool, restriction du thé et du café forts.
  • Intégration dans le régime alimentaire des fibres de fruits et de légumes, mais elles doivent être traitées thermiquement. Dans le même temps, la consommation de légumes riches en fibres (navet, radis, asperges, radis, légumineuses) et de fruits à peau épaisse (raisins, dattes, groseilles à maquereau, raisins de Corinthe) est limitée.
  • Il n'est pas souhaitable de manger du pain complet et des céréales secondaires (mil, orge, orge, maïs).
  • Fractionnelle 6 repas par jour, respect du régime alimentaire, l'exclusion de trop manger pendant la journée et surtout la nuit.

On pense que le reflux duodénogastrique est intensifié la nuit. Le régime alimentaire doit être conçu de manière à contenir davantage d'aliments riches en calories le matin et de dîner léger. Manger ne devrait pas être pressé et devrait être bien mastiqué.

Les aliments à la base doivent être des aliments bouillis, faibles en gras et faciles à digérer: céréales, soupes légères, poisson bouilli et viande de poulet (la cuisson au four sans peau épaisse est autorisée), légumes bouillis ou purée de légumes, gelée (avoine ou tout fruit - ils ont un effet enveloppant).

L'option la plus appropriée pour nourrir le patient est le tableau n ° 1. Ce régime aide à normaliser les fonctions d'évacuation motrice et de sécrétion de l'estomac et du duodénum. Contient 100 g de protéines, pas plus de 90 g de matières grasses et 400 g de glucides, d’une teneur en calories allant jusqu’à 2700 kcal. Le sel devrait être limité à 6 g par jour.

Les patients atteints de cette pathologie doivent abandonner l'activité physique après avoir mangé, plié, soulevé des poids - tout ce qui peut entraîner une augmentation de la pression intra-abdominale. Il est également important d'éviter la constipation et les flatulences.

Produits autorisés

Un régime pour la bile dans l'estomac devrait inclure:

  • Plats à base de viande de bœuf, d'agneau, de porc maigre, de dinde et de poulet à la coque. Ils sont cuits en morceaux ou à partir de viande hachée en rouleaux (escalopes, boulettes de viande, boulettes de viande, boulettes de viande). Pour varier, vous pouvez faire cuire avec des sauces (lait ou crème sure).
  • Potages sur bouillon de légumes, céréales et légumes. La nécessité d'essuyer les légumes et le croup dépend de l'état du patient. Lorsque l'exacerbation de la gastrite ils sont essuyés, dans un état de rémission cela n'est pas nécessaire.
  • Pour améliorer le goût, les soupes préparées peuvent être remplies de flocons d'oeufs, d'un mélange de lait et d'oeufs et de beurre. Les bouillons de viande et de poisson et les légumes dorés ne sont pas autorisés. Vous ne pouvez pas manger de soupe, bortsch, okrochka.
  • Pain de blé séché.
  • Poisson maigre, cuit à la vapeur ou cuit au four sans croûte. Le poisson est cuit en morceaux ou sous forme de côtelettes.
  • Lait, crème de lait, lait kissel, kéfir et yaourt (non acide). Chaque jour, vous pouvez manger du fromage cottage dans sa forme naturelle dans les plats.
  • Céréales qui ne contiennent pas beaucoup de fibres. Ceci est la semoule, le sarrasin et le riz. La bouillie de sarrasin et de riz doit d'abord être nettoyée et diluée avec de l'eau jusqu'à un état semi-visqueux. Le porridge peut être cuit avec l'ajout de lait.
  • Les légumes sont également pauvres en fibres. Ces légumes diététiques comprennent les pommes de terre, le chou-fleur, les betteraves, les courgettes, les carottes et le potiron. Ils sont bouillis et servis sous forme de purée de pommes de terre, vous pouvez faire cuire des puddings de légumes.
  • 20 g de beurre et d'huile de tournesol. Il est important de ne pas les chauffer, mais de les ajouter sous forme naturelle aux plats préparés.
  • Les fruits sont fabriqués à partir de purée de pommes de terre, de gelée, de gelées et de compotes. La première fois n'est pas autorisé à manger des fruits crus, puis ils sont introduits progressivement.
  • Les boissons peuvent être du thé faible avec du lait, des jus sucrés, des boissons sucrées peuvent être du miel.

Pourquoi la bile pénètre dans l'estomac: symptômes et traitement

Le corps humain est un système harmonieux intégral dans lequel la structure de tous les liens correspond strictement aux fonctions qu'ils remplissent. À première vue, même mineures, les déviations sont lourdes de conséquences graves. La catégorie de ces troubles comprend le reflux de bile du duodénum dans l'estomac. Considérez la pathogenèse du phénomène, les signes, les complications possibles, les méthodes de traitement et de prévention.

A quoi sert la bile?

La bile est un fluide biologique alcalin produit par les cellules du foie. Son résidu sec (2,5% de la masse totale) est constitué de cholestérol, d'acides biliaires (principalement de cholestérol), de pigments (biliverdine et bilirubine), conférant au secret une couleur jaune or caractéristique. Le résidu sec contient également des vitamines, des enzymes, des sels minéraux et de la mucine. La composition riche détermine les fonctions remplies par la bile. Parmi eux, les plus importants sont les suivants:

  • Augmentation de l'activité de la lipase et d'autres enzymes du suc pancréatique.
  • Emulsification des graisses pour augmenter la surface de contact des réactifs.
  • Absorption de vitamines: K, E, D, A.
  • Stimulation de la motilité intestinale.
  • Participation à la digestion pariétale.
  • Prévention des processus de dégradation dus aux propriétés bactériostatiques.

Ces fonctions sont remplies par la bile dans la lumière du dpc (duodénum) - un lieu déterminé par sa nature. Au-delà de ses limites, le fluide actif apporte un mal continu, en particulier aux parois de l'estomac, des signaux sur les pathologies chroniques affectant le système digestif.

Des mécanismes de régulation humoraux et neuronaux assurent le processus de vidage du réservoir pour son stockage (vésicule biliaire) et l'entrée de contenu dans le duodénum. Le mouvement inverse du fluide est entravé par le fonctionnement fiable des muscles annulaires ou des sphincters. L'un d'eux est le portier, divisant l'estomac de dpk. Les vomissements en tant que mécanisme de protection inconditionnel, débarrassant le corps de substances toxiques nocives, constituent une exception.

Les pathologies du système digestif entraînent des dysfonctionnements du pylore et une augmentation de la pression intracavitaire dans le duodénum. En conséquence, la bile est libérée dans l'estomac, ce qui ne peut pas résister aux effets des substances corrosives caustiques. Le reflux entraîne des brûlures de la membrane muqueuse qui, avec le temps, peuvent conduire à un ulcère peptique. Cette condition se manifeste par un inconfort, une amertume dans la bouche, souvent indépendamment de l'utilisation de la nourriture.

Symptômes de la bile dans l'estomac

Le fait qu'une personne soit confrontée à une condition désagréable est indiqué par les signes suivants:

  • Douleurs coupantes sans localisation claire.
  • Émanations de gaz fétides.
  • Brûlures d'estomac persistantes.
  • Irritation de la muqueuse oesophagienne.
  • Éclatement, lourdeur au nombril.
  • Fleur jaune sur la langue.
  • Vomissements, soif.

Pourquoi la bile est-elle jetée dans l'estomac

Il y a beaucoup de provocateurs de pathologie. Ils se développent depuis plus d'un an et en forment la base. Les causes possibles du reflux sont les suivantes:

  • Compression du duodénum avec les hernies, les néoplasmes, c'est pourquoi son contenu, malgré la résistance du pylore, est toujours dans l'estomac.
  • Des erreurs d’intervention chirurgicale entraînant des lésions de la couche musculaire du sphincter provoquent un phénomène irréversible sous forme de reflux.
  • Duodénite, dans laquelle se produit un œdème de la membrane muqueuse du duodénum, ​​réduisant sa lumière.
  • La grossesse et sa pression excessive caractéristique sur les intestins due à la croissance de l’utérus.
  • Abus de fumer, alcool.
  • Obstruction des voies biliaires.
  • Pathologies du tube digestif, telles que la cholélithiase, la stase biliaire, la suralimentation.
  • L'obésité du foie, prenant des relaxants musculaires et des antispasmodiques, détend les tissus musculaires de l'estomac.
  • Erreurs alimentaires triviales.
  • Entraînement actif après avoir mangé.
  • Attitude indifférente envers les plats épicés, frits, gras, les cornichons et les viandes fumées, les boissons gazeuses, le thé et le café.

Les symptômes de la maladie sont observés après une hépatite, une intoxication, une intervention chirurgicale pour retirer la vésicule biliaire, une gastrite érosive et des maladies du système endocrinien.

Le mécanisme de la coulée de bile

Dans la structure de l'estomac, il y a deux trous. Les deux sont fermés par des valves constituées de muscles annulaires. Tous les produits et les sucs digestifs de la bouche descendent dans les intestins. En cas de suralimentation banale et d’autres conditions pathologiques, les valvules sont étirées, elles perdent leur tonus, ce qui provoque le retour de la bile dans l’estomac, et parfois même plus haut.

Traitement

La composition de plusieurs symptômes est une raison de visiter un gastro-entérologue. Les méthodes de diagnostic instrumental et de laboratoire aideront à diagnostiquer, parmi lesquelles:

  • Fibrogastroduodenoscopy (FGDS) pour la détection de béants pyloriques, d'érosions sur les muqueuses, de rougeurs et d'enflures, du nombre de changements atrophiques, de métaplasies aux parois du tube digestif.
  • À l'aide des ultrasons, il est possible de déterminer l'épaisseur de la muqueuse de l'estomac, l'accumulation et le mouvement de bulles de gaz à travers celle-ci.
  • La radiographie avec contraste vous permet de voir la véritable image de la libération de la bile dans l'estomac.

Les tentatives visant à résoudre le problème par elles-mêmes et par le peuple sont mieux remises à plus tard. Seul un diagnostic précis, une thérapie adéquate sous la supervision d'un médecin sera en mesure de déterminer et d'éliminer la cause de l'état pathologique, de vaincre le reflux biliaire, de restaurer le fonctionnement normal du système digestif.

Des médicaments

Pour éliminer les symptômes désagréables, le médecin vous prescrit les médicaments suivants:

  • Prokinetics pour accélérer l'évacuation du chyme de l'estomac, améliorant le tonus des sphincters. Permettre à la bile de se déplacer rapidement dans l'intestin. Cette catégorie comprend: TSerukal, Itomed, Motilium. Ce dernier est produit sous la forme d'une suspension et est utilisé avec succès pour traiter les bébés.
  • Nexium, Pariet - médicaments du groupe des inhibiteurs de la pompe à protons (IPP). Ils inhibent la sécrétion d'acide chlorhydrique, l'activité du site où se trouve le portier, ce qui réduit le risque de projection du contenu du duodénum. En conséquence, le pronostic est amélioré dans le traitement des maladies liées à l’acidité. Ces médicaments ont un effet durable.
  • Almagel, Maalox du groupe des antiacides réduisent également l’acidité du suc gastrique. Ils sont peu coûteux par rapport aux IPP, mais ils ont besoin de boire beaucoup plus longtemps.
  • L'acide ursodésoxycholique, qui convertit les acides biliaires en formes solubles dans l'eau, épargne les parois de l'estomac et élimine les éructations amères. Système d'accueil: 250 ml, 2 fois par jour.
  • La thérapie combinée est impossible sans les hépatoprotecteurs, tels que Rebamipide, Venter, De-Nol.
  • Les entérosorbants sont utilisés pour nettoyer les intestins, notamment le Laktofiltrum, le Smekta et le charbon actif blanc.

En règle générale, les médicaments ont des effets secondaires et ne doivent donc être pris qu'après accord du médecin.

Remèdes populaires

Les recettes de médecine alternative complètent le traitement conservateur. Utile pour le reflux:

  • Thé de chicorée.
  • Huiles végétales brutes: graines de lin, maïs, tournesol, olive. Le traitement thermique entraîne une perte d'environ 75% des composants précieux de leur composition.
  • Salade de betteraves, de préférence sur un estomac vide.
  • Le brocoli et d'autres variétés de chou, ainsi que les épinards.
  • Aliments riches en acide ascorbique (oranges, citrons, persil, groseilles).

Les herbes médicinales suivantes aideront à éliminer la stase biliaire:

Kissel, groseille à maquereau, airelles rouges, aubépine saturera le corps de minéraux et de vitamines.

Opération

Dans les cas graves, traitement chirurgical. À l'aide de méthodes de correction laparoscopique du reflux biliaire à faible impact, il est possible de corriger la fonctionnalité du portier. Si le duodénum est sous la pression d'une hernie ou d'une tumeur, une résection des structures correspondantes est réalisée.

Régime alimentaire

Un régime alimentaire spécial est conçu pour améliorer l'état du patient. Il réduit la production de bile. Pour sauver le foie et l'estomac de la charge supplémentaire, limitez l'utilisation d'un certain nombre de produits. Aliment qui dure plus longtemps que d'autres et qui est retenu dans le tube digestif:

Ils sont remplacés par des fruits et légumes frais rapidement digestibles, des bouillies de céréales, des produits à base d’acide lactique qui nettoient les intestins et améliorent leur perméabilité. Ils sont recommandés pour cuisiner ou cuire à la vapeur. Manger en même temps devrait être une fraction minimum.

Prévention du reflux biliaire dans l'estomac

La prévention des symptômes désagréables repose sur un mode de vie sain, ainsi que sur:

  • Puissance fractionnelle.
  • Exclusion de l'alimentation rapide et autres aliments difficiles à digérer.
  • Manger des baies, des fruits et des légumes.
  • Activité physique modérée pour le fonctionnement normal du tube digestif.

Il est possible d'éliminer la bile dans l'estomac, si à la fois, mais par petites gorgées, boire 500 ml d'eau bouillie. Cela empêchera les brûlures de la muqueuse et l'apparition d'ulcérations.

Le reflux n’est pas aussi inoffensif que cela puisse paraître à première vue. Il a un effet cumulatif et entraîne des conséquences graves. Une visite opportune chez le médecin ne fera pas de mal au présent et à l'avenir.

Complications possibles

Avec une libération régulière de bile, les conditions suivantes se développent:

  • Reflux gastro-oesophagien, dans lequel le contenu du duodénum est dans l'œsophage, ce qui affecte sa membrane muqueuse délicate.
  • Inflammation de l'estomac due à une irritation causée par les acides galliques. Avec une sécrétion excessive d'acide chlorhydrique, le risque de développer une gastrite par reflux augmente.
  • Syndrome de Barrett, lié à des conditions précancéreuses graves. En raison d'une irritation fréquente de la partie inférieure du tube digestif, l'épithélium squameux est remplacé par des cellules cylindriques qui ne sont pas typiques de cette partie du canal.

Avec un traitement adéquat sur fond d'adhésion à un régime alimentaire spécial, tous les symptômes associés au reflux de bile dans l'estomac disparaissent généralement. Mais le problème peut rapidement revenir, et avec aggravation, si le patient ne mène pas une vie saine et mange bien.

Régime alimentaire pour la bile dans l'estomac

17 janvier 2018 régimes 583 vues

  • Efficacité: effet thérapeutique après 10 jours
  • Termes: constamment
  • Coût des produits: 1400-1500 rub. par semaine

Contenu

  • Règles générales
  • Produits autorisés
  • Produits totalement ou partiellement restreints
  • Menu (mode d'alimentation)
  • Avantages et inconvénients
  • Commentaires et résultats
  • Prix ​​du régime

Règles générales

Le problème actuel de la médecine est une violation de la fonction motrice du tube digestif. Des symptômes tels que des éructations, des brûlures d'estomac, de l'amertume, des nausées, une perte d'appétit, des ballonnements ou une lourdeur de l'épigastre sont fréquents en raison d'une altération de la motilité. Ils peuvent être fonctionnels ou secondaires, se produisant dans le contexte de maladies organiques.

L'activité motrice de l'estomac commence à partir du moment où un morceau de nourriture traverse le sphincter inférieur de l'œsophage. Le corps et le bas de l'estomac se déposent et la nourriture est mélangée. Le portier procède à l'évacuation des portions dans le duodénum. La soi-disant systole antrale est une forte contraction de l'antre de l'estomac vers l'intestin grêle, qui joue un rôle majeur dans la promotion de la nourriture dans le duodénum.

La consommation de nourriture se produit en petites portions. Le portier s'ouvre périodiquement et la vague gastrique pousse le contenu dans le bulbe duodénal. Contribue à cette différence de pression - la pression dans l'estomac est plus élevée. La prise de portions de nourriture active à son tour le péristaltisme du duodénum et la libération de la bile par la vésicule biliaire. Dans cette partie initiale de l'intestin grêle, le chyme est mélangé à la bile et au suc pancréatique et, grâce aux contractions péristaltiques, il se déplace plus loin. C’est ainsi que la motilité du tractus gastro-intestinal supérieur semble normale.

Le reflux duodénogastrique (GHD) est un jet de retour du duodénum dans l'estomac. Cliniquement manifesté par une gêne et une douleur épigastrique, des éructations d'air, une amertume dans la bouche, une régurgitation, des brûlures d'estomac et des vomissements de la bile. Il peut y avoir une alternance de diarrhée et de constipation. Dans le développement de son rôle important a une diminution du ton de l'estomac et du pylore (violation de sa fonction de commutation) en combinaison avec une activité accrue du duodénum et une pression accrue dans celui-ci. Une cause fréquente de troubles moteurs est une violation de la régulation nerveuse dans un contexte de troubles mentaux.

En plus des symptômes désagréables pour le patient, sous l'influence des acides biliaires dans l'estomac, il se produit une restructuration de la muqueuse, des modifications du mucus gastrique et des modifications inflammatoires. Dans le contexte de la RDA, peu importe la gravité, signes de gastrite au niveau de l'antre et même modifications érosives. Dans ce cas, les principaux facteurs dommageables sont non seulement les acides biliaires rejetés dans l'estomac, mais également la lysolécithine et les enzymes pancréatiques.

Le traitement de cette affection consiste à prescrire des régulateurs de la motilité (Itomed, Trimedat), des mucocytoprotecteurs (ils protègent la muqueuse gastrique des effets indésirables de la bile: le nol et d’autres préparations à base de bismuth). De-Nol est également capable de se lier aux acides biliaires.

Le médicament de base est Ursosan - il compense le manque d’acides biliaires dans l’intestin, traduit la synthèse des acides biliaires toxiques en production de composés non toxiques. Il est prescrit à la dose de 250 mg pour la nuit de 3 mois de suite.

La diététique est considérée comme un élément important du traitement. Un régime pour jeter de la bile dans l'estomac implique:

  • Refus d'aliments lourds (viande frite, saucisses, viande fumée avec cartilage et viande trop filandreuse, peau de volaille et de poisson).
  • Limitation des graisses difficiles et longues à digérer et à ralentir le péristaltisme.
  • Exception des boissons contenant des glucides, ainsi que des boissons froides. On peut boire de l'eau sans gaz 30 minutes avant les repas ou entre les repas. Après un repas, vous ne pouvez plus boire du thé ni boire beaucoup d’eau.
  • Restrictions importantes sur les légumineuses et les ballonnements (kvas, boissons gazeuses, pâtisseries à la levure fraîche, raisins, raisins secs, pommes fraîches en grande quantité).
  • L'exclusion des aliments, des muqueuses irritantes: frites, épicées, grasses.
  • Refus d'alcool, restriction du thé et du café forts.
  • Intégration dans le régime alimentaire des fibres de fruits et de légumes, mais elles doivent être traitées thermiquement. Dans le même temps, la consommation de légumes riches en fibres (navet, radis, asperges, radis, légumineuses) et de fruits à peau épaisse (raisins, dattes, groseilles à maquereau, raisins de Corinthe) est limitée.
  • Il n'est pas souhaitable de manger du pain complet et des céréales secondaires (mil, orge, orge, maïs).
  • Fractionnelle 6 repas par jour, respect du régime alimentaire, l'exclusion de trop manger pendant la journée et surtout la nuit.

On pense que le reflux duodénogastrique est intensifié la nuit. Le régime alimentaire doit être conçu de manière à contenir davantage d'aliments riches en calories le matin et de dîner léger. Manger ne devrait pas être pressé et devrait être bien mastiqué.

Les aliments à la base doivent être des aliments bouillis, faibles en gras et faciles à digérer: céréales, soupes légères, poisson bouilli et viande de poulet (la cuisson au four sans peau épaisse est autorisée), légumes bouillis ou purée de légumes, gelée (avoine ou tout fruit - ils ont un effet enveloppant).

L'option la plus appropriée pour nourrir le patient est le tableau n ° 1. Ce régime aide à normaliser les fonctions d'évacuation motrice et de sécrétion de l'estomac et du duodénum. Contient 100 g de protéines, pas plus de 90 g de matières grasses et 400 g de glucides, d’une teneur en calories allant jusqu’à 2700 kcal. Le sel devrait être limité à 6 g par jour.

Les patients atteints de cette pathologie doivent abandonner l'activité physique après avoir mangé, plié, soulevé des poids - tout ce qui peut entraîner une augmentation de la pression intra-abdominale. Il est également important d'éviter la constipation et les flatulences.

Produits autorisés

Un régime pour la bile dans l'estomac devrait inclure:

  • Plats à base de viande de bœuf, d'agneau, de porc maigre, de dinde et de poulet à la coque. Ils sont cuits en morceaux ou à partir de viande hachée en rouleaux (escalopes, boulettes de viande, boulettes de viande, boulettes de viande). Pour varier, vous pouvez faire cuire avec des sauces (lait ou crème sure).
  • Potages sur bouillon de légumes, céréales et légumes. La nécessité d'essuyer les légumes et le croup dépend de l'état du patient. Lorsque l'exacerbation de la gastrite ils sont essuyés, dans un état de rémission cela n'est pas nécessaire.
  • Pour améliorer le goût, les soupes préparées peuvent être remplies de flocons d'oeufs, d'un mélange de lait et d'oeufs et de beurre. Les bouillons de viande et de poisson et les légumes dorés ne sont pas autorisés. Vous ne pouvez pas manger de soupe, bortsch, okrochka.
  • Pain de blé séché.
  • Poisson maigre, cuit à la vapeur ou cuit au four sans croûte. Le poisson est cuit en morceaux ou sous forme de côtelettes.
  • Lait, crème de lait, lait kissel, kéfir et yaourt (non acide). Chaque jour, vous pouvez manger du fromage cottage dans sa forme naturelle dans les plats.
  • Céréales qui ne contiennent pas beaucoup de fibres. Ceci est la semoule, le sarrasin et le riz. La bouillie de sarrasin et de riz doit d'abord être nettoyée et diluée avec de l'eau jusqu'à un état semi-visqueux. Le porridge peut être cuit avec l'ajout de lait.
  • Les légumes sont également pauvres en fibres. Ces légumes diététiques comprennent les pommes de terre, le chou-fleur, les betteraves, les courgettes, les carottes et le potiron. Ils sont bouillis et servis sous forme de purée de pommes de terre, vous pouvez faire cuire des puddings de légumes.
  • 20 g de beurre et d'huile de tournesol. Il est important de ne pas les chauffer, mais de les ajouter sous forme naturelle aux plats préparés.
  • Les fruits sont fabriqués à partir de purée de pommes de terre, de gelée, de gelées et de compotes. La première fois n'est pas autorisé à manger des fruits crus, puis ils sont introduits progressivement.
  • Les boissons peuvent être du thé faible avec du lait, des jus sucrés, des boissons sucrées peuvent être du miel.