Départements du gros intestin: caractéristiques du développement et maladies possibles

La connaissance de l'anatomie du tube digestif peut déterminer plus précisément la localisation et la nature du processus pathologique. L'intestin est l'une des parties les plus importantes du système digestif. Il est subdivisé en plusieurs départements chargés de diverses fonctions et contribuant à la transformation du produit alimentaire. La partie finale du tube digestif est le gros intestin. Les départements du gros intestin ont une structure complexe qu'il est souhaitable de connaître pour pouvoir décrire de manière adéquate leurs plaintes et leurs symptômes au médecin en cas de maladie.

Anatomie

L'anatomie du gros intestin est assez complexe et distinctive. L'inspection visuelle de l'intestin est très facile à distinguer les uns des autres. La partie épaisse de l'intestin a une plus grande taille et une lumière plus large comparée à une mince.

Le long du côlon, 3 bandes musculaires s'étendent longitudinalement. Ils sont nécessaires à la mise en œuvre de mouvements péristaltiques et à la poussée de masses fécales. La couche musculaire est inégalement située sur l'intestin, ce qui, lorsqu'il est examiné visuellement, ressemble à un ensemble de constrictions et de bosses.

La plupart de la microflore (bonnes bactéries) vit dans le côlon. La fonction principale du côlon humain est la formation de masses fécales. Comme l'absorption des nutriments dans le côlon ne se produit généralement pas, la membrane muqueuse aspire l'eau. La nourriture digérée dans l'estomac et dans l'intestin grêle s'appelle chyme. Une fois dans les sections épaisses, le chyme commence à perdre de l'eau activement, sa structure est modifiée, il se condense et se transforme en fèces ordinaires à la sortie. Une journée dans le côlon laisse passer jusqu'à 4 litres de chyme et jusqu'à 200 g de matières fécales.

La longueur de toutes les sections de l'intestin est d'environ 11 mètres. Cet indicateur peut varier en fonction de la constitution, de la taille et du sexe de la personne. L'intestin grêle comprend le duodénum, ​​le jéjunum et l'iléon. Dans ces départements, la digestion de la masse alimentaire et l'absorption des nutriments ont principalement lieu. La longueur totale de l'intestin grêle est d'environ 7 à 8 mètres. La longueur du gros intestin d'une personne adulte sera de 3 à 4 mètres.

Coup de selle

Le caecum est une sorte d'appendice, qui occupe une position intermédiaire entre l'intestin grêle et l'intestin transverse. Situé dans la région iliaque à droite. Le côté postérieur concerne le muscle psoas iléal et large. La surface antérieure de l'intestin est en contact avec la paroi abdominale antérieure. Propre mésentère n'est pas, mais le péritoine est complètement recouvert. Sur sa surface interne, 3 bandes musculaires convergent. Dans cette localisation se trouve un processus en forme de ver mieux connu sous le nom d’appendice. Sa longueur peut aller jusqu'à 20 cm. L'appendice peut être placé presque comme vous le souhaitez.

La partie ascendante du côlon part alors du caecum. Va du côté droit de l'abdomen à l'hypochondre. Ayant atteint le foie, tourne brusquement à gauche et passe dans le côlon transverse. Cela va dans la direction d'un coin splénique où passe avec succès dans le département descendant. La partie descendante du côlon est parallèle à la partie ascendante, mais seulement dans la moitié gauche de l'abdomen. Dans la région iléale gauche passe dans un intestin sigmoïde. L'intestin descendant n'est couvert du péritoine que de trois côtés, contrairement au sigmoïde. Au niveau de la connexion du sacrum avec l'iléon, le côlon sigmoïde passe dans la ligne droite qui se termine dans l'anus.

La membrane muqueuse du côlon n'a pas de villosités. À l'exception des plis semi-lunaires, disposés en trois rangées, la surface de la muqueuse est lisse. La couche sous-muqueuse est bien développée et la paroi musculaire est représentée par des fibres longitudinales et circulaires. Les longitudinaux sont les mêmes 3 rubans situés le long du côlon. La couche circulaire est développée uniformément.

Le rectum

Situé dans la cavité pelvienne. Il a une partie supérieure étendue et inférieure étroite. La partie supérieure est représentée par l'ampoule rectale, et l'étroit passe à travers le périnée et s'appelle le canal anal.

Nouveau-nés

Comme à la naissance le tube digestif n’arrête pas son développement chez le nourrisson, le gros intestin présente un certain nombre de caractéristiques. Ses fonctions sont similaires à celles de l'adulte. Toutefois, l'inspection visuelle permet de détecter l'absence de protubérances et de tour de taille typiques. Les formations omentales ne commencent à apparaître qu'à partir de la troisième année de vie et la longueur totale à la naissance ne dépasse pas 65 cm, mais leur longueur devrait augmenter de 20 cm à la naissance. Comme le tractus intestinal se développe de manière inégale, certains départements peuvent ne pas être situés là où se trouvent les adultes. Par exemple, le caecum chez les nourrissons est sous le foie. Au fur et à mesure que l'enfant grandit, le coin aveugle commence à descendre dans la région iliaque droite.

Dans la petite enfance, le caecum va si doucement dans l'annexe, qui parfois ne peuvent pas être distingués les uns des autres. La partie la plus courte chez le jeune âge est la partie ascendante du côlon, seulement 2 cm, elle reste pendant un moment de cette taille mais commence à croître activement la deuxième année.

Chez l'adulte, le côlon sigmoïde est localisé dans le pelvis. Chez les enfants, cette zone est peu développée, l'intestin doit donc pénétrer dans la cavité abdominale pendant un certain temps. À l'âge de 5 ans, lorsque les os du bassin atteignent déjà la taille requise, l'intestin prend sa place habituelle.

Les informations données dans le texte ne constituent pas un guide d’action. Pour plus d'informations sur votre maladie, vous devriez demander conseil à un spécialiste.

Maladies

Un certain nombre de pathologies peuvent affecter le travail et l'intégrité du côlon. En règle générale, les principaux problèmes rencontrés chez ces patients sont des selles anormales, des douleurs dans la région iliaque gauche ou droite, une constipation prolongée ou des saignements rectaux. Dans le syndrome de la diarrhée, l’apparence du patient sera cachectique, hagarde, voire sèche. Pour clarifier le diagnostic et déterminer la cause de la maladie, il est nécessaire d’utiliser toutes les méthodes de recherche disponibles, y compris les tests de laboratoire et les manipulations instrumentales.

Colite ulcéreuse

Cette maladie se caractérise par une inflammation chronique de la muqueuse intestinale, entraînant destruction et ulcération. Les causes de la maladie n'ont pas encore été établies, cependant, les chercheurs ont identifié plusieurs théories. Il a été noté que si un patient a des proches qui souffrent de NUC, le risque de développer cette maladie est élevé. Également enregistré l'effet des contraceptifs oraux et du tabagisme sur le développement d'une inflammation chronique de l'intestin. L'évolution de la maladie est caractérisée par un changement dans les stades des rechutes et des rémissions.

Lors de leur admission initiale, les patients se plaignent de selles molles et fréquentes avec un mélange de sang écarlate. Il y a une douleur dans l'abdomen, parfois de fausses envies de déféquer (ténesme). Avec une diarrhée prolongée, une déshydratation se développe. Le traitement est effectué à l'aide de médicaments hormonaux (prednisone, dexaméthasone). Dans les cas graves, accompagnés de déshydratation et de perte de sang, un traitement par transfusion et réhydratation est prescrit. En cas de carcinome présumé, la chirurgie constitue la principale stratégie de traitement.

Maladie de Crohn

La colite ulcéreuse et la maladie de Crohn sont des maladies introduites dans le groupe clinique des maladies intestinales inflammatoires non spécifiques. La maladie de Crohn est une pathologie dans laquelle se produit une inflammation granulomateuse de la membrane muqueuse du tube digestif. Contrairement à la colite ulcéreuse, elle peut toucher non seulement le gros intestin, mais également toute autre partie du tractus gastro-intestinal. Cliniquement, la maladie se manifeste par une diarrhée persistante ou nocturne, des douleurs abdominales, de l'épuisement et des sueurs nocturnes. Le nombre de matières fécales par jour peut varier de 6 à 20 fois ou plus. Lors de l'examen des selles, des impuretés de mucus et de sang seront détectées. Avec cette pathologie, toutes les fonctions du gros intestin sont significativement affectées.

Megacolon

Diverticulose

Pathologie du gros intestin, accompagnée de la formation de protrusions sacciformes à paroi mince à partir de la paroi intestinale. Statistiquement, l’incidence la plus élevée est observée dans les pays développés, chez les personnes âgées. Parmi les principales causes, notons la diminution de la part des aliments végétaux dans le régime alimentaire et la prédominance des plats à base de viande et de farine. Un tel régime conduit à la constipation, ce qui contribue au développement de modifications de la paroi intestinale. Cliniquement, chez de tels patients, on note une douleur dans l’abdomen iliaque gauche, une constipation et une diarrhée alternant des selles anormales, ainsi que des ballonnements et des flatulences.

Dolichosigmoïde

Il s'agit d'une pathologie causée par un allongement anormal du côlon sigmoïde. À l'examen de l'intestin, vous pouvez voir que seule la longueur de l'intestin change et que le diamètre reste normal. Cliniquement, la maladie se manifeste par une constipation périodique, une distension abdominale et des douleurs abdominales. Pour confirmer le diagnostic, l'irrigation et l'examen radio-opaque de l'intestin occupent une position particulière. En traitement, la physiothérapie, les massages, les lavements nettoyants et la consommation de laxatifs jouent un rôle important. Le dolichosigmome étiologiquement est divisé en congénital et acquis. Le dolichosigmoïde congénital peut avoir une prédisposition génétique. En outre, avec le développement de cette pathologie, les scientifiques soulignent l’importance de l’influence d’une mauvaise écologie et des maladies infectieuses de la mère pendant la grossesse.

Mais peut-être est-il plus correct de traiter non pas l'effet, mais la cause?

Nous vous recommandons de lire l'histoire d'Olga Kirovtseva, comment elle a guéri son estomac. Lire l'article >>

Quel est le côlon, sa structure et les principales maladies

Le corps humain est la structure la plus complexe qui existe, grâce au travail coordonné de nombreux organes internes. Chacun d’entre eux remplit sa tâche spécifique et, ensemble, ils forment un tout.

Un de ces organes essentiels est le côlon. Alors, où est le côlon humain et quel est son rôle principal? Connaissant ses caractéristiques, sa structure et son but, il aidera à déterminer les signes d'une maladie commençant et à consulter un médecin rapidement.

Quel rôle joue le gros intestin

Sur la photo ci-dessous, le gros intestin apparaît clairement dans la zone péritonéale, tout en capturant la région pelvienne, c’est-à-dire qu’il représente la partie inférieure du tractus gastro-intestinal, qui se forme immédiatement après la fin de se termine par une ouverture arrière.

Il complète le système complexe du tube digestif, il reçoit les restes de nourriture consommée par l'homme.

Il faut dire qu'une grande partie des nutriments qui proviennent de la nourriture consommée dans le corps en sont extraites au moment où elle se trouve dans l'intestin grêle, mais un traitement complet de la nourriture est effectué dans la graisse. En outre, la formation de matières fécales et leur élimination vers l'extérieur constituent également son travail immédiat.

Tous les départements du côlon accomplissent une tâche assez sérieuse et leur interaction appropriée contribue au bon fonctionnement d'autres organes.

Les fonctions remplies par cet organisme:

  1. Digestif. Les enzymes présentes dans le gros intestin traitent les restes et en sélectionnent soigneusement tous les éléments utiles et l'eau.
  2. Aspiration Les substances et les liquides nécessaires sont absorbés par les parties aveugles, ascendantes et descendantes du corps, puis transportés par la lymphe et le sang vers d'autres organes humains.
  3. De protection. Sur les membranes muqueuses du côlon vit un grand nombre de bactéries différentes qui, toutes ensemble, remplissent des fonctions de protection, c'est-à-dire qui sont responsables du système immunitaire. Par conséquent, il est important de maintenir leur équilibre, renforçant ainsi le système immunitaire.
  4. Musculaire La promotion du chyme dans le côlon est beaucoup plus lente que dans d'autres parties du tractus gastro-intestinal. Le péristaltisme accéléré est noté uniquement dans les cas où une nouvelle portion de nourriture pénètre dans l'estomac. En d'autres termes, le gros intestin "est capable" d'augmenter et de diminuer la fréquence des contractions musculaires, alimentant ainsi tout le tractus gastro-intestinal.

En outre, sa tâche principale n’est pas uniquement la digestion des aliments, il élimine par le dos toutes les formations inutiles et toxiques sous forme de matières fécales.

Différences structurelles de ce corps

Alors, quelles sont les caractéristiques de la structure et des fonctions du côlon?

Chez l'adulte, en fonction de son corps et de son âge, le gros intestin mesure de 160 à 200 cm de long et sa circonférence interne varie de 5 à 8 cm, ce qui se rétrécit progressivement du cæcum vers la droite.

Entre le gros et le petit intestin, il y a une valve, appelée iléocécal.

Le côlon est divisé en trois parties:

  1. Cecum.
  2. Colon, qui comporte quatre subdivisions:
  • ascendant
  • croix
  • côlon descendant et sigmoïde;
  • le rectum.
  1. Ouverture arrière.

Examinons plus en détail les caractéristiques de l'anatomie du côlon chez l'homme.

La partie interne est constituée des tissus muqueux qui protègent les parois intestinales de l'influence de leurs propres enzymes, des dommages accidentels aux particules d'aliments digérés. En outre, les membranes muqueuses contribuent à une progression plus douce des formations fécales.

Comme mentionné ci-dessus, le gros intestin a plusieurs divisions et tire son origine d'un processus court situé sous la sortie de l'iléon. Du gros intestin descend une branche appelée appendice dont la longueur varie de 8 à 13 cm Cette section du gros intestin est appelée le caecum.

La partie descendante du côlon est le côlon, situé au-dessus du caecum et recouvrant le péritoine. Sur le côlon sont des muscles spéciaux, qui sont divisés en interne et externe. Ils favorisent la nourriture restante dans les intestins, puis les transforment en matières fécales.

Outre des tâches telles que l'absorption des fluides, la transformation des aliments et la transformation de leurs déchets en fèces, cette partie de l'intestin est responsable de la séparation des protéines et de la formation des vitamines B et K.

Le côlon se termine dans le rectum, qui se termine dans l'anus. À l'anus, il y a un sphincter constitué de muscles lisses et striés. En outre, le muscle arrondi, qui crée le sphincter lui-même, est divisé en moitiés internes et externes. Ce muscle contrôle l'acte de vider les entrailles, c'est-à-dire le processus de défécation.

Quelles maladies sont dangereuses pour elle

Le gros intestin joue un rôle physiologique passif plutôt que actif dans le corps humain, mais il présente également une variété de maladies qui se manifestent le plus souvent secrètement et se manifestent lorsque leur cours a déjà commencé.

Sur des symptômes tels que ballonnements ou augmentation de la formation de gaz, la personne ne prête pas suffisamment attention, considérant qu'il ne s'agit que de phénomènes temporaires, sans penser qu'ils pourraient indiquer des processus pathologiques dans le tractus gastro-intestinal.

Le développement de maladies dans la région de cet organe peut avoir des conséquences assez graves qui n’affectent pas au mieux le fonctionnement d’autres systèmes et organes, ainsi que l’état général de la personne et sa vie en général. Parmi ces maladies incluent:

  1. Troubles de la motilité.
  2. Les hémorroïdes.
  3. Polypes adénomateux.
  4. Polype du côlon.
  5. Processus inflammatoires.
  6. Appendicite.
  7. Colite ulcéreuse.
  8. Éducation oncologique.
  9. Pathologie Hirschsprung.

Dans le cas de troubles de la motilité, on observe une motilité intestinale faible ou accrue, une diarrhée ou une constipation. Une activité motrice élevée contribue au développement de la diarrhée, qui se manifeste par un mouvement trop rapide des substances fécales dans l'intestin. De ce fait, l'eau n'a tout simplement pas le temps d'être absorbée dans les bonnes quantités.

La diarrhée est l'une des pathologies les plus courantes du tractus gastro-intestinal et se manifeste par un indice anormal de microflore ou d'intoxication alimentaire.

En outre, la diarrhée peut provoquer des infections et la prise de certains médicaments, tels que des antibiotiques.

La faible motilité contribue à la rétention des selles en raison d'une aspiration excessive d'eau, à la suite de laquelle une constipation se développe, pouvant survenir de manière aiguë ou chronique. Pour les éliminer, il est nécessaire de suivre un régime thérapeutique spécial. Les aliments diététiques pour la constipation et les remèdes populaires pour obtenir un bon résultat de guérison.

Cependant, il ne faut pas oublier que la constipation peut être le signe de nombreuses affections graves, il est donc préférable de subir l'examen nécessaire et de réussir les tests appropriés.

Les maladies de nature inflammatoire ont peu tendance à se développer en formes chroniques, qui comportent de nombreuses complications purulentes pouvant entraîner des fistules, des ulcères et une nécrose de la muqueuse.

Les hémorroïdes sont une maladie relativement complexe et douloureuse, qui s'accompagne de ganglions hémorroïdaires, de fissures anales et de saignements. Des bosses hémorroïdaires sont formées en raison de l'expansion pathologique des vaisseaux veineux sous les muqueuses dans la partie inférieure du rectum.

L'appendicite se développe en raison d'un phénomène inflammatoire aigu dans l'annexe (annexe). Cette pathologie nécessite une intervention chirurgicale immédiate. Ses symptômes se manifestent par les symptômes suivants:

  1. Douleur aiguë dans l'abdomen iliaque droit.
  2. Augmentation de la température.
  3. Vomissements.
  4. Leucocytose.

La colite ulcéreuse est une inflammation du tissu muqueux du côlon, caractérisée par une rémission et une rechute. À ce jour, il n’existe pas de données précises sur sa genèse; seuls les facteurs qui provoquent son développement sont connus: autres pathologies du tractus gastro-intestinal, maladies auto-immunes, affaiblissement du système immunitaire.

L'éducation oncologique à son stade initial est presque asymptomatique et se détecte, en règle générale, par hasard, lors de l'examen.

Le traitement précoce du cancer du côlon au deuxième stade, lorsqu'aucune métastase n'est observée, donne plus de chances de guérison que le troisième ou le quatrième stade.

Par conséquent, il est si important pour les plus petits troubles intestinaux, en particulier pour les douleurs abdominales, les selles anormales, les flatulences et les malaises inhabituels lors des selles, consultez un médecin.

Malheureusement, ce corps est sujet à de nombreuses maladies, dont les symptômes sont très similaires entre eux. De plus, le développement d'une pathologie peut conduire à l'émergence d'une autre, plus grave et dangereuse. Consulter un médecin en temps opportun pour aider à prévenir les maladies du côlon et de l’ensemble du tractus gastro-intestinal.

Où est le côlon?

Où est le côlon?

Le rectum est l'avant-dernière partie de l'intestin. Il est situé dans la cavité abdominale et partiellement dans la cavité pelvienne. Ce boyau tire son nom du fait que, contrairement au reste de ses parties, ses murs sont très épais.

Le rectum commence par l'intestin grêle et se termine par l'anus. Dans sa partie inférieure, le rectum accumule les matières fécales. En ce qui concerne la colonne vertébrale, il se situe au niveau de ses départements lombaire, sacré et coccygien. Cette partie est adjacente à la vessie (chez l'homme) ou à l'utérus (chez la femme). La longueur du rectum est de 1,5-2 m.

À la sortie de l'intestin, des sphincters recouvrent l'anus.

Gros intestin où il est et à quel point ça fait mal

Le tractus gastro-intestinal humain, dont une partie est représentée par le gros intestin, se distingue par divers départements et caractéristiques de leur fonctionnement. De plus, c’est le système digestif qui, en raison de contacts réguliers avec divers stimuli, est le plus susceptible au développement de diverses pathologies. Cependant, il est assez difficile de déterminer exactement la cause de la maladie. Pour identifier les dysfonctionnements dans chaque partie de l'intestin, une technique de recherche particulière est utilisée. Cela réduit considérablement l'efficacité du diagnostic des troubles digestifs. Souvent, les patients ne font pas non plus attention à la gêne ressentie dans la cavité abdominale, ce qui entraîne une détection tardive des maladies intestinales. Pour éviter le développement de complications, il faut consulter un médecin dès l'apparition des premiers symptômes de la pathologie.

Gros intestin où il est et à quel point ça fait mal

Physiologie intestinale

Le gros intestin est un grand organe creux du tube digestif. Il remplit de nombreuses fonctions importantes tout en étant constamment en contact avec des masses d'aliments. En conséquence, le côlon est constamment exposé à divers facteurs néfastes pouvant entraîner une détérioration de son fonctionnement. Selon les statistiques médicales, les maladies de cette partie du système digestif sont les plus courantes de nos jours.

Le gros intestin est la dernière partie du tractus gastro-intestinal. La longueur de cette zone est comprise entre 1,1 et 2-2,7 mètres et le diamètre atteint 5 à 6 cm, beaucoup plus large que l’intestin grêle, environ 2,5 fois. La lumière du gros intestin se rétrécit au plus près de la sortie du rectum, qui se termine par un sphincter, ce qui permet une défécation normale et arbitraire.

La structure du côlon

Caractéristiques de la structure des murs du côlon

Les murs du côlon sont composés de quatre couches:

Toutes ces sections de la paroi intestinale assurent le fonctionnement normal de l'organe et de son péristaltisme. Normalement, une quantité suffisante de mucus est produite dans le côlon, ce qui favorise le mouvement du chyme dans le tube digestif.

Paroi du côlon

Attention! Le chyme est une masse formée de masses alimentaires, de cellules épithéliales desquamées, d'acides et d'enzymes. Le chyme se forme dans l'estomac lorsqu'il se déplace dans le tractus gastro-intestinal, ce qui en modifie la consistance.

Fonction de l'intestin

Le côlon assure l'achèvement du mouvement du chyme dans le tube digestif. Il communique avec l'environnement externe, qui détermine la spécificité de ses fonctions:

  1. Excréteur. La fonction principale du gros intestin. Envoyé à l'enlèvement du corps de divers agents pathogènes et substances non traitées. Ce processus devrait se produire régulièrement et ne pas avoir d'échecs, sinon en raison de l'abondance de toxines dans l'intoxication du tube digestif du corps se développe. C'est dans le gros intestin que se forme finalement la masse fécale, qui est ensuite excrétée du rectum. La fonction excrétrice stimule le prochain repas. Après avoir mangé un homme, son cerveau reçoit un signal qui augmente la motilité intestinale et accélère le mouvement du chyme dans la direction de l'anus.
  1. Digestif. La plupart des nutriments sont absorbés dans l'intestin grêle, mais certains composants du chyme pénètrent dans le corps par le colon: sels, acides aminés, acides gras, monosaccharides, etc.
  2. De protection. Dans le gros intestin contient environ trois livres de microflore bénéfique, ce qui assure non seulement une digestion normale, mais contribue également au système immunitaire. La perturbation de l'équilibre bactérien entraîne une diminution de la fonction de protection de l'organisme, une susceptibilité accrue aux maladies infectieuses, etc.
  3. Aspiration C'est dans cette partie du système digestif que la majeure partie du liquide est extraite des selles, à plus de 50%, ce qui empêche la déshydratation du corps. De ce fait, les matières fécales acquièrent une consistance et une forme caractéristiques.

Fonctions du côlon

Le gros intestin a des fonctions communes, chacune de ses sections effectuant également ses propres tâches, en raison des caractéristiques de la physiologie.

Sections du côlon

Le côlon a une structure assez complexe et se compose de plusieurs sections:

  • le caecum ayant un appendice - un appendice;
  • côlon: côlon ascendant, côlon transverse, côlon descendant, côlon sigmoïde;
  • le rectum.

Représentation schématique des départements du colon

Attention! Dans les lumières de toutes les parties du gros intestin contient un grand nombre de micro-organismes différents. Ils forment une microflore intestinale normale. Les bactéries décomposent divers composants du chyme et assurent la production de vitamines et d'enzymes. Le fonctionnement optimal de toutes les parties de l'intestin est la clé d'une digestion correcte.

Cecum

Le gros intestin commence dans la partie aveugle, située dans la région iliaque droite. Sa forme ressemble à une poche délimitée par deux sphincters: la valve iléo-cectale sépare l'intestin grêle et la valve de Gerlach évite l'ingestion de produits digestifs en annexe.

Attention! L'annexe est un appendice du caecum. Son diamètre ne dépasse pas 0,6 cm et sa longueur varie de 2,7 à 12-13 cm.

C'est le caecum qui est le site du développement du plus grand nombre de maladies diverses du gros intestin. Ceci est dû aux caractéristiques morphologiques et physiologiques de ce département. La douleur dans les maladies du caecum est localisée dans la région paraumbilicale droite ou au-dessus de l'iléon.

Deux points

La partie principale du gros intestin est représentée par le côlon. Sa longueur atteint 1,7 mètre et son diamètre est d'environ 5 à 7 cm.A partir du fragment aveugle de l'intestin, le côlon est séparé par une valve de Buzi.

Dans la structure du côlon, il y a quatre sections:

L'emplacement du côlon

La division ascendante n'intervient pas dans le processus principal de digestion des aliments; elle garantit toutefois l'absorption du liquide du chyme. C'est dans ce fragment du tube digestif que les matières fécales sont extraites jusqu'à 30-50% d'eau. L'intestin ascendant est une continuation de l'aveugle, alors que sa longueur varie de 11 à 20 cm. Ce site est situé à l'arrière de la cavité abdominale à droite. Si une pathologie affecte l'intestin ascendant, le syndrome douloureux est localisé dans la zone allant de l'iléon à l'hypochondre.

La division ascendante passe dans la transversale, partant de l'hypochondre à droite. La longueur de ce fragment peut aller de 40 à 50 cm.Dans l'intestin transversal, il y a également absorption du liquide du chyme, ainsi que la production de l'enzyme nécessaire à la formation de matières fécales. En outre, c’est dans ce département que les microorganismes pathogènes sont inactivés. Avec la défaite de la section transversale, une gêne se produit dans la zone située entre 2 et 4 cm au-dessus du nombril.

L'emplacement du côlon transverse

Le côlon descendant a une longueur d'environ 20 cm et se situe vers le bas à partir de l'hypochondre gauche. Cette partie de l'intestin est impliquée dans la dégradation des fibres et contribue à la formation ultérieure de matières fécales. Dans la fosse iliaque gauche, la division descendante passe dans le sigmoïde. Sigma a une longueur maximale de 55 cm et, en raison de la topographie de la douleur ressentie au cours des diverses pathologies de cet organe, il peut être localisé dans l'abdomen gauche et irradier vers le bas du dos ou le sacrum.

Le rectum

Le rectum est terminal, c’est-à-dire la section terminale du gros intestin et de l’ensemble du tube digestif. Cette partie du tube digestif est caractérisée par la spécificité de la structure et du fonctionnement.

Informations rectales

Le rectum est situé dans la cavité pelvienne. Sa longueur ne dépasse pas 15-16 cm et son extrémité distale est complétée par un sphincter qui communique avec l'environnement extérieur.

Attention! Dans cette partie de l'intestin, la formation finale et l'accumulation de matières fécales se produisent immédiatement avant la défécation. En raison de la physiologie, c'est le rectum qui est le plus susceptible à divers dommages mécaniques: égratignures, fissures, irritation.

La douleur en violation du travail du rectum est localisée dans le périnée et l'anus, peut irradier vers le pubis et les organes génitaux.

Vidéo - Trois tests pour la maladie de l'intestin

Syndrome de douleur dans la défaite du gros intestin

De nombreuses maladies différentes peuvent causer des douleurs dans le gros intestin. Le développement de telles violations entraîne un certain nombre de facteurs:

  • mode de vie sédentaire;
  • troubles de l'alimentation, y compris la suralimentation fréquente ou un régime strict;
  • abus de nourriture épicée, grasse, fumée;
  • violation du système digestif chez les patients en rapport avec l'âge ou l'âge sénile;
  • constipation chronique;
  • hypotension, accompagnée de troubles du péristaltisme;
  • utilisation constante de médicaments pharmacologiques.

Maladies du côlon

Ces facteurs peuvent perturber le travail de tout le tube digestif, ainsi que du gros intestin. Dans le même temps, il est généralement assez difficile d’établir la cause de l’apparition de la douleur, mais cela est presque impossible en soi. En général, les dysfonctionnements du système digestif peuvent être divisés en deux groupes principaux:

  • nature inflammatoire: colite, diverticulite, maladie de Crohn, etc.
  • troubles non inflammatoires: constipation atonique, processus tumoraux, endométriose, etc.

Les maladies du côlon peuvent nuire considérablement à la qualité de vie des patients. Afin d'éviter le développement de complications, il est nécessaire de faire attention à l'apparition de signes avant-coureurs de la pathologie.

Colite ulcéreuse

La colite ulcéreuse est une lésion d'un tissu inflammatoire du côlon. La maladie a un cours chronique et se caractérise par des rechutes assez fréquentes. Jusqu'à présent, il n'a pas été possible de déterminer la cause exacte du développement de la pathologie; toutefois, il est désigné sous le nom de troubles d'origine auto-immune.

Attention! Le plus souvent, la colite est détectée chez les personnes de deux groupes d'âge: les patients âgés de 25 à 45 ans et les patients âgés de 55 à 60 ans.

Il existe trois catégories de la maladie:

  • colite aiguë;
  • chronique avec exacerbations périodiques;
  • chronique continu, dans lequel la rémission n'est pas observée pendant 6 mois ou plus.

Symptômes de colite intestinale

Le tableau clinique de la colite ulcéreuse est généralement synonyme d’autres maladies du gros intestin et se manifeste par les symptômes suivants:

  1. Douleur intense et persistante dans l'abdomen. Leur localisation dépend en grande partie de la partie du côlon touchée par le processus pathologique.
  2. Diarrhée ou constipation. Dans le même temps dans les matières fécales peuvent être marqués avec des inclusions sanglantes.
  3. Signes d'intoxication: nausée, céphalalgie, vertiges, somnolence et léthargie.

Attention! L'absence de traitement contre la colite peut entraîner une perforation de la paroi intestinale et, par conséquent, des saignements intestinaux massifs. Cette condition est dangereuse pour la vie du patient.

Le traitement de la colite doit être effectué de manière exhaustive, en tenant compte de la gravité et de la forme de la maladie. Avec une maladie intestinale radicale, le patient est hospitalisé.

Où est le côlon: les causes de la douleur et le traitement des maladies

Le gros intestin est la partie inférieure du tube digestif, dans lequel l'eau est absorbée et les selles se forment à partir du bol alimentaire.

Du point de vue anatomique, l'organe est un dérivé de l'intestin postérieur et constitue la partie la plus large de l'intestin. Il est situé dans la cavité abdominale et en partie dans la cavité pelvienne. Le gros intestin se compose de trois sections - l'aveugle, le colon et le rectum.

IMPORTANT À SAVOIR! Un changement de couleur des matières fécales, une diarrhée ou une diarrhée indique la présence dans le corps. Lire plus >>

L'anatomie du gros intestin suggère la présence de plusieurs sections:

  1. 1. Cecum. C'est un appendice situé à l'endroit où l'intestin grêle passe dans le côlon. Le processus en forme de ver du caecum est une annexe, il est situé dans la région iliaque droite, c’est-à-dire sous le foie. Le problème le plus courant dans ce service est l'inflammation de l'appendice, c'est-à-dire l'appendicite. Lorsque les premiers symptômes apparaissent, une hospitalisation est nécessaire car la maladie nécessite une intervention chirurgicale.
  2. 2. L'intestin. C'est la partie principale du gros intestin, qui est la continuation du caecum. Il ne participe pas au processus de digestion en tant que tel, mais il absorbe de l'eau et des électrolytes provenant du chyme, ce qui entraîne la formation de masses fécales. La structure du côlon est assez complexe, elle comprend le côlon ascendant (section initiale), le côlon sigmoïde transverse, descendant.
  3. 3. le rectum. Ceci est la dernière section du gros intestin. Ses fonctions sont dues au fait que c'est dans ses masses fécales.

En médecine, on utilise le concept de rubans de l'intestin. Ils se forment du fait que les faisceaux musculaires longitudinaux sont inégalement répartis le long du côlon. Chacun d'eux a son propre nom. Par exemple, il existe une bande du côlon mésentérique, lâche et omental. Leur largeur est d'environ 1 cm et ils peuvent former des saillies.

Les maladies du gros intestin incluent la maladie de Crohn, la colite ulcéreuse, diverses anomalies des parois du côlon.

Bien que les pathologies soient différentes, elles ont des symptômes communs. Ceux-ci comprennent:

  1. 1. Troubles de la chaise. Constipation possible, diarrhée, selles instables, dans lesquelles un état est remplacé par un autre.
  2. 2. douleur abdominale. Ils sont ressentis dans les parties latérales de l'abdomen, mais avec les pathologies du rectum se produisent dans l'anus. La douleur au niveau du nombril apparaît beaucoup moins fréquemment - seulement au stade initial d'une attaque d'appendicite, mais elle se déverse toujours dans le bas-ventre droit. Les sentiments peuvent être sourds ou douloureux.
  3. 3. Ballonnements, flatulences, grondements distincts dans l'estomac. Ces signes apparaissent plus intenses dans la seconde partie de la journée, ils s’intensifient le soir, mais au moment où ils se couchent, ils disparaissent progressivement.
  4. 4. L'écoulement de mucus et de sang. Le plus souvent, ils sont observés dans les masses fécales.
  5. 5. Tenezmy. Ce que l’on appelle les fausses envies de déféquer.

Dans les cas graves, l’incontinence fécale se produit. Dans les maladies inflammatoires et néoplastiques du gros intestin, les processus métaboliques sont perturbés. Cela se manifeste par des signes tels que la faiblesse croissante, chez les enfants - croissance plus lente et développement, chez les adultes - perte de poids.

Le traitement des maladies dans chacun de ces cas a ses propres caractéristiques.

Le principe général dans le traitement de toutes les pathologies est un régime auquel une personne doit adhérer jusqu'à ce que le médecin l'annule. Besoin d'abandonner les produits qui irritent les intestins. Ce sont des plats gras, des viandes et marinades fumées, du pain noir, des légumes riches en huiles essentielles. Il est recommandé de consommer davantage de produits laitiers, de viande maigre et de céréales à grains entiers.

La pathologie affecte toutes les parties de l'intestin, y compris le gros intestin. Bien que la maladie de Crohn soit très répandue, la cause exacte de son apparition n’a pas encore été établie (les scientifiques n’excluent pas les facteurs de prédisposition héréditaire, infectieux et immunologiques).

Dans cette maladie, on distingue à la fois les symptômes intestinaux classiques (douleur abdominale, diarrhée, nausée, vomissements, ballonnements, perte de poids) et les symptômes généraux. Ces derniers incluent la faiblesse, la fatigue, la fièvre, qui peuvent avoir un caractère ondulatoire.

La pathologie se développe sous forme fistuleuse. Les signes de cette variété sont des fissures anales plutôt douloureuses et ne cicatrisant pas depuis longtemps, l’apparition de fistules au niveau du rectum.

Le traitement conservateur de la maladie de Crohn est possible dans les cas où il n'y a pas de complications. Les médicaments suivants sont utilisés pour cela:

Préparations 5-ASA (acide 5-aminosalicylique)

Il s'agit principalement de sulfasalazine et de mésalazine. Ils sont produits sous forme de comprimés et pour usage local (suppositoires, mousse rectale, etc.). Avec la maladie de Crohn, appliquer uniquement sous forme bénigne.

Des moyens tels que le budésonide sont utilisés. Ce médicament est recommandé d'utiliser avec une maladie modérée.

La prednisolone et ses divers dérivés sont prescrits. Ils sont utilisés pour le traitement d'entretien. L'utilisation à long terme peut entraîner une dépendance aux hormones artificielles, de sorte que les médicaments ne sont pas prescrits pendant une longue période.

Des moyens tels que le méthotrexate et l'azathioprine sont utilisés. Ils sont prescrits pour le traitement d'entretien.

Parfois, des antibiotiques sont prescrits - métronidazole ou ciprofloxacine. Étant donné que les processus digestifs sont perturbés, une dysbiose peut en résulter. Ce risque augmente lors de la prise de médicaments antibactériens. Dans ce cas, un traitement avec des probiotiques est recommandé.

Dans les cas graves de la maladie de Crohn, une intervention chirurgicale est indiquée.

La maladie est une inflammation diffuse de la membrane muqueuse du côlon et du rectum. À la suite de ce processus, des ulcères et même des modifications nécrotiques sur la membrane muqueuse se produisent. En termes de manifestations et de caractéristiques de développement, la colite ulcéreuse et la maladie de Crohn présentent de nombreuses caractéristiques communes. Mais, si cette dernière affecte presque toutes les couches de la paroi intestinale, avec la première, seule la muqueuse elle-même est affectée (la violation sera superficielle).

La colite ulcéreuse ne se développe pas toujours sous sa forme totale, chez les personnes âgées plus souvent survient une proctite - un processus inflammatoire dans le rectum.

Les causes de la colite ulcéreuse ne sont pas entièrement comprises. Des études ont montré qu'il existait un lien génétique, dans lequel la prédisposition héréditaire devenait un facteur, ainsi que l'impact négatif de l'environnement - de la malnutrition à la blessure.

Le tableau clinique de la colite ulcéreuse est en grande partie déterminé par le degré d'endommagement de la membrane muqueuse, la présence ou l'absence de complications. Malgré le fait que la maladie soit considérée comme chronique, elle a une forme aiguë. Il procède dur, capturant rapidement toutes les branches de l'intestin.

Pour toute forme de colite ulcéreuse caractérisée par une douleur dans tout l'abdomen, une distension de l'intestin, une forte fièvre. La maladie provoque une diarrhée sévère, jusqu'à 40 fois par jour. En même temps que les matières fécales dans un écoulement important de sang, de pus et de mucus.

Le traitement consiste à prendre les médicaments déjà mentionnés, le 5-ASA. Le patient a besoin d'un traitement de réhydratation (en raison d'une diarrhée grave, une déshydratation survient). En cas de débit non sévère, il suffit d'utiliser beaucoup d'eau et de solution de réhydratation. Dans les formes graves de la maladie, l'administration par voie intraveineuse est possible.

Parfois, un traitement chirurgical est indiqué, après quoi un traitement antibiotique est également prescrit pour prévenir le développement d’une infection bactérienne.

Le syndrome du côlon irritable est parfois appelé colite spastique. Il s’agit moins d’une maladie que d’un régime alimentaire inadéquat, de troubles psychologiques, d’un mode de vie sédentaire et d’une diminution de la motilité intestinale. D'autres facteurs, tels que la prédisposition génétique, provoquent également le syndrome du côlon irritable.

La violation est caractérisée par les caractéristiques suivantes:

  1. 1. douleur abdominale. Le plus souvent, ils ont mal, souffrent de crampes, parfois de brûlures. Généralement intensifié après un repas. Chez les femmes, l'apparition d'une telle douleur pendant la menstruation.
  2. 2. Inconfort pendant l'acte de défécation. C'est aussi une constipation possible, et ils peuvent être à la fois permanents et périodiques, alternant avec des périodes de diarrhée.
  3. 3. Besoin fréquent de selles.
  4. 4. symptômes extra-intestinaux. Ce sont des nausées, des vomissements, le syndrome de la vessie irritable. Certains signes ne sont pas directement liés aux maladies intestinales - mains froides, incapacité à inhaler à pleine poitrine, douleurs dans la région du cœur.

Beaucoup de patients ont des maux de tête, de la somnolence ou de l'insomnie, de l'anxiété, etc.

Dans le traitement du syndrome du côlon irritable, la thérapie diététique, qui correspond aux principes exposés ci-dessus, joue un rôle majeur. Mais dans ce cas, il est pris en compte si la personne souffre de diarrhée ou de constipation.

Donc, pour la constipation, assurez-vous de manger du sarrasin, des abricots secs ou des pruneaux. Des abricots secs peuvent être cuits au soufflé au four - ils sont donc mieux absorbés. Il est utile d'utiliser de l'huile végétale, il est recommandé de choisir de l'huile d'olive. Vous ne devez pas manger de purée de céréales ni de soupe - la motilité intestinale n'augmentera pas et la constipation sera aggravée.

Lorsque la diarrhée a recommandé kissel, des soupes en purée et du porridge. Le régime alimentaire devrait exclure les légumes contenant des fibres grossières. Vous ne pouvez pas manger de pruneaux et d'abricots secs.

Des médicaments antispasmodiques sont prescrits pour le soulagement du syndrome douloureux. Buscopan, un médicament anticholinergique, est considéré comme un remède efficace.

Les médicaments qui affectent sélectivement la motilité intestinale sont également prescrits. Cela signifie comme Duspatalin.

En cas de diarrhée, un traitement symptomatique est possible avec des médicaments comme Imodium. Il réduit la motilité intestinale, augmente le tonus du sphincter, ce qui vous permet de conserver des masses fécales.

Si la constipation prévaut, l'approche devrait être différente. On utilise des préparations laxatives à base de lactulose, qui est également un prébiotique, c’est-à-dire un milieu idéal pour la reproduction de la microflore bénéfique. Duphalac est un outil qui peut être utilisé pendant longtemps.

Le syndrome du côlon irritable étant dû à des causes neurologiques, le médecin vous prescrira à la fois des sédatifs légers et des antidépresseurs, en fonction de l’état de la personne.

Il est important de normaliser le régime quotidien, de manger en même temps, d'essayer d'éviter les surcharges physiques, mentales et émotionnelles, de visiter l'air frais plus souvent.

Et un peu sur les secrets.

Si vous avez déjà essayé de guérir la PANCRÉATITE, si oui, vous avez probablement rencontré les difficultés suivantes:

  • le traitement médicamenteux prescrit par les médecins ne fonctionne tout simplement pas;
  • les médicaments de thérapie de remplacement qui pénètrent dans le corps de l’aide extérieure ne sont utiles qu’au moment de l’admission;
  • EFFETS INDÉSIRABLES SUR LA PRISE DE COMPRIMÉS;

Et maintenant, répondez à la question: cela vous convient-il? C'est vrai - il est temps d'arrêter ça! Êtes-vous d'accord? Ne perdez-vous pas de l'argent sur des traitements inutiles et ne perdez pas de temps? C'est pourquoi nous avons décidé de publier THIS LINK sur le blog de l'une de nos lectrices, où elle décrit en détail comment elle a guéri la pancréatite sans pilule, car il a été scientifiquement prouvé que les pilules ne peuvent pas le guérir. Voici un moyen éprouvé.

La structure de l'intestin humain. Photos et schémas

L'intestin humain est l'un des organes les plus importants qui remplissent de nombreuses fonctions nécessaires au fonctionnement normal du corps. La connaissance de la structure, de l'emplacement de l'organe et de la compréhension du fonctionnement de l'intestin vous aidera à vous orienter dans le cas des premiers secours, diagnostiquez d'abord le problème et percevez plus clairement les informations sur les maladies du tractus gastro-intestinal.

Le schéma de l'intestin humain dans les images avec les inscriptions en face, donnera l'occasion de visuellement et facilement:

  • tout savoir sur les intestins;
  • comprendre où se trouve ce corps;
  • d'étudier tous les départements et les caractéristiques structurelles des intestins.

Quel est l'intestin, l'anatomie

L'intestin est l'organe digestif et excréteur humain. L'image en trois dimensions montre clairement la structure de la structure: en quoi consiste l'intestin humain et à quoi il ressemble.

Il est situé dans l'espace abdominal et se compose de deux segments: mince et épais.

Il y a deux sources d'approvisionnement en sang:

  1. Thin - nous fournissons le sang de l'artère mésentérique supérieure et du tronc coeliaque
  2. Épais - de l'artère mésentérique supérieure et inférieure.

Le point de départ de la structure intestinale est le pylore de l'estomac et se termine par l'anus.

Étant en activité constante, la longueur de l'intestin chez une personne vivante est d'environ quatre mètres; après la mort, les muscles se relâchent et provoquent son augmentation de taille jusqu'à huit mètres.

L'intestin grandit avec le corps humain, en modifiant la taille, le diamètre et l'épaisseur.

Ainsi, chez un nouveau-né, sa longueur est d'environ trois mètres et la période de croissance intensive correspond à un âge compris entre cinq mois et cinq ans, lorsque l'enfant passe de l'allaitement à une «table» totale et à des portions augmentées.

L'intestin remplit les fonctions suivantes dans le corps humain:

  • Fournit l'apport d'acide chlorhydrique dans l'estomac pour le traitement primaire des aliments;
  • Participe activement au processus de digestion en divisant la nourriture consommée en composants individuels et en en retirant les oligo-éléments nécessaires au corps, à l’eau;
  • Il forme et excrète des masses fécales du corps;
  • Il a un effet important sur les systèmes hormonal et immunitaire d'une personne.

L'intestin est mince et ses fonctions

L'intestin grêle est responsable du processus digestif, et ainsi nommé en raison de son diamètre relativement plus petit et de ses parois plus minces, contrairement au gros intestin. Mais sa taille n'est inférieure à aucun organe du tractus gastro-intestinal, capturant la quasi-totalité de l'espace inférieur du péritoine et partiellement le petit bassin.

Le travail global des enzymes de l’intestin grêle, de la vésicule biliaire et du pancréas favorise la décomposition des aliments en composants individuels. Voici l'absorption des vitamines et des nutriments nécessaires au corps humain, ainsi que les composants actifs de la plupart des médicaments.

En plus des fonctions digestives et d'absorption, il est responsable de:

  • le mouvement des masses alimentaires plus loin dans l'intestin;
  • renforcement de l'immunité;
  • sécrétion hormonale.

Ce segment est divisé selon le schéma du bâtiment en trois sections: 12 duodénal, jéjunum, iléon.

Ulcère duodénal

Il ouvre le début de la structure de l'intestin grêle - le duodénum, ​​qui s'étend derrière le pylore de l'estomac, encercle la tête et partiellement le corps du pancréas, formant ainsi la forme d'un "fer à cheval" ou demi-anneau et rejoint le jéjunum.

Se compose de quatre parties:

Au milieu de la partie descendante, à l'extrémité du pli longitudinal de la couche muqueuse, se trouve le mamelon Vateri, qui comprend le sphincter d'Oddi. Le flux de la bile et du suc digestif dans le duodénum régule ce sphincter, et il est également responsable de l’exception selon laquelle son contenu pénètre dans les canaux biliaires et pancréatiques.

Maigre

Suivant dans l'ordre du schéma de la structure de l'intestin humain est le jéjunum. Il est séparé du 12 sphincter duodénal duodénal et est situé dans le péritoine en haut à gauche et s’écoule doucement dans l’iléon.

La structure anatomique délimitant le jéjunum et l'iléon est faible, mais il y a une différence. L'iliaque, relativement maigre, a un diamètre plus grand et des parois plus épaisses. Elle a été nommée maigre en raison du manque de contenu lors de l'autopsie. La longueur du jéjunum peut atteindre 180 cm, chez les hommes, elle est plus longue que chez les femmes.

Iléon

La description du schéma de la structure de la partie inférieure de l'intestin grêle (schéma ci-dessus) est la suivante: après le jéjunum, l'iléon est relié à la partie supérieure du gros intestin au moyen d'une valve bauhinia; placé en bas à droite de la cavité abdominale. Ce qui précède sont les propriétés distinctives de l'iléon du jéjunum. Mais la caractéristique commune de ces parties de l'intestin humain est une sévérité nette du mésentère.

Gros intestin

Le dernier et dernier segment du tractus gastro-intestinal et des intestins est le gros intestin, qui est responsable de l'absorption d'eau et de la formation de matières fécales à partir du chyme. La figure montre la disposition de cette partie de l'intestin: dans l'espace abdominal et dans la cavité pelvienne.

Les caractéristiques structurelles de la paroi du côlon sont contenues dans la couche muqueuse, qui protège de l’intérieur des effets négatifs des enzymes digestives, des dommages mécaniques des particules dures des matières fécales et simplifie leur déplacement vers la sortie. Les désirs humains ne sont pas soumis au travail des muscles de l'intestin, ils sont complètement indépendants et ne sont pas contrôlés par l'homme.

La structure de l'intestin commence à la valvule iléo-colique et se termine à l'anus. Comme l’intestin grêle, il comporte trois segments anatomiques portant les noms suivants: cécité, côlon et hétéro.

Aveugle

Sur la paroi arrière du caecum, son appendice se distingue par un appendice tubulaire d'environ 10 cm de diamètre et d'un cm de diamètre, remplissant des fonctions secondaires nécessaires au corps humain: il produit de l'amylase, de la lipase et des hormones intervenant dans les sphincters intestinaux. et péristaltisme.

Coloreum

À la jonction avec l'aveugle se trouve l'épine aveugle du sphincter ascendant. Le côlon est divisé en les segments suivants:

  • Ascendant;
  • Transversal;
  • Tomber
  • Sigmoïde.

Voici l'absorption d'eau et d'électrolytes en grande quantité, ainsi que la transformation du chyme liquide en fèces durcies et décorées.

Ligne droite

Placé dans le bassin et ne tournant pas, le rectum complète le côlon, en commençant par le côlon sigmoïde (niveau de la troisième vertèbre sacrée) et se terminant par l’anus (région de l’entrejambe). Ici, les matières fécales accumulées sont contrôlées par deux sphincters de l'anus (interne et externe). La section de l'intestin montre sa division en deux sections: une partie étroite (canal anal) et une large partie (ampullaire).