Douleur piquée au côté droit: causes, traitement

Une plainte fréquente avec laquelle un médecin est consulté est une douleur lancinante dans le côté droit. Cela peut être dû à plusieurs raisons. Ne tolérez pas la douleur, car certaines maladies mettent la vie en danger. Que faire avec une douleur lancinante du côté droit? Comment cela peut-il être causé? Afin de comprendre les causes de la douleur, il est nécessaire de faire attention à sa nature et à son emplacement.

Comment survient la douleur lancinante dans le côté droit?

Les sensations désagréables sont localisées à l'endroit où l'orgue est situé. Par exemple, vous avez des problèmes avec le rein droit et la douleur se produira du côté droit. Parfois, le corps peut se situer au centre, à gauche, et la douleur se dissipe du côté droit. Par exemple, l'appendice est situé dans le bas de l'abdomen, à droite, la douleur est localisée à droite, au centre. Il est difficile de trouver la cause par vous-même, il est donc important de consulter rapidement un médecin.

En fonction du mécanisme de la douleur, on distingue les reflets viscéral et péritonéal.

Douleur lancinante viscérale se produit si la motilité de la vésicule biliaire, l'estomac, les intestins est altérée. Ces sensations désagréables sont le plus souvent des crampes (coliques hépatiques ou intestinales), parfois sourdes, douloureuses (dyskinésie hypomotrice, flatulences). Souvent, peut donner à différentes parties du corps.

Une douleur somatique lancinante à droite apparaît dans une appendicite aiguë, un ulcère gastroduodénal. La douleur est constante, aiguë et coupante. Elle peut augmenter quand une personne bouge, respire ou tend la paroi abdominale antérieure.

Une douleur lancinante réfléchie à droite est le plus souvent observée dans les cas de pleurésie, de pneumonie et d'autres maladies.

Corps provoquant des douleurs lancinantes au côté droit

  • Tête de pancréas.
  • Du foie
  • Duodénum
  • Rein droit.
  • Uretère
  • Cecum et annexe.
  • Utérus ou ovaires.
  • Gros intestin.

Localisation de la douleur lancinante dans le côté droit

Tous les organes étant situés dans la région abdominale, la douleur peut être reflétée à gauche, à droite, parfois au centre de l’abdomen, sur les côtés et dans le dos. La localisation dépend de l'organe qui provoque l'apparition d'une gêne.

Il convient de garder à l’esprit que dans la zone abdominale, il existe de nombreuses terminaisons nerveuses, des vaisseaux sanguins. Voici les organes génitaux et urinaires. Ils sont sensibles et peuvent facilement réagir à un stimulus. La douleur augmente lorsque l'inflammation s'aggrave.

Localisation de la douleur dans le bas ventre à droite

Inconfort associé à l'emplacement de l'organe à problème. Si vous vous inquiétez du premier coup de couteau, puis tirez, douleur vive et sourde, vous pouvez être suspecté une appendicite aiguë. La douleur de la dague est dangereuse, c'est un symptôme de saignement intra-abdominal, de blocage vasculaire. Cette douleur est typique chez les femmes.

Localisation de la douleur à droite sous les côtes

Il faut comprendre que la vésicule biliaire, le duodénum, ​​le foie, les voies biliaires, le gros intestin sont situés à droite. Le plus souvent, l'inconfort est déclenché par une dyskinésie biliaire. Des pierres peuvent s'accumuler dans la vésicule biliaire, elles commencent à gratter les parois de l'organe et provoquent une douleur intense.

Une cholécystite peut être à l'origine d'une douleur aiguë à droite. Si la maladie est aiguë, la douleur devient insupportable. L'homme ne peut pas bouger. Ces symptômes indiquent une colique hépatique.

Qu'est-ce qui cause la douleur lancinante dans le dos à droite?

Dans le diagnostic, le médecin prend en compte le fait que la vessie, le rein, se trouve à droite de l'abdomen. La pyélonéphrite, la thrombose rénale, la glomérulonéphrite, l’hydronéphrose, la tuberculose rénale, le prolapsus du rein, l’urolithiase peuvent causer un inconfort.

Toutes les maladies ci-dessus entraînent une douleur rachidienne aiguë à droite, pouvant être des crampes et des coutures. La raison principale sont des pierres qui bloquent l'uretère, puis commencent à se tendre et à étirer ses parois.

Douleurs à coudre dans le côté droit chez les femmes

Dans le bas de l'abdomen, une grossesse extra-utérine peut provoquer une gêne. En pathologie, un œuf fécondé est attaché à la trompe de Fallope. Lorsque l'œuf commence à se développer, le tube ne se lève pas et se brise.

Qu'est-ce qui indique une grossesse extra-utérine? À droite, une douleur lancinante et sourde peut être troublante. Si elle n'est pas diagnostiquée à temps, elle devient aiguë et forte. Lorsque la grossesse extra-utérine cède au rectum. Risque de rupture de la trompe de Fallope. Dans cette situation, une opération urgente est nécessaire, sinon tout peut aboutir à la mort d'une femme.

Il est important de faire attention aux symptômes supplémentaires de la grossesse extra-utérine:

Processus inflammatoire dans la trompe de Fallope droite

La douleur est localisée à droite et donne dans le haut ou le bas de l'abdomen. En plus des douleurs lancinantes, elles peuvent être tenaces et persistantes. La douleur de la dague est dangereuse, elle indique que la maladie s'est aggravée.

Les symptômes supplémentaires incluent:

Des piqûres et des douleurs soudaines dans le côté inférieur droit peuvent être le symptôme d'une rupture ovarienne. Dans ce cas, il est nécessaire d'hospitaliser une femme de toute urgence, sinon elle peut décéder des suites d'un saignement. En plus de craindre une douleur intense, une température élevée monte en flèche, une quantité importante de pertes vaginales apparaît.

Ainsi, toute douleur n'a pas besoin de durer et de penser qu'elle passera d'elle-même. Il faut immédiatement examiner la cause. Un grand nombre de maladies qui constituent une menace pour la santé et la vie, vous ne devez donc pas les exécuter. Les femmes doivent faire particulièrement attention à leur santé, car le gynécologue doit souvent diagnostiquer des maladies telles que les annexites, les grossesses extra-utérines. Ces pathologies entraînent non seulement des douleurs sévères, mais elles sont également très dangereuses pour la vie de la femme.

Douleur au côté droit, au bas de l'abdomen

Déterminer les causes d'une douleur non spécifique est une tâche ardue pour les neurologues, chirurgiens, obstétriciens, gynécologues, traumatologues, orthopédistes et spécialistes d'autres domaines médicaux. Les maladies accompagnées de douleurs abdominales basses sont difficiles à diagnostiquer et peuvent poser un risque grave pour la santé du patient.

Causes de la douleur dans le côté droit de l'abdomen

Malgré l'évidence des sensations, le diagnostic des maladies aiguës et chroniques dans la région pelvienne est un problème difficile.

La douleur se manifeste par des sensations désagréables dans le bas de l'abdomen (y compris le côté droit) et peut être combinée à une douleur dans les saillies du corps, situées dans:

zone sus-pubienne et inguinale;

organe génital masculin;

clitoris, vagin, utérus;

La complexité du problème réside dans le fait qu’une impulsion de douleur chronique sous l’action de diverses causes peut se former dans le système nerveux central en l’absence de foyer dans les organes internes. Par conséquent, même les études médicales les plus modernes ne détectent souvent pas de changements pathologiques.

Cependant, laissons les médecins laisser le droit de résoudre les problèmes difficiles du diagnostic de la douleur non spécifique. Au lieu de cela, nous nous concentrerons sur les causes évidentes de la douleur dans un volume utile à l'utilisation des connaissances par un large cercle de lecteurs afin de prévenir les causes de la douleur et de contacter rapidement l'hôpital.

Les causes courantes de douleur abdominale basse sont associées à une irritation des récepteurs sensibles:

les organes internes du bassin de la moitié droite du corps;

articulation droite de la hanche, ainsi que les os, les vaisseaux sanguins et les ganglions lymphatiques de la jambe droite.

Organes situés partiellement ou totalement dans la région pelvienne, y compris les départements:

digestion (partie de l'intestin grêle, foie, ses canaux, pancréas, gros intestin, y compris l'annexe et la région anale);

système urinaire, organes appariés (reins, uretères) non appariés (vessie, urètre);

système reproducteur féminin (utérus, ovaires, oviductes, canal de naissance, vulve, clitoris);

système reproducteur masculin (testicules enfermés dans le scrotum, le cordon spermatique, l'organe sexuel masculin).

En dehors de la cavité abdominale humaine, les maladies suivantes peuvent provoquer une douleur au côté droit de l'abdomen:

articulation de la hanche droite, y compris avec implication dans la pathogenèse des os, du cartilage, des vaisseaux sanguins, des fibres nerveuses, des ligaments et des muscles;

os du rein, du sacrum, du coccyx, du fémur droit, y compris avec l’implication dans la pathogenèse des nerfs, des vaisseaux sanguins, des ligaments et des muscles entourant le tissu osseux.

La douleur irradiant dans le côté droit et dans le bas de l'abdomen à partir d'organes anatomiquement non liés aux organes pelviens n'est pas prise en compte dans cet article.

Diagnostic de la douleur dans le côté droit de l'abdomen

De telles douleurs, toujours non spécifiques, accompagnent de nombreuses maladies et anomalies physiologiques. Ils sont généralement associés à d'autres symptômes indiquant la cause sous-jacente de la maladie.

Maladie de l'intestin

La douleur la plus évidente du côté droit en bas, ou plutôt de la région iliaque, de l'aine et du nombril, est une douleur avec une appendicite. En détail (voir ici).

Les principales maladies pouvant être associées à des douleurs du côté droit de l'abdomen sont les suivantes:

Diverticulose intestinale - saillie de la paroi intestinale. Les symptômes ressemblent à des signes d'appendicite. Par conséquent, lors d'une opération sur l'appendice, une révision de l'intestin est généralement effectuée pour écarter cette pathologie. Le contenu de la section intestinale s'accumule dans la poche du diverticule, irritant les terminaisons nerveuses et provoquant des douleurs au bas de l'abdomen droit. Dans les cas graves, la pathologie est associée à une intoxication. Outre la douleur, ils révèlent faiblesse, fièvre, constipation ou diarrhée, vomissements.

Blocage intestinal. Lors de l'inversion des intestins, la pathogenèse est caractérisée par un développement rapide. Cela est dû à l'arrêt du flux sanguin et à la violation de l'innervation des parois intestinales. En cas de blocage mécanique de l'intestin (avec des corps étrangers), le péristaltisme s'arrête et une douleur intense est observée, qui se propage sur le côté droit de l'aine. Il peut être associé à des vomissements après un repas, à l'absence de bruit péristaltique et à l'expansion de la lumière des anses intestinales.

Duodénite. L'inflammation du duodénum et de l'intestin grêle est accompagnée de douleur, donnant en particulier du côté droit. La douleur est projetée sur le bas de l'abdomen lorsque les boucles de l'intestin sont principalement situées plus près du côté droit du corps. La douleur est combinée avec des signes d'indigestion.

Hernie inguinale. La pathologie se réfère à la catégorie des maladies chirurgicales. Une hernie est une combinaison de deux facteurs: la rupture des couches internes de la paroi abdominale et la perte de l'épiploon et des anses intestinales dans l'espace sous-cutané. L'intégrité de la peau avec la hernie n'est pas cassée. La hernie se manifeste par une saillie sacciforme de la peau à l'aine. Si, lors de la palpation, il est possible de fixer le contenu du sac herniaire vers l'intérieur, il s'agit d'une hernie réductible. S'il est impossible de régler le problème - une hernie restreinte. Une hernie étranglée est dangereuse. Les boucles intestinales, l’épiploon avec vaisseaux et les fibres nerveuses gonflent et gonflent. Leur volume dépasse le diamètre de l'anneau de la hernie. Douleur aggravée par l'effort. Le diagnostic n'est pas difficile. Traitement - chirurgie pour suturer l'anneau de la hernie.

Maladie du foie. Pour les premiers stades de l'hépatite, la réponse à la douleur n'est pas caractéristique. La douleur se développe dans les derniers stades de l'inflammation. Dans les cas graves, des douleurs douloureuses apparaissent dans le bas-ventre droit, la pathogenèse est accompagnée d'une lésion totale de l'organe (cirrhose du foie) et des voies biliaires (cholécystite). La douleur peut descendre jusqu'à l'aine du côté droit.

Pancréatite - inflammation du pancréas. Comme la ceinture, la douleur est caractéristique.

Les lésions rectales se manifestent par une douleur à l'aine.

Adhérences des membranes séreuses des organes internes. En cas de lésion des fibres nerveuses dans le bas de l'abdomen droit, douleur dans la zone spécifiée. Causes des adhérences - complications postopératoires, pathologie congénitale ou acquise sans intervention chirurgicale préalable.

Maladies des reins et de la vessie

Douleur dans différentes parties du corps, y compris à droite (avec une lésion du côté droit) dans le bas de l'abdomen.

Douleur en violation de la formation d'urine

La douleur survient lorsque les reins perdent leur capacité à former de l'urine, à filtrer et à aspirer le sang purifié dans la circulation sanguine. Le syndrome douloureux accompagne l'inflammation du parenchyme, des glomérules rénaux, du pelvis et des cavités, ainsi que des maladies dégénératives, dystrophiques et oncologiques des reins. La douleur se développe sur une courte période et ne peut souvent pas être soulagée, même par des analgésiques puissants.

Douleur en violation du flux d'urine

La douleur se développe lorsqu'un obstacle se forme le long de l'urètre et lorsqu'il est impossible d'expulser l'urine en dehors du corps. Les processus pathologiques sont plus graves chez les hommes en raison de l'urètre étroit et long. Cependant, les maladies dans les uretères sont plus souvent détectées chez les femmes en raison du risque accru d'inflammation des organes génitaux féminins.

La miction douloureuse à uriner est caractéristique des maladies suivantes:

Expansion aiguë de la vessie. La raison en est un blocage du canal urinaire avec des calculs urinaires ou une inflammation de la prostate (chez les hommes). Manque manifeste d’impuissance à uriner.

Obstruction et inflammation de l'uretère. Des uretères appariées relient les reins à la vessie. Attendez-vous à ce que la douleur à l'aine droite soit due à l'arrêt de l'urine dans la partie distale (inférieure) de l'uretère droit. La douleur se manifeste soudainement et augmente très rapidement avec une urine stagnante. Pour le traitement, diverses méthodes sont utilisées, y compris le concassage des calculs aux ultrasons et leur élimination chirurgicale.

Inflammation de l'urètre - urétrite. Les hommes et les femmes sont malades. Chez les hommes, la maladie survient avec des conséquences plus graves. Initialement, la pathologie se manifeste par une sensation de brûlure et une douleur en urinant. La douleur dans la région de l'aine droite survient lorsque le ganglion inguinal droit est impliqué dans le processus inflammatoire.

Maladies génitales chez les hommes

La douleur est causée par des processus inflammatoires, des blessures ou des infections des organes génitaux. Les symptômes communs de la douleur - douleur persistante dans le scrotum, s'étendant dans l'aine.

Avec la participation à la pathogenèse du ganglion droit, la douleur se déplace vers la zone correspondante du corps:

Orchite - inflammation des testicules;

Inflammation du pénis masculin, y compris la balanite - inflammation de la tête et postinflammation du prépuce;

Vésiculite - défaite des vésicules séminales. Les plantes à graines sont des organes appariés situés au-dessus de la prostate;

Épididymite - inflammation de l'épididyme;

Cavernite - inflammation des corps caverneux du pénis masculin;

La prostatite est une inflammation de la prostate;

Colliculite - inflammation du tubercule de la graine.

Violations du cycle chez les femmes et maladies gynécologiques

Chez les femmes, la structure des organes génitaux est plus complexe que chez les hommes et constitue une physiologie particulière. Ceci détermine la manifestation fréquente de douleur dans la région pelvienne du bas-ventre, y compris à droite. Les violations du cycle sont aussi presque toujours accompagnées de douleur.

Cycle douleur

La douleur n'est pas toujours associée à des pathologies évidentes. Les cycles douloureux sont caractéristiques des filles et des jeunes femmes qui n'ont pas encore accouché. Dans certains cas, la douleur résulte d'infections et de rhumes des organes pelviens.

Douleur menstruelle - algoménorrhée. Il y a une augmentation du flux sanguin dans les organes pelviens, puis une stagnation et une accumulation de sang dans l'utérus. La douleur en l'absence de signes d'inflammation est l'algoménorrhée primaire. Les douleurs menstruelles peuvent être dues à une inflammation gynécologique et à des infections génitales (algoménorrhée secondaire). Si le saignement est irrégulier et accompagné de douleur, cette condition s'appelle algoménorrhée. La douleur dans le bas de l'abdomen donne souvent à l'aine et à la cuisse, accompagnée de vertiges et d'un assombrissement des yeux, aggravée pendant les rapports sexuels. Lorsque les pathologies gynécologiques sont stratifiées, la douleur est accompagnée de pertes vaginales anormales.

Pathologie obstétrique

Dans certains cas, la douleur est la cause de graves problèmes menaçant le port du fœtus et la santé de la femme:

Douleur pendant la grossesse. Douleurs physiologiques qui apparaissent brièvement lors d'une restructuration hormonale intensive, augmentation du flux sanguin vers l'utérus, croissance fœtale et entorse des ligaments qui retiennent l'utérus dans la cavité abdominale. En règle générale, ces douleurs ne sont pas intenses et se produisent périodiquement. Mais une douleur obstétricale anormale peut être un signe d'avortement spontané ou de grossesse extra-utérine.

Douleur avec avortement spontané. La pathologie se développe aux premiers stades de la grossesse. L'avortement spontané comporte plusieurs étapes: la menace d'avortement et l'avortement effectif (complet, partiel). La douleur est associée à des saignements vaginaux d'intensité variable. Crampes douloureuses dans le bas-ventre peuvent être données à droite si les récepteurs de la douleur correspondants sont irrités. Avec une perte de sang importante et une infection du canal génital par la microflore pathogène, il se développe un état d’intoxication qui menace la vie de la mère et du fœtus.

Douleur pendant le travail prématuré. Il survient en fin de grossesse entre 28 et 37 semaines de gestation. La douleur est associée à des manifestations de toxémie chez une femme enceinte. Pour éviter les complications, contactez immédiatement l’hôpital afin qu’il fournisse des soins obstétricaux spécialisés.

Douleur liée à la grossesse extra-utérine. Ceci est une condition où l'oeuf fécondé est fixé en dehors de l'utérus. Avec le développement de l'embryon en dehors de l'utérus, les vaisseaux et les parois des trompes de Fallope sont pincés, il existe un risque de rupture des parois des trompes de Fallope et des vaisseaux sur lesquels l'œuf fécondé a été fixé. Nécessite une chirurgie d'urgence.

Douleur dans les maladies gynécologiques

Caractérisé par de jeunes femmes pendant ou après une infection génitale ou une hypothermie.

Dans la vieillesse, les maladies surviennent lors de troubles hormonaux:

Salpingite Dans le contexte de cet article, il s'agit d'une inflammation de la trompe de Fallope (utérine) droite. Il existe des causes mécaniques d'inflammation (lésions après les conséquences de l'avortement, de l'accouchement et d'autres procédures médicales) et microbiennes (infections génitales). Douleur abdominale inférieure droite généralement accompagnée de fièvre. Le syndrome douloureux augmente avec la miction, l'exercice et le contact sexuel.

L'annexite est une inflammation des ovaires et des trompes de Fallope. La maladie se rencontre généralement chez les filles et les jeunes femmes, parfois à sens unique (annexisite droite et gauche). Cette maladie est aussi appelée "salpingoophorite".

Kyste de l'ovaire - gonflement de l'ovaire. Une vésicule est formée sur l'ovaire, remplie d'un contenu transparent ou translucide, ce qui entraîne un grossissement de l'ovaire. Les causes de la formation de kystes sont des troubles hormonaux. Les kystes ovariens se manifestent par des douleurs unilatérales au bas de l'abdomen. Certains types de kystes disparaissent d'eux-mêmes. Dans les cas graves, la chirurgie est indiquée.

Apoplexie de l'ovaire. Rupture du kyste ovarien - apoplexie, accompagnée d'un saignement interne. Il se produit lors de la formation d'un kyste de très grande taille, avec étirement excessif des parois de l'ovaire, après un effort physique. Manifesté par la douleur, ressemblant à la douleur dans l'appendicite. Parfois, la douleur donne à l'anus, dans le côté droit du bas-ventre ou dans la cuisse. L'apoplexie survient généralement pendant l'ovulation. Une opération urgente est affichée.

Endométriose. Maladie gynécologique de nature non inflammatoire, caractérisée par une prolifération accrue des membranes muqueuses de l'utérus. La pathologie s'accompagne de modifications des niveaux hormonaux et d'une augmentation des saignements. L'endométriose peut se développer dans la région génitale ou à l'extérieur, par exemple dans l'intestin. La maladie se manifeste par des douleurs pelviennes au bas de l'abdomen du côté droit, accompagnées par un allongement du temps de saignement menstruel et de la douleur pendant les rapports sexuels.

Endométrite. Inflammation des couches superficielles de l'utérus. Dans certains cas, les couches profondes sont impliquées dans le processus pathologique - endomyométrite. Les principales causes sont les infections génitales, l'hypothermie et les troubles hormonaux. Dans les cas graves, l'endométrite peut aboutir à une inflammation purulente et à une accumulation d'exsudat dans l'utérus (pyomètre). L'endométrite se manifeste par une douleur dans le bas de l'abdomen, parfois à droite. Symptômes supplémentaires - fièvre, signes d'intoxication, pertes vaginales.

Maladies des vaisseaux sanguins et des ganglions lymphatiques

Les vaisseaux sanguins et le système lymphatique imprègnent le corps humain et le nourrissent, y compris les organes abdominaux et les jambes.

Douleur dans les maladies des ganglions lymphatiques

Aux endroits de l'union des vaisseaux sanguins se forment des ganglions lymphatiques. Les mieux connus du lecteur sont les ganglions lymphatiques sous-maxillaires, qui augmentent et réagissent avec la douleur lors d’une inflammation de la gorge et de la bouche.

En conséquence, les ganglions inguinaux augmentent avec l'inflammation des organes pelviens. Il existe une lymphadénite inguinale du côté droit. Le système lymphatique exerce des fonctions de protection dans le corps. Les agents pathogènes reconnus par les lymphocytes sont attaqués, rendus inoffensifs et éliminés du corps. Avec une attaque massive, les lymphocytes ne font pas face à leurs fonctions et il y a une inflammation des ganglions lymphatiques.

La lymphadénite est une inflammation du ganglion lymphatique, en l’occurrence inguinal. Il peut se développer d'un ou deux côtés, par exemple du côté droit. L'inflammation du nœud du côté droit est accompagnée de son augmentation, se manifestant par un gonflement douloureux, sévèrement limité, et souvent accompagnée d'une douleur du côté droit du bas-ventre. Parfois, les effets de l’intoxication et de la fièvre s’y superposent.

Douleur dans les maladies des veines

Le syndrome douloureux accompagne les varices pathologiques du pelvis. En conséquence, la sortie de sang des tissus de la paroi abdominale et des organes pelviens est perturbée.

Les varices du bassin sont caractéristiques des jeunes femmes et des filles. La raison principale en est la stase sanguine dans les vaisseaux pelviens, qui se développe pendant les changements hormonaux dans le corps, y compris pendant la puberté et la grossesse. Aux stades précoces, la maladie peut être asymptomatique ou occasionner des douleurs avant ou après la menstruation. Un syndrome douloureux persistant se développe, généralement dans le bas de l'abdomen, peut-être à droite. Le diagnostic différentiel repose sur l'utilisation de méthodes d'imagerie instrumentale de petits vaisseaux sanguins pelviens.

Douleur dans les lésions de l'artère fémorale

(anévrisme, thrombose de l'artère fémorale, vascularite - inflammation). L'artère fémorale alimente en sang la paroi abdominale antérieure, la région génitale et l'aine, ainsi que les muscles des membres inférieurs:

Anévrisme - la séparation des parois internes de l'artère et la formation d'une saillie sacciforme sur celle-ci. Au-dessous de la place de l'anévrisme développent des signes de déficit en approvisionnement en sang, et au-dessus de la stagnation du sang. Caractérisé par une douleur intense, y compris dans la région de l'aine à droite.

Thrombose des vaisseaux sanguins. Des phénomènes similaires se produisent après une sténose - rétrécissement ou thrombose de la lumière de l'artère ou de ses branches sur le site de la formation de plaques de cholestérol.

Douleur dans les maladies de l'articulation de la hanche

La douleur est souvent donnée à l'aine.

Les principales maladies de l'articulation de la hanche, dans lesquelles une douleur unilatérale est possible:

Coxarthrose - arthrose de la hanche (côté droit du corps). Cette maladie est de nature dégénérative-dystrophique, qui affecte principalement les personnes du groupe des personnes plus âgées. La maladie est très commune, car la hanche porte la charge principale quand une personne bouge. L'inflammation est un processus secondaire et se développe lorsque le facteur microbien est impliqué dans la pathogenèse. L'un des symptômes de la coxarthrose est une douleur à l'aine, qui s'accompagne nécessairement d'une boiterie et d'une diminution de la mobilité articulaire. Causes de la coxarthrose - la charge sur l'articulation, les maladies vasculaires, les maladies auto-immunes et les processus, les troubles métaboliques, les blessures et les anomalies congénitales. Dans les derniers stades du traitement, uniquement chirurgical, l'articulation doit être remplacée par un implant.

Nécrose aseptique de la hanche droite. Il se manifeste par la mort des os et des tissus cartilagineux de l'articulation. La douleur irradie à l'aine du côté de la surface touchée. Le diagnostic différentiel de la maladie est réalisé sur la base des résultats de l'examen radiographique.

Maladie de Perthes. Elle se caractérise par une diminution de l'apport sanguin dans la région des tissus entourant la tête du fémur et une nécrose de la tête de l'articulation de la hanche. Plus souvent, les garçons de moins de 15 ans sont malades. La douleur dans l'articulation se reflète dans le bas de l'abdomen. Peut-être la formation de déformations articulaires et le développement de boiteries.

Maladies inflammatoires de l'articulation de la hanche du côté droit. Ce groupe comprend les maladies rhumatoïdes, purulentes, goutteuses et infectieuses. Les symptômes communs à toutes les pathologies sont un œdème inflammatoire dans l'articulation, une augmentation de la température locale, une douleur dans les articulations (initialement petite), avec une lésion de l'articulation de la hanche s'étendant jusqu'à l'aine du côté droit.

Douleur dans les maladies du rein, irradiant à l'aine du côté droit (voir ici).

Types de douleur

La douleur est une réaction protectrice du corps provoquée par divers types d'irritations des terminaisons nerveuses de presque toutes les parties du corps. La douleur dans le côté droit de l'abdomen fait partie de la pathogenèse de la maladie. Une caractérisation appropriée des types de douleur est importante au cours de la période de diagnostic précoce des maladies des organes du pelvis, des os, des articulations et des vaisseaux sanguins.

Selon la description de la douleur, il est difficile de tirer une conclusion finale sur le foyer pathologique. Mais il est très important d'indiquer au médecin la nature de la douleur et sa localisation pour un examen objectif à l'aide d'une échographie de la cavité abdominale, d'une IRM et d'un scanner.

Douleur sourde et douloureuse du côté droit

Elle se définit comme une sensation de la paroi abdominale s'ouvrant de l'intérieur avec un objet contondant. Une douleur sourde de faible intensité, débilitante, douloureuse et fastidieuse est le reflet de l'implication dans la pathogenèse d'un grand nombre de petits récepteurs sensibles responsables de la douleur des organes internes. Douleur émanant de la région du côté droit, d'en bas, sourde - signe fréquent d'appendicite, de diverticule intestinal, d'hépatite, de cirrhose du foie et de tumeurs.

Un symptôme dangereux est une cessation soudaine et spontanée de la douleur sourde. Cela peut signifier des processus nécrotiques dans les organes internes et des violations de l'impulsion douloureuse. Des douleurs sourdes sont parfois associées à une couleur jaune des muqueuses, des nausées, un malaise général et une irritabilité accrue.

Douleur d'aspiration dans le côté droit

Elle se définit comme une sensation de tirer les organes internes vers la paroi abdominale, ou inversement, de s’éloigner de celle-ci. Peut augmenter avec l'effort physique. Le patient prend une posture forcée. Comme dans le premier cas, la douleur reflète l'implication de petits récepteurs superficiels de la paroi abdominale dans la pathogenèse. Développe dans les athlètes avec des entorses à l'aine. La douleur peut être le résultat d'anomalies abdominales (adhérences, hépatite, inflammation des reins, appendicite, inflammation de la glande surrénale, duodénum) et de pathologies des organes pelviens (utérus, ovaires).

Une douleur spécifique persistante est détectée chez les femmes pendant toutes les périodes de la grossesse et pendant la menstruation. Rarement, une douleur au côté droit peut accompagner le mouvement d'une petite pierre dans l'uretère ou l'ostéochondrose de la région lombaire.

Douleur aiguë au côté droit

Défini comme aigu, soudain et fort. La sensation est comme si vous teniez un couteau émoussé le long de la paroi abdominale. La douleur se forme généralement dans le petit foyer pathologique, moins souvent dans le vaste. Les causes les plus probables sont la gynécologie, les maladies du système urinaire et des intestins, le piégeage nerveux.

Rezi dans le côté droit peut être une manifestation d'inflammation de l'ovaire, d'apoplexie, de torsion de l'ovaire, d'atteinte nerveuse du squelette lombaire, de torsion de l'intestin, de dilatation aiguë de la vessie, de mouvement d'une grosse pierre dans l'uretère droit et de débordement intestinal de gaz. Il peut augmenter avec l'effort, la flexion, en essayant de tourner le corps. Il est associé à des maux de tête, des évanouissements et des yeux brouillés.

Douleur lancinante au côté droit

Il se définit comme un picotement de la paroi abdominale du côté droit de l'intérieur avec un objet émoussé et fin. Il survient généralement périodiquement et se forme dans un petit foyer pathologique pour l'inflammation de la vésicule biliaire, pour l'appendicite, pour le mouvement d'une pierre dans le rein gauche. Les coutures peuvent augmenter avec un soupir, lorsque vous vous penchez et que vous vous tournez, lors d'un effort physique, lors d'une toux.

Autres symptômes de douleur dans le côté droit

La douleur n'est pas un symptôme spécifique et loin d'être le seul symptôme de maladies des organes internes, des articulations et des os de la ceinture inférieure du corps humain. Les symptômes les plus courants accompagnant la douleur sont une sensation de brûlure, de la fièvre et des nausées, qui se transforment en vomissements. L'interprétation correcte des signes de la maladie accompagnant la douleur est possible exclusivement par un spécialiste.

La température Baisser la température - preuve de l'extinction des fonctions vitales. L'élévation de la température, la fièvre est une réponse adaptative du corps à l'action d'un agent pathogène infectieux ou non infectieux, interne ou externe. La fièvre et la douleur dans la moitié droite du corps dans le bas de l'abdomen sont souvent associées à des maladies gynécologiques, à une inflammation des reins et du foie. L'un des indicateurs importants de la fièvre est son type.

Une température constamment élevée, à un ou deux degrés Celsius, est supérieure à la norme, signe de maladies inflammatoires courantes.

Les fluctuations de température de plus de deux degrés au cours de la journée sont des satellites fréquents de processus purulents dans les organes internes.

La température épuisante (hyperthermie prolongée avec des différences de plus de deux degrés) est la preuve de processus septiques dans les organes internes.

Le manque de régularité des baisses de température est un signe de processus rhumatismaux dans le bas du dos.

Nausée, vomissements. Ces symptômes, associés à des douleurs dans le bas de l'abdomen droit, surviennent dans des maladies complètement différentes, notamment des lésions digestives, génito-urinaires, du système nerveux et gynécologiques. Pour toutes ces pathologies, les symptômes d'intoxication et / ou d'excitation des récepteurs de la douleur sont caractéristiques.

Sensation de brûlure. Marqué de maladies des organes pelviens, y compris dans les processus inflammatoires dans la région urogénitale. Les brûlures surviennent lors de la miction, lors des rapports sexuels, est un signe d'irritation des muqueuses de l'urètre et des organes génitaux externes. La brûlure peut être un symptôme indépendant et / ou être associée à une douleur dans le bas de l'abdomen.

Que se passe-t-il s'il y a une douleur dans le côté droit?

Il faut se rappeler l'attitude prudente à l'anesthésie. L'élimination du syndrome douloureux peut masquer les véritables causes de la pathologie au cours de la période de diagnostic.

Au premier signe de douleur dans le côté droit devrait:

Interdire au patient de bouger et lui recommander de prendre une position confortable, la plus confortable, qui atténue ou au moins n'augmente pas la douleur.

Évaluez la nature de la douleur en tenant compte d'autres facteurs, notamment la présence de:

grossesse chez les femmes;

maladies chroniques concomitantes (mentionnées ci-dessus);

symptômes supplémentaires (vomissements, diarrhée, fièvre, frissons, faiblesse, durée, nature et type de douleur).

Pour tous les types de douleur qui n’ont pas été observés auparavant chez une personne, vous devez appeler une ambulance et décrire en toute vérité les signes détectés de la maladie. Si des causes graves de douleur sont suspectées, exprimez-les dans une conversation avec un médecin!

Si la nature de la douleur est familière, il convient de déterminer l’opportunité d’appeler une ambulance en fonction de la gravité de l’état du patient, notamment:

si vous ne vous sentez pas bien, appelez immédiatement une ambulance;

si l'état du patient est stable - appelez le médecin local à la maison;

en cas d'attaque douloureuse à court terme - contactez la clinique de district pour qu'elle vous envoie les patients pour qu'ils soient examinés.

Attention! Les recommandations du paragraphe 4 devraient être mises en œuvre sur la base de leurs propres sentiments subjectifs du malade et de son environnement proche. N'oubliez pas que même une douleur à court terme non intensive peut être le signe d'une maladie dangereuse.

Avant l'arrivée de l'ambulance, vous devez préparer les documents nécessaires à l'enregistrement du patient auprès de l'hôpital (voir ici).

Si possible, accompagnez le patient à l'urgence de l'établissement médical.

Auteur de l'article: Gorshenina Elena Ivanovna, gastro-entérologue

Tolley ventre en bas à droite

✓ Article vérifié par un médecin

Des douleurs piquées dans l'abdomen peuvent survenir lors de maladies graves présentant un risque pour la vie. Pour les déterminer et établir un diagnostic précis, vous devez consulter plusieurs spécialistes: un chirurgien, un thérapeute, un gynécologue et un gastro-entérologue. Il est impossible de s’établir, ce qui a provoqué un symptôme déplaisant, car il ya trop de raisons à cela.

Colet dans la région iliaque droite

Causes de la douleur

Les douleurs abdominales basses à droite sont le signe d’un dysfonctionnement du corps. Les sensations désagréables se produisent le plus souvent en raison de maladies chroniques ou aiguës du système digestif, du système urinaire et du système nerveux. Des symptômes supplémentaires jouent un rôle important dans la détermination de la véritable cause de l’état déplaisant.

La douleur survient dans le cas de maladies aiguës ou chroniques des systèmes digestif, urinaire, reproducteur et nerveux

Il existe au moins une douzaine de raisons pouvant entraîner une gêne, mais elles surviennent le plus souvent dans des pathologies intestinales et des organes génitaux internes. Ce n'est que dans de rares cas que cela est une conséquence de maladies chroniques du système urinaire.

Le plus souvent, l'inconfort est causé par des pathologies intestinales.

Maladie de l'intestin

La cause la plus commune de la douleur est les problèmes intestinaux.

Maladies possibles

  1. Obstruction intestinale. Cette pathologie se développe rapidement. Si l'obstruction est causée par un blocage mécanique, il y a une douleur intense qui s'étend dans l'aine. En outre, une personne a des vomissements après avoir mangé, une faiblesse générale.

Les maladies intestinales sont nécessairement accompagnées de symptômes supplémentaires, ce qui facilite légèrement leur diagnostic. Ces pathologies peuvent être inflammatoires et infectieuses et, dans certains cas, nécessitent une intervention chirurgicale.

La maladie la plus dangereuse est l'appendicite aiguë. Son traitement n'est possible que par une intervention chirurgicale et plus tôt une personne demande de l'aide, plus elle a de chances d'éviter les complications possibles.

En cas d'appendicite aiguë, la chirurgie est nécessaire.

C'est important! Lorsque l'appendicite apparaît initialement dans la région épigastrique, la douleur se propage ensuite le long du flanc droit vers la région iliaque droite.

Quand l'appendicite commence à apparaître, la douleur survient dans la région épigastrique

En cas de perforation de l'annexe (annexe), la douleur est localisée dans la région iliaque droite, puis s'étend à d'autres régions. En conséquence, le contenu de l’appendice tombe dans la cavité abdominale et peut causer une péritonite - une inflammation du péritoine. La douleur est aggravée par le changement de position et de mouvement. Si aucune assistance médicale n'est fournie à ce moment-là, les conséquences peuvent être graves, voire mortelles.

En cas d'échec à fournir de l'aide en temps utile pour l'appendicite, des complications peuvent survenir.

Symptômes d'appendicite supplémentaires

  1. Nausées et vomissements, sans soulagement.
  2. Diarrhée ou constipation.
  3. Augmentation significative de la température corporelle.
  4. Palpitations.
  5. Raid sur la langue.

Nausées et vomissements sans soulagement sont des symptômes d'appendicite aiguë.

Les symptômes généraux de l'appendicite ressemblent à ceux d'autres pathologies intestinales. Le diagnostic n'est possible qu'après les procédures de diagnostic.

C'est important! Si une personne refuse de consulter un spécialiste et qu'il se produit une rupture du processus avec la libération de son contenu dans le péritoine, une péritonite aiguë se développe et une septicémie est également possible, pouvant être fatale.

Complications possibles d'une appendicite aiguë

Maladies gynécologiques

Dans l'inflammation et d'autres pathologies des organes reproducteurs de la femme, des douleurs aiguës sont créées qui sont perçantes dans la nature. La gêne survient le plus souvent après un rapport sexuel, pendant les règles ou l'ovulation.

Des douleurs dans l’abdomen iliaque droit peuvent être causées par des anomalies des organes de reproduction de la femme.

Maladies possibles:

  • annexite;
  • kyste ou rupture ovarienne;
  • grossesse extra-utérine.

Les pathologies inflammatoires sont dangereuses et, si elles ne sont pas traitées, elles conduisent souvent à la stérilité. La douleur qui leur est associée est un écoulement permanent des organes génitaux, sanglant et souvent purulent. Une douleur aiguë survient souvent pendant une grossesse extra-utérine ou une fausse couche.

C'est important! La grossesse extra-utérine est un danger pour la vie d'une femme en raison du développement d'une hémorragie interne grave, pouvant être fatale.

Pour la grossesse extra-utérine se caractérise par des douleurs crampes. En cas de rupture de sang dans le péritoine, la douleur peut être administrée à l'anus. Le processus de transit intestinal et de vidange de la vessie conduit à son renforcement. Il y a souvent des saignements similaires à ceux de la menstruation.

Quand la grossesse extra-utérine se caractérise par des douleurs à l'étroit

Avec un saignement important est observé:

  • pâleur de la peau;
  • chute de pression;
  • perte de conscience;
  • pouls faible fréquent.

Avec complications possibles perte de conscience

Dans les cas difficiles, la grossesse extra-utérine peut être asymptomatique. Au fur et à mesure de son développement, ses signes ressemblent à ceux de l'appendicite, ce qui complique le diagnostic.

Maladies des reins et de la vessie

La plus commune des maladies.

  1. Pyélonéphrite. La douleur survient généralement d'un côté. Avec la défaite du rein droit, il peut être localisé non seulement dans la région lombaire droite, mais également dans la région iliaque droite. La pyélonéphrite se caractérise par de la fièvre, un gonflement, des maux de tête, une pâleur et une soif. L'urine a une couleur trouble et une odeur désagréable.

Dans ces maladies, il existe un trouble de la miction, une augmentation de la température corporelle et un assombrissement de la couleur de l'urine. Aux stades initiaux, la douleur peut ne pas être sévère, mais si elle n'est pas traitée, une attaque lancinante apparaît.

Autres raisons

La douleur peut survenir avec une maladie telle que la mésadénite, caractérisée par une inflammation des ganglions lymphatiques du mésentère intestinal. Si la mésadénite est d'origine tuberculeuse, la personne souffre de:

  • émaciation générale;
  • la faiblesse;
  • élever la température;
  • ESR élevé.

Manifestations cliniques de la tuberculose abdominale

La mésadénite est une maladie dangereuse qui présente des symptômes similaires à l’appendicite. Il peut être causé par divers agents pathogènes infectieux. Le traitement est effectué dans un hôpital chirurgical avec des méthodes conservatrices.

C'est important! Les maladies parasitaires, le zona, les inflammations de l'articulation de la hanche entraînent des douleurs nauséabondes qui, au cours de la période d'exacerbation, se transforment en piercing aigu.

Diagnostics

En cas de douleur, une personne doit immédiatement appeler une équipe d'urgence qui livrera à l'hôpital chirurgical.

Pour les douleurs de piqûre dans l'abdomen, il est nécessaire d'appeler immédiatement une équipe d'ambulance.

Réaliser les études suivantes:

  • Échographie;
  • Radiographie;
  • Test de sang et d'urine.

S'il y a peu de données pour établir un diagnostic, la personne est envoyée pour examen à:

Il faut passer un examen

En cas de suspicion d'appendicite, on effectue une palpation de l'abdomen et du rectum, une analyse sanguine biochimique, un ECG et une laparoscopie diagnostique. Afin d'exclure le diagnostic d'une grossesse extra-utérine, un examen est réalisé sur une chaise gynécologique et une échographie des organes pelviens.

Traitement

Le traitement de la douleur perçante consiste à éliminer les causes de leur survenue. Dans les maladies inflammatoires et infectieuses intestinales, une antibiothérapie est prescrite, ainsi que des préparations pour restaurer la motilité intestinale et il est obligatoire de suivre les règles de la nutrition alimentaire.

Si la douleur est causée par une maladie intestinale infectieuse ou si une inflammation est requise, un régime alimentaire est nécessaire.

C'est important! Le traitement de l'appendicite et de la grossesse extra-utérine n'est possible que par chirurgie.

Les maladies du rein et de la vessie sont le plus souvent de nature inflammatoire et des médicaments antibactériens sont utilisés pour les traiter. Dans ce cas, l’auto-traitement est impossible - il est très important d’établir le type de bactérie à l’origine de l’inflammation.

Afin de réduire le syndrome de douleur prononcée, vous pouvez utiliser les médicaments suivants.

La langue dans le côté droit de l'abdomen: les raisons de ce qu'il faut faire à la maison

Si les piqûres dans le côté droit du bas-ventre, vous devriez examiner attentivement votre santé et consulter un médecin. Les fourmillements dans ce domaine peuvent avoir une grande variété de causes, allant de la maladie intestinale inflammatoire aux pathologies chirurgicales graves. Ils doivent être diagnostiqués et traités rapidement, sans quoi des complications graves peuvent se développer - une péritonite, des saignements, des pincements et la mort des organes internes.

Pourquoi pique le bas-ventre à droite

Dans cette zone de l'abdomen se trouve la partie ascendante du gros intestin, boucle de l'intestin grêle, appendice, péritoine, en partie des uretères. Si la douleur lancinante est apparue soudainement du côté droit et augmente, le plus probablement, un processus pathologique aigu se produit:

  • appendicite (inflammation de l'appendice);
  • coliques rénales (attaque douloureuse qui se développe en raison du passage de calculs de l'uretère au cours de la lithiase urinaire);
  • obstruction intestinale;
  • mourant d'une partie de l'intestin en raison d'une thrombose des vaisseaux mésentériques;
  • pincement des organes internes de la hernie inguinale.

Si l'abdomen inférieur droit poignarde régulièrement, il faut alors suspecter les maladies suivantes:

  • colite (inflammation du côlon ascendant);
  • entérite (inflammation aiguë ou chronique du petit intestin);
  • perturbation des intestins, accompagnée de processus de fermentation, accumulation de gaz, constipation;
  • pyélonéphrite ou glomérulonéphrite (processus inflammatoires dans différentes structures du rein);
  • tumeurs de l'intestin, du rein.

En outre, la présence d’adhésions, qui se forment généralement en présence d’une inflammation ou d’une intervention chirurgicale, peut provoquer des fourmillements périodiques dans le bas de l’abdomen. Pour éviter le développement d’adhésions, un drainage est établi pour les patients; il est recommandé de ne pas s’allonger après une intervention chirurgicale afin que le liquide inflammatoire ne stagne pas dans l’estomac; des préparations spéciales et une physiothérapie sont prescrites.

Causes de picotements dans le côté droit du bas-ventre chez les femmes

Toutes les causes susmentionnées de picotements dans le bas-ventre droit peuvent survenir chez les femmes. Cependant, le beau sexe a ses propres particularités liées au fait qu’elles possèdent des appendices utérins (ovaires et trompes de Fallope). Des sensations désagréables se produisent lorsque ces organes deviennent enflammés. Et le plus souvent, cette inflammation est de nature chronique, aussi les patients se plaignent-ils de siroter et de picoter à droite au-dessus du pubis. En outre, une douleur dans le côté droit du bas peut manifester un kyste de l'ovaire droit, un néoplasme polykystique malin des appendices.

La rupture du tube au cours de la grossesse extra-utérine progressive et de l'apoplexie (violation de l'intégrité) de l'ovaire sont des maladies nécessitant des soins chirurgicaux d'urgence. Avec eux, le bas-ventre droit peut également picoter, mais seulement au début du développement de la pathologie. Très vite, la douleur devient insupportable, d’autres symptômes de la maladie apparaissent: vertiges, baisse de la pression artérielle, etc. Si des picotements dans le bas-ventre surviennent pendant une grossesse normale, il est nécessaire d'éliminer le risque de fausse couche.

Des fourmillements dans le côté droit de l'abdomen peuvent être accompagnés d'une ovulation dans l'ovaire droit. Normalement, il ne devrait y avoir aucune sensation douloureuse, mais si l'ovaire est enflammé, sa capsule s'épaissit, ce qui peut compliquer le processus de libération de l'ovule. Par conséquent, si des picotements se produisent constamment au milieu du cycle, il est conseillé de consulter un gynécologue et de subir une échographie. Même un léger inconfort peut indiquer qu'il y a un problème avec les appendices de l'utérus.

Pourquoi pique le bas-ventre chez les hommes

Les hommes comme les femmes peuvent souffrir de maladies intestinales inflammatoires, de troubles du système digestif, de la lithiase urinaire. Cependant, pour le sexe fort plus que pour le plus faible, le développement d'une hernie inguinale est typique. Cela est dû aux caractéristiques anatomiques du corps masculin et à un effort physique excessif, qui doit souvent être enduré par les hommes. En outre, chez les hommes, des douleurs liées à des processus pathologiques de la prostate et de la vessie peuvent être affectées au bas-ventre droit chez les hommes. L'étirement des muscles de la paroi abdominale après l'entraînement sportif et la musculation peut faire mal au bas-ventre droit.

Que faire à la maison

La règle principale - vous ne pouvez pas essayer de traiter les picotements dans l'estomac, si pas connu la cause de cette sensation désagréable. Les lavements, les laxatifs, les analgésiques, les coussins chauffants ne peuvent qu'être aggravés, en particulier si les fourmillements sont apparus soudainement et que cela ne s'était jamais produit auparavant.

Si l'estomac persiste longtemps, vous devez vous allonger et évaluer l'intensité de la douleur, les causes de son apparition et l'existence d'autres symptômes (nausée, fièvre, diarrhée ou constipation, troubles de la miction). Femmes, il est important de se rappeler le jour de leur cycle menstruel, s'il y a un retard de la menstruation, si les rapports sexuels n'ont pas précédé l'apparition de picotements. Il est également utile de vérifier les pertes vaginales - s’il ya du sang sur le sous-vêtement. Toutes ces informations permettront de déterminer quel type de problème de santé peut survenir, avec quel spécialiste s'adresser ou s'il est temps d'appeler une "salle d'urgence".

N'attendez pas une consultation de routine avec un médecin, mais appelez une ambulance dans les cas suivants:

  • Si les picotements deviennent forts, ils prennent la forme d’une attaque douloureuse et nuisent aux performances du travail quotidien ou du sommeil.
  • Si la douleur est accompagnée de vomissements, fièvre, vertiges graves ou perte de conscience.
  • Si le bas-ventre est dur du côté droit de la future mère.
  • Si la diarrhée sanglante s'est produite dans le fond de picotements dans l'estomac.

Quel médecin contacter

Une visite chez le médecin doit avoir lieu si:

  • Les picotements sont répétés périodiquement.
  • Apparu la formation de tumeur dans l'aine.
  • En plus de la douleur lancinante, il existe des problèmes de vidange de l'intestin ou de la vessie.
  • Il existe un lien entre l'apparition de sensations désagréables dans l'estomac et la consommation de nourriture, la consommation de certaines boissons, l'intimité et le stress physique.
  • La douleur est insignifiante mais persiste plus de 3 jours.
  • Les femmes présentant des picotements dans le bas-ventre ont présenté des écoulements vaginaux anormaux (sang, mélange de pus, etc.).

Lorsque les picotements dans l'abdomen commencent après avoir mangé, il vaut la peine de consulter un gastro-entérologue. Les femmes souffrant de douleurs abdominales, il est conseillé de consulter un gynécologue. Si des picotements se produisent constamment au même endroit et sont associés à un effort physique, s’accompagne de la formation d’une saillie dans l’aine, il est nécessaire de consulter un chirurgien. En cas de localisation de la douleur plus en arrière (du côté lombaire), la consultation d'un néphrologue ou d'un urologue est requise.

Olga Zubkova, critique médicale, épidémiologiste

2,363 vues au total, 1 vues aujourd'hui

Quelles sont les raisons pour lesquelles le côté droit de l'abdomen peut faire mal et piquer

Si la colite du côté droit du bas-ventre, vous pouvez alors suspecter un dysfonctionnement des systèmes internes et des organes ou même une maladie grave du corps. Douleur aiguë particulièrement dangereuse, avec la manifestation répétée qui ne tarde plus à faire appel aux médecins: thérapeute, gynécologue, chirurgien, néphrologue, urologue.

Types de douleur

En cas de colique dans l'abdomen en bas à droite, il convient de prêter attention au caractère que les médecins prennent en compte lors du premier examen et établissent un diagnostic précis. Si douleur:

  • terne et ne s'affaisse pas pendant longtemps, la raison du développement de maladies chroniques des reins, du foie, de la vésicule biliaire;
  • aiguë, avec nausées et vomissements, développement d'une infection dans les intestins est possible, appendicite, obstruction intestinale, coliques hépatiques au sommet de l'abdomen;
  • crampes périodiques, c’est-à-dire suspicion de spasmes ou de pathologie de l’intestin;
  • douloureux, peu prononcé, avec libération de selles et de caillots sanguins, il ressemble à une colite, une cholécystite, une inflammation de la membrane muqueuse de la vésicule biliaire ou des parois du gros intestin.

Il est nécessaire d’écouter attentivement la douleur, car sa nature et sa durée indiquent souvent le développement d’une maladie dans le corps.

Les maladies des femmes

Les femmes s'inquiètent souvent de l'apparition de coliques du côté droit, et plusieurs raisons peuvent expliquer cette apparition:

Les médecins ont déterminé quel est le remède le plus efficace contre les vers! Selon les statistiques, tous les 5 Russes ont des vers. Lisez plus une recette qui aidera à nettoyer le corps des vers en seulement 7 jours.

  1. Grossesse extra-utérine et manifestation de la première douleur à la poignardée puis à la douleur lancinante d’une durée pouvant aller jusqu’à plusieurs semaines. Avec l'avènement de saignements abondants, il est possible de supposer une rupture de la trompe de Fallope, une augmentation de la taille de l'ovule en dehors de l'utérus. Si une pipe tombe en panne, la colique est vive et perçante quand elle se casse. Une femme a un besoin urgent d'hospitalisation, car la mort peut survenir en quelques heures. Les recours auprès du gynécologue ou du chirurgien doivent être rapides.
  2. La fausse couche, lorsque la douleur est lancinante et de courte durée, ne dure pas plus de 2 secondes, donne généralement à l'ovaire à droite et s'accompagne de saignements. La pathologie nécessite un traitement urgent chez des spécialistes.
  3. La menstruation, qui peut aussi être considérée comme une pathologie, en cas d'accumulation de caillots sanguins dans l'utérus, l'apparition de coliques aiguës dans l'aine à droite. La maladie survient généralement dans les 2-3 premiers jours suivant le début des règles. Si la sensation de malaise ne s'arrête pas pendant tous les jours menstruels, nauséeux et étourdi, alors la raison peut en être une infection, une inflammation de l'utérus.
  4. Kyste ovarien, lorsque la douleur lancinante devient insupportable avec l’arrivée de l’ovulation ou de la menstruation. Visuellement, l'ovaire droit dépasse légèrement et, en cas d'apoplexie ou de rupture d'un kyste, il se réduit jusqu'aux reins. C'est au moment de l'ovulation, dans le cas d'étirement des parois de l'ovaire, une rupture peut survenir et la levée de poids ne fera qu'aggraver la situation. Lors de la torsion des kystes ovariens, il se produit un syndrome douloureux puissant dans le bas de l'abdomen droit, pouvant aller jusqu'à une perte de conscience. Chez les femmes, la pression chute brutalement, des frissons, des vomissements. Nécessite une chirurgie d'urgence.
  5. Annexes lorsque les ovaires ou la trompe de Fallope sont recouverts par le processus inflammatoire à droite. En cas d'évolution prolongée et de modification importante des tissus, le processus devient chronique et les coliques couvrent toute la partie de l'abdomen. Généralement amplifié immédiatement après la menstruation et progressivement déplacé vers la source, c’est-à-dire vers l’appendice droit ou gauche. En outre, le contenu muqueux ou purulent quitte le vagin, la température est augmentée à 39 g.
  6. Endométriose, lorsque le tissu endométrial est situé dans une prolifération située près des parois utérines. Lorsque la propagation à l'intestin commence à piquer dans le côté droit avec le retour à la partie pelvienne. Les femmes ont des pertes séreuses et de la fièvre.

Note! Il est important que les femmes comprennent que le kyste ne se résout pas toujours tout seul. Vous ne devez pas tolérer une douleur permanente, en donnant l'anus et la cuisse à droite.

La douleur chez les femmes du bas-ventre à droite peut être le symptôme de nombreuses maladies du système reproducteur. Avec une sensation de tiraillement ou de douleur avec recul au niveau du périnée, on peut supposer le développement d'annexites, de fibromes utérins. Avec l'apparition de coliques à la hausse - une tumeur dans la trompe de Fallope, quand vous ne pouvez pas vous passer d'une opération d'urgence.

C'est une douleur gynécologique, fréquente chez les femmes. Bien que cela n'indique pas toujours la pathologie, par exemple avec l'avènement de la menstruation, cela arrive souvent chez les jeunes filles à naître ou pendant la grossesse au cours de la seconde moitié, lorsque l'utérus grossit rapidement, commence à bouger et à pincer le foie, le gros intestin avec l'appendice. Cependant, dans les douleurs aiguës dans l'hypochondre droit, une menace potentielle de foyer inflammatoire dans les parois du côlon en raison d'un appendice allongé est suspendue. Il est préférable de ne pas attendre les conséquences désagréables et de contacter immédiatement les médecins pour une échographie.

Toute douleur pendant la grossesse peut être une cloche désagréable. Il est bon qu’il apparaisse une fois avec des mouvements brusques ou un changement soudain de la position du corps. Au début, il peut y avoir une attaque collatérale avec une fausse couche qui a commencé plus tard - pendant le travail prématuré. L'apparition de saignements abondants est une menace pour la santé et la vie de la mère et du bébé.

Maladies des hommes

L'inflammation du ganglion droite, l'apparition de coliques dans le scrotum et l'aine ne sont pas rares chez l'homme. Ils peuvent affecter négativement le système reproducteur. Des attaques dans le bas ventre à droite sont observées en cours d'inflammation dans les vésicules séminales, les corps caverneux ou caverneux du pénis, la glande de la prostate, le follicule spermatique.

Dans ce contexte, développez des maladies telles que:

  • Epididymite avec apparition de coliques avec recul sur le côté droit.
  • Urétrite avec sensation de brûlure, douleur au moment de la miction. L'inflammation commence dans l'urètre, puis se propage au ganglion inguinal à droite. Une douleur aigue aux coutures peut survenir pendant la marche et au repos. Les coliques apparaissent soudainement, avec un blocage des cailloux de l'uretère, c'est pourquoi le développement de l'inflammation commence. En l'absence d'effets thérapeutiques, le processus peut s'étendre aux testicules, entraînant des complications du type d'orchite - une maladie complexe qui nécessite un traitement par des antibiotiques et des antiviraux. Sinon, l'inflammation mènera à l'infertilité masculine.
  • Appendicite, quand les coliques apparaissent à la hausse. Souvent, la douleur est une douleur vagabonde, aiguë, mais principalement localisée dans la partie inférieure droite de l'abdomen. Il est impossible d’ignorer des signes tels que l’apparition de coliques au niveau du nombril avec un mouvement progressif vers le coin droit, une douleur accrue lorsqu’on essaie de s’allonger sur le côté gauche, lorsque les coliques commencent à s’abîmer avec le recul dans le rectum lorsqu’on marche, que la température augmente, que des vomissements apparaissent.
  • Hernie inguinale dans la cavité du canal inguinal avec une saillie des parois péritonéales. C'est un phénomène fréquent chez les hommes lorsqu'un symptôme aigu apparaît dans l'aine droite et qu'il n'est pas difficile, visuellement, de remarquer une butte sur le corps. La maladie nécessite une opération.

Autres raisons

Si la colite dans le côté droit de l'abdomen, le facteur provoquant peut être le développement de maladies telles que:

  1. Pancréatite aiguë sur le fond du développement de l'inflammation dans le tube digestif.

Des signes supplémentaires sont observés:

  • blanchiment de la peau;
  • lèvres bleues;
  • douleur abdominale diffuse à droite;
  • l'apparition de délires, de frissons, d'une forte fièvre;
  • attaques de vomissements qui ne passent pas même avec l'estomac vide;
  • tension musculaire excessive lors de la palpation de l'abdomen;
  • durcissement et douleur dans la bonne région;
  • coliques aiguës, ne passant pas même après avoir pris des analgésiques (condition dangereuse, une intervention chirurgicale est nécessaire).
  1. La péritonite, en tant que complication de l'appendicite, lorsque le contenu pathologique sous la forme de substances putréfactives dans les processus de l'intestin commence à aller plus loin, se répand dans la cavité péritonéale et les organes internes. Une intervention urgente du chirurgien est requise.
  2. L'insuffisance rénale, lorsqu'elle commence à faire mal dans le carré droit de l'abdomen, accumule des particules de sang avec beaucoup de bactéries qui ne peuvent pas sortir seules avec l'urine, le pelvis rénal et le parenchyme deviennent enflammés, la miction devient douloureuse et peut cesser complètement. Nécessite de nettoyer le flux sanguin de l'urine accumulée, éventuellement en effectuant une intervention chirurgicale.
  3. Inversion des intestins, lorsque les boucles du cæcum prennent une position anormale anormale et sont enveloppées, ce qui provoque une douleur vive dans la partie inférieure droite du type de contraction. La condition est dangereuse pour la vie humaine.
  4. Diverticulite intestinale avec saillie du diverticule ou des parois intestinales du côlon. La colique apparaît, l'inflammation se développe dans le côté droit. La maladie se caractérise par de graves saignements, une obstruction intestinale, le développement d'une inflammation dans la cavité péritonéale et même en oncologie. Seules la détection au stade initial et la réalisation de l'effet thérapeutique garantissent la guérison réussie de la maladie.
  5. Duodénite dans l'inflammation du duodénum. En plus de la douleur, des vomissements, des nausées, des flatulences, de la fièvre peuvent survenir.
  6. La maladie de Crohn, lorsque les intestins sont engloutis dans l'inflammation. Les symptômes ressemblent à une appendicite et la douleur épuise simplement la personne. Un diagnostic approfondi est requis.
  7. En oncologie, lorsque le syndrome douloureux devient diffus, les tissus pathologiques se propagent aux zones adjacentes au fur et à mesure de leur croissance. Oncoprocess dans le corps est juste le cas lorsque les sensations douloureuses peuvent devenir insupportables.
  8. Hépatite B avec inflammation et hypertrophie du foie et étirement de la capsule. Il y a une douleur à droite dans le bas-ventre, aggravée par des mouvements. Le développement du processus inflammatoire conduit à des spasmes intestinaux, des douleurs au niveau du nombril du type de contractions.
  9. Colite, avec apparition de douleur tirante, en cas de processus inflammatoire dans le côlon ascendant ou près des parois du gros intestin.
  10. Maladie biliaire dans l'accumulation de calculs dans les voies biliaires. La douleur, comme si elle était roulée, se manifeste intensément et avec des attaques dans les moments de mouvement des pierres.

Par nature, le syndrome de poignardage le plus souvent se manifeste dans le carré inférieur droit, ce qui peut s'expliquer par:

  • infection génitale avec lésion du pénis chez l'homme et de la muqueuse vaginale chez la femme;
  • la séparation des parois internes de l'aorte;
  • inflammation de la lymphe dans les ganglions lymphatiques ou les vaisseaux sanguins;
  • thrombose veineuse;
  • inflammation dans le rectum.

L’essentiel est d’identifier rapidement les facteurs de provocation et de contribuer à l’élimination rapide de la douleur.

Les douleurs abdominales sur le côté droit de l'estomac conduisent à des maladies graves et un diagnostic exact ne peut pas toujours être posé à partir de sensations douloureuses. Seuls les conseils et les recommandations du médecin, le passage d'un diagnostic complet, aideront à identifier les véritables causes, et le traitement sera complet et correct.

La douleur est un symptôme, mais les causes peuvent être complètement différentes. Si les coliques ont commencé à apparaître plus d'une fois, il est impossible de les ignorer. En particulier, il convient de prêter attention à l'apparition de symptômes tels que:

  • crampes abdominales;
  • pas d'écoulement d'urine ni écoulement avec pus, mucus, sang, odeur désagréable;
  • fièvre aiguë; fièvre
  • réduction de pression.

La cause la plus fréquente de coliques douloureuses est une évolution inflammatoire dans un organe particulier du péritoine. Une douleur débilitante est observée lors d’une cirrhose du foie. La maladie peut entraîner des modifications irréversibles dans les tissus de l'organe. Processus inflammatoire asymptomatique avec varices dans le pelvis. C'est un problème fréquent chez les femmes quand il appelle, ça fait mal au bas-ventre à droite. En l'absence de traitement, une artère peut se rompre et une hémorragie grave dans la cavité péritonéale peut survenir.

La douleur ne peut être ignorée ou éliminée par des anesthésiques inconnus sans examen médical et diagnostic. Seul l'énoncé du diagnostic correct et du traitement prescrit par un professionnel permettra d'identifier rapidement les facteurs provoquants afin d'éviter d'éventuelles complications.

Vous ne pouvez pas compter sur l’aide de remèdes populaires et de méthodes de traitement à domicile en appliquant, par exemple, un coussin chauffant au point sensible. Il n'est pas toujours efficace de le réchauffer. Plus souvent, au contraire, il est nécessaire de refroidir ou de confiner la glace.

Si la colite est insupportable dans le côté droit du bas-ventre, la douleur devient aiguë, inattendue, intense et sans relâche pendant 0,5 heure, provoque une gêne, une hémorragie vaginale ou un contenu purulent dans l'urine, des vomissements incontrôlables ou précédant l'évanouissement, une baisse de pression, alors vous devez appeler d’urgence les médecins. Les conséquences peuvent être graves et irréversibles.

Les médecins ont expliqué quel était le principal ennemi des parasites et des vers dans le corps! Ecrivez vite pour que tous les parasites disparaissent, buvez-en un ordinaire pendant la semaine.