Médicaments contre la pancréatite chez l'adulte: médicaments pour la prévention de la toxicomanie

Le développement de la pancréatite chez l'adulte n'est pas rare. Une maladie similaire du pancréas peut survenir non seulement avec un régime alimentaire inadéquat, l'abus d'alcool, mais aussi à cause d'un mode de vie malsain et de nombreuses autres raisons. La présence des facteurs ci-dessus en conjonction avec des maladies chroniques telles que, par exemple, le diabète, conduit à l'apparition d'une maladie nécessitant un traitement.

Symptômes de la pancréatite

Quels symptômes peuvent être observés chez les adultes avec l'apparition de la maladie? En cas d'inflammation du pancréas, le patient peut ressentir des douleurs circulaires fréquentes et graves dans le dos et l'abdomen. La douleur peut être accompagnée de vomissements et de nausées. Y compris le patient peut se plaindre de fatigue, de somnolence et de faiblesse.

Pour détecter une pancréatite, le médecin prescrit une analyse de sang et d'urine ainsi qu'une échographie du pancréas afin de déterminer le degré d'agrandissement de l'organe interne. En outre, si nécessaire, le patient subit un examen radiographique et, sur la base des résultats obtenus, le médecin déterminera quels médicaments doivent être pris pour traiter le pancréas.

Il est nécessaire de subir un examen et de commencer le traitement non seulement pendant le processus inflammatoire, mais également si une augmentation de la taille du pancréas est observée.

Cela peut être le résultat de tout processus inflammatoire de l'organe interne. La taille standard d’un pancréas sain chez l’adulte est de 15 à 22 cm de long et 3 cm de large. Mais dans le cas où une déviation est détectée, l'organe affecté doit être traité.

Traitement de la pancréatite

Lorsque la pancréatite chez les adultes est nécessaire de suivre strictement un régime thérapeutique. Mais si la maladie a acquis une forme chronique, les aliments de régime deviennent un mode de vie pour les patients, sans quoi, à la moindre déviation, des complications graves peuvent se développer, qui doivent être traitées pendant une longue période.

Aux premiers signes de pancréatite chez l'adulte, le médecin prescrit généralement un jeûne de trois jours. À ce stade, lorsque le pancréas se rétablit, il est nécessaire de boire beaucoup d'eau potable afin non seulement de compenser complètement le manque de liquide dans le corps, mais également d'éviter que la pancréatite ne s'aggrave.

Le traitement de la pancréatite chez l'adulte est un processus très long, auquel vous devez vous préparer. Pour traiter cette maladie du pancréas, il est nécessaire non seulement de prendre les médicaments prescrits par un médecin, mais également de suivre un régime alimentaire thérapeutique. Des mesures préventives aideront à éviter la progression de la maladie en cas de processus inflammatoire.

Le traitement vise principalement à restaurer la fonctionnalité du pancréas et sa capacité à produire du suc pancréatique normal. Mais le patient doit prendre toutes les mesures nécessaires pour prévenir la violation de la tolérance au glucose, qui conduit au développement du diabète.

Restaurer la capacité d'excréter le suc pancréatique aide à éviter les troubles de l'alimentation et les allergies alimentaires, qui peuvent se développer chez un patient en raison de la pénétration insuffisante d'éléments nutritifs dans les vaisseaux sanguins. La destruction du pancréas et les cicatrices peuvent être prévenues en restaurant le tonus musculaire normal du tube digestif et en arrêtant la production active d'enzymes du suc digestif.

Le traitement de la pancréatite chez l'adulte n'est autorisé que sous la surveillance d'un médecin, lorsque la maladie est diagnostiquée avec précision. Le fait est que les symptômes de la pancréatite ressemblent souvent aux signes d'autres maladies.

Mais si une pancréatite est détectée, le traitement et la prévention de la maladie s’effectuent tout au long de la vie. Il est nécessaire de suivre toutes les recommandations du médecin en matière de nutrition, de prendre régulièrement les médicaments prescrits pour éliminer les symptômes de la maladie, d’effectuer le traitement approprié de la pancréatite avec des médicaments.

Ainsi, les médicaments contre la pancréatite aident les patients:

  • Soulager la douleur;
  • Éliminer l'insuffisance pancréatique;
  • Traiter le processus inflammatoire dans l'organe endommagé;
  • Prévenir le développement de complications.

Si l'état du patient s'aggrave, le traitement avec des médicaments augmente et le régime devient strict. En cas d'amélioration de l'état du patient, il est autorisé à élargir le régime alimentaire, à augmenter l'activité physique, à réduire le traitement et à remplacer les médicaments par des médicaments plus faibles.

Caractéristiques de régime et de traitement

Suivre strictement un régime thérapeutique peut réduire la charge sur l'organe touché lors d'une inflammation du pancréas et aider à récupérer de la maladie.

  • Dans toutes les formes de pancréatite, le patient ne doit pas manger d’aliments épicés, gras, fumés, salés, d’aliments à forte teneur en épices, de colorants alimentaires, ni de saveurs. Y compris vous ne pouvez pas boire de boissons alcoolisées de toute force.
  • Dans la forme chronique de la pancréatite, il est nécessaire de refuser de manger de grandes quantités de graisses et de protéines. Il est souvent nécessaire de manger en petites portions, la nourriture est souvent frottée. Dans le cas du développement de la forme aiguë de la nutrition, le patient est administré par voie intraveineuse, le médecin prescrit le jeûne.
  • Le patient reçoit également des préparations enzymatiques qui inhibent la production de suc pancréatique. Cela réduit la douleur dans l'hypochondre gauche et améliore l'état général du corps. En cas d'amélioration, le régime alimentaire peut changer, mais les préparations enzymatiques continuent à être prises pendant un temps assez long, en plusieurs traitements.
  • Pour éliminer la douleur de la pancréatite chronique chez l'adulte, un rhume est placé dans la région de l'hypochondre gauche, ce qui contribue à éliminer l'œdème pancréatique. Le médecin prescrit également des médicaments spéciaux, notamment des anti-inflammatoires, des analgésiques, des médicaments qui soulagent les crampes et des antagonistes des récepteurs de l'histamine dans la muqueuse gastrique.
  • Le patient lui-même ne peut boire que des médicaments tels que le shpa, la papaverine et d'autres antispasmodiques connus. Les médicaments restants ne peuvent être pris qu'après avoir consulté un médecin.

Médicaments contre la pancréatite

Les médicaments suivants sont prescrits pour éliminer les symptômes et la douleur:

  1. Médicaments antispasmodiques. En cas de douleur aiguë à l'abdomen, le patient prend des antispasmodiques et des analgésiques, y compris mais shpa, analgine, paracétamol, baralgin. Si la douleur lors de l'exacerbation de la maladie est très intense, il est recommandé de ne pas boire les comprimés mais d'injecter le médicament par injection.
  2. H2-bloquants des récepteurs d'histamine. Pour réduire la production d’enzymes pancréatiques, des médicaments tels que la ranitidine et la famotidine sont utilisés.
  3. Médicaments antiacides. Si une insuffisance exocrine est observée, pouvant entraîner un dysfonctionnement du duodénum, ​​le médecin vous prescrit de boire des médicaments ou des mélanges tels que Fosphalyugel, Almagel et d'autres médicaments.

Les préparations enzymatiques comprennent la lipase, l'amylase et la trypsine. Les médicaments les plus connus sont Creon 8000, Creon 25000, Mezim, Pancréatine, Festal, Enzym Forte et Ferestal.

Étant donné que tous ces outils ont une composition similaire et des fonctions identiques, vous devez consulter un médecin avant de prendre des médicaments. Cependant, de nombreux patients choisissent des médicaments moins coûteux, tels que la pancréatine, fabriqués en Russie.

Les médicaments pour la pancréatite doivent généralement être consommés pendant plusieurs années. Les premiers résultats positifs du traitement seront perceptibles dans un mois ou deux. Débarrassez-vous des principaux symptômes au plus tôt six mois. Pour cette raison, le patient peut décider indépendamment des médicaments à acheter. Basé sur leurs capacités financières - plus chères ou moins chères.

Dans le traitement de la pancréatite sont attribués:

  • médicaments sédatifs;
  • médicaments cholérétiques;
  • des agents hormonaux;
  • le calcium;
  • drogues enveloppantes.

Y compris efficace dans le traitement des vitamines B, A, D, K, E, qui permettent de compenser le manque de nutriments dans le corps du patient. Pour arrêter le processus inflammatoire, l'aspirine ou le diclofénac est prescrit.

Ils aident également à réduire la douleur et à se débarrasser des spasmes de la même manière que Shpat.

À quel médecin consulter pour le traitement de la pancréatite

En cas de premiers signes de pancréatite chez l'adulte, vous devez immédiatement faire appel à un médecin. Pour ce faire, vous devez tout d'abord vous rendre au bureau du thérapeute. Celui-ci procédera à un examen primaire, rédigera une référence à un spécialiste et nommera les tests nécessaires.

Pour que le traitement soit efficace, vous devez consulter un gastro-entérologue, qui vous prescrira des recommandations sur les médicaments à boire en cas de maladie. La nutritionniste aidera à déterminer ce qui peut être mangé pendant la pancréatite, à élaborer un menu, à indiquer quels fruits et légumes peuvent être utilisés pour la pancréatite.

Le médecin vous prescrira un régime thérapeutique, vous indiquera quels aliments doivent être exclus du régime et dresse une liste des plats recommandés. En outre, le patient pourra apprendre à manger afin d’ajuster le travail du pancréas.

Pancréatite - symptômes et traitement chez les adultes

Récemment, les gens modernes ont des problèmes généralisés avec le pancréas. Pour les personnes atteintes de pancréatite inflammatoire, de symptômes et de traitement chez l'adulte, pour savoir comment ajuster son régime alimentaire et combien de temps le traitement devrait durer, il est important de savoir à l'avance. Cette pathologie peut nuire à l'état de l'organisme dans son ensemble. Vous devez donc accorder une attention particulière à la prévention de la maladie.

Qu'est-ce que la pancréatite et en quoi est-ce dangereux?

Il est difficile de ne pas remarquer de signes d'inflammation du pancréas chez l'adulte. Cette pathologie s'appelle la pancréatite et est une maladie dangereuse et très grave. La maladie se manifeste par une inflammation des tissus, due à la fermeture de diverses voies menant aux intestins du suc gastrique et à des enzymes digestives par des néoplasmes. Les symptômes de la pancréatite aiguë chez l'adulte apparaissent lorsque le pancréas commence à se digérer.

Le danger de cette maladie réside dans les complications possibles suivantes:

  • développement de processus purulents;
  • obstruction des canaux pancréatiques;
  • sténose du sphincter d'Oddi;
  • développement d'un kyste postnécrotique;
  • violation du flux sanguin portail vers le foie;
  • le développement du diabète;
  • développement du cancer;
  • pancréatonécrose.

Causes de la maladie

Avant de sélectionner des médicaments pour le traitement de la pancréatite chez l'adulte, il est utile de comprendre les causes du développement d'une pathologie. Pancréas - l'organe situé dans la partie supérieure de l'abdomen, étroitement adjacent à la paroi de l'estomac. Il est nécessaire à la production d’enzymes impliquées dans la digestion. Lorsque des problèmes avec le canal glandulaire apparaissent, les enzymes s’accumulent et le détruisent. Si vous ne commencez pas le traitement de la forme aiguë (pancréatite réactive) à temps, le processus peut aboutir à la mort.

Les hommes adultes souffrent d'inflammation du pancréas plus souvent. La maladie, qui est apparue sur le fond d'abus d'alcool, a appelé la pancréatite alcoolique. La cholécystite et la cholélithiase ne sont pas des causes moins fréquentes du développement de cette maladie. En outre, l'apparition d'une exacerbation chez l'adulte peut être associée à un mode de vie anormal du patient, à une violation du régime alimentaire, à un excès de poids, à la prise d'antibiotiques, à l'hérédité et à d'autres facteurs.

Les symptômes

La maladie chez les patients adultes se manifeste de différentes manières. Les symptômes dépendent du stade de la pathologie et de sa forme. La pancréatite aiguë est caractérisée par un syndrome de douleur aiguë accompagnée de crises fréquentes, semblable à une intoxication grave. Le traitement au moment de la maladie identifiée donne de bons résultats. Les symptômes de la forme aiguë de la maladie sont les suivants:

  • baisse de la pression artérielle;
  • la tachycardie;
  • douleur abdominale;
  • perte d'appétit;
  • des nausées;
  • vomissements;
  • éruption cutanée rouge;
  • peau bleue dans le nombril;
  • pâleur
  • perturbation de la conscience;
  • flatulences;
  • la diarrhée

La pancréatite chronique est caractérisée par une évolution asymptomatique. Le patient ne ressent pas de crises aiguës et douloureuses alors que son corps se meurt lentement. Au lieu des coupes de glandes mortes, du tissu conjonctif apparaît, la production d'enzymes pour la digestion est perturbée. Les symptômes de la pancréatite chronique chez l’adulte peuvent être caractérisés par des brûlures d’estomac, des nausées, des éructations. La grande majorité des patients perdent l'appétit et maigrissent rapidement. La période de rémission est remplacée par une exacerbation. Ceci est affecté par la consommation d'aliments riches en graisse ou en alcool.

Diagnostics

Si vous trouvez des symptômes de cette maladie, vous devriez immédiatement consulter un médecin. Avant de traiter la pancréatite, le patient doit être diagnostiqué. La maladie est caractérisée par des symptômes non spécifiques, ainsi les médecins peuvent la confondre avec d'autres problèmes des organes abdominaux. L’examen aux fins du diagnostic devrait comprendre les procédures suivantes:

  1. Analyse d'urine.
  2. Biochimie sanguine.
  3. L'étude de l'équilibre eau et électrolytes.
  4. Échographie.
  5. Tomographie par ordinateur.
  6. Rayons X.
  7. Endoscopie.
  8. Laparoscopie (chirurgie, application de petites incisions sur la peau sous formes sévères).

Traitement de la pancréatite

Après la détection des symptômes et le diagnostic, il est urgent de commencer un traitement pour soulager la douleur, éliminer l'inflammation. Le traitement comporte certaines restrictions alimentaires, les premiers jours de jeûne. La prescription de médicaments doit être effectuée par un médecin, en tenant compte des caractéristiques individuelles du patient. Selon l’évolution de la maladie, on prescrit des médicaments qui réduisent l’effet des enzymes pancréatiques et des analgésiques. En cas de déshydratation due à des attaques de vomissements, le patient reçoit une injection de liquide intraveineux.

Forme aiguë

Lorsque des symptômes de pancréatite aiguë se manifestent chez un adulte, il est recommandé de procéder à une hospitalisation avec un traitement ultérieur. Avant l'arrivée de l'ambulance, il est recommandé d'appliquer un coussin chauffant froid sur l'estomac et de lui donner à boire des antispasmodiques (No-shpa). À l'hôpital, la pharmacothérapie comprend les mesures suivantes:

  1. Des solutions salines, des substituts du plasma (Reopoliglukine, Reosorbilact) sont administrés par voie intraveineuse.
  2. Ils soulagent une attaque douloureuse avec des antispasmodiques et des analgésiques (No-shpa, Ketanov, Papaverin).
  3. Des diurétiques sont prescrits (Lasix, Diacarbe, Furosémide) pour prévenir le gonflement de la glande.
  4. Pour arrêter de vomir par voie intramusculaire, introduire ou métoclopramide.
  5. Des inhibiteurs d'enzymes sont prescrits (Trasilol ou Contriven).
  6. Donner des médicaments antisécrétoires Kvamatel ou Oméprazole.
  7. Attribuer un traitement vitaminique de soutien.

Les 4 à 5 premiers jours, il est recommandé d’exclure les aliments. Dans les formes sévères de faim, la faim dure jusqu'à 14 jours, tandis que le patient reçoit des émulsions grasses injectées par voie intraveineuse, des hydrolysats de protéines. Au fil du temps, des produits tels que le kéfir, le fromage cottage sont introduits dans l'alimentation. En règle générale, en cas de pancréatite en milieu hospitalier, il est conseillé aux adultes de suivre le tableau de régime n ° 5. Avec l'inefficacité de la thérapie conservatrice, on a eu recours à une intervention chirurgicale.

Forme chronique

Le traitement de la pancréatite chronique chez l’adulte peut être limité à un régime strict pauvre en graisses et en glucides. En outre, il est nécessaire d’exclure des facteurs provocants tels que le tabagisme, les boissons alcoolisées. Si vous ne violez pas les règlements, alors l'aggravation sera évitée. Sinon, les médicaments suivants contre la pancréatite sont utilisés chez l'adulte:

  1. Antibiotiques (amoxicilline) pour éliminer l'inflammation.
  2. Fortes analgésiques, antispasmodiques pour le soulagement de la douleur (Promedol, Tramadol, Papaverine, Drotaverinum et autres).
  3. Préparations enzymatiques destinées à améliorer le processus digestif (Mezim, Pancréatine, Festal).
  4. Almagel, Maalox, Rennie pour réduire l'acidité.

Suivre un régime

Au cours des premiers jours suivant une crise de pancréatite chez l’adulte, il est recommandé de suivre un régime alimentaire de «famine». À ce stade, l’utilisation d’eau minérale non gazeuse est autorisée. Avec un syndrome douloureux de forme aiguë et constamment avec une pancréatite chronique chez l'adulte, un régime strict est recommandé. Une bonne nutrition toutes les 3 heures avec réduction de la graisse est la base du traitement de cette maladie grave. Le patient devrait oublier épicé, sucré, frit.

Les patients adultes atteints de pancréatite sont invités à inclure les aliments suivants dans leur régime alimentaire:

  • légumes cuits à la vapeur ou bouillis (sauf les tomates);
  • jus de tomate;
  • fruits au goût neutre (abricots, poires);
  • poisson maigre bouilli ou cuit à la vapeur;
  • poulet, lapin, veau (bouilli ou cuit à la vapeur);
  • les pâtes;
  • le kéfir;
  • les céréales;
  • fromage cottage faible en gras;
  • tisanes, eau sans gaz.

Médecine populaire

En plus des régimes spéciaux et des médicaments, il est recommandé d'utiliser des recettes populaires pour le traitement des symptômes de la pancréatite chez l'adulte. Voici les remèdes populaires pour la thérapie à domicile:

  1. Kissel à partir de grains d'avoine germés. Pour ce faire, achetez de l'avoine, triée, trempée, laissée dans un endroit chaud. Après 48 heures, les grains germés sont retirés de l'eau, rincés, séchés et broyés. Versez la farine dans de l'eau froide, amenez à ébullition, laissez bouillir pendant 2 minutes en remuant constamment. Insistez pour boire pendant 20 minutes, puis filtrez et buvez. Il est important de ne prendre que des médicaments frais. La cuisson préalable à la gelée n'est pas nécessaire. Le traitement dure jusqu'à 30 jours.
  2. Infusion de dogrose. Les adultes atteints de pancréatite chronique sont invités à boire constamment cette boisson jusqu'à 0,4 litre par jour. Pour préparer l'infusion, baies verser de l'eau chaude. Le nombre de hanches et d'eau bouillante doit être égal. Insister pour une potion dans un thermos pendant 2 heures, après quoi ils boivent 1/2 tasse avant un repas.
  3. Bouillon de graines de lin. Pour la préparation de cet outil est versé dans un pot d'émail avec 1 l d'eau, ajouter 80 g de graines de lin. Cuire sous le couvercle fermé pendant 2 heures. Filtrer le bouillon. Boire chaque jour avant les repas 3 fois. Le traitement dure jusqu'à 2 mois.
  4. Le jus de pomme de terre et de carotte aide à se débarrasser de la douleur à l'estomac et à normaliser la digestion. Pour préparer prendre 2 pommes de terre, 1 carotte, qui est passé dans une centrifugeuse. Buvez du jus avant les repas pendant 30 minutes, tous les jours 2 fois. La durée du traitement ne dépasse pas 7 jours consécutifs.

Pancréatite chez l'adulte - symptômes et traitement, médicaments, nourriture (menu diététique)

Transition rapide sur la page

Qu'est ce que c'est La pancréatite est une lésion inflammatoire-dystrophique de la structure du tissu pancréatique (PZHZH) et de ses canaux, provoquée par une réaction accrue (nature autocatalytique) de ses propres enzymes pancréatiques.

Dans la genèse du développement des processus inflammatoires, un rôle particulier appartient aux processus qui perturbent la migration et la rotation du suc pancréatique. Fondamentalement, ce sont des calculs ou des formations tumorales qui se développent dans les cavités des canaux excréteurs de la glande, provoquant leur obstruction.

  • L'absence prolongée d'écoulement libre du suc pancréatique et l'accumulation d'enzymes affectent négativement la structure muqueuse du fluide pancréatique et amorcent ensuite le «traitement» actif de ses propres tissus.

Les toxines produites dans ce processus entrent dans la circulation sanguine, ce qui affecte négativement les fonctions de nombreux organes (foie, reins, poumons, cœur ou cerveau). En raison de l'activité accrue des enzymes pancréatiques, en plus de la destruction de la membrane muqueuse d'un organe, son propre système circulatoire est également détruit, ce qui engendre une mortalité importante chez le patient.

Le développement de réactions inflammatoires dans le pancréas peut être causé par de nombreux facteurs. Étant donné que le pancréas est situé anatomiquement au fond du corps, il est difficile d'associer directement la pancréatite à une maladie quelconque.

Provoquer une pancréatite chez l'adulte peut:

  • maladies de la partie initiale du gros intestin (ulcère duodénal);
  • pathologie de la vésicule biliaire et de ses conduits;
  • maladies vasculaires et infectieuses;
  • interventions chirurgicales et manipulatrices;
  • Diabète, maladie du foie, allergies et infections parasitaires;
  • trop manger, l'abus de malbouffe et d'alcool.

Une caractéristique désagréable de la maladie est que, même après l’élimination de la cause de la pancréatite, l’activité enzymatique du pancréas dure environ six mois. Maladie sujette aux personnes de tout groupe d'âge.

Les hommes qui abusent de l'alcool et les amoureux mangent bien et abondamment, surtout s'ils ne se soucient pas de ce qu'ils mangent, sont particulièrement exposés au développement

La manifestation fréquente des symptômes de la pancréatite chez les femmes est due à une affection particulière - grossesse ou début du post-partum.

Types et formes de pancréatite

Par la nature de l'évolution clinique de la pancréatite peut se manifester:

  • sous forme aiguë, récurrente aiguë;
  • forme chronique et chronique compliquée.

Le développement de la maladie se produit par croissance successive, passant progressivement d'une forme à une autre. En fonction de la nature de la lésion PZHZH, indiquant la taille de la lésion du corps, il y a:

  • Pancréatite œdémateuse, dans laquelle la manifestation des îlots caractéristiques de nécrose n'est pas observée.
  • La forme destructive due à de petites lésions focales, moyennement focales, grandes focales et sous-totales totales (tous les départements PZHZH).

Dans le cadre du processus de traitement de la maladie aiguë, certaines phases de l'évolution de la pancréatite chez l'adulte sont notées:

  • Enzymatique - la durée de la phase d’écoulement ne dépasse pas 5 jours.
  • Réactif - durée du flux de 1 à 2 semaines.
  • Séquestration, qui se manifeste 2 semaines après le début de la maladie.
  • Niveau de référence qui se produit six mois ou plus après le début de la maladie.

Un point clinique important est la mortalité par pancréatite. Il est précoce, en raison d'une réponse non spécifique grave au stress de l'organisme et tardive, déclenchée par le développement de diverses formes de complications septiques, se manifestant par le développement d'une parapancréatite purulente-nécrotique.

Les premiers signes et symptômes de la pancréatite chez l'adulte

Il n’est pas facile de diagnostiquer la maladie, mais elle peut être identifiée par des signes caractéristiques. Les premiers symptômes de pancréatite peuvent apparaître:

  • Douleur intense dans l'abdomen, passant dans la région thoracique, dorsale et sous-scapulaire, couvrant la région du cœur. Dans le même temps, le syndrome de la douleur ne peut pas être arrêté avec des analgésiques.
  • Selles mousseuses molles fréquentes avec des morceaux de nourriture non digérée et une odeur fétide désagréable. L'alternance constipation avec diarrhée est caractéristique.
  • Brûlures d'estomac, nausée et grondement constant dans l'estomac.
  • Désagréable éructations et gaz d'échappement nauséabonds.

Mais le principal symptôme des manifestations du premier symptôme de la pancréatite est une augmentation de la douleur après un repas. L'état du patient se détériore et s'accompagne de vomissements fréquents.

On peut suspecter l'apparition d'une pancréatite par certains signes externes sous la forme de:

  • de petites taches rouges apparaissent sur le corps (dos, poitrine, abdomen);
  • bouche sèche et langue blanche;
  • turgescence de la peau et symptômes de l'avitaminose.

Outre les signes primaires, vous pouvez ajouter des symptômes communs caractéristiques des processus inflammatoires dans le pancréas.

  • fièvre et hyperhidrose se manifestant par une abondante sueur gluante et froide;
  • manifestation d'hypotension et d'hypertension;
  • durcissement des muscles abdominaux;
  • essoufflement et perte de poids rapide;
  • intolérance aux odeurs de nourriture.

La principale différence entre les différentes formes de pancréatite réside dans la nature du syndrome douloureux et dans l'évolution clinique de la maladie.

Dans la forme aiguë de la pancréatite, les symptômes douloureux se manifestent constamment, ils peuvent être intenses, ou coupants et émoussés. La douleur se manifeste dans la zone de réflexion de la région de la glande qui a subi une réaction inflammatoire - sous les côtes gauche ou droite. Une douleur dans l'épigastre, ou encerclement, se manifeste à la suite de lésions sous-totales totales.

L'exacerbation de la douleur provoque l'alcool, un régime alimentaire nutritif saturé de graisses et des produits «agressifs» qui entraînent une augmentation de la sécrétion de suc pancréatique. En l'absence d'assistance opportune, le développement de la douleur choc, perte de conscience et la mortalité du patient.

Dans la pancréatite chronique chez l'adulte - la douleur accompagne le patient pendant de nombreuses années, aggravant en particulier un quart d'heure après l'ingestion d'aliments provocants. Dans le même temps, la douleur peut durer plusieurs heures, voire une journée. Son intensité diminue lorsque vous êtes incliné ou accroupi.

  • En plus de la douleur, il y a des changements de couleur dans la peau.

Ce processus est dû à des processus pathologiques dans la circulation sanguine causés par des processus inflammatoires dans le fluide pancréatique qui favorisent l'épanchement hémorragique sous la peau. La peau du visage pâlit et prend ensuite une couleur terreuse. Sur la zone lombaire et ombilicale, la peau devient bleue ou acquiert une couleur "marbrée". Dans la zone de l'aine - une nuance vert-bleu.

La compression de la glande enflammée du canal biliaire peut provoquer un jaunissement de la peau et du blanc des yeux (sclérotique), signe du développement de la forme sclérosante de la maladie.

Avec un PZHZH et un estomac sains, le système digestif humain peut même digérer des objets étrangers. Mais des réactions inflammatoires dans le pancréas peuvent entraîner une nécrose des tissus et la destruction complète de la glande. Par conséquent, dès l'apparition des premiers symptômes de pancréatite chez l'adulte, le traitement doit commencer immédiatement, de sorte qu'il ne soit pas possible de traiter plus tard des complications.

Que faire en cas de pancréatite?

Tout le monde devrait savoir quoi faire en cas de crise de pancréatite. De la bonne action peut dépendre de la vie d'une personne. La première chose à faire est d'appeler une ambulance et, avant son arrivée:

  1. Il est nécessaire de mettre le patient au lit. Positionner vos genoux contre votre poitrine atténuera la douleur. Reste et les restrictions de mouvement sont nécessaires.
  2. Une compresse froide devrait être appliquée à la région épigastrique. Cela réduira en partie la douleur - inflammation et gonflement du pancréas.
  3. «Drotavérine», «Spasmalgon» ou «Maxigan» peuvent faire cesser les douleurs et les crampes musculaires (spasmes).

Il est nécessaire de rappeler la règle principale - lorsque les symptômes d’une crise de pancréatite aiguë se manifestent, les premiers soins sont conditionnés par trois éléments: le repos absolu du patient, le froid jusqu’au lieu de l’inflammation et un régime alimentaire affamé.

Traitement de la pancréatite, médicaments et nutrition (régime)

Le traitement de l'inflammation PZHZH devrait avoir lieu à l'hôpital. La tactique de traitement de la pancréatite chez l’adulte repose sur l’utilisation de médicaments choisis individuellement. Y compris:

  • Antispasmodiques, soulageant le syndrome douloureux - "Fenicaberan", "Drotaverina", "Sparexa" ou "Duspatalin". Cholinolytiques - Gastotsepin, Metapina, Chlorosyl. La douleur pathologique est arrêtée par la ranitidine et la famotidine.
  • Les traitements complets dans le traitement de la pancréatite sont choisis en fonction de la prévalence des lésions inflammatoires de la glande. Des médicaments anti-enzymatiques sont prescrits pour lutter contre les processus inflammatoires - trypsine, kontrikala, trasilola, gordoksa, panthripine, aspakarma, afin de réduire la douleur, l’enflure et les troubles de la microvascularisation.
  • Bloqueurs et médicaments antisécrétoires. Les bloqueurs sont Nexium et Omeprazole, Omez ou Rabelok. Préparations de cytostatiques - “Gordox”, “Kontrikala”, “Pantripina”, “Trasilol”, “Amidopyrine”, “Ftorafura”.
  • Les enzymes pancréatiques sont un traitement efficace contre la pancréatite. Nommé pour réduire le fardeau de la glande enflammée et de son insolvabilité secrète. Celles-ci peuvent être des médicaments - "Biozima", "Vigeratin", "Gastenorm", "Créon", "Mezim", "Pancréatine", "Penzitala", "Hermital").
  • En plus du traitement, des médicaments sont prescrits pour normaliser l’acidité des organes digestifs - Cimétidine, Almagel ou Maalox, Famotidine, Gastal et Phosphalugel.
  • Médicaments contribuant à l’amélioration des fonctions du tractus gastro-intestinal - Procinétiques "Itoprid", "Motilium" ou "Tserukala" et complexes de vitamines.
  • Dans les cliniques chroniques sévères causées par des troubles des fonctions digestives, l'administration de la nutrition par voie intraveineuse «parentérale» - solutions de «Alvéein», «Alvezin» ou «Aminosol» est prescrite.

Le traitement médicamenteux est vaste et justifié, mais aucun de ces médicaments ne contribuera à l'élimination de l'inflammation du VPJ sans suivre les règles de l'alimentation et les règles de l'alimentation.

Nutrition et régime alimentaire pour la pancréatite, exemple de menu

Au cours des trois premiers jours d'exacerbation de la maladie, seul le mode de consommation est autorisé - eau plate, eau minérale non gazeuse ou décoction d'églantier. Le menu de régime le plus léger pour la pancréatite est le tableau n ° 5 de Pevzner. Le régime consiste en une prédominance d'aliments riches en protéines et en vitamines, avec restriction des glucides et des lipides.

Les aliments diététiques comprennent jusqu'à 6 fois par jour en petites portions sous forme de chaleur. Le régime comprend:

  • Soupes de légumes et de céréales avec viande maigre, entrées laitières.
  • Sur le second, on prépare tous les produits à base de viande ou de poisson de variétés non grasses, omelette d'un blanc d'oeuf. Garniture peut être servi des plats de pâtes, riz, gruau, semoule, bouillie de sarrasin ou d'orge. À partir de produits de boulangerie - craquelins ou pain séché.
  • Les produits laitiers peuvent être offerts du fromage cottage frais peu acide, du yaourt, du kéfir à 1%, du fromage salé non épicé et non gras, du lait écrémé.
  • Les légumes et les fruits sont autorisés - plats de pommes de terre, betteraves, carottes et citrouilles, courgettes et pommes non aigres.
  • Le dessert peut comprendre des jus de fruits et de légumes, des décoctions et des compotes de fruits secs et d'églantier, du thé additionné de lait. La confiture et le miel, la gelée de fruits sucrés et les baies sont autorisés.

Technique de cuisson - cuisson, langueur, cuisson au four et cuisson à la vapeur.

La liste des produits dont l'utilisation est autorisée est assez longue et un exemple de menu d'un tel régime pour la pancréatite du pancréas peut être constitué de divers produits. Par exemple:

  1. Le menu du premier petit-déjeuner comprend une salade de carottes et de pommes, des escalopes de viande cuites à la vapeur.
  2. 2ème petit-déjeuner - une pomme.
  3. Pour le déjeuner peut être cuit - soupe de pommes de terre en purée, poisson bouilli non gras avec de la sauce au lait, de la bouillie de riz et de la gelée de fruits.
  4. Le menu des collations est composé de fruits secs et de biscuits.
  5. Au dîner, vous pouvez manger de la bouillie de sarrasin et boire un verre d’eau minérale.
  6. Avant d'aller au lit - un verre de kéfir.

Les variantes des produits proposés peuvent être très diverses. Observer un tel régime sera le traitement le plus efficace et se déroulera sans complications (pour plus de détails, voir le tableau 5).

Pronostic du traitement de la pancréatite

Aucun médecin ne peut prédire l’issue de cette pathologie. Le pronostic dépend de nombreux facteurs: la dépendance à l'alcool et le diabète, la forme de la maladie et la prévalence du processus inflammatoire, l'âge auquel la maladie a été détectée, le traitement approprié et l'observance du régime alimentaire du patient.

Même si une pancréatite a été détectée à l'adolescence, le respect de toutes les règles de traitement et de régime vous permettra de vivre heureux pour toujours.

En définitive, on peut dire qu'avec la dépendance à l'alcool, aucun traitement ne peut aider. En règle générale, ces patients vivent 10 à 20 ans de moins que leurs pairs.

Symptômes et traitement de la pancréatite chronique chez l'adulte

La pancréatite chronique est une pathologie progressive du pancréas, qui se traduit par une lésion destructive. L'évolution de la maladie entraîne une altération permanente de la capacité des glandes intra et exocrines. La pancréatite chronique est détectée chez 5 à 10% des personnes souffrant de maladies du tube digestif. Au cours des dernières années, les gastro-entérologues ont noté une tendance alarmante au «rajeunissement» de la pancréatite chronique - l'incidence maximale étant atteinte entre 30 et 35 ans, alors que les personnes à risque étaient âgées de plus de 40 à 55 ans.

Les hommes souffrent plus souvent de pancréatite chronique que les femmes. Chez l'homme, la forme alcoolique d'inflammation chronique de la glande est en tête. Le danger de la maladie réside dans le risque accru d'apparition de tumeurs malignes dans le pancréas.

Étiologie et caractéristiques de classification

Le pancréas est un organe de grande taille dans le tube digestif, produisant jusqu'à 700 ml de sécrétion pancréatique par jour. Le caractère adéquat de la capacité de sécrétion dépend directement du mode de vie et du régime alimentaire. Dans le cas d'erreurs fréquentes dans le régime alimentaire (aliments gras en grande quantité, consommation d'alcool) et l'action d'autres facteurs négatifs, l'activité de la glande dans la production d'enzymes digestives est ralentie. Une diminution prolongée de la fonction de sécrétion provoque une stagnation du suc pancréatique avec son activation prématurée directement dans les tissus pancréatiques. En conséquence, il y a un échec dans le processus de digestion, une pancréatite aiguë se développe. En l'absence de traitement et de la durée du processus pathologique sur 6 mois, la forme aiguë devient une inflammation chronique.

Une caractéristique de l'inflammation chronique est associée à des processus dégénératifs irréversibles dans la couche parinémateuse de la glande. Paringham rétrécit, renaissant parfois dans les zones de cellules fibreuses. La chronique de la pancréatite indique de manière très fiable le développement d'une sténose des canaux pancréatiques et l'apparition de calculs dans les canaux ou le corps de la glande.

En pratique gastro-entérologique, il convient de noter la classification suivante de la maladie:

  • sur le mécanisme de développement - primaire (de l'intoxication alcoolique, d'autres pancréatites toxiques), secondaire (biliaire);
  • par les caractéristiques des manifestations cliniques - pancréatite douloureuse de nature constante et récurrente; pseudotumorose (combinant simultanément les signes de processus inflammatoires et oncologiques); latent (sans manifestations vives, avec des symptômes flous); combiné (manifestation modérée de plusieurs symptômes de pathologie);
  • selon les particularités des transformations morphologiques des tissus pancréatiques - pancréatite chronique avec fibrose calciforme, obstructive, infiltrante-fibreuse et fibro-scléreuse;
  • en fonction du type de troubles fonctionnels de l'activité du pancréas - pancréatite chronique de type hypofermental et hyperenzymatique; obstructifs, types ductulaires.

La pancréatite se développe progressivement en passant par plusieurs étapes:

  • initiale - dure de 1 à 5 ans à partir du début des modifications inflammatoires du pancréas;
  • stade de développement du tableau clinique principal - dure de 5 à 10 ans, le pancréas subit alors des modifications dystrophiques et dégénératives;
  • affaissement du processus inflammatoire exprimé - se développe 7 à 15 ans après le début de la maladie; la subsidence se produit en 2 variantes: sous forme d'adaptation du patient à la maladie, ou apparition de complications graves sous forme de kystes et de néoplasmes.

Raisons

Les causes de l'inflammation chronique du pancréas sont nombreuses et sont dues à la fois à des facteurs exogènes, à des pathologies internes et à des dysfonctionnements du travail des organes. Causes courantes de pancréatite chronique d'origine externe:

  • usage systématique d'alcool - pour déclencher le développement d'une pathologie, il suffit de ne pas prendre plus de 80 ml d'alcool éthylique par jour pendant 10 à 12 ans; pour accélérer le processus de pancréatite chronique peut être l'abus d'aliments protéinés et le tabagisme;
  • lésion du pancréas due à une intervention chirurgicale, blessures péritonéales émoussées, blessures pénétrantes;
  • intoxications d'origine différente, y compris alcool, aliments, produits chimiques, intoxications parasitaires; même l'ingestion systématique de légumes et de fruits contenant des pesticides peut provoquer une inflammation du pancréas;
  • Il en résulte une mauvaise alimentation et une surconsommation alimentaire qui entraînent un déséquilibre dans le métabolisme des graisses - les enzymes pancréatiques sont produites en excès, ce qui augmente le risque de développement de processus catarrhaux;
  • Le traitement médicamenteux avec certains médicaments peut affecter négativement l’activité pancréatique; Le risque de développer une inflammation chronique des organes est possible avec l'utilisation à long terme de sulfamides, d'antibiotiques, de glucocorticoïdes, d'œstrogènes, d'immunosuppresseurs, de diurétiques et d'AINS.

Les causes endogènes de la pancréatite chronique sont:

  • pathologies de la vésicule biliaire et des conduits - en cas d'obstruction des voies biliaires, un contrecoup du secret se produit, une réaction chimique pathologique se développe dans les tissus pancréatiques, au cours de laquelle des substances enzymatiques affectent négativement la glande, la digérant; le processus d'approvisionnement en sang ralentit, le corps se gonfle avec la formation d'hémorragies locales internes;
  • les pathologies de l'estomac et du duodénum associées au jet du contenu de l'intestin grêle dans les canaux pancréatiques peuvent provoquer une inflammation puissante; La gastrite et l'ulcère gastroduodénal jouent le rôle principal - ils provoquent une insuffisance du sphincter d'Oddi, responsable du lien entre la glande et la partie initiale du duodénum.
  • ralentissement de la circulation sanguine générale provoqué par une pression artérielle irrégulière, l'athérosclérose, le diabète sucré, affecte négativement l'apport sanguin à la glande, ce qui provoque la nutrition des tissus et l'inflammation; pendant la grossesse, pour cette raison, une pancréatite chronique récurrente survient souvent chez les femmes; toutes les femmes enceintes risquent de développer la maladie;
  • la tendance aux réactions allergiques est parfois à l'origine de certaines formes d'inflammation chronique: dans l'organisme, lors d'une allergie, la production active d'anticorps à tendance auto-agressive commence, le pancréas peut devenir un organe cible;
  • les maladies infectieuses (virales, bactériennes, y compris les infections intestinales) - varicelle, parotidite épidémique, dysenterie, hépatite - peuvent déclencher une inflammation chronique du pancréas;
  • une prédisposition génétiquement déterminée provoquant l'apparition de la maladie dès le plus jeune âge.

Les données statistiques sur la prévalence des causes de la maladie affirment que plus de 40% des personnes diagnostiquées avec une pancréatite chronique sont alcoolodépendantes. Dans 30% des patients - histoire lourde sous la forme de cholécystite et de calculs dans la vésicule biliaire. Les personnes en surpoids ne représentent pas plus de 20% de tous les patients. Les causes les plus rares d'inflammation chronique du pancréas - la présence de problèmes génétiques, d'empoisonnement et de blessures - 5% des cas pour chaque facteur.

Les symptômes

Aux premiers stades de la maladie, les processus pathologiques sont lents, souvent sans manifestation. La première récidive cliniquement significative de la pancréatite chronique se produit lorsque la dystrophie et les processus régressifs dans le pancréas sont significatifs. Les symptômes de la pancréatite chronique comprennent non seulement une clinique d'inflammation puissante, mais également des manifestations d'intoxication dues à des enzymes pénétrant dans la circulation générale.

Signes typiques de pancréatite chronique:

  • des douleurs intenses (attaques douloureuses) sont coupantes ou sourdes, durent régulièrement ou se présentent sous la forme de crises; Parfois, la douleur est capable de provoquer le choc du patient; la douleur chronique de la pancréatite est localisée en fonction de la section de la glande touchée - si la douleur se répand à travers le péritoine et le bas du dos, tout l'organe est touché; avec la défaite de la queue ou de la tête, on note une irradiation vers la région du coeur, l’épigastre ou le côté droit;
  • une élévation de la température et des sauts de pression artérielle sont directement liés aux processus d'intoxication, une élévation de la température jusqu'à 38–39 ° C indique une lésion intense avec une possible complication bactérienne ou la formation d'abcès; les chutes de pression se produisent dans un intervalle de temps court et aggravent l'état général;
  • changement dans l'apparence du patient - la personne prend un air douloureux, les yeux se perdent, les traits du visage deviennent pointus; la couleur de la peau devient gris pâle avec une teinte terreuse; de petites taches rouges peuvent apparaître dans la poitrine et l'abdomen ("gouttes rouges");
  • développement de jaunisse obstructive (avec blocage des voies biliaires) avec jaunissement de la peau et de la sclérotique oculaire;
  • vomissements douloureux, et après un épisode de vomissement, le soulagement ne vient pas; le vomi est constitué d'aliments non digérés avec un mélange de bile;
  • des accès de nausée et de hoquet associés à des coups d’air peuvent également provoquer une sécheresse de la bouche;
  • un trouble des selles peut se manifester par une constipation ou une diarrhée: de multiples selles molles se présentant sous la forme d'une masse mousseuse et offensive avec une abondance de mucus sont typiques d'une rechute de la maladie; constipation avec flatulences et ballonnements caractéristique des premiers stades d'une maladie chronique;
  • manque d'appétit et perte de poids en raison de l'impossibilité d'absorber pleinement les nutriments.

La pancréatite chronique chez l'adulte peut survenir avec une nette dominance d'un ou plusieurs symptômes. Dans certains cas, l'évolution de la maladie est complètement asymptomatique - une personne n'a pas été consciente de la présence d'une inflammation depuis plusieurs années. Dans l’autre catégorie de personnes, la forme chronique de pancréatite ne se manifeste que par une dyspepsie accompagnée de diarrhées fréquentes et d’émaciation. L'inflammation de type douloureux est associée à des accès fréquents de douleur aiguë après des erreurs d'alimentation et d'alcool. Rarement, les symptômes ont une image d'inflammation pseudo-tumorale avec des signes de cancer et un jaunissement simultané de la sclérotique de la peau et des yeux.

Enquête

Le diagnostic de la pancréatite chronique comprend une longue liste d'études de laboratoire et d'instruments. La tactique d'un examen complet est déterminée par un gastro-entérologue. Pour le diagnostic final, il suffit de confirmer les principaux symptômes: antécédents caractéristiques (accès de douleur, alcool), insuffisance enzymatique, modifications pathologiques du pancréas.

Parmi les tests de laboratoire d’importance primordiale pour la détection de l’inflammation chronique du pancréas figurent:

  • étude coprologique des matières fécales, qui permet d'identifier le degré de déficit enzymatique; en présence d'inflammation chronique dans les masses fécales, la teneur en graisse neutre, en fibres, en grains d'amidon, en fibres musculaires est augmentée;
  • biochimie sanguine, montrant une augmentation de l'activité de l'amylase, de la lipase et de la trypsine;
  • numération globulaire complète pour déterminer l'intensité de l'inflammation non spécifique indiquée par la VS, la leucocytose.

Le diagnostic instrumental est nécessaire pour identifier la taille de l'organe affecté, pour étudier la structure du parinéham, pour évaluer l'état d'autres organes du tube digestif. Dans le cadre de l'examen, une échographie de la cavité abdominale, une tomodensitométrie et une IRM sont effectuées. Le contenu d'information maximal est fourni par la méthode de l'échographie endoscopique, qui permet une étude détaillée de la structure des tissus pancréatiques de l'intérieur. S'il est nécessaire d'identifier la capacité d'un organe à synthétiser l'une ou l'autre des enzymes, il effectuera des tests fonctionnels avec des stimulants spécifiques.

Diagnostic différentiel

Les signes typiques de pancréatite chronique sont similaires à ceux de la clinique abdominale aiguë. Lors de l'examen initial, il est important de distinguer la pathologie des conditions chirurgicales aiguës associées à des lésions d'autres organes du péritoine.

  • Ulcère gastrique ou intestinal perforé. Lors de la perforation, la douleur est vive, de nature soudaine (douleur du poignard) et la partie antérieure de l'abdomen prend une forme de «planche». Les vomissements sont rares. Et avec la récurrence de l'inflammation chronique du pancréas, la douleur est constante et modérée, la tension des muscles abdominaux n'est pas typique. Le diagnostic final est établi par une revue radiographie et échographie.
  • Exacerbation de la cholécystite. Il est difficile de différencier les pathologies - la pancréatite chronique est souvent accompagnée d'une inflammation de la vésicule biliaire. Mais la spécificité de la douleur dans la cholécystite est son irradiation à l'épaule droite. Selon les résultats de l'échographie, vous pouvez également déterminer la lésion enflammée.
  • Le besoin de forme aiguë intestinale. La douleur est le principal symptôme. Avec l'obstruction, il est intense, sous forme de contractions.
  • Infarctus du myocarde. La différenciation n'est pas difficile - les données de l'électrocardiographie indiqueront une nécrose de la région du muscle cardiaque.

Thérapie

Le traitement de la pancréatite chronique est organisé en fonction de la gravité de l'inflammation. Les formes bénignes sont traitées en ambulatoire sous la surveillance constante d'un gastro-entérologue et d'un thérapeute. Le traitement dans le stade est divisé en conservateur et chirurgical. Les principaux objectifs de la thérapie sont:

  • l'élimination des facteurs négatifs (alcool, maladies somatiques);
  • soulagement de la douleur;
  • élimination du déficit enzymatique;
  • réparation tissulaire des glandes et du parinéma;
  • traitement d'autres dysfonctionnements du tractus gastro-intestinal.

La pharmacothérapie a pour objectif principal de réduire ou d’éliminer complètement la progression de la pancréatite chronique, y compris le contrôle des complications. Selon le type d’inflammation, l’état général du patient, le traitement médicamenteux peut inclure:

  • Enzymes à base de pancreatine (Pangrol, Mikrasim, Festal, Creon) - Un apport en pancréatine est nécessaire pour normaliser les fonctions de sécrétion du pancréas; Bien sûr, la prise de médicaments aide à réduire la douleur, améliore l'absorption des nutriments, améliore les selles, arrête le syndrome dyspeptique;
  • Les analgésiques et les antispasmodiques en raison de leur capacité à réduire le tonus musculaire et la tension sont indispensables à tous les stades de la maladie; Les préparations de drotavérine et de papavérine ont un effet rapide et durable; avec l'inefficacité des antispasmodiques, les analgésiques et les AINS sont prescrits - Nimésulide, Nise, Voltaren, Meloxicam;
  • analgésiques narcotiques - en cas de récidive de pancréatite chronique et d'attaques de douleur intolérable (Tramadol, Sedalgin-neo);
  • moyens de lutter contre l'intoxication - Ringer, Gemodez-N, solution saline pour perfusion intraveineuse;
  • inhibiteurs de la pompe à protons et antagonistes des récepteurs H2 (Omez, Pantoprazole) - présentant une acidité réduite dans le tube digestif;
  • vitamines (isoprénoïdes A, E, D) et triglycérides à chaîne moyenne - afin de corriger les carences nutritionnelles.

Pour le traitement des formes compliquées d'inflammation chronique du pancréas (abcès purulents, kystes, phlegmon), une intervention chirurgicale est indiquée. Parmi les indications indiscutables de la chirurgie figurent des complications dangereuses pour la vie du patient - blocage des conduits et nécrose de la glande, processus sclérotiques, sténose du sphincter d’Oddi, condition critique du patient et inefficacité du traitement conservateur.

Types de chirurgie pour la pancréatite chronique:

  • La sphinctérotomie est indiquée par l'obturation ou la compression du sphincter d'Oddi;
  • excision de calculs dans les canaux du corps;
  • ouverture de foyers pathologiques (cavités kystiques, abcès avec exsudat purulent), suivie d'un drainage et d'une réorganisation;
  • pancrectomie - élimination complète des zones touchées ou du pancréas entier;
  • excision de la vésicule biliaire en présence de complications du canal biliaire central;
  • La wirsunoduodénostomie est une technique permettant de reconstruire des canaux supplémentaires pour l'écoulement de la bile afin de soulager la charge des canaux pancréatiques.

Tactiques d'action lors d'une attaque

Une exacerbation de la pancréatite chronique ou une crise sont des conditions potentiellement mortelles qui nécessitent une hospitalisation immédiate. Dans le cas contraire, le risque de mort par choc de la douleur et par intoxication est élevé. Pendant l’exacerbation, la douleur ne cesse pas, ce qui est associé à l’abondance des fibres nerveuses dans le pancréas et à leur sensibilité accrue. Une douleur intolérable peut entraîner une perte de conscience.

Lors d'une attaque, il est important de suivre la séquence d'actions correcte:

  • un repos complet et un repos au lit strict sont fournis au patient - dans la position couchée, le flux sanguin vers l'organe enflammé diminue, la douleur diminue progressivement;
  • L'ingestion de tout aliment est strictement interdite, le régime de «famine» dure au moins 72 heures pour créer un repos complet pour la glande; la famine arrête la synthèse des enzymes, ce qui empêche le renforcement des réactions inflammatoires;
  • une compresse froide (une bouteille d'eau chaude avec de l'eau froide, pas de la glace pure) sur la zone épigastrique aide à soulager la douleur, à atténuer le choc, à réduire l'enflure et l'inflammation.

À la maison, avant l'arrivée de la brigade d'ambulances, le patient peut prendre des antispasmodiques - No-silo, Duspatalin. Les préparations enzymatiques sont strictement interdites - leur admission aggrave la maladie en provoquant des modifications dystrophiques dans le corps.
Il est impossible de s’engager dans le traitement de la pancréatite chronique à domicile, même si, après les manipulations effectuées, la douleur est passée et l’état de santé s’est amélioré. En cas d'attaque, un examen complet est nécessaire, sinon le pronostic de survie peut être extrêmement défavorable. Les personnes atteintes d'une pancréatite chronique confirmée doivent se rappeler qu'avec la rechute soudaine la règle principale des premiers secours est le froid, la faim et le repos.

Régime alimentaire dans le cadre de la thérapie

Un traitement efficace de la pancréatite chronique est impossible sans une alimentation équilibrée. Un régime avec une compliance régulière vous permet d'arrêter les processus dégénératifs et de réduire le risque de rechute. Le régime change en fonction des stades de la maladie. Au cours des premières 48 à 72 heures suivant l'exacerbation, la nourriture est interdite et une nutrition parentérale est prescrite pour le patient sous forme de compte-gouttes contenant une solution de glucose. Pour supprimer la soif, il est permis d'utiliser une solution de soude à 1%.
Le régime est enrichi de boissons vitaminées le 4ème jour, les jus de fruits sucrés, la décoction de baies d'églantier, le jus de canneberge sont autorisés. Après 5 jours, le patient peut manger des aliments contenant des protéines végétales et du lait. Les jours 6 à 7, des glucides et des lipides sont administrés (en quantité limitée). Le régime quotidien complet est divisé en 7-8 petites portions. Les aliments sont servis chauds (60–65 ° C) et soigneusement frottés.

Le régime alimentaire des patients atteints d'une inflammation pancréatique chronique peut inclure:

  • les soupes faibles en gras dans le bouillon secondaire avec légumes, céréales et pâtes, les soupes au lait sucré sont autorisées;
  • plats principaux sous forme de viande à la vapeur et de galettes de poisson, zraz, boulettes de viande, omelettes aux œufs de poule;
  • aliments à base de céréales sous forme de céréales, pain blanc rassis, craquelins;
  • produits laitiers - beurre (pas plus de 20 g par jour), lait pasteurisé avec un liquide de 1,5 à 2,5%, ryazhenka, fromage cottage faible en gras;
  • légumes et fruits à l'état frais et soumis à un traitement thermique - carottes, pommes, potiron, betteraves;
  • boissons - thé faible additionné de lait, gelée, compote;
  • mélanges spécialisés à haute teneur en protéines et en vitamines.

Il est important d'éviter de trop manger - il est optimal de consommer jusqu'à 2,5 kg de nourriture, liquide compris, par jour. En suivant les recommandations sur la nutrition, il est possible d’augmenter significativement l’effet positif de la thérapie complexe.

Médecine populaire

Le traitement de la pancréatite chronique avec des méthodes folkloriques est autorisé après consultation de votre médecin. Les recettes doivent être sélectionnées en tenant compte des caractéristiques individuelles du patient, de son bien-être et de sa tendance aux manifestations allergiques. La médecine traditionnelle est activement utilisée dans le traitement de la décoction de la pancréatite chronique et de l’infusion d’herbes, de jus de fruits. Avec l'admission régulière de fer cesse plus rapidement, le pronostic de récupération augmente.

  1. La phyto-collection visant à normaliser l'écoulement de la bile comprend les feuilles d'immortelle, les inflorescences de tanaisie, la racine de pissenlit, les fleurs de camomille et la renouée. Tous les composants sont pris dans des proportions égales (10 g chacun). Le mélange est versé de l'eau bouillante, laisser reposer pendant 2 heures, filtrer et boire 100 ml 30 minutes après chaque repas.
  2. Le jus des feuilles de plantain aide à réduire l'inflammation, à soulager l'enflure du corps, à accélérer la régénération du parinéh. Pour le traitement, vous devez boire 10 ml de jus fraîchement pressé avant les repas tout au long du mois. Après une pause de 2 mois, le traitement à base de jus est répété.
  3. Les médicaments à base de plantes pour soulager la douleur comprennent le zopnik, l’agrimony, la racine de pissenlit, l’herbe d’aisselle, la morue séchée, les fleurs de camomille et l’achillée millefeuille. Les proportions sont égales. À 20 g du mélange nécessite 0,5 litre d'eau bouillante. La perfusion brassée est laissée pendant 8 heures, filtrée. Boire 100-150 ml pendant la nuit. Cours long possible - jusqu'à 2 mois.

Pronostic et prévention

Le pronostic de l’inflammation chronique du pancréas dépend de la manière dont une personne est liée à la santé - qu’elle suive un régime, mange bien, évite les mauvaises habitudes et les situations stressantes. Si les recommandations médicales sont suivies, la nutrition est organisée dans le cadre du régime, l'alcool et la nicotine sont exclus - la pathologie évolue facilement, la rémission est longue et le pronostic de survie est favorable. Dans des situations opposées, l'évolution de la maladie évolue, la dystrophie de la glande s'agrandit, de graves conséquences se développent. L'espérance de vie est raccourcie.

La prévention de la pancréatite chronique est réduite au respect des règles élémentaires:

  • refus (ou minimisation) de l'alcool, du tabagisme;
  • une bonne nutrition avec une restriction en graisses animales et en glucides;
  • respect du régime alimentaire et de la routine quotidienne;
  • régime d'alcool adéquat;
  • apport suffisant de vitamines dans le corps, en tenant compte des caractéristiques d'âge, du sexe et de la nature du travail.

Les examens médicaux occupent une place importante dans la prévention de la pancréatite chronique. Une enquête annuelle permet d'identifier rapidement les signes de troubles dans le tractus gastro-intestinal, y compris le pancréas. Les personnes atteintes d'une pancréatite chronique confirmée doivent se conformer strictement aux instructions du gastro-entérologue et se soumettre à un examen complet au moins deux fois par an. Les prévisions de récupération avec rémission à vie sont augmentées avec l'organisation du traitement en sanatorium.