Inflammation du ganglion lymphatique dans l'intestin

La mésadénite, ou comme on l'appelle mésentérite - une maladie dans laquelle l'inflammation des ganglions lymphatiques intestinaux se produit. Les ganglions lymphatiques du mésentère et de la cavité rétropéritonéale sont soumis au processus inflammatoire. Cette maladie peut être à la fois auto-entretenue et développer par la suite une inflammation des amygdales, des maladies des voies respiratoires supérieures et une tuberculose. Il est important de noter l'inflammation à temps et de suivre le traitement nécessaire afin d'éviter toute complication pouvant entraîner une péritonite.

Causes de la mésadénite

A ce jour, il est très difficile d'identifier avec précision et sans ambiguïté les causes de la mésentérite. Une chose est claire: par la lumière intestinale de l’infection, pénétrer dans les ganglions lymphatiques, et l’infection se produit par lymphogène (par le sang dans la lymphe). La pathologie peut survenir avec n'importe quelle maladie infectieuse, si le corps sera pour ces conditions "favorables". La maladie est souvent due à la pénétration de tels virus et bactéries:

  • Adénovirus, dans lequel il existe un ARVI;
  • l'entérovirus provoque la diarrhée, la douleur;
  • staphylocoques et streptocoques, se manifestant au cours d'une immunité faible;
  • Le virus de l’herpès de type 4 (virus d’Epstein-Barr) provoque l’apparition d’une oncopathologie et d’une mononucléose infectieuse;
  • les mycobactéries qui causent la tuberculose;
  • agents causatifs d'infections intestinales communes;
  • Lymphomes de Burkitt dans lesquels des néoplasmes malins se produisent dans les ganglions lymphatiques.
L'adénovirus, dans lequel il existe un ARVI, peut être la cause d'une pathologie intestinale.

Dans la cavité abdominale se trouvent plus de 500 ganglions lymphatiques, qui jouent un rôle de barrière lorsqu’une infection se propage dans l’intestin. Toutes les bactéries et tous les virus susmentionnés sont de nature pathogène et peuvent entraîner une mésadénite. Parfois, l'inflammation des ganglions lymphatiques peut disparaître d'elle-même, avec une autre maladie, mais il y a aussi une exacerbation de la maladie. Dans ce cas, les ganglions lymphatiques sont fortement dilatés, ils s'infectent et propagent l'infection dans tout le corps.

Symptômes principaux

Pendant longtemps, le patient ne soupçonne même pas la mésadénite et ne ressent aucun mal. Des signes de maladie apparaissent soudainement. Le patient ressent d’abord des douleurs dans le haut de l’abdomen. Parfois, ces douleurs recouvrent toute la cavité abdominale et il est difficile de déterminer l’emplacement exact de la maladie. Les symptômes et l'évolution de la maladie ressemblent à une inflammation de l'annexe.

La principale différence entre l'appendicite et la mésadénite réside dans le fait que dans le second cas, la douleur ne disparaît pas lorsque l'inflammation augmente.

Pendant longtemps, une personne ne fait pas attention à la douleur et à l'inconfort. Si vous n'utilisez pas le traitement à temps, les ganglions lymphatiques commencent à s'infecter, une péritonite aiguë apparaît et une obstruction intestinale apparaît. Les ganglions lymphatiques agrandis serrent l'organe interne. D'autres symptômes sont également notés:

  • la température corporelle monte à 38˚С et plus;
  • nausée, vomissement;
  • perte d'appétit;
  • diarrhée ou constipation;
  • palpitations cardiaques;
  • sécheresse de la bouche et séchage excessif des muqueuses.
La douleur abdominale est le principal symptôme de la mésadénite.

Les symptômes peuvent aussi apparaître ou ne pas apparaître selon le type de maladie. Il existe une mésadénite chronique et aiguë. Dans le premier cas, il y a une gêne, la douleur est ressentie, mais pas autant. Tous les autres symptômes sont légers, mais ils sont permanents. Même au moindre effort, la douleur devient plus forte. Avec un cours de douleur aiguë a un caractère crampes, la température augmente brusquement à 39 ° C, les battements de coeur accélèrent, malaise est accompagné de nausées et de diarrhées.

La mésadénite se produit souvent chez les enfants, en particulier la maladie peut durer de 6 à 13 ans. Il a également été observé que les garçons sont plus souvent infectés que les filles. Les symptômes sont les mêmes que chez les adultes. Il y a des sensations douloureuses dans l'abdomen. À la palpation, l'abdomen est tendu en raison de l'apparition de follicules lymphoïdes dans le mésentère. Il est nécessaire de consulter un médecin pour qu'il examine et prescrive le traitement nécessaire.

Complications et conséquences

Si le temps ne prend pas d'action et n'entreprend pas le traitement de la mésadénite, des complications graves sont possibles. Dans le degré avancé de la cavité abdominale commence la suppuration lymphatique, qui conduira bientôt à un abcès. Il peut y avoir une complication, à la suite de laquelle le liquide purulent s'écoule des ganglions lymphatiques et pénètre dans la cavité abdominale. Dans la forme sévère, une lymphadénite généralisée se développe, qui affecte tout le système lymphatique. Ces complications sont rares, mais ont encore une place, en particulier avec la tuberculose.

Diagnostic des ganglions lymphatiques dans l'intestin

Si vous présentez plusieurs des symptômes ci-dessus, vous devez vous rendre immédiatement à l'hôpital. Si le médecin a détecté une inflammation lymphatique dans la région du mésentère ou de la cavité rétropéritonéale, il est nécessaire de poser un diagnostic complet. Le diagnostic est le même pour un enfant que pour un adulte. Pour commencer, il faut consulter et rassembler des informations sur la maladie. Lors de l'examen, le médecin attire l'attention sur les muqueuses et la peau du patient, effectue la palpation de la cavité abdominale, détermine si les ganglions lymphatiques sont enflammés. Assigné au passage de telles études de laboratoire:

  • test sanguin biochimique, qui révèle les maladies des organes internes;
  • test tuberculinique (en cas de suspicion de tuberculose);
  • numération globulaire complète, qui indique le nombre exact de leucocytes, cette analyse permet de déterminer s'il existe une inflammation des follicules lymphoïdes;
  • analyse du sang occulte dans les selles pour éliminer les saignements internes;
  • analyse générale des matières fécales, ce qui vous permet de détecter une digestion incorrecte des aliments;
  • la réaction en chaîne du polymère révèle la présence de E. coli, qui provoque la maladie;
  • pour les entérovirus, les streptocoques et les staphylocoques, les mycobactéries.

Un diagnostic précis et approfondi doit avant tout exclure l'appendicite.

La consultation avec un gastro-entérologue qui vous prescrira une échographie du pancréas, du foie et des voies biliaires est également nécessaire. Cette procédure remarquera des ganglions lymphatiques élargis. Il est recommandé de réaliser une laparoscopie dans laquelle, à l'aide de petites incisions dans la cavité abdominale, des follicules lymphoïdes enflammés sont visibles.

Traitement de mésadénite

Il arrive parfois que la mésadénite passe d'elle-même et ne nécessite pas de traitement spécial. En fonction des résultats du test, le médecin prescrit le traitement approprié. Si la situation est négligée et qu'il y a suppuration des follicules lymphoïdes, une intervention chirurgicale est nécessaire. Après la chirurgie, des antibiotiques et de la physiothérapie sont prescrits.

Thérapie conservatrice

S'il n'y a pas d'ulcères, mais que la maladie ne disparaît pas, appliquez un traitement conservateur, qui est effectué à l'hôpital. Une telle thérapie implique la réduction ou la limitation totale de l'activité physique, afin d'assurer la paix du patient. Accepter de l'eau en grande quantité et la nourriture, au contraire, en petites portions. Le médecin prescrit des médicaments antibactériens avec un large éventail d’actions. Quel type de médicaments et leur posologie sont prescrits exclusivement par le médecin traitant. Si le patient s'inquiète d'une douleur intense, des antispasmodiques sont prescrits.

Remèdes populaires

En médecine traditionnelle, il existe des moyens de lutter contre la mésadénite. En cas d'inflammation des follicules lymphoïdes, utilisez des remèdes maison. Ainsi, une décoction de racine de mûre est capable de réduire l'inflammation des ganglions lymphatiques. Vous pouvez également utiliser l'infusion de calendula et de camomille en pharmacie. Lorsque la mésadénite utilise une décoction de graines de cumin. Toute cette thérapie est utilisée pour une maladie bénigne. Si la maladie est aiguë, l'automédication est dangereuse. Décidant d'être traité avec des herbes, consultez votre médecin.

Prévention

Tout d'abord, les mesures préventives consistent à guérir les maladies virales et bactériennes qui entraînent une inflammation des ganglions lymphatiques situés dans la cavité abdominale. Il est nécessaire de prendre des mesures à temps pour que les pathologies chroniques ne progressent pas. Il est nécessaire de surveiller attentivement la santé, si vous êtes malade avec une bronchite, une amygdalite, des processus inflammatoires dans la vésicule biliaire. Si les premiers signes de la maladie sont apparus, les antispasmodiques et les antalgiques ne doivent pas être pris. Cela pourrait nuire à la définition de la maladie lors de la détermination du "frottis". Afin d'éviter le besoin d'adhérer à une nutrition et à un tempérament appropriés, afin de ne pas "attraper" les infections virales qui conduisent à la mésadénite.

Cancer de l'estomac et des ganglions lymphatiques: diagnostic et traitement

Dans les cancers gastriques, des processus inflammatoires et la détection de métastases dans les ganglions lymphatiques sont déjà observés aux derniers stades. La métastase elle-même peut être de différents types. La difficulté est qu’une augmentation du noeud affecté n’est pas toujours visible immédiatement.

Les plus importants pour le diagnostic du cancer gastrique sont les ganglions lymphatiques situés le long de la grande et de la petite courbure, ainsi que les deux glandes. C'est en eux que se développent les métastases. Ensuite, la maladie pénètre dans la région du foie et d’autres organes de la cavité abdominale. Dans certains cas, il se déplace encore plus loin, jusqu'aux poumons et à la plèvre.

Bien que l'on observe la localisation générale de l'inflammation des ganglions lymphatiques adjacents à une certaine zone de cancer dans l'estomac, il est à noter que plusieurs bassins différents sont le plus souvent affectés. Cela est dû au système de communication développé naturellement entre tous les organes de la cavité abdominale.

Des formes spécifiques de lésions des ganglions lymphatiques dans le cancer gastrique sont également identifiées lorsque des métastases sont trouvées dans des zones du corps inhabituelles pour cette maladie:

  • zone axillaire,
  • zone nombril,
  • les ovaires
  • ganglions lymphatiques pararectaux,
  • région supraclaviculaire gauche.

Les deux dernières options pour le développement de la maladie peuvent être détectées par un examen de la palpation ou par une échographie, et dans la zone ovarienne - par laparoscopie et par échographie. Dans le même temps, les lésions des ovaires affectent les deux organes en même temps. Ils augmentent considérablement, deviennent denses et changent de couleur en blanchâtre. Dans tous les cas, la biopsie par ponction est utilisée pour confirmer l'inflammation de ces zones dans le cancer de l'estomac. La présence de tels marqueurs indique un stade avancé de la maladie, lorsque l'ablation d'une tumeur est douteuse.

À mesure que le cancer gastrique est traité, il est démontré que les ganglions lymphatiques dans lesquels se trouvent des métastases sont enlevés par voie chirurgicale. Dans ce cas, il existe plusieurs options pour les résections en cours. Ainsi, en fonction de l'évolution de la maladie, ils peuvent ne pas être supprimés du tout ou uniquement les zones touchées le long des courbures plus ou moins grandes et les deux glandes peuvent être supprimées. Dans les cas plus graves, la résection des ganglions lymphatiques de second niveau, du tronc cœliaque, des paraaortiques, ainsi que de tous les organes touchés par la tumeur peut être réséquée avec eux.

L'opération d'enlèvement des ganglions lymphatiques n'est qu'une partie du traitement du cancer de l'estomac. Et en raison de la nature spécifique de la maladie, la conduite de tout type de traitement ne peut être le garant de la guérison du patient.

Matériaux intéressants sur ce sujet!

Le cancer de l'estomac est une tumeur formée de cellules autrefois en bonne santé, mais mutées.

Le cancer de l'estomac est une tumeur formée à partir des cellules de la muqueuse interne.

Le cancer de l'estomac est la tumeur la plus courante de cet organe. Au coeur de la maladie.

Commentaires des lecteurs de l'article "Ganglions lymphatiques"

Laisser un commentaire ou un commentaire

PANCREATITE
TYPES DE PANCRÉATITE
QUI ARRIVE?
Traitement
ALIMENTATION DE BASE

ATTENTION! LES INFORMATIONS, PUBLIÉES SUR LE SITE, UTILISENT UN APPRENTISSAGE EXCLUSIVITÉ DE LA NATURE ET NE SONT PAS UNE RECOMMANDATION RELATIVE À LA DEMANDE. OBLIGATOIRE

CONSULTEZ VOTRE MÉDECIN DE TRAITEMENT!

La mésadénite, ou comme on l'appelle mésentérite - une maladie dans laquelle l'inflammation des ganglions lymphatiques intestinaux se produit. Les ganglions lymphatiques du mésentère et de la cavité rétropéritonéale sont soumis au processus inflammatoire. Cette maladie peut être à la fois auto-entretenue et développer par la suite une inflammation des amygdales, des maladies des voies respiratoires supérieures et une tuberculose. Il est important de noter l'inflammation à temps et de suivre le traitement nécessaire afin d'éviter toute complication pouvant entraîner une péritonite.

A ce jour, il est très difficile d'identifier avec précision et sans ambiguïté les causes de la mésentérite. Une chose est claire: par la lumière intestinale de l’infection, pénétrer dans les ganglions lymphatiques, et l’infection se produit par lymphogène (par le sang dans la lymphe). La pathologie peut survenir avec n'importe quelle maladie infectieuse, si le corps sera pour ces conditions "favorables". La maladie est souvent due à la pénétration de tels virus et bactéries:

  • Adénovirus, dans lequel il existe un ARVI;
  • l'entérovirus provoque la diarrhée, la douleur;
  • staphylocoques et streptocoques, se manifestant au cours d'une immunité faible;
  • Le virus de l’herpès de type 4 (virus d’Epstein-Barr) provoque l’apparition d’une oncopathologie et d’une mononucléose infectieuse;
  • les mycobactéries qui causent la tuberculose;
  • agents causatifs d'infections intestinales communes;
  • Lymphomes de Burkitt dans lesquels des néoplasmes malins se produisent dans les ganglions lymphatiques.
L'adénovirus, dans lequel il existe un ARVI, peut être la cause d'une pathologie intestinale.

Dans la cavité abdominale se trouvent plus de 500 ganglions lymphatiques, qui jouent un rôle de barrière lorsqu’une infection se propage dans l’intestin. Toutes les bactéries et tous les virus susmentionnés sont de nature pathogène et peuvent entraîner une mésadénite. Parfois, l'inflammation des ganglions lymphatiques peut disparaître d'elle-même, avec une autre maladie, mais il y a aussi une exacerbation de la maladie. Dans ce cas, les ganglions lymphatiques sont fortement dilatés, ils s'infectent et propagent l'infection dans tout le corps.

Pendant longtemps, le patient ne soupçonne même pas la mésadénite et ne ressent aucun mal. Des signes de maladie apparaissent soudainement. Le patient ressent d’abord des douleurs dans le haut de l’abdomen. Parfois, ces douleurs recouvrent toute la cavité abdominale et il est difficile de déterminer l’emplacement exact de la maladie. Les symptômes et l'évolution de la maladie ressemblent à une inflammation de l'annexe.

La principale différence entre l'appendicite et la mésadénite réside dans le fait que dans le second cas, la douleur ne disparaît pas lorsque l'inflammation augmente.

Pendant longtemps, une personne ne fait pas attention à la douleur et à l'inconfort. Si vous n'utilisez pas le traitement à temps, les ganglions lymphatiques commencent à s'infecter, une péritonite aiguë apparaît et une obstruction intestinale apparaît. Les ganglions lymphatiques agrandis serrent l'organe interne. D'autres symptômes sont également notés:

  • la température corporelle monte à 38˚С et plus;
  • nausée, vomissement;
  • perte d'appétit;
  • diarrhée ou constipation;
  • palpitations cardiaques;
  • sécheresse de la bouche et séchage excessif des muqueuses.
La douleur abdominale est le principal symptôme de la mésadénite.

Les symptômes peuvent aussi apparaître ou ne pas apparaître selon le type de maladie. Il existe une mésadénite chronique et aiguë. Dans le premier cas, il y a une gêne, la douleur est ressentie, mais pas autant. Tous les autres symptômes sont légers, mais ils sont permanents. Même au moindre effort, la douleur devient plus forte. Avec un cours de douleur aiguë a un caractère crampes, la température augmente brusquement à 39 ° C, les battements de coeur accélèrent, malaise est accompagné de nausées et de diarrhées.

La mésadénite se produit souvent chez les enfants, en particulier la maladie peut durer de 6 à 13 ans. Il a également été observé que les garçons sont plus souvent infectés que les filles. Les symptômes sont les mêmes que chez les adultes. Il y a des sensations douloureuses dans l'abdomen. À la palpation, l'abdomen est tendu en raison de l'apparition de follicules lymphoïdes dans le mésentère. Il est nécessaire de consulter un médecin pour qu'il examine et prescrive le traitement nécessaire.

Si le temps ne prend pas d'action et n'entreprend pas le traitement de la mésadénite, des complications graves sont possibles. Dans le degré avancé de la cavité abdominale commence la suppuration lymphatique, qui conduira bientôt à un abcès. Il peut y avoir une complication, à la suite de laquelle le liquide purulent s'écoule des ganglions lymphatiques et pénètre dans la cavité abdominale. Dans la forme sévère, une lymphadénite généralisée se développe, qui affecte tout le système lymphatique. Ces complications sont rares, mais ont encore une place, en particulier avec la tuberculose.

Si vous présentez plusieurs des symptômes ci-dessus, vous devez vous rendre immédiatement à l'hôpital. Si le médecin a détecté une inflammation lymphatique dans la région du mésentère ou de la cavité rétropéritonéale, il est nécessaire de poser un diagnostic complet. Le diagnostic est le même pour un enfant que pour un adulte. Pour commencer, il faut consulter et rassembler des informations sur la maladie. Lors de l'examen, le médecin attire l'attention sur les muqueuses et la peau du patient, effectue la palpation de la cavité abdominale, détermine si les ganglions lymphatiques sont enflammés. Assigné au passage de telles études de laboratoire:

  • test sanguin biochimique, qui révèle les maladies des organes internes;
  • test tuberculinique (en cas de suspicion de tuberculose);
  • numération globulaire complète, qui indique le nombre exact de leucocytes, cette analyse permet de déterminer s'il existe une inflammation des follicules lymphoïdes;
  • analyse du sang occulte dans les selles pour éliminer les saignements internes;
  • analyse générale des matières fécales, ce qui vous permet de détecter une digestion incorrecte des aliments;
  • la réaction en chaîne du polymère révèle la présence de E. coli, qui provoque la maladie;
  • pour les entérovirus, les streptocoques et les staphylocoques, les mycobactéries.

Un diagnostic précis et approfondi doit avant tout exclure l'appendicite.

La consultation avec un gastro-entérologue qui vous prescrira une échographie du pancréas, du foie et des voies biliaires est également nécessaire. Cette procédure remarquera des ganglions lymphatiques élargis. Il est recommandé de réaliser une laparoscopie dans laquelle, à l'aide de petites incisions dans la cavité abdominale, des follicules lymphoïdes enflammés sont visibles.

Il arrive parfois que la mésadénite passe d'elle-même et ne nécessite pas de traitement spécial. En fonction des résultats du test, le médecin prescrit le traitement approprié. Si la situation est négligée et qu'il y a suppuration des follicules lymphoïdes, une intervention chirurgicale est nécessaire. Après la chirurgie, des antibiotiques et de la physiothérapie sont prescrits.

Thérapie conservatrice

S'il n'y a pas d'ulcères, mais que la maladie ne disparaît pas, appliquez un traitement conservateur, qui est effectué à l'hôpital. Une telle thérapie implique la réduction ou la limitation totale de l'activité physique, afin d'assurer la paix du patient. Accepter de l'eau en grande quantité et la nourriture, au contraire, en petites portions. Le médecin prescrit des médicaments antibactériens avec un large éventail d’actions. Quel type de médicaments et leur posologie sont prescrits exclusivement par le médecin traitant. Si le patient s'inquiète d'une douleur intense, des antispasmodiques sont prescrits.

Remèdes populaires

En médecine traditionnelle, il existe des moyens de lutter contre la mésadénite. En cas d'inflammation des follicules lymphoïdes, utilisez des remèdes maison. Ainsi, une décoction de racine de mûre est capable de réduire l'inflammation des ganglions lymphatiques. Vous pouvez également utiliser l'infusion de calendula et de camomille en pharmacie. Lorsque la mésadénite utilise une décoction de graines de cumin. Toute cette thérapie est utilisée pour une maladie bénigne. Si la maladie est aiguë, l'automédication est dangereuse. Décidant d'être traité avec des herbes, consultez votre médecin.

Tout d'abord, les mesures préventives consistent à guérir les maladies virales et bactériennes qui entraînent une inflammation des ganglions lymphatiques situés dans la cavité abdominale. Il est nécessaire de prendre des mesures à temps pour que les pathologies chroniques ne progressent pas. Il est nécessaire de surveiller attentivement la santé, si vous êtes malade avec une bronchite, une amygdalite, des processus inflammatoires dans la vésicule biliaire. Si les premiers signes de la maladie sont apparus, les antispasmodiques et les antalgiques ne doivent pas être pris. Cela pourrait nuire à la définition de la maladie lors de la détermination du "frottis". Afin d'éviter le besoin d'adhérer à une nutrition et à un tempérament appropriés, afin de ne pas "attraper" les infections virales qui conduisent à la mésadénite.

ATTENTION! Les informations sur ce site sont présentées uniquement à titre d'information! Aucun site ne peut résoudre votre problème par contumace. Nous vous recommandons de contacter votre médecin pour obtenir des conseils et un traitement.

Localisation, taille et traitement des ganglions lymphatiques de l'abdomen chez l'adulte

Cliquez pour agrandir

Les ganglions lymphatiques viscéraux et pariétaux chez l’adulte sont situés sur l’abdomen (cavité abdominale). Ils contrôlent le tractus gastro-intestinal, le foie, la rate et l'aorte. Dans le processus inflammatoire, ces nœuds ne sont pas détectables (uniquement en cas de suppuration), car ils sont profonds, ils ne peuvent être détectés que par des diagnostics de laboratoire et des instruments. Les changements pathologiques dans la taille des ganglions lymphatiques dans l'abdomen, leur douleur n'est pas une maladie indépendante et indique la présence de toute pathologie dans la cavité abdominale. Ensuite, nous examinons les caractéristiques de la localisation, leur taille normale, les causes d'inflammation, les manifestations cliniques, ainsi que les méthodes de diagnostic et de traitement.

L'emplacement des ganglions lymphatiques dans l'abdomen

Il y a des ganglions lymphatiques pariétaux le long du péritoine, le long des vaisseaux, dans le mésentère et le long de l'intestin, dans l'épiploon, ils sont nombreux aux portes du foie, de la rate. Le bassin est également situé près du mur, le long des vaisseaux iléaux et dans les tissus entourant les organes - vessie, utérus, prostate, rectum.

Normes de taille

Les ganglions lymphatiques de l'abdomen ont un poids moyen de 200 g, ce qui représente environ 0,2% de la masse de tous les ganglions lymphatiques.

La taille varie de 8 à 20 mm de diamètre.

La croissance maximale des ganglions lymphatiques de l'estomac atteint 25 ans. Après 55 ans, leur nombre diminue et leur taille augmente au contraire. À mesure que les petits s'atrophient et régressent, certains se développent en même temps que les adjacents.

Causes du processus pathologique

Les violations de la taille et de la fonctionnalité des ganglions lymphatiques de la cavité abdominale se produisent lorsque la microflore pathogène est ingérée, à savoir:

  • infections diverses (bactéries, virus, champignons);
  • des toxines;
  • matières et substances étrangères (particules de fumée, suie, élastomères de silicone, etc.).

L'ingestion de ces agents est associée à des processus inflammatoires chroniques ou aigus dans la cavité abdominale. L'infection se produit par le sang (voie hématogène), la lymphe (lymphogène) ou par contact.

Ganglions lymphatiques régionaux de l'estomac. Cliquez pour agrandir

Les ganglions lymphatiques dans le cancer gastrique sont presque toujours plus grands en raison du développement de métastases. Les causes de la lymphadénite chez l'homme sont réduites à la présence de cancers de l'estomac, du pancréas, des intestins, du duodénum, ​​de la prostate.

Certaines maladies infectieuses peuvent aussi causer une pathologie. Il s’agit par exemple du VIH, du sida, des hépatites, de la tuberculose, de la toxoplasmose, des helminthiases, de la giardiase, de la brucellose, des mycoses, etc. Les enfants peuvent être atteints de rougeole, oreillons ou rubéole.

La mésadénite - une inflammation des ganglions lymphatiques situés dans le mésentère de l'intestin grêle - est une cause fréquente. Dans ce cas, les symptômes ressemblent à ceux d'une appendicite aiguë.

Symptomatologie

Le processus inflammatoire des ganglions lymphatiques de l'estomac chez l'adulte s'accompagne des processus suivants:

  • débordement de sang des tissus du noeud;
  • pelage de ses membranes;
  • pénétration de la sécrétion séreuse dans le parenchyme;
  • formation d'œdème;
  • prolifération des tissus lymphoïdes et augmentation de la concentration sanguine en lymphocytes.

Les symptômes peuvent varier en fonction de la localisation de la condition pathologique. Allouez donc une lymphadénite généralisée, régionale et locale dans le péritoine. Généralisé est le plus dangereux, car plusieurs groupes de ganglions lymphatiques sont touchés, ce qui indique un processus malin (tumeurs), par exemple un carcinome. En même temps, le patient oncologique peut même ne pas en être conscient, car il n’ya aucun symptôme à ses débuts. Les lymphadénites locales et régionales résultent de processus inflammatoires et ne sont pas aussi dangereuses que généralisées.

Il est également important de prendre en compte le degré de changement de la taille des ganglions lymphatiques de l'estomac:

  • 1 degré - 50-150 mm;
  • 2 degrés - 150-250 mm;
  • Grade 3 - 250 mm et plus.

Les manifestations cliniques, en plus de l'augmentation immédiate, sont les suivantes:

  1. Subfebrile, qui ne passe pas longtemps;
  2. Violation du tractus gastro-intestinal (diarrhée ou constipation, augmentation des gaz, nausée, vomissement).
  3. Douleur abdominale d'origine obscure.
  4. Faiblesse, transpiration.
  5. Perte de poids, quel que soit le régime alimentaire.
  6. Foie ou rate agrandi.

Diagnostic des ganglions lymphatiques de l'abdomen

Avant de prescrire des tests de laboratoire, le médecin collecte un historique complet. Découvre les symptômes, qu'il s'agisse de transfusions sanguines, d'actes sexuels non protégés, de greffes d'organes, de voyages récents dans des pays étrangers, de contacts avec des animaux, ainsi que les spécificités de l'activité professionnelle. De plus, un spécialiste peut effectuer la palpation des nodules dans le bas de l'abdomen, mais étant donné que les ganglions lymphatiques abdominaux sont profonds, ils peuvent rarement être ressentis.

Ensuite, effectuez les opérations de diagnostic suivantes:

  1. Prise de sang: générale, biochimique, sérologique, pour le sucre. On prélève également du sang pour détecter les maladies sexuellement transmissibles.
  2. Si vous soupçonnez un cancer, du sang est prélevé pour les marqueurs tumoraux (il en existe pour chaque organe).
  3. Tests d'urine: ensemencement général et en réservoir.
  4. Analyses de matières fécales pour exclure hilmintizatsii.
  5. Passez ensuite aux diagnostics du matériel. Une échographie des organes pelviens, en particulier des intestins et des ganglions lymphatiques, est réalisée, si nécessaire, ainsi qu'une IRM et une tomodensitométrie.
  6. Pour les analyses histologiques et cytologiques, une biopsie à l'aiguille fine (ponction) est réalisée pour analyser la composition cellulaire. Cela vous permet de déterminer si les cellules cancéreuses.

Après ces activités, le médecin établit un diagnostic en fonction du traitement prescrit.

Méthodes de traitement

Si une infection est confirmée, des médicaments antiviraux et antibactériens sont prescrits. Également utilisé des médicaments pour renforcer le système immunitaire et des médicaments anti-inflammatoires.

Dans certaines maladies, une intervention chirurgicale est indiquée. Cela se justifie également s'il existe un processus purulent dans les liens de l'immunité.

Avec un processus malin confirmé, l'ablation chirurgicale des ganglions lymphatiques de l'estomac et de la tumeur est réalisée. En outre nommé chimiothérapie, radiothérapie.

L'inflammation des ganglions lymphatiques de l'abdomen est un processus plutôt insidieux, car il n'y a aucun symptôme spécifique dans les premiers stades du développement de la maladie, il est donc difficile de diagnostiquer la cause qui l'a provoquée. Lorsque les premiers symptômes désagréables apparaissent, vous devez contacter immédiatement un établissement médical afin de ne pas déclencher la maladie.

Ganglions lymphatiques dans l'estomac

Le système lymphatique intrapariétal de l'estomac est réparti dans toutes ses couches. Les vaisseaux lymphatiques de l'estomac forment des réseaux capillaires dans la muqueuse, qui sont envoyés vers la couche sous-muqueuse, puis dans les membranes musculaires et séreuses.

Le système lymphatique de la muqueuse gastrique est très riche en plexus. À travers cette couche peut être largement répandu le cancer de l'estomac. Le système lymphatique de dérivation de la couche sous-muqueuse forme des plexus sous-muqueux des vaisseaux de dérivation, par lesquels la lymphe pénètre dans les ganglions lymphatiques situés le long des artères dans la direction opposée au flux sanguin artériel.

Le système lymphatique de l'estomac est très complexe et se distingue nettement du drainage lymphatique dans l'intestin. Dans le système lymphatique interstitiel de l'estomac, il n'y a pas de zones indépendantes les unes des autres, elles sont toutes interconnectées. Il existe un lien entre les groupes de ganglions lymphatiques pariétaux. Le système lymphatique viscéral de l’estomac ainsi que la lymphe pariétale qui en a été l'objet ont servi de sujet d'étude pendant de nombreuses années à Delamere, Poirir et Cuneo, Jamiesou et Dobsou, Coller, Kay et Mcltytyre), Rouvière et, au cours des dernières années, à des scientifiques japonais.

Comme mentionné ci-dessus, une lésion cancéreuse se propage facilement à travers la couche sous-cutanée de l'estomac. Le cancer du tiers supérieur de l'estomac peut se propager à l'œsophage, où il n'y a pas de barrière protectrice contre son introduction. L'antre de l'estomac peut se propager au duodénum, ​​mais pas aussi facilement que de l'estomac à l'œsophage. Pendant longtemps, on pensait que la propagation des lésions cancéreuses de l'antre par la partie pylorique était impossible, cette dernière constituant une barrière protectrice contre la propagation des lésions du duodénum.

Cette opinion erronée était basée sur les résultats d'une étude macroscopique d'organes distants et de données radiographiques. Par la suite, il a été prouvé que le cancer de l'antre peut se propager au duodénum par les couches muqueuse et sous-muqueuse. Par conséquent, lors d'une gastrectomie pour cancer, il faut retirer au moins 3 cm du duodénum proximal.

La connaissance de la structure du système lymphatique détermine les tactiques opérationnelles de la gastrectomie pour le cancer. La plupart des monographies chirurgicales se concentrent sur la technique de réalisation d'une gastrectomie, mais la résection de divers groupes de ganglions lymphatiques est mentionnée à plusieurs égards. La résection de groupes de ganglions lymphatiques doit être effectuée sur un système spécifique, en marquant chaque groupe de manière à ce que le pathologiste puisse les identifier par examen microscopique. Les chirurgiens japonais considèrent qu'il est nécessaire de systématiser les groupes de ganglions lymphatiques lors d'une gastrectomie pour cancer. Il a été démontré que la lymphe de tous les ganglions lymphatiques de l'estomac s'écoule dans les ganglions cœliaque.

Les groupes de ganglions lymphatiques de l'estomac sont décrits comme suit:
I. Ganglions lymphatiques veineux ou gastriques gauche.
La lymphe provient des deux tiers médians de la partie verticale et du segment de la partie horizontale de l'estomac.
Ii. Ganglions lymphatiques spléniques. Recueillir la lymphe à gauche et au-dessus de la zone susmentionnée, du bas vers le milieu de la plus grande courbure de l’estomac.
III. Ganglions lymphatiques hépatiques.

La lymphe est enlevée de la surface restante de l'estomac.

A. Les ganglions lymphatiques des artères coronaires ou gastriques gauches comprennent les groupes suivants:
1. Ganglions lymphatiques pariétaux situés contre la paroi de l'estomac.
2. Ganglions lymphatiques situés autour de la partie cardiaque de l'estomac: internes. cartes extérieures et arrières.
3. Les ganglions lymphatiques de la petite courbure de l'estomac, qui comprennent 3 à 5 ganglions situés le long de l'artère coronaire.
4. Les nœuds lymphatiques de l'artère coronaire de la faucille, situés entre 2 et 6 nœuds près de l'arcade coronaire.
5. Les ganglions lymphatiques coeliaques situés autour du tronc coeliaque. Bien qu'ils recueillent la lymphe non seulement de la région coronaire, elle est néanmoins importante.

B. Les ganglions lymphatiques de l’artère splénique comprennent les groupes suivants:
6. Ganglions lymphatiques du ligament gastro-splénique.
7. Ganglions lymphatiques du ligament pancréatique-splénique.
8. Les portes lymphatiques de la rate.
9. Ganglions lymphatiques de l'artère gastro-salariale gauche.
10. Ganglions lymphatiques supra pancréatiques (suprapancréatiques) entourant la surface antérieure du pancréas au-dessus de la région cœliaque.

C. Les ganglions lymphatiques de l’artère hépatique comprennent les groupes suivants:
11. Les ganglions lymphatiques situés autour de l'artère gastro-épiploïque droite sur la plus grande courbure de l'estomac (généralement 5-6 ganglions).
12 ganglions lymphatiques intrapiloriques en une quantité de 3 à 6.
13. Deux à trois ganglions lymphatiques dipyloriques postérieurs situés le long de l’artère gastroduodénale.
14. Les ganglions lymphatiques situés le long de la partie horizontale de l'artère hépatique commune.
15. Les ganglions lymphatiques situés près de la partie verticale de l'artère hépatique elle-même.
16. Ganglions lymphatiques suprafiloriques (impermanents).
17. Groupe de ganglions lymphatiques pancréato-duodénaux antérieurs situés sur la surface antérieure du pancréas, près de l'arcade pancréatoduodénale antérieure.
18. Groupe de ganglions lymphatiques posadduodénaux le long de l'arcade pancréatoduodénale postérieure. Ganglions et ganglions lymphatiques antérieurs du pancréas-duodénal situés le long de la veine gastro-intestinale droite, adjacents aux vaisseaux mésentériques supérieurs.

Causes d'une augmentation des ganglions lymphatiques dans la cavité abdominale: symptômes, diagnostic, traitement

La condition du corps dans laquelle les ganglions lymphatiques de la cavité abdominale sont élargis, à savoir dans le mésentère, est appelée mésadénite ou lymphadénite mésentérique. Les nœuds deviennent plus gros en raison du processus inflammatoire qui s'y déroule. Les ganglions lymphatiques enflés ne sont pas une maladie indépendante, mais plutôt le symptôme d'une autre pathologie d'étiologies diverses affectant le corps.

Lymphadénopathie - le mécanisme de survenue

Même une légère augmentation des ganglions lymphatiques dans le corps humain est un signal alarmant, car cela indique un processus pathologique à l'intérieur du corps. Les ganglions lymphatiques sont des indicateurs particuliers. Les agents pathogènes qu'ils contiennent provoquent une réponse, une production accrue de lymphocytes. Pour cette raison, le ganglion lymphatique grossit. Au fur et à mesure que la pathologie progresse, une inflammation peut s'y développer. La lésion peut couvrir un ganglion lymphatique ou plusieurs à la fois. Par conséquent, même une pathologie cachée dans le corps devient apparente.

Comme mentionné précédemment, une augmentation des ganglions lymphatiques n'est pas une maladie, mais l'évolution chronique du processus inflammatoire peut entraîner le développement de complications graves. Le plus souvent avec lymphadénite observé un cours aigu de la maladie. Le nœud affecté grossit, la palpation est douloureuse, la peau au-dessus de la surface du ganglion est hyperémique et la température augmente localement. Ces symptômes sont assez indicatifs et nécessitent un traitement immédiat chez le médecin.

Quant aux ganglions lymphatiques mésentériques, leur diagnostic est difficile. Comme ils sont situés dans la cavité péritonéale, il est impossible de diagnostiquer une inflammation sans tests de laboratoire et procédures instrumentales.

Causes de la pathologie

Il est impossible d'identifier avec précision et sans ambiguïté les causes de l'augmentation des ganglions lymphatiques rétropéritonéaux et mésentériques. Mais cela se produit principalement parce que les infections passent par les intestins ou les ganglions lymphatiques, puis dans les ganglions lymphatiques.

Cette lésion peut provoquer absolument toute infection dans des conditions «favorables»:

  • infection à adénovirus ou entérovirus;
  • streptocoque et staphylocoque;
  • Virus d'Epstein-Bar (virus de l'herpès de type 4);
  • les mycobactéries;
  • La baguette de Koch;
  • la syphilis;
  • parasites et protozoaires;
  • microbes qui causent la brucellose.

Les virus, infections et bactéries énumérés ci-dessus sont pathogènes et peuvent affecter l’un des 500 ganglions lymphatiques de la région abdominale.

Classification

En fonction du nombre accru de ganglions lymphatiques, la pathologie est classée en trois types:

Une lésion locale affecte un ganglion lymphatique. Une augmentation régionale des nœuds concerne plusieurs adjacents. En ce qui concerne le développement généralisé de la pathologie, il s’agit du cas le plus difficile, car au moins trois groupes de ganglions lymphatiques sont impliqués, lesquels sont situés dans différentes parties du corps.

Environ 70% des cas d'augmentation des ganglions lymphatiques surviennent dans une forme de pathologie locale. Une inflammation généralisée dans les nœuds indique de graves problèmes dans le système immunitaire.

Un autre type de classification divise l’adénopathie par un délai de prescription:

La mésadénite peut prendre l’une de ces trois formes. Mais il convient de noter que, dans la forme chronique des ganglions lymphatiques, il existe déjà une inflammation purulente qui se propage dans tout le corps.

Certains experts utilisent la classification de la pathologie en fonction du degré d'hyperplasie, mais il s'agit d'une séparation plutôt controversée, car les ganglions lymphatiques de différentes zones du corps varient en taille même dans des conditions normales.

Symptomatologie

La mésadénite est une pathologie dont l'existence n'est généralement pas suspectée. Les ganglions lymphatiques abdominaux sont situés à l'intérieur du péritoine et leur augmentation ne peut être diagnostiquée que par échographie.

Les symptômes de la maladie apparaissent soudainement et ne sont plus caractéristiques que dans le cas d'un traitement aigu. Les patients souffrent de douleurs abdominales. Dans certains cas, il est impossible de spécifier l'emplacement exact de la propagation de la gêne. En cas d'augmentation des ganglions lymphatiques dans le bas de l'abdomen droit, les patients confondent souvent la pathologie avec l'appendicite, car le syndrome douloureux et tous les symptômes sont très similaires:

  • Augmentation de la température corporelle.
  • Nausées et vomissements.
  • Manque d'appétit et douleur à l'estomac.
  • Diarrhée ou constipation.
  • Tachycardie
  • Rate et foie élargis.
  • Bouche sèche, déshydratation.

En cas de négligence prolongée des symptômes, le patient peut présenter des symptômes désagréables sous forme de péritonite, d’obstruction intestinale et d’autres maladies graves. Cela se produit parce que les ganglions lymphatiques, sans traitement approprié, commencent à s'infecter.

La forme chronique du flux est moins perceptible pour les humains, le tableau clinique est flou et suscite rarement des inquiétudes. Le syndrome douloureux est presque absent, la douleur n’est ressentie que lors d’un effort physique.

La pathologie affecte souvent les enfants. Selon les statistiques, les filles sont moins souvent malades que les garçons. Age varie de 6 à 13 ans. Les symptômes ne sont pas différents de ceux de la mésadénite chez l'adulte. À la palpation de l'abdomen, vous constaterez qu'il est tendu, ce qui est dû au fait que des follicules lymphoïdes se sont formés. Il est nécessaire de consulter un spécialiste pour éviter les complications et commencer le traitement nécessaire à temps.

Complications de la lymphadénite mésentérique

La mésadénite nécessite un traitement, il est extrêmement dangereux pour une personne de commencer une pathologie. Si vous ne contactez pas un spécialiste pendant une longue période, il existe un risque d'abcès ou de péritonite dû à une suppuration lymphatique.

Dans les cas extrêmement graves, la lymphadénite généralisée affecte tout le système lymphatique humain, ce qui entraîne une inflammation et une inflammation des ganglions dans tout le corps. Ces complications sont particulièrement fréquentes chez les patients atteints de tuberculose; dans d’autres cas, elles sont assez rares.

Faire un diagnostic

Si vous constatez les symptômes ci-dessus, vous devez contacter immédiatement un spécialiste et vous faire examiner. Un diagnostic précis nécessite un examen complet en laboratoire du patient. Tout d'abord, il est nécessaire d'éliminer l'inflammation de l'appendice, car la douleur au bas de l'abdomen mène à ce diagnostic.

Le médecin recueille initialement des antécédents de la maladie. Afin d'identifier l'agent causal de la pathologie, des questions sont posées sur les traumatismes subis, les transfusions sanguines, les greffes, le lieu de travail, les voyages récents, etc. Au cours de l'examen, un spécialiste vérifie l'état des muqueuses et palpe l'abdomen pour déterminer la présence ou l'absence de follicules mésentériques.

Il est nécessaire de faire un certain nombre de tests de laboratoire:

  • Analyse générale du sang et de l'urine.
  • Etude biochimique du sang.
  • Analyse générale des matières fécales.
  • Excréments pour le sang caché.
  • Analyses sérologiques.
  • Test de Wasserman.

Un diagnostic précis et sans ambiguïté ne peut être établi qu’après les résultats d’une échographie ou d’une radiographie. Un traitement médicamenteux n'est prescrit que lorsque la cause de la maladie a été établie. Si vous prenez des mesures uniquement pour éliminer les symptômes, des rechutes surviendront après un certain temps.

Traitement et prévention de la pathologie

La lymphadénite n'est pas une pathologie pouvant être traitée indépendamment. Même dans le cas où les ganglions lymphatiques ont augmenté sans douleur, il est nécessaire de consulter un spécialiste. La thérapie la plus efficace ne peut être prescrite que par le médecin traitant, sur la base de ces études.

La partie principale du traitement vise à éliminer la maladie, à la suite de laquelle les ganglions lymphatiques sont élargis. Avec un effet positif, l'inflammation dans les nœuds diminuera et leur taille diminuera.

Le plus souvent utilisé:

  • Anti-inflammatoires.
  • Agents antibactériens.
  • Médicaments antiviraux.
  • Immunomodulateurs et autres.

Le pronostic dans le traitement de la mésadénite est plutôt ambigu, tout dépend du degré de pathologie, de l'âge du patient et de la raison de l'augmentation du nombre de ganglions lymphatiques. L'essentiel est de suivre les recommandations du médecin, ce qui permettra d'éviter le recours à une intervention chirurgicale.

Avec une augmentation des ganglions lymphatiques dans le bas de l'abdomen, le patient ressent une douleur aiguë. Afin de procéder à un diagnostic différentiel et de découvrir les causes du développement d'une pathologie, vous devez consulter un médecin. Un spécialiste vous prescrira une série d’études et prescrira des médicaments. En règle générale, il suffit de suivre les recommandations du médecin pendant 1 à 2 semaines pour une guérison complète, en fonction du degré de progression de la maladie sous-jacente.

Symptômes de l'inflammation des ganglions lymphatiques dans la cavité abdominale et son traitement

À l'intérieur de la cavité abdominale se trouvent des ganglions lymphatiques viscéraux et pariétaux. Ils sont situés près de l'estomac, du foie, de la rate, de l'aorte et de ses branches, le long de l'intestin. L'inflammation du ganglion lymphatique dans la cavité abdominale n'est pas palpable, s'il n'y a pas de suppuration, confirmée par un examen instrumental, des tests de laboratoire. Dans le diagnostic nécessite également une attention au travail du système immunitaire.

Inflammation du ganglion lymphatique dans le mésentère

Au total dans la cavité abdominale est d'environ 500 morceaux de glandes de filtration. L'inflammation des ganglions lymphatiques dans le mésentère (pli interne dans le bas de l'abdomen) est appelée mésadénite ou lymphadénite mésentérique. La fonction du mésentère est de soutenir le petit intestin, attaché à la paroi arrière de la cavité abdominale.

Les symptômes de la phase aiguë augmentent en 1 à 5 jours en fonction de l'immunité humaine. Chez les jeunes enfants, il se développe en quelques heures.

Complications de l'inflammation des ganglions gastriques: adhérence ou obstruction intestinale, péritonite, abcès (mort tissulaire par suppuration) dans la cavité abdominale. Une évolution aussi sévère de la maladie peut entraîner la mort du patient s'il n'est pas opportun de fournir des soins médicaux.

Classification de la lymphadénite dans la cavité abdominale:

  • simple
  • aigu (purulent);
  • pseudotuberculose;
  • tuberculose.

La maladie se transforme rapidement d’une forme simple en une phase purulente; il n’est donc pas recommandé de retarder l’examen de l’enfant ou de l’adulte. Les enfants de 6 à 14 ans sont à risque. Les symptômes ressemblent à une inflammation de l'annexe. Une caractéristique distinctive de la lymphadénite de l'appendicite: douleur abdominale paroxystique avec des spasmes simultanés dans l'intestin.

Symptômes de mésadénite aiguë:

  • la douleur est crampante, vive;
  • la température corporelle peut augmenter brusquement jusqu'à 38-40 ° C;
  • nausées et / ou vomissements uniques;
  • violation de la chaise (diarrhée, constipation);
  • ganglion lymphatique avec suppuration peut être ressenti à la palpation;
  • avec la pression augmente l'intoxication.

La forme chronique de la maladie présente les mêmes symptômes, à la différence qu’ils sont légers: pas de fièvre, de vomissements, de diarrhée, de douleur intense. L'inconfort dans le tube digestif peut durer des mois. À la palpation, la douleur est localisée au nombril ou au bas-ventre. Parfois, il y a un battement de coeur supérieur à la norme.

Les symptômes de la mésadénite due à la tuberculose ressemblent à la forme chronique de la lymphadénite. Seules la perte de poids, la toux et la faiblesse sont ajoutées. La température corporelle constante reste comprise entre 37 et 37,3 ° C.

Causes de l'inflammation des ganglions lymphatiques dans le péritoine

Dans les glandes situées dans le bas de l'abdomen, les virus et les agents pathogènes peuvent être contaminés par le sang, la lymphe (voie hématogène et lymphogène), par la lumière du tractus (lésion provoquée par des vers ou d'autres facteurs).

Causes courantes d'inflammation des ganglions lymphatiques intestinaux chez les enfants: infection virale, bactérienne, fongique ou parasitaire. Il s’agit de la grippe, des infections virales respiratoires aiguës, des maladies entérales, de la mononucléose, de la pneumonie (si l’agent pathogène est un staphylocoque ou un streptocoque), des invasions helminthiques, de la tuberculose et de maladies similaires.

Après avoir établi l'origine de la maladie, l'inflammation des ganglions lymphatiques est éliminée avec des médicaments et la pathologie principale est éliminée. Si le processus purulent dans le péritoine commence, une opération urgente est nécessaire.

Chez l'adulte, les principales causes d'inflammation ou d'élargissement des ganglions lymphatiques péritonéaux sont les tumeurs malignes, les métastases du tube digestif et la tuberculose.

Examen médical

Si vous présentez des symptômes tels qu'une appendicite ou une intoxication (douleurs abdominales, fièvre, nausées), appelez immédiatement une ambulance. L'automédication à l'insu du médecin rend le diagnostic de la maladie difficile. Par exemple, les analgésiques et les antispasmodiques ne permettent pas de déterminer la localisation exacte de la douleur et le paracétamol en tant qu'antipyrétique peut entraîner une complication si les symptômes sont associés à une maladie gastrique.

Lors du diagnostic, le médecin différencie immédiatement la mésadénite de l'appendicite, principalement en palpant en bas, à gauche, à droite de l'abdomen, autour du nombril. Il demande également s'il y a déjà eu d'autres symptômes de maladies infectieuses, d'empoisonnement.

Tests de laboratoire nécessaires pour l'inflammation des ganglions lymphatiques du péritoine:

  • sang: étude biochimique générale sur la présence d'hépatite virale;
  • élimination de la tuberculose: test intracutané, test de Mantoux;
  • analyse générale de l'urine: vérifier l'état du système génito-urinaire;
  • excréments: effectuez un copogramme, vérifiez également s'il y a une hémorragie interne.

Le résultat des examens initiaux sera l'exclusion des diagnostics de travail d'appendicite, d'hépatite, d'inflammation de l'intestin, des reins, de l'uretère et de la vessie. La violation de l'intégrité du système circulatoire dans l'abdomen, un ulcère ouvert.

Lors d’un examen instrumental et d’une échographie, déterminer la taille des ganglions lymphatiques de la cavité abdominale, l’état des organes internes, du pancréas, de la vésicule biliaire et de la densité des ganglions. L'équipement à ultrasons et les résultats des tests de laboratoire ne donnent pas une image complète du flux de lymphadénite. Les rayons X sont pris pour exclure la péritonite, et la présence de tumeurs malignes, de métastases dans la cavité abdominale, de défauts intestinaux est contrôlée par tomographie (ordinateur, résonance magnétique), laparoscopie.

Traitement de l'inflammation des nœuds dans la cavité abdominale

Il existe des cas où une augmentation de l'estomac des noeuds du système lymphatique ne nécessite pas d'intervention: ceux-ci reprennent leur taille de manière indépendante après une infection virale, fongique ou bactérienne. C'est-à-dire qu'après la grippe, les organes de filtrage de la personne et l'immunité sont progressivement éliminés des tissus, des toxines, des produits de décomposition, qui se sont formés au cours de la maladie et ne sont pas enflammés.

Les principes et l'utilisation des médicaments pour le traitement conservateur (sans chirurgie) de l'inflammation des ganglions sont les mêmes que pour les autres lymphadénites locales: médicaments antibactériens, anti-inflammatoires et traitement (élimination) de la cause sous-jacente de la maladie. Nommé simultanément renforce le système immunitaire, les analgésiques et les comprimés antispasmodiques, les gouttes, les injections. Le complexe de vitamines est sélectionné en fonction de l'âge et du sexe du patient.

Les enfants soulagent les symptômes aigus d’inflammation des ganglions No-spaa, Tempalgin, Papaverin, Analgin, Drotaverin, Ketorolac. L'empoisonnement du corps avec les produits de décomposition (intoxication) est éliminé par des solutions pour perfusion de polyvinylpyrrolidone (Neocompensan, Hemodez-N, autres).

De la physiothérapie restaurer plus rapidement la santé des jeunes patients UFD - irradiation ultraviolette. Les compresses sont utiles: appliquez de la boue thérapeutique, de la pommade Vishnevsky. L'automédication ne vaut pas la peine d'être faite. Ne mettez pas de bouteilles d'eau chaude sur votre estomac, frottez-les avec des agents chauffants.

Il convient d'éviter de consommer des aliments stimulant la digestion: acides, assaisonnés d'épices, etc. Il peut irriter les parois internes de l'intestin, rappelant les symptômes de la colite et d'autres pathologies. Les aliments diététiques pour l'inflammation des ganglions péritonéaux sont utilisés conformément au tableau 5. Exclure les viandes grasses et les aliments à base de poisson, les produits semi-finis, les plats frits, salés et épicés, les produits fumés, le saindoux de l'alimentation. Vous ne pouvez pas trop manger, ainsi que de manger du pain frais, ail, raifort, moutarde.

Conclusion

Les adénopathies du péritoine sont difficiles à détecter aux stades précoces. Cela peut être remarqué par hasard lors d'une échographie des organes de l'estomac, des intestins. Dans la plupart des cas, les patients présentent des attaques aiguës de mésadénite ou une inflammation d'autres ganglions lymphatiques situés dans la cavité abdominale, alors qu'il existe déjà un risque de processus purulent. Les médecins recommandent vivement aux adultes de ne pas négliger les signes de maladie, ni chez eux ni chez l'enfant, mais de se faire examiner dans un centre de santé. Un diagnostic opportun peut sauver la santé et sauver la vie du patient.

Ganglions lymphatiques dans le cancer gastrique

Le cancer est une formation maligne dans le corps humain. L'estomac est l'un des sites "préférés" de la localisation tumorale. Selon les statistiques mondiales, le cancer gastrique se classe au deuxième rang après les formations pulmonaires. Un problème important qui dérange les oncologues est le diagnostic tardif de la maladie. Dans plus de 75% des cas, les patients reconnaîtront le diagnostic de cancer gastrique aux stades 3 à 4, lorsque la maladie se propage activement dans tout le corps par le biais de métastases.

Métastases ganglionnaires dans le cancer gastrique

Séparant de la tumeur primitive, les cellules cancéreuses se déplacent autour du corps et forment des foyers secondaires. Ils s'appellent des métastases.

Ganglions lymphatiques dans le cancer gastrique

En fonction du type de chemin des métastases vers leur nouveau site de localisation, on distingue les types de métastases suivants:

  1. Lymphogène. Caractérisé par le mouvement de cellules atypiques avec lymphe dans les vaisseaux lymphatiques. Les ganglions lymphatiques pour eux deviennent un obstacle, ce qui les empêche de continuer leur chemin vers d'autres organes, acceptant ainsi un coup pour eux-mêmes, sont eux-mêmes atteints d'une tumeur secondaire.
  2. Hématogène (les cellules se déplacent dans les vaisseaux sanguins).
  3. Implantation. Avec une augmentation de la tumeur primitive et sa sortie au-delà des limites de l'organe affecté, elle commence à se développer dans les tissus adjacents.

Chaque éducation a son propre type et son propre chemin de métastases. La voie lymphogène des métastases est la plus caractéristique du cancer gastrique, mais des combinaisons de ces voies sont également trouvées.

La métastase d'une tumeur maligne est considérée comme la complication la plus dangereuse du cancer. Ils sont beaucoup plus dangereux que la tumeur primitive elle-même. Un diagnostic précoce et un traitement spécialisé rapide constituent la principale méthode de traitement du cancer de l'estomac et sont responsables de l'espérance de vie de ces patients.

Système lymphatique de l'estomac

Le système lymphatique de l'estomac est représenté par des capillaires et des vaisseaux pénétrant dans toutes les couches de sa paroi.

Topographiquement, il existe quatre bassins selon lesquels la tumeur est disséminée:

  • Le premier bassin lymphatique est la sortie de lymphe de la région pylorique, qui capture la plus grande courbure, les organes antérieur et postérieur adjacents. Sous réserve de la défaite du ligament gastro-colique, les ganglions de rétrophorèse, la partie initiale de l'intestin grêle, LN para-aortique;
  • la seconde piscine porte la lymphe de la petite courbure et des parois adjacentes. Les portes du foie et du foie lui-même, ainsi que l'artère gastrique droite, présentent un risque d'infection.
  • le troisième bassin est le flux de lymphe sortant du corps de l'estomac, de la région cardiaque et de la partie médiale de la voûte abdominale. La lymphe se dirige vers les ganglions lymphatiques rétropéritonéaux, le petit omentum, le ligament gastro-pancréatique, le médiastin;
  • la quatrième section recueille la lymphe de l'estomac, la partie verticale de la plus grande courbure de l'estomac et les parois adjacentes. Avec cette voie de métastase, la rate, le ligament gastrocolique, est affectée. Sur la base de ces caractéristiques, il est possible d’établir la voie de dissémination du cancer à partir de l’une ou l’autre partie de l’estomac.

Un fait intéressant! Des foyers secondaires distants peuvent apparaître à la fois dans le courant lymphatique (chemin orthograde) et contre celui-ci (rétrograde).

Comment et où le cancer de l'estomac se métastase-t-il?

Le processus de métastase dans le système lymphatique peut commencer dès le premier stade du cancer gastrique.

En règle générale, la distribution s'effectue selon le schéma suivant:

  • les cellules cancéreuses infectent les vaisseaux les plus proches;
  • se propage ensuite jusqu'aux ganglions lymphatiques le long desquels passent les grandes artères de l'estomac;
  • à la fin de la métastase, ils pénètrent dans l'UL rétropéritonéale et dans les organes situés dans la cavité abdominale (foie, rate, péritoine, intestin grêle).

Intéressant à savoir! La carcinose péritonéale survient presque toujours aux derniers stades du cancer gastrique. Les métastases infectent le péritoine en le parsemant de nouveaux ganglions malins de différentes tailles. Les cellules atypiques pénètrent dans le péritoine par lymphogenèse et implantation. La péritonite cankreuse devient un satellite fréquent des lésions secondaires.

Il existe également des formes spécifiques de métastases:

  • "Nœuds Vircho". C'est le nom des nœuds affectés dans la région supraclaviculaire du côté gauche;
  • métastase de la soeur Maria Joseph (attaque le nombril en y formant une tumeur secondaire);
  • Métastases de Schnitzler - dans les ganglions lymphatiques pararectaux;
  • Métastases irlandaises (caractérisées par des formations secondaires dans les ganglions axillaires);
  • métastases de Krukenberg (infectent les ovaires).

Le diagnostic d'au moins l'un de ces nœuds chez un patient indique un stade avancé de la maladie.

Facteurs affectant la survenue de métastases

La survenue de métastases est caractéristique du cancer avancé. Mais souvent, il y a des cas de leur progression antérieure.

Tout dépend de ces facteurs:

  • formes de tumeurs à l'estomac. Les néoplasmes exophytiques sont considérés comme moins malins, ils ne sont pas aussi sensibles à l’émergence de foyers secondaires de la maladie que les foyers endophytes. La forme infiltrante de la tumeur est caractérisée par la propagation rapide et précoce des cellules cancéreuses dans tout le corps;
  • sa taille. La fréquence des dommages aux ganglions lymphatiques dans le cancer gastrique dépend directement de la taille de la tumeur primitive. Par exemple, si une tumeur a une taille allant jusqu'à deux centimètres, des métastases sont détectées chez 11% des patients et avec des dimensions de plus de quatre centimètres - chez 33% des patients;
  • localisation de l'oncocarpe. Un facteur important pour l'apparition de tumeurs malignes secondaires dans les ganglions lymphatiques est la localisation du foyer primaire. Si les cellules cancéreuses affectent la partie inférieure de l'estomac, des métastases ganglionnaires sont observées chez 12% des patients. Chez 31% des patients, il existe des métastases de ce type avec des tumeurs dans le lobe supérieur ou moyen de l'estomac. Très probablement, la présence de lésions secondaires dans les ganglions lymphatiques survient avec le cancer gastrique total (la moitié des patients).

C'est important! Dans certains cas, des métastases apparaissent immédiatement après l'apparition de la lésion principale. D'autres peuvent ne pas se faire connaître avant plusieurs années avant la propagation de la maladie, ils sont qualifiés de "dormants".

Diagnostic des métastases ganglionnaires

La probabilité de métastases chez les patients atteints d'un carcinome gastrique est très élevée. L’oncologue a pour tâche de réaliser un diagnostic qualitatif afin d’établir l’ampleur du processus. La tactique du traitement ultérieur en dépend.

Lors du diagnostic, les métastases ganglionnaires en cas de cancer de l'estomac aident:

  1. Plaintes du patient. La défaite de plusieurs ganglions lymphatiques peut ne pas s'exprimer, sauf pour augmenter leur taille. Mais avec la pénétration du foie, une insuffisance hépatique se développe, avec des métastases dans l'intestin - obstruction intestinale et fistule. Les symptômes courants qui parlent de cancer avancé sont l'anémie, la perte d'appétit, les malaises gastriques, la perte de poids sans cause, la faiblesse et la perte d'efficacité. Augmentation possible de la température corporelle, rougeur de la peau, maux de tête. Les symptômes de métastases dans les ganglions lymphatiques rétropéritonéaux sont des maux de dos.
  2. Palpation de l'abdomen (augmentation de la taille des ganglions lymphatiques).
  3. Etude en laboratoire du sang. Habituellement, chez les patients atteints de néoplasmes disséminés, on observe une leucocytose prononcée, une dysprotéinémie.
  4. Tomographie par ordinateur. Cette méthode est largement utilisée au début du diagnostic préopératoire du cancer gastrique. Le scanner est accessible et non invasif. Il convient pour une évaluation générale des métastases du cancer gastrique dans le foie et une LU distante, ainsi que pour l'établissement d'une ascite. Cependant, le scanner ne donne pas toujours les résultats corrects pour les petits ganglions lymphatiques.

Bon à savoir! Le prélèvement local d'une tumeur sans résection de l'estomac et des ganglions lymphatiques ne peut être effectué qu'avec des formes différenciées, exophytiques inférieures à 2 cm, situées dans la membrane muqueuse. Dans tous les autres cas, une gastrectomie avec lymphodénectomie est indiquée en raison du risque élevé de métastases.

Les autres méthodes de traitement des métastases sont la radiothérapie et la chimiothérapie. Ils inhibent la croissance des tumeurs et des métastases microscopiques impossibles à détecter et à éliminer. La chimie et la radiothérapie peuvent être utilisées en combinaison avec la chirurgie (avant et après celle-ci). Le schéma est choisi par le médecin en fonction des indications et des opportunités individuelles.

La chimiothérapie pour le cancer gastrique est prescrite pour arrêter la croissance des métastases et faciliter les interventions chirurgicales ultérieures, ou avec des soins palliatifs pour les patients inopérables. Les médicaments les plus couramment utilisés sont le 5-fluorouracile et le ftorafur. Pour les métastases hépatiques, une chimiothérapie intra-artérielle est utilisée.

La radiothérapie préopératoire pour le cancer gastrique consiste à irradier la tumeur, y compris au moins 5 cm de tissu environnant et les zones de métastases possibles. Cette approche permet d’arrêter le processus de dissémination et d’augmenter la résécabilité des tumeurs de 10 à 20%.

Une méthode prometteuse est considérée comme la radiothérapie peropératoire, dans laquelle une seule irradiation du lit de la tumeur enlevée est effectuée à une dose de 15 à 20 Gy. Après la chirurgie, les méthodes de contact sont généralement utilisées: administration de substances radioactives par voie intraveineuse ou intraperitoneale.

La combinaison de la chirurgie avec la radiothérapie et la chimiothérapie augmente la survie de 15 à 25%.

La radiothérapie peut être utilisée comme méthode de traitement indépendante en cas d'impossibilité de l'opération. Pour de tels patients, la radiation est prescrite pour les installations à haute énergie avec une dose totale de 35-45 Gy. La palliative LT est associée à une chimiothérapie et à une immunothérapie.

Contre-indications à la radiothérapie:

  • désintégration de la tumeur;
  • sténose de la section de sortie de l'estomac;
  • comorbidités.

L'immunothérapie est un traitement avec des médicaments qui stimulent le système immunitaire. Par exemple: Levamizon, Interleukine-2, interféron, etc.

La radiochirurgie Gamma Knife et Cyber ​​Knife est une alternative à la chirurgie. Il fonctionne sur le principe de la radiothérapie, seule la puissance de rayonnement est beaucoup plus élevée. Dans ce cas, les appareils sont équipés de capteurs qui dirigent le faisceau sur le néoplasme lui-même, sans toucher les tissus sains. Après 1 à 3 séances, des cellules tumorales meurent et la tumeur s’effondre progressivement.

Pronostic vital des lésions des ganglions lymphatiques métastases

Le pronostic de survie, avec l'existence de métastases dans les ganglions lymphatiques régionaux, selon différents auteurs, est de 64 à 81%. Ces chiffres dépendent du nombre de ganglions lymphatiques affectés. Avec une implication de 1 à 6 LU - la survie à 5 ans est de 45%, de 7 à 15 - 30%, avec la défaite de plus de 15 pièces - seulement 10%.