Douleur dans l'estomac et les intestins

Souvent, l'estomac et les intestins sont très douloureux après avoir mangé des aliments, ce qui indique une violation de la digestion. De nombreux facteurs affectent le processus digestif. Cet état émotionnel, et la qualité de la nourriture, et le taux de réduction des muscles lisses, et des changements morphologiques de la muqueuse.

Certaines maladies sont caractérisées par les soi-disant douleurs de la faim qui se produisent la nuit. Pour comprendre les causes de la gêne, il est nécessaire de subir un examen, car les symptômes spécifiques ne sont pas caractéristiques des maladies du tractus gastro-intestinal (en règle générale, les nausées, les selles sont perturbées, l’appétit diminue, la faiblesse apparaît).

Pourquoi fait mal aux intestins et à l'estomac

Souvent, les maladies de l’estomac et des intestins sont interdépendantes, car la perturbation de l’activité de l’un des organes entraîne une détérioration des fonctions du second. Donc, si le péristaltisme est perturbé dans les intestins ou s'il y a des tumeurs, des excès, alors la masse de nourriture est retardée plus longtemps que nécessaire, le processus de décomposition et la formation de gaz commencent, ce qui provoque une douleur dans la région de l'estomac.

La perforation des ulcères gastriques peut se produire non seulement dans la région de la cavité abdominale, mais également dans d'autres organes adjacents, tels que les intestins, ce qui affectera la fonction des deux organes. Certaines maladies provoquent des douleurs simultanées à l'estomac et dans les intestins, telles que, par exemple, l'abaissement de l'estomac, la gastro-entérite, l'intoxication alimentaire.

En règle générale, la douleur est ressentie à l'endroit où se trouve l'organe, dans lequel se déroule le processus pathologique, mais il est difficile de comprendre exactement où se trouve l'épicentre de la douleur. En outre, la douleur est administrée à d'autres organes, car leur innervation est réalisée par un seul faisceau nerveux. La douleur dans les intestins peut être déclenchée par divers facteurs. Les plus courants sont les suivants.

Des ballonnements

En raison de la formation accrue de gaz, les tissus musculaires de l'intestin sont étirés, ce qui provoque une douleur.

Constipation

L'incapacité à vider les intestins en raison d'une diminution de sa fonction d'évacuation. Les masses fécales sont retardées, ce qui provoque des douleurs, des crampes, des ballonnements, des indispositions.

Augmentation de la teneur en acide chlorhydrique dans le suc gastrique

Si c'est trop, il détruit le mucus insoluble (mucine), qui protège la muqueuse de l'estomac et des intestins de l'auto-digestion. La production d'acide est influencée par la bactérie Helicobacter, ainsi que par certaines maladies de l'estomac. Lorsque l'inflammation de la membrane muqueuse de l'estomac ou des intestins se produit, douleur, nausée, vomissement, la température peut augmenter, il y a une faiblesse.

Gastroentérite

Maladie inflammatoire chronique de l'intestin causée par une infection virale ou bactérienne. Avec la défaite, la diarrhée, des nausées et des vomissements, des douleurs abdominales, des spasmes intestinaux, de la fièvre, des maux de tête; empoisonnement. En raison de l’utilisation d’aliments avariés, la gastro-entérite se développe et se caractérise par des nausées et des vomissements, des douleurs spasmodiques, des diarrhées et une augmentation de la température corporelle.

Dyspepsie

Un diagnostic similaire n'est posé que s'il n'y a pas de lésions organiques de l'intestin. On pense que la dyspepsie résulte d'une dysrégulation de la fonction intestinale et est causée par le stress, la malnutrition, des médicaments, l'hypovitaminose, une augmentation de la concentration d'acide chlorhydrique dans le suc gastrique ou une infection par Helicobacter pylori.

L'intolérance au lactose

La pathologie est due au fait qu’aucune enzyme ne décompose le lactose. La maladie peut être congénitale ou se développer sur le fond des dommages aux entérocytes, ce qui est observé dans les maladies de l'intestin grêle.

Normalement, le sucre du lait est décomposé dans l'intestin grêle en glucose (fournissant de l'énergie aux cellules) et en galactose, ce qui est nécessaire au développement du système nerveux. En cas de carence en lactose, le lactose ne se décompose pas et pénètre dans le gros intestin, où il commence à fermenter, ce qui entraîne une diminution du pH, une augmentation de la formation de gaz et une augmentation de la sécrétion d'eau.

Après avoir bu du lait, des selles mousseuses et molles apparaissent jusqu'à 10–12 fois par jour, des flatulences, des coliques intestinales et une dysbactériose. Chez les nourrissons présentant une carence en lactose, il y a une perte de poids, des modifications du système nerveux central.

Syndrome du côlon irritable

Elle est causée par des processus destructeurs dans le gros intestin. La pathologie est généralement chronique et se caractérise par des périodes d'exacerbation et de rémission. Les symptômes sont des douleurs abdominales spastiques, qui se transforment alors en coupures, ballonnements, perturbations de la fréquence et de la consistance des selles, le mucus sortant avec les selles.

En pathologie, les patients se plaignent d'une sensation de vidange incomplète des intestins et d'une douleur persistante, douloureuse ou coupante, à l'abdomen, qui survient après une selle. Souvent, lorsqu'une maladie apparaît, il existe un besoin impérieux (soudain, incontrôlé) de vider l'intestin.

Colite ulcéreuse

Diagnostiqué avec des lésions ulcéreuses-inflammatoires de la membrane muqueuse du côlon et du rectum. Avec la maladie développer de graves complications locales et systémiques. Les symptômes de la colite sont les douleurs d'origine colique dans l'abdomen, la diarrhée avec du sang, des saignements intestinaux.

Chez 10 à 20% des patients, des manifestations extra-intestinales se produisent, telles que maladies dermatologiques, stomatite, inflammation des yeux, maladies des articulations, assouplissement des os, ostéoporose, etc.

Appendicite

Il se développe à la suite d'une inflammation de l'appendice du caecum, provoquée par le chevauchement de la lumière de l'appendice avec des matières fécales, un tissu lymphoïde envahi par la croissance, la courbure de la boucle. Le plus souvent, l'inflammation est aiguë et après 72 heures, l'intestin peut se rompre et son contenu pénétrer dans la cavité abdominale.

L'appendicite chronique est beaucoup moins courante lorsque l'inflammation se développe longtemps, ce qui provoque des processus atrophiques et sclérotiques dans l'appendice, ainsi que des effets destructeurs inflammatoires au cours desquels des adhérences, des kystes et du tissu de granulation se développent dans les parois et la lumière de l'organe.

La maladie de Crohn

Maladie inflammatoire pouvant se développer dans n’importe quelle partie du tractus gastro-intestinal. Le plus souvent, la lésion se trouve dans les parois de l'iléon. Il a un parcours chronique et progressif.

Les signes de la maladie sont des douleurs dans les intestins et l'estomac, une diarrhée avec du sang, une anémie ferriprive, une perte d'appétit et du poids, des lésions du système musculo-squelettique, de la peau et des yeux. Les prédispositions génétiques, les réactions auto-immunes, les mauvaises habitudes et les médicaments incontrôlés, une mauvaise écologie provoquent la maladie.

Tumeur

Le plus souvent, des tumeurs bénignes ou malignes se développent dans le gros intestin. Ils affectent l'évacuation des masses fécales, peuvent saigner et causer des sensations douloureuses le long des intestins. Les tumeurs bénignes sont incapables de métastases, contrairement aux tumeurs malignes, et ne provoquent pas de symptômes d'empoisonnement. Plus souvent, la tumeur se trouve chez les personnes de plus de 50 ans.

Ischémie intestinale

Se produit en raison de troubles circulatoires dans les intestins. Elle se manifeste par une douleur intense et crampes dans tout l'intestin, un grondement, des flatulences, une constipation ou une diarrhée et une perte de poids. La maladie est une complication de l’athérosclérose, du diabète, des varices et d’autres pathologies similaires.

En cas de syndrome douloureux, les muscles abdominaux sont détendus. La douleur apparaît une demi-heure après avoir mangé et est localisée dans le nombril, caractérisée par des spasmes ou des contractions. À mesure que la maladie progresse, le syndrome douloureux devient plus intense.

Obstruction intestinale

Les aliments ne peuvent pas passer dans les intestins, car la lumière de ceux-ci est obstruée (en raison de spasmes, de compressions, d'obstruction) ou d'un trouble de l'innervation ou de l'hémodynamique. En cas d'obstruction, rétention des selles et des gaz, vomissements, nausées, crampes abdominales, qui ne dépendent pas de la prise de nourriture et se reproduisent à une fréquence de 15 à 25 minutes.

Allouer l'obstruction complète ou partielle, ainsi que aiguë, subaiguë et chronique. En cas d'occlusion intestinale aiguë dans les 2 à 12 heures, la douleur est le symptôme principal, puis le syndrome douloureux diminue, le péristaltisme s'affaiblit, mais les gaz ne disparaissent pas et une asymétrie abdominale est observée.

Pourquoi fait mal aux intestins et à l'estomac des femmes enceintes

Pendant la grossesse, des douleurs à l'estomac et aux intestins peuvent être associées à des conditions préalables physiologiques ou pathologiques. Une femme pendant cette période augmente le niveau d'œstrogène et de progestérone, et ces hormones ont un effet relaxant sur les muscles lisses de l'intestin, raison pour laquelle le péristaltisme est réduit. De plus, l'utérus commence à exercer une pression sur les intestins et l'estomac, ce qui peut causer une gêne.

En plus des changements physiologiques pendant la grossesse, des maladies fonctionnelles, inflammatoires ou infectieuses de l'intestin peuvent également survenir. Les troubles pathologiques se manifestent par des douleurs dans la région para-ombilicale ou iliaque, sur le côté, une distension abdominale, un grondement, une fièvre, des selles altérées, la sécrétion de mucus, de pus et de sang avec des selles.

Certaines femmes (en particulier après la deuxième naissance) sont confrontées à une douleur causée par un ptosis gastrique. La pathologie résulte de l'affaiblissement de l'appareil ligamentaire et de l'étirement des muscles de la cavité abdominale.

Au début, la maladie ne se manifeste pas, mais au fur et à mesure de son développement, la douleur apparaît après un repas ou un effort physique, car le mouvement des aliments dans le tractus gastro-intestinal est perturbé. La douleur est caractérisée comme étant sourde, douloureuse et irradiant vers la région du cœur. Elle disparaît si vous vous allongez et remontez vos jambes vers le ventre. Si l'estomac exerce une pression sur les intestins, des symptômes tels que nausée, éructations et constipation apparaissent.

Traitement de la douleur dans l'estomac et les intestins

Afin d'éliminer les sensations douloureuses au niveau de l'estomac et des intestins, un traitement médicamenteux est prescrit. Il consiste à prendre les médicaments suivants:

  • antispasmodique. Ils ont un effet relaxant sur les muscles lisses. Utilisé pour soulager les spasmes causés par l'expansion des parois intestinales du volume excessif de gaz. Ce groupe de médicaments comprend No-Shpa, Droterin, Mebeverin, Duspatilin;
  • laxatifs. Ramollit les masses fécales, augmente la pression osmotique ou active le péristaltisme, irritant les récepteurs du gros intestin. Disponible en comprimés, bougies, poudres. Le médicament n'a pas d'effet thérapeutique, mais aide seulement à vider les intestins. Les laxatifs incluent Fitomucil, Bisacodil, Fortrans, Duphalac;
  • les entérosorbants. Les médicaments agissent comme une éponge dans les intestins, ils absorbent les toxines et les gaz, ce qui aide à éliminer les ballonnements et les douleurs. Ils sont souvent prescrits pour les intoxications alimentaires. Les médicaments les plus célèbres de ce groupe sont le charbon actif, le charbon blanc, le Smekta et le Polysorb.

La liste des médicaments continue:

  • antimousses (préparations carminatives). Les molécules de gaz qui se forment dans l'intestin sont clivées, après quoi elles peuvent être absorbées et excrétées. Des moyens ne doivent pas être pris pour des lésions de la muqueuse intestinale et son obstruction complète. Ce groupe comprend Espumizan, Simikol;
  • prokinetics. Les médicaments (Motilium, Motilak) accélèrent la contraction de l'intestin, ce qui contribue à l'élimination des gaz et à la vidange, en éliminant la lourdeur de l'estomac, les éructations;
  • probiotiques et prébiotiques. Ces médicaments aident à rétablir la microflore intestinale normale. Lorsque la dysbiose est marquée ballonnements, diarrhée, douleur et lourdeur dans l'abdomen, nausée, perte d'appétit. Les probiotiques contiennent des bifidobactéries vivantes et les prébiotiques contribuent à la reproduction de micro-organismes bénéfiques. Pour obtenir un effet thérapeutique, les médicaments sont pris en quelques semaines. Linex, Lactofiltrum, Probifor, Bifidumbacterin aideront à normaliser la microflore intestinale;
  • préparations enzymatiques. Ils contiennent des substances qui aident à décomposer les aliments, ce qui accélère la digestion et empêche la fermentation des particules non digérées, entraînant une formation accrue de gaz. "Mezim Forte" à base de pancréatine, compense le manque de fonction pancréatique, élimine les lourdeurs, les ballonnements, les flatulences. "Holenzim" active la synthèse de la bile, aide à éliminer les symptômes dyspeptiques dans les maladies chroniques du tractus gastro-intestinal;
  • antiacides. Les préparations neutralisent l'acide chlorhydrique contenu dans le suc gastrique. En outre, le médicament réduit la pression dans l'estomac et le duodénum, ​​les contractions spastiques, empêche l'acide de se jeter dans l'estomac par les intestins et stimule la promotion de la nourriture. Renny, Vikair, carbonates de calcium et de magnésium, magnésie brûlée, Almagel, Gastal, Fosfolyugel;
  • antibiotiques. Nommé si la cause de la douleur dans l'estomac et les intestins est une infection bactérienne. Il existe des antibiotiques à large spectre qui agissent sur plusieurs types de bactéries, et un spectre étroit qui détruit un agent pathogène spécifique. Il est préférable de prendre un antibiotique à spectre étroit, car il n’affecte pas la flore bénéfique et n’entraîne pas la résistance de bactéries pathologiquement conditionnelles. Il faut du temps pour déterminer l'agent infectieux en cause, c'est pourquoi on prescrit plus souvent des médicaments antibactériens à large spectre.

Avant de procéder à un traitement médical, il est nécessaire de subir un examen et de déterminer les causes de la pathologie. Les laxatifs, les antiacides, les préparations enzymatiques, les antimousses et les antispasmodiques n’ont pas d’effet thérapeutique, ils ne font que soulager les symptômes et soulagent les douleurs intenses.

Leur utilisation fréquente n'est pas recommandée, car ils peuvent masquer une maladie évolutive. Le médecin traitant décidera ce qui doit être fait pour éviter les rechutes et empêcher le développement de la maladie.

Il est nécessaire de tenir compte de l'évolution et de l'étiologie de la maladie, de l'âge du patient, de la tolérance individuelle aux médicaments, de la tendance aux allergies et des pathologies associées;

Dans certains cas, les douleurs à l'estomac et aux intestins ne peuvent être éliminées que par une intervention chirurgicale. Une intervention laparotomique est utilisée, dans laquelle la paroi abdominale est disséquée et des manipulations sont effectuées (ablation de thrombose, anomalies congénitales, tumeurs avec une partie de l'intestin ou de l'estomac).

Au cours de la laparoscopie, pour éliminer les adhérences et une tumeur bénigne, le dispositif est inséré dans la cavité abdominale à travers des incisions. Lors de l'examen endoscopique (l'instrument est inséré dans l'anus), il est possible de retirer des polypes ou des corps étrangers afin d'arrêter les saignements.

Régime alimentaire pour pathologie de l'intestin et de l'estomac

Dans le traitement des maladies du système digestif, une place spéciale est accordée à la thérapie par le régime. Si vous ne suivez pas ce régime, vous pouvez annuler le traitement médicamenteux et provoquer une complication de la maladie. L'organe dans lequel le processus pathologique s'est développé nécessite un repos fonctionnel, c'est-à-dire qu'il est nécessaire d'en retirer la charge.

Le régime alimentaire dépend des symptômes de la maladie. En cas de constipation, un régime selon Povner N ° 3 est prescrit, ce qui contribue à améliorer le péristaltisme Cela implique l'utilisation de pain de grains entiers, de fruits et légumes frais, de céréales (sarrasin, orge perlée, d'orge), de variétés de poisson et de viande faibles en gras.

Lorsque la diarrhée est démontrée, le régime alimentaire n ° 4 exclut les produits qui accélèrent la réduction des muscles lisses et augmentent la formation de gaz. Ceux-ci incluent des petits pains, du chocolat, du pudding au lait, du yaourt sucré. Bouillie en purée homogène recommandée, soupe en purée sans macaronis et pommes de terre, baies et fruits à effet astringent (merisier, cognassier, cornel, myrtille).

Pour soulager la douleur dans l'estomac et les intestins peuvent être utilisés et des recettes de la médecine traditionnelle. En cas de diarrhée et d'inflammation intestinale, les décoctions à base de millepertuis, de sauge, d'agripaume, d'écorce de chêne, de menthe et de millefeuille sont recommandées. Pour améliorer le péristaltisme peut infusion de lin. Le miel et l'aloès ont des propriétés anti-inflammatoires et régénérantes.

Il est impératif de traiter les maladies du tube digestif, il ne suffit pas de se débarrasser de la douleur. En cas de pathologie intestinale, l'absorption des substances nécessaires est perturbée, une anémie et une hypovitaminose se développent, ce qui affecte déjà le fonctionnement de tous les systèmes de l'organisme.

Si l’estomac ou les intestins sont gravement blessés, des soins médicaux d’urgence peuvent être nécessaires, par exemple, en cas de perforation d’ulcère, d’obstruction intestinale, une intervention chirurgicale est nécessaire. Même les douleurs abdominales récurrentes incitent à consulter un gastro-entérologue ou un thérapeute.

Pourquoi des douleurs à l'estomac et dans les intestins que faire si ça fait mal au bas-ventre

La douleur dans les intestins est une douleur ou un malaise qui se produit dans la région d'un organe donné.

Il est souvent difficile d'isoler la douleur dans un organe interne particulier, en particulier dans les organes abdominaux, car il en possède le plus grand nombre que toute autre cavité du corps humain.

De plus, ces organes sont très proches les uns des autres.

Cependant, la douleur, qui se situe approximativement dans l'abdomen, s'accompagne souvent d'autres symptômes qui apparaissent dans les 30 minutes qui suivent l'apparition de la douleur et peuvent durer plusieurs heures, en particulier après avoir mangé.

La combinaison de la douleur avec d'autres signes indique généralement la survenue de problèmes avec cet organe.

Causes et symptômes

L'intestin humain est la partie la plus longue de la cavité abdominale (elle est plus longue que l'estomac). Il comprend le petit et le gros intestin, allant du duodénum situé près de l'estomac à la ligne droite.

Cet organe de digestion occupe la majeure partie de la cavité abdominale (abdomen) et la dernière partie du côlon descend dans la cavité pelvienne.

La plupart des processus de digestion, d'absorption des nutriments, de réabsorption d'eau, de stockage et d'évacuation ultérieure des déchets ont lieu dans l'estomac.

Par conséquent, de nombreuses maladies du tractus gastro-intestinal, qui provoquent des sensations de douleur à gauche ou à droite de l'intestin, présentent des symptômes associés à la digestion, à l'absorption et à la défécation.

En raison de sa longueur, l'emplacement de la douleur varie en fonction de la partie de l'intestin en question. La douleur est souvent localisée dans certaines zones malades.

Il est important de comprendre la localisation des organes abdominaux, d’étudier la région abdominale. En particulier, l'intestin grêle est situé au centre de la cavité abdominale (abdomen) et le gros intestin est plus proche de la périphérie.

Cependant, isoler l'emplacement de cette douleur est souvent difficile.

Pour la commodité de la douleur au bas ou au haut de l'abdomen peut être divisé en quatre quadrants:

  • en haut à droite;
  • en haut à gauche (situé en haut à gauche);
  • en bas à droite;
  • en bas à gauche (situé en bas à gauche).

Bien que la douleur elle-même soit un symptôme caractéristique, la présence d'autres signes constitue une indication plus précise du fait que cela est dû à des problèmes d'organe ou d'un autre organe de la cavité abdominale.

Certaines manifestations douloureuses aident également à identifier clairement cet état en tant que douleur intestinale.

Cependant, le patient doit, dans tous les cas, être examiné par un professionnel de la santé et des tests de diagnostic peuvent souvent être nécessaires pour déterminer le diagnostic, comme une endoscopie ou un scanner.

Vous pouvez les effectuer dans n’importe quelle institution médicale la plus proche avec la disponibilité du matériel approprié.

La première et la plus importante caractéristique de la douleur qui peut être attribuée à l'estomac est l'apparition ou l'aggravation de la douleur dans l'abdomen après avoir mangé.

Le temps nécessaire pour que les aliments atteignent l'intestin grêle ne peut pas être facilement mesuré en raison du degré élevé de variabilité de cet indicateur entre différentes personnes.

Le contenu de l'estomac se dissout dans l'intestin grêle, habituellement dans les 4-5 heures. Le premier contenu de l'estomac pénètre dans l'intestin grêle dans les 1-2 heures suivant l'ingestion de liquides qui arrivent encore plus tôt.

Cependant, l'apparition de la douleur dépend de la partie malade de l'intestin grêle, ainsi que de certains des facteurs provoquant la douleur dans cet organe.

La formation de gaz actif est une conséquence de l'ingestion d'air lors de l'utilisation d'aliments et de gaz produits à la suite de réactions chimiques lors du processus de digestion, ainsi que de la dégradation des aliments par des bactéries. Les boissons gazeuses contribuent également à augmenter la flatulence dans les intestins.

L'excès de gaz dans la partie supérieure du corps peut être libéré sous forme de rot, et dans la partie inférieure (en bas), il est évacué à l'extérieur sous forme de gaz ordinaires par l'anus.

Cependant, le gaz doit d'abord atteindre l'une ou l'autre extrémité de l'intestin pour pénétrer dans l'environnement.

Il peut s'accumuler dans l'estomac et les intestins le long de son trajet de transit, formant ainsi ce que l'on appelle des "poches de gaz" pouvant provoquer un étirement de la paroi intestinale.

Cela peut contribuer à l'apparition de douleurs spécifiques, localisées à gauche ou à droite de l'abdomen.

Les causes de la douleur sont la libération de gaz intestinal, qui est plus commun dans le gros intestin, en particulier lors de la flexion, affectant la région du foie et de la rate.

Cela provoque une douleur sous la poitrine droite ou sous la poitrine gauche (gauche de l'intestin), respectivement.

La diarrhée est la formation de selles molles ou liquides. Il peut également être défini comme une allocation maximale de 200 g ou 200 ml de matières fécales pendant la journée. C’est l’un des symptômes les plus courants des maladies intestinales, qu’il s’agisse du petit ou du gros intestin.

Il existe divers mécanismes d’apparition de la diarrhée: le transit intestinal se produit plus rapidement que d’habitude, un excès d’eau est transféré dans la lumière intestinale, l’eau de la lumière n’est pas suffisamment absorbée.

En fonction de la maladie intestinale, il peut également y avoir du sang et du mucus sécrétés avec les selles.

Passer à la selle lorsqu’on va à la selle ou s’allonger aux toilettes moins de 3 fois par semaine est un signe de constipation.

Il existe diverses causes de constipation associées à une motilité intestinale plus lente ou irrégulière, à un manque de fibres alimentaires dans le régime alimentaire, à des quantités insuffisantes.

Actuellement, un nombre important de cas de douleur se produisent à gauche ou à droite de l'abdomen, c'est-à-dire dans l'estomac de nombreuses personnes (beaucoup de personnes ont un intestin dans le bas de l'abdomen).

Les raisons en sont encore inconnues. La plupart de la douleur est associée à des problèmes au niveau du côlon et, par conséquent, les symptômes peuvent être isolés dans cette zone.

Ils comprennent:

  1. Ballonnements abdominaux - augmentation de la taille de l'abdomen (l'estomac grossit également de façon notable).
  2. Ballonnements - une sensation de plénitude.
  3. Nauséeux et vomissements.
  4. Selles grasses.

Un certain nombre de conditions peuvent également causer des douleurs intestinales. Certaines de ces affections peuvent être liées à des problèmes d’intestin grêle ou de gros intestin.

Les douleurs gastro-intestinales supérieures sont des sensations qui affectent l'intestin grêle, y compris la majeure partie de l'iléon. Ils comprennent:

  1. La duodénite est une inflammation du duodénum, ​​souvent associée à une gastrite (inflammation de l'estomac).
  2. Les ulcères duodénaux sont des ulcères ouverts qui se développent dans la paroi interne du duodénum.
  3. Pancréatite - inflammation du pancréas. Bien que ne faisant pas partie des intestins, il peut provoquer des symptômes de problèmes intestinaux dus à des troubles de la digestion.
  4. Calculs biliaires. Ce sont des sédiments de bile, ce qui peut empêcher son écoulement. Les causes de la douleur sont associées à une obstruction des voies biliaires, mais les calculs peuvent également provoquer des symptômes de maladie intestinale.
  5. Gastro-entérite - inflammation de l'estomac et des intestins à la suite d'une infection par des virus, des bactéries, des champignons ou des parasites. Dans cette affection, l'intestin a périodiquement mal au-dessous et dérange le patient.
  6. L'entérite est une inflammation de l'intestin grêle qui peut survenir avec une inflammation de l'estomac (gastro-entérite), comme mentionné ci-dessus, ou avec une inflammation du gros intestin (entérocolite).
  7. La prolifération bactérienne dans l'intestin grêle est une concentration plus importante de bactéries dans l'intestin grêle, souvent associée à certains types spécifiques de bactéries intestinales.
  8. Le syndrome du côlon irritable est un trouble fonctionnel de l'intestin dans lequel la partie exacte de l'intestin qui est touchée ne peut pas être facilement identifiée. Cependant, on pense qu'il s'agit d'un problème avec la motilité normale de l'intestin dans son ensemble, et des douleurs et des crampes intestinales douloureuses peuvent survenir dans le petit ou le gros intestin. Les intestins et les maux d'estomac dans les vagues en combinaison avec des spasmes. Une douleur aiguë est souvent ressentie au bas de ces organes, ainsi que dans tout l'abdomen.
  9. La maladie intestinale inflammatoire (maladie de Crohn) est une maladie intestinale caractérisée par un processus inflammatoire chronique. La maladie peut toucher n'importe quelle partie de l'intestin, tandis que la colite ulcéreuse se limite à la sphère du gros intestin.
  10. L'obstruction de l'intestin grêle peut être associée à des masses de matières fécales, à une torsion ou à un rétrécissement des intestins. Il y a une obstruction intestinale partielle ou complète.
  11. Le cancer de l'intestin grêle est une tumeur maligne qui provient des tissus de la paroi intestinale ou qui s'y propage à partir d'un site distant. Le type de cancer le plus courant est l'adénocarcinome, qui provient du tissu glandulaire de la paroi de l'intestin grêle. En cas de maladies oncologiques, l'intestin fait très mal au fond.

Douleur dans la partie inférieure (ci-dessous) - l'état de l'intestin grêle (ci-dessous, près du gros intestin), qui sont souvent les parties extrêmes de l'iléon.

Les principales conditions et affections dans ce cas sont les suivantes:

  • une appendicite;
  • la colite;
  • diverticulite;
  • infarctus intestinal;
  • obstruction du côlon;
  • cancer colorectal.

Il est également important de prendre en compte les autres causes de douleur dans les organes abdominaux proches du côlon. Ils consistent en:

  1. Douleur aiguë dans la partie droite du bas-ventre (mal à l'estomac et aux intestins).
  2. Sensations de douleur dans le bas-ventre gauche.
  3. Localisation de la douleur dans le foie, les reins ou la rate (un de ces organes fait mal).

L'acceptation d'aliments ou d'eau contaminés provoque une intoxication alimentaire et d'autres maladies d'origine alimentaire, ainsi qu'une douleur dans les intestins et l'estomac.

La présence de micro-organismes, tels que des bactéries, des virus et d'autres agents pathogènes, peut infecter avec succès les intestins, provoquant ainsi une infection, appelée généralement gastro-entérite.

Les bactéries responsables de l'apparition d'infections intestinales sont Salmonella, Shigella, E. coli, Staphylococcus, Listeria, Campylobacter, Clostridium difficile et Clostridium perfringens.

Les toxines de ces bactéries passent dans le sang et provoquent divers symptômes sous-jacents à l'infection.

Il existe également certains parasites intestinaux qui pénètrent dans l'intestin de différentes manières, par exemple en mangeant des fruits et légumes crus ou non lavés, un contact physique avec des produits sales, etc.

Une fois dans l'intestin ou l'estomac, les parasites colonisent le tractus gastro-intestinal et colonisent les parois.

Les helminthes sont les principaux groupes de parasites pouvant causer des problèmes intestinaux menant à une infection.

Les protozoaires les plus courants sont les cryptosporidies et les microsporanges.

Thérapie et prévention

Les médicaments, tels que les antiacides, les enzymes de siméthicone et de lactase, aident à soulager la douleur et les crampes dans les intestins. Ils peuvent être achetés dans n'importe quelle pharmacie.

Les médicaments d'ordonnance tels que le métoclopramide aident les personnes atteintes de troubles de la motilité intestinale. Il est nécessaire de contrôler le régime et de suivre un régime, en limitant la consommation de produits qui produisent du gaz.

Des analgésiques simples ou des analgésiques suffisent souvent pour traiter les douleurs intestinales ou stomacales.

Ils sont pris jusqu'à ce que la cause de la douleur disparaisse, par exemple en cas d'irritation de l'estomac - due à la consommation de nourriture ou de boisson.

Il est nécessaire de s'assurer que les analgésiques eux-mêmes n'irritent pas les intestins. Si le médicament ne peut pas être pris par voie orale, des analgésiques, tels que Fenergan, peuvent être administrés par voie intraveineuse.

Les cellules pariétales dans l'estomac créent de l'acide chlorhydrique pour aider à digérer les protéines dans les aliments. L'acide est très caustique pour dénaturer les protéines et commencer le processus de digestion.

D'autres cellules dans l'estomac créent une barrière de mucus pour protéger les intestins de la digestion acide. Lorsque l'acide dépasse la capacité de protection du mucus, une douleur survient.

Certains antiacides empêchent la formation d'acide. D'autres antiacides neutralisent l'acide. Lorsque l'acide revient à son niveau normal, la douleur s'atténue généralement.

Les bactéries, telles que Helicobacter pylori, Escherichia coli ou Clostridium difficile, peuvent également causer des infections de l'estomac et de l'abdomen.

Selon certaines études, H pylori provoquerait un amincissement du mucus protecteur de l’intestin, provoquant une douleur causée par les acides intestinaux.

Les infections bactériennes intestinales provoquent des crampes intestinales lorsque l'intestin tente de laver l'infection.

Une variété de médicaments antibiotiques à large spectre pour éliminer les infections bactériennes aident à soulager la douleur de ces infections.

Parfois, la nourriture consommée est difficile à digérer. La nourriture provoque un renflement dans les intestins et l'estomac. Les crampes suivantes font mal. D'autres conditions, telles que les calculs biliaires, bloquent le tractus intestinal, provoquant également l'apparition de nouvelles crises.

Les relaxants musculaires peuvent être utilisés pour détendre les muscles abdominaux et les muscles lisses, ce qui provoque des crampes dans les intestins et des douleurs à l'estomac.

En général, vous pouvez vous protéger de tous ces problèmes en vous familiarisant avec les nuances du système digestif et de ses fonctions.

Vous devez connaître les forces et les faiblesses de votre intestin et ses caractéristiques, ainsi que ses maux de ventre et de ventre et la fréquence de douleur ressentie au-dessus ou au-dessus de ces organes.

À cette fin, vous pouvez consulter un gastro-entérologue ou un nutritionniste, qui expliquera au patient pourquoi les intestins lui font mal et également quoi faire dans une situation donnée.

Pourquoi l'estomac fait-il mal et que faire dans ce cas?

La douleur à l'estomac est un symptôme assez fréquent indiquant la présence d'un processus pathologique dans l'estomac et les organes adjacents (œsophage, pancréas, foie et vésicule biliaire).

Ils peuvent être aigus et chroniques, d'intensité, de durée et de caractère variables. La localisation dans la région épigastrique est souvent associée à la prise de nourriture, ainsi qu’à son caractère (épicé, sucré, etc.).

Si vous voulez savoir pourquoi votre estomac fait mal, la première chose à faire est de caractériser la douleur: décrivez son intensité, son caractère et son emplacement. Cela aidera à identifier les causes plus précises des douleurs à l'estomac et à prescrire un traitement adéquat.

Causes de la douleur dans l'estomac

La douleur à l'estomac peut provoquer des maladies de l'estomac, ainsi que des pathologies d'autres organes et systèmes du corps humain. Le problème principal ici est la violation de l'organe qui a causé la douleur dans la région abdominale supérieure.

Causes de douleurs à l'estomac causées directement par sa pathologie:

  • la gastrite;
  • ulcère peptique;
  • infections virales et bactériennes;
  • troubles fonctionnels de l'estomac;
  • dommages à la muqueuse gastrique;
  • idiosyncrasie de certains aliments et allergies;
  • intoxication alimentaire;
  • stress émotionnel et physique;
  • polypes de l'estomac;
  • cancer de l'estomac.

Causes de douleurs à l'estomac causées par des lésions d'autres organes:

  • une pancréatite;
  • maladies du système cardiovasculaire;
  • pathologies de l'intestin grêle;
  • pathologie du gros intestin;
  • inflammation de l'appendice;
  • spasme du diaphragme.

Le diagnostic complet ne peut être effectué que par un médecin professionnel. Par conséquent, si vous avez mal à l’estomac, il serait imprudent, voire dangereux, de vous diagnostiquer et de commencer à vous auto-traiter.

Nature de la douleur

Des douleurs aiguës à coups de couteau, coupants, spasmodiques et douloureuses à l'estomac apparaissent souvent lors d'exacerbations aiguës d'une duodénite chronique ou de la maladie de l'ulcère duodénal. La douleur "poignard" accompagne la perforation de l'ulcère.

La sensation de propagation dans l'épigastre (dans la région abdominale moyenne supérieure) et sa gravité surviennent lorsque la maladie est une gastrite chronique à fonction secrète réduite. En outre, une sténose pangale accompagne une sensation de propagation dans l'épigastre et une augmentation de l'intensité de cette douleur indique souvent l'apparition d'une colite, d'une pancréatite ou d'une cholécystite.

Une douleur brûlante et agaçante qui se produit lorsqu'une maladie de l'ulcère peptique ou de la gastrite indique l'apparition d'un solarium. La douleur douloureuse et sourde accompagne la gastrite chronique avec une sécrétion préservée ou un ulcère gastrique. Plus rarement, l’ulcère gastroduodénal est accompagné de douleurs aiguës et spasmodiques.

Diagnostics

Les méthodes connues pour diagnostiquer un certain nombre de maladies gastro-intestinales sont l'endoscopie et les rayons X, ainsi que l'échographie de l'estomac. Avant de s'entraîner aux ultrasons des organes digestifs, il est recommandé de suivre un régime pendant 72 heures. Tests importants et fonctionnels, étude du suc gastrique, analyse du contenu de l’estomac, analyse d’urine, fèces, sang et bile.

Gastrite: la cause la plus fréquente de douleur à l'estomac

La maladie la plus courante, accompagnée de douleurs à l'estomac, est la gastrite, elle-même divisée en deux types principaux.

  1. Bactérienne se développe en relation avec l'apparition de la bactérie Helicobacter pylari dans le corps, qui provoque une inflammation de la membrane muqueuse.
  2. Pointu Ses symptômes peuvent être dus à des lésions chimiques ou mécaniques des muqueuses et des nerfs.
  3. Atrophique. se manifeste par un grand amincissement des membranes muqueuses des parois de l'estomac.
  4. Virale. commence en raison de l'immunité affaiblie.
  5. Éosinophile. peut commencer en raison d'une réaction allergique.

Les symptômes les plus caractéristiques de la gastrite aiguë sont:

Le symptôme le plus important de la gastrite, la douleur dans le plexus solaire, a tendance à augmenter après la prise de certains types d'aliments ou de médicaments. Souvent, les douleurs à l'estomac sont aggravées entre les repas. L’adoption peu de temps avant l’attaque douloureuse de liquides agressifs, de médicaments, de nourriture est un signe de gastrite.

La forme chronique de la gastrite se produit sans manifestations notables ou des manifestations de sa gommée. Ceux-ci peuvent être: des éructations, une mauvaise haleine, une douleur à l'estomac à peine perceptible, à laquelle les patients ne font généralement pas attention, une sensation de lourdeur dans l'abdomen. Les troubles digestifs, la dégradation fréquente des selles et la constipation peuvent également être la preuve d'un processus inflammatoire de la muqueuse gastrique.

Ulcère de l'estomac

Un ulcère peptique peut également provoquer des maux d'estomac. La douleur dans ce cas apparaît généralement dans la première demi-heure ou heure après avoir mangé. Au début, la douleur n'est pas très prononcée, mais dès que la nourriture commence à digérer, la douleur s'intensifie et devient insupportable. Dès que la nourriture est digérée et pénètre dans le duodénum, ​​la douleur disparaît avant le prochain repas.

Perforation de l'ulcère

La pathologie se manifeste par l'apparition d'un trou traversant les parois de l'estomac ou du duodénum, ​​par lequel le contenu de ces organes pénètre dans la cavité abdominale. La douleur à la fois vive, selon la description de "coup de poignard", provoque parfois un malaise. Les muscles abdominaux sont tendus, l’état général en souffre. La perforation se produit principalement sur le fond des ulcères de l'estomac et des intestins.

Polypes de l'estomac

La grande majorité des polypes de l'estomac, malheureusement, sont asymptomatiques. Il est extrêmement rare que les patients s'inquiètent de la douleur dans le pancréas. La douleur sourde est généralement due à l'érosion et à l'inflammation du polype. Une douleur intense peut être un signe de pincement d'un polype sur une longue jambe mobile.

De plus, des polypes importants et / ou multiples formés près du pylore peuvent interférer avec la perméabilité de la section de sortie de l'estomac. Il se manifeste par des nausées et des vomissements avec la nourriture d'hier, une satiété précoce et une odeur désagréable émanant de la bouche.

Intoxication alimentaire

Il existe un certain nombre de signes typiques d'empoisonnement:

  • température, de bas 37-37,5 à 39-40 degrés,
  • perte d'appétit, malaise,
  • selles contrariées et douleurs abdominales crampes
  • ballonnements
  • nausées et vomissements
  • sueur froide, baisse de pression.

Les caractéristiques des manifestations cliniques dépendent de nombreuses conditions - le type de microbe ou de toxine, la quantité de nourriture ingérée, l'état du corps et d'autres facteurs.

Pancréatite

Au cours de la phase aiguë de la maladie, les symptômes de la pancréatite ressemblent aux symptômes d’une intoxication grave.

Les principaux symptômes sont les suivants:

  1. La douleur C'est le symptôme le plus prononcé, la douleur avec la pancréatite est généralement très intense, persistante, la nature de la douleur est décrite par les patients comme étant coupante, sourde. En cas de soins médicaux intempestifs et de soulagement de la douleur, un patient peut ressentir un choc douloureux. Douleur localisée sous la cuillère, hypochondre, à droite ou à gauche, en fonction du site de la lésion de la glande, dans le cas où tout l'organe s'enflamme, la douleur l'entoure.
  2. Nausées, hoquet, éructations, bouche sèche.
  3. Vomissements avec la bile.
  4. Constipation ou diarrhée.
  5. Essoufflement.
  6. Haute température
  7. Augmenter ou diminuer la pression.
  8. Changer de teint. La peau du visage pâlit, puis acquiert une teinte terreuse.
  9. Ballonnements.
  10. L'apparition sur le bas du dos ou autour du nombril de taches cyanotiques.

Lorsque ces symptômes apparaissent, vous devez immédiatement appeler une ambulance, car l'état du patient ne cesse de se détériorer, ce qui peut même entraîner la mort.

Traitement de la douleur à l'estomac

Que faire dans ce cas? Avec la gastrite et les ulcères, accompagnés de brûlures d'estomac, éructations acides et douleurs, vous pouvez prendre les médicaments suivants:

Pour les douleurs causées par des erreurs de nutrition:

Pour les crampes d'estomac, les médicaments suivants peuvent aider:

Pour les douleurs causées par la suralimentation, en particulier dans le contexte d'une faible acidité du suc gastrique, ainsi que l'indigestion:

Avec inflammation du pancréas, de l'œsophage, avec ulcère peptique:

Rappelez-vous: si les médicaments n’ont pas eu d’effet positif et que la douleur ne s’apaise pas, contactez immédiatement un spécialiste.

Préparations pour l'estomac et les intestins

Le tractus gastro-intestinal est exposé à l'environnement par les aliments entrant. Il peut être rugueux, trop agressif ou infecté par divers microorganismes - des facteurs défavorables provoquent des lésions de la membrane muqueuse des organes internes, le développement de processus inflammatoires et de diverses maladies.

Où aller pour les douleurs abdominales

La douleur est le signe le plus important de déséquilibre dans le travail des organes digestifs. Le degré de gravité et la localisation du syndrome douloureux pour déterminer une maladie spécifique n’est pas toujours possible. Pour un diagnostic précis, une consultation spécialisée, des études de laboratoire et des études instrumentales sont nécessaires.

Si vous observez un syndrome de la douleur pendant longtemps, vous devriez consulter un gastro-entérologue ou un médecin local qui procédera au premier examen, rédiger une demande de test et vous diriger vers un spécialiste plus étroit.

Un inconfort peut survenir pour plusieurs raisons:

  • dommages thermiques et chimiques aux parois des organes internes. Si vous prenez les mesures nécessaires à temps et prévenez une augmentation de la surface de la lésion, la douleur peut disparaître en quelques heures;
  • processus inflammatoires chroniques se produisant dans le tube digestif, permettant déjà un effort de traitement. Le succès dépend du respect strict et cohérent des recommandations médicales.
  • L’ulcère gastroduodénal, caractérisé par des douleurs récurrentes de divers types (allant de douleurs aiguës à insensibles) résultant de lésions graves de la membrane muqueuse, n’est pas toujours sujet aux effets des médicaments: dans certains cas avancés ou avec complications, une intervention chirurgicale est indiquée;
  • La violation du péristaltisme du tube digestif est également accompagnée de douleur. Les résidus alimentaires non digérés, les gaz accumulés exercent une pression sur les parois intestinales, les masses fécales durcies, se déplacent dans le tube creux, rayent les parois de l'organe, les endommageant et provoquant une douleur;
  • dysbactériose - déséquilibre de la microflore pathogène et bénéfique, on observe également une gêne. L'activité des microorganismes empoisonne le corps, entraînant une détérioration de l'état général;
  • En règle générale, toute situation stressante provoque une exacerbation de la maladie et une augmentation de la douleur.

Ainsi, les médicaments pour le traitement de l'estomac et des intestins seront choisis strictement individuellement, en fonction des causes de la maladie, du degré de négligence de celui-ci et des caractéristiques du parcours.

Médicaments gastro-intestinaux

Le traitement médical des pathologies des organes gastro-intestinaux comprend généralement plusieurs domaines: les médicaments, les régimes amaigrissants, le rejet d'habitudes néfastes, les changements de mode de vie.

Les médicaments sur la nature des effets sur le corps peuvent être divisés en plusieurs groupes, chacun étant responsable de l'élimination d'un symptôme spécifique.

Médicaments antimicrobiens

Le régime thérapeutique pour la gastrite et les lésions ulcéreuses de la membrane muqueuse en cas de détection de microorganismes pathogènes (Helicobacter pylori) est complété par la prescription d'antibiotiques:

  • L'amoxicilline est un agent semi-synthétique à base de pénicilline qui est facilement absorbé sans causer d'irritation.
  • préparations à base de bismuth (De-Nol) qui, outre l’effet antibactérien, ont tendance à envelopper la membrane muqueuse, à la protéger et à la restaurer;
  • L'efficacité des macrolides, y compris Klacid, Sumamed, Rulid, dans la lutte contre l'infection a été confirmée par de nombreuses études.

Avec la diarrhée qui dure plus de trois jours et l'impossibilité de consulter un médecin (lors de longs voyages, vivant dans des zones à faible densité de population), la ciprofloxacine est utilisée. Le cours ne doit pas dépasser 3 jours.

Les troubles intestinaux associés au développement d'une microflore pathogène (par exemple, la reproduction non contrôlée de champignons ressemblant à des levures du genre Candida) peuvent nécessiter une exposition antimycotique à des médicaments: fluconazole, pimafucine, nystatine.

Probiotiques

Outre les agents antibactériens, des médicaments probiotiques sont prescrits pour restaurer la microflore intestinale. Les probiotiques sont des bactéries vivantes bénéfiques pour le corps humain (souches de lactobacilles et de bifidobactéries), qui inhibent l'activité des microbes pathogènes.

Parfois, ces médicaments sont suffisants pour améliorer l'évolution de la dysbiose: Linex, Bifiform, Bifidumbakterin, Acylact.

Antiacides

L'acidité accrue de l'environnement gastrique est l'une des causes de la gastrite et des ulcères d'estomac. L'acide chlorhydrique affecte agressivement les parois du corps, les mange et provoque une inflammation. Des préparations à base de composés de magnésium et d'aluminium ou de sodium et de calcium aident à neutraliser les sucs digestifs acides.

Les antiacides ne se dissolvent pas dans l'eau, réduisent la sécrétion de pepsine, sont capables de lier certaines toxines.

L'effet des antiacides absorbés dans le sang est plus rapide, mais leur effet est bref. Une fois l'opération terminée, la production d'acide chlorhydrique peut augmenter. Ces médicaments comprennent: le bicarbonate de soude; Rennie. Les moyens sont indiqués avec le besoin urgent de réduire la sécrétion de suc gastrique.

Les antiacides non résorbables ont un effet plus long dans le temps, mais ils ne se produisent pas immédiatement:

  • Le phosphate à base de phosphate d'aluminium normalise l'équilibre du pH et protège les parois de l'estomac.
  • Almagel, Maalox (à base de composés d'aluminium et de magnésium) réduisent la quantité de suc digestif excrété, enveloppent délicatement la membrane muqueuse; La composition d'Almagel A est complétée par de la benzocaïne, ce qui permet d'utiliser le médicament, y compris contre la douleur;
  • Taltsid, Gastal, obtenu en combinant l'aluminium, le magnésium et le calcium, crée une couche protectrice qui empêche les dommages à la muqueuse;
  • Le rutacide élimine l'excès d'acide chlorhydrique du corps et stimule le fonctionnement de la vésicule biliaire;
  • Le vernis Gelusil, en plus de neutraliser l'acide, a un effet réducteur sur les parois endommagées de l'estomac.

Agents antisécrétoires

La liste de ces médicaments comprend des médicaments qui inhibent la production de suc digestif. Ils se divisent en deux groupes: les inhibiteurs de la pompe à protons et les antihistaminiques H2.

Les premiers bloquent efficacement la production d'acide chlorhydrique au niveau cellulaire, ils sont donc activement utilisés dans le traitement des maladies ulcéreuses des organes digestifs: Omez, Nexium.

Le deuxième effet sur les récepteurs des cellules histaminiques, entraînant une production réduite de suc gastrique: Kvamatel, Ranitidine.

Comment aider la muqueuse gastro-intestinale

Amélioration de la libération d'acide chlorhydrique, les effets néfastes des microorganismes pathogènes irritent les parois de l'estomac, le film protecteur devient plus fin. Une exposition prolongée à des facteurs négatifs entraîne la défaite des couches les plus profondes, une percée tissulaire, des saignements et des perforations d’ulcération.

Les substances médicinales protégeant la membrane muqueuse des organes internes peuvent prévenir de tels effets dangereux:

  • Cymed est prescrit dans le cas de carences en micronutriments (notamment en fer et en zinc) nécessaires à la régénération des tissus endommagés. Le médicament a un effet hématopoïétique, analgésique, immunostimulant;
  • Venter est un agent gastroprotecteur qui enveloppe les parois des organes, leur permettant de récupérer.
  • Regesol a un effet cicatrisant, favorise la cicatrisation des lésions ulcéreuses et érosives. Les composants naturels de la préparation (racine de réglisse, feuilles de menthe, argousier, fleurs de calendula) ont un effet multivitaminique;
  • Gastro-norm - le médicament contenant du bismuth réduit le niveau d’acidité de l’environnement gastrique, restaure la membrane muqueuse pendant l’infection à Helicobacter pylori, le reflux gastro-oesophagien et l’ulcère peptique.

Prokinetics

Les troubles du péristaltisme sont généralement associés à une mauvaise alimentation, à un stress prolongé et à une activité physique insuffisante. Dans le traitement de la constipation aider les médicaments qui restaurent l'activité motrice du tractus gastro-intestinal.

La procinétique peut également être prescrite dans le traitement complexe d'un ulcère ou d'une gastrite.

Les médicaments les plus efficaces sont:

  • Laktiol (Expal) - un laxatif sans danger, adoucissant les masses fécales, augmentant leur volume et facilitant la promotion du système digestif;
  • Le linaclotide est efficace contre la constipation chronique. Le médicament est également prescrit dans le cas du syndrome du côlon irritable;
  • Le mucofalk est d'origine végétale, il est donc prescrit même pendant la grossesse. Les médecins recommandent ce médicament aux enfants. Les graines de plantain, qui font partie du médicament, stimulent les intestins en les nettoyant;
  • L'huile de ricin stimule les récepteurs muqueux et améliore la motilité intestinale.
  • L'huile d'amande, la glycérine est considéré comme un laxatif doux;
  • Resolor agit sur la motilité du côlon en aidant à vider les intestins plus régulièrement.
  • Prelaks convient aux adultes et aux enfants, fournit les premiers secours dans le délai de la chaise. Aide à restaurer la microflore bénéfique;
  • Des douleurs dans l'estomac et les intestins aideront Itomed. En plus d'améliorer la fonction motrice des organes internes, le médicament soulage les brûlures d'estomac et l'inconfort de l'estomac;
  • Motilium est le remède le plus populaire pour améliorer le péristaltisme gastro-intestinal. Avec peu de contre-indications, le médicament lutte avec des symptômes tels que lourdeur, ballonnements, nausées;
  • La lopéramide, diamidine, au contraire, ralentit le mouvement des matières fécales dans les organes digestifs, les rendant ainsi plus visqueux et plus denses. Ces médicaments sont indiqués pour le péristaltisme renforcé.

Antispasmodiques

Les médicaments de ce groupe soulagent les spasmes musculaires. Ils sont généralement prescrits en cas de syndrome douloureux prononcé, en cas de dyspepsie fonctionnelle, pour le traitement des patients atteints du syndrome de l'intestin atteint, en cas d'exacerbation d'un ulcère peptique.

La réception indépendante d'analgésiques avant de poser un diagnostic n'est pas recommandée, car il peut être difficile de déterminer la cause de l'indisposition.

En gastroentérologie, les remèdes suivants sont utilisés, de nature antispasmodique:

  • Pas de shpa
  • Odeston,
  • Drotaverine,
  • Papaverine,
  • Plantex (pour les bébés et les enfants plus âgés),
  • Iberogast, qui est un remède à base de plantes.

Les enzymes

La restauration des fonctions digestives altérées est favorisée par des préparations contenant des enzymes digestives. Les préparations enzymatiques comprennent: Mezim, Festal, Penzital.

Enterosorbents

Avec la défaite du corps par les bactéries pathogènes, ils utilisent des agents qui éliminent les déchets nocifs produits par les microbes, ainsi que diverses substances toxiques. Il est bien connu: charbon actif, Smekta, Enterosgel.

Médicaments carminatifs

Les gaz formés lors de la digestion peuvent causer des douleurs aiguës, en particulier chez les enfants. Espumizan, Plantex, à base de fenouil, aide à traiter les flatulences et les émanations de gaz de l'intestin, ce qui permet de traiter les maladies intestinales chez les enfants, et ce, dès le plus jeune âge.

Antiémétique

Des vomissements constants, comme une diarrhée, entraînent une déshydratation du corps, des lésions de la muqueuse de l'œsophage causées par le contenu de l'estomac, affaiblissent la personne. Comme médicaments qui réduisent le réflexe nauséeux, prescrire: tropindol, prométhazine, métoclopramide, ondansétron.

Ne prenez pas d'antiémétiques pour empoisonner!

Antidépresseurs, sédatifs

De nombreuses maladies du tractus gastro-intestinal sont directement liées à l'état psychologique du patient: tout stress, dépression chronique, émotions négatives affectent négativement l'état des organes internes. Apaisant signifie prescrit par un psychologue ou un psychothérapeute.

Les propriétés sédatives douces ont: le validol, le valokordin, la teinture d’agripaume, des préparations contenant de la valériane (Persen, Novo-Passit).

Les antidépresseurs sont utilisés dans la lutte contre la dépression, ils améliorent l'humeur des patients et l'état mental général: Amitriptyline, Imipramine.

Tous les médicaments, y compris ceux d'origine végétale, ainsi que les remèdes populaires, doivent être pris uniquement en consultation avec votre médecin. L'autotraitement est dangereux car il peut provoquer des réactions allergiques, des complications, le passage de la maladie au stade chronique.

Sans être un spécialiste en médecine, ne vous fiez pas à des informations peu fiables: une visite chez le médecin vous épargnera de nombreuses conséquences désagréables! Vous bénisse!