Vomissements et diarrhée pendant la grossesse: quand faut-il sonner l'alarme?

La diarrhée pendant la grossesse (diarrhée) n'est pas une maladie, mais un symptôme qui se produit souvent assez souvent et peut indiquer la survenue de divers troubles. Les nausées et les vomissements, la diarrhée pendant la grossesse peuvent indiquer des troubles du système nerveux ou la nécessité de traiter des maladies infectieuses. En outre, la diarrhée peut être un signe du début du travail.

Diarrhée pendant la grossesse

Vomissements au cours des premières étapes de la grossesse - signe de toxicose

La diarrhée au cours des premières semaines de grossesse indique la réaction du corps aux changements qui surviennent avec l’avènement de la grossesse. Cela ne signifie pas que cette maladie ne doit pas être traitée. En période de diarrhée, des micro-éléments et de précieuses vitamines sont éliminés du corps de la future mère.

L'état et le développement du bébé dépendent directement de l'utilité de la nutrition de la future mère. Pour le traitement de la diarrhée en début de grossesse, vous pouvez préparer une boisson additionnée de sel, de sucre et de charbon actif.

Si la diarrhée survient en fin de grossesse - de 28 à 39 semaines - c'est un signe du développement du processus pathologique ou du début du travail. En l'absence de nausée et de vomissements, ainsi que d'aucune augmentation de la température, c'est un signe direct du début du travail. Le corps se nettoie donc avant de donner naissance.

Les nausées, les vomissements et la fièvre peuvent indiquer une intoxication ou la survenue d'une infection intestinale.

Pourquoi la diarrhée survient-elle?

Vomissements et diarrhée pendant la grossesse - une raison de consulter un médecin

  • L'utilisation de produits non conformes ou périmés;
  • Perturbation du système nerveux;
  • Développement d'infections intestinales;
  • Le début de l'activité de travail.

Quelles sont les causes de la diarrhée pendant la grossesse? En règle générale, le fond hormonal dans le corps de la matière change au début de la grossesse. "L'ajustement hormonal" provoque dans la plupart des cas une constipation. La seule exception est la période de la première et de la dernière semaine de grossesse - au début, cela peut indiquer une fécondation de l'œuf, à la fin - le début du travail.

Si la nausée, les vomissements, les douleurs abdominales et la fièvre sont diagnostiqués en même temps que la diarrhée, il s’agit alors d’une infection intestinale. Cette maladie est dangereuse pour la femme et l'enfant à naître. Vous devez donc consulter un médecin.

Les causes les plus courantes de diarrhée sont l'irritation du côlon - la «maladie de l'ours», une infection intestinale ou une toxification, c'est-à-dire un empoisonnement alimentaire.

"Maladie de l'ours"

Si la diarrhée pendant la période de portage d'un enfant est apparue quel que soit l'âge de gestation, elle peut être déclenchée par un mouvement actif du côlon, qui est régulé par le système nerveux. Il y a une augmentation du nombre de désirs et de selles molles.

Par conséquent, l'anxiété, le stress - les principaux signes de cette maladie. Une caractéristique caractéristique de la diarrhée dans une maladie baissière est l'absence de l'envie de descendre la nuit, qui est associée à un ternissement du système nerveux.

Cette forme n'implique ni nausée, vomissement ni fièvre. Traiter la maladie baissière avec le système nerveux. Par conséquent, il est recommandé de prendre des sédatifs qui ne nuisent pas au bébé à naître.

Intoxication alimentaire

Les vomissements et la diarrhée pendant la grossesse peuvent indiquer le début du travail

Les signes d'intoxication alimentaire apparaissent très rapidement. Nausées, vomissements, diarrhée - principaux symptômes d'une intoxication alimentaire. En outre, la flatulence et la fièvre peuvent accompagner l'intoxication.

L'intoxication de tout l'organisme se produit, ce qui s'accompagne de faiblesse, de frissons et de maux de tête. Il peut même y avoir des évanouissements dus à une chute de la pression artérielle.

L'empoisonnement alimentaire s'accompagne de déshydratation et peut être très dangereux car il provoque l'épaississement du sang. Une telle condition peut provoquer une thrombose et des varices, la menace d'une fausse couche.

Une intoxication alimentaire particulièrement dangereuse survient entre 36 et 39 semaines, le corps de la femme étant affaibli et le système immunitaire difficile à gérer face à la charge négative. Habituellement, seule une femme enceinte souffre des manifestations d'intoxication alimentaire, l'enfant ne ressent pratiquement pas cette condition.

La santé de l’enfant est menacée seulement dans les cas de déshydratation, car cet état réduit la circulation sanguine. Cela conduit à des carences nutritionnelles à travers le placenta et à la production d'une hormone appropriée pouvant déclencher un risque de fausse couche. Par conséquent, l'intoxication alimentaire doit tout d'abord être traitée en reconstituant le liquide utilisé dans le corps de la mère.

Infection intestinale

Les vomissements et la diarrhée pendant la grossesse sont une déshydratation dangereuse

La présence de diarrhée lors d'une infection intestinale ne constitue pratiquement pas une menace pour l'enfant, car l'agent responsable de la maladie affecte les intestins d'une femme. Le symptôme le plus négatif est la déshydratation et l'incapacité de prendre des médicaments.

Pour traiter les infections intestinales, dans ce cas, vous avez besoin d'antibiotiques "économes" qui n'ont pas d'impact négatif sur le développement du bébé. Les principaux symptômes d’une infection intestinale sont les nausées, la diarrhée et les vomissements.

Il y a souvent aussi de la fièvre et un manque d'appétit. Il est important de ne pas retarder le traitement dans de tels cas. L’efficacité aidera à éviter les problèmes de déshydratation, qui peuvent provoquer une hypoxie chez l’enfant.

Traitement de la diarrhée pendant la grossesse

Les vomissements et la diarrhée pendant la grossesse peuvent affecter l'état de l'enfant.

Si une femme s'inquiète de la diarrhée pendant la grossesse, mais qu'il n'y a pas de raison sérieuse de faire appel à un spécialiste, certaines règles vous aideront à maintenir la grossesse et à minimiser tous les risques associés à la santé du bébé.

Au cours de la diarrhée, il est important de boire plus de liquides contenant du sucre et du sel, car pendant cette période, la plupart des minéraux sont éliminés du corps. La meilleure boisson à ce moment sera de l'eau minérale sans gaz, du bouillon de poulet ou des "boissons sportives".

Pour déterminer la quantité de liquide requise pour le fonctionnement normal des systèmes du corps, vous devez surveiller la couleur et la quantité d'urine. La couleur jaune clair et la clarté de l'urine sont un signe de la norme.

En ce qui concerne la nourriture, il est important de manger en petites portions. Vous pouvez manger des aliments glucidiques rapides - bananes, pâtes, craquelins. Les aliments salés seront un bon ajout au régime car ils contribueront à combler le manque de minéraux. Ne consommez pas de fruits secs, de lait, d’aliments épicés et gras qui provoqueraient un affaiblissement des intestins.

Assurez-vous de prendre un médicament qui ne présente aucune contre-indication. Le médicament devrait avoir un effet modéré et éliminer les causes de la maladie. Vous ne devez pas vous auto-traiter, et si la température est élevée ou si les taches sont fixes, contactez votre médecin.

Une légère diarrhée pendant la grossesse n'est pas préoccupante. Seuls les cas de manifestations complexes de la diarrhée peuvent provoquer des processus irréversibles et nuire au bébé et à sa santé.

Certaines formes de diarrhée peuvent être éliminées avec une ogurta de bifidus ordinaire sans substance de remplissage. Le yogourt est une source de bactéries saines qui aident à normaliser l'activité du tractus gastro-intestinal. En outre, ce produit n’a aucune contre-indication à la grossesse dans toutes ses périodes.

La diarrhée pendant la grossesse peut déranger presque toutes les femmes enceintes. Dans de tels cas, il est particulièrement important de ne pas paniquer et de comprendre les causes de cette maladie. Et si la diarrhée ne s'accompagne pas de complications sous forme de vomissements, de nausées et de fièvre, nous pouvons nous limiter au traitement à domicile. Mais néanmoins, la consultation de l'obstétricien-gynécologue est également nécessaire.

La vidéo présente les remèdes suivants pour la toxicose pendant la grossesse:

Diarrhée et vomissements pendant la grossesse

La survenue de diarrhée dans le fond de vomissements pendant la grossesse est un symptôme alarmant nécessitant une consultation obligatoire avec un médecin. Pourquoi des symptômes similaires apparaissent-ils chez les femmes enceintes et en quoi cette affection menace-t-elle le fœtus?

Causes de la diarrhée et des vomissements

La diarrhée isolée pendant la grossesse survient dans les conditions suivantes:

  • intoxication alimentaire;
  • exacerbation de maladies du tube digestif (gastrite, colite);
  • pancréatite (inflammation du pancréas);
  • dysbactériose (violation de la microflore intestinale normale);
  • maladies de la thyroïde (hyperthyroïdie, etc.);
  • stress ("maladie de l'ours").

Au cours des dernières périodes (après 36 semaines), la diarrhée est considérée comme l'un des hérauts de l'accouchement précoce. On sait que de manière aussi simple, un corps sage se prépare à la naissance d'un enfant en se débarrassant de toutes les toxines et des scories dangereuses. Une telle diarrhée peut durer 1-2 jours. La diarrhée ne s'accompagne pas de déshydratation ni de douleurs abdominales graves et n'entraîne pas de détérioration de l'état général de la future mère.

Les vomissements isolés surviennent principalement en début de grossesse et sont l’une des manifestations de la toxicose. Cette condition est accompagnée de nausée, perte d'appétit, déformation du goût, parfois salivation. La toxicose est une affection courante pendant la grossesse et dure rarement plus de 12 semaines.

Des vomissements isolés se produisent également dans les situations suivantes:

  • trop manger;
  • troubles de l'estomac;
  • lésion cérébrale;
  • stress.

La combinaison de diarrhée et de vomissements pendant la grossesse mérite une attention particulière. Cette condition est la plus commune dans l'intoxication alimentaire. Les symptômes d'intoxication alimentaire doivent être connus de chaque femme enceinte afin de pouvoir reconnaître la pathologie à temps et de prendre toutes les mesures nécessaires.

Intoxication alimentaire

L'empoisonnement alimentaire est souvent dû à l'utilisation d'aliments viciés ou de qualité médiocre. Une augmentation de la morbidité est notée à la fin du printemps et en été, lorsque les bactéries pathogènes se multiplient de manière particulièrement active. Au cours de la même période, le risque d'intoxication par les champignons forestiers et diverses plantes toxiques augmente.

  • nausée grave;
  • vomissements répétés;
  • douleur abdominale (dans la région épigastrique, autour du nombril);
  • des ballonnements;
  • flatulences;
  • la diarrhée;
  • fièvre.

Les signes d'intoxication alimentaire apparaissent 1 à 4 heures après la consommation de produits de qualité médiocre. Dans de rares cas, la période d'incubation dure environ une journée. Le développement simultané de la maladie chez un groupe de personnes ayant mangé le même plat est très caractéristique.

Une augmentation de la température corporelle dans l'intoxication alimentaire n'est pas toujours satisfaite. Avec une évolution modérée de la maladie, la température corporelle reste normale ou augmente très légèrement. Dans des situations graves, les températures peuvent atteindre 39 ° C et plus.

Les conséquences d'une intoxication alimentaire peuvent être très tristes. Tout d’abord, la future mère fait face à la déshydratation dans le contexte de vomissements et de diarrhée graves. Les signes typiques de déshydratation comprennent:

  • peau sèche et muqueuses;
  • peau pâle;
  • essoufflement;
  • augmentation du rythme cardiaque;
  • abaisser la pression artérielle;
  • diminution de la diurèse (fréquence et volume des mictions);
  • convulsions.

Les agents pathogènes qui sont tombés dans les intestins de la future mère peuvent pénétrer dans le placenta jusqu'au fœtus. Les champignons les plus dangereux à cet égard, peuvent causer de graves violations chez le bébé. En cas d'intoxication par les champignons, le traitement d'une femme enceinte ne doit être effectué qu'à l'hôpital.

Premiers secours en cas d'intoxication alimentaire:

  1. Appelle un docteur.
  2. Commencez à prendre des sorbants (charbon actif, Smekta, Enterosgel conformément aux instructions).
  3. Utilisez des solutions salines spéciales pour boire (“Regidron, etc.).
  4. Suivez le pouls, surveillez la pression artérielle et le bien-être général.

Avant l'arrivée du médecin, il est interdit:

  1. Faire vomir artificiellement.
  2. Prenez des médicaments autres que ceux indiqués ci-dessus.
  3. Mangez de la nourriture.

En cas de maladie grave, le traitement des maladies d’origine alimentaire est effectué dans un hôpital. Dans les cas légers, vous pouvez faire le mode demi-lit à la maison. Si l'intoxication a entraîné des complications de la grossesse (hypertonie utérine, rupture d'eau, modification de l'activité motrice du fœtus, etc.), vous devez contacter un gynécologue.

Maladies du tube digestif

La combinaison de la diarrhée et des vomissements se produit dans certaines maladies de l'estomac et des intestins. Dans une telle situation, le problème devient prolongé. Les vomissements et la diarrhée modérés se poursuivent pendant des jours et des semaines sans entraîner de détérioration significative de l'état général de la femme. L'augmentation de la température corporelle n'est pas typique.

Les vomissements et la diarrhée dans la pathologie du tube digestif s'accompagnent des symptômes suivants:

  • douleur dans la région épigastrique, autour du nombril, dans l'hypochondre droit;
  • des nausées;
  • éructations;
  • goût amer dans la bouche;
  • diminution de l'appétit;
  • des ballonnements;
  • flatulences

L'exacerbation des maladies de l'estomac et des intestins peut survenir à n'importe quel stade de la grossesse. La longue évolution de la pathologie conduit à l'élimination par le corps d'importants oligo-éléments et de vitamines, ce qui nuit au développement ultérieur du fœtus. La future mère devrait absolument consulter un gastro-entérologue et être examinée. L'auto-traitement dans cette situation n'est pas acceptable.

Diarrhée précoce et vomissements

Toutes les femmes connaissent les nausées et les vomissements en début de grossesse. Selon les statistiques, plus de 70% des femmes enceintes souffrent de toxicose, une maladie spécifique qui se développe au cours du premier trimestre. Il est à noter que la toxicose survient le plus souvent chez les femmes dans le contexte de maladies chroniques du tube digestif.

Beaucoup de femmes enceintes pensent que la diarrhée est également l'une des manifestations de la toxicose. En fait, ce n'est pas le cas. La toxicité précoce ne provoque pas de troubles intestinaux ni de développement de diarrhée. La présence de selles molles devant les vomissements et les nausées est un symptôme alarmant qui nécessite l’attention du spécialiste.

La combinaison de la nausée et de la diarrhée dans les premiers stades est trouvée avec cette pathologie:

  • intoxication alimentaire;
  • exacerbation de gastrite, colite et autres maladies du tube digestif;
  • prendre certains médicaments;
  • stress prolongé.

La survenue de diarrhée au cours des vomissements au cours du premier trimestre de la grossesse est une raison pour consulter immédiatement un médecin. Toute pathologie au stade précoce peut entraîner une perturbation du développement du fœtus et une fausse couche. Si vous suivez toutes les recommandations du médecin, les chances de succès de votre grossesse sont très élevées.

Diarrhée chez la femme enceinte: pourquoi cela se produit-il et comment le traiter?

La diarrhée est un problème délicat sur lequel il n'est pas habituel de discuter. Il se manifeste par la vidange rapide des intestins et lie pratiquement la personne aux toilettes. Cette affection peut être accompagnée d'autres symptômes tels que vomissements, nausées, douleurs abdominales, faiblesse, fièvre.

Mais l'inconfort n'est pas le seul danger dans ce cas. La diarrhée pendant la grossesse peut être une menace réelle et avoir des conséquences tristes. Pour éviter cela, les femmes enceintes doivent savoir quoi traiter et comment prévenir les complications.

Causes de la diarrhée

Le corps d'une femme en âge de procréer est particulièrement vulnérable en raison d'une immunité réduite. C'est pourquoi la diarrhée et la grossesse sont souvent associées. Les facteurs provocants sont:

  1. Toxines alimentaires. Bien que les futures mères surveillent attentivement leur alimentation en essayant d'utiliser uniquement des produits frais et sains, il est impossible d'exclure complètement la possibilité d'intoxication.
  2. Infections virales. Les agents pathogènes sont une autre cause possible de la diarrhée.
  3. Réception de vitamines. De nombreuses femmes enceintes utilisent des médicaments qui compensent la carence en minéraux et en oligo-éléments. Si le complexe vitaminique ne convient pas à une femme en raison des caractéristiques individuelles du corps, il se produit des réactions indésirables sous forme de nausées et de changements dans les selles. Ayant remarqué le lien entre les troubles intestinaux et la prise de pilules, le médicament doit être remplacé.
  4. Changement de régime. La diarrhée en début de grossesse peut être une conséquence de la toxémie et d'un changement des habitudes alimentaires. L'utilisation excessive d'aliments qui irritent les intestins, provoque des selles molles. En l'absence d'autres symptômes et en bonne santé, il suffit de corriger le menu pour normaliser la situation.
  5. Invasions de vers. L'ingestion de parasites peut aussi être accompagnée de diarrhée. Elle est causée par les déchets de vers qui irritent les intestins.
  6. Instabilité émotionnelle. Le système nerveux d'une femme enceinte est plus vulnérable, de sorte que des émotions fortes (peur, anxiété, etc.) peuvent affecter le tube digestif et provoquer une diarrhée d'étiologie psychogène.
  7. Changements physiologiques. La diarrhée au cours du deuxième trimestre et plus tard pendant la grossesse est associée à une croissance active du fœtus. L'utérus en croissance nuit à d'autres organes, ce qui affecte le travail du tube digestif et interfère parfois avec le fonctionnement normal de la vésicule biliaire et du foie. Le plus souvent, cela se produit chez les femmes qui ont déjà eu des problèmes avec le tractus gastro-intestinal.

Une autre cause de troubles intestinaux - la préparation du corps à l’accouchement. La diarrhée en fin de grossesse, survenant à la veille de la naissance prévue de l'enfant dans le monde, n'est pas dangereuse si elle n'est pas accompagnée d'autres symptômes et d'une détérioration de l'état de santé. Ainsi, le corps s'auto-nettoie et s'entraîne avant la prochaine charge.

Symptômes de désordre intestinal

Reconnaître la diarrhée est facile. Sa principale caractéristique est la présence de selles molles plus de trois fois par jour. La diarrhée n'est pas une maladie distincte, mais seulement un symptôme d'une autre pathologie ou une conséquence de facteurs externes et internes.

En plus des selles fréquentes, il peut y avoir:

  • fièvre, frissons;
  • des nausées et des vomissements;
  • douleur dans l'estomac et les intestins;
  • des ballonnements;
  • la faiblesse;
  • mal de tête

La gravité du problème peut être déterminée par l’apparition des matières fécales et le bien-être général.

Une petite indigestion qui dure 1 à 2 jours et ne cause pas beaucoup d'inconfort n'est pas un motif de panique. Mais si les selles sont noires avec des traces de mucus et de sang, ou si la diarrhée d'une femme enceinte ne disparaît pas pendant longtemps et s'accompagne de vomissements, de fièvre et d'une détérioration marquée du bien-être, vous devriez consulter un médecin.

De telles manifestations indiquent une intoxication du corps et la présence de sang dans les selles peut être un signe de saignement interne. Dans une telle situation, une hospitalisation immédiate est requise.

Conséquences possibles

Le risque de diarrhée pour une femme enceinte et un enfant dépend de la durée de la maladie et de sa raison. Des selles molles prolongées, en particulier lorsqu'elles sont associées à des vomissements, entraînent la perte d'oligo-éléments bénéfiques et la déshydratation. Cela affecte le fonctionnement des organes internes de la femme et entrave l'accès des nutriments et de l'oxygène au bébé.

L'intoxication à long terme accompagnée de diarrhée causée par un virus ou un micro-organisme pathogène constitue également une menace pour le bébé. Les bactéries et les toxines présentes dans le sang pénètrent de la mère à l'enfant, affectant ainsi son développement.

La diarrhée précoce de la grossesse est particulièrement dangereuse. Au cours de cette période, tous les organes de l'enfant sont mis en place et le déséquilibre qui survient avec un trouble intestinal grave chez la mère peut entraîner des perturbations dans le processus. Il en résulte une grossesse gelée, un retard dans le développement de l'embryon et l'apparition de diverses anomalies congénitales.

En outre, le péristaltisme intestinal actif provoque une contraction utérine et peut provoquer une fausse couche ou un décollement partiel de l'ovule. Une diarrhée persistante pendant la grossesse au troisième trimestre augmente le risque d'accouchement prématuré.

La vie d'un trouble intestinal de la femme n'est généralement pas menacée s'il n'y a pas de mélange de sang dans la composition des matières fécales. Mais dans d'autres cas, vous devez prendre des mesures pour normaliser la maladie et traiter la diarrhée le plus rapidement possible.

Comment traiter?

De nombreuses drogues sont contre-indiquées aux femmes enceintes. Par conséquent, si la situation n’est pas critique, elles essaient de limiter le traitement avec des remèdes populaires et une correction nutritionnelle.

Même avant d'utiliser des décoctions naturelles d'herbes, vous devez consulter un médecin, car certaines plantes sont dangereuses pour les femmes enceintes.

S'il y a des signes d'infection, des antibiotiques peuvent être nécessaires. Mais ne choisissez pas leurs propres médicaments. Le spécialiste sélectionnera le plus inoffensif pour la thérapie du futur enfant.

De grande importance est le mode de consommation. La condition est normalisée plus rapidement si vous buvez suffisamment d’eau purifiée non gazeuse ou de thé non sucré.

Médicaments contre la diarrhée autorisés pour les femmes enceintes

Que peut être enceinte avec la diarrhée de médicaments? Idéalement, le médecin devrait choisir le traitement, mais lorsque, pour une raison quelconque, il est impossible de le contacter et que la diarrhée est forte, une absorption indépendante des absorbants est autorisée. Ce sont des substances qui absorbent les toxines des intestins.

Parmi les médicaments autorisés par les femmes enceintes figurent:

Également pendant l'accouchement, vous pouvez prendre "Nifuroksazid" - un antiseptique intestinal, efficace contre la plupart des agents pathogènes. Son accueil est indiqué pour les troubles intestinaux viraux et bactériens.

Nourriture pour la diarrhée

Si les symptômes sont légers et que la maladie ne pose pas de problème, les nausées et les diarrhées pendant la grossesse sont considérablement réduites ou disparaissent complètement avec l’ajustement de la nutrition.

En cas de maladie grave ou d'infection, un menu modéré ne suffit pas. Un régime alimentaire correct pendant cette période donne à l'intestin l'occasion de reprendre un travail normal.

Le premier jour, il est conseillé de se limiter à une boisson copieuse. Il est recommandé d'utiliser:

L'eau de riz utile enveloppe délicatement le mur de l'estomac et aide à normaliser le fauteuil. Pour le préparer, versez un demi-litre d’eau dans une casserole et ajoutez 1 c. le riz. Le mélange est bouilli pendant 40 minutes à feu doux, puis le bouillon est filtré et bu toutes les 3 heures pendant environ un quart de tasse.

Si vous voulez toujours manger, vous pouvez manger du pain blanc séché et des galettes.

Le deuxième jour, de la bouillie fraîche sans sel ni sucre est introduite dans l'alimentation, de préférence du riz ou des flocons d'avoine.

À l'avenir, ils reviennent au menu habituel, à l'exclusion des aliments interdits, tels que:

  • tous les aliments gras, épicés et trop salés;
  • boissons gazeuses, café;
  • fruits et légumes frais;
  • viande grasse et coriace.

Médecine traditionnelle

Le traitement de la diarrhée pendant la grossesse par des méthodes nationales est relativement sûr si le médecin l’approuve. Pour les troubles intestinaux non infectieux, vous pouvez utiliser ces outils:

  1. Amidon avec de l'eau. L'amidon (1 c. À thé) est dissous dans une demi-tasse d'eau bouillie (non chaude). Le mélange se boit en même temps.
  2. Feuilles de noyer 1 cuillère à soupe l les feuilles sont placées dans un bol de taille appropriée et verser deux verres d'eau. Le bouillon est bouilli pendant 30 minutes, puis retiré du feu et insisté pendant une demi-heure. Tendez, l'outil prend 1 cuillère à soupe. l 3 fois par jour.
  3. Gelée de myrtille. Pour préparer une boisson sur 2,5 litres d'eau, mettez 200 grammes. baies et sucre au goût. Les myrtilles sont cuites pendant 15 minutes, puis en remuant continuellement, ajoutez 4 c. l amidon Trois minutes plus tard, la gelée est retirée du feu et refroidie. Il se boit par petites portions tout au long de la journée.
  4. Peau de grenade. 1 cuillère à soupe l 200 ml d'eau bouillante sont versés sur la peau du fruit. Après avoir laissé l'agent brasser pendant une demi-heure, il est consommé en 1 cuillère à soupe. l trois fois par jour.
  5. Feuilles de mûre. 10 g de feuilles séchées versent 0,5 litre d’eau bouillante. Le bouillon est cuit pendant 20 minutes à feu doux. Cool et filtrer, ils boivent 3 fois par jour et 1 cuillère à soupe. l

Si vous soupçonnez que la diarrhée a été causée par le stress émotionnel et le stress, il vaut la peine d'ajouter des sédatifs naturels. Dans cette situation, les femmes enceintes sont autorisées à décocter de la menthe ou de l’autre mère.

Prévenir la diarrhée pendant la grossesse

À la diarrhée pendant la grossesse ne vous a pas surpris, il est préférable de faire attention aux mesures préventives.

Prévenir les troubles intestinaux permettra de respecter quelques règles simples:

  1. N'oubliez pas de vous laver les mains avant de manger.
  2. Bien laver les légumes, les fruits et les légumes verts.
  3. Vérifiez la durée de conservation des produits avant utilisation.
  4. Conservez tous les aliments périssables au réfrigérateur et évitez de manger des aliments qui ont une apparence ou une odeur suspecte.
  5. Essayez de manger à la maison, pas dans les établissements de restauration.
  6. Jeter les aliments intestinaux lourds et irritants.
  7. Évitez les situations stressantes.

Diarrhée - un test sérieux pour la future mère. Afin de ne pas vous mettre en danger, vous et votre bébé, vous devez contrôler votre régime alimentaire et consulter un médecin si vous présentez des signes de troubles intestinaux.

Auteur: Yana Semich,
spécifiquement pour Mama66.ru

Nausées, vomissements et diarrhée en début de grossesse

La grossesse fait référence aux conditions physiologiques normales du corps de la femme. Mais les femmes enceintes sont plus sensibles aux facteurs environnementaux négatifs, ce qui les rend vulnérables à de nombreuses maladies. C'est pourquoi il est si important de protéger les futures mères de toute anomalie pathologique. Après tout, cela met fin à la responsabilité de deux vies: la mère et l’enfant. Un des problèmes courants qu'une femme peut rencontrer pendant sa grossesse est la diarrhée.

La diarrhée pendant la grossesse est une violation du fonctionnement de l'intestin chez la femme. Elle se produit en réponse à la progression de la grossesse ou à l'effet irritant de facteurs externes. Elle se manifeste par une augmentation de la fréquence des selles et des modifications de la nature des selles. Afin d'éviter tout malentendu lors de l'examen de ce problème, il convient de préciser que la diarrhée et la diarrhée sont une seule et même maladie.

Chez toute personne en bonne santé, quels que soient son sexe et son âge, l’apparition de la diarrhée est une pathologie. Pendant la grossesse, la situation est quelque peu différente, car la relaxation de la chaise peut faire partie du déroulement normal de la grossesse à certains moments. En outre, la diarrhée peut se rejoindre, symptôme de certaines maladies ou processus pathologiques. Cela signifie que les femmes enceintes doivent pouvoir établir clairement et correctement un diagnostic différentiel entre la norme et la maladie, ce qui affecte la tactique de la grossesse et l'élimination du problème.

Habituellement, la grossesse est caractérisée par la survenue d'anomalies avec une selle dans le sens de la constipation. Mais chez certaines femmes, en raison des particularités de l'interposition anatomique de l'utérus élargi et des structures intra-abdominales, elles se font pression.

Cela se manifeste principalement par une augmentation de l'utérus jusqu'au niveau du nombril, ce qui correspond à 17 à 23 semaines de grossesse. C’est pendant cette période que la plupart des femmes signalent une diarrhée. Dans une autre partie des femmes enceintes, la diarrhée apparaît au tout début de la période de gestation et pendant la période prénatale.

Ces données suggèrent que les nerfs intra-abdominaux du plexus solaire et des autres plexus réagissent très fortement à la compression ou au mouvement des anses intestinales par un utérus fortement altéré. En conséquence - augmentation du péristaltisme et de la diarrhée. Mais le plus important, c’est que le problème est de courte durée, car le corps s’adapte progressivement à de nouvelles conditions et tout est perçu comme la norme.

Parmi les causes de diarrhée dues à des effets pathologiques, on peut identifier:

Erreurs de régime;

médicaments: magnésium, vitamine B6, acide folique, complexes multivitaminiques;

Syndrome du côlon irritable;

Infections intestinales aiguës;

Dyspepsie gastrique et intestinale;

Quelle que soit l'origine de la diarrhée, il faut la combattre. Après tout, tout écart par rapport à la norme est source de danger. Le volume des activités dépend des caractéristiques de la diarrhée: durée, intensité et nature.

La diarrhée est-elle dangereuse pendant la grossesse?

Peu importe la cause de la diarrhée - des anomalies physiologiques ou pathologiques -, elle peut constituer une menace pour la santé de la mère et de l’enfant.

Mais seulement sous certaines conditions, celles-ci incluent:

Cours prolongé de diarrhée modérée;

Selles molles copieuses et fréquentes;

Manque d'appétit avec refus de manger et de boire des liquides;

Complication de la grossesse avec forte toxémie;

Fièvre concomitante;

La présence d'impuretés pathologiques dans les matières fécales: mucus, contenu sanglant, légumes verts, particules d'aliments non digérées, taches blanchâtres;

La présence d'un ou de plusieurs signes indique une origine pathologique et l'évolution de la diarrhée. De telles conditions menacent de déshydratation, une violation de la composition électrolytique du sang et des liquides biologiques, qui peut affecter négativement la condition du fœtus et la stabilité de son transport. Par conséquent, dès que les signes d'alerte sont détectés, il est nécessaire de demander immédiatement l'aide de la clinique prénatale.

La situation est complètement différente avec une diarrhée pendant la grossesse, qui ne s'accompagne pas de symptômes dangereux, ou tout se résume à une diarrhée après avoir mangé. Avec cette diarrhée, il est impossible d'amener le corps à la déshydratation. La seule chose qui puisse être alarmante est la préservation à long terme d'un tel état, car certains éléments nutritifs utiles, indispensables à la future mère et à son bébé, sont affichés avec le fauteuil.

Diarrhée en début de grossesse

Les premières périodes (premier trimestre) sont l’une des périodes de grossesse les plus fréquentes au cours desquelles se produit une diarrhée physiologique. On peut lui attribuer les hormones propres à la femme, qui favorisent la grossesse et la croissance de l’ovule, ainsi que les composants étrangers du fœtus au cours de sa croissance et de son développement intensifs. Comme la diarrhée, le corps essaie de se débarrasser de substances inhabituelles pour une femme enceinte. La voie naturelle de leur retrait devient généralement le tractus gastro-intestinal, qui commence à fonctionner de manière accrue.

Une diarrhée en début de grossesse se caractérise par sa fréquence élevée avec un risque élevé de déshydratation due à des vomissements concomitants. Sur fond de toxicose, l'appétit diminue fortement, tout désir de manger ou de boire est éliminé, afin de ne pas provoquer la récurrence de symptômes désagréables. Ceci est un scénario typique pour les complications de la toxicose précoce, accompagnées de diarrhée. Par conséquent, en cas de diarrhée persistante, il est important de consulter un spécialiste rapidement.

Comment faire face à la toxémie pendant la grossesse à la maison?

Nausées, vomissements et diarrhée pendant la grossesse

Pendant la grossesse, il existe une triade de symptômes dont la présence n’indique qu’une chose, la toxicose. Nous parlons de nausée, de vomissements et de diarrhée. Même lorsqu'une femme ne se doute pas qu'elle est enceinte, ces trois annonciateurs fréquents de la grossesse la pousseront nécessairement à une telle pensée. La principale chose qui devrait être caractérisée par des nausées, des diarrhées et des vomissements, s’ils sont la conséquence d’une toxicose - inconstance, périodicité, soudaineté et intervalle de temps relativement long entre les symptômes. Si, dans le même temps, l’état général de la femme enceinte n’est pas perturbé et que les problèmes n’apportent pas beaucoup de gêne, ne vous inquiétez pas.

Mais parfois, les nausées, les vomissements et les diarrhées pendant la grossesse ne sont pas le résultat d'une toxicose, mais le signe d'une situation défavorable dans le système digestif. Dans de telles situations, il ne faut pas s'attendre à ce que tout passe par lui-même. Il est préférable de consulter immédiatement un médecin, car la déshydratation du corps peut survenir très rapidement et constituer une menace pour la vie de l'enfant. De même, il convient de prendre en compte l’apparition tardive de cette triade de plaintes, en particulier si elles s'accompagnent d’œdèmes, d’une augmentation de la pression artérielle et d’une nette détérioration du bien-être général. Dans le même temps, le risque de développer une prééclampsie sévère avec transformation en prééclampsie est élevé.

Que faire si la diarrhée a commencé pendant la grossesse?

Il est important de se rappeler! Aucun médicament de maîtrise pendant la grossesse! Seuls les cas extrêmes peuvent être une excuse pour les utiliser.

Dans les cas où la diarrhée ne viole pas l’état général de la femme enceinte, n’est pas accompagnée de douleurs abdominales graves ni de pertes importantes de liquide, vous ne pouvez prendre aucune mesure. Mais si une femme est très contrariée par le besoin de fréquentes visites aux toilettes, il est préférable d'essayer de résoudre le problème. Dans de telles situations peuvent aider:

Bonne nutrition. Seuls les produits frais sans odeur forte, meilleurs sous forme pâteuse ou solide. Les plats liquides tels que les soupes et les bouillons sont à éviter, car ils augmentent la motilité intestinale;

Manger du riz et de la décoction de riz;

Eh bien, quand il y a des bleuets séchés ou frais. Une poignée de baies par jour réduit efficacement la diarrhée. Les baies de Viburnum ont un effet similaire;

Poire séchée et cuite au four ou décoction à base de celle-ci;

Boire Plus la diarrhée est abondante, plus vous avez besoin de liquide. Eau minérale alcaline appropriée sans gaz, compotes et décoctions de fruits secs, thés à base de plantes médicinales (écorce de chêne);

Sorbants: préparation de charbon actif et de smect;

Préparations enzymatiques: mezim-forte, pangrol, pancréatine; créon.

Dans tous les cas présumés d'origine pathologique de la diarrhée, le traitement doit être exclusivement sous contrôle médical.

Diarrhée pendant la grossesse

Chaque personne a eu la diarrhée. Un symptôme désagréable peut survenir pour diverses raisons. Les situations stressantes, la malnutrition, les processus inflammatoires dans le tractus gastro-intestinal sont la cause des selles liquides.

A la conception, l'immunité est réduite, il est nécessaire de préserver, en portant le bébé. Pour les femmes enceintes, une diarrhée intense constitue une menace pour le fœtus. Par conséquent, il est important que la future maman sache comment traiter la diarrhée, ce qui aide à faire face au symptôme, quels médicaments prendre et quand consulter un médecin.

Causes de la diarrhée pendant la grossesse

Diarrhée - Selles fréquentes, plus de 2 fois par jour, accompagnées d'inconfort, de crampes abdominales. Masse fécale aqueuse. La diarrhée peut se manifester sans douleur, mais le patient ressent habituellement des nausées, des nausées, des nausées, une faiblesse, un malaise et une forte fièvre.

Causes des selles molles chez la femme enceinte:

  • Dans les premiers stades de la plupart des femmes, s'accompagne d'une toxicose. Lorsque la toxicose survient en violation du processus digestif, les hormones changent. Le matin, nausées, brûlures d'estomac, vomissements et selles molles. Les premiers jours, une femme peut observer une aversion pour la nourriture normale, les fruits et les légumes prédominant dans le régime alimentaire. Future maman tire sur certains produits. Tout cela provoque des maux d'estomac, l'apparition de diarrhée. Si elle se sent bien, la diarrhée n'est pas constante, l'estomac ne tire pas, il n'y a pas de douleur et de spasmes, alors le symptôme ne nécessite pas de traitement spécial. Il suffit d’examiner le menu, d’ajouter des produits qui renforcent la chaise, d’exclure les aliments susceptibles de provoquer une diarrhée.
  • Si une femme ne sait pas encore qu'elle est enceinte, la diarrhée avant le retard du cycle menstruel est le premier signe après la conception.
  • Les médicaments et les vitamines pour les femmes enceintes. Pendant l'accouchement, le corps a besoin d'un apport constant en vitamines et en micro-éléments. Ils sont importants pour le développement normal du fœtus et le déroulement favorable de la grossesse. Les médecins après des analyses de sang prescrivent des remèdes vitaminés. Sur les étagères des produits pharmaceutiques, un large assortiment de vitamines pour les femmes enceintes. Ils ont des effets secondaires, une intolérance individuelle peut survenir. Si une femme tombe malade après avoir pris des vitamines, si elle a des brûlures d'estomac, des selles liquides noires apparaissent, il est recommandé de changer de médicament.
  • Les hormones Au cours des premières semaines de grossesse, une femme ressent un changement dans son corps. Il y a une préparation pour porter un fœtus, l'accouchement. Le fond hormonal est en train de changer. En fin de période, la prostaglandine étant excrétée en grande quantité, le corps peut commencer à s'auto-purifier avant l'accouchement à l'aide de la diarrhée. Si des selles molles fréquemment avec des crampes abdominales, avec une douleur croissante des crampes, sont apparues au premier ou au deuxième trimestre, cela peut être un signe avant-coureur, une fausse couche menaçante, une naissance prématurée.
  • Troisième trimestre Dans les dernières périodes de l'estomac augmente de taille. Le fœtus en croissance exerce une pression sur les organes de l'abdomen. Augmente la charge sur le tractus gastro-intestinal. Les organes sont compressés, déplacés, les conduits sont pincés. Si, avant la grossesse, une femme souffrait de problèmes d’estomac (gastrite, colite ulcéreuse, cholécystite, pancréatite, calculs biliaires), elle s’aggravait à la fin de la grossesse. Par conséquent, la diarrhée apparaît, la couleur des matières fécales change, des aliments non digérés sont libérés.
  • La diarrhée à la 38ème semaine de grossesse est fréquente. Le corps se prépare pour l'accouchement, nettoyé. Le symptôme peut survenir à la semaine 37. Ce n'est pas une maladie.
  • Agents pathogènes. L'immunité chez les femmes enceintes est affaiblie, il est nécessaire pour porter le fœtus. Le corps est à risque d'infection par des bactéries pathogènes.
  • Infection intestinale, parasites, virus perturbent l'estomac, apparition de selles liquides. La couleur des matières fécales peut être verte. Le symptôme est accompagné d'une coupure à l'abdomen, de la température et de vomissements. Les mauvaises conditions sont dangereuses pour les femmes et les enfants. Il est impossible d'empêcher la déshydratation, cela peut entraîner des malformations dans le développement, une fausse couche est possible. Nécessite une intervention médicale, un traitement hospitalier sous la supervision de professionnels de la santé.
  • Intoxication alimentaire. Produits de mauvaise qualité, aliments gâtés - causes de diarrhée, nausées, vomissements. Le corps est empoisonné par les toxines qui y pénètrent avec la nourriture. L'abdomen se retourne rapidement. Il est important de dégager rapidement l'estomac pour éviter toute pénétration de composés nocifs dans le sang. Pour ce faire, utilisez des médicaments ayant un effet de sorption (charbon actif, Enterosgel, Polysorb, Smekta).
  • Troubles psycho-émotionnels. Une femme enceinte se caractérise par une nervosité accrue, un sentiment constant d'anxiété et des sentiments. Les émotions négatives, le stress fréquent peuvent être les causes de la diarrhée de nature psychogène. Les médecins peuvent être prescrits des sédatifs, psycholeptiques, autorisés pendant la grossesse.

Au début du terme devrait être attentif à la santé. La prospérité pendant la grossesse est la clé du développement normal du fœtus.

Symptômes de la diarrhée

En fonction de la gravité de la diarrhée, ils parlent des risques possibles pour la santé, des complications. Si la diarrhée est due à la malnutrition, alors le symptôme est indolore, elle disparaît rapidement sans traitement particulier. Un trouble infectieux de l'estomac nécessite une attention particulière et un traitement chirurgical. Une diarrhée chronique, qui dure un mois, indique une violation grave du tube digestif.

La diarrhée pendant la grossesse est caractérisée par des symptômes:

  • Selles molles;
  • Le ventre se tord;
  • Masses fécales aqueuses;
  • Manque d'appétit;
  • Inconfort abdominal après avoir mangé sous la forme de brûlures d'estomac, des nausées;
  • Spasmes, douleurs à l'estomac;
  • Douleur aiguë, aiguë et prolongée dans la région abdominale;
  • Faiblesse;
  • Somnolence, apathie;
  • Il y a une augmentation de la température corporelle;
  • Un signe de vertige, assombrissement des yeux lors du changement de la position du corps.

Avec la diarrhée, une femme devrait veiller à son bien-être. Lorsque l'état de santé s'aggrave, s'il se redresse, il a mal au ventre, il a des selles liquides avec de l'eau, le bébé se comporte sans repos dans l'estomac (s'est calmé) - contactez immédiatement une ambulance. L'automédication pendant la grossesse a de lourdes conséquences pour la santé de la future mère et de l'enfant. Avant d’utiliser des médicaments pour éliminer les symptômes désagréables, consultez votre médecin.

Comment la diarrhée peut nuire à une femme enceinte

Une diarrhée sévère est dangereuse pour le corps d'une femme et d'un enfant en raison de la déshydratation. En outre, la diarrhée pendant la grossesse:

  • Peut poser un risque de fausse couche. Les crampes sévères augmentent le ton de l'estomac et de l'utérus. Selon la durée de la grossesse, cela peut provoquer un décollement placentaire, la mort du fœtus et une naissance prématurée.
  • Si la diarrhée est de nature infectieuse, la pénétration d'organismes pathogènes à travers le placenta au cours du premier trimestre de la grossesse menace les malformations fœtales, le retard de croissance intra-utérine, l'hypoxie.
  • À la semaine 30, les douleurs abdominales provoquent des contractions, l’utérus est en bonne forme, de fausses contractions se produisent. Le ton est dangereux naissance prématurée, fausse couche.
  • La température élevée pendant la diarrhée chez la future mère a un effet négatif sur l'enfant.
  • Des selles liquides prolongées non contrôlées menacent de déshydrater le corps, un déséquilibre en nutriments, des micro-éléments, une violation de l'équilibre eau-sel. Cela provoque le béribéri, affecte négativement le développement et la croissance normale du fœtus.
  • En cas d'empoisonnement, il existe un risque élevé que des composés toxiques pénètrent dans le sang de l'enfant. Par conséquent, il est nécessaire de rincer l'estomac le plus rapidement possible et sous la surveillance d'un médecin afin d'exclure les pathologies et les complications fœtales.

Si une femme constate dans sa soif, une peau sèche, une faiblesse, un évanouissement, une diminution de la miction, appelez immédiatement une ambulance. Ces symptômes peuvent indiquer une déshydratation.

Comment traiter la diarrhée

Si la diarrhée ne cesse pas, vous devez en déterminer la cause et choisir un traitement. Seul le médecin a le droit de prescrire un médicament.

Le traitement médicamenteux des femmes enceintes devrait être sous la supervision d'un médecin. De nombreux médicaments sont contre-indiqués en raison d'une grossesse, en particulier au cours des premières semaines. Si possible, le traitement est effectué en assignant un menu diététique, appliquer des méthodes folkloriques. La médecine traditionnelle doit être traitée avec le même sérieux. Les herbes médicinales ne conviennent pas toutes aux femmes enceintes. Depuis 35 à 36 semaines de grossesse, certaines plantes médicinales peuvent provoquer un travail prématuré.

Les antibiotiques sont prescrits, en dernier recours, si la maladie sans traitement grave causera plus de tort à la mère, l’enfant. La méthode de traitement est déterminée par le médecin. Pendant la période de récupération, le corps doit être surveillé en permanence par un gynécologue.

En fonction de la durée de la femme, le traitement optimal est sélectionné.

Pendant la grossesse, il est recommandé à la femme de suivre le bon régime, de choisir des produits de haute qualité et d’éliminer la malbouffe.

Médicaments pour la diarrhée pendant la grossesse

Les médicaments adsorbés aideront à éliminer les composés toxiques du corps. Pendant la grossesse, Enterosgel, Polyphepanum, Charbon activé (charbon blanc sous forme purifiée) sont autorisés. Les sorbants ne sont pas recommandés pour être utilisés simultanément avec d'autres médicaments. Vous devez respecter l'intervalle de temps.

En cas de risque de déshydratation, vous pouvez prendre des solutions de réhydratation: Regidron, Trisol. Ils rétablissent l'équilibre eau-sel, favorisent la rétention d'eau du corps.

Pour soulager les crampes d'estomac, appliquez de la papaverine, sans silos. En tant que sédatif - Valériane, Agripaume. Réception de ces fonds uniquement avec l'autorisation du médecin.

Pour restaurer la microflore de l'estomac, prescrit des probiotiques - Lineks-Forte, Bifidumbakterin, Biogaya.

Au troisième trimestre de la grossesse, le médecin peut prescrire Imodium pour la diarrhée, l’entérobène et le lopéramide.

Les infections intestinales chez les femmes enceintes peuvent être traitées avec un médicament antimicrobien - nifuroksazid. Si nécessaire, d'autres médicaments peuvent être prescrits à la discrétion du médecin.

Souviens toi! Si la diarrhée est causée par des infections intestinales, une intoxication alimentaire ne peut pas être un rhinestone pour arrêter la diarrhée, boire des médicaments astringents. L'organisme doit être nettoyé des micro-organismes pathogènes, des toxines.

Méthodes traditionnelles de traitement

Les méthodes traditionnelles sont sans danger pour le traitement de la diarrhée pendant la grossesse. Mais vous devez faire attention au choix des herbes, des décoctions, des teintures.

Recettes pour la diarrhée:

  • Amidon Vous pouvez faire de la gelée en ajoutant une cuillère à soupe de bouillon d’amidon ou de pomme de terre. Pour le bouillon, prenez trois pommes de terre moyennes, épluchez, faites bouillir. Refroidissez le bouillon. Prendre 200 ml le matin, l'après-midi et le soir. L'amidon renforce les selles, aide à prévenir la diarrhée, normalise la digestion et a un effet bénéfique sur l'estomac.
  • Grenade Le zeste de grenade résiste aux symptômes de la diarrhée. Hachez la couenne sèche, versez de l'eau bouillante sur un verre, mettez le feu. Faites 20 minutes. Cool, filtre. Pour se débarrasser de la diarrhée, vous devez boire une cuillère à soupe de bouillon avant de manger.
  • Bouillie de riz. Le riz a un effet astringent. Cuire le porridge de riz sur l'eau pour le petit déjeuner. Manger pendant 3-5 jours. Après le symptôme doit passer.
  • Si le stress est la cause de la diarrhée, il est recommandé de boire une tisane aux feuilles de menthe poivrée. Les plantes médicinales peuvent tout à fait faire face aux angoisses.
  • Thé au gingembre. La racine de gingembre est recommandée aux femmes pour renforcer le système immunitaire, améliorer les processus de digestion. Le thé au gingembre résiste à une sensation de nausée, de vomissements et de diarrhée.

Note À la semaine 39 ou 40 (le mois dernier), la diarrhée est un processus physiologique, un précurseur précoce de l'accouchement. C'est un phénomène naturel, il y a un nettoyage du corps avant l'accouchement, l'estomac ne doit pas faire mal. Au cours des premières semaines de grossesse, la cause est le plus souvent une toxicose.

Soyez prudent lors du traitement de la diarrhée pendant la grossesse. Considérez le terme intolérance individuelle aux additifs alimentaires, médicaments. Suivre strictement la prescription du médecin, la posologie du médicament. Surveillez les changements dans le corps pendant la thérapie avec des médicaments, des remèdes populaires.

Il est recommandé de manger des aliments qui renforcent les selles. Si les aliments deviennent la cause de selles molles, ajustez le menu. Il est recommandé aux femmes enceintes d’utiliser différents aliments pour reconstituer le corps en vitamines et en oligo-éléments.

Pour prévenir les indigestions, il est recommandé de respecter les règles d'hygiène personnelle, d'éliminer les problèmes d'estomac avant de planifier un enfant et d'éviter tout contact avec des personnes malades pendant la grossesse. Un mode de vie actif, une nutrition adéquate et la marche au grand air contribueront à faire de la grossesse une période agréable de votre vie.

Comment traiter les vomissements et la diarrhée pendant la grossesse

Date de publication: 18 février 2016.

La grossesse chez la femme est la période la plus importante de sa vie et elle est responsable de sa santé et de celle du bébé. Elle devrait surveiller son régime alimentaire, son régime quotidien, prendre ses médicaments avec soin et surveiller de près les changements dans son état de santé. La diarrhée et les vomissements pendant la grossesse sont fréquents. Beaucoup de mères commencent à paniquer.

Pendant la grossesse, le corps de la femme est vulnérable aux influences de l'environnement. Des vomissements et des diarrhées apparaissent. Le tractus gastro-intestinal est complètement reconstruit et pour une raison quelconque, il y a une diarrhée. Des crampes et des douleurs abdominales sévères commencent, la température augmente et parfois une femme ne peut pas sortir du lit. Il s’agit généralement d’une affection temporaire si elle se produit plusieurs fois par semaine. Eh bien, si plus, alors vous devriez penser.

Raisons

La diarrhée est fréquente pendant la grossesse à différentes périodes. Peut survenir dans certaines maladies ou processus pathologiques. Dans le corps, des changements hormonaux se produisent, la localisation des organes internes de la cavité abdominale, la redistribution de l'activité physique.

La diarrhée en début de grossesse est due à l’émergence d’une nouvelle vie ou à l’effet secondaire d’un complexe de vitamines absorbées par la mère. Il est divisé en plusieurs catégories:

  1. Panne à court terme due à une bactérie ou à une infection. Un trouble aigu dure jusqu'à 14 jours.
  2. Ne pas passer la diarrhée. L'indigestion dure plus de deux semaines.
  3. Processus inflammatoire dans les intestins, irritation du côlon, colite ulcéreuse. Diarrhée chronique, dure plus de 4 semaines.

Avant de planifier une grossesse, vous devez être testé pour les infections sexuellement transmissibles. Ils peuvent être la principale cause de la maladie. En particulier, la constipation est plus courante que la frustration. La diarrhée doit être traitée avec attention et en identifier la cause. Ce peut être:

  1. Intestin irritable. Il se produit avec une expérience émotionnelle forte, qui est associée à l'anxiété de maman pendant la grossesse. La motilité intestinale est altérée et les gaz passent lentement. Une sensation de ballonnement, mais la diarrhée ne dérange pas la nuit.
  2. L'infection intestinale dure jour et nuit. Nausées, vomissements, douleurs à l'estomac, fièvre, perte d'appétit. Le sang s'épaissit et des caillots sanguins peuvent se former dans les veines.
  3. Les maladies infectieuses sont causées par des virus, des bactéries et des champignons. Ce sont la dysenterie, la salmonellose, la grippe, la coqueluche, le rotavirus. Danger de déshydratation. Un nez qui coule, une toux, une douleur dans les articulations.
  4. Intoxication alimentaire. Il y a une intoxication du corps (faiblesse, frissons, malaise général). L'empoisonnement favorise la déshydratation et forme une thrombose et des varices. Il y a un risque de fausse couche.
  5. Maladies de la glande thyroïde. Les selles molles peuvent être déclenchées par un changement de schéma thérapeutique.
  6. Un régime alimentaire inapproprié, dans lequel la microflore intestinale est perturbée.
  7. Manque d'enzymes.

La gravité de la diarrhée dépend du problème qui l’a provoquée. Les selles peu fréquentes au début de la période, lorsqu'elles s'accompagnent d'une toxicose, ne sont pas dangereuses. En cas d'empoisonnement grave de la mère, il se produit une intoxication du corps. Dans ce cas, les toxines peuvent atteindre le fœtus et perturber son développement.

Avec une diarrhée prolongée, le corps devient déshydraté. L'équilibre eau-sel est perturbé, le corps est perturbé et le fœtus manque de minéraux et de vitamines. Un enfant peut développer des vices et parfois une fausse couche. Le déséquilibre peut provoquer une tachycardie ou des crampes au niveau des muscles gastrocnémiens.

Lorsque la déshydratation apparaît sécheresse de la bouche, faiblesse, soif, vertiges, urine foncée. Se produit en vidant plus de 5 fois par jour. Si une femme prend des diurétiques, alors ils devraient être abandonnés.

La diarrhée tardive est une réaction à de mauvais aliments, une infection ou une maladie intestinale, ou tout simplement le signe que la future maman rencontrera bientôt le bébé. Si fièvre et fièvre, cela signifie infection ou intoxication intestinale. Si ces symptômes n'existent pas, le corps disparaît spontanément avant la naissance. Des selles molles apparaissent également lors de maladies infectieuses, d’empoisonnements, de gastrites, de colites.

À 37 semaines, le fœtus bouge avec raideur et l'utérus irrite les intestins. L'enfant peut être né prématurément et il est donc nécessaire d'identifier la cause de la diarrhée et de normaliser les intestins.

La cause des vomissements peut être une toxicose ou une inflammation de l'annexe, une acidité accrue du suc gastrique. Une nécrose des cellules du foie peut se développer. Dans ce cas, vous devriez consulter un médecin.

Danger de diarrhée

Le plus grand danger est la diarrhée en 1 trimestre. Le fruit est formé et les substances minérales, les vitamines et la nutrition y sont limitées. L'utérus peut se contracter spontanément, le fœtus prend du retard dans son développement et il peut y avoir une fausse couche spontanée.

La même chose s'applique au deuxième trimestre. Si les matières fécales sont jaunes et avec des morceaux d'aliments non digérés, il peut s'agir d'un ictère ou d'une cholécystite. Le placenta formé après 15 à 16 semaines protège le bébé. À cette période, vous pouvez prendre des médicaments sécuritaires.

Une déshydratation peut survenir au troisième trimestre. Les vitamines et les nutriments sont fournis au bébé en petites quantités. A ce stade, la diarrhée n'est pas très dangereuse car le fœtus est déjà formé et ne doit pas être menacé par un spécialiste.

Principes de nutrition

Les repas doivent être complets, utilisés souvent et en petites portions. Exclure de l'alimentation les produits cholérétiques, les irritants mécaniques et chimiques de l'intestin. Maintenir des protéines normales et réduire la quantité de glucides et de graisses. Exclure les aliments frits et gras, car la vésicule biliaire peut s'enflammer. Les aliments salés sont un excellent ajout aux plats.

Pendant la grossesse, les femmes souffrent de sautes d'humeur et de nervosité générale Pendant cette période, vous devez prendre des mesures pour calmer le système nerveux. Pour ce faire, boire du thé à la menthe et Motherwort.

Buvez le plus de liquide possible contenant du sel et du sucre pour ne pas éliminer les oligo-éléments nécessaires. Tout d’abord, buvez de l’eau potable, des boissons aux fruits, du kissel sur de la fécule de pomme de terre, des bouillons, du thé noir, des extraits de plantes à la menthe, de la mélisse et de la camomille. Refusez le café, les sodas, le lait, les jus de fruits. Aussi de l'écorce de chêne, hypericum et sauge, gelée de canneberge et airelle.

Le premier jour, lorsque la diarrhée, il est recommandé de ne rien manger, vous pouvez utiliser des craquelins de pain blanc. Ensuite, vous pouvez la farine d'avoine, la bouillie de riz dans de l'eau sans sel et sans sucre. Inclure dans le régime des soupes légères avec des légumes, du riz, des nouilles, des légumes cuits au four, de la viande maigre (escalopes à la vapeur, boulettes de viande). Les steaks et les boulettes de viande à base de goberge et de morue cuits à la vapeur sont particulièrement bons.

Le fromage cottage et les produits laitiers apportent des protéines au corps et restaurent la microflore intestinale. Yaourt utile contenant des microorganismes vivants.

Les légumes ne mangent que de la vapeur ou bouillis. Des fruits vous pouvez les pommes, les poires, la rose sauvage, la myrtille et le coing peuvent être sous n'importe quelle forme.

Les médecins recommandent un régime BRAT (bananes, riz, compote de pommes, rôties).

Traitement

Combler le manque d'eau dans le corps aidera les solutions «Regidron» ou «Trisol», comprimés «Ringer - Locke».

Enterosgel, Smekta, Polyphepan enterosorbents. Le charbon actif ou blanc peut être pris à tout moment. Ils éliminent les substances nocives du corps et réparent les selles. Enzymes obligatoires "Pancreatin", "Festal".

Dans le trimestre 3, les médicaments peuvent affecter le développement du fœtus. Dans ce trimestre, vous pouvez prendre des médicaments antidiarrhéiques «Imodium», «Enterofuril», «Enterobene», «Loperamide».

Dans les cas graves, les remèdes probiotiques aident: les pilules «Bifiform», «Baktisuptil», «Linex». Les préparations à base de bifidobactéries rétablissent la microflore intestinale.

Prévention

Beaucoup de futures mères sont préoccupées par la question, faire de même avec la diarrhée? Pour prévenir les troubles intestinaux, des mesures de prévention doivent être prises:

  1. Lors de l'achat de produits, vérifiez la date de péremption. Essayez d'acheter des produits laitiers et des salades dans des emballages d'usine, mais pas en poids.
  2. Fruits, légumes, herbes soigneusement lavés à l'eau.
  3. La viande et le poisson doivent être soigneusement traités à la chaleur. Les steaks avec du sang est préférable de ne pas utiliser.
  4. Pour exclure les fromages à pâte molle non pasteurisés, le jambon, la viande et le pâté en conserve, les œufs à la coque.
  5. Refuser de visiter des lieux publics, des restaurants, des cafés proposant une cuisine douteuse.
  6. Ne goûtez pas aux fruits de mer et aux fruits exotiques.

Troubles intestinaux - c’est un véritable test pour la future mère. Observez les mesures préventives. Passez plus de temps à l’air frais, le corps reçoit la quantité nécessaire d’oxygène. Il a un effet positif sur les processus internes du corps et améliore la circulation sanguine. Soyez attentif à votre santé et les problèmes vous éviteront ainsi qu'à votre bébé.