Diarrhée avant l'accouchement

Ce que seule une femme enceinte ne ressent pas en portant un enfant. Nouvelles sensations, inconfort, douleurs inhabituelles et pathologies accompagnent souvent la grossesse. Et avant même la naissance, une femme peut également souffrir de selles molles (diarrhée). Pourquoi cela se produit-il et est-ce un phénomène normal? Est-ce que tout est enceinte avant l'accouchement? Que devrait savoir une femme à ce sujet? Armé de connaissances.

Pathologie ou norme?

Dans de nombreux forums, les femmes partagent leurs impressions sur la période prénatale et parlent de ce phénomène désagréable. La diarrhée avant l'accouchement en tourmente beaucoup. Des selles molles sont parfois possibles même quelques semaines avant l'événement. Mais peut commencer directement à la veille de l'accouchement. Ce phénomène est lié au fait que la tête de l'enfant tombe dans le petit bassin. Elle exerce une pression sur le sacrum, provoque un inconfort. Simultanément à la diarrhée, des mictions fréquentes peuvent apparaître, voire un inconfort en position couchée ou endormie. Pose pour une nuit de repos devient très difficile à trouver.

En passant, chez les mères primipares, les symptômes de la diarrhée apparaissent après 38 à 39 semaines et sont possibles la deuxième grossesse, la veille ou au début du travail. Pendant cette période, l'appétit n'apparaît pas toujours. De nombreuses mères continuent de souffrir de nausées et de problèmes digestifs. Il y a une femme ne veut pas, et c'est normal. Après tout, la purification du corps de la femme avant l'accouchement est à l'origine de modifications de l'appétit. Une femme peut changer radicalement ses besoins en goût, par exemple en passant aux produits laitiers.

Aspects positifs du phénomène

Avant l'accouchement, une femme peut souffrir de constipation, mais il s'agit le plus souvent de diarrhée. Le fait que la chaise se ramollisse est un facteur positif pour la mère et le bébé. Ceci est une condition normale fournie par la nature. Avec un intestin vide, le bébé sera plus facile à naître. Rien ne le dérangera.

Une diarrhée juste avant l'accouchement ne signifie pas une perte de liquide ou une déshydratation. Les masses fécales sont ramollies à un état pâteux. La chaise est 3-5 fois par jour, alors que ses volumes sont petits. Oui, ce phénomène est désagréable. Vous quittez la maison pour une longue période et la diarrhée peut survenir sur le chemin de la maternité!

Les selles rares avant l'accouchement peuvent être accompagnées de crampes abdominales et de gaz. L'utérus, d'ailleurs, est sensible à ce phénomène et peut même entrer en conflit avec le passage à de fausses contractions. Mais la pratique montre que de tels phénomènes ne durent pas longtemps, un à deux jours. Habituellement, pendant ce temps, le nettoyage intestinal s’arrête et l’activité générique traditionnelle commence.

Quand la diarrhée est-elle dangereuse avant la naissance?

Parfois, la diarrhée avant l'accouchement peut être une alarme. Si, avant de donner naissance à une femme, il y a de la diarrhée et des vomissements et que les selles sont très liquides, avec une touche de vert, vous devriez immédiatement consulter un médecin. La même chose devrait être faite lorsque la diarrhée est jaune, avec de la mousse et une odeur âcre. Lorsque la température a augmenté, il est impossible de «supprimer» la diarrhée pour le facteur prénatal! Après tout, il peut s’agir d’une infection intestinale à laquelle aucune femme enceinte n’est assurée. C'est-à-dire que si une femme, en plus des symptômes habituels de la diarrhée, a un affaiblissement général du corps, il existe les symptômes énumérés ci-dessus et la soif, appelez immédiatement un médecin et en aucun cas, ne vous soignez vous-même!

Si la diarrhée est normale et que vous vous rendez à la maternité, vous devez informer votre médecin de vos selles et de la durée de votre diarrhée. Le nettoyage naturel vous évitera le lavement prénatal, car cela n’a aucun sens de le faire dans ce cas.

En passant, la cause de la diarrhée peut être la mobilité de votre bébé, qui semble avoir une prémonition de sa naissance. Il y a des périodes prénatales pendant lesquelles le bébé bouge activement, exerçant une pression sur les organes pelviens.

Pour faciliter le transfert de la diarrhée et de la gêne qui y est associée, vous devez vous déplacer moins, manger des produits de fixation et éviter les fruits et les légumes orange et rouges.

Diarrhée pendant la grossesse

Chaque personne a eu la diarrhée. Un symptôme désagréable peut survenir pour diverses raisons. Les situations stressantes, la malnutrition, les processus inflammatoires dans le tractus gastro-intestinal sont la cause des selles liquides.

A la conception, l'immunité est réduite, il est nécessaire de préserver, en portant le bébé. Pour les femmes enceintes, une diarrhée intense constitue une menace pour le fœtus. Par conséquent, il est important que la future maman sache comment traiter la diarrhée, ce qui aide à faire face au symptôme, quels médicaments prendre et quand consulter un médecin.

Causes de la diarrhée pendant la grossesse

Diarrhée - Selles fréquentes, plus de 2 fois par jour, accompagnées d'inconfort, de crampes abdominales. Masse fécale aqueuse. La diarrhée peut se manifester sans douleur, mais le patient ressent habituellement des nausées, des nausées, des nausées, une faiblesse, un malaise et une forte fièvre.

Causes des selles molles chez la femme enceinte:

  • Dans les premiers stades de la plupart des femmes, s'accompagne d'une toxicose. Lorsque la toxicose survient en violation du processus digestif, les hormones changent. Le matin, nausées, brûlures d'estomac, vomissements et selles molles. Les premiers jours, une femme peut observer une aversion pour la nourriture normale, les fruits et les légumes prédominant dans le régime alimentaire. Future maman tire sur certains produits. Tout cela provoque des maux d'estomac, l'apparition de diarrhée. Si elle se sent bien, la diarrhée n'est pas constante, l'estomac ne tire pas, il n'y a pas de douleur et de spasmes, alors le symptôme ne nécessite pas de traitement spécial. Il suffit d’examiner le menu, d’ajouter des produits qui renforcent la chaise, d’exclure les aliments susceptibles de provoquer une diarrhée.
  • Si une femme ne sait pas encore qu'elle est enceinte, la diarrhée avant le retard du cycle menstruel est le premier signe après la conception.
  • Les médicaments et les vitamines pour les femmes enceintes. Pendant l'accouchement, le corps a besoin d'un apport constant en vitamines et en micro-éléments. Ils sont importants pour le développement normal du fœtus et le déroulement favorable de la grossesse. Les médecins après des analyses de sang prescrivent des remèdes vitaminés. Sur les étagères des produits pharmaceutiques, un large assortiment de vitamines pour les femmes enceintes. Ils ont des effets secondaires, une intolérance individuelle peut survenir. Si une femme tombe malade après avoir pris des vitamines, si elle a des brûlures d'estomac, des selles liquides noires apparaissent, il est recommandé de changer de médicament.
  • Les hormones Au cours des premières semaines de grossesse, une femme ressent un changement dans son corps. Il y a une préparation pour porter un fœtus, l'accouchement. Le fond hormonal est en train de changer. En fin de période, la prostaglandine étant excrétée en grande quantité, le corps peut commencer à s'auto-purifier avant l'accouchement à l'aide de la diarrhée. Si des selles molles fréquemment avec des crampes abdominales, avec une douleur croissante des crampes, sont apparues au premier ou au deuxième trimestre, cela peut être un signe avant-coureur, une fausse couche menaçante, une naissance prématurée.
  • Troisième trimestre Dans les dernières périodes de l'estomac augmente de taille. Le fœtus en croissance exerce une pression sur les organes de l'abdomen. Augmente la charge sur le tractus gastro-intestinal. Les organes sont compressés, déplacés, les conduits sont pincés. Si, avant la grossesse, une femme souffrait de problèmes d’estomac (gastrite, colite ulcéreuse, cholécystite, pancréatite, calculs biliaires), elle s’aggravait à la fin de la grossesse. Par conséquent, la diarrhée apparaît, la couleur des matières fécales change, des aliments non digérés sont libérés.
  • La diarrhée à la 38ème semaine de grossesse est fréquente. Le corps se prépare pour l'accouchement, nettoyé. Le symptôme peut survenir à la semaine 37. Ce n'est pas une maladie.
  • Agents pathogènes. L'immunité chez les femmes enceintes est affaiblie, il est nécessaire pour porter le fœtus. Le corps est à risque d'infection par des bactéries pathogènes.
  • Infection intestinale, parasites, virus perturbent l'estomac, apparition de selles liquides. La couleur des matières fécales peut être verte. Le symptôme est accompagné d'une coupure à l'abdomen, de la température et de vomissements. Les mauvaises conditions sont dangereuses pour les femmes et les enfants. Il est impossible d'empêcher la déshydratation, cela peut entraîner des malformations dans le développement, une fausse couche est possible. Nécessite une intervention médicale, un traitement hospitalier sous la supervision de professionnels de la santé.
  • Intoxication alimentaire. Produits de mauvaise qualité, aliments gâtés - causes de diarrhée, nausées, vomissements. Le corps est empoisonné par les toxines qui y pénètrent avec la nourriture. L'abdomen se retourne rapidement. Il est important de dégager rapidement l'estomac pour éviter toute pénétration de composés nocifs dans le sang. Pour ce faire, utilisez des médicaments ayant un effet de sorption (charbon actif, Enterosgel, Polysorb, Smekta).
  • Troubles psycho-émotionnels. Une femme enceinte se caractérise par une nervosité accrue, un sentiment constant d'anxiété et des sentiments. Les émotions négatives, le stress fréquent peuvent être les causes de la diarrhée de nature psychogène. Les médecins peuvent être prescrits des sédatifs, psycholeptiques, autorisés pendant la grossesse.

Au début du terme devrait être attentif à la santé. La prospérité pendant la grossesse est la clé du développement normal du fœtus.

Symptômes de la diarrhée

En fonction de la gravité de la diarrhée, ils parlent des risques possibles pour la santé, des complications. Si la diarrhée est due à la malnutrition, alors le symptôme est indolore, elle disparaît rapidement sans traitement particulier. Un trouble infectieux de l'estomac nécessite une attention particulière et un traitement chirurgical. Une diarrhée chronique, qui dure un mois, indique une violation grave du tube digestif.

La diarrhée pendant la grossesse est caractérisée par des symptômes:

  • Selles molles;
  • Le ventre se tord;
  • Masses fécales aqueuses;
  • Manque d'appétit;
  • Inconfort abdominal après avoir mangé sous la forme de brûlures d'estomac, des nausées;
  • Spasmes, douleurs à l'estomac;
  • Douleur aiguë, aiguë et prolongée dans la région abdominale;
  • Faiblesse;
  • Somnolence, apathie;
  • Il y a une augmentation de la température corporelle;
  • Un signe de vertige, assombrissement des yeux lors du changement de la position du corps.

Avec la diarrhée, une femme devrait veiller à son bien-être. Lorsque l'état de santé s'aggrave, s'il se redresse, il a mal au ventre, il a des selles liquides avec de l'eau, le bébé se comporte sans repos dans l'estomac (s'est calmé) - contactez immédiatement une ambulance. L'automédication pendant la grossesse a de lourdes conséquences pour la santé de la future mère et de l'enfant. Avant d’utiliser des médicaments pour éliminer les symptômes désagréables, consultez votre médecin.

Comment la diarrhée peut nuire à une femme enceinte

Une diarrhée sévère est dangereuse pour le corps d'une femme et d'un enfant en raison de la déshydratation. En outre, la diarrhée pendant la grossesse:

  • Peut poser un risque de fausse couche. Les crampes sévères augmentent le ton de l'estomac et de l'utérus. Selon la durée de la grossesse, cela peut provoquer un décollement placentaire, la mort du fœtus et une naissance prématurée.
  • Si la diarrhée est de nature infectieuse, la pénétration d'organismes pathogènes à travers le placenta au cours du premier trimestre de la grossesse menace les malformations fœtales, le retard de croissance intra-utérine, l'hypoxie.
  • À la semaine 30, les douleurs abdominales provoquent des contractions, l’utérus est en bonne forme, de fausses contractions se produisent. Le ton est dangereux naissance prématurée, fausse couche.
  • La température élevée pendant la diarrhée chez la future mère a un effet négatif sur l'enfant.
  • Des selles liquides prolongées non contrôlées menacent de déshydrater le corps, un déséquilibre en nutriments, des micro-éléments, une violation de l'équilibre eau-sel. Cela provoque le béribéri, affecte négativement le développement et la croissance normale du fœtus.
  • En cas d'empoisonnement, il existe un risque élevé que des composés toxiques pénètrent dans le sang de l'enfant. Par conséquent, il est nécessaire de rincer l'estomac le plus rapidement possible et sous la surveillance d'un médecin afin d'exclure les pathologies et les complications fœtales.

Si une femme constate dans sa soif, une peau sèche, une faiblesse, un évanouissement, une diminution de la miction, appelez immédiatement une ambulance. Ces symptômes peuvent indiquer une déshydratation.

Comment traiter la diarrhée

Si la diarrhée ne cesse pas, vous devez en déterminer la cause et choisir un traitement. Seul le médecin a le droit de prescrire un médicament.

Le traitement médicamenteux des femmes enceintes devrait être sous la supervision d'un médecin. De nombreux médicaments sont contre-indiqués en raison d'une grossesse, en particulier au cours des premières semaines. Si possible, le traitement est effectué en assignant un menu diététique, appliquer des méthodes folkloriques. La médecine traditionnelle doit être traitée avec le même sérieux. Les herbes médicinales ne conviennent pas toutes aux femmes enceintes. Depuis 35 à 36 semaines de grossesse, certaines plantes médicinales peuvent provoquer un travail prématuré.

Les antibiotiques sont prescrits, en dernier recours, si la maladie sans traitement grave causera plus de tort à la mère, l’enfant. La méthode de traitement est déterminée par le médecin. Pendant la période de récupération, le corps doit être surveillé en permanence par un gynécologue.

En fonction de la durée de la femme, le traitement optimal est sélectionné.

Pendant la grossesse, il est recommandé à la femme de suivre le bon régime, de choisir des produits de haute qualité et d’éliminer la malbouffe.

Médicaments pour la diarrhée pendant la grossesse

Les médicaments adsorbés aideront à éliminer les composés toxiques du corps. Pendant la grossesse, Enterosgel, Polyphepanum, Charbon activé (charbon blanc sous forme purifiée) sont autorisés. Les sorbants ne sont pas recommandés pour être utilisés simultanément avec d'autres médicaments. Vous devez respecter l'intervalle de temps.

En cas de risque de déshydratation, vous pouvez prendre des solutions de réhydratation: Regidron, Trisol. Ils rétablissent l'équilibre eau-sel, favorisent la rétention d'eau du corps.

Pour soulager les crampes d'estomac, appliquez de la papaverine, sans silos. En tant que sédatif - Valériane, Agripaume. Réception de ces fonds uniquement avec l'autorisation du médecin.

Pour restaurer la microflore de l'estomac, prescrit des probiotiques - Lineks-Forte, Bifidumbakterin, Biogaya.

Au troisième trimestre de la grossesse, le médecin peut prescrire Imodium pour la diarrhée, l’entérobène et le lopéramide.

Les infections intestinales chez les femmes enceintes peuvent être traitées avec un médicament antimicrobien - nifuroksazid. Si nécessaire, d'autres médicaments peuvent être prescrits à la discrétion du médecin.

Souviens toi! Si la diarrhée est causée par des infections intestinales, une intoxication alimentaire ne peut pas être un rhinestone pour arrêter la diarrhée, boire des médicaments astringents. L'organisme doit être nettoyé des micro-organismes pathogènes, des toxines.

Méthodes traditionnelles de traitement

Les méthodes traditionnelles sont sans danger pour le traitement de la diarrhée pendant la grossesse. Mais vous devez faire attention au choix des herbes, des décoctions, des teintures.

Recettes pour la diarrhée:

  • Amidon Vous pouvez faire de la gelée en ajoutant une cuillère à soupe de bouillon d’amidon ou de pomme de terre. Pour le bouillon, prenez trois pommes de terre moyennes, épluchez, faites bouillir. Refroidissez le bouillon. Prendre 200 ml le matin, l'après-midi et le soir. L'amidon renforce les selles, aide à prévenir la diarrhée, normalise la digestion et a un effet bénéfique sur l'estomac.
  • Grenade Le zeste de grenade résiste aux symptômes de la diarrhée. Hachez la couenne sèche, versez de l'eau bouillante sur un verre, mettez le feu. Faites 20 minutes. Cool, filtre. Pour se débarrasser de la diarrhée, vous devez boire une cuillère à soupe de bouillon avant de manger.
  • Bouillie de riz. Le riz a un effet astringent. Cuire le porridge de riz sur l'eau pour le petit déjeuner. Manger pendant 3-5 jours. Après le symptôme doit passer.
  • Si le stress est la cause de la diarrhée, il est recommandé de boire une tisane aux feuilles de menthe poivrée. Les plantes médicinales peuvent tout à fait faire face aux angoisses.
  • Thé au gingembre. La racine de gingembre est recommandée aux femmes pour renforcer le système immunitaire, améliorer les processus de digestion. Le thé au gingembre résiste à une sensation de nausée, de vomissements et de diarrhée.

Note À la semaine 39 ou 40 (le mois dernier), la diarrhée est un processus physiologique, un précurseur précoce de l'accouchement. C'est un phénomène naturel, il y a un nettoyage du corps avant l'accouchement, l'estomac ne doit pas faire mal. Au cours des premières semaines de grossesse, la cause est le plus souvent une toxicose.

Soyez prudent lors du traitement de la diarrhée pendant la grossesse. Considérez le terme intolérance individuelle aux additifs alimentaires, médicaments. Suivre strictement la prescription du médecin, la posologie du médicament. Surveillez les changements dans le corps pendant la thérapie avec des médicaments, des remèdes populaires.

Il est recommandé de manger des aliments qui renforcent les selles. Si les aliments deviennent la cause de selles molles, ajustez le menu. Il est recommandé aux femmes enceintes d’utiliser différents aliments pour reconstituer le corps en vitamines et en oligo-éléments.

Pour prévenir les indigestions, il est recommandé de respecter les règles d'hygiène personnelle, d'éliminer les problèmes d'estomac avant de planifier un enfant et d'éviter tout contact avec des personnes malades pendant la grossesse. Un mode de vie actif, une nutrition adéquate et la marche au grand air contribueront à faire de la grossesse une période agréable de votre vie.

Lisez ceux qui s’inquiètent de la diarrhée à la 38e semaine de grossesse!

Beaucoup de femmes enceintes ont un problème aussi délicat que la diarrhée à 38 semaines de gestation. Le bébé est déjà à terme et le corps se prépare à l'accouchement. C'est l'une des raisons de ce phénomène, mais d'autres facteurs peuvent provoquer des maux d'estomac.

Plusieurs symptômes déterminent la 38e semaine de grossesse - les selles molles deviennent un de ses compagnons constants pour de nombreuses femmes enceintes.

La période de gestation tardive devient particulièrement angoissante pour les filles, qui commencent à écouter avec une double anxiété tous les processus qui se déroulent en elle. Chaque changement d'état peut être considéré comme un signal: le processus de naissance a commencé. Dans un grand nombre de cas, c'est la diarrhée à la 38e semaine de grossesse qui peut indiquer que le corps est entièrement préparé à la naissance du bébé et qu'il est donc apuré pour commencer un travail sérieux.

Il est particulièrement important de faire attention aux changements dans les matières fécales dans le cas où des troubles intestinaux sont accompagnés de vomissements. Peut-être qu'à l'heure actuelle le corps d'une femme enceinte subit une véritable tempête hormonale, à laquelle une réaction spécifique se produit.

Pour comprendre comment se comporter dans une situation donnée lorsque la diarrhée survient en fin de grossesse, il est nécessaire de vous armer de connaissances spéciales et de trouver les moyens qui vous aideront à vous en débarrasser individuellement.

Dans tous les cas, la diarrhée pendant la grossesse ne signifie pas nécessairement que l’accouchement aura lieu, même si ce processus a commencé sur une période aussi longue.

Déterminer qu'une femme a commencé la diarrhée à 38 semaines est très simple - pour cela, une combinaison de deux facteurs est nécessaire: des visites fréquentes aux toilettes et des selles molles qui empêchent la femme enceinte de respirer plus de 2 heures. La diarrhée pendant la grossesse peut être particulièrement dangereuse, même si au moins 4 fois par an, elle peut accompagner la vie de toute personne.

Il existe plusieurs types de diarrhée. Le premier est la diarrhée aiguë qui dure plus de 2 semaines. Elle est causée par des virus qui commencent à se multiplier dans l'intestin. Ils limitent eux-mêmes leurs moyens de subsistance à quelques jours seulement lors du dégagement du tractus gastro-intestinal. Si la nature du trouble est bactérienne, cette situation nécessite une observation plus minutieuse et un traitement rapide.

Si l'intestin refuse de travailler pendant plus de 14 jours, cette diarrhée est appelée non-passage. Dans cette situation, une menace pour la vie de la femme enceinte et de son fœtus est créée. La déshydratation affecte gravement l'enfant, entraînant une détérioration de l'apport sanguin vers ses organes et une hypoxie chronique.

Il existe des exemples de selles liquides persistantes pendant plus de 30 jours, associées à la fois à des lésions virales et à des symptômes de l'intestin irritable. Une femme doit également faire attention au fait que la diarrhée est devenue une réaction à certains médicaments ou médicaments. Par exemple, il y avait une réaction imprévisible à un certain nombre d'aliments. Fait intéressant, les selles liquides à 38 semaines peuvent être causées par le fait qu'une femme ne mange que des aliments sains et appropriés. Et dans certains cas, ce processus provoque le fait qu'une femme commence à boire trop de liquide qui passe dans les intestins, ce qui la laisse dans un état presque inchangé. Il n'est même pas absorbé par ses murs.

Aux derniers stades de la grossesse, même des complexes de vitamines peuvent provoquer le fait que les muscles lisses commencent à se contracter, poussant la masse crue des parties supérieures de l'intestin grêle "jusqu'à la sortie".

Mais d'autres causes sont des intoxications alimentaires graves ou des parasites intestinaux qui irritent les intestins. Bien entendu, si la patiente soupçonne l’une de ces raisons, elle doit contacter son médecin. Si nécessaire, il est recommandé de se rendre à la maternité afin que les spécialistes puissent surveiller son état.

Il existe plusieurs recommandations pour les femmes enceintes, qui permettront d’atténuer ultérieurement l’état de la diarrhée.

Premièrement, il est nécessaire de boire un liquide contenant du sel et du sucre. Vous pouvez utiliser des bouillons, des jus de fruits ou des compositions spéciales "sportives". Si le volume de liquide consommé est au niveau approprié, la couleur de l'urine doit être transparente et légèrement jaunâtre.

Vous pouvez modifier légèrement le régime en essayant de manger des aliments salés et des bananes. Un bon plat d'accompagnement sera le riz habituel. Un remède efficace contre la diarrhée consiste à utiliser du yogourt naturel, qui aide à rétablir une microflore intestinale normale.

En raison de la diarrhée, des douleurs au dos peuvent survenir, les anses intestinales irritent l'utérus, provoquant ainsi le début du travail.

Si vous suivez toutes les exigences des spécialistes, vous pouvez arrêter la diarrhée pendant la grossesse dès les premiers stades, réduisant ainsi la durée de l’exposition corporelle jusqu’à 30 heures.

Se rendre à l'hôpital en fin de grossesse pour la diarrhée devient une nécessité si les symptômes persistent pendant plus de deux jours. Si la gêne est accompagnée de fièvre ou de diarrhée provoquant une déshydratation sévère.

On peut en conclure que la diarrhée en fin de grossesse peut indiquer non seulement la proximité attendue avec l'enfant. Cela peut être un signe que le corps ne peut pas faire face à l'infection et doit se débarrasser des causes qui l'ont causé directement.

Diarrhée en fin de grossesse: causes

Le dernier semestre de la grossesse marque une préparation progressive du corps de la femme à l’accouchement: le système hormonal est restructuré et certains processus sont ajustés. Certains d'entre eux peuvent être complètement naturels, alors que d'autres sont indésirables ou totalement inacceptables.

Tableau clinique

D'un point de vue physiologique à la fin du fœtus, la diarrhée est le moyen utilisé par l'organisme pour éliminer les toxines de l'intestin avant un processus important. Habituellement, le relâchement pendant les selles est temporaire, ne dure pas plus de deux jours et passe même avant le début du travail. Mais si la durée de la diarrhée est supérieure à 4 jours avec un net changement de couleur et de consistance des matières fécales, avec inclusion de saignement et de mucus, une douleur aiguë et persistante, il est alors question de la violation des fonctions physiologiques naturelles.

Les médecins classent la diarrhée dans les groupes suivants en fonction de la gravité et de la gravité des symptômes associés:

C'est important! Il est inacceptable de se soigner soi-même - un médecin qualifié devrait en déterminer la cause et prescrire un traitement, car des actes déraisonnables peuvent entraîner un danger pour la vie et la santé de la mère et de l'enfant.

Raisons

Parmi les causes possibles du développement de la diarrhée, les experts distinguent des facteurs psychologiques, physiologiques, infectieux et nutritionnels.

Rarement, la diarrhée peut être le résultat de la réaction d’un organisme à un médicament prescrit par un médecin ou à une vitamine. Dans ce cas, vous devez consulter à nouveau un spécialiste et annuler les médicaments qui ont provoqué des troubles digestifs.

Les conséquences

Le principal danger de la diarrhée est la déshydratation, qui conduit inévitablement à l'élimination du corps de toutes les substances bénéfiques (vitamines, micro et micro-éléments). Le manque d'eau dans les résultats les plus défavorables peut entraîner une thrombose et une réduction importante du liquide amniotique entourant le fœtus et nécessaires au fonctionnement normal et à une mobilité suffisante à l'intérieur du corps de la mère. Dans ce cas, la femme enceinte est hospitalisée et reçoit un traitement par perfusion.

Les symptômes accompagnant la diarrhée incluent:

  • des vertiges;
  • désir constant de boire;
  • perte de concentration et yeux fendus;
  • bouche sèche et muqueuses sèches;
  • la température;
  • des nausées;
  • des frissons;
  • flatulences;
  • manque d'appétit;
  • léthargie et apathie;
  • changement possible de la couleur de l'urine.

Le malaise général, la léthargie et la faiblesse sont des conditions qui ne profiteront ni à la mère ni à l’enfant et pourraient compliquer le déroulement du travail. En outre, les selles fréquentes et la tension dans le gros intestin peuvent provoquer la tonicité de la paroi postérieure de l'utérus et sa contraction active, entraînant un travail prématuré.

Méthodes de traitement

Les experts recommandent, dans la mesure du possible, d’observer un mode de vie actif, de faire des promenades jusqu’à la naissance. Suivre des cours préparatoires pour les femmes enceintes et une gymnastique pour les femmes enceintes minimise le risque de développer une diarrhée.

C'est important! Vous ne pouvez vous passer d'un avis médical que dans un cas - si la diarrhée était asymptomatique et cessait dès que la femme enceinte avait retiré de son régime le composant alimentaire qui l'avait provoquée.

Pour éviter la perte de liquide, la future mère doit boire suffisamment d’eau, de jus de fruits ou de légumes; avec l’autorisation du médecin traitant, vous pouvez utiliser de l’eau minérale (avec ou sans gaz), des cocktails spéciaux à base de protéines ou de protéines. Jusqu'à la cessation complète de la diarrhée, il est important de retirer du régime le lait et les produits laitiers, en particulier le kéfir, le yogourt et la crème sure. Il faut se rappeler que pour maintenir la motilité intestinale, il est nécessaire de bouger plus et de marcher chaque jour, mais en cas de diarrhée, le repos et le repos sont recommandés.

C'est important! En aucun cas, ne peut pas prendre d'antibiotiques ou d'autres médicaments sans l'approbation du médecin. Quel que soit ce que le pharmacien conseille dans la pharmacie, seul un gynécologue compétent et qualifié peut trouver le traitement approprié et efficace, car il n’est pas démontré que les femmes enceintes prennent des antibiotiques et des antiviraux.

Les pharmacies autorisées et abordables comprennent le charbon actif et les adsorbants.

Diarrhée pendant la grossesse: symptômes, causes, traitement (article utile)

Diarrhée chez la femme enceinte

Diarrhée pendant la grossesse: symptômes, causes, traitement

Attendre un enfant est une période joyeuse pour chaque femme. La préparation de la chambre d'un enfant, l'achat de vêtements, de jouets pour bébé et d'autres problèmes agréables liés au réapprovisionnement de la famille sont conservés à vie. Mais il y a un inconvénient. Pendant la grossesse, le corps de la femme devient très vulnérable et commence à se «plier». Les changements physiologiques, ainsi que la réorganisation hormonale et l'immunité affaiblie ont une incidence. Et la dame doit être dans une position intéressante, au lieu d’anticiper une rencontre rapide avec l’enfant, afin de subir diverses «surprises» de son corps. Un «invité» fréquent est la diarrhée. Ce trouble est-il normal pour une femme enceinte? Ou est-il temps de se précipiter chez le médecin?

Comment reconnaître la diarrhée

La diarrhée est un trouble digestif très facile à «apprendre». Elle s'accompagne de sensations douloureuses dans l'abdomen, d'une envie fréquente de vider l'intestin et de la nature changeante des selles (elles peuvent être pâteuses, aqueuses ou mousseuses).

Fondamentalement, à l'aide de la diarrhée, le corps "exprime son attitude" à propos des changements hormonaux, de divers virus, allergènes et toxines. La diarrhée s'accompagne généralement de ces symptômes:

  • haute température;
  • nausée, vomissement;
  • flatulences et crampes intestinales;
  • mal de tête;
  • faiblesse générale, frissons.

Ne craignez pas pour la santé et le bien-être du fœtus, si la diarrhée n’est pas forte. En règle générale, un tel trouble ne dure pas plus de dix jours et n'affecte pas le déroulement normal de la grossesse. Mais la diarrhée s'avère-t-elle toujours être une simple réaction de l'organisme à la physiologie «spéciale» d'une femme en position? Plusieurs "cloches alarmantes" indiquent clairement qu’il est utile de consulter un médecin. Parmi eux se trouvent:

  • la présence dans les selles d'impuretés de mucus ou de traces de sang;
  • la diarrhée ne passe pas longtemps, on observe simultanément des vomissements et de la fièvre;
  • diarrhée noire accompagnée de vertiges et de faiblesses.

De tels symptômes nécessitent une réponse immédiate à leur apparition. La femme peut avoir un ulcère aggravé ou des saignements internes. Une visite à l'hôpital ne peut être différée.

La diarrhée est-elle dangereuse pendant la grossesse?

Le degré de risque pour une femme dépend de la nature de la diarrhée. Ne vous inquiétez pas si la diarrhée est courte, pas forte, et qu’elle s’accompagne des signes classiques de toxicose. De plus, la diarrhée à la veille d'un accouchement imminent ne devrait pas inquiéter: le corps s'auto-nettoie. Mais dans les premiers stades d'une diarrhée intense peut augmenter le tonus de l'utérus et provoquer une fausse couche.

Comme les virus et les bactéries responsables de la diarrhée se trouvent dans les intestins, ils ne peuvent pas nuire au développement du fœtus. Mais il y a des exceptions. Parmi ceux-ci, une attention particulière devrait être accordée aux cas d'intoxication grave, entraînant une intoxication du corps de la femme et conduisant à l'entrée de toxines dangereuses pour le développement directement au fœtus. Par conséquent, pendant la grossesse, vous devez surveiller de près votre alimentation, en particulier lorsque vous consommez des aliments "à risque" tels que des champignons. Toutefois, si l'empoisonnement n'était pas grave, il n'y aurait aucune menace directe pour la santé et la vie du futur enfant.

Le principal risque associé à la diarrhée est la déshydratation. Mais cela ne peut se produire que si la diarrhée est grave. Lorsqu'une femme doit faire de longues «visites» aux toilettes plus souvent 5 fois par jour, elle risque de perturber l'équilibre eau-sel, ce qui, à son tour, «assure» le dysfonctionnement de tout le corps. Pour le fœtus, la carence en substances minérales et en vitamines est très défavorable: une telle pénurie ne permet pas au fœtus de se développer normalement. Les cas graves de déshydratation peuvent causer divers défauts et même des fausses couches. Comment se protéger de ce problème? Vous devez d’abord reconnaître correctement les symptômes de la déshydratation. Ceux-ci comprennent:

  • sensation de bouche sèche;
  • urines foncées, perte du besoin d'uriner;
  • désir constant de boire;
  • des vertiges;
  • parfois somnolence, fièvre, irritabilité.

La principale mesure de déshydratation consiste à prévenir les pertes excessives de liquide et son remplacement régulier.
Ainsi, seule une diarrhée grave à long terme peut être dangereuse pour une femme enceinte. Avec un léger trouble digestif, le risque pour la santé de la femme et du fœtus ne se produit généralement pas. Mais s'il existe le moindre doute sur son état de santé, il est urgent de consulter un médecin.

Pourquoi la diarrhée survient-elle pendant la grossesse?

Il existe de nombreuses causes de diarrhée pendant la grossesse. Au début, la diarrhée signale le début d'une restructuration hormonale du corps. Si un trouble similaire «rattrape» une femme au cours des dernières périodes, il peut indiquer une naissance imminente. Une diarrhée à la 37e semaine et plus tard indique que l’apparition du bébé est imminente. Mais il existe d'autres causes de diarrhée qui ne sont pas directement liées à la grossesse:

  • maladies intestinales et du tube digestif (colite muqueuse, pancréatite, etc.);
  • régime alimentaire inapproprié, entraînant une violation de la microflore intestinale;
  • troubles nerveux;
  • intoxication alimentaire;
  • les parasites;
  • maladies infectieuses (dysenterie, botulisme, salmonellose, etc.);
  • l'incapacité du corps à produire les enzymes nécessaires.

Selon la cause, les méthodes de diarrhée sont déterminées.

Diarrhée pendant la grossesse: que faire?

La grossesse oblige une femme à se soigner aussi prudemment que possible. Par conséquent, même le traitement de la diarrhée doit être abordé avec le plus grand sérieux.
Vous devez d’abord identifier la cause du trouble. Si la diarrhée était simplement un symptôme concomitant de la maladie, utilisez alors des médicaments. Dans d'autres situations, vous pouvez vous tourner vers les remèdes populaires et suivre un certain régime.

Comment traiter la diarrhée pendant la grossesse

Idéalement, un médecin devrait prescrire un traitement à une femme enceinte. Si, pour une raison quelconque, il est impossible d’aller à l’hôpital, l’auto-administration de médicaments sans danger pour la femme occupant ce poste est autorisée. Parmi eux se trouvent:

Il est important de comprendre que ces médicaments ne peuvent être utilisés qu'après un examen approfondi des instructions et uniquement lorsque la diarrhée n'est pas forte et ne cause pas beaucoup d'inquiétude. Dans les cas graves décrits ci-dessus, l'automédication n'est pas strictement recommandée.

Remèdes populaires pour la diarrhée

Les remèdes populaires éprouvés font un excellent travail contre la diarrhée. Mais vous ne pouvez pas croire aveuglément toutes les recettes à la suite, car il est préférable de ne pas utiliser de "médicaments" faits maison pendant la grossesse. Parmi les moyens sûrs sont les suivants:

  • diluer dans une demi-tasse d'eau bouillie non chaude 1 c. amidon Il se boit une fois;
  • Préparer une infusion de feuilles de mûre. Sa prendre 3 c. par jour
  • verser un verre d'eau bouillante 1 c. zeste de grenade. Une fois la boisson infusée, elle peut être utilisée comme thé.
  • dans 2 verres d'eau pendant 20 minutes, cuire 1 c. feuilles de noix. Après avoir laissé l'agent obtenu infuser pendant environ 30 minutes, il est nécessaire de le prendre à un débit de 1,1. trois fois par jour;
  • faire cuire la gelée de myrtille. Assez pour boire deux fois par jour.

Si une femme enceinte réalise que la cause de la diarrhée est devenue des problèmes émotionnels et des troubles mentaux, il ne sera pas superflu de «soigner» à l'aide de moyens calmants. Par exemple, la décoction d’ananas ou de menthe.

Comment manger avec la diarrhée. Que peuvent les femmes enceintes souffrant de diarrhée

La meilleure chose le premier jour après le début de la diarrhée est de se limiter à une boisson copieuse. De l'eau pure, des thés forts, des boissons aux fruits et des bouillons faibles en gras feront l'affaire. Cela aidera non seulement à "décharger" le corps, mais également à prévenir sa déshydratation. Si le refus de manger semble trop difficile, il est permis de diversifier son alimentation avec des croûtons de pain blanc.

Le lendemain, vous pouvez vous permettre «plus» et ajouter du porridge frais au menu. Il est utile lorsque la diarrhée consomme du riz ou de la farine d'avoine.
Cela aide très bien à combattre la diarrhée. eau de riz, contribuer à la formation normale de masses fécales. En raison du contenu des substances de revêtement, une telle boisson aide à protéger les parois intestinales de l'action de l'acide gastrique et à soulager les irritations. Il est préparé simplement:

  • 0,5 litre d'eau à prendre 1 c. le riz;
  • cuire pendant 40 minutes à feu doux;
  • filtrer la décoction.

Il est nécessaire de boire un quart de verre toutes les 3 heures. La réception de la décoction est de préférence alternée avec l'utilisation d'au moins une petite quantité de porridge de riz.

Il existe également des produits "interdits" pour la diarrhée:

  • boissons gazeuses, jus de fruits, café;
  • viande, produits laitiers; fruits frais;
  • tous les aliments gras, épicés et salés.

Prévention de la diarrhée pendant la grossesse

Les femmes qui ont connu tous les «attraits» de la diarrhée pendant la grossesse reconnaissent qu'il est préférable de suivre certaines règles simples que de souffrir de diarrhée. Comment prévenir les troubles intestinaux?

  1. Rappelez-vous les règles d'hygiène personnelle.
  2. Prendre des vitamines pour les femmes enceintes.
  3. Mangez bien, en vous concentrant sur les aliments frais et sains.
  4. Il n'y a que des maisons, refusant de se rendre dans des cafés et restaurants proposant une cuisine douteuse.

La diarrhée pendant la grossesse peut être un véritable test d’endurance. Mais tout est bien qui finit bien. Et en prenant des mesures simples pour éliminer le problème de la diarrhée, vous pouvez continuer à profiter de l'attente de la naissance d'un bébé. Vous bénisse!

Devrais-je avoir peur de l'apparition de diarrhée à la 38e semaine de grossesse ou est-ce la norme?

Pendant la grossesse, une femme est particulièrement attentive aux changements de santé et de condition. L'apparition de diarrhée est un symptôme qui mérite une attention particulière. Parfois, ce phénomène n'est pas dangereux et vous ne pouvez pas vous inquiéter. Cependant, comment réagir à la diarrhée à la 38e semaine de grossesse? Un trouble intestinal à un tel moment peut-il être dangereux pour le fœtus et la femme?

Symptôme dérangeant ou partie de la norme?

La diarrhée au cours de la 38e semaine de grossesse peut susciter de l'anxiété chez les femmes enceintes. Toute la période de procréation est responsable et importante. La vie d'une femme enceinte, son alimentation et les émotions qu'elle ressent dépendent de la naissance de son bébé. Vaut-il la peine de s'inquiéter de l'apparition de selles liquides à 38 semaines de gestation?

En fait, la diarrhée avant l'accouchement est un satellite de nombreuses femmes. Les nouvelles mères ont indiqué qu'elles avaient commencé à rencontrer ce phénomène désagréable environ deux semaines avant le début du travail. Ceci est très individuel, car chez certaines femmes, ce symptôme n’apparaissait pas du tout ou s’était développé un jour ou deux avant d’aller avoir un bébé.

Caractéristiques des processus physiologiques

Pour comprendre si la diarrhée à la 38e semaine de grossesse peut être considérée comme faisant partie de la norme, il est utile de savoir ce qui se passe dans le corps d'une femme enceinte à ce stade.

Vers la trente-huitième semaine de procréation, le fœtus descend progressivement dans le bassin. Ainsi, il y a une préparation à l'accouchement. Un bébé plutôt lourd exerce plus de pression sur le rectum et la vessie.

Il est possible de déterminer que la diarrhée est associée à l’accouchement prochain si deux symptômes apparaissent simultanément: la diarrhée et la miction, qui ne permettent pas à une femme de se reposer au moins toutes les 2 heures.

Immédiatement avant l'accouchement, il est de plus en plus difficile pour une femme de trouver une position confortable pour une nuit de sommeil. Cela est également dû à la position particulière de l'enfant avant la naissance.

Quelque temps avant le début du travail, le corps déclenche des processus de nettoyage naturels. Produisent activement des hormones, provoquant des processus génériques, qui à leur tour provoquent souvent des diarrhées. Les troubles intestinaux sont accompagnés de nausées et de malaises.

Certains peu avant la naissance souffrent de constipation. Dans ce cas, après l'admission à l'hôpital, la femme en travail reçoit des lavement lavants afin que rien ne puisse empêcher l'enfant de naître confortablement. Par conséquent, un léger relâchement de la chaise peut aider une femme à bien se préparer à cette étape importante.

Chez les femmes mixtes, les troubles intestinaux avant la naissance sont rares. Ceci est possible au plus tard 1 à 2 jours avant le début du processus. S'il s'agit de la première grossesse, des symptômes dyspeptiques se manifestent à l'avance.

Plus la naissance est proche, plus le bébé bouge parfois. Ses mouvements lourds peuvent en outre stimuler l'activité intestinale, provoquant ainsi de fréquentes diarrhées.

Les bienfaits de la diarrhée sur l'accouchement

Contrairement à la diarrhée associée à une intoxication alimentaire ou à une infection, les troubles intestinaux légers liés à l'accouchement présentent les avantages suivants:

  • le corps d'une femme ne perd pas beaucoup de liquide, ce qui rend la déshydratation presque impossible;
  • l'intestin est nettoyé naturellement;
  • il y a une stimulation supplémentaire de l'utérus et, après environ une journée, un accouchement a parfois lieu.

Bien que, dans la plupart des cas, un trouble intestinal à une telle heure signifie un début d'accouchement rapide, il est toutefois important d'être vigilant dans certaines situations.

À l'arrivée à l'hôpital, il est nécessaire d'informer le médecin de la durée et de la nature de la diarrhée. Peut-être que cela sauvera la mère de la procédure standard avec un lavement nettoyant.

Quand la diarrhée menace la santé de la mère et de l'enfant

Dans certains cas, une diarrhée à 38 semaines de gestation peut constituer une menace sérieuse. Si vous développez de tels symptômes, rendez-vous d'urgence à l'hôpital ou même appelez une ambulance

  • douleur d'estomac sévère;
  • des nausées;
  • vomissements;
  • la température;
  • eau de diarrhée;
  • excréments verts ou jaunes;
  • les masses fécales ont une odeur forte caractéristique;
  • avoir très soif.

L'apparition de ce symptôme indique la présence d'une infection intestinale. Pour maintenir la grossesse et donner naissance à un bébé en bonne santé, vous avez besoin d'une assistance médicale qualifiée.

Diarrhée persistante

Il existe une diarrhée persistante. Un tel problème est dit si la diarrhée dure plus de 2 semaines.

La cause de désordres intestinaux de cette durée est une infection virale. Le problème nécessite un traitement qualifié, sinon le risque d'hypoxie fœtale, de déshydratation grave, de détérioration de l'irrigation sanguine et même de décès est élevé.

Que faire

Si la diarrhée a commencé peu de temps avant la naissance, vous devez vous préparer à partir pour l'hôpital. Cela ne signifie pas que vous devez tout laisser derrière vous et attendre que le processus commence. Il est préférable de faire tranquillement les choses habituelles, mais les choses doivent être recueillies à l'avance.

La complication la plus dangereuse de la diarrhée est la perte excessive de liquide ou la déshydratation. Pour éviter cela, vous devriez essayer de boire plus de liquides. Cela ne fait pas de mal à la femme ni à l'enfant à naître.

Dans les cas où les contractions intestinales sont réellement causées par le travail imminent, ce n'est pas dangereux et il est inutile de prendre un médicament pour l'arrêter, car il s'agit d'un processus naturel. Il est important de se connecter à la vague positive, de s'approvisionner en émotions salutaires et de penser à l'avenir.

Autres causes de troubles intestinaux

Bien que la 38ème semaine de grossesse soit souvent la cause de modifications intestinales et d'une accélération du péristaltisme, d'autres facteurs peuvent provoquer un symptôme désagréable:

L'infiltration dans le corps n'est pas la norme. Cette pathologie s'accompagne d'un changement des selles et de plusieurs autres symptômes. Pendant l'accouchement, seul un médecin devrait traiter l'infection. La plupart des médicaments sont interdits aux femmes enceintes. Cependant, un spécialiste peut prendre en compte les spécificités du terme et recommander l'utilisation de médicaments appropriés.

Intoxication alimentaire - un phénomène contre lequel personne n'est à l'abri. Peu importe la façon dont une femme enceinte surveille son alimentation, le système digestif est parfois défaillant. Dans ce cas il vaut la peine:

  • augmenter la quantité de fluide consommée;
  • accepter des sorbants comme le charbon actif;
  • rétablir l'équilibre salin.

Si vous soupçonnez une intoxication grave, telle que des champignons ou une substance chimique, vous devez immédiatement vous rendre à l'hôpital.

Une diarrhée à 38 semaines se développe parfois en raison du manque d'enzymes pour digérer certains types d'aliments. Dans ce cas, il est préférable de refuser pendant un certain temps les produits inappropriés et, après la naissance d'un enfant, de suivre un traitement complet.

Une femme enceinte devrait savoir quels médicaments elle prend. Certains complexes de vitamines peuvent périodiquement provoquer des troubles intestinaux. L’utilisation d’antibiotiques provoque souvent la diarrhée et nuit au développement du fœtus.

Si une femme se prépare à accoucher à temps, tout ira bien. En l'absence d'autres symptômes négatifs, la diarrhée à la semaine 38 fait partie de la norme physiologique ne nécessitant pas de traitement spécifique.

Les informations sur notre site sont fournies par des médecins qualifiés et ont un but informatif uniquement. Ne pas se soigner soi-même! Assurez-vous de consulter un spécialiste!

Gastro-entérologue, endoscopiste. Doctor of Science, la plus haute catégorie. Expérience de travail est de 27 ans.

Que sont-ils - précurseurs de l'accouchement?

Commentaires

En obstétrique moderne, la grossesse est considérée comme une grossesse à terme à 38 semaines. Porter un enfant pendant plus de 41 semaines et demi est considéré comme un perevarivaniem. Ainsi, en urgence, c’est-à-dire que l’accouchement qui a eu lieu à l’heure est compris entre 270 et 290 jours. Cependant, il y a des femmes qui donnent naissance à des bébés parfaitement normaux, en bonne santé et à terme à 36 ou 42 semaines. De plus, ces semaines peuvent être comptées de différentes manières, à partir de la date de la conception ou du premier jour de la dernière menstruation. Compte tenu des caractéristiques individuelles de chaque femme, il serait plus juste de ne pas parler de la durée réelle du travail, mais de l'intervalle le plus probable où elles peuvent se produire. Cet intervalle varie généralement de 2 à 5 semaines, c'est-à-dire en termes de 38 à 42 semaines.

En accédant à la maternité avec un travail instable, la femme en danger risque de rester «bloquée» pendant plusieurs jours dans le département de pathologie ou d'être soumise à une stimulation immédiate. Par conséquent, il est préférable d'aller à la maternité avec une activité de travail déjà établie. Et pour pouvoir naviguer dans cela, il n'est pas toujours nécessaire de faire appel à un spécialiste. Par exemple, un certain nombre de phénomènes qui accompagnent les dernières semaines de la grossesse sont appelés des précurseurs d'accouchement. La présence d'un ou de plusieurs précurseurs suggère que la naissance est proche et qu'il ne vaut pas la peine, par exemple, de visiter le pays, mais il est trop tôt pour se rendre à la maternité.

Douleur au bas de l'abdomen et au bas du dos

Au cours des 3-4 semaines précédant l'accouchement, des douleurs périodiques de tiraillement dans le bas de l'abdomen et dans le bas du dos peuvent apparaître. Ils peuvent être spastiques. L'apparition d'une telle douleur est une conséquence de l'augmentation de l'excitabilité de l'AN, ainsi que du déplacement des vertèbres dans le sacrum, ce qui peut entraîner une atteinte nerveuse. Parfois, à la suite d'une telle blessure dans les dernières semaines de la grossesse, la jambe peut être périodiquement enlevée et immobilisée. Ce phénomène a une base physiologique et après l'accouchement passe sans laisser de trace.

En outre, il peut exister une sensation de plénitude, de fourmillements et de douleur dans la région pubienne, qui est associée à une augmentation de la pression de la partie présentant le fœtus sur la symphyse (os pubien). Le soulagement de cette condition aide à porter le pansement, ainsi qu'un repos fréquent en position ventrale. Ce phénomène passe aussi après l'accouchement.

Deux à quatre semaines avant l'accouchement, une femme enceinte laisse tomber son estomac. Lors de l'abaissement de l'abdomen, la femme note qu'il a clairement changé de forme et qu'il est devenu plus petit. Dans le même temps, il devient beaucoup plus facile de respirer et de manger. Cela se produit à la suite de l'abaissement de la présentation du fœtus, libérant ainsi le diaphragme, l'estomac et les poumons.

En raison de l'excitabilité accrue de l'utérus, celui-ci commence à réagir de plus en plus aux irritants. Très souvent, les tensions toniques de l'utérus apparaissent 5 à 6 semaines avant l'accouchement. D'abord, 1-2 fois, puis 3-4 fois par semaine, et plus près de l'accouchement et 1-2 fois par jour, l'utérus peut être très tendu. En même temps, il devient solide et cette tension est présente depuis assez longtemps.

En plus des tensions toniques de l'utérus 3-4 semaines avant l'accouchement, des contractions périodiques peuvent survenir, appelées précurseurs du travail ou fausses contractions. Les précurseurs ne conduisent pas au développement du travail. Les fausses contractions sont également appelées contractions de Braxton Hicks. Apparemment, ce pandit a souvent ressenti de fausses contractions qui n’entraînaient pas le développement du travail en lui, il est donc entré dans l’histoire de l’obstétrique.

De fausses contractions peuvent apparaître après 7 à 10 minutes (et parfois après 4 à 5 minutes) et durer 2 à 3 heures, puis disparaître progressivement. Ils ne sont pas systématiques, mais peuvent être accompagnés de douleurs assez graves dans le sacrum, le bas du dos, le bas de l'abdomen. Parfois, les femmes ressentent beaucoup plus d'inconfort et d'anxiété à cause de fausses contractions que de contractions génériques.

Les contractions fausses sont dans la plupart des cas remarquées par les femmes multipares qui se méfient beaucoup plus de tout ce qui leur arrive. La femme primipare ne les remarque que si elle est hypersensible. Faire face aux sensations désagréables qui se produisent lors de faux combats aide à un bain chaud. Si vous plongez dans l’eau à une température confortable pendant 20 minutes à 1 heure, les fausses contractions s’atténuent ou disparaissent beaucoup moins souvent et, dans le même temps, leur intensité diminue sensiblement.

Une à deux semaines avant l'accouchement, une femme peut devenir pire que son appétit et le sentiment insupportable de faim aiguë, observé pendant toute la grossesse, peut disparaître. Elle commence à manger plus calmement. Cette indifférence et même ce refus de la nourriture sont particulièrement évidents dans les 3-4 jours précédant l'accouchement. Parfois, une femme cesse de vouloir manger seulement un jour avant d'accoucher et, dans certains cas, avant de donner naissance, son appétit ne souffre pas du tout.

Environ 7 à 10 jours avant l’accouchement, le poids d’une femme peut baisser de 1 à 2 kg. La réduction de poids n'est pas toujours, mais dans tous les cas, la prise de poids est interrompue. Une à deux semaines avant la naissance, le poids de la femme se stabilise et on n'observe plus son augmentation. La diminution ou la stabilisation du poids d'une femme enceinte avant l'accouchement est associée à une augmentation de l'excrétion liquidienne de son corps.

Ainsi, à la fin de la grossesse, des conditions d’un équilibre très instable sont créées, qui sont sur le point d’être perturbées par le développement du travail, mais l’accouchement ne se produit qu’à un moment donné.

Par quels signes pouvons-nous comprendre que l'accouchement a déjà commencé?

Pendant 1 à 3 jours ou plusieurs heures avant l’accouchement, du mucus brunâtre, semblable au début des règles, peut commencer à se distinguer des parties génitales de la femme. Il peut sortir avec du coton (en effet, un «bouchon» est apparu, lié à la force de la pression intra-utérine causée par le poids plus important du fœtus: plus de 4,5 kg), et il peut s'écouler progressivement, par petites portions. L'apparition d'un bouchon muqueux indique le début de l'ouverture du col de l'utérus. C'est un signe certain du début du travail. L'abondance de sécrétions et les caractéristiques de leur apparence sont individuelles. Dans de très rares cas, les sécrétions des glandes cervicales sont si rares que le bouchon muqueux n'apparaît pas du tout avant la naissance. Dans d'autres cas, au contraire, la maturation du col utérin se fait très lentement et la sécrétion de ses glandes est très intense. Dans ce cas, le bouchon de mucus peut commencer à se dégager 7 à 14 jours avant le début du travail. Cependant, dans la très grande majorité des cas, le bouchon muqueux apparaît au début du travail ou quelques heures avant le début de celui-ci.

Les preuves incontestables du début du travail sont des contractions régulières, c.-à-d. contractions périodiques des muscles utérins, atteignant un rythme régulier. Les contractions du travail sont toujours accompagnées d'une dilatation cervicale et ne peuvent être neutralisées par des procédures relaxantes, telles qu'un bain chaud. Mais si une femme à la veille de plusieurs fois a présenté de fausses contractions, il peut être difficile pour elle de s'orienter dans ses sensations et de distinguer les contractions de travail. Si l'apparition de contractions est accompagnée de sécrétions brunes des organes génitaux, nous pouvons parler en toute confiance du début du travail.

En règle générale, à la veille de la naissance, il se produit une vidange intestinale. Une femme peut à plusieurs reprises aller aux toilettes et en même temps, la chaise sort d'un volume légèrement plus important que d'habitude. Immédiatement avant le début du travail, c'est-à-dire Quelques heures avant l'accouchement, des douleurs peuvent survenir, des nausées, des vomissements, une perte complète de l'appétit ou une indigestion. Cette réaction du système digestif est associée à l'action d'hormones stimulant l'activité générique. Ces phénomènes peuvent se produire ensemble et séparément et accompagner l'apparition des premières contractions faibles. En outre, les premières contractions peuvent être ressenties comme une douleur à l'abdomen, une perestaltik renforcée et de fréquentes pulsions vides aux toilettes.

Parfois, l'accouchement commence par l'apparition d'une obscure douleur sourde au bas de l'abdomen et au bas du dos ou à des douleurs environnantes (bas de l'abdomen et du bas du dos). Ils peuvent être périodiques et servir de fond douloureux, c.-à-d. continuer sans s'arrêter.

Très souvent, tous ces phénomènes s'accompagnent d'une sensation de froid et de frissons. Des frissons génériques peuvent accompagner le début du travail.

Ne vous précipitez pas pour aller à l'hôpital si vous n'avez pas de complications. Les foyers sont beaucoup plus faciles à supporter que les contractions à l'hôpital. Le moment optimal pour aller à la maternité est lorsque les contractions vont avec régularité - 5/45, c.-à-d. en cinq minutes et 45 secondes chacune. Si vous n’avez pas confiance en vous, allez-y immédiatement. Peut-être qu’à l’hôpital, vous serez plus calme. Et une autre indication incontestable d'aller à la maternité est les eaux usées. Si l'eau est retirée, vous devez immédiatement vous rendre à l'hôpital.