Symptômes d'inflammation intestinale et traitement

Les maladies intestinales inflammatoires (MII) sont au deuxième rang des maladies du tractus gastro-intestinal. Des personnes d'âges et de sexes différents en souffrent. Lorsque IBD se produit une inflammation de la membrane muqueuse de différentes parties de l'intestin. Comment l'inflammation intestinale développe-t-elle les symptômes et le traitement efficace de cette maladie? À propos des principales causes de cette maladie et des méthodes de diagnostic, lisez la suite.

Causes de l'inflammation intestinale

L'intestin comprend 3 sections: le duodénum, ​​le côlon et l'intestin grêle. Cet organe est impliqué dans la digestion et la fonction du système immunitaire. Lorsqu'elle est exposée à divers facteurs négatifs, la mort des cellules muqueuses commence dans une partie affaiblie de l'intestin, ce qui entraîne une augmentation de la circulation sanguine dans cette région, provoquant des douleurs. En raison de l'inflammation, les cellules de cet organe ne peuvent pas sécréter des enzymes, ni absorber des nutriments. Pour cette raison, il y a une violation des fonctions de l'intestin. IBD se produit pour les raisons suivantes:

  • Infection (bactéries, virus, protozoaires). Les causes des MICI sont souvent les suivantes: E. coli, Shigella, Salmonella, rotavirus, dysenterie amibienne.
  • Helminthiases (infection par des vers).
  • Régime alimentaire excessif et malsain, saturé d'aliments gras, frits, fumés et épicés.
  • L'hérédité. Le manque d'enzymes dans les intestins est parfois transmis au niveau génétique, de même que la prédisposition à l'apparition d'une MII.
  • Dysbactériose, violation de la microflore intestinale normale. Cela conduit à la multiplication de bactéries pathogènes et à l'apparition de maladies de la membrane muqueuse de cet organe.
  • Mauvaise circulation sanguine dans les parois intestinales, modifications athéromateuses.
  • Processus auto-immuns dans lesquels le système immunitaire produit des anticorps contre les cellules intestinales, ce qui provoque une inflammation de cet organe.

Les symptômes

Une connaissance de base de l'inflammation intestinale, des symptômes et du traitement de cette maladie aidera à remarquer son développement à temps et à demander de l'aide. Cette maladie est divisée en types selon le lieu d'origine du foyer: duodénite (inflammation du duodénum), entérite (maladie de l'intestin grêle), colite (maladie du gros intestin), mésadénite (inflammation des ganglions lymphatiques), proctite (inflammation de la membrane muqueuse).

Pour la durée de l'évolution de la MII peut être aiguë ou chronique. Si la maladie est causée par une bactérie, un virus ou un protozoaire, elle a un caractère infectieux et est appelée infection intestinale aiguë. Si l'inflammation se produit en comparaison avec d'autres causes, la maladie est classée comme non infectieuse. Les principaux signes de MII chez les femmes et les hommes sont similaires. Symptômes:

  • Douleur pressante dans l'abdomen, dont l'emplacement est difficile à déterminer. La cause de la douleur est un spasme des muscles intestinaux.
  • Nausée après avoir mangé.
  • Vomissements après avoir mangé.
  • Flatulence, indiquant un manque d'enzymes dans le corps.
  • Des problèmes de selles, tels que la diarrhée, surviennent lors d'infections intestinales aiguës, et des problèmes du gros intestin peuvent être constipés.
  • La perte de poids est souvent associée à une inflammation de l'intestin grêle et résulte d'une détérioration de l'absorption des nutriments.
  • L'anémie Il se développe avec un faible taux d'hémoglobine dans le sang, ce qui se produit lors d'une mauvaise absorption du fer.
  • Augmentation de la température

Quel médecin contacter

En cas de problèmes intestinaux, il est nécessaire de consulter un gastro-entérologue. Si le patient ressent constamment de l'inconfort et des douleurs abdominales, il ne doit pas chercher seul une solution à ce problème et il est préférable de consulter un médecin. Lors de la réception, le médecin examinera le patient et lui expliquera les points principaux concernant les symptômes et le traitement de cette maladie. Puis dirigez le patient vers un examen supplémentaire, ce qui aidera à établir le diagnostic le plus précis possible. Après cela, le médecin vous prescrira un traitement avec des médicaments, des préparations à base de plantes et donnera des recommandations sur le régime alimentaire.

Diagnostic de la maladie chez l'adulte et l'enfant

Afin de diagnostiquer correctement une maladie, un gastro-entérologue envoie souvent des patients pour un examen supplémentaire. À l'aide de tests sanguins, de selles et de méthodes endoscopiques, il est facile d'identifier et de déterminer le foyer de l'inflammation. Un examen supplémentaire aidera le spécialiste à établir le diagnostic et à choisir le schéma de traitement approprié. Chez les enfants, les MICI se manifestent sous la forme de NUC (colite ulcéreuse) et de la maladie de Crohn. La CU chez le nourrisson est accompagnée de diarrhée et de traces de sang dans les selles.

Un enfant plus âgé qui souffre de colite ulcéreuse non spécifique se plaint souvent de crampes, de douleurs abdominales et de selles molles. Le diagnostic de NUC est effectué à l'aide d'un examen rectal et d'une palpation. L'inflammation des intestins chez un enfant sous la forme de la maladie de Crohn, dans laquelle des ulcères apparaissent sur la membrane muqueuse de l'organe malade, se manifeste par des selles fréquentes, des douleurs. Le diagnostic dans ce cas est réalisé à l'aide de la coloscopie, de l'endoscopie, de l'irrigoscopie, de la palpation. Examinons plus en détail les méthodes de laboratoire et les autres méthodes utilisées pour détecter les MICI.

CBC

Une analyse de sang est un examen de laboratoire obligatoire prescrit par un médecin à un patient si un processus inflammatoire de l'intestin est suspecté. Le gastro-entérologue déterminera l'étendue de la maladie en fonction des valeurs ESR et du contenu en leucocytes dans le sang détecté au cours de cette étude. Leurs taux élevés indiqueront au médecin le processus inflammatoire survenant dans le corps.

Coprogramme

Pour établir le diagnostic correct avec une MICI, le patient est envoyé pour une analyse des selles. Cet examen montrera si le processus de digestion dans le corps est correct. Le coprogramme aidera à identifier le manque d'enzymes provenant de débris alimentaires mal digérés. L'analyse des matières fécales permet également de détecter la présence de vers pouvant causer des problèmes intestinaux.

Examen bactériologique des matières fécales

Si une infection intestinale est suspectée, elle est semée sur microflore. L'examen bactériologique des masses de selles aidera à identifier les bactéries pathogènes de l'intestin, à identifier ces micro-organismes et à déterminer leur sensibilité aux antibiotiques. En cas d'infection, le médecin pourra vous prescrire des médicaments efficaces pour le traitement de l'inflammation sur la base d'un test des selles.

Fibroesophagogastroduodenoscopy (FEGDS)

Un examen de l'estomac avec un endoscope est parfois prescrit pour confirmer le diagnostic de MICI. Lorsque cette sonde est introduite dans le patient par la bouche. L'endoscope est un tube à fibre optique équipé d'une caméra et d'un éclairage. En utilisant la fibroesophagogastroduodenoscopy, on examine la membrane muqueuse de l'estomac et d'autres parties du tractus gastro-intestinal. Si nécessaire, pendant ces examens, prélevez une partie de la membrane muqueuse pour un examen histologique.

Coloscopie

Avec une MICI, une coloscopie peut être indiquée. Cette méthode de recherche est réalisée à l'aide d'un instrument composé d'un tube flexible d'un diamètre de 1 cm et d'une longueur de 1,5 m et d'un instrument d'optique. En coloscopie, l’étude est réalisée en introduisant l’endoscope à travers le rectum. Dans ce cas, l'anus est prétraité avec la pommade Dikainovoy. Cette méthode d'examen sert à évaluer l'état de la membrane muqueuse du gros intestin. Avant la coloscopie, un nettoyage minutieux des organes examinés est effectué à l'aide d'un lavement.

Endoscopie vidéo capsulaire

L'endoscopie capsulaire vidéo est la méthode la plus récente pour l'examen des intestins. Lors de ce type d'étude, le patient avale une capsule stérile spéciale, jetable, qui, lors de son passage dans le tractus gastro-intestinal, prend de nombreuses photos. Le médecin de l'ordinateur voit en temps réel l'emplacement de la capsule vidéo. Cette étude du tractus intestinal fournit des informations précises sur l'état de ses muqueuses. La capsule vidéo est retirée du corps après une journée d'activité intestinale.

Méthodes de traitement

Après avoir établi un diagnostic précis, le médecin vous prescrira un traitement efficace pour éliminer les MII. Selon le degré de développement de la maladie, divers médicaments, enzymes et tisanes peuvent être prescrits. Pour que le traitement soit efficace, un patient ayant une MII doit suivre un régime alimentaire spécial. En parallèle avec les médicaments dans le magnétoscope peut être utilisé des remèdes populaires, mais seulement après avoir consulté un médecin.

Thérapie Etiotropique

Lorsque IBD prescrit un traitement, qui vise à éliminer la principale cause de la maladie. S'il s'agit de la défaite du corps par des bactéries pathogènes, des antibiotiques sont attribués au patient. Lorsque les invasions helminthiques sont prescrits des pilules antihelminthiques (albendazole, pipérazine). Si la cause de la MII est auto-immune, les immunosuppresseurs sont alors attribués au traitement.

Thérapie symptomatique

Un traitement symptomatique est utilisé pour réduire les manifestations de douleur, spasmes et / ou ballonnements. À cette fin, on utilise des antispasmodiques, des antimousses et d’autres médicaments sous forme de comprimés, de suppositoires, de teintures, qui peuvent soulager temporairement l’état du patient lors du traitement de l’inflammation. Par exemple, l'espumizan est utilisé pour éliminer l'augmentation de la formation de gaz, mais aucun silo n'est utilisé pour soulager les spasmes. Et après la prise d'antibiotiques, une rééducation est effectuée dans le but de restaurer la microflore intestinale avec des préparations spéciales.

Thérapie pathogénétique

Pour que le traitement de cette maladie soit efficace, il est nécessaire de soulager l'inflammation dans l'intestin. À cette fin, utilisez des anti-inflammatoires et des sorbants qui lient les toxines. La thérapie pathogénique des MII comprend également des médicaments contenant des enzymes. Ces médicaments comprennent le mezim, pancréatine, dont la consommation réduit la charge de l'organe malade du système digestif.

Régime alimentaire

Une alimentation bien organisée dans le traitement des maladies gastro-intestinales est d’une importance primordiale. Pour soigner rapidement la maladie, il est nécessaire de manger des aliments qui réduisent la charge sur la membrane muqueuse de l’organe malade. Nourriture pour les MII - 5 à 6 fois par jour. Le menu du patient doit être saturé de protéines, et les graisses et les glucides qu'il contient doivent être réduits.

Il est conseillé d'inclure dans le régime alimentaire des légumes, des fruits, de la viande maigre, du pain noir et des produits laitiers allégés. Vous ne pouvez pas manger des plats frits, fumés, épicés. La nourriture pour un patient atteint d'une MII est préférable de cuisiner, cuisiner pour un couple. Les aliments riches en potassium et en calcium sont particulièrement utiles dans cette maladie. Dans les cas de MICI, la consommation quotidienne de sel doit être réduite à 6 à 8 g.Une personne présentant une inflammation intestinale doit boire 2 litres d'eau par jour. Voici une liste d'aliments et de produits recommandés pour le tdr:

  • soupes faibles en gras;
  • décoctions de légumes;
  • compotes;
  • les jus, qui comprennent des ingrédients de bronzage;
  • plats de veau, boeuf maigre;
  • escalopes de poulet, boulettes de viande, soufflés;
  • plats de poisson;
  • fromage, fromage cottage faible en gras.

Remèdes populaires

Certaines plantes ont des propriétés médicinales qui aident parfaitement à combattre l’inflammation intestinale de nature différente. La médecine traditionnelle a de nombreuses recettes pour le traitement de cette maladie. De nombreux patients ont connu l’effet cicatrisant de prendre de tels remèdes naturels. Les remèdes à base de plantes suivants aideront à guérir les MII:

  • Versez 200 ml de mélange d'eau bouillante à base de pris sur 1 c. camomille, sauge, herbes centaurées. Insister. Prendre toutes les 2 heures toute la journée, soit 8 fois par jour. Utiliser signifie 3 mois.
  • Préparez le jus d'oignon en broyant la plante et en filtrant le gruau résultant sur de la gaze. Boire le produit résultant par 1 c. avant les repas 3-4 fois par jour. Ce médicament est bon pour la constipation, la colite.
  • Préparez un mélange à base de plantes de 60 g de racine d’argousier, 10 g de fenouil et d’anis, 20 g de racine de réglisse. 1 cuillère à soupe l mélange de plantes sèches versez 200 ml d'eau bouillante. Insister 1/2 heure. A utiliser le matin, le soir sur 200 ml.

Où traiter l'inflammation intestinale

Afin de reconnaître les MICI au stade initial et de se débarrasser rapidement de cette maladie, il est nécessaire, avec un inconfort constant dans l'estomac, de demander conseil à un gastro-entérologue. Où cette maladie est-elle traitée à Moscou et à Saint-Pétersbourg? Dans la capitale et dans d’autres villes, les gastro-entérologues dispensent des soins médicaux qualifiés dans des cliniques publiques, des centres médicaux et des cliniques privées.

Coût de

La consultation d'un spécialiste des centres médicaux coûtera entre 1300 et 6000 roubles. Le diagnostic de l'IBD à l'aide des tests de laboratoire des tests médicaux est dans la gamme de 250-1000 roubles. Examen endoscopique coûtera 3000-4000 roubles. Dans certains centres médicaux, il est possible d'appeler un médecin à domicile et de passer des tests sans quitter votre appartement. Le prix de ces services est compris entre 3000 et 6000 roubles.

Pilules pour l'inflammation intestinale

Afin de savoir quoi faire et quels médicaments pour l'inflammation intestinale aideront le mieux, plusieurs facteurs doivent être pris en compte: type d'inflammation, localisation dans l'intestin, stade de la maladie, caractéristiques individuelles de l'organisme. Les paramètres du choix des médicaments sont déterminés par les types d'inflammation de l'intestin - colite ulcéreuse et maladie de Crohn. Important pour la sélection d’un schéma thérapeutique et les causes de ces maladies: infection, problèmes du système immunitaire, hérédité et même stress.

Règles de traitement

Lorsque les intestins sont enflammés, on remarque une perte d'appétit, des douleurs abdominales ou des selles bouleversées. Ce sont les principaux symptômes. La plaque blanche sur la langue doit être alertée. Vous ne pouvez en aucun cas traiter vous-même une inflammation des intestins. Pour que le traitement produise un résultat positif, il est avant tout nécessaire de changer le mode de vie et la nutrition. Cesser de fumer et de l'alcool, maintenir l'équilibre hydrique. Ne surchargez pas votre corps avec des exercices excessifs. Évitez les situations stressantes, prenez des antidépresseurs si nécessaire. La condition principale - le régime.

Types de médicaments pour l'inflammation intestinale

Les médicaments pour l'inflammation intestinale par type d'exposition sont divisés en groupes pharmacologiques. Ces médicaments, qui soulagent l'inflammation et accompagnent le syndrome douloureux, sont pris séparément ou en association avec d'autres, en fonction de l'état de santé. Leur liste est impressionnante, les principales sont indiquées:

  • immunomodulateurs;
  • antibiotiques et antifongiques;
  • les aminosalicylates;
  • antidiarrhéiques;
  • corticostéroïdes.

Anti-inflammatoires

La définition correcte de la maladie est le premier pas vers une guérison. Seul un médecin devrait choisir les médicaments, car ils ont de nombreux effets secondaires. Il est nécessaire de prendre en compte l’interaction avec d’autres médicaments. Ils vous permettent de soulager rapidement les symptômes, d’atténuer et d’améliorer l’état général du patient, par exemple Salofalk, qui soulage les symptômes. Il se présente sous forme de granulés, de suppositoires ou de lavements. Il est indiqué pour la maladie de Crohn et la colite ulcéreuse. Les enfants atteints d'inflammation se voient attribuer des bougies "Rektodelt".

Pilules pour l'inflammation

L'inflammation est également traitée avec succès avec des pilules. Commun - "Mesavant". Ces médicaments ont un effet local sur l'épithélium intestinal pendant l'inflammation. "Salozinal" - un médicament contre l'inflammation et antibactérien. Il est utilisé pour la maladie de Crohn ou la colite, ainsi que pour leur prévention. La sulfasalazine a un effet similaire. Pour éviter que les intestins ne s'enflamment à nouveau, un traitement symptomatique pouvant aller jusqu'à 500 mg de sulfasalazine est prescrit par jour.

Immunomodulateurs

Les immunomodulateurs sont prescrits comme thérapie supplémentaire pour les processus inflammatoires de longue durée. Ils sont conçus pour équilibrer le travail du système immunitaire. Cela peut être "Immunal", qui est attribué à l'inflammation chronique, affaiblissant la résistance du corps. "Viferon" - est prescrit pour les infections intestinales sans étiologie précise. Synthétique peut être remplacé par naturel - Echinacea, Eleutherococcus. Ces teintures d'esprit sont vendues dans une pharmacie. Pour les adultes, il est recommandé de prendre 30 à 40 gouttes une fois. Pour les enfants, la consultation du gastro-entérologue et de l'immunologiste est nécessaire.

Antibiotiques et antifongiques

Les antibiotiques sont prescrits pour traiter l'inflammation causée par une bactérie. La "ciprofloxacine" est prescrite pour les infections du tractus gastro-intestinal, y compris celles causées par Salmonella. "Ftalazol" - un agent antimicrobien, a également un effet anti-inflammatoire. "Levomycetin" est utilisé pour des infections de la cavité abdominale, incluant la péritonite ou la fièvre typhoïde. Si nécessaire, utilisez un antifongique. Souvent - "Nystatin", qui est utilisé quand une infection fongique se produit avec un traitement à long terme avec des médicaments antibactériens. Le traitement médicamenteux n'implique pas l'utilisation fréquente d'antibiotiques, car ils détruisent la microflore nuisible, ainsi que des microfluores utiles.

Aminosalicylates

Amiosalicylates - un groupe de médicaments qui sont prescrits pour la rémission persistante de la maladie, tout en prenant des corticostéroïdes. Ils contrôlent les symptômes, peuvent être prescrits dans la période postopératoire. Les aminosalicylates sont utilisés pour maintenir le bien-être dans la maladie de Crohn légère et la colite ulcéreuse. L'acide aminosalicylique est utilisé en quantités limitées, le dosage est donc prescrit par un spécialiste.

Antidiarrhéique

La diarrhée est un trouble à court terme. Cependant, cela peut indiquer une infection intestinale. Les médicaments antidiarrhéiques sont conçus pour normaliser les selles le plus rapidement possible. Cette propriété a "Nifuroksazid", "Loperamide", "Imodium" (ingrédient actif - loperamide). Sur la base de cette substance, une quantité suffisamment grande de médicaments est utilisée pour le traitement de la diarrhée.

Corticostéroïdes

Si des signes d'exacerbation d'une maladie inflammatoire apparaissent, des corticostéroïdes sont prescrits, des médicaments ayant un effet à court terme. La "méthylprednisolone" et "l'hydrocortisone" sont utilisés à l'hôpital par voie intraveineuse. Si le patient est traité à domicile, les corticostéroïdes sont prescrits sous forme de comprimé ou de suppositoire rectal. Médicaments au choix - "Prednisone", "budésonide", "Dexaméthasone". Ces médicaments ont de nombreux effets secondaires. Ils sont utilisés pour la colite ulcéreuse et la maladie de Crohn.

Microflore régénérante

La microflore intestinale est un indicateur majeur de la santé du tractus gastro-intestinal. Il peut être détruit par les antibiotiques. Par conséquent, afin de le restaurer, il est prescrit de prescrire des médicaments capables de coloniser les intestins avec une microflore en bonne santé. Les médicaments de ce type sont divisés en prébiotiques et probiotiques. Les prébiotiques sont des substances qui ne peuvent pas être digérées, mais ils servent de base à la croissance des bactéries (Lactusan, Prelax). Probiotiques - cultures vivantes de bactéries nécessaires dans les intestins ("Bifidumbakterin", "Linex").

Homéopathie pour l'inflammation

L'inflammation est guérie non seulement par des médicaments. L'homéopathie est une branche non conventionnelle de la médecine, basée sur la conviction que la substance à l'origine de la maladie peut être un médicament à petites doses. Pour ce faire, appliquez des ingrédients inhabituels: minéraux, champignons, venin de serpent. Les connaisseurs affirment qu'une telle méthode d'inflammation intestinale est la plus efficace, car elle supprime l'inflammation d'autres organes touchés par la maladie. "Gastronal" - utilisé pour des problèmes avec le tractus gastro-intestinal.

Autres méthodes

Pour soulager la douleur dans l'inflammation en utilisant des analgésiques. Plus souvent - "No-shpa". Cependant, vous ne pouvez pas prendre ces médicaments si vous ressentez une douleur aiguë. Cela rendra le diagnostic plus difficile. Les méthodes traditionnelles sont également utilisées avec traditionnelle pour l'inflammation. Lorsque la diarrhée infuse du millepertuis, des cônes d'aulne ou de la camomille. En cas de colite, utilisez de l'ortie, de l'huile d'argousier. En cas d'inflammation aiguë du côlon, un thé vert fort est indispensable. Il est connu pour son action antimicrobienne.

Anti-inflammatoires pour les intestins

L'inflammation intestinale est une maladie grave et dangereuse pouvant être déclenchée par plusieurs facteurs. Lors du traitement d'un trouble, la cause exacte du trouble est toujours établie, car il est important de suivre un traitement anti-inflammatoire, mais également d'éliminer la source principale de la maladie. Pour diagnostiquer le processus inflammatoire dans n'importe quelle section intestinale, divers examens peuvent être prescrits, y compris une échographie et des tests généraux. Après avoir confirmé la présence d'un nid, l'un des médicaments efficaces est sélectionné pour supprimer le processus inflammatoire.

Anti-inflammatoires pour les intestins

Causes de l'inflammation intestinale

Les facteurs suivants peuvent provoquer une maladie:

  • infection par des parasites, en particulier la violation se manifeste manifestement par la présence d'un type mixte d'helminthiases;
  • lésion infectieuse, qui peut également être déclenchée par des trichomonas;
  • maladies auto-immunes, au cours desquelles le corps prend ses cellules pour exotiques et commence à les détruire;
  • les prédispositions génétiques, qui se manifestent le plus souvent dans le contexte du manque de certaines enzymes pour la digestion;
  • des erreurs dans la nutrition, surtout quand on se passionne pour les aliments gras, épicés et peu grillés;
  • des anomalies dans l'apport sanguin à l'intestin, pouvant être provoquées par des processus oncologiques et des maladies du système cardiovasculaire;
  • violation de la microflore intestinale due à des médicaments ou à d'autres facteurs provoquants;
  • le développement de l'entérite ne se manifeste que dans une zone ou dans toute la partie de l'intestin grêle;
  • l'apparition de la duodénite, un processus inflammatoire dans le duodénum et la petite partie du tube digestif;
  • la mésadénite, processus inflammatoire affectant le système lymphatique intestinal;
  • colite associée à la formation d'une inflammation dans le côlon.

Inflammation intestinale à l'intérieur

Attention! Toutes les affections décrites peuvent se présenter sous une forme chronique et aiguë, notamment lorsque le côlon est touché. Dans certains cas, la phase aiguë peut durer 4 semaines, après quoi elle sera complètement guérie ou deviendra chronique.

Asakol contre l'inflammation intestinale

Le médicament est disponible sous plusieurs formes pharmacologiques, son choix dépend de la localisation du processus inflammatoire et de sa durée.

Traitement de la maladie inflammatoire de l'intestin


Le processus inflammatoire dans l'intestin peut être causé par une infection, un empoisonnement, une malnutrition, une pathologie auto-immune, une dysbactériose et d'autres facteurs.

Le traitement de l'inflammation de l'intestin est prescrit en tenant compte de la cause de la maladie et des symptômes prédominants. Il comprend:

  • les drogues;
  • aliments santé;
  • phytothérapie.

En cas d'inflammation auto-immune sévère, une intervention chirurgicale peut être nécessaire.

Traitement médicamenteux

Les médicaments pour l'inflammation intestinale ont un effet étiotrope, pathogénétique ou symptomatique. Le médecin peut prescrire les médicaments suivants:

  • antibiotiques
  • hormones et cytostatiques,
  • préparations de sulfasalazine et de ses analogues,
  • probiotiques
  • solutions salines à usage oral ou parentéral,
  • antispasmodiques et procinétiques,
  • les enzymes.

Les remèdes étiotropes éliminent la cause de la maladie. Ainsi, dans l'inflammation infectieuse des intestins, on utilise des antibiotiques, qui sont mal absorbés par le tractus gastro-intestinal et agissent principalement localement. Si une infestation de ver est détectée, des médicaments antihelminthes sont utilisés.

Pour le traitement de l'inflammation intestinale, les médicaments normalisant la composition de la microflore sont presque toujours indiqués. Ceux-ci peuvent être pro-, pré et eubiotiques. L'entérocolite chronique nécessite parfois l'administration de vitamines par voie parentérale, car elles ne se forment pas ou sont mal absorbées dans l'intestin.

Pour normaliser le tonus et la motilité de l'intestin, un médecin peut prescrire des prokinétiques et des antispasmodiques. Ces derniers ont un effet analgésique. Selon ce qui prévaut dans la clinique - constipation ou diarrhée - ils utilisent des laxatifs ou des antidiarrhéiques. Les Enterosorbents sont utilisés pour réduire la formation de gaz et éliminer les toxines du tractus gastro-intestinal. Dans l'inflammation de l'intestin grêle, le traitement implique généralement l'administration d'agents enzymatiques, car la digestion et l'absorption des nutriments se produisent principalement dans cette partie du système digestif.

Si l'inflammation est aiguë et s'accompagne de déshydratation et d'une intoxication grave (léthargie, fièvre), la perfusion est administrée par voie intraveineuse. Les solutions salines aident à éliminer les problèmes d'eau et d'électrolytes et à éliminer les substances toxiques du corps.

Important: les médicaments prescrits pour la colite ou l’entérite doivent être pris régulièrement, conformément aux recommandations du médecin, afin d’assurer un prompt rétablissement.

Régime alimentaire

Le traitement médicamenteux des maladies inflammatoires de l'intestin est nécessairement effectué sur le fond d'un régime. Si l'inflammation est accompagnée de diarrhée, le menu comprend du riz, des bananes et du pain de blé, qui aident à éliminer la diarrhée. Si la constipation prévaut, vous devez manger plus de fruits secs, de boissons au lait aigre, de fruits et de légumes.

Tous les aliments doivent être préparés à partir d'ingrédients naturels. En ce qui concerne le traitement thermique, les plats doivent être cuits à la vapeur, bouillis, braisés et cuits au four. Frits et fumés ne peuvent pas être mangés, ainsi que d'ajouter diverses épices. Les aliments épicés et salés vont irriter les intestins déjà enflammés. Les repas doivent être fractionnés - il faut manger souvent et petit à petit. Des informations détaillées sur la nutrition dans cette pathologie peuvent être obtenues à partir de l'article: Régime thérapeutique pour l'inflammation intestinale.

Méthodes traditionnelles de traitement

Les remèdes populaires pour l'inflammation des intestins ont souvent un effet positif prononcé. Pour leur préparation utilisant des plantes aux propriétés anti-inflammatoires, antimicrobiennes, régénérantes et antispasmodiques - camomille, millepertuis, achillée millefeuille, chicorée, sauge. Pour la diarrhée, on utilise des astringents et des agents d'enrobage - écorce de chêne, graines de lin, etc. Vous trouverez ci-dessous quelques recettes populaires éprouvées.

Infusion de chicorée au lait

10 g de chicorée ou 1 cuillère à soupe versez un verre de lait chaud et laissez reposer pendant 1 heure. Filtrez l'outil et buvez-le dans un quart de tasse 4 fois par jour. Pour améliorer le goût et les qualités médicinales de la boisson, vous pouvez ajouter un peu de miel naturel. Les fleurs et les herbes de chicorée présentant une inflammation de l'intestin ont un effet antimicrobien, anti-inflammatoire et tonique.

Infusion de myrtilles

3 cuillères à soupe de baies versez l'eau bouillante (½ litre). Si possible, il est utile d'ajouter des feuilles de myrtille. Au bout de 8 heures, la perfusion de myrtille est prise dans 150-170 ml 4 fois par jour.

Décoction de sauge

Feuilles de sauge (10 g) verser de l'eau bouillante (½ litre). Après 1-2 heures, la décoction est prête. Utilisez le produit 100 ml 4 fois par jour. Si vous avez une inflammation intestinale et comment la traiter, vous n'avez pas encore choisi, commencez par une décoction de sauge. Cet outil est non seulement très efficace, mais également simple en termes de préparation.

Collection d'herbe


Tous les ingrédients sont pris en quantités égales et mélangés. À 1 litre d'eau bouillante nécessaire 2 cuillères à soupe de mélange de légumes. Pour mieux dire infusé, il est enveloppé avec une serviette et laissé toute la nuit. Prendre une tasse ou une tasse 4 fois par jour pendant ½ heure avant les repas. Le traitement de l'inflammation intestinale avec ce remède traditionnel doit être poursuivi pendant au moins 2 semaines.

Graines de lin

Les graines de lin sous forme de bouillon enveloppent la muqueuse intestinale et accélèrent sa récupération. 15 g de graines sont versés avec de l'eau chaude (1 tasse) et infusés pendant plusieurs heures. Boire sous forme de chaleur en ajoutant une petite quantité d'huile d'olive (1-2 cuillères à thé) le matin à jeun pendant 1 tasse.

Une décoction de grains de blé

Les gruaux de blé (3 c. À soupe) sont lavés à l'eau froide, placés dans une casserole et additionnés d'eau (1 litre). Cuire à feu doux pendant 1 heure. Filtrer et boire sous forme de chaleur pendant la journée.

Important: avant d'éliminer l'inflammation intestinale à l'aide de la phytothérapie, il est nécessaire de subir un examen. Après tout, les symptômes de l’entérocolite peuvent apparaître dans de nombreuses maladies graves.

Traitement chirurgical

La chirurgie est généralement nécessaire dans les cas graves de maladie de Crohn et de colite ulcéreuse, ainsi qu'en cas de complications (perforation, rétrécissement de l'intestin). Dans ces cas, la partie affectée de l'intestin est enlevée, rétablit l'intégrité et la perméabilité de l'intestin.

Parfois, lorsqu'une grande partie du côlon est retirée, une colostomie est créée sur la paroi de l'abdomen, à travers laquelle se produit le déversement des matières fécales. Une colostomie est un anus artificiel qui relie la lumière du côlon à la surface extérieure de la paroi abdominale. Utilisé pour endommager le tractus intestinal sous-jacent.

Heureusement, en cas d'inflammation du côlon, le traitement chirurgical n'est effectué que dans de rares cas.

Mais peut-être est-il plus correct de traiter non pas l'effet, mais la cause?

Nous vous recommandons de lire l'histoire d'Olga Kirovtseva, comment elle a guéri son estomac. Lire l'article >>

Inflammation intestinale: symptômes et traitement

L'intestin est considéré comme l'un des éléments les plus importants du tractus gastro-intestinal, constitué du gros et de l'intestin grêle, le duodénum.

L'objectif principal de cet organisme est de digérer les aliments et de les décomposer en composés élémentaires au moyen d'enzymes digestives. L'inflammation des intestins, dont les symptômes et le traitement sont extrêmement désagréables et prolongés, est considérée comme l'une des maladies du tractus gastro-intestinal les plus courantes, indépendante du sexe et de l'âge.

Raisons

Les processus inflammatoires dans l'intestin résultent de diverses causes, divisées en plusieurs groupes:

  • Les infections. L'inflammation résulte de l'ingestion de diverses bactéries dans l'intestin - salmonelles, shigelles, E. coli; les virus, ainsi que les protozoaires;
  • Les parasites;
  • Processus de type auto-immun. Il s’agit d’une situation particulière dans laquelle le système immunitaire voit les cellules muqueuses intestinales comme des cellules étrangères et commence à produire des anticorps pour lutter contre elles, ce qui entraîne une inflammation;
  • Localisation génétique. Certaines maladies intestinales et certaines déficiences congénitales en enzymes peuvent être héréditaires.
  • Non-respect du régime. Une consommation excessive d’aliments fumés, salés et gras, une consommation excessive de nourriture peut provoquer une inflammation de l’ensemble du tractus gastro-intestinal, en particulier de l’intestin grêle et du duodénum;
  • Un apport sanguin insuffisant aux vaisseaux traversant les parois intestinales à la suite de modifications athérosclérotiques et d'un amincissement du lit artériel;
  • Changements dans la microflore en bonne santé. L'inflammation de la muqueuse intestinale est due à la dominance de la flore pathogène.

Types d'inflammations

Les processus inflammatoires dans les intestins, en fonction de leur durée, des causes d'occurrence et du lieu de formation sont divisés en plusieurs types.

Au lieu de la formation de l'inflammation, distinguent ce qui suit:

  • Le rectum;
  • Gros intestin;
  • Le duodénum;
  • Cecum;
  • Sigmoïde

La durée de l'inflammation varie:

  • Inflammation aiguë pouvant durer jusqu'à 1 mois;
  • Chronique, pouvant durer jusqu'à six mois.

En raison de la formation de l'inflammation sont divisés en:

  • Infectieux, dont la cause peut être n'importe quel agent pathogène;
  • Non infectieux, dont les causes sont tous les autres facteurs.

Le rectum

Une maladie aussi désagréable qu'une inflammation du rectum ou une rectite peut résulter des raisons suivantes:

  • Manger des plats épicés et salés, des boissons alcoolisées, fasciner par le fast-food, ne pas respecter un certain régime alimentaire;
  • Des maladies telles que les hémorroïdes et la constipation régulière;
  • Maladies vénériennes et affections des organes pelviens;
  • Immunité affaiblie.

Pour rétablir et maintenir le niveau d'immunité au niveau approprié, vous devez surveiller votre santé, éviter le stress et prendre des vitamines.

Les lavages à la proctite peuvent être détectés sous deux formes: aiguë et chronique. Dans la rectite aiguë, seule la partie superficielle de la muqueuse est atteinte. Si le traitement est ignoré, la forme aiguë de la proctite devient chronique et affecte toute la muqueuse rectale.

Si une inflammation du rectum est détectée, les symptômes et le traitement de ses différentes espèces sont différents.

Les manifestations symptomatiques suivantes sont caractéristiques de la proctite aiguë:

  • Douleur à l'aine et au rectum, particulièrement manifeste lors de la vidange;
  • Présence dans les selles de sang et de pus;
  • La fièvre;
  • Détérioration de la santé;
  • Diarrhée régulière ou constipation.

La proctite chronique se manifeste de la manière suivante:

  • Douleur intermittente dans le rectum et l'anus;
  • Constipation persistante;
  • Présence de mucus sur les selles.

Duodénum

La cause de la formation d’une inflammation dans le duodénum (duodénite) est une lésion de la membrane muqueuse qui se produit lorsque le contenu de l’estomac avec une acidité accrue entre dans l’intestin.

Inflammation du duodénum due aux facteurs suivants:

  • Intoxication alimentaire;
  • Fascination excessive pour la nourriture épicée et l'alcool;
  • Dommages causés à la membrane muqueuse d'un objet étranger.

Inflammation chronique causée par des maladies du système digestif:

  • Hépatite aiguë et chronique;
  • Cholécystite;
  • Gastrite et ulcères d'estomac;
  • Maladie intestinale chronique d'étiologie inconnue;
  • La giardiase;
  • Tumeurs du pancréas;
  • Syndrome de Whipple;
  • Ischémie intestinale;
  • Inconfort dans l'estomac, nausée, ballonnements.

L'une des principales causes de la duodénite devrait être appelée infection bactérienne due à Helicobacter pylori - un microorganisme spécial provoquant également une gastrite et des ulcères peptiques.

L'inflammation du duodénum peut ne pas se manifester avant longtemps, se déroulant sans aucun symptôme gênant pour l'organisme. Cependant, certains symptômes de la maladie apparaissent périodiquement:

  • Diminution de l'appétit et mauvaise digestion;
  • Sensation de lourdeur dans l'estomac, sentiment déraisonnable de trop manger;
  • Manifestation de flatulences, éructations, diarrhée;
  • Anémie, en tant que preuve de saignement interne;
  • Douleur dans le haut de l'abdomen et au milieu;
  • Vomissements et nausées périodiques;
  • Douleur sur un estomac vide et la nuit, laissant la place au sternum.

Côlon sigmoïde

La principale cause d'inflammation du côlon sigmoïde (sigmoïdite) doit être recherchée dans les spécificités de l'anatomie intestinale. Le risque de formation de processus inflammatoires est d'autant plus élevé que les bobines ont un intestin, car son contenu peut stagner et empêcher le passage des matières fécales. Les causes de l'inflammation peuvent être la proctite, la colite ulcéreuse, la maladie de Crohn, ainsi que la dysbiose et diverses infections intestinales. La plupart des cas sont associés à une mauvaise circulation sanguine dans certaines parties du côlon. La sigmoïdite peut avoir des conséquences graves sous la forme de maladies gastro-intestinales graves.

Un traitement sérieux est nécessaire si une inflammation du côlon sigmoïde est détectée, dont les symptômes sont les suivants:

  • Douleur aiguë sur le côté gauche de la poitrine;
  • Douleurs lancinantes s'étendant à la jambe gauche et au bas du dos;
  • Grondement régulier dans l'estomac et ballonnements;
  • Défécation fréquente avec des selles liquides à forte odeur, présence de pus dans les selles;
  • Les nausées et les vomissements ne passent pas;
  • Fièvre accompagnée de symptômes d'empoisonnement.

La sigmoïdite chronique se caractérise par une sensation constante de ballonnements et de selles douloureuses, d'insomnie, de fatigue rapide et d'irritabilité du patient.

Les symptômes de la sigmoïdite chronique peuvent s'atténuer pendant un moment, puis s'aggraver. Les causes de rechute peuvent être:

  • Stress physique, stress;
  • Défaut de suivre le régime;
  • Hypothermie du corps;
  • Blessures;
  • Les infections.

Cecum

L'inflammation du caecum (tiflit) et de ses manifestations symptomatiques est très similaire à l'appendicite, à l'exception du moment de l'apparition de la douleur. Lorsque la typhilite apparaît, la douleur survient quelques heures après le repas dans la région iliaque.

Le patient doit prendre au sérieux son mode de vie si une inflammation est détectée dans le caecum, dont les symptômes sont les suivants:

  • L'apparition de sang dans les masses de selles;
  • Fatigue et faiblesse générale;
  • L'anémie;
  • Changer l'horaire habituel de la défécation;
  • Perte de poids nette;
  • Flatulence accrue;
  • Douleur abdominale régulière.

Gros intestin

L'une des maladies les plus courantes du tractus gastro-intestinal est l'inflammation du côlon ou la colite. Les causes de colite sont considérées comme des infections, des aliments malsains, ainsi que l'ingestion de poisons utilisés dans la vie quotidienne et l'industrie.

Ce type de maladie peut survenir séparément, en raison de troubles du système immunitaire ou être le résultat de certains dysfonctionnements de l'estomac et de l'intestin grêle.

La médecine distingue quatre types d'inflammations du côlon:

Si un diagnostic d'inflammation du gros intestin est posé, ses symptômes et son traitement diffèrent selon les types.

Symptômes de l'inflammation du côlon

La colite aiguë présente les symptômes suivants:

  • Douleurs abdominales périodiques accompagnées de selles instables;
  • L'apparition dans les masses fécales de mucus et d'impuretés du sang;
  • La léthargie et la fièvre sur le fond de la maladie générale du patient;
  • Douloureux envie de déféquer.

Avec une thérapie inadéquate ou son absence, la colite aiguë peut se transformer en maladie chronique, dont les symptômes ressemblent à de nombreux égards à la maladie aiguë, mais le traitement est beaucoup plus long et plus difficile. Les principaux signes de colite chronique sont:

  • Crampes de douleurs abdominales;
  • Faiblesse et nausée;
  • Manque de désir de manger;
  • Augmentation abdominale et flatulences.

La colite ulcéreuse est une inflammation de la muqueuse intestinale avec l'apparition d'ulcères. Une telle inflammation peut se développer sur une longue période avec des exacerbations occasionnelles. Le symptôme le plus commun de cette maladie est la douleur abdominale basse, se manifestant par des attaques périodiques. Après une courte période, les selles traversent le sang et la quantité de sang libéré atteint souvent 300 ml à la fois.

Pendant les exacerbations, le sang peut couler comme un flux complet, ce qui entraîne une forte diminution de la pression artérielle. Probablement et la distension du côlon avec la formation de péritonite.

Dans les cas de colite spasmodique, les pertes fécales du patient se présentent sous la forme de petites masses denses. Avec ce symptôme, il est nécessaire d'effectuer les tests nécessaires et l'examen du patient à l'aide d'un équipement spécial.

Traitement de l'inflammation intestinale

Pour l'inflammation intestinale, un traitement est prescrit en fonction des causes de la maladie et des symptômes exprimés. Le traitement peut être effectué par ces méthodes:

  • Les médicaments;
  • Aliments santé;
  • Photothérapie

Dans le traitement de l'inflammation, les médicaments ont un effet pathogénique, étiotropique et symptomatique.

Traitement de l'inflammation intestinale

Les médicaments étiotropes sont prescrits pour éliminer la cause de la maladie. Pour les causes infectieuses, les antibiotiques sont administrés localement. Les médicaments anthelminthiques sont prescrits pour la détection de l'invasion helminthique. Si une colite ulcéreuse ou une maladie de Crohn est détectée, des agents hormonaux glucocorticoïdes cytostatiques sont prescrits. Pour éliminer les processus inflammatoires, on utilise des sulfa- et mésalazines sous forme de mousse, de comprimés et de bougies. Avec la nomination de bougies, l'efficacité de la substance active est considérablement accrue et le risque d'effets secondaires est minimisé. Le médecin a également prescrit des suppositoires et des microclysters à base d’huile d’argousier pour la guérison rapide des érosions et des ulcères.

Le traitement médicamenteux doit être associé au strict respect du régime alimentaire. Si l'inflammation est accompagnée de diarrhée, bananes, pain de blé, riz doivent être inclus dans le menu. En cas de constipation, les fruits secs, les légumes, les fruits et les boissons à base de lait fermenté sont inclus dans le régime alimentaire.

Le régime alimentaire pour l'inflammation intestinale implique la préparation d'aliments pour un couple, et uniquement à partir d'ingrédients naturels. Il est également permis de manger des plats mijotés, bouillis et cuits au four De l'alimentation, il est nécessaire d'exclure strictement les plats frits et fumés, ainsi que l'utilisation de diverses épices dans leur préparation, puisque les intestins durcissables ne peuvent en aucun cas être irrités. Il est nécessaire d'organiser des repas séparés - manger souvent et en petites portions.

Régime alimentaire pour l'inflammation intestinale

Lorsque l'inflammation de l'intestin, les symptômes et le traitement des remèdes populaires sont également appropriés. Ils ont un effet bénéfique sur la muqueuse intestinale, en particulier dans la colite ulcéreuse. Pour la préparation de ces outils, des plantes aux propriétés antimicrobiennes, anti-inflammatoires, antispasmodiques et régénérantes ont été utilisées. Le millepertuis, la chicorée, la sauge, l'achillée millefeuille, la camomille et la sauge ont été largement utilisés. Si la diarrhée est l'un des symptômes, il est nécessaire de prendre des produits à base de graines de lin et d'écorce de chêne - ils ont un effet enveloppant et astringent.

Comment traiter les intestins enflammés

Les intestins chez les adultes et les enfants sont enflammés à la suite de malnutrition, d'infections bactériennes et de pathologies auto-immunes. Les patients qui se plaignent auprès d'un gastro-entérologue se plaignent de douleurs épigastriques, de nausées, de vomissements fréquents, de diarrhée chronique ou de constipation. La violation de l'absorption de vitamines et d'oligo-éléments entraîne des changements dramatiques de l'humeur, de la fatigue et une détérioration de l'apparence d'une personne. Avant de traiter une inflammation intestinale, le médecin prescrit un certain nombre d'examens de laboratoire et d'endoscopie au patient. Les résultats obtenus permettent d’établir la cause de la maladie et d’en établir le schéma thérapeutique correct.

Les principes de base du traitement

L'inflammation intestinale est une notion collective d'un processus pathologique conduisant à une indigestion et à un péristaltisme. Souvent, on diagnostique chez les patients des complications graves qui se sont déjà développées, affectant le travail de presque tous les systèmes d'activité humaine. La localisation des foyers inflammatoires est un traitement médical adéquat.

  • dans le gros intestin - colite;
  • dans l'intestin grêle - entérite;
  • dans les sections minces et épaisses - entérocolite.

Dans la très grande majorité des cas, les bactéries pathogènes deviennent la cause de l'inflammation intestinale chez les enfants et les adultes. Par conséquent, le traitement commence généralement par la prise d'antibiotiques et d'antimicrobiens. Les gastroentérologues incluent également dans les schémas thérapeutiques des agents qui ont un effet positif divers sur le système digestif:

  • nettoyer le tractus gastro-intestinal des toxines et des toxines;
  • soulagement du processus inflammatoire;
  • la destruction des bactéries, virus, levures, protozoaires pathogènes;
  • restauration de la microflore intestinale;
  • réduction de la sévérité des symptômes.

Pendant le traitement, le patient est une activité physique contre-indiquée. Après avoir amélioré votre bien-être, vous pouvez augmenter progressivement l'activité physique: marchez au grand air, faites de la physiothérapie et de la gymnastique.

Régime thérapeutique

Les foyers inflammatoires dans diverses parties de l'intestin sont souvent formés chez l'homme, qui préfère les aliments gras et frits. Les aliments stagnent longtemps dans le tractus gastro-intestinal et il y a des processus de décomposition. En cas de clivage inadéquat des protéines, des graisses et des glucides, des composés toxiques commencent à s'accumuler, entraînant une inflammation des muqueuses. Si le patient est diagnostiqué avec une maladie aiguë, alors il a été montré au cours des deux premiers jours de traitement qu'il était complètement affamé. Ensuite, les aliments suivants sont progressivement inclus dans le régime:

  • soupes transparentes;
  • viande maigre et poisson;
  • légumes cuits au four ou bouillis;
  • bouillie de céréales visqueuse;
  • croûtons de pain blanc;
  • le lait;
  • œufs durs, omelettes.

Le même menu doit être suivi en cas d'exacerbation de colite chronique ou d'entérite. Les médecins recommandent fortement d’exclure du régime les aliments riches en protéines complexes et lipidiques:

  • confiseries à base de pâte à tarte et de pâte feuilletée: gâteaux, tartes, gâteaux;
  • légumineuses - soja, haricots, lentilles, pois;
  • légumes - chou blanc, radis, tomates, navets, radis;
  • poisson gras et viande;
  • alcool, thé noir, café.

Accélérer la récupération aidera à utiliser de grandes quantités de liquide. Il peut s'agir de compotes, gelées, boissons aux fruits et baies, eau minérale non gazeuse, extraits d'herbes. Les guérisseurs populaires recommandent de traiter les intestins enflammés avec de la camomille, du chasseur, du souci et de l’air. Si une colite ou une entérite s'accompagne d'une perte de liquide importante, on prescrit au patient des solutions de réhydratation saline - Hydrovit, Regidron, Trisol. Ils aident à reconstituer les stocks de micro et macro éléments dans le corps pour accélérer le métabolisme et la guérison de la muqueuse intestinale.

Une partie importante du traitement de l'inflammation intestinale - correction du régime alimentaire du patient

Thérapie Etiotropique

L'objectif principal de ce type de traitement est d'éliminer la principale cause d'inflammation des muqueuses intestinales. Le traitement étiotropique est effectué immédiatement après l’obtention des résultats des diagnostics de laboratoire nécessaires à l’établissement des espèces de bactéries pathogènes ou d’helminthes. Si les manifestations cliniques de colite ou d'entérite sont fortement prononcées, le gastro-entérologue établit immédiatement le schéma thérapeutique, sans attendre les résultats des tests. Cela inclut les antibiotiques ou les agents antihelminthiques à large spectre, auxquels la plupart des bactéries, protozoaires, champignons pathogènes, vers-parasites sont sensibles.

Antibiotiques

Les agents antibactériens deviennent les médicaments de premier choix dans le diagnostic des MII provoqués par Salmonella, Staphylococcus, Escherichia coli, Entérocoques. Des douleurs abdominales et des troubles digestifs apparaissent après un traitement inapproprié de l'infection, sur fond de dysbactériose et d'intoxication. Les antibiotiques suivants sont utilisés dans le traitement de l'inflammation:

  • macrolides - Clarithromycine, Josamycine, Azithromycine;
  • céphalosporines - Céfixime, Céfalexine, Céftriaxone;
  • Lévomycétine, tétracycline;
  • pénicillines semi-synthétiques - Ofloxacine, Amoxicilline.

En attendant les résultats des études de laboratoire, les gastro-entérologues préfèrent attribuer des pénicillines protégées à des adultes et à des enfants. Amoxiclav, Panklav, Augmentin contiennent de l'acide clavulanique, qui ne présente aucune activité thérapeutique. Le composé chimique est destiné à prévenir la résistance des bactéries pathogènes aux antibiotiques. Sulfa (médicaments) - Le cotrimoxazole, le phtalazole, le Sulgin, la furazolidone aideront à guérir la colite, l’entérocolite et l’entérite. Ils présentent une activité antimicrobienne prononcée et provoquent moins d'effets secondaires que les antibiotiques.

Agents anthelminthiques

Les invasions de vers causent de graves dommages à la membrane muqueuse et aux intestins en raison des effets mécaniques et toxiques des ascaris, des vers gris, des chaînes et de la douve du chat. La pénétration de vers parasites dans le tube digestif provoque une avitaminose due à la violation des processus d'absorption des nutriments et des substances biologiquement actives. Lors de la détection d'œufs d'helminthes dans des échantillons de selles et de l'établissement de leur apparence, les patients doivent suivre un traitement avec de tels médicaments:

  • Lévamisole;
  • Le mébendazole;
  • Adipate de pipérazine;
  • Le praziquantel;
  • Pyrantel

En même temps que les médicaments antihelminthiques, le patient doit prendre des antihistaminiques pour réduire la gravité du tableau clinique - Loratadine, Tavegil, Pipalfen. Ils sont nécessaires pour éliminer les symptômes d'intoxication générale du corps et soulager l'œdème provoqué par le processus inflammatoire dans l'intestin.

Si les vers sont à l'origine de l'inflammation intestinale, le traitement est effectué à l'aide de médicaments anthelminthiques.

Immunosuppresseurs

L'azathioprine (Imuran) est un antidépresseur non hormonal activement utilisé dans le traitement de la colite ulcéreuse non spécifique et de la maladie de Crohn. Ces pathologies auto-immunes nécessitent un traitement de longue durée et se développent en cas de dysfonctionnement du système immunitaire. Il reconnaît les cellules de la muqueuse intestinale en tant que protéines étrangères et fournit un signal pour la production d'anticorps qui endommagent la couche interne du tube digestif.

Imuran est rarement utilisé en monothérapie. En règle générale, sa combinaison avec la prednisone donne de bons résultats en traitement. Cette combinaison vous permet de minimiser les conséquences de l’utilisation de médicaments hormonaux:

  • éviter le sevrage après avoir pris un glucocorticostéroïde;
  • réduire considérablement le nombre d'effets secondaires.

Si l'intestin est enflammé à la suite d'une maladie auto-immune, le gastro-entérologue prescrit les types de polythérapie suivants:

  • Prednisolone et Salofalk;
  • Prednisolone et sulfosalazine.

Souvent, l'agent antimicrobien métronidazole ou son analogue d'importation, Trichopolum, est inclus dans le schéma thérapeutique. Les médicaments détruisent non seulement les bactéries pathogènes, mais ont également une faible efficacité immunomodulatrice. Le métronidazole peut être utilisé en monothérapie ou en association avec des antibiotiques céphalosporines.

Thérapie pathogénétique

Ce type de traitement est effectué pour éliminer les conséquences et les complications du processus inflammatoire. Ceux-ci comprennent les scories des intestins, les troubles digestifs développés et le péristaltisme, la mort des lacto et bifidobactéries utiles. Le choix des médicaments pharmacologiques n'est possible que pour le gastro-entérologue traitant après avoir étudié les résultats des tests de laboratoire et de l'examen endoscopique du patient. La durée du traitement thérapeutique peut varier de manière significative en fonction du degré d'endommagement de la membrane muqueuse du gros et du petit intestin.

Antiseptiques intestinaux

Pour purifier le tractus gastro-intestinal des microorganismes pathogènes et des produits toxiques de leur activité vitale, les médicaments contenant le principe actif Nifuroxazide sont le plus souvent utilisés. Le composé chimique est inerte pour les tissus du corps humain, n’y est pas métabolisé, s’affiche avec les selles. Le nifuroxazide à fortes doses a un effet bactéricide et viole l’intégrité des membranes des staphylocoques, des streptocoques et Escherichia coli. Et l'antiseptique, pris en petites quantités, présente des propriétés bactériostatiques, limitant la croissance et la reproduction de bactéries pathogènes. Le nifuroxazide entre dans la composition de ces médicaments:

Si l'intestin est légèrement enflammé, les gastro-entérologues préfèrent ne pas prescrire d'antibiotiques, mais utiliser des antiseptiques. Ils n'ont pas d'effet néfaste sur la microflore et sont capables d'éliminer les symptômes des troubles dyspeptiques. Le nifuroxazide empêche la libération de liquide dans la lumière intestinale, normalisant le péristaltisme.

Dans le traitement de l'inflammation intestinale, les antiseptiques sont utilisés pour nettoyer le tube digestif des bactéries nocives.

Enterosorbents

Les préparations comprises dans le groupe des enterosorbants sont utilisées pour nettoyer les intestins à la maison.

Le processus inflammatoire dans le tube digestif entraîne l'accumulation de ses produits finaux et intermédiaires sur la membrane muqueuse. La colite et l'entérite se produisent sur le fond des désordres digestifs. Dans les intestins restent des produits non digérés, et l'absorption des nutriments et des substances biologiquement actives est altérée. Le tube digestif est également déchiqueté par des agents pathogènes morts, ainsi que par les toxines libérées pendant la croissance. Pour agir rapidement, le traitement étiotropique de drogues, vous devez nettoyer les intestins.

Pour éliminer les toxines, les toxines, les bactéries et les champignons, les gastro-entérologues prescrivent de tels entérosols à des patients:

  • Polyphepane;
  • charbon actif;
  • Smektu;
  • Enterosgel;
  • Polysorb

Les médicaments absorbent les substances nocives accumulées dans les intestins à leur surface et sont éliminés du corps sans modification, avec les selles. Les chélateurs sont capables de se lier et aux médicaments. Ainsi, pendant le traitement, les antibiotiques et les immunosuppresseurs doivent être pris 1 à 2 heures après la prise de charbon actif ou de Smekta.

Enzymes digestives

Trouble de la digestion et du péristaltisme perturbe le travail de tout le tractus gastro-intestinal. Dans le pancréas commence à produire insuffisante pour la dégradation des graisses, des glucides et des protéines, la quantité d'enzymes. L'inflammation du gros ou du petit intestin a un effet négatif sur la fonction de sécrétion des glandes situées dans la muqueuse gastrique. La nourriture est trop longue dans le corps, ce qui provoque le développement de processus de putréfaction et de fermentation. Normaliser le travail du tractus gastro-intestinal aidera bien sûr à prendre ces médicaments:

Les préparations enzymatiques sont utilisées pour normaliser la digestion lors du traitement de l'inflammation intestinale.

La composition des préparations comprend des enzymes digestives d’effet et de structure similaires à ceux produits par le pancréas. Même une seule utilisation d'enzymes peut éliminer l'excès de gaz, les nausées, les éructations, la diarrhée ou la constipation chronique. Les médicaments contenant des enzymes ne conviennent pas à une utilisation à long terme. Si le patient enfreint les recommandations du médecin concernant le déroulement du traitement, l'estomac et le pancréas commenceront à être "paresseux" pour produire leurs propres enzymes.

Eubiotiques

Après le nettoyage du tractus gastro-intestinal par enterosorbents et une antibiothérapie chez les patients atteints de colite, d'entérite ou d'entérocolite, les eubiotiques sont recommandés. Les préparations contiennent des cultures vivantes de microorganismes et sont conçues pour restaurer la microflore intestinale bénéfique. Quels médicaments peuvent être prescrits par un gastro-entérologue:

  • probiotiques - Atsipol, Linex, Bifidumbacterin, Lactobacterin, Bifiform;
  • prébiotiques - Duphalac, Normase, Goodluck, Prelaks.

La composition des probiotiques comprend les bifidobactéries et les lactobacilles, qui commencent à coloniser l’intestin, déplaçant les micro-organismes pathogènes et la microflore conditionnellement pathogène. Et les prébiotiques contiennent des composés organiques nécessaires à la croissance et à la reproduction active de bactéries bénéfiques. La restauration de la biocénose intestinale vous permet d’éliminer les troubles dyspeptiques, de normaliser les processus de métabolisme et d’absorption.

Les probiotiques contenant des bactéries lactiques vivantes et des bifidobactéries sont utilisés pour traiter les inflammations intestinales.

Thérapie symptomatique

Simultanément au traitement étiotropique, des médicaments sont prescrits aux patients afin de réduire la gravité des manifestations cliniques. Le plus souvent, les adultes et les enfants se plaignent de douleurs à l'estomac indépendamment de la présence de nourriture. Auparavant, les gastro-entérologues pratiquaient l’utilisation de No-shpy ou de son équivalent importé. Mais ces médicaments détendent les muscles lisses de tous les organes internes, ce qui n’est pas toujours souhaitable. Les plus efficaces dans le traitement de l'inflammation du petit et du gros intestin présentent une action sélective antispasmodique:

Si la pathologie se déroule dans le contexte d’une formation excessive de gaz, il est recommandé au patient de prendre des agents anti-mousse, par exemple, Espumizan au sirop ou en capsules entériques. Et avec l'hypersécrétion de suc gastrique et de pepsine, il n'est pas possible d'utiliser des inhibiteurs de la pompe à protons: Oméprazole, Pantoprazole, Esoméprazole.

Que vous pouvez traiter une inflammation de l'intestin, bien connu que des médecins de spécialisation étroite - gastro-entérologues. En cas de diarrhée prolongée, de constipation, de brûlures d'estomac et de ballonnements, vous devez faire appel à une assistance médicale qualifiée. Plus le traitement commence tôt, moins il y aura de complications graves.