Pourquoi il y a une douleur aigue dans l'estomac et comment aider sans danger

Une douleur aigue dans l'estomac est révélatrice de problèmes avec le tractus gastro-intestinal et presque tout le monde y fait face tôt ou tard. La meilleure option dans une telle situation est de consulter un spécialiste, mais des sensations douloureuses peuvent survenir lors d'attaques, de façon inattendue pour une personne et nécessitent souvent des mesures rapides. La chose principale - ne causez pas plus de dommages à votre estomac, en essayant de se débarrasser de la gêne.

Causes des symptômes désagréables

Il existe de nombreuses raisons pouvant causer des douleurs à l'estomac et d'autres sensations désagréables, mais les crampes les plus souvent douloureuses peuvent être déclenchées par:

  • pathologie ulcéreuse du 12ème personeum et de l'estomac;
  • sténose pylorique;
  • perforation de l'ulcère;
  • syndrome pseudo-abdominal;
  • colique intestinale.

S'il n'y a aucune possibilité d'analyse immédiate, vous devez vous concentrer sur la nature de la douleur. Les crises de douleur sourde ou aiguë, douloureuse et intense accompagnée d'une sensation de satiété peuvent provoquer une gastrite et des vomissements peuvent accompagner ces symptômes. La sensibilité de l'estomac entraîne une diminution de l'appétit. Une douleur sourde indique une gastrite chronique, une douleur aiguë à l'estomac parle d'une période aiguë dans laquelle tout mouvement peut causer une gêne.

Les coliques intestinales peuvent en être la cause lorsque les crises aiguës sont accompagnées de faiblesse et de frissons. En outre, il y a des violations de la chaise, des flatulences. La survenue de coliques intestinales est souvent associée à la présence d'une gastrite. Une attaque de douleur soudaine et soudaine peut causer une péritonite. Dans ce cas, les analgésiques n'affectent pas, la température augmente, les sensations douloureuses se propagent dans tout l'abdomen.

Si l’estomac fait mal avec des crises, il est possible de suspecter une pathologie ulcéreuse, une douleur à la couture peut indiquer sa présence. La duodénite est également accompagnée de douleurs sévères paroxystiques; le danger réside dans la possibilité d'un choc douloureux; une assistance médicale est donc nécessaire dans ce cas.

Aide avec des douleurs d'estomac sévères

Un certain nombre de recommandations indiquent quoi faire en cas de crise de douleur soudaine. Un sentiment douloureux insupportable est une raison pour appeler immédiatement une ambulance. En attendant de voir un médecin, vous devez vous abstenir de prendre des analgésiques. Tout médicament est capable de brouiller le tableau clinique, qui se caractérise par un diagnostic erroné et des complications ultérieures. En cas de vomissement, les échantillons de sang sont mélangés à du sang et doivent être testés. Premiers secours en cas de douleur à l'estomac en attendant l'ambulance

  • la victime est étendue horizontalement;
  • évaluer la nature de la douleur, déterminer dans quels cas elle est amplifiée, où elle est spécifiquement localisée;
  • découvrir la présence de pathologies gastriques de l'évolution chronique;
  • avec des douleurs insupportables donnent No-shpu ou Papaverine.

Des décisions indépendantes concernant le soulagement de la douleur sont prises lorsqu'un diagnostic précis est connu. Par exemple, les analgésiques pour la pathologie ulcéreuse aident à éviter le choc de la douleur. L'utilisation de Maalox et d'analogues est recommandée, le produit enveloppe les parois gastriques et diminue l'acidité. No-shpa fait bien avec des douleurs douloureuses et antispasmodiques.

Si la cause de sensations - processus inflammatoires dans la couche muqueuse, il est permis d'utiliser des herbes qui peuvent avoir un effet anti-inflammatoire, sans provoquer une augmentation de l'acidité. Dans ces situations, vous pouvez utiliser la camomille de pharmacie, la préparer comme du thé, ne pas prendre plus de 250 ml par jour, en divisant le volume en trois portions égales. De manière apaisante, l’estomac est affecté par une faible décoction d’écorce de chêne. Il a également des propriétés antibactériennes.

L'apparition de coliques - premiers secours

La douleur à l’estomac n’est pas rare chez les personnes modernes aux prises avec un stress constant en raison du rythme de vie élevé, de la mauvaise écologie et de la médiocrité des produits.

Les troubles de l’alimentation entraînent des conséquences tristes, l’apparition de maladies et de pathologies, dont l’une des manifestations est la douleur.

Le syndrome de la douleur oblige une personne à faire attention aux problèmes de sa santé, car une attaque de douleur peut survenir soudainement et bouleverser tous les plans.

Qu'est-ce que les crampes

Ce sont des spasmes des muscles lisses des organes internes, qui apparaissent soudainement, augmentent progressivement, disparaissent peu de temps après, puis se répètent. Leur intensité peut être si grande qu’une personne se plie en deux. Les causes de telles attaques peuvent être:

  • états fonctionnels - sans endommager la structure des organes internes, associés à des troubles d'innervation, d'intoxication, d'allergies, de dépression, de névrose, d'erreurs d'alimentation, de prise de médicaments. Plus souvent inquiets pour les enfants et les jeunes qui n'ont pas de maladies chroniques. Un trait distinctif de cette douleur est la nature courte et l’arrêt spontané sans médicament;
  • causes organiques - lorsque les organes internes sont endommagés par une inflammation (maladies chroniques du système digestif), ils provoquent divers dysfonctionnements, tels que l'obstruction - il s'agit de la cause la plus fréquente de crampes douloureuses.

Les gens considèrent les douleurs compressives comme des crampes d'estomac, mais leur source peut se trouver ailleurs dans le système digestif ou autre.

Quelles maladies provoquent des crampes abdominales

  1. Gastrite - la nature de la douleur dans cette maladie inflammatoire de la muqueuse gastrique est diverse, il peut y avoir des spasmes, perçus comme des crampes d'estomac, notamment sous la forme d'une gastrite érosive. En plus de la douleur, il peut y avoir des nausées accompagnées d'éructations, parfois de vomissements.
  2. Ulcère peptique - en tant que complication de la gastrite chronique négligée, la douleur au cours de cette maladie est caractérisée par une intensité prononcée. Elle se produit principalement à jeun ou à la nuit, souvent accompagnée de nausées, de vomissements.
  3. Gastroduodenitis chronique - l'inflammation de l'estomac et du duodénum est souvent combinée en raison de la proximité fonctionnelle de ces organes. Les douleurs douloureuses des crampes sont caractéristiques d'une inflammation profonde allant jusqu'à la formation d'érosions sur la muqueuse duodénale et sont principalement perturbées la nuit ou à jeun.
  4. Les maladies infectieuses d'origine virale ou bactérienne peuvent se manifester par des accès douloureux par crampes (gastro-entérite aiguë ou gastro-entérocolite), accompagnés de fièvre, de vomissements, de diarrhée, de déshydratation.
  5. La maladie intestinale chronique peut causer une douleur paroxystique à l'estomac (par exemple, une colite) et il est caractéristique que le soulagement survienne après la défécation.
  6. Maladie biliaire - la survenue d’épisodes de douleur après des erreurs alimentaires (par exemple, des aliments gras) est typique;
  7. Pancréatite chronique - la digestion normale des aliments est perturbée, la formation de gaz augmente, ce qui provoque des douleurs de crampes.
  8. Même mécanisme en cas d'intolérance aux céréales (maladie coeliaque) ou au lait (insuffisance de l'enzyme lactase).
  9. Pathologie chirurgicale aiguë - avec une appendicite au début, des douleurs apparaissent dans la région gastrique d'intensité variable, allant jusqu'à des crampes sévères, puis descendant progressivement dans le bas de l'abdomen. Elles peuvent s'accompagner de vomissements, de fièvre, de constipation; avec obstruction intestinale - la douleur est très forte et l'absence de selles.
  10. Les autres causes sont l’anévrysme aigu de la dissection, l’infarctus aigu du myocarde, la pathologie au niveau du diaphragme, la lithiase urinaire.

Que faire si vous avez une douleur abdominale

  1. Vous devez immédiatement appeler un médecin si:
  2. la douleur aiguë dure plus d'une heure et ne disparaît pas après des vomissements et des selles (auto-selles ou après un lavement);
  3. douleur accompagnée de fièvre;
  4. dans les vomissures ou les matières fécales, il y a un mélange de sang.
  5. Vous ne pouvez pas manger, vous ne pouvez boire que de l'eau.
  6. En cas de diagnostic incertain, il est impossible d'administrer des analgésiques avant l'arrivée du médecin. En dernier recours, vous pouvez prendre une fois 2 comprimés de drotavérine ou non-shpy.
  7. Mettez un sac de glace sur votre estomac.
  8. Faites un massage de la paume avec de l'huile d'eucalyptus aromatique dans le nombril dans le sens des aiguilles d'une montre.
  9. Si vous soupçonnez un empoisonnement ou une infection avant l'arrivée d'un médecin, vous pouvez laver l'estomac à grande eau froide et faire un lavement nettoyant.

L’apparition de douleurs abdominales est l’une des situations dans lesquelles il est important de ne pas hésiter avec des soins médicaux.

Toute situation aiguë exige de la concentration et de l'attention à vous-même ou à vos proches. Tout le monde devrait pouvoir fournir les premiers soins, appeler un médecin et calmer le patient.

Ce qui se cache derrière la douleur paroxystique dans l'estomac

Beaucoup peuvent avoir des douleurs abdominales de temps en temps. Parfois, les patients ont du mal à donner une définition précise de la nature de la douleur et de sa localisation. Mais certains disent avec certitude qu'ils éprouvent des douleurs aiguës avec des attaques à l'estomac. Cependant, ils ne seront pas en mesure de déterminer eux-mêmes la véritable cause de la douleur, et l'auto-traitement dans ce cas a de lourdes conséquences.

Seul un praticien qui a réussi peut déterminer pourquoi un mal de ventre. Pour ce faire, il examine le patient, recueille l'anamnèse, prescrit divers tests, tests, examens instrumentaux et, à partir de tout cela, pose un diagnostic précis et prescrit un traitement adéquat.

Causes externes

Des douleurs aiguës dans l'estomac peuvent apparaître même chez une personne en bonne santé. Ils peuvent provoquer de telles raisons:

  1. Fort stress. Les scientifiques soutiennent que les situations stressantes entraînent une altération de la circulation sanguine dans la muqueuse gastrique. Les patients se plaignent de douleurs aiguës dans la partie supérieure de l'abdomen et d'autres troubles abdominaux. Sur le fond d'un état proche d'une dépression nerveuse, des maladies telles que la gastrite nerveuse ou la névrose de l'estomac peuvent apparaître.
  2. Mauvaise nutrition. Si le régime consiste principalement en des plats épicés, gras, frits ou de la restauration rapide, alors même un estomac en bonne santé échoue avec le temps. Cependant, la douleur sur le fond d'une culture alimentaire altérée est rarement paroxystique. Une telle description est plus appropriée pour eux - ils sont endoloris et lents pendant longtemps.
  3. Intoxication alimentaire. Les substances toxiques peuvent pénétrer dans l'organisme par le biais de produits périmés ou porteurs de bactéries nocives. Dans ce cas, la muqueuse de tout le tube digestif en souffre. Une douleur épigastrique aiguë peut être accompagnée de vomissements, de diarrhée, de maux de tête et de fièvre.
  4. Régime perturbé. Pour beaucoup de gens, la culture alimentaire souffre non seulement de la qualité de la nourriture, mais aussi de sa quantité, ainsi que du temps qu'elle consomme. Longues pauses entre les repas principaux, manger de grandes quantités de nourriture à jeun ou du jour au lendemain, anorexie, boulimie - tout cela peut provoquer des douleurs aiguës dans la partie supérieure de l'abdomen.
  5. Augmentation de l'exercice. L'entraînement sportif peut exacerber les maladies cachées dans le tractus gastro-intestinal. Cela peut être dû à une augmentation de la pression à l'intérieur du péritoine pendant l'entraînement en force et à la redistribution du flux sanguin.
  6. Blessures. De nombreux patients associent l'apparition de la douleur à leur traumatisme abdominal récemment fermé.
  7. Médicaments. Si une personne prend pendant longtemps des médicaments qui peuvent irriter la muqueuse gastrique, des douleurs au niveau de la région épigastrique lui sont alors progressivement fournies.

Assez souvent, les douleurs à l'estomac ne sont pas le seul symptôme. En règle générale, les patients remarquent également des troubles dyspeptiques (constipation, diarrhée, flatulence, brûlures d'estomac).

Maladies possibles

Blessures à l'estomac peuvent sur le fond d'un certain nombre de maladies:

  1. Ulcère peptique. Cette pathologie peut affecter l'estomac ou le duodénum. Le tableau clinique peut différer d’un patient à l’autre. Quelqu'un se plaint que des accès de douleur surviennent après avoir mangé, d'autres ont l'estomac vide ou la nuit. Les symptômes s'aggravent généralement après avoir mangé de la malbouffe ou avoir trop mangé. En outre, les patients notent que leur état s'aggrave au printemps ou à l'automne.
  2. Sténose pylorique. Lorsqu'un ulcère peptique est compliqué par un rétrécissement de la lumière dans le pylore, la nourriture provenant de l'estomac est problématique pour les intestins. Dans ce contexte, les patients remarquent des crampes, une lourdeur et des douleurs dans la région abdominale. La condition est légèrement plus facile après les vomissements.
  3. Perforation de l'ulcère. Avec cette pathologie dans la région épigastrique commence à couper soudainement. Certains patients décrivent la douleur comme un poignard, les muscles abdominaux sont tendus, l’état général s’aggrave. Parfois, les patients perdent conscience. Si vous ne prenez aucune mesure, l'inflammation purulente du péritoine commence, ce qui peut être fatal.
  4. Faux "ventre vif". Il s'agit d'un complexe de symptômes très similaires aux pathologies abdominales, mais causés par des maladies des organes situés à l'extérieur de la cavité abdominale. Un tel syndrome est souvent provoqué par une pneumonie, des lésions de la plèvre et du diaphragme, un infarctus du myocarde, des fractures des côtes et du sternum, en raison du fait que ces parties du corps ont une régulation nerveuse commune de la circulation sanguine.
  5. Pancréatite aiguë ou chronique. L'attaque se caractérise par l'apparition d'une douleur intense dans la région abdominale. Le plus souvent, il s'agit d'un zona, accompagné de nausées, de vomissements et de flatulences. Dans certains cas, les patients présentant un syndrome douloureux intense peuvent même s'évanouir. L'attaque peut durer de 2-3 heures à 1-2 jours.
  6. Polypes de l'estomac. Cette pathologie est latente, les symptômes graves sont absents pendant longtemps. Une douleur intense survient généralement lorsqu'un polype est transformé en une tumeur maligne. Bien que de temps en temps les polypes eux-mêmes deviennent enflammés et ensuite le patient peut ressentir une douleur sourde et douloureuse. On peut observer une attaque acerbe dans l’atteinte d’un polype sur une longue jambe mobile.
  7. Cancer de l'estomac. En règle générale, la pathologie oncologique s'accompagne non seulement de douleurs aiguës, mais aussi de destruction d'une tumeur par les vaisseaux, de saignements gastro-intestinaux, de difficultés à avaler, de sensation d'estomac plein avec une petite quantité de nourriture, de perte de poids rapide, de fièvre persistante.

Une douleur abdominale périodique ou constante vous oblige à demander l'aide d'un spécialiste pour un diagnostic. Et c'est la bonne façon, car il est très facile de confondre des douleurs d'estomac avec d'autres, surtout si elles sont aiguës ou flottantes.

Premiers secours

Quand une personne est confrontée à des accès de douleur, elle se demande avant tout quoi faire. Si le patient est confronté à une telle situation pour la première fois, il est alors plus raisonnable d'appeler une ambulance afin que les spécialistes puissent fournir les premiers soins qualifiés. Bien sûr, cela ne s'applique pas à ceux qui connaissent déjà clairement leur diagnostic, n'observent rien de nouveau dans les symptômes et qui savent aussi s'aider eux-mêmes.

Dans les autres cas, vous devez suivre ces règles:

  1. Les médicaments du groupe d'analgésiques avant l'arrivée d'une ambulance ne peuvent pas être pris. Bien sûr, ils peuvent améliorer temporairement l'état du patient, mais cela va lubrifier les symptômes et il sera alors plus difficile pour les médecins de poser le bon diagnostic.
  2. L'utilisation de bouillottes est plutôt contradictoire. En cas de gastrite, une bouillotte est une aubaine, et dans d’autres cas, elle peut causer une péritonite. Mais le réchauffement avec de la glace est approprié dans de nombreux cas.
  3. Avalez un morceau de glace. Lorsque le hoquet sur le fond du stress - c'est un outil pratique. Mais avec des causes de douleur inconnues, il est préférable de refuser une telle méthode.
  4. Si vous ne pouvez pas prendre une position horizontale, vous devriez au moins vous asseoir et essayer de relâcher les muscles abdominaux. Tous les mouvements doivent être effectués en douceur et non pas de panique.
  5. Organiser des collations et boire du liquide avant l'inspection par un spécialiste ne peut pas. Cela peut aggraver l’état et empêcher d’autres manipulations médicales.

Si l'attaque n'a pas duré longtemps, il est fort probable qu'il n'y ait pas de motifs sérieux d'inquiétude. Mais si la douleur ne disparaît pas dans les 2 heures et que la situation n'est pas soulagée lors des premiers secours, cela peut indiquer une pathologie des organes internes se développant de manière dynamique.

Traitement

La lutte contre les attaques de douleurs à l'estomac commence par l'identification des facteurs qui ont provoqué cette affection. À la suite d'un examen approfondi, un diagnostic est posé et un traitement approprié est prescrit. Si la douleur est apparue de manière inattendue, la personne n’a jamais examiné l’état du tractus gastro-intestinal, vous devriez alors consulter un médecin.

Sur la base du diagnostic, des médicaments, de la physiothérapie et un régime alimentaire seront prescrits. La gamme de médicaments destinés à améliorer le travail de l'estomac et de l'ensemble du tube digestif est immense. En règle générale, la plupart des schémas thérapeutiques contiennent essentiellement des médicaments destinés à éliminer la flore pathogène et à normaliser le niveau d'acidité. Le parcours thérapeutique doit être choisi individuellement pour chaque patient.

La révision des principes de la nutrition est la clé de la normalisation du tractus gastro-intestinal. Cela devrait être fait même si les douleurs abdominales sont épisodiques. Les médecins recommandent de s'en tenir à un régime alimentaire aussi sain:

  1. Privilégiez les produits laitiers et la viande maigre (bouillie, cuite au four).
  2. Exclure du régime les aliments qui peuvent irriter la muqueuse gastrique et provoquer des spasmes - aigus, marinés, salés, fumés, acides. De tels plats devraient être aussi faibles que possible dans le régime alimentaire, même chez les personnes en bonne santé.
  3. Les repas devraient être fréquents, mais fractionnels. Trop manger est inapproprié.
  4. Lorsque vous mangez ou immédiatement après, ne buvez pas de liquide. Il est préférable de boire un verre d'eau pure 30 minutes avant les repas et une heure après.

Si les douleurs d'estomac surviennent rarement et passent facilement, le patient peut alors se permettre de ne pas demander de l'aide à un établissement médical pendant un certain temps. Mais si de telles attaques deviennent fréquentes et que l'état n'est pas si facile à soulager, vous ne devriez pas reporter la visite au médecin. Le danger est que le syndrome douloureux ne soit pas toujours causé par des problèmes mineurs d'estomac, mais peut indiquer des maladies très graves d'autres organes. Sans une enquête complète dans ce cas ne peut pas faire.

Que faire avec une douleur aiguë à l'estomac? Causes possibles

La douleur à l'estomac est un symptôme que chaque personne a connu au moins une fois dans sa vie. Très probablement, pour toute douleur abdominale grave, vous devriez conseiller à la personne d'appeler pour une assistance médicale qualifiée. Mais que faire dès les premiers signes de maladie, avec une vive douleur à l'abdomen?

Certes, tout le monde ne sait pas ce que le malade et ses proches devraient faire pour alléger au moins légèrement les souffrances du patient avant l’arrivée des soins médicaux et comment empêcher les médecins de déterminer les causes exactes de l’état pathologique. À propos de cet article

Quelles maladies sont accompagnées de douleurs à l'estomac

Les douleurs à l'estomac peuvent être causées par diverses raisons, dont les plus fréquentes sont les maladies de l'estomac, du pancréas, du duodénum, ​​de la rate, des vaisseaux mésentériques ainsi que la hernie de l'ouverture œsophagienne du diaphragme.

Les crampes douloureuses se manifestent le plus souvent avec des spasmes musculaires dans les parois d'organes creux, par exemple avec une sténose pylorique. Une douleur soudaine de type «frappe de poignard» est caractéristique de la perforation d'un organe creux, de l'abcès, du saignement intra-abdominal et de la thrombose des vaisseaux intestinaux. Ci-dessous sont considérées les principales causes d'une douleur vive, aiguë et soudaine dans l'abdomen, sans cause externe visible (excès alimentaire, intoxication, etc.).

Causes courantes de douleur aigue de l'estomac

Ulcère peptique et 12 ulcère duodénal

Le principal symptôme de l'ulcère gastrique et de l'ulcère duodénal 12 - douleur dans l'épigastre (tiers supérieur de l'abdomen) après un certain temps après avoir mangé. Cela est dû à l'augmentation de l'activité motrice de l'estomac, à l'augmentation de la quantité de suc gastrique et à l'augmentation de son acidité.

La douleur à l'estomac peut être assez forte, sourde, oppressante ou, au contraire, coupante, brûlante. L'apparition de douleur dans l'ulcère peptique est clairement associée à la prise de nourriture. Chez certains patients, ils surviennent après avoir mangé et chez d'autres, l'estomac vide. Parfois, des douleurs nocturnes dans l'estomac disparaissent même après une petite collation (un verre de lait, de l'eau). La douleur augmente après avoir mangé des aliments grossiers, salés et acides, avec des excès alimentaires. Le plus souvent, la douleur à l'estomac augmente après le déjeuner et le soir. La douleur d'estomac causée par un ulcère peptique est saisonnière: elle s'accentue au printemps et à l'automne. Ulcère peptique et 12 ulcère duodénal accompagné d'une douleur limitée dans le tiers supérieur de l'abdomen.

Sténose pylorique

La sténose pylorique est une complication fréquente de l'ulcère gastrique et de l'ulcère duodénal 12. Elle se caractérise par un rétrécissement du lieu de transition de l'estomac dans le duodénum. À un stade précoce, des douleurs abdominales se contractent en raison d'une activité locomotrice accrue de l'estomac. Peu à peu, il est remplacé par une sensation de lourdeur et de plénitude dans l'épigastre. Cette douleur disparaît après des vomissements spontanés ou provoqués.

Perforation de l'ulcère

La perforation de l'ulcère est l'apparition d'un défaut traversant la paroi de l'estomac ou du duodénum par lequel le contenu de ces organes pénètre dans la cavité abdominale.

Dans cet état, apparaissent soudainement des douleurs épigastriques brutales, souvent qualifiées de «frappe de poignard». Souvent, cette douleur est accompagnée d'un évanouissement. La tension des muscles abdominaux apparaît rapidement. L'état général du patient en souffre. Après quelques heures, une péritonite se développe.

Le plus souvent, la perforation de l'ulcère se produit dans le contexte d'une exacerbation prononcée de l'ulcère gastrique et de l'ulcère duodénal 12, alors que les patients souffraient depuis plusieurs jours de douleurs abdominales intenses.

Parfois, le trou perforé est couvert par les organes voisins, une perforation couverte se produit. Les symptômes ressemblent initialement à une perforation normale, mais la douleur disparaît après 2 à 3 heures. Pendant 2 à 3 jours après cela, il reste une tension limitée des muscles abdominaux. Cette condition est dangereuse développement ultérieur d'ulcères et de fistules dans la cavité abdominale.

Syndrome pseudo-abdominal

Il s'agit d'une douleur à l'abdomen, non associée à des maladies de la cavité abdominale. Elle peut survenir avec une pneumonie au lobe inférieur, une pleurésie et un infarctus du myocarde abdominal.

Hernie diaphragmatique étranglée

Cette affection est observée lorsqu'une partie de l'estomac ou des intestins fait saillie dans la cavité thoracique par l'ouverture œsophagienne du diaphragme. La douleur est très grave, elle survient soudainement dans la partie inférieure de la poitrine ou dans la partie supérieure de l'abdomen. La douleur "donne" dans la région supraclaviculaire. À l'atteinte de l'intestin, une obstruction intestinale, des vomissements, une baisse de la pression artérielle, une pâleur, des sueurs froides. La température corporelle augmente.

Thrombose et embolie des artères mésentériques

Ces conditions sont causées par le blocage des vaisseaux sanguins alimentant le sang en intestins. Ils commencent soudainement avec une douleur intense dans le haut de l'abdomen. Parfois, la pression artérielle chute brusquement, un pouls rapide, des sueurs froides, une pâleur apparaissent. Bientôt des vomissements, souvent sous la forme de "marc de café", ou de selles molles et répétées mélangées à du sang. Le patient est dans un état grave. L'abdomen est d'abord mou avec une douleur limitée, le péristaltisme intestinal est absent. Plus tard, distension abdominale, tension musculaire modérée de la paroi abdominale antérieure.

Pancréatite aiguë

L'inflammation aiguë du pancréas commence soudainement sous la forme d'une crise de douleur intense dans le haut de l'abdomen. Les douleurs sont très intenses, de sorte que le patient peut perdre conscience. La douleur est souvent un zona, accompagné de nausées, de vomissements indomptables, de distensions abdominales. La durée de la douleur peut aller de quelques heures à plusieurs jours. Au début de la maladie, l'abdomen est indolore, puis il y a une douleur croissante dans les muscles de la paroi abdominale. La pancréatite aiguë peut être accompagnée d'un collapsus qui peut durer plusieurs jours et peut entraîner la mort. Dans ce cas, il y a un pouls régulier, une transpiration abondante, une chute de pression artérielle, une pâleur et une peau bleue.

Pancréatite chronique

La douleur dans la pancréatite chronique peut être paroxystique et localisée dans l'épigastre. L'attaque de la douleur survient souvent la nuit, après l'ingestion d'aliments gras, sucrés, chauds ou froids. Pour éviter les accès de douleur, les patients se limitent à manger, ce qui entraîne une perte de poids.

Que peut faire un malade?

En cas de douleur abdominale aiguë et sévère, vous devez appeler une ambulance. Une exception peut être le cas lorsque les attaques de douleur chez une personne sont du même type, il connaît le diagnostic et les méthodes pour faire face à ces attaques.
Lorsque vous consultez un médecin, vous devez avoir avec vous une police médicale, des documents, des articles essentiels, des extraits de documents médicaux.

Ne prenez pas d'analgésiques avant l'arrivée d'une ambulance. Cela pourrait modifier le tableau clinique, ce qui affectera le diagnostic et les tactiques de traitement.

Si le patient présente des impuretés inhabituelles dans les vomissures ou les selles (sang, "marc de café"), elles peuvent être conservées jusqu'à l'arrivée des médecins.

Que peut faire un docteur

Lors du diagnostic de la douleur abdominale aiguë, il est très important d’examiner le patient et de recueillir des données sur son mode de vie, etc. Des analyses de sang générales et biochimiques, des analyses d'urine, des électrocardiographies sont effectuées. Après des diagnostics préliminaires, des méthodes d'examen supplémentaires sont prescrites: radiographie des poumons et de l'abdomen, examens radio-opaques, échographie des organes abdominaux, tomographie assistée par ordinateur, laparoscopie et autres.

Quel médecin contacter

En cas d'apparition de fortes douleurs à l'estomac, notamment accompagnées de faiblesse, pâleur, sueurs froides, détérioration de l'état général, il est nécessaire d'appeler une ambulance, qui conduira le patient à l'hôpital chirurgical. Si la pathologie chirurgicale est exclue après l'examen, le patient doit consulter le gastro-entérologue, le thérapeute, dans des cas plus rares - le cardiologue, le pneumologue. Un médecin endoscopique qui mène une étude diagnostique - FGDS joue un rôle important.

Douleur aiguë à l'estomac

Une douleur inattendue dans la paroi abdominale antérieure est une douleur épigastrique ou aiguë à l'estomac. Si des anomalies ou des anomalies se produisent dans les organes internes, le corps signale l'apparition de la douleur. Un tel sentiment est le symptôme d'une pathologie. Par conséquent, pour l'éliminer, vous devez vous en débarrasser. Les affections fréquentes de la douleur épigastrique sont les maladies de l’estomac ou des organes les plus proches.

Causes de douleur a l'estomac

Les coliques aiguës dans l'estomac sont aussi appelées gastralgies. Ils apparaissent soudainement et ressemblent à un spasme. Déterminer indépendamment la cause première de la colique est difficile. Il peut s'agir de dysfonctionnements à court terme du système digestif, de modifications du contexte hormonal, mais le plus souvent, en cas de douleur aiguë, le corps signale le développement d'une maladie grave. Supposer que la cause de l'apparition de la douleur peut être retrouvée au début de l'attaque: après avoir mangé, pendant le sommeil, l'estomac vide, la nuit.

Les principaux provocateurs de la douleur aiguë sont:

  • intoxication alcoolique;
  • la malnutrition avec l'abus d'aliments lourds, gras, frits, salés et amers;
  • fumer;
  • médicaments non contrôlés ou à long terme;
  • intoxication alimentaire, chimique et autre toxique;
  • pathologies chroniques, inflammations, irritants;
  • troubles psycho-émotionnels, stress constant;
  • activité physique excessive.

Forte colique et estomac

Les causes les plus courantes de douleur aiguë:

  1. Affections intestinales infectieuses, également appelées grippe intestinale ou gastro-entérite. Symptômes: diarrhée, vomissements, fièvre, pneumonie, mal de gorge.
  2. Gastrite. Des coliques aiguës sont provoquées en réponse à la croissance et au développement d'Helicobacter pylori qui ont colonisé l'organe.
  3. Exacerbation des ulcères gastriques. La maladie se manifeste sous la forme d'une douleur à la dague, accompagnée d'une diminution de la pression artérielle, d'une transpiration accrue avec une transpiration froide et d'une pâleur de la peau.
  4. Troubles fonctionnels dans le corps. Symptômes: douleur persistante, constipation, tension des muscles gastriques, digestion difficile.
  5. Intoxication toxique par inhalation ou absorption de produits chimiques ou de médicaments nocifs. Des nausées constantes avec vomissements, faiblesse, transpiration excessive, perte de conscience s'ajoutent aux crampes.
  6. Intoxication alimentaire. L'intensité des douleurs à la couture dépend du type de stimulus. Symptômes courants: léthargie, pulsion émétique, fièvre, indigestion, mal de tête grave avec vertiges. Aux premières heures, le tableau clinique peut être incomplet. Certains symptômes peuvent apparaître entre 2 et 5 jours d'intoxication.
  7. Surcharge physique et / ou psycho-émotionnelle. Un grand nombre de récepteurs nerveux sont situés dans l'estomac, lesquels réagissent instantanément à tout trouble externe. En plus des spasmes, des nausées et des diarrhées peuvent survenir.
  8. Intolérance individuelle à certains produits. Une douleur intense est accompagnée d'éructations, de vomissements, de diarrhée, de ballonnements.
Retour à la table des matières

Coliques et autres organes

Les épidémies de douleur aiguë dans l'estomac peuvent provoquer des pathologies des organes voisins, par exemple:

  1. Inflammation de l'appendice. La maladie se caractérise par une douleur aiguë dans la région épigastrique et paraumbilicale.
  2. Maladies infectieuses du gros intestin (colite). Les crampes gastriques sont accompagnées de ballonnements, de diarrhée accompagnée de mucus ou de sang dans les excréments, de grésillements et de grondements dans l'abdomen et de faux appels aux toilettes.
  3. Pathologies non infectieuses dans le gros intestin (colite ulcéreuse). La maladie est accompagnée de selles sanglantes, d'arthrite, de perte de poids et de faiblesse générale.
  4. Exacerbation de la cholécystite (inflammation de la vésicule biliaire). Une douleur soudaine survient lors de l'examen de l'abdomen dans la région de la projection du foie.
  5. Inflammation du pancréas. Symptômes: crampes aiguës dans l'épigastre, aggravées pendant le repas et la palpation de l'abdomen, nausées avec vomissements, fièvre, augmentation du rythme cardiaque, soif et bouche sèche.
  6. Pathologie ischémique du coeur. Les douleurs aiguës se manifestent dans l'espace rétrosternal avec un impact dans l'épigastre. Ressemble souvent à de fortes brûlures d'estomac.
  7. Duodénite, lorsque la muqueuse de l'intestin grêle est touchée. Rezi apparaissent dans l'estomac, la région épigastrique. En outre, il existe une faiblesse, des nausées avec vomissements, de la fièvre.
  8. La dissection ou la rupture de l'aorte abdominale est toujours accompagnée d'une douleur au poignard. Le résultat de la pathologie est souvent mortel.

Les crampes physiologiques aiguës dans l'estomac ont les causes suivantes:

  1. La grossesse Coudre les crampes d'estomac, c'est comme balayer. Il est provoqué par une gêne causée par la pression exercée par l’utérus étiré. Si la douleur ne peut être tolérée, il faut suspecter une rupture de l'utérus ou un décollement du placenta, qui nécessite une intervention immédiate.
  2. Prolongement assis dans une position, le plus souvent mal à l'aise. En conséquence, le spasme diaphragmatique se produit en raison de troubles circulatoires dans la région gastrique.
Retour à la table des matières

Chez les enfants et les adultes

L’apparition d’une douleur spasmodique et aiguë chez une femme peut être provoquée par les problèmes suivants:

  1. Début de la menstruation. Le traitement n’est généralement pas nécessaire, mais si la douleur lancinante est telle qu’elle ne peut être tolérée, vous devriez faire appel à une aide qualifiée. En outre, d'autres symptômes peuvent apparaître: nausées, vomissements, fièvre, pertes vaginales avec une odeur désagréable.
  2. Inflammation des appendices, muqueuse utérine.
  3. Rupture ovarienne.
  4. Tordre le kyste.
  5. Grossesse extra-utérine.

Les douleurs abdominales aiguës chez les hommes peuvent signaler le développement de pathologies urologiques ou de maladies du système musculo-squelettique. Par exemple, avec la prostate et la vésiculite, la douleur survient dans le périnée, dans le bas de l'abdomen ou sur le côté droit.

Chez les enfants, les accès de douleur spastique dans 5% des cas sont dus à des migraines abdominales, à des spasmes des vaisseaux intestinaux. La première pathologie doit être traitée par un neuropathologiste et la seconde par un gastro-entérologue.

Que faire avec les premiers secours?

Si une personne a une crise de douleur aiguë et dure plus de 30 minutes, vous devez immédiatement appeler l’ambulance. En attendant le médecin, le patient doit effectuer les étapes suivantes:

  1. Allez vous coucher, sur votre gauche et poussez vos genoux contre votre ventre.
  2. Attacher à l'estomac froid. Le coussin chauffant ne peut pas être appliqué, car la chaleur peut accélérer le développement de la maladie.
  3. Ne buvez pas d'analgésiques ni de laxatifs, ne mangez pas avant l'arrivée de l'ambulance afin que la cause du symptôme soit correctement établie.
  4. Si la douleur ne peut être tolérée, la réception de «Nosh-py» ou «Spazmalgona» est autorisée pour prévenir un choc douloureux.

Conseils d'aide:

  • Si une personne soupçonne une infection intestinale, il est préférable de refuser l'auto-traitement.
  • Si une dysbactériose est apparue, il est acceptable de prendre Acipol.
  • Si des symptômes d'intoxication alimentaire sont observés, un lavage gastrique prolongé doit être effectué avec une solution faible de permanganate de potassium et donner du charbon activé au patient.

Autres techniques d'auto-assistance

Prévenir ou réduire le spasme de la douleur est possible à la maison avec l'aide de remèdes populaires. Recettes populaires:

  • 1 cuillère à soupe l camomille dans 250 ml d'eau bouillante. Après s'être installé pendant une demi-heure, boire trois fois par jour avant le début du repas.
  • 1 cuillère à soupe l Les myrtilles, les groseilles à maquereau ou les raisins de Corinthe dans 250 ml d’eau doivent être bouillis pendant 10 minutes. Boire une décoction de quatre visites par jour.
  • Des proportions égales de miel avec de l'huile d'olive. Boire un mélange de 1 cuillère à soupe. l trois fois par jour avant les repas.
  • 1 cuillère à soupe l miel dans 250 ml de jus de pommes de terre fraîchement pressé. Boire deux fois par jour: le matin à jeun, le soir avant de se coucher.

Autres moyens de soulager rapidement les crampes d'estomac:

  • 2 tablettes de charbon actif, si tourmentées par les gaz.
  • Thé à la menthe et au fenouil pour l'indigestion.
  • Régime d'épargne avec des aliments légers et faibles en calories.
  • Acceptation des antiacides de pharmacie: "Almagel", "Fosfolyugel", "Maalox".
Retour à la table des matières

Examen et traitement

Le diagnostic est fait sur la base de telles méthodes:

  1. Gastroscopie. La méthode permet d’examiner visuellement la muqueuse gastrique, d’évaluer le degré de changement morphologique et de poser un diagnostic. Pour atténuer les sensations au cours de la procédure, il est autorisé sous l'influence d'un médicament hypnotique léger. En outre, une biopsie est effectuée et l'échantillon résultant est envoyé pour analyse histologique.
  2. Inspection à l'aide de capsules vidéo. La méthode permet d'étudier le tractus gastro-intestinal de manière plus détaillée et d'évaluer sa fonction motrice en temps réel. Inconvénients - incapacité à effectuer une biopsie à des fins de recherche, coût élevé.
  3. Analyses sanguines biochimiques, urine, fèces.
  4. Échographie. Une échographie doit être réalisée pour clarifier le diagnostic et le suivi des pathologies associées.

Le traitement de la colique dépend de la cause, par exemple:

  • En cas de gastrite et d'ulcère, les agents enveloppants nécessaires sont utilisés pour protéger la membrane muqueuse contre les effets de sucs digestifs agressifs: «Almagel», «Maalox».
  • Des antibiotiques tels que le métronidazole et la tétracycline sont prescrits en cas de lésions de l’estomac dues à des hélicobactéries.
  • Les ulcères compliqués sont traités chirurgicalement.
  • Pour le cancer de l'estomac, une chirurgie et une chimiothérapie ou une radiothérapie sont nécessaires. S'il n'y a pas encore de métastases, le résultat est favorable.
  • Les polypes de l'estomac sont éliminés par différentes méthodes, sélectionnées en fonction du type et de la taille du polype: les grandes formations plates sont excisées lors de la chirurgie abdominale, les petites tumeurs du pédicule sont endoscopiques.
Retour à la table des matières

Régime alimentaire et prévention

En cas de pathologies accompagnées de douleurs abdominales aiguës, il convient de suivre un régime alimentaire strict dont les principes sont les suivants:

  • l'exclusion des aliments lourds, gras et intolérables;
  • l’utilisation d’aliments légers et hypocaloriques sous forme liquide, semi-liquide, avec l’inclusion obligatoire de soupes de limaces et de bouillies dans le menu;
  • fournir une nutrition fractionnée (jusqu'à 6 fois par jour) en petites portions (jusqu'à 300 ml) avec des intervalles courts entre les repas (pas plus de 2,5 heures);
  • fournir beaucoup de boisson (jusqu'à 2 litres d'eau plate), mais ne buvez pas de nourriture.

Les mesures préventives sont:

  • régime économe à l'exception des aliments lourds, acides et épicés;
  • faire des exercices légers pour travailler les muscles abdominaux;
  • refuser l'automédication.
Retour à la table des matières

Pourquoi l'estomac fait-il mal et que faire dans ce cas?

La douleur à l'estomac est un symptôme assez fréquent indiquant la présence d'un processus pathologique dans l'estomac et les organes adjacents (œsophage, pancréas, foie et vésicule biliaire).

Ils peuvent être aigus et chroniques, d'intensité, de durée et de caractère variables. La localisation dans la région épigastrique est souvent associée à la prise de nourriture, ainsi qu’à son caractère (épicé, sucré, etc.).

Si vous voulez savoir pourquoi votre estomac fait mal, la première chose à faire est de caractériser la douleur: décrivez son intensité, son caractère et son emplacement. Cela aidera à identifier les causes plus précises des douleurs à l'estomac et à prescrire un traitement adéquat.

Causes de la douleur dans l'estomac

La douleur à l'estomac peut provoquer des maladies de l'estomac, ainsi que des pathologies d'autres organes et systèmes du corps humain. Le problème principal ici est la violation de l'organe qui a causé la douleur dans la région abdominale supérieure.

Causes de douleurs à l'estomac causées directement par sa pathologie:

  • la gastrite;
  • ulcère peptique;
  • infections virales et bactériennes;
  • troubles fonctionnels de l'estomac;
  • dommages à la muqueuse gastrique;
  • idiosyncrasie de certains aliments et allergies;
  • intoxication alimentaire;
  • stress émotionnel et physique;
  • polypes de l'estomac;
  • cancer de l'estomac.

Causes de douleurs à l'estomac causées par des lésions d'autres organes:

  • une pancréatite;
  • maladies du système cardiovasculaire;
  • pathologies de l'intestin grêle;
  • pathologie du gros intestin;
  • inflammation de l'appendice;
  • spasme du diaphragme.

Le diagnostic complet ne peut être effectué que par un médecin professionnel. Par conséquent, si vous avez mal à l’estomac, il serait imprudent, voire dangereux, de vous diagnostiquer et de commencer à vous auto-traiter.

Nature de la douleur

Des douleurs aiguës à coups de couteau, coupants, spasmodiques et douloureuses à l'estomac apparaissent souvent lors d'exacerbations aiguës d'une duodénite chronique ou de la maladie de l'ulcère duodénal. La douleur "poignard" accompagne la perforation de l'ulcère.

La sensation de propagation dans l'épigastre (dans la région abdominale moyenne supérieure) et sa gravité surviennent lorsque la maladie est une gastrite chronique à fonction secrète réduite. En outre, une sténose pangale accompagne une sensation de propagation dans l'épigastre et une augmentation de l'intensité de cette douleur indique souvent l'apparition d'une colite, d'une pancréatite ou d'une cholécystite.

Une douleur brûlante et agaçante qui se produit lorsqu'une maladie de l'ulcère peptique ou de la gastrite indique l'apparition d'un solarium. La douleur douloureuse et sourde accompagne la gastrite chronique avec une sécrétion préservée ou un ulcère gastrique. Plus rarement, l’ulcère gastroduodénal est accompagné de douleurs aiguës et spasmodiques.

Diagnostics

Les méthodes connues pour diagnostiquer un certain nombre de maladies gastro-intestinales sont l'endoscopie et les rayons X, ainsi que l'échographie de l'estomac. Avant de s'entraîner aux ultrasons des organes digestifs, il est recommandé de suivre un régime pendant 72 heures. Tests importants et fonctionnels, étude du suc gastrique, analyse du contenu de l’estomac, analyse d’urine, fèces, sang et bile.

Gastrite: la cause la plus fréquente de douleur à l'estomac

La maladie la plus courante, accompagnée de douleurs à l'estomac, est la gastrite, elle-même divisée en deux types principaux.

  1. Bactérienne se développe en relation avec l'apparition de la bactérie Helicobacter pylari dans le corps, qui provoque une inflammation de la membrane muqueuse.
  2. Pointu Ses symptômes peuvent être dus à des lésions chimiques ou mécaniques des muqueuses et des nerfs.
  3. Atrophique. se manifeste par un grand amincissement des membranes muqueuses des parois de l'estomac.
  4. Virale. commence en raison de l'immunité affaiblie.
  5. Éosinophile. peut commencer en raison d'une réaction allergique.

Les symptômes les plus caractéristiques de la gastrite aiguë sont:

Le symptôme le plus important de la gastrite, la douleur dans le plexus solaire, a tendance à augmenter après la prise de certains types d'aliments ou de médicaments. Souvent, les douleurs à l'estomac sont aggravées entre les repas. L’adoption peu de temps avant l’attaque douloureuse de liquides agressifs, de médicaments, de nourriture est un signe de gastrite.

La forme chronique de la gastrite se produit sans manifestations notables ou des manifestations de sa gommée. Ceux-ci peuvent être: des éructations, une mauvaise haleine, une douleur à l'estomac à peine perceptible, à laquelle les patients ne font généralement pas attention, une sensation de lourdeur dans l'abdomen. Les troubles digestifs, la dégradation fréquente des selles et la constipation peuvent également être la preuve d'un processus inflammatoire de la muqueuse gastrique.

Ulcère de l'estomac

Un ulcère peptique peut également provoquer des maux d'estomac. La douleur dans ce cas apparaît généralement dans la première demi-heure ou heure après avoir mangé. Au début, la douleur n'est pas très prononcée, mais dès que la nourriture commence à digérer, la douleur s'intensifie et devient insupportable. Dès que la nourriture est digérée et pénètre dans le duodénum, ​​la douleur disparaît avant le prochain repas.

Perforation de l'ulcère

La pathologie se manifeste par l'apparition d'un trou traversant les parois de l'estomac ou du duodénum, ​​par lequel le contenu de ces organes pénètre dans la cavité abdominale. La douleur à la fois vive, selon la description de "coup de poignard", provoque parfois un malaise. Les muscles abdominaux sont tendus, l’état général en souffre. La perforation se produit principalement sur le fond des ulcères de l'estomac et des intestins.

Polypes de l'estomac

La grande majorité des polypes de l'estomac, malheureusement, sont asymptomatiques. Il est extrêmement rare que les patients s'inquiètent de la douleur dans le pancréas. La douleur sourde est généralement due à l'érosion et à l'inflammation du polype. Une douleur intense peut être un signe de pincement d'un polype sur une longue jambe mobile.

De plus, des polypes importants et / ou multiples formés près du pylore peuvent interférer avec la perméabilité de la section de sortie de l'estomac. Il se manifeste par des nausées et des vomissements avec la nourriture d'hier, une satiété précoce et une odeur désagréable émanant de la bouche.

Intoxication alimentaire

Il existe un certain nombre de signes typiques d'empoisonnement:

  • température, de bas 37-37,5 à 39-40 degrés,
  • perte d'appétit, malaise,
  • selles contrariées et douleurs abdominales crampes
  • ballonnements
  • nausées et vomissements
  • sueur froide, baisse de pression.

Les caractéristiques des manifestations cliniques dépendent de nombreuses conditions - le type de microbe ou de toxine, la quantité de nourriture ingérée, l'état du corps et d'autres facteurs.

Pancréatite

Au cours de la phase aiguë de la maladie, les symptômes de la pancréatite ressemblent aux symptômes d’une intoxication grave.

Les principaux symptômes sont les suivants:

  1. La douleur C'est le symptôme le plus prononcé, la douleur avec la pancréatite est généralement très intense, persistante, la nature de la douleur est décrite par les patients comme étant coupante, sourde. En cas de soins médicaux intempestifs et de soulagement de la douleur, un patient peut ressentir un choc douloureux. Douleur localisée sous la cuillère, hypochondre, à droite ou à gauche, en fonction du site de la lésion de la glande, dans le cas où tout l'organe s'enflamme, la douleur l'entoure.
  2. Nausées, hoquet, éructations, bouche sèche.
  3. Vomissements avec la bile.
  4. Constipation ou diarrhée.
  5. Essoufflement.
  6. Haute température
  7. Augmenter ou diminuer la pression.
  8. Changer de teint. La peau du visage pâlit, puis acquiert une teinte terreuse.
  9. Ballonnements.
  10. L'apparition sur le bas du dos ou autour du nombril de taches cyanotiques.

Lorsque ces symptômes apparaissent, vous devez immédiatement appeler une ambulance, car l'état du patient ne cesse de se détériorer, ce qui peut même entraîner la mort.

Traitement de la douleur à l'estomac

Que faire dans ce cas? Avec la gastrite et les ulcères, accompagnés de brûlures d'estomac, éructations acides et douleurs, vous pouvez prendre les médicaments suivants:

Pour les douleurs causées par des erreurs de nutrition:

Pour les crampes d'estomac, les médicaments suivants peuvent aider:

Pour les douleurs causées par la suralimentation, en particulier dans le contexte d'une faible acidité du suc gastrique, ainsi que l'indigestion:

Avec inflammation du pancréas, de l'œsophage, avec ulcère peptique:

Rappelez-vous: si les médicaments n’ont pas eu d’effet positif et que la douleur ne s’apaise pas, contactez immédiatement un spécialiste.

Causes et traitement des douleurs d'estomac sévères

Une douleur aiguë à l'estomac est une douleur dans la région du plexus solaire ou une gastralgie. Causés par des douleurs dues à divers facteurs, certains d'entre eux peuvent indiquer la présence d'une pathologie dans le corps humain. Cette condition est aussi appelée grippe gastrique.

Les douleurs sont coupantes, aiguës, tirant, crampes, douleurs, brûlures, terne. À terme - à court terme ou durer longtemps, chronique (sur plusieurs mois). Une détermination correcte de la nature de la douleur facilitera grandement le diagnostic.

L'essence du problème

La douleur aiguë se propage à travers la cavité abdominale, peut être la cause à la fois de maladies de l’estomac et des organes voisins (intestins, vésicule biliaire, pancréas, cœur). Habituellement, les coliques surviennent de manière inattendue, sans aucun préalable, elles peuvent être accompagnées de nausées, vomissements, diarrhée, bakhmour, malaise général, nécessitant l'hospitalisation urgente du patient.

Crampes douloureuses caractéristiques du système intestinal. L'ontogenèse du processus inflammatoire dans le tractus gastro-intestinal (TI) est accompagnée de coupures prolongées modérées dans l'estomac. Si le patient souffre de douleur aiguë, les soins médicaux urgents sont particulièrement importants. Une attention particulière devrait attirer les douleurs d'estomac aiguë qui sont survenues la nuit. Ceci est un indicateur de dysfonctionnement de l'estomac (indigestion, dyspepsie) conduisant à un ulcère.

Facteurs provoquant des accès de douleur aiguë:

  • consommation excessive d'alcool;
  • aliments malsains: consommation régulière d'aliments gras, salés et épicés;
  • surpoids;
  • fumer;
  • médicaments à long terme;
  • intoxication par des produits et des produits chimiques de mauvaise qualité;
  • diverses maladies;
  • troubles neurologiques;
  • stress constant;
  • effort physique excessif;
  • la grossesse
  • intolérance à des substances telles que le lactose.

Causes pathologiques

Maladies provoquant des crampes dans le tube digestif:

  1. Les maladies du tractus gastro-intestinal (pancréatite, cholécystite), les brûlures chimiques des muqueuses et diverses intoxications s'accompagnent de douleurs aiguës imprévues à l'estomac.
  2. L'ouverture de l'ulcère (perforation) provoque une très forte douleur aiguë.
  3. Les ulcères et la gastrite se manifestent par des spasmes sourds et douloureux dans l'estomac après avoir mangé ou avec la faim. Le Qatar de l'estomac est divisé en bactéries, érosif, fongique, atrophique (amincissement des parois de l'estomac), allergique, névrotique.
  4. Inflammation et ulcère duodénal. Coliques et crampes la nuit ou quelque temps après avoir mangé.
  5. Avec les pathologies circulatoires ou les processus inflammatoires, il y a une douleur lancinante aiguë qui se produit lors de mouvements corporels brusques ou de profondes inspirations
  6. Une douleur légèrement exprimée mais constante peut être un signe de cancer gastrique. Lorsque la tumeur se métastase, la douleur devient plus intense et plus intense, des saignements et des vomissements apparaissent dans les masses ensanglantées et les matières fécales deviennent noires. Le degré initial de cancer gastrique ne présente pas de symptômes évidents; les signes non spécifiques se traduisent par une perte d'appétit et de la dyspepsie, une perte de poids; l'asthénie et l'anémie apparaissent; rejet de viande; malaise à l'estomac.
  7. Lorsque les polypes sont caractérisés par une douleur douloureuse et sourde, des nausées et des vomissements. La pathologie est diagnostiquée plus souvent par hasard.
  8. Les infections gastro-intestinales sont caractérisées par des accès de douleur intenses comme des contractions.
  9. Avec la pathologie du côlon, diverses colites se manifestent par des douleurs assez visibles dans le haut de l'abdomen, parfois affaiblies, mais prolongées dans le temps.
  10. Un signe d'appendicite est une douleur aiguë dans la région ombilicale, se transformant lentement en abdomen supérieur puis inférieur droit.
  11. La gravité et la douleur persistante dans l'épigastre indiquent une violation de son fonctionnement due à une consommation excessive, à la constipation, au tabagisme et à l'abus d'alcool.
  12. En cas de diarrhée et d'intoxication alimentaire avec des aliments de mauvaise qualité ou gâtés, il se produit de vives douleurs à l'estomac, qui surviennent dans les heures qui suivent l'ingestion et après plusieurs jours, voire plusieurs semaines.
  13. Coupures dans l'estomac, flatulences, ballonnements démontrent une intolérance au lactose.
  14. La douleur à l'estomac chez les enfants peut également être causée par des craintes spécifiques (entrée à l'école, examens, compétitions), provoquées par des coliques spasmodiques à l'estomac.
  15. Les douleurs gastriques pendant la grossesse sont associées à des modifications des niveaux hormonaux et peuvent être à l'origine de l'exacerbation de certaines maladies du tractus gastro-intestinal, ainsi que de l'apparition d'une toxicité (réaction émétique à certaines odeurs et goûts), de brûlures d'estomac et de nausées récurrentes.
  16. Syndrome pseudo-abdominal. La douleur n'est pas liée aux maladies du tractus gastro-intestinal et de la cavité abdominale. Causes: pneumonie, pleurésie, infarctus du myocarde, hernie interne de l'estomac ou des intestins. Symptômes: douleur intense au plexus solaire, obstruction intestinale, vomissements, hypotension, pâleur de la peau, frissons et transpiration, forte fièvre.

De nombreuses autres maladies sont accompagnées de crampes et de douleurs dans le tractus gastro-intestinal: obstruction des vaisseaux intestinaux, rétrécissement de l'intestin, lésions de l'intestin grêle et du gros intestin, lésion de l'estomac, syndrome du côlon irritable, maladie cardiaque (ségrégation de l'aorte abdominale, ischémie du cœur), etc.

Le plus grand danger est une douleur soudaine, aiguë et lancinante dans l'épigastre et dans la région duodénale, qui peut être due à la perforation de la tumeur ulcéreuse. La victime a déclaré pâleur de la peau, transpiration excessive, trouble de la conscience. Dans de telles situations, le patient doit être hospitalisé et opéré.

Des crampes gastriques peuvent être observées pendant la période de procréation, avec une intolérance individuelle à certains types de produits, sont temporaires et ne posent aucun risque pour la santé. Il est important de noter que de nombreuses maladies avec douleurs à l'estomac caractéristiques sont très graves et nécessitent un traitement immédiat (appendicite, ouverture d'un ulcère, intoxications diverses), sans quoi l'issue peut être fatale. Par conséquent, il est fortement déconseillé de faire quelque chose vous-même.

Diagnostic de la douleur épigastrique aiguë

L'enquête commence par une enquête sur la nature de la douleur, les produits et médicaments déjà utilisés, les comorbidités existantes, la grossesse, l'allaitement, etc. La palpation (palpation) de l'abdomen et des intestins est ensuite entendue. Le cœur et la respiration sont entendus. Il est nécessaire de passer des tests de laboratoire sur l'urine, les matières fécales, le sang et le suc gastrique.

De plus, des études complexes sont désignées: gastroscopie, échographie des organes péritonéaux, rayons X de contraste, tomographie ou encore IRM. S'il est difficile de poser un diagnostic, on utilise une laparoscopie (insertion de la sonde dans la cavité gastro-intestinale).

En cas de douleur aiguë à l'estomac, il est absolument contre-indiqué de s'auto-traiter, d'appliquer des bouillottes sur les zones touchées. Parmi les médicaments, vous ne pouvez prendre que des antispasmodiques et des analgésiques.

Principes de traitement

L’ordre de traitement dépend du diagnostic et est établi par un spécialiste étroit, c’est-à-dire que dans tous les cas, un diagnostic correct est très important. La thérapie comprend les activités suivantes:

  1. Neutralisation des attaques d'oesophagite. Les brûlures d'estomac sont une sensation désagréable de brûlure insupportable dans la région de l'œsophage et de l'estomac, provoquée par l'ingestion de suc gastrique dans l'œsophage. En règle générale, il s'agit d'un signe de gastrite, d'ulcères gastriques ou intestinaux, d'inflammation du pancréas, etc. Les antiacides (oméprazole, renny, pancréatite, etc.) sont utilisés pour soulager les brûlures d'estomac, puis la maladie sous-jacente est traitée. Un régime spécial est recommandé - en petites portions 5 à 6 fois par jour, afin d'éviter toute lourdeur gastrique après un repas, il est nécessaire de refuser les aliments gras, épicés, salés et les viandes fumées, les boissons gazéifiées et alcoolisées, les légumineuses ainsi que certains légumes et fruits, qui entraînent une augmentation de l'acidité gastrique.
  2. Traitement de la gastrite. La gastrite (inflammation de la muqueuse gastrique) peut être le résultat d'un stress prolongé, de troubles métaboliques ou de la microflore, de maladies infectieuses, de malnutrition et de l'abus de médicaments qui affectent la sécrétion et irritent l'estomac. Pour le traitement, les médicaments absorbants et enveloppants (Almagel, Maalox), des antibiotiques sont prescrits. Suivez un régime strict.
  3. Traitement des ulcères d'estomac. L'ulcère gastrique est le plus souvent causé par la bactérie Helicobacter pylori, par l'utilisation sans discernement de médicaments contenant de l'acide acétylsalicylique et par le stress. L'ulcère peptique est accompagné de brûlures intenses affectant l'estomac et l'abdomen, d'éructations, de nausées et de vomissements. En cas de traitement tardif, les conséquences d'un ulcère de l'estomac peuvent être des saignements et une péritonite. Des agents antibactériens (métronidazole, tétracycline) et anti-inflammatoires, des antiacides destinés à réduire l'acidité et à protéger la membrane muqueuse sont prescrits. Régime strict obligatoire.
  4. Traitement du cancer de l'estomac. Le cancer épigastrique est une tumeur d'étiologie bénigne et maligne. Les tumeurs bénignes ne constituent pas une menace pour la vie, sont faciles à enlever chirurgicalement, ne se développent pas et ne se propagent pas vers d'autres organes. Les néoplasmes malins menacent le pronostic vital, ont tendance à se développer rapidement et à pénétrer dans les organes et les intestins voisins (métastases). Après leur retrait, ils peuvent repousser. Traitement médicamenteux usé, chirurgie, radiothérapie, chimiothérapie. En plus du traitement médical, dans certains cas, et de l'intervention chirurgicale.
  5. L'appendicite (inflammation du caecum) est enlevée par chirurgie et présente un pronostic favorable. Cependant, dans 0,75% des cas, l'issue est fatale en raison de l'ontogenèse rapide des complications (péritonite, gangrène) et du diagnostic difficile de symptômes légers et vagues.

Selon la prescription du médecin, dans le complexe, vous pouvez utiliser de la médecine traditionnelle, des analgésiques et des décoctions anti-inflammatoires des feuilles et des tiges de millepertuis, des fleurs de camomille, des plantains, des inflorescences de Tyravocens, du chèvrefeuille; jus très utile de concombre frais et de pommes de terre crues, de miel.

La douleur dans la région de l'estomac a plusieurs causes et peut résulter à la fois de dysfonctionnements mineurs du tractus gastro-intestinal et de processus pathologiques graves et dangereux survenant dans le corps. Un traitement approprié aidera à éliminer non seulement les symptômes, mais également la maladie elle-même. Les spécialistes du traitement des organes du tractus gastro-intestinal et de la cavité abdominale sont un gastro-entérologue, un chirurgien, un thérapeute, un oncologue.

Comment éviter l'apparition de douleur?

La principale mesure de prévention de toutes les maladies du tractus gastro-intestinal est un régime strict. Une bonne nutrition - exclusion du menu quotidien des produits pointus, salés, gras et fumés; les légumes et les fruits acides qui provoquent des flatulences et augmentent l'acidité de l'estomac, certains produits laitiers, légumineuses, produits de boulangerie. Vous devez vous abstenir de prendre de l'alcool, du café, du thé fort, des boissons gazeuses et du tabac. Bouillie utile, aliments à la vapeur, craquelins, beurre. Il est nécessaire d'utiliser jusqu'à 2 litres de liquide par jour.

L’avantage devrait être donné aux produits à haute teneur en alcalis, qui ont un effet enveloppant et protègent l’estomac de la douleur: bouillie de lait liquide; purée de pommes de terre, côtelettes à la vapeur de poisson et de viande, eau minérale.

Manger est souvent nécessaire, mais en petites portions. Vous ne pouvez pas rester affamé, car le suc gastrique sécrété commence à ronger les parois muqueuses de l'estomac. Le dernier repas doit être pris 3-4 heures avant le coucher.

La gymnastique et l'exercice, l'exercice, les promenades régulières au grand air sont une bonne prévention des maladies gastro-intestinales.